AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 4 sur 5
Un magasin moldu
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Invité
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Mar 19 Sep 2017 - 15:32


Le jeune homme ricane doucement, aux dire de la demoiselle, il ne faut plus qu'il sourisse de satisfaction, soit, il y a bien d'autre sourire à utilisé, tournant la tête, il récupère son blazer avant de faire le tour du comptoir.

« soyez pas impatiente voyons, je vous laisse le choix du bar, mais de préférence un bar moldu, c'est ma préférence, et sinon, je m’appelle Aiden, pas besoin du nom de famille n'est ce pas, mademoiselle Ellis. »

Une fois le choix de la princesse fait, une fois les deux compères d'un instant installé, il commande à son tour une boisson chaude, un café, tout simple avec pas mal de crème dessus tout en faisant signe au serveur de bien servir la boisson voulu par la blondinette.

« Mon patron ? Non, presque jamais, mais vu que vous êtes une cliente de marque, de par votre père il veux que je ne vous fasse pas patienter trois quart d'heure en boutique a cause d'une plante un peu trop vivace qu'il ne m'a pas encore appris a manipuler, la pauvre a eu peur à cause d'un aigle qui s'est enfui de la volière et qui n'en faisait qu'a sa tête, »

Aiden rit doucement alors que le serveur apporte a tout deux leurs boissons respectives. Il a d’ailleurs sorti un livre posé sur le côté, une vieille habitude quand il vient dans un café, sur la couverture un peu vieillotte, on peut voir qu'il s'agit d'un simple roman moldu avec le titre presque illisible a cause de l'âge.

« Sinon, vous, votre prénom ? Je vous ai donné le mien, mais il serait mieux que je sache le votre, et puis, on peux se tutoyer non ? Je suis pas si vieux que ça, et puis autant faire connaissance non ? »

Le brun ricane légèrement tout en regardant la demoiselle avec le regard perdu dans le décor extérieur, alors qu'il tourne la cuillère dans sa propre tasse afin de bien mélanger la crème  sur le dessus.

« ¨Parles moi donc de ce que tu aimes, a part ce moment passé avec moi, dans ce café ? »

Il se voulait un brin taquin, mais pas trop quand même histoire de la jauger un peu plus tandis que de sa main libre il dessine sur la couverture de son bouquin non ouvert.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Elhiya Ellis, le  Mar 19 Sep 2017 - 16:08

Give a Try, make me smile


LA Mutuel



Un prénom balancé à la va vite avant de partir, la blonde avait acquiescé d'un signe de tête, en fait, c'était plutôt joli comme nom, en plus quasi l'inverse du prénom de son petit ami niveau signification. Rapide association d'idée qu'elle chassa d'un secouement rapide de tête, daemon était pas là, elle savait même pas où il était.. Alors elle écoutait évasivement le brun lui expliquait que son employeur ne voulait pas qu’elle patiente dans la boutique, se demandant comment son Rouge et Or occupait sa journée de libre, avant de revenir à ce que l'autre racontait. Pas dit que lui coller son apprenti soit nécessairement mieux quand même. La logique des gens était parfois déroutante. Et puis c'était un vieil homme, c'était assez pardonnable au final. Son regard quitta enfin les pavés de Londres sous les cliquetis des cuillères contre les tasses, croisant un livre moldu  sur la table, ainsi qu'une montagne de chantilly dans le verre qui n'était pas le siens. sacrifice de la crème qui disparait soudainement dans le café, arrachant un rictus moqueur à la blondinette

"Hérétique, on ne touille pas directement comme ca!"

D'un geste rapide, elle avait planté sa cuiellere dans le reste de nuage lacté, en dépossédant son propriétaire d'une bonne partie en le toisant machinalement

"Elhiya, je m'appelle Elhiya. et tu peux me tutoyer, même si je sais pas quel age t'as"

A bien le regarder, il n'était effectivement pas très vieux, plus jeune que le gars du parc de pré-au-lard à vu de nez, la 20aine, enfin à peine plus. Il avait de ces yeux d'un bleu profond tellement captivant, qu'il était compliqué de ne pas resté accroché à ses prunelles scintillante même quand une lueur d'amusement se lisait clairement en elles. Réalisant qu’elle était en train de le dévisager, Elhiya grimaca,  et scruta le bouquin qu'il avait amené. C'était quoi ça?  Depuis quand elle se perdait dans les yeux d'un type qu'elle connaissait même pas? Franchement, ca n'allait pas ces derniers temps. Entre les nuits passée dehors à la recherche d'elle ne savait même pas quoi, sa capacité à balancer un élève de l'école à l'infirmerie et maintenant... Ca?

Dormir plus devait être la solution, il faudrait y songer plus sérieusement... allé, café, ca pourrait être utile. la blondinette porta sa tasse à sa lèvres, esquissant une grimace: trop corser ce truc. Enfin pas pire qu'en Ecosse. Et fini par répondre à la question de son interlocuteur en lui adressant un regard acerbe


"Dernièrement je m'entraine à envoyer des gens à l'infirmerie. Tu veux tenter ta chance? Quoi que, t'as quoi? 22ans? tu risquerais de me donner du fil à retordre.. Quoi que pas dit"

Nouvelle gorgée de café tout en lui adressant un rictus moqueur, fallait pas taquiner impunément
Invité
Anonymous
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Mar 19 Sep 2017 - 16:39

« Oh tu en serais surprise »

Alors qu'il réponds a la dernière phrase de la blondinette, Aiden récupère le peu de chantilly qu'il reste dans sa cuillère avant de la mettre en bouche, sans pou autant quitter la demoiselle du regard.

« Et ne t'en fais pas, j'allais pas tout sacrifier dans le café, y'a une limite à ma connerie quand même, sinon, j'ai tout juste 23 ans et toi tu dois avoir quoi,,, »

Il se penche un peu sur le côté pour pouvoir la regarder de bas en haut une fois de plus depuis le côté de la table,

« … Je dirais 17 ou 18 ans, ouais, dans ces eaux là. »

Après qu'elle est jeté un regard sur le bouquin, a moitié perdu dans ses pensé, il glissa le livre jusque elle, pour qu'elle puisse l'inspecter un peu plus si elle voulait. Sur la page intérieur du livre, si elle y regarde, elle pourra voir que c'est un livre basé sur tout ce qui concerne la magie a travers les siècles dans toutes les cultures raconté de façon romanesque.

A petite lampée, le jeune homme avala quelques gorgée de son café avant de reprendre la parole, regardant son bouquin,

« Je sais que ça me regarde pas, mais pourquoi tu envois des gens a l'hosto, des petits cons qui t'ennuie ? T'as pas l'air bien méchante pourtant au premier regard. Mais bon, ne jamais se fier a l'image que l'on peut voir d'une personne n'est ce pas ? »

Un regard amusé, il essayera de croiser son regard, de la regarder dans les yeux au moment ou elle regarde les siens afin de soutenir ces mots, comme s'il voulait dire quelque chose a propos de lui même, un sous entendu léger. Il ne cherche pas a la prendre de haut, loin de lui cette idée, bien au contraire, du moins, pas cette fois.

« Sinon, a part envoyé des gens a l'hosto, qu'est ce que tu aimes, un truc en particulier ? Moi j'adore tout ce qui est plante, elle jugent pas. » Un brin moqueur. « Aussi certaines choses chez les moldus, et faire ce que je veux, quand je veux. »
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Elhiya Ellis, le  Mar 19 Sep 2017 - 17:02

Give a Try, make me smile


LA Mutuel

Surprise hein? Pour le coup, il lui avait arraché un sourire amusé et un regard pétillant d'interet. ne jamais s'attaquer à un adversaire plus fort que ça. Enfin ça c'était la théorie et ce qu'on lui avait dit, en protique, en fait à par les élèves de l'école, elle n'avait pas réellement pu tester ce qu'elle valait. Reposant sa tasse, elle s'accouda sur la table et scruta son interlocuteur

"Ca tombe bien, j'aime bien les surprises.."

Et puis si pour lui sa connerie c'était juste de noyer de la chantilly dans du café, il y'avait peut être moyen de voir ce qu'il valait en dehors de sa foret de plante. Elhiya ne précisa rien pour le moment, bien trop choqué par la facon dont il la scrutait de la tête au pied. Cela dit, il avait bon sur l'age lui aussi à une année pres. D'une moue enfantine, elle avait dodeliné de la tête

"ding, le brun est physionomiste en fait, un bon point. sauf que mater une fille de la tête au pied c'est franchement pas discret, point en moins. autant dire qu'avant d'arriver à décoller dans l'estime de quelqu'un tu dois galérer non?"

Sourire moqueur. Ce manque de manière lui donnait clairement envie de lui coller une baffe mais en plein café, c'etait un peu compliqué. Donc autant faire l'air de rien tant que c'était possible et glisser les yeux sur le livre qu'il glissait vers elle. Un roman traitant de magie, de mythe et croyance moldues en tout genre. Elle le connaissait pour l avoir lu plusieurs fois, appréciant toujours de voir quelle était la vision des non mage sur leur monde. Souvent ils avait assez juste, et puis ils romancaient ca de facon assez amusante

"Ok tu sais lire. Bravo. Mais si t'es né moldu je vais pas m'extasier car tu etoffes un peu ton horizon"

C'était sorti tout seul. En même temps, il s'attendait à quoi? à un "GG you get +50% more xp on Elhiya"? Et puis, il avait quoi à lui poser des questions personnelles? Car oui envoyer Ulysse à l'infirmerie était quand même de l'ordre du personnel. En plus Personne, non PERSONNE ne lui avait demandé les raisons du pourquoi. D'un sourcil sur elevé dubitatif, elle soupira doucement, prit une gorgée de son café et regarda a nouveau à l’extérieur, les yeux dans le vague

"je sais, au premier regard, je suis une blondasse innocente. Merci on me l'a déjà dit t'es pas le premier. C'est vexant a force... Après je doute que la liste de mes occupations  te serve à grand chose pas plus que les raisons à celles ci. Et puis...."

Elle s'était tourné d'un coup vers le brun, plantant ses prunelles lapis lapis-lazuli dans les siennes, une ombre de défis dans la voix

"Pour qu'une fille se dévoile, il faut le mériter... Jusqu'à présent tu m as fait perdre mon temps deux fois. D'abord le coup du paiement perdu et là, la commande pas finie. Donc.. Il va falloir faire mieux Mister Aiden"

Sourire amusée alors qu'elle recupérait sa tasse entre ses doigts
Invité
Anonymous
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Mar 26 Sep 2017 - 12:49

Voilà que la demoiselle lui fait face maintenant, il a réussi une bonne partie, le fait qu'elle lâche la vitre pour se concentrer sur lui était déjà une belle victoire en soi, mais il ne faut pas se contenter de ça, il faut pousser encore un peu. Aiden lâche un léger sourire, amusé aux dires d'Elhiya.

« Certes je suis né moldu, 'espère que tu fais pas parti de ceux qui les méprisent parce que dans ce cas, on risque de pas s'entendre, mais bon, ça m'étonnerai vu l'endroit ou nous sommes. »

le jeune homme prends sa tasse entre ses mains et en bois une gorgée, puis la repose laissant se découvrir une moustache de crème chantilly aux bord des lèvres. Il incline doucement la tête et récupère le bouquin près de lui avant de mettre la main dans son sac et de sortir un paquet de bonbon aux chocolats et guimauve. Il ouvre le paquet et le pose sur la table.

« Sert toi si tu en veux et j'ai pas dis que tu était une petite blondasse innocente, j'ai même ajouté qu'il fallait pas se fié aux apparences »

Alors qu'il prends un de ses bonbons et qu'il le gobe, Aiden se passe la main sur les lèvres pour enlever la chantilly avant d'ajouter une chose.

« Oui la commande n'est pas prête, mais que veux tu, c'est mon patron qui s'en charge, et ce matin il a été débordé et vas savoir pourquoi, il voulait que je reste en boutique, donc je pouvais pas l'aider, sinon tu n'aurai pas eu besoin de m'accompagner ici, et de passer du temps avec moi, mais bon, c'est toujours mieux que d'allez boire un verre avec un vieux crépu, non ? »


Il ricane légèrement alors qu'il s'adosse complètement dans sa chaise, inclinant la tête de l'autre côté, tout en observant la demoiselle.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Elhiya Ellis, le  Mar 26 Sep 2017 - 14:26

Give a Try, make me smile


LA Mutuel

La répartie était légère mais avait eu le mérite de lui arraché un sourire vaguement amusée. Elle avait intégré qu'il était né-moldu (même si la narratrice savait que c'était un gros mensonge) et avait accueilli l'information d'un simple sourire en coin. Il voulait quoi? Un bon point pour avoir un pied sur les deux mondes? Manquerait plus que ça. Pour aller se venter de ce genre de chose, qu'il se trouve une môme de onze ans fraichement arrivée à Poudlard hein. Parce que là, autant Elhiya appréciait les né-moldus pour un tas de choses, autant là, ca lui faisait aucun effet. Il était adulte celui là, il n'avait pas besoin qu'elle taptap sa tête en lui disant bravo.

Par contre, un bon point pour le bellâtre. Les guimauves enrobées de chocolat ca allait parfaitement avec le café. Sans plus de procédure la blondinette avait pioché dans le paquet, lâchant un petit merci, noyant la sucrerie dans la tasse de cafeine avant de croquer dedans. Au moins, ca faisait presque oublier qu'il était entrain de lui faire perdre son temps juste pour une fichue commande de plantes magiques. D'ailleurs, il avait fini par suggérer que ca aurait pu être pire: rester bloquée avec le vieux. Sur que là, la blondinette aurait pas vu quoi faire à part se tortiller une mèche de cheveux en attendant que le temps passe. Franchement pas une super vision et niveau activité chronophage c'était quasiment au summum.

Finissant sa guimauve au chocolat, elle leva les posa les yeux sur son interlocuteur et lui adressa un sourire en coin éclair. De ce balancé plus par dépit qu'autre chose.


"Ouai pas faux, mais bon en attendant, se taper un café avec un mec qui n'est pas le mien c'est un peu bizarre. Au moins, t'es pas trop irritant au final c'est déjà ça... t'as eu droit à des leçons de savoir vivre depuis la dernière fois? Nan car bon, la première fois je t'aurai bien balancé au minimum un Bloclang  tellement ton petit cinéma était saoulant. Après, comme tu dis.. faut pas se fier aux apparences. J'ai peut être tiré des conclusions hâtives, mais j'en doute. T'étais sous quelles couleurs à l'école?"

Alors ouai, le jour où Elhiya arrivera à bavasser normalement n'avait pas encore éclos, il fallait forcément qu'elle se fasse un tant soit peu acerbe, sinon ca ne passait pas. Reprenant une gorgée de café, elle scrutant l'individu face à elle, mauvaise idée, encore ces prunelles d'un bleu profond, hypnotisantes. S'en rendant compte, Elhiya cligna des yeux pour se reprendre.

*Bordel, ca devient pénible  là, 2 fois déjà*
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Amy Shields, le  Jeu 28 Déc 2017 - 20:48

Plus de réponse depuis 3 mois, je me permets de prendre. Si problème ; MP ! Wink
Rp with Elly
Elle a mon L.A pendant toute la durée du rp



Why did you do that ?


Le ciel était sombre, la nuit tombait lentement. Soirée avancée mais pourtant pas de nuit noire. Alors que faisait elle ici ? Que venait-elle faire dans ce village avoisinant Londres alors qu'elle aurait dût être à Poudlard pour assurer son poste ? Aucune idée. Ses pas l'avaient menée jusqu'ici tandis que sa tête avait été ailleurs. Qu'allait elle faire à présent ? La jeune femme se déplaçait tel un fantôme dans les rues presque vides. Seuls certains s'aventuraient encore dans le froid de cette soirée de décembre. Amy faisait partie de ces certains. Ses pas étaient légers sur le trottoir et ses yeux gambadaient de droite à gauche pour admirer les lumières d'un Noël passé mais d'un nouvel an approchant. Pas envie d'y retourner, envie de rester là, à se balader tranquillement, sans que personne ne vienne l'interrompre.

Longs cheveux bruns en bataille, mine blanchâtre suite au manque de sommeil, tout était fait pour qu'on croie la jeune femme comme étant à moitié morte. Etait-ce fait exprès ? Non, clairement pas. La fatigue venait peser sur les épaules de la jeune femme sans qu'elle n'y puisse rien. Il fallait qu'elle se couche, qu'elle dorme. Mais non, elle était là à se balader comme un fantôme hanterait un lieu. Esprit déconnecté tandis que les jambes bougent toute seule. Fallait qu'elle se reprenne. Qu'elle fasse quelque chose. Elle allait vite attirer l'attention des moldus si pas leur faire peur en passant pour une folle qui se balade sans but dans ce village. Reconnecte toi Amy, il le faut.

Reconnexion en cours. Cerveau en marche et esprit connecté. Fallait faire mine d'être normale. Genre, observer les boutiques toutes décorées pour les fêtes. La brunette s'arrêta donc devant une ou deux déjà fermés pour faire mine d'observer les beaux vêtements. Avancer de quelques pas pour s'arrêter devant un autre et observer un pull de Noël. Pas top comme goût mais bon. Quelque chose attira alors l'attention de l'infirmière. Des ombres derrière les mannequins. Des ombres qui bougeaient, ce ne pouvait donc pas être d'autre mannequins. Ce qui était bizarre c'était que le magasin avait l'air fermer. Amy emprunta la ruelle juste à côté pour faire le tour et trouva l'entrée sur le côté forcée. Elle poussa la porte, espérant pouvoir aider le moldu en détresse face aux voleurs et entra en trombe. Mais.. C'était quoi ça ?!?
Invité
Anonymous
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Jeu 28 Déc 2017 - 22:27

Amy a mon LA pour la durée du RP - LA de 08 pour l'emprunt d'identité
Ce RP fait suite à la capture


Des insomnies, des douleurs, infernales, latentes, du tréfonds de ton âme au plus profond de ton corps. Meurtries, blessées, tes chairs encore endolories de la torture supportée, de cette absence de soutien du Ministère. Tu ne le savais pas encore, mais dans les méandres de la nuit, ton subconscient prenait possession de ton corps, t’amenant à des pentes vengeresses dont tu ne conservais aucune trace à ton reveil. Si ce n’est quelques gouttes de sang, çà et là, que tu mettais sur le dos des propres exactions de ton compagnon.

Cette nuit-là, donc, tu t’extirpas du lit conjugal, laissant à ton compagnon esseulé les draps froissés de ta présence – ou de ton absence. Comme chaque nuit, tu attrapes la baguette sur la table de chevet. Tes pas se dirigent vers l’armoire de la chambre, tes mains cherchent dans le noir les contours du masque noir de jais, strié d’émeraude. Et quand, satisfaits, tes doigts trouvent enfin l’objet convoité, tu t’éloignes sans mot dire, avec tes vêtements sous le bras, et cette cape sombre, longue, cachant tout de toi. Si ce n’est le masque sur ton visage et tes yeux noisette qui papillonnent dessous. Totalement perdue à ta folie vengeresse, à ton envie quasi animale de destruction.

Et, sans un bruit, tu sors de l’appartement, et tu arpentes une ville endormie, couvée par une lune d’un quartier, laissant juste ce qu’il faut de luminosité pour ne pas se retrouver dans les ténèbres les plus complets. Seul le bruissement de ta cape pourrait te perdre, tant tu frôles les murs, tant tu deviens l’ombre parmi les ombres. A la recherche de sang à faire couler, d’esprit à torturer, de corps à lacérer. Cette nuit, tu n’es pas Elly Wildsmith, cette nuit, tu prends l’apparence d’un autre, de l’alter-ego qui partage ta vie. Pour cette nuit, à nouveau, tu feras hurler des êtes innocents, tu passeras ta colère et ta tristesse sur leurs âmes.

En temps normal, cette idée t’aurait révolté au plus haut point, mais là, ce soit, il n’y avait rien de normal chez toi. Juste cette envie bestiale de destruction, cet instinct animal que de tout détruire, tout annihilé. Et tu ne mets pas longtemps à trouver ta prochaine cible. Au détour des ruelles sombres et inhospitalières, tu finis par le repérer. Un moldu, gérant de sa boutique, probablement en train de faire un inventaire, il n’avait aucune conscience de ce qu’il allait lui arriver, et ça rendait les choses plus délectables encore.

Tu ne mis pas longtemps à forcer l’entrée de service sur le côté, et tu entras comme une ombre, alors que lui, de son côté, relevait la tête en demandant « Il y a quelqu’un ? ». Alors seulement ton rire retentit dans les étals de sa boutique, et d’une voix tout droit sortie d’outre-tombe, tu t’entends répondre « Bonsoir, ce n’est que la mort, pour vous servir Sir ». Une révérence discrète alors que tes yeux ne le quittent pas une seule seconde. Et alors qu’il se relève, visiblement prêt à en découdre, toi tu armes ta baguette et dans un murmure qui s’éteint presque au bord de tes lèvres, le sortilège se formule « SectumSempra ».

Exaltant, jouissif, ce sang qui jaillit de part en part de l’individu, qui s’écroule, se débat, se défend, hurle. Et ton rire à nouveau retentit, folie expiatrice de tes propres démons, tu regardes l’homme qui s’agite, semblant te réclamer ton aide : est-il bien fou pour cela ? Et puis, subitement, un mouvement latéral sur le côté, une nouvelle présence en ces lieux. Une autre âme à tuer, à torturer, à blesser ?

Un regard pour apercevoir la silhouette, élancée, mince, brune. Elle aurait pu t’apparaitre tout à fait normale et tu aurais pu ne pas la remarquer si elle n’avait pas déranger ton petit jeu. Alors, sans demander ton reste, sans quémander la moindre discussion, sans lancer la moindre négociation, ta baguette à nouveau s’arme « Sphaera ignis » et la boule de feu s’extrait et poursuit la silhouette. Tu ne prends pas la peine de regarder si tu touches ou non ta cible, parce que tu t’en moque, tu as reporté tes yeux sur l’homme à terre, qui ne perd pas assez vite son sang à ton gout.


Dernière édition par Elly Wildsmith le Ven 29 Déc 2017 - 18:45, édité 1 fois
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Amy Shields, le  Ven 29 Déc 2017 - 11:55

Du sang. Beaucoup de sang. Trop de sang. Des hurlements à en faire vomir Amy. Tout son corps qui se crispe et qui se met à frissonner. Ses tripes qui se tordent tandis que un haut le coeur vient soulever son estomac. B#rdel. Pourquoi. L'homme qui était en train d'être torturé hurlait à la mort tandis que la liquide rouge, vital, s'écoulait de tout son corps. C'était immonde. Envie de gerber. D'un coup tout se reconnecte en Amy. Premier réflexe : sortir la baguette pour se protéger au besoin. C'est alors que son attention se pose sur la source de la douleur. Une masse noire masquée. Un Mangemort ? Ou un voleur ? Non, vu le nombre de blessures sur le corps de la victime, ça ne pouvait être que dû à la magie. Pas le temps de dire quoi que ce soit, pas le temps de lancer une offensive, la personne se tourna vers elle et lança un sort dans sa direction. Hé..M#rde. La boule de feu vient droit sur Amy. Juste le temps de lance un #Protégo pas assez puissant et de se retourner pour sauter et éviter le feu. Trop tard hélas.

Un cris de douleur s'échappa de la gorge d'Amy. Strident, fort, lourd de sens. La douleur qui tiraillait sa chair dans son dos fut si vive que la jeune femme de mis à 4 pattes pour supporter. Gémissement de douleur. La boule l'avait bel et bien touchée. Tout son dos la tiraillait. Elle n'osait pas imaginer le degré de la brûlure, vu la douleur ça devait être énorme. Tiraillement lorsqu'elle essaie de bouger, un nouveau cris de rage et de douleur qui s'échappe de sa gorge. Pourquoi était-elle venue là ? Pourquoi n'était-elle pas restée tranquillement chez elle ? Une larme qui coule, puis une deuxième qui viennent toutes deux s'écraser sur le sol dans un ploc que seule elle allait pouvoir entendre. Les cheveux qui se collent aux jouent tandis que la respiration, haletante jusqu'ici, commençait à ralentir même si la douleur, elle, restait intacte. La tête qui se relève doucement pour toiser la personne responsable. Une rage qui se réveille. Le regard qui s'assombrit et la folie qui revient encore une fois. Joy..

- Je vais te tuer.

Le corps de la jeune femme qui se redresse en ignorant la douleur. Les tiraillements sont pourtant présents mais Joy n'en avait rien à faire. La haine cachée venait de remonter et elle n'avait qu'une idée ; faire du mal à celui/celle qui le lui avait fait juste avant. Baguette pointée en direction de l'attaquant et des mots graves prononcés : #Electrocorpus. Elle espérait au fond d'elle qu'il serait puissant, que le mage noir allait souffrir. Il fallait cependant être sur ses gardes et Joy informula un #Protego Retardum au cas où son adversaire aurait envie de récidive. Cette soirée allait être longue, très longue.
Invité
Anonymous
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Ven 29 Déc 2017 - 16:45

Tes sens tourbillonnent, ton sang bat à tes tempes et la complainte du moldu à terre n’est qu’un bruit lointain, sourd. Son sang qui jaillit en geyser ne t’intéresse plus. L’intérêt s’est reporté sur la jeune femme qui vient d’entrer, que tu vois sans voir. Et ton sortilège de feu qui s’étiole sur la silhouette. Ton rire se répercute sur les murs alors qu’un cri de douleur semble provenir de l’ombre nouvellement arrivée. Un pas pour se rapprocher, le frôlement du tissu derrière toi. Et la voix qui s’élève, tranchante « Je vais te tuer » et un fou-rire comme toute réponse de ta part.

La jeune femme face à toi semble décidée à te faire payer le sang du moldu qui s’écoule à tes pieds. Quelques pas, suivi du bruit caractéristique des chaussures mouillées sur le sol « scrouitch, scrouitch ». Juste le temps de te retourner, et de te rendre compte de la baguette qui te vise, de l’éclair qui s’en extirpe et te touche de plein fouet. Electrisant chaque parcelle de ta peau, de tes chairs, réveillant les douleurs enfouies, déchainant un peu plus ta colère. Le sortilège s’essouffle, te permettant d’accuser le coup un instant, avant de vriller tes pupilles et le masque émeraude face à l’inconnue. Et de lui répondre, avec toujours cette voix de morte-vivante « Tu te trompes, tu vas mourir ce soir … »

Une pause, une latence, tu baisses les yeux sur le moldu à tes pieds qui veut ramper loin de toi, loin du combat qui semble s’annoncer – comme un orage un soir d’été. L’odeur du sang remplaçant l’odeur de la pluie. « Mais rassure-toi l’inconnue, tu ne seras pas la seule ». Ta baguette se baisse et vise le moldu « Avada Kedavra » et l’éclair vert le frappe en plein cœur, remplissant son visage d’effroi, de douleur, et ses yeux qui, peu à peu, s’éteignent face à toi.

Ta cape encore fumante du sortilège reçu plutôt, le corps encore marqué par la foudre rencontrée, tu te détourne du cadavre ensanglanté, et la fixe, elle. Vos baguettes à vos mains bien accrochées, prête à en découdre et à choisir, qui d’elle ou de toi allait devoir passer au trépas cette nuit. Un murmure entre tes lèvres, pour ne plus être surprise à l’avenir, un souffle frais passe sur ta nuque et te donne une idée pour la suite « Eolo Procella » pour la bousculer, pour la faire tomber. Et après fondre sur elle comme un oiseau nocturne sur sa proie. Et décider de quelle torture elle aurait à subir.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Amy Shields, le  Ven 29 Déc 2017 - 17:46

Un sourire carnassier qui se dessine sur les lèvres de Joy. La langue qui passe sur ses dernières comme si elle allait déguster un met des plus délicieux. La douleur de son adversaire fait du bien à voir. Elle en veut plus. Elle veut que l'inconnu souffre comme elle était en train de souffrir. La sensation de milliers d'aiguilles plantées dans son dos ne s'était pas estompée, l'intensité de la douleur était toujours là. Elle était cependant remplacée par la haine et la rage, ce qui faisait en sorte qu'elle passe presque inaperçue. Délectation lorsque le visage sous le masque se crispe. Même à moitié caché, on ne pouvait dissimuler un visage qui a mal. Toujours envie de plus. Envie de faire mal, envie d'extérioriser,.. Envie du mal en lui même. Mais qui était-elle pour oser demander le mal de cette manière. Ce n'était pas Amy, ce n'était plus Amy pour l'instant. Seul Joy régnait sur le corps et l'esprit pour l'instant. Et ça allait faire mal.

Un rire aigu, enfantin et cristallin vient sortir de la bouche de Joy lorsque la masquée lui adresse la parole. La mort ? En avait-elle seulement peur ? Non. Avoir peur de la mort c'était comme avoir peur de dormir ; un jour, on se réveillait. Alors elle l'attendait, qu'elle vienne seulement. Enfin, la jeune femme ne s'attendait cependant pas à ce que son adversaire tue le moldu présent. Pendant quelques secondes, le visage d'Amy refit surface. Sa bouche entrouverte et ses yeux exprimant le désarroi venait de prendre place là où 5 secondes avant, la haine et la vengeance régnaient. Ca ne mit pas longtemps avant que l'autre ne revienne. Elle allait souffrir, ce moldu serait vengé. Vengé proprement et correctement. A nouveau leurs baguettes étaient face à face, l'une contre l'autre. Restait à voir qui attaquerait en premier.

Ce fut l'autre. Une bourrasque de vent judicieusement envoyée et Joy tomba lourdement sur son dos déjà meurtri. Douleur fulgurante allant jusqu'à provoquer un maux de tête. C'était pas le moment, si elle ne réagissait pas elle était fichue. Idée approuvée lorsque la masquée fondit sur elle comme un fauve attaquerait sa proie. Premier réflexe pour se protéger : #Numen Arma. Un couteau qui apparait dans la main de Joy à la place de sa baguette et qui vient heurter le corps de son adversaire. Cible manquée, elle n'avait pas touché l'abdomen. L'ennemie devait cependant bien souffrir. La brunette en profita pour retirer l'arme et se redresser au dessus de sa " victime " avant de pointer sa baguette denouveau sous forme de baguette sur elle et de murmurer d'une voix enfantine.

- As-tu peur de la mort ? Tu devrais parce qu'elle ne va pas tarder à arriver pour toi. Et elle n'est pas chaleureuse à ce qu'il parait.

Sourire vengeur mais angélique en même temps qui s'affiche sur son visage avant de se reculer. Elle ne put s'empêcher de lacher un gémissement de douleur à cause de son dos. Malgré ce qu'elle voulait laisser croire, elle était fameusement touchée et elle ne tiendrait pas encore énormément de temps. Mais elle tiendrait jusqu'à ce que cet animal s'en aille de son territoire. Lutte lancée entre deux fauves assoiffés de sang. Ca ne pouvait que faire des dégats.
Invité
Anonymous
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Ven 29 Déc 2017 - 18:28

La bourrasque de vent avait eu raison d’elle, t’avais permis d’approcher, de fondre sur elle comme un animal aurait pu le faire sur sa proie. Mais cette dernière ne semblait pas avoir envie de mourir, ou en tout cas, pas maintenant, vu sa ténacité à se défendre, à t’attaquer. Alors que tu fonds sur elle, tu aperçois du coin de l’œil sa baguette qui se transforme en arme. Tu as tout juste le temps de te décaler que tu sens la lame de la dague qui s’enfonce profondément dans ton bras, juste sous l’épaule. Et le hurlement que tu laisses échapper ne laisse pas de place au doute : la souffrance et la douleur s’est invitée entre vous deux. Chacune responsable des maux de l’autre.

Sans lâcher son couteau qui redevient baguette, la brune se relève, se redresse, te maitrise un instant, et sa voix percute alors tes tympans « As-tu peur de la mort ? Tu devrais parce qu'elle ne va pas tarder à arriver pour toi. Et elle n'est pas chaleureuse à ce qu'il parait. ». Son propos t’arrache un rire à glacer le sang, alors que l’inconnue recule, sa baguette toujours accrochée à sa main, et tes yeux, ne cessent de la fixer. Tu l’entends à son tour qui lâche un gémissement de douleur et cette idée, de la souffrance, de la peine, du supplice enduré par l’autre te réjouis au plus haut point. Te redonne un semblant de force pour te redresser, malgré la plaie et le sang qui s’écoule de cette dernière.

Alors tu te relevé, un sourire dissimulé sous le masque. Et tu réponds à sa question « Très chère, je connais bien la mort … », nouvelle révérence alors que tes yeux ne la quittent pas, que ta main ne glisse pas sur ta baguette. Tes doigts, encore, accrochent le bois de cette dernière, tes ongles s’égratignent dessus ta plus belle alliée. Ton regard se fait plus déterminé encore et tu poursuis « Je suis la mort, et je serais la tienne ce soir » et sans lui laisser une opportunité de réponse, un sortilège s’envole « Protego Maxima » suivi d’un autre, nettement plus agressif et chouchou de ta personne « Fustigeaflamma ». Et en un coup de poignet, une longue langue de feu s’extirpe de ta baguette, devenue fouet enflammé. Et les flammes qui se répercutent dans tes yeux, faisant danser encore un peu plus la folie de ta nuit.

Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Amy Shields, le  Ven 29 Déc 2017 - 19:08

Des paroles qui sortent de la bouche de l'inconnue. Elles n'ont aucun sens d'ailleurs. Joy aurait presque eut envie de rire si son dos ne lui faisait pas aussi mal. Et puis c'était pas vraiment le moment de rire de bon coeur. Vu l'état lamentable dans lequel elle était, fallait pas lâcher sinon l'être vêtu de noir allait la bouffer toute crue. Et ça il n'en était pas question. Elle perdrait pas face à ce genre d'individu totalement dénué de sens et d'intéret. Mieux valait qu'elle meurt pour que le monde se porte mieux. Dans tous les cas, Joy ne s'attendait pas à ce que la masquée se relève aussi vite. C'était pas possible, elle avait l'épaule sanglante et elle osait reprendre le combat. Ca n'allait pas le faire. Fallait bien lui reconnaître ça à la cinglée : elle avait de la résistance. Seul problème, la brune en avait aussi et ce combat pouvait donc durer très longtemps. Trop longtemps.

Les mots sortis de sa bouche résonnèrent dans la tête de Joy. Si bien qu'elle ne vit pas venir le sort suivant. Après seulement quelques secondes, un fouet de feu fit apparition dans la pièce aussi gigantesque qu'un basilic. La peau du dos de la jeune femme se remit à faire mal à cause de la chaleur ambiante. Vu la brûlure présente dans son dos, elle préférait éviter que tout son corps soit meurtri de cette manière. Pendant un instant elle ne sut quoi faire face à ce feu qui sans mentir, l'effrayait. Elle dut donc réfléchir à un réflexe que l'ont fait quand on a trop chaud : invoquer du froid. Un #Bulla Aquae fusa dans la pièce et une énorme bulle d'eau de la taille d'un humain si pas plus grand se forma dans la pièce. Il fallait rester concentrée pour que la bulle ne pète pas après seulement quelques secondes. Joy fit donc bouger la boule d'eau avec beaucoup de précaution pour ne pas l'éclater tout en essayant d'éviter les relents de flammes dues au sortilège de l'ennemie. La boule fut dirigée en plein sur les flammes et droit sur la masquée pour essayer d'étouffer les flammes mais elle aussi.

- Tu crois pas que tu t'enflammes un peu trop ?!

Cette phrase ne venait pas de Joy mais bien d'Amy. Elle avait refait surface juste pour balancer cette phrase qui non seulement était un jeu de mot pourri mais en plus définissait parfaitement l'état dans lequel était l'inconnue du point de vue d'Amy. Bref, Joy tu dois revenir. Garder ta concentration pour ne pas finir calcinée. Il fallait que cette bulle atteigne sa cible et éteigne le feu pour éviter tout danger. Garder sa concentration Joy.

- Je n'ai que faire de ta folie qui te fait te croire au dessus du monde. Il va falloir que tu redescende et vite !

Mots envoyés sans réfléchir. C'était un fond de pensée ni plus ni moins. Et c'était sorti tout seul.
Invité
Anonymous
Invité

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Invité, le  Ven 29 Déc 2017 - 20:34

Le fouet lancé, la chaleur de la pièce avait considérablement augmenté et l’odeur âcre du sang te saisissait les narines et te glaçait le sang, sans que tu puisses vraiment savoir pourquoi, à ce moment-là en tout cas. Tu restais là, à faire claquer le fouet en l’air, tentant au passage d’attraper un bras de l’inconnue, qui elle, semblait perdue à la contemplation des flammes destructrices. Enfin, parler d’une contemplation fut vite dit lorsque tu constatas le sortilège qu’elle t’avait envoyé. Une bulle d’eau, pour faire cesser le fouet enflammé et surtout pour tenter de t’étouffer. Ce qui fut facile tant ton esprit était préoccupé par le feu dévorant.

La bulle d’eau t’engloba toute entière, comme si elle avait été conçue pour toi, et tu sentais le souffle qui te manquait peu à peu. Tu avalas de l’eau – un peu ? Peut-être beaucoup tu ne savais pas. Et tes yeux exorbités criaient toute la douleur engrangeait par ton corps – ou peut-être devrais-tu dire ton cadavre – ces dernières semaines.

Finalement, tes doigts enserrèrent le fin bâton de bois qui était ton unique arme et dans un mouvement désespéré pour t’en sortir, tu visais les pieds de ton adversaire et informulais un « Seismus » peu puissant, mais suffisant pour faire tressaillir l’inconnue, la faisant légèrement basculer sur le côté. Suffisamment pour te permettre d’échapper à la noyade souhaitée par l’inconnue.

Un instant, tu restes là, vacillante, ton corps meurtri et ton esprit fatigué, à te demander ce qu’il adviendrait de toi, comme si ton subconscient voulait désormais laisser la main à ta conscience, te réveillait et que tu te rendes compte de tout cela, de l’envergure de ta colère. Pourtant, rien ne se passait, ton esprit restait toujours dans les brumes de ta vengeance. Alors que pourtant se dessinait un avenir bien funeste devant toi.

Aucun des propos de l’inconnue face à toi n’avait atteint tes oreilles, bien trop occupée à reprendre ta respiration, à souffrir le martyr de cette épaule qui te lançait et de ce sang qui se répandait en grande quantité. Un regard sur le côté de l’inconnue, et une réflexion, intense, avant d’armer ta baguette à nouveau « Endoloris », totalement raté puisque le sortilège se dirigea sur le côté. Bien loin, donc de l’inconnue.

Et puis, en désespoir de cause, de ta cause, ou plutôt de celle de ton esprit, tu lances à la volée un « Incendio » parce qu’après tout, la simplicité, y’avait que ça de vrai. Et visiblement le cadavre du moldu devait brûlé en même temps puisqu’une odeur de cochon grillé se répandit dans l’atmosphère, te faisant tirer au cœur – on avait vu plus badass pour un masqué.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Amy Shields, le  Ven 29 Déc 2017 - 23:31

Concentration toujours au sommet. La bulle qui éteint le feu et qui prend l'adversaire dans ses tripes. Quelques secondes de répit pendant lesquelles les yeux de Joy fixèrent le corps étouffant de la mage noire se débattre dans l'eau. Quelques secondes précieuses qui pourtant ramenèrent la douleur presque oubliée à la surface. Les tiraillements dans le dos, la peau meurtrie, la fatigue également qui commençait à prendre le dessus. Endurante peut-être, mais elle n'allait pas tarder à lâcher prise. Moment d’inattention qui coûte cher. Le sol se met à trembler sous ses pieds et la jeune femme bascula en manqua de tomber. Elle se rattrapa fort heureusement au mur avant de s'adosser à ce dernier, les bras ballants contre son corps et la tête lourde. Elle avait l'impression d'être nulle, comme si son entrainement de Phénix n'avait servi à rien. C'était pourtant clair : ne jamais montré sa faiblesse ou sa fatigue à son adversaire sous peine de se prendre un gros coup si pas de perdre.

Encore des secondes. Des secondes pour que l'ennemie reprenne son souffle après la noyade. Pendant ces quelques secondes, elle était devenue une proie facile. Elle aurait pu l'achever mais.. Ses jambes étaient tétanisées. Impossible de les bouger. Erreur. Grossière erreur puisqu'une fois son souffle repris, l'inconnue n'hésita pas à l'attaquer de front avec un sortilège impardonnable. Heureusement qu'elle avait perdu en précision sinon Joy aurait été sur le sol en train de souffrir mille et une douleurs. Petit ricanement de sa part après l'échec de son adversaire. Ricanement vite coupé par d'énormes flammes qui vinrent l'entourer de partout. Encore. La Mangemort devait aimé le feu parce qu'elle utilisait beaucoup de sortilèges avec cet élément. Pas le temps de se reposer, objectif n°1 : survivre.

Un #Aguamenti lancé dans un hurlement pour se frayer un chemin dans les flammes pour sortir du bâtiment déjà bien amoché. Une course plutôt claudicante qui une fois dans la rue se stop pour faire face à l'immeuble en feu. Suffoquant à cause de la fumée et le corps rempli de suie, la jeune femme faisait à présent face aux flammes. Sa nouvelle amie allait surement sortir par le même endroit qu'elle si elle n'était pas morte à cause de son propre sort et, Joy l'attendrait de pied ferme. Rassemblant les dernière forces qui lui restaient, elle incanta un #Radicis Perfidum. De grosses racines épineuses sortirent du sol en béton et pointèrent vers la sortie, attendant l'invitée avec impatience. Le visage plein de suie et la respiration haletante, Joy l'attendait, les racines sous ses ordres prêtes à bondir sur sa proie. Un murmure sortit d'entre les lèvres de la brune.

- Viens à moi petite gazelle, viens à moi. Le lion tapi dans l'ombre n'attend que toi.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Shae L. Keats, le  Lun 25 Juin 2018 - 17:42

Je pars du principe que voter RP est fini depuis le temps,
Pv intorrobangmom ‽

Il est des riens, des touts, des tours d'ivoire protectrices qui s’écroulent dans les nuits noires, la quenotte de la marmotte qui frotte encore ses yeux tout endormis, encore perdu dans les rêves qui suivaient leur cours lorsque tu l'as arraché au sommeil. Il est des nuits sans lunes ni fatigues à passer les heures du cadran à les regarder dormir, le cœur serré devant Enzo de savoir que tu es encore en capacité de créer de belles choses. Les yeux qui brillent devant Timothy qui suit son chemin de petit bonhomme encore préservé.

Mais pas ce matin non, la ville est encore somnolante que Timothy s'est déjà rendormi dans tes bras, et qu'Enzo marche sans faire attention à rien, un pieds devant l'autre, c'est déjà bien suffisant, jetant parfois un regard interrogatif vers l'adulte qui les guide dans les rues vides et propres. Regard auquel tu réponds d'un clin d’œil ou d'un sourire  énigmatique. Il faut dire qu'hier soir Enzo s'est surpassé, et que tu as envie de vérifier quelque chose, un petit rien, mais une intuition, une brise étrange qui te pousse vers ce toit.

Alors tu le tires un petit peu pour qu'il continue d'avancer, avant de lui lâcher la main en arrivant au niveau de la lourde porte de métal, que tu déverrouilles simplement d'un léger coup de baguette, tu déverrouilles et soulève Enzo également, le temps de monter les marches du centre commercial en silence avant de finir sur son toit, vue sur la ville, ni banc, ni colline, ni pistolet à eau ou pilules, juste les enfants, toi assis.e au milieu, Enzo assis à côté, contemplant les couleurs du lever de soleil. Timothy endormi sur les jambes, le pouce entre les lèvres, il semble ailleurs, insouciant de ce qui peut bien se passer autour, alors tu lui caresses doucement l'épaule.

Il n'y a rien de plus que le silence. Et les nuances de pastels dans la chevelure d'Enzo qui copie les couleurs qu'il voir, le regard fixé sur le lointain, les yeux encore colorés par le sommeil, et une volonté de ne pas y céder.      


Dernière édition par Shae L. Keats le Mar 25 Déc 2018 - 12:14, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Un magasin moldu - Page 4 Empty
Re: Un magasin moldu
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 5

 Un magasin moldu

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.