AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 4 sur 30
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 17 ... 30  Suivant
Célya L. Shake
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle

Re: Comptoir

Message par : Célya L. Shake, Mer 21 Oct - 17:03


Célya n'aurait jamais cru un jour devenir apprentie serveuse dans un bar. Oh, l'idée l'aurait peut-être effleurée un jour ou l'autre, lorsqu'elle aurait le temps de penser à son futur, ou du moins à ce qu'elle pourrait faire pour gagner de l'argent le temps de trouver le job de ses rêves. Seulement voilà, le bar en question où elle avait été recrutée ne correspondait pas tout à fait à l'image qu'elle reflétait habituellement. La Tête de Sanglier, elle ? C'était une bonne blague ! Et pourtant, la douce et mignonne blondinette avait décidé de frapper fort en postulant au célèbre pub crasseux de Pré-au-Lard. Finie la petite sainte-ni-touche, bonjour la rebelle écervelée. Elle avait réussi à convaincre le propriétaire qu'elle était parfaite pour le job de stagiaire, et puis qui aurait pu résister à ses beaux yeux de biche ?

Heureuse d'obtenir un léger salaire - ça payait pas non plus des fortunes - et d'avoir une activité en dehors du château, la Serdaigle se sentait enfin utile. Le seul problème était qu'un certain Ebenezer travaillait aussi en tant que stagiaire à la Tête de Sanglier. La perspective de le côtoyer dans ce cadre lui faisait un peu peur, même si la jeune fille devait admettre que sa présence au bar avait grandement joué dans sa décision de postuler. Pourquoi avait-elle fini par céder à son envie de le suivre ? Célya n'en savait trop rien, depuis la soirée aux Trois Balais spécialement organisée pour les bleu et bronze, elle avait l'instinct de poursuivre le brun, et pas parce qu'elle pensait être amoureuse et désirait passer du temps avec lui, non, mais un peu pour le tester et peut-être aussi pour lui pourrir un peu la vie, mais gentiment. Toujours était-il qu'Ebenezer n'était pas franchement content que la blonde s'incruste là mais Célya n'en avait rien à secouer, au final. Au moins, il pourrait apprendre à la connaître, ou alors essayer, et il pourrait voir qu'elle n'était pas si pénible que ça. Bon ça, le brun avait déjà l'occasion de la côtoyer et de la connaître mais c'était une toute autre histoire... Histoire à laquelle les deux jeunes gens avaient du mal à faire allusion, chaque fois qu'ils s'essayaient plus ou moins d'échanger deux phrases, ça finissait par dégénérer - soit en dispute presque conjugale, soit en dispute sous l'oreiller. C'était trop compliqué.

Ce jour-là, Ebenezer avait reçu pour mission d'aller faire quelques emplettes à Londres. La Tête de Sanglier préparait quelque chose, et Phoebe voulait acheter des trucs à la Boutique d'Accessoires de Magie Noire, sur l'Allée des Embrumes. Célya s'y était déjà rendue plusieurs fois mais n'aimait pas particulièrement le coin. Trop de gens louches. Elle laissa l'autre bleu et bronze y aller seul, et puis le suivre n'aurait fait que renforcer son mécontentement d'avoir la blonde dans les pattes. Seulement voilà, il partit tellement en tornade - enfin, en feu plutôt, vu qu'il utilisait la Poudre de Cheminette - mais avec sa tête en l'air, il en oublia la bourse du propriétaire. En bonne sauveuse sur son cheval blanc, Célya transplana jusqu'à destination, la bourse dans la poche de sa cape de sorcière.

Encapuchonnée, la jeune fille entra dans la boutique glauque et s'approcha à pas de loup d'Ebenezer, qui semblait tout juste venir d'arriver derrière le comptoir. S'il se retournait, il aurait pu sursauter en voyant la silhouette noire mais Célya n'avait pas vraiment une tête à faire peur. Elle s'avança de quelques pas, jusqu'à parvenir à sa hauteur :

« Je crois que t'as oublié ça... » lui souffla-t-elle en lui fourrant la bourse dans les mains.

Ah, les mecs...
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Heather Wells, Mer 21 Oct - 21:53


Froid, sombre, pluvieux... Rien ne pouvait mieux qualifier le temps londonien que ces trois mots, et encore, ce n'était rien en comparaison de l'Ecosse. Un long et épais manteau de laine vert anglais la couvrait des épaules à mi-cuisse, laissant ainsi apparaître des collants noirs et des bottines à talons de la même couleur, de plus, une écharpe crème entourait son cou pour la protéger du froid glacial et pénétrant.

Ses cheveux roux ondulaient sur sa poitrine, pas sûr que la couleur de son manteau soit parfaitement adaptée à eux, mais elle s'en fichait éperdument. Fière comme un paon, elle arpentait la rue aux couleurs monotones de la si mal fréquentée Allée des Embrumes. Désormais si sûre d'elle, elle n'avait plus peur d'être ici. Une telle assurance avait tendance à tenir les gens à distance d'elle, mais certain lui firent tout de même des remarques qu'elle ne se gêna pas de faire ravaler violemment à coup de sortilèges. De toute façon, les camés et toxicos n'étaient pas de poids face à elle. Rapidement, elle fut devant la discrète devanture de la boutique d'accessoire de Magie Noire et en franchit la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 22 Oct - 12:58


La Rébellion c'cool.
Merci à Luke pour son LA !


Parker avait pas l’air mécontent du changement d’avis. Peut-être qu’être têtue était de mauvais conseils en achats, mais en attendant, elle savait que Kaë la rembourserait, elle savait que l’affaire était conclue, qu’elle allait aller de l’avant, s’engouffrer dans les néants, dissimulée aux vivants par ce casque au goût d’aube. « Voyant cela et s'émerveillant, il descendit et la fable raconte qu'il vit alors, parmi bien d'autres merveilles, un cheval d'airain, creux, avec des ouvertures, à travers lesquelles, en se penchant, il vit qu'il y avait à l'intérieur un cadavre, qui paraissait plus grand que celui d'un homme, et qui ne portait rien d'autre que, à la main, un anneau d'or, qu'il retira en sortant. » (Histoire que vous bossiez votre philo)

Etait-elle Gygès, pure dans le bien comme le petit Scipion, poétisant les changements des rayons, l’or brusque et la gorge reluisante de la nuit, l’apaisement des faces de lunes, attendait-elle l’obscurité pour changer de visage, se laisser guider par les lentisques, les oliviers, les chants des martinets, les ciels d’écailles faits ? Oui et non ; longtemps elle avait agit sans anonymat, avec pour seule couverture sa discrétion et ses leurres. Bientôt, sa vie prendrait un nouveau tournant, aux ruses se mêleraient les artéfacts, les précautions, sauf quand on lui enjoindrait conduite contraire. Bientôt. Pour l’heure il n’était temps, il fallait revenir à la bêtise de la matérialité, aux coûts, aux pratiques marchandes, sourire, oui ça me convient, décrocher ses pieds de la lune où ils s’enracinaient.

140 Gallions qu’il disait. Seuls 30 étaient à ses frais mais cinq fioles de sang par mois... Ça faisait beaucoup, non ? Pouvait-elle prendre le risque de tester avec trois ? Ouais, non, elle allait commencer comme ça, c’était bien. Pour sûr, les autres s’embêtaient pas à acheter des fioles. M’enfin... La BAMN était à côté de son lieu de travail, c’était plus facile que faire les courses chez les moldus. Plus cher, aussi. Ah non, stress inutile, le ronchon précisait qu'une par mois suffisait. Sauf que par mois, ça incluait sans doute la première utilisation... Vivement la prochaine pleine lune ! Le lion disparût en réserve, Barbu Barbant la lorgnant d’un oeil déplaisant. Ce n’est qu’au retour de son employé qu’il disparût dans sa tanière.

Eglaf, elle aimerait pas travailler pour ce type.
- Courageux de bosser pour un c*n pareil. Tiens, j'crois que le compte est bon ! fit-elle en sortant les Gallions trépidants. Ça faisait louche, de se balader avec tant de pognon quand on en avait si peu. Que Kae lui file les sousous, sinon les comptes du bar allaient trahir ses déboires auprès de Ghrys. Jouant des tailles et des formes, Bennet fourra l'ensemble dans les trois sacs qu'elle sortit de son sac de cours. Direction le Chaudron, où elle gérerait les détails du transport. Un joli mois s'annonçait. Enfin cinq, du coup, puisque le casque profiterait des cinq fioles.


Fin de l'achat, merci à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Jeu 22 Oct - 16:33


Réponse à Ted

Le garçon semblait être venu pour une raison sérieuse et n'était apparemment pas d'humeur à faire des blagues sur de dangereux livres entreposés ici. Bon d'accord ce n'était pas trop grave, au moins Ashton était presque certain de lui vendre un article avant qu'il quitte la boutique. Et c'était quand même moins lourd que les gosses qui se ramenaient ici comme s'ils étaient à Disneyland. Les propos du client avaient rappelé au Gryffondor l'existence d'un livre de potions qui intéresseraient très probablement le jeune homme. Personnellement les potions ce n'était pas spécialement son truc mais il pouvait tout à fait comprendre l'attrait qu'elles représentaient pour certains. Et apparemment il ne s'était pas trompé en proposant ce bouquin, l'élève avait l'air plutôt attiré et curieux d'en savoir plus.

- Il a l'air plutôt intéressant celui-la ! Il y a quoi comme genre de potions dedans ? Ah, et la grande question : c'est à quel prix ?

Alors, il fallait qu'Ashton se souvienne de ce qu'il y avait dedans. Avec tout le temps qu'il avait passé dans la boutique ces derniers mois le sang-mêlé avait déjà parcouru à peu près tous les ouvrages plus ou moins rapidement. Heureusement qu'il avait une bonne mémoire, il devrait être capable de ressortir deux ou trois trucs à son client.

- Je me rappelle pas exactement de tout, mais tu peux y trouver des philtres d'amour, la Goutte du Mort Vivant, une potion de vieillissement, et surtout la préparation du Polynectar. C'est clair que c'est pas super pratique à préparer mais j'imagine que si on aime les potions on doit trouver son bonheur là-dedans. Et puis surtout c'est pas à Poudlard qu'on t'apprendra à le faire c'est sûr. Pour le prix c'est 5 Gallions mais vu le contenu je pense que c'est plutôt une bonne affaire.

Restait plus qu'à voir si le petit speech de Parker avait convaincu le garçon de repartir avec cet article.


Réponse à Ebenezer & Célya

Ashton avait assez peu dormi la nuit dernière, la faute aux excursions nocturnes dans Poudlard. C'était pas en restant gentiment dans son dortoir après le couvre feu que le Gryffondor avait réussi à établir une discussion avec Peeves quand même. Le seul point négatif de ce temps de sommeil raccourci était qu'il devait bosser à la BAMN le lendemain et qu'il était juste complètement crevé. Du coup il avait eu un mal de chien à sortir de son lit malgré sa grasse mat' et s'était pointé au boulot avec des grosses lunettes de soleil histoire de cacher ses cernes. Vivement qu'il maîtrise assez ses talents de Métamorphomage pour les faire simplement disparaître !

Le sang-mêlé avait vendu une poupée vaudou aujourd'hui, ainsi qu'un espèce de bouquin sur les potions dont il avait complètement oublié l'existence. Puis comme il était fatigué et qu'il n'y avait plus de clients, Ashton s'était rendu dans l'arrière boutique, laissant simplement la porte entre ouverte pour entendre un éventuel nouvel arrivant, puis s'était écroulé dans un fauteuil et s'était complètement endormi. Il fut dérangé dans son sommeil par le bruit d'une clochette, qu'est-ce que c'était ça le bruit d'une clochette ? Ça annonçait un nouveau client normalement, un nouveau client ?! Se réveillant en sursaut, le Gryffondor tomba du fauteuil et s'écroula sur le sol dans un grand BOUM, bien pour la discrétion.

Se redressant tant bien que mal il se passa une main dans les cheveux et poussa en soupirant la porte qui menait vers la pièce principale de la boutique. De l'autre côté du comptoir se trouvaient deux têtes bien connues du jeune homme : Ebenezer et Célya. Qu'est-ce qu'ils foutaient là eux ? Ils pouvaient pas faire de sieste comme tout le monde à cette heure-ci ?

- Salut vous deux, je peux faire quelque chose pour vous ?


Réponse à Heather

L'un des gros avantages qu'Ashton voyait dans le fait de travailler à la BAMN était que son patron n'était pas particulièrement à cheval sur le bon comportement. Déjà qu'il le voyait pas souvent au moins il le faisait pas ch*er. Pour quelqu'un comme le Gryffondor, sourire aux bouffons qui passaient toute la journée aux Trois Balais avait été une véritable épreuve et il était très content de ne plus avoir ce type de contraintes. Il ne fallait pas oublier non plus la question de la propreté. Dans l'Allée des Embrumes c'était un critère carrément mineur, le seul endroit de la boutique à garder propre obligatoirement était le comptoir. Le reste c'était plus aléatoire.

Le fait qu'une odeur de tabac puisse incommoder d'éventuels clients n'était pas non plus à prendre en compte. Ainsi Ashton n'avait pas à sortir devant se cailler dans le froid s'il voulait fumer une cigarette. La boutique étant vide de client à ce moment précis, le sang-mêlé était installé confortablement dans un siège derrière le comptoir, une clope dans la bouche. Certes c'était pas aussi bien que le kiwicot niveau effets mais ça avait l'avantage d'être beaucoup moins cher puisqu'on pouvait en voler à n'importe quel moldu passant par là. Lorsque la clochette de la porte retentit, Parker tourna sur son siège et faillit s'étouffer avec la fumée (même s'il n'était pas certain que ce soit possible) en voyant débarquer Heather. Génial, vraiment la fille qu'il voulait voir, pensa-t-il en soupirant.

- Salut, je peux t'aider sur quelque chose ? lui dit-il en se redressant.


Réponse à Lizzie & Luke

Les articles s'empilaient de plus en plus sur le comptoir, enfin s'empiler c'était une façon de parler puisqu'Ashton était pas c*n au point de les empiler pour de vrai. Ça faisait plein de sous tout ça, Luke devait certainement jubiler intérieurement. D'ailleurs il tourna les talons et repartit d'où il venait, laissant Lizzie seule avec le vendeur. Bon débarras, que ce soit en vieux ou en jeune il était toujours aussi relou. La Poufsouffle lui fit une remarque sur son courage pour bosser avec lui alors qu'elle payait. Elle croyait pas si bien dire, Parker était pas Gryffondor pour rien ! Son patron était peut-être ce qu'il appréciait le moins à la BAMN. La cliente fourra tout ses achats dans ses sacs qu'elle fourra dans son sac puis quitta la boutique.

- Merci, à plus ! lui lança-t-il.

Bon, il en était où lui déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Heather Wells, Ven 23 Oct - 0:06


Réponse à Parker

Génial, fallait que ce soit l'autre c*n de Parker qui soit de service pile le jour où elle passait. Au moins, il se montra poli, c'était déjà ça. Et puis de toute façon, ce n'était pas comme si elle comptait rester là, elle en avait que pour quelques minutes.

- Salut, ouais, j'aurais besoin d'une potion d'amnésie, lui-répondit-elle alors.

Elle n'en voyait pas d'usage tout de suite, mais il se pouvait qu'elle puisse en avoir besoin, à cause de ses activités. Elle l'aurait bien utilisé sur les deux débiles qui ont saccagés sa cabane après les avoir bien torturé. Quoi que, elle préférerait sans doute qu'ils se souviennent de quoi elle était capable afin qu'ils ne recommencent plus. Sans doute des sang-de-bourbe, ces vermines à qui ont autorisait l'apprentissage de la Magie comme à de vrais sorciers, quelle blague !

- Dis j'me demandais, comme tu fais pour vivre parmi les sangs-de-bourbe, surtout qu'en plus t'as aucun moyen de les reconnaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Ven 23 Oct - 21:26


Réponse à Heather

Récemment les relations entre Ashton et Heather s'étaient un petit peu améliorées, c'est-à-dire que sur une échelle de 1 à 10 ils s'appréciaient à présent à -5 environ. En même temps il fallait bien dire que certains évènements avaient bien contribué à atténuer quelques différents qu'ils avaient eu dans le passé. Mais fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus, ils se contentaient de se tolérer, pas plus. Puis en l'occurrence l'ex Serpentard était ici pour dépenser ses sous alors c'était bien le moment de faire preuve d'un minimum de politesse. Elle lui demanda d'abord une potion d'amnésie, pas trop dark, pas dans la réserve, pas de risque pour la BAMN donc tout allait bien.

- Dis j'me demandais, comme tu fais pour vivre parmi les sangs-de-bourbe, surtout qu'en plus t'as aucun moyen de les reconnaître ?

Alors ça c'était plus intéressant. Ashton voyait très bien un article en particulier qui pourrait énormément plaire à la garde chasse. Anti moldu au possible, fun à utiliser et sans aucun doute emprunt de plus de magie noire que la potion précédente. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du Gryffondor.

- Tu fais bien de m'en parler j'ai justement en tête un truc qui va t'intéresser, suis moi, lui lança-t-il alors qu'il passait de l'autre côté du comptoir. C'est une nouveauté du dernier catalogue. Des verres à pied plutôt classes qui ont la particularité de bruler la peau d'un sang-de-bourbe ou d'un cracmol.

Le vendeur était quasiment certain que l'article plairait à Heather, restait plus qu'à voir si elle décidait d'en acheter ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Heather Wells, Ven 23 Oct - 22:47


Réponse à Parker

L'élève trouve très rapidement la potion demandée, et il trouve même encore mieux. Dans la boutique, il y avait quelque chose qui lui permettrait de pouvoir très facilement des nés-moldus. Des verres, des simples verres à pieds. Mais ceux-ci avaient la capacité de brûler les cracmols et sangs-de-bourbe. Rien de plus simple qu'un petit stratagème donc pour pouvoir savoir qui se cachent parmi son entourage. Bon, bien sûr, elle ne pourrait pas prendre ses verres partout avec elle et tester tout le monde, mais c'était déjà ça.

- J'avoue que c'est vraiment pas mal. T'sais quoi, je te les prends aussi !

La jeune femme retourna alors vers le comptoir afin de payer. Elle glissa ensuite sa potion dans son sac et rangea soigneusement les verres également, afin de ne rien casser. Un simple signe de main en guise de salut et la Garde Chasse fut de nouveau dans l'Allée des Embrumes.

Fin du RP pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Sam 24 Oct - 7:26






| De l'autre côté du miroir

« Now I've got that feeling once again I can't explain you would not understand, this is not how I am. I have become comfortably numb. »


La nuit venait de se coucher et les première lueurs passant à travers les vitres du dortoir étant annonciatrices d'une aube nouvelle, tel était le quotidien de l'Irlandaise qui souvent se réveillant dix minutes avant la plupart de ses camarades, et qui observait la lune céder sa place au soleil pour honorer leurs pacte millénaire. C'était un spectacle si commun que beaucoup trop n'avaient la chance de saisir; tant pis. Siobhan ne dérogea pas à la règle et une nouvelle fois, elle avait laissé le royaume des songes derrière elle au profit d'une pièce de théâtre plus concrète. Les minutes passèrent, l'astre avait bien entamé son ascension, et les couleurs chatoyante de l'automne prenaient leurs quartier dans la salle des filles. Quelques une de levèrent, et l'Irlandaise les salua d'un simple sourire agréable qui valait mille mot; elle ne ressentait pas le besoin d'en prononcer, cela aurait troublé la quiétude du lieu. Non, elle préféra laisser ce silence inviolé, qui composait en duo avec la lumière nouvelle un moment de flottement hors du temps.


Lançant un dernier soupir muet à Belenos, la jeune et jolie jeune femme fit quelque pas jusqu'à son lit où l'attendaient aux pieds de se dernier ses affaires de la journée, rien de plus qu'un débardeur sombre un jean et ses chaussure, sa cape ténébreuse étant elle pendue à l'un des pilier de son lit. Siobhan se saisit du tout et se dirigea nonchalamment en direction de la salle de bain; là, plusieurs jeune filles et femmes s'activaient, et c'est dans ces moments précis que l'on pouvait discerner qui était d'un naturel calme... et qui était du genre à être à la bourre le week-end, à sept heures du matin. La brune déposa ses affaires sur le bord de l'évier, retira son débardeur qui lui faisait office de pyjama et entama sa toilette matinale avec calme. Ceci fait elle s'habilla et revint à son lit pour récupérer sa montre à gousset, et, au passage, regarder l'heure. La journée allait être longue. Avant de sortir des dortoirs, la jeune femme passa au niveau du lit d'Elena Denger et vint déposer un baiser sur son front, l'attitude, le regard et l'esquisse de sourire entre le maternel et le sororal. La lueur de bienveillance dans son regard perdura jusqu'à la sortie de la salle commune.


Siobhan arpenta les escalier mouvant jusqu'à arriver à la grande salle où attendait un véritable festin, elle vint alors s'asseoir parmi les élèves de sa maison, les salua donc, et commença à déjeuner. Comme à son habitude elle délaissa les mets trop raffinés pour un petit déjeuné et engloutis trois ou quatre tartines au beurre et à la confiture avant de s'éclipser aussi rapidement qu'elle était venu, ne voulant surtout pas prendre le risque que l'on lui adresse la parole, elle comptait bien faire durer la paix encore un bon moment. L'Irlandaise sortir du château, emprunta le petit chemin qui menait à Pré-au-Lard et une fois hors de la protection magique de Poudlard transplana jusqu'au chemin de traverse. A son étonnement, la populace était bien présente même si ceci dit, ce n'était rien si l'on comparait avec la foule habituelle... Sa bourse en poche, elle se fraya aisément un chemin jusqu'à l'allée des embrumes; dire qu'elle était vide aurait été un euphémisme. Elle n'avait jamais eu le loisir de venir à cet endroit, non pas que l'on en ai dissuadée, bien que l'on ait tenté, mais elle n'avait jamais eu le besoin ni l'envie de s'y rendre. Là, elle aperçut une unique porte en bois, duquel s'étalait un encadrement en bois plutôt sale se fondant bien avec les vitres crasseuses, le lugubre du lieu était indéniable, même l'atmosphère y était lourde et désagréable. Il en fallait cependant plus pour décourager l'Irlandaise qui s'y avança et vint tourner la poignée.


Un grincement, une illusion de murmure comme si quelque voix se jouaient d'elle, et un tintement de clochette. Voilà ce qui l’accueillit à son entrée. Pas l'ombre d'un néo-gothique adepte de magie noire à l'horizon. Il en fallait plus pour la déranger aujourd'hui, elle allait patienter... Ne prêtant guère d'attention au décor qui ne lui faisait pas plus d'effet que ça, la brune ténébreuse rejoignit le comptoir et pianota sur ce dernier en attendant qu'un vendeur montre le bout de sa truffe... Avec un peu de concentration et un zeste d'imagination, on aurait pu percevoir les notes fantômes qui vibraient silencieusement sous les doigts de la jeune femme, celles d'un orgue entoilé et centenaire.





Dernière édition par Siobhan Kvelgen le Dim 25 Oct - 4:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Sam 24 Oct - 14:00


Réponse à Heather

Les talents de vendeurs de Parker se confirmaient un peu plus de jour en jour. Il avait très bien cerné les besoins (si on pouvait appeler ça comme ça) de la jeune femme et lui avait proposé les verres anti-moldus. Et évidemment ça lui avait plus. En effet, après une très courte hésitation elle concéda l'utilité de l'article et décida de les prendre aussi. Le Gryffondor saisit donc six verres puisque c'était ainsi qu'ils étaient vendus. La cliente déposa les sous sur le comptoir, fourra la potion et les verres dans son sac, puis quitta la boutique. Le sang-mêlé mit ensuite les Gallions qu'elle lui avait donné dans la caisse de la boutique. Dix Gallions, pas mal. Luke allait être content, ça avait été une affaire efficace et rapidement menée. Sans plus attendre, le vendeur se ralluma une nouvelle cigarette et la porta à sa bouche dans le calme de la boutique.


Réponse à Siobhan

C'était une nouvelle journée qui commençait tandis que le Soleil se levait sur l'Angleterre. Mais ce ne serait pas une journée particulièrement fun pour Ashton puisqu'il devait se trouver à la BAMN et assurer les ventes de la matinée. Sachant qu'il n'était pas un lève-tôt ça avait été assez difficile pour lui de se traîner jusqu'à la boutique. Cela faisait bien longtemps que l'Allée des Embrumes ne l'impressionnait plus vraiment, en tout cas pas comme lorsqu'il était plus jeune. Il se sentait même plutôt à l'aise au milieu de cette atmosphère sombre quelque soit le temps et de ces gens louches que les sorciers bien sous tous rapports évitaient de regarder dans les yeux.

Sauf qu'à se lever tôt comme ça, le Gryffondor n'avait pas eu le temps de déjeuner. Du coup il s'était installé dans la réserve et s'était prit des bons petits pains volés dans un magasin moldu sur le chemin. Alors qu'il engloutissait son troisième, le sang-mêlé entendit la clochette signalant l'arrivée d'un nouveau client. Sh*t, il avala rapidement ce qu'il avait dans la bouche et entra dans la salle principale. Il s'agissait d'une fille à l'air plutôt jeune mais sûre d'elle. Il lui semblait l'avoir déjà vue rapidement dans Poudlard, en septième année s'il ne se trompait pas.

- Bonjour, je peux t'aider ? lui lança-t-il d'un ton légèrement désinvolte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Sam 24 Oct - 20:37







Je vendeur pointa rapidement le bout de son nez à la surprise de l'Irlandaise, pour une boutique de magie noire le service y était plutôt correct. Enfin, ce n'était qu'un début et elle ne pouvait prédire ce qui allait se passer par la suite, ici, ils avaient tous l'air d'être imprévisible, changeant, comme Docteur Jeckyll et Mister Hyde. Elle se fendit d'un semblant de sourire et prit la parole, elle savait pour quoi elle était venue, et ne comptait pas faire perdre de temps au magasinier qui, de toute évidence, était en train de faire autre chose dans l'arrière boutique avant son arrivée.


- Bonjour, je peux t'aider ? dit-il, expéditif et familier. Pour une fois elle s'en fichait, elle n'allait pas faire de chichi pour si peu et prit la parole, tâchant elle aussi d'être concise pour pouvoir s'en aller au plus vite; le sombre et le lugubre était en général son trip, mais dans ces circonstances là, c'était carrément gênant.


- Salut. J'espère, oui, il me faudrait une paire de miroir magique, du genre de ceux qui permettent de communiquer avec la personne possédant l'un des deux, tu as ça en stock ? Ah et hm. T'aurais aussi quelque chose permettant de créer un épais brouillard noir ? Après avoir terminé de parler, elle survola des yeux les différentes vitrine d'un regard analytique, et une chose était sûre, c'est qu'elle allait revenir dès qu'elle aurait amassé des gallions supplémentaire



Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 26 Oct - 0:13


Réponse à Ash et Blondy

- Je crois que t'as oublié ça...

Si Ebenezer n'hurla pas de terreur, ce fut tout simplement parce que son cœur était trop occupé à s'arrêter de battre. La bourse tomba sur le sol directement et le brun se tourna au ralenti, livide. Côté positif de l'histoire, il n'avait pas rêvé la voix de Célya, il n'était donc pas fou. Côté négatif de l'histoire, il n'avait pas rêvé la voix de Célya, elle était bel et bien là. Aaaarg. Toujours est-il qu'elle lui avait fait peur et qu'il aimait pas avoir peur. Reprenant contenance, il grommela un "Merci" pas très convaincu. Avant de rajouter un "Je pouvais me débrouiller tout seul" de pure mauvaise fois.

- Salut vous deux, je peux faire quelque chose pour vous ?

Et voilà qu'Ashton débarquait, ils pouvaient limite se faire une réunion de septième année. Ils avaient plus qu'à s'asseoir en cercle sur le plancher, chanter des chansons bizarres à la gloire de Kholov et ils seraient définitivement lobotomisés. Sans compter que le lieu dans lequel ils se trouvaient n'était pas le plus indiqué pour ce genre de réunion. Encore que le lion et lui ne détonnait pas trop avec l'endroit. Blondy, c'était une autre histoire. Il la regarda à la dérobée. Même encapuchonnée, elle faisait pas habituée des lieux. Il trouva ça marrant. Par contre, s'il restait là à la reluquer, il avait pas fini d'en entendre parler. Il se tourna donc vers le stagiaire à l'air très éveillé.

- Bonjour Parker, bien dormi ? Il me faudrait une Tête Réduite et une Poupée Vaudou de catégorie , il fouilla ses poches pour retrouver son mémo écrit à l'arrache, deux. Tout ça au frais de mon patron.

Sourire sur la fin de la réplique. Avec le nombre de gallions qu'il avait craché la dernière fois, tout ça pour se retrouver à l'hosto, ne rien payer faisait du bien. Quoiqu'il se tâtait à faire des achats personnels. Sauf qu'il n'avait pas envie que Célya, à qui il avait choppé la main au passage,main qu'il lâcherait si Ashton amorçait à peine un regard dans la direction, sache trop de choses sur ses activités extrascolaires. Puis il était ruiné et endetté, fallait qu'il s'en souvienne. Ou qu'il aille faire un tour chez lui pour faire les poches de son paternel. La famille, il n'y avait que ça de vrai.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ted Rosebury
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Ted Rosebury, Jeu 29 Oct - 20:14


Réponse à Ashton

Ted était toujours là, dans cette boutique où l'on pourrait lui chercher des noises si on l’apercevait. Il avait toujours ce but, cette recherche, surtout motivée par le goût des grimoires que lui avait donné son ami. Malheureusement il était maintenant presque sûr de ne pas repartir avec ce qu'il voulait à la base. Finalement c'était vrai qu'en y réfléchissant, peu nombreux devaient être les gens qui vendaient leurs grimoires de magie noire ancestraux à cette boutique. Peu-être devait-il chercher autre part pour trouver son bonheur... Mais il se rendait compte petit à petit qu'au fond, c'était une histoire qu'il essayait de se créer. Comme Arcturus avec sa grand-mère. Il cherchait un livre, qui aurait appartenu à des sorciers, dont il pourrait être fier d'avoir entre ses mains. Mais encore une fois revenait le même refrain : personne dans sa famille n'avait les capacités d'écrire un livre de magie noire. C'était presque une pointe de jalousie qui perçait, sous l'admiration énorme qu'il avait pour son aîné et premier ami à Poudlard.

- Je me rappelle pas exactement de tout, mais tu peux y trouver des philtres d'amour, la Goutte du Mort Vivant, une potion de vieillissement, et surtout la préparation du Polynectar, lui répondit le vendeur. C'est clair que c'est pas super pratique à préparer mais j'imagine que si on aime les potions on doit trouver son bonheur là-dedans. Et puis surtout c'est pas à Poudlard qu'on t'apprendra à le faire c'est sûr. Pour le prix c'est 5 Gallions mais vu le contenu je pense que c'est plutôt une bonne affaire.

Hmm... C'était un gros dilemme pour le garçon. Son choix était fait de contradictions. Il ne roulait pas sur l'or, mais pouvait aisément se payer le livre. Ce n'était pas ce qu'il cherchait, mais il pouvait s'avérer intéressant. Cela restait un livre de potion, somme toute classique, mais peut-être y trouverait-il des informations sur des plantes ou des mélanges particulièrement mortels. Oui, il pouvait se servir de se livre comme base, pour rajouter toutes ses annotations et ses propres découvertes. Et soudain une idée illumina son esprit. A quoi bon chercher des grimoires ayant appartenu à des gens puissants ? Il avait assez de hauteur et une assez grande estime de lui même pour faire son propre manuscrit, à partir de ce livre. Il y songea encore un peu. Ce qui finit de le convaincre, c'était l'allure du livre : un vieil ouvrage bien relié, qui semblait être la métaphore même de ce qu'il contenait. Ou non tiens, mieux : une métonymie, le contenu pour le contenant. Bref, vous aurez compris l'idée.

Après son petit débat intérieur, qui dura tout de même assez longtemps, le jeune homme planta de nouveau ses yeux dans ceux du vendeur, fit une dernière moue d'hésitation, bien feinte cette fois-ci, et lui répondit :

-Je pense que je vais le prendre, il pourra toujours m'être utile. Merci encore.

Il posa alors la somme convenue sur le comptoir, prit le livre sous son bras. Une dernière fois il jeta une regard autour de lui, pour se souvenir de la magie de cette boutique, dont le caractère était ancré dans la pièce. Il fit un dernier signe de tête poli au vendeur, et se dirigea vers la prote et sortit, sans se retourner, de sa démarche toujours assurée et droite.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Ven 30 Oct - 14:20


Réponse à Siobhan

La cliente ne perdit pas de temps à regarder chaque article de la boutique, ce qui aurait été exaspérant. Non, elle essaya de faire concis et efficace et ça soulageait un peu le Gryffondor. Plus vite il lui aurait vendu ce qu'elle voulait, plus vite il pourrait finir son petit déjeuner qui l'attendait toujours en arrière boutique. Elle voulait une paire de miroirs à double sens ainsi que de quoi créer un épais brouillard. Après avoir réfléchit au moins un dixième de secondes, Ashton avait trouvé ce qui pouvait correspondre à ce qu'elle cherchait.

- Je pense que j'ai quelque chose qui correspond parfaitement : de la poudre d'obscurité du Pérou. Il suffit de la lancer pour créer une obscurité la plus totale dans un large espace, c'est très efficace.

Le vendeur se rendit ensuite dans les rayons pour y attraper les deux miroirs ainsi qu'un flacon de la fameuse poudre. Il posa ensuite le tout sur le comptoir.

- C'est 8 Gallions la paire de miroir et 3 Gallions pour la poudre.


Réponse à Ebenezer & Célya

Ashton était encore complètement dans le patté. Il fallait quand même dire qu'être réveillé en plein milieu d'une sieste n'étaient pas l'idéal pour paraître frais et bien réveillé. Autant dire qu'Ebenezer le crama tout de suite, fin bon comme le sang-mêlé connaissait les deux clients et s'entendait plutôt bien avec eux il s'en foutait complètement. Le Serdaigle demanda une Tête Réduite et une Poupée Vaudou de catégorie deux. Mais ce n'est que lorsqu'il évoqua son patron que le Gryffondor connecta ses trois neurones et se rappela que Célya et Ebenezer étaient tous les deux stagiaires à la Tête de Sanglier. Ils faisaient donc probablement des achats pour le bar, bien qu'Ashton ne voyait pas trop à quoi pouvait servir une poupée vaudou. Autre possibilité : Phoebe se servait de ses stagiaires pour faire ses courses personnelles.

- Pas de soucis je vais chercher ça tout de suite.

Les deux élèves étaient des gens de relativement bonne confiance pour Parker, et il pouvait se permettre de leur vendre un article se trouvant en réserve. Il alla d'abord décrocher une tête parlante d'une étagère puis se dirigea vers l'arrière boutique. Des travaux avaient été effectués récemment pour réaménager une cache dans l'arrière boutique. Cela permettait d'avoir les objets les plus à la limite du légal dans un endroit plus sûr et un peu plus grand. Le vendeur revint ensuite au niveau du comptoir où il posa la poupée vaudou demandée.

- En tout ça fera quinze Gallions.


Réponse à Ted

Le client sembla hésiter durant quelques instants, ne sachant pas si le livre méritait vraiment les cinq Gallions. Alors que c'était bien entendu le cas, chaque article de la BAMN méritait d'être acheté. Finalement, le garçon décida de prendre le livre, jugeant que cela pourrait lui être utile. Il posa l'argent demandé sur le comptoir, prit le livre et sortit avec prudence de la boutique. On voyait bien qu'il n'était pas habitué à ce genre d'établissement alors que pour Ashton c'était devenu presque banal puisqu'il s'y rendait plusieurs fois par semaine. Il encaissa les sous, et hop encore des recettes pour la BAMN ! Le prix des articles compensait largement leur rareté, et permettait certainement à Luke de vivre confortablement tout en exploitant son stagiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Ven 30 Oct - 20:18






- Je pense que j'ai quelque chose qui correspond parfaitement : de la poudre d'obscurité du Pérou. Il suffit de la lancer pour créer une obscurité la plus totale dans un large espace, c'est très efficace.

Finalement ça allait durer encore moins longtemps qu'elle ne le pensait, c'était tout bénef' ! Elle coula un rapide regard vers l'entrée pour s'assurer d'une chose, puis revint fixer le vendeur qui entre temps était revenu avec ce qu'elle avait demandé, C'est 8 Gallions la paire de miroir et 3 Gallions pour la poudre. lui lança-t'il. Elle savait désormais pourquoi le service était rapide: Ca coûtait la peau du cul de se fournir ici, p'tet que le vendeur était en fait un type endetté qui bossait ici pour rembourser ? Affaire à creuser. N'affichant rien d'autre qu'une expression impassible, un véritable masque d'albâtre parfait, sans bavure, elle répondit en acquiesçant et en sortant une sorte de bourse en tissu sombre de dessous sa cape, les deux matières étaient du même acabit, à première vue.

- Parfait. succincte, mais tout de même un brin polie. L'Irlandaise sortit le compte et le déposa sur le comptoir, puis attendit que le type s'assure que le nombre exact de pièce y était, ça n'était de toute manière pas venu à l'idée de la brune, mais on ne sait jamais avec ces gens là, on ne sait pas ce qui est le plus à craindre: Leurs côté very dark ou leur imprévisibilité. S'emparant de ses objets, elle les rangea dans sa petite bourse qui, apparemment, était plus profonde qu'on ne l'aurait cru, et bien plus large... Merci. Ce sera tout, et s'il y a trop tu peux garder la monnaie. Au revoir. conclut-t'elle en esquissant un semblant de sourire; bien-sûr il n'y avait que le compte, pas une noise de trop, et elle le savait parfaitement.

[Fin du RP pour ma part, sauf si la réaction d'Ashton nécessite un autre RP de ma part.]



Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Ven 30 Oct - 23:24


Réponse à Siobhan

Lorsqu'il annonça le prix, la cliente n'eut aucune réaction particulièrement expressive mais Ashton savait très bien ce qu'elle devait penser en ce moment. Certes c'était cher mais ce qui est rare et difficile à trouver est forcément cher. Et la BAMN était spécialisé en produits rares, et donc qui coûtaient bien quelques Gallions. Cela permettait cependant à la boutique de rester parmi les plus populaires auprès de tous les connaisseurs de magie qui savaient bien que se limiter aux Halles Magiques était gâcher sa chance d'être sorcier.

La jeune femme sortit une bourse et déposa quelques pièces sur le comptoirs. C'était pas pratique toutes ces pièces, et le Gryffondor dû vérifier rapidement qu'il y avait bien le compte. Parce que oui, pour l'extrême qualité du service offert par lui-même la moindre des choses était de payer comme il fallait. Elle rangea ensuite les objets dans son sac et sortit de la boutique. Bien, Ashton pouvait à présent terminer son petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Elaliel Atendil
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Elaliel Atendil, Dim 1 Nov - 19:43


C'était un soir froid et pluvieux. Une fumée blanche et dense franchissait les lèvres des rares personnes se trouvant dans les rues. Elaliel n'avait pas vraiment envie que quelqu'un la voie dans ces rues, aussi elle s'était vêtue d'une cape sombre en prenant soin de cacher ses cheveux qui ne cessaient de retomber sur son visage. Elle était néanmoins excitée comme une puce à l'idée de se promener dans ce quartier mal fréquenté. Lorsqu'elle passa devant la boutique d'accessoires de magie noire, son coeur lui hurla d'entrer pour y dénicher un quelconque trésor. Une cape d'invisibilité ? Une poupée vaudou ? Une dague ? Un large choix de produits s'offrait à elle.

Elle poussa la porte timidement, mais assurément. Pas question de laisser paraitre une parcelle d'excitation. Elle jeta un oeil aux étagères qui recelaient de babioles toutes plus intrigantes les unes que les autres. Elle examina la pensine avec envie, une tête réduite au vocabulaire vulgaire et les grimoires poussiéreux avant de se diriger vers le comptoir afin de passer sa commande, sûre de ce qu'elle désirait acheter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 30

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 17 ... 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.