AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 5
Greenwich - Quartier de Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Asclépius Underlinden
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 26 Fév - 15:33


Sa conversation avec Arcturus avait été bénéfiques à tout points de vus : il se sentait désormais plus serein et savait vers qui aiguiller son intérêt une fois de retour à Poudlard. L'étincelle d'admiration qu'il avait ressentit pour son aîné au début de leur discussion s'était désormais affirmée. Ses conseils avaient eut le don de le rassurer : ce que ses propres frères n'auraient jamais pu faire. Après tout, ils n'étaient jamais allés à Poudlard, et lui seul était à Serpentard. Cette conversation était décidément une vraie bouffée d'air frais, un peu comme un philtre de paix.

Asclépius esquissa un léger sourire avant de lui-même lever son verre pour porter un toast avec son vis-à-vis. Il nota dans un coin de sa tête de trouver ce fameux Ted Rosebury, et de lui parler, dès que l'occasion s'y prêterait. Se serait sûrement des plus intéressant.

" - Je vous remercie pour tous vos précieux conseils, Arcturus. Je ne manquerai pas une occasion de les suivre, sachant qu'ils me seront sans aucun doute bénéfique. Je n'ai certes pas la prétention d'égaler l'un des plus grand mage noir de notre temps, mais j'ai tout du moins l'ambition de ne pas faire défaut au noble blason que je porte sur mon uniforme à Poudlard. J'espère que nous aurons de nouveau l'occasion de discuter, car votre conversation était des plus plaisante. " Dit-il sur un ton un peu plus amical.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arcturus Madverier
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Arcturus Madverier, Ven 4 Mar - 16:56


L'enthousiasme du jeune allemand et la sensation de lui avoir enseigné quelque chose de grandement profitable pour lui envahit Arcturus qui n'avait pas eu un effet similaire depuis qu'il avait conservé avec Ted Rosebury dans les cachots de Poudlard...En cela, lui et Asclépius étaient très très proches et il n'y a aucun doute sur le fait que les deux jeunes gens ne deviennent de très bons amis dans les prochains temps. Ce sentiment d'avoir permit à un jeune Serpentard de comprendre un peu mieux sa maison et les gens qu'il fréquente était presque aussi grisant que recevoir un compliment d'une personne que vous aimez. Il se sentait ravi d'avoir pu aider ce jeune homme et il plaça l'espoir de voir la Maison Serpentard s'épanouir à nouveau dans les dogmes fondateurs de Salazar et dans le respect des tradions vertes et argentées. Le repas continua sans trop d’excès, un peu d'alcool par çi et quelques belles pièces de viandes savoureuses par là. Vînt alors le dessert, un volumineux gâteau blanc dont les parts finement coupées vinrent d'elles-mêmes se poser dans les assiettes. Miss Zetkins vint voir les deux Serpents à leur table.

- Alors messieurs, vous vous amusez bien ?

Arcturus estima qu'il était temps pour lui de se retirer et se permit une dernière parole avant d'annoncer son départ.

- Je dois avouer que vous savez quel genre d'invités vous vous devez d'avoir dans votre demeure, Miss Zetkins...J'ai rarement rencontré de jeunes hommes à l'esprit aussi vif et confiant que celui qui se trouve en face de moi, c'est un jeune homme fort agréable et courtois avec un sang-pur irréprochable. dit-il en regardant Asclépius d'un air amical et respectueux.

- Ce gâteau et ce repas étaient délicieux, Miss, mais malheureusement, il se fait tard et demain je dois reprendre le travail, la vie d'Auror est loin d'être de tout repos...Contrairement à ceux qui pensent que nous passons nos journées à bâiller aux corneilles... dit-il en s'essuyant la bouche avec sa serviette, se levant et enfilant son long manteau, se préparant à partir.

Arcturus vida sa coupe de champagne, bien qu'il soit infâme afin de rester courtois et bien élevé devant son hôte avant de frotter dans ses mains et de mettre ses gants. Il tendit sa serviette à Arcturus, sur laquelle était écrite ses coordonnées.

- Si vous avez besoin d'une aide quelconque, de conseils, d'un avis...Ecrivez-moi à cette adresse, votre messager quel qu'il soit sera très bien accueilli.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 4 Mar - 21:23


Le jeune Serpentard salua son homologue et le remercia en prenant la serviette sur lesquelles étaient inscrite les coordonnées de l'héritier Madverier. Asclépius lui adressa un sourire poli en retour :

" - Je vous remercie Arcturus. Puisse votre retour se faire sans encombres. "

Le jeune homme plia méticuleusement la serviette avant de la ranger dans la poche intérieure de son veston. Il salua une dernière fois son camarade avant de se tourner vers son hôtesse. Avec un sourire aimable et un baisemain, il lui souhaita le bonsoir et la remercia pour sa gracieuse invitation avant de lui-même se retirer : sa présence n'était plus nécessaire chez Miss Zetkins, mais il avait beaucoup apprit.

En sortant de l’appartement de la riche veuve, il vit son elfe de maison, Stimky, qui l'attendait pour le raccompagner. Après un dernier regard, l'Underlinden prit la main de l'elfe. Il détestait le transplanage accompagné, mais c'était le moyen le plus simple et efficace de rentrer chez lui. Dans un CRAC sonore, les deux êtres disparurent.
Devait-il parler de sa rencontre avec son père ? Il serait certainement ravit de faire la connaissance d'un illustre membre des Vingt-Huit sacrés, mais... Asclépius se sentait d'humeur égoïste ce soir-là. Alors, après avoir salué ses parents, il prit congé dans ses quartiers afin de rédiger une lettre à l'intention de son cousin : lui pouvait bien être tenu au courant de ses aventures nocturnes. Peut-être même l'accomapgnerait-il la prochaine fois ?

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Mer 13 Avr - 3:23


Suite du RP avec Chloris Hareka

La mort n'est pas un jeu d'enfant.
(Oui le titre fait un peu peur mais tu verras, c'est pas si glauque que ça en a l'air. Mais comme je dois t'apprendre la vie, commençons par ça !)


Elle était essoufflée, son coeur battait à tout rompre. Les souvenirs les plus obscures de son existence remontaient dans sa mémoire. Elle avait peur, elle était en colère, elle n'arrivait plus à contrôler toutes ses pensées qui affluaient dans son cerveau. Ses ient les uns les autres. Elle entendait dans sa tête cette voix qui répétait : « #Endoloris #Endoloris #Endoloris #Endoloris » sans cesse. Elle aurait voulu pleurer, crier, oublier ses souvenirs sordides. Ces mots qu'une petite fille de six ans n'aurait pas du entendre, n'aurait pas du subir.
Elle avait l'impression que le bout de ses doigts picotaient, que son corps entier tremblait. Pourtant elle était figée comme du marbre. Elle restait stoïque.

Elle ferma les yeux. Calmant ses émotions et reprit son attitude froide et glaciale, celle qu'elle avait d'habitude dans n'importes quelles situations.
Elle rouvrit les yeux, il n'y avait que le mur devant elle. Elle ne savait pas ce qui se trouvait derrière elle. La petite ou lui, ou même les deux.
Alhena était persuadée de l'avoir semé cet enflure. Elle en était sûre. C'était sûr, ça ne pouvait pas en être autrement.
Baguette en main, elle la serrait si fort qu'elle en avait mal aux jointures de ses doigts. Ses tempes cognaient contre son crâne. Elle se mordit la lèvre intérieur jusqu'au sang. Avait-elle tant de lâcheté dans son sang ? Était-ce en fait génétique ?

Distinctement, elle se retourna lentement :

Son coeur fit un bond.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Chloris Hareka, Mer 13 Avr - 19:21


RP Privé avec Alhena Peverell


Chloris courait aussi vite qu'elle le pouvait. Elle suivait Alhena de près, stressée, paniquée et excitée. Elle respirait fort, n'ayant jamais été une fille très endurante... La blonde savait courir vite, très vite, mais sur de petites distances pas plus de quatre-cent mètres... Mais là elles avaient parcourut ce qui semblait être des kilomètres pour la Rouge et Or ! Puis la jeune femme devant elle s'arrêta, elles étaient face à un mur et elle avait sortit sa baguette et reprit un air froid et indifférent. Une altitude qui glace le sang.

Sa sauveuse était crispée et tendu malgré le fait qu'elle soit de dos. Hareka se demanda ce qu'elle faisait. Des pas résonnèrent dans la rue sans issue et elle ne savait pas si c'était les siens ou ceux d'un autre. Peverell était bizarre et la première année avait peur aussi... Qu'allait-elle faire ? La tuer de sang-froid ? Savait-elle si ses pas étaient ceux d'autre gens ? S'apprêtait-elle à combattre ? Dans les deux cas il fallait une baguette magique. La Gryffonne se sentit menacée et la sortit aussi en la tenant fermement. Les deux filles se tournèrent en même temps.

Son sang battait à tout rompre et elle ne bougeait plus, pétrifié de peur. Son cœur s'accélérait encore plus. Les intentions de Alhena était bonne.

PS ::
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Jeu 14 Avr - 15:02


RP avec Chloris Hareka


Rien.

Il n'y avait rien hormis le petite blonde et un vieux passant qui avait fait son chemin.
La brune ferma les yeux et soupira de soulagement. Ses battements de coeur s'étaient mit à ralentir et retrouvaient leur rythme de pulsion normal. Elle rangea sa baguette dans sa manche, le geôlier n'avait pas pu les suivre et ne reviendrait sûrement pas de si tôt.

Elle s'avança vers l'enfant et lui fit un petit sourire. D'une main, elle ébouriffa les cheveux de la gamine et dit apaisée :

- T'as réussi à me suivre, c'est bien.

Peverell se dirigea alors vers un banc non loin. Elle posa ses fesses et fit signe à la petite blonde de venir à ses côtés. Elle cala sa tête contre le rebord du siège, leva les yeux et observa les nuages.
Okay, elle avait complètement paniquée. Elle avait perdu le contrôle. Il ne fallait surtout pas que ça se reproduise, jamais. Surtout pas devant un enfant qui n'avait rien demandé. Chloris devait sûrement se poser une tonne de question sur le pourquoi du comment, sur qui elle était vraiment et sur ce qui se passait dans sa vie.

La pauvre, pensa la jeune femme, j'aurai pas suivi une inconnue comme ça moi.

Alhena se redressa. Toujours assise elle s'étira et fit craquer son coup. Cette petite course l'avait remis en forme, mais l'avait quand même un peu affaibli. Sa nuit n'avait pas été des plus longues et elle s'avérait légèrement fatiguée par toutes ses émotions. Elle soupira une nouvelle fois, n'écoutant même pas si la gamine avait prononcé une quelconque phrase ou non. Elle était encore plongée dans ses pensées : comment expliquer à une enfant de onze ans qu'un sorcier Russe, trafiquant d'enfant, avait une affaire non réglée avec sa famille.

- Désolée pour cette petite course, je suppose que tu as plein de questions à me poser ?

Elle tourna la tête vers Hareka, un air un peu froid sur le visage. Peverell n'avait aucune idée des mots qu'elle allait employer. De plus cette enfant avait l'air d'être un peu... une enfant en difficulté face aux autres.
La mort n'était pas un jeu d'enfant, alors comment l'avouer à cette gamine ?

- Qu'est-ce que tu veux savoir ? Je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Chloris Hareka, Jeu 14 Avr - 23:34


Chloris fut aussi soulagée qu'Alhena de voir que personne ne les avaient suivies ! Elle rangea rapidement sa baguette et se frotta frénétiquement la tête, dans quel pétrin c'était-elle fourrée ? Mais la jeune femme lui ébouriffa les cheveux et coupa ses pensées :

- T'as réussi à me suivre, c'est bien.

Oui, enfin elle avait failli crever deux fois tellement son souffle était court et surtout parce qu'elle courait si vite que les bouches d’égout lui tordait les chevilles. Elle s'était prise quelques passants et touristes avant de poursuivre en ligne droite. Puis ça s'était passé et finalement en ce moment-ci, Peverell l'appelait à aller sur un banc. La Rouge et Or ne bronchait pas, son cerveau bouillonnait mais elle ne pouvait pas parler, un peu sous le choc sûrement... Sa sauveuse la regarda et lui demanda en s'excusant:

- Désolée pour cette petite course, je suppose que tu as plein de questions à me poser ?

Elle ne lui en voulait pas trop pour la course... Mais alors des questions, elle en avait pleins... Mais ça fusait tellement vite, fallait qu'elle organise sa tête et qu'elle demande le nécessaire dans un premier temps. "Euh, alors oui, je vais commencer par ça... Je continuerais sur ça et j'enchaînerais avec ça aussi... Et puis, oui, je finirais comme ça". Quand elle se retournait, l'autre sorcière la regardait un peu froidement et l'interrogea :

- Qu'est-ce que tu veux savoir ? Je t'écoute.

Elle ne réfléchit qu'un instant avant de déballer :

- Qui étaient-ils ? Pourquoi nous en voulaient-ils ? Pourquoi tu ne m'as pas laissé crevé là bas quand les gamines étaient là ? Tu les connaissaient ? Sache que je te suis reconnaissante quand même !

La blonde tournait en rond et s'était levée du banc, elle faisait les cent pas et en était toute retournée...


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Ven 15 Avr - 1:26


RP avec Chloris Hareka

La petite était assise à côté d'elle.
Un peu ébranlée par les événements survenus auparavant. On aurait dit qu'elle en surchauffe mais en même temps qu'elle était de marbre. Un grand paradoxe à elle seule cette gamine.
Pensant qu'elle n'allait finalement rien dire, Alhena voulu tourner la tête vers la droite, pour admirer la vue et vérifier que personne ne vienne se joindre à leur petite réunion de sorcière. Mais elle fut surprise quand la blondinette ouvrit la bouche pour balancer un flot monumental de questions :

- Qui étaient-ils ? Pourquoi nous en voulaient-ils ? Pourquoi tu ne m'as pas laissé crevé là bas quand les gamines étaient là ? Tu les connaissaient ? Sache que je te suis reconnaissante quand même !

Peverell esquissa un sourire et ébouriffa une nouvelle fois la coiffe de la gamine. C'est qu'en fait c'était surtout une surexcitée de la vie cette blonde, elle en avait de l'énergie à revendre.

- Hum... Et bien pour commencer, je t'ai sauvé parce que j'avais envie ? Je ne connaissais pas ces filles, je leur ai fait croire que tu étais ma soeur et que si elles t'approchaient de nouveau... Je pense que tu as compris le principe.

Alhena s'enfonça un plus vers le fond du banc. Adossée carrément, elle se tenait assez rigidement. La suite à expliquer n'allait pas être une partie de plaisir pour la brune.

- En fait Chloris.. C'est ça ? Enfin peut importe. Au départ je t'ai pris pour ma petite soeur, elle te ressemble beaucoup. Alors dans un élan... J'allais pas m'arrêter et leur dire en fait non, continuer ce que vous faites paisiblement. Je ne suis pas vraiment quelqu'un de bien.

Elle soupira, observa le ciel. Les nuages blanc bougeaient lentement. Elle sortie une cigarette magique et l'alluma, l'éloignant le plus possible de la gamine avec son bras.

- Pour ce qui est du reste. Nous avons fuit un homme. Un trafiquant d'enfant...

Avait-elle peur maintenant ? Elle tira une nouvelle bouffée de fumée, la recrachant dans un nuage blanc et gris. Le sourire carnassier aux lèvres, Alhena continua :

- Un sorcier malsain détient ma soeur Gallina en Russie. Il a envoyé son geôlier me surveiller. C'était lui le gars qui nous surveillait au magasin. Il attend tout simplement que je lui donne un autre enfant, un enfant au sang aussi pur que le mien.

Une dernière taffe avant de reprendre le discours, un silence gênant.

- J'ai eu peur qu'il croit que je t'avais choisi, alors je t'ai dit de fuir. Voilà l'histoire Chloris.

Alhena se releva, ricanant d'un rire nerveux. Elle était légèrement anxieuse quand on parlait de cette histoire.
Cigarette en main, elle l'apporta de nouveau à la bouche et tira un coup. Après tout si elle mourait c'était pas bien grave, il fallait bien mourir de quelque chose. Aveu morbide.

Elle reprit d'une voix un peu plus douce :

- C'est histoire est à prendre au sérieux. Mais si tu as des questions à me poser, sur mon passé ou sur moi-même je t'écoute aussi. Les gens ont souvent envie de savoir ce que devienne les Peverell. C'est fréquent, j'ai l'habitude.

Elle écrasa du bout de sa chaussure le mégot.

- Sinon j'ai remarqué que t'étais un peu... Une enfant paniquée. Tu as du mal à te défendre des autres non ? Je pourrais t'apprendre. Imaginons que le geôlier ou ses filles reviennent, il faudrait que tu puisses te défendre j'imagine ?

Elle se retourna et capta des ses yeux émeraudes, l'enfant : tel le serpent qui tendait la pomme à Eve.

- En tout cas n'ai pas peur, je serais là pour te défendre maintenant. C'est décidé, je t'aime assez. Mais sache que je ne suis juste... pas quelqu'un de bien.

Alhena s'approcha, se positionna en face de la jeune fille. Elle deux fois plus grande que la gamine, mais chacune dégageait une beauté inébranlable.
La blonde, beauté enfantine, avait cette vivacité enflammée de joie. La brune à l'inverse, était une beauté glaciale, une femme fatale, une femme serpent. Deux opposés, comme le Yin et le Yang.

- La mort n'est pas un jeu d'enfant. Je t'apprendrai, je serai ton mentor.

Elle pencha la tête, lui tendit la main, un sourire sur le bord des lèvres.

- Deal ?


HRPG
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Chloris Hareka, Sam 16 Avr - 17:55


Chloris était un peu perdue avec tout ce remue-ménage ! Alhena ébouriffa encore une fois ses cheveux blonds et commença son récit :

- Hum... Et bien pour commencer, je t'ai sauvé parce que j'avais envie ? Je ne connaissais pas ces filles, je leur ai fait croire que tu étais ma soeur et que si elles t'approchaient de nouveau... Je pense que tu as compris le principe. En fait Chloris.. C'est ça ? Enfin peut importe. Au départ je t'ai pris pour ma petite soeur, elle te ressemble beaucoup. Alors dans un élan... J'allais pas m'arrêter et leur dire en fait non, continuer ce que vous faites paisiblement. Je ne suis pas vraiment quelqu'un de bien.


Finalement, leur histoire était banale... Une personne qui en sauve une autre croyant que ça en était une troisième. Mais ce qui lui smeblait bizarre dans toute cette histoire c'était le "Je ne suis pas vraiment quelqu'un de bien", alors pourquoi aurait-elle sauvé sa sœur si elle n'était pas quelqu'un de bien ? Certes une mauvaise personne n'est par une personne sans cœur mais même...Finalement Peverell avait sorti une cigarette et avait déjà tirée quelques bouffées.

- Pour ce qui est du reste. Nous avons fuit un homme. Un trafiquant d'enfant...

C'était à ce point là ? Et ça existait vraiment un trafiquant d'enfant ? Elle connaissait les trafiquant de drogue, d'arme mais jamais d'enfant... Mais qu'avais ces gens dans leur tête... C'était horrible de faire ça à un enfant ! Hareka ce demandait toujours comment de telle personne pouvait exister.

- Un sorcier malsain détient ma soeur Gallina en Russie. Il a envoyé son geôlier me surveiller. C'était lui le gars qui nous surveillait au magasin. Il attend tout simplement que je lui donne un autre enfant, un enfant au sang aussi pur que le mien.

Donc, sa sœur qui lui ressemblait se nommait Gallina. La pauvre était enfermée en Russie et la Lionne n'osa même pas imaginer ce qu'il lui faisait et savoir qu'en plus le vigile faisait partit de ces choses malsaines... Elle eut un énorme frisson et devint livide. Le silence se faisait long...

- J'ai eu peur qu'il croit que je t'avais choisi, alors je t'ai dit de fuir. Voilà l'histoire Chloris.


Elle n'arrivait pas à parler ni à penser... Elle était pétrifiée à l'idée d'être en Russie avec Gallina, qu'auraient-ils fait d'elle ? C'était horrible, elle ne voulait pas le savoir et faillit vomir sur les chaussures de la jeune femme. Elle continua :

- C'est histoire est à prendre au sérieux. Mais si tu as des questions à me poser, sur mon passé ou sur moi-même je t'écoute aussi. Les gens ont souvent envie de savoir ce que devienne les Peverell. C'est fréquent, j'ai l'habitude. Sinon j'ai remarqué que t'étais un peu... Une enfant paniquée. Tu as du mal à te défendre des autres non ? Je pourrais t'apprendre. Imaginons que le geôlier ou ses filles reviennent, il faudrait que tu puisses te défendre j'imagine ?

Elle hocha la tête, la blonde n'était pas une fille qui aimait se battre et elle quand ça se passait... Elle finissait par terre en sang, jamais un de ses adversaires n'avait fini comme elle. Il fallait que maintenant elle puisse se battre et se défendre !

- En tout cas n'ai pas peur, je serais là pour te défendre maintenant. C'est décidé, je t'aime assez. Mais sache que je ne suis juste... pas quelqu'un de bien.


Ses paroles rassurèrent la première année et lui redonna un peu le moral, si elle pouvait compter sur sa sauveuse, tout irait bien ! Elle sortit de sa pétrification et la regarda avec un sourire plein d'espoir et de remerciements. Puis l'autre sorcière se posta devant elle, tandit la main et lui dit :

- La mort n'est pas un jeu d'enfant. Je t'apprendrai, je serai ton mentor.

La Gryffonne eut un sourire et elle l'écouta continuer :

-Deal ?

Elle saisit sa main et hocha vigoureusement de la tête...

- Je ne veux pas que ça m'arrive ! Je veux être comme toi, droite, un peu froide mais stricte et respecté... Pour en revenir à ton passé ou autre, j'avais une question à te poser... Tu as dit que tu étais une mauvaise personne, tu as fait partie des mangemorts ? Tu leur a fournis des enfants à ses gens qui détiennent ta sœur ? Et... elle fit une pause, inspira et demanda. Ta sœur, vous avez essayé de la sortir de là bas ?


Elle avait beaucoup de question mais c'était important pour qu'elle installe une relation de confiance entre elles. La Gryffondor semblait triste et elle l'était, cette Gallina ne devait pas être beaucoup plus vieille qu'elle... Pourquoi elle n'avait pas eu le droit de vivre une belle vie, pourquoi elle et pas Chloris ? Pourquoi ? Pourquoi c'était si cruelle ? Ils n'avaient aucun droit de l'empêcher de vivre ! Une larme furtive coula sur sa joue. Elle la cacha tant bien que mal...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Dim 17 Avr - 2:09


Rp avec Chloris Hareka


La petite blonde s'empressa de lui serrer la main, mais doucement. Cependant, elle hocha vigoureusement aussi de la tête. La brune en eu le sourire aux lèvres, sa jeune et nouvelle élève était déterminée. Elle voulait devenir plus forte, elle voulait savoir se battre et écraser son adversaire à terre, quitte à s'en arracher les tripes.

- Je ne veux pas que ça m'arrive ! Je veux être comme toi, droite, un peu froide mais stricte et respectée...

La Serpentarde haussa un sourcil et paru perplexe. Si ça n'avait pas été vrai, elle avouerait que ça aurait pu la vexée. Mais bon, sur le coup elle prit cela pour un compliment. Alhena était encore jeune, elle était certes adulte mais elle n'avait quarante ans non plus. Et il était certain que peu de personne se comportait comme elle. La Peverell était respectée, mais elle faisait surtout peur.

- Pour en revenir à ton passé ou autre, j'avais une question à te poser...

La brune prit une grande inspiration. Okay... Qu'est-ce qu'on allait encore lui demander ? Si elle était en possession de la pierre de résurrection, de la cape d'invisibilité ou même de la baguette de Sureau ?

- Tu as dit que tu étais une mauvaise personne, tu as fait partie des mangemorts ? Tu leur a fournis des enfants à ses gens qui détiennent ta sœur ? Et...

Alhena fut surprise. Elle, une mangemort ? Elle avait des idéaux rapprochés, aurait pu faire quelques missions à leurs côtés certes, mais de là à les intégrés sûrement pas. Peverell n'était plus en quête de pouvoir ou de destruction, elle recherchait quelque chose de bien plus précieux...dangereux : l'immortalité.

La brune se ralluma une cigarette. Bon ça faisait peut-être beaucoup pour ses poumons, mais on venait quand même de lui demander si elle était une mangemort... Et si elle fournissait des enfants à des trafiquants. Y avait de quoi perdre de l'estime de soi. Avait-elle cette tête là ? Vraiment ?

- Ta sœur, vous avez essayé de la sortir de là bas ?

D'accord, en fait cette gamine était tout simplement trop curieuse et parfois bête.

Peverell se posa à ses côtés, elle jeta un rapide coup d'oeil à la blonde : elle pleurait, enfin elle cachait ses larmes.

Abrutie, pensa la serpentarde en avalant une dose de fumée toxique.

La jeune femme ébouriffa une nouvelle fois la blonde, et d'une main tourna la tête de l'enfant vers elle plongeant son regard dans le sien. La brune lui fit un sourire désolé et dit d'une voix paisible :

- Pleurs pas Gamine. La vie elle est dure. Elle le sera toujours. Nous n'avons pas tous la même chance. Tu sais, avant d'être kidnappée ma soeur avait une belle vie. Philius, mon frère ainé, passait son temps à prendre les coups de fouet et les endoloris à sa place. Comme moi. Nous sommes une grande fratrie : il y a Philius, puis Adrian, Elladora ma soeur jumelle, et Gallina. Elle était la plus petite, la plus pourrie gâtée. Mais notre père avait des dettes, des dettes d'enfants... Comme ses fils lui étaient indispensables, qu'Elladora était une traitre, que j'étais l'ambitieuse de la famille... Il ne restait que l'ange blond à donner.

Elle avala une bouffée, le regard vide. Comme si elle repensait au passée et à ses années de torture psychique et physique.

- Au fond... Il ne lui a jamais fait de mal ce sorcier, même s'il est vicieux et malsain avec les autres enfants. Elle est logée, nourrie. La seule chose qu'elle doit faire c'est lui tenir compagnie et dormir dans une cage en bas dans la prison. Mais je l'ai vu cette cage, c'est une une cage dorée. Une chambre immense et belle. Le geôlier lui cède tous ses caprices à dire vrai. C'est un peu comme dans le conte de la belle et la bête tu vois. La seule chose qu'elle n'a pas c'est la liberté. Les serments inviolables sont... impossibles à défaire.

Elle se releva, écrasa sa clope à moitié fumée et se posa devant la blonde. De toute sa hauteur, elle la regardait de haut, les sourcils froncés et un sourire carnassier sur les lèvres :

- Et oui, nous avons tenté de la sauver. Et oui je suis une mangemort et une trafiquante d'enfant !

Ça avait dû avoir son petit effet sur la blonde.

La brune éclata de rire et lui caressa encore une fois la tête, il allait falloir qu'elle s'achète une brosse si elle voulait trainer avec Alhena. C'était un truc qu'elle aimait bien faire aux gosses : leur ébouriffer les cheveux.

- Je rigole Gamine. Effectivement nous avons tenté Adrian et moi de sauver Gallina, nous essayons toujours d'ailleurs, même si à deux c'est plus compliqué. Mes parents et mon frère Philius sont morts. Ma soeur Ella... est trop lâche pour faire quoi que ce soit.

Elle se stoppa, s'abaissa et posa ses coudes sur les cuisses de la petite. Une main soutenant sa propre tête, légèrement penchée sur le côté. Elle avait un sourire mesquin sur le visage et plongea ses yeux émeraudes dans ceux de la gamine, captant et enivrant sa proie.

- Non je suis pas une mangemort, et encore moins une trafiquante d'enfant. Et comme tu as pu croire cela, tu vas être puni Gamine. Je vais te faire morfler à ton premier cours !

Elle lui lança un sourire moqueur et continua, la voix suave :

- D'autres questions peut-être ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Chloris Hareka, Dim 17 Avr - 13:35


Chloris pleurait un peu plus, quelques larmes coulèrent sur son visage... Alhena les remarqua, tourna son visage vers elle et plongea ses yeux dans ceux de la Rouge et Or. Sans oublier de l'ébouriffer avant ! Puis elle commença paisiblement son récit :

- Pleurs pas Gamine. La vie elle est dure. Elle le sera toujours. Nous n'avons pas tous la même chance. Tu sais, avant d'être kidnappée ma soeur avait une belle vie. Philius, mon frère ainé, passait son temps à prendre les coups de fouet et les endoloris à sa place. Comme moi. Nous sommes une grande fratrie : il y a Philius, puis Adrian, Elladora ma soeur jumelle, et Gallina. Elle était la plus petite, la plus pourrie gâtée. Mais notre père avait des dettes, des dettes d'enfants... Comme ses fils lui étaient indispensables, qu'Elladora était une traitre, que j'étais l'ambitieuse de la famille... Il ne restait que l'ange blond à donner.


Elle avait peut-être une belle vie mais c'était avant... Leur famille avait l'air un peu violente, lancer des endoloris et fouetter ses enfants, c'était inimaginables pour la blonde et surtout très cruelle. Mais à chacun sa méthode d'éducation... Elle s'essuya une larme pendant que Peverell s'allumait une deuxième clope. Puis celle-ci continua son histoire :

- Au fond... Il ne lui a jamais fait de mal ce sorcier, même s'il est vicieux et malsain avec les autres enfants. Elle est logée, nourrie. La seule chose qu'elle doit faire c'est lui tenir compagnie et dormir dans une cage en bas dans la prison. Mais je l'ai vu cette cage, c'est une une cage dorée. Une chambre immense et belle. Le geôlier lui cède tous ses caprices à dire vrai. C'est un peu comme dans le conte de la belle et la bête tu vois. La seule chose qu'elle n'a pas c'est la liberté. Les serments inviolables sont... impossibles à défaire.

C'était compliqué leur problème... Elle ne comprenait pas tout et tant pis. Gallina n'était peut-être pas si malheureuse que ça là bas ? Mais elle savait très bien, qu'elle personnellement l'aurait été. Elle restait là, ses pensées fusaient partout et c'était sur pour elle de ne pas pleurer. La Lionne n'était pas triste, elle avait juste besoin de vider son corps de toute ses larmes. Elle se mordit les lèvres pour ne pas laisser d'autre larmes couler et sentit un lien se faire entre la jeune femme et elle. Elle avait toujours voulu avoir une grande sœur et regrettait d'être l'aîné de la famille. Elle fut coupé par la suite de son conte :

- Et oui, nous avons tenté de la sauver. Et oui je suis une mangemort et une trafiquante d'enfant !

Même si ces mots paraissaient sincères, elle n'arrivait pas à y croire. Elle ne pouvait pas être une mangemort ni une trafiquante d'enfant ! Dans tout les cas, la Gryffonne n'avait pas peur d'elle. Finalement, c'est ce qui lui semblait :

- Je rigole Gamine. Effectivement nous avons tenté Adrian et moi de sauver Gallina, nous essayons toujours d'ailleurs, même si à deux c'est plus compliqué. Mes parents et mon frère Philius sont morts. Ma soeur Ella... est trop lâche pour faire quoi que ce soit.


Sa sauveuse n'avait donc pas une si belle vie que ça.... Mais au moins, elle avait fait son possible pour sauver sa sœur et ça c'était l'important ! Puis elle se baissa et misses coudes sur les cuisses de Hareka, une de ses mains portait son visage. Et elle continua :

- Non je suis pas une mangemort, et encore moins une trafiquante d'enfant. Et comme tu as pu croire cela, tu vas être puni Gamine. Je vais te faire morfler à ton premier cours !


La Gryffondor sourit.

- Je n'ai pas cru que tu étais magemort, je l'ai supposé ! commença-t-elle avec une petite grimace comique. C'est différent !

Puis son aîné continua :

- D'autres questions peut-être ?

Elle fit un sourire en coin et l'interrogea :

- On commence quand ? Par quoi ? Comment va-t-on communiquer quand je serais en cours ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Mar 19 Avr - 17:29


RP avec Chloris Hareka

La petite avait l'air enthousiaste. Presque pétillante de joie. Avec un sourire en coin, elle répondit :

- On commence quand ? Par quoi ? Comment va-t-on communiquer quand je serais en cours ?

Ah ouais bonne question. Elle n'avait pas prévue ça. La jeune fille allait-être à Poudlard, et Alhena ne pouvait pas y rentrer si aisément. De plus la gamine avait onze ans, elle ne sortait pas comme elle voulait pour aller à Pré-Au-Lard.
La jeune femme se releva et se posa aux côtés de la jolie blonde. C'était vraiment une belle enfant, elle allait avoir une belle vie. Il ne fallait surtout pas qu'elle la gâche avec des rivalités idiotes ou des joutes verbales à la Serpentarde. Elle ne devait pas rencontrer le visage noir de la vie, Alhena essayerai d'y veiller.

- Et bien quand tu veux gamine, mais pas là maintenant. Et sinon par ce que tu veux.

La brune n'avait pas vraiment réfléchit à ce qu'elle allait lui enseigner. Elle n'était pas prof, n'avait aucune expérience dans ce domaine. Et même si elle voulait devenir peut-être professeur à Poudlard, ce n'était pas dit qu'elle serait la meilleure.
Elle leva les yeux au ciel, observant le turquoise du monde.

- Après je peux te faire des cours par correspondance. Je t'enverra des hiboux, et dès que tu peux t'enfuir de Poudlard le week-end par exemple. Je serais là. Je t'aiderai pour tes devoirs, pour la pratique. Pour vivre sans voir la part sombre de l'existence.

Elle lui fit un léger sourire et lui ébouriffa une dernière fois les cheveux.
La vert et argent avait proposer des choses, sans prendre en compte les conséquences et les contraintes. Il fallait qu'elle y réfléchisse plus profondément.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Chloris Hareka, Jeu 21 Avr - 14:58


Chloris regardait Alhena avec beaucoup d'entrain, elle espérait bientôt commencer ses cours ! Elle sautait presque de partout comme une petite puce. Puis d'un coup, elle se redressa droite, referma ses mains et releva le petit doigt. Elle leva sa tête bien droite et jeta d'un coup un regard de dégoût au banc sur lequel la blonde était assise. Son cerveau venait de se déconnecter et elle venait de prendre un air supérieur comme une petite bourge... La jeune femme lui répondit :

- Et bien quand tu veux gamine, mais pas là maintenant. Et sinon par ce que tu veux.

La Rouge et Or avait pensé à tous ses problèmes, comment sortir de l'enceinte de Poudlard, comment voir Peverell sans qu'elle entre....

- Après je peux te faire des cours par correspondance. Je t'enverra des hiboux, et dès que tu peux t'enfuir de Poudlard le week-end par exemple. Je serais là. Je t'aiderai pour tes devoirs, pour la pratique. Pour vivre sans voir la part sombre de l'existence.

Elle répondit du tac au tac avec une voix de "bon chic, bon genre":

- Moui, effectivement... Les cours pas corrrrespondannnnce sont une exellleeeennnnnttteeee idée ! elle ne reconnut, elle-même, pas sa voix. Je trouuuveraiiis le moyen de sortiiir de Paudlard, soyeeez en sûr ! J'espèèèère que nous nous reveroonnns bientôôôt !

Et en s'écoutant la Gryffonne aurait presque pu entendre Charlie Mortdecai, un personnage très aristocrate dans un film datant d'au moins un siècle ! Un souvenir traversa rapidement son esprit... Enfant, il lui arrivait de prendre des crises d'aristocratie, ce qui rendait son image plus folle mais c'était il y a très longtemps et ses parents l'avaient fait soigner. La dernière fois qu'une crise comme celle-ci était arrivée, elle avait sept ans et se trouvait en situation de grosse grippe et fièvre !

D'abord, elle fut surprise de s'entendre, pourquoi avait-elle prise cette voix Et cetera... Puis la peur l'envahit, parfois elle était capable de tenir des propos horribles et même de se comporter comme un BCBG. Une deuxième personne hantait son corps, une autre personne qu'elle avait réussi à repousser et qui n'était pas revenue depuis longtemps ! Une vieille connaissance qu'elle avait espéré ne jamais revoir... Peut-être que sa mentor pourrait l'aider !

Il lui arrivait d'avoir des moments de lucidité comme celui-ci mais quelque instant plus tard, sa double personnalité reprenait le dessus. Se secouant la tête, elle eut un sourire et s'exclama :

- Ma chèèère, ce n'est pas que je n'aiiime pas votre compaaagniiie mais j'ai quelqueees affaiiires imporrrtannnte à regleeeer daaans la cooonté. Je vous dis aurrrevoiiir et songe à reveniiiir biiennntôt au prèès de vous !


Elle se leva du banc et attendit la réponse de son interlocutrice avant de partir, la tête haute, le dos droit et le doigt toujours en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Ven 22 Avr - 19:03


RP avec Chloris Hareka


Le jeune blonde était toute excitée, elle souriait pleinement et gigotait comme pas possible. Amusée, Alhena lui fit un petit sourire. Drôle de gamine.
La brune était contente pour elle jusqu'a ce que celle-ci s'exprime :

- Moui, effectivement... Les cours pas corrrrespondannnnce sont une exellleeeennnnnttteeee idée ! Je trouuuveraiiis le moyen de sortiiir de Paudlard, soyeeez en sûr ! J'espèèèère que nous nous reveroonnns bientôôôt !

La Serpentarde fronça des sourcils. C'était quoi ce délire ? Elle se foutait de sa gueule à se prendre pour Charlie Mordecai ou bien...
Elle croisa ses bras contre sa poitrine, les yeux légèrement plissés, attendant la suite des événements. Ce ne fût guère mieux. La Gamine avait l'air perdue avec elle-même, coincée entre deux personnes.

Elle était bien tombée la Peverell dis donc.

- Ma chèèère, ce n'est pas que je n'aiiime pas votre compaaagniiie mais j'ai quelqueees affaiiires imporrrtannnte à regleeeer daaans la cooonté. Je vous dis aurrrevoiiir et songe à reveniiiir biiennntôt au prèès de vous !

Elle vit la blonde se lever, un petit doigt en l'air, comme si elle se foutait de la gueule des aristocrates. Étant elle-même aristocrate, Alhena détestait qu'on se paye sa tête. Elle attrapa la petite par le col, la ramenant en arrière. Elle fronça des sourcils, un air glacial s'installa sur le visage nacré de la Peverell. Elle faisait peur et ça risquait de tourner au vinaigre.
La Serpentarde avait peut-être promis à Hareka de la protéger du reste du monde, mais pas d'elle-même.

- À quoi tu joues Chloris ? demanda glacialement la brune. Tu te fiches de moi Gamine ? Fais gaffe ou ton pire cauchemar ça risque d'être moi Hareka.

Elle plongea son regard émeraude profondément dans celui de son interlocutrice, la tenant fermement par le bras. D'une voix scabreuse elle dit :

- Alors dis moi blondinette. Tu es schizophrène, bipolaire ou tu cherches tout simplement des problèmes ? Parce que si c'est la troisième option, ça ne va pas le faire... du tout.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Chloris Hareka, Sam 23 Avr - 0:15


Chloris était complètement perdu... Son côté normal qui lui mettait des gifles d'esprit et lui ordonnait de retourner s'asseoir en s'excusant, et l'autre qui cherchait la Mer** en continuant de foncer tout droit et de se tenir comme une bourge ! Là, le choix fut coupé court... Alhena l'avait saisi par le col et la tenait contre un mur en s'exclamant :

- À quoi tu joues Chloris ? Tu te fiches de moi Gamine ? Fais gaffe ou ton pire cauchemar ça risque d'être moi Hareka.

Une troisième chose s'ajouta au bazar de sa tête, "l'instinct de survie". Elle ne put rien faire contre lui et prise d'une énorme panique, elle respira fortement à plusieurs reprises et faillit presque mettre un coup de boule à Peverell, ce qui aurait été une très très mauvaise chose ! La blonde se reprit un instant et ne trouva que la solution du silence. Ne rien dire et attendre une autre réaction, à ce moment là c'était la seule chose qu'elle pouvait bien faire. Pour une fois, elle se tut et regarda la jeune femme. Elle gronda et continua :

- Alors dis moi blondinette. Tu es schizophrène, bipolaire ou tu cherches tout simplement des problèmes ? Parce que si c'est la troisième option, ça ne va pas le faire... du tout.

Respirant profondément, elle ne sut plus quoi faire. Un petit "pardon" sortit de ses entrailles mais rien d'autre ne sortit. Elle était beaucoup trop secouée pour faire quoi que ce soit... Personne ne l'avait jamais plaquée contre un mur, en la menaçant presque de mort. La Gryffonne resta de marbre et baissa néanmoins son petit doigt. L'autre main se tenait juste à côté de sa baguette (dans sa poche de manteau) et était prête à s'en servir. Sa sauveuse l'avait forcé à plonger son regard dans le sien ce qui n'arrangeait rien... Elle inspira et se débattit en elle même, pour sortir de cette crise. "Ça suffit tout ça ! Chacun reprend sa place où il était et ne discute pas ! Crise de bourge tu retournes au placard, Instinct reste loin mais tient toi prêt au cas où et moi je me remets au commande ! Le bordel là dedans... Faut tout que je remette en état. Je parie que c'est encore en grosse partie dû à l'autre aristo' ? Ok, on respire et on se concentre pour qu'elle ne revienne pas maintenant". La lueur de folie qui brillait dans ses yeux cessa et ses pupilles se rétrécirent.

Le souffle coupé, la Rouge et Or soupira plusieurs fois pour alimenter son cerveau en oxygène. Elle replongea ses yeux dans ceux de sa mentor et répondit calmement mais à bout d'haleine :

- Excuse moi... Je...Je suis désolée ! Je pensais pas.... Enfin, je savais pas... Je croyais qu'elle était.... partit...
haleta-t-elle à la fin. Aide moi, je...je veux la battre et pouvoir la mettre au.... au placard pour toujours !

Ses yeux s'emplirent d'espoir et de mélancolie, cette personne c'était sa deuxième personne. Une personne appartenant aux niveau aisé de la société. Petite, l'enfant avait beaucoup de crise, qu'ils appelaient "crise d'aristocratie" ses parents n'avaient décidément pas eut de chance quant à leur descendances ! Une folle, une morte et une grosse jalouse... Ça promettait les repas de famille plus tard. Enfin ce n'était pas le thème du jour ! Cette personne prenait souvent possession d'elle et se servait d'elle pour partir partout et voyager dans un corps propre et plutôt sain, pas comme certain gros crados qu'elle côtoyait parfois. Le pire c'est que dans ces moment là, la Gryffondor ne pouvait littéralement rien faire et cette noble lui racontait sa vie et les corps qu'elle empruntait parfois... Pour la première année, le seul moyen de se débarrasser de l'autre, c'était qu'elle se sente en danger. Elle s'interrompit dans ses pensées pour regarder Alhena et savoir si elle était prête à soutenir Hareka jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Alhena Peverell, Mar 26 Avr - 1:06


RP Chloris


Son sang bouillait dans tous ses membres. Il y avait comme une colère incontrôlée dans son corps, elle n'arrivait pas à s'en débarrasser. Comme si ses vices malsains reprenaient le dessus sur sa raison. Elle ferma les yeux, inspira, expira. C'était comme si ses muscles étaient tous contractés en même temps, que ses tempes tremblaient et lui faisaient un mal de chien.

La jeune blonde était plaquée contre le mur, Alhena la tenant en joute. Son corps ne répondait plus. Elle ne faisait jamais acte de violence, ou du moins pas ce genre d'acte là. La brune ne comprenait pas. C'était encore son démon intérieure qui souriait du fond de ses entrailles, lui murmurant qu'elle ne lui échapperait jamais. Elle avait l'impression d'être comme sa mère, comme son père, comme son frère... Le diable dévorait-il toute leur famille ? Probablement, elle n'arrivait pas y échapper elle-même. Peut-être un jour, ce sera à la brune de demander de l'aide...

- Pardon...

Un murmure. Simple, presque inaudible. Elle rouvrit les yeux, lâcha la gamine. La laissant s'effondrer sur le sol. La brune planta ses émeraudes dans le regard perdu de l'enfant. Il y avait quelque chose de bizarre, d'étrange, de malsain. Avait-elle aussi un démon qui la dévorait de l'intérieur ? Une envie, un désir, une passion qui rongeait les restes de son coeur ?

- Excuse moi... Je...Je suis désolée ! Je pensais pas.... Enfin, je savais pas... Je croyais qu'elle était.... partit... Aide moi, je...je veux la battre et pouvoir la mettre au.... au placard pour toujours !

Elle avait du mal à respirer, elle suffoquait presque entre ses mots. Et Peverell la contemplait, ce regard si dur qu'on pouvait trouver chez la femme qu'elle était. Un regard effrayant, tranchant chaque parcelle de votre peau jusqu'à ce que vous soyez mis à nu.
Les poings serrés, la surplombant de haut : elle la regardait sans aucune émotion sur le visage.

- Je ne sais pas quel est le problème chez toi. Je ne sais pas de qui tu parles. Mais nous avons tous nos démons.

Un démon si fort chez certains qu'il détruisait tout sur son passage. Et résister au diable était la plus dure des choses, résister à ses désirs étaient devenus un sacrifice de nos temps.

- J'en ai un aussi. Un plus puissant que tu ne peux le croire. Une folie qui fait de moi quelqu'un de mauvais. Mais.... Elle laissa un temps de pause. Je ne permettrait pas que quelqu'un d'autre se perde, à son tour, dans ce chemin tortueux qu'est celui des ténèbres.

Elle se retourna, faisant face à la rue. Elle était belle, elle était plongée jusqu'au coup dans la rivière de la noirceur. Rien ne pouvait la sauver. Mais ça ne l'empêchait pas de protéger d'autres personnes prête à tomber.

- Nous commencerons par contrôler ce démon en toi, mais tu devras vivre avec toute ta vie.

Sa voix était froide. Son corps craquelé de douleur, figé sur place. Baguette en main, elle était crispée dessus.

- Une dernière chose Chloris, une chose que tu dois savoir avant que nous commençons quoi que ce soit...

Elle se se stoppa une dernière fois, prit une grande inspiration avant de dire :

- Un jour peut-être, quand tu auras grandit. Que tu seras devenue une grande personne, bonne qui défendra le monde. Il se peut... Que ton ennemie ce soit moi. Et quand ce jour là viendra...

Il fallait quelqu'un. Quelqu'un qu'elle formerait, quelqu'un qui en serait capable. Qui la sauverait. Il fallait une initiée, car seule cette personne pourrait détruire le monstre à l'intérieur. Celui qui la hantait...

- Te penses-tu capable de me tuer ?

Cet ange de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5

 Greenwich - Quartier de Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.