AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 2 sur 2
Bureau du Directeur
Aller à la page : Précédent  1, 2
Aaron Jiménez
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Bureau du Directeur

Message par : Aaron Jiménez, Mar 24 Jan - 13:32


Sergeï Kholov se montra bien plus aimable que ne l'avait craint Aaron. Après la description que Petrus lui en avait fait, le brésilien s'était attendu à un accueil particulièrement glacial de la part du russe. Était-ce pourtant un semblant de sourire qu'il lui semblait distinguer sur le visage du directeur de Poudlard ? Difficile à dire, si c'était le cas nul doute que le maître des lieux n'en avait guère l'habitude. Sans doute était-ce pour cela que certains le trouvait plus froid qu'un gardien de goulag, il lui suffirait d'apprendre à exprimer ses émotions un peu plus souvent et nul doute que cette image lui collant à la peau fondrait comme neige au soleil.
Enfin ça, c'était ce que Aaron souhaiterait penser. La vérité était qu'il n'avait jamais rencontré un homme aussi fermé auparavant et pourtant le professeur avait pas mal bourlinguer à travers le monde. Son semblant de sourire crispé n'était présent que pour apporter un simili de politesse, le fait est que Jiménez était ici un intrus et que cela ne plaisait absolument pas. Voilà qui était dommage, si la situation avait été inversé et que lui-même avait dut accueillir un invité de marque à Castelobruxo, celui-ci aurait été réceptionné comme un roi ! Un tel accueil aurait été minutieusement orchestré afin de faire honneur à l'école. Fut une époque où c'était également le cas pour Poudlard, dommage que la tradition ne perdure pas nécessairement.

Kholov l'invita à s'asseoir, non sans avoir auparavant fait une légère remarque sur sa couleur de cheveux. Aaron se gifla mentalement, lui qui s'était promis de leur rendre leur couleur naturelle pour faire bonne impression, c'était raté.

- Mes excuses, ils ont tendance à s'adapter à ce que je ressent et je ne suis pas encore habitué à la température de ce pays, j'ai hâte de retrouver la chaleur du Brésil !

Une demi-seconde de concentration plus tard et ses cheveux retrouvèrent un brun qu'ils ne voyaient plus si souvent que cela. L'homme nota mentalement qu'il devrait faire attention à ce détail à l'avenir, quelque chose lui disait que s'il croisait Kholov en ayant les cheveux vert, le russe serait tenté de tondre la pelouse.

Immédiatement après, le directeur offrit de récupérer son manteau et son écharpe, le tout manquant clairement de naturel. Le directeur connaissait à la perfection toutes les règles de bienséances mais répugnait visiblement à les appliquer, ne le faisant que parce que son poste l'y obligeait. En temps normal, Aaron aurait refusé poliment afin de décharger son hôte d'un protocole superflu et aurait simplement posé lui-même son manteau sur une chaise proche ou n'importe quel meuble pouvant servir à cela. Mais face à Sergeï, le brésilien sourit poliment et accepta volontiers.
Il n'était pas très gentil de sa part de le forcer à faire plus longtemps quelque chose qu'il détestait mais après tout, cela avait quelque chose d'amusant.

- Je vous remercie.

Joignant le geste à la parole, Aaron s'installa sur la chaise désignée après avoir laissé le directeur prendre ses affaires. Une fois que le russe se fut installé face à lui, l'invité pris la parole.

- Je tiens à vous remercier une fois de plus d'avoir accepté que je vienne visiter cette école. Elle n'a pas changé depuis mon séjour et pourtant c'était il y a plus de 20 ans ! Je vous rassure, je me montrerais discret, vos élèves pourront étudier tout aussi bien qu'ils le feraient si je n'étais pas là. Puisque je risque de rester quelques jours, au moins, pourriez vous me conseiller une auberge ou je pourrais louer une chambre durant mon séjour ? Je me doute bien qu'il n'y a pas de chambre de disponible au sein même de l'école.

Ou plutôt, il y avait évidement bien assez de place pour lui dans l'école mais Aaron doutait que Sergeï prenne la peine de lui libérer cette place.
Revenir en haut Aller en bas
Sergeï Kholov
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau du Directeur

Message par : Sergeï Kholov, Mar 24 Jan - 22:18


- Mes excuses, ils ont tendance à s'adapter à ce que je ressent et je ne suis pas encore habitué à la température de ce pays, j'ai hâte de retrouver la chaleur du Brésil !

Ils étaient deux à avoir hâte de le voir retourner dans son pays ! Sergeï n'aimait pas le Brésil de toute manière. Il y faisait trop chaud, il était impossible d'y respirer correctement. Le Russe préférait de loin son pays natal, le froid ça conservait, c'était scientifiquement prouvé. Le directeur n'imaginait même pas la bouillie qui devait faire office de cerveau au brésilien.

Tout allait se jouer à cet instant. Enfin presque tout. Il fallait qu'Aaron lui donne sa veste et qu'il aille la déposer sur le porte manteau se trouvant près de la porte. Sergeï espérait qu'Aaron allait se montrer orgueilleux et profiter du fait que le Russe allait faire une sale besogne pour lui. Il ne s'agissait certes que de prendre un manteau, mais le Russe ne faisait pas cela en temps normal. C'était le travail d'un elfe de maison ou de la personne venant lui rendre visite. Il recevait généralement des adultes qui étaient capables de faire moins de dix pas pour effectuer une action.

La chance semblait être du côté de Sergeï car Aaron lui donna ses effets sans faire de chichis. Il le remercia même, c'était la moindre des choses après tout. Il fallait à présent être subtil et rapide. Tournant les talons, il se dirigea vers le porte manteau et accrocha le vêtement d'une main tout en sortant de l'autre une petite fiole vide. Accrochant ensuite l'écharpe, toujours d'une main, il s'en approcha, faisant mine d'ajuster le tout. Malgré son jeune âge, le Brésilien était comme n'importe qui et perdait ses cheveux. Il y avait de toutes les couleurs quand on y regardait de plus près.

Pestant intérieurement contre le sorcier, le Russe ne fit pas de chichis et en attrapa plusieurs qu'il fourra dans la fiole avant de la refermer et de la ranger dans sa poche. Passant sa main sur l'habit pour assouplir la légère bosse, il retourna ensuite face à Aaron et s'installa à sa place. Apparemment, le Brésilien n'avait rien remarqué, le directeur avait été assez rapide. Comme toujours on était jamais mieux servi que par soi-même.

- Je tiens à vous remercier une fois de plus d'avoir accepté que je vienne visiter cette école. Elle n'a pas changé depuis mon séjour et pourtant c'était il y a plus de 20 ans ! Je vous rassure, je me montrerais discret, vos élèves pourront étudier tout aussi bien qu'ils le feraient si je n'étais pas là. Puisque je risque de rester quelques jours, au moins, pourriez vous me conseiller une auberge ou je pourrais louer une chambre durant mon séjour ? Je me doute bien qu'il n'y a pas de chambre de disponible au sein même de l'école.
- Ca n'était pas comme si on m'avait vraiment laisser le choix. Je compte effectivement sur votre discrétion, je ne tolèrerais pas que mes élèves soient perturbés par votre loufoquerie. Au diable les politesses à présent qu'il avait ce qu'il voulait. Se frottant la barbe d'un air pensif, il regarda le sorcier avant de reprendre. Pourquoi ne pas rester ? Mon château est grand, nous vous trouverons surement une chambre pour la durée de votre sejour.


Le Russe préférait avoir le sorcier sous la main en cas de besoin. Claquant des doigts, il se tourna vers l'elfe de maison qui venait d'apparaitre et lui demanda de préparer une chambre pour le Brésilien.

- Vous avez des bagages avec vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jiménez
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Bureau du Directeur

Message par : Aaron Jiménez, Jeu 9 Fév - 0:00


Le changement fut particulièrement brutal. Sergeï retrouva soudainement sa naturel froideur, se fichant soudain de tout protocole et sembla soudain ne plus se soucier de vouloir maintenir le moindre faux-semblant. Pourquoi un tel revirement d'un coup ? Le brésilien ne parvenait pas à trouver la raison à cela, le regard glacial du russe ne présentant aucune faille. Voilà qui n'était guère surprenant.
Toutefois, à la parfaite surprise d'Aaron, Kholov accepta qu'il reste au sein du château, se déclarant prêt à lui trouver une chambre pour la durée de son séjour, sans préciser combien de temps celui-ci durerait-il. Voilà qui ne présageait rien de bon.

Le directeur montrait soudain son vrai visage, affirmant qu'il avait été forcé de le laisser venir à Poudlard et qu'il n'aimait pas cela mais acceptait tout de même de lui faciliter la vie en lui permettant de dormir au château plutôt que dans une auberge ? Cela n'était pas bon, Kholov voulait qu'il reste ici, il voulait l'avoir sous la main c'était une évidence mais pourquoi ? Son instinct lui conseillait de finalement refuser, lui hurlait de ne surtout pas se fier au russe et de s'éloigner tant que c'était encore possible. Cela serait la décision la plus sage. Mais aussi la plus lâche, Aaron pressentait que l'on aurait besoin de lui ici, qu'avec un directeur pareil les élèves auraient bien besoin de quelqu'un tentant d'équilibrer un peu la balance. Le brésilien devait rester, mais surtout il devrait être sur ses gardes à tout instant.

- Et bien je vois que les bruits ne couloirs à votre sujet ne sont finalement pas si faux que cela, Sergeï...

Les cheveux d'Aaron se redressèrent légèrement sur sa tête, se teintant d'un rouge vif ne pouvant passer inaperçu, au diable les convenances.

- Je me débrouillerais pour mes bagages mais soyez rassuré, ma loufoquerie ne dérangera personne d'autre que vous.

Se levant de sa chaise, Aaron récupéra son manteau et ressortit du bureau après avoir salué une dernière fois le directeur, voilà qui cohabitation qui s'annonçait particulièrement électrique. L'elfe qui l'avait accueillit le rejoint bien vite et le guida jusque sa chambre, suite à quoi l'étranger se dirigea vers la volière, pensif, il avait d'importants courriers à envoyer. Jiménez devait avertir la directrice de Castelobruxo que son séjour en Angleterre risquait d'être prolongé et surtout la prévenir de sa méfiance envers Kholov, toute coopération avec Poudlard devrait être annulé tant qu'il en serait le directeur. Comment Petrus avait put nommer un homme pareil directeur d'une école aussi importante et prestigieuse ? Qu'est-ce que le russe avait de si important pour que le Ministre cède ainsi ?

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau du Directeur

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 20 Mar - 23:54


Autorisation de S. Kholov pour poster.
Avec Arya et Riri - puis Rachel et Asclepius.


Un contrebandier avait pris la fuite d'entre les feuillages
d'entre les palmiers fortunés
amarrés là au sommet de son
foie de son art-
cotique.

Une sirène l'avait arrêté cependant. Alors qu'il traversait les vagues d'insécurité, de béton, de calice. L'ennui venait à la bercer comme un bébé au fond du nid. Les œufs frais résistant encore au vent. Elle hurlait, hurlait au martyr comme un enfant qui déchire sa gorge aux griffes, aux couteaux dans la rue. Cisaillant ses morceaux de papiers parchemins grisés par l'encre acharnée d'un élève non-impliqué. Et cette sirène, qui était si belle si ravissante si alléchante autrefois, devenait soudain mauvaise et tonitruante à ces moments de méditation providentielle. Elle résonnait comme un hurlement dans la nuit au fond d'une grotte. Seul. Sans âme et sans vie que des inferi.

Alors il se levait
habitué comme ce cher Ulysse
légende empruntée sur une barque
juste un instant
capturé par l'envie
par l'idée
d'être convoqué chez
Kholov.

Il y avait quelque chose d'inquiétant dans cette lettre. Un rendez-vous sans heure ni horaire.
Sans thèse ni schéma qu'un bout de papier, un venez après les cours
libre de ses gestes de ses mouvements lents
ankylosés par la chaise et les paroles du pédagogue.

Et sans s'en rendre vraiment compte, il avait déjà quitté la salle de classe. Il avait déjà tourné à gauche
puis à droite dans ce couloir-là. Il avait déjà monté cet escalier et verrouillé son sac.
Il avait déjà rangé sa baguette et chanté cette comptine
sur le chemin. Il avait déjà
il avait déjà saisi la poignée
toc toc
laissant un espace
un blanc
silence
avant d'entrer.

Il n'y avait personne
mais trois chaises
encore.

« Euh... bonjour ? » c'est que
sans le vouloir sans le savoir
il aimait être demandé
qu'on lui souffle quelques idées
et qu'on le redemande
comme désiré.

Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau du Directeur

Message par : Riri Vacuitas, Mar 21 Mar - 18:41


Il y a peu j'avais reçus un courrier curieux. Le directeur de Poudlard me demandait de venir le voir. Je devais obéir comme un clébard et traverser les couloirs. Je ne savais pas pourquoi il m'avait fait cette demande, peut-être réunissait-il la bande de l'élite ? Je ne sais pas mais pourquoi pas. Je traverse les couloirs, je n'ai pas cours. J'ai donc tout mon temps mais pourtant en cet instant je me dis que je dois y aller prestement. Tourne pour arriver finalement face à ce dernier long couloir. Au bout la statue qui me renvois à mon statut d'élève. Préfet de serdaigle et membre de l’élite, peut-être la raison de cette lettre sans réel indication. Je vérifie la position de mes badge et j'engage alors la marche finale qui doit m’emmener jusqu'au bureau du cerveau de Poudlard. Une fois la statue pivoté et ayant fait mon entrée, je regarde la pièce, nous sommes deux, le directeur tarde ? Mon regard vert regarde chaque travers de la pièce et arrête sa traversé sur Lïnwe. On se croise plus souvent ces derniers temps. Rythme cardiaque normal, aucunes arrière pensés, que pourrait-il nous arriver ? Sûrement une formalité, il finira bien par nous expliquer. Alors j'avance silencieusement, prend place doucement sur un des sièges puis me demande si ce badge est réellement un privilège. Un regard à Lïnwe, il ne doit pas être la par hasard alors je hoche la tête comme pour le saluer. J'enlève le sac que j'avais en bandoulière, dans un geste sec je le pose par terre à mes pieds. Pensant à la soirée qui sera peut-être longue. Puis j'attends, j'attends le moment pendant un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau du Directeur

Message par : Arya Chamelet, Mar 21 Mar - 19:03


La porte était juste devant moi. Je n'avais qu'à la pousser et je saurais alors le pourquoi du comment de ce courrier. Juste quelques mots écrits, la demande de Kholov de venir dans son bureau. Aucune indication, précision ou autre qui pourrait me permettre de mettre mes idées au claire. Je ne savais même pas si il y avait d'autre personne autre que moi de convoquer.

La porte était juste devant. Son bois luisait sous la lumière. La poignée m'appelait. Je résistai encore quelques secondes. Il fallait que je me resaisisse, que je ne me laisse pas aller. J'avais fais tout le trajet comme un robot, suivant seulement mon instinct. Mes jambes avançaient comme si elles connaissaient le chemin. Je sentais mon coeur battre, il résonnait dans ma tête comme un tambour. Mes yeux étaient presque fermés. Je combattais contre l'idée de faire demi-tour et de courir très loin. Pourtant, je sentais qu'il allait se passer quelque chose, de bizarre, pas naturel, et que je serais au centre de l'affaire. Alors je n'avais pas fais demi-tour et j'avais continué jusqu'à cette porte.

La porte était juste devant moi. Et avant de n'avoir plus taire mon instinct, ma main était déjà sur la poignée. Deux jeunes hommes sont déjà là. Je les reconnais immédiatement. Linwe et Riri. Deux élèves de l'élite. Je sens mon sac peser sur mes épaules et je m'empresse de le poser. J'adresse un signe de tête aux deux huluberlus, me place sur le côté, sur la chaise libre, et tire mon sac à mes pieds. Je ne dis rien. Je ne veux rien dire. Je ne dirais rien. À moins qu'on m'y oblige.
Revenir en haut Aller en bas
Sergeï Kholov
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau du Directeur

Message par : Sergeï Kholov, Mer 22 Mar - 0:26


Cela faisait des semaines que Sergeï réfléchissait sur son projet. Il avait pris la décision de le retarder un peu afin d'être sur d'être totalement au point. La précipitation ne menait à rien et il n'aurait pas de seconde chance. Il devait aussi prendre en compte le fait que tout pouvait rater à cause d'un imprévu de dernière minute. Cela n'arriverait pas car il en avait décidé ainsi. Bien qu'il ne puisse faire confiance en personne, le directeur de Poudlard ne pouvait pas pour autant mettre à exécution son plan tout seul.

Il avait déjà eu un premier retour venant de la part de personnes peu fréquentables. Cela n'était pas dérangeant, car il avait justement besoin de ça, des sorciers peu fréquentables bien qu'il était encore plus évident qu'il ne fallait pas leur faire confiance. Il espérait d'ailleurs qu'ils respecteraient leur part du marché. Auquel cas les conséquences seraient terribles pour eux. Ils étaient surement très fiers, ne craignant personne mais c'était juste parce qu'ils ne le connaissait pas encore.

En plus d'adultes, le Russe avait décidé de s'entourer des membres de son club. Il considérait cela comme un honneur pour eux d'être inclus dans ses plans même s'ils ne le savaient pas encore et qu'ils ne seraient pas vraiment volontaires ... Ca c'était une autre histoire. Etudiant les profils des différents membres du club, Sergeï en avait ensuite sélectionné cinq. Les meilleurs spécimens à utiliser.

En début de journée, il avait adressé un parchemin à chaque élève, demandant de le rejoindre dans son bureau sans ajouter de raison. Il n'en avait pas besoin, après tout, c'était le directeur de Poudlard. Il pouvait convoquer qui il désirait quand il le désirait. Les élèves allaient arriver en deux groupes, à une heure d'intervalle. Cela lui permettrait de récupérer un peu de ses efforts.

Quelques minutes avant l'arrivée du premier groupe, le directeur alla se placer dans un coin reclus de son bureau, non loin de la porte. En entrant, les élèves ne le verraient théoriquement pas s'ils se contentaient de rejoindre les chaises mises à disposition. Sortant sa baguette, il se concentra alors sur sa respiration, attendant patiemment.

L'attente ne fut pas longue. Très vite, les trois élèves se retrouvèrent devant son bureau. Il ne pouvait voir leurs mines, mais il se doutait qu'ils devaient être intrigués. D'autant plus en découvrant qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir eu un rendez-vous. A présent qu'ils étaient arrivés à destination, Sergeï ne devait pas tarder. Les jeunes de nos jours ne savaient plus attendre patiemment sans bouger. Ils devaient se trémousser, voire même fouiller les lieux afin de s'occuper. Il était inconcevable pour le sorcier de laisser des élèves sous sa responsabilité se lancer dans l'exploration de son bureau.

S'avançant d'un pas silencieux, il pointa alors sa baguette sur le premier élève qui se trouvait être Lïnwe Felagünd et informula le sortilège. Impero. Rapidement il passa ensuite à Vacuitas, puis à Chamelet. À la fin, la tête lui tournait légèrement. Il venait de mobiliser une grande puissance magique en un rien de temps. Inspirant profondément, il rangea sa baguette et alla se servir un verre d'eau sans se soucier des élèves. Après s'être désaltéré, il alla les rejoindre avant de prendre la parole.

- Ecoutez-moi attentivement, voilà ce que vous allez faire ...
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Bureau du Directeur

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 22 Mar - 0:47



Parfois, on se disait que la journée allait être banal, que le lendemain allait être décevant et que, finalement, ça ne servait pas à grand-chose d’aller se coucher le soir pour ouvrir les yeux sur un lendemain identique à hier. Mais bon, ça faisait partie de la vie, hein, cet éternel recommencement. Fallait croire. Il n’en savait trop rien, à vrai dire : jusqu’à ses 15 ans, il n’avait pas vraiment vécu. Et encore maintenant, il était dans une demi-vie, parce qu’il mettait du temps à s’adapter. Fallait pas trop lui en demander non plus : respirer et exister tout à la fois… Quelle idée d’exiger de lui qu’il fasse deux choses en même temps ? Insensé, impensable, inconcevable. Franchement, le Fatum devait se gausser, avec lui. Et les Moires, se couper les doigts, les cheveux et en perdre leur latin. Ou leur grec. Ouais, grec, c’était plus probable. Dommage, il ne parlait pas grec, malgré le nom qu’il portait : partie remise à plus tard, il aurait bien le temps d’apprendre le grec une fois ses ASPIC en poche. Mais, il ne pouvait certainement pas passer ses ASPIC actuellement avec son niveau en arithmancie. Et en runes. Dommage. Déjà, c’était un miracle pour lui d’avoir eu ses BUSE alors qu’au début de sa cinquième année, ses Incendio ne brûlaient pas, et de l’huile sortait de ses Aguamenti. Y avait eu une sacré marche de progression depuis, et le voici qui maîtrisait maintenant les bases, et deux autres sorts, du fait du passage par l’étape Coupe.
Elle en signifiait des choses, cette Coupe. Pis, sa mention était souvent faite. Faut dire, ça avait changé sa vie, en bien des choses, même si les gens avaient tendances à oublier qu’il avait participé. Sauf un, ou peut-être un peu plus, mais un en particulier : Sergeï Kholov, directeur de Poudlard. Après tout, aurait-il eu le droit de porter ce badge sur sa robe de sorcier, s’il ne s’était pas distingué pendant la Coupe ? Mystère et bulles baveuses, mais il se doutait quelque peu de la réponse.

En parlant du directeur et de son club privé, voici qu’il y avait des nouvelles. Un message simple, clair, incisif, comme savait les faire M. Kholov, exigeant sa présence à un moment de la journée où il n’avait pas cours. Ça ne l’arrangeait pas spécialement, puisqu’il n’avait pas fini sa version de runes et que le devoir était à rendre pour demain… Lui et sa tendance à la procrastination… Avec un peu de chance, le russe serait bref, et il pourrait rapidement repartir.

D’ailleurs, il se demandait bien ce qu’il lui voulait… Avait-il commis un impair ? Avait-il déshonoré le blason qu’il portait à la poitrine ? Ce serait affreux, si ce petit badge brillant lui était arraché : lui qui, de par sa naissance aristocratique, s’accrochait à ses privilèges plus sûrement qu’une sangsue…
Oh, par Merlin, faites que le barbue ne veuille pas lui couper la tête…

C’est donc avec appréhension que le jeunot fébrile prononça le mot de passe du bureau du directeur de Poudlard, y pénétra, puis pris docilement place à une chaise vide, face au bureau, attendant il ne savait trop quoi. Tant que ce n’était pas une marque de déception, il pouvait encaisser.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Bureau du Directeur

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 22 Mar - 16:00


Rachel marchait d'un pas lent, mais assurée. Elle s'était habituée à souffrir, habituée à ne pas dormir et à garder la tête haute pour que personne ne se doute de rien. Cela ne les regardait pas, cela ne regardait personne, sauf peut-être ceux qui finiraient par payer. Parce qu'il y en aurait forcément. Pleins. La verte, d'ailleurs, étaient aussi en colère contre son directeur. Des ordres et des attaques de Mangemorts, elle n'avait rien gagner de plus en entrant dans l'élite, à peine quelques droits en plus que de toute manière la plupart des élèves s'octroyaient déjà. Rejoindre son club n'avait déjà à la base rien d'un honneur, ce qu'elle pensait du barbu ne s'était pas arrangée avec le temps. Pourtant elle ne pouvait pas vraiment se permettre de l'envoyer balader, alors elle s'exécutait gentiment. Bientôt elle en aurait fini avec Poudlard de toute manière.

C'était via une lettre que le vieux l'avait convoqué dans son bureau, sans donner plus d'indication. La verte se doutait cependant que ce n'était pas pour lui faire des éloges. En fait, Rachel pensait que ce rendez-vous avait pour but de parler de la première mission qu'il lui avait donnée et qu'elle n'avait toujours pas terminée. Elle avait alors préparé mille et une répliques qu'elle se ferait un plaisir de lui cracher à la figure. En tout bien tout honneur évidemment, jamais elle ne prendrait le risque de se montrer plus insolente que nécessaire.

L'étudiante toqua assez fortement, réussissant on ne sait trop comment à se faire mal. Le talent ! Elle entra ensuite sans attendre de réponse et fut surprise de tomber non pas sur Kholov, mais sur...

- Asclépius ? Salut.

Et elle alla prendre place silencieusement à côté de lui.


Dernière édition par Rachel Ester Pasca le Ven 24 Mar - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sergeï Kholov
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau du Directeur

Message par : Sergeï Kholov, Jeu 23 Mar - 18:46


Tout se déroulait bien pour le moment, comme il l'avait prévu. Personne ne devait le déranger de toute manière. Le Russe n'était pas réputé pour accueillir des élèves ou des sorciers à l'improviste de toute manière. Il était très rare pour lui de recevoir sans avoir planifié un rendez-vous auparavant. C'était viscéral de tout planifier pour le directeur de Poudlard. S'il y avait bien une chose qu'il ne pouvait pas supporter c'était l'imprévu.

Installé sur une chaise, Sergeï terminait de récupérer ses forces sans quitter l'horloge du regard. Les élèves suivants n'allaient pas tarder. Il n'y en aurait que deux, donc moins de puissance magique à fournir ce qui n'était pas plus mal même si le Russe n'aurait jamais avoué devant une autre personne qu'il avait aussi ses limites.

Se levant, il remit correctement la chaise à sa place et alla rejoindre sa "cachette". Cela avait bien marché la première fois, il n'avait donc pas de raison de changer d'emplacement. Il ne voulait pas que les élèves voient que c'était lui qui avait lancé le sortilège. Bien que cela semblait évident au vu du lieu, il y avait toujours la possibilité de crier au complot. D'autant plus qu'il avait plus de pouvoir qu'une poignée d'élèves. Quittant ses pensées, il se vida l'esprit et se concentra sur son objectif.

Bien qu'avare en compliment, Sergeï était satisfait de constater que les élèves étaient ponctuels. Ca avait été le cas avec les trois premiers, il en était de même avec les deux derniers. Underlinden arriva en premier et alla s'installer sans mot dire, quelques minutes plus tard, Pasca entra après avoir martelé fortement la porte. Elle pensait qu'il était sourd ou quoi ? Grimaçant légèrement, il la laissa prendre place aux côtés de son camarade avant de lancer le sortilège. Impero. Par deux fois. Rangeant sa baguette, il se positionna devant les deux Serpentard et donna ses consignes.

Quelques minutes plus tard, il était de nouveau seul. Retournant sur sa chaise, il regarda les portraits des anciens directeurs avant d'afficher un sourire satisfait sur son visage.

Fin du Rp
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Bureau du Directeur

Message par : Nyx Spero, Lun 7 Aoû - 1:12



Avec l'aimable Autorisation des Administrateurs pour poster.




Poudlard. Un moment que je n'étais plus revenue sur ces lieux qui me sont toujours aussi familiers. Dans le parc, j'avançais lentement vers les grandes portes du château, passant près du lac. Souvenirs naissant, mon regard se perdait dans les alentours. Lac, Parc, Forêt. Tout me rappelant la jeunesse, la gamine que j'étais. Des idées noires, torturée par un monde que je ne considérais pas comme mien, et pourtant, aujourd'hui je m'en sortais plutôt pas mal.

Me pavanant dans les couloirs, je me rendis au deuxième étage, là où se situais ma première mission. Un regard en direction du couloir du cachot, là où se situais mon ancienne salle commune. Nostalgie. Tout cela me manquait. Je m'en foutais de tout. Je faisais ce qui me plaisait. Personne ne me dictait ma vie. Le bon vieux temps. Mais, aujourd'hui, j'étais devenue quelqu'un de responsable. Oui oui. Continuant mon chemin vers le couloir du deuxième étage, je me redis devant l'entrée du bureau que je ne tarda pas à pénétrer sans difficulté.

Un bureau spacieux. Je ne m'y étais jamais rendue auparavant. Des tableaux abondant les murs représentant les anciens directeurs et directrices de Poudlard. De vieux livres présents dans les bibliothèques, sans parler des nombreux objets se situant un peu partout dans la pièce. Je fis le tour de celle-ci, baguette à la main, sans rien toucher pour le moment. Je devais attendre mon collègue. Sean Balor. D'ailleurs... il devait déjà être là... où était-il ?

Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Bureau du Directeur

Message par : Sean Balor, Lun 14 Aoû - 18:24







Fouille du bureau

Quelques pas qui claquent contre le sol de Poudlard, tout cela pour le plus grand bonheur de ses oreilles. Il se souvenait toutes ces années à écouter le règlement, à respecter le couvre-feu, là il avait l'impression de tout transgresser et d'être le Roi du monde. Une main gantée de cuir noir faisait tourner Sombreval dans sa main comme pour jouer avec tout en restant à l'affut de ce qui pouvait se passer ici, les murs avaient des oreilles et on ignorait combien d'alliés avait pu se faire Sergei depuis tout ce temps entre les murs de ce chateau qui semblait attirer les problèmes et ramener à chaque fois les Aurors en son sein. D'ailleurs n'était-ce pas Poudlard le soucis ? Changer le mode de fonctionnement du chateau et le faire passer sous la bannière du Ministère était peut-être la meilleure chose à faire.

De là il ne resterait plus qu'à sélectionner, enfermer et éliminer les individus qui ne représentaient pas la norme quant aux autres on leur donnerait de petits rôles dont personne ne veut. Après tout, peut-être que si ces gens sont si différents que cela c'est qu'il ne comprenne ce qu'est être un sorcier ? Certains sangs-purs représentaient parfaitement cette idée de gens qui ne comprennent pas et qui ne valent pas mieux que les impurs, probablement même qu'il serait indigné par un mode de fonctionnement pareil mais qu'importe. Un monde sans qu'il n'y ait de castes de gens n'avait aucuns intérets certains étaient faits pour être dominés naturellement et c'est ici que cela devait se jouer mais les directeurs étaient passifs et le Ministère était incapable de faire comprendre à ces gens qu'actuellement c'est la survie d'un monde qui se joue alors sacrifier quelques pions était-ce réellement si grave que cela ?

Plongé dans ses pensées il vit l'encadrement de la porte se dessinait doucement devant ses yeux, il connaissait l'endroit. Le jour où il avait prelevé le morceau de calamar pour l'offrir il était passé saluer le principal avant d'être gentiment envoyé faire des heures de colles. Rentrant à l'intérieur de la pièce il observa la brune déjà présente et referma la porte derrière eux pour être sur que personne ne viendrait les saluer pendant la petite fouille qui allait suivre. Dévisageant froidement Nyx il récupèra dans un poche une paire de gants qu'il jeta sur la brune.

- Fouille le bureau de Kholov, je m'occupe du reste et met ces choses on sait pas qui est avec Kholov. Que ce soit profs ou élèves on va éviter de leur donner un moyen de savoir que quelqu'un a visité le bureau de feu monsieur le Directeur.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Bureau du Directeur

Message par : Nyx Spero, Lun 14 Aoû - 20:00


J'attendais, j'attendais...

L'Auror Sean Balor se faisait attendre. Cependant, il finit par arriver, me lançant un regard froid, sans savoir pourquoi. Sa mauvaise humeur m'affectait guère. Bien au contraire, cela me faisait sourire, me remémorant vaguement le passé. Monsieur Grognon me lança une paire de gants, avant que sa voix ne résonne dans la pièce, me donnant des ordres. Je regarda les gants, petit sourire aux lèvres avant de regarder de nouveau mon collègue.

- Tu t'es cru dans James Bond ou quoi ?

Référence moldue. Je ne savais pas vraiment s'il allait comprendre, mais encore une fois, je m'en fichais. Vieux film moldu que j'avais regardé en sa présence, que j'avais trouvé fort amusant. Sans plus tarder, j'enfila les gants, me dirigeant vers le bureau poussiéreux du Directeur. Je m'installa à la place de Kholov, observant un instant Sean faire ses besognes de son côté. Assise sur la place du "Chef", mon regard se dirigea ensuite vers les tiroirs, que je ne tarda pas à tenter d'ouvrir. Verrouillés. Lançant un #Alohomora, je ne tarda pas à découvrir leur contenu. Des papiers, des papiers, encore des papiers. Continuant la fouille du bureau, je fini par trouver quelque chose d'intéressant. Une fiole.

- Je pense avoir trouvé quelque chose.

L'ouvrant, l'odeur infâme qui s'y dissipait m'était familière. Je tendis ensuite la fiole à l'Auror, pour que lui aussi vérifie.


- Du Polynectar...
Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Bureau du Directeur

Message par : Sean Balor, Jeu 17 Aoû - 3:17







Fouille du bureau

Une blague.. dans un moment pareil. Comme si dans un lieu pareil remplis de futurs ou de déjà ennemis du Ministère, un lieu où il faisait presque bon de se vanter de passer outre la loi pour faire le fier devant quelques imbéciles on pouvait se permettre de faire une blague. L'Auror garda les yeux braqués longuement sur la jeune femme, le regard toujours froid et le visage impassible face à cette petite humouriste, fondamentalement il aimait bien cette petite mais si elle voulait faire des blagues par ici elle finirait dehors à surveiller la porte le temps qu'il fasse le vrai boulot, lui au moins. Puis le petit oiseau pris son envol pour aller voir ailleurs enfin, elle travaillait ils auraient tout le temps de faire les pitres hors de ce bureau après tout.

à la place l'irlandais se mit à marcher le long du bureau, observant, avant de s'arrêter devant une sorte de rangement que devait aimer le directeur vu ce qui devait être un bureau parfaitement brillant qui désormais, étrangement, était fort bien poussièreux. Lorsqu'une serrure se mit en ligne de mire de ses yeux, un seul réflexe lui vint un #Alohomora suffit alors qu'il pris la minuscule poignet entre son pouce et son index pour ouvrir le petit tiroir. Malheureusement, à sa grande déception il n'y avait rien, absolument rien, comme si le Directeur n'était pas joueur et ne voulait pas offrir quelques indices aux enqueteurs sur son groupe d'appartenance même si pour cet Auror là il n'y avait aucun doute possible sur Kholov.

La voix de Nyx lui fit comprendre qu'elle avait quelque chose avant même qu'elle ne finisse sa phrase et fermant doucement le petit tiroir l'Auror se dirigea vers elle pour observer ses nouvelles découvertes toutes fraiches. Arrivant à peine vers elle, que déjà elle lui tendait le flacon pour qu'il sente l'odeur, l'objet en main il le sentit rapidement : de la sisymbre et une odeur toujours aussi répugnante. On remercie les talents en botanique et un petit peu Miss Evans qui à défaut d'être agréable à l'oeil et à l'écoute offrait des livres très intéressants quand elle n'était pas occupée à écarter les jambes. Faisant un effort il lacha un sourire à Nyx, certes un peu forcé, pour la féliciter de cette trouvaille.

- Il n'y a pas vraiment l'air d'y avoir grand chose en tout cas, on vérifie ce qu'on a pas fouillé et on s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Bureau du Directeur

Message par : Nyx Spero, Dim 20 Aoû - 19:09


L'Auror c'était rapproché pour observer la découverte que je venais de faire sans même savoir comment. Il avait l'air d'apprécier celle-ci, en esquissant un sourire. Enfin "sourire"... si on pouvait appeler ça cela.

De nouveaux ordres donnés, je le regarda quelques secondes, avant de me remettre au travail sans broncher. Il avait raison sur un fait, il n'y avait pas l'air d'y avoir grand chose. Nous avions trouvé du Polynectar, c'était mieux que rien. Trouver plus aurait été mieux, mais le Directeur était plutôt malin... Il ne laissait pas trainer grand chose, et c'était assez étonnant à vrai dire.

Je fini de fouiller les tiroirs du bureau, sans trouver grand chose. Seulement une autre fiole de Polynectar, tout le reste était inutile. J'espérais trouver plus mais malheureusement tout était là. Je me tourne de nouveau vers Sean, l'Auror Grognon.


- J'ai fini. Je n'ai rien trouvé à part une fiole de plus, il ne laisse rien trainer ce dirlo... Tu as trouvé des trucs de ton côté ?


Dernière édition par Nyx Spero le Sam 9 Sep - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Bureau du Directeur

Message par : Sean Balor, Sam 9 Sep - 14:10







Fouille du bureau

LA De Nyx l'aurore boréale.
Rien, absolument rien. En plus d'être une personne terriblement énervante Sergei Kholov avait visiblement un sens du rangement et de la discretion poussé au grand désespoir de l'Auror. Après avoir abandonné du regard la chère Miss Spero son corps se mouva sur lui-même à la recherche de quelque chose de plus, une infime petite chose qu'il eut oublié de voir. Rien, il n'y avait rien à voir, rien à fouiller. Cet affreux Russe était donc à ce point une personne détestable ? Si il y avait bien une chose à laquelle il n'était point habitué c'était le rangement aussi minutieux que cela, fallait-il dire qu'au vu de la personnalité de la femme avec qui il vivait le rangement n'avait pas vraiment sa place. Un soupir intérieur, au final lui qui espérait en apprendre un peu plus sur les penchants de cet odieux personnage se retrouvait bredouille et avec pour seules connaissances de lui deux simples petites fioles de polynectar.

Certes la possibilité de faire tomber par inadvertance deux trois objets incriminants était tentante mais bon. Pendant un instant d'ailleurs, l'idée de glisser quelques grammes de drogues diverses et variées quelque part où Nyx pourrait les trouver lui vint à l'esprit mais il n'avait rien sur lui, en dehors du ghb qu'il avait entrepris de trouver pour faire taire Nyx si elle venait à le faire chier, et de toute façon après avoir eu un gardien violeur comme Dey avoir un Directeur violeur tout le monde s'en foutrait royalement, heureusement que la protection de l'enfance chez les sorciers était laxiste. Glissant ses doigts le long de la commode, les mots de sa collègue lui vinrent à l'oreille, douce voix mélodieuse lui rappelant la fausse note de cette opération.

Hochement de tête pour dire non et l'Auror fit les quelques pas nécéssaires pour rejoindre la porte, l'ouvrant légèrement pour y jeter un coup d'oeil et vérifier que le couloir était bel et bien vide. Le silence de l'extérieur lui paraissait bien différent des habituels bruits qui couvraient les lieux de ce vaste chateau. La porte ouverte doucement, présentant l'extérieur à sa collègue, il lui fit un signe de la main accompagné d'un sobre : "La sortie est par-là, mademoiselle." Laissant la brune quitter le fauteuil du directeur et sortir de la pièce avec les deux fioles, il l'imita, suivant ses pas dans la nuit noire.

Fin du rp.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Bureau du Directeur

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Bureau du Directeur

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.