AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Ventes privées Lacoste : de 30% à 50% de remise
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 60 sur 63
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 59, 60, 61, 62, 63  Suivant
Invité
Invité

Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Invité, le  Jeu 22 Nov - 12:18

avec Azphel

Ma langue sortie de ma poche me porte chance, le gérant appréciant apparemment ma remarque. Parfois je me dis que je réfléchis trop et qu'à force de garder mes mots dans ma gorge ils finissent par perdre de leur vigueur, à la manière de fleurs recueillies dans un vase oublié au fond de la pièce. En parlant de fleurs il n'y en a pas beaucoup dans le coin. Je souris à Azphel qui m'ouvre la marche mais dans un coin de ma tête je ne peux m'empêcher de me dire que s'il voulait vraiment détacher sa boutique de sa réputation lugubre, redécorer serait un bon début. Un peu de couleur et de vie à l'intérieur et surtout un bon gros nettoyage de printemps sur la façade et la vitrine ! Enfin pas de là à transformer un magasin d'artefact en fleuriste, ce ne serait pas bon pour les affaires j'imagine, mais rien n'empêche des petites modifications dans ce style, pas vrai ?
« Oh des idées j'en ai plein ! » Comme il y a peu d'offre et pas de concurrence dans le domaine, des propositions d'articles j'en ai une jolie liste déjà de prête. Et ce depuis longtemps ! Je n'ai aucun mérite, il m'a suffit de noter au fur et à mesure toutes mes visites dans les magasins de Londres dont je suis ressorti déçu pour cause de « Oh c'est dommage que je ne puisse pas trouver ça ici... »
Mais l'heure n'est pas encore aux plaidoyers pour futurs articles de ventes.

Je suis l'ange éclaireur du côté des potions mais au passage mon œil accroche quelque chose. Un détail, un reflet, qui titille ma rétine me fait me tourner dans sa direction. Qu'est-ce que-
« Euh... » Je m'arrête ne sachant pas quoi faire, je le dis ? ou j'attends la fin de la visite ? Est-ce que ça ne ferait pas un peu trop monsieur-je-sais-tout ? Mais en même temps il avait l'air d'apprécier le fait que je m'intéresse à ça.. et puis si elles sont rangées là c'est que eux ne savent pas comment les - enfin - « Les boules de cristal sont moins efficace si elles sont exposées comme ça en fait » Je tends le doigt vers les sphères concernées, posées sur une étagère comme n'importe quel article. « Là elles sont bien mais tout le monde peut les regarder ou toucher et c'est pas - euh - optimal ? En fait ça les dérègle, vous avez pas un tissu sombre à mettre dessus ? Ce serait mieux ! »
Regard gêné après ma tirade « enfin c'est vous le chef » soufflé comme une excuse. Oui j'aurais du attendre, là comme ça c'était bizarre, puis il ne va pas se précipiter pour faire ce que je dis, c'est stupide ! Peut-être qu'elle devrait y rester dans ma poche, ma langue, finalement.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Kohane W. Underlinden, le  Sam 24 Nov - 19:10


Lizzie
Désoléééée j'avais oublié que c'était à moi de répondre ><


-Je viendrai

C'est un souffle, une simple réponse, donnée en un sourire léger. Invitation à la soupe party. J'imagine déjà la soupière fumante. La belle couleur orange. Et les enfants, ils aiment ça ? Trépigneraient-ils devant la table, à attendre que Maman serve généreusement les bols ?
Mon regard papillonne, de Lizzie, à son épaule, à son bras, à ses mains, ses doigts, la bougie, les ongles plantés dans la chair de cire, la cire sous les ongles, elle s'y cramponne, on dirait, je ne sais pas pourquoi, une bouée en bougie, c'est pas très résistant.
Mes yeux remontent, font le chemin inverse.
Les mains, le bras, l'épaule, glisser jusqu'au cou -y'a-t-il donc une veine qui palpite dans cette chair tendre, que j'ai déjà essayé de percer une fois ?- son menton, remonter jusqu'au regard unique, s'y attarder.
Il y a son sourire.
Il y a la cire sous les ongles.
La détente d'un visage.
La crispation du reste du corps.
Qu'a-t-elle ? Pourquoi se tend-elle ainsi ?
J'aimerais le lui demander. Mais j'ai comme l'impression qu'il y aurait trop de choses à dire -ou à taire- trop de choses à faire sentir et le sablier ne s'arrête pas. Je sais que les 3B m'attendent.

-Je viendrai, pour la soupe, je reprends doucement. On aura plus de temps. C'est promis.

Un sourire rassurant.
Tu auras le temps de me parler
Tu auras le temps de te taire
Tu auras le temps de faire sentir
tout ce que tu veux dire.


Ma main vient se poser sur la sienne et la sépare de la cire des bougies. Et sans mots, j'attends la suite.

Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Artemis Wildsmith, le  Jeu 29 Nov - 10:39

Loredana


Ouvert la bouche pour immédiatement tout de suite la fermer. Ce genre de conversation qui traverse l’ambiance de plomb et qui demande du temps, qu’on s’attarde et qu’on patiente. Alors il n’allait pas balancer la réponse à la fameuse question de Loredana à travers la boutique, comme s’il s’agissait de commander un chou fleur. Non, il avait attendu, les yeux profondément perdus dans le bleu des cheveux de la vendeuse, à se triturer l’esprit, pourquoi bleu, la couleur flotte et ondule au loin pour finalement se rapprocher. Le rouge, il avait saisi, là, pas tout à fait du tout. Alors il sourit, plus pour lui même alors qu’il songe à la fiole déposée devant son nez. Ce n’était pas prévu, même pas voulu, il sait pertinemment que jamais il ne reprendrait de potion tue loup. La dernière fois l’avait trop emmêlé dans ses émotions de Louveteau - douche froide brûlante ou presque - au grand bonheur de la Bête qui reprenait dorénavant le contrôle complet du gamin. Pourtant il la payerait, cette fiole instrumentée qu’il avait choisi pour piquer la curiosité de l’ancienne Gryffondor, et ça avait brillamment fonctionné. Même, pour se féliciter de son ingéniosité, il hoche la tête tel un un client parfait attentif aux prescriptions de la jeune vendeuse, alors qu’il s’en fichait complètement.

Il vient s’humidifier les lèvres, brièvement, d’une langue légèrement gênée. C’est que pour une fois les mots se perdaient, il n’y avait qu’un oui sans aucune honte, affirmation qui confirmait sa monstruosité. Réponse qui lui paraissait satisfaisante, complétée d’un à peu près un an, je crois. Les nombreuses pleines lunes rendent sa bestialité ridicule, il faudrait qu’il apprenne à se contrôler, qu’il essaie. Rien de plus à dire, la malédiction était plus sauvageonne que bavarde, elle surgissait pour arracher-dévorer pas tant pour babiller. Arty silencieux, il joue avec la fiole des doigts, conscient qu’il n’apaisait pas tellement l’appétence de savoir de la Gryffondor sur sa lycanthropie. Ça tourbillonne de fumée dans le cortex parce que tout de même, c’était pas gagné d’intéresser la brune, et pourtant, il n’a rien à ajouter. Avant de se rappeler brutalement que la bienséance voulait que les doigts cessent de s’amuser et se faufilent pour faire rouler quelques gallions sur le comptoir. Et toi ? Qu’il pense soudainement, guidé – lui aussi - par la curiosité d’en savoir plus, ça fait longtemps qu’t’es métamorphomage ? Est-ce que c’est cool ? Elle pouvait se déguiser, changer, continuellement, presque comme elle le souhaitait, parce que c’est joli, utile et amusant. Elle pouvait même être quelqu’un d’autre, idée qui fait pétiller les éclats d’idées dans les yeux malicieux du Blaireautin. Tu ferais un super bandit ! C’est comme une cagoule éternelle ! Il n’y avait pas que ça d’intéressant, mais aussi et surtout, ça, la possibilité d’être un brigand sans jamais se faire attraper.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Loredana Wildsmith, le  Ven 30 Nov - 8:20


Arty

Je pouvais voir qu'il ne semblait pas très à l'aise à l'idée de parler de tout cela. C'était sans doute la raison pour laquelle sa réponse avait tardé à venir. Il restait vague, préférant probablement ne pas rentrer dans les détails de ce qu'il était depuis un an. J'avais des questions, oui. Je n'avais jamais eu l'occasion de croiser un loup-garou, auparavant. Malgré tout, je préférais m'abstenir, parce que je ne voulais pas qu'il pense que je ne m'intéressais qu'à sa lycanthropie désormais. S'il avait envie d'en parler, je préférais que l'initiative vienne de lui. Je me rappelais de ma conversation avec Evan et sur la difficulté de se contrôler avec cette bête à l'intérieur de nous. Alors je m'étais contentée de hocher la tête, tandis que mon corps reprenait toutes ces couleurs normales.
Puis la question me fut retournée. C'était beaucoup plus récent que lui pour ma part, d'où ma grosse difficulté à me contrôler. J'avais eu les conseils d'Evan et tentait de les prendre en compte, mais pour une nerveuse comme moi, ce n'était pas toujours évident et je n'avais, pour l'instant, aucun contrôle sur tout ce que je faisais.

- C'est très récent, un mois tout au plus. Cool ? Ça peut l'être....probablement...quand tu te maîtrises, ce qui n'est pas mon cas pour l'instant. Mais j'imagine que ça peut devenir un jeu pour certains. Je ne peux contrôler que mes yeux.

Petite démonstration, passant de mon bleu naturel à un rose bonbon, puis à un vert très clair, avant de revenir au bleu.

- Les cheveux, c'est une autre histoire et c'est la partie du corps qui change dès que je suis surprise ou en colère.

Sa dernière remarque avait déclenché un petit rire de mon côté. Je n'avais jamais penser à cela à vrai dire. Plus besoin de potions pour changer son apparence. Une crispation du visage et le tour était joué. J'ignorais combien d'années d'expérience il me faudrait pour atteindre un tel niveau. Ou peut-être cela se comptait-il en mois ?

- Je suis incapable de changer mon apparence. Absolument incapable ! Mais....je suis assez d'accord avec toi, ça pourrait m'être utile si un jour j'ai envie de braquer Gringotts...ou les Trois Balais.

Petit clin d’œil à son rôle de gérant dans ce bar où je n'avais pas remis les pieds depuis bien longtemps. De nouveau silencieuse, je regardais les gallions que le jeune loup avait posé sur le comptoir.

- Tu m'as trop donné, il y a une promo en ce moment et la potion est à 4 gallions.

Je poussais le gallion en trop vers lui. j'aurais pu me taire et garder le gallion pour moi, mais je n'avais jamais eu ce genre d'attitude à la BAM. Même si l'ambiance de la boutique était bien différente, je ne voulais pas commencer à arnaquer les clients....sauf ceux qui me prendraient la tête, évidemment. 

- Tu souhaites autre chose, peut-être ?

Devon Starck
Devon Starck
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Devon Starck, le  Ven 30 Nov - 17:35

@Osvald

Osvald avait quelque chose de vraiment sympathique. Même s'il ne paraissait pas totalement dans son élément, il avait l'air curieux dans le regard et l'envie dans la gestuelle. Azphel ne pipa mot quand le jeune homme lui fit remarquer que leurs boules de cristal n'étaient pas exposées de manière optimale... Encore quelques minutes, et il lui consseillerait sans doute de passer un coup de balai derrière son comptoir ou d'aller le lustrer !
- C'est noté, lâcha Azphel d'un ton sec. Tu pourras t'en occuper dès qu'on aura fini la visite.
Ça l'adoucirait sans doute le gosse, de faire un peu de rangement. Autant placer quelques barrières tout de suite après tout, ce n'est pas parce qu'il rentrait dans la cours des grands que le jeune homme allait s'imposer tout de suite. Il commencerait par faire ses preuves en réarrangeant l'étagère qui avait l'air "si mal mise en ordre"

- On va rejoindre la salle des Potions. C'est un peu le monde de Lizzie, je t'avoue que personnellement c'est pas ma tasse de thé, mais l'arrngement vaut le coup d'oeil. Les dernières modifications apportées à la boutique sont réellement intéressantes je dois avouer, après, ce sera à vous, les nouveaux, d'entretenir ce virage amorcé.

Azphel s'arrêta brutalement devant une porte et ajouta par dessus son épaule :
- Mais on est pas chez Waddiwasi ici alors les couleurs criardes ou les babioles pour gosses, on oublie.
La phrase n'entendait pas de réplique, mais sonnait comme un avertissement : B&B doit rester B&B.

Ils arrivèrent bientôt dans l'antre des potions et purent admirer toute la mise en place faite ici et surtout le large choix disponible en ingrédients. L'antre ressemblait à un petit nid douillet, pour qui avait en amour l'univers particulier de la potion. Quand il reprit la parole, le ton d'Azphel était redevenu plus doux :
- Si tu veux en apprendre plus sur cet art, je te conseille de voir ça avec Lizzie. Je trouve les potions moins intéressantes qu'ennuyeuses. En revanche... si tu as envie d'entendre parler de créature, tu peux venir me trouver... Et si tu as envie de voir des choses que tu ne trouveras pas ailleurs, tu n'as qu'à me suivre.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Castielle Colt, le  Dim 2 Déc - 14:50

~ Noël sauce Castielle ~
~ avec Lizzie ~


On continue cette journée placée sous le signe de la consommation à outrance.
La main droite déjà occupée par un sac portant la marque de Waddiwasi, la petite sorcière emmitouflée dans sa grande écharpe poufsouffle pousse sans la moindre hésitation la porte de Barjow&Beurk. L'ambiance n'avait rien à voir avec le magasin précédent, ça c'est sûr. Mais ce qui fait le charme de cette boutique étrange c'est qu'on s'y sent un peu tout le temps comme à Halloween, un peu, non ? Petite clochette annonçant son arrivée, " Bonjour ! ", elle se demande si c'est le petit Oz qui va la recevoir. Ce serait drôle ça tiens ! Enfin il n'est plus si petit que ça maintenant, et dire qu'il n'y a pas si longtemps on aurait dit un chaton perdu avec la tête toujours dans la lune. Maintenant il est vendeur ici, ça confirme ce que Castielle avait toujours pressentit avec lui ; il a un don pour l'inattendu.
Mais non, pas de petite tête brune à l'horizon ni entre les rayons qu'elle scrute.

B&B n'est pas la boutique qu'elle connait le plus au Chemin de Traverse. À vrai dire elle ne croit pas être jamais réellement venu acheter quelque chose ici mais on entend tellement souvent parler de "la boutique d'artefacts de magie noire" qu'à la fin on à l'impression de la connaître par cœur. Depuis peu elle en a des échos surtout sur les boules de cristal et les jeux de tarots ceci dit, ça change un peu du registre habituel.

Atteignant le comptoir elle décide que ce sera plus sage d'attendre un vendeur plutôt que d'aller arpenter les étagères et toucher à tout. Aux Halles c'est pas grave si tu feuillettes les cahiers, ici mieux vaut être prudent !
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Ven 7 Déc - 22:34

oupsi j’avais oublié qu’on m’attendait ici

@ Kohane c'est joli

A-t-elle senti mes peurs ramper le long de mes bras ? Difficile à dire, pourtant elle se fait soudain plus rassurante, plus enlaçante, et le contact de sa main suffit à me convaincre. A seize ans, j'étais une girouette des sentiments ; aujourd'hui, je suis une girouette des émotions. J'ignore ce qui est le mieux, en vérité… mais j'affectionne l'élan d'espoir et d'excitation qui me gagne quand nos chairs sont en contact.

Je reste là, hagarde, captive de ses doigts. De son odeur. Merlin mais qu’est-ce qu’il t’arrive, Liz, et toi qui croyais connaitre la chanson… Enfin, le seul moyen de ne pas sortir victorieuse de la compétition pour le titre d’être manquant le plus de jugement, c’est bien d’offrir le ticket gagnant. Et comme Azaël n’était pas intéressé par mon produit, il se pourrait bien que ce dernier trouve un accueil plus chaleureux auprès de Kohane.

— Au f-

Je me racle la gorge ; cet afflux d’émotion la rend plus grave et inaudible que mon timbre usuel.
— Au fait, y a autre chose qui pourrait t’intéresser, j’y ai pensé après nos échanges de lettre… Je sais pas si tu le vois plutôt aux Trois Balais pour la soirée ou chez toi, c’est toi qui vois, mais j’aimerais bien que tu y jettes un oeil.


Je me saisis de ce prétexte pour fuir le contact de sa main troublante. Là, je désigne deux diffuseurs d’encens, fonctionnant par paire.
— Ils diffusent pas de potions, juste de l’encens, mais ce que j’aime bien c’est que quand tu actives l'une des faucheuses, l'autre s'allume aussi... La magie requise est assez basique, il s'agit d'un Sortilège de liaison, donc pas de souci d’entretien de ce côté, et puis le rendu est assez stylé.

Ce discours me permet de reprendre un minimum l’équilibre, et le sourire que je lui adresse est moins confus que précédemment. You do you.

@ Castielle

Je me baladais entre les rayons obtus pour mettre un peu d’ordre dans la nouvelle collection. Il faut dire que parfois, avec le décalage de produits, on pouvait s’y perdre… Et si j’avais retiré certains artefacts, à présent présentés comme illégaux, du catalogue, ce n’était certainement pas pour qu’on tombe dessus par hasard ! Vu comment les Aurors aiment trop trainer ici en plus, ça serait un sacré bazar…

D’où l’importance d’assurer une certaine circularité des produits, et une distinction imprenable entre les parties visibles et invisibles de la boutique. Peut-être pourrais-je d’ailleurs faire un plan pour les petites têtes qui venaient de faire leur apparition dans le staff ? Parce que bon, tant que c’était Aya, c’était une chose, mais je voudrais pas qu’Osvald se retrouve à fureter dans une zone un peu limite par mégarde.

Bon, j’avoue pourtant que je n’ai pas fait que ça non plus. Y avait d’autres priorités aussi, comme l’entretien de mes baguettes. On fait trop genre elles se sauvegardent comme ça, sans effort, alors qu’il y a tout un matériel requis pour qu’elles soient en bonne santé ! Bon, je triche un peu, me servant parfois de la cire à balai, mais sinon franchement je suis de plus en plus réglo.

En même temps, il le faut. Mes baguettes les plus vieilles ont dix, onze, et seize ans. Vous imaginez un peu le flot de magie qui a pu passer dedans ? Non, non, parce que vous pensez jamais à vos baguettes ! Vous croyez trop que tout tombe du ciel ! C’est pas comme ça que ça se passe, moi je vous le dis. Bon, j’avoue que j’en ai une qui est pas trop personnelle : elle était copiée sur Hugh, en vue d’un larcin à Gringotts. Du coup, bois de rose, crin de sombral, 25,34 cm, on repassera pour l’originalité. Enfin, le coeur est plutôt pas mal ; on le dit digne des sorciers ayant vaincu la mort, et vu ma nature féline, l’idée ne peut que me plaire.

Caressant le bois de rose finement taillé du mouchoir recouvert de cire que j’ai entre les mains, je murmure son nom, inlassablement. C’est comme les plantes, les baguettes : il faut leur parler avec douceur. Une voix rompt cependant l’enchantement, et je me tourne vers la nouvelle cliente. Son visage m’est vaguement familier, mais sa couleur de cheveux aide beaucoup plus rapidement à l’identifier que toute autre caractéristique corporelle.

Et hop là, j’arrive au comptoir.
— Salut ! Je peux te renseigner ? Cassie, si mes souvenirs sont bons ?

Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Castielle Colt, le  Dim 9 Déc - 13:04

~ Lizzie

Les yeux vaguant sur les pots aux allures étranges et au contenu non-identifié Castielle est soulagée de voir que c'est Bennet qui se présente au comptoir. Les deux femmes ont beau avoir quelques désaccords et anicroches, la sorcière l'aime bien, la borgne bornée.
Ceci dit heureusement qu'elle ne compte rien acheter de très... compromettant (pour une fois !) ça aurait été plus que gênant. À trop se focaliser sur Oz qui travaille là maintenant elle en avait oublié que Bennet elle y bossait depuis bien plus longtemps et que c'était chose connue parmi les élèves.

" Castielle " qu'elle rectifie, n'aimant pas trop les surnoms affectueux quand ce n'est pas de circonstance " Salut ! Oui j'aurais besoin d'un coup de main pour trouver tout ça attends... "
La sorcière dépose son sac pour pouvoir sortir un morceau de papier froissé qu'elle lisse de ses doigts en récitant " Une solution de force, une fiole de fluide explosif et un livre hurleur. "
Sa lecture finie elle remet le papier dans la poche de sa veste avec un grand sourire qui se veut innocent alors qu'elle rajoute " Puis si vous offrez aussi le service de les emballer dans du papier cadeau sur place, je suis preneuse ! "

Bah quoi ? A noël on a pas tous forcément envie du nouveau balai dernier cri ou d'un livre de recette hein, chacun son style ~
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Vanille Fleury, le  Lun 10 Déc - 17:17



Dernière adresse mais non des moindres, la célèbre boutique de magie noire. J'aimais pas trop y entrer et en plus pour des achats de noël ça semblait un peu ironique mais voilà, il y avait des objets utiles qu'on ne trouvait nul part ailleurs alors il fallait bien fait un écart par ici de temps en temps. En plus j'aurais menti si j'avais avoué être morte de trouille, les rares fois où j'avais effectué quelques achats dans le commerces s'étaient très bien passée et Barjow & Beurk vendait des produits de qualité souvent irréprochable, il fallait le reconnaître.

Bon après, les prix étaient tout de même nettement plus élevé qu'à Waddiwasi par exemple, ce qui me limitait un peu même si ce n'était évidement pas le même genre de marchandise. On achetait pas une cape d'invisibilité à 15 mornilles après tout ! Sinon, moi je voulais bien rhabiller tout Poudlard ! Je rentre dans la boutique tranquillement, remet une mèche de cheveux derrière mon oreille, enlève mes gants et lance un timide bonjour avant d'attendre en avançant doucement plus profondément dans le commerce.

Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Mar 11 Déc - 14:25

@ Castielle

Bon, c’est pas Cassie, c’est Castielle, ça commence pareil, elle va pas en faire tout un fromage la belle si ? Non parce qu’en plus je suis sûre qu’elle serait la première à venir m’expliquer que nous, les britanniques, nous ne savons pas ce qu’est un fromage, nous ne comprenons pas la valeur du lait de chèvre, etc etc. On est là pour parler de magies incomprises, concentre-toi ma grande, reste sur les sujets qui ne fâchent pas encore.

Elle précise sa commande et je souris en l’entendant. Il n’y a rien de bien compromettant, mais j’en connais une qui va bien s’éclater pendant les fêtes. Ah non, c’est pas pour elle, c’est un cadeau. Bah son destinataire a bien de la chance…
— Je t’attrape ça de ce pas !


Je virevolte à peu près, estimant mal la distance avec une étagère sur ma droite — bim, dans la hanche — mais pour le reste, la section des potions étant mon rayon, j’y trouve mon bonheur sans difficulté. Et puis les livres sont tous rassemblés, il n’est pas difficile de repérer le plus loquace d’entre eux…
— Et voilà ! T’en as pour onze gallions, et l’emballage cadeau est… bah cadeau, faut pas abuser.


J’agite les doigts pour faire approcher le matériel nécessaire ; vive la manumagie. J’aurais bien aimé que le ruban se mette directement à diriger le papier, mais un problème pourrait survenir… Prévenante, je précise à l’intention de la Poufsouffle :
— Si je peux me permettre, fais attention avec le fluide explosif. Une concentration de magie suffit à l’activer, même si ce n’est pas son heure. Et il n’est pas spécialement nécessaire que ce soit une magie le prenant pour cible...


La quittant du regard, je m’attèle quand même à l’emballage de mes mains, on va pas y passer cent ans, le service client est censé être assez dynamique chez nous. Mais précis, alors j’aime fournir des informations assez exactes et éviter qu’on m’accuse de vendre des choses dont les gens ne soupçonnent pas les périls. Nos clients sont des sorciers informés, par Helga !

— S’il y a, par exemple, quatre ou cinq sorts dans les environs immédiats, boom. J’essaie de confectionner un fluide aux propriétés contraire qu’on pourrait mettre sur les parois de la fiole pour éviter ce genre de problème, mais je n’ai pas encore eu de résultat satisfaisant, alors manipule-le avec précaution.


Et tada ! L’emballage allie toutes les nuances de gris, et des reflets argentés scintillent sur le ruban. On allait pas faire dans le rouge et vert non plus, on a une identité visuelle à respecter, mais ça fait sobre et joli. L’oeil valide remonte vers mon interlocutrice, l’air de dire : autre chose ?

@ Ellana

Alors que j’étais au comptoir, à lister les raisons pour lesquelles ma dernière tentative potionnesque avait si lamentablement échoué, la clochette indiqua l’arrivée d’une cliente. Enfin d’un, mais quand une tête réduite ajouta “Blondasse !” je pus sans difficulté en déduire que le nouveau venu avait, à minima, une expression de genre féminine. Ceci dit, j’avais connu les têtes parlantes à une époque où elles étaient bien plus inspirées.

Cette baisse de régime m’alarmait. Etions nous trop doux dans notre langage quotidien, elles avaient oublié les mots les plus rudimentaires en matière d’insultes ? Eh c’est compliqué, j’essaie de dire moins de gros mots pour pas apprendre aux enfants à parler mal, mais ici ça donne une grosse perte d’imagination linguistique de la part d’une de nos attractions les plus populaires…

Claquant la langue en signe désapprobateur, je suis à distance la nouvelle cliente, prête à lui offrir mon aide. Son visage m’est familier, et pourtant… quelque chose semble avoir changé ; je n’arrive pas exactement à la remettre. Un fantôme du passé, peut-être ? Je m’avance, plus proche, intriguée.
— Tu as changé, lançais-je sans m’en rendre compte.

Je crois. Je suis pas sûre de l’avoir dit, ou que ce soit elle, mais c’est sorti tout seul. J’étais comme hypnotisée par sa présence, et ce je-ne-sais-quoi auquel elle me renvoyait. J’ai connu cette fille, avant. J’en suis persuadée. Mais sa prestance n’est plus la même ; elle a plus d’assurance qu’auparavant.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Vanille Fleury, le  Mar 11 Déc - 16:27



~ Lizzie

Pas le temps de m'ennuyer qu'une voix retentit bientôt pour me faire sursauter. Je tourne la tête avant de reconnaître Lizzie. C'est étrange, cette femme est un peu un mystère pour moi. J'ai l'impression que quelque chose nous lie sans réellement savoir quoi. Puis si ce n'est pas réciproque, bah… Voilà quoi. Bref, en tout cas je lui souris. J'ai décidé que je l'aimais bien et puis il faut avouer que je souris un peu trop ces temps ci, comme pour tenter de me convaincre que je suis heureuse, c'est important ça. Elle dit que j'ai changé et j'ai l'impression qu'on me le répète souvent ces temps ci.

L'autre jour, je me suis arrêté devant un miroir pour tenter de voir ce qui avait vraiment changé chez moi mais je n'ai pas trouvé. Peut-être est-ce dans ma démarche ? Mes paroles ? Il faudra que je demande à Mary ce qu'elle me trouve de changé parce que moi j'ai juste l'impression d'être complétement paumée. J'espère que j'ai bien changé alors ! Je joue avec une de mes deux nattes blondes. Je crois que je suis devenue une adulte sans m'en rendre compte. Léger rire. Non, en fait ça c'est pas possible.

Je pose mes yeux curieux un peu partout avant de revenir vers elle. Je savais pas du tout que tu travaillais ici, ça fait longtemps ? Ou alors, j'ai juste finit par oublier. La mine un peu inquiète, je chuchote juste pour elle. C'est pas trop terrifiant de travailler ici toute la journée ? Parce que bon, j'avais beau être une sorcière, je préférais faire sortir des bulles colorés de ma baguette plutôt que je couper des ongles de trolls. Je viens pour acheter des cadeaux de noël ! Il me faudrait un canif qui ouvre toutes les portes, tu vois ? Parce que moi, j'étais un peu perdue.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Artemis Wildsmith, le  Mar 11 Déc - 18:00

Loredana


La question de la maîtrise, fabuleuse et terrible, qui parcourait les veines de ceux dotés d’un pareil don. Qui grattait les dessous de l’épiderme alors qu’ils tentaient de contrôler chaque surgissement incongru. Le gamin hoche la tête doucement, bientôt un an qu’il avait été mordu, et il était bien loin d’amadouer la Bête intérieure, jamais, sûrement peut-être, il avait fait avec, son impulsivité et sa monstruosité. Enfin, tout de même, le déguisement éternel de Loredana était bien moins dangereux. Bizarrement, il veut savoir, tout, comment ça s’est produit, où avec qui et pourquoi, pourquoi maintenant, qu’est-ce qui avait tout déclenché. Pour lui, c’était simple, des crocs dans la jambe, vite fait bien fait. Pourtant, il la regarde, s’amuse du changement extraordinaire de la couleur de ses iris, même les boucles remuent, épatées. Il s’apprête à applaudir de ce court spectacle avant qu’elle ne parle de colère. C’était donc mal répandu que la rage qui se déclenche et déborde, d’un coup comme ça. J’préfère avoir les cheveux multicolores parce que j’me mets en colère que de manger les gens. Enfin, pas question de jouer au moins bien loti dans l’histoire. Surtout lorsqu’elle menaçait presque de braquer les Trois Balais. Le Wildsmith se saisit de la boutade d’un sourire narquois avant de s’avancer, là, au-dessus du comptoir. Se surélever légèrement un peu pour murmurer un, tu t’attaques aux Trois Balais, j’te mords. Menace à peine déguisée, évidemment qu’il plaisantait, presque, légèrement, c’est qu’il serait prêt à arracher la tête du premier qui tentait pareil banditisme dans son bar à lui. Question de responsabilité. Il n’y avait pas à chipoter, un établissement tenu par un loup-garou, c’est badass.

Avant de reculer devant le gallion en trop roulant gaiement vers lui. Il penche la tête, quelle curiosité de ne pas arnaquer les clients, surtout ceux qui ont maltraité il y a quelques temps la vendeuse. Un haussement d’épaules avant de s’emparer du gallion, parfait jouet pour les doigts malicieux qui s’élèvent doucement devant le visage de l’ancienne Gryffondor. Te payer un verre ? Quelle idée surprenante. Ses propres paupières cillent devant cette demande parfaitement inattendue, le prétexte du gallion rendu, alors que c’était sûrement bien plus. Se racheter encore & encore ? Non, il avait dépassé cette pensée. Il l’appréciait, tout simplement. J’peux pas t’proposer de t’aider à contrôler ta colère. Effectivement, ce serait dénué de toute crédibilité. Il la toise encore un instant, suspendre les yeux rieurs, mais t’aider à passer une bonne soirée, ça oui ! Il évite le cliché du clin d’œil qu’il ne maîtrisait d’ailleurs absolument pas, mais il n’en était pas loin alors que ses lèvres s’étirent davantage. Il déguise ainsi la demande d’un air taquin habituel, quand bien même il devait bien l’avouer, il se retrouverait incroyablement vexé si la brune refusait.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Loredana Wildsmith, le  Mer 12 Déc - 11:54


Arty

Quand on regardait les choses bien en face, il avait raison. Bien que parfois, mon for intérieur me donnait envie d'arracher la gueule à certaines personnes – je pensais surtout à ma mère – il était vrai qu'un loup ne pouvait simplement pas se contrôler et pouvait tuer tout ce qu'il trouvait sur son passage. Que ce soit son pire ennemi, son meilleur ami, sa mère, son chien etc... Simplement incapable de reconnaître son entourage. On pouvait estimer que mon souci était bien moins grave et j'en étais tout à fait consciente. Je me demandais intérieurement comment il le vivait, mais je n'osais pas aller si loin dans la discussion. Ce n'était pas le lieu et je ne le connaissais pas assez pour me permettre de creuser plus profond.

- Tu as raison ! Disons que ma seule vraie peur est de me retrouver dans un commerce moldu et de m'énerver sur le vendeur. Là ça deviendrait problématique. Mais, effectivement, je ne bouffe personne, pas encore en tout cas...

Non, ce n'était pas dans mes projets. J'aimais ajouter une petite touche d'humour dans des conversations pouvant être très sérieuses. J'aurais pu être effrayée de savoir que je me trouvais devant un loup-garou, mais il n'en était rien, pas tant que je ne me trouvais pas devant sa forme animale. Je savais que l'ex-Poufsouffle pouvait être très colérique et pouvait faire très mal. Néanmoins, il s'était excusé à maintes reprises et même si la rancœur était encore présente, je partais du principe que je ne ferai plus partie de ses victimes désormais, tant qu'il serait sous forme humaine. C'est pour cette raison que sa petite menace pas crédible me fit lever un sourcil, un léger sourire aux lèvres qui voulaient dire « Essaie un peu pour voir ? ». Je savais qu'il me battrait, il l'avait déjà fait, mais peut-être que sans la peur qu'Aidan soit blessé lol, je pourrais être plus efficace. Néanmoins, tant qu'il restait calme devant moi, ça me convenait davantage.

Je regardais le gallion entre ses doigts. Je m'attendais à ce qu'il le remette dans sa poche et que l'on n'en reparle plus. Il se contenta de me le mettre sous le nez en... me proposant de me payer un verre ? Ok... Je ne l'avais pas vraiment vu venir celle-là. À vrai dire, je ne pouvais même pas affirmer si cette proposition était réelle ou si c'était pour plaisanter. Je m'étais donc mis à plisser les yeux, malgré moi, mais je ne vis rien d'alarmant chez l'ancien Auror. Toutefois, je ne savais pas vraiment si cela était une bonne idée. Une personne sensée aurait fui son agresseur, je ne souffrais plus, mais avais le corps encore marqué par sa crise de colère et cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été invitée pour boire un verre en duo. Dans ma tête, il était vrai que cela faisait un temps fou que je n'avais pas passé une bonne soirée. Cela pourrait être une occasion d'évacuer mon stress, de penser à autre chose et rien ne m'empêcher de m'échapper si cela tournait mal...

- Tu es sûr que...Bon... Eh bien...D'accord, c'est étrange, mais si tu veux. Discuter sur mon lieu de travail n'est pas le moyen le plus agréable, alors pourquoi pas ? Si tu tiens tant à dépenser ton gallion en trop !

Petit sourire tout en pointant mon doigt sur la pièce en or que tenait encore le loup.

- J'ai juste trois petites questions : Quand ? Où ? À quelle heure ?

J'avais posé ces questions lentement, de façon à ce qu'il ne pense pas que je l'agresse ou je ne sais quoi d'autre. C'était tout simple, mais peut-être utile à vrai dire. J'ignorais si je serai à l'aise sans ce comptoir pour nous séparer. Malgré tout, je n'avais rien à perdre.

Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Artemis Wildsmith, le  Mer 12 Déc - 16:19

Loredana & son LA.


Ça avait été d’une discrétion incroyable, imperceptible, le coin de la bouche tout petit coin tout au bout d’un bout des lèvres avait grimacé. La magie devant les moldus. Clairement pas une conversation qu’il était prêt à tenir là, devant elle, dans cette boutique. Il lui aurait bien dit qu’il s’en fichait complètement, que ça n’avait pas d’intérêt, que de toute façon ça allait bien arriver un jour ou l’autre et qu’ils ne devaient pas se brider comme ça, plutôt laisser la magie exploser. Parce que le don de la Gryffondor était magnifique, hors de question qu’elle l’enterre dans la peur de l’exposer. Mais il se tait, un jour peut-être il articulerait méticuleusement sa pensée sur le secret magique, pas maintenant.
Surtout qu’il la voit hésiter, réfléchir, plisser les yeux sous cette demande loufoque et peut-être absurde. Un instant, tout court tout petit tout infime durant lequel il se trouve bête-ridicule. Il s’en cacherait même littéralement les yeux, se faire tout petit devant sa langue trop exubérante. La jeune fille qu’il avait marquée à vie à cause d’une crise de colère, qu’il aurait aimé voir, ce jour-là, se vider de son sang sous sa baguette belliqueuse. Il déglutit, commence à blanchir et à baisser les yeux. Étonnant d’angoisser tant, soudainement, être piqué dans la gorge pour une simple soirée. C’est sa mégalomanie qui surgit, après tout, on ne disait pas non à Arty Wildsmith.

Avant qu’elle ne reprenne la parole. Pourquoi pas qu’elle disait. L’émerveillement reprend place sur la bouille du Louveteau, un youpi qui se dessinait dans ses rétines radieuses. Évidemment que le gallion était prétexte, mais il s’en fiche, le glisse dans sa poche, absolument ravi. Même pas il réfléchit, par réflexe il lance ce soir, 20h, Occamy Doré, j’t’attends là-bas. Quant à ses horaires aux Trois Balais, peu importait. Il verrait ça plus tard. Il ne la laisse pas discuter, négocier, argumenter, la surprise n’a même pas le temps de s’évanouir que le voici prenant appui sur le comptoir de la boutique pour bondir vers la brune. Un furtif baiser sur la joue avant de retomber sur ses deux pieds. A ce soir ! Non sans oublier la petite fiole qu’il avait achetée, juste pour dire de, le galopin s’enfuit sautillant. Petite cabriole, légère et virevoltante, un simple regard à travers la vitre pour remarquer que fort heureusement, la pluie avait cessé, et direction les pavés du Chemin de Traverse, qu’il arpenterait, arpenterait, arpenterait jusqu’au soir.
Invité
Anonymous
Invité

Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Invité, le  Dim 30 Déc - 16:38

avec Azphel

Ouf, le gérant comprend que c'est important et me dit que je peux m'en occuper dès la visite terminée. Je me relâche de soulagement, le pire scénario aurait été qu'il me dise que non elles sont bien là où elles sont et puis c'est tout. Les boules de cristal sont tellement capricieuses... et puis ce sont des éponges bien plus fortes que les autres oracles ! Laisser quelqu'un d'autre regarder ses cartes ou ses runes n'est pas encore trop grave, mais laisser des sphères de cristal à la vue et au toucher des passants c'est l'assurance de ne rien pouvoir en tirer ! Enfin c'est ce que tous les voyants utilisateurs de ces objets divinatoires affirment, moi j'avoue ne rien savoir en faire quelles que soient les conditions ou le contexte.
« D'accord ! », sourire a l'appui avant de le suivre à nouveau vers une autre partie du magasin.

Le monde de Lizzie. Il est rempli de fioles colorées ou vides, de chaudrons, de bocaux aux ventres remplis ou non de matières diverses et variées. C'était vraiment une bulle pour potioniste !
Je hoche la tête aux propos de l'ange quand il parle de l'art des potions. Ah ça oui pour être un art c'en est un ! Il faut savoir y faire et surtout rester concentré en toutes circonstances. Pour moi c'est le plus dur, à chaque fois je m'égare à un moment ou un autre. Mais j'adore la création et la préparation de potion, c'est si... particulier ! Voir les ingrédients se mélanger, se manger, s'influencer les uns les autres, leur union unique donnant des résultats tout aussi surprenants ! Mais je peux comprendre que ça ne touche pas tout le monde. À l'école j'ai parfois été en binôme avec des gens qui n'y voyaient qu'une perte de temps à se tourner les pouces au-dessus d'un chaudron qui bout.
« Des créatures ? », curiosité piquée, quel genre de petits animaux peut bien se procurer Barjow&Beurk ? Déjà pas très fan du principe de mettre en cage des êtres qui n'avaient rien demandé à personne, pour ensuite en faire commerce sans se soucier de leur bien-être à eux, c'est une des raisons qui m'a toujours fait fuir de la Boutique des Animaux Magiques. Je sais qu'ici on trouve des serpents et des acromantules sous forme d'oeuf, ceux de dragons aussi sans doute ? Ce serait dans la même veine. Mais à la lueur dans les yeux du gérant quelque chose me dit qu'il y a plus que ça. Et effectivement, il y a apparemment plus encore que ça.
« Comme quoi ? », excitation dans la voix, regards jetés par-dessus les épaules du gérant en signe involontaire d'impatience
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Adonys Montgomery, le  Mar 1 Jan - 18:44

Un petit rire crispé lorsqu'elle me suggère de n'enfermer personne là-dedans... j'essaierai, mais si le prisonnier vient à suffoquer ce ne sera jamais une bien grande perte... vu ce que j'ai prévu d'en faire. Oh ne t'inquiète pas, j'ai une cave pour ce genre de choses ah ah ! Espérons que ça suffise à lui faire passe l'envie de creuser le sujet.
Il s'agit plutôt d'une malle de stockage XXL... donc la maniabilité m’intéresse assez peu, ce qui m’intéresse c'est que les serrures soient solides et breveté à l'épreuve des sortilèges. Pas question qu'on vienne foutre le nez dans la boite. Ah et je tiens aussi vraiment à ce qu'il n'y ait qu'une seule serrure pour sept clé, histoire d'avoir un compartiment "innocent" en cas de contrôle inopiné... tu vois ? Bon bah si avec ça elle ne creuse pas...
Lizzie devrait commencer à me connaître, mais je doute qu'elle puisse deviner exactement ce à quoi je voue cet objet si spécial...
Contenu sponsorisé

Comptoir - Page 60 Empty
Re: Comptoir
Contenu sponsorisé, le  

Page 60 sur 63

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 59, 60, 61, 62, 63  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.