AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 7 sur 9
Dans le train
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor

Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Aria Morrison, le  Lun 22 Mai 2017 - 10:35

Ils l’avaient regardé tous les deux, perplexe et sceptique lorsqu’elle leur raconta l’histoire avec le choixpeau. Elle n’avait jamais assisté à cette scène pour de vrai, elle avait juste eu droit à une imitation de la part de Mered et elle la croyait. De toute façon, pourquoi lui aurait-elle menti ?
Mais d’un point de vue extérieur, elle devait avouer que cela pouvait paraitre bizarre. Elle ne fut donc pas étonnée que Cubert dise d’un ton ironique : « Un chapeau qui lit dans nos cœurs ! C’est rassurant ! »

Puis, Sid intervint et lui répondit : « Je suis d'accord avec toi Cubert ... Mais si Aria avait raison ? Et si c'était vrai ? Ça se trouve c'est un chapeau qui parle vous imaginez ? Ça serait cool ! »

Merci de me croire… ou du moins d’essayer, pensa-t-elle en lui souriant. Elle tourna la tête vers Cubert lorsque ce dernier demanda : « je pense que nous n'allons pas tarder à arriver. Vous pensez  que nous devrions enfiler nos robes de sorcier ? »

Ah oui, nos uniformes. Il a raison. Qu’est-ce qu’on fait ? On les met maintenant ? C’était une excellente question. Sid intervint : « Nous ne sommes pas tous en robe dans ce train, nous aurons sûrement le temps de nous changer une fois arrivés là-bas ! »

Il devait avoir raison. De toute façon, ils étaient trois dans ce petit compartiment. Ce ne serait pas du tout pratique de se changer ici. Il lui adressa des friandises qu’elle prit en lui remerciant. Puis, il ajouta : « J'espère que nous nous retrouverons dans la même maison. Ce serait dommage de nous séparer, alors qu'on vient de faire un bon trajet ensemble ! »

Oh oui, elle l’espérait aussi. Elle n’était pas encore arrivée à Poudlard, qu’elle avait déjà rencontré des personnes avec lesquelles le contact était très bien passé. Ce serait rigolo qu’ils se retrouvent tous dans la même maison.

- Oui, je l’espère aussi. Vous êtes sympa tous les deux.

Le train commençait à ralentir. Ils devaient être sur le point d’arriver.

- Bon, on va peut-être ramasser tout ce chantier – dit-elle en leur montrant toutes les friandises qui étaient restées étalées par terre. Elle se baissa et ramassa différentes variétés qu’elle rangea dans son sac, et les invita à faire la même chose.
Cubert Finckis
Cubert Finckis
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Cubert Finckis, le  Lun 29 Mai 2017 - 10:18

- Oui, je l'espère aussi. Vous êtes sympa tous les deux.

Cubert souriait discrètement en direction des deux jeunes autres sorcier. Mais n'ajoutât rien à le sujet, même si pour lui c'était également le cas. L'excitation se faisait sentir dans tout le train. tout les enfants attendaient certainement avec une grande impatience, de même que nos trois amis ici, l'arrivée à l'école Poudlard. Tendis que le train roulait à présent presque au pas. Cubert se leva donc et pris sa petite valise au-dessus de lui, l'ouvrit pour vérifier qu'il ne lui manquait rien. Il attrapât quelques friandises pour les glisser dedans, avec un petit sourire espiègle à l'attention d'Aria qui semblait prendre cette tâche très au sérieux. Il la refermât avec délicatesse, puis revint aux grands yeux bleus de la jeune fille. Ensuite, en se relevant il s'appuyât sur la banquette pour ne pas perdre l'équilibre , alors que le Poudlard express avait entamé son freinage dans un cri aiguë et désagréable pour les oreilles sensibles de Cubert, dont le visage arborait à présent une grimace. Une fois debout, Cubert fit pour la première fois, motivé par l'excitation de la découverte de Poudlard, un geste clairement amicale à l'attention de Sid. Après une tape sur l'omoplate de ce dernier, il ajoutât

- Les Amis, je sens que l'on va bien s'amuser

Il arborait de nouveau son sourire espiègle en regardant ses deux nouveaux compagnons, le train enfin à l'arrêt.
Sid Elreth
Sid Elreth
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Sid Elreth, le  Mer 31 Mai 2017 - 23:26

Ça y est, on venait d'arriver à destination. Depuis que j'ai rencontré ces deux jeunes sorciers, le temps c'est accéléré à une vitesse. Et voilà que le train termine sa course. Vais-je les revoir ? Si nous ne sommes pas dans la même maison, cela ne veux pas dire que je ne trouverai pas un moment pour les croiser, si ? Mélancolie... que fais - tu déjà là ? Ce n'est pas le moment de penser à ce qui est passé, on va sûrement créer des opportunités pour se revoir plus tard. Une tape sur l'épaule me fis sursauter.. Cubert ? décidément tu es plein de surprises ! me dis-je en lui souriant.

- Les Amis, je sens que l'on va bien s'amuser

- Dites... Peut importe la maison qui nous choisira, on essaye de se revoir quand même ?

Ma question avait un double sens. Caché derrière la plaisanterie se trouvait un malaise, celui de penser qu'on venait de construire une amitié pour qu’au final celle-ci s'envole d'un moment à un autre à cause de nos destins décidé par un Choixpeau.

Nous sortîmes du trains, tous insouciant de ce qui nous attendait par la suite. Qu'importe ce que la suite nous réservait, je dégustait le moment présent, en compagnie de mes deux nouveaux amis !
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Aria Morrison, le  Mar 20 Juin 2017 - 22:20

Après avoir ramassées les friandises, elle se releva et attrapa ses valises. Le train s’arrêta dans un grincement de frein aigu. Cubert leur dit «  Les Amis, je sens que l'on va bien s'amuser » puis, Sid ajouta : « Dites... Peu importe la maison qui nous choisira, on essaye de se revoir quand même ? ».

Elle les regarda et leur répondit en souriant : « oh que oui, ça va être super, je le sens ! ». Puis, regardant Sid, elle déclara : « Evidemment Sid qu’on se reverra ». Et elle le pensait sincèrement, elle espérait les revoir l’un comme l’autre, quelques soit la maison où ils iraient.
C’était le terminus. Les personnes traversaient le couloir pour se diriger vers la sortie. Aria s’avança vers le couloir, tourna la tête vers les deux garçons et leur lança avec enthousiasme : « Allez hop, c’est parti ! ». Puis, elle sortit du compartiment et suivit le mouvement. L’aventure commençait maintenant.

Fin du RP pour moi
Fergus Blake
Fergus Blake
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Fergus Blake, le  Mar 15 Aoû 2017 - 20:59

Retour de vacances

PV Lorelaï Peony


Ah, les vacances de noël sont enfin terminées! J'ai si hâte de rentrer à l'école. Je n'en peux plus de devoir rencontrer chaque membre de ma famille à noël, de me tenir droit et de leur parler des succès que j'ai dans mes études, avant de les entendre dire qu'ils ont fait mieux et que je devrais prendre tout cela plus au sérieux, parce que quelque chose d'important est en jeu : L'honneur des Blake. Si seulement ils savaient. Si seulement ils n'avaient qu'une minuscule idée de mes sentiments par rapport à notre honneur, notre image. Je suis probablement le seul membre de cette famille depuis des siècles qui a un caractère un tant soit peu différent des autres, et qui ne recherche qu'à être heureux, qui n'aime pas penser à redresser ses épaules, ou encore qui n'éprouve aucun plaisir à raconter son talent et son succès. Mais bon, tout ça, c'est terminé. Aujourd'hui, je monte dans le train et je retourne au château.

En arrivant à la gare, je ne perdit pas de temps avant de passer à la plateforme neuf et trois-quarts. Ne connaissant pas grand chose au monde des Moldus, je préfère nettement me trouver du côté des sorciers. Une fois passé, je suis allé porter mes bagages dans le wagon prévu à cet effet, puis je suis monté. Je n'étais pas arrivé très tôt et la plupart des compartiments du trains étaient déjà pleins, occupés par des jeunes et des moins jeunes, qui étaient pour la plupart très heureux de revoir leurs amis. Certain semblaient vouloir rester en vacances, tandis que d'autres, comme moi, étaient heureux de retourner à Poudlard. Plus qu'heureux, j'étais libéré. À Poudlard, mes chaînes se brisent et je peux enfin être moi-même.

Arrivé vers le fond, je vis un compartiment vide. J'y entrai, fermant la porte à moitié. Je ne suis pas contre l'idée que quelqu'un se joigne à moi, au contraire même, mais je ne voudrais pas qu'un groupe d'amis vienne, m'ignore, et me donne mal à la tête. Je sortis ma baguette de ma poche, pratiquant quelques légers sortilèges dont j'avais lu la formule durant les vacances. Je posai ma baguette sur ma cicatrice près de l'oeil gauche. Je fermai les yeux, me concentrant grandement, afin de ne pas rater le sort. Aelusionem! Je pris un petit miroir que j'avais dans ma poche, et regardai ; je n'avais plus la cicatrice. Parfait! Ça fonctionne. Puis, je jetai un oeil dehors. Le train commençait à avancer, mais beaucoup de gens parcouraient encore les wagons à la recherche d'un compartiment avec de la place. J'ouvris un peu plus ma porte, puis regardai de nouveaux à travers la vitre, qui commençait à se givrer. L'extérieur était froid, beaucoup de neige tombait. Ça ressemblait presqu'à une tempête! Je levai ma baguette. Calda.

Une légère lumière au teint jaune-orangée apparut du bout de ma baguette et vers la fenêtre, pendant un instant. Puis, la lumière disparut et le givre sur la fenêtre commença à s'en aller, révélant une magnifique vue d'un paysage blanc, qui reflète les rayons argentés du soleil hivernal à travers chaque flocon qui tombe. Même si je n'aime pas spécialement le froid ou l'hiver en général, cette vue m'a quand même épaté. Je ne suis pas spécialement poétique dans l'âme, mais la vue d'un paysage comme ça me fait toujours me dire que la magie, ce n'est pas que ce qui sort de nos baguettes. Les étoiles, la neige... Les reflets du soleil et de la lune, c'est un petit brin de magie dont chaque humain, sorcier ou moldu, peut profiter. N'est-ce pas magnifique? Selon moi, oui. Soudain, j'entendis quelque chose, un léger son provenant d'où la porte se trouvais.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Lorelaï Peony, le  Mar 15 Aoû 2017 - 22:13

[RP avec Fergus Blake, LA accordé]

La période de Noël était déjà terminée, il était temps de retourner à Poudlard. Lorelaï détestait quitter son père et sa grand-mère, surtout pour un monde qui ne lui appartenait pas.

Les fêtes s'étaient délicieusement passées, littéralement. La grand-mère de la jeune femme avait excellé encore une fois lors du repas de réveillon. Quant à son père, il avait décoré la maison de fleurs d'hiver, toutes plus belles les unes que les autres. Seule l'absence de son grand-père avait été difficile pour Lorelaï. C'était la première fois que la famille fêtait Noël sans lui. Son absence avait marqué chaque instant de ses vacances. Personne n'était venu l’accueillir à la gare, son père étant trop occupé et sa grand-mère trop fragile. Il n'y avait pas eu de longues balades autour de la Cathédrale ni de déjeuner dans le centre. Elle était restée dans la boutique de son père a emballer des fleurs et des petits sapins pour les clients.

Néanmoins, être à Manchester durant l'hiver était l'un des plus grands plaisir de Lorelaï. Profiter des lumières de la ville, des animations de rue, du vent glacé et humide sur son visage. Elle avait beaucoup marché durant ces deux semaines, elle avait aussi observé la vie moldue. Cette vie qui lui paraissait tellement plus authentique.

Le jour du départ, elle avait dit au revoir à son père et était passé rapidement chez sa grand-mère pour un petit-déjeuner avant d'aller de prendre son bus pour Londres. Elle avait déposé son casque sur ses oreilles et attrapé son livre. La tête dans son bouquin, les oreilles pleines de musique, le trajet se passa se difficultés. Elle arriva finalement devant la voie 9 3/4. Elle traversa le mur et souffla, c'était bien ce à quoi elle s'attendait.

Les enfants courraient partout, les parents pleuraient un peu, les plus grands étaient déjà dans le train. Elle augmenta le son de son casque et monta dans le train, se concentrant un peu plus sur son livre. Elle avançait sans vraiment chercher de place jusqu'à s’apercevoir qu'elle était presque arrivée au dernier wagon. Elle tourna la tête à la recherche d'une place libre et aperçut une porte entrouverte. Le compartiment s'illuminait à intervalle irrégulier. Intriguée, Lorelaï s'avança. Elle regarda à travers la vitre. Un Gryffondor était assis et s’entraînait à jeter des sorts. Décidément, ces étudiants étaient bien trop studieux. En tous cas, s'il était occupé peut-être qu'il ne l'a dérangerait pas. Elle poussa la porte.


- Je peux?
Fergus Blake
Fergus Blake
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Fergus Blake, le  Mar 15 Aoû 2017 - 23:00

C'était une fille de mon âge, qui se tenait au niveau de la porte, attendant avant d'entrer.

- Je peux?

Je lui montrai un sincère sourire, rangeant ma baguette dans ma poche. Avait-elle eu connaissance des sorts que j'avais lancé? Peu importe, je n'ai rien fait de grave après tout! Je l'avais déjà vue, mais c'est tout ce que je savais sur elle. Je ne connaissais ni sa maison, ni son nom, et c'était la première fois que je la voyais d'assez près pour apercevoir la couleur de ses yeux. Leur couleur était assez singulière ; ils étaient gris, mais le reflet du soleil passant par la fenêtre les rendaient argentés. Magnifique! Comment ai-je pu ne jamais remarquer ces yeux? Comment peut-on passer à côté? D'un autre côté, je n'observe pas les yeux, ni les autres traits, d'ailleurs, de n'importe quel sorcier que je croise à l'école.

- Si, bien sûr!

Elle n'avait pas l'air du genre à faire trop de bruit et me donner une migraine avant d'arriver, et c'est donc avec plaisir que je me levai, la laissant entrer avant de fermer la porte. Je crois bien que, de toute façon, la plupart des élèves doivent déjà avoir trouvé un endroit, et je ne souhaite pas non plus accueillir l'école au complet. Je me suis donc assis à nouveau, à la même place qu'avant. J'étais face à elle, et au début, j'ai préféré garder le silence. Après tout, elle n'était que venu ici parce qu'il n'avait plus de place... Enfin, je crois! À chaque année, c'est la même chose, les gens viennent parce que les autres compartiments sont remplis! Enfin, elle n'a pas vraiment dit que c'était plein... D'habitude, les gens s'empressent de le dire pour ne pas avoir l'air curieux, ou pour je ne sais qu'elle raison... Curieux. J'en vins à me demander pourquoi mon compartiment. Non pas que ça me déplaisait d'avoir un peu de compagnie. Je levai les yeux à nouveau vers elle.

- Comment t'appelles-tu? Et tu n'es pas de Gryffondor, je crois... Tu es dans quelle maison?

Je lui souris à nouveau. J'aime sourire aux autres, histoire de leur montrer mon ouverture aux autres et mon amitié. Un sourire, c'est magique. C'est comme une formule qui inspire la confiance chez celui à qui il est adressé! Je profitai de l'occasion pour étudier un peu plus son visage. Ses yeux allaient bien avec sa peau pâle, lisse, et ses cheveux cendrés qui entouraient son visage. Ses lèvres rouges provoquaient un joli contraste avec le reste, ajoutant un peu de chaleur à ce visage, qui semblait plutôt doux. Je me perdis dans cette étude aguerrie de son visage, attendant sa réponse.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Lorelaï Peony, le  Mer 16 Aoû 2017 - 0:10

Le jeune homme lui lança un grand sourire et s'avança vers elle pour lui ouvrir la porte. Avec sa valise c'était plus facile. Lorelaï entra et s'installa. Elle rangea sa valise au-dessus d'elle et s'assit en face du jeune homme.

- Comment t'appelles-tu? Et tu n'es pas de Gryffondor, je crois... Tu es dans quelle maison?


Aïe, c'était un bavard finalement. Lorelaï enleva ses écouteurs qui posaient maintenant autour de son coup. Elle scruta son visage quelques instants. Qui était cet homme qui voulait en savoir plus sur elle? Ses yeux attirèrent son attention directement. Quelle étrange couleur. La teinte semblait passer du brun au vert sans que la jeune sorcière ne comprenne pourquoi. C'est cette énigme qui la décida à répondre à sa question. Lorelaï appréciait généralement de parler avec des personnes qui avaient de beaux yeux. C'était le parfait prétexte pour se plonger dedans sans avoir l'air d'une folle. Or, ces yeux, en plus de leur couleur, exprimaient quelque chose d'étranger à la jeune femme. Tout en réfléchissant, elle se présenta.

- Non en effet, je suis à Serdaigle. Je m'appelle Lorelaï, on s'est déjà vu je pense. Tu t’entraînais à jeter des sorts?

Lorelaï avait enfin compris ce qu'elle voyait chez lui: il était fier. Un sentiment qui lui était étranger. Mais il avait autre chose. Elle ressentait une certaine sensibilité, quelque chose de différent. Cette fierté n'était pas la même qu'arboraient les Serpentard. Finalement, le voyage serait peut-être intéressant.
Fergus Blake
Fergus Blake
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Fergus Blake, le  Mer 16 Aoû 2017 - 0:31

C'était assez spécial. Là où, au début, elle n'avait pas trop l'air à vouloir me parler, c'est lorsqu'elle m'a regardé qu'elle s'est décidée. Les deux nous regardions mutuellement les yeux dans les yeux. Ça devait être contrastant, chacun de nous avions des yeux aux teintes spéciales mais nettement différents. Là où les siens étaient gris argentés, les miens étaient, je présume, à quelque part entre le vert et le brun, probablement plus près du vert à cause de la lumière assez forte qui passait par la fenêtre.

- Non en effet, je suis à Serdaigle. Je m'appelle Lorelaï, on s'est déjà vu je pense.

Je fut sortis de ma contemplation par cette phrase, avec un tout léger sursaut. J'avais presque oublié la question que je lui avait posé auparavant. Une Serdaigle, donc. Intéressant! Je l'imagine très bien dans l'uniforme aux revers bleus, ça doit aller bien avec ses yeux. Elle dis m'avoir déjà vu, et ça confirme ce que je croyais. Nous nous sommes déjà croisés dans l'école. Hors, j'ai croisé des tas d'élèves là-bas, et ce n'est pas non plus ce qui forge le lien le plus fort entre deux inconnus.

- Tu t’entraînais à jeter des sorts?

Ah! C'est peut-être pour ça qu'elle est entrée dans mon compartiment. La lumière de mes sorts a du attirer son attention. Avant de répondre, je regardai instinctivement la fenêtre sur laquelle j'avais jeté un sort, frottant l'endroit où ma cicatrice aurait dû se trouver.

- Oui! On ne voyait rien à travers la fenêtre, j'ai donc un peu monté sa température pour enlever le givre...

Je n'ai rien dit sur ma cicatrice. À quoi bon? De toute façon, personne ne la remarque lorsqu'elle est là, et je ne suis pas là pour me vanter de ma connaissance d'un sort qui camoufle une cicatrice pour un peu de temps.

- Mon nom est Fergus Blake... Utilises juste Fergus, c'est bien assez.

Je lui souris. Elle était très jolie, et portait son dos et ses épaules très droite. Mes parents auraient probablement aimé l'avoir à ma place, eux qui tiennent tant à ce que je me tienne bien! Je cessai de porter attention à ses yeux, découvrant encore quelques détails de son visage, et de sa personne en entier. Elle n'était ni trop grande, ni trop petite. Elle n'avait pas grand chose qui n'allais pas, à mon avis. Je sentis mes joues rougir, mais comme je n'ai pas une peau qui rougis, je savais que je ne me ferais pas découvrir. Enfin, j'espère.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Lorelaï Peony, le  Mer 16 Aoû 2017 - 0:52


- Oui! On ne voyait rien à travers la fenêtre, j'ai donc un peu monté sa température pour enlever le givre...

Lorelaï regarda par la fenêtre, la vue était exceptionnelle. Comment se lasser de l'Ecosse sous la neige? Le train allait à toutes vitesses, le paysage défilait calmement, ralentit par l'hiver qui fige tout en sa présence. Lorelaï posa sa main sur la vitre. Quel plaisir de sentir la fraîcheur de la vitre sur sa main chaude.

- Tu as bien fait, la vue est magnifique. Lui dit-elle en se tourna vers lui.

- Mon nom est Fergus Blake... Utilises juste Fergus, c'est bien assez.


Le jeune homme se touchait l'oeil, comme à la recherche de quelque chose.

- Blake comme la famille de sang-purs? Cette idée la rebutait un peu, elle avait entendu parlé de cette famille qui insistait pour préserver leur lignée des moldus.

C'était peut-être pour ça qu'elle avait senti de la fierté en le regardant? Pourtant il n'était pas à Serpentard, ce qui indiquait qu'il y avait une chance de trouver autre chose chez lui que de l'orgueil.
Fergus Blake
Fergus Blake
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Fergus Blake, le  Mer 16 Aoû 2017 - 2:23

Alors qu'elle jetait un oeil à travers la fenêtre, un sourire apparut sur mon visage. Elle semblait vraiment aimer, et rien n'aurait pu me rendre plus fier en ce moment même. Elle posa sa main sur la vitre et j'admirais le mouvement de ses yeux qui regardaient le magnifique paysage. Se tournant vers moi, me faisant détourner le regard de peur qu'elle remarque que je l'observais autant. Une fois de plus, je sentais cette chaleur dans mes joues, et j'espérais fortement ne pas rougir du tout.

- Tu as bien fait, la vue est magnifique.

Puis, elle sembla avoir un léger recul.

- Blake comme la famille de sang-purs?

Mer**... Je connais bien les idées que les gens se font de ma familles, et ils ont généralement raisons de se faire des idées sur eux. Son regard semblait tout de suite un peu plus distant... Mais comment montrer à quelqu'un qui ne me connais pas que je suis si différent de ma famille? Je n'aurais pas du préciser. J'aurais seulement du dire que je m'appelle Fergus... Soupirant, je détournai le regard.

- Oui.. Comme la famille de sang-purs. Mais comme je te l'ai dis, utilises simplement Fergus... Je ne suis pas comme mes parents, ou le reste de ma famille. Je n'ai absolument aucune fierté en ce qui concerne ma famille.

Non. Ma fierté, je la tiens d'ailleurs. De moi-même, de qui je suis. Mon nom de famille est comme une tâche sur mon Prénom, qui, heureusement, n'est pas celui de quelqu'un d'autre dans mon arbre généalogique. C'est le miens. Jetant un oeil dehors, je remarquai que le givre commençait lentement à reprendre sa place sur la vitre. Rapidement, la situation était passée d'une nouvelle rencontre intéressante à.. ça. J'espérais fortement qu'elle verrait que je dis la vérité.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Lorelaï Peony, le  Mer 16 Aoû 2017 - 10:00

Apparemment la question de Lorelaï le mit mal à l'aise. Ça ne devait pas être la première fois qu'il devait avoir l'impression d'être catégorisé pour son nom.

- Et tu ne risques pas d'être renié de ta famille pour avoir accepté qu'une née-moldue s’asseye dans le même compartiment que toi? demanda-t-elle afin de détendre l'atmosphère.

Cette question lui donna une idée. Si la famille de Fergus était de sang pur, il devait connaître la famille de sa mère. Peut-être qu'elle pourrait en savoir plus via ce jeune homme? Néanmoins, il n'avait pas l'air d'être particulièrement attaché à son nom ni d'avoir envie de parler de sa famille. Ce serait d'ailleurs d'autant compliqué d'aborder le sujet que, jusqu'à présent, personne ne savait que la mère de Lorelaï était de sang pur. Elle n'en était même pas sûre elle-même.

- J'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours de s'appeler Blake. C'est parfois plus simple d'avoir un nom que personne ne connait, on a moins de choses à prouver peut-être?

Lorelaï pensait qu'au moins Fergus avait la chance de connaître ses racines, même si elles ne lui plaisaient pas ou qu'elles étaient lourdes à porter. Elle, en revanche, doutait toujours de tous ce qu'on lui disait depuis qu'elle avait appris pour sa mère. Elle remettait chaque information en question, chaque attitude, chaque rencontre. Qui savait pour elle? Qui lui avait menti? Qui était sincère? Dans une école aussi grande que Poudlard, elle ne doutait pas qu'elle pourrait en apprendre plus. Sa mère avait d'ailleurs certainement intégré l'école dans son temps.

Lorelaï se demandait dans quelle maison aurait bien pu être sa mère. Elle ne l'avait pas assez connue pour connaître son caractère, mais elle se souvenait d'une grande douceur, d'un calme profond. Elle pensait à Poufsouffle peut-être. Ou bien Serpentard? Elle était d'une famille apparemment puissante après tout? Ou Serdaigle, comme sa fille? Lorelaï ne s'était jamais sentie Serdaigle, peut-être qu'elle avait atterrie là à cause de sa mère? Elle se souvenait de ce que le choixpeau lui avait dit le jour de sa répartition quand elle fut interrompue par la réponse du jeune sorcier.
Fergus Blake
Fergus Blake
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Fergus Blake, le  Mer 16 Aoû 2017 - 16:15

- Et tu ne risques pas d'être renié de ta famille pour avoir accepté qu'une née-moldue s’asseye dans le même compartiment que toi?

Cette question me surprit. Cependant, en voyant son expression, je vis qu'elle avait dit cela plus pour détendre l'atmosphère, pour alléger la situation. Je me contentai de lui sourire. Bien sûr que non, ils ne me renieraient pas. Pas mes parents, en tout cas. Mes grands-parents, c'est autre chose, par contre. Je l'observai un court instant, essayant de trouver ce à quoi elle pensait - car oui, c'était clair qu'elle pensait à quelque chose. Malheureusement, je ne saurais dire quoi. Elle sembla soudain se raviser, puis s'adressa à moi à nouveau.

- J'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours de s'appeler Blake. C'est parfois plus simple d'avoir un nom que personne ne connait, on a moins de choses à prouver peut-être?

Cette remarque me fit sourire. Peut-être bien qu'elle avait raison. Probablement, après tout. Il est vrai que j'ai beaucoup d'attentes de ma famille sur les épaules, et que je ne peux me contenter d'être simplement bon dans la magie. Il faut que je fasse mieux que les autres, que je fasse honneur... Oui, c'est certain que ça apporte son lot de problème, mais je n'oserais pas affirmer que ma situation est pire qu'une autre. Je ne connais pas la vie des autres et je me doute que chaque personne a son lot de problèmes. Cette fille devant moi, Lorelaï, elle a certainement ses problèmes. Jetant un oeil sur elle, je remarquai qu'elle semblait quelque peu perdu dans ses pensées. Peut-être pense-t-elle en ce moment même à ses problèmes. L'idée me vint d'aborder le sujet, me je me ravisai. Non, c'est trop facile, et je ne voir pas l'intérêt. Essayons de passer un bon moment, à la place.

- Probablement... Mais tu sais, ce n'est pas non plus l'enfer sur terre! Je me contente de ne pas leur parler de mes succès... À part dans mes notes, mes parents sont un peu dans le néant face à ce que je fais à Poudlard.

En effet, je ne leur parle pas beaucoup de ma vie à l'école. Ils pensent probablement que c'est parce que je fais des bêtises... Peu importe. Qu'ils pensent ce qu'ils veulent, ce n'est plus mon problème. Ça ne l'a jamais été. Cherchant un autre sujet de discussion, je parcourais chaque objet, chaque détail dans ce minuscule compartiment qui semblait rétrécir, se refermer sur nous. En ce moment même, j'avais du mal à ne pas penser à ma famille. Même à un moment comme celui-ci, si banal, je ne peux même pas avoir une rencontre ordinaire avec une jolie jeune femme de mon âge comme Lorelaï. Ma famille vient toujours envenimer la situation.

- Changeons de sujet, s'il te plaît... Je n'aime pas parler de ma famille, et je n'ai rien d'intéressant à dire sur eux, de toute façon...

J'hésitai un peu. Je ne voulais pas clore notre discussion pour autant. Je devais trouver un sujet de conversation... Quelque chose de normal... Allez Fergus, c'est pas si compliqué!

- Sinon, parles-moi plus de toi. Je t'ai souvent croisée à Poudlard, mais je ne sais rien de toi! Qu'aimes-tu faire, dans tes temps libre?

Je lui souris. Amicalement.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Lorelaï Peony, le  Mer 16 Aoû 2017 - 16:43

Elle fut contente de le voir sourire. Elle avait réussi à détendre un peu l'ambiance. Le but n'était pas non plus de le gêner même si elle aurait aimé en savoir plus sur sa famille. De plus, les parents de Fergus n'avait pas l'air très sympathiques d'après ses dires. Il était clair qu'il voulait changer de conversation.

Lorelaï ne lui en voulait pas, qui a envie que l'on s'intéresse à lui seulement pour les acquis de sa famille?

Fergus semblait chercher quelque chose dans le wagon. Lorelaï regarda également autour d'elle, il n'y avait pas grand chose hormis leurs valises et le livre de la jeune sorcière. Il finit par l'interroger sur ses occupations. Décidément, il était bien curieux. Elle pensa qu'elle n'avait rien à dire, c'était elle qui avait commencé avec ses questions sur la famille Blake. Bonne joueuse elle lui répondit.

- Ce que j'aime faire sur mon temps libre? Je lis beaucoup, dit-elle, jetant un regard sur son livre. Pour le moment je lis "Veronika décide de mourir" qui pour moi est une apologie de la folie. L'auteur explique que pour ne pas devenir fou, on doit pouvoir accueillir un grain de folie dans nos vies. C'est quelque chose qui me parle ces derniers temps..

Lorelaï se dit que le jeune homme allait vite s'ennuyer s'il s'intéressait à ses occupations. Elle n'avait jamais été intéressée par grand chose. Elle n'était passionnée par rien, si ce n'est pas l'idée de lire le plus de livres possible. Elle avait également la fâcheuse tendance à écouter en boucle les mêmes musiques, inlassablement, sans jamais en découvrir de nouvelles. Cette idée la stressa tout d'un coup, ça lui rappelait qu'elle ne savait toujours pas ce qu'elle ferait une fois sa dernière année à Poudlard écoulée. Retournerait-elle à Manchester pour vivre comme une moldue? Après tout, la vie de sorcière n'avait pas l'air plus excitante que ça.

- De toutes façons la vie est imprévisible...

Se reprenant soudainement, elle demanda à son tour:


- Et toi? Qu'est-ce que tu fais sur ton temps libre?


Dernière édition par Lorelaï Peony le Mer 16 Aoû 2017 - 18:28, édité 1 fois
Fergus Blake
Fergus Blake
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Fergus Blake, le  Mer 16 Aoû 2017 - 17:45

- Ce que j'aime faire sur mon temps libre? Je lis beaucoup.

Elle posa son regard sur le livre qu'elle avait avec elle, et je fis la même chose. Veronika décide de mourir. Un titre assez intéressant, surprenant, même. La couverture simple est plutôt froide ; un fond blanc et une écriture bleu. On y voit des oiseaux noirs, perchés sur un fil, tandis qu'un seul est en plein envol. Décidément, cette fille a quelque chose avec les teintes de blancs, gris et bleus. Le sait-elle? Moi, ça me saute aux yeux. C'est étonnant, et drôle. Moi, qui ai les yeux verts, les cheveux bruns, la peau ni trop pâle, ni trop foncée, et qui ai toujours préféré me vêtir de noir, de rouge, ou des uniformes de ma maison, qui sont rouges et ors, je n'ai jamais affectionné l'une ou l'autre des trois teintes qui me sautent aux yeux chez cette fille. Pourtant, depuis qu'elle est arrivée, je ne cesse d'observer et d'admirer cette palette, qui ne va que trop bien avec le paysage hivernal, qui est toujours quelque peu concevable derrière le givre qui reprend possession des fenêtres.

- Pour le moment je lis "Veronika décide de mourir" qui pour moi est une apologie de la folie. L'auteur explique que pour ne pas devenir fou, on doit pouvoir accueillir un grain de folie dans nos vies. C'est quelque chose qui me parle ces derniers temps..

Je sursautai presque, une fois de plus. Décidément, avec elle, j'ai le don de perdre toute concentration et toute notion du temps. J'ai toujours été observateur, mais je me surprend moi-même, aujourd'hui. Pour ne pas devenir fou, on doit accueillir un grain de folie dans nos vies... Intéressant, vraiment. D'ailleurs, ça me parle et ça fait un certain sens dans ma tête. Je me rappelle avoir déjà lu un truc sur les moldus. Pour ne pas tomber malades, ils reçoivent des vaccins, qui contiennent, à petite dose, la maladie qu'ils empêchent d'avoir. Enfin, un truc comme ça. C'est probablement le fait d'accepter une part de folie qui nous pousse à la comprendre et à ne pas, plus tard, trop tard, la laisser nous submerger. Enfin, je n'ai pas lu le livre et je ne sais donc pas trop de quoi je parle.

- De toutes façons la vie est imprévisible...

Je me demandais si cette phrase s'adressait à moi, ou si plutôt elle s'adressait à elle meme. Peut-être à elle, puisqu'elle se ravisa rapidement.

- Et toi? Qu'est-ce que tu fais sur ton temps libre?

Moi? Qu'est-ce que je fais? J'ai toujours un peu de difficulté à répondre à ça... Je fais des tas de trucs, mais je n'ai pas de passion, je n'ai pas d'occupations constante qui me prend mes temps libres... Et c'est ce que j'aime, d'ailleurs! Je peux parfois passer des heures à lire à la bibliothèque. Je peux m'entraîner à lancer des sorts, voir des amis, allez prendre l'air et observer la nature. Parfois, même, je me surprend à écrire des textes, courts ou longs, sur tout et rien. Des poèmes, même, lorsque je me sens un peu fou. Fou. Drôle de manière de retourner à ce sujet. Décidément, cette idée dont elle m'a parlé attire mon attention!

- C'est difficile à dire... Je fais ce dont j'ai envie quand j'ai du temps! Je sors, prendre l'air, ou je lis. J'aime beaucoup observer et apprendre, je suis très curieux! Parfois, je passe du temps avec quelques amis...

Ne voulant pas m'éterniser sur moi, ma vie, mes habitudes et mes passions, je coupai ma phrase avant de trop en dire. Je n'aime pas avoir l'impression de trop parler de moi.

- Tu sais, ça pourrait être intéressant de se revoir à l'école! Ce serait dommage que seul ce train soit témoin de conversations de ce genre!
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Lorelaï Peony, le  Mer 16 Aoû 2017 - 20:50

Elle regardait toujours défiler le paysage qui changeait doucement. Ils n'allaient pas tarder à arriver à Poudlard. Lorelaï fut étonnée qu'ils n'aient pas été dérangés. En général le train est bondé au retour des vacances de Noël. Tant mieux, elle avait passé un bon moment en compagnie de ce Fergus.

- Je sors, prendre l'air, ou je lis. Lui répondit-il.

Elle n'écouta pas la fin de sa phrase. Plongée dans ses yeux bruns aux reflets verts, intriguée, elle imaginait quel genre de livre le Gryffondor pouvait apprécier. Aventure? Pourquoi pas. Il était chez les rouges après tout. Amour? Mh... Plus compliqué, rares sont les hommes qui admettent aimer les romances. Histoire peut-être, il avait l'air d'essayer de savoir tout sur tout, ce serait possible. Fantastique? Autant le lui demander se décida-t-elle.

Sans porter attention à sa dernière question, Lorelaï l'interrogea sur ce qu'il lisait. Peut-être un peu brutalement d'ailleurs. Elle espérait ne pas avoir été trop brusque, il lui arrivait d'avoir vite l'air étrange ce qui éloignait généralement les gens. Pour compenser, elle lui sourit grandement.
Contenu sponsorisé

Dans le train - Page 7 Empty
Re: Dans le train
Contenu sponsorisé, le  

Page 7 sur 9

 Dans le train

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.