AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi
Page 20 sur 20
Le comptoir de Waddiwasi
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Azaël Peverell, Dim 24 Sep 2017, 16:06


Arty & Rachel
LA de Rachel

Rachel apparaît, l'air... Désabusée ? Genre elle pourrait péter une durite face à la vue de sa boutique dans cet état, mais étrangement, elle vous parle d'une voix plutôt posée. Comme si elle se maîtrisait, qu'elle se contenait. Au moins, t'auras compris une chose en venant ici : pour la mettre en rogne, il suffit de s'en prendre à la boutique dans laquelle elle travaille. C'est toujours ça de pris, tu le gardes dans un coin de ta tête si jamais il te revient un jour l'envie de la mettre hors d'elle. Paraît que tu dois commencer à ranger sans Arty parce que Monsieur doit se calmer avant. Non mais c'est quoi se favoritisme ? Il va pas mourir tout de suite non plus, c'est pas un grand blessé, pourquoi tu devrais te taper tout le sale boulot ?

Tu lui lances un regard blasé en l'entendant te dire de te dépêcher. Tu t'es bien fait arnaquer sur ce coup-là, ça t'apprendra à vouloir être sympa. Arty peut aller s'asseoir tranquillou sur le comptoir, mais toi, tu dois tout remettre en place. Mais, hé, t'as le droit d'utiliser la magie hein, c'est Rachel qui l'a dit. Non mais elle a cru quoi celle-là ? Qu'en plus t'avais dans l'idée de le faire à la main comme un moldu ? Tu pousses un soupir et tu sors ta baguette. Tu commences par essayer de remettre les étagères à peu près correctement. Bon, certaines sont de travers, mais au moins, elles sont droites. Y'a plus qu'à nettoyer et réparer tout ce qui est tombé.

Mais t'es déjà crevé. C'est qu'utiliser la magie, c'est fatiguant. Et qu'en plus ton petit pétage de plombs juste avant, bah t'as cramé pas mal d'énergie dedans. Ouais, c'est crevant quand on laisse sortir la haine. Surtout quand c'est pas prévu. Et voilà le poids des étagères en plus, ça a demandé pas mal d'énergie de les remettre en place. Et pendant ce temps là, Arty tape la discute avec ta soeur, comme si de rien n'était. Tu parles d'un pote, c'est un vendu en vrai ! Il te laisse tout faire tout seul, sans même un regret. Sauf que Rachel lui fait bien comprendre que c'est pas comme ça que ça marche, même avec une tête d'ange et un sourire tout choupi. Elle lui dit de venir t'aider puisque ça va mieux, et que pour les achats, on verra une fois tout remis en place. Mais ça, toi, tu le sais pas, t'as rien entendu.

Tu balances quelques #Reparo sur les objets cassés, et t'enchaînes avec un #Failamalle. La boutique commence déjà à ressembler un peu moins à un champ de bataille, même s'il reste encore quelques trucs qui traînent par ci par là. Notamment tout ce qui vous a servi de projectile un peu plus tôt. Mais t'es fatigué. Et c'est au tour d'Arty de bosser. Alors tu t'octroies une pause bien méritée.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Artemis O'Toole, Jeu 28 Sep 2017, 06:26


Zaza & Rachel

C'était dommage, il y avait cru, un petit peu. Pouvoir se débiner et ne pas ranger la boutique. Mais ce n'était pas parce qu'il n'en avait pas envie ou parce qu'il prenait plaisir à regarder son pote œuvrer tout seul. Pas du tout, c'était juste qu'il pensait être dans la capacité d'empirer les choses  en essayant d'utiliser sa baguette magique pour remettre de l'ordre. Déjà les sortilèges parfois ça pouvait être compliqué, mais alors les sortilèges de ménage, ça devait être pire. Oui, parce qu'après tout, il n'en utilisait pas des masses non plus, voire pas du tout, jamais. Et puis, Azaël le faisait tellement bien, il s'appliquait, doucement, délicatement, à remettre exactement chaque chose à sa place, c'était un peu comme une danse, là devant lui, et c'était beau. Arty ne savait pas encore danser avec la magie, c'était plutôt une histoire de conflits et d'explosions à son niveau.  Alors pourquoi briser cette agréable chorégraphie ?

Mais il faudrait bien, puisque la sœur de Zaza lui demande, pas méchamment, mais tout de même. Il allait mieux, oui effectivement, d'un autre côté il n'avait jamais été très mal non plus, pas au bout de sa vie, il en avait profité, comme ça, parce que c'était ce qu'il faisait tout le temps. Et dire qu'on pouvait penser qu'il était naïf et inconscient, mais non, pas du tout, il sait juste très bien jouer avec ses points forts. Ces derniers étant notamment son attitude absolument adorable et sa bouille angélique. Bizarrement, là, ça me fait penser à une phrase qui devrait revenir plus souvent, Arty c'est un boursouflet à l'extérieur, c'est comme ça, même Odette pouvait confirmer ces dires. Mais à l'intérieur, bien caché et peu souvent au repos, ce trouvait un dragon. Et ça le faisait rire, beaucoup.
Toujours est-il qu'il se lève, se repose sur ses pieds et s'étire.

- Excellent travail Aza !


Et bien oui, il ne fallait oublier de le féliciter ce petit.
Enfin, cette après-midi n'en finissait plus, et ils n'avaient toujours pas ce pour quoi ils étaient là. Parce que l'autre ne le savait pas, mais Arty s'en fichait un peu des accessoires, il pourrait les commander, un jour, mais il savait qu'Aza voulait son dragon, et c'était pour lui qu'il trimait là, pour amadouer la jeune vendeuse.

Mais il fallait qu'il range, alors Odette apparaît, magnifique, toute contente de pouvoir servir à quelque chose dans cette bataille, quand bien même ce n'est que pour le rangement, elle aura eu son rôle à jouer. Il restait des bonbons par terre, beaucoup, écrasés ou pas. C'était peut-être pas si mal, il pourrait ainsi s'entraîner à lancer certains sorts, il fallait le voir le bon côté des choses. Se concentrer pour en finir le plus vite possible. Mais c'est tout de même en soupirant qu'il jeta des #Evanesco afin de les faire disparaître à tout jamais, et nettoya le sol avec un #Recurvite bien placé. Magnifique. Il regarda autour de lui, c'est à peine si on pouvait croire que cette boutique avait été le lieu d'une extraordinaire et légendaire bataille.
C'est à peu près correct, alors il se retourne vivement, grand sourire affiché sur les lèvres et se dirige vers le comptoir. Joyeusement il lança alors, non sans avoir auparavant gobé un bonbon qui traînait sur le comptoir.

- Tada ! Terminé ! On peut avoir nos articles ? on a été super sages là !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 04 Oct 2017, 15:29


Arty-chou et Aza-mour

Inspirant, expirant pour se calmer, Ester regarda les deux jeunes travailler. Elle renonçait à leur apprendre quelque chose pour ce soir, parce qu'ils faisaient tout de même ce qui leur était demandé. Aussi, ils étaient tous les deux jeunes. Jeunes et bêtes, c'était ainsi. C'était pour cela qu'elle avait d'abord voulu les faire renoncer à leur baguette. La sorcière savait pertinemment que la leçon ne serait pas retenu si, pour réparer, il suffisait de faire "abracadabra". Les choses auraient été tellement plus simple s'il n'avait pas été question d'Azaël. Tellement différentes aussi.

Observant le blondinet, Rachel arriva à la conclusion qu'il n'était peut-être pas aussi naïf qu'il n'en avait l'air lorsqu'il ouvrait la bouche. Faire l'enfant et l'innocent n'était pas bien compliqué lorsqu'on savait de quelle manière s'y prendre. Plus jeune, la verte faisait pareil pour échapper à ses punitions et -croyez-le ou non- cela fonctionnait souvent. La sorcière n'eu alors aucun scrupule à l'avoir renvoyé travailler aussitôt fut-il assis. Feinter pour pouvoir laisser un ami travailler seul, c'était un coup bas.

Et, très rapidement, il n'eut plus de tour de magie à faire. Waddiwasi retrouva son aspect initial malgré l'absence de quelques friandises mortes aux combats. Réduit à néant sans vergognes sans une pensée vers leur famille. Et que dire de celui qui avait été croqué alors que l'espoir lui était revenu ? Désastreuse aventure qui se finissait par un sourire.

- Tada ! Terminé ! On peut avoir nos articles ? on a été super sages là !

Ester leva les yeux au ciel avant de leur lancer un regard noir. Qu'est-ce qu'elle aurait aimé avoir l'autorisation de Daegan pour les mater plus sévèrement ! Ensemble ils n'étaient qu'une petite brochette de crétins et, à en juger par les mines satisfaites, il était évident que tout ceci n'avait servit à rien. Remuer une baguette tout le monde pouvait le faire. Leur faire nettoyer la boutique n'avait été alors qu'un moyen de se leurrer et de faire croire aux vendeurs qu'ils avaient eu le dernier mot. Ah non, non, non. On ne rangera pas à votre place. La vendeuse souffla une nouvelle fois avant de passer derrière le comptoir.

- Vous vouliez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Azaël Peverell, Ven 06 Oct 2017, 05:24


Arty & Rachel

Voilà qu'Arty te félicite pour ton travail. Non mais il est sérieux lui ? Il te félicite parce que tu viens de te retrouver à nettoyer le plus gros tout seul ? Tu pousse un soupir en levant les yeux au ciel. De toute façon, au final, ça ne change pas grand chose. Tu le laisses terminer le reste. Et voilà, la boutique est une comme neuve. C'est un peu dommage tout de même, d'avoir dû effacer toute trace de cette bataille épique. Parce qu'elle était tout de même très réussie. Les stratégies des deux côtés étaient tout simplement parfaites, rien à redire. Le personnel aurait au moins pu saluer votre ingéniosité pour arriver à un résultat aussi magnifique.

Tu suis ensuite ton pote jusqu'au comptoir. Si lui est tout heureux, tu l'est un peu moins. Cependant, il remet sur le tapis les choses importantes. C'est-à-dire vos achats. Ce pourquoi vous étiez là en premier lieux. Rachel vous demande ce que vous voulez et tu hausses un sourcil. Ainsi, elle est vraiment prête à vous vendre ce que vous voulez, malgré tout ce qu'il vient de se passer ? Intéressant. Ils doivent vraiment être en manque de clients pour en arriver à une extrémité pareille, parce que t'étais bien persuadé que tu ressortirais d'ici les mains vides. Mais du coup, un léger sourire prend place sur tes lèvres. Autant en profiter.

- Des leurres explosifs, de la poudre d'obscurité du Pérou, Astatroth, un chapeau Sans Tête et des feux Fuseboum. Enfin les deux derniers c'est pour Arty.

Ouais, faut pas trop déconner. Tu l'aimes bien ton pote, mais t'es pas encore prêt à lui payer exactement tout ce qu'il veut. Et puis, tu risques d'en avoir déjà pour assez cher comme ça. En plus, c'est toi qui a nettoyé le plus gros, en vrai, tu mériterais tout ça en cadeau. Tu devrais soumettre l'idée à ta soeur. Juste pour voir si elle s'énerve encore. Parce qu'elle doit toujours être remontée contre vous. Sauf que t'as vraiment envie de repartir d'ici avec tes achats. Alors la pousser à bout, ce n'est peut être pas l'idée la plus intelligente que tu puisses avoir à cet instant présent. D'un coup de baguette, tu fais venir 5 leurres explosifs, deux paquets de poudre d'obscurité du pérou et le chapeau d'Arty pour les déposer sur le comptoir. Maintenant, il faut obtenir le reste.

- Alors, on peut acheter tout ça ? Faut pas oublier le dragon et les feux d'artifices magiques, c'est hyper important.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 12 Oct 2017, 16:47


LA d'Arty

La vendeuse traînait un peu, l'envie n'y était pas et c'était bien la première fois. Le client est roi. Cela avait été dit dans la soirée par l'un des deux vandales, puis réfutée par Ester elle-même. Pourtant, à l'instant, elle savait bien que l'expression était presque correcte. Autrement elle ne serait pas entrain de leur donner ce qu'ils voulaient. Pourtant, en y réfléchissant un peu, Rachel y trouva quelques satisfactions. Refuser à Azaël son dragon par exemple.

Aussi, alors que le petit Peverell venait de faire léviter les articles jusqu'au comptoir, la brune s'éloigna pour chercher en réserve les feux d'artifices. Là-bas, elle se retrouva devant trois feux différents. Hésita sur lequel prendre. Le plus chère ? Le moins chère ? Finalement elle attrapa un de chaque et revînt sur ses pas. Un choix assez heureux, puisque par chance le petit blond n'en demanda pas plus.

En silence, Ester rangea les affaires dans deux sacs aux couleurs de Waddiwasi. Un pour Peverell. Un pour l'autre -celui qui n'avait pas encore de nom à ses yeux. Il était temps que cette journée se finisse et que ces deux idiots déguerpissent de la boutique.

- 11 gallions pour toi Azaël et 12 gallions 5 mornilles pour toi.

La vendeuse ignora délibérément de reparler du dragon et elle espérait que le serpentard comprendrait et renoncerait enfin. Car, jamais, il ne pourra se procurer un être vivant dans cette boutique. D'ailleurs où était les boursouflets ? Les pauvres devaient être mortifier dans un coin après le boucan qu'il y avait eu aujourd'hui.



Commande:
 

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Azaël Peverell, Ven 13 Oct 2017, 10:40


Ta soeur revient avec les feux d'artifices d'Arty. Mais sans Astaroth. Non mais sérieux, tu dois lui dire en quelle langue que tu veux l'acheter ce dragon ? Vous êtes liés à la vie à a mort lui et toi maintenant. Vous êtes potes, vraiment. Pas moyen de le laisser en arrière comme ça. Il a servi d'otage lors de la bataille, ça prouve qu'il compte, et pas qu'un peu. Alors tu fronces les sourcils, et tu secoues la tête quand elle te dit de payer.

- Non, j'veux Astaroth aussi. Le dragon que l'autre a gardé. J'veux celui-là, pas un autre.

Et en voyant le chapeau sans tête d'Arty, tu te dis vaguement que ça peut être utile comme truc. Surtout quand tu fais des conneries et que t'as pas envie qu'on te reconnaisse. Alors tu vas en chercher un pour toi aussi. Ouais, t'es pas hyper original, mais tu vois ce qui peut servir aussi. Tu le déposes sur le comptoir en plantant ton regard dans celui de Rachel.

- J'prends ça en plus. Et Astaroth.

T'es prêt à jouer au plus borné pendant très longtemps. Tu veux ton dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 16 Oct 2017, 17:02


Ce n'était pas l'envie de lui répondre qu'il pouvait aller se faire voir ailleurs qui manquait. Ester se contenta pourtant de lever les yeux au ciel et de souffler d'agacement. Ce qu'il pouvait être têtu celui-ci. A croire qu'il avait été pourri gâté dans sa vie au point de ne pas savoir ce que signifiait le mot "non". Mais la vendeuse se doutait bien que cette impression n'avait rien de vrai. Au contraire, il devait en avoir tellement bavé qu'ils refusaient aujourd'hui toute forme d'autorité. Il repoussait ceux qui voulaient l'aider et rampait devant ceux qui lui voulaient du mal. Enfin c'était ce que Rachel s'imaginait.

- D'accord, je vais essayé d'être plus clair. Ce dragon... personne ici ne te le vendra après que vous ayez faillit d'écraser. C'était imbécile et immature d'infliger ça à un animal.

La vendeuse ajouta le chapeau dans le sac d'Azaël, ne se préoccupant pas une seule seconde du mauvais usage qu'il pourrait un jour en faire. Tout, dans cette boutique, était fait pour mener la vie dur aux professeurs. Puis, voyant qu'il insistait encore, Rachel souffla de plus belle. Le con devait s'être attaché à la bête.

- Aucun lien particulier ne s'est créé entre toi et ce Dragon Azaël, oublie ça. C'est un dragon et même s'il est plus petit que les autres, ça ne lui enlève en rien sa vrai nature. Vous ne vous ferez jamais de câlins près du feu même si les miniatures sont plus docile que les vrais. D'ailleurs, vous avez eu de la chance de ne pas être brûler. Vous n'avez pas vu l’écriteau ? Interdiction de toucher aux dragons !

La verte tendit alors leur affaire aux deux jeunets. Oust ! Du balai !

Commande:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Ariana Hastings, Mer 18 Oct 2017, 11:21


@Luna (plus que désolée pour le retard !!!)

« Donc tu penses que... Que parce qu'on a le même bracelet, offert par nos pères respectifs, nous avons des liens familiaux? »

Oui, dit comme ça, cela pouvait paraître gros comme coïncidence, mais, bizarrement, il n'y avait plus vraiment de doutes dans l'esprit d'Ariana à ce sujet, la jeune vendeuse de Waddiwasi et elle étaient plus que probablement reliées par le sang.

Elle ajouta qu'elle ne connaissait pas la partie magique de sa famille, et Ariana retint un sourire à la fois compatissant et ironique. Elle n'était pas la seule.

Et après un court silence, Luna sembla se souvenir :


« Il y a peut être quelqu'un... Quand... Quand mon père est parti de Londres, il est resté en contact avec un membre de sa famille... Son frère. C'est le seul sorcier de ma famille proche que je connais. »

Cette information attisa la curiosité d'Ariana. Un frère sorcier ? Cela pouvait être n'importe qui, du premier passant venu dans la rue à un ancien professeur de Poudlard, mais cela pouvait aussi être William Hastings/Gordon McSoul.

« Est-ce que tu sais... » Ariana commença avec hésitation.

Voulait-elle vraiment savoir ? Voulait-elle vraiment être liée à cette presque inconnue ? Voulait-elle vraiment revoir son père et découvrir tous ses secrets les plus sombres ?


« Est-ce que tu sais s'il a des enfants ? »

Oui, oui elle voulait vraiment savoir. Elle avait besoin de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Luna Black, Dim 22 Oct 2017, 11:07


@Ariana (pas de soucis, j'ai moi même été pas mal absente)


« Il y a peut être quelqu'un... Quand... Quand mon père est parti de Londres, il est resté en contact avec un membre de sa famille... Son frère. C'est le seul sorcier de ma famille proche que je connais. »

A force de chercher dans sa mémoire, elle avait réussi à se souvenir d'un oncle qu'elle avait vu après la mort de Charlie. Il était venu réconforter sa nièce et Luna se rappelait maintenant avoir échangé avec lui plusieurs heures. Il fallait absolument qu'elle se remémore un maximum de choses à son sujet. Tout ceci ne pouvais pas être juste des coïncidences, l'univers est rarement aussi flemmard. C'est alors qu'Ariana lui posa une nouvelle question.

« Est-ce que tu sais... [petite hésitation mais elle sembla décidée à poser la question qui la taraudait] Est-ce que tu sais s'il a des enfants ? »

Quand elle l'avait vu, elle n'avait que six ans. Il lui avait parlé, c'est vrai, et de beaucoup de choses. Il avait apparemment voulu expliquer la Vie à une fillette qui venait de perdre son meilleur ami... Pourquoi pas? Au final il lui avait expliqué que tout était toujours compliqué, surtout les relations avec les autres, sorciers ou moldus mais que la seule chose qui comptait vraiment c'était ceux qu'on était près à faire passer avant soi même. Il avait ajouté qu'il était triste de constater que Luna avait déjà trouvé et perdu quelqu'un comme ça si jeune. Bien sûr, sur le moment la fillette n'avait pas compris tout cela mais au moins son oncle lui avait permis le temps de quelques heures d'étouffer son chagrin. Et puis, il lui avait parlé de lui, il lui avait expliqué qui il était par rapport à elle et deux ou trois autres choses... Comme ses enfants!

- Oui! Oui, il en avait! C'est un peu long à expliqué mais je l'ai rencontré quand j'avais six ans. Il était venu à un enterrement et il m'a parlé. Il m'a notamment parlé de ses enfants... Attends que je me souvienne, il m'a dit qu'il avait... Deux fils sûr et... Deux autres filles il me semble. Oui, je crois que c'est ça, les garçons d'un premier lit et les filles d'un second. Évidemment, il ne me l'a pas dit comme ça à l'époque mais c'était l'idée.

Luna était très enthousiaste à l'idée de se souvenir de cet oncle qu'elle avait jusqu'ici enterré au fin fond de sa mémoire. Elle était même rayonnante, mais son sourire s'effaça peu à peu en voyant la tête que faisait Ariana.

- Ça va? Si ça peut t'aider, il m'avait comparé à la plus grande des deux filles. Il a dit que nous avions le même âge et qu'il voyait en moi la même force qu'il voyait en elle et qu'il ne fallait pas que je m'inquiète et que tout irait bien. Ce genre de trucs.

Une pause encore. Ariana ne décollait pas les yeux du bracelet familial.

- Ça t'aide ou pas du tout ce que je viens de te raconter?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir de Waddiwasi

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 20 sur 20

 Le comptoir de Waddiwasi

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.