AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 2 sur 2
[Habitation] The Rainbow Troublemakers
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle

Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Ebenezer Lestrange, Ven 21 Oct 2016 - 13:07


Le malaise, le gros malaise... Le genre de machin qui donne juste envie de disparaître dans un trou noir. Surtout que bon, la position était plutôt drôle, d'un point de vue externe cela s'entend. Deux mecs pas trop couverts, allongés l'un sur l'autre par une journée torride d'été. Ça prêtait vachement à confusion surtout qu'Ebenezer, les neurones bouillonnantes, eu la lumineuse idée de rejouer la scène avec, à la place de son colloc, une personne plus attirante. Le malaise....

Au moins, Morgan déguerpit en quatrième vitesse. Seul côté positif de l'histoire même si cette volonté de fuir au plus vite pouvait être interpréter de diverses façons. Du genre, plus qu'un traumatisme, une forte envie d'aller plus loin à réprimer. Le brun, toujours dépenaillé, était bon pour reprendre une douche froide. Il n'aurait jamais été aussi propre que cet été là. Joie. Eau réglée sur gelée, pression à fond, bon, la température commençait à décroître. La chaleur rendait bien trop zinzin et il était à deux doigts de proposer à Morgan une partie de scrabble pour penser à autre chose.

Sortant de nouveau de la salle de bain avec la serviette autour de la taille, la tenant d'une main pour éviter le comique de répétition, Ebenezer décida de fuir la chambre où le blaireau avait du retourner se terrer pour aller faire un tour dans le frigo. Puis il se rappela que le frigo était mort et vide mais qu'il y avait un congélateur. Génial. Il arriva dans la cuisine limite en sautillant et failli lâcher sa serviette d'étonnement en voyant ce qui s'y tramait. Il cligna des yeux trois fois et se dit que même sans avoir l'esprit mal-tourné, ça faisait très pro de manger une glace ainsi. Puis, les petits bruitages, il s'en serait bien passé.

Bref retour à la quête du sacro-saint congelo. Avec un peu de chance, il resterait un Mister Freeze. Il fit même une prière au dieu des cônes pour bien se faire voir de ce dernier et ainsi obtenir une récompense. Congélateur vide de tout truc à base de lait. La loose totale et Ebenezer se voyait vraiment pas sucer des épinards congeler pour se rafraîchir.  Alors, toujours vêtu de manière dénudée, il se tourna vers le blaireau, tête de tout mignon, tout innocent, tout gentil.

- Morgan ? Tu me prêtes ta glace ?

Tant pis pour les maladies.

Fin du RP
Inutile de continuer plus loin... Ange
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Azaël Peverell, Lun 14 Nov 2016 - 1:06


RP avec Liz'
(j'ai donc son autorisation pour poster Ange)


Week end chez ta tante. Tu t'en serais bien passé en soi, mais tu commences à sérieusement péter les plombs au château. Alors tu t'es dit que, pour une fois, tu pouvais revenir arpenter les rues de Londres. Toute la journée, et une bonne partie de la nuit. Histoire de ne pas trop voir l'autre vieille peau. Ca fonctionne plutôt bien comme technique. Et alors que la nuit tombait, t'as rencontré un type que tu avais déjà croisé plus d'un coup. Avec qui t'avais partagé alcool et drogue. Ou qui avait partagé avec toi plutôt. T'es resté quelques heures avec lui. Juste le temps qu'il te lâche l'adresse de celle qui le fournissait. Et puis t'es reparti de ton côté.

T'avais rien prévu avant qu'il ne te dise où habitait sa dealeuse. Mais plus t'avances dans les rues de Londres en pleine nuit, et plus tu te dis qu'il y a moyen que tu te fasses pas mal d'argent. Vendre de la drogue, ça rapporte. Encore faut-il avoir la matière première. Et t'as pas assez pour acheter en gros et rentabiliser. Alors la meilleure solution restait encore de voler le stock de quelqu'un d'autre. Si tu réfléchissait deux secondes, tu te douterais que c'est pas forcément une brillante idée. Mais l'appel du danger et de l'argent facile occulte pour l'instant ton esprit.

Capuche rabattue pour garder ton visage dans l'ombre, sac contenant une bouteille d'alcool sur le dos, t'avances sur le chemin de traverse en te fondant dans l'obscurité de la nuit. Et tu finis par arriver à l'endroit voulu. Ne voyant aucune clarté, ni aucun mouvement à l'intérieur, tu ne perds pas davantage de temps pour entrer. Un coup de baguette et la porte est ouverte. Tu refermes directement derrière toi, silencieusement, et t'attends dans l'immobilité la plus totale. Juste le temps que tes yeux se fassent au noir. Alors t'avances doucement, avec précaution. Des fois que quelqu'un soit dans l'habitation. Et tu commences à fouiller, en essayant de rester discret, alors que les battements de ton coeur à eux seuls semblaient troubler le silence. Adrénaline bienvenue. Energie fortuite. A la recherche des pilules gratuites
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Lizzie Bennet, Dim 4 Déc 2016 - 3:38


Pv ma Figure

Fin de service,
Je rentre de chez Peverell, des valises sous les yeux et les nerfs à vif. Si j’trouve pas une canette de regain j’vais devoir tuer quelqu’un. Y a plus que ça qui me tient éveillée assez longtemps pour assurer la continuité du shift. Pour retourner à la Boutique d’Accessoires de Magie Noire comme si je n’étais pas déjà une semi-vivante. Ghosting around. Comme un écho se répercutant de bras à bras de jambes à jambes de murs à lits de vies à sangs.

Je suis en quête de ce fantôme mort en moi
Quête de ce toi qui s’oublie déjà
Ne se souvient plus
Dénégation
Amnésie
Sans raison
T’arrives-t-il petit echo
De te perdre dans le sable chaud
Du qui tu étais du ce que nous voulions dire

I'm just a ghost out of her grave


j’admets parfois chercher le navire
de l’improbable futur-esquisse
je cherche dans un sourire
la prémice de l’écho
l’odeur oubliée de l’essence
la senteur fugace de ta définition
avant de chavirer encore -à bâbord

courir
plus vite
de l’autre côté de londres
récupérer
une fiole
une canette
ou un poignard
pour trancher une gorge
couper un après
ne plus jamais
en entendre parler


I'm just a ghost out of her grave

je file le long de l’ombre oubliée
je flaire le sang tout juste seché
celui collé à ton oreille à force d’avoir gratté
dans tes peurs
celles qui laissent des marques
comme des traces
que n’efface
que le temps
bientôt l’instant n’existe plus
est remis à sa place
hors du cadre de la caméra
pour l’heure pourtant il domine
et je le cherche partout
sans trop savoir pourquoi
ni comment
ni parfois savoir
que c’est ce que je guête

je ne suis pas rentrée par la fenêtre
mais pas non plus la porte de devant
enfin je sais plus
un flou entoure la plupart de mes actions
comme celui qui marque celui des notions
peut-être ne suis-je qu’une idée
de celles qu’on ne suit jamais
entend une fois


I'm just a ghost out of her grave


toujours est-il que je suis dans la cuisine
les mains farfouillant entre les préparations
plus ou moins diététiques de mes colocs
rien qui puisse me faire tenir
et je peux pas arriver encore
et encore
droguée à l’office
non cette fois il faut prendre quelque chose
qui kicks in
kicks me
up
and upper
tho it can’t make me
neither better nor super

crissement
de vie
de l’autre côté du mur
baguette en main je reste muette
chope un couteau de cuisine
les armes m’apaisent
et rien
pas même le vol de croupton
ne changera ça
j’avance à pas de loup
me manque la vue féline
#Occulo Cati informulée
bim -vérité rétablie
ombre localisée
un CRAC me matérialise
juste derrière lui
la lame contre son bras
comme un chatoiement indiscret
une promesse des plus salées
- Qu’est-ce que tu crois foutre ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Azaël Peverell, Mer 14 Déc 2016 - 20:22


Tu ne sais pas vraiment où trouver ce que tu cherches. Tu devrais peut être aller fouiller les chambres, mais tu n'oses pas trop, de peur que l'un des habitants ne soit endormi dans son lit. T'as envie de faire quelques conneries, de pouvoir mettre la main sur ces pilules, d'en revendre certaines et d'en garder quelques unes. C'est tout. Ce soir, tu n'as vraiment pas envie de te faire prendre. Parce que tu ne sais pas comment réagirait les habitants de l'endroit, et que pour l'instant, t'as plutôt envie de repartir en étant entier.

Alors tu te contentes de fouiller les tiroirs, les placards, les coussins. Un peu fébrilement. L'obscurité t'empêche d'être réellement efficace. T''as beau t'y être habitué, ça te fait perdre pas mal de temps tout cela. Tu sais qu'il existe un sort pour contrer tout cela. Mais tu n'as jamais pris la peine de retenir la formule. Alors tu fais avec les moyens du bord, c'est à dire ta discrétion, une vision qui laisse à désirer dans le noir qui t'entoure, et ce que tu penses être ton intelligence, mais qui se rapproche plus d'une inconscience stupide de ce que tu es en train de faire.

Chaque fois que tu fais un léger bruit, tu te figes, en espérant que les lieux soient réellement vides, et que tu ne risques pas de te faire choper en plein cambriolage. Faudrait vraiment que tu penses à monter des plans pour ce genre de trucs un jour. Ou juste que t'arrêtes tes conneries. Juste enclencher ton cerveau trente secondes pour que tu te dises que c'est pas forcément une bonne idée, surtout quand on ne sait pas comment s'y prendre et qu'on ne sait même pas où se trouve ce que l'on cherche.

Tu continues tes recherches, de plus en plus fébrilement. Plus tu restes longtemps, plus t'as des risques de te faire prendre. Un CRAC retentit derrière toi. Très caractéristique ce bruit. Transplanage. Tu pousses un soupir. Là, t'es clairement dans la Mer**. Tu sens quelque chose contre ton bras. Tu baisses légèrement les yeux pour voir une lame. Et une voix qui s'élève. Toi qui espérait pouvoir trouver quelques cachets et partir en paix, c'est plutôt raté.

- Qu’est-ce que tu crois foutre ici ?

Bonne question. C'est un truc qu'on balance directement "je suis venu voir si j'pouvais voler des pilules qui font planer pour les revendre après" ? Pas sûr. T'essaies de réfléchir calmement, pour essayer de te tirer de là. Mais clairement, contre une sorcière adulte armée de sa baguette et d'un couteau, tu ne comptes pas engager un combat directement. Tu finis par reprendre ton masque d'indifférence. Et tu réponds, sans essayer de cacher l'ironie de tes propos, ni le sourire qui se dessine sur ton visage :

- J'suis passé dire bonsoir. J'me suis dit qu'on pouvait boire un coup ensemble, c'toujours sympa, non ? Mais t'as pas l'air super chaude pour ça, donc j'vais juste me tirer.

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 26 Jan 2017 - 22:56


J'suis passé dire bonsoir. J'me suis dit qu'on pouvait boire un coup ensemble, c'toujours sympa, non ?

lame au poing je réponds pas
un peu jeune...
il a le sourire provocation
le ton de l’insolence
il a l’incapacité d’admettre
combien il est mauvais à ce qu’il fait
combien de temps a-t-il passé avant que j’arrive?
quelques minutes?
ou une simple portion de secondes?

blond brun chaussure
respect résistance trump
laine casquette coton tissu
humour humain clown rouge
araignées peur lézard halloween
dragon viande queer licorne paillettes
cercle ruban gymnastique règle
denny cass mamas lou beatles
cartable livre cape semelle
toi ils usted vous you
noir ébène pourpre
l’intrus toujours émerge
il ne sait se cacher
c’est pas l’anguille sous roche
c’est l’hippopotame sous nénuphar
il ne sait être autre chose que s’empêtrer
dans ses mensonges
faire trembler
le monde de porcelaine
quand on veut voler
il faut le faire sans fracas
être un être de velours
pas déranger pour mieux fraper
sous le silence accommodant
vibrer
prendre
ce que le monde refusait de nous donner

mais je comprends mon enfant
je comprends pourquoi tu es mauvais
moi aussi j’avais le goût du spectacle
Mais t'as pas l'air super chaude pour ça, donc j'vais juste me tirer.
tu m’ôtes les mots de la bouche

j’étais aussi une pyromane voulant toujours
que ça flambe que ça crame
que le monde s’embrase
se peigne de cendres
puis s’effondre
et se tasse
et se
.

j’ai changé tu sais
j’ai appris à la jouer Captain Cold
à garder la tête froide et oeuvrer dans l’ombre
_je vole mieux depuis
_tu veux apprendre aussi ?

- J'arrive pas à déterminer ce qui est le plus catastrophique. Tes incompétences en mensonge ou en vol.  

couteau de cuisine courant sur les lèvres
non, non, j'résistais pas au plaisir d'un peu de spectacle
un tout petit peu
pour colorer le chapiteau de l'existence
et mes dents d'une goutte de sang
il fallait des nuances et des lumières
métalliques
- Te tire pas. Pas tout de suite. Jouons, d'abord.

btw
beware
for i could be
both your mother figure
& the next level of danger
you tried robbing the wrong house hun
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Azaël Peverell, Dim 12 Fév 2017 - 0:22


Ça devient redondant cette histoire. C'est vrai quoi, à chaque fois que t'as le malheur d'essayer de cambrioler quelqu'un, ou tout simplement d'entrer par effraction histoire de passer le temps, faut que tu te fasses choper. Faudrait que tu te colles dans le crâne que c'est pas fait pour toi, que t'es loin d'être doué à ça. Et que t'arrêtes. Parce que chaque fois, ça finit mal pour toi. Benbow n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer un Doloris directement. Evan s'est dit que tu serais plus respectueux après quelques heures à moitié à poil dans la neige. Et là, tu te retrouves avec une sorcière psychopathe qui a l'air toute aussi adepte du couteau que de la baguette.

- J'arrive pas à déterminer ce qui est le plus catastrophique. Tes incompétences en mensonge ou en vol.

Légère grimace, suivie d'un haussement d'épaules. T'as pas grand chose à ajouter à ce niveau là, tu dois bien avouer qu'elle a entièrement raison. Tu t'es fait choper, et vu ton incapacité totale à remballer ton sourire et ton ton moqueur, elle ne peut que se douter de la raison de ta présence ici. Pour ta défense, t'as pas réellement essayé de mentir. Enfin, tu te doutais qu'elle te croirait pas un seul instant quoi. Alors tu réponds pas, tu te contentes de t'écarter d'un pas. Elle fait mumuse avec son couteau. Elle devrait faire gaffe, histoire de pas s'le coller dans son seul oeil valide, ce serait ballot.

- Te tire pas. Pas tout de suite. Jouons, d'abord.

Tu perds peu à peu ton sourire insolent. T'as aucune confiance en elle. T'as pas la moindre idée de ce qu'elle est capable de faire. Mais c'est pas vraiment le genre de réaction qui te plaît. Ce serait même légèrement flippant. Parce que t'as comme l'impression que le jeu qu'elle va trouver n'amusera qu'elle, et que t'auras bien peu de chance de t'en tirer. Tu lances un oeil vers la porte. Il te suffirait simplement de l'atteindre et de dégager d'ici. Sauf que toi, tu sais pas transplaner, donc tu risques de rapidement te faire rattraper. Ton coeur tape un peu plus fort dans ta poitrine.

Mais tu essaies de garder ton calme en apparence. Faire comme si pour l'instant, t'étais pas du tout inquiet. Après tout, pour l'instant, t'es toujours entier, c'est déjà pas mal, non ? Faut se focaliser sur les points positifs dans la vie. Tu lui souris à nouveau. Pour montrer que t'as la situation bien en mains. Même si ce n'est absolument pas le cas. Tu te dois de ne plus jamais montrer la moindre de tes faiblesses. T'en as assez de toujours t'exposer. Tu finis par demander, d'une voix que tu veux très détachée :

- Quel genre de jeu ?

Et puis tu te rends compte que t'as pas franchement envie d'entendre la réponse. Ou plutôt, t'as absolument aucun intérêt à y jouer. Pour le moment. En revanche, tu pourrais peut être essayer d'en tirer profit. Si l'autre a vraiment envie de s'amuser après tout... T'as juste à faire en sorte que le fun soit présent des deux côtés. T'as comme un doute, mais tu n'a rien à perdre à essayer.

- Si j'gagne j'm'en vais. Et tu m'files quelques pilules pour la route. Ça te va ?

Ta main est toujours serrée sur ta baguette. Tu risques pas de la lâcher. T'es même plutôt prêt à t'en servir. Même si pour l'instant, tu ne peux pas faire grand chose que d'attendre les règles du jeu. Car c'était bien elle qui le menait, tu ne te fais aucune illusion de ce côté là.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 13 Avr 2017 - 1:27


what’s wrong just can’t be right

Il est étrange cet enfant si pétris de silence de refus et de méfiance. On dirait un animal qui a peur de son miroir. Qui observe son reflet en ne comprenant ses mouvements. Il ne sait par quel biais l’approcher. Il trouvera, un jour. Tu as confiance. Tu sens quelque chose en lui. Une différence. Quelque chose qui dans tous les villages provençaux ferait peur. Vous savez, cet énergumène toujours à l’écart, avec des jeux inusuels. Il a beau essayer de le dissimuler, il craint vos ressemblances. Il recule comme un destrier apeuré. Redresse ces oreilles enfin ! Tu es sûre que vous trouverez un jeu compatible. Il suffit d’y aller pas à pas. Mais pas trop pas à pas sinon tu ne sais pas (trop de papas) si vous ne risquez pas de vous effleurer sans vous toucher.

you’ve never touched a boob in your all life and she got two of them

Enfin, tu voulais pas vraiment le toucher hein, il était jeune, avait sans doute un corps de mollusque et toi 1_ t’étais pas pédophile 2_ tu avais beaucoup moins de pulsions sexuelles depuis l’accouchement, tu savais pas trop à quoi c’était dû d’ailleurs, mais c’était pas plus mal, un peu de calme. Il te demande de quel jeu il s’agit et toi t’es perplexe. Toi t’as pas entendu le U du minibus, et tu glisses dans le toboggan à ciel ouvert. Les étoiles te lèchent le nez sans que ton couteau ne bouge. Mouvements contraires. Je ?

Je n’est pas tu, enfin c’est incorrect, je ne suis tu, tu n’es je. Je est pétris d’un je-ne-sais quoi que tu cherches à oublier mais qui te gagne parfois sans que tu le vois venir. Il t’enveloppe et prend le contrôle. Tu n’avais plus l’habitude de ce je, tu l’avais renié, effacé sur la commande de Sunil. Tu avais choisi de vivre dans un retrait de toi ; penser à je était épuisant. Penser à je rappelait constamment la cruauté de l’existence quand tu voulais te concentrer sur les pulsions qui t’animaient et constituaient ton essence.

Je, je c’était le ver de la morale, des attachements et entravements, toi tu t’étais aperçue que tu n’étais faite pour être humaine. Pas à leur manière. Il te fallait mettre à l’écart leurs émotions et valeurs avant qu’elles ne te dominent. Il fallait que seule l’idée, la raison, même si pour d’autres elle avait l’apparence d’une déraison, te guide. Tu n’aurais plus peur. Un plissement de cils et la phrase suivante changeait l’éclairage de la conversation.

Gagner, perdre, ça supposait un autre type de je. Tu t’engouffres dans le toboggan sans toi, tu glisses tout en bas, et dans les bulles de savon que tu fais entre ton bras et ton sein, rebondis quatre fois.

there's no place like home
— Ok. Si j’gagne tu me dois une semaine de services. Un jeu c’est un peu court, et aléatoire, tu vas te faire bouffer. J’propose plutôt qu’on fasse une série de mini-jeux, dont on fixe les règles un tour sur deux, et le premier qui a trois victoires d’avance sur l’autre l’emporte. On commence avec un bras de fer chinois ?

Oui. C’était un jeu c*n. Mais il fallait qu’il se sente en confiance. Et il allait sans doute arrêter de vouloir déguerpir s’il réalisait que t’avais des mains quasi humaines. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Azaël Peverell, Mer 3 Mai 2017 - 12:52


LA de Liz
Elle a le mien aussi


T'attends sa réponse sans relâcher une seconde ta poigne sur ta baguette. Parce que c'est l'unique chose à laquelle tu peux te fier ici. L'autre avec son couteau est loin d'inspirer confiance. D'autant plus lorsqu'elle te propose de jouer avec un sourire que tu pourrais tout aussi bien qualifier de sadique que de pervers. Ou alors tu grossis tout dans ta tête et elle n'a pas l'air si terrible que ça. Mais en l'occurrence, t'arrêtes de faire le malin avec elle, en espérant simplement sortir d'ici vivant. Ce qui semble plutôt bien fonctionner.

- Ok. Si j’gagne tu me dois une semaine de services. Un jeu c’est un peu court, et aléatoire, tu vas te faire bouffer. J’propose plutôt qu’on fasse une série de mini-jeux, dont on fixe les règles un tour sur deux, et le premier qui a trois victoires d’avance sur l’autre l’emporte.

Tu sais pas franchement si tu dois être vraiment soulagé ou aller te taper la tête contre un mur. Parce qu'une semaine de services, ça te paraît mieux que de souffrir là tout de suite. Ou que de mourir. Par contre, comparé à ce que toi t'as demandé, c'est juste énorme. En gros, t'as juste intérêt à gagner. D'autant plus que tu ne sais pas ce qu'elle pourrait être amenée à te demander, et que les choses pourraient très vite devenir gênantes. Tout ça pour quelques pilules... T'es vraiment le type le plus doué qui soit pour te mettre dans des situations pas possibles. Dommage que ce ne soit pas le genre de don hyper reconnu, sinon tu pourrais te faire de l'argent grâce à ça. Prouver aux gens qu'on peut toujours plus s'enfoncer, faire toujours pire, et ne même pas songer une seule seconde que c'est une mauvaise idée à la base.

Tu retiens un soupir. L'autre en face de toi propose des mini-jeux, et tu ne sais même pas si ça va vraiment t'aider ou pas. T'es plutôt du genre à vouloir te débarrasser des trucs vite fait bien fait, et faut pas trop te demander quoi que ce soit qui demande de la concentration pendant trop longtemps. Donc au fond c'est peut être pas plus mal. T'as peut être un peu plus de chance de gagner. Même si elle a l'air sûre d'elle. Du moins plus que toi. Tu finis par hocher légèrement la tête pour montrer que t'es d'accord. Gagner trois manches, c'est possible. T'as le droit à deux échecs, pas un de plus. Pas moyen que tu la laisses se servir de toi pendant une semaine. Trop de risque que ça dérive.

- On commence avec un bras de fer chinois ?

Super. Elle commence par vouloir faire un jeu qui consiste à se tripoter la main pour attraper le pouce de l'autre. Tu pâlis un peu. T'as pas envie de la toucher. Encore moins de lui tenir la main. C'est que c'est intime, une main, on devrait pas se les tripoter comme ça à longueur de journée les uns les autres. Serrer des mains à tout va. Toi, ça te colle des frissons. Mais tu ne peux pas lui dire. Parce que ce serait admettre une de tes faiblesses devant une parfaite inconnue qui se moque déjà de tes capacités de cambrioleur et de menteur. C'est un nouveau hochement de tête de ta part. T'es pas vraiment capable de laisser sortir le moindre mot. Tu regardes sa main un instant. Tu prends une profonde inspiration que t'espères discrète. Juste le temps d'un jeu. Tu dois tout donner.

Alors vos mains finissent par entrer en contact. Vos doigts s'accrochent tandis que vos pouces commencent à danser. Tu sens la chaleur qui se dégage d'elle. Tu sens aussi sa poigne. Ton autre main serre ta baguette plus que jamais. T'as peur, tu te sens vraiment pas bien. Trop longtemps que tu prends sur toi. Trop longtemps que tu joues sur le paraître. T'essaies de faire comme si tout était sous contrôle alors que t'as juste envie de te barrer en courant pour ne plus jamais avoir à l'affronter. Tu te concentres. Il ne faut surtout pas qu'elle te sente trembler. Vos pouces semblent continuer à lutter. Plusieurs secondes qui te paraissent des heures. Mais elle finit par t'emprisonner. Tu comptes dans ta tête. Un... Deux... Trois. Perdu. Tu dégages aussitôt ta main de la sienne. Mâchoires serrées. T'es même pas foutu de gagner un jeu pour gosse, qu'est ce que tu pourrais bien lui proposer ?

- Pierre, feuille, ciseaux en trois manches gagnantes.

Pas un mot de plus que nécessaire. Parce que t'en es tout simplement incapable. Il lui suffit de gagner encore deux fois. Ta main libre passe dans tes cheveux. Tu te dis vaguement que si t'es assez rapide, un petit sort et tu pourrais avoir le temps de t'enfuir. Ce serait sans doute la meilleure idée. Tu l'observes un peu plus. Comme pour chercher une faille. Pour savoir quand agir. Parce que vu ton état, gagner à la loyale semble compromis.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Lizzie Bennet, Mar 30 Mai 2017 - 12:07


Tétanisé ou juste blasé il hoche la tête
Il est trop tendu, je ne fais qu’une bouchée
De son petit pouce moite
- Pierre, feuille, ciseaux en trois manches gagnantes.
Tu souris
Vous allez vraiment revisiter votre enfance
Pour des pilules
Mais quels abrutis — une belle brochette

Ne connaissant assez le voleur
Je ne peux tenter de prédire sa séquence
J’essaie donc de miser sur l’aléatoire

Pierre
Ciseaux
10

Ah ouais, il balançait direct le poing, pas mal l'agressivité

Feuille
Ciseaux
11

Ciseaux
Pierre
12

Ciseaux
Feuille
22

Sournoise couleuvre tu gardes ta douceur

Pierre
Feuille
23

Avais-tu de la pitié ?
Non
Tu voulais jouer
Tu voulais le garder
Comme un chien qu’on veut patrasser
On l’envoie chercher son bâton cent fois
Avec la seule promesse de l’os-pilule

Longtemps j'ai confondu les vitres et les miroirs
Je projetais ce que je connaissais sur des êtres et choses inconnus
Je ne me reconnaissais mon propre visage
Je peux me perdre dans un village comme dans un mirage
Mais au prochain virage m'attend le rivage
Je sais
Je sens au sel se mêler le piaillement impatient
Des mouettes

Je ne sais qui tu es inconnu
Mais jouons un tour de plus
Rions un tour de plus

De ma baguette je trace à terre deux marelles
— Le premier à faire l'aller-retour en respectant les cases ?


Naïveté salée
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Azaël Peverell, Lun 19 Juin 2017 - 14:15


Tu sais pas trop pourquoi t'as proposé ce jeu. En fait, c'est juste du hasard. Parce que t'es pas très doué pour prévoir les pensées et les actes des gens. Sinon tu ne te retrouverais pas en mauvaise posture à chaque fois que tu fais un truc. Mais voilà, le jeu commence bien pour toi. Mais finit mal. Tes mâchoires se crispent légèrement. T'as pas envie d'être à son service. T'as pas envie de devoir obéir à quiconque. Surtout pas à cause de jeux débiles. Elle peut pas juste te filer quelques cachets et te foutre dehors comme quelqu'un de civilisé ? T'as l'impression qu'elle s'amuse avec toi, et t'aimes pas ça. Si tu flippais pas qu'elle te balance un sort en fourbe, tu te serais déjà barré depuis quelques temps.

Mais voilà, les jeux continuent. Elle trace des cases au sol, et tu regardes ça sans comprendre. C'est quoi encore ce truc ? T'as jamais fait ça de ta vie, elle fait exprès de sortir les trucs les plus stupides qu'elle trouve ou quoi ? Respecter les cases... Tu veux bien, mais suffit de marcher dedans en fait. Alors tu saisis pas bien les règles du jeu. Mais tu hoches légèrement la tête. De toute façon, perdu pour perdu... Et tu la vois alors s'élancer à cloche pied. C'est donc ça. Super. Donc faut se ridiculiser jusqu'au bout. Tu suis le mouvement une seconde après. Mais t'es sûr de perdre. Alors quitte à jouer le tout pour le tout, tu dévies de ta marelle pour lui faire un croche pied et qu'elle s'étale par terre. C'était plus rapide que de sortir ta baguette pour lui lancer un sort. Et tout aussi efficace.

Alors t'as plus qu'à finir, tu fais ton retour sans même vraiment te presser. Faut bien que tu gagnes à un moment donné, histoire de sauver l'honneur. Et pour les mauvaises langues qui diront que c'est de la triche, tu te contenteras de répondre que non, que c'est simplement se donner les moyens de réussir. Mieux vaut une petite victoire contestable qu'aucune victoire du tout. Et surtout, n'importe quoi vaut mieux que de devoir obéir aux ordres d'une inconnue totale qui a l'air d'avoir un sérieux pète au casque. Tu la regardes avec un léger sourire, mi-fier de toi, mi moqueur. Plus que deux jeux à gagner, et t'es libre, avec quelques pilules en prime. Pas question de lâcher. Le moral est revenu, il suffit de repartir sur de bonnes bases maintenant.

Alors t'essaies d'arborer un air innocent, du style t'as rien fait, et du coup t'as gagné pour de vrai, histoire qu'elle ne vienne pas te prendre la tête avec ça, et tu réfléchis à la prochaine épreuve. T'as pas envie de te fatiguer trop. Et là, un vieux jeu moldu te vient en tête. Tu le trouvais amusant il fut un temps. Quoi que, y jouer tout seul retirait vachement de fun.

- On se fait un 007 en une manche.

Et t'expliques les règles quand même. Parce que t'es pas bien sûr que beaucoup de sorciers jouent à ça. Tu lui montres le geste pour recharger, celui pour tirer, et celui pour se défendre, tout en insistant bien qu'il faut au moins une balle pour pouvoir tirer, et donc avoir rechargé auparavant. Ouais, c'est pénible à expliquer, mais voilà, au moins, t'as peut être une chance de gagner avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 [Habitation] The Rainbow Troublemakers

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.