AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 5 sur 5
Oxford
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle

Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Jean-Baptiste Flitwick, le  Mer 18 Avr 2018 - 10:48

L'introduction s'était visiblement bien passée. Pas besoin de legilimancie pour deviner l'émoi léger qu'il venait de provoquer. C'était presque trop facile. Une simple présentation désuète et une éducation correcte suffisait souvent à faire une bonne première impression. Une fois ces premiers pas réussis, c'était rare d'échouer.

- Euh.. Je .. Oui.. Elhiya l prénom au complet

Bégaiement? Balbutiement? Le signe d'une belle entrée en matière. Elle avait beau prétendre qu'elle n'était pas de bonne compagnie, ce jeu lui avait l'air de lui plaire autant qu'à lui. Il regrettait seulement le manque de défi mais ça viendrait surement plus tard. Elle n'avait pas l'air de la jeune étudiante qui s'émouvait d'un mot doux ou d'un regard appuyé. Il pouvait toujours se tromper mais il espérait que non.

Au moins, cette confusion dans l'esprit de la jeune fille avait un avantage, elle devant boire pour récupérer un peu de contenance. Non pas qu'il était le genre à faire boire des jeunes filles pour conclure (quoique...) mais un peu de désinhibition ne pourrait qu'aider à discuter plus librement et passer une meilleure soirée. Ceux qui disaient qu'une fête sans alcool était plus folle ne devaient pas boire souvent...


- JB ? Diminutif d’un prénom composé ça non ? Des origines autres qu’anglaises qui coulent sous ces galanteries bien trop poussées ?

Perspicace en plus. C'était agréable de trouver une demoiselle aussi jolie avec autant d'esprit. Le poufsouffle avait passé sa vie en Angleterre mais son éducation comportait certaines valeurs de son pays d'origine. Généralement, il ne les laissait pas transparaître mais en de rares occasions, elles pouvaient se révéler utiles, surtout en haute société ou même en séduction. Il paraît que les français ont une bonne réputation dans ce domaine, autant envoyer cette idée en éclaireur.

Laissant planer encore un peu le mystère, JB observa un peu le visage d'Elhiya, ses hautes pommettes, ses fossettes aux joues, ses lèvres roses à l'air si doux, ses yeux clairs et si grands qu'on pouvait s'y perdre. Il paraissait que les yeux étaient les fenêtres de l'âme. Le jeune homme tenta de percer ce ciel immense mais à part un questionnement profond, trop profond pour n'avoir qu'un rapport avec les origines de son interlocuteur, il ne discerna pas grand chose. C'était un exercice auquel il devrait s’entraîner.


-Vu tes yeux, je ne dirais pas italien, ils sont bien trop clairs…

Oops, trop d'observation, trop concentré sur ce qu'il voulait y voir et il n'avait pas remarqué qu'elle aussi le regardait. On pouvait oublier tellement de choses quand on était perdu dans la contemplation...

- Eurk, italien? C'est mon baise-main qui m'a trahi? Je viens effectivement d'un pays où les manières sont encore vivantes, où on sait vivre et se comporter avec les femmes, mais l'Italie? J'aurais trouvé ça insultant.

Il agrémenta sa phrase d'un sourire étincelant dans le cas, peu probable, où elle aurait des origines italiennes. Sa peau, ses cheveux et ses yeux étaient trop clairs pour avoir le type latin mais on ne savait jamais. Il ne fallait pas la vexer et la faire fuir
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Elhiya Ellis, le  Jeu 3 Mai 2018 - 15:12

Oupsie, désolée pour l’attente.

Ses prunelles se faisaient curieuses, observatrices, attentives. L’impression d’être analysée de la tête au pied, et que je pouvais paraitre appétissante ? Etrange situation, je me complaisais plus dans le role de la chasseuse que de la proie, je ne pensais pas ce côté du jeu aussi déstabilisant pour peu que l’adversaire soit charmant. Contact rompu un instant, de quoi ne pas se laisser embarquer trop facilement, de quoi remettre les cartes sur la table, je ne serais pas une proie, je ne l’avais jamais été. Et même si ça pouvait être amusant de jouer les innocentes fragiles, il m’était impossible de contenir un pouffement de rire à ses offuscations. Anglais, Italiens, Français, Suédois, après tout, quel était réellement la différence ? Les stéréotypes étaient variés, mais l’être humain lui restait le même, alors, les manières sur-joués du garçon ne pouvait que faire rire.

« Français alors ? Il parrait qu’ils se sentent au-dessus en matière de séduction. Tu n’as pas d’accent pourtant, dommage, ça aurait pu etre mignon »

J’avais pouffé de plus belle, lui adressant un coup d’œil espiègle. Je ne savais définitivement pas faire la victime et pourtant, je n’avais pas le droit de me montrer joueuse ou taquine. Enfin… normalement…. Si mes faits et gestes de ces soirs restaient discrets et ne parvenaient pas aux oreilles trop jalouses, je ne devais pas avoir de problème pas la suite n’est-ce pas ? après tout, tant que je ne faisais que discuter, rien n’était préjudiciable au final..

Portant mon verre à mes lèvres, je ne lâchais pas des yeux ce petit mignon, réalisant qu’en fait, Matt –disparu depuis Noel- avait ce rôle canaliser me permettant de jouer avec ambiguïté sans aucune répercussion négative. C’était toujours sans conséquence, bon enfant, et amusant. Désormais, j’avais perdu l’espèce de barrière protectrice de ce genre de relation amicale capable de me refreiner dans mes habitudes. Pénible de s’en rendre compte alors qu’un charmant porteur de diamant océan me fixait. La tentation de suivre le jeu, tout en sachant que ça risquait de ne pas se cantonnait à des échange innocent, était trop… présente.

« Et donc.. Par chez toi, il est courant de ne pas offrir un verre à la fille dont on squatte la table ? Il faut se contenter de lui offrir un sourire ? C’est léger non ? »

Haussement de sourcils équivoque alors que la commissure des lèvres s’élevait d’autant plus. Il voulait jouer non ? Et bien jouons, les bonnes résolutions n’étaient pas impactées pour le moment
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Jean-Baptiste Flitwick, le  Lun 7 Mai 2018 - 11:04

Et voilà, il l'avait fait rire. Oui d'accord, ce n'était qu'un gloussement pour se moquer mais elle rigolait quand même. Et le fait qu'elle puisse se moquer de lui était plutôt bénéfique. Elle se sentait sure d'elle, peut-être même allait-elle le sous-estimer. Quelle aubaine! Enfin seulement si tout se passait comme prévu.

« Français alors ? Il parrait qu’ils se sentent au-dessus en matière de séduction. Tu n’as pas d’accent pourtant, dommage, ça aurait pu etre mignon »

Au final, elle n'était pas si dénuée de déduction. La réputation de la France vivait toujours, c'était encourageant. Et était-ce de la provocation dans ses paroles? Était-ce de la tentation dans ses prunelles? Il fallait vérifier ça, le vent allait tourner en sa faveur.

« Et donc.. Par chez toi, il est courant de ne pas offrir un verre à la fille dont on squatte la table ? Il faut se contenter de lui offrir un sourire ? C’est léger non ? »

Bon, on n'en était plus au niveau des suppositions là. C'était carrément du rentre dedans. Généralement c'était même JB qui lançait ce genre de phrase. Il proposait de lui même d'habitude d'ailleurs mais cette fois c'était presque trop beau pour être vrai.


- Quel mal élevé je fais, tu bois quoi?

Il leva la main en direction du bar pour appeler un serveur histoire que la commande arrive vite. Si elle demandait d'elle même à boire, qui était-il pour lui refuser. De plus, partager un verre avec une belle plante pouvait aider à se rapprocher, à mieux se connaître et à délier les langues qui pouvaient mettre bien plus longtemps dans une atmosphère sobre pour se dévoiler.

- Français en effet, et les réputations et rumeurs ont toujours un fond de vérité non? Pour te dire la vérité, je suis né en Angleterre, mon père était français de souche et il m'a éduqué avec toutes les valeurs inhérentes. J'ai toujours détesté les accents, que ce soit un français qui parle anglais ou l'inverse, je ne vois pas ce qu'on peut y trouver de mignon. Et toi d'où tu viens? De cette merveilleuse contrée ou d'un endroit plus... exotique?
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Elhiya Ellis, le  Lun 7 Mai 2018 - 14:53

Le changement de rôle ne le désarçonnait absolument pas. Il devait avoir l’habitude, ou possédait une maitrise de lui remarquable. Dans un cas comme dans l’autre ça me plaisait, un peu trop, pour restreindre ce sourire radieux naissant au creux de mes lèvres. Une boisson offerte, c’était la moindre des choses quand on feignait l’intérêt d’autrui, je ne devrais pas, mais la tentation et les habitudes avaient la peau dure, je me voyais mal le renvoyer comme un mal propre , lui ou ses opales d’azur.

La boisson, quant à elle, n’avait que peu d’importance, pour tout dire, je préférais voir ce que ce petit mignon estimait me convenir plutôt que dévoiler mes gouts pour l’alcool fort et la douce ivresse qui s’en suivait généralement. « Et bien, comme toi.. » Libre à lui de choisir avec soin, ou juste de se plier à la facilité et prendre ce qui ravissait ses papilles. J’espérais qu’il soit de ses beaux-parleurs divertissants qui, dans une tentative d’impressionner, se perdaient en palabres sur la boisson pouvant correspondre à la fille qu’ils essayaient d’atteindre. Juste par curiosité, juste pour voir si c’était d’un bloody mary ou d’un white russian qu’il me voyait le mieux habillée.

Une main levée pour appeler un serveur, je le regardais, avec amusement confirmer ses origines françaises et son dénigrement pour l’accent. Quel dommage, c’était tellement touchant ces traces d’exotisme dans une discussion, elles ne méritaient pas autant de médisances les pauvres. Un doux sourire offert, je ne pouvais m’empêcher de trouver qu’avec des marques de France dans le timbre de sa voix, il aurait été absolument à croquer.

« c’est un peu le même principe que les paillettes de sucres sur le topping d’un cupcake, c’est ce qui relevé le niveau de mignon à irrésistible. Mais comme pour les gâteaux, ce n’est que question de gout. »

Le clin d’œil moqueur avait voulu s’inviter à la taquinerie, laissant trop transparaitre un intérêt possible pour sa bouille charmante et le tracé de ses lèvres quand il souriait. Trop complexe de jouer souris et chat à la fois, c’était un jeu nouveau, aux limites mal défini, dont le règlement semblait n’être que celui instauré par ma capacité de dévotion envers celui qui m’attendait au château. Délicieux supplice auquel je ne savais dire non.

« Blonde, aux yeux bleus… selon toi ? D’où je pourrais bien venir pour avoir échoué dans un pub d’Oxford ? Fais-moi voyager pour voir. »

Ah, le voilà le petit clin d’œil qui se faisait taquin maintenant. Plus qu’apprendre à le connaitre, lui ou sa manière de penser, c’était plus de distraction que je réclamais. Et comme la vue était alléchante, autant ne pas s’en priver, tant que je pouvais mener la danse, je ne m’y perdrais pas.
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Jean-Baptiste Flitwick, le  Mar 22 Mai 2018 - 9:02

C'était toujours agréable de constater qu'on pouvait faire de l'effet. Les minces efforts de sa partenaire pour cacher un sourire qui ne demandait qu'à sortir étaient visibles à des kilomètres. Il y avait un dicton à propos des filles que l'on faisait sourire mais quelque chose lui disait que ce n'était pas le moment d'en parler. S'il voulait sortir un beau jeu ce soir, avoir l'air d'un gentleman, il valait mieux éviter la lourdeur.

La pauvre le laissait commander pour elle. C'était le moment de vérité. Peu de jeunes filles avaient le goût pour les mêmes choses que lui. Combien de fois avait-il du retenir une grimace quand on lui demandait de commander un cocktail fruité et tellement coloré qu'on avait l'impression qu'il avait été mixé par technicolor...


« c’est un peu le même principe que les paillettes de sucres sur le topping d’un cupcake, c’est ce qui relevé le niveau de mignon à irrésistible. Mais comme pour les gâteaux, ce n’est que question de gout. »

Le temps que la serveuse arrive, la conversation reprit. Si elle savait de quoi avait l'air son accent, elle serait beaucoup moins avide de l'entendre. Ça méritait bien une petite démonstration.

- Bonjour, ce sera deux Laphroaig, quinze ans d'âge si vous avez, sinon le Four Oak ira très bien. Deux glaçons chacun s'il vous plait.

Le jeune homme avait passé sa commande avec un accent qu'il avait si peu utilisé au cours des dernières années qu'il avait presque du se forcer. C'était vrai ce qu'on disait. À force de pratiquer une autre langue, on en oublie la première.

- Alors c'était assez ridicule pour toi ou tu veux continuer toute la conversation avec cette déformation de la langue anglaise?

Il avait repris sa façon normale de parler. C'était assez fatigant de se forcer à adopter un accent qu'on n'utilisait que rarement. Quoique s'il avait autant de succès que ça, il pourrait au moins s’entraîner un peu. Ce soir servirait de test.

« Blonde, aux yeux bleus… selon toi ? D’où je pourrais bien venir pour avoir échoué dans un pub d’Oxford ? Fais-moi voyager pour voir. »

- On a tendance à associer ces caractéristiques aux pays germains ou scandinaves. Comme tu es assez loin de l'Allemagne, je pencherais plutôt pour un pays nordique. Tu aurais pu vouloir renouer avec tes racines, retracer les grands voyages de tes ancêtres en quête de nouvelles terres à découvrir, d'aventures féeriques et de frissons inédits. Quant à trouver un pays plus précis, je ne m'y connais pas assez dans cette région pour déceler les différences notoires.

C'était plus qu'il ne parlait généralement. Il espérait que la serveuse arrive vite, sa gorge s'asséchait rapidement avec de longues phrases compliquées. De plus, il était impatient de connaitre l'avis de la jeune fille sur son choix de boisson.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Elhiya Ellis, le  Lun 28 Mai 2018 - 20:48

Les mirettes étudiaient, observaient, se délectaient. Il parlait, prenant des airs d'ailleurs, des accents de souvenirs agréables aux effluves oubliées. Alors, je le regardais avec délice se plier à mes caprices d'enfant. C'était mignon tant d'effort pour ne rien obtenir de plus qu'un sourire. Car mes lèvres ourlées, étaient rares chose que je concédais à partager pour tromper l'ennui et la lassitude de l'instant.

Une commande passée, un rictus amusé, voilà qu'il caressait mes pensées d'un voyage glacé en quête de racines à retrouver. L'idée était alléchante, autant que l'image de paysages enneigés étendue à perte de vue. Ça m'aurait plu, bien entendu, néanmoins il n'en était rien. Mes origines malgré la blondeur ne semblaient pas avoir tant voyagé. Les deux coudes sur la table, le menton niché entre mes deux mains relevées je saluais l'effort d'un léger rictus moqueur.

- Que ce serait plaisant. Autant que cet accent fort charmant. Par contre... désolée je n'ai jamais quitté le pays, mais pourquoi pas un pays viking après tout, leur histoire avec les anglais a toujours été liée. Quoi qu'il en soit, un point pour le massacre de ma langue maternelle et un point en moins pour le déterrement de racines. J'espère au moins que ton choix de réhydratation saura jouer en ta faveur

S'il avait suivit sa logique, c'était sur la vodka qu'il aurait du parier. Nectar de divinité nordique -enfin.. je le voyais comme ça- il aurait pu appuyer son hypothèse ainsi. Mais à ma grande surprise c'était un liquide ambré qui accueillait un petit iceberg. Le nom m'avait fait douter quand il l avait prononcé, plus occupée à regarder ses yeux qu'écouter sa commande. Pour le coup, il avait tapé juste et gagnait un coup d'oeil conquis.

- un whisky irlandais de renom... c'est moche de brouiller les pistes, mais néanmoins bien joué je dois l'avouer. Très bon choix, du coup dis-moi, qu'est ce qu'un mignon est venu faire ici seul? Venu en quete d offrir des voyages imaginaires? Ce n'est pas très courant

Venu chasser et s'amuser me semblait bien plus réaliste, mais jouer les ingénues n'avait jamais fait de tort à personne.
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Jean-Baptiste Flitwick, le  Lun 29 Oct 2018 - 0:51

Moi en retard? Jamais de la vie ^^

Que de sourires, de minauderies, de circonvolutions autour du pot. L'accent avait l'air d'avoir fait son petit effet. Apparemment, le ridicule avait le pouvoir de plaire aux jolies blondes.

- Que ce serait plaisant. Autant que cet accent fort charmant. Par contre... désolée je n'ai jamais quitté le pays, mais pourquoi pas un pays viking après tout, leur histoire avec les anglais a toujours été liée. Quoi qu'il en soit, un point pour le massacre de ma langue maternelle et un point en moins pour le déterrement de racines. J'espère au moins que ton choix de réhydratation saura jouer en ta faveur

Le pari était risqué mais c'est le jeu des rencontres. Il faut prendre des risques en allant vers la personne, en tentant des assomptions sur la demoiselle. Aucune fille n'aime être bombardée de questions, toutefois, si le garçon en face devine, il impressionne, s'il se plante, elle aura une bonne occasion de se moquer et de regagner confiance en elle.

Ah le choix de la boisson. Toujours le moment le plus révélateur. JB était préparé depuis un bon moment à ces éventualités. Il ne fallait pas sauter sur les cocktails de base, qu'ils soient issus du monde sorcier ou dans ce cas, de l'univers moldu. Un homme qui tente de séduire en commandant un sex on the beach, c'est trop triste à voir. Toutefois lorsqu'on a un domaine de prédilection, comme le whisky dans ce cas, il est facile de faire découvrir à l'autre personne de nouvelles sensations, de nouveaux goûts. Le but étant qu'inconsciemment, cette attente de la découverte dépasse le cadre de la simple boisson et amènent les partenaires... Plus loin...


- un whisky irlandais de renom... c'est moche de brouiller les pistes, mais néanmoins bien joué je dois l'avouer. Très bon choix, du coup dis-moi, qu'est ce qu'un mignon est venu faire ici seul? Venu en quete d offrir des voyages imaginaires? Ce n'est pas très courant

Prenant le temps de lever le verre en direction de sa partenaire du soir, esquissant un sourire de satisfaction devant tant de compliments et d'appréciation de ses choix, le jeune homme laissa glisser une gorgée du liquide tourbé sur sa langue et apprécia la sensation avant de répondre.

- Écossais ma chère. Tous les whisky tourbés ne sont pas irlandais, voyons. Un sourire taquin vint tempérer le ton réprobateur de la remarque. Eh bien, je suis chercheur à mes heures et j'ai cru me rapprocher de l'objet de ma "quête" comme tu dis. Encore une fois, c'était une impasse mais je ne désespère pas. Mon père y a consacré sa vie et j'ai repris le flambeau. On dit que toute la connaissance est dans le chemin parcouru et non dans le but. Ça doit vouloir dire que je suis devenu un puits de science.

Un petit rire sarcastique ponctua la fin de sa phrase. Parfois, l'espoir était plus facile à trouver. Ses yeux se perdirent un moment sur les ondulations de sa boisson due à la fonte des glaçons puis se rivèrent à nouveau à ceux de sa compagne de table, le sourire en coin accroché comme si rien ne s'était passé.

- Enfin, un bon whisky et une belle compagnie font passer tous les échecs pour une réussite. Et toi, pourquoi es-tu là, assise seule à boire alors que je vois au moins une demi-douzaine de gars qui me fusillent du regard pour avoir été le plus rapide à me présenter?
Invité
Anonymous
Invité

Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Invité, le  Jeu 24 Jan 2019 - 21:32

RP Unique

L'université de la ville d'Oxford n'est plus à présenter. Immense bâtisse qui fait toute la réputation de la ville. Bien que je ne sois pas ici pour le simple plaisir de visiter les lieux - et pourtant, je sais très bien que ceux-ci semblent plus que magnifiques - mes yeux se laissaient petit à petit charmer par les paysages qui m'étaient offerts les uns après les autres. Une réelle connexion, presque un échange commun entre chaque endroit que je visite et mes pensées. Je me plais à vadrouiller tant dans les rues que dans les parcs, cherchant inlassablement le moindre petit indice, la petite chose qui ferait changer tout pour l'Ordre.

Je longe la Tamise, à la lisière du country parc qui se trouve dans la ville. C'est beaucoup plus calme, un peu comme un central parc en plein New York. Peut-être que le grand dadais avait décidé de se reposer au coin d'un arbre ?



1 - Bingo
2 à 10 - Please insert coin to play again
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Maître de jeu, le  Jeu 24 Jan 2019 - 21:32

Le membre 'Esbjörn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10 faces' :
Oxford - Page 5 Da_pro16
Contenu sponsorisé

Oxford - Page 5 Empty
Re: Oxford
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 5

 Oxford

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.