AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 3 sur 5
Un magasin moldu
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor

Re: Un magasin moldu

Message par : Merry K. Harper, Mer 31 Mai 2017 - 19:37


Le beau temps était au rendez-vous pour une fois. Étonnant venant d'une région où la pluie était omniprésente la plupart du temps. Cette fois-ci, la rouquine pouvait profiter de la chaleur. Habillée d'un simple pantalon en toile qui affinait parfaitement sa silhouette et d'un haut à manches courtes, la jolie Harper pouvait pleinement profiter du soleil sans craindre la chaleur qui en assommerait plus d'un. A la force, elle s'habituait, bien que sa peau n'était pas vraiment faite pour recevoir les rayons d'UV naturels comme il se devait. Gare aux coups de soleil !

Le seul nuage qui avait le malheur de ternir sa journée était ce retour à Poudlard où la pression reviendrait sur ses épaules, l'accablant de nouveau d'un stress permanent. Réviser, étudier, travailler. Ce champ lexical lui hérissait le poil en cette fin d'année qui ne se terminerait donc jamais. Les vacances paraissaient si loin. Vraiment loin. Elle était fatiguée de devoir toujours suivre ce même emploi du temps tout le temps, une vie si monotone qui recommençait chaque semaine. Voilà pourquoi elle avait décidé de bouger et ce pourquoi elle se retrouvait dans cette boutique à ce moment là. Boutique dans laquelle elle ne s'attendait vraiment pas à voir une personne qu'elle n'aurait pas imaginé recroiser un jour. Une personne qu'elle n'avait pas vu si longtemps que cela mais qui lui avait un bien fou en l'écoutant parler de ces malheurs. L'Auror qui se trouvait devant elle n'avait pas eut l'air de la reconnaître sur le coup. Mais elle, n'avait eut aucun soucis à comprendre à qui elle avait à faire.

- Oh oui Merry je m'en rappelle, ta chevelure et ton visage m'a marqué juste je n'ai pas eu le temps de bien te voir avant de m'exprimer. T'en fais pas, je me souviens de toi miss.

Marqué ah oui ? Intéressant. Encore heureux qu'il se souvienne d'elle. Qui aurait pu oublier la si marquante Merry Harper. La plus belle, la plus parfaite, la plus géniale... oui bon ça va. La rouquine était contente de retomber sur ce jeune homme. Elle l'appréciait bien. Même pas mal bien. Peut être un peu trop pour une personne qu'elle n'avait pas vu durant plusieurs heures et qu'elle avait à peine distingué. Mais cette fois-ci, elle le voyait bel et bien à la lumière du soleil et son avis ne changeait pas sur lui. Il était vraiment beau gosse pour un mec qui bossait au ministère. La plupart qu'elle connaissait vaguement, n'était pas si beau, si classe. Et en plus il prenait même de ses nouvelles, c'était pas parfait ça ?

- Alors ça va mieux? Plus de déprime en regardant une fougère? Plus d'esquive de branche? Tu sens moins l'alcool que la dernière fois mais c'est pas encore tout à fait ça Mémé. Ca reste bien quand même, on s'améliore. Mais t'es pas sensée être à Poudlard toi? Retourne travailler feignasse! Qui va payer ma retraite après?

- Je suis en weekend, je rentrais justement à Poudlard mais je me suis un peu attardée ici ! Mais oui sinon ça va, il n'y a pas de plantes ni de branches ici donc tout va bien. Par contre je suis sobre depuis plusieurs jours, donc ce n'est pas moi qui sent l'alcool ! Et ta retraite, ça ne sera pas moi qui la paiera mon cher.

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Albus Lupin, Jeu 1 Juin 2017 - 22:12


Chaleur. La température reste élevée et je la ressens bien. Effectivement, malgré mon simple T-shirt blanc et fin accompagné de mon jean gris, je ne faisais pas long feu. Quelques instants sans bouger et je ne pouvais m'en empêcher. T-shirt secoué, l'air frais remonte et me rafraîchit. Je ne voudrais pas transpirer, surtout maintenant, surtout devant elle. Je souffle un peu. J'essaye de me vider l'esprit et de rester le plus naturel possible. Relax, elle est sympa cette Merry.

Pendant ce temps la miss me lance sa réponse mélangée à de l'humour et une touche de répartie. Sans le vouloir, sans forcer, un sourire se dessine sur mon visage. Il ne s'efface pas de si tôt. Clairement, je la préfère comme ça, sobre. Nettement plus drôle, plus joyeuse et surtout plus belle. Je la dévisage, je la regarde dans les yeux et sourit d'avantage. Je ne pense à rien d'autre et c'est plutôt étrange. Normalement je pense à tout et n'importe quoi, mais pas là, pas avec la lionne.

Une mèche qui vient "gâcher" ce sublime paysage. Sans même demander je tends la main délicatement et lui replace sa mèche derrière l'oreille, dégageant son jolie visage. A m'entendre on pourrait croire qu'elle m'a jeté un sort... A son âge, déjà on affronte les représentants de la justice et les forces de l'ordre? La rouge semble heureuse de me revoir, je le lis en elle. Mais ce n'est pas à sens unique, loin de là. Réciproque, très clairement réciproque. Elle m'a un peu charmé mais restons distant, il ne faut pas que ça se voit et surtout que ça soit plus! Oh pauvre de moi si je tombe sous son emprise. Autant ne pas y penser. Non stop, revenons sur autre chose! Mais quand même... Elle est pas si mal la petite lionne mais non! L'âge, l'impossibilité à se voir... Ça serait compliqué... Mais plutôt agréable... A ces pensées, je rougis doucement.

"En tout cas la gryffy, ça fait plaisir de te revoir! Ca serait dommage de te perdre de vu, non?"

Une main dans les cheveux, je la regarde avec un sourire très prononcé. Je ne peux détourner le regard. Un vrai aimant cette jolie rousse. Je prends un objet moldu à ma gauche sans même le regarder. Une espèce de boule, en cristal sûrement. Un mini décor à l'intérieur... Ca fait longtemps que je n'en avais pas vu ou plutôt senti. Mon regard est toujours perdu dans ses yeux.

"Et sinon, tu aimes les trucs de moldu? Que fais tu dans ce magasin très exactement? Ca te dit qu'on passe un peu de temps ensemble?"

Déclarée K.O. La pauvre, assommée de question, je manque un peu de temps aussi, faut pas m'en vouloir. Et par ce que je viens d'entendre, elle aussi. De toute façon, c'est pas de si tôt que je vais la revoir. Alors autant lui parler le plus possible. Sa compagnie est appréciable.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Merry K. Harper, Ven 2 Juin 2017 - 13:07


Quelle était la probabilité pour que l'on retombe sur une personne que l'on a vu qu'une fois dans sa vie, au beau milieu de la nuit, en étant bourrée, tout en sachant que cette personne travaille au ministère de la magie ? Oui, on est d'accord, le pourcentage de chance d'avoir cette occasion était très faible. Et pourtant, Merry était retombée sur cet homme qu'elle avait rencontré dans la forêt interdite il y a peu de temps. Enfin c'était plutôt lui qui lui était tombé dessus. Du moins qui l'avait fait tomber dans une position qui n'était pas des plus classe devant une personne de son rang.

Mais la situation n'avait pas eut l'air de le gêner tant que ça, si on omettait le fait qu'il avait bousculé la rouquine qui s'était retrouvée par terre. Comme une idiote. L'Auror n'avait pas tardé à relever la jeune lionne, vite debout face à lui. Elle n'avait alors pas tardé à le reconnaître, ce qui n'avait pas été son cas à lui qui ne comprit qu'ensuite l'identité de la jolie rousse. Mais il se souvenait d'elle au moins et ça suffisait à rendre heureuse la Harper qui affichait un large sourire depuis le début. Ce fut en revanche un sourire crispé qui remplaça sa joie sincère lorsqu'elle vit la main du jeune homme s'approcher vers elle, sentant par la suite ses doigts replacer une de ses mèches derrière son oreille. Merry appréciait ce geste. Il lui faisait même énormément plaisir. Mais cette proximité récente alors qu'ils se connaissaient à peine témoignait bien vite du lien qui unissait les deux - nouveaux - amis. Un rapprochement rapide. Ils s'entendaient bien. Même si avoir eut une longue discussion la nuit passée ne montrait rien du tout en réalité. Et pourtant elle avait tant voulu le revoir. Maintenant qu'elle le revoyait, elle ne savait pas quoi faire. Comment se comporter. Comment lui dire qu'elle appréciait sa compagnie et que ça lui faisait plaisir de le rencontrer là ? C'était déplacé... Hésitante, la rouquine n'osa rien dire, se remettant à respirer lorsqu'il reprit la parole.

- En tout cas la gryffy, ça fait plaisir de te revoir! Ca serait dommage de te perdre de vu, non?

Ah ça, Merry ne pouvait pas dire le contraire. Il avait un certain charme... sa main dans les cheveux lui en donnait d'autant plus. Souriant de nouveau sincèrement, la rouquine acquiesça lentement, tandis que l'Auror attrapait un objet sur l'étagère juste à côté de lui. Y jetant un rapide coup d’œil, la jolie rousse constata qu'il s'agissait d'une boule de cristal. Jolie décoration que les moldus affectionnaient pas mal.

- Et sinon, tu aimes les trucs de moldu? Que fais tu dans ce magasin très exactement? Ca te dit qu'on passe un peu de temps ensemble?

Un peu de temps ensemble ? Carrément oui ! La boutique moldue n'avait aucun intérêt à ses yeux, hormis sa rencontre avec l'Auror. Si elle avait occasion de passer plus de temps avec lui, autant qu'elle saute sur l'occasion ! Elle se voyait, elle, à l'intérieur de son corps, sautiller partout comme une gamine tant elle était joyeuse. Mais extérieurement, elle se contenait, ne montrait rien d'autre qu'un sourire heureux et des yeux pétillants.

- Oui ça va, j'aime bien, mais c'est un peu compliqué de s'y intéresser avec des parents comme les miens. Je profite qu'ils ne soient pas là pour venir ici, je jette un coup d’œil, je me balade, cherche des babioles qui pourraient être sympas. Mais bon, il y a mieux à faire, donc oui on peut passer un peu de temps ensemble ! Il y a une terrasse pas loin, on peut y aller si tu veux, se rafraîchir. Mais je n'ai pas d'argent moldu sur moi !

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Albus Lupin, Dim 4 Juin 2017 - 13:11


Un sourire sur son visage, un visage illuminé, la gryffondor était soudainement devenue plus joyeuse à ces mots. Elle l'était déjà, mais là, c'était vraiment flagrant. On peut dire que la rouge avait un peu de mal à cacher ses sentiments malgré les efforts fournis. C'était drôle, vraiment. Mais je me contenais de rire. Simplement un sourire. Toujours joyeuse la rouquine. A m'en déplaire? Sûrement pas, j'adore. Avec elle, je sais à quoi m'attendre.

Elle me propose de repartir vers une terrasse où on pourra consommer une petite boisson rafraîchissante. Mais oh? Pas d'argent sur elle. Un sourire. Dois-je l'inviter? Je sais pas trop, le mérite-t-elle?


"Hm je vois, je vais devoir t'inviter. Enfin ça dépendra si t'es gentille sinon je te laisserais galérer avec le propriétaire mouahahah"

Un petit rire diabolique toujours dans l'humour. Un peu exagéré certes mais c'est pour la bonne cause. Faut lui faire changer ses idées. Eloigner loin d'ici les nuages sombres, souffler dessus pour qu'ils soient à perte de vu. Aurai-je assez de souffle? Un seul moyen de le savoir, il faut simplement essayer. Mais vu comment ses yeux pétillent de bonheur, ça ne sera pas bien compliqué.

Un sourire des plus craquant, un hochement de tête. Je repose la boule de cristal toujours en la regardant dans le blanc des yeux. Un sourire, un rictus, du bonheur. Je regarde sa chevelure, ses beaux yeux, son sourire, son visage. En un geste elle me transporte loin, plus loin qu'un transplanage. Je sais pas ce qu'il se passe, mais elle me fait sentir différent. Comme si j'étais... un homme bien?

Je murmure quelques mots, en train de rêver ou de vivre un magnifique moment:

"Ca me va parfaitement mademoiselle Merry, venez, je vous invite et ça sera un plaisir de vous accompagner."

Toujours dans l'abus. Oui mais j'aime bien, ça donne un côté décalé aux discussions et aux moments magiques. Je me retourne et lui ouvre la porte:

"Après vous gente damoiselle!"

Je m'abaisse et tire ma révérence. D'un point de vue extérieur tout ceci doit être ridicule. Mais c'est quoi déjà le mot? Ah oui, je m'en fous. Je suis très bien comme ça, à la faire rire et à passer un excellent instant. Un sourire sur mon visage, des battements de coeur rapide qui guide mon corps, un cerveau en éruption, une seule raison....
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Merry K. Harper, Mar 6 Juin 2017 - 17:38


Merry était heureuse. Elle ne pouvait pas s'empêcher de l'être. La joie qui animait son visage était bien réelle, elle ne se forçait pas. Pour une fois, elle arrivait à oublier ses soucis, les problèmes qui la hantaient tous les jours, du matin jusqu'au soir et du soir jusqu'au matin. Ses rêves étaient animés par des choses qui ne cessaient de la tourmenter, transformant ce qui pourrait être une belle histoire en un terrible cauchemar. Mais peut être qu'elle provoquait elle-même ses idées rêveuses, terribles idées qui se baladaient dans son esprit la nuit, la gratifiant de magnifiques cernes au beau matin. Et il ne lui fallait que la présence de cet Auror pour se sentir bien. Étonnant constat qui la perturbait, la rendait heureuse autant qu'elle la laissait perplexe.

- Hm je vois, je vais devoir t'inviter. Enfin ça dépendra si t'es gentille sinon je te laisserais galérer avec le propriétaire mouahahah.
- Un homme comme toi me laisserait dans la misère ? Je ne te pensais pas comme ça, je suis déçue !

La Harper l'écouta rire, jouant un air choqué sur son visage, bouche bée, grande ouverte. La refermant rapidement pour ne pas gober les mouches, elle arbora de nouveau son joli sourire, Merry regarda l'Auror reposer la boule de cristal qu'il avait récupéré quelques instants plus tôt. Il la fixait, droit dans les yeux, et la rouquine se perdit dans son regard, comme hypnotisée. Jusqu'à ce qu'il reprenne la parole, claquement de doigt du magicien qui la sortie de ses pensées, la faisant finalement réagir. Clignant des yeux une fois, elle détourna le regard et passa rapidement une main dans ses cheveux, tandis qu'Albus se retournait pour lui ouvrir la porte.

- Après vous gente damoiselle!
- Merci bien monsieur !

Ne se faisant pas prier, Merry quitta la boutique, prenant les devants pour se rendre à cette terrasse, juste en face, à laquelle elle alla s'asseoir, au soleil. Une table libre, peu de monde autour d'eux, c'était parfait.

- Et voilà ! C'est juste ici !
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Albus Lupin, Lun 26 Juin 2017 - 23:11


"Un homme comme toi me laisserait dans la misère ? Je ne te pensais pas comme ça, je suis déçue !"

La jeune femme fait mine d'être choquée, ça aurait pu presque m'inquiéter si elle ne jouait pas aussi mal car très clairement, la taquiner était une chose qu'elle appréciait quand même. D'ailleurs elle ne tarda pas longtemps à arborer son sourire craquant qui me rend joyeux en une fraction de seconde. L'air béa, un peu débile, un sourire aux lèvres, je la regarde toujours. C'est à son tour de se perdre dans mes yeux, on resta un instant comme ça, comme si le temps s'était arrêté, que plus rien d'autre ne comptait et qu'aucune autre chose pouvait gâcher ce moment. On réussit quand même à quitter le magasin et la belle rousse me remercie. Ca fait chaud au cœur, vraiment.

Je pensais qu'on allait marcher au moins quelques mètres mais que nenni, la terrasse est juste en face. La jolie rouge s'assoit avec grâce, toute souriante. Elle s'écria avec joie, je viens la rejoindre en souriant. Il n'y a presque personne, normal en plein soleil par cette chaleur et ce temps. Elle est un peu folle la jeunette.

"Alors jeune demoiselle, que voulez-vous prendre?"

Sans crier garde et sans m'en rendre compte, je la dévore du regard, un sourire en coin et mon regard profond qui ne cherche que son attention accompagné du sien. Je pose mes mains sur la petite table circulaire. Je lève bien haut mon bras et me lance d'un air chevaleresque:
"Aubergiste, venez ici, nous aimerions commander s'il vous plait."

Je regarde Merry avec un grand sourire, ce numéro pouvait très bien la faire rire ou la faire honte. Personnellement, je m'en foutais même si pépé et mémé qui étaient les principaux consommateurs me regardaient étrangement avec un air interrogateur. Je fais un grand clin d'oeil à la sorcière qui se situe en face de moi et lui dis:
"Tu lui diras toi même tout compte fait. Au fait, j'aime beaucoup ta tenue, tu es très belle et cela te met en valeur."
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Merry K. Harper, Jeu 29 Juin 2017 - 2:49


La journée était propice aux bonnes rencontres. Il faisait beau et il était fort agréable de prendre un verre sur une terrasse pour profiter du soleil comme il se devait. Les rayons UV de cette étoile se faisaient rares en Angleterre et il valait mieux pour les Britanniques qu'ils soient prêts à s'exposer à la lueur de l'astre dès qu'il pointait le bout de son nez par-dessus les nuages, fuyant ces derniers qui passaient leur temps à voguer au dessus de la tête des sorciers et moldus de Grande-Bretagne.

Heureusement pour eux, la saison du beau temps était enfin arrivée et il était bien moins étonnant de voir la régularité à laquelle le Soleil apparaissait. A une telle époque de l'année, c'était fort agréable de pouvoir profiter de la chaleur et du peu de nuages qui erraient dans le ciel. Pour une fois que la pluie se faisait rare. Ca faisait du bien. D'autant plus que les gens sortaient grâce à ça. Ils pouvaient même être souriants, surprenant n'est-ce-pas ?! Et puis, si les gens sortaient, il était plus probable de tomber sur des personnes avec qui il était facile de s'arrêter pour engager la discussion. C'était d'ailleurs ce que la rouquine avait vécu cette après-midi là. Se baladant dans un simple magasin moldu, dans lequel elle trouvait toutes sortes de babioles qu'elle ne pouvait pas acheter, malheureusement.

Mais sa curiosité lui avait permit de tomber sur cette personne qu'elle associait à une figure d'autorité. Une personne sécurisante avec qui elle était néanmoins parvenue à discuter sans se soucier du statut qu'il prônait. Durant cette petite balade, sous les légers effets de l'alcool, au beau milieu de la nuit, Merry n'avait pas eut tant de mal que cela à s'ouvrir à cet homme. Enfin, ce jeune homme. C'était un Auror certes, mais il n'était pas si vieux que cela. Il avait eut de l'ambition en tout cas. La Harper ne savait pas si elle pourrait avoir une situation comme cela aussi jeune. Elle qui travaillait en tant que stagiaire dans une simple auberge et qui rêvait des ambiances durant les matchs officiels de Quidditch entre les équipes professionnelles.

Enfin, ces rêves étaient loin de se réaliser. Et il n'était pas temps d'y penser. La jolie rousse était en bonne compagnie et comptait bien en profiter pour penser à d'autres choses. Ce n'était pas l'idéal à Poudlard ces derniers temps, ni chez elle d'ailleurs, elle ne se sentait bien qu'en se baladant loin de ces deux lieux qui l'oppressaient dorénavant. Il fallait qu'elle en profite jusqu'au bout. Albus demandait d'ailleurs à la britannique ce qu'elle voulait boire. Qu'est ce qu'elle voulait boire... Pas de l'alcool, il n'en était pas question. Quelque chose de rafraîchissant qui désaltérerait sa soif. Mais elle se perdit dans le regard de l'Auror, ne sachant que lui répondre. La situation aurait presque pu provoquer un malaise entre les deux interlocuteurs, mais le jeune homme ne tarda pas à reprendre la parole, appelant un serveur d'une manière qui amusa grandement la rouquine. Sourire aux lèvres, elle regarda l'Auror devant elle qui ne tarda pas à lui faire un clin d’œil, reprenant la parole bien rapidement.

- Tu lui diras toi même tout compte fait. Au fait, j'aime beaucoup ta tenue, tu es très belle et cela te met en valeur.

Les joues de Merry se mirent à rosir, ressortant les quelques tâches de rousseur qu'elle avait sur le visage, à cet endroit, baissant le regard. La Harper passa une main dans ses cheveux, gênée mais à la fois heureuse de recevoir ce compliment, la rouquine eut la courage de relever les yeux vers son interlocuteur, pour lui répondre avec le sourire.

- Merci, c'est gentil. Désolée, je ne suis pas forcément habituée à recevoir ce genre de compliment.

Rigolant légèrement, Merry fut heureuse de voir arriver le serveur, calepin et crayon en main. Jetant un rapide coup d’œil à la carte qu'elle avait devant elle, la sang-pur, leva la tête pour s'adresser à l'homme qui était arrivé, le saluant d'abord - la politesse est importante, même avec les moldus - avant de lui commander un thé glacé. Puis elle se tourna vers Albus, attendant que ce dernier ne dise à son tour ce qu'il souhaitait boire. Le serveur ne tarda pas à repartir, laissant les deux sorciers seuls, à leur table. Le silence régnait et Merry en profita pour, à son tour, prendre la parole pour discuter avec l'Auror.

- Au fait, tu joues au Quidditch non ? Je crois avoir entendu ton nom quand ils parlaient de l'équipe de Poufsouffle !
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Albus Lupin, Jeu 29 Juin 2017 - 3:29


Une longue journée, une chaleur un peu étouffante par moment et le soleil qui tape dur. On était pas trop mal avec la clim du magasin moldu. Mais je préfère de loin parler à la jolie rousse. Oui, j'ai rencontré la jeune Merry dans une forêt, la fameuse, la interdite. Elle était certes fortement alcoolisée, l'éthanol dans son sang, l'alcool coulait dans ses veines mais elle n'avait pas l'alcool mauvaise. Loin de là, la jeune femme était plutôt joyeuse et assez spéciale. Passer sa soirée sur des plantes.... Pauvre petite, il était temps qu'on la sauve. Je serai ce preux chevalier, venu pour la délivrer.

En attendant, on venait de se poser sur la terrasse assez déserte, juste en face du magasin. On souriait, on se cherchait, on se regardait, sans se lâcher. C'était comme si ses yeux m'appelaient et me disaient de ne plus jamais la quitter du regard. Je m'exécute et je ne cline même plus des yeux jusqu'à un petit moment choc. La rouge fit un sourire très craquant à ces mots, je perdis mes moyens un instant avant de continuer.

Quand j'eu fini de la complimenté, je remarqua un changement de teinte sur son visage, la gryffondor devint véritablement rouge, au sens littéral. Gênée sûrement, la belle femme baissa les yeux et n'osa rien dire pendant un petit moment. Je la regarde avec un large sourire et la vois se dépatouiller comme elle le peut. La pauvre glisse subrepticement sa main dans ses cheveux et redresse la tête en même temps que son regard. Encore une fois, j'y suis plongé, je ne la quitte pas des yeux. Elle me remercie. Elle s'excuse. Elle n'est pas habituée. Comment ça? D'où une si jolie fille n'est pas habituée à ce genre de compliment? Mais où va le monde!

Elle laisse paraitre son rire cristallin qui sonne comme une douce mélodie à mes oreilles. Enfin, le serveur. Mon appelle un peu particulier l'a attiré. Je prépare ma pokéball. Merry fait les salutations et sa commande. D'un signe de main, je lui indique que je prendrai la même chose, l'alcool n'est pas conseillé sous une chaleur telle. Je préfère m'hydrater et doucement profiter de cette après-midi qui ne semble en aucun cas compromise mais semble bien être extrêmement agréable grâce à la présence de la jeunette. La journée est éblouissante grâce à son sourire d'ailleurs, bien plus qu'au grand soleil qui vient étourdir les têtes et dénuder les corps, laissant des tenues légères derrière lui.

Pendant toute cette période, aucun mot ne fut prononcer, l'homme au calepin partit de ce pas, laissant la douce et moi en tête à tête. Sans vraiment y faire attention, je souris bêtement et ne dis rien. Je suis complètement obnubilé par la jeune femme, centre de mes intérêts. Soudainement, elle prend la parole et me pose une question forte intéressante, du Quidditch! C'est qu'elle a de bons centres d'intérêt la jolie rousse!

Ah le Quidditch, ce que j'adore ça, depuis tout petit. Bon pour l'instant ce n'est qu'au poste de remplaçant mais c'est déjà ça, d'ailleurs elle, joue-t-elle? Ca se trouve elle est dans l'équipe des rouges!

Je lui fais un grand sourire et lui répond du tac au tac:
"Oui mademoiselle, je joue au Quidditch, pour l'instant je ne suis qu'un simple remplaçant irremplaçable. J'ai jouer contre les serdaigles au poste d'attrapeur remplaçant notre capitaine blessé. Finalement je lui ai redonné sa place juste avant la saisie du vif... Perdre à ça alors qu'on dominait c'est vraiment rageant... Sinon la stalkeuse, comme ça, ça surveille mon nom? Et tu le retiens en plus, et beh! D'ailleurs, tu y joues toi? Equipe des rouges peut être?"

Je passe ma main dans mes cheveux et me frotte la nuque avec u sourire largement plus prononcé. Je repose mes mains sur la petite table et voit le serveur revenir avec nos boissons. Je refais un clin d'oeil à la miss avant de reprendre d'une voix forte:

"Merci bien Aubergiste! Maintenant que nous avons notre nectar pour nous sustenter, nous n'avons plus besoin de vos services pour l'instant. Je vous rappellerai pour régler la dette mon brave!"

A peine les boissons servies, le serveur était hors de vison, dans l'ombre et l'obscurité du bar, passant de l'autre côté du comptoir. Je pris ma boisson et regarde avec insistance la demoiselle. Un nouveau clin d'oeil et je porte mon verre en évidence:

"A la tienne!"

Une longue gorgée qui coule dans mon œsophage, refroidissant les parois. Je sentis mon corps se rafraîchir d'un coup. C'est agréable, ma bouche est déséchée et plus aucun désagrément n'agit sur moi. Je me balance doucement sur ma chaise ne quittant plus du regard la splendide Merry.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Merry K. Harper, Jeu 29 Juin 2017 - 13:03


La vie était pleine de rebondissements. Comme une histoire sortie de nulle part, ou de l'imagination farfelue d'un auteur qui écrit son livre ou son scénario. La vie que chacun vivait était en fait comme une oeuvre, un script de film ou un bon bouquin où chaque action était retranscrite par des mots. Ici, dans la vie réelle, ça pourrait presque être pareille. Chacun construisait sa propre histoire, ce qu'il vivait, choisissant par lui même ce qu'il allait faire. Le destin qui pouvait se rapporter à cet auteur, le fameux, n'était plus celui qui décidait pour la personne qu'il suivait. C'était la personne qui allait bien au delà de son destin, se fichant de ce qui pouvait paraître le plus logique et le plus facile pour être. Son instinct était maître de son histoire. Chaque personne est maîtresse de son histoire. Et parfois, il serait fort agréable de pouvoir effacer les mots de son synopsis, arracher les pages de son livre, de son chapitre, pour l'oublier et le recommencer d'une autre manière.

C'était ce que Merry aurait apprécié pouvoir faire. Oublier certaines passes de son passé, qu'il soit lointain ou récent. Recommencer quelques chapitres de son histoire pour ne plus refaire les mêmes erreurs qui lui avaient pourris sa petite vie tranquille par-ci par-là, noircissant les pages de son livre contant sa vie. Heureusement, des moments comme elle en vivait actuellement illuminaient son livre. Gaie comme un pinçon, la rouquine était heureuse de vivre ce moment de son histoire. Un beau soleil, une bonne compagnie et un verre sur une terrasse. Profiter de la vie en oubliant les petits problèmes qui s’immisçaient sur notre parcours, c'était la meilleure des choses à faire. D'autant plus que sa conversation avec ce jeune homme lui permettait déjà d'oublier tout ce qu'elle vivait en ce moment.

- Oui mademoiselle, je joue au Quidditch, pour l'instant je ne suis qu'un simple remplaçant irremplaçable. J'ai jouer contre les serdaigles au poste d'attrapeur remplaçant notre capitaine blessé. Finalement je lui ai redonné sa place juste avant la saisie du vif... Perdre à ça alors qu'on dominait c'est vraiment rageant... Sinon la stalkeuse, comme ça, ça surveille mon nom? Et tu le retiens en plus, et beh! D'ailleurs, tu y joues toi? Equipe des rouges peut être?

Terminant sa phrase, l'Auror passa une main dans ses cheveux puis sur l'arrière de son cou, ce que Merry ne pu s'empêcher de regarder attentivement. Perdue dans sa contemplation, la rouquine ne vit même pas le serveur revenir avec leur boissons. Nouveau clin d’œil de la part d'Albus qui repartit dans son jeu - enfin ce que la Harper supposait être un jeu - répondant au serveur de la même manière qu'il l'avait interpellé, ce qui fit bien rire la rouquine. Imitant l'Auror, la britannique attrapa son verre et le leva vers lui, sourire aux lèvres, prenant à son tour la parole pour lui répondre.

- Santé !

Merry appréciait fortement la gorgée de sa boisson qu'elle savoura un instant. Ca faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas bu quelque chose d'aussi différent. Le thé en temps normal n'était pas son fort. Mais ce thé, froid, où quelques glaçons se baignaient en attendant de fondre, était vraiment au goût de la rouquine qui se jurait d'en refaire chez elle. Mais elle n'était pas là pour méditer concernant une boisson. Il fallait profiter de cette bonne compagnie que lui apportait l'Auror, qui avait l'air d'apprécier le Quidditch, tout comme elle.

- Non je ne te stalke pas. Juste, je me suis souvenue de ton nom, quand je l'ai entendu, ça m'a interpellé et je me suis un peu intéressée au sujet, tout simplement. Il vaut mieux connaître ses adversaires après tout... Je suis dans l'Equipe de Gryffondor oui. Attrapeuse depuis... longtemps.

A ces mots, la rouquine rigola un instant. Les yeux rieurs, elle plongea son regard dans celui de l'Auror avant de reprendre la parole, toujours aussi souriante.

- Je suis depuis peu la nouvelle capitaine de l'équipe d'ailleurs ! J'ai entendu parler de votre match, c'est vrai que le dénouement était pas en votre faveur. Une blessure ça arrive à tout le monde de toute manière. Peut être que si tu avais remplacé Anthony jusqu'à la fin du match vous auriez gagné !

Une autre gorgée et Merry replongea son regard dans celui de l'Auror, se fichant pas mal de ce que certains pourraient dire d'elle s'ils la voyaient complètement sous le charme d'un jeune homme alors qu'elle-même n'était pas libre... Enfin, depuis ce qui s'était passé, elle n'était même plus sûre de rien à propos de cela...
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Albus Lupin, Ven 30 Juin 2017 - 0:38


La fameuse Merry se prend au jeu et laisse paraître un nouveau rire cristallin qui lui va à ravir. La jeune femme ne me quitte plus des yeux, ça me perturbe un peu mais je maintiens le contact physique, je ne veux pas perdre un instant où elle sourit, rit, me regarde avec ses yeux de biche ou même quand elle se recoiffe, faisant virevolter ses cheveux enflammées.

La jolie brune nie qu'elle me stalke, ça me fait rire, j'ai bien envie de la taquiner avec. Adversaire? A ce mot je rigole. Je la laisse continuer et je lui fais mon sourire le plus craquant. Je ne la lâche plus du regard et porte la boisson fraîche à mes lèvres, je me délecte du brevage. Doucement je repose la boisson. Elle essaye de me consoler un peu, elle est mignonne mais je ne pense pas. Le capitaine a plus d'expérience, j'aurais pas réussi, j'aurais pas pu faire mieux.

Je la regarde en souriant et me penche un peu vers elle:

"Ennemi? Vraiment? Ne pourrais-je te rejoindre? Etre de ton côté?"

Je souris et lui fais un léger clin d’œil, elle me plaît et je me sens bien à ses côtés. Tiens je repense à ce qu'elle vient de me dire:

"Attrapeuse hein? On pourrait faire un match juste avec un petit vif d'or en tête à tête. Qu'en penses-tu? Après si tu refuses je comprends, la peur de perdre... Juste je pensais que les gryffondors étaient forts mais ce n'est peut être qu'une légende et une croyance populaire... Et je pense avoir fait mes premiers pas dans ce sport et ce rôle bien avant toi, t'étais sûrement pas née jeune fille!"


Je lui tire la langue et rigole, l'air innocent. Je la provoque, ça ne fait pas de mal. Je ne pense plus à rien, je me focalise sur elle, sur rien d'autre, elle occupe mes pensées et voir son sourire est mon seul but pour l'instant. Il n'y a pas à dire, cette après-midi est excellente, une après-midi est toujours bien en bonne compagnie. Elle en fait partie, elle est même plus que ça. Je ne peux pas trop la comparer à quelqu'un d'autre car je ne la vois pas comme une personne lambda, même si je ne veux pas me l'avouer, malgré son jeune âge, son statut d'élève et le fait que je ne l'ai aperçu que deux fois, je l'apprécie bien plus que beaucoup sur cette Terre. Je peux même dire qu'elle compte plus que les autres, normal, je suis attaché à personne en ce moment, nan vraiment pas. J'ai coupé les ponts avec tout le monde, j'ai fait stop, un grand stop, et me voilà parlant avec une "demi-inconnue" mais pourtant, j'en sais beaucoup sur elle comme elle en sait beaucoup sur moi. Je suis clairement plus proche d'elle que n'importe qui. Je ne suis pas de nature à m'isoler, à faire le solitaire, je ne suis pas un loup, loin de là. Mais le destin m'a plus ou moins forcé. On va dire ça comme ça. Mais sans lui, je ne l'aurais pas rencontré, ça aurait été vraiment dommage. Un tour de garde dans une école qui me fait un don du ciel, cet ange  qui me sourit actuellement. La vie est belle des fois,. Mais elle peut trahir, taper, cogner, te mettre en sang, faire en sorte que tu sois en agonie comme elle peut te faire ce cadeau, un clin d’œil, un sourire. Le même que je lui fais, je fais tout pour qu'elle m'apprécie. Ca serait dommage de la perdre de vu. Je ne veux pas, pas du tout, loin de là. Sans m'en rendre compte pendant que je réfléchissais un sourire béa était figé sur mon visage et mes yeux fixés sur elle, plongeant mon regard dans le sien. Peut être un peu flippant mais à ce moment là, je ne pus m'empêcher de me dire, mon dieu ce qu'elle est belle.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Merry K. Harper, Ven 30 Juin 2017 - 15:56


Merry passait un bon moment en la compagnie d'Albus. Elle se sentait revivre. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas autant sourit en la compagnie de quelqu'un. Dans un coin de sa tête, elle se disait bien que ça aurait dû être une autre personne qui devrait la faire sourire, mais qui la faisait continuellement souffrir en ce moment. Enfin, ce qu'il avait fait la faisait souffrir en permanence. Elle voulait lui pardonner mais n'y arrivait pas... et préférait alors se changer les idées, comme aujourd'hui, où elle avait le loisir de penser à autre chose, de fuir son quotidien, ce qu'elle vivait actuellement dans sa vie.

L'Auror ne paraissait pas si sérieux qu'elle aurait pu le penser. Elle qui s'imaginait que les Aurors étaient strictes, elle était tombée sur un spécimen qui était bien moins sévère. Il ne l'avait pas réprimandé lorsqu'il l'avait trouvé dans la forêt interdite, ivre qui plus est. Quelle genre de personne pouvait-il être. Ca ne déplaisait pas à la rouquine, au contraire, même si elle trouvait ça étrange. La jeunesse sans doute. Les Aurors sur qui elle était déjà tombée était particulièrement froids et sans doute plus âgés. Ca devait venir de là.

Néanmoins, la rouquine ne faisait pas attention. Elle mettait ses pensées négatives dans un coin de sa tête et profitait du moment présent, oubliant qu'elle ne connaissait pas tant que cela cette personne. Juste, elle se sentait bien en sa compagnie, alors pourquoi s'en défaire ? D'autant plus qu'il disait vouloir être de son côté... Elle ne savait pas s'il disait ça vis-à-vis du Quidditch ou vis-à-vis de la vie en général, du quotidien. Il parlait sans doute du Quidditch étant donné qu'il enchaîna sur ça, piquant au vif la rouquine qui le regarda presque outrée.

- Moi peur de perdre ? Absolument pas ! Et ça ne change rien que tu sois monté sur un balai avant moi, c'est l'entraînement et la personne qui font tout ! Je suis sûre que je peux te battre, tu peux me défier si ça te chante, c'est plutôt toi qui devrait avoir peur de perdre et de te faire humilier par une fille.

Sourire narquois aux lèvres, Merry se réinstalla confortablement dans sa chaise, se calmant. Il était fou lui... Elle n'avait pas peur de perdre, elle se sentait assez forte à ce rôle, elle s'entraînait souvent après tout. Ca faisait déjà 5 années qu'elle faisait du Quidditch dans l'équipe de Gryffondor. Ce n'était pas lui qui allait la battre, elle ne l'avait jamais aperçu dans un match contre poufsouffle. Notamment le dernier où elle avait gagné haut la main.

Cette idée de le battre à plate couture enchantait la Harper qui ne s'arrêtait plus de sourire. La britannique se sentait bien. Trop bien. Et ce n'était pas normal. Elle connaissait à peine ce jeune homme, lui parlait de sa vie comme si de rien n'était et ne s'inquiétait de rien en sa présence. Secouant la tête, la jeune femme revint à la réalité, son sourire disparaissant instantanément. Elle se sentait presque coupable de ce qu'elle faisait. Par rapport à ce qu'elle pensait d'elle-même en ce moment et par rapport à Peter. Même s'il l'avait trompé, elle n'était pas là pour faire de même. Elle ne savait même pas pourquoi elle était encore avec lui... Même si ce qu'elle faisait, était simplement de passer un bon moment avec une autre personne, un potentiel ami.

Tout se baladait dans sa tête, elle était perdue, elle ne savait pas quoi faire. Elle ne pouvait pas rester plus longtemps ici, il fallait qu'elle s'en aille. Si bien que sans attendre, la rouquine termina son verre et se leva brusquement, regardant l'Auror avec des yeux à la fois fuyants et désolés.

- Je dois rentrer, désolée de t'abandonner comme ça. Merci pour ce moment, à une prochaine fois !

Elle l'espérait bien qu'elle se demandait si c'était une bonne idée. Sans demander son reste, elle partie, laissant là l'Auror qui devait sans doute se poser quelques questions, se demandant sûrement quelle mouche avait piqué la rousse.


[FIN DU RP POUR MOI]
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Albus Lupin, Ven 30 Juin 2017 - 16:24


La rouquine ne mit pas beaucoup de temps à réagir, touchée au plus haut point, son égo meurtri, elle commence à se mettre dans tous ses états. Oooh elle veut me battre, qu'elle est mignonne la petite. Elle finit enfin par se calmer et finit sa crise. Dit donc, c'était rapide mais intense. Elle s'apaisa doucement et s'installa bien au fond de son siège.

"Ouais, crois ce que tu veux mais tu boufferas la poussière. Et efface ce petit sourire, tu ne gagneras pas contre moi."

Ca fait trop longtemps que son sourire diabolique se dessine de plus en plus sur son visage, celà la rendant un peu malsaine.. Mais d'un coup sans crier garde, la jeune femme s'empressa de finir sa boisson et s'en alla très rapidement sans que j'ai eu le temps de faire quoi que ce soit. Disparue, aucune trace, j'étais encore installé bêtement dans le siège, ma boisson en main, la sienne, vide, sur la table. j'ai juste crié sur un ton léger:

"Attends!!! Je veux pas payer moi!! Reviens là et escroque tes parents un petite peu, sois sympa!"

Un sourire se dessine maintenant sur mon visage, d'une traite je finis ma boisson et repose le verre viollement sur la table. Je dépose la somme et me lève bruyamment. Je pars de cet endroit avec un petit murmure à peine audible:

"Au revoir Merry, j'ai hâte de retomber sur toi, ma rousse..."

Le sourire se transforme lentement en un visage affligé. Elle est partie, sans presque rien dire, elle ne paraissait pas pressée pourtant juste avant... Je ne sais pas ce qu'elle a eu mais j'aurais aimé lui parler un peu plus. Je m'y attache et je l'apprécie vraiment la petite rousse. Je transplane loin d'ici avec une seule idée en tête, la revoir. Je vais pas la laisser filer comme ça, ooh non. Je vais tout faire pour qu'elle m'explique, pas compliqué, une lettre à Poudlard, Storm va m'y aider... T'as intérêt à m'éclaircir cette histoire la rouge, sinon je vais te taper!

Je repense à elle sur le trajet, à notre rencontre, à cette après-midi, à tout ce qui est en rapport avec cette frimousse et cette chevelure couleur flamme. Je revois encore son sourire, son visage outrée, son rire, elle... Elle m'obsède, elle est toute jeune mais ce que je... Oui je crois bien... Ce que je l'aime... Elle est arrivée en une fraction de seconde et a chamboulé ma vie et embrouillé mon cerveau. Je suis tombé sous le charme de cette sublime jeune femme. Ca va peut être me coûter cher mais je veux tenter, j'y suis trop attacher pour la laisser tomber et vu les dernières secondes avant qu'elle parte. Vu ses yeux, son regard, elle est préoccupée, quelque chose se trame et je suis bien décidé à savoir ce qu'il se passe...

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Elhiya Ellis, Lun 11 Sep 2017 - 16:11


Give a Try, make me smile


Pv Aiden Allen

Encore une petite liste de courses en main, encore une commande à récupérer, comme si une étudiante en week-end n'avait rien d'autre à faire de sa journée. Franchement... crumble était partie plus tôt dans la matinée, la bourse à la patte, et était revenue rapidement, signe que le paiement avait bien au lieu. La missive qui était revenu demandait de venir à la boutique pour récupérer le colis à partir de 14h, pas de rendez vous au fin fond d'une contrée bizarre cette fois ci, c'était dejà un bon point. Par contre, l'idée de revoir l'autre abruti de vendeur n'enchantait pas plus que ca la blondinette. Il n'avait pas le sens du commerce, et se permettait des invitations relativement déplacés qui avait le don de l'agacer. Enfin, là il suffisait d'aller chez l'herboriste, récupérer la commande et partir, simple.

L'heure arrivant, Elhiya avait juste enfilée une veste en cuir marron sur sa robe fleurie, paire de bottines habituelles, cheveux relevés en queue de cheval, noué par le ruban d'Eurydice, et elle avait filée récupéré le bien de son père sans demander son reste. La baguette était rangée soigneusement dans son sac qu'elle trimballait sous le bras bien qu'elle n'en aurait logiquement pas besoin. En quelques enjambées le tintement de la boutique de plantes se faisait déjà entendre, informant de son arrivée


"Euh.. Bonjour?"

Le petit papy de la dernière fois ne semblait pas être là. C'était bien sa veine, il allait falloir se coltiner l'autre zouave qui se croyait irrésistible... D'un soupire d'agacement, la blonde se rendit au comptoir et cherchait à voir si Mr Je suis sublime était dans le coin. c'était quoi son nom en plus? Elle ne lui avait même pas demandé la dernière fois. Franchement malin ca.. Tant pis, destinée à poireauter du temps que le brun réalise que la porte d'entrée avait été franchi.

Mais dans le doute, elle préféra se manifester une nouvelle fois. Si ça se trouvait c'était la personne agée qui était là et il était peut etre un peu dur d'oreille


"Il y'a quelqu'un?"
Codage par Libella
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Allen
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Aiden Allen, Mar 19 Sep 2017 - 13:19


PV Elhiya Ellis

C'est une journée plutôt banale à l'herboristerie, des clients quelconque, que ce soit moldus ou sorcier, rien ne sortait de l'ordinaire, le jeune courait de droite a gauche et n'avais aucun moment pour lui, et ce n'était pas a lui déplaire. Le gérant, en cette matinée, lui avait laissé la gérance des clients pendant que lui était a l'arrière a s'occuper des plantes.

« Papy, j'finis a 14h aujourd’hui on est bien d’accord hein ? »

Le grand père acquiesça rapidement au brun qui, malgré son tablier était assez bien habillé, après tout normal, en boutique, il faut bien présenter pour plaire a la clientèle, et puis sachant que ce beau jeune homme est a l'avant, bon nombre de femmes venait se rincer l’œil en même temps que d'acheter une babiole qui pour sûr ne servait a rien sans prendre ce qui allait avec.

L’œil sur la pendule, voyant l'heure approcher Aiden se ru vers l'arrière boutique, ça y'est c'était terminé, 14h tapante quand d'un coup, la clochette d'entrée retentit...

« Euh... Bonjour ? »

Cette voix... C'était celle de la blondinette et Mr je suis sublime eu tout de suite un certain sourire au lèvres, oui, c'était celle qui l'avait repoussé et il en avait pas fini avec elle, quoi que, il avait encore rien commencé, alors c'était sa chance de reprendre le dessus.

« Il y a quelqu'un ? »

C'est le bon moment, le jeune homme passe l'arrière boutique pour venir a la rencontre d'Elhiya.

« Bonjour mademoiselle, qu'est ce que je peux faire pour vous ? »

Alors qu'il s'accoude contre le comptoir, dans un mix entre professionnel et aguicheur, il la regarde dans le blanc des yeux après l'avoir reluqué de bas en haut discrètement.

« Ah oui, le hibou, la commande, elle est bientôt prête, certains produits nous ont causé un peu de fil a retordre à moi et au gérant, alors, en attendant, vu que je viens de finir, je vous invite a venir boire un verre avec moi, quoi que en fait, vous n'avez pas trop le choix, parce que c'est un ordre du grand père, il m'a gentiment dis de m'occuper de vous, alors Je me dois de lui obéir. »

Dit-il avec un grand sourire, un brin amusé, un brin sérieux, on ne saurait pas dire.

« Dans tout les cas vous n'avez pas trop le choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un magasin moldu

Message par : Elhiya Ellis, Mar 19 Sep 2017 - 14:48


Give a Try, make me smile


LA Mutuel


Pfff.... Forcément encore lui... Il faisait quoi le gérant de la boutique? Il dormait pour coller toujours son assitant au comptoir ou quoi? D'un roulement d'oeil et un sourire en coin forcé la blonde avait regardé le brun se coller contre le guichet face à lui nonchalamment, lui donnant envie de lui inculquer quelques régles de savoir vivre. depuis quand on invitait une cliente en balançant un "pas le choix héhéhé" si il avait pu tirer la langue à ce moment, la blonde était persuadé qu'il l'aurait fait. Pitoyable!

Croisant les bras et soupirant, Elhiya se retrouvait bloqué en attendant la fin de sa commande, du coup, autant faire ce que le jeune homme avait dit, ce n'était pas comme si elle avait mieux à faire.


"Pfffff, bon, bougez vous, qu'on y aille. Vu que je dois encore patienter pour une commande déjà payé, je choisi le bar, et la note c'est pour vous. C'est quoi votre nom d'ailleurs? Mr j'm'la-pète-en-non-stop? Et virez moi ce sourire de satisfaction qui commence à poindre sur vos lèvres ca donne envie de vous balancer un  Limacius eructo."

Pour le coup, niveau sourire le brun aux yeux bleus ne risquait de lui en adresser un nouveau de si tot. Elhiya tourna les talons pour sortir de la boutique, le vendeur sur les talons, et choisit l'établissement le plus prés. Elle choisi une table devant les vitres pour pouvoir scruter dehors vu qu'elle ne comptait pas se noyer dans le regard du commerçant et appela le serveur enlevant la main quand le brun s’installa à son tour.

D'un soupire, elle passa commande rapidement, un irish coffee, bien que coté moldu elle ne soit pas adulte, arrachant au serveur un leger retroussement de lèvres. Il avait regardé le brun pour savoir si il pouvait servir une boisson alcoolisée à la blondinet, exaspérant la jeune fille


"Oui, oui, c'est bon, le vieux prendra soin d'assumer la responsabilité si un simple café me fait tourner la tête, vous inquiétez pas et rapporter nous nos verres"

Bonjour impatience, bonjour début de colère, comme si ca faisait longtemps que ces deux sentiments l'avaient quitté. Pour le coup, Elhiya aurait bien voulu se servir elle même, pour aller plus vite. Mais comme ca ne se faisait pas, elle s'adossa contre son dossier et glissa sur sa chaise, regard planté dans le vide vers l’extérieur.

"Ca lui prend souvent à votre patron de vous dire de sortir vos clientes pendant qu'il prépare les plantes? c'est franchement pas courant."
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Allen
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un magasin moldu

Message par : Aiden Allen, Mar 19 Sep 2017 - 15:32



Le jeune homme ricane doucement, aux dire de la demoiselle, il ne faut plus qu'il sourisse de satisfaction, soit, il y a bien d'autre sourire à utilisé, tournant la tête, il récupère son blazer avant de faire le tour du comptoir.

« soyez pas impatiente voyons, je vous laisse le choix du bar, mais de préférence un bar moldu, c'est ma préférence, et sinon, je m’appelle Aiden, pas besoin du nom de famille n'est ce pas, mademoiselle Ellis. »

Une fois le choix de la princesse fait, une fois les deux compères d'un instant installé, il commande à son tour une boisson chaude, un café, tout simple avec pas mal de crème dessus tout en faisant signe au serveur de bien servir la boisson voulu par la blondinette.

« Mon patron ? Non, presque jamais, mais vu que vous êtes une cliente de marque, de par votre père il veux que je ne vous fasse pas patienter trois quart d'heure en boutique a cause d'une plante un peu trop vivace qu'il ne m'a pas encore appris a manipuler, la pauvre a eu peur à cause d'un aigle qui s'est enfui de la volière et qui n'en faisait qu'a sa tête, »

Aiden rit doucement alors que le serveur apporte a tout deux leurs boissons respectives. Il a d’ailleurs sorti un livre posé sur le côté, une vieille habitude quand il vient dans un café, sur la couverture un peu vieillotte, on peut voir qu'il s'agit d'un simple roman moldu avec le titre presque illisible a cause de l'âge.

« Sinon, vous, votre prénom ? Je vous ai donné le mien, mais il serait mieux que je sache le votre, et puis, on peux se tutoyer non ? Je suis pas si vieux que ça, et puis autant faire connaissance non ? »

Le brun ricane légèrement tout en regardant la demoiselle avec le regard perdu dans le décor extérieur, alors qu'il tourne la cuillère dans sa propre tasse afin de bien mélanger la crème  sur le dessus.

« ¨Parles moi donc de ce que tu aimes, a part ce moment passé avec moi, dans ce café ? »

Il se voulait un brin taquin, mais pas trop quand même histoire de la jauger un peu plus tandis que de sa main libre il dessine sur la couverture de son bouquin non ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un magasin moldu

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5

 Un magasin moldu

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.