AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 3 sur 8
Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Invité
Invité

Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Invité, le  Mar 26 Jan 2016, 11:34

Merry reste silencieuse tout comme moi, écoutant attentivement les réponses de chacun au sujet du cours. J'ai voulu répondre à la suite du Serdaigle pour dire que les hommes peuvent tout aussi être des poisons, mais je n'ai rien dit. On cite Aristote, on parle d'amour, de souffrance et de mort et entre pas dans le vif du sujet. Mes connaissances en Potion sont limités, a vrai dire je suis un Troll à cette matière, un véritable déchet mais quand ils ont parlé d'Amour, j'ai regardé Merry dans le blanc des yeux et j'ai presque rigolé mais je me suis retenu. On a beaucoup parlé de l'homme, mais qu'en est-il des animaux ? C'est alors que timidement je prends la parole.

- Pour pas paraître répétitif, il existe des poisons uniquement pour Animaux. Fait à partir d'Apocyn. Je ne connais pas ces effets, mais Est-ce qu'il peut-être mortel ?
Pauvres bêtes, va...

M'arrêtant un moment, je continue sur les antidotes.

- Le seul antidote que je connaisse, c'est celui de la potion d'Amnésie appris en première année, mais j'ai oublié les fondamentaux.

Quand je vous dis que je suis un Troll, c'est pas pour rire. Terminé-je avec cette phrase en pensée le regard plutôt admiratif et inquiet sur mes camarades qui n'ont pas du tout le même niveau que moi...
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Invité, le  Mar 26 Jan 2016, 13:45

June s'était donc installée à côté d'une Serdaigle qu'elle ne connaissait pas, mais après tout,.June ne connaissait pas grand monde ici, elle espérait juste que sa voisine n'allait pas la rejeter.

Elle sortit ses affaires de son sac et avant qu'elle n'ait eu le temps d'engager la conversation avec sa voisine que leur professeur débarqua dans la salle de cours, s'excusant de son retard sans pour autant en faire des caisses, choses que June détestait. A quoi bon raconter sa vie pour un simple retard ?

- Bonjour à tous. Excusez mon retard. J'ai eu un... un léger contre-temps. Bien, comme vous avez pu le constater, ce cours traitera des poisons et des antidotes. Pour commencer, j'aimerais que vous me disiez ce qu'est un poison et un antidote. Puis j'aimerais que vous m'en citiez.


Les Potions et Anditotes, exactement ce que June voulait. Il était toujours intéressant de connaître des choses là-dessus, de se renseigner pour éviter de commettre des erreurs à l'avenir.
Les mains commençaient à se lever et chacun prit la parole. Ils avaient tous de très bonnes réponses selon June, tellement qu'elle n'allait bientôt plus savoir quoi dire.
Le dernier élève à prendre la parole avant elle était un Poufsouffle.

- Pour pas paraître répétitif, il existe des poisons uniquement pour Animaux. Fait à partir d'Apocyn. Je ne connais pas ces effets, mais Est-ce qu'il peut-être mortel ?


Après un temps, il reprit:

- Le seul antidote que je connaisse, c'est celui de la potion d'Amnésie appris en première année, mais j'ai oublié les fondamentaux.



June prit la parole :

- Pour ce qui est de la définition de poison et antidote, je pense que mes camarades ont dit le nécessaire. J'ajouterais juste que certains poisons doivent avoir leur propre antidote D'autres, notamment les plus courants, ont un antidote commun.
Je rejoins ce qu'à dit ma camarade au sujet que certains poisons et antidotes peuvent être d'origine naturel.


Malgrè elle, June n'avait rien à ajouter, ses camarades avaient tout dit. Elle avait juste hâte de voir en quoi consisterait le premier exercice.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Amy Shields, le  Mar 26 Jan 2016, 17:46

Tandis qu'Amy avait demandé à la jeune fille pour s'asseoir à côté d'elle, cette dernière se retourna et lui sourit gentiment en répondant :


- Je t'en prie ! Je n'attend personne ! Je m'appelle Harmony. Et toi ? 


- Amy, pour te servir ! 


Petit clin d'oeil en direction de sa voisine avant de poser son sac au pied du banc et de s'asseoir. Elle voulu engager la conversation avec sa nouvelle camarade mais le professeur entra dans la salle, faisant taire toute discussion. En voyant l'enseignante, la Poufsouffle eut la boule au ventre, elle allait être ultra nulle à ce cours, ce prof allait donc sûrement vite se mettre à la haïr. Enfin bon, il fallait bien que la jaune et noire se mette à jour niveau potions.


- Bonjour à tous. Excusez mon retard. J'ai eu un.. un léger contre-temps. Bien, comme vous avez pu le constater, ce cours traitera des poisons et des antidotes. Pour commencer, j'aimerais que vous me disiez ce qu'est un poison et un antidote. Puis j'aimerais que vous m'en citiez. 


Bam ! Dans la tronche d'Amy. Punaise, pourquoi c'était-elle inscrite déjà ? ah oui, se mettre à jour niveau potions. Oui ben là, elle allait avoir du mal. Déjà dans la classe les définitions fusèrent dans tous les sens, des réponses volèrent enfin bref, c'était le chaos dans la tête de la brunette. Mais qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir répondre à cette foutue question ? Déjà, plusieurs définitions avaient été lancées, il lui sembla donc que de ce côté là, c'était bon. La Jaune et noire dit alors d'une petite voix pas du tout sure d'elle.


- Je pense que niveau définitions, mes camarades ont bien dit, je n'ai rien à ajouter. Pour ce qui est des exemples, il y a.. La potion vert émeraude.. ?


Amy était pas du tout sure de sa proposition, cependant elle continua : 


- Elle est conçue pour ne pas pouvoir être bue jusqu'à la fin. La potion affaiblit fort celui qui la boit et lui donne des cauchemars, voir des hallucinations. Je ne pense pas qu'il y ai un antidote, à part du repos.


C'était tout ce que la jeune femme était capable de dire à cet instant. Ce poison avait été le premier à lui venir à l'esprit. Elle verrait bien si c'était juste au faux.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Evelynn Kayne, le  Mar 26 Jan 2016, 20:28

Je ne savais même pas comment s'appelait la fille à côté de moi, mais j'avais pas envie d'être bavarde alors je ne m'en occupais pas vraiment. Je sortais mes affaires. Feuille de parchemin, plume, encre, crayon de papier et manuel. Le kit de suivie du cours quoi. J'observais un peu tout. La prof n'était toujours pas rentrée. Ennuyé, je croisais mes bras et posais ma tête dessus. Je n'avais rien d'autre à faire. Laurae n'était toujours pas arrivée, c'était étrange. Au bout de quelques minutes, Evans fit son apparition et ferma la porte avant de saluer ses élèves. Je me redressais par respect. Ça ne devait pas être cool de faire cours à des gens affalés sur leurs tables. Enfin.. le sujet du cours était porté sur les potions et antidotes. Bien. J'avais peu de connaissance à ce sujet. J'apprendrais surement deux trois trucs intéressants.

Les réponses fusèrent. Comme d'habitude quoi. En plein milieu d'une réponse apportée par un élève, quelqu'un toqua. La porte s'ouvrit. Je me penchais pour voir de qui il s'agissait. Lau' arrivait tranquillement. La pauvre, elle devait se taper la place au premier rang. J'étais déçue de ne pas être à côté d'elle, mais ma voisine Serdaigle n'avait pas l'air méchante. Enfin. Après cette interruption s'en suivit un loooooong débat sur un antidote. C'était toujours les mêmes de toute façons. Je n'étais pas trop intéressée par le débat alors je dessinais. Des réponses, intéressantes, inintéressantes, très moyennes, encore très moyennes et plus rien. Aaaah ils avaient enfin vidé leur sac. Chouette à moi. Je levais la main.

- Sinon y'a la Gorgée de Désenflage, antidote à la potion d'Enflure.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Invité, le  Mar 26 Jan 2016, 22:24

S'il y avait bien un cours où Merry était perdue, c'était celui de potion. Même si elle s'améliorait au fur et à mesure en lisant des bouquins, elle avait beaucoup de lacunes et restait tout de même en difficulté devant les questions posées devant sa professeur. Néanmoins attentive, la rouquine écoutait attentivement les paroles de sa professeur qui avait finalement fait son apparition dans le cours, s'excusant pour son léger retard. Après tout, les professeurs aussi devaient s'excuser pour leur retard et pas seulement les élèves. Chacun avait sa raison personnelle bien entendue mais c'était la moindre des politesses... En tout cas, l'éducation de Merry lui avait apprit à vivre comme ceci et elle ne changerait ce code de vie pour rien au monde. Elle restait à cheval sur les politesses échangées entre chaque personne. Elle l'était même entre elle et un animal pour tout dire... Elle aurait pu être prise pour une folle d'ailleurs. Heureusement que Nel ne savait pas ça.

Mais ce n'était pas ça le plus important actuellement. En effet, la professeur se mit à poser des questions en rapport avec son cours et la rousse se sentit tout de suite encore plus perdue que d'habitude. Une lueur de panique apparue dans ses yeux tandis que les élèves levaient les mains pour répondre aux questions tour à tour. Nel répondit à la question de la professeur aussi, avec un petit jeu de mot bien casé dans sa dernière phrase qui eut pour effet de détendre la rouge et or et de la faire rire, tandis qu'elle notait les réponses des autres élèves sur une feuille de parchemin.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Malicia Evans, le  Mer 27 Jan 2016, 04:55

Fort heureusement, le retard que j’avais ne semblait pas déranger ou surprendre les élèves. Tant mieux, pis de toute façon, elle ne demandait pas d’explications si les étudiants étaient en retard, elle demandait juste des excuses et dans le meilleur des cas, être prévenue. Une fois les questions posées, les réponses fusèrent de tous les côtés, assez rapidement. Une des premières à prendre la parole fut une serpentard au deuxième rang, Kathleen.

« - Un poison est une substance qui, bue, respirée ou touchée, peut causer des blessures ou des dommages à une personne, pouvant aller jusqu’à la mort. Un antidote est une substance qui guérit ou protège des effets d’un poison. L’antidote aux Poisons courants, soignent comme son nom l’indique, de la plupart des poisons ordinaires. »

Puis, elle fut rapidement suivie par sa camarade à sa droite, Theophania.

« -Je suis d’accord avec ce qu’a évoqué Kathleen. Si je devais ajouter quelque chose, je dirais que les poisons agissent la plupart du temps sur les fonctions vitales du corps. Je sais qu’il existe le venin de dragon, mais il est impossible de le synthétiser donc j’imagine que ce ne sera pas l’objet de ce cours. »

Le venin de dragon ? Je fronçais les sourcils sous l’étonnement. En effet, le venin était un poison plutôt dangereux, extrêmement cher et pis c’est plutôt difficile de s’en procurer. Comme le venin d’accromentule, en fait. J’acquiesce avec un léger sourire aux lèvres avant de reporter mon attention sur Lïnwe.

« -Excusez-moi ? L’antidote peut avoir un effet opposé au poison. Il ne fait pas que protéger mais il contre l’effet du poison. D’ailleurs, un antidote peut-il avoir des effets secondaires quant à la réaction du corps de la personne ? De même, je dirais que les antidotes ne sont pas forcément des substances liquides. Cela peut-être solides, comme une pierre. Je parle ici du bézoard, que l’on trouve dans l’estomac des chèvres et qui peut sauver une vie dans bien des situations dramatiques. »

Je zieutais l’ensemble de la classe puis reportais mon regard sur le jeune lion avant de répondre à la question.

« - Certains antidotes peuvent avoir des effets secondaires mais ceux-ci sont particulièrement discrets et sont très rares à apparaître. Pour que des symptômes apparaissent, il faudrait que vous preniez beaucoup plus ou que vous ratiez la potion. »

Pis un jeune garçon prit la parole avec un ton étrangement calme et euh.. Légèrement hautain.

« - Les poisons n’ont pas nécessairement comme vocation de retirer la vie de la personne les ayant ingérés. Ils peuvent également causer de grandes douleurs ou bien provoquer des sentiments factices ou des hallucinations chez la victime. Je pense ici au plus connu : l’Amortentia. Les antidotes enfin, comme l’a justement rappelé mon camarade de Gryffondor, contrent les effets d’un poison mais sont également utilisés dans d’autres circonstances, pour soulager des symptômes déjà existants ou encore, de les faire disparaître. »

Je me stoppais d’un coup. L’Amortentia, un poison connu? Je me mordis l’intérieur de la joue et fronçais les sourcils. Peu de personnes considéraient les philtres d'amour comme poisons, mais étant donné que les philtres d'amour ont des antidotes. Il est possible de mettre l'Amortentia et autre philtre de ce genre dans la catégorie de poisons, inoffensif. Ne pipant mot, je laissais les autres élèves répondre à mes questions et/ou réagir à la réponse précédente. La futur intervenante fut Laurae, quelque peu soulagée qu’elle soit arrivée en cours. Elle me salua, s’excusant de son retard.

« - Bonjour Laurae, entre. Oui j’ai reçu ton message. »

Lorsqu’elle s’avança dans la classe à la recherche d’une place (la seule disponible étant au dernier rang à côté de Rachel), mon regard dévia sur son corps. Je bloquais sur ses mains, elles étaient bandées et semblaient sales ou du moins abimées. Je n’ai rien dit, pour ne pas attirer l’attention sur elle. J'écoutais ensuite les élèves intervenant après l'arrivée de la blairette. Lorsque Lydie finit de parler, j'acquiesça et répondit positivement à sa question. Ensuite, Amnesius se décida à parler.

« -S’il vous plait, puis-je me permettre de revenir sur le statut de l’Amortentia ? Sans revenir sur ses effets, je voudrais simplement dire que tout poison est un produit qui provoque des dommages ou un déficit au sujet qui est en contact avec celui-ci. L’amortentia est un puissant philtre d’amour qui simule les effets de l’amour. Ne peut-on pas dire qu’il y a déficit dans le cas où une personne pour laquelle on ressent les effets de l’amour est absente ? D’ailleurs, l’amour provoque des dommages sur le libre arbitre. En outre, je pense que tout le monde ici sera d’accord pour dire que c’est l’une des potions les plus dangereuses qui existe, c’est la raison pour laquelle il s’agit, selon moi, d’un poison. »

Je le laissais parler, finir son long monologue avant de couper court à la conversation.

« - Bon, d’abord, les personnes qui pensent que l’Amortentia n’est pas un poison lèvent la main, s’il vous plait. » Je comptais rapidement les mains levées avant de reprendre. « Pour reprendre sur l’Amortentia, je suis d’accord avec vous pour dire que c’est une potion dangereuse mais de là à dire que c’est un poison dangereux et le plus connu, c’est un peu poussé. Ce philtre provoque une attirance excessive, voire quasi obsessionnelle envers quelqu’un, mais ne fait absolument pas souffrir la personne qui l’ingère. On ne peut pas comparer l’Amortentia à.. au philtre de mort vivante qui est beaucoup plus dangereux. »

Ne voulant pas m’attarder là-dessus, je laissais les derniers élèves intervenir. Nel parla de la potion d’Apocyn. Lui expliquant que ce poison pouvait être mortel si un antidote n’était pas ingéré. June parla de l’antidote aux poisons communs, Amy et Elena citèrent à leurs tours des poisons. J’acquiesçais légèrement avant de prendre mon long monologue.

« -Donc, pour la plupart, les définitions d’un poison et d’un antidote que vous m’avez donné sont correctes. Un poison est une substance qui affecte les fonctions vitales et qui peut provoquer la mort rapidement ou… au contraire lentement. Un antidote ou contrepoison est une substance qui s’oppose aux effets d’un poison ou d’un médicament. Ce dont vous n’avez pas parlé, c’est qu’il y a des poisons simples et des poisons complexes. Les poisons dit « simples », sont faciles à réaliser, leurs effets sont faibles, ne durent pas trop longtemps et ne sont pas mortels. Les poisons dit « complexes » sont composé de plusieurs ingrédients. Une notion est à retenir, l’iatrogénie, c’est le fait que plusieurs effets se confondent et entrainent des effets indésirables. Effectivement, lorsque les poisons sont mélangés, les effets peuvent rester les même, des nouveaux peuvent apparaitre. Les antidotes simples doit être composé d’au moins un ingrédient qui annule le principal effet du poison. Ils peuvent être liquides ou solides. »

Je laissais le temps aux étudiants de prendre des notes avant de reprendre.

« Les antidotes et les poisons existent chez les sorciers mais également chez les moldus. Chez les non-sorciers, des substances comme la digitaline ou la belladone sont des poisons lorsqu’elles sont administrées à forte dose, cependant beaucoup d’antidotes sont réalisés à base de digitaline, cyanure, arsenic ou d’autres substances dangereuses. »

Je regardais rapidement l’heure avant de reprendre.

« -Du côté sorcier, il est possible de mélanger plusieurs poisons. En ce qui concerne, les antidotes, il y a une loi qui régit la fabrication d’un antidote. La troisième loi de Golpalott qui stipule que l’antidote d’un poison composé, doit être égal à plus que la somme des antidotes de chacun de ses composants. Je sais bien que dit comme ça, cela à l’air compliqué, mais en fait, c’est tout c..simple. Lorsqu’on doit fabriquer un antidote pour un poison composé, il faut créer les antidotes de chaque poison présent dans la composition, mais en plus grande quantité. Prenons l’exemple d’un poison composé de 2 poisons, il y aura donc deux antidotes dosés x2 et il faut y ajouter un bézoard. »

Je laissais un blanc encore une fois, laissant le temps aux élèves d’écrire.

«- Il y a également un sortilège à savoir lorsque l’on réalise un antidote, c’est le révélasort de Scarpin. Sa formule est S.P.E.C.I.A.L.I.S R.E.V.E.L.I.O » Je m’arrêtais de parler pour faire apparaitre le sort sur le tableau. « Lorsque vous lancer le sort sur le chaudron, la composition de la potion apparaîtra, non pas sous les yeux mais intuitivement, il faut donc que vous interprétiez vos ressentis. Ça facilite la concoction d’un antidote lorsque l’on ne connait pas le poison que l’on peut avoir sous les yeux. Bon, maintenant, comme la dernière fois, il y a un exercice pratique, qui sera cette fois-ci individuel. Cependant, si votre voisin de table souhaite faire la même potion que vous, vous pouvez la faire ensemble, mais il est préférable de la faire seule, pour que je puisse évaluer votre niveau.»

Je pris les feuilles sur le bureau derrière moi avant de les faire passer au premier rang. « Faites passer à vos camarades derrière vous. » Sur la feuille est écrit les différentes potions que les étudiants vont devoir réaliser. « Pour les élèves entre 11 et 13 ans, vous allez réaliser l’antidote aux poisons courants, pour les élèves entre 13 et 16 ans, vous pouvez réaliser l’antidote aux poisons courants ou la potion de mémoire, cependant je pense qu’il est préférable pour vous, de vous exercer à réaliser une potion de votre niveau. Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau. »

Sur la feuille distribuée:
 

« Tous ce dont vous avez besoin est dans l’armoire » Je désignais l’armoire à la gauche de mon bureau « Si vous avez des questions n’hésitez pas. »

HRP:
 

EDIT 27/01/16 à 13h00:
Vous allez devoir utiliser les dés, vous avez un tutoriel ici : https://www.harrypotter2005.net/t41797-tutoriel-comment-lancer-les-des
Autorisation du lancer de dés par Kyara Blanchet. Le but du lancer étant de voir la réussite de la potion
il faudra vous servir du dés 4 faces avec trois propositions réussites et 1 proposition échec;
ATTENTION : En cas d'erreur, merci de poster dans le bureau des modérateurs : https://www.harrypotter2005.net/f88-bureau-des-moderateurs


Dernière édition par Malicia Evans le Jeu 28 Jan 2016, 13:34, édité 3 fois
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Lydie Nouël, le  Mer 27 Jan 2016, 08:56

La professeure commença son cours et Lydie griffonait quelques informations, lorsques celles-ci lui paraissaient importantes. L'Armortentia n'était donc pas nécéssairement un poison, la définition d'un poison et d'un antidote dans leur forme la plus complète, une loi Golpot assez compliquée, la rouquine décida d'ailleurs de ne pas s'attarder dessus.  Cyanure et Arsenic elle connaissait, elle nota cependant la digitaline, juste par curiosté, elle retomberait peut-être sur ce mot durant une recherche à la bibliothèque, qui sait.


«- Il y a également un sortilège à savoir lorsque l’on réalise un antidote, c’est le révélasort de Scarpin. Sa formule est S.P.E.C.I.A.L.I.S R.E.V.E.L.I.O »


La Gryffondor inscrivit sur son parchemin, à la suite d'une flèche marquant l'importance de cette notation, sachant qu'ils allaient sûrement en avoir besoin pour la suite du cours, le nom et la formule du sortilège. Elle essaya d'enregistrer les indications quant-à l'utilisation de ce sort.

« Lorsque vous lancer le sort sur le chaudron, la composition de la potion apparaîtra, non pas sous les yeux mais intuitivement, il faut donc que vous interprétiez vos ressentis. Ça facilite la concoction d’un antidote lorsque l’on ne connait pas le poison que l’on peut avoir sous les yeux. Bon, maintenant, comme la dernière fois, il y a un exercice pratique, qui sera cette fois-ci individuel.»

La deuxième année ne pût s'empêcher de se mordiller la lèvre inférieure, elle ne pensait pas avoir un quelconque "feeling" avec les potions. Elle se retint de sourire en s'imaginant ressentir la forte présence de poil d'elfe dans son jus de citrouille après avoir lancé l'incantation. Celle-ci avait sûrement dû rendre paranoïaque plusieurs sorciers à travers l'histoire.

L'enseignante fit passer des feuilles que les élèves du premier rang transmettèrent aux deux Lions. Lydie en garda deux et se retourna pour donner le restant aux élèves derrière elle, qu'elle reconnut comme étant respectivement Serdaigle et Poufsouffle.
Après en avoir donné une à son camarade, la rouquine baissa les yeux sur sa propre feuille, tout en écoutant les consignes de sa professeure.

« Pour les élèves entre 11 et 13 ans, vous allez réaliser l’antidote aux poisons courants, pour les élèves entre 13 et 16 ans, vous pouvez réaliser l’antidote aux poisons courants ou la potion de mémoire, cependant je pense qu’il est préférable pour vous, de vous exercer à réaliser une potion de votre niveau. Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau. »

La fillette fronça les sourcils et regarda son camarade blond platine qui était de la même année qu'elle, à son plus grand désarroi. Ils devraient donc réaliser un simple antidote aux poisons courants. C'en était presque insultant. Elle avait quasiment envie d'aller à l'encontre des instructions de son enseignante et de se lancer sur le champ dans le réalisation d'un philtre d'amour. Baleyant rapidement la salle de classe du regard, elle constata que bon nombre d'élèves étaient assis aux côtés d'élèves plus âgés. Elle avait donc choisit la seul place à côté d'un sorcier aussi nain qu'elle. Elle prit une légère inspiration pour calmer son trouble d'injustice. Relativisant, elle se souvint que, de toute façon, elle n'était pas spécialement douée en potion. En réaliser une complexe aurait, sans doute, relevé du suicide. La fillette aurait simplement aimé s'amuser un peu plus que de mélanger trois ingrédients à de l'eau pour faire une potion qui soigne les hématomes.

- Bon... On fait la première du coup... dit-elle à son voisin.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Lïnwe Felagünd, le  Mer 27 Jan 2016, 12:06

Mon dieu. Il avait dit une chose pertinente et correcte en ce qui concernait les potions.
- Certains antidotes peuvent avoir des effets secondaires mais ceux-ci sont particulièrement discrets et sont très rares à apparaître. Pour que des symptômes apparaissent, il faudrait que vous preniez beaucoup plus ou que vous ratiez la potion, lui répondit le professeur suite à son intervention. C'était finalement un des cours les plus intéressants qu'il soit. Eviter de mourir lentement et d'une mort atroce était... utile. De son côté il prenait des notes lorsque la sorcière intervenait de part et d'autre. Plusieurs élèves prirent la parole ensuite, jusqu'à ce que Mademoiselle Evans parle de l'Armortentia.

En attendant d'avoir de plus amples informations, le gamin feuilletait son livre. Si il pouvait devancer quelques élèves, c'était pas plus mal. En soit, le philtre d'amour n'était pas considéré comme étant un poison bien que, l'amour lui-même soit un poison pour l'être humain. Il était en train de s'imaginer le directeur amoureusement fou du concierge de l'école suite à un jus de citrouille aromatisé au philtre d'amour. Esquissant un léger sourire sur son visage fin, il tressaillit légèrement lorsque la prof leur parla d'un combo plutôt chelou.

- Une notion est à retenir, l’iatrogénie, c’est le fait que plusieurs effets se confondent et entraînent des effets indésirables. Effectivement, lorsque les poisons sont mélangés, les effets peuvent rester les même, des nouveaux peuvent apparaitre. Les antidotes simples doit être composé d’au moins un ingrédient qui annule le principal effet du poison. Ils peuvent être liquides ou solides.
Radar. Il trempa sa plume de paon dans l'encrier et inscrivit des notes supplémentaires. La première fois qu'il écrivait autant en cours de potions. Incroyable !
[...] Du côté sorcier, il est possible de mélanger plusieurs poisons. En ce qui concerne, les antidotes, il y a une loi qui régit la fabrication d’un antidote. [...] Pour les élèves entre 11 et 13 ans, vous allez réaliser l’antidote aux poisons courants, pour les élèves entre 13 et 16 ans, vous pouvez réaliser l’antidote aux poisons courants ou la potion de mémoire, cependant je pense qu’il est préférable pour vous, de vous exercer à réaliser une potion de votre niveau. Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau. Des feuilles arrivèrent enfin dans les mains de sa voisine qui en garda deux et fit passer le tas derrière les deux lionceaux. C'était bien qu'il soit à côté d'elle, gentille, respectueuse sauf envers les chemises et les livres, intelligente — il l'espérait du moins... Suite aux instructions données par l'enseignante, Lïnwe fit une moue maussade. Le philtre d'amour avait l'air bien plus passionnant que l'antidote aux poisons courants. Le truc pénible , c'est qu'il fallait passer par là et que sa comparse avait le même âge que lui, donc aucune possibilité de changer de potions. Super. Elle avait eu la bonne idée de s'installer ici, mais au moins, c'était une lionne et en plus elle était rousse. C'est quoi cette justification toute pourrie ?

- Bon... On fait la première du coup... dit-elle en regardant l'irlandais. Bravo. Perspicace la fillette.

- Euh... bah ouais. Il lut attentivement la recette. Il n'y avait pas Elena pour l'aider cette fois-ci. Je te suggère de remplir le chaudron d'eau et d'allumer le feu pendant que je broie le bézoard ? fit-il en se levant pour aller prendre la petite pierre sombre dans la dite armoire. Aussitôt assis, il se mit au travail.
Kathleen Gold
Kathleen Gold
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Kathleen Gold, le  Mer 27 Jan 2016, 18:11

Kathleen écouta les autres élèves prendre sa suite et répondre aux question de la professeur sans un mot ni même un mouvement, gardant un visage parfaitement stoïque. Elle bougea peu, respira à peine. Se contentant d'enregistrer les informations. Suivit un débat sur l'Amortentia. Kate sourit en coin. Une potion qu'elle aimait beaucoup. Non pas que l'idée de rendre quelqu'un fou d'amour pour elle l'intéresse, mais pour l'influence qu'elle donnait à son utilisateur. Elle imaginait sans mal les avantages qu'une telle potion recelait. Ainsi que les inconvénients. Cependant, la discussion autour de l'Amortentia finit par l'ennuyer. L'Amortentia était certes une potion très puissante, mais elle ne tuait personne. Dans la propre définition de Kathleen, l'humanité elle-même était un poison. Alors si une potion pouvait limiter la volonté de cette masse grouillante que représentait sa propre espèce, elle la considérait comme une bénédiction. Elle savait cependant qu'elle pourrait ne pas être de cet avis si jamais elle était elle même soumise à l'influence de cette substance. Elle ne semblait pas la seule à être agacée, puisque Mrs Evans finit par reprendre la parole.

« - Bon, d’abord, les personnes qui pensent que l’Amortentia n’est pas un poison lèvent la main, s’il vous plait. »

Kate leva la main sans hésiter, sans se préoccuper de ce que répondait les autres.

« Pour reprendre sur l’Amortentia, je suis d’accord avec vous pour dire que c’est une potion dangereuse mais de là à dire que c’est un poison, c’est un peu poussé. Ce philtre provoque une attirance excessive, voire quasi obsessionnelle envers quelqu’un, mais ne fait absolument pas souffrir la personne qui l’ingère. On ne peut pas comparer l’Amortentia à.. au philtre de mort vivante qui est beaucoup plus dangereux. »

Kate sourit intérieurement en entendant parler d’obsession. Elle savait que l'Amortentia pouvait aliéner et rendre l'obsession très gênante, mais personnellement, rendre quelqu'un dans cet état une fois pourrait se révéler fort amusant. Elle ne put continuer plus loin ses réflexions car le professeur commençait à parler et elle commença à prendre des notes avec application, triant les informations utiles des connaissances déjà acquises, fronçant les sourcils en se focalisant entièrement sur cette tâche.

« -Donc, pour la plupart, les définitions d’un poison et d’un antidote que vous m’avez donné sont correctes. Un poison est une substance qui affecte les fonctions vitales et qui peut provoquer la mort rapidement ou… au contraire lentement. Un antidote ou contrepoison est une substance qui s’oppose aux effets d’un poison ou d’un médicament. Ce dont vous n’avez pas parlé, c’est qu’il y a des poisons simples et des poisons complexes. Les poisons dit « simples », sont faciles à réaliser, leurs effets sont faibles, ne durent pas trop longtemps et ne sont pas mortels. Les poisons dit « complexes » sont composé de plusieurs ingrédients. Une notion est à retenir, l’iatrogénie, c’est le fait que plusieurs effets se confondent et entrainent des effets indésirables. Effectivement, lorsque les poisons sont mélangés, les effets peuvent rester les même, des nouveaux peuvent apparaitre. Les antidotes simples doit être composé d’au moins un ingrédient qui annule le principal effet du poison. Ils peuvent être liquides ou solides. Les antidotes et les poisons existent chez les sorciers mais également chez les moldus. Chez les non-sorciers, des substances comme la digitaline ou la belladone sont des poisons lorsqu’elles sont administrées à forte dose, cependant beaucoup d’antidotes sont réalisés à base de digitaline, cyanure, arsenic ou d’autres substances dangereuses. »

Kate remarqua les pauses régulières de sa professeure, et en fut à la fois reconnaissante et agacée. Reconnaissante car elle pouvait prendre le temps de soigner ses notes, agacée car cela ralentissait le cours selon elle. Elle sentait son impatience grandir au fur et à mesure en fixant le chaudron. Elle avait envie de commencer.

« -Du côté sorcier, il est possible de mélanger plusieurs poisons. En ce qui concerne, les antidotes, il y a une loi qui régit la fabrication d’un antidote. La troisième loi de Golpalott qui stipule que l’antidote d’un poison composé, doit être égal à plus que la somme des antidotes de chacun de ses composants. Je sais bien que dit comme ça, cela à l’air compliqué, mais en fait, c’est tout c..simple. Lorsqu’on doit fabriquer un antidote pour un poison composé, il faut créer les antidotes de chaque poison présent dans la composition, mais en plus grande quantité. Prenons l’exemple d’un poison composé de 2 poisons, il y aura donc deux antidotes dosés x2 et il faut y ajouter un bézoard. Il y a également un sortilège à savoir lorsque l’on réalise un antidote, c’est le révélasort de Scarpin. Sa formule est S.P.E.C.I.A.L.I.S R.E.V.E.L.I.O »

Kate releva la tête et nota précautionneusement le sort, ne voulant pas risquer une catastrophe lorsque le moment serait venu de l'utiliser.

« Lorsque vous lancer le sort sur le chaudron, la composition de la potion apparaîtra, non pas sous les yeux mais intuitivement, il faut donc que vous interprétiez vos ressentis. Ça facilite la concoction d’un antidote lorsque l’on ne connait pas le poison que l’on peut avoir sous les yeux. Bon, maintenant, comme la dernière fois, il y a un exercice pratique, qui sera cette fois-ci individuel.»

Kate sourit. Les choses sérieuses commençaient ! Elle écouta attentivement le reste des instructions, en notant la nature individuelle du devoir. Elle jeta un œil à sa voisine. Elle n'aurait donc pas l'occasion de faire plus ample connaissance aujourd'hui. Pas que la conversation aurait été très profonde, vu que la réussite de leur potion dépendait de leur concentration, mais elle aurait apprécier lui parler.

« Pour les élèves entre 11 et 13 ans, vous allez réaliser l’antidote aux poisons courants, pour les élèves entre 13 et 16 ans, vous pouvez réaliser l’antidote aux poisons courants ou la potion de mémoire, cependant je pense qu’il est préférable pour vous, de vous exercer à réaliser une potion de votre niveau. Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau. »

L
a jeune fille sourit en entendant qu'elle avait l'opportunité de créer un antidote à un philtre d'amour et le sujet l'intéressait... Le choix fut vite fait. Elle dévora la feuille d'une traite. Puis on l'informa qu'elle pouvait faire la potion avec sa voisine si elles souhaitaient concocter la même. Elle regarda Theophania et l'interrogea du regard.

« Tous ce dont vous avez besoin est dans l’armoire. Si vous avez des questions n’hésitez pas. »



Dernière édition par Kathleen Gold le Lun 01 Fév 2016, 17:43, édité 3 fois
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Invité, le  Mer 27 Jan 2016, 23:31

Asclépius écouta les réponses de ses camarades avec beaucoup de détachements. S'il devait être honnête, il admettrait probablement qu'il aimait créer des conflits. Mais surtout, il était quelqu'un de franc qui ne perdait pas une occasion pour ridiculiser le sens commun. C'était son passe-temps rhétorique de sang-pur.
Son voisin, sans grande surprise, prit la parole:

« -S’il vous plait, puis-je me permettre de revenir sur le statut de l’Amortentia ? Sans revenir sur ses effets, je voudrais simplement dire que tout poison est un produit qui provoque des dommages ou un déficit au sujet qui est en contact avec celui-ci. L’amortentia est un puissant philtre d’amour qui simule les effets de l’amour. Ne peut-on pas dire qu’il y a déficit dans le cas où une personne pour laquelle on ressent les effets de l’amour est absente ? D’ailleurs, l’amour provoque des dommages sur le libre arbitre. En outre, je pense que tout le monde ici sera d’accord pour dire que c’est l’une des potions les plus dangereuses qui existe, c’est la raison pour laquelle il s’agit, selon moi, d’un poison. »

Il considéra son interlocuteur du regard mais sans rien ajouter de plus. Tiens, quelqu'un semblait être capable de réfléchir ici. Il tourna de nouveau son attention vers son professeur lorsqu'elle prit la parole:

« - Bon, d’abord, les personnes qui pensent que l’Amortentia n’est pas un poison lèvent la main, s’il vous plait. » Il ne leva pas la main, bien entendu. Par contre, il compta mentalement le nombre de personnes qui n'avaient aucune sensibilité envers les potions. Et Miss Evans devait probablement en faire partie s'il se basait sur le regard qu'elle lançait aux élèves ayant levé la main. « Pour reprendre sur l’Amortentia, je suis d’accord avec vous pour dire que c’est une potion dangereuse mais de là à dire que c’est un poison, c’est un peu poussé. Ce philtre provoque une attirance excessive, voire quasi obsessionnelle envers quelqu’un, mais ne fait absolument pas souffrir la personne qui l’ingère. On ne peut pas comparer l’Amortentia à.. au philtre de mort vivante qui est beaucoup plus dangereux. »

Moui, bien sûr. Et l'Impérium n'est pas un Impardonnable, pensa-t-il. Il leva les yeux au ciel en songeant que les personnes ayant levés la main devait probablement déjà avoir fait usage de cette potion et ne pas tenir compte des conséquences. N'avaient-ils donc aucune moralité ? C'était à décourager d'espérer en l'humanité.
Il soupira mais chaque professeur fait sa loi dans sa salle de classe. Il n'allait pas argumenter avec aussi peu de soutient. Surtout s'il n'était pas soutenu par une l'autorité suprême de ce huis-clos. Il trempa sa plume dans son encre et commença à prendre des notes suivant les paroles de son professeur:

« -Donc, pour la plupart, les définitions d’un poison et d’un antidote que vous m’avez donné sont correctes. Un poison est une substance qui affecte les fonctions vitales et qui peut provoquer la mort rapidement ou… au contraire lentement. Un antidote ou contrepoison est une substance qui s’oppose aux effets d’un poison ou d’un médicament. Ce dont vous n’avez pas parlé, c’est qu’il y a des poisons simples et des poisons complexes. Les poisons dit « simples », sont faciles à réaliser, leurs effets sont faibles, ne durent pas trop longtemps et ne sont pas mortels. Les poisons dit « complexes » sont composé de plusieurs ingrédients. Une notion est à retenir, l’iatrogénie, c’est le fait que plusieurs effets se confondent et entrainent des effets indésirables. Effectivement, lorsque les poisons sont mélangés, les effets peuvent rester les même, des nouveaux peuvent apparaitre. Les antidotes simples doit être composé d’au moins un ingrédient qui annule le principal effet du poison. Ils peuvent être liquides ou solides. »

Il nota attentivement le terme "iatrogénie" en se promettant de faire une recherche étymologique en sortant du cours.

« Les antidotes et les poisons existent chez les sorciers mais également chez les moldus. Chez les non-sorciers, des substances comme la digitaline ou la belladone sont des poisons lorsqu’elles sont administrées à forte dose, cependant beaucoup d’antidotes sont réalisés à base de digitaline, cyanure, arsenic ou d’autres substances dangereuses. »

Il fit tourner son poignet qui craqua légèrement avant de se remettre à écrire.

« - Du côté sorcier, il est possible de mélanger plusieurs poisons. En ce qui concerne, les antidotes, il y a une loi qui régit la fabrication d’un antidote. La troisième loi de Golpalott qui stipule que l’antidote d’un poison composé, doit être égal à plus que la somme des antidotes de chacun de ses composants. Je sais bien que dit comme ça, cela à l’air compliqué, mais en fait, c’est tout c..simple. Lorsqu’on doit fabriquer un antidote pour un poison composé, il faut créer les antidotes de chaque poison présent dans la composition, mais en plus grande quantité. Prenons l’exemple d’un poison composé de 2 poisons, il y aura donc deux antidotes dosés x2 et il faut y ajouter un bézoard. »

Ah oui, la troisième loi de Golpalott. Il avait eu l'occasion de la rencontrer au cours de ses recherches personnelles. Il songea un instant avant de se remettre à écrire.

« - Il y a également un sortilège à savoir lorsque l’on réalise un antidote, c’est le révélasort de Scarpin. Sa formule est S.P.E.C.I.A.L.I.S R.E.V.E.L.I.O. Lorsque vous lancer le sort sur le chaudron, la composition de la potion apparaîtra, non pas sous les yeux mais intuitivement, il faut donc que vous interprétiez vos ressentis. Ça facilite la concoction d’un antidote lorsque l’on ne connait pas le poison que l’on peut avoir sous les yeux. Bon, maintenant, comme la dernière fois, il y a un exercice pratique, qui sera cette fois-ci individuel.»

Il nota très attentivement le révélasort de Scarpin dans son carnet de notes où il consignait tous les sortilèges dont il pouvait avoir besoin quotidiennement. Il devrait étudier ce sortilège plus attentivement, cela pourrait lui être bien utile... Pendant les dîners de famille.
Il mordit sa lèvre inférieure un moment avant de se concentrer sur Miss Evans pour recevoir les instructions sur l'exercice pratique. Et individuel en plus, que demander de plus ?

« - Pour les élèves entre 11 et 13 ans, vous allez réaliser l’antidote aux poisons courants, pour les élèves entre 13 et 16 ans, vous pouvez réaliser l’antidote aux poisons courants ou la potion de mémoire, cependant je pense qu’il est préférable pour vous, de vous exercer à réaliser une potion de votre niveau. Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau. »

Il jeta un coup d’œil au document distribué en s'attardant plus particulièrement sur la potion n°2. Bon, il n'avait jamais fait de potion de mémoire mais il reconnaissait la recette. Il fit bien attention à relire la recette plusieurs fois afin de correctement l'intérioriser et la mémoriser. Une fois sûr de ce qu'il devait faire, il se leva pour aller chercher les ingrédients qu'il lui manquait: 2 plumes de Jobarbille, l'encéphale de poisson, 3 algues marines sèches et une feuille de sauge.
La potion n'était pas des plus compliqué, il devrait y arriver sans problème.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Evelynn Kayne, le  Sam 30 Jan 2016, 08:46

Ma simple réponse jetais un vide dans la salle. Plus aucun bruit. Quelques élèves m'observaient. Qu'est-ce qui avait encore ? Je n'avais pas participé au petit débat, c'est ça ? Je trouvais ce truc mortellement ennuyeux alors j'avais bien fait de donner une simple réponse. Puis de toutes façons je participais, c'était l'essentiel hein. Dehors une petite brise et quelques rayons de soleil. C'était magnifique. De léger nuages et un ciel gris s'éclaircissait. Le printemps arrivait bientôt. Tout en observant le paysage hivernal du fond de la classe, j'écoutais d'une oreille les commentaires de la professeur. Prendre des notes ne m'était pas d'une très grande utilité. Elle ne faisait presque que paraphraser les élèves et lorsqu'elle disait quelque chose de nouveau, je l'avais écrit dans le livre. Néanmoins, elle était plutôt sympathique comme professeur. M'enfin... je tournais la tête vers elle lorsqu'elle annonçait l'exercice d'aujourd'hui.

-Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau.

Bon et bien là, je me sentais concerné. Du coup, j'attendais les feuilles. J'attrapais les deux dernières que mes camarades de devant me tendaient et en donnait une à ma voisine. Sur ces papiers, trois potions réalisables. Je ne m'occupais pas des deux premières, allant directement à la troisième, celle qui était de mon niveau. Du coup, j'observais un peu toute la liste des ingrédients. Ouais, d'accord, hum, douze de ça... Ok. Je me levais et me dirigeais vers l'armoire où tous les élèves étaient déjà agglutinés oh bah d'accord. J'espérais avoir de beaux ingrédients. Je patientais, histoire que la vague d'élève déguerpisse, et j'avais enfin la place. Je me munissais de tous les ingrédients qu'il me fallait. C'est-à-dire : douze écorces de wiggentree. Je les trouvais dans un panier en haut à gauche de l'étagère. Je pris un de mes bocaux vides et y versa la quantité nécessaire. Très bien. Ensuite de l'huile de ricin; je me penchais vers le bas afin d'en prendre une petite bouteille de cinquante centi litre. Ça suffirait amplement. Et pour finir, quelques extraits de Ravegourde. Vers la droite, au milieu de l'étagère, j'apparais la plante et la mettais dans un autre bocal. Tout était bon.

Je revenais vers ma paillasse et y déposait les différents ingrédients ainsi que ma feuille. J'accrochais le parchemin de façons à ce qu'il puisse être visible en toutes circonstances. Cela fait, j'organisais mes ingrédients. Paillasse dégagé d'affaire, pas de nourriture, cheveux attachés. C'est bon je pouvais commencer. Alors, alors. Premièrement, il fallait remplir le chaudron d'eau. J'attrapais ma baguette et d'un coup, à l'aide d'un sortilège informulé, je faisais couler le liquide. Contenance plutôt bonne, je stoppais le sort. Ensuite, j'allumais le feu et attendais dix bonnes minutes. En attendant, je relisais le protocole pour être sur que j'avais bien compris les différentes étapes. Chose faite il me restait cinq minutes. Alors, je déambulais entre les paillasses pour voir qui avait prit qu'elle potion. Une fois mon tour d'horizon fait, je retournais vers mon chaudron, surveillant le dernière minute. Okay, c'était bon. Je coupais le feu. La prochaine étape consistait à ajouter quatre écorces de wiggentree. Je m'exécutais. La potion prit une couleur verte. C'était joli. J'attrapais une cuillère en bois et faisais tourner le liquide dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ça me fatiguait le bras cette histoire. Comme par magie, le liquide devenait bleu. Ouaaaaah. Maintenant je le chauffais, attendant que la potion devienne rose. On allait créer un arc en ciel ou quoi ?
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Laurae Syverell, le  Sam 30 Jan 2016, 12:10

Arrivée en retard, la jeune femme ne participa pas vraiment à la partie théorique du cours. Tout ça c'était dis et redis, et tout était expliqué clairement dans les livres, mais ce qu'il y avait de plus intéressant que les livres, c'était de voir comment les étudiants voyaient les potions. En l'occurrence,  pour la potion de l'Armotentia, le philtre d'amour. Beaucoup d'élèves le considérait comme un poison, soit disant parce qu'il infecterait le corps et l'esprit de la personne. Dans ce cas, un Impero serait ce même poison? Un liquide empoisonné, serait plus quelque chose comme pouvant détérioré le corps et pourrait porter atteinte à la vie d'une personne. L'Armotentia n'était pas une potion qui se situerais dans la catégories des poisons selon l'Irlandaise, mais dans la catégories de celle qui étaient utilisée en stratégie, en manipulation. C'était un peu du véritasérum. Pour la jeune femme c'était même son contraire. Au lieu d'extirper une vérité, on en glisse une autre dans l'esprit de la victime. 

La main ferme de Laurae se leva donc avec les quelques uns qui pensaient que la potion n'était pas un poison. Ceux qui pensaient le contraire n'utilisaient pas les capacités des potions au maximum et c'était fort dommage. Il y avait tellement de possibilités en potion. C'était pas un cours sur la moralité. Une potion servait à ça et ça, il n'y avait pas a faire de chichi. Après c'était à nous ou non de l'exploiter selon nos valeurs. Mais l'Ordre se devait de penser durement, il y avait des résultats au moins. Certes, ils utilisaient parfois la magie noire, mais c'est pour mieux la comprendre et la contrôler, et à éradiquer les mauvaises herbe pour planter une nouvelle proposition politique : l'équité. 

Miss Evans semblait interloquée par les mains qui ne suivaient pas son courant de pensé. C'était normal pour un maître en potion. Les gens étaient si fermés ma parole. La jeune femme détestait cette mauvaise part de société qui habitaient chacun. Il fallait réfléchir pas s'enfermer dans une pensée sans réfléchir aux conséquences.  Tss. Pauvre monde. Pauvre monde qu'elle tentait de protéger de sa vie. Et eux, bah... voilà. Irresponsables gamins de 17 ans maximum. Evans passa ensuite dans les rangs avec trois parchemin différents. 

Pour les élèves entre 16 et 17 ans, vous pouvez réaliser un antidote à un philtre d’amour mais aussi les deux autres potions, mais je vous conseille de réaliser l’antidote au philtre d’amour, ce qui correspond à votre niveau. 

Pas de soucis Miss. La jeune femme voulait vraiment avoir la note maximale en potion. Elle savait qu'elle en avait les capacités. Et puis, ça pourrait compensé ses notes en divination et astronomie qui étaient pour elle... catastrophique. La spiritualité et tout c'était pas son truc. Dingue pour une sorcière non? Ça devait être l'effet " fille de marin ". Les étoiles ? On se repéraient avec. Le destin? Pff. Conte pour enfant. Il n'y avait pas de destiné. Tu sème, et tu récoltes. Point. Jetant un regard au troisième parchemin elle sourit. Bien alors commençons ! La jeune femme prit le parchemin, et son chaudron (en guise de sac) et marcha jusqu'aux étagères, embrassant la joue d'Elena au passage, suivit d'un "Coucou toi!". Sans perdre de temps, elle s'empara de 12 écorces de wiggentree, d'une fiole d'huile de riccin, une fiole d'extrait de ravegourde, et jeta tout cela dans son chaudron, avant de revenir à sa place. Ces gestes étaient quasi mécanique. Elle savait ou trouver les ingrédients, et c'était automatique. Comme si elle avait vécu dans la salle de classe depuis des années. 

Arrivée à sa place, elle disposa tout les ingrédients autour du chaudron puis agita sa baguette pour en faire apparaître de l'eau au fond de celui-ci. Se remplissant petit à petit, la jeune femme fit apparaître comme un petit éclair jaune de sa baguette qui se proplusa juste sous le chaudron. Elle laissa l'eau frémir dix bonnes minutes, puis commença les préparatifs. Elle y ajouta doucement 4 des écorces, puis mélangea la potion qui passa du vert à bleu. La jeune femme adorait observer les changements de comportement des potions. Leurs solutions étaient tout simplement magnifique à regarder. Même la matière pouvait changer, pâteuse, vaporeuse... en l'espace d'un seul ingrédient, d'un seul mouvement de louche, ou lême d'un changement de température. Laissant la potion chauffer, celle-ci prit une teinte magnifiquement rose.

La jeune femme en profita pour s'attacher les cheveux rapidemet et à poursuivre sa tâche. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle le sentait bien aujourd'hui. Elle espérait réellement que ça allait être une véritable réussite. D'ailleurs, elle demanderait comme à son habitude avec Evans si elle pouvait prendre une fiole de potion à sa sortie. Non sans le savoir, la professeure pouvait aider une grande cause avec un antidote. Revenant à sa potion, la jeune femme mélangea à nouveau la potion comme indiqué. Du rose, le liquide vira au orange... Comme l'aube et le couché de soleil. C'était magnifique. Ni une ni deux, elle secoua sa fiole d'huile avant de le verser lentement. Le liquide de l'huile fit un tracé bleu dans la potion, qui au fur et à mesure prit une teinte vert bleu, s'apparentant totalement à du Turquoise magnifique. Mélangeant à nouveau la mixture, la potion devint violette. la jeune femme adorait cette potion c'était clair net et précis. "Tomber amoureuse d'un antidote de philtre d'amour... c'est le comble !".  
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Galatéa Peverell, le  Lun 01 Fév 2016, 12:41

Rachel ne prenait pas souvent de notes en cours, ou peu. Elle retenait plus facilement en écoutant et en pratiquant et c’est pourquoi d’ordinaire elle ne notait que ce qui lui paraissait important ou difficile à retenir, comme un sort que l’on entendait pour la première fois. Cependant la serpentard savait qu’écrire était un geste machinal qui la calmerait surement, comme de passer lentement le balai après une cuite. Alors elle avait écrite, et au bout du compte quand il fallu passer à l’épreuve pratique elle n’était plus de mauvaise humeur. Dorénavant Rachel était juste morose.

Mali… Miss Evans avait donné le choix à ses élèves, les laissant choisir la potion qu’ils avaient envie de réalisé. Mais avaient-ils vraiment le choix ? Personnellement elle se voyait mal faire un antidote aux poisons courants ou une potion mémoire plutôt qu’un antidote contre un philtre d’amour.

Sa camarade se leva pour aller chercher les ingrédients. Un jour, si elle en avait l’occasion, la serpentard s’excuserait auprès d’elle pour son humeur exécrable. Pour le moment cependant, Rachel préféra mettre son eau à chauffer puis prendre sa plume et dessiner une fleur sur le parchemin que sa professeure lui avait donné.

Quand enfin il eu moins de monde devant l’armoire, Rachel se leva à son tour pour récupérer ce dont elle avait besoin. Il n’y avait pas beaucoup d’ingrédients, trois au total, pourtant la sorcière ne s’y fiait pas. Si on n’apprenait cette potion qu’en dernière année c’était pour de bonne raison. Et si ce n’était pas pour sa complexité c’était pour sa dangerosité de la potion dont elle était l’antidote et qui restait dangereuse même s’il ne s’agissait pas forcément d’un poison à proprement parlé.

Invité
Anonymous
Invité

Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Invité, le  Lun 01 Fév 2016, 12:59

Asclépius retourna à sa place, et disposa soigneusement les ingrédients nécessaires. Il était quelqu'un de méticuleux, voire de maniaque lorsqu'il s'agissait d'un plan de travail. Les potions, c'est du sérieux: il ne s'agit pas de confondre du sang de salamandre avec du jus du grenade ou alors, la potion ne ressemblerait plus à rien !
Avec un sortilège, il remplit son chaudron de la quantité nécessaire d'eau avant de le mettre sur le feu. Il devait attendre que l'eau soit bouillante pour commencer à préparer sa potion de mémoire.

Il songea un instant que cette potion lui serait probablement utile par la suite. C'était important de savoir maîtriser un large éventail de recettes. Surtout pour quelqu'un comme lui qui, une fois son diplôme en poche, souhaitait partir à l'étranger pour étudier les Potions auprès d'un maître spécialisé.

En attendant que l'eau ait finie de bouillir, il hacha méticuleusement les algues marines sèches avant de les jeter dans son chaudron.

1-3. Sa mixture prit une couleur verte, âcre et luisante. Parfait, il était sur la bonne voie, il pouvait passer à la deuxième étape.
4. En hachant les algues marines, il se coupa et mit du sang sur ses ingrédients. Il lui faudrait en aller chercher de nouveau afin de ne pas corrompre sa mixture, quelle plaie... Il était plutôt adroit d'ordinaire.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Maître de jeu, le  Lun 01 Fév 2016, 12:59

Le membre 'Asclépius Underlinden' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 D-4-3-10
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Galatéa Peverell, le  Lun 01 Fév 2016, 13:11

Alors que tout le monde s’était précipité devant l’armoire pour récupérer ce dont ils avaient besoin, Rachel avait plutôt allumé son feu et attendu dans le plus grand des calmes que l’agitation ne retombe.

Revenant à sa place, la sorcière posa ses ingrédients à droite et sa fiche d’instruction à gauche, le chaudron étant au milieu. Puis Rachel ajouta d’emblé les 4 premiers morceaux d’écorces. C’était comme de faire de la cuisine après tout.

D’un coup d’un seule, le contenu de son chaudron devînt vert et ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle eu la bonne idée de lire l’intégralité de sa recette. Heureusement, il n’y avait rien d’urgent à faire après cette première étape. Néanmoins Rachel savait déjà que ce philtre serait amusant à faire, au vu de la manière dont il était censé changer de couleur en permanence.
Contenu sponsorisé

Cours n°2 : Les poisons et les antidotes - Page 3 Empty
Re: Cours n°2 : Les poisons et les antidotes
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 8

 Cours n°2 : Les poisons et les antidotes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.