AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi
Page 3 sur 4
Salle des fêtes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Harmony Lin
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle

Re: Salle des fêtes

Message par : Harmony Lin, Ven 8 Jan - 1:11


A peine son professeur avait-elle lu la lettre que ses yeux pétillèrent de joie. Elle serra fortement Harmony dans ses bras, ce qui surpris la jeune Serdaigle, et continua en disant de nombreuses fois "Merciiiiiii !" tout en semblant très très joyeuse. Harmony fit un énorme sourire, à la hauteur de celui de la personne en face d'elle et répondit doucement que ça n'était pas grand chose. Elle rit un peu en voyant Miss Steiner aussi heureuse et songea dans un coin de sa tête et avec un sourire en coin qu'elle était contente d'avoir pu la voir comme ça. Ça enlevait un peu le côté sérieux de sa professeur d'Astronomie, même si celle ci n'était pas forcément stricte et que ce qu'elle leur faisait étudier était intéressant. Celle-ci dit alors :

- Encore merci ! Je ne sais pas quoi dire d'autre... Mais tes cadeaux me touchent beaucoup. J'en prendrais bien soin

Sur ces paroles, elle leva la main et désigna le bijou qu'Harmony lui avait offert et qu'Amy avait enfilé dès qu'elle l'avait vu. Harmony répondit doucement, avec un énorme sourire :

- Pas de quoi ! Je suis contente que ça vous ait plu !

Après que la jeune Serdaigle ait répondu ça, son professeur prit congé poliment et parti rejoindre Elena, sous le regard d'Harmony. Elle voulait offrir son dernier cadeau, celui destiné à Elena, mais se demandait si celle-ci serait disponible à un moment de la soirée. C'était mal parti en tout cas... Regardant autour d'elle et ne voyant aucune tête connue disponible, elle décida d'aller voir les deux tables qu'elle avait aperçu en arrivant.

D'abord la musique ! Il y avait déjà une liste assez conséquente de musiques en attente mais Harmony ne se découragea pas et, d'un sourire, elle programma une musique qui lui rappelait les bons moments passés avec sa mère à chanter à tue-tête. Une musique douce et romantique pour un beau Noël ! Ceci fait - elle avait mis un peu de temps à trouver la chanson, celle-ci n'étant pas très connue dans le monde sorcier -, elle se dirigea vers le buffet.

Harmony était une gourmande ! Tout ce qui était au chocolat, c'était ce qu'elle préférait - ou presque, car elle aimait toutes les pâtisseries en fait - ! Malheureusement, aucune trace de desserts sur la table. Uniquement quelques boissons et mets salés. Harmony sourit doucement, s'imaginant déjà avec une part du futur gâteau - ou du moins elle espérait qu'il y en aurait un ! - dans son assiette, et son regard devint rêveur. Elle se reprit quelques instants plus tard, consciente de l'étrangeté de la situation, et rougit d'embarras, soulagée que personne ne l'ai vu - enfin elle espérait -.

Harmony se servit ensuite rapidement un verre de Limonade puis grignota quelques toats et biscuits et se retourna pour voir si Elena était à présent seule. La chance était a priori avec elle puisque celle-ci venait de rentrer dans la salle du sapin, semblant venir de dehors. La Serdaigle finit rapidement son verre puis se dirigea vers son aînée, décidée à lui offrir son cadeau. Elle ralenti néanmoins un peu en voyant le sourire en coin que son amie avait. Qu'avait-elle encore fait ? Ne se laissant pas démonter par ça, elle continua sa route et se posta devant son amie en annonçant avec un grand sourire :

- Re-coucou Elena ! J'ai ouvert ton cadeau ! Merci beaucoup pour ces ingrédients ! Il se trouve que j'ai aussi quelque chose pour toi !
Tiens ! J'espère que tu ne l'as pas déjà ! lui
dit-elle en lui tendant un paquet.

Harmony attendit que son amie regarde l'intérieur du paquet et continua après quelques instants :

- Ça n'est pas un livre sur les poisons, désolé, mais j'ai pensé que ce qu'il contient pouvait t'intéresser quand même ! Je suis sûre que tu trouveras avec ça des nouvelles idées pour Waddiwasi !


Elle ajouta finalement après que celle-ci ait répondu :

- Au fait, j'ai vu quelqu'un ouvrir ton pétard donc je suis au regret de te dire que je ne me ferais pas avoir ! Mais un certain Gryffondor va sûrement recevoir un cadeau en plus cette année !


D'un clin d’œil, elle montra la petite boite qui était à présent dans son sac puis tourna la tête, surprise, car quelqu'un venait de faire pivoter Elena. Cette personne était nulle autre qu'Amy Steiner, sa prof d'Astronomie, et celle-ci avait un genoux à terre et un regard flamboyant. Elle dit alors, fixant Elena :

- Vous êtes mon soleil,
La joie que je promène,
La force qui brise mes chaînes,
Le sang qui coule dans mes veines.

Vous êtes la raison de mon existence,
La définition de l’innocence,
Mon ange de bienveillance,
Plus qu’un espoir et plus qu'une chance.

Vous êtes ma mélodie,
Les couleurs de ma vie,
La douceur de mes nuits,
Le bonheur à l’infini.

Et pourtant même ces mots,
Ne volent pas assez haut,
Pour exprimer tout ce que je ressent,
Ma vie, ma prêtresse, je vous aime, tout simplement.

Harmony était sans voix. Elle était à la fois abasourdi et intérieurement morte de rire. Mais quand la chanson qu'elle avait programmée plus tôt, Ti Amo , retentit dans la salle au moment où Amy se relevait, passait ses bras dans le dos d'Elena et l'embrassait fougueusement, la mâchoire d'Harmony se décrocha. OMG. Sa prof d'Astronomie était en train d'embrasser son amie, la gérante de Waddiwasi, sous ses yeux, et avec en fond une chanson qu'elle avait choisi !

Écarquillant les yeux, Harmony, qui jusque là était tout à côté des deux filles, se recula doucement puis se retourna, se dépêcha d'être assez loin d'elles pour ne pas qu'elles puissent l'entendre et... Explosa de rire. Il ne fallait pas lui en vouloir, c'était nerveux ! Et puis, elle n'aurait jamais cru voir ça dans sa vie : sa prof d'Astronomie être plus que proche avec Elena... Se retournant pour faire face aux filles, une larme de rire à l’œil, elle regarda attentivement la suite de la scène, voulant absolument se rappeler de tous les détails pour les raconter à Lïnwe ensuite - ou au moins pour profiter de cette scène inédite xD - ! Elle songea alors, en riant de plus belle, que le côté sérieux de sa prof était à présent totalement parti et se demandait si celle-ci assumerait d'avoir fait ça devant quelques uns de ses élèves.

Cadeau d'Elena :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban Lefebvre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Salle des fêtes

Message par : Esteban Lefebvre, Sam 9 Jan - 1:29


Esteban boucha ses oreilles et une expression penaude naquit sur son visage. Trop forte la musique. Il entend des voix maintenant. Quel euphémisme. Il a envie de se tirer d'ici. Une simple envie de sortir prendre l'air. Un coup de coude fraternel à Gab' pour l'inciter "gentiment" de dégager de son espace vital. Va retrouver ton Dean-Machin-Chose et ouste ! Cela lui arrive parfois de se sentir acculé comme un animal sauvage, et fort de l'expérience acquise durant des années, son jumeau sait que dans ces moments-là il a besoin de calme et d'espace pour reconnecter ses neurones. Il était resté en mode "bug" quand le préfet des Aigles l'avait un peu snobé. Son regard... Ce n'est pas comme s'il a du papier toilette en guise de chapeau. Vrai. Il est passé par la case "WC" parce qu'il avait terriblement envie de faire pipi...

La salle des fêtes. Beaucoup d'allées et venues. Des gens qu'il a vaguement salués. Super ! Cette soirée va être "mortelle" ! Non sérieusement, la décoration est magnifique et l'ambiance est à la bonne franquette. Esteban avait fait un tour au buffet délicieusement garni. Huuuum. Et puis la musique ne semble plus trop forte... ou peut-être que ce n'était que les décibels trop intenses de la précédente chanson qui avaient agressés ses tympans hyper sensibles. Et Gab' qui lui lance des petits regards inquiets. Oh c'est chou !

« Qui est Esteban ?  » Un français qui euh... Mince. Ce n'est pas la réponse attendue. Finalement, il se dirigea vers la source de la voix d'une démarche un peu chancelante, munit de son paquet cadeau. Ce doit être Élena. Punaise. Il se sent tout chose... Sûr qu'il a pris une boisson alcoolisé ? Y 'en a peut-être pas ici... Oh et puis, ce n'est pas grave. « Bonjour, je suis Esteban ! Ça va ? Tiens voici ton cadeau fait main. Et... Joyeux Noël !! Le Serdaigle lui tendit le paquet ni trop grand ni trop petit avec un sourire trop niais. - Bon j'crois que c'est tout ! Acheva-t-il brusquement en élevant la voix pour couvrir le volume sonore d'une chanson qui résonnait dans la salle. Il s'apprêta à faire un petit tour au buffet quand il se rappela que c'est censé être un échange de cadeaux et non pas une offre à sens unique. - Mince désolé je... » Sa phrase resta en suspens et il devint aussi tendu qu'une corde à linge. Un peu livide aussi. Qu'est-ce que c'est que ça ? Est-ce une blague ? Sûrement. Enfin. Ça n'a rien d'étrange que sa prof embrasse la fameuse Elena. Normal. C'est une pièce de théâtre. Il vaut mieux cette raison dérisoire pour préserver sa santé mentale ET morale.


Cadeau pour Elena (rouge):
 
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Lawrence
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des fêtes

Message par : Wendy Lawrence, Sam 9 Jan - 14:01


Wendy vit les arrivants défilés. Elle salua quelques Serdaigle en guettant celui a qui elle devait offrir son cadeau. Le seul petit souci   était qu'elle n'avait aucune idée à quoi il ressemblait. Le dernier des Serdaigle pénétra dans la salle et il avait l'air... Comment dire? Un peu paumé. Bienvenue au club! Songea la jeune fille. Elena s'approcha d'elle en lui tendant un cadeau.

-Humm... Wendy, j'ai quelques choses pour toi aussi.

Elle se tourna vers la jeune femme qui l'appelait et prit son cadeau. Elle l'ouvrit précautionneusement pour découvrir... Un Sauve-qui-roule, un Chapeau-sans-tête ainsi qu'une Boîte à flemme. Parfait, pensa-t-elle ravie. Avec ça, elle avait de quoi s'amuser et surtout de rater les cours concernant les bonbons. Elle fit un grand sourire à Elena .

-Merci! C'est vraiment génial. T'as visé juste!

Elle lui fit la bise, glissa les cadeaux dans son sac et repartit observer les invités. C'est alors qu'elle recroisa la jeune femme. Sauf que cette fois-ci, une jeune femme lui récitait quelques vers. Elle vint ensuite l'embrasser à pleine bouche sur le fond d'une chanson d'amour. Décidément, on ne s'ennuyait pas. Mais il fallait qu'elle se concentre, après tout, elle avait un cadeau à offrir. Elle ramassa le paquet d'où provenait de drôles de bruits et se dirigea vers une chaise. Elle monta dessus et fit un rapide tour de salle. Comment est-ce qu'il s'appelait déjà. Ah, oui, Ebenezar. Non, pas Ebenezar, Ebene... Ebenezer! La petite blonde inspecta tous les visages comme si elle pouvait y lire ce nom-là mais rien de semblable se produisit. Elle soupira, se mit à tousser et enfin, se résigna à employer les grands moyens.

-Euh... Ebenenezer?

Zut, elle n'avait pas parler assez fort. Quelques personnes avaient tourné la tête vers elle pour la dévisager mais de toute évidence, personne ne s'était reconnue. Elle hésita puis se lança passant vraisemblablement pour une parfaite idiote.

-HOOOOHEEEE, EBENEZERRRRRR?!

Cette fois, le cri eut l'effet escompté. Wendy eut l'impression qu'un jeune homme, celui qui était arrivé dernier se reconnaissait. Elle ne rougit même pas devant tous ces regards fixés sur elle et se dirigea vers lui, très sereine. Avant qu'il n'ait eu le temps de dire un mot si toutefois c'était son intention, elle le coupa et se mit à réciter un monologue en lui tendant le paquet rose... A paillettes. C'était de l'humour étant donné qu'il lui avait dit qu'il n'aimait pas ça mais elle se demanda si il allait apprécier ce genre de farce. Elle changea vite de sujet, si elle avait bien compris, ce qui se trouvait à l'intérieur lui plairait plus.

-Salut, moi c'est Wendy. Voilà ton cadeau. Fais attention, il est fragile. En fait, il est surtout fragile parce qu'il est vivant. Enfin bref, tu verras bien. Il a un assez mauvais caractère à ce que m'a dit la vendeuse. Et il passe la plupart de son temps à réclamer à manger, à manger ou à chasser les papillons mais il devrait te plaire quand même. Enfin, j'espère parce que je l'ai payé cher. Euh non, ce n'est pas ce que je voulais dire... Il en m'a pas couté aussi cher que ça. Enfin... Ok, ok, c'est bon je me tais. Promis, je ne dis plus un mot. Ouvres-le plutôt.

Cette fois, ça y est, se dit l'adolescente. Elle avait gagné, toute sa maison devait la prendre pour une folle. Là par contre, elle rougit. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à se contrôler si elle ne voulait pas finir à l'Hôpital Ste Mangouste quartier psychiatrique. Wendy se tordit les mains en écoutant les grattements qui provenaient du cadeau. Pourvu qu'il ne griffe personne, ce serait vraiment le pompon.


Cadeau pour Ebenezer:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Salle des fêtes

Message par : Elena Denger, Lun 11 Jan - 8:47



Père Noël anonyme !
Avec des Serdys d'amour et ma Gilbert chérie !



HRP :
 

De retour auprès du préfet, l'aigle fut abordée par Harmony qui avait apparemment elle aussi, un cadeau à lui offrir. L'aigle la remercia en souriant avant d'ouvrir le paquet. Il s'agissait d'un livre sur les potions. Elle ne l'avait pas encore, ça tombait bien ! Contente, Elena porta le livre contre elle avant de répondre.

- Ahh extra merci beaucoup ! Je ne l'avais pas encore celui-là, une chance !

Alors qu'elle pensait pouvoir partir ranger son nouveau livre au niveau du comptoir, une personne vint encore l'interrompre, mais de façon plutôt originale. Pauvre Amy... Sous l'emprise de l'amortentia, la professeure (Je crois que j'ai dû vérifier sur internet genre quatre fois que je pouvais bien mettre un [e] >.>) s'était approchée et une fois après avoir fait pivoter la gérante, elle avait mis un genou à terre à la façon d'un chevalier pour lui réciter un poème.

- Vous êtes mon soleil, 
La joie que je promène, 
La force qui brise mes chaînes, 
Le sang qui coule dans mes veines.

Vous êtes la raison de mon existence, 
La définition de l’innocence, 
Mon ange de bienveillance, 
Plus qu’un espoir et plus qu'une chance.

Vous êtes ma mélodie, 
Les couleurs de ma vie,
La douceur de mes nuits, 
Le bonheur à l’infini.

Et pourtant même ces mots,
Ne volent pas assez haut,
Pour exprimer tout ce que je ressent,
Ma vie, ma prêtresse, je vous aime, tout simplement.


Elena fut prise alors d'un incroyable fou-rire qui fut très vite coupé par un baiser enflammée. Hum. Et bah ma vieille trouve-toi vite un homme hein ! (mouahaha). La bleue et bronze pris légèrement de court essaya tant bien que mal de ne pas monter son hilarité face à la situation. Elle s'était attendue à toutes les éventualités, mais sûrement pas d'être embrassée de façon aussi «  sauvage » (Graouuu) pile au moment où Ti Amo passait dans la salle.

La Serdaigle regarda rapidement autour d'elle, une main posée sur la tête, le visage d'Amy pour la tenir à une distance raisonnable et finie par repérer une Harmony pliée de rire. Alors, deux options. Partir dans l'atelier avec Harmony et avoir une Amy bizarre faire une crise de jalousie ? Ou indiquer à Harmony le lieu où sont rangés les potions et antidote. Hum. La seconde option reste la plus intéressante (héhéhé). Elena s'approcha alors de son amie et avec un grand sourire, elle lui demanda un petit service que la demoiselle accepta.

- Harmony, s'il te plaît tu veux bien aller dans mon atelier et me rapporter un antidote pour Amy ? Elle se pencha pour chuchoter à son oreille. Le mot de passe pour la porte est « Je jure que mes intentions sont mauvaises. ». Il te suffit après de monter les escaliers et d'aller dans la pièce de repos. La porte de l'atelier est rose framboise.

Alors que la miss partait en direction de la pièce indiquée, la gérante reporta son attention sur Amy. Fallait trouver quelque chose d'amusant à faire le temps qu'elle rapporte de quoi «  guérir » madame de la maladie d'amour.

- Hé Amy, si tu veux me faire plaisir, fait moi donc un strip-tease. Elle la regarda avec un grand sourire. Fallait plus qu'espérer qu'Harmony revienne avant que la professeure passe à l'action.




Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des fêtes

Message par : Aiko Wilkerson, Lun 11 Jan - 20:04


- Le jeune garçon qui est avec son frère.

Le jeune garçon avec son frère... Ça l'aidait beaucoup, il y avait pleins de garçon ici. Néanmoins, après avoir regardé dans la même direction que le doigt pointé de Denger, Eléna aperçu deux garçons presque identique. Des jumeaux. Esteban était surement l'un d'eux. Ne faisant pas attention au brouhaha infernale sur les côtés et le reste de la pièce, Eléna alla chercher ses cadeaux sous le sapin. Il n'y avait presque plus rien en dessous. Tout le monde était en plein échange, Gilbert avait hâte de recevoir son présent. Quoi qu'il en soit, elle s'approcha du garçon, un petit sourire aux lèvres. Il ne tarda pas à la voir et engagea la discussion avant même de pouvoir observer le papier cadeau que tenait la brune.

- Bonsoir, je suis Esteban ! Ça va ? Tiens voici ton cadeau fait main. Et... Joyeux Noël !

Il avait un débit de parole... hallucinant. Eléna posa les cadeaux qu'elle avait fait à Esteban et empoigna l'emballage qu'il lui tendait. D'un sourire, la brune enleva soigneusement le papier cadeau de couleur bleue. Petit à petit, l'objet se révéla. Il s'agissait en fait d'un petit peigne tout mignon style japonais. Il était en bois. Dessus on pouvait voir des motifs incrustés du ying et du yang. C'était de la peinture, le cadeau avait dû être fait main. C'était carrément cool. Une petite carte était également dans l'emballage. Cette fois-ci on changeait de registre, c'était une carte de réservation pour l'acuponcture. Eléna souriait. Elle ne savait pas ce que c'était, une vrai sorcière celle-ci. Mais elle était super satisfaite de ses cadeaux. Tout était super.

- Bon j'crois que c'est tout. Eléna leva les yeux et les posa sur le Serdaigle, perplexe. Mince désolé je... Eléna eut un petit rire.

- C'est pas grave, voilà ton cadeau. Joyeux noël !

Elle attrapa le paquet à ses pieds et le lui tendit. Dedans, il y avait ses cadeaux. La brune lui avait acheté un livre sur l'arithmancie. Il y avait également un pull noir assez chaud pour l'hiver, sans motif et un jean bleu foncé. Elle n'avait pas voulu se risquer sur les vêtements, mais elle espérait quand même que ça lui plairait. Elle souriait, attendant que le jeune ouvre son cadeau. Le papier d'emballage était rouge et jaune. De belles couleurs. Esteban découvrir alors ses cadeaux, allait-il aimer ?

- J'espère que ça te plaît, en-tout-cas, tes cadeaux sont superbes ils me font très plaisir. Gilbert regarda l'heure, ou la la bientôt ! Par contre je suis désolée je dois m'absenter. Je reviens dans quelques minutes, nous pourrons parler.

Elle lui fit un clin d'œil et rangea son peigne et sa carte dans l'une des grandes poches de son manteau qu'elle avait revêtu après s'être retirée de la conversation. Elle fit un tour d'horizon, cherchant Denger, mais elle n'était pas là. Que pouvait-elle bien faire ? Pas grave. Eléna fila en arrière boutique et alla chercher tout le matériel nécessaire. Elle sortit dehors avec tout son attirail de guerre range dans un gros carton. Elle installait le feu d'artifice ! Après quelques minutes d'installation dans le froid, Gilbert rentra au chaud dans la salle et alla chercher Denger. Aller Nana, montre toi. Ah enfin ! Elle était avec Amy et Harmony. Elle s'approchait

- ...fait moi donc un strip-tease.

Ok ok, demi tours. Enfin bon fallait quand même la prévenir la gérante. Gilbert allait attendre de voir ce qu'il se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des fêtes

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 17 Jan - 20:12


Et vas-y que le petit morveux de McKinley lui faisait un câlin du bonjour. Raide comme jamais, il se demandait depuis quand le plus jeune était devenu gaga de lui. Il n'aimait pas trop trop les contacts du genre, ça lui filait froid dans le dos. Il faillit dire au plus jeune que si il continuait, une blondasse pas cool allait se pointer mais entre temps il fut libéré. Ouf.

- Voilà enfin une bonne nouvelle dans cette soirée. Tu ne le sais pas encore mais je pense que tu es mon cadeau ! T'racontes quoi de bon ?

Ok, il avait définitivement raté quelque chose. Ou Leister avait été drogué, ou Leister l'aimait vraiment trop et fantasmait sur lui planqué dans un gâteau géant prêt à sortir en mode strip-teaseuse dans un enterrement de vie de garçon moldu ou alors c'était vraiment nul. Coup d'oeil à la ronde, il y avait deux femmes qui s'embrassaient, des gens qui se marraient. Rien que de la joie et de la bonne humeur. Aaaarg.

- Rien de spécial, la routine... Depuis que je me suis fait renvoyer, qu'est-ce que je m'Emm*rde !

Et hop! Pilotage automatique vers le buffet couvert de boissons. C'était beau l'alcoolisme à 17 ans. Un verre pour lui, un verre pour le McKinley, cheers et cul-sec. Leister lui fit un résumé de la situation et il n'eut envie que de partir en courant. Non mais les bleus viraient jaunes, dans deux secondes ils allaient prêcher la bonne parole, parler de solidarité et d'entraide, et se faire des câlins collectifs. Oui, ils méritaient tous des baffes. Voir pire. Genre être enfermés dans la boutique et qu'on y foute le feu. Comme ça, sans préavis. Des pouf! Des serdaigles niaiseux de moins sur Terre. Ce serait limite une bonne action. Et pendant que Leister s'amusait à rendre saoule une pauvre fifille innocente, il fut alpaguer par une de ses consœurs qui avait hurlé son prénom.

-Salut, moi c'est Wendy. Voilà ton cadeau. Fais attention, il est fragile. En fait, il est surtout fragile parce qu'il est vivant. Enfin bref, tu verras bien. Il a un assez mauvais caractère à ce que m'a dit la vendeuse. Et il passe la plupart de son temps à réclamer à manger, à manger ou à chasser les papillons mais il devrait te plaire quand même. Enfin, j'espère parce que je l'ai payé cher. Euh non, ce n'est pas ce que je voulais dire... Il en m'a pas couté aussi cher que ça. Enfin... Ok, ok, c'est bon je me tais. Promis, je ne dis plus un mot. Ouvres-le plutôt.

Il regardait tantôt la fille, tantôt le paquet, l'air dégoûté et absolument pas ravi. Oui, elle devrait mieux se taire, et direct. Elle avait fait quoi ? Teint une souris en fluo pour qu'elle soit assortie au paquet ? Puis un truc qui mangeait, c'était un cadeau empoissonné, genre vraiment. Se demandant ce qu'il allait en faire, il ouvrit la boîte d'un air pas convaincu, rebuté par les bruits qui en émanaient. Il croisa des yeux aux pupilles fendues et du noir. Un chat. Il éternua. Un chat noir. Et d'un coup, il se dit que la soirée n'allait pas être si mauvaise, qu'il suffisait juste d'y mettre un peu d'ambiance et que tous les aigles n'étaient pas irrécupérables.

- Merci. dit-il de son habituel ton froid mais dans lequel perçait une pointe de sincérité.

Ebenezer aimait les chats. Il était un peu allergique, sa soeur avait tendance à faire disparaître les félins mais il les aimait quand même. Parce que les chats étaient silencieux, pas trop collants et passaient n'importe où, capacité qu'Ebenezer leur enviait. Bon, maintenant, il fallait qu'il lui trouve un nom, un endroit où le mettre et une occupation pour la soirée. CA faisait beaucoup. Lisant le petit mot en diagonale qui lui arracha en sourire en direction de la dénommée Wendy, il tourna les talons, chat dans les bras, à la recherche de celle à qui il devait offrir une babiole.

Lauriane, Lauriane, Lauriane. Il ne la connaissait pas alors il y alla à la déduction. Une fille sans cadeau. Il n'en restait plus beaucoup. Et comme la fille derrière son écran n'a pas envie de se casser la tête, Ebenezer fonça du premier coup parce qu'il était très chanceux vers la bonne nana et lui tendit un paquet cadeau fait à l'arrache.

- Tiens ! Vu que tu aimes la lecture..

Et il repartit voir McKinley, une idée derrière la tête pour pimenter la soirée.

- Ecoute moi bien ! C'est pas parce que t'as pas d'amis ici que tu dois faire le petit péteux et embêter tout le monde. La pauvre mioche avait rien fait alors tu vas lever le sortilège histoire qu'elle marche droit et tu vas t'excuser ! s'exclama-t-il d'un ton sérieux alors qu'il ne l'était absolument pas. Et à genoux ! ajouta-t-il pour faire bonne mesure.

Il attendit trois secondes pendant lesquelles Leister ne réagirait certainement pas, le temps que ça monte au cerveau quoi, lui fit un clin d'oeil et balança un #Ashtum Draconis dont la trajectoire était calculée pour frôler les cheveux du plus jeune et surtout toucher le buffet. Oups, pas fait exprès.

Cadeau (empoisonné) pour Lauriane:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Harmony Lin
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des fêtes

Message par : Harmony Lin, Lun 18 Jan - 0:35


Harmony rit de plus belle quand elle vit que, suite au baiser que les deux jeunes femmes avaient échangées, Elena avait mit sa main sur le visage d'Amy pour l'empêcher de refaire ce genre de choses. Puis, son regard croisa celui de la gérante, qui semblait lui vouloir quelque chose. Rapidement, elle vit que celle-ci se dirigeait vers elle, un énorme sourire aux lèvres. Tentée de fuir devant ce sourire, Harmony resta néanmoins sur place, se calmant petit à petit du fou rire qu'elle venait d'avoir.

Quand elle fût devant elle, l'ex-Serdaigle lui demanda :

- Harmony, s'il te plaît tu veux bien aller dans mon atelier et me rapporter un antidote pour Amy ? Elle se pencha pour chuchoter à son oreille. Le mot de passe pour la porte est « Je jure que mes intentions sont mauvaises. ». Il te suffit après de monter les escaliers et d'aller dans la pièce de repos. La porte de l'atelier est rose framboise.

Harmony acquiesça doucement, contente de pouvoir aider son professeur malgré la scène hilarante que c'était. Elle tourna ensuite les talons, se dirigeant vers les escaliers qui devaient être dans l'entrée. Elle se retourna pendant quelques instants avec une expression mi-ébahie, mi-amusée quand elle entendit son aînée prononcer à celle qui était sous l'emprise de la potion :

- Hé Amy, si tu veux me faire plaisir, fait moi donc un strip-tease.

Harmony se dépêcha alors un peu plus, ne voulant pas que sa prof d'Astronomie se ridiculise vraiment. Arrivée dans l'entrée, elle regarda autour d'elle pour trouver ces fameux escaliers. Il n'y avait que 3 portes derrière le comptoir, ce devait être derrière l'une d'entre elles. Se dirigeant vers la plus éloignée de l'accès qui menait derrière le comptoir, habituellement celle qui permettait de monter ou de descendre des étages d'après Harmony, elle découvrit que cette porte menait non pas aux escaliers mais aux toilettes. Se retournant vers celle du milieu, une porte verte pomme, elle songea qu'il valait mieux qu'elle dise le mot de passe plutôt que de tenter d'ouvrir les portes. Elle prononça alors distinctement, prenant garde avant que personne d'autre n'était là :

- Je jure que mes intentions sont mauvaises.

A ces mots, la porte du milieu s'ouvrit, lui permettant de monter les escaliers très colorés qui menaient à la salle de repos du magasin. Un long couloir s'étendait devant elle et sur les côtés, il y avait des palissades, presque toutes fermées. Jetant un œil à travers la seule ouverte tout en continuant son chemin dans le couloir, au bout duquel se trouvait la fameuse porte rose framboise, elle vit une table ronde entourée de quelques chaises. Ne s'arrêtant pas plus longtemps, elle arriva devant l'atelier de la gérante. Poussant timidement la porte, Harmony tomba sur une petite pièce rectangulaire qui était pourvu, à gauche, d'une cuisine, d'une table, de chaises, d'un bureau et d'un vieux canapé coloré et, à droite, d'un large plan de travail bien rempli et d'une armoire en ferraille.

Tentant de ne pas se laisser pousser par la curiosité et de garder son objectif en tête, celui de trouver un antidote pour son professeur, elle se dirigea vers l'armoire à sa droite. Il y avait pas mal de poisons et potions mais la plupart étaient étiquetés. Cherchant du regard le breuvage qui contrerait les effets de l'Amortentia, elle la trouva enfin après quelques instants et fit un sourire satisfait tout en la prenant.

Elle entreprit alors de retourner dans la salle du bas. Regardant une dernière fois derrière elle, elle sortit de l'atelier puis s'avança vers le fond du couloir et les escaliers, la potion à la main. Elle fit le chemin inverse plus rapidement que l'allée, n'étant à présent plus tout à fait curieuse de ce qu'il y avait autour d'elle et arriva rapidement vers la porte vert-pomme qui conduisait à l'entrée. Ne sachant pas s'il fallait redire le mot de passe ou non, elle prononça par prudence ce que lui avait dit la gérante quelques minutes plus tôt puis poussa la porte et arriva enfin derrière le comptoir.

La potion toujours à la main, Harmony arriva finalement dans la salle principale et se dirigea naturellement vers Elena et Amy, toujours au même endroit.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lauriane Ebeensky
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des fêtes

Message par : Lauriane Ebeensky, Jeu 21 Jan - 18:42


Toujours face à Léarose -son cadeau à la main- Lauriane fut interrompu par un cri de surprise, ou plutôt un rire sonore. Elle se retourna, promenant son regard dans la direction et vit deux filles s'embrasser, oui normal.. si l'une des deux n'avait pas été la gérante et qu'elle repoussait assurément son amie. En voyant presque courir une bleu et bronze -Lauriane reconnu Harmony- et devina que la pauvre amoureuse était sous l'influence d'une potion ou autre philtre d'amour. Elle en eut un sourire, hésita même lors d'une fraction de seconde à aller les rejoindre, puis se résigna. Elle attendait toujours la réponse de sa mère noël !
Puis, Lauriane sentit une vague de froid dans son dos, un frôlement, une présence, qui se manifesta aussitôt :

- Tiens ! Vu que tu aimes la lecture..

C'était un garçon, enfin *un jeune homme* d'un âge plus élevé que le sien, d'une démarche étrange, un peu froide. Avant d'ajouter quelque chose, Lauriane le regarda dans les yeux, et se demanda un instant comment ce Serdaigle avait su que c'était à elle que...Hmm.. Il avait demandé à quelqu'un surement. Elle prit un paquet -très soigneusement- emballé *Non, sérieux, il s'était pas foulé..!* et commença à l'ouvrir curieusement. Elle y découvrit un livre, d'apparence normal, bien qu'il était particulièrement bien fini, sobre, léger et captivant. Il dégageait quelque chose d'inhabituel, Lauriane releva les yeux avec difficulté vers son "Père Noël Anonyme", avec l'intention de lui demander ce que c'était, et puis.. de le remercier.. peut être, aussi ! Sauf qu'il avait disparu, il avait pris la poudre d'escampette aussi vite qu'en transplanant ! Alors, Lauriane, ignorant l'ambiance de la fête qui partait dans tous les sens, ignorant la présence d'une mignonne gamine devant elle -ignorant même le buffet de gourmandises- elle plongea ses yeux sur la couverture du livre, le retourna pour scruter un éventuel résumé ou texte, citation.. n'importe quoi qui pouvait figurer sur ce bien étrange livre dépourvu de la moindre écriture. Légèrement frustrée, sans hésiter, *maudite curiosité* elle ouvrit le bouquin. Ce n'était pas un pavé, ni le genre de livre qu'on fini en quelques quarts d'heure. Il était de taille moyenne, Lauriane estima sa lecture à une semaine si elle le lisait un peu tous les jours.

En observant, déchiffrant à une telle vitesse les lettres et les mots -qui semblaient tracés à la main- sur la première page, elle fut prise d'une sorte de nausée, suivie d'un bourdonnement dans ses oreilles. Toujours le livre à la main, les yeux fixés sur la page jaunie, elle s'assit sur la première surface qu'elle sentit. C'était une chaise posée de façon à tourné le dos au buffet, mais à proximité de celui-ci, on pouvait y tendre la main pour attraper un verre de Bieraubeurre ou des caramels. Lauriane voulut relever la tête pour reprendre ses esprits, mais tout ce qu'elle réussit à faire, c'est s'enfoncer plus profondément encore dans les suites de mots. Les mot s'enchainaient, et les phrases défilaient, défilaient.. La nausée s'arrêta mais le bourdonnement dans ses oreilles perdurait. Elle n'entendait plus la fête. Les voix, les rires devenaient brouillés, flous. Son regard restait fixé, quoi qu'il arrive, sur ce bouquin. Elle le trouvait fascinant ! *Elle devait finir ce livre, absolument, savoir la suite, lire, encore, encore... jusqu'à arriver à la toute fin*.
C'était sûr, on lui avait fait une plaisanterie, un coup. Mais en fait, elle s'en fichait, elle était même contente que le destin lui avait fait mettre ce livre entres ses mains.. Sa tête tourbillonnait, pendant que la fête s'en allait, comme un rêve interrompu qui s'efface de plus en plus quand on cherche à s'en rappeler...
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Snow
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des fêtes

Message par : Evelyne Snow, Sam 23 Jan - 23:36


LA de Elena Denger et de Amy Steiner accordés.
Si problème, vous pouvez toujours me MP.


La ponctualité n'avait jamais fait partie des qualités de la brunette et cela pour le plus grand malheur de son entourage. Mais ce soir-là, elle battait tous les records. Non seulement, elle était très en retard mais qui plus est à une soirée organisée par la maison Serdaigle. Etre en retard à une soirée qu'on avait soit même mis en place n'était pas des plus recommandé. Mais, pour une fois, elle avait une bonne excuse. Un première année lui avait gentiment arrosé ses chaussures avant de virer blanc. Pendant un instant elle avait cru qu'elle allait devoir le faire flotter jusqu'à l'infirmerie - quoi que cela ne soit pas des plus recommandé au vu de l'état du gamin. Finalement avec l'aide d'un autre élève ils avaient réussis tant bien que mal à le transporter jusqu'à l'infirmerie. Evelyne ne savait pas si c'était la vision de l'infirmière ou celle de son futur voisin de lit mais le petiot avait perdu tout contrôle. Ils avaient été bon pour une sacrée crise de larme. Va savoir pourquoi, le gamin s'était tourné vers elle pour être consoler. Après une micro-hésitation face à ses joues couvertes de larmes, la morve dégoulinante de son nez et les traces de vomit recouvrant sa robe de sorcier, elle avait finalement opté pour l'esquive. Quoi de plus normal ? De toute façon, elle n'avait jamais été bonne pour consoler, rassurer ou prendre dans ses bras quelqu'un. Elle ressemblait plus à un robot maladroit n'ayant pas reçu suffisamment d'information sur la manière d'agir. Après avoir reculé de plusieurs pas et bien fait comprendre au gamin qu'il devrait se passer d'elle, elle salua l'infirmière et l'autre élève. Hélas, faut croire qu'elle ne s'était pas montré suffisamment claire car le garçonnet l'attrapa de sa main pleine de sueur et se colla à elle pour pleurer. Après un rapide coup d’œil à l'infirmière et à l'écolier, elle comprit qu'elle allait restée bloquer ici un petit moment. Ils n'accepteraient pas qu'elle quitte la pièce alors que ce morveux avait décidé qu'elle serait sa maman de Poudlard. La poisse ! Pour faire court, elle avait du l'écouter raconter sa vie, pleurer et se plaindre pendant plusieurs heures avant de pouvoir enfin s'échapper. Après une bonne douche et une fois des vêtements propres enfilés, elle avait pris la direction de Waddiwasi.

Sans se presser, elle rejoignit la célèbre boutique de farce et attrape. Evelyne comptait sur son collègue pour lui décrire dans les moindres détails le déroulement de la soirée. Prête à faire la fête, elle poussa la porte de l'établissement. De la musique et des voix s'élevaient de la pièce voisine. La salle semblait baigner dans des tons bleu et rouge. D'un pas assurée, la préfète s'y rendit. Son regard s'attacha en premier lieu au décors. Un sapin trônait fièrement au centre de la salle des fêtes, des paillettes roses tapissaient le sol et prenaient un malin plaisir à s'attacher au chaussure de la jeune fille. Elle remarqua également deux longues tables à l'opposé l'une de l'autre. La première proposait des mets et boissons variés, tandis que la seconde avait la tache très importante de les divertir. Jusque là, rien d'anormale. On ne peut en dire autant des convives. A quoi s'attendait-elle ? Des Serdaigle s'amusant, buvant et dansant mais certainement pas à ça !

Les deux garçons avec leur visage criant "je m'ennuie et je fais la tronche" parlaient dans leur coin en lançant des coups d’œil à certains convives. Mouais, rien de bien rassurant les connaissant de réputation. Une serdaigle de son âge était assisse près du buffet et semblait être complètement accaparée par son livre. La professeure d'astronomie se retrouvait avec la main de la gérante plaquée sur le visage, dans le but évident de la maintenir à distance. Autour d'elles, des élèves les regardaient en rigolant. Qu'est qui se passait entre elles-deux ? Un léger différent certainement.

Evelyne décida dans un premier temps de se diriger vers ce duo étrange. Avant qu'elle ne parvienne jusqu'aux deux adultes, la brunette commença à se dévêtir. Oui, oui, se dévêtir. Comme ça, sans raison particulière.

- Professeure ? ..

Des rumeurs inquiétantes parvinrent alors aux oreilles de la Serdaigle : "baiser", "déclaration d'amour" ou encore "strip-tease". Evelyne n'était pas certaine d'avoir envie d'une vue prenante sur les sous-vêtement de son professeur et décida sans plus réfléchir d'opter pour un bon petit #Stupefix. Arrêté en plein dans son élan, la jeune femme tomba comme un bloc de pierre. Bon, elle était bonne pour quelques ecchymoses mais son honneur était sauf..enfin pour ce qu'il en restait.

A peine ce problème fut il réglé qu'un autre se présenta. Un bruit inquiétant lui avait fait tourner la tête vers le fond de la pièce ou le buffet se retrouver couvert d'une substance gluante. Sa première pensée fut que le gamin qui l'avait mis en retard c'était échappé de l'infirmerie et était venue se moucher sur le buffet. Ça en aurait presque était rassurant. Parce que si ce n'est lui, qui était le responsable ?

Pour ajouter à la confusion, Elena annonça qu'il était temps de sortir pour le feu d'artifice. Bon, au moins cela lui ferait gagner du temps et lui permettrait de repérer son collègue pour se renseigner sur le déroulement de la soirée.

___________________

Bonsoir les poulets,

Etant donné que la totalité des échanges ont eu lieu, nous vous laissons deux semaines pour continuer de RP et quitter la soirée (soit plus ou moins jusqu'au 7 Février).

N'oubliez pas le feu d'artifice ! Elena Gilbert l'a installé à l'extérieur de la boutique et Elena Denger vient d'annoncer que vous deviez sortir pour son prochain lancement. Il serait dommage de le manquer.

On tenait à tous vous remercier pour avoir jouer le jeu et avoir était présent au moment de l'échange des cadeaux. Bravo à tous !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Salle des fêtes

Message par : Elena Denger, Sam 30 Jan - 18:23





Père Noël anonyme !
Avec des Serdys d'amour et ma Gilbert chérie !



HRP:
 


[…] Hé  Amy, si tu veux me faire plaisir, fait moi donc un strip-tease.

Le sourire aux lèvres, la gérante observa Amy entendant en même temps du bruit pas très loin d'elle. Après un petit coup d'œil vers les sons entendus, la jeune femme remarqua sa stagiaire, elle avait sûrement fini d'installer les feus pour fêter la fin de soirée. Cool au moins ça sera rapidement mis en place.

Alors qu'elle attendait le retour d'Harmony pour la potion, la jeune femme n'eut pas le plaisir d'observer son amie offrir un cours d'effeuillage, car une nouvelle venue dans la soirée lança un Stupéfix sur la professeure. Humf bon bah tant pis ! Par la porte elle aperçut Harmony de retour de la chasse au trésor avec la potion en main, aller fin de la rigolade. Elena attrapa sa baguette qu'elle pointa sur Amy lançant un #Enervatum.

- Oublie ma demande d'avant, tiens tu devrais boire ça. Elle attrapa la potion des mains d'Harmony tout en la remerciant et la glissa dans les mains de la jeune femme.

Bon bêtise (ouais bon c'était très amusant, mais faut des «  limites » d'après madame la pas drôle.) réparé, les cadeaux avaient l'air fini d'être distribués... Souhaitant s'éloigner de l'empoisonnée pour ne pas recevoir ses foudres en pleine tête, la blondinette fit un tour dans la pièce pour voir si certaines choses étaient à nettoyer... Heurk dégueulasse franchement. (Eb t'es dégueux bordel !). Sur le buffet une sorte de morve y était étalée... La baguette toujours en main, la Serdaigle lança un #Récurvite avant d'envoyer d'un coup de baguette les serviettes et autres cochonneries tombés par terre. Voilà chose fait, restait juste les paillettes éparpillés sur le sol... (quelle idée quoi). Elle retourna vers le sapin pour faire une dernière annonce.

- La soirée touche à sa fin, je vous invite à m'accompagner dehors pour observer le feu d'artifice qu'Elena et moi-même vous avons préparés dans la journée. Vous pouvez la remercier d'ailleurs c'est elle qui a tout mis en place dehors il y a quelques minutes.

Esquivant le mieux possible Amy, Elena s'élança dehors ouvrant la marche pour pouvoir lancer rapidement les feus une fois les invités à l'extérieur.

Pour le coup, petit partage d'un scène dans Harry Potter et l'ordre du phénix.


Revenir en haut Aller en bas
Lauriane Ebeensky
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des fêtes

Message par : Lauriane Ebeensky, Lun 1 Fév - 18:39


HRPG:
 

Lauriane se maudit intérieurement. La soirée se passait pourtant si bien ! Elle avait fait la connaissance de plusieurs personnes, elle ne s'était pas trop empiffrée de bonbons, elle avait reçu des cadeaux.. *Dont ce stupide bouquin..!*. Et maintenant, voilà que ça faisait déjà... Combien de temps d'ailleurs, qu'elle était assise comme ça ? A lire ce livre-dont-on-ne-peut-se-passer-de-lire ? Elle savait seulement qu'il lui faudrait encore 2-3h pour être enfin libérée.

Toujours absorbée par sa lecture, Lauriane réussi tout de même à percevoir une voix, plus forte que les autres, qui fit une annonce à travers la pièce. Elle reconnut la gérante, Elena.

- La soirée touche à sa fin, je vous invite à m'accompagner dehors pour observer le feu d'artifice qu'Elena et moi-même vous avons préparés dans la journée. Vous pouvez la remercier d'ailleurs c'est elle qui a tout mis en place dehors il y a quelques minutes.

Et voilà. Elle avait tout gagné, non seulement elle n'aura pas profiter pleinement de la fête, mais en plus elle loupera un feu d'artifice organisée par la boutique de farces et attrapes ! Elle aurait voulu trancher la tête de ce parfait inconnu pour lui avoir gâché cette fin de soirée. Sauf si.. sauf si quelqu'un était informé d'un antidote contre ce genre de magie noire... ?
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des fêtes

Message par : Harmony Lin, Mer 10 Fév - 20:21


Alors qu'elle arrivait au niveau d'Elena et Amy, Harmony remarqua que cette dernière était stupéfixée et sur le sol. A moitié soulagée de ne pas voir sa prof en sous-vêtements et à moitié intriguée par l'origine du sort - Elena n'aurait jamais arrêté son petit jeu comme ça ! - la jeune fille tendit la fiole à la gérante tandis que celle-ci lançait le sort #Enervatum sur le professeur d'Astronomie.

La mère Noël d'un soir indiqua alors à sa victime de boire la potion, ce que celle-ci fit immédiatement, retrouvant par la même occasion ses esprits tandis ce que son bourreau s'enfuyait pour éviter de subir les foudres de la belle. Amusée par le comportement de son amie mais néanmoins inquiète quant à l'état de son professeur, Harmony resta aux côtés de cette dernière, s'assurant qu'elle allait bien et que les effets de la potion étaient passés. Elle ne savait pas si elle se souvenait de ce qui c'était passé, mais ça risquait d'arriver rapidement vu la vitesse à laquelle avait fuit Elena. Celle-ci était d'ailleurs à présent au centre de la pièce et dit :

- La soirée touche à sa fin, je vous invite à m'accompagner dehors pour observer le feu d'artifice qu'Elena et moi-même vous avons préparés dans la journée. Vous pouvez la remercier d'ailleurs c'est elle qui a tout mis en place dehors il y a quelques minutes.

La gérante s'élança alors dehors, cherchant sans doute encore à éviter Amy, et Harmony fit rapidement la même chose pour ne pas louper une miette du feu d'artifice préparé spécialement pour l'occasion.

Quand ce fut fini, chacun commença à partir et, un grand sourire sur le visage, Harmony remercia les deux Elena puis parti de son côté vers Poudlard. Quelle soirée mémorable !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban Lefebvre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Salle des fêtes

Message par : Esteban Lefebvre, Sam 20 Fév - 20:33


Départ d'Esteban. Merci pour l'anim' !


Esteban se sentait de plus en plus mal à l'aise. La petite discussion avec Eléna l'avait quelque peu changée les idées, mais il se sentait toujours aussi acculé. Son jumeau vint rapidement le rejoindre, et sa mine renfrognée le fit légèrement sourire. À en croire par le regard dégoûté qu'il avait lorsque ses yeux se portaient sur le paquet cadeau que lui avait donné Dean, il n'était pas du tout satisfait de l'offre. Cela fit bêtement ricaner le plus jeune, ce qui lui valut une tape agacée sur la tête. Il n'a pas l'air dans son assiette Gabriel, et la meilleure façon d'enlever et air morne de son visage c'est d'occuper son esprit...

C'est ainsi, avec la ferme intention de faire sourire son frère que le métamorphomage se retrouva à danser du hulahoop ; sauter comme un lapin ayant déniché un coffre contenant des centaines de carottes ; heureux comme le plus débile des hommes. Mais l'heure n'était plus à la fête, car la soirée touchait à sa fin. Une fois dehors, il put admirer le grand feu d'artifice, les yeux illuminés par une lueur innocente qu'ont souvent les petits bambins. Cependant, il se s'attarda pas. Kevin les attendait de l'autre côté de la rue, et c'est suivi de près par son jumeau qu'ils allèrent le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des fêtes

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 21 Fév - 23:37


A peine la fille, Lauriane, avait eu son cadeau qu'elle s'était plongée dedans. C'était mignon ce manque total de méfiance face aux présents d'illustres inconnus. Les serdys étaient d'une naïveté sans nom, il trouvait ça rigolo. Puis il avait gagné un chat, dont il s'était pas méfié. Comme quoi il était bien un serdy. Il trouva ça encore plus marrant. Leister s'était barré, ne rentrant même pas dans son jeu. Il était nul ce gamin. Maintenant, Ebenezer était seul, avec son chat, non loin d'un feu d'artifice, ce qui faisait peur au chat. Comme quoi les félins étaient tous des tapettes. Il hésita à le catapulter parmi les étincelles, juste pour voir.

La propriétaire de la boutique avait dit que c'était fini. Fin du calvaire, de la journée, du monde de noël même. En tout cas pour cette année car Ebenezer ne voulait pas trop renouveler ce genre d'expériences à haute fréquence.Des fois que la magie de cette fête déteindrait. La fille était encore dans son livre, les gens la snobaient totalement apparemment. Pas un seul pour brûler le livre ou le catapulter au loin. Le sadisme était décidément latent dans cette maison. Ce n'était pas lui qui allait l'aider, il ne fallait pas rêver. Il ramassa plutôt ses cadeaux, sa ménagerie s'agrandissait de façon exponentielle, et retourna bosser à la Tête du Sanglier.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Salle des fêtes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Salle des fêtes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.