AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 3 sur 6
Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor

Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 27 Sep - 23:23


Tandis que Lïnwe laissait vagabonder son esprit hors de la salle de classe, les élèves venaient un à un se présenter et commenter le bout de parchemin. Chacun d'eux avait leur propre opinion ou leur propre hypothèse sur le sujet et le professeur laissait passer diverses expressions sur son visage de nature calme et sereine.

Une élève attira l'attention de Lïnwe plus que les autres. Elle était bien plus âgée que lui pour être en septième année en fait. Elle portait les couleurs jaune et noir de la maison Poufsouffle. Ce n'était autre que Sarah Bellanger, qui, quelque temps auparavant il avait rencontré dans les cuisines de Poudlard. Une vraie bataille de nourriture avait éclaté cette soirée-là. Il en avait d'ailleurs gardé un très bon souvenir.
La sorcière vint s'asseoir sur une chaise de la rangée située pile devant le garçon. Elle se retourna et assigna un sourire au Gryffondor et à sa voisine brune. Lïnwe lui adressa un signe de la tête et un sourire en guise de réponse.

Enfin, le professeur prit la parole:

- Bonjour à vous tous ! commença-t-il simplement. Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir !

Comme à son habitude, le prof de métamorphose lançait de temps à autre des phrases remplies d'ironie. A priori, c'était un bon blagueur, toutefois Lïnwe se demandait si ses blagues étaient à l'époque bien vues et bien accueillies.
Bref, dans tous les cas, monsieur Evan savait comment faire pour attirer l'attention sur lui en début de cours et de détendre l'atmosphère, tout en étant stricte et sérieux. Lui, il savait doser l'équilibre pour garder une classe travaillant dans le sérieux et la bonne entente.
Il fit son speech habituel et le morceau de parchemin s'avérait être... un bout de parchemin simplement illusionné. On ne pouvait voir ce qui était écrit dessus mais à vrai dire, Lïnwe s'attendait à quelque chose de plus grandiose comme la dernière fois avec la pierre. Il espérait que la suite du cours ne se limiterait pas à la fabrication de l'encre invisible, il n'était pas vraiment doué pour l'étude des potions.

- Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant ! lança le professeur, ce qui rassura le lionceau sur le contenu du cours.
Tadaaaaam !

L'homme venait de retirer la cape qui couvrait la cage toute entière. Les élèves retinrent un instant leur souffle, s'attendant à voir un monstre ignoble dans la cage. C'étaient finalement des souris qui couraient ça-et-là derrière les barreaux de fer.

- Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco !
Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Ce n'était pas le terme exacte, mais l'idée était là. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...


Aaah. Ils en viendront à cela. La désillusion parmi l'illusion, l'apparition et la disparition. Ils allaient apprendre comment faire disparaître une forme animale, en l'occurrence ici, une souris. Le professeur fit ensuite la première démonstration du cours en faisait disparaître une des nombreuses souris que contenait la cage.
Et tandis que Lïnwe s'imaginait une souris dépourvue de sa queue gigotant devant lui, la question du professeur le fit revenir à la réalité.

- Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

C'était un sujet extrêmement intéressant qu'était les sortilèges d'illusions, mais le Gryffondor n'en connaissait pas plus pour autant, ce qui le déçut lui même. Il inscrivit rapidement quelques notes qui étaient apparues au tableau dans le même temps et se dirigea vers le bureau du professeur. Il attrapa une souris de couleur unie grise et la maintint fermement dans sa main pour pas qu'elle ne s'échappe mais sans trop l'étrangler non plus, la pauvre...

Sur son passage, il croisa rapidement Theophania Fitzgerald, son amie serpy. Et il retourna à sa place en pensant fermement au résultat, c'est à dire: plus rien. Toutefois, il chasse plusieurs fois de son esprit l'image d'une queue de souris encore présente sur son bureau et d'ailleurs,  c'est ce qui allait se passer si il continuait de penser à ça.
Il rouvrit les yeux, leva sa baguette et lâcha sa petite souris sur la table. Il n'eut cependant pas le temps de formuler le sortilège car la souris décampait déjà sur le bois. D'un réflexe presque effrayant, Lïnwe barra la route du rongeur de son bras droit et de son autre main libre, il captura la souris. Il dut se reprendre par deux fois avant de toucher la souris mais il y parvint du premier coup à la faire disparaitre entièrement. Le garçon était tout de même fier de lui et avait hâte de connaître la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Jade Wilder, Lun 28 Sep - 4:57


Entre ses dialogues avec la jeune Marjory, Jade continuait à observer le bureau ainsi que les différents objets qui y étaient disposés. Sa curiosité était à vif et bien qu'elle apprécie le fait de parler avec la petite blonde, elle avait également hâte que le cours commence. Ah, la curiosité. Presque aussi savoureuse que la réponse en elle-même. Au vue du sourire que l'enseignant lui avait adressé, elle ne devait pas avoir répondu quelque chose de trop idiot, c'était déjà ça. Peut-être qu'elle s'était rapprochée du bon résultat qui sait ? Ahlala, plus les minutes passaient et plus la jeune fille ressentait son envie de découverte. A force, elle avait apprit à décrypter ses propres émotions et pourtant, beaucoup ses réactions lui étaient encore inconnues. Jade était tout simplement imprévisible. D'une situation à une autre, ses réactions étaient totalement différentes, sans compter tous les facteurs qui pouvaient entrer en jeu. Les rares personnes qui la fréquentaient savaient exactement ce qu'il fallait éviter de faire au risque de la voir fondre en larmes ou s'énerver. Ou bien encore, comme dans le cas du cours de métamorphose, piquer sa curiosité. Franchement, si elle n'était pas aussi réservée, Jade aurait déjà été voir ce qu'il y avait dans la cage. Sans doute un animal, mais lequel ? A voir. Revenant à la réalité, ou plutôt s'éclipsant de ses pensées, Jade entendit la réponse à sa question.

- Non en effet. Je vous avoue que les quelques expériences que nous allons mener aujourd'hui auraient pu, comment dire, les perturber un peu... Du coup j'ai préféré les laisser a mon appartement !

Oh.. Et bah voilà, sa curiosité n'en était qu'augmentée à présent. Comment faire autrement ? Qu'est-ce qui pouvait bien perturber des loups ? Surtout des loups aussi bien dressés. Le cours du jour aurait-il été dangereux pour eux ? Quoi qu'il en soit, Jade n'avait rien à redire après cette explication. Elle aurait voulu pouvoir les revoir, avoir l'occasion d'avoir le même contact visuel qu'elle avait pu avoir avec Crépuscule, pouvoir caresser de nouveau le pelage d'Aube.. Mais ce ne serait pas pour aujourd'hui. Au prochain cours peut-être. Ou avant, si elle réussissait un jour à vaincre sa timidité pour aller demander l'autorisation au professeur. A vrai dire, si elle était d'aussi bonne humeur en quittant le cours qu'elle ne l'était à son commencement, peut-être bien qu'elle en aurait le cran ! Je dis bien peut-être. Répondant au sourire du mage par un sourire tout aussi chaleureux ainsi qu'un hochement de tête signifiant qu'elle avait comprit, Jade observa les derniers élèves arriver peu à peu.

La plupart lui étaient totalement inconnus. Décidément, les cours se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Si en d'autres circonstances, la présence d'autant d'inconnus l'aurait rendue nerveuse, ce n'était aucunement le cas, au contraire. Plus vite ils arrivaient et plus vite le cours débuterait. D'ailleurs, un hibou vint se poser à la fenêtre et c'est après avoir observé le message apporté - qui restait inconnu à l'adolescente - qu'Evan débuta son cours.

- Bonjour à vous tous ! Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir !

Sans avoir les réponses ? Jamais. Jade écouta d'une oreille distraite le mini sermon fait à Leister, avant de sursauter légèrement lorsque son nom fut mentionné. Quoi ? Elle avait donné la bonne réponse, vraiment ? Le regard du professeur de nouveau posé sur elle, Jade esquissa un sourire plus surprit qu'autre chose, qui remplaça son expression remplie de surprise. Bah ça alors. Pour une fois, elle était plutôt contente d'elle.

"Je suis une illusion". Simple, mais très facile à mémoriser du coup. Jade n'aurait qu'à se souvenir de cette phrase pour se souvenir du reste du cours. Vive sa bonne mémoire.

- Au risque de vous décevoir, Miss Fitzgerald, c'était bel et bien une illusion ! Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose ! Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister ! Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant !

Oula oula oula. Se concentrant pour pouvoir bien tout comprendre, Jade mit quelques secondes avant d'être sûre qu'elle avait bien comprit le discours du professeur. Elle ne voulait rien manquer et elle comprenait l'Anglais plutôt facilement, mais certains mots lui paraissaient plus compliqués que d'autres. Lorsqu'elle sortit enfin de ses réflexions mentales, la cage avait été découverte, laissant apparaitre.. plein de souris ! Trop mignonnes ! Jade adorait les souris. En fait, Jade adorait à peu près tous les animaux, déjà précisé un peu plus tôt. Mais les souris, elle trouvait ça adorable.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

Et une démonstration, une. C'était une des choses que Jade appréciait dans ce cours, chaque exercice demandé était auparavant exécuté par le professeur, ce qui permettait à la blonde d'observer les gestes et d'écouter la prononciation. Rien de bien compliqué cette fois, ce soir était moins difficile à prononcer que le #Réparifagex du dernier cours. Cependant, un léger détail vint obscurcir le ciel bleu de l'esprit Italien.

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai !

... Pardon ? Voulait-il dire par là que la souris pouvait être littéralement.. découpée ? Oh bon sang.. Entrouvrant les lèvres, comme bloquée l'espace de quelques secondes, Jade se mit à douter. Et si elle échouait ? Et si elle faisait une bêtise ? La blonde commençait à comprendre pourquoi les loups n'étaient pas présents, si jamais un sort ricochait ou, peu importe comment, atteignait un des canidés, les dégâts seraient sans doute irréparables. Mais même sur une petite souris, Jade n'était pas sûre de pouvoir le faire. Elle détestait faire du mal à qui que ce soit, et c'était encore pire avec les animaux. Elle ne supportait pas qu'on leur fasse du mal. Lorsqu'elle regardait des films d'horreur moldus avec son frère ainé, Jade pleurait quand il arrivait quelque chose à un animal. Bon elle pleurait aussi pour les humains, mais bien plus pour les animaux, quels qu'ils soient, suppliant le film lorsqu'elle sentait qu'il allait arriver quelque chose à ses chouchous à poils, plumes ou écailles. Trop sensible ? A peine.

Répondant à l'invitation du professeur, Jade se leva après quelques élèves pour aller récupérer une des souris. Plongeant sa main sans hésitation aucune, l'Italienne en sortit une petite souris toute grise. Celle-ci ne semblait pas bien hargneuse, occupée à sentir tout autour d'elle. L'agitation de la classe devait la perturber. Jade choisit ce moment pour répondre à la question du professeur. Elle n'avait pas eu besoin de chercher bien loin, ses révisions payaient.

- Il y a.. #Illusionis. Il créé un double.. d'un sorcier ou d'un objet.. C'est temporaneo.. quelques minutes..

Nouveau sourire, puis elle rejoignit sa place avec sa petite compagne dans la main. On aurait pas dit comme ça, mais Jade doutait de plus en plus. Pauvre petite bête.. Même avec un sort réussit, l'endroit où elle allait atterrir n'était sans doute pas des plus agréables.. Pas qu'elle avait déjà visité mais bon.. il ne fallait pas être bien malin pour se douter que l'endroit ne devait pas être agréable. Pourtant, Jade était en cours, il fallait bien qu'elle s'entraine. Elle pouvait pas utiliser un objet plutôt hein ? Un soupir franchit les lèvres rosées alors que la blonde déposait le rongeur sur sa table. Elle ne s'enfuyait même pas, adorable.

- Siamo spiacenti, topolino..

Ouais, là elle était vraiment désolée. Levant doucement sa baguette, Jade pinça ses lèvres. Elle essayait de se concentrer, mais elle était plus rongée par le remords qu'autre chose. Elle avait vraiment du mal avec ce genre de notion. Ce n'était qu'une souris, pourtant c'était un être vivant et la blonde avait de toute façon une relation assez particulière avec tout ce qui pouvait être comparé à la mort. Hésitant de longues secondes, peut-être même des minutes, Jade finit par passer sa langue légèrement sur ses lèvres asséchées. Allez, concentration. Il fallait bien qu'elle le fasse..

#Evanesco..

Prononcé dans un soupir résigné. Les yeux détournés de l'animal. Il y eut un couinement, puis plus rien. Ses prunelles ambrées revenant vers l'endroit où se trouvait le rongeur quelques secondes plus tôt, Jade crut sentir son sang se glacer dans ses veines. Elle avait visiblement échoué puisque la souris était toujours là. Enfin, non. La tête de la souris était toujours là. Détachée du reste de son corps qui lui, avait disparut. Du sang. Jade écarquilla les yeux, figée l'espace de quelques secondes, avant que son corps ne réagisse automatiquement en se reculant légèrement. Elle était toujours sur sa chaise, mais son dos avait frappé le dossier de bois avec force. Un mini-cri mêlant surprise et horreur lui avait d'ailleurs échappé, aussitôt étouffé par la présence de ses mains devant sa bouche. Puis enfin, les larmes lui montèrent aux yeux.

Elle avait tué une souris. Elle avait décapité une souris. C'était horrible. Jade luttait actuellement pour ne pas fondre en larmes en pleine classe, réprimant les larmes en question en détournant de nouveau les yeux. Elle ne pleurait jamais devant qui que ce soit, jamais. Puis encore moins là, en cours. Il fallait qu'elle se reprenne. Les larmes ne coulaient pas sur ses joues, seuls ses yeux soudain remplis d'eau auraient pu la trahir, seulement elle ne laisserait à personne l'occasion de les voir.
Non mais qu'avait-elle fait ? Elle était horrible.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gilraen Felagund
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Gilraen Felagund, Lun 28 Sep - 11:32


Gilraen était toujours entrain d'observer ses camarades qui entraient dans la salle quand la blonde à côté de qui s'était assise Marjory prit la parole :

- Professeur ? Aube et Crépuscule non ve.. euh.. ne.. seront pas là..?

Gilraen se tourna vers la jeune fille, tentant de comprendre de qui elle parlait quand le professeur répondit :

- Non en effet. Je vous avoue que les quelques expériences que nous allons mener aujourd'hui auraient pu, comment dire, les perturber un peu... Du coup j'ai préféré les laisser a mon appartement !

Au delà de l'incompréhension concernant les dits "Aube" et "Crépuscule", la jeune sorcière lança au professeur un regard légèrement apeuré. *Les perturber ? Comment-ça ? Est-ce qu'on va faire quelque chose de dangereux ?* Mais elle se força à rester muette et à se rassurer : un professeur n'allait pas mettre ses élèves en danger ... si ?

Quelques derniers élèves arrivèrent et prirent place dans la salle et le cours put enfin commencer. Le professeur fit une introduction en laissant sous-entendre qu'il ne se laisserait pas impressionner par les ascendances de certains ou leur notoriété et qu'il ne se fierait qu'à ce qu'il pourrait voir. Cela rassura la jeune Gryffondor. A défaut d'être très expérimentée en magie, elle avait au moins la garantie de ne pas être défavorisée de ne pas venir de leur monde.
Il poursuivi ensuite en répondant lui-même à la question qu'il avait posé à tous les élèves. Le parchemin était en réalité ... un parchemin. *Et Mer**, je me suis plantée*, se dit-elle. Mais en même temps, s'il ne s'agissait pas d'une métamorphose en tant que tel, le parchemin avait bien subit une modification magique car le professeur pointa sa baguette dessus et sur un #Aparecium, des mots apparurent. En se penchant légèrement en avant, Gilraen put discerner les mots "Je suis une illusion".

Suite à cela, le professeur se dirigea vers la cage dissimulée et ôta d'un geste rapide le tissu qui la recouvrait. Immédiatement, des couinements raisonnèrent dans toute la salle et la jeune fille constata ce qui se trouvait sous la cage : des souris. Rien de très extraordinaire pour le moment, mais elle se doutait que celles-ci allaient avoir un lien avec les mots qui s'étaient inscrit sur le parchemin et elle fixa son regard sur son professeur dans l'attente qu'il poursuive.

- Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco !

La jeune fille sursauta. Elle avait déjà entendu parlé de l'Evanesco. Bon, elle ne l'avait jamais essayé, mais elle savait déjà en quoi il consistait, ce qui lui arracha un léger sourire.

Le professeur prit une souris blanche dans la cage et la montra à ses élèves.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

A ces mots, il déposa la souris sur le bureau, pointa sa baguette sur elle, et prononça d'un ton ferme la formule #Evanesco. Le rongeur disparut immédiatement et la jeune sorcière ne put retenir une exclamation. Elle avait beau connaître les effets de ce sort, c'était autre chose de le voir en vrai.

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai !

Quelque chose l'interloqua et, ayant retrouvé son assurance habituelle, elle n'hésita pas avant de lever la main et de demander :

- Excusez-moi monsieur, j'aimerai savoir, est-ce que l'Evanesco marche sur les humains ? Et si oui, quelqu'un l'a testé ? Où est-ce qu'on est envoyé lorsqu'on disparaît ?

Le professeur avait même précisé qu'il était impossible de faire réapparaître ce qui avait disparu. Mais alors est-ce que ce sortilège, lancé sur un homme, avait un effet pire que la mort, à savoir perdre la personne dans un endroit parallèle ? Un genre de prison à perpétuité, mais en pire.

- Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

La jeune fille sourit et se félicita d'avoir fait quelques recherches avant ses premiers cours. Elle repassa dans sa tête le livre dans lequel elle avait découvert l'Evanesco et déclara :

- Je crois qu'il y a le sortilège "Avis", qui fait apparaître des petits oiseaux. Mais ceux-ci sont en réalité une illusion et disparaissent au bout d'un moment. Il permet d'ailleurs de voir le lien dont vous parliez entre les sortilèges d'illusion et les sortilèges d'apparition !

Satisfaite de sa réponse, la rouge et or se leva et se dirigea vers la cage blanche. Elle attendit son tour et attrapa une souris avant de revenir à sa place. Tenant toujours l'animal dans sa main gauche, la jeune fille fut prise d'un doute. Et si le sortilège ne fonctionne pas comme elle le voudrait ? Le professeur avait bien dit que la souris pouvait être coupée en deux ... La sorcière n'était pas spécialement une de ces fana d'animaux qui refusaient tout ce qui s’apparentait à l'utilisation des animaux. Elle adorait la viande, s'éclatait bien à galoper sur un cheval, et n'avait pas tant de scrupule à tuer des oiseaux lors des quelques parties de chasse qu'elle avait fait avec son père. Mais de là à couper une souris en deux "pour le plaisir" ...

Son regard se balada alors entre les différents élèves présents, analysant le résultat des différents essais. Certains n'eurent pas de mal à faire disparaître leur rongeur alors que d'autres, comme Lïnwe, durent s'y reprendre à plusieurs fois et même se battre avec la souris avant d'arriver à obtenir le résultat escompté. Soudain, elle entendit derrière elle un petit cri et se retourna vivement. La voisine de Marjory avait à présent les mains plaquées sur la bouche et Gilraen vit qu'elle semblait se retenir de pleurer. Son regard se posa sur ce qui restait de la souris et elle comprit. Elle la regarda alors d'un air compatissant et se retourna vers sa propre souris qu'elle tenait toujours dans sa main.

Décidée à en finir le plus vite possible, la jeune sorcière déposa la souris sur sa table et attrapa sa baguette magique. Elle fit le vide dans son esprit et tenta de se représenter une table vide. Tremblant légèrement, elle leva sa baguette et dit d'une voix mal assurée mais claire :

- #Evanesco !

Aussitôt, la souris, qui un instant plus tôt gigotait dans tous les sens, disparut. Quelque chose ressemblant à de la poussière tomba cependant sur la table désormais vide et la jeune fille pencha la tête pour observer de plus près le phénomène. Il s'agissait de poils gris qui avaient surement appartenu à la souris. Son sortilège n'était donc pas parfaitement réussit mais elle avait au moins réussit à faire disparaître une souris intacte. Bien qu'ayant une pensée pour la Pouffsoufle qui avait raté son sortilège, elle ne put s’empêcher d'être rassurée. Au moins, ce n'était pas elle qui avait décapité une souris.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Ashton Parker, Lun 28 Sep - 22:06


Après Ashton, d'autres élèves continuèrent à arriver, se présentèrent auprès du professeur puis allèrent s'assoir. Il y avait pas mal de gens de maisons différentes, mais le Gryffondor reconnu entre autres Leister et Merry. Le cours commença ensuite, et Evan révéla que le parchemin avait en réalité subi une écriture à l'encre invisible. Un petit sort plus tard, l'inscription "Je suis une allusion" venait d'apparaître. Le cours allait donc porter sur les illusions, le genre de truc qui plaisait pas mal à Ashton. Le professeur leur révéla alors une cage pleine de souris, certainement une pour chaque élève.

- Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco ! Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

N'ayant absolument aucun remord quant au sort que pourraient bien subir les pauvres souris n'ayant rien demandé, le Gryffondor trouva que l'idée de l'exercice était plutôt cool. Après tout c'était quand même plus sympa de s'entraîner sur des êtres vivants au lieu de le faire sur des objets inanimés. Evan expliqua alors que chaque élève devrait venir exécuter le sortilège sur une des souris, et leur demanda également s'ils avaient déjà entendu parlé de sorts d'illusions. La cousine d'Ashton fut la première à venir réaliser l'exercice et cita l'Aelusionem. Se succédèrent alors Justin, Theopania, Lïnwe et Gilraen. Le moment le plus marrant fut quand même lorsque Jade décapita sans faire exprès sa souris, au moins ça mettait l'ambiance.

Le sang-mêlé se leva alors à son tour, plutôt confiant quant à ses chances de réussites. Sans se vanter, il avait un bon niveau en magie, en particulier en métamorphose, et s'était déjà entraîné sur ce sort. Prenant une des souris dans sa main gauche, il pointa sa baguette vers elle et formula un #Evanesco. L'animal disparu aussitôt, envoyé dans le néant, et le Gryffondor lâcha un petit sourire satisfait avant de retourner s'assoir à sa place.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Harmony Lin, Jeu 1 Oct - 16:03


Après s'être assise et avoir répondu positivement à Linwe, elle commença à observer ceux qui arrivaient. Ils étaient très nombreux et de tous les âges, ce qui rendit Harmony un peu stressée à l'idée de devoir se confronter aux plus vieux, qui devaient en savoir beaucoup plus qu'elle. Elle arrêta alors de regarder les arrivées des élèves et son esprit commença à vagabonder. Elle songeait à sa sœur et se demandait où elle était, mais elle se demandait aussi ce qu'il y avait sous la cage. Cela l'intriguait beaucoup et elle avait hâte de savoir ce qui se cachait derrière et quel serait le prochain exercice.
L'arrivée d'une personne qu'elle connaissait, Zoran, la sortie de ses pensées. Elle se rappela qu'Alexy lui avait dit avoir sympathisé avec lui et se demanda alors ce qu'ils avaient bien pu se dire. Arriva ensuite, peu de temps après Zoran, Theophania Fitzgerald. Elle culpabilisa un peu de s'être mise à côté de Lïnwe car il lui semblait qu'il était plus proche de la jeune fille qu'il ne l'était d'elle mais se ressaisit vite et pensa qu'ils auraient tout de même l'occasion de se voir un peu plus tard. De nombreux élèves continuèrent à arriver puis, au bout d'un long moment, elle entendit le professeur Evan commencer à parler :

- Bonjour à vous tous ! Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir ! Mister McKinley, sachez que le fait que vous soyez gardien de votre équipe de quidditch m'intéresse autant que si vous aviez monté une équipe de volley de boursoufflets... Ici, seules la volonté et la persévérance que vous montrerez dans les exercices demandés pourront m'impressionner. Vous pourriez être le fils de Kholov que je m'en fouterai complètement...

Harmony écouta attentivement ce que le professeur disait, comme à son habitude, et ne pu retenir un sourire rieur quand il évoqua la possibilité de fuir devant sa vision de la métamorphose ou encore quand il se moqua gentiment d'un élève dont le nom de famille était a priori McKinley. Elle hocha la tête de contentement quand il précisa alors, plus sérieux, que la volonté et la persévérance était ce qui importait le plus à ses yeux. Le suivant du regard, elle le vit prendre une baguette puis se diriger vers le parchemin. Harmony allait enfin découvrir la réponse à la question qu'il avait inscrit au tableau au début de son cours ! Le professeur continua, en regardant tour à tour elle puis une Poufsouffle :

- En effet, Miss Lin. Ce parchemin a simplement subi une écriture à l'encre invisible ! Et pour aller plus loin, Miss Wilder a donné la formule exacte qui nous aidera à résoudre ce problème !

Harmony avait sourit franchement, contente d'avoir fournit une réponse correcte pour son premier cours. Elle jeta un coup d'oeil à l'autre jeune fille dont le professeur avait parlé puis se retourna vers lui, qui prononçait à voix haute une formule :

#Aparecium !

"Je suis une illusion" apparu sur le fameux parchemin. Harmony fut presque déçu de ne voir que ça. Vu l'ancienneté du parchemin, elle s'attendait à voir une page remplie d'informations ou de nouvelles choses à apprendre mais une unique phrase était écrite. Harmony nota néanmoins la formule qu'il venait de dire et écouta M.Evan qui ajouta alors :

- Au risque de vous décevoir, Miss Fitzgerald, c'était bel et bien une illusion ! Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose ! Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister ! Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant !

Harmony reprit sa plume puis griffonna sur son parchemin ce que Aparecium faisait et ce qu'avait dit le professeur puis releva la tête afin de voir ce qui se cachait sous la cage métallique vers laquelle le professeur se dirigeait. Il tira d'un coup sec sur l'étoffe et dit, comme annoncer triomphalement ce qui se cachait dessous :

- Tadaaaaam !

Cette cage était remplie de... souris ! Harmony n'en croyait pas ses yeux ! Comment toutes ces souries avaient pu être complètement silencieuses pour eux et maintenant faire du bruit ? Elle réfléchit puis regarda l'étoffe maintenant posée à côté de la cage. Cela devait surement être du à un sort ! Elle demanderait au professeur.

- Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco !

Il fit le tour de son bureau pour se retrouver devant eux et sortit une souris blanche de la cage pendant qu'Harmony notait sur son parchemin le sortilège Evanesco à la suite de l'Aparecium.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

Harmony leva la tête et regarda attentivement le sorcier. Il posa le rongeur sur son bureau, pointa sa baguette devant lui puis dit d'une voix plutôt forte :

- #Evanesco !

La petite souris blanche disparu alors. Harmony se demanda où elle pouvait bien être et espéra que ça n'était pas trop dangereux pour la santé des animaux qu'ils fassent ce genre de sorts sur eux. Le professeur annonça alors :  

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai !

Harmony se figea. Elle, une première année, avait déjà loupé quelques sorts et ne voulait absolument pas faire de mal à ces souries. Elle commença à se demander si elle en était capable et si elle ne devait tout simplement pas demander au professeur de ne pas faire cet exercice, étant trop peu expérimentée. La sortant de ses pensées angoissantes, le mage continua :

- Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite !

Il se tourna alors vers le tableau, effaça ce qui était noté d'un coup de baguette et écrit les deux formules dont il venait de parler.

- Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

Harmony baissa la tête, ne connaissant aucun sortilège de ce genre, mais se jura d'emprunter un livre à la bibliothèque dès la fin du cours pour en savoir plus. Se rappelant du sortilège qu'ils devaient effectuer, elle recommença à paniquer. Pendant qu'elle se triturait l'esprit sur ce qu'elle devait faire, elle vit quelques élèves, dont Theophania et Lïnwe, se lever et effectuer le sort avec succès, tandis ce qu'une autre le ratait. Tentant de ne pas à la possibilité qui existait pour elle d'échouer, elle se leva et se dirigea lentement vers le bureau. Elle n'avait pas vu ce que l'élève avant elle, Leister, venait de faire -ce qui n'était pas plus mal pour elle- et s'arrêta alors devant la cage qui contenait les petits animaux. Prenant une longue respiration pour calmer son cœur qui battait plus vite que d'habitude à cause du stress, elle ferma les yeux et pensa à sa sœur qui lui avait fait la remarque qu'elle se débrouillait bien pour lancer des sorts. Elle sourit, rassurée à cette pensée et attrapa une souris noire dans sa main. Fermant les yeux pour bien se concentrer sur ce qu'elle devait faire, elle perdit tout sourire sur le visage et, la posant délicatement, murmura en rouvrant les yeux :

- #Evanesco

La souris disparu alors de son champ de vision sans laisser de trace derrière elle. Elle avait réussi ! Harmony sourit un peu, contente de ce qu'elle avait fait, puis se rappela la réflexion qu'elle s'était faite à propos de la cage et demanda doucement, après que le professeur ait répondu à l'élève avant elle :

- Professeur, j'ai remarqué tout à l'heure que, avant que vous retiriez le tissu de la cage, celle-ci était silencieuse. Dès que vous l'avez enlevé, les souris ont fait du bruit. Y-avait t'il un sort sur cette étoffe ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Invité, Ven 2 Oct - 17:17


Logan était en train de feuilleté tranquillement ses livres, lorsque soudain, le Professeur Evan fini par se lever et commencer un long discourt, ou un monologue. Enfin bref, il expliqua donc plusieurs par rapport à la Métamorphose et il commença donc par révéler ce que cachait ce mystérieux parchemin et au final il  subit simplement une écriture à l'encre invisible, hum pas mal.  On peut donc finalement lire, je suis une illusion, après quoi il continua de parler et d'expliquer plus précisément les choses. Après donc plusieurs minutes de paroles, Evan fini par lancer le cours en dévoilant une caisse contenant des souris, un nombre pile, ce qui correspondait donc à une sourie par élève, mais que comptait-il faire ? Et bien, le Poufsouffle n'allait pas tardé à le savoir mais d'abord il expliqua le sort qu'il allait utiliser et ses effets. Et en même temps il fît une démonstration. Puis il finit par donner les consignes.

- Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard !

En ce qui concerne la question, Logan n'en avait aucune idée, en tout cas il essaya de chercher dans son livre, au cas où, on ne sait jamais. Et puis les livres de cours sont bien là pour nous aider. Le temps qu'il fouille tranquillement dans son livre de métamorphose, Logan laissa les premiers élèves les plus presser passer en premier, comme ça lorsque son tour viendra, il y aura moins de monde et un poil moins de bousculade. Il observait depuis sa table les élèves passer un par un, pour la plupart tous avaient réussis, sauf quelques uns qui échouèrent.

Il vit une Serdaigle passée, puis un petit calme, il se dit donc qu'il pourrait y aller et passer à son tour. Le Poufsouffle finit donc par se lever de sa chaise et prit la direction de la caisse contenant les rongeurs et il en prit un au hasard. Au passage il caressa l'animal, surement pour le destresser et qu'il ne soit pas trop agité lorsqu'il lancerait son sort, cela serait dommage de voir le rongeur partir en courant au moment de le lancer. Il vient donc ensuite se positionner devant le bureau du Professeur et y déposa délicatement l'animal sur le bois. Le jaune et noir vient donc sortir sa baguette puis la pointa en direction de la petite sourie, quelques secondes de calmes, Logan fixa la bestiole et ce concentra, puis il s'exclama:


#Evanesco !

Et hop, la sourie avait disparu, envoler. Il avait parlé tout à l'heure d'un endroit parallèle, une autre dimension, mais Logan se demandait s'il était possible de faire revenir quelques choses, ou quelqu'un, que l'on venait de faire disparaître. En tout cas il était assez content de lui, il avait réussi l'exercice, en même temps il avait prit le temps qu'il lui fallait pour se concentrer avant d'envoyer correctement le sort. Il fit donc signe de la tête envers le Professeur, puis il retourna calmement savoir à sa place et attendit avec impatience, la suite du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Marjory U. Damian, Dim 4 Oct - 0:51


La jeune fille la regardait en souriant. Elle n’avait pas l’air de lui en vouloir d’avoir oublié son prénom ! Tant mieux, Marjory était soulagée. Comme pour aider encore ce soulagement, la blonde secoua la tête et lui répondit :

- Pas grave. Non si preoccupi. Je m'appelle Jade.

A oui, c’était ça ! Jade ! Un très joli prénom, en plus du reste ! Mais un prénom qui ne l’aidait pas vraiment à deviner de quel pays celle-ci pouvait bien venir. Mais vu les sonorités qu’elle avait utilisé … « Non si preoccupi », avait-elle dit … Ca avait clairement des consonances latines et chantantes. Pas français comme elle s’en était déjà rendu compte, mais peut être espagnol ? Ou alors … Ah oui, c’est bon, elle y était ! Cette voix chantante et ces mots qui semblaient enrobés de douceur … Est-ce qu’elle était italienne ? La petite fille lui posa alors la question pour s’en assurer. La jeune Poufsouffle eut alors un sourire et un petit rire. C’est vrai qu’on devait souvent lui poser la question !

- D'Italie. Je suis Italienne. Sono arrivato.. pardon.. Je suis.. arrivée il n'y a pas.. il y a peu.

Elle avait donc visé juste. Elle ne parlait pas un mot d’italien, mais lors de ses voyages dans le sud de la France elle avait pu en croiser quelques uns, et c’était une langue qu’elle trouvait magnifique.

- Oh ! J’adore vraiment la langue italienne. J’aurais bien voulu l’apprendre à l’école … Mais bon, tu parles tout de même très bien anglais pour quelqu’un qui est arrivée il y a peu !

Marjory adressa un sourire à la jeune Jade, puisque c’était ainsi qu’elle s’appelait, en lui montrant qu’elle était honnête sur le fait qu’elle parlait très bien anglais. La jeune fille se tourna alors vers leur professeur pour lui demander :

- Professeur ? Aube et Crépuscule non ve.. euh.. ne.. seront pas là..?

- Non en effet. Répondit celui-ci. Je vous avoue que les quelques expériences que nous allons mener aujourd'hui auraient pu, comment dire, les perturber un peu... Du coup j'ai préféré les laisser a mon appartement !

La petite fille n’avait aucune idée de quoi ils parlaient, mais ça avait l’air d’être des animaux … Mais les paroles du professeur avaient surtout ramené Marjory vers la pensée du cours qui allait arriver. Ils allaient mener des expériences aujourd’hui ! Oh, qu’est-ce qu’elle avait hâte de commencer ! Elle observait le parchemin qui avait été la grande question aujourd’hui. Est-ce qu’elle avait au moins un petit peu bien répondu à la question qu’avait posé le professeur ? Alors que la blondinette était tout à fait partie dans ses pensées, le professeur commença le cours, et elle lui accorda alors toute son attention.

- Bonjour à vous tous ! Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir !

Les faire fuir ? Marjory commença à avoir un petit peu peur. Quelle était sa vision de la métamorphose si il leur disait qu’ils pourraient fuir ? Elle s’efforça de se concentrer sur ce que continuait à dire le professeur pour ne pas se lancer dans des suppositions plus étranges les unes que les autres sur ce qu’ils pourraient bien faire aujourd’hui. Le professeur se mit alors à parler de certains des élèves qui étaient passés tour à tour devant lui. La fillette adressa un grand sourire à sa voisine de table lorsqu’il annonça que la jeune fille avait cité la bonne formule. Il lança alors ce sortilège et quatre mots apparurent sur le parchemin : "Je suis une illusion". La Damian ne comprenait pas encore le lien de cette phrase avec le cours, mais elle savait qu’elle saisirait bien assez tôt.

- Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose !

La modification d’apparence ? Ah, elle aurait vraiment voulu pouvoir assister à ce dit premier cours pour aborder ce sujet ! Mais surement que le sujet d’aujourd’hui ne sera pas moins passionnant …

- Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister !

La petite fille avait sorti sa plume et un parchemin vierge et prenait des notes sur ce premier sortilège. « Aparecium – dévoiler un objet ou une écriture invisible … »

- Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant !

La plume resta suspendue dans les airs, avant de retomber brutalement sur la table. Marjory l’avait en effet lâchée – ils y reviendraient, avait dit le professeur. Mais par-dessus tout, la jeune fille sentait arriver le moment où ils allaient pratiquer. Elle sentit l’excitation monter de nouveau d’un cran, et elle se concentra d’autant plus sur ce que faisait et disait le professeur pour ne pas en perdre ne serait-ce qu’une miette. Celui-ci découvrit une cage dans laquelle se trouvaient un nombre certain de souris. Alors qu’aucun son ne s’échappait de celle-ci il y avait quelques secondes, à présent il en sortait beaucoup de petits cris, semblables à des gémissements.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

Et cette fois, c’était le sortilège Evanesco que le professeur lança pour leur montrer la façon de faire. Mais qu’avait-il dit ? Les souris allaient aller dans une autre dimension ? Est-ce que ce n’était pas un peu barbare de décider à la place de ces souris qu’elles allaient réapparaitre quelqu’autre part ? N’auraient-ils pas pu tester ce sort sur un objet quelconque, plutôt que sur un être vivant ? La petite fille perdit le sourire qu’elle arborait depuis qu’elle avait compris qu’ils allaient pratiquer la magie. Le professeur continuait de parler de ce dit sortilège.

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peut qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai !

A présent, c’était clairement une grimace qui avait pris place sur le visage de Marjory. Elle faisait de la magie que depuis peu de temps, elle était presque certaine de ne pas réussir à faire disparaitre sa souris du premier coup. Mais qu’allait-il se passer alors ? Elle allait priver la souris qui aurait le malheur de tomber sur elle d’un morceau de son corps, ou pire encore, carrément la tuer ? Elle commençait à clairement paniquer alors que d’autres élèves se levaient pour aller chercher une souris. La petite fille se leva comme un automate et alla en chercher une à son tour, jetant quelques regards effrayés vers leur professeur. Il fallait bien qu’elle fasse ce qu’il leur disait ! Elle retourna s’asseoir et se mit à fixer le tableau en se répétant mentalement la formule qu’ils auraient à jeter, dans l’espoir d’y arriver lorsque le moment sera venu. Elle ne répondit pas à la question du professeur qu’elle avait à peine entendue, plongée dans ses pensées, tout d’abord parce qu’elle n’avait pas encore de connaissances sur les sortilèges d’illusions mais, surtout, parce que son esprit était bien occupé ailleurs.

Elle avait sorti sa baguette, après avoir prononcé la formule à haute voix quelques fois. Elle jeta un regard tout autour d’elle, elle vit que plusieurs élèves y étaient arrivé sans problèmes, qu’aucune souris n’avait été mutilée. Elle reprit alors un petit peu confiance. Peut-être que leur professeur savait qu’ils y arriveraient tous sans problèmes, et que c’est pour ça qu’il les laissait lancer ce sort sur des êtres vivants ? Elle allait jeter le sort lorsqu’elle entendit un petit cri s’échapper de l’endroit où se trouvait sa voisine. C’est en tournant sa tête qu’elle comprit. Finalement, si, il y avait bien une souris mutilée. Et bien plus que ça, elle avait été tout simplement décapitée.

La vue de la tête de la souris, sans vie et sanglante, agit comme un électrochoc sur Marjory, qui envoya valser sa baguette pour être sûr de ne pas faire de dégâts. Celle-ci rebondit sur la table avant de s’arrêter sur le sol, bien plus loin, mais elle n’y accordait aucune attention. Elle n’arrivait à détacher ses yeux de cette tête de souris, restée seule sur la table, sans son corps qui devait se trouver, tout aussi sanglant, tout seul dans cette autre dimension dont leur avait parlé le professeur.

Elle avait tellement été choquée par cette vision que les larmes mirent un moment à venir. C’est alors sans bruit et sans un sanglot que, lorsqu’elle détourna enfin les yeux et qu’elle serra un instant ses paupières l’une contre l’autre, les larmes s’échappèrent sans qu’elle ne puisse les arrêter. Sa tête se balançait dans un rythme continu d’un côté à l’autre. Elle ne pensait plus à toute la classe qui l’entourait, ni à l’exercice pour le professeur qu’elle n’avait toujours pas réalisé. Elle ne pouvait pas jeter ce sort. Vu ce qui pouvait arriver, elle ne pourrait jamais risquer de tuer un être vivant pour un cours. Elle s’entrainerait peut être sur un objet inanimé, mais jamais au grand jamais sur la souris qui se promenait toujours sur la table devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Scott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Olivia Scott, Dim 4 Oct - 1:52


Le regard vague de la jeune fille était à présent posé sur la feuille de parchemin. Intriguée, elle se faisait plusieurs hypothèses, allant de la plus raisonnable à la plus sordide. À vrai dire l'un de ses défauts était sa curiosité, et elle était capable d'aller très loin pour la satisfaire. Mais pour une fois, Sarah resta à sa place en attendant sagement l'explication du professeur.

Son regard fut attiré par un battement d'aile, et à peine eu t'elle le temps de regarder le volatile, qu'il était déjà parti. Reprenant ses esprits, elle vit enfin le professeur se déplacer et prendre la parole. Il se présentation, posa les bases du cours et commença à donner une explication. Explication qui fit vite le chemin dans le cerveau de la jaune et noire. Évidemment! De l'écriture invisible c'était aussi simple que cela! Parfois on pense qu'un sujet est complexe, alors qu'il est tout le contraire!
Il confirma donc l'hypothèse d'Harmony, et annonça qu'il était maintenant temps de passer à autre chose de plus intéressant.

Le sorcier se déplaça jusqu'à la cage disposée non loin, et fit une pause avant de tirer un coup sec sur l'étoffe.
Et c'est non sans surprise que Sarah découvrit des souris. Des souris qui couinaient et s'agitaient dans tous les sens. Au secours. À vrai dire cela ne faisait pas partie des peurs de la septième année, mais pour une raison inconnue, elle détestait profondément ces animaux.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Ce n'était pas le terme exacte, mais l'idée était là. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci..

Le professeur captura une des souris, la posa à la vue de tous et fit une démonstration de son talent. Un Evanesco plus tard, et le rongeur avait disparu. OK, ça avait l'air plutôt simple. Et puis, la blonde n'aura pas à supporter longtemps le rongeur au creux de ses mains.

Des élèves commencèrent à exécuter la consigne et on pouvait dire que cela était très hétérogène. Certains le réussissaient, et d'autres... Ben le réussissaient pas, ou à moitié. La pouffy eût un regard dégouté vers la souris démembrée de sa camarade de maison (Jade), ainsi que vers la souris décapitée d'un Serdaigle (Leister). Elle aurait intérêt à le réussir son sortilège, parce qu'elle n'avait pas l'intention de se retrouver dans la même situation que ces deux là.

Marchant d'un pas rapide, l'anglaise se dépêcha d'attraper une petite souris, et retourna à sa place. L'animal était noir, avec quelques tâches grisâtres à certains endroits. Ne voulant pas blesser l'animal, la blairelle s'entraîna plusieurs fois sur des petits bouts de parchemins traînant sur son bureau. Elle réussit avec succès et décida donc de passer aux choses sérieuses.
Attrapant d'une main ferme le petit cobaye, la blonde raffermit sa prise sur sa baguette et lança le sort.

#Evanesco.

Malheureusement, elle fut déconcentrée au dernier moment par la souris de Lïnwe qui avait tenté de s'échapper. Son sort ne fut pas correctement réalisé, et quand l'anglaise reposa ses yeux sur le rongeur, celui-ci n'avait pas disparu, mais il lui manquait une chose essentielle. Ses oreilles.
Sa main droite essayait donc maintenant de retenir la souris devenue hystérique à cause de sa mutilation. Malgré les morsures qui se succédaient, la jaune et noire tenait fermement la petite bête entre ses doigts. Elle lança un regard dépité au professeur, avant de reposer la souris et de réessayer. Bah quoi, elle était encore vivante c'était toujours ça. Elle qui détestait les souris elle était servie! Enfin bref, elle finit par se reconcentrer en faisant abstraction des bruits de la classe.
Pointant une nouvelle fois sa baguette vers la victime du jour tout en ignorant ses couinements de douleur, elle prononça distinctement le sort voulu #Evanesco, et ferma les yeux dans l'attente du résultat. Ne sentant plus rien sous la main qui tenait auparavant la souris, la septième année rouvrit les yeux, pour y découvrir la disparition de celle-ci. Pfiou, elle avait réussi.
La Bellanger se laissa ensuite tomber sur la chaise, tout en essayant d'enlever ces images de sa tête. La jeune fille allait sûrement perdre des points. À coup sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Jade Wilder, Dim 4 Oct - 2:16


La culpabilité était peut-être une des faiblesses de Jade. Elle en avait beaucoup, beaucoup trop et lorsqu'elle s'y penchait plus attentivement, la blonde se rendait bien compte qu'à peu près toutes ses faiblesses partaient de ses relations avec les autres. Jalousie, possessivité, forte sensibilité et bien sûr, émotivité.. Il y en avait bien d'autres encore. Sans doute était-ce pour ça qu'elle avait du mal avec la notion d'amitié. Elle avait bien trop peur de blesser quelqu'un, ou de trop s'y attacher pour finalement perdre cette personne. C'était arrivé. Si c'était déjà arrivé, ça pouvait se reproduire et ça, il n'en était pas question.

Mais la question essentielle est de savoir comment on peut ne pas s'attacher aux autres quand on a le caractère de Jade ? Puisque, qu'elle le veuille ou non, elle s'attachait facilement. Qu'elle le veuille ou non, elle finissait souvent par avoir envie d'aimer, besoin de protéger et également besoin d'affection elle-même. Tout ça, Jade le savait, elle se l'était répété maintes et maintes fois. Mais ça n'avait jamais rien changé, elle n'avait pas trouvé de solution. A part repousser ses sentiments pour toute personne, refuser la notion même d'amitié, ignorer - et ça ce n'était pas réellement voulu - chaque personne qui aurait pu vouloir se rapprocher d'elle. En tout cas, en ignorer les sentiments, les efforts pour aller vers elle. C'était plus fort que sa propre volonté, c'était gravé dans sa mémoire, dans son sang même, au sens propre du terme.

Sa main droite vint d'ailleurs rejoindre son flanc, comme un automatisme. Il ne fallait pas qu'elle pense à ça, pas maintenant. Elle s'en voulait. Comme ce jour là. C'était bien mon fort, on ne peut pas comparer cette fameuse soirée à la mort d'une souris, mais ça ne l'empêchait pas de se sentir coupable. Elle savait qu'elle avait des lacunes en magie alors pourquoi faire courir un risque à qui que ce soit ? Même à une petite souris. N'était-elle pourtant pas là pour apprendre ? Si. Comment faisaient tous ces élèves, ils semblaient tout savoir tout le temps. Que faisaient-ils en cours si ils étaient à ce point des génies ? Insensé.

Bien au delà de sa volonté, des larmes avaient fini par couler le long de ses joues, elle espérait seulement que sa tête baissée les cacherait suffisamment. Elle fixait la tête de la souris morte. Elle la fixait, comme si c'était quelque chose de fascinant. Pourtant, elle la haïssait. Elle se haïssait. Elle détestait son impuissance, ses défauts, ses réactions. Que pouvait-elle faire au juste, à part s'entrainer ? Pas grand chose, et elle était là pour ça. Son envie de fuir du cours au plus vite, elle ne devait pas la laisser gagner. Il fallait qu'elle apprenne.

Inspirant lentement, la respiration tremblante, l'attention de Jade fut attirée par un mouvement somme toute assez brusque à côté d'elle. Marjory ? Tournant la tête sans pouvoir s'en empêcher, sans même effacer ses larmes, Jade sentit son coeur se serrer en voyant la petite Poufsouffle choquée par SON échec. Par le cadavre de la souris, ou plutôt ce qu'il en restait. La culpabilité fit son grand retour. En plus d'avoir tué une souris, elle avait choqué une petite qui n'avait rien demandé, qui apparemment avait abandonné le sort alors qu'elle, elle avait tout le potentiel pour réussir. Mais quelle idiote. Mordant sa lèvre inférieure presque au point de se blesser, la jaune et noire prit, sans même s'en rendre compte, la main de la plus jeune. Elle la serra légèrement, sans trop savoir ce qu'elle faisait. Elle avait beau être claire avec elle-même en permanence, voilà une nouvelle preuve que Jade ne pouvait s'empêcher de se rapprocher des autres, sans même le vouloir, elle ne voulait pas la rassurer, enfin si, mais non, elle ne devait pas.. Rho.. Peu importe, c'était sa connerie, il fallait au moins qu'elle essaye de réparer les dégâts, tant pis pour sa propre peine, plus du tout camouflée d'ailleurs, quelle horreur. Il y avait plus important à l'heure actuelle: rassurer la plus jeune.

- Marjory.. Je.. je suis désolée.. Je ne vole.. voulais pas.. Désolée..
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Aurea Eston, Dim 4 Oct - 11:53


Aurea venait de demander à une jeune fille si elle pouvait s’asseoir à ses côtés. Celle-ci releva la tête et lui sourit.

- Bien sur ! Je ne connais pas encore grand monde ici alors ... c'est avec plaisir. Aurea c'est ça ? Moi je m'appelle Gilraen, mais tout le monde m'appelle Gil.

La jeune blonde lui sourit en retour et s’installa donc à la place libre.

« Oui, c’est bien ça. Enchantée Gil. C’est un joli prénom. »

Après s’être installée, elle sortit ses affaires et, dès qu’elle eut finit, elle observa les autres élèves qui faisaient leur entrée.

Il y en eut beaucoup qu’elle ne connaissait absolument pas mais d’autres têtes étaient plus connues, à l’instar d’Ashton, qu’elle avait déjà croisé à l’une ou l’autre occasion et qui, tout comme elle, faisait partie du Club de Sergei. Il y eut également Leister, avec qui elle avait déjà partagé plusieurs cours ainsi qu’un anniversaire qui lui avait valu une heure de colle. *Eh bien, ce cours ne va pas être de tout repos* jugea-t-elle au vue de son petit discours introductif.

Alors que les élèves s’installaient petit à petit, une jeune Poufsouffle interpella le professeur concernant la présence de deux créatures. Ce dernier lui confirma qu’en effet, ses animaux de compagnie ne seraient pas présent en cours. Les élèves continuèrent à arriver et à décrire l’objet mystérieux.

Une fois tous les élèves arrivés, le professeur Evan reprit la parole et entama son cours.

- Bonjour à vous tous ! Je suis ravi de revoir des visages familiers et heureux d'en découvrir de nouveaux ! En espérant que ma vision de la Métamorphose ne vous fassent pas fuir ! Mister McKinley, sachez que le fait que vous soyez gardien de votre équipe de quidditch m'intéresse autant que si vous aviez monté une équipe de volley de boursoufflets... Ici, seules la volonté et la persévérance que vous montrerez dans les exercices demandés pourront m'impressionner. Vous pourriez être le fils de Kholov que je m'en fouterai complètement...  

La jeune fille ne put s’empêcher de rire légèrement. Le professeur ne semblait pas du tout impressionné par la répartie de McKinley…

- En effet, Miss Lin. Ce parchemin a simplement subi une écriture à l'encre invisible ! Et pour aller plus loin, Miss Wilder a donné la formule exacte qui nous aidera à résoudre ce problème !

L’encre invisible. La blondinette sourit intérieurement, combien d’élèves moldus rêveraient d’avoir cet encre. Si seulement ils savaient…Le professeur continua son cours et, après avoir prononcé #Aparecium, une phrase s’écrivit sur le parchemin : Je suis une illusion. La jeune blonde nota rapidement la formule sur son parchemin.

- Au risque de vous décevoir, Miss Fitzgerald, c'était bel et bien une illusion ! Comme la modification d'apparence brièvement vue lors de mon premier cours, l'illusion est monnaie courante en métamorphose ! Il y a bien des manières de faire disparaître, tout en partie un objet, un animal ou une personne, et nous ne pourrons pas tout passer en revue lors de ce cours. Ce sortilège, Aparecium, peut vous permettre d'identifier un objet qui aurait subi un sortilège d'invisibilité, ou, dans le cas présent, dévoiler une écriture à l'encre invisible. C'est un sortilège de révélation, néanmoins, il faut savoir que certains objets ensorcelés peuvent être immunisés à son effet, s'ils ont été enchantés pour y résister ! Mais nous reviendrons en fin de cours sur l'utilisation de ce sortilège ! Pour l'heure, passons à quelque chose de plus... divertissant !

Sa plume filant à toute à l’heure sur son parchemin, la jeune élève prenait le plus de notes possible, trouvant absolument passionnant ce sujet. Après quoi, elle reporta son attention sur son professeur qui s’était approché de la cage recouverte d’un tissu. Une fois ce dernier enlevé, tous purent ce qu’elle contenait. Il s’agissait de souris.

- Tadaaaaam !Les sortilèges d'illusions et de désillusions, sont à mes yeux à mettre dans la même catégorie que ceux d'apparition et de disparition. Parmi les plus célèbres, il y a l'Evanesco !

Il prit ensuite un rongeur en main et continua ses explications.

- Le sortilège Evanesco va être votre premier entrainement de ce cours. Il a pour particularité de faire disparaître, du moins s'il est pleinement réussi, un objet ou un animal dans ce que nous pourrions appeler une autre dimension. Techniquement, vous ne pourrez pas faire réapparaître votre souris devant vous si votre sort est parfaitement exécuté comme ceci...

Il déposa ensuite le rongeur sur le bureau et, après avoir prononcé la formule, celui-ci disparut immédiatement. Malgré le fait qu’elle s’y attendait, cela épata Aurea.

- Si votre sortilège est mal exécuté, ou que partiellement réussi, il se peu qu'une partie de votre souris reste matérialisé avec nous, tandis que l'autre partie vivrait ailleurs. Aussi pour son bien si je puis dire, essayez de bien réussir votre essai ! mis en garde le professeur. Cela eut le donner de calmer quelques peu les ardeurs de la blonde. En effet, elle ne voulait pas faire de mal aux animaux mais c’est ce qui risquait d’arriver si elle ne réussissait pas son sort. Or, c’était loin d’être impossible…

- Bien, je vous laisse venir un à un jusqu'à mon bureau et à choisir le compagnon d'un jour qui vous plaira ! N'oubliez-pas, la concentration, comme toujours, est la voix de votre réussite ! Dans le même temps quelqu'un connait-il, ou aurait-il entendu parler de sortilèges d'illusions par hasard ?

La blonde ne souhaitant pas passer dans les premiers, elle laissa ses camarades entamer l’exercice. En attendant son tour, elle réfléchit à la question que venait de poser leur professeur mais, malheureusement, elle ne connaissait pas de réponse. Au contraire, quelques élèves donnèrent le nom de sortilèges d’illusions.

L’exercice eut des résultats contrastés. Certains réussirent sans problème leur lancer. Un garçon eut un peu plus de mal pour attraper sa souris mais au final, il réussit quand même à lui lancer son sort.
D’autres par contre eurent moins de chance. Une jeune fille de Poufsouffle rate son sort et le corps de la souris se trouva coupé en deux. Cette vision dégouta légèrement la blonde et elle détourna la tête. Elle n’aimait pas du tout voir cela mais bien entendu, la jeune élève ne l’avait pas fait expres. Elle semblait d’ailleurs assez choquée, ce qui était compréhensible. Cet épisode augmenta également le stress d’Aurea. Et s’il lui arrivait la même chose. Un frisson lui parcourut l’échine. Un bruit fit revenir son regard vers le bureau. Une élève de Poufsouffle également avait jeté sa baguette et semblait avoir décidé de ne pas lancer le sort, ayant certainement peur d’arriver au même résultat que sa camarade.

*Bon, il faudra bien se décider un jour où l’autre. Ce n’était peut-être pas une si bonne idée de faire passer les autres avant* se dit la blondinette. En effet, si elle était passée dans les premiers, elle n’aurait pas vu l’échec des autres et aurait été moins stressée. Sachant que cet état n’était pas conseillé pour lancer des sorts, elle essaya, tout en fermant les yeux, de se calmer au maximum. *Inspire, expire… Inspire, expire…*. Après les avoir rouvert, elle se leva avec détermination et se dirigea à son tour vers la cage. Elle passa au-dessus de son dégoût de toucher une souris – elle avait beau être une sorcière, elle n’aimait pas beaucoup ces animaux. Elle en attrapa donc une blanche et la tint fermement dans sa main gauche, sa main droite étant occupée par sa baguette. Elle déposa ensuite la souris sur le bureau et, en visualisant le résultat final – c’est-à-dire la souris disparue dans une autre dimension – elle prononça avec force #Evanesco.  Ses yeux se fermèrent malgré elle, ne souhaitant sans doute pas voir le résultat. Elle les rouvrit au bout de deux secondes et ne vit plus de souris, mis à part quelques touffes de poils. Elle semblait donc avoir réussi son sort. Pas parfaitement bien sûr, il lui faudrait sans doute encore s’entraîner mais, il était quand même réussi. C’est donc assez contente d’elle qu’elle regagna sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Evan, Lun 5 Oct - 20:36


~ Evan s'était attendu à une chose en décidant de faire ce genre d'exercice en cours, c'était à voir des têtes surprises, voir rebutantes, à l'idée de faire disparaître tout ou partiellement des souris dans un endroit inconnu. Lui-même, grand amoureux de la faune et la flore, avant sa transformation en loup-garou, aurait eu du mal à se plier à ce genre de pratiques sans un pincement au cœur à l'époque où il était encore scolarisé.

~ Merry, qui avait été une des dernières à arriver à sa grande surprise, retrouva une place de choix dans son estime en étant cette fois, la première à donner un sortilège d'illusion. L'Aelusionem était en effet un sortilège bien pratique, surtout pour ceux se cachant sous un masque...

- Bien Miss Harper ! se contenta-t-il de répondre à la belle, qui s'empressa ensuite d'aller récupérer une souris pour son exercice. Il observa sa tentative qui fut fructueuse, ce qui ne l'étonna pas. La demoiselle en revanche, parut étonné elle, d'avoir réussi, cherchant autour d'elle quelques secondes si la souris ne s'était pas fait la malle à son insu. Mais non, elle avait parfaitement exécuté le sortilège, ce qui le ravit.

~ Justin, le préfet de Serpentard passa en second. Il utilisa un sortilège de lévitation pour extraire le petit animal, Evan se demanda en le voyant si la souris le répugnait où s'il en avait une légère phobie. Le jeune homme fit lui aussi, preuve d'une adresse exemplaire dans l'utilisation du sortilège. En même temps, il n'était certainement pas devenu préfet en donnant une carte chocogrenouille rare à Sergeïounet...

~ Theophania se présenta à son tour pour récupérer un rongeur, après avoir parlé d'un sortilège que sa mère avait lancé. La Serpentard montra la même aisance que Merry et Justin pour exécuter l'exercice, sa souris ayant également entièrement disparut. Lïnwe, le beau gosse Gryffondor, passa derrière la Serpentard (il n'y a pas de double sens à cette phrase hein...). Le jeune homme eut du mal à garder sa souris sur sa table et dû lui barrer le passage de son bras pour arriver, finalement, à la récupérer de son autre main. Visiblement pas perturbé pas le rongeur qui avait envie d'aventure, le garçon l'envoya lui aussi vers une destination inconnue.

~ Quand Jade vînt au bureau pour récupérer elle aussi une souris, elle mentionna le sortilège #Illusionis, qui était un sortilège pouvant donner un avantage certain en situation de combat, pouvant créer une diversion ou pour attaquer, ou pour se barrer en douce en cas de besoin. Il l'observa rejoindre sa table et la tête de la Poufsouffle n'avait rien d'encourageant. Elle semblait réticente à l'idée de faire le sortilège sur une souris, ou peut-être prenait-elle volontairement de longues secondes de concentration. Un léger cris et ses mains devant son visage vinrent témoigner du résultat de son essai. La souris avait été coupée en deux parties, la tête était restée avec eux, mais pas le corps. Evan, calculant la détresse apparente de la Poufsouffle et ne voulant pas laisser cette image sanglante aux yeux de tous alla précipitamment devant la table de la belle. Il lança un #Evaneso à pleine voix, faisant disparaître à la fois la tête esseulée et les traces de sang sur la table de la demoiselle.

~ Il ne s'était pas attendu à ce que son exercice vire de la sorte si bien qu'il ne sut quoi lui dire pour la réconforter. Elle était morte, il n'y avait rien d'autre à dire, mais il savait que ces mots risquaient d'amplifier les émotions de la belle, du coup il la prit dans ses bras et lui fit un gros câlin se tut. C'est alors qu'il vit que sa voisine, Marjory, avait visiblement été choquée par les événements. La demoiselle était en larmes et le mage se dit qu'il aurait dû y penser et regretta de ne pas avoir choisi des objets comme premier exemple, ou de donner au moins le choix à chacun... Comme pour Jade, il ne trouva aucun mot pour essayer d'apaiser la Poufsouffle.

~ Comme pour changer l'ambiance, Gilraen posa une question pertinente sur l'Evanesco, l'extirpant de ce moment triste, et il lui signifia qu'il lui répondrait sous peu. Il garda son attention sur la jeune élève, tout en jetant de temps à autre des regards à Jade et à Marjory pour être sûr que l'événement ne les avaient pas trop fragilisées. Elle mentionna également le sortilège #Avis, tout en le décrivant avec justesse. Elle réussit son exercice presque parfaitement, seul quelques poils de sa souris étant resté matérialisés sur sa table.

~ Ashton à son tour, exécuta d'une main de maître le sortilège. Nul doute que le garçon aurait préféré utiliser des sorts de magie noire à tout va, mais pour le coup, il avait l'air de bien s'amuser. Ghrystal arriva alors, passant la porte légèrement essoufflé, ce qui montrait qu'il avait dû se presser pour être sûr d'arriver en retard... Evan porta son regard sur lui et lui envoya un sourire amusé en guise de réponse à la phrase qu'il lui avait dit, qu'il avait trouvé bien formulée. Le garçon avait attiré son attention lors de son premier cours et il était certain que s'il le voyait en dehors, il pourrait trouver des sujets interdits à développer avec lui...

~ Le Serdaigle, une fois installé près d'Oona, usa également d'un #Wingardium Leviosa pour faire voltiger un rongeur jusqu'à lui. Le jeune homme bafouilla l'incantation lors de son premier essai, laissant un regard surpris à Evan. Mais il se rattrapa parfaitement dans la foulée, expédiant la souris avec facilité.

~ Arriva le tour de Leister. Le mage s'était attendu à ce que le garçon ait mal pris sa remarque et s'attendait à ce que ce dernier fasse preuve de connerie. Oserait-il ? Il serait bien le premier. Aussi, il le regarda les bras croisés comme attendant avec évidence un signe de stupidité de la part du Serdaigle. Il l'observa prendre une souris qu'il regarda étrangement. Evan prépara sa baguette, sentant de plus en plus les intentions fumeuses du garçon. Il le vit reposer l'animal près de la cage, sans l'emporter à sa place. Une seconde, deux, trop tard... Le Serdaigle avait balancé son sort à la hâte, le ratant certainement délibérément. Du moins, pour Evan, cela ne faisait aucun doute, il se vengeait de ce qu'il lui avait mis dans les dents. Il observa l'imbéci... euh, le Serdaigle qui donna un petit coup dans ce qui restait de la souris et le fustigea du regard quand ce dernier lui balança un regard niais assorti d'un « Je pense avoir raté ». La seule chose qui passa dans l'esprit d'Evan la seconde qui suivit, c'était une envie incroyable de décocher une droite dans la gueule du trou de balle en face de lui pour lui arracher la mâchoire. Le mage soupira, se contenant, mais il détestait l'affront.

~ Il avait combattu tellement d'Aurors et de membres de l'Ordre du Phénix qu'il avait du mal à digérer l'affront que lui faisait le Serdaigle. Mais il était professeur, et peu de gens connaissaient son passé ici. Il devait se tenir, et faire comme ci tout allait bien. Il n'écouta qu'à moitié la question du garçon et retint de pousser un cri quand ce dernier manqua de peu de se casser la gueule (quel dommage), se rattrapant en lui arrachant quelques poils au passage. Une pensée traversa rapidement l'esprit du mage, le jeune homme ne savait pas à qui il avait affaire. Il s'arrangerait pour qu'il le sache.

- Il n'y a pas qu'en magie où vous êtes maladroit visiblement... Faites attention à ce que vous faites Mister McKinley, et éviter d'essayer d'être plus con que vous ne l'êtes réellement, même si ça ne doit pas être chose aisée... Il le regarda reprendre sa place, ayant calculé le stratagème du garçon. Sa chute était surement préméditée. Une discussion s'imposerait. Le dernier exercice lui en donnerait la possibilité... Le mage leva sa baguette vers Leister, puis la retourna vers son bureau où il lança un nouvel #Evanesco pour faire disparaître ce qu'il restait de l'affront du jeune Serdaigle.

~ Harmony se leva ensuite, pour passer après les frasques de Leister. La belle envoya un sortilège plein de conviction qui fit disparaître intégralement sa souris. Dans la foulée, elle lui posa une question sur le voile noir qu'il avait retiré de la cage.

- En effet, Miss Lin, le tissu était bien ensorcelé. Plutôt que de réduire au silence ces rongeurs, j'ai préféré incorporé un Silencio au tissu, pour faire en sorte qu'aucun son ne sorte de ce qu'il recouvrait. Votre intéressement fera regagner quelques points à votre maison parmi ceux que Mister McKinley a fait disparaître, chose à laquelle il semble plus doué que pour faire disparaître sa souris...

~ Arriva le tour de Logan. Le Poufsouffle vint jusqu'à son bureau. Il récupéra une souris qu'il dorlota quelques secondes et la posa devant lui. Le jeune homme se concentra, faisant l'exact contraire du jeune homme Serdaigle plus tôt, et réussit lui aussi parfaitement son exercice. Le mage le félicita d'un simple "Bravo" et l'observa retourner à sa place.

~ Sarah récupéra une souris presque entièrement noire, et son premier sort fut un échec. Du moins, la seule chose qu'elle avait réussi à faire disparaître, était les oreilles du rongeur ! Des couinements s'élevèrent dans la salle de classe et Evan pria intérieurement pour que Jade et Marjory ne jettent pas un œil à la souris de Sarah... Il avait espéré son premier exercice ludique, c'était un véritable fiasco. La belle maintint sa souris immobile tant que bien que mal, et, heureusement, son deuxième essai envoya le reste de la souris, probablement loin de ses oreilles...

~ Aurea fut la dernière à s'avancer. Visiblement, les événements récents avaient laissé des traces dans bons nombres d'esprits, et la demoiselle semblait inquiète avant d'elle aussi s'essayer à l'Evanesco. Elle posa sa "proie" sur le bureau et, au moment de sa tentative, ferma les yeux. La peur de voir un morceau de souris sans sa tête ? Peut-être... Quoi qu'il en soit, elle avait bien réussi son sort et le mage poussa un soupir de soulagement. Il était temps de calmer les esprits, aussi remit-il le tissu noir par-dessus la cage, afin que les derniers rongeurs ne soient plus ni visibles ni audibles, pour éviter de rouvrir dans les minutes suivantes des plaies encore bien béantes.

- Bon... Je n'avais pas imaginé que cela se déroulerait comme ça... J'aurai dû davantage réfléchir aux conséquences qui pouvaient s'avérer douloureuses pour les plus émotifs d'entre nous... Je ne reviendrai pas sur les essais infructueux ni sur ceux réussis... La seule personne faisant perdre des points à sa maison pour cet exercice étant Mister McKinley ! Un conseil pour la suite de ce cours (Evan pensait à "pour votre survie en vrai"), faites bien attention à ce que vous faites et à qui vous devez le respect ! dit-il d'une voix forte sans décrocher son regard de celui du garçon. J'ai bien compris votre petit manège !

~ Le mage se tut et se dirigea vers la porte sur le côté qui conduisait à son bureau personnel. Il referma derrière lui, laissant ses élèves seuls un instant. Il alla jusqu'à son bureau et ouvrit le tiroir le plus en bas à droite. Une bouteille de whisky et deux verres y attendaient. Il sortit le tout, servit un des deux verres de whisky. Il le but cul sec. Le second, il le dupliqua en trois exemplaires et les remplit avec la bouteille d'eau plate qu'il laissait trainer sur une commode non loin. Remettant le whisky à sa place, le mage retourna vers sa salle de classe, emportant les trois verres d'eau avec lui. Successivement, il alla en déposer un près de Jade, un autre près de Marjory et déposa le dernier sur la table de Sarah.

-  Je suis sincèrement désolé... dit-il en envoyant un regard compatissant aux trois Poufsouffle. J'aurai dû être plus prévoyant et prendre un objet quelconque pour le premier exercice pratique. J'ai mal jugé la portée que pourrait avoir un échec de ce sortilège...

~ Le mage s'enferma un instant dans un silence, pensant à ce qui venait de se passer. Dans tous les cas, son cours devait continuer, même si les événements avaient déstabilisés certains de ses élèves.

- Si vous souhaitez prendre l'air, je ne vous en voudrais pas de sortir quelques minutes... finit-il, lançant son regard vers l'extérieur, fuyant un instant le regard des jeunes femmes...

HRP : Bouh ! J'ai pas pu écrire tout ce que je voulais ! Du coup, je posterai la suite, et l'avancée du cours donc, mercredi matin ! Si vous voulez poster une réaction quelconque d'ici là, ne vous gênez pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Jade Wilder, Mar 6 Oct - 6:51


Jade avait toujours été le genre de fille qui mettait au point des plans, des listes, des objectifs à atteindre. Elle ne pouvait pas agir autrement, elle en avait tout simplement besoin. La raison était simple, sans tout ça, la jeune fille avait l'impression de ne pas avancer, de ne pas faire suffisamment de choses, elle avait l'impression d'échouer. Toutes ses révisions étaient organisées, ses heures de sommeil millimétrées - et encore, il lui arrivait souvent de les raccourcir, par volonté, ou pas. Grâce à ces limites, à ces cases qu'elle pouvait cocher, elle se sentait mieux, elle avait l'impression de bien faire les choses, et que tout se passait bien. Mais dès que quelque chose partait de travers, automatiquement, c'était le capharnaüm dans sa jolie tête blonde.

Là, c'était le cas. Là, elle était perdue. Elle avait échoué, tout simplement et en échouant, elle avait provoqué la peine d'une autre en plus de la sienne. Marjory perdait sa chance de réussite à cause de l'Italienne et cette dernière avait du mal à le supporter. Elle ne voulait tout simplement pas être un poids. Jamais, avec qui que ce soit. Ça lui faisait peur.

Malheureusement, il y avait une chose que Jade ne pouvait pas contrôler la plupart du temps, c'était ses réactions par rapport aux autres. Quand elle aimait quelqu'un, elle était là pour cette personne. Au contraire, si elle haïssait qui que ce soit, il valait vraiment mieux ne pas croiser sa route. C'était comme ça, Jade avait le sang chaud, les réactions trop naturelles, trop brutes. Ça pouvait effrayer parfois. Mais là, c'était ce genre de réaction qui avait permit qu'elle continue à tenir la main de la plus jeune. Elle ne la lâchait pas, essayant de la soutenir en silence. Marjory pleurait. Jade avait arrêté, en tout cas, elle retenait ses larmes. Plus par principe qu'autre chose, elle s'était déjà bien trop laissée aller. Pleurer devant les autres lui tordait les entrailles, tout simplement.

Le professeur Lival avait fait disparaitre les restes de la souris. Tant mieux. Enfin, sans doute. Jade avait l'impression d'avoir la tête dans du coton, elle fixait l'endroit où se trouvait il y a peu de temps encore, la tête décapitée, comme si celle-ci n'avait jamais quitté le bois. Ce genre de moment où on pense à la Mort, où on a l'impression qu'elle nous poursuit, c'est le genre de moment qu'il ne faut pas vivre en public. Trop déprimant. Se forçant à revenir au cours, Jade le regretta bien vite.

Une souris fut découpée par Leister qui n'avait franchement pas l'air d'avoir quelconque remords. La nausée s'empara du corps de l'Italienne sans qu'elle ne puisse rien y faire. Ce fut pire encore, lorsqu'une élève fit disparaitre uniquement les oreilles de son petit animal. La souris s'était mise à couiner de douleur, c'était insupportable, ça ne faisait qu'augmenter son sentiment de.. de quoi ? Bonne question, Jade n'en avait fichtrement aucune idée ! Elle avait juste l'impression qu'elle allait rendre son dernier repas, aussi maigre soit-il. Inspirer, expirer et puis, surtout, ne pas pleurer ! Rule number one. Et la voilà replongée dans un état presque végétatif. Seul son pouce bougeait sur la peau laiteuse de la main de Marjory, un réconfort qu'elle espérait fructueux.

- Bon... Je n'avais pas imaginé que cela se déroulerait comme ça... J'aurai dû davantage réfléchir aux conséquences qui pouvaient s'avérer douloureuses pour les plus émotifs d'entre nous... Je ne reviendrai pas sur les essais infructueux ni sur ceux réussis... La seule personne faisant perdre des points à sa maison pour cet exercice étant Mister McKinley ! Un conseil pour la suite de ce cours, faites bien attention à ce que vous faites et à qui vous devez le respect ! J'ai bien compris votre petit manège !

Gné ? Émergeant de sa demi-léthargie, Jade se demanda l'espace de quelques secondes si la voix grondante du professeur s'adressait uniquement à Leister ou à tout le monde. Puis, une fois qu'elle eut comprit, elle réalisa qu'elle n'avait pas perdu de points. Peu lui importait malheureusement, Jade se sentait trop mal pour penser à sa note. Pour une fois. Cependant, elle était.. soulagée, que le professeur comprenne l'émotivité au lieu de s'en moquer. Certains n'auraient pas hésité, Jade lui en était reconnaissante.

Frottant ses yeux de sa main libre telle une enfant fatiguée, Jade se demanda l'espace de quelques instants où partait le professeur. Était-il allé chercher d'autres animaux à torturer ? Elle n'était bonne à rien de toute façon, plus le temps passait et plus Jade avait l'impression que ses pouvoirs auraient dû revenir à quelqu'un d'autre. Elle, elle ne les méritait pas. Enfin, le professeur revint, leur offrant.. des verres d'eau ? C'était pour l'entrainement ça ? Non, visiblement c'était pour leur santé mentale à toutes les trois. La blonde de tout à l'heure avait sans douté été également choquée par l'amputation involontaire qu'elle avait réalisé sur sa souris.

- Je suis sincèrement désolé... J'aurai dû être plus prévoyant et prendre un objet quelconque pour le premier exercice pratique. J'ai mal jugé la portée que pourrait avoir un échec de ce sortilège...

Si elle n'avait pas été dans un état aussi végétatif, Jade aurait sourit. Plus le temps passait et plus elle appréciait le professeur, oui oui, malgré le coup de la souris. Après tout, il ne pouvait pas prévoir, mais son attitude plaisait bien à l'Italienne. Elle avait d'ailleurs relevé les yeux vers lui pour observer ses expressions, sale habitude, mais au moins elle avait osé relever les yeux. Il était sincère, pas de doute. D'accord.

- Si vous souhaitez prendre l'air, je ne vous en voudrais pas de sortir quelques minutes...

Ah. Ça c'était une idée. Puisqu'elle en avait la permission, Jade n'hésita pas une seule seconde, quittant la salle en entrainant Marjory avec elle, sans même avoir bu le contenu de son verre, ou avoir demandé son avis à la plus jeune. Il fallait qu'elle lui parle de toute façon. Et puis elle, il fallait qu'elle pleure. Mais pas dans cet endroit, à l'écart, comme d'habitude. Ce ne fut qu'arrivée dans le couloir que les perles salées s'écoulèrent de nouveau sur les joues de Jade. Pourtant, il y avait Marjory, mais étrangement, Jade ne la voyait pas comme un danger, comme une potentielle source de jugement, alors elle osait pleurer devant l'autre blonde. Lâchant la main frêle, elle dû se forcer à sécher ses larmes aussi vite qu'elles coulaient, par simple habitude, frappant le mur de son poing au passage, avant d'y caler son front. Fallait qu'elle se calme. C'était rien. C'était pas grand chose. Elle aurait sans doute d'autres occasions de voir la mort en face. La provoquer en revanche, ça lui rappelait trop de douloureux souvenirs. Stop. Calme. Inspire, expire, Jade. Elle n'avait pas beaucoup de temps.

Un minimum calmée, l'Italienne s'approcha de la plus jeune, posant ses mains sur les épaules de Marjory. C'était étrange, elle venait de la rencontrer cette fille, mais il fallait qu'elle lui dise. Réfléchissant du mieux possible à ses mots, Jade les murmura presque ensuite.

- Marjory.. Tu peux success.. enfin.. réussir.. j'en suis sûre. Je ne suis pas.. douée, en magie. Je suis plutôt un disastro. Mais toi, tu peux réussir. Ce sort.. ou un autre. Ok ?

Baissant les yeux l'espace de quelques secondes, Jade reprit ensuite, tout aussi bas.

- Je suis désolée.. Non volev.. Enfin.. Je ne voulais pas.. te faire peur..
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Marjory U. Damian, Mer 7 Oct - 3:32


Marjory avait toujours les yeux dans le vides, la tête dodelinant, essayant de s’enlever de l'esprit l’image du morceau de souris sanglant qui était restée sur le bureau de sa camarade Poufsouffle alors que son corps s’en était allé on ne savait où. Sa baguette était toujours au sol, mais elle n’y accordait aucune attention. Le professeur s’était précipité pour faire disparaître les restes, ce qui avait soulagé un instant la fillette, mais l’image restait bloquée sur ses pupilles, qu’elle ait les yeux fermés ou ouverts. Et les larmes continuaient de s’en échapper sans qu’elle puisse les arrêter.

Elle sentit la main de sa voisine de table trouver la sienne, dans une pression de réconfort.

- Marjory.. Je.. je suis désolée.. Je ne vole.. voulais pas.. Désolée..

La voix de l’italienne la fit sortir de sa transe. Avec son geste, elle avait réussi à lui enlever l’image morbide de son esprit. Elle leva vers elle un regard flou, toujours très humide, et son visage ruisselait des larmes qu’elle n’avait pas essuyées. De sa main restante, elle rétablit ceci afin de pouvoir apercevoir la jeune fille. Ses larmes ne s’arrêtèrent pas pour autant, mais elle fit un petit sourire de remerciement à Jade.

Ce qu’elle venait de lui dire montrait à la blondinette qu’elle s’en voulait. Mais dans la tête de la petite fille, ce n’était pas du tout de sa faute. C’était clairement la vision de la souris qui l’avait choquée, et si la faute devait vraiment être attribuée à quelqu’un, ça aurait été à leur professeur. Elle avait elle aussi été prête à lancer le sort, et elle aurait pu parier sur le fait qu’elle n’aurait pas, elle non plus, réussit à faire disparaître entièrement la souris.

La fillette n’accordait plus aucune attention au déroulement du cours, ou à ce qu’il se passait autour. Elle était littéralement déconnectée de la réalité de ce qui l’entourait, et, si il y avait à peine quelques secondes elle était fixée sur l’image de la souris, à présent c’était le visage de Jade qui lui servait de point d’encrage. Ses yeux étaient donc écarquillés, toujours pleins de larmes qui coulaient les unes après les autres, et ne quittaient pas les yeux de sa voisine. Elle devait avoir l’air d’une démente ainsi, mais elle avait toujours vécu bien entourée et n’avait jamais connu de choc aussi intense que celui qu’elle venait de vivre.

Elle entendit la voix du professeur s’élever, mais ne comprit pas un seul mot de sa première tirade. Elle aurait bien voulu savoir comment celui-ci avait pris le fait qu’elle eut refusé de jeter le sort. Mais elle n’était clairement pas en état de s’inquiéter de cela pour l’instant. Elle le vit pourtant se rapprocher de leur table, un verre à la main, et se concentra un maximum pour reprendre conscience de ce qui l’entourait. Un, deux, trois verres d’eau. Pourquoi trois ? Tiens, il amenait le dernier à une autre jeune fille … Peut-être que son expérience c’était mal passé elle aussi ? L’image de la tête de souris revint en flèche dans son esprit et elle but le verre d’eau en une seule gorgée.

- Je suis sincèrement désolé... J'aurai dû être plus prévoyant et prendre un objet quelconque pour le premier exercice pratique. J'ai mal jugé la portée que pourrait avoir un échec de ce sortilège...

Cette fois, elle avait réussi à intégrer ses paroles. Au moins, il n’avait pas l’air de leur en vouloir, ni à Jade d’avoir raté le sortilège, ni à elle-même d’avoir refusé de le jeter. Et il fallait avouer qu’elle n’arrivait plus non plus à le blâmer d’avoir utilisé un animal pour ce sort. Il avait vraiment l’air mal pour les jeunes filles.

- Si vous souhaitez prendre l'air, je ne vous en voudrais pas de sortir quelques minutes...

Son cerveau fonctionnait toujours au ralenti. Avant qu’elle ait eu le temps d’intégrer la proposition que venait de leur faire le professeur, elle sentit sa main se faire tirer. Jade, qui ne l’avait pas lâchée – et heureusement, puisque c’était toujours sur ce contact et sur l’image de la jeune fille que Marjory se basait pour se contenir – l’entrainait à présent vers la porte de la salle. Ce qu’elle vit lorsqu’elles furent arrivées à l’extérieur la prit totalement au dépourvu.

La jeune fille avait, elle aussi, lâché prise. Elle s’était finalement mise à pleurer, et plus encore, s’appuyant contre le mur. Marjory s’approcha d’elle, lentement, se demandant si elle devait plutôt la laisser sortir tout ce qu’elle ressentait ou si elle devait tenter de la consoler. Se préoccuper des autres l’aida, comme cela lui arrivait bien souvent, à s’échapper de ses propres sentiments. Le temps qu’elle réfléchisse, l’italienne s’était reprise et s’avançait vers elle. Posant les mains sur ses épaules, elle lui dit :

- Marjory.. Tu peux success.. enfin.. réussir.. j'en suis sûre. Je ne suis pas.. douée, en magie. Je suis plutôt un disastro. Mais toi, tu peux réussir. Ce sort.. ou un autre. Ok ?

La fillette en doutait franchement. Mais elle sentait que ce n’était pas le moment de répondre cela à son aîné, qui, elle en avait l’impression, pensait que c’était de sa faute si elle n’avait pas pu jeter le sort.

- Je suis désolée.. Non volev.. Enfin.. Je ne voulais pas.. te faire peur..

Et voilà qui le confirmait. La petite blonde fit un petit sourire à la jeune fille. Elle avait arrêté de pleurer, s’inquiéter pour Jade l’avait au moins mené à ça. Elle répéta alors dans sa tête ce qu’elle allait dire avant que les mots ne sortent finalement de sa bouche.

- Ecoute, ne t’en fais pas. Ce qu’il s’est passé n’est pas de ta faute, ça aurait pu arriver à tout le monde.

Elle avait dit ça d’une traite. Mais elle avait l’impression de pas avoir dit assez, ça avait surtout l’air d’être la phrase bateau que l’on dit dans ces cas-là. Elle essaya alors d’en dire plus, d’ajouter ce qu’elle ressentait vraiment à cet instant dans la balance.

- Si je n’ai pas jeter le sort, c’était dans la peur de blesser la souris. J’allais le jeter, en me disant qu’il ne pourrait de toute façon rien arriver de mal puisqu’on était en cours. Ce qui est arrivé m’a pris par surprise, voilà tout, et puis c’était la première fois que j’assistais à quelque chose comme ça … Mais rien de tout ça n’est de ta faute !

Eh bien dis donc, dire qu’il y a à peine quelques minutes elle ne se rendait compte de rien de ce qu’il se passait autour d’elle, à présent elle avait pu parler sans hésitation. Elle se sentait encore un petit peu fragile et son cœur battait toujours désespérément vite, mais ça allait mieux. Cette expérience lui avait appris qu’il ne fallait pas faire n’importe quoi en pensant qu’on était protégé. On n’est jamais totalement protégé et il faut parfois prendre ses propres décisions. Marjory reporta son attention sur Jade qui lui faisait toujours face, en attendant sa réaction face à ses paroles. Elle espérait avoir pu lui montrer qu’elle n’avait aucune raison de culpabiliser par rapport à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Jade Wilder, Mer 7 Oct - 4:51


HRPG: L.A de Marjory accordé.


Marjory ne pleurait plus. C'était déjà un bon point. Non seulement Jade ne supportait pas le fait de pleurer devant les autres, mais en plus elle ne pouvait accepter que quelqu'un pleure à ses côtés sans pouvoir y faire quoi que ce soit.

M'enfin.. son cas à elle était plutôt particulier. Elle ne voulait pas attirer la pitié et elle ne voulait pas être faible. Elle en avait eu suffisamment, de la pitié et de la faiblesse quand elle était plus jeune. A l'école, on la regardait comme la fille orpheline. Comme celle qui avait passé pas mal de temps à l'hôpital ou chez un psy. Comme celle qui se mettait à l'écart et n'accordait que rarement sa totale confiance. Le déménagement avait changé ça, mais les souvenirs restaient ancrés, tout comme les murmures de couloir, les regards en coin, les "Povera bambina.." à tout va. Ils ne savaient rien de ce qu'elle avait vécu et Jade ne pouvait revivre tout ça. Ne rien montrer, c'était mieux, plus sécurisant. Pas rassurant, mais sécurisant.

Mais Marjory, sans savoir pourquoi, Jade voulait la protéger. C'était incontrôlable comme sentiment, sans doute faisait-elle bien trop le rapprochement avec sa jeune soeur, mais peu importe. Elle ne le dirait pas clairement de toute façon. Pas besoin. En revanche, il était clair que la blonde ne laisserait personne faire du mal à la plus jeune. Hors de question.

Le sourire de Marjory déconcerta légèrement Jade, l'espace de quelques instants. Passer des larmes au sourire n'était pas un don accordé à beaucoup de personnes. Sauf ceux qui jouaient bien la comédie, qui savaient cacher leurs sentiments, comme elle.

- Écoute, ne t’en fais pas. Ce qu’il s’est passé n’est pas de ta faute, ça aurait pu arriver à tout le monde.

Mordant l'intérieur de sa joue, de manière à ce que la plus jeune ne puisse rien y voir, Jade se retint de répliquer. Elle avait tort. Enfin, elle avait en partie raison aussi. Alors non, pas de réplique, pas de réplique.

- Si je n’ai pas jeter le sort, c’était dans la peur de blesser la souris. J’allais le jeter, en me disant qu’il ne pourrait de toute façon rien arriver de mal puisqu’on était en cours. Ce qui est arrivé m’a pris par surprise, voilà tout, et puis c’était la première fois que j’assistais à quelque chose comme ça … Mais rien de tout ça n’est de ta faute !

Toujours aussi silencieuse, Jade observait Marjory de ses yeux ambrés, la détaillant. Et enfin, elle comprit. Marjory ne lui faisait pas penser à sa soeur, mais à elle-même. Et c'était bien trop compliqué. Cependant, un détail tout bête fit la part des choses: visiblement, la petite n'avait jamais eu à vivre quelque chose de choquant. Quelque chose dont on se rappelle toute sa vie. Elle était jeune et Jade priait pour qu'elle n'ait jamais à vivre quelque chose de ce genre, alors tant mieux. Mais à présent, Jade comprenait. Leur choc respectif face à la mort de la souris était dû à des raisons bien différentes. Marjory n'était pas habituée à la mort. Jade l'était trop.

C'est sur cette pensée que l'Italienne décida de ne pas répliquer. Il n'y avait rien à dire. Elle ne voulait pas expliquer sa conclusion à la petite blonde, premièrement parce-que ça n'était pas nécessaire, deuxièmement parce-qu'elle n'en parlait jamais à personne. Elle hocha simplement la tête avant de lâcher les épaules de l'enfant, se détournant légèrement.

Elles n'avaient pas beaucoup de temps, et Jade ne pourrait supporter de manquer le reste du cours. Le retard, c'était pas son truc. Malgré ce qu'il venait de se passer, elle devait aller de l'avant et continuer à apprendre. Deux fois plus, en fait. A chaque fois, Jade se relevait, à chaque fois, elle devenait plus forte mentalement. Elle avait toujours fonctionné de cette façon. Alors pas question de se laisser aller. Inspirant longuement avant d'expirer plus légèrement, à plusieurs reprises, Jade releva le regard vers Marjory.

- Prête ? On y resti.. hum.. retourne ?

Jade se sentait prête elle. Enfin, elle était calmée déjà, c'était le principal. C'était le bordel total dans sa tête, mais elle était calmée en apparence, c'était ce qui comptait. Tout ce que les autres verraient ce serait la culpabilité sans doute, parce-que ça, Jade ne pouvait pas le cacher, même avec tous les efforts du monde. Un hochement de tête positif lui apprit qu'elle retournerait en classe avec sa camarade. L'Italienne lui adressa un doux sourire, avant de retourner dans la salle de classe. Niveau discrétion, on repassera et la jeune fille détestait ça, mais pour une fois elle fit l'effort de ne pas baisser les yeux et retourna à sa place. S'y asseyant, elle attendit que Marjory fasse de même avant de prendre son verre et d'en avaler le contenu. Franchement, c'était bienfaiteur, elle avait la gorge nouée. L'eau apaisait un minimum cette sensation. Reposant le contenant, la Poufsouffle releva les yeux vers le professeur, lui adressant une sorte de sourire. Tout au plus, un un quart de sourire, plus destiné à rassurer le professeur sur le fait qu'elle pouvait continuer le cours, tout comme Marjory. Et pour le remercier aussi au passage, de ne pas avoir critiqué leurs réactions ; ce qu'elle appuya par quelques mots toujours prononcés à voix relativement basse.

- Merci professeur.. Et.. je suis désolée..
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 Cours N°2 - Je sais qui tu es / Tu ignores qui je suis

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.