AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 10 sur 10
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Leo Keats Gold
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Leo Keats Gold, Jeu 7 Jan - 11:41


C'était nerveusement qu'il attendait la réaction de l'hybride, il faut dire que savoir que cette bestiole est capable de vous réduire en charpie si votre tête ne lui revient pas n'est pas quelque chose qui aide à se détendre. Alors que le temps commençaient à lui paraître particulièrement long, au point que Le Gryffon en vienne à se demander si évacuer l'enclos ne serait pas judicieux, Encre finit par s'incliner à son tour, marquant ainsi un respect mutuel nouveau.
Leo était  étonné que l'animal lui rende son salut, si bien qu'il lui fallut quelques instants avant de se reprendre et de sortir de l'enclos afin de laisser place à ses camarades. Il devait bien avouer qu'il ne prêtait que peu d'attention à ce qui se déroulait actuellement autour de lui, Le Rouge et Or se demandait ce que Miss Blanchet avait bien pu préparer pour la suite du cours, car l'étape logique après le salut était le vol... Non c'était impossible, comment la professeur aurait-elle pu obtenir l'autorisation de faire voltiger des élèves autour du château autrement que sur un balai ? C'était impossible.
Il ne savait pas si il tentait de se rassurer, ou si c'était sa raison qui s'exprimait alors, mais dans les deux cas, il retournait la possibilité dans tous les sens, sans pour autant trouver de réponse satisfaisante. Ce fut l'enseignante elle-même qui mit fin à ses tourments. Après avoir fait sortir les derniers élèves de l'enclos, elle fit voltiger les seaux et nourrit les hippogriffes de leurs contenu avant de les faire s'incliner. Puis, elle se tourna vers eux avant de déclarer d'une voix claire et forte:

- Pour terminer le cours, vous allez ... voler à dos d'hippogriffe ! L'hippogriffe connait le parcours, vous n'aurez qu'à bien vous accrocher à son pelage sans pour autant le scalper et à vous laissez guider. Après avoir pris son envol, il va survoler la forêt interdite avant de faire le tour du château, de passer au milieu du terrain de quidditch et de plonger vers le lac, vous risquez d'être mouillé. Il s'arrêtera sur une petite butte se trouvant sur le lac. Vous devrez alors récupérer le drapeau à la couleur de votre maison, il y en a assez pour tous. Il n'est pas nécessaire de descendre de l'hippogriffe pour attraper le drapeau, ni de prendre celui des autres maisons. Si je constate que quelqu'un triche, il fera perdre des points à sa maison. Que cela soit tenter de se débarrasser des autres drapeaux ou d'essayer de prendre un raccourci. Je vous observerais, je compte donc sur vous pour jouer le jeu. Celui qui fera le temps le plus court aura une récompense, le but étant de profiter de la sensation de vol qui n'est pas la même que lorsqu'on est sur un balai.


Terminant sa tirade en les laissant, eux, élèves, pâlirent les uns après les autres, Miss Blanchet émit un long second sifflement sonore. Un autre hippogriffe, plus imposant que les autres, apparut alors et s'approcha. Après un échange de saluts mutuels, la professeure reprit la parole, illustrant ses propos par des gestes précis:

- Je vais vous montrer comment monter un hippogriffe. Lorsqu'il est accroupi, vous devez prendre appuis comme ceci et vous vous hissez à la force de vos bras.
Ensuite, avec douceur, vous attrapez une touffe de poils. Le passage le plus dangereux sera lorsqu'il piquera en direction du lac, je vous conseille de nouer vos bras autour de son cou. Vous pouvez d'ailleurs le faire dès le début. Si vous chutez dans le lac, ce n'est pas grave, l'hippogriffe vous attendra sur la butte. Lorsque vous êtes installez, il faut donner un léger coup de pied sur son flanc pour qu'il se redresse et prenne son envol. Il faudra aussi bien vous tenir pour cette étape, pour la suite c'est à vous de jouer. Quand vous arrivez, il faut que vous glissiez de l'animal pour retrouver le sol et laisser la place au prochain. Vous partirez à mon top, l'un après l'autre afin d'éviter les collisions.


Lorsqu'elle eut fini, elle était sur le dos de la créature, sans heurts. Cela avait semblé facile à la regarder, mais Leo ne doutait pas une seconde que l'exercice serait nettement plus compliqué à réaliser qu'il n'y paraissait. Voyant les premiers élèves s'élancer vers leurs hippogriffes alors Qu'Encre restait seul dans son coin il s'avança, il n'était pas très détendu, et approchait l'animal prudemment, guettant la moindre de ses réactions. Le fait qu'il lui ait rendu son salut ne suffisait pas à le détendre, mais il se forçait à respirer profondément,  tout en comptant. Un éléphant. Deux éléphants. Trois éléphants. Il va mieux. Alors qu'il arrivait à proximité de la bête, celle-ci s'inclina sans qu'il n'eut rien à faire. Bien. On souffle un bon coup. Et on prend appuie là où Miss Blanchet l'a dit... Un, deux, trois. On tire et hop, le voici sur le dos de la bête, qui jusqu'ici n'a pas bronché. Un peu détendu, mais pas pour autant rassuré, n'oublions pas que cette créature était capable de l'envoyer valser dans le lac, il tentait tant bien qu'mal de se raisonner, Voler ne lui faisait pas peur à proprement parler, il était joueur de quidditch, mais c'est juste qu'un balai, bah ça réfléchit pas. T'façon il y  était, alors autant y aller. Il attrapa une touffe de poils, fermement mais sans pour autant offrir une épilation complète à c'te charmante bestiole. Bon, aller, un, deux, trois, il lui  flanqua un léger coup dans les flancs, tout en s'agrippant à son cou tandis qu'Encre se redressait. C'était assez étrange, il sentait tous ses muscles se contracter sous ses jambes, avant qu'ils s'élancent dans une formidable détente. Attendez un seconde, il s'était à peine senti basculé en arrière, et voilà qu'ils s'élevaient déjà à une bonne dizaine de mètres du sol....

C'était assez étrange en fait, L'Hippogriffe survolait la forêt interdite sans que Leo ait à lui demander quoique ce soit. C'était magique, une sensation d'euphorie envahissait son être au rythme lent des battements d'ailes de l'animal, qui volait paisiblement. Voler avec un balai n'était aucunement comparable à ce qu'il ressentait là, il faisait corps avec l'être volant, sentait le moindre de ses mouvements, le moindre de ses muscles rouler sous ses jambes.... C'était quelque chose d'inexplicable, sur lequel on ne peut pas poser de mots tant c'est étonnant et surprenant. Ce n'est d'ailleurs pas plus mal quand on n'y pense. Il faut que certaines choses restent informulables. Rien que pour laisser à certains le loisir de conserver cette sensation en eux. Un peu Poête, un peu rêveur.

Encre vira lentement à gauche, prenant la direction du château dont il passa à proximité des tours. L'édifice sous cet angle était encore plus majestueux, plus imposant. C'était magnifique. L'air fouettait le visage du Gryffon qui regardait les alentours d'un air ahuri, l'angoisse et l'appréhension avait cédé leurs places à la joie et à l'euphorie. Ils contournaient déjà le château depuis quelques instants quand L'Hippogriffe prit la direction du lac.... Elle avait dit quoi déjà Miss Blanchet ? Ah oui.... S'agripper au cou. Leo s’exécuta et enserra doucement l'encolure de L'hybride. Grand bien lui en fit, car Encre plongea vers le lac à une vitesse vertigineuse. Le cœur au bord des lèvres, le lion se redressa en même temps que la bête, légèrement mouillé par les gouttes d'eau qui l'avaient éclaboussé lorsque l'animal avait frôlé la surface du lac. L'îlot dont leur avait parler Kyara se dessinait dans le champ de vision du jeune lion, ils se rapprochait inexorablement, à la grande tristesse du Keats car la suite de l'étape sur l'île serait la fin de cet envol... Il profita donc des derniers mètres au dessus de la surface de l'eau, profitant de l'instant. Ils se posèrent ensuite sur l'île, sans descendre de la bête, comme l'avait indiqué la prof, Leo attrapa un drapeau qu'il pris en main bien fermement avant de presser de nouveaux les flans de l'hippogriffe et de s'accrocher à l'encolure de celui-ci. Le décollage se déroula sans accro, et Leo gouta une nouvelle fois au plaisir de voler sur le dos d'une créature aussi majestueuse... Malheureusement, ce ne fut que de courte durée. en effet, ils arrivèrent au dessus de l'enclos, et après être redescendu calmement, Encre se posa souplement. Les yeux pleins d'étoiles, le rouge sauta à terre et flatta l'encolure de la bête avant de sortir de l'enclos et d'attendre que ses camarades aient fini leur exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Jeu 7 Jan - 11:41


Le membre 'Leo Keats' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 15
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Matt Deliers, Jeu 7 Jan - 15:20




Une vue impressionnante de là-haut. Une perspective à couper le souffle morbide d'un Inferi. Une forêt dangereuse voire « interdite », à la fois si grande et si petite. Une blanche étendue d'arbres dénudés de feuilles jusqu'à l'horizon au loin. Matt correctement installé sur le dos de Vif, l'hippogriffe se dirigea scrupuleusement vers le château après avoir survolé une partie de la forêt. Après avoir rapidement fait le tour de l'académie, il poursuivit son parcours en direction du stade de Quidditch dont les gradins et les anneaux étaient fièrement dressés, visibles d'assez loin. Le jeune Lion n'avait jamais pratiqué ce sport. A dire vrai cela ne l'enchantait guère. Il n'avait jamais essayé et souhaitait qu'il en reste ainsi. La perspective de voler sur un balai n'était pas en haut de sa liste de choses à faire. Néanmoins cela ne l'empêchait guère d'aller supporter les Rouge et Or lors de confrontations contre les trois autres maisons. Une fois arrivés au milieu du terrain, l'hippogriffe bifurqua littéralement pour se diriger vers le lac. Ce dernier arborait une couleur grise peu rassurante. Les eaux profondes et sombres s'étendaient, elles aussi, à perte de vue. Contre toute attente, sans préavis, Vif plongea en vue d'effleurer la surface du lac du bout de ses griffes acérées. Matt en perdit le contrôle : ses mains desserrèrent leur étreinte du cou de l'animal. Il tomba en arrière à la renverse. Paradoxalement Vif ne dévia pas sa trajectoire. Chute libre. Panique silencieuse. Quel idiot : il serait le premier à l'eau. Grinçant des dents, il garda les yeux ouverts jusqu'à l'impact tant redouté avec la froideur de l'eau. Il ferma les yeux lorsque son corps entra en contact avec l'eau [...]

"- Nooooon !"


Puis il les rouvrit en même temps qu'il sursauta. Se tenait devant lui, l'enclos des hybrides. Se tenaient sur sa droite, les autres élèves ; soit fièrement revenus de leur escapade et embrasés par le sentiment du devoir accompli soit peu rassurés en attendant inévitablement leur tour. Se tenait partout autour, la forêt enveloppée de son manteau blanc. De ses mains Matt se tapota le corps : complètement sec ! Il n'étais pas mouillé et pourtant, il aurait juré être tombé dans le lac ! La scène qui venait d'avoir lieu semblait si vivante. Un frisson parcourut sa nuque. Repenser à son plongeon fictif dans l'eau glacée devait sûrement en être l'origine, ses poils se hérissèrent tandis que son corps tremblaient des pieds à la tête. Heureusement personne ne semblait s'être intéressé à lui. Il regarda l'enclos, des hippogriffes étaient dedans mais pas tous. Certains manquaient à l'appel, sûrement en train de voler dans le cadre de l'exercice. Il se décala et nota l'absence de Merry {une camarade Gryffondor} dans le groupe d'élèves et celle de son hippogriffe d'affectation dans le groupe des hybrides. En effet Merry, lui-même et un troisième élève des Jaunes étaient affectés à l'escadron Vif. Cependant Matt ne vit pas le principal intéressé. Sa camarade de maison devait sûrement être en pleine session de vol sur le dos du concerné. Tant mieux ! Cela lui donnerait du répit. Histoire de reprendre intégralement ses esprits.

Cette absence momentanée. Était-ce le signe d'une vision prémonitoire ? Une fiction qui semblait se confondre subtilement avec le réel. Si bien que parfois on en est à se demander si tout cela existe vraiment. Ou alors était-ce simplement le signe d'une imagination débordante ? La pression devant un exercice compliqué, vraiment très compliqué. Si bien qu'instinctivement notre cerveau en vient à s'imaginer tout un tas de choses. Tout un tas de situations possibles dans lesquelles souvent le pire scénario possible est, et à juste titre, retenu. Il ne sût que choisir : opter pour un mélange des deux. Il se félicita intérieurement de s'imaginer le pire, au moins il savait à quoi s'attendre. Et justement si cela s'avérait être une pensée annonciatrice de ce qui allait réellement se produire dans une dizaine de minutes alors il en serait doublement averti. Surtout que Mrs Blanchet avait lourdement insisté sur le fait de se tenir bras noués autour du cou de l'hippogriffe lors du parcours en cas de nécessité.

Un Poufsouffle était revenu le premier sur le dos de Dodu. Peu de temps après, sa réflexion faite un peu plus tôt se confirma : Merry arrivait accrochée au cou de Vif. Elle était revenue plus vite que prévue, ce qui sous-entendait inévitablement qu'il allait devoir à son tour y passer. Il se surprit à ne pas en avoir envie. Il ne voulait pas spécialement affronter ce qui allait suivre. Il espérait qu'un événement se produise en vue de retarder le plus possible l'échéance. Lui qui s'était montré si impatient de voir les hippogriffes. Lui qui maintenant qu'il les avait vus ne souhaitait tellement pas aller plus loin avec l'un d'eux. Il chercha du regard le troisième élève censé passé avec l'hippogriffe ; un regard plein d'espoir et peut-être aurait-il envie de passer avant Matt ? Ce dernier lui en serait alors éternellement reconnaissant. Un Poufsouffle du nom d'Alex d'après ce qu'il avait entendu. Visiblement dans l'assistance aucun garçon correspondant à cette maigre description ne sembla vouloir s'approcher de l'enclos. Manque cruelle de motivation ou de confiance en soi que lui-même partageait parfaitement.

Pas de volontaire. Devant l'absence de l'autre candidat à faire un petit bout de chemin avec Vif, Matt se présenta fébrilement à l'enclos. Il s'y résolut à contre-cœur, après tout ils allaient devoir tous y passer. Donc dans le fond le plus tôt serait le mieux. Facile à dire. Pas facile de s'en convaincre. Il entra en réajustant son écharpe et en essayant de freiner les tremblements qui agitaient tout son corps. Il se présenta devant sa monture qui avait rejoint sa place suite à sa précédente excursion. Matt s'inclina poliment devant l'hippogriffe, espérant que ce dernier le reconnaisse. Ce fut le cas car l’hybride lui offrit une longue inclinaison en retour. Matt s'avança alors doucement vers lui sans savoir s'il devait le remercier ou s'enfuir dans la direction opposée. Cela le ramenait dangereusement plus près de ce qu'il s'était imaginé il n'y a pas si longtemps. Un pas de moins vers une chute fatidique dans les tréfonds du lac. Il se mit à caresser les douces plumes de Vif. Puis il se propulsa sur lui avec une aisance insoupçonnée ; quelques restes de bagarre entre frangins l'avait doté d'une agilité physique accrue. Il caressa doucement l'hybride avant de s’agripper en croisant fermement les bras autour du cou de la bête. Il tapa du pied de façon peu engageante dans le flanc de l'animal. Son dernier souhait était qu'il ne le prenne mal ou comme une menace et qu'il se cabre. En réponse à son geste Vif déploya instantanément ses ailes et s'envola avec rapidité, grâce et souplesse. Au moins il méritait son nom.

Une vue impressionnante de là-haut. Une perspective à couper le souffle morbide d'un Inferi. Une forêt dangereuse voire « interdite », à la fois si grande et si petite. Une blanche étendue d'arbres dénudés de feuilles jusqu'à l'horizon au loin. Matt correctement installé sur le dos de Vif, l'hippogriffe se dirigea scrupuleusement vers le château après avoir survolé une partie de la forêt. Après avoir rapidement fait le tour de l'académie, il poursuivit son parcours en direction du stade de Quidditch dont les gradins et les anneaux étaient fièrement dressés, visibles d'assez loin. Le jeune Lion n'avait jamais pratiqué ce sport. A dire vrai cela ne l'enchantait guère. Il n'avait jamais essayé et souhaitait qu'il en reste ainsi. La perspective de voler sur un balai n'était pas en haut de sa liste de choses à faire. Néanmoins cela ne l'empêchait guère d'aller supporter les Rouge et Or lors de confrontations contre les trois autres maisons. Une fois arrivés au milieu du terrain, l'hippogriffe bifurqua littéralement pour se diriger vers le lac. Ce dernier arborait une couleur grise peu rassurante. Les eaux profondes et sombres s'étendaient, elles aussi, à perte de vue. Contre toute attente, sans préavis, Vif plongea en vue d'effleurer la surface du lac du bout de ses griffes acérées. Parant toute éventualité Matt était resté agrippé au cou de sa monture depuis le début du vol. Il eut un sourire en coin. Synonyme de victoiiiire ! Bien que ce ne soit pas fini. Il vit au loin la petite bute se dessinant avec des contours de plus en plus nets, au fur et à mesure de leur progression.

Quelques instants plus tard. Un drapeau Rouge et Or en poche il repartit comme il était venu. A savoir, fidèlement accroché à son compagnon temporaire. Au final l'exercice n'était pas aussi compliqué qu'il en avait l'air. Il y avait malheureusement une énorme part d'appréhension, sûrement, pour celles et ceux n'ayant jamais chevauchés à dos de cheval volant. Lui le premier. Cela dit, une fois l'appréhension passée, il finit par admettre que voler sur un hippogriffe n'était pas chose déplaisante. Comme à l'aller il laissa Vif faire son boulot, lui se contentait simplement de lui tenir l'encolure pour ne pas tomber, sans trop lui faire mal. Loin d'être fâché d'arriver, Matt poussa un soupir satisfait quand son compagnon se posa sur le sol. Il passa sa jambe droite par-dessus et se laissa glisser sur le flanc gauche de Vif. Une dernière caresse amicale suivi d'un bref signe de tête et le Gryffondor quitta l'enclos, laissant place aux autres élèves pas encore passés.


Dernière édition par Matt Deliers le Jeu 7 Jan - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Jeu 7 Jan - 15:20


Le membre 'Matt Deliers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 13
Revenir en haut Aller en bas
Alex Dumbledor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Alex Dumbledor, Jeu 7 Jan - 20:40


Pour terminer le cours, vous allez ... voler à dos d'hippogriffe ! L'hippogriffe connait le parcours, vous n'aurez qu'à bien vous accrocher à son pelage sans pour autant le scalper et à vous laissez guider. Après avoir pris son envol, il va survoler la forêt interdite avant de faire le tour du château, de passer au milieu du terrain de quidditch et de plonger vers le lac, vous risquez d'être mouillé. Il s'arrêtera sur une petite butte se trouvant sur le lac. Vous devrez alors récupérer le drapeau à la couleur de votre maison, il y en a assez pour tous. Il n'est pas nécessaire de descendre de descendre de l'hippogriffe pour attraper le drapeau, ni de prendre celui des autres maisons. Si je constate que quelqu'un triche, il fera perdre des points à sa maison. Que cela soit tenter de se débarrasser des autres drapeaux ou d'essayer de prendre un raccourci. Je vous observerais, je compte donc sur vous pour jouer le jeu. Celui qui fera le temps le plus court aura une récompense, le but étant de profiter de la sensation de vol qui n'est pas la même que lorsqu'on est sur un balai.


Alex décida d’attendre que les deux griffondors aye passé avant de s’y risqué. Ce ne fut pas long que les deux griffondors arrivèrent chaqu’un leur tour avec leur drapeau. Le pouffy était nerveux mais il ne pouvait plus repousser son tours comme il ne restait plus que lui des trois qui était assigné a cet hippogriffe. Le pouffy entra lentement dans l’enclos en s’émerveillant à regarder l’hippogriffe qui lui était assigné. Alex lui fit une révérence puis l’hippogriffe s’inclina.
Son nom était Vif. L'était-il vraiment en vol? Avait-il aussi fière allure dans le ciel que sur terre? Peut-être qu'il l'était plus. Il semblait être un roi... Son plumage était d'un gris perle, le même gris que l'on découvre dans le nacre des coquillages des mers du Nord. Un duvet qui semblait doux au toucher entourait son bec puissant, à la courbe aussi menaçante que fascinante. C'était la douceur, et la force même. Ses yeux perçants, menaçants et méfiant semblaient vouloir capturer le regard du sorcier. Mais il ne le fallait pas, le fixer dans les yeux serait une offense face aux Princes des bois et des airs. Le cœur d'Alex battait plus fort lorsqu'il prolongea de ses yeux la croupe frémissante de l'équidé ailé. Son plumage gris semblait s'assombrit  à quelques endroits, dans des nuances magnifiques et duveteuses. Ses pâtes gris sombres lui donnait une stature plus noble encore. S'approcher... doucement, la main en avant, le dos courbé, comme pour s'incliner. Le bel oiseau-cheval fit un pas en arrière, dans un petit cri oisif, secouant la tête de désapprobation... moins vite... Après quelques secondes, l'hippogriffe devint plus calme, et leva ses griffes qui labourait le sol comme des poignards aux lames sombres et noires. Se secouant à nouveaux les ailes puissantes, dans un bruissement de plume des plus agréables, il s'approcha lentement de la paume tendue vers lui, pour y glisser le bout de son bec. Voilà, c'était fait. Il l'avait accepté. La corne dure de la puissante mâchoire se referma un peu plus. La paume du sorcier se balada doucement entre les plumes, doucement au risque de lui arracher le duvet. A travers le cou de la créature, il sentait son muscle vital battre puissamment, bougeant la peau et les muscles chauds de l'animal.

Après l’avoir caressé, le pouffy passa doucement une jambe au dessus de l’hippogriffe pour s’assoir sur son dos puis murmura doucement à l’intention de Vif qu’il lui confiait sa vie pour tout la durée du vol. Alex passa ses bras autours du coup de l’hippogriffe en prenant garde de ne pas faire de mouvement brusque. Quand ce fut fait le pouffy donna un léger un coup de talon dans les flanc de vif comme l’avait montré Vif. L’animal se redressa aussitôt en se préparant a prendre son envol. Alex noua plus fermement ces bras autours du coup de Vif et ferma les yeux en sentant celui-ci se propulser pour s’envoler. En sentant plus sûr, le pouffy rouvrit les yeux en observant le paysage sous lui qui fit apparaitre des étoiles dans ces yeux. La vue n’était que trop belle jamais il aurait pu croire que la forêt interdite était aussi grande. Vu de haut il n’y avait plus aucun doute qu’elle l’était. Vif se dirigeait vers le château a une vitesse que le pouffy n’avait jamais atteint avant. Alex pris la peine d’observer le château durant que Vif fessait  le tour sachant que sa risquait d’être la première et surement  dernière fois que sa allait lui arriver. L’hippogriffes se dirigea ensuite vers le stade de quidditch et Alex fut un peu déçus que les pouffy n’aye pas de parties en cours car il aurait bien aimé crié au et fort 《Go Pouffy!》en survolant le terrain sur vif. Le moment le plus dangereux arriva dans le champs de visions du pouffy : le plongeon de vif vers le lacs. Alex s’assura que sa prise était bonne puis respira un bon coup en attendant le moment le plus dangereux du parcours. Et voilà! Vif piquait vers le lacs mais le pouffy était tellement stupéfait qu’il fut incapable de fermé les yeux et paniqua en voyant Vif s’approcher du lac sans se redresser. Heureusement juste avant de percuté le lac Vif revint droite et frôlant le lac en fessant rire le pouffy d’avoir doute de l’hippogriffe. Vif reprit un peu d’altitude en arrivant près de la butte. Le pouffy repéra un des  drapeau jaune qui resta et murmura a Vif de ralentir un peu sans s’arrêter en espérant perdre pas de temps malgré tout. Vif ralenti durant 20seconde. Alex eu tout juste le temps d’attraper le drapeau jaune qu’il voulait que Vif accéléra d’un coup en lui fessant presque échapper le drapeau et presque faire tomber le pouffy de son dos. Le chemin du retour vers la forêt  ce fit sans embuche et l’atterrissage plus en douceur qu’il le croyait. Le pouffy descendit du dos de vif puis lui fit un câlins en lui caressant les plumes de son cou. Le pouffy s’éloigna ensuite en fessant une révérence a Vif en guise de remercîment puis rejoignit les autres élèves drapeau en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Jeu 7 Jan - 20:40


Le membre 'Alex Dumbledor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 13
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Jade Wilder, Ven 8 Jan - 5:12


Waouh. Jade n'avait pas d'autre mot pour expliquer ce qu'elle avait pu ressentir à l'instant même où l'hippogriffe s'était incliné. Ça pouvait paraitre simple, un détail, juste un exercice pour un cours, mais la demoiselle ne voyait pas les choses de cette façon. Et ce n'était probablement pas la joie d'avoir réussit l'exercice qui la rendait aussi euphorique. Elle approchait des hippogriffes. Elle caressait le plumage de l'un d'entre eux. Pour elle, ces créatures étaient tout sauf banales. Majestueuses et puissantes à la fois, pouvoir en approcher un d'aussi près était pour l'Italienne un grand honneur.

Toute bonne chose ayant une fin, Jade dû quitter l'enclos pour laisser sa place aux autres élèves qui n'étaient pas encore passés ou qui devaient retenter leur chance. Pour elle, il était bon d'apprendre de ses erreurs et celles des autres, c'est pourquoi chaque échec était analysé de près par ses yeux ambrés. Un oubli parfois, raison inexplicable dans d'autres cas, Jade était fascinée et se demandait sans cesse ce qui pouvait influer la réaction d'un hippogriffe, outre le manque de respect. Pouvaient-ils sentir qui n'était pas digne de confiance ? Elle ne porterait pas un jugement aussi hâtif. D'autant plus lorsqu'elle vit que l'hippogriffe choisit par Harmony ne s'inclinait pas. Cette fille était l'une des plus douces que la Poufsouffle connaissait, les raisons des créatures restaient donc.. assez floues. Du moins, pour l'adolescente. Sans doute la professeure en savait bien plus, il suffisait de voir comment elle les calmait.

Tendue l'espace de quelques secondes, Jade respira de nouveau normalement en voyant qu'Harmony était sortie sans problème. Si le contraire était arrivé, elle n'aurait sans doute rien pu y faire mais.. elle était comme ça. Et elle ne voulait pas qu'il arrive quelque chose à qui que ce soit. A Harmony encore moins. Non, elle ne tenait pas à la Serdaigle, ne nous méprenons pas, seulement.. pas plus d'argument, c'était comme ça et pas autrement. Un nouvel éternuement vint interrompre ses pensées, éternuement qu'elle tenta de rendre le plus discret possible. Saleté.

Finalement, quelques élèves n'étaient pas passés, mais Miss Blanchet sembla vouloir continuer sans attendre. Les hippogriffes furent nourris grâce à ce que les élèves avaient récolté et comme pour beaucoup de travaux, Jade était heureuse de voir que ses petits efforts servaient à quelque chose.

- Pour terminer le cours, vous allez ... voler à dos d'hippogriffe ! L'hippogriffe connait le parcours, vous n'aurez qu'à bien vous accrocher à son pelage sans pour autant le scalper et à vous laissez guider. Après avoir pris son envol, il va survoler la forêt interdite avant de faire le tour du château, de passer au milieu du terrain de quidditch et de plonger vers le lac, vous risquez d'être mouillé. Il s'arrêtera sur une petite butte se trouvant sur le lac. Vous devrez alors récupérer le drapeau à la couleur de votre maison, il y en a assez pour tous. Il n'est pas nécessaire de descendre de descendre de l'hippogriffe pour attraper le drapeau, ni de prendre celui des autres maisons. Si je constate que quelqu'un triche, il fera perdre des points à sa maison. Que cela soit tenter de se débarrasser des autres drapeaux ou d'essayer de prendre un raccourci. Je vous observerais, je compte donc sur vous pour jouer le jeu. Celui qui fera le temps le plus court aura une récompense, le but étant de profiter de la sensation de vol qui n'est pas la même que lorsqu'on est sur un balai.

Pause, arrêt sur image, bug. Voler.. à dos d'hippogriffe ? Elle allait.. chevaucher l'un d'eux ? Waouh 2.0, c'était un rêve inespéré ! Écoutant les instructions avec une attention sans failles, Jade ressentait cependant un certain stress. Bon sang.. Combien de fois avait-elle rêvé d'une telle occasion ? Combien de fois son esprit s'était-il mit à imaginer une telle chevauchée lorsqu'elle lisait des descriptions entières sur ces créatures ? Et ce jour là, elle pouvait réaliser ce rêve. La récompense, elle s'en fichait. A ses yeux c'était ça, la récompense.

Un hippogriffe inconnu fit son apparition, plus majestueux encore que ceux que Jade avait approchés. C'était sans doute pour lui, le sifflement un peu plus tôt.

- Je vais vous montrer comment monter un hippogriffe. Lorsqu'il est accroupi, vous devez prendre appuis comme ceci et vous vous hissez à la force de vos bras. Ensuite, avec douceur, vous attrapez une touffe de poils. Le passage le plus dangereux sera lorsqu'il piquera en direction du lac, je vous conseille de nouer vos bras autour de son cou. Vous pouvez d'ailleurs le faire dès le début. Si vous chutez dans le lac, ce n'est pas grave, l'hippogriffe vous attendra sur la butte. Lorsque vous êtes installez, il faut donner un léger coup de pied sur son flanc pour qu'il se redresse et prenne son envol. Il faudra aussi bien vous tenir pour cette étape, pour la suite c'est à vous de jouer. Quand vous arrivez, il faut que vous glissiez de l'animal pour retrouver le sol et laisser la place au prochain. Vous partirez à mon top, l'un après l'autre afin d'éviter les collisions.

Bon, résumons. Elle savait monter à cheval, plus que bien même, c'était un des rares talents que la jeune fille admettait posséder. Seulement, ce n'était pas un cheval, mais un hippogriffe. Alors, elle s'adapterait, changerait de positionnement si besoin, une habitude qu'elle n'avait pas encore perdue malgré le fait qu'elle ait arrêté l'équitation - malheureusement. Le reste du parcours devrait se faire tout seul.

Malgré ses conclusions mentales, Jade ne put décoller de sa place avant un moment. Les élèves se lançaient les uns après les autres, mais elle non, elle ne pouvait avancer. Et si elle faisait une erreur ? Si elle offensait l'hippogriffe ? Encre.. Le regard ambré se posa de longues secondes sur l'animal qui décolla avec Leo. Seulement voilà, elle ne pouvait pas rester là éternellement, malgré le doute. Elle allait s'en sortir. Voilà, confiance !

Enfin, ses pieds finirent par la guider dans l'enclos où Encre était de nouveau posté, incroyablement calme. Jade semblait l'être aussi, mais dans sa tête régnait une véritable tempête. Pour penser à autre chose, la blondinette imagina l'espace de quelques instants ce que devait être la sensation de vol. Elle ne pouvait que l'imaginer, mais si tout se passait bien, il ne resterait que quelques secondes avant qu'elle ne le découvre réellement. Lentement, l'Italienne s'inclina devant l'hippogriffe qui, comme plus tôt, s'inclina à son tour presque aussitôt. Ce n'était peut-être pas nécessaire de refaire cette action, mais comme on dit "Mieux vaut prévenir que guérir". Le moment était venu. Elle aurait tout aussi bien pu reculer, refuser de faire l'exercice, mais honnêtement elle ne manquerait une occasion pareille pour rien au monde ! Lentement, les doigts féminins vinrent parcourir le plumage avec une délicatesse peu calculée, comme un simple instinct qui guide vos mouvements. Une fois qu'elle fut près de l'animal, celui-ci s'accroupit, facilitant largement la montée. Jade était déjà montée un cheval debout, sans selle ni rien, mais là c'était totalement différent. Elle n'eut qu'à se fier aux gestes qu'elle connaissait par coeur, pour se hisser sur le dos de l'animal avec un léger élan. Immédiatement, celui-ci se releva peu délicatement, au point que la blondinette sentit son coeur battre à toute allure. Elle le trouvait encore plus immense en étant sur son dos. Ou peut-être était-ce simplement la hauteur qui lui donnait cette impression ? Nan. Il était immense. Et elle se trouvait sur le dos d'une créature pareille.. Mes aïeux.

Il ne fallut qu'un léger coup de talon pour que Encre prenne son élan et fasse quelques enjambées, puis décolle tout simplement. Jade pouvait sentir la musculature de l'animal sous elle, sentait chaque mouvement. Elle vit les ailes se déployer puis.. l'envol. Tenant l'encolure de l'hippogriffe sans trop l'agripper - du moins, elle essayait de ne pas trop le faire, Jade vit les arbres disparaitre sous ses yeux pour ne laisser qu'un immense paysage composé, le château, le lac, tous les environs furent bien vite visibles. Là, sous ses yeux, elle voyait le monde. Le monde si grand et fascinant, offert sous les yeux curieux d'une enfant refoulée.

Une fascination sans faille habitait l'adolescente. Se penchant délicatement sur l'encolure d'Encre, Jade pouvait ressentir le vol comme si elle ne faisait qu'un avec l'animal. A cet instant, ce fut certain dans sa tête, c'était totalement différent d'une chevauchée classique. Le moindre piqué pouvait la faire chavirer, c'est avec prudence que la blondinette savourait cet instant dont elle avait tant rêvé. Enfin, le lac. Il ne fallut que quelques secondes pour que ses affaires soient trempées, mais quelle importance ? Elle était déjà enrhumée de toute façon. D'ailleurs, l'air glacé lui faisait du bien. Elle respirait mieux là. Mais elle devait penser à l'exercice n'est-ce pas ? La butte fut vite atteinte et Jade récupéra le drapeau en se penchant à la manière des jeux qu'elle avait pu faire en centre équestre. Pas envie de descendre de suite et puis, c'était bien mieux comme ça puisque la bête reprit son envol peu après.

Nouvelle bouffée d'air frais, incroyablement revigorante. C'était magique, tout simplement. Profitant au maximum, Jade ne pensait plus à rien pour une fois. Elle était juste.. libre de tout problème. Si ce moment avait pu durer une vie entière, elle aurait été comblée. C'était impossible malheureusement, mais même si tout serait bientôt terminé, elle n'oublierait jamais cet envol. Jamais cette sensation. C'était bien trop précieux pour être ignoré.

L'enclos fut rejoint bien trop vite au goût de l'Italienne qui sans même qu'elle s'en soit rendu compte, avait hérité de quelques perles salées au coin des yeux. Perles qu'elle s'empresserait de cacher une fois à terre. L'atterrissage fut tout aussi rude que sur la butte, mais apparemment Jade arrivait à conserver un bon équilibre. Aucune chute, elle était plutôt fière. Les mains délicates de l'Italienne prirent le temps de caresser l'encolure plumée - une caresse n'était pas un compliment suffisant à ses yeux, mais elle ne pouvait mieux faire pour le moment - avant de passer sa jambe droite par dessus la croupe et se laisser glisser à terre. Une légère grimace lui échappa, ses jambes un peu engourdies par le voyage, mais ce n'était rien par rapport à ce qu'elle ressentait encore. Comment rester lucide en vivant une telle expérience ? Impossible. Jade savait apprécier les plus belles choses et cet envol resterait dans sa tête à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Ven 8 Jan - 5:12


Le membre 'Jade Wilder' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 76
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Aiko Wilkerson, Sam 9 Jan - 9:12


- Pour terminer le cours, vous allez ... voler à dos d'hippogriffe !

Eléna observait son professeur. Voler à dos d'hippogriffe ? Exceptionnel. Avec curiosité et attention, elle écouta les explications de Blanchet. Gilbert était à la fois heureuse et anxieuse. C'était anodin ce genre d'expérience et à vrai dire, plutôt impressionnant. Dans l'assemblée, tous les élèves se turent afin d'admirer leur prof. Après un panel d'explication, cette dernière siffla. A travers les arbres, un hippogriffe beaucoup plus gros que ses congénères apparut. Démarche gracieuse et imposante, il était de niveau supérieur. Lui, c'était Tonnerre. Avec brio, Kyara s'inclina et après un cours échange avec la bête, monta sur son dos. Impressionnant cette facilitée. Silencieuse, la brune fit quelques pas afin de s'approcher. Blanchet redescendait, la liste des élèves et hippogriffes à la main. Ce serait Encre pour Eléna.

Les hippogriffes étaient toujours dans leur enclos, en train de brouter ou à l'affût des humains. Les élèves les plus téméraires se lancèrent en premier et avancèrent de front vers les bêtes. Nel fut le premier, puis Merry. Ils en avaient dans le ventre. Gilbert préférait patienter, prendre son temps et observer ses camarades avant de passer à l'action. Elle trouva un bout de bois assez haut et s'y installa. Assise, elle observa le premier à monter sur encre : Leo, un Gryffondor. Apparemment, il n'avait pas peur, c'était une bonne chose pour lui. Après plus de cinq minutes, il revint, drapeau à la main. La suivante était Jade, elle exécuta l'exercice et revint avec son drapeau jaune, parfaitement parfait hein. Bon, Eléna souffla un bon coup, c'était à son tour. Bouge toi Gilbert, quand faut y aller, faut y aller.

Eléna s'approcha d'Encre avec une démarche lente, elle ne voulait pas effrayer la bête. Elle s'inclina une seconde fois pour être sur et l'animal s'accroupit. Bon, ça commençait bien. La brune posa une main sur sa croupe, l'autre sur son garrot et s'installa sur son dos. Ses deux mains vinrent caresser l'encolure de la bête. Un poil fin et doux, un pelage hivernal. Bon alors où est-ce qu'on s'accrochait sur cette bête ? Ah, les crins ! Eléna donna un léger coup de talon dans le flanc de l'animal et s'accrocha. C'était parti. D'abord le pas. Puis le trop. Le galop et... ils s'envolèrent. Une sensation de plaisir arriva rapidement. Gilbert était joyeuse d'être ici. Petit à petit, l'hippogriffe s'élevait dans les aires, de plus en plus haut. Etant donné que la bestiole connaissait le parcours, Eléna se contenta d'observer les paysages, donnant un peu de confiance à l'animal. Elle restait néanmoins crispée et vigilante. La créature partit en direction de la forêt interdite afin de la survoler. Les arbres s'étendaient sur des kilomètres, une immensité, presque un labyrinthe. C'était intriguant.

Mais le voyage au-dessus de la forêt interdite fut plus cours que ce qu'Eléna pensait. Effectivement, l'animal exécuta une rotation afin de virer vers le château. Dans les aires, Poudlard était encore plus impressionnant. Avec toutes ces tours et toutes ces fenêtres, quelqu'un devait bien voir les élèves de Kyara voler à dos d'hippogriffe, non ? C'est à ce moment qu'Eléna se rendit compte de la chance qu'elle avait. De la-haut, elle observait l'ensemble du domaine, le vent hivernal lui frappait le visage, ses joues étaient glacées. Mais elle s'en fichait, elle admirait la beauté du pays. Les étendues d'herbe, les nuages à perte de vue, le ciel bleu, la forêt, le lac, elle voyait même le village sorcier au loin. Après avoir fait le tour du château, l'animal mi-cheval mi-aigle s'approcha des terrains de Quidditch où un cours avait lieu, l'animal volait bien plus haut que les balais, Eléna s'accrocha à son encolure un peu plus fort, la créature prenait beaucoup d'altitude.

La dernière étape du parcours était de passer au-dessus du lac. L'animal redescendait progressivement afin de pouvoir se rapprocher. Le lac noir était magnifique, Eléna observa son reflet dans l'eau. L'hipprogriffe arrivait bientôt à la butte, mais bien-sûr, comme Eléna n'avait pas de chance et bien... Plouuuuuf. Nooooon. Ça n'arrivait qu'à elle ce genre de c*nneries ! Un faux mouvement, ouais mon œil. Eléna était à la flotte. Grrrr ses dents claquaient, l'eau était froide, complètement glacée. L'hippogriffe était déjà arrivé sur la butte et regardait la brune en train de couler. C'est ça, moque toi. Avec difficulté mais vitesse, Gilbert nagea jusqu'à la butte. Enfin, elle fut surtout motivée par les ombres qu'elle voyait sous ses pieds, ne voulant pas rester plus longtemps dans ce lac. On racontait des horreurs sur ces fonds marins. Essoufflée et complètement gelée, la brune arriva sur la terre ferme. Elle se mit assise et observa l'animal qui lui, broutait en toute tranquillité sous ses yeux. Ses cheveux et ses fringues étaient trempés et bien-sur, elle avait laissé sa baguette dans son sac près du groupe pour ne pas effrayer la bête.

Péniblement, Eléna se releva, elle avait froid et ne sentait plus ses membres, à l'heure actuelle, la température ressentit pour Gilbert était de moins huit mille. Horrible. Avec courage elle alla chercher un drapeau rouge, aux couleurs de sa maison et tenta de remonter sur l'animal à la force de ses bras, mais impossible, elle était fatiguée. Résolution : se remettre au sport. Enfin bref, elle attendit que la créature se couche pour pouvoir l'enjamber et monter dessus. Une fois chose faite, elle s'accrocha à la bestiole et ils prirent la direction de la clairière, pour rejoindre les autres. Cette fois, Eléna n'admirait plus le paysage mais rentrait sa tête pour se protéger le plus possible du vent. Elle allait tomber malade c'était une certitude, alors autant limiter les dégâts. Après une ou deux minutes sur le dos d'Encre, Eléna arriva à la clairière encore mouillée jusqu'aux os. Elle donna une caresse à la bête et descendit. Ah ses pieds... Elle ne les sentait même plus. Elle alla chercher sa baguette pour essayer de s'arranger posant au passage son drapeau avec les autres près de la prof. Que personne ne se moque.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Sam 9 Jan - 9:12


Le membre 'Eléna Gilbert' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 93
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Severus Storm, Dim 10 Jan - 7:02


Personne n'aurait pu dire ce qui avait provoqué un changement de comportement de la part de l'étudiant de dernière année. Après avoir à peine participé lors du début du cours de Soins aux Créatures Magique, Severus s'était complètement renfermé sur lui-même. Plus précisément, il était passé de l'état d'un jeune homme tout à fait normal à celui d'un automate. Bien que son corps soit présent et qu'il se déplaçait avec les autres vers l'enclos des Hippogriffes, Severus ne ressentait aucune conviction dans l'idée de participer à la suite du cours. Ce qui était fort curieux, car d'ordinaire, c'était un élève actif, sérieux et curieux à l'idée d'enrichir ses connaissances. Or, durant plus d'une demie-heure, le jeune homme était là sans l'être. D'ailleurs, il n’interagissait pas avec ses camarades et ne prenait pas part aux activités qui se déroulaient autour de lui. L'étudiant était présent physiquement, mais loin de l'être mentalement. Rien ne captivait son attention. Severus paraissait indifférent. Si son professeur lui avait fait une remarque, à peine l'eut-il entendue. Et puis quand bien même il l'aurait relevé, qu'aurait-il pu faire afin de rattraper son comportement dû à cet état d'apathie totale ? Rien, à part hocher la tête et admettre qu'il n'avait absolument rien foutu durant une bonne partie du cours. D'ailleurs, si Blanchet tenait à le mettre en retenue ou à lui mettre une sale note, Severus l'accepterait sans broncher.

Cet état l'interrogea. Le jeune homme n'éprouvait rien, littéralement rien : ni le froid de l'hiver, ni la curiosité de s'approcher d'un Hippogriffe, ni l'envie de participer à une conversation. Rien. Comment pouvait-il expliquer cet état ? Il était difficile d'admettre qu'un être humain puisse à ce point perdre toute conscience de ce qui se déroulait autour de lui. Cependant, c'était bel et bien le cas. Severus était à présent entouré de l'air du solitaire, de cette atmosphère silencieuse, de ce dépouillement du monde environnant, de cette inaptitude aux relations humaines, contre lesquelles ne pouvaient lutter aucune volonté ni aucun sentiment.

Après un long moment de réflexion existentielle, qui n'aurait jamais dû avoir lieu durant le cours, Severus réussit à se ressaisir afin de se concentrer sur les paroles de Blanchet. Elle leur indiqua qu'il finirait le cours sur un vol initiatique à dos d'Hippogriffe. La créature commençait le chemin. Les élèves n'avaient qu'à se laisser guider, s'agripper fermement mais délicatement à l'encolure et récupérer un drapeau à la couleur de leur maison. Le Serpentard se concentra en regardant Blanchet leur expliquer comment monter sur le dos d'un tel animal, en montant elle-même sur Tonnerre afin de superviser la suite du cours. Le jeune homme réussit à prendre en note mentalement des indications de son professeur et laissa tous les autres entreprendre l'exercice pour ne passer qu'à la fin. A vrai dire, Severus ressentait juste une pointe de honte à l'idée de se manifester ainsi à la fin du cours. Mais, il ne la laissa pas s'emparer de lui et l'empêcher de se rattraper pour son comportement inqualifiable.


* Là-bas, sur le dos de l'Hippogriffe, peut-être, trouverais-je ce que je souhaite à présent ? * s'interrogea-t-il en s'avançant vers Neige après qu'il eut atterris. Avec douceur, Severus s'inclina devant l'impressionnante créature. Il espérait qu'elle lui rende son salut ; ce qu'elle fit après quelques instants avant de s'accroupir pour le laisser prendre place sur son dos. * Ce n'est pas le moment d'hésiter * s'encouragea le Serpentard. Severus s'installa sur le dos de Neige avec précaution et saisit une touffe de poils. Il donna un léger coup de pied sur le flanc de l'Hippogriffe et resserra sa poigne ainsi que la pression de ses jambes afin de ne pas tomber lors de l'envol. L'animal se redressa, galopa et s'envola vers les cieux.

Au décollage, Severus bascula légèrement en arrière sous l'impulsion du puissant animal. Il contracta ses muscles, se pencha en avant et sentit une sensation des plus agréables dans ses entrailles et son cœur. La liberté de pouvoir voler sur un tel animal était merveilleuse. Le vent froid flagellait son visage et sifflait dans ses oreilles. Cela n'était pas des plus agréables. Mais, Severus ne se focalisa pas là-dessus. Ce qui lui importait, c'était cette sensation de liberté et de légèreté. Le paysage s'étendant devant lui et à ses pieds était splendide. Cette expérience était à couper le souffle. Le jeune homme se sentait enfin libre et soulagé. Neige survola la Forêt Interdite. Severus ne distingua qu'une étendue d'arbre sombre. A cet instant, il regretta de ne pas voir un Sombral prendre son envol. L'Hippogriffe prit ensuite la direction du château. L'animal volait paisiblement. Severus fut tenté de s'abandonner complètement à ses sensations et aux mouvements de Neige. Toutefois, il fallait rester concentré sur l'exercice à accomplir : récupérer le drapeau au milieu du lac. Alors qu'ils arrivaient au terrain de Quidditch, l'étudiant aperçut quelques élèves volaient sur leurs balais et s'entraînaient pour le prochain match probablement. C'est à cet instant qu'il réalisa qu'en effet la sensation de vol n'était absolument pas la même que celle ressentit sur un balais. Il ferma les yeux et constata que chaque sensation lui semblait plus agréable.

Severus avait l'impression d'écouter la mélodie d'Orfeo et Euridice composé au piano par Gluck, un célèbre compositeur allemand. Le jeune homme adorait le reprendre au piano, lui traduire avec ses propres sentiments, laisser ses doigts l’interprétaient à leur manière au fil de ses sensations. Lorsqu'il la jouait, Severus se sentait léger, libre et apaisé. Il ressentait la même sensation sur Neige. Rester concentré tout en s'abandonnant totalement à ses sensations et sentiments.

Cette bouffée de liberté lui donna les larmes aux yeux. Quel homme pouvait résister à un tel sentiment de liberté, de soulagement, d'abandon ?

Neige plongea alors vers le lac. Severus fut aspergé d'eau glacée, rouvrit les yeux instinctivement, mais ne pesta pas. Au contraire, le jeune homme se sentait vivant comme il ne l'avait jamais été. C'était comme si un rêve se réalisait. Lui, un simple étudiant en dernière année, vivait à présent le grand rêve de l'humanité : voler. Alors que Neige s’approchait de la butte située au beau milieu des eaux froides et noires du lac, Severus se concentra pour attraper l'un des derniers drapeaux verts. A la vitesse à laquelle volait l'Hippogriffe, le Serpentard se demanda s'il parviendrait à attraper l'objet qui validerait la réussite de l'exercice de Kyara.
* Concentre-toi Sev' ! * Severus raffermit sa poigne, tendit le bras vers l'objectif et s'empara du drapeau en un éclair. Il ne put s'empêcher de clamer sa joie par un « Yes ! » victorieux. Neige reprit alors le chemin en direction des enclos et du lieu où se trouvait tous les élèves.

Le Serpentard passa devant Blanchet qui survolait et supervisait toujours les opérations de vol sur le dos de Tonnerre. Gêné par son comportement jusqu'à présent, il n'osa pas la regarder dans les yeux. Le sentiment de honte s'insinua de nouveau dans ses entrailles alors que Neige atterrissait doucement sur le sol. Toutes ces sensations merveilleuses qu'il venait de vivre disparurent violemment. Peiné de se retrouver cloué au sol, Severus remercia toutefois Neige pour la fabuleuse expérience qu'il venait de partager en sa compagnie. L'étudiant se glissa par terre et se mit en retrait du groupe, le drapeau toujours à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Dim 10 Jan - 7:02


Le membre 'Severus Storm' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 21
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Invité, Dim 10 Jan - 16:30


- Pour terminer le cours, vous allez ... voler à dos d'hippogriffe ! L'hippogriffe connait le parcours, vous n'aurez qu'à bien vous accrocher à son pelage sans pour autant le scalper et à vous laissez guider. Après avoir pris son envol, il va survoler la forêt interdite avant de faire le tour du château, de passer au milieu du terrain de quidditch et de plonger vers le lac, vous risquez d'être mouillé. Il s'arrêtera sur une petite butte se trouvant sur le lac. Vous devrez alors récupérer le drapeau à la couleur de votre maison, il y en a assez pour tous. Il n'est pas nécessaire de descendre de l'hippogriffe pour attraper le drapeau, ni de prendre celui des autres maisons. Si je constate que quelqu'un triche, il fera perdre des points à sa maison. Que cela soit tenter de se débarrasser des autres drapeaux ou d'essayer de prendre un raccourci. Je vous observerais, je compte donc sur vous pour jouer le jeu. Celui qui fera le temps le plus court aura une récompense, le but étant de profiter de la sensation de vol qui n'est pas la même que lorsqu'on est sur un balai.

Un dernier exercice au combien intéressant ! Après avoir conclu cette évidence le jeune Poufsouffle se demandait quel hippogriffe il monterait, espérant secrètement que ce soit celui qu'il avait "dressé", tandis que miss Blanchet continuait sur sa lancée en sifflant un hippogriffe.

- Je vais vous montrer comment monter un hippogriffe. Lorsqu'il est accroupi, vous devez prendre appuis comme ceci et vous vous hissez à la force de vos bras. Joignant le geste à la parole, Kyara monta sur Tonnerre. Ensuite, avec douceur, vous attrapez une touffe de poils. Le passage le plus dangereux sera lorsqu'il piquera en direction du lac, je vous conseille de nouer vos bras autour de son cou. Vous pouvez d'ailleurs le faire dès le début. Si vous chutez dans le lac, ce n'est pas grave, l'hippogriffe vous attendra sur la butte. Lorsque vous êtes installez, il faut donner un léger coup de pied sur son flanc pour qu'il se redresse et prenne son envol. Il faudra aussi bien vous tenir pour cette étape, pour la suite c'est à vous de jouer. Quand vous arrivez, il faut que vous glissiez de l'animal pour retrouver le sol et laisser la place au prochain. Vous partirez à mon top, l'un après l'autre afin d'éviter les collisions.

Et c'est ainsi que débutait le cours ! Tout d'abord chaque élève était assigné à un hippogriffe donc plusieurs élèves pour un hippogriffe logiquement. Se félicitant de sa remarque mentalement idiote Shawn s'approcha de la liste des élèves et hippogriffes: Il monterait pour cet exercice Flèche. Une seconde passèrent, puis deux, et enfin il se rendait compte: malheureusement ce n'était pas l'hippogriffe dont il avait réussi à s'approcher. Reprenant courage face à ce nouveau défi il patientait tranquillement, attendant patiemment que la plupart des élèves se mettent à jouer les cascadeurs et enfin c'était son tour.

Tandis qu'il s'approchait de Flèche une précaution lui venait à l'esprit: pourquoi ne pas s'incliner bien que déjà prêt ? Préférant la prudence à la folie il s’exécuta pour ensuite s'approcher de lui, le caressant légèrement, pour enfin s'installer sur son dos comme miss Blanchet l'avait montré au jeune Helios et à ses camarades. S'agrippant à l'encolure du fier animal, tapant du pied pour que débute le supplice, l'hippogriffe s'envolait en même temps que les craintes qui tiraillait le pauvre élève. La fraicheur de l'hiver se faisait sentir mais c'était secondaire car le vent qui caressait son corps, Flèche faisant battre ses ailes et évoluait au gré du vent, ... tout ceci était une sensation unique et incroyable mais comment la décrire ?

Tandis que, alors que l'hippogriffe et son passager avait survolé et fait le tour du château, le terrain de Quidditch s’annonçait les mots, les bon mots, s’annonçaient: Quand on vole en balai on est totalement maitre de sa "monture" un minimum de savoir-faire et on pouvait filer droit tandis qu'un hippogriffe c'était différent car c'est un être qui accepte de nous porter, de nous emmener à un point voulu mais il fait cela de son propre chef et c'est en les respectant que ces êtres décidait ou non de nous laisser choisir le cap c'était une sorte de "symbiose".

Sortant du stade de Quidditch et piquant vers le lac, mouillant au passage les deux êtres, une idée totalement folle venait à l'esprit du Poufsouffle qui était encore plus mouillé que la fois ou il avait du affronter la pluie pour aller acheter des biscuits pour sa nourrice: faire l'idiot en levant les mains en l'air juste une seconde, en arrivant près de la butte bien entendu, pour profiter au maximum de cette expérience. Suivant son idée et tandis que la butte devenait de plus en plus proche l'hippogriffe ralentissait sa cadence pour atterrir et c'est ainsi qu'un jeune idiot leva les bras au ciel en criant.

- GERONIMOOOOOOOOOOOOOO!!!!!

L'adrénaline qui envahissait son corps en même temps que l'hippogriffe qui se mettait à atterrir montrait un courage... de trois seconde car la butte était bien plus proche qu'il ne l'avait cru. Grand bien lui fasse car cela l'avait aussi effrayé au plus haut point le Poufsouffle s'emparait du drapeau de sa maison, reprit son envol pour rejoindre ses camarades et fier d'avoir voler sur le dos d'un être aussi brave que Flèche.  
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : William West, Dim 10 Jan - 16:46


Lancé de dé pour Shawn Helios.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Maître de jeu, Dim 10 Jan - 16:46


Le membre 'William West' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 100 faces' : 25
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Kyara Blanchet, Lun 11 Jan - 16:30


Les élèves s'élancèrent les uns après les autres, dans les airs, montre en main Kyara ne ratait rien des événements . D'abord Nel qui termina rapidement le parcours, très vite et il n'avait pas triché. Fronçant légèrement les sourcils, la professeure de Soins aux Créatures Magiques nota le temps avant de s'occuper des autres. Kyara était satisfaite de voir que l'exercice semblait plaire en voyant la réaction de Merry à son retour. C'était le but, vivre de nouvelles sensations et d'en profiter au maximum. Elle avait beau être stricte pendant la partie théorique, la Française aimait voir les mines des élèves. Passa ensuite Leister, puis Harmony qui alla vite, mais pas autant que Nel. Dans l'ensemble les élèves se débrouillèrent. A son retour, Elena était trempée et Kyara hésita à lui donner un coup de main pour se sécher avant de se retenir. Au vu de l'expression de la gryffondor, elle jugea mieux de lui laisser sa dignité et de se débrouiller comme une grande.

La professeure de Soins aux Créatures Magiques se posait de temps en temps pour permettre à sa propre monture de se reposer. Mine de rien faire du sur place n'était pas facile. Kyara était contente de voir que tout le monde avait joué le jeu au niveau des drapeaux, par contre il y avait des inactifs qu'elle ne comptait pas prendre à son prochain cours. Il était agaçant de voir qu'ils ne faisaient rien alors que l'inscription n'est pas obligatoire. Adressant un regard noir aux feignants, la Française se tourna vers le reste de la classe après avoir tiré une enveloppe un peu froissée de sa poche.

- Bravo à toutes et à tous ! J'espère que vous avez aimé cette expérience, cependant je vous déconseille de faire cela tout seul. Marquant une pause elle regarda ses notes avant de reprendre. L'élève le plus rapide est Nel Queen ! Bravo à toi, tu gagnes un bon d'achat d'une valeur de 10 gallions à dépenser à Waddiwasi ! Le cours est maintenant terminé, merci aux actifs et à la semaine prochaine !

Remettant l'enveloppe à Nel, la Fourchelang salua ses élèves avant de porter son attention sur les hippogriffes. Le cours était terminé, mais il lui restait encore du travail, entre autre celui de ramener les créatures à bon port.


---

Le cours est donc terminé ! Je le laisse un peu ouvert si vous voulez poster le départ de votre personnage. Vous avez la note de l'exercice/devoir dans ici ici ici !. Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 10

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°9 : Les hippogriffes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.