AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 2 sur 6
Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Jade Wilder, Mer 23 Sep 2015, 01:47


Littéralement captivée par les différents objets posés sur le bureau du professeur, Jade en oubliait un peu tout ce qu'il se passait autour. Ce qui l'intriguait le plus ? La cage, bien évidemment. On ne se refait pas. M'enfin, c'était surtout étrange qu'aucun bruit ne s'échappe de là quand même.. Qu'est-ce qu'il y avait là-dedans ? Ça avait le don de pousser sa curiosité et tous ceux qui connaissaient un minimum l'Italienne savaient à quel point elle pouvait être curieuse. Et puis ce parchemin, que renfermait-il comme secret ? Quel sortilège allait être exposé ce jour là ? S'en sortirait-elle ? Trop de questions. Alors que le regard ambré déviait de nouveau vers le parchemin, Jade réalisa que les loups n'étaient pas présents. Oh non.. Une moue presque boudeuse fit son apparition sur les lèvres féminines, elle aurait bien aimé les revoir ces fameux loups. Elle aimait les loups. Elle aimait les bêtes, de toute façon, il y avait très peu d'animaux que Jade n'aimait pas. Mais ces loups là, c'était les premiers qu'elle avait pu approcher d'aussi près. Elle en avait caressé un au début du cours précédent. C'était peut-être d'ailleurs un des facteurs qui avait poussé Jade à apprécier ce cours plus que ce qu'elle pensait de base. Bon, pas que, mais ça y avait contribué, sans aucun doute.

Perdue dans ses pensées, Jade s'intéressait un peu moins aux fioles qu'au reste. Pourtant, c'était tout aussi étrange, en tout cas elle ne savait pas du tout à quoi ça allait bien pouvoir servir pour le cours. Si elle restait sur sa théorie première, il n'y avait pas de logique. Ou alors, elle ne la trouvait pas, cette logique. Dans les deux cas, elle se disait que sa proposition n'était pas la bonne, mais au moins elle aurait essayé. Plus que la dernière fois, toujours.

- Salut ... Euh ... Je peux m'asseoir avec toi ?

Soudain, les petites pensées rose bonbon de la Poufsouffle se dissipèrent. Quelqu'un lui avait parlé hein, elle n'avait pas rêvé ? Tournant le visage vers la responsable, un fin sourire apparut sur les lèvres de l'Italienne. Une petite fille était là, à se balancer d'avant en arrière comme si Jade allait la manger. Elle était mignonne, première constatation. Enfin quand Jade dit mignonne, c'est vraiment mignonne. En fait la blonde avait surtout parlé à des adolescents de son âge, pas à des.. première année, sans doute. Elle devait être première année. Elle semblait jeune. D'ailleurs, elle ressemblait à Jasmine. Bon, sa petite soeur était encore trop petite, mais les cheveux blonds faisaient que. Outch, sa famille lui manquait un chouilla trop visiblement. Se reprenant et se forçant à ne pas lâcher un "Aaaaah, t'es trop meugnonne", Jade agrandit légèrement son sourire.

- Bien sûr ! Siedi.. Hm.. Assied-toi.


Qui était-elle pour refuser de toute façon ? Et puis franchement, qui serait assez méchant pour refuser une place à une petite fille ? Encore mieux, qui serait assez bête pour penser qu'une place lui appartient ? Voilà, ça c'était ses pensées à elle, au quotidien. L'espace de quelques secondes, Jade prit le temps de se remémorer l'arrivée de la Poufsouffle. Elle avait forcément dit son nom puisqu'elle n'était pas là au dernier cour. Allez Jade, mémoire, mémoire. Ah oui !

- Marjory ? C'est ça ?

Elle en était quasi sûre, mais bon, sa mémoire était défaillante lorsqu'elle se perdait dans ses pensées. Étrange quand on sait que la blonde a une excellente mémoire, plus particulièrement une mémoire auditive hors du commun. En général lorsqu'elle entendait quelque chose, elle le retenait facilement. Sauf quand elle pensait à autre chose. Une autre jeune fille, un peu plus âgée cette fois et qui faisait partie de Serdaigle, vint s'asseoir elle aussi à côté d'elle. Normalement, Jade n'aurait pas forcément apprécié, n'aimant pas particulièrement être trop entourée, mais là elle s'en fichait. Fichue bonne humeur, le retour.. Un nouveau sourire s'afficha d'ailleurs sur ses lèvres.

- Bonjour !


Rhaaa non mais elle avait finit de faire la causette ? D'ailleurs, une question brûlait les lèvres de l'Italienne et avant même qu'elle ait pu se retenir, les mots s'échappèrent d'eux-même tandis qu'elle se tournait légèrement vers le professeur.

- Professeur ? Aube et Crépuscule non ve.. euh.. ne.. seront pas là..?

Eh bah voilà, ça y est, elle l'avait demandé. Non mais on rêve. Jade était pourtant quelqu'un de très timide, qui ne parlait pas beaucoup sans qu'il y ait une véritable utilité à ses paroles. Là, il n'y avait pas de réelle utilité, à part celle de répondre à ses souhaits. Pinçant ses lèvres, l'adolescente vira rapidement au rouge tomate. Vooooilà, ça c'était la Jade d'à peu près tous les jours. Saleté de bonne humeur !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Ulysse Daiklan, Jeu 24 Sep 2015, 23:36


Habillé, réveillé. Cravate mise, affaires rangées. Chaussures lacées, cheveux coiffés, corps lavé, dents brossées. Parchemins pris, encre dans la sacoche. Lit non fait. Quelle heure était-il ? Il regardât sa montre. L’heure de descendre visiblement.
Sac en main, Linwë était déjà partis pour un cours dont Zoran ne savait rien. Il allât déjeuner. Œuf fris, bacon grillé. Tête dans les pensées. Les cours de métamorphose… Beaucoup de choses se bousculaient dans la tête de l’enfant. Encore un cours ou une majorité serait plus âgée que lui. Tant pis.
Il avalât ce qu’il y avait dans son assiette et se levât sans plus de cérémonie. Toujours avec sa mèche coiffée, sa tête haute et son dos droit. Semblant regarder de haut les autres alors qu’il tentait simplement de bien se tenir. Ce matin, il sentait qu’il allait dire n’importe quoi. Il avait entendu que les cours de Mr Evans laissaient place à toute l’imagination qu’il souhaitait. Mais il n’aimait pas perdre pied avec la réalité, il y avait donc pensé toute la nuit. C’est donc naturellement que vers 2h du matin, il décidât de partitionner son esprit en une partie réelle et une partie imaginaire. Au pire il passerait pour un autiste, mais ça, il avait eu l’habitude.
Il arrivât devant la salle, toquât et entrât. Plusieurs personnes étaient là. Des plus âgés, comme prévus. Il y avait aussi le Gryffond blond accompagné d’une Serdaigle. Depuis sa rencontre avec Alexy, Zoran avait appris à regarder les accoutrements pour deviner les maisons. Il jetât un vague regard à la ronde et regardât le professeur, assis sur une fenêtre.

« Bonjour monsieur. »

En voyant son bureau, qui se trouvait entre eux,  Zoran fronçât les sourcils. Une cage camouflée et un truc avec des fioles. Le genre de choses inutiles sur un bureau en somme. Surtout que dans la cage il n’y avait aucun bruit.  Et le professeur était placé de façon à ce que n’importe quel élève rentrant pouvait voir le bureau en voyant le professeur. Puis pourquoi tout mettre coté porte et avoir dégagé un peu l’espace ? C’était bizarre. Ensuite le jeune brun vit le tableau. Il lut rapidement l’inscription.

« Je m’appelle Zoran Andaraniel et je suis en premier année. »

Il réfléchit. Un parchemin c’était évident. Mais vraiment ? Pourquoi ? La métamorphose.. ça devait être autre chose. Comme les maths, quand c’est simple c’est compliqué. Il regardât le professeur en fronçant les sourcils comme pour lui dire ‘’tu me prend pour un c*n ou ?...’’ puis il rougit à sa pensée et baissât les yeux. Sur le bureau. Sur la cage. Sur les fioles. Une théorie émergeât dans son esprit, complètement dingue, mais tout ce qui était là pouvait ne pas être vrai. Puis une cage silencieuse, peut-être vide. Il reprit la parole avec une voix incertaine mais toujours la politesse que son père lui avait inculqué.

« Si nous sommes dans le rationnel, et donc dans le constat réel monsieur, ceci est un parchemin. Mais nous sommes dans une école de magie.  Mais dans mon imagination, votre parchemin c’est l’animal qui est supposé être là-dedans. »

Il pointât la cage du doigt en rougissant. Mais il lui manquait un élément. Si Mr Evans avait laissé trois objets en évidence, ce n’était certainement pas pour en utiliser deux.

« Et les fioles doivent servir à le nourrir sous forme de feuille. Parce que si c’est vraiment un animal, il doit quand même avoir faim non ?.. »

Il rougit. Baissât la tête et allât s’assoir dans une place vide près du mur coté couloir. Il repensât à ce qu’il avait dit en prenant ses affaires et se fit un facepalm monstrueux.

*Nom de dieu.. ça se trouve l’animal dormait juste, je suis vraiment débile. *
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Invité, Ven 25 Sep 2015, 16:12


La journée de Logan continua bien qu'il ne savait pas encore vraiment quel cours il avait maintenant. Il sort donc son emploi du temps et s'aperçut qu'il avait cours de Métamorphose. Bon et bien c'était parti, il descendit donc les escaliers en direction de la salle mais c'était sans compter le côté coopératif des escaliers et du coup Logan se retrouva pas forcement au bon étage et de faire quelques petits détours pour atteindre cette fameuse salle. Observant leur il pressa le pas, car s'il continuait ainsi il allait certainement arrivé en retard et il ne voulait pas subir les coups de fouet de Lizzie parce qu'il aura fait perdre des points à sa maison, oh non, ça personne n'en avait envie.

Après donc plusieurs détours dans le château, Logan se trouva finalement dans le bon couloir, il lâcha un long soupir et tenta de reprendre tranquillement sa respiration sur les quelques mètres qu'il lui restait à faire avant d'arriver sur le pas de la porte. On pouvait déjà entendre du grabuge dans la salle, celle-ci devait déjà contenir pas mal d'élèves, d'ailleurs il se demandait s'il n'était pas le dernier arrivé et bah il n'allait pas tarder à le savoir, il passa donc le pas de la porte et avança jusqu'à se retrouver devant le professeur avec un mot au tableau et une flèche qui pointait un bout de parchemin.


- Bonjour Monsieur, Logan Lewis, je suis en sixième année et à Poufsouffle. Et en ce qui concerne l'objet, je dirais qu'il s'agit simplement d'un bout de parchemin, comme la plus parts des autres élèves ont du dire. Mais sachant que nous sommes en cours de Métamorphose, quelque chose me dit que c'est un objet que vous avez transformé en parchemin.

Après quoi, il se retourna et observa la classe, bon, visiblement il n'était pas le dernier à se pointer, mais presque il chercha des places libres, par chances il en restait, juste, mais il restait encore une table inoccupé, Logan partis donc s'y installer tranquillement et commença à déballer ses affaires et ouvre son bouquin de Métamorphose et commença à le feuilleté en attendant le début du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Theophania Fitzgerald
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Theophania Fitzgerald, Sam 26 Sep 2015, 00:06


Theophania était du matin en général. Une jeune fille simple qu’un simple rayon de soleil matinal pouvait éveiller. Pourtant cette fois son horloge interne n’avait pas fonctionné normalement. C’était étrange, sans doute à cause de tous les bouleversements dus à sa première rentrée à Poudlard. Toujours est-il que ce jour-là, toutes ses camarades de chambre avaient déjà largement commencé leur routine matinale quand la brune ouvrit les paupières. Elle pesta intérieurement contre elles. Elles n’avaient même pas pris la peine de la réveiller. Superbe témoignage de la solidarité à la Serpentard. Ce n’est donc pas d’une humeur des plus enjouées qu’elle gagna la grande salle pour prendre un déjeuner rapide. Ses cheveux étaient encore humides de la douche qu’elle venait de prendre et elle eut à peine le temps d’attraper une pomme avant de se rendre compte qu’elle était probablement en retard.
La première année se dirigea dans les méandres des couloirs de Poudlard. L’école était vaste et la serpentarde s’était déjà perdue plusieurs fois. Cette fois elle ne devait surtout pas être en retard en cours. D’ailleurs elle ne devait jamais être en retard tout court, ça la ferait passer pour une moins que rien et elle ne voulait pas ça. Elle avança un peu plus vite, bénissant son entrainement journalier qui lui empêchait tout essoufflement disgracieux. Quand elle arriva enfin face à la salle elle prit une seconde pour se ressaisir. Elle ferma les yeux et haussa le menton en redressant son dos. Une fois entrée elle vit que sans être complètement en retard, elle était loin d’être dans les premiers.

Le professeur Evan qu’elle avait déjà rencontré se tenait un peu en retrait. Sur le bureau était posés divers objets. Theophania devina que l’enseignant avait structuré son cours de la même manière que la première fois. Sans doute y aurait-il une sorte d’énigme étrange et tirée par les cheveux, et ensuite viendrait l’explication qui mènerait au cours. Elle étudia un peu plus précisément ce qu’on lui présentait. Une cage qui ne pouvait donner aucun indice sur ce qu’elle contenait, une boite remplie de flacons en verre rempli d’un liquide bizarre, et pour finir un parchemin vierge, relativement ancien. Theophania n’avait aucune idée de qu’elle pourrait bien répondre à ce qui suis-je. Mais elle savait qu’elle ferait mieux de le faire tout de même, c’était dans son intérêt. Elle s’approcha donc du Professeur d’un pas décidé.

- Bonjour professeur, Thia fit une petite pause pour reconsidérer une dernière fois le parchemin. Encore une fois je doute de vous fournir une réponse convenable. Bien sur compte tenu du dernier cours, on pourrait être tenté de dire que le parchemin est une illusion, mais ce serait probablement trop simple. On peut tout de suite penser au sortilège d’apparition, mais je pense que vous prétendez à de plus hauts enseignements. Je pense que ces fioles pourraient être une sorte d’antidote. Mais je n’ai pas vraiment d’autres idées alors restons sur ces considérations basiques.

Theophania avait parlé d’une voix basse et légère, comme si elle ne voulait être entendue que du professeur et non de tous les élèves déjà installés qui attendaient le début du cours. Elle alla ensuite s’assoir dans le fond, sans faire de vagues. Pas de trace des deux gros loups qui l’avaient fascinée au cours précédant. Tant pis il ne faudrait que plus se concentrer. Elle sortit ses affaires puis tressa ses longs cheveux de jais encore mouillés, et attendit patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Merry K. Harper, Sam 26 Sep 2015, 18:22


La joie de vivre de Merry était bien présente ce matin là. Levée de bonne heure et motivée pour son premier cours de la journée, la jeune fille n'avait pas passé trois plombs à se réveiller dans son lit avant de filer à la douche. Non cette fois-ci elle avait prit de l'avance et avait rejoint ses camarades dans la Grande Salle pour prendre un bon petit déjeuner en leur compagnie. Ce n'est qu'une fois le ventre plein que la rouquine se décida à se rendre jusqu'à la salle de son premier cours de la journée, qui était déjà pas mal remplie.

En entrant, la Harper constata qu'elle arrivait dans les dernières et qu'il ne restait plus énormément de places. En premier lieu, elle repéra une place au milieu de la salle à laquelle elle allait pouvoir s'asseoir. Puis elle se rendit aux côtés de son professeur qui s'amusait toujours à donner une énigme au début de son cours.

- Bonjour monsieur ! Je n'ai pas la moindre idée de ce que pourrait être cet objet, bien qu'à première vue il semble être un simple bout de parchemin. Mais je doute que ce soit là sa véritable apparence.

Sa réponse donnée, la jeune lionne alla enfin s'installer à la table qu'elle avait vu un peu plus tôt et sortie les affaires nécessaires pour ce cours qui se passerait cette fois-ci sans Eléna.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Marjory U. Damian, Sam 26 Sep 2015, 21:45


Au moment où elle s’était adressée à sa magnifique ainée, elle se rendit compte qu’elle l’avait dérangée dans ses pensées. Elle eut alors un air d’excuse qui vint s’ajouter à son sourire timide. Mais le visage de celle-ci s’éclaira légèrement lorsqu’elle vit Marjory et un petit sourire apparu sur ledit visage. Qu’est-ce qu’elle était belle ! La petite fille la regardait avec les yeux pleins d’une admiration visible. Ce n’était pas son genre, et pourtant dans un coin de son esprit elle trouva l’idée qu’elle voulait être comme elle plus tard. Pendant qu’elle lui faisait tous ces compliments dans sa tête, la jeune fille avait agrandi son sourire.

- Bien sûr ! Siedi.. Hm.. Assied-toi.

Marjory s’exécuta alors en faisant un nouveau sourire, plus franc cette fois, à la jeune fille. Siedi … Cela ressemblait à s’asseoir ! Est-ce que c’était une autre langue ? Ce n’était pas le français, c’était certain. Marjory en connaissait quelques rudiments car sa grand-mère maternelle vivait dans le sud de la France, et aucune occurrence du verbe asseoir ne se disait comme ça. Enfin, elle aurait peut-être l’occasion d’apprendre d’où venait la demoiselle !

- Marjory ? C'est ça ?

Tiens, elle connaissait son prénom ? Cela lui fit très plaisir que cette jeune fille qu’elle admirait – non seulement pour sa beauté, mais aussi par sa façon d’être comme elle s’en était aperçut en cours de divination – ait pu garder en mémoire son prénom.

- Oui, c’est ça ! Répondit-elle donc en souriant.

Et elle … Marjory était sure qu’elle avait déjà entendu son prénom, mais alors ce n’était vraiment pas son fort de s’en souvenir … Maud ? Peut-être … Mince, elle s’en voulait vraiment de ne pas savoir, et elle n’allait pas l’appeler autrement que par son vrai nom ! Avant qu’elle ait pu ouvrir la bouche pour lui demander, une autre jeune fille vint s’asseoir de l’autre côté de sa camarade de maison, sans dire un mot. Est-ce que c’était une amie de la Poufsouffle ? Elle ne montrait aucun signe de reconnaissance … Et lorsqu’elle la salua, vu le ton formel qu’elle avait emprunté, elle ne semblait pas la connaitre. La fillette saisit alors l’instant pour poser la question qui l’intéressait.

- Et je suis désolée, je ne me souviens pas de ton prénom … Je n’ai vraiment pas la mémoire des noms !

Elle tenait vraiment à lui montrer qu’elle s’en voulait et qu’elle avait pourtant porté attention à elle auparavant. Elle eut donc un sourire d’excuse. Elle ne put alors se retenir alors de lui poser une autre question qui l’intriguait tout autant.

- J’ai entendu que tu avais un accent … D’où est ce que tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Geriel Lindemann
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Geriel Lindemann, Dim 27 Sep 2015, 00:27


Geriel s'était levé un peu tard, il arriva le pas pressé.
Il s'était tellement préparé à son premier cours qu'il n'avait pas penser à régler l'heure, il pensait à Zen tandis qu'il entrait dans la salle, en glissant un simple :

"Bonsoir, je m'appelle Geriel Vhaseyar Lindemannn je suis un élève de Serpentard de première année."

Il survola rapidement le tableau puis posa ses yeux sur le parchemin, il réfléchit un instant puis répondit :

"à première vue c'est un parchemin, j'imagine que cela n'en est pas un, mais je n'ai pas la prétention de conjecturer quoi-que-ce-soit."

Il s'assit tranquillement, rassemblant ses affaires, fixant le parchemin, étais-ce réellement un sortilège, ou bien un simple faux pour faire des hypothèses sans fondements, il le verra bien pendant le cours.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Jade Wilder, Dim 27 Sep 2015, 02:49


Reportant son attention sur sa plus jeune voisine, Jade ne put s'empêcher de sourire de nouveau. C'était pas possible de sourire autant zut ! C'était juste une enfant quoi, enfin ça c'était ce qu'elle aurait pu se dire. Non en vérité, Jade voyait là une jolie petite fille, des plus adorables en fait. Ce rapprochement avec Jasmine était plutôt banal en fait, bien que ça ne lui était jamais arrivé jusque là. L'Italienne commençait à avoir le mal du pays, le mal de sa famille, le mal de sa vie d'avant presque. Elle commençait à se faire à Poudlard - pour preuve, sa bonne humeur du jour - mais ce n'était pas l'Italie. L'Italie, c'était son monde à elle, son refuge, sa maison. Ses souvenirs se trouvaient là-bas. Pourtant, là, à Poudlard, elle avait parfois des réminiscences qui lui faisaient penser à ceux qu'elle aimait.

Cette petite là, était mignonne comme tout. Jade avait toujours aimé les enfants, il faut croire qu'elle avait prit ça de sa mère. Elle rêvait d'une famille nombreuse plus tard, pourquoi pas d'un métier où elle s'occuperait de jeunes enfants ? Dans le monde moldu ou dans le monde sorcier ? Ça, c'était encore en cours de méditation. Fallait qu'elle réussisse son année d'abord, le reste on en reparlera plus tard.

Se forçant à se sortir ces pensées de la tête, Jade fut comme réveillée par les paroles de la fameuse Marjory.

- Oui, c’est ça !

Bon, au moins elle ne s'était pas trompée de nom. Un point plutôt positif en soi, ce n'était pas agréable de se faire appeler par un autre prénom que le sien. D'ailleurs, elle n'avait jamais connu aucune Marjory dans sa vie, pourtant elle avait rencontré pas mal de monde, mais en Italie les noms étaient plus.. ronds, plus chantants.. En Angleterre, ils étaient beaucoup plus variés. Jade aimait bien cette diversité. Il ne fallait pas croire que la jeune fille ne trouvait que des côtés négatifs à sa présence en ces lieux, pas du tout. Au contraire. Mais bon.. Bref.

- Et je suis désolée, je ne me souviens pas de ton prénom … Je n’ai vraiment pas la mémoire des noms !


Dieu, qu'elle était meugnonne. Non mais vraiment. C'était au delà de la ressemblance avec sa petite soeur là, Marjory était vraiment à croquer. Déjà, rien que la façon avait laquelle elle regardait Jade.. Était-ce de l'admiration ? Pourquoi ? Il n'y avait absolument aucune raison de l'admirer. En tout cas, c'était ce que Jade pensait. En tout cas, c'était là aussi adorable, que ce soit vrai ou pas. Puis sa façon de s'excuser là, rholala, Jade n'aurait pas craqué autant devant un chaton, c'est dire. Elle hocha négativement la tête.

- Pas grave. Non si preoccupi. Je m'appelle Jade.

Elle aurait pu en dire plus, ajouter des détails, dire qu'elle était en dernière année ou qu'elle était contente de la connaitre, mais c'était trop de mots et Jade n'aimait pas confondre ses mots. Elle le faisait déjà trop. Et puis elle avait entendu dire que son accent gênait certains alors.. elle avait un peu peur de parler à présent. M'enfin, elle n'était pas froide ni rien, pas de raison de repousser la petite blonde du coup. Normalement.

- J’ai entendu que tu avais un accent … D’où est ce que tu viens ?

Un sourire se forma sur les lèvres de Jade, accompagné d'un petit rire presque ironique. Ah ouais, vraiment, son accent s'entendait ? Que c'était mignon. C'était assez drôle, beaucoup de ceux à qui elle parlait lui demandaient d'où elle venait, parfois ils s'en doutaient mais voulaient juste avoir confirmation, mais certains n'avaient absolument aucune idée d'où elle tenait ses rythmes presque chantants. Penchant légèrement la tête, signe d'amicalité chez elle, Jade répondit enfin.

- D'Italie. Je suis Italienne. Sono arrivato.. pardon.. Je suis.. arrivée il n'y a pas.. il y a peu.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Olivia Scott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Olivia Scott, Dim 27 Sep 2015, 03:00


Sarah ouvrit les yeux brutalement tout en jettant son premier coup d'oeil de la journée en direction de l'heure. Et me*** la jaune et noire avait oublié de se réveiller. Il fallait dire que c'était très rare de voir la dernière année se réveiller tardivement, car elle avait pris l'habitude de se lever tôt pour avoir le temps de prendre un bon petit déjeuner avant d'attaquer sa journée de cours. En parlant de journée de cours, la sienne commence par un cours de métamorphose qui ne va pas tarder à débuter.

Un passage express dans la salle de bains plus tard, et la voila fin prête. Ne perdant pas plus de temps, la blonde attrapa rapidement son sac qu'elle mit immédiatement sur son épaule et sortit en trombe de son dortoir.

Malgré cette mésaventure, l'humeur de la jeune fille resta au beau fixe, malgré une pointe de regret en passant devant la Grande Salle. Évidemment la blairelle ne pouvait pas s'y arrêter sous peine de rater le début du cours. Mais ce n'est pas grave, elle gardait toujours un petit truc dans son sac au cas où.

Sarah ne comptait plus les couloirs quand elle arriva enfin devant la bonne salle. Pas difficile à trouver par rapport à celle de Divination... Enfin bref, l'Anglaise poussa calmement la porte et constata que la salle était déjà bien rempli. Ne perdant pas de temps, elle s'avança près du bureau du professeur et prit la parole.

- Bonjour, je suis Sarah Bellanger, en septième année à Poufsouffle.

Puis son regard glissa sur l'objet et les instructions qu'elle n'avait pas vu en arrivant. Réflechissant rapidement pour ne pas donner l'impression d'être dans la lune, la jeune fille donna sa réponse.

- Et quand à cette feuille de parchemin, je pense que ce n'est qu'un leurre pour nous donner l'impression de quelque chose de totalement innocent alors que c'est tout le contraire en réalité. Qui ferait attention à un parchemin tout simple?
Ça peut être aussi le camouflage d'une certaine créature mais c'est moins probable.


Terminant sur un sourire poli, elle se retourna ensuite pour aller s'installer à une place de libre. La jaune et ébène se plaça devant Linwe, un jeune Gryffondor dont elle avait fait la connaissance dans les cuisines. La blonde fit un signe de tête accompagné d'un sourire à la fille qui se trouvait à côté de lui, et fit de même pour son camarade rouge et or. Puis se retournant presque aussitôt, la Bellanger rassembla ses boucles blondes en un chignon qu'elle avait l'habitude de faire en début de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Evan, Dim 27 Sep 2015, 14:30


~ Le mage, posé sur le rebord de la fenêtre, attendait patiemment l'arrivée de ses premiers élèves. S'il avait eu quelqu'un avec qui parier, il aurait misé ses gallions sur Merry comme première arrivante. La jeune Gryffondor en effet, avait mis beaucoup de cœur à l'ouvrage et avait été très souvent la première a exécuté ses exercices lors de son premier cours. Du coup, il imaginait aisément que la demoiselle allait être parmi les premières arrivées.

~ Du coup, posé dans son idée, le mage laissa échappé un regard surpris lorsqu'il vit un jeune homme faire irruption dans la pièce. Il avait perdu. Il s'agissait de Lïnwe Felagünd. Au moins, il ne s'était pas trompé sur la maison ! Il ne tarda pas à être rejoint par une élève de sa maison qu'il ne connaissait pas encore. Elle se prénommait Gilraen et avait le même nom de famille que le garçon, si bien qu'il se demanda si un lien de parenté les unissait. Le jeune homme lança un regard intéressant sur son parchemin, tandis que la jeune fille elle, se demanda s'ils allaient métamorphoser ses compatriotes en papier.

~ Un jeune homme de Serpentard arriva ensuite, préfet de sa maison qui plus est. Justin se présenta brièvement et se contenta de faire une remarque simpliste sur ce que pouvait être le parchemin. Il s'assit entre les deux élèves de Gryffondor tranquillement. Une Serdaigle répondant au nom d'Harmony arriva peu après. Sa preuve d'esprit concernant le parchemin le ravit et il ne put que lui décocher un sourire satisfait. Il observa la belle qui alla s'asseoir près de Linwe, que, visiblement, elle connaissait.

~ Une Poufsouffle qu'il ne connaissait pas encore arriva ensuite. Elle s'appelait Aurea, prénom très original et joli, et avança, comme un de ses camarades plus tôt, que le parchemin avait l'air ancien. Elle prit place près de Gilraen et engagea la conversation avec elle en attendant le début du cours. Jade arriva ensuite. La Poufsouffle, toujours aussi resplendissante fit une remarque allant dans le même sens que celle d'Harmony, en développant un peu plus le fond. La belle, qui avait toujours un peu de mal s'exprimer parfaitement en anglais arriva tout de même à bien se faire comprendre, et il lui fit un grand sourire, à la fois pour ses efforts et son intelligence du moment sur sa réflexion.  Elle s'installa ensuite non loin de son bureau, au premier rang.

~ Une quatrième année de Serdaigle arriva alors, Oona de son prénom. Sa pensée sur le parchemin alla sensiblement dans la même direction que celle de Jade et Harmony, bien que moins développée. Il la salua avec un sourire et la regarda aller s'asseoir légèrement à l'écart. Ashton arriva ensuite. Evan avait accueillit avec beaucoup d'enthousiasme l'inscription du jeune homme à son cours. Il l'avait rencontré quelques semaines plus tôt alors qu'il avait eut l'idée avec Azphel de cambrioler une maison sur l'allée des Embrumes. S'en était suivi de cette rencontre, une discussion sur la magie noire et un petit défouloir improvisé qui s'était terminé dans un centre commercial Londonien... Soit, il se contenta de sourire à l'entrée du garçon, sans faire le moindre signe particulier qui aurait pu révéler qu'il connaissait le jeune homme en dehors, bien qu'il aurait volontiers était lui serré la main et entamer une discussion avec lui autre que sur le sujet de son cours... Il fit une remarque courte mais pertinente sur ce que pouvait être les cours à poudlard et alla s'asseoir en solitaire dans un petit coin.

~ Plusieurs élèves arrivèrent peu de temps après. Marjory Damian, une première année de Poufsouffle qui fit une remarque sur le parchemin allant dans le bon sens, tout en étant orienté légèrement à côté (oui c'est possible Razz). La demoiselle alla s'asseoir près de Jade au premier rang. Une Serdaigle de cinquième année arriva ensuite. La belle se prénommait Jane et se contenta de dire que le parchemin serait un accessoire pour le cours, ce qui était évidemment le cas. Elle prit place non loin de Jade et Marjory. Une élève qu'il avait déjà vu à son premier cours, Maxine, arriva ensuite. Elle fit une remarque allant dans le sens de la miche de pain de son premier cours. A savoir que le parchemin n'en était peut-être pas un, qu'il pouvait être un autre objet transformé en parchemin. Il la salua et la gratifia d'un sourire qui voulait dire "Vous avez bien retenu la morale du premier cours". Il l'observa aller dans le fond de la salle où elle s'isola un peu des autres élèves. Leister McKinley, un Serdaigle de cinquième année arriva ensuite. Le garçon, visiblement très fier de sa maison et de son poste de gardien au Quidditch, se contenta de ne pas émettre d'hypothèse, tout en descendant la plupart de celles faites devant lui. Étrange moyen que d'arriver en cours, le moins que l'on puisse dire était qu'il ne semblait pas avoir froid aux yeux pour dire ce qu'il pensait !

- Professeur ? Aube et Crépuscule non ve.. euh.. ne.. seront pas là..?

~ La question vint sortir le mage de ses pensées sur le jeune Serdaigle. Jade semblait visiblement déçue qu'il n'est pas amené ses deux compagnons à quatre pattes cette fois-ci. Et, un instant, il regretta de ne pas avoir offert ce sourire à la belle, bien qu'elle aurait certainement d'autres occasions de les revoir.

- Non en effet, répondit-il un peu surpris sans trop savoir comment orienter sa réponse, qu'il aurait volontiers tournée en proposition à se voir en dehors du cours s'ils n'avaient été que tous les deux, mais ce n'était pas le cas. Je vous avoue que les quelques expériences que nous allons mener aujourd'hui auraient pu, comment dire, les perturber un peu... Du coup j'ai préféré les laisser a mon appartement ! finit-il avec un sourire à la blondinette.

~ Un jeune Gryffondor arriva ensuite. Il s'appelait Zoran. Le garçon, qui semblait avoir cherché une solution aux confins de la réflexion, avait apparemment cru qu'il devait répondre en essayant d'associer le parchemin à ce qui se trouvait sur son bureau. Au-delà du fait que le parchemin, les fioles et ce que contenait la cage avaient un lien étroit, ils n'en restaient pas moins des éléments indépendants les uns des autres. Aussi ne put-il retenir un sourire en entendant les dire du jeune homme, qui alla s'asseoir près du mur. Il préféra ne pas relever ce qu'il venait de dire, pour ne pas le mettre mal à l'aise. Au moins, il avait de l'imagination ce jeune homme !

~ Un Poufsouffle arriva peu après. Un sixième année qui répondait au nom de Logan. Ce dernier émit lui aussi l'idée que le parchemin était peut-être un objet transformé tel quel. le garçon alla se poser à une table seule. Theophania, qui faisait partie des trois élèves de sa maison qui étaient déjà présents à son premier cours, arriva ensuite. La demoiselle, en quelques secondes, arriva à la fois à le flatter et à le frustrer. Elle arriva à donner une réponse juste tout en se disant qu'il aspirait à bien mieux que cela. Si bien qu'il perçut bizarrement ce compliment à l'aspect critique. Peu après, Merry arriva. Comme-ci, alors qu'il s'était attendu à ce qu'elle arrive en première, elle avait fait exprès d'arriver dans les derniers ! La belle vint jusqu'à lui et fit une réflexion dans la continuité de celle qu'elle avait faite pour son pain transformé en pierre. Elle aussi, alla vers une table esseulée.

~ Geriel, un Serpentard arriva ensuite. Le jeune garçon se contenta de livrer un constat évident sans chercher à solutionner le problème. Dans la foulée, une septième année de Poufsouffle arriva. La belle s'appelait Sarah, et, elle, fit une analyse qui témoignait son expérience acquise. Elle alla s'asseoir tranquillement devant Linwe. C'est alors qu'un hibou vint se poser à côté de lui sur le rebord de la fenêtre. Le volatile apportait un parchemin qu'il récupéra. Il déplia ce dernier qui avait été rédigé par l'infirmière de l'école. Elle le prévenait que le jeune Roch, élève de Serpentard, serait en retard suite à une chute malencontreuse dans les escaliers de l'école. A défaut d'avoir du Miamhibou sur lui, le mage remercia le volatile par une brève caresse sur le pelage de son front et le regard reprendre son envol. Il se déplaça alors jusqu'à son bureau où il laissa choir le parchemin. Presque tous ses élèves étaient là, il était temps de commencer.

- Bonjour à vous tous ! commença-t-il simplement. Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir ! lança-t-il ironiquement. Mister McKinley, sachez que le fait que vous soyez gardien de votre équipe de quidditch m'intéresse autant que si vous aviez monté une équipe de volley de boursoufflets... Ici, seules la volonté et la persévérance que vous montrerez dans les exercices demandés pourront m'impressionner. Vous pourriez être le fils de Kholov que je m'en fouterai complètement...  La parenthèse n'était pas faite spécialement pour afficher le jeune garçon, juste pour lui faire comprendre que seule la pratique de la magie serait un cv à lui envoyer à la tête, le reste était superficiel en cours. Le mage récupéra une de ses deux baguettes et alla près du parchemin.

- En effet, Miss Lin, commença-t-il en regardant la Serdaigle, Ce parchemin a simplement subi une écriture à l'encre invisible ! Et pour aller plus loin, Miss Wilder a donné la formule exacte qui nous aidera à résoudre ce problème ! finit-il en reportant cette fois, son attention sur la Poufsouffle. #Aparecium ! prononça le mage à voix haute, ce qui eut pour effet, après quelques secondes, de faire apparaître ces quelques mots sur le parchemin auparavant vierge.

"Je suis une illusion"

- Au risque de vous décevoir, Miss Fitzgerald, c'était bel et bien une illusion ! Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose ! Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister ! Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant !

~ Le mage alla près de la cage métallique, sachant que dès lors qu'il enlèverait le tissu noir qui la recouvrait que ses "amies" seraient audibles par l'ensemble de ses élèves. Le tissu pouvait contenir tous les bruits à l'intérieur de la cage, mais une fois enlevé, cela serait autre chose.

- Tadaaaaam ! fit le mage en tirant un coup sec sur l'étoffe, dévoilant une cage aux barreaux blancs, dans laquelle vingt-et-une souris s'extasiaient, certaines se chevauchant dans leur lit du jour, avant de rencontrer leur lit de mort... Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco !

~ Le mage fit le tour de son bureau, afin de faire face à ses élèves. Il ouvrit la petite trappe sur le sommet de la cage pour en extraire un rongeur au pelage blanc, tandis que d'autres arboraient une robe grisâtre et même noire.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Ce n'était pas le terme exacte, mais l'idée était là. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

~ Le mage déposa le rongeur sur son bureau, à la vue de tous. Il pointa sa baguette au-dessus de lui, ne pensant qu'au résultat. D'une voix sûre, il lança son sort. #Evanesco ! Le résultat ne tarda pas à apparaître. Ou à disparaître plutôt. Le rongeur n'existait plus sur le bureau. Il avait gagné un voyage dans lequel le point de retour n'était pas définissable.

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai ! finit le mage avec un grand sourire, souhaitant mettre un minimum de pression sur ses élèves.

- Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Le mage se retourna ensuite face à son tableau. Il fit s'éclipser ce qui y était écrit pour y inscrire les deux formules mentionnées jusque là. A savoir l'Aparecium qui ne leur serait d'aucune utilité pour le moment, et l'Evanesco, la formule pour leur premier exercice. Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

~ Le mage s'assit à son bureau; attendant que chacun vienne récupérer une souris, prêt à scruter attentivement les essais de chacun...

HRP : Vous avez jusqu'à dimanche prochain pour faire le premier exercice, après quoi j'avancerai le cours. Je posterai peut-être entre temps suivant les situations décrites et/ou questions Wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Roch D'Almenarc'h, Dim 27 Sep 2015, 14:48


BAdaBOUM BouM BouM BouM.

Voila ce qui arriva au pauvre Roch, en ce beau matin de septembre. Le garçon avait fait une chute vertigineuse dans les escaliers, après qu’un élève l’a poussé involontairement. Le Serpentard aurait pu éviter cet accident s’il avait fait plus attention devant lui. Mais il était tellement obnubilé par l’heure qu’indiquait sa montre, qu’il n’avait pas pu éviter le choc. Mais revenons au début de l’histoire pour comprendre pourquoi le français avait l’air si distrait au point de se faire bousculer dans les escaliers et se retrouvait maintenant à l’infirmerie.

8 h 20. Dix minutes avant le début du cours.

DRIIIIIIIIIIING.

« Ho Mer** je suis à la bourre. »

En effet Roch était en retard. Comment se faisait-il que son réveil ne sonne que maintenant. Pour l’instant il ne se posait même pas la question. Il enfila à la vitesse de la lumière son uniforme, ne prenant même pas la peine de se coiffer. Le voici maintenant dans le couloir de la grande salle, il a le visage en sueur, des petites auréoles commencent à se former sous ces aisselles. Roch ne prend même pas le temps d’un petit-déjeuner. Il a d’autres chats à fouetter. Bousculant tout le monde sur son passage, le français n’avait plus que deux étages à monter avant, d’arriver dans la salle de cours. Il regarde une dernière fois sa montre et la c’est le drame. Une première année de Gryffondor s’étant fait bousculer par un camarade essaya tant bien que mal de se rattraper au français, ce qui ne fut pas l’idée du siècle. Le Serpy chuta lourdement dans les escaliers, entraînant dans sa chute l’autre élève.

BAdaBOUM BouM BouM BouM.

Tout était maintenant flou autour du français, il entendait juste vaguement des voix autour de lui. Il avait mal, cela était sûr, mais pour le reste…
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Merry K. Harper, Dim 27 Sep 2015, 19:12


Merry était arrivée dans les dernières au cours de Métamorphose ce qui l'avait passablement énervé. C'était un cours qu'elle aimait et elle ne voulait pas être mal vu par le professeur qui semblait la voir d'un bon côté pour l'instant. Mais en arrivant presque en retard, la jeune fille ne se sentait pas à l'aise et sentait qu'elle devait se rattraper. Bien décidée à ne plus faire de faux pas, la jeune Harper écouta attentivement les premières paroles de son professeur qui s’enchaînèrent. La rouquine l'écouta répondre à l'un des élèves avant qu'il ne se lance dans un long monologue, leur apprenant la formule qu'il avait lancé sur le parchemin. Un sortilège pour rendre les choses invisibles. C'était amusant.

- Au risque de vous décevoir, Miss Fitzgerald, c'était bel et bien une illusion ! Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose ! Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister ! Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant !

Merry fixa la cage posée sur le bureau. Le professeur s'y intéressait enfin et elle ne se fit pas prier pour se redresser et regarder un peu plus attentivement le tissu sur la cage qui fut vite retiré d'un simple coup sec. A l'intérieur tout un tas de souris grises et noires. Intéressée, elle regarda le professeur prendre une souris blanche, l'unique de ce qu'elle pouvait voir, avant qu'il ne la fasse brusquement disparaître.

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai ! - Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

Prête à réaliser le premier exercice, Merry se leva lentement de sa chaise tout en pensant à un sortilège que son frère lui avait apprit. Aelusionem. Il permettait de faire disparaître des choses présentes sur la peau si elle se souvenait bien.

- Il y a le sortilège Aelusionem. Mon frère l'a utilisé pour faire disparaître une cicatrice il y a longtemps, donc je suppose que cela sert à faire disparaître une marque sur la peau. Temporairement.

Adressant un sourire satisfait à son professeur, elle s'approcha du bureau et attrapa une petite souris grise entre ses mains. Elle espérait ne pas se trompe en lançant son sortilège, ça l'embêterait de nuire à cette si petite chose. Attrapant sa baguette dans une main tout en retournant à sa table, la jeune fille posa sa souris devant elle et inspira un grand coup en regardant l'animal. Pointant simplement sa baguette devant elle, elle imagina la souris complètement invisible avant de lancer le sortilège demandé par le professeur. #Evanesco. Baissant lentement le regard vers l'animal, Merry constata qu'il n'était plus là. Regardant autour d'elle, elle tenta de voir si une souris s'était échappée, mais non, elle avait bel et bien réussi. Étonnée mais contente d'avoir réussi son coup, la jeune fille sourit et attendit en jetant un regard à son professeur.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Justin Davis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Justin Davis, Dim 27 Sep 2015, 19:35


La salle se remplissait peu à peu et Justin ne put empêcher de montrer sa déception quand il remarqua que ni Shela, ni Dylan, ni d'autres têtes étaient présents à ce cours. Bon tant pis, pis ça serait mieux pour se concentrer du coup. D'ailleurs les personnes autour de lui lui étaient totalement inconnues, et pendant que tous les élèves terminaient leurs discussion - bordel ils parlent trop - le préfet sortit ses affaires, soit un encrier, un parchemin tout neuf réservé aux cours de Métamorphoses, son manuel et sa baguette qui tournait déjà entre ses doigts, rien ne pourrait le distraire aujourd'hui.

« Au risque de vous décevoir, Miss Fitzgerald, c'était bel et bien une illusion ! Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose ! Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister ! Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant ! »

Une introduction plutôt intéressante, Justin prit quelques notes au passage. Il avait déjà utilisé ce sortilège. Plutôt utile d'ailleurs, mais sans plus. Il se souvient avoir noté tous les trucs à apprendre par cœur à l'encre invisible pour un examen de Sortilèges. Rien de bien difficile, mais la flemme avait eu raison de lui, comme d'habitude. Ensuite le professeur parla de l'Evanesco. Ça, le préfet connaissait. Disparition de preuve, flemme d'aller jeter des miettes, faire disparaître le devoir d'un camarade de chambre, rien de plus utile comme sortilège. Ouais c'était un de ses favoris, utilisé au moins une fois par jour. Par la suite il invita ses élèves à récupérer une... Une souris ? Pas de rongeurs bordel...

« Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai ! - Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ? »

Alors là, il n'avait pas la foi de chercher dans sa mémoire. En plus il était sur de ne pas trop en utiliser, hormis l'Evanesco. Il s'approcha du bureau du professeur, derrière Harper, puis lança un #Wingardium Leviosa sur une souris, bien résolu à ne pas toucher la bête. Il fit attention à bien la poser sur le côté de sa table, à une distance raisonnable de son parchemin puis il informula le sortilège. L'Evanesco, comme le sinople et argent le pensait était totalement réussi. En même temps il s'était pas mal entraîné là m-dessus. Et tout à coup il pensa, ou était désormais le rat ? Le professeur avait parlé d'une autre dimension, que le Davis préférait appeler le néant. Y avait-il un moyen de faire réapparaître ce qui à disparu ? Devait y avoir tellement de trucs là-bas. Et il pensait comme si c'était un lieu, comme si il pouvait y pénétrer comme il entrerait dans la Salle sur Demande. Non. Ça devait être cinquante fois plus complexe que ça. Il afficha un sourire une fois l'opération terminée avec succès et se contenta d'attendre que les autres fassent de même, pressé de passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Theophania Fitzgerald
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Theophania Fitzgerald, Dim 27 Sep 2015, 20:57


Quand la salle fut plus ou moins remplie, le professeur souhaita la bienvenue à tous ses élèves. Il commença ensuite à les éclairer sur le parchemin à propos duquel ils avaient du réfléchir. Elle fut très surprise de constater qu’elle avait visé juste en définissant le papier ancien comme étant une illusion. En effet le parchemin avait été écrit à l’encre invisible. C’est effectivement sur le sortilège d’apparition qu’ils auraient à travailler. Le professeur semblait avoir vu qu’elle s’attendait à quelque chose d’impressionnant puisqu’il la gratifia d’un ‘’Pour ne pas vous décevoir’’. En fait si elle était un peu déçue. La première année avait vraiment été impressionnée par le premier cours d’Evan et forcément même si celui-ci semblait être dans la continuité du précédent, elle aurait pensé qu’il leur montrerait quelque chose de vraiment extraordinaire. Bon en même temps ils étaient à Poudlard et le niveau de magie n’était pas aussi élevé que ça.
Il enleva le tissu sombre qui cachait le contenu de la cage et les élèves purent découvrir des souris. Tout comme au cours précédent ils devraient sans doute pratiquer le sort. La brune nota les quelques indications sur l’evanesco que leur fournit le professeur, avant de reporter son attention sur les petites bestioles. L’enseignant fit disparaître une souris, ce qui n’eut pas grand effet sur la serpentarde qui avait déjà vu ses parents le faire des milliers de fois quand une araignée venait embêter ses sœurs.  

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai ! Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

La jeune fille eut un léger sourire. Bien sur si la souris était coupée en deux elle doutait de ses capacités de survie. Cette fois elle devrait vraiment bien se concentrer et n’aurait certainement pas le droit à l’échec. Mais elle était plus déterminée que jamais. Alors qu’elle s’avançait vers le bureau elle réfléchit à la question du professeur. Oui bien sur elle avait déjà vu ses parents pratiquer des sortilèges d’illusion. Alors que Merry repartait vers sa place, Theophania se tourna vers le professeur.

- Ma mère m’a déjà parlé d’un sort d’illusion, il s’agit du sortilège du sort tout. Elle a lancé un vicero sur ma petite sœur à Halloween dernier car elle était triste et trouvait son costume trop peu ressemblant pour la tournée des bonbons chez les moldus. Ca nous a bien fait rire.

Elle se dirigea ensuite vers le bureau où elle attrapa une souris noire. Elle n’eut qu’à tendre la main et l’animal vint se lover dans sa paume. La jeune fille n’était pas du tout du genre à prendre peur face aux animaux. Au contraire elle adorait leur présence qui l’apaisait. C’était une raison de plus s’il en fallait pour faire attention lors de cet entrainement. Une fois de retour à sa place, elle s’assit et cajola la petite bête frêle pour la mettre en confiance et la maintenir en place. La pilule passerait mieux si la souris se sentait en sécurité.

Elle ferma les yeux un instant pour faire le vide dans sa tête. Toutes les pensées extérieures risquaient de la déconcentrer et de faire tout rater. Elle rouvrit les paupières en faisant totalement abstraction des mouvements et du bruit autour d’elle. Un hippogriffe aurait pu débouler par la fenêtre qu’elle n’en aurait rien su. Elle leva doucement sa baguette pour ne pas effrayer le rongeur, puis prononça distinctement l’incantation. #Evanesco. La réaction ne se fit pas attendre. Elle imagina clairement la souris disparue et le sort fonctionna. Elle fut la première surprise de cette réussite. Bien sur elle avait déjà essayé ce sortilège sur des objets inanimés, en cours de potions par exemple et elle avait appris à le maîtriser, mais c’était la première fois qu’elle l’utilisait sur un animal aussi gros (les araignées qui peuplaient sa chambre ayant été un bon entrainement). Elle fronça les sourcils et se rassit sur sa chaise, le regard brillant de détermination, attendant la suite des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 27 Sep 2015, 23:23


Tandis que Lïnwe laissait vagabonder son esprit hors de la salle de classe, les élèves venaient un à un se présenter et commenter le bout de parchemin. Chacun d'eux avait leur propre opinion ou leur propre hypothèse sur le sujet et le professeur laissait passer diverses expressions sur son visage de nature calme et sereine.

Une élève attira l'attention de Lïnwe plus que les autres. Elle était bien plus âgée que lui pour être en septième année en fait. Elle portait les couleurs jaune et noir de la maison Poufsouffle. Ce n'était autre que Sarah Bellanger, qui, quelque temps auparavant il avait rencontré dans les cuisines de Poudlard. Une vraie bataille de nourriture avait éclaté cette soirée-là. Il en avait d'ailleurs gardé un très bon souvenir.
La sorcière vint s'asseoir sur une chaise de la rangée située pile devant le garçon. Elle se retourna et assigna un sourire au Gryffondor et à sa voisine brune. Lïnwe lui adressa un signe de la tête et un sourire en guise de réponse.

Enfin, le professeur prit la parole:

- Bonjour à vous tous ! commença-t-il simplement. Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir !

Comme à son habitude, le prof de métamorphose lançait de temps à autre des phrases remplies d'ironie. A priori, c'était un bon blagueur, toutefois Lïnwe se demandait si ses blagues étaient à l'époque bien vues et bien accueillies.
Bref, dans tous les cas, monsieur Evan savait comment faire pour attirer l'attention sur lui en début de cours et de détendre l'atmosphère, tout en étant stricte et sérieux. Lui, il savait doser l'équilibre pour garder une classe travaillant dans le sérieux et la bonne entente.
Il fit son speech habituel et le morceau de parchemin s'avérait être... un bout de parchemin simplement illusionné. On ne pouvait voir ce qui était écrit dessus mais à vrai dire, Lïnwe s'attendait à quelque chose de plus grandiose comme la dernière fois avec la pierre. Il espérait que la suite du cours ne se limiterait pas à la fabrication de l'encre invisible, il n'était pas vraiment doué pour l'étude des potions.

- Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant ! lança le professeur, ce qui rassura le lionceau sur le contenu du cours.
Tadaaaaam !

L'homme venait de retirer la cape qui couvrait la cage toute entière. Les élèves retinrent un instant leur souffle, s'attendant à voir un monstre ignoble dans la cage. C'étaient finalement des souris qui couraient ça-et-là derrière les barreaux de fer.

- Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco !
Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Ce n'était pas le terme exacte, mais l'idée était là. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...


Aaah. Ils en viendront à cela. La désillusion parmi l'illusion, l'apparition et la disparition. Ils allaient apprendre comment faire disparaître une forme animale, en l'occurrence ici, une souris. Le professeur fit ensuite la première démonstration du cours en faisait disparaître une des nombreuses souris que contenait la cage.
Et tandis que Lïnwe s'imaginait une souris dépourvue de sa queue gigotant devant lui, la question du professeur le fit revenir à la réalité.

- Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

C'était un sujet extrêmement intéressant qu'était les sortilèges d'illusions, mais le Gryffondor n'en connaissait pas plus pour autant, ce qui le déçut lui même. Il inscrivit rapidement quelques notes qui étaient apparues au tableau dans le même temps et se dirigea vers le bureau du professeur. Il attrapa une souris de couleur unie grise et la maintint fermement dans sa main pour pas qu'elle ne s'échappe mais sans trop l'étrangler non plus, la pauvre...

Sur son passage, il croisa rapidement Theophania Fitzgerald, son amie serpy. Et il retourna à sa place en pensant fermement au résultat, c'est à dire: plus rien. Toutefois, il chasse plusieurs fois de son esprit l'image d'une queue de souris encore présente sur son bureau et d'ailleurs,  c'est ce qui allait se passer si il continuait de penser à ça.
Il rouvrit les yeux, leva sa baguette et lâcha sa petite souris sur la table. Il n'eut cependant pas le temps de formuler le sortilège car la souris décampait déjà sur le bois. D'un réflexe presque effrayant, Lïnwe barra la route du rongeur de son bras droit et de son autre main libre, il captura la souris. Il dut se reprendre par deux fois avant de toucher la souris mais il y parvint du premier coup à la faire disparaitre entièrement. Le garçon était tout de même fier de lui et avait hâte de connaître la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 6

 Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.