AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Écharpe Lacoste en laine côtelée à -40%
60 € 100 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 61 sur 63
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62, 63  Suivant
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005

Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Adonys Montgomery, le  Mar 1 Jan - 18:44

Un petit rire crispé lorsqu'elle me suggère de n'enfermer personne là-dedans... j'essaierai, mais si le prisonnier vient à suffoquer ce ne sera jamais une bien grande perte... vu ce que j'ai prévu d'en faire. Oh ne t'inquiète pas, j'ai une cave pour ce genre de choses ah ah ! Espérons que ça suffise à lui faire passe l'envie de creuser le sujet.
Il s'agit plutôt d'une malle de stockage XXL... donc la maniabilité m’intéresse assez peu, ce qui m’intéresse c'est que les serrures soient solides et breveté à l'épreuve des sortilèges. Pas question qu'on vienne foutre le nez dans la boite. Ah et je tiens aussi vraiment à ce qu'il n'y ait qu'une seule serrure pour sept clé, histoire d'avoir un compartiment "innocent" en cas de contrôle inopiné... tu vois ? Bon bah si avec ça elle ne creuse pas...
Lizzie devrait commencer à me connaître, mais je doute qu'elle puisse deviner exactement ce à quoi je voue cet objet si spécial...
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 3 Jan - 15:32

@ Ellana

J'adresse un sourire bienveillant à cette enfant devenue femme dans un élan presque papillonesque. Elle poursuit sur un développement qu'elle n'a pas senti ; je suppose que c'est normal, on voit rarement ce qu'on a sous le nez.
— L'adulte n'est souvent qu'un enfant un rien désabusé… Il n'est pas immédiat de percevoir la transition.

Mon regard est plus triste que je ne le désire. Nostalgique, sans doute, de cette jeune femme couvée et disparue l'air de rien. Je hoche la tête face au reste de son discours. Je vois très peu le rythme auquel les enfants grandissent, c'est surtout en comparant des photographies ou en les présentant à des ami.e.s que je suis ébahie par le temps qui passe.

C'est sans doute pire encore quand il s'agit de son propre vieillissement ? Elle me donne rapidement l'occasion de confirmer cette hésitation.
— Cela doit faire 7 ou 8 ans… Ah, le temps passe beaucoup trop vite ! Mais non, ce n'est pas terrifiant. La boutique a beaucoup changé, d'ailleurs…

Sa requête est timide comme un sourire amoureux, et je réponds, plus vindicative que précédemment :
— Bien sûr ! Je t'en attrape un.

Virevoltant, je me saisis de la première lame disponible et reviens vers elle.
— Cela te fera 5 Gallions. Et pour information, il peut aussi défaire n'importe quel nœud…


@ Artemis

L'Auror me précise sa commande, et je prends des notes presque assidues. Eh, vu la malle tout à fait atypique à laquelle il fait appel, je ferais mieux de ne rien oublier ! Surtout pas cette serrure pour sept clés, qui semble être sa priorité.

— Je vois. Je vais y travailler…

Et faire appel à de loyaux artisans car on va pas se mentir, je sais faire bien des choses mais ça c'est carrément en dehors de mes capacités. Ah, travailler au sein de Barjow & Beurk me confronte toujours à de nouveaux défis, heureusement qu'on est une fine équipe à oeuvrer ensemble !

— Ce sera tout ?


Parce que bon, si c'est le cas, il est urgent que je me mette au boulot. Je n'aime pas que les demandes tardent à être accomplies, et avec l'arrivée des fêtes je crains que mes partenaires soient un peu surchargés de projets de leur cru…
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Vanille Fleury, le  Sam 5 Jan - 11:43



~ Lizzie

Le temps file et ça, qu'on le veuille ou non, il n'y a pas trop le choix. Dommage, dommage. Mais elle a raison dans ses paroles et moi je n'ai pas envie de la croire alors le cerveau bug légèrement et brusquement j'ai un peu mal à la tête. Quelques secondes avant de me réenfermer dans le chaud du déni d'où la sorcière aime me tirer sans préavis. J'aimerais bien que tu te trompes cette fois ; ça me fait peur de perdre l'équilibre.

sept ou huit ans, à l'âge des enfants ça semble si grand et tant de chose peuvent arrivé dans un laps de temps aussi limité. On peut par exemple faire toute une scolarité et bien plus que le décor halloweenesque de la boutique, ce constat me donne la chaire de poule. C'est cool l'évolution ! Enfin à petite dose mais la routine c'est compliqué à vivre alors heureusement que ça change de temps en temps sinon c'est à nous de changer et c'est moins facile les déménagements internes. J'en savais quelque chose !

Elle m'apporte le fameux canif magique et je caresse l'objet des yeux en souriant. Je suis déjà venue en acheter un l'année passée pour Jace je crois et celui-ci est pour Alec, c'est vraiment un outils pratique, il faudra que je pense à m'en prendre un pour moi un jour; Elle précise qu'il défait aussi tous les nœuds. Oh mais ça c'est particulièrement pratique ! Et je m'imagine un instant me coiffer avec en quelque seconde avant de sourire à cette idée. Il me faudrait aussi un détecteur de mensonges s'il-te-plaît ! Enfin si ça ne lui plait pas il m'en faut quand même un mais c'est mieux si elle est d'accord.

Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Dim 6 Jan - 16:08

Ellana

Je ne peux que comprendre le ressenti exprimé par la jeune femme ; la disparition du passé a toujours été effrayante. Pour les êtres ayant un coeur de sable, le coup de vent apporté par l'âge balaye tout ce qu'il restait de leurs espoirs. On ne sent plus que le vide béant, le manque là où quelque chose a été mais ne sera plus jamais.

Et pourtant, pourtant n'aie crainte ma belle. Je suis la femme—enfer, la diablesse qui hante ces lieux, et j'ai conjuré un sort attirant tous les chats errants ici. Dans l'antre des curiosités, je t'offre un aller-simple pour la fantasmagorie des insomnies. Je veux te guider entre les fées de fils, te montrer comment jouer de la harpe sur des fils de fée.

— On peut perdre l'équilibre, tu sais ; cela n'empêche pas de danser avec les autres orphelins. Sur le creux du désespoir rutile un soleil de rouille...
Je veux qu'on rêve à deux, en grand, même si cela ne ressemble pas à ce qu'on était avant.
Elle poursuit sa commande. Toute heureuse à l'idée de pouvoir l'accompagner au coeur des ténèbres, je ris :
— Une belle idée que le Détecteur de mensonges, pour 5 Gallions également ! Tu te méfies de quelqu'un en particulier ?


Alors qu'elle répond, je zigzague entre les rayons. Je m'arrête alors auprès d'une antenne métallique, plus tordue que toutes les cuillers, et la compare à ses voisines. Oui, celle-ci est parfaite... M'en retournant vers Ellana, je la lui présente, très fière.
— Et si nos changements t'intriguent, je peux t'en dire plus sur nos dernières installations. On a mis en place une Banque mémorielle où il est possible d'acheter, visionner ou de vendre des souvenirs, ainsi qu'une Chambre des Miroirs particulièrement propice à la divination... On a du goût pour le mystique ici. Est-ce véritablement une surprise ?

Elly

On se retrouvera, toi et moi, dans notre chaos commun. Pour l’heure cependant, je me contente de danser avec les chaudrons, alambics et autres amis de l’antre. Etudier les potions n’est pas une mince affaire. C’est parfois si solitaire, et ton image ne quitte ma rétine. J’aimerais te partager ce que je vois à présent, mais ton absence m’enlaidit. J’ai le nez qui coule, la morve dans la bouche, la bouche en sang, les artères qui tremblent, le coeur qui pend • mais j’ai aussi le rêve aux dents, et ça personne ne peux me le retirer. Me regarde pas comme ça, avec ce scepticisme dans le sourcil presque insultant. T’inquiète pas pour moi. Suis-moi dans mes folies plutôt. Empruntons les mêmes voies. Après tout, ça a toujours été toi, le chaos et moi.


Dernière édition par Lizzie Bennet le Lun 28 Jan - 22:28, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Invité, le  Dim 6 Jan - 17:15

Idée compulsive
Lizzie La Borgne

Elle avait une idée en tête et ne l’avait pas ailleurs. Le principe d’une idée fixe qui ne veut pas s’extraire de l’esprit, qui ne veut pas s’en aller, qui persiste à rester jusqu’à ce qu’elle soit réalisée. En bref, elle avait quelques idées d’achat qu’elle voulait formaliser, parce qu’à force d’attendre, d’attendre, et d’attendre encore, elle ne pensait plus qu’à ça. Dilemme de l’esprit qui ne veut pas se résoudre à laisser partir un projet, une idée. Pourtant rien d’important – pas encore en tout cas – mais qu’importe.

C’est sur cette idée fixe que ses pieds la traînèrent sur l’allée des Embrumes. Allée soi-disant à  l’allure morbide, mais l’ancienne auror s’y sentait bien. Comme « chez elle » en quelque sorte. Non pas pour l’atmosphère lugubre, mais plus pour la tranquillité des lieux. Ici, à l’inverse du Chemin de Traverse, il n’y avait pas de gamins hurleurs, pas de sorciers pressés. Non. Ici, il n’y avait que des ombres, qui longeaient du mieux possible les murs noirâtres de l’allée.

Elle, elle avait le sourire. Le genre de truc tout simple, que tout être humain est capable de faire, mais où ici il semblait que ce soit plus rare. C’était sans doute parce qu’elle allait voir une amie, quelqu’un de relativement proche, d’apprécier. Elle espérait que ce soit elle derrière le comptoir. Il y a des choses difficilement compréhensible mais vu le genre d’achat qu’elle voulait faire, il ne fallait pas que ce soit n’importe qui qui lui réponde. Question de principe en quelque sorte.

Quand elle entra dans la boutique, elle se laissa aller à un « Bonjour », souriant, simple et sincère. Elle ne repérait pas encore Lizzie, mais fallait dire qu’elle était surtout accaparée à l’étude des diverses objets et étagères qui s’étendaient sous ses yeux. Cela ne faisait aucun doute, ici elle s’amuserait et trouverait ce dont elle avait besoin, voire même deux ou trois accessoires supplémentaires.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Dim 6 Jan - 17:38

Citation :
Tombola : Numéro 1 attribué à Elly


@ Elly

Courbée comme un arc au dessus du chaudron, je me repaissais de l'antre le plus inspirant de Londres. Peu à peu, je regroupais les éléments les plus attrayants, mêlant quelques expériences préalablement échouées. Ceci dit, il y avait un ingrédient sur la table, un ingrédient auquel je n’avais jamais pensé. Une mue de serpent… En croisant le tout, je finissais par envisager une solution réelle. Ce n'était pas le buyobulle qui me faisait rêver initialement, mais on devait pouvoir en faire quelque chose.

Sans parler, je me mis peu à peu à l’oeuvre. D’abord, je fis ce que tout les potionistes les plus débutants savent faire : porter l’eau à ébullition. Une base nécessaire. Ensuite, je me décidais à moudre les graines de basilic avec le jaspe rouge dans un bol. Soigneusement, je tins alors l’ancien habitacle du serpent entre mes doigts. Il y avait un aspect tellement précieux dans ces plis fragiles… N’ayant pas trop l’habitude des mues, j’étais pour le moins captivée.

Ensuite, je découpais donc la mue aussi finement que possible, puis la plaçais dans l’eau bouillante. D’une main experte, j’insérais la moitié du bol dans le chaudron, et complétais avec les fleurs de valériane et le concombre. Malheureusement, une erreur de proportion donna rapidement à ma mixture l'aspect d'une nuée d'argile. Ah bah génial, ça va m'être utile ça ! Exaspérée, je quittais en trombe l'antre.

Ici se tissaient les plus grandes merveilles, mais aussi des frustrations plus géantes encore. Je venais à peine de m'extirper des escaliers quand la voix d'Elly attira mon attention. Agréablement surprise, je la saluais en retour.
— Elly ! Je te manque si fort que tu me suis même hors du château ? dis-je avec un sourire des plus taquins aux lèvres.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Dim 6 Jan - 21:55

Loredana ♥

La journée était brumeuse, un temps également pluvieux, habituel à Londres j'ai envie de vous dire. Les pas se faisaient lents, dénuée d'intérêt pour le monde qui t'entourait. Sans destination précise. Là où le vent t'emmenerais.
Le vent claquait sur tes joues, laissant une brulure glaciale. Tu étais fatiguée, fatiguée de la vie, épuisée de toutes ces nuits hantés par les cauchemars de lui. Loredana avait beau t'aider, tu avais du mal à suivre, à aller mieux. Heureusement que tu gardais quelques amis à Poudlard, et que les cours te permettaient de te changer les idées. Ou tu serais si non ? Et bien là.
Chemin de traverse, passant devant les boutiques, et le coin sombre t'attirait irrésistiblement. Tendant un oeil. Une attention soudaine.

Tu fermais les yeux en baissant la tête, enfila ta capuche et te rendais dans ce coin que tu n'avais jamais visité. L'allée des embrumes. Tu en avais entendu parler mais jamais tu n'avais osé t'y rendre. Jusqu'à aujourd'hui, jusqu'à ce que le desespoir remplisse ton âme et que tu prennes des décisions auxquelles tu ne t'attend pas.

Imprévisible. Tu te retrouve devant une boutique, celle où travaille ton amie, ta sauveuse, ta sauvée. Qu'allais-tu bien pouvoir acheté ? Tu ne pouvais pas passé par là sans lui dire bonjour. Et la curiosité malsaine te fit passer la porte. Pour découvrir une boutique différente, méconnue. Tu contemple les tables vitrines centrales, objets précieux en tout genre y sont présentés. Tu effleures la vitre de tes doigts, contemplant les objets puis te dirige vers le fond de la boutique, au comptoir.

Bonjour... Un ton légèrement hésitant, attendant que quelqu'un se présente à toi.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Castielle Colt, le  Lun 7 Jan - 13:36

~ Lizzie (désolée pour l'attente)


" Parfait ! "
Castielle attend patiemment que tout soit en ordre, des articles à l'emballage cadeau cadeau (oui la répétition est voulue). La sorcière a hâte de repartir. Non pas que le compagnie de Lizzie soit déplaisante, au contraire, mais c'est surtout que sa journée shopping n'est pas terminée. Elle doit encore passer... où ça déjà ? La narratrice ne sait plus, voilà ce qui arrive quand on prend du retard dans ses réponses, ne faites pas ça chez vous les enfants !
Les yeux et la bouche ronde quand la prof de vol fait voler jusqu'à elle tout ce dont elle a besoin pour faire les emballages. Sur tous les bruits de couloirs à Poudlard, Castielle ne savait pas du tout qu'elle était manumage ! AH ça pour parler des ships improbables et des passées des ténèbres y a du monde mais pour les infos concrètes et les capacités stylées y a plus personnes ! C'est vraiment n'importe quoi ces gens !
" Waw ! "
Son commentaire est vite couvert par les recommandations de sécurités.
Castielle hoche la tête ; ok donc pas de magie directe ou indirecte avant le moment fatidique de l'explosion. Pas très pratique mais c'est au moins la preuve que le produit vaut son prix ! " C'est noté ! ", air sérieux sur le visage pour appuyer ses dires. Et puis toujours le réflexe de remonter ses lunettes sur son nez.

D'un mouvement empressé Castielle se saisi du paquet cadeau, est-ce qu'il va rentrer dans un de ses sacs ? Oui sans doute, ils sont magiques donc il n'y a pas de raison ! " Merci à toi, j'ai tout ce qu'il me faut ! Joyeux Noël et tout le tralala hein" Clin d'oeil tandis qu'une de ses mains plonge dans sa poche, récupérant de quoi payer ce petit commerce du coin qui a grand besoin de soutient en ces périodes de noël, si si je vous jure!, contrairement à ce que d'autres disent (les vrais comprendront).

Les pièces passées de main à main, un dernier salut, un bruit de clochette et revoilà la jeune fille repartie sous la neige.

~ Départ de Castielle, merci beaucoup Lizzie et encore joyeux noël en retard mais on s'en fiche  santa ~
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Loredana Wildsmith, le  Mar 8 Jan - 21:27


Citation :
Tombola : Numéro 3 attribué à Theya

Theya ♥

En ce jour pluvieux, je ne parvenais pas à garder le sourire bien longtemps. Je faisais comme on m'avait appris. Je faisais semblant. Une belle marque d’hypocrisie qui se dessinait sur mon visage à chaque nouveau client. Cela ne m'importait guère. Sans attache, je me fichais un peu d'être honnête avec les gens autour de moi. A quoi bon ? Tant qu'ils repartaient avec ce qu'ils souhaitaient...J'avais toujours eu cette manière de penser et changer de boulot n'avait rien de différent. Mon entrée chez Barjow&Beurk symbolisait le début de ma nouvelle vie. Cette envie de me consacrer entièrement aux Potions. Je travaillais sur de nouvelle, en concoctais des anciennes. Parce que c'était le seul domaine dans lequel je savais que j'excellais.

Le client dont je venais de m'occuper était sorti de la boutique. Je profitais d'un peu de temps pour remettre un peu d'ordre dans ce foutoir, souffler sur le comptoir recouvert d'un lit de poussière bien installée. Une toux et quelques jurons plus tard, la porte de la boutique s'ouvrit de nouveau. Une silhouette que je connaissais, une âme perdue qui venait sans doute de faire sa toute première entrée ici. Cette fois-ci il n'était plus question d'hypocrisie. Mon amie était mal en point, mais je savais qu'un sourire sincère ne se refusait jamais.

Je la laisse contempler et faire son petit tour car j'ai toujours trouvé important de laisser les gens faire leur petit train-train avant de leur sauter dessus. Puis je la vois s'approcher du comptoir, lançant un bonjour hésitant. Sans attendre, je me dirige vers elle, un regard rassurant et un sourire fixé sur mes lèvres. Je connaissais son état actuel. Elle et moi avions eu l'occasion de longuement discuter sur son cas. Il était rare d'avoir une amie comme elle dans son entourage. Elle a toujours été d'une grande aide quand je ne savais plus quel chemin prendre, elle a toujours été de très bon conseils. Si je suis toujours là aujourd'hui, c'est probablement grâce à elle. Je souhaitais simplement qu'elle sache que cela fonctionnait à double-sens. À mon tour de l'aider à traverser cette épreuve.

- Theya ! Comment tu te sens aujourd'hui ? Tu es venue me rendre visite ?
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Mar 8 Jan - 23:33

Loredana ♥

Sa présence se faisait ressentir, tu pouvais la savoir là, à quelques mettre de toi. Tu avais appris à reconnaitre ses pas, son odeur, sa présence. Sa voix. Si réconfortante, tu levais les yeux vers elle, en grattant de tes ongles le comptoir de son nouveau travail. Les yeux une fois encore rougis, mais des larmes séchées sur tes joues.
Tu secouais la tête, faisant tombé ta capuche pour laisser apparaître ton visage pâle, tes cernes marquées, tes joues creusées. Tu avais du mal à reprendre du poil de la bête, cela prendre du temps, ça oui. Etape par étape, il te faudrait avancé, et grâce à elle. Tout était plus facile, car elle était là.
Tu touchais doucement son bras, un mince sourire sur les lèvres, car tu étais quand même heureuse de la voir. Elle seule pouvait t'apporter ce réconfort en un regard, en quelques mots.

Je suis venue te voir oui... En fait je me suis laissée emportée par le vent, je n'étais jamais venue dans l'allée des embrumes, ni chez Barjow & Beurk. Je pouvais pas passé devant sans venir te voir... Puis nouvelle vie veut aussi dire, nouvelle décision... Nouvelles choses... 'Fin, tu sais quoi... Je me demandais si tu as des objets qui pourrait m’intéresser, ou les ingrédients de potion pour changer ma couleur de cheveux ? J'sais plus si je t'en ai parlé l'autre soir...

Tu avais le regard fuyant, les pieds caressaient le sol, comme si tu étais timide devant elle. Elle qui avait vu tes larmes, tes maux les plus profonds, enfin presque... Les souvenirs de cette soirée étaient un peu vague, mais tu avais espoir que la décision que tu venais de prendre à l'instant serait la bonne. En tout cas, elle serait là pour te dire si ce n'est pas le cas.

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Loredana Wildsmith, le  Jeu 10 Jan - 20:10


Citation :
Tombola : Numéro 4 attribué à Theya

Theya ♥

Ses explications ne m'étonnaient pas vraiment. Je savais que Theya n'avait jamais mis les pieds dans cette boutique. Il fallait dire que la boutique gardait sa réputation malgré elle. Nous essayions d'ailleurs de remédier à tout cela. Je ne m'étais pas souciée de l'endroit où je m'étais les pieds quand j'ai envoyé ma candidature. Je revenais d'un long voyage où je m'étais dit qu'il fallait que je mette en avant mes dons pour la créations et la concoction de Potions. Arrêter de faire machine arrière et prendre mon courage à deux mains, même s'il n'avait pas été évident pour moi de franchir le pas. Pour diverses raisons.

Les petits gestes affectueux de la Poufsouffle me laissaient comprendre qu'elle avait encore besoin de moi. Je savais qu'elle était consciente qu'elle pouvait frapper à ma porte à n'importe quelle heure de la nuit. Seulement, peut-être n'osait-elle pas ? Je ressentais pourtant ce besoin inconscient d'être entourée par les personnes qui lui faisaient du bien. Sa mère, ses amis,... ceux qui seraient toujours là pour elle.

Je l'écoute m'annoncer la raison de sa venue. Le vent ne l'avait finalement pas traîné là par hasard. Elle avait une idée en tête, idée que je me ferai une joie de suivre. Une envie de changement, de laisser le passé à sa place et d'avancer vers l'avenir. C'était peut-être le début de sa guérison. Une envie de montrer au monde qu'elle n'était pas l'objet sans intérêt qu'elle pensait être. J'aimais cette façon de pensée.

- Pour être honnête, je ne me rappelle pas vraiment si tu m'en as parlé ou non. Mon cerveau est un peu...confus à ce sujet. Je souris en me rappelant vaguement mon état ce soir-là. Néanmoins, évidemment que j'ai ce qu'il te faut ! Ne bouge pas, je file te chercher tout ça !

Je me hâtais donc de me diriger vers l'antre des potions, probablement l'un de mes endroits préférés de cette boutique. L'endroit où j'aimerais avoir le temps de me poser juste quelques heures, parce que je savais que ça ferait monter mon inspiration et ma créativité en flèche ! Il n'était pas question de cela aujourd'hui cependant. Je récupérai les ingrédients pour la potion demandée par mon amie Theya, à savoir la belladone moulue, les orties séchés et la pierre de lune. Puis je retournai vers le comptoir pour y déposer le tout.

- Voilààà, tu as tout, à part le litre d'eau, mais ça, je pense que tu peux en trouver facilement. As-tu des questions sur cette potion ? Les quantités, la préparation, les erreurs à éviter ?

Il fallait toujours prendre ses précautions. J'ignorais si elle s'y connaissait en potions, je me sentirais bien coupable s'il lui arrivait quelque chose...
Invité
Anonymous
Invité

Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Invité, le  Ven 11 Jan - 12:28

Lizzie

C’est qu’elle ferait presque sursauter la brune. Ainsi penchée sur des objets lugubres et empreint d’une magie particulièrement salvatrice, la brune n’entend pas Lizzie dans son dos. Volte-face quasi immédiate –bons restes ministériels – et c’est le sourire taquin de Lizzie qui la cueille. L’accueille aussi. Ça fonctionne dans les deux sens. La taquinerie qui s’ensuit indique clairement la teneur des relations des deux femmes. Rivales, puis amies. « Vous ne croyez pas si bien dire Miss Bennet ». Vouvoiement feint, alors qu’un rire cristallin s’enfuit de la gorge de la jeune femme, contrastant avec l’ambiance de la boutique : on est chez soi ou on ne l’est pas, après tout.

Mais la taquinerie cesse, la brune se rapproche de la borgne, pose une main sur son épaule, dépose une bise sur sa joue « Ça fait plaisir de te voir tu sais ? ». Sourire. Lizzie sent bon. C’est elle aussi qui a transmis à Elly ce quelque chose d’olfactif, avec ce shampoing à la vanille qu’Elly devait lui filer. Un sourire s’ensuit, et la brune ajoute « En vérité, je viens t’acheter deux trois objets ». Un éclat de lumière dans les yeux. Les cadeaux de Barjow & Beurk sont improbables, mais ils savent faire des choses que les autres boutiques n’égalent absolument pas.

« J’espère que t’es prête …  ». Roulement d’yeux vers le plafond. C’est sa paye d’enseignante qu’allait y passer. Allait-elle se retrouver sur la paille ? Possible, mais qu’importe ! « Il parait qu’ici tu peux obtenir … certaines choses ». Regards à droite, à gauche. Que personne n’écoute la demande de la jeune femme. « Tu saurais me trouver un œuf de Runespoor ? ». Les yeux pétillent d’une malice certaine. Un cadeau inoubliable pour un être d’exception. Elle commençait par le plus impressionnant. Le plus attendu aussi. Après elle rajouterait des choses, en fonction du tarif à payer. Parce que bon, elle se doutait bien que ce genre de marchandise ne se trouvait pas facilement.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Ven 11 Jan - 20:01

Loredana ♥

Les pieds se mêlaient tout comme les mots, les caresses vocales. Première apparition dans cette boutique alors tu regardais un peu, en tournant autour des tables renfermant les pensines. C'est beau. Peut-être qu'un jour tu en aurais une, qui c'est. Peut-être que ça te soulagerait de vider tes souvenirs la dedans.
Un petit sourire en coin sur tes lèvres quand elle te répondait ne pas se souvenir de cette soirée, c'est vrai que... Vous aviez, beaucoup parlé. Et d'autres choses. Sans doute. Toi non plus tu te souvenais pas, en tout cas vous vous étiez bien amusé. Ca c'est sûr. Pendant qu'elle allait chercher les ingrédients, tu continuais faire ta petite visite. En regardant les objets sur les étagères, prenant soin de ne pas toucher les éléments qui t'entouraient. On sait pas, ça peut mordre...
Puis le lustre faisait des siennes, clignotant de temps à autre, comme une ampoule qui allait griller. Et la belle revenait, avec tous les ingrédients qu'il te fallait. En bonne apprentie elle te demanda si tu avais besoin de renseignements mais pas la peine, tu aurais tout ce qu'il te faut à la bibliothèque de Poudlard. Heureusement pour toi d'ailleurs !

- Ca devrait aller je pense... A la bibliothèque on a les livres tu sais... Je pense que si ça me va bien, je garderais cette couleur pendant un moment.... Tu penses que ça m'irait le blond ? J'sais pas... C'est peut-être une mauvaise idée...

Et voilà le doute qui s'installait à nouveau en toi. Les yeux légèrement humides, encore une fois, tu la regardais timidement pour avoir son opinion. Comme si ta décision dépendrait d'elle. Car c'était un peu le cas. Dans l'état actuel des choses tu avais besoin de quelqu'un pour prendre les décisions à ta place, trop faible, pour le faire. Et heureusement qu'elle était là. Car la mauvaise décision aurait pu te conduire six pieds sous terre...

- Combien ça me fait si non ? Comment tu vas toi ? Ça se passe bien ici ?

Regardant autour quand même, tu ne voulais pas lui attirer les foudre de sa patronne. Puis si jamais, tu pourrais mettre la faute sur toi. Car ouais. C'était toujours ta faute. Même là ça le serait.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Sam 12 Jan - 22:19

Tombola a écrit:
Numéro 1 attribué à Elly !
Numéro 2 attribué à Charlotte !
Numéro 3 attribué à Theya !
Numéro 4 attribué à Theya !
Numéro 5 attribué à Castielle !
Numéro 6 attribué à Elly !

@ Castielle :

Castielle est heureuse de ses achats. Tant mieux. Vous voyez, l'image de Barjow & Beurk évolue. Pas à pas. Sans que l'on se détache, pourtant, de notre affection ancestrale pour les magies occultes et les dons incompris… Mais bon. Dans l'esprit de Noël, faire des emballages gratuits, c'est plutôt cool, surtout quand cela donne de telles exclamations à l'interlocutrice.

Elle semble aussi admirative de mes talents de manumage ; peut-être y reviendra-t-on un jour ? Cela ne me déplairait pas. Cette petite m'en bouche un coin : elle a une liberté dans le regard, derrière sa pugnacité habituelle…

La Poufsouffle m'adresse quelques voeux pour les fêtes avant de disparaitre sans demander son reste. Comme ça, dans un coup de vent.

Vent,
Pourquoi nous agites-tu en tous sens ?
Vent te souviens-tu d’où tu viens ?

Silencieuse, j'attends le prochain client.

(Fin de RP)

@ Elly :

Tu te prêtes au jeu, mais ta bouche te trahit. Tes yeux te trahissent. J'aime te voir ainsi. Tu deviens presque sentimentale, et je plaque les mains aux joues comme une adolescente cherchant à cacher un rougissement. Il est plus simple de tourner les choses en dérision plutôt que de dire : toi aussi. Plutôt que de dire : je t'aime, aussi, à ma façon, parce que ce que tu apportes dans ma vie est bon. Je me contente de te regarder, d'un air joueur, et de laisser les entrefaites commerciales prendre le dessus.

Prête, moi ?
— Bien sûr.

Surtout pour des achats. Toujours pour des achats. Je suis sans doute devenue un peu trop capitaliste avec le temps, mais il faut avouer que la vie est plus aisée quand on a l'argent de son côté. Cela permet toutes les dérives expérimentales dont je me contentais de rêver lors de ma prime adolescence…

Elle a cette gêne à me demander des choses que d'autres mages noirs jugeraient banales. Elle vient de loin. Elle a été cheffe des Aurors, et montrer le désir d'acheter de telles créatures, cela lui coûte. Cela me plait de voir qu'elle passe ce cap. Qu'elle grandit. Qu'elle ose nous suivre sur toutes les voies ténébreuses qui l'attendent encore… Je lève la voix, car plus on se cache et plus on est suspect.
— Je peux te trouver ça, oui. Dans la journée, même ! C'est assez cher du fait de sa valeur symbolique et de sa rareté… Tu en auras pour 65 Gallions.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Vanille Fleury, le  Dim 13 Jan - 12:04



~ Lizzie

La femme dégage une aura si puissante que je pourrais en trembler, elle pourrait faire peur mais moi, je suis aveuglée - un bandeau d'amour sur les yeux qui ne voit que la lumière ou plutôt change tout ce qu'il trouve en doré. Elle resplendit. Tu crois qu'ils veulent ? Enfin, c'est juste que - plane le doute. J'ai peur qu'ils préfèrent me marcher sur les pieds. Sans amour, on est tous un peu maladroit. Moi, je tente toujours de battre des cils avant de sortir les couteaux. Les mains vides sont souvent brûlantes et j'ai peur d'y laisser des lambeaux.

J'ai jamais vu un détecteur de mensonge bien que le principe m'ait toujours intrigué - pourtant la vérité n'est pas toujours bonne à connaître. Oh, ce n'est pas pour moi ! Comme si je ne voulais pas être mêlée à ça. C'est un cadeau, pour madame Benbow ça fait bizarre qu'elle ait changé de nom, je confie son identité à la dame alors que je ne l'aurais sans doute pas dévoilé pour un autre vendeur. Je m'inquiète pour elle, je crois, alors, j'espère qu'elle sera plus en sécurité comme ça. C'est qu'à présent, j'ai du mal à l'atteindre.

Lizzie évoque des changements pour le moins intriguants. Est-il bon de nous séparer d'une partie de notre passé ? Je veux dire, sommes nous toujours les mêmes après cela ? À quoi ressemblerais-je si jamais je n'avais connu Kalsi ? J'ai des frissons dans le dos. C'est désagréablement intriguant... Puis un bref regard autour de moi. Je crois que ce sera tout ! Il faudra penser à faire un tour dans cette banque.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Lizzie Cojocaru, le  Mer 23 Jan - 15:16

@ Ellana / numéro 7 de la tombola

On crie chacun dans notre tête, et elle craint la maladresse que le manque d'amour peut donner à chacun. Et toi Ellana, toi ne veux-tu danser avec eux sous prétexte que tu as été mal aimée par ta mère et tes pairs ? J'en doute. Je crois que tu pourrais marcher en enfer sans cesser d'être un ange. Et je crois que plus d'orphelins en sont capables que tu veux bien le croire.

On s'est tant habitués à voir les démons de nos actions qu'on a cru qu'ils pouvaient rentrer dans nos poitrines. Mais nous sommes plus que nos actions, et un jour nous trouverons le moyen de mettre notre essence à l'épreuve, de prouver une fois pour toute que nous ne voulions pas faire ça. Que nous demandons pardon. Que nous avons compris, et pouvons faire mieux.

Si tu le voyais, ferais-tu la différence entre les démons de tes actions et ceux de tes pensées ? Saurais-tu reconnaître ta capacité à les chasser, à mettre à la porte le diable qui voudrait s'inviter à son tour ?
— Il est possible qu'ils soient maladroits dans leur danse, mais cela n'empêche pas de partager la musique ensemble.


Elle précise son intention quant au cadeau, ressentant immédiatement le besoin de se dédouaner de toute responsabilité. Azénor ne serait pas en sécurité ?
— Je vois. Tu crois que le départ de Jiménez n'était pas volontaire ? Tu as l'impression que quelqu'un exerce une pression malveillante sur Azénor ?


Quant à la question du passé de la boutique, je finis par hausser les épaules.
— Doit-on toujours vivre dans son passé ? N'est-il pas important de faire le tri et de s'aventurer parfois sur de nouveaux chemins ? De toute façon, les lois du Ministère se durcissent, il faut bien s'y adapter. Et c'est un bon prétexte pour explorer d'autres magies méconnues…


Je regroupe les différents artefacts et les emballe. Du regard, je l'interroge quant à sa volonté d'explorer tout ceci. Une autre fois, peut-être… A moins qu'elle ait le courage de suivre la tentation qui lui colle aux dents ?
Contenu sponsorisé

Comptoir - Page 61 Empty
Re: Comptoir
Contenu sponsorisé, le  

Page 61 sur 63

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62, 63  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.