AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -43%
SanDisk microSDXC Ultra 256 Go + Adaptateur SD – ...
Voir le deal
34.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 2 sur 10
Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Leiv Krigersen
Serdaigle
Serdaigle

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Leiv Krigersen, le  Jeu 28 Jan - 1:46

Le réveil sonna une première fois, elle l'arrêta puis cinq minutes plus tard, rebelote. L'adolescente se décida à sortir de son lit qu'au bout de la troisième sonnerie. Une marge de dix minutes pour grogner, ouvrir les yeux, bailler et s'étirer. Et voilà une nouvelle journée si semblable à la précédente qui commence. Se laver, se coiffer et s'habiller chaudement. Outre son uniforme scolaire, elle avait également veillé à mettre sa longue et grosse écharpe aux couleurs de Serdaigle. Sa peau tolérait difficilement le soleil mais ce n'est pas pour autant qu'elle supportait la neige et la froideur hivernale. Bien au contraire ! Remontée jusqu'à son nez, l'écharpe cachait totalement sa bouche à ses interlocuteurs, étouffant légèrement ses paroles.

Cependant, bouleversant tout son train-train habituel, un léger détour par la volière s'imposait. Son imbécile de chouette avait décidé de ne pas lui amener son courrier. Elle, habituellement si professionnelle, venait de faillir pour la première fois. Evelyne hésitait à contacter cette boutique sois-disant professionnelle pour porter plainte et l'échanger. Elle avait pourtant bien insister : je ne veux aucun problème ! Une chouette efficace, rapide et avec un bon caractère. Tu parles..

Lors de son retour de l'antre à plume, un incident malheureux se produisit. La préfète encore énervée suite à ce détour imposé, s'était déconnecté de son environnement. Elle ne vit donc pas le groupe de première année, ni leur baguette brandit et encore moins qu'elle se trouvait sur leur terrain de jeu. C'était à qui réussirait à faire tomber de la neige sur l'un des passants. Idiot, ridicule et dangereux. Et, comme une si charmante journée ne peut que bien se poursuivre, il fallut qu'elle soit choisie comme cible..

~~~

Huit heures moins le quart. Quinze minutes pour rejoindre sa salle de classe. Faisable. Sa petite sanction avait pris plus de temps que prévu mais ce n'était désormais plus son problème. Qu'ils aillent pleurer auprès du directeur de Serdaigle. La brunette avait bien entendu pris le temps de sécher et réchauffer ses vêtements mais cela n'avait pas empêché la neige de s'agripper férocement à ses cheveux tandis que les plus vicieux avaient trouvé le chemin jusqu'à sa peau, dégringolant le long de son dos ou de sa poitrine et lui arrachant des frissons. Si elle attrapait mal par leur faute, ils la reverraient bien plus vite qu'ils le désiraient.

En arrivant devant la salle de cours, elle fut étonnée par l'attroupement d'élève. Pourquoi restaient-ils planté là ? Le cours n'allait pas tarder à commencer, il serait surprenant que le professeur ne soit pas déjà sur place à moins qu'à son image il manque chroniquement de ponctualité. Elle s'étonna d'ailleurs d'être dans les temps, comme quoi, tout est possible. Etant donné que la plupart des élèves étaient soit plongé dans un silence inquiétant soit dans une discussion endiablée, elle opta pour l'action. À coup d'épaule, elle se fit un chemin jusqu'à la porte où elle toqua avant d'en actionner la poignée. Fermée. Bon, il faut croire que le professeur était en retard. Prenant son mal en patience, elle se laissa glisser le long du mur puis sorti son thermos et une de ses chocolatines - qu'elle avait placé dans son sac avant sa petite excursion à la volière. Elle du se résoudre à baisser son écharpe pour déguster son petit-déjeuner. Foutu froid ! Ses mains tremblaient tandis qu'elle découpait des petits morceaux qu'elle jetait par la suite dans sa bouche. Plus qu'à espérer qu'elle ne se change pas en glaçon avant son arrivée. Mais d'ailleurs, c'était qui le prof ? Cela faisait quelques jours déjà que les rumeurs allaient bon train mais la jeune fille n'y avait accordé que peu d'intérêt. Il y a une chose dont elle était certaine, il avait appartenu à la maison Serdaigle. Point.

Evelyne faillit avaler de travers lorsque l'ancien Serdaigle se fit entendre. L'horloge avait sonné pour huit heures et quelques instants plus tard la porte s'était ouverte révélant.. rien ! Impossible de voir la tête de l'homme, trop de personnes se dressaient entre elle et lui. Mais elle n'avait pas besoin de le voir pour se sentir glacé. Un ton strict et sans réplique. Malgré tout, elle pris son temps pour ranger les restes de son repas et se redresser. Si tôt le matin, fallait pas trop lui en demander.

En passant devant le professeur, elle fut presque tentée de lui faire un salut militaire mais son cerveau reprit du service et lui indiqua, avec raison, de faire profil bas. Tout en s'avança dans la pièce, elle déroula son écharpe qu'elle secoua pour en faire tomber les miettes. Le bout de tissu fut dans la foulée remis en place. C'était quoi cette blague ? On les laissait se cailler dans les couloirs pour les faire entrer dans un tombeau de glace. À moins que le cours porte sur le combat en milieu polaire sinon quel intérêt à cela ? Tout en grommelant de façon indistincte, elle s'assit à côté d'une jeune lionne (Lydie Nouël). Sans faire plus attention à sa camarade, elle repensa aux paroles de l'enseignant. Il avait précisé de se rendre à sa place en silence et non pas de rester silencieux une fois installé.. donc une fois assis on pouvait redevenir un minimum humain en se disant "bonjour" ? C'est pas la politesse qui l'étouffait celui-là. Après  comme il lui paraissait très jeune, il cherchait peut-être simplement à se faire respecter et à affirmer son autorité. Mais, il était justement de leur âge, à eux élèves, de titiller ces limites voir les contourner ou franchir. Ce léger interdit la séduisait grandement..

- Salut ! Dit-elle aussi distinctement que possible à l'adresse de Lydie.

A partir du moment où elle avait ouvert la bouche, elle avait su qu'elle ne devait pas le faire en se cachant. Chuchoter aurait relevé du ridicule. Au vu du silence qui régnait dans la salle, n'importe quel bruit aussi faible soit-il s'entendait distinctement. Ce fut d'ailleurs le cas du baiser qu’échangèrent deux de ses camarades. Répugnant.

Il était maintenant trop tard pour elle. On ne pouvait plus revenir en arrière et dans un sens cela l'excité. Le danger, l'interdit, son cœur et sa respiration qui s’accéléraient en l'attente de réaction. Evelyne espérait simplement que malgré son jeune âge, la Gryffondor ferait preuve d'assez de cran pour lui répondre, cela n'en serait que plus divertissant même si elle devait finir par en faire les frais.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Jeu 28 Jan - 8:39

Le soleil filtrait à travers les rideaux du dortoir et la pâle lueur matinale de ses rayons suffit à réveiller Émilie. Elle était très heureuse d'avoir été envoyé chez les Griffondor. Dans la même maison que son père, mais surtout que son oncle désormais décédé. La répartition avait eut lieu la veille, et un énorme banquet avait été donné pour cette rentrée. Émilie avait été surprise de retrouver un de ses camarades de classe de l'année dernière. Ils n'avaient jamais beaucoup parlé ensemble l'année dernière, mais ils étaient devenus de bon amis depuis. La jeune sorcière se leva discrètement pour ne pas réveiller ses camarades de dortoirs encore endormies. Aujourd'hui, elle allait participer à son premier cours de magie et, comme elle le souhaitait Émilie, elle commencerait par un cours de Défense contre Les Forces du Mal, son professeur se nommait, comme noté sur son emploi du temps, Mr... Ho tiens, Émilie était tellement tête en l'air qu'elle en avait oublié le nom de son professeur. Tant pis, elle verrait le moment venu. La jeune Griffondor enfila son uniforme, se coiffa, et descendit dans la Salle Commune. Certains élèves attendaient déjà. La Salle Commune des Griffondor était une grande pièce spacieuse et chaleureuse. Les murs peints de rouges et les tapis or donnaient à la salle un sont agréable. Des petites fenêtres étaient alignées le long des murs et un feu de cheminée brûlaient au fond de la pièce devant quelques fauteuils. Émilie prit ses affaires et passa dans la porte que gardait un des milliers de tableaux de Poudlard. Ce dernier ronchonna d'une voix aiguë, mais la jeune fille était trop impatiente pour s'attarder le temps d'entendre les discutions de tableaux mécontents. Elle repassa plusieurs fois au même endroit dans les couloirs sans vraiment savoir où allée. Enfin, un groupe de Serpentard passa et elle suivit. Ils la menèrent jusqu'à une grande salle éclairé par des bougies volantes. Quatre tables étaient alignées au milieu et une autre, au fond. C'était la Grande Salle. Émilie ne se souvenait que trop bien qu'elle avait mangé ici la veille. Armelle, sa sœur, lui en avait aussi parlé. C'était comme la salle â manger de Poudlard. Émilie aperçu sa sœur et se dirigea vers elle. Quand elle s'assit, Armelle hoqueta:

"Émilie! Ce n'est pas ta table! Retourne vite avec les Griffondor!"

La pauvre enfant jeta un regard apeuré aux Serdaigle et fila la tête dans les épaules à sa table. Elle déjeuna silencieusement. Pourquoi n'aurait-elle pas le droit de manger avec sa propre sœur? Elle se souvint alors des histoires que cette dernière lui avait racontées, les rivalités, la Coupe des Quatre Maisons, les matchs de Quidditch. Cette année, elle devrait vivre sans sa famille. Après tout, Armelle avait déjà vécu ça avant, alors Émilie en était tout à fait capable. La Griffondor finit son déjeuner et sortit de la salle. Des élèves de sa classe attendaient déjà pour le cours de Défense contre les forces du Mal et Émilie se joignit à eux. Au bout que quelques minutes, la sonnerie retentit et des élèves sortirent en trombe des couloirs. La porte qui menait au premier cours d'Émilie s'ouvrir toute seule. Les élèves rentrèrent un par un et la jeune sorcière passa la dernière. Le professeur était un homme assez jeune et à l'air plutôt sympathique, ce qui rassura la jeune fille. Pourtant, sa voix sèche n'avait rien de sympathique. Il ordonna aux élèves de prendre place dans le silence. La brunette était un peu perdue et s'installa entre deux Griffondor plus âgés qu'elle. Son cœur battait fort, ses yeux exploraient les moindres recoins de la salle et ses lèvres se pinçaient dans un signe d'impatience.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Jeu 28 Jan - 9:30

Lorsque le réveil sonna ce matin-là, Aurea eut envie de l’envoyer valser à travers la pièce. Bien que la journée s’annonçait ensoleillée, l’heure à laquelle se leva la jeune élève était encore synonyme d’obscurité. Poussant un profond soupir, elle se retourna sur le dos et prit quelques instants et réfléchit à la journée qui l’attendait. Une journée de cours. Habituelle. Une autre… Bien que celle-ci soit un peu particulière puisqu’elle l’entamerait avec son cours de Défense contre les forces du mal, donné par un nouveau professeur. Cette matière l’intriguait. Elle n’y excellait pas mais pourtant, c’est un domaine dans lequel chaque sorcier devait pouvoir se débrouiller. Aussi étai-elle impatiente de voir comment aller l’aborder ce nouveau professeur.

Prenant une profonde inspiration, la jeune fille repoussa ses couvertures et se leva. Elle ne traîna pas dans son dortoir, le froid l’assaillant déjà, et fila le plus vite possible dans la salle de bain pour se préparer. Elle en ressortit une vingtaine de minutes plus tard, habillée chaudement mais de manière assez à l’aise sous son uniforme scolaire. Elle attrapa alors ses affaires de cours et rejoignit la Grande Salle afin de prendre son petit déjeuner. Et son intuition lui dit qu’elle aurait besoin de beaucoup d’énergie pour affronter son premier cours de la journée.

Une fois ses biscottes et son jus de citrouille avalés, elle regarda sa montre et vit qu’ll lui restait un quart d’heure pour rejoindre la classe. Elle sortit alors de la Grande Salle et se dirigea vers la salle de cours. Arrivée sur place, elle vit que la plupart des élèves était déjà là et attendait dans le couloir, la porte semblant fermée. Elle en fit donc de même et attendit que le professeur leur permette d’entrer.

L’attente ne fut pas longue et, une fois que la cloche sonna, la porte s’ouvrit et une voix sorti de la pièce

« Merci de rejoindre une place au plus vite et dans le silence. Je ne veux pas entendre un seul mot pendant que vous vous déplacez et je ne veux pas voir de personnes trainer »

Le ton n’avait rien d’amical et le décor était planté. Leur nouveau professeur n’était pas là pour rigoler. Les quelques bavardages cessèrent immédiatement et tous les élèves entrèrent dans un profond silence. *Eh bien, ça promet !*. Les premiers élèves entrés prirent rapidement les places situées au fond, ne souhaitant probablement pas se retrouver en première ligne, face à ce professeur qui semblait plutôt sévère. Dès qu’elle entra, la blondinette fut frappée par le froid qui régnait dans la salle. Leur professeur n’avait sans doute pas jugé utile de chauffer la pièce avant leur arrivée. Réprimant un frisson, elle parcourut vite fait la salle des yeux et, une fois qu’elle trouva une place libre au 2eme rang, elle s’y installa, se préparant à suivre le cours.  

Jade Wilder
Jade Wilder
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Jade Wilder, le  Ven 29 Jan - 4:33

Il y a des jours où rien ne va dans le bon sens. Lorsqu'on regardait par les fenêtres de Poudlard ce jour là, on ne voyait qu'un ciel gris clair, un ciel de neige. Les flocons hivernaux avaient recouvert chaque parcelle de cette nature pourtant si florissante au printemps, ne laissant qu'un paysage glacé, figé dans le temps.

Jade appréciait l'hiver. Ou plutôt, les paysages d'hiver. C'était tellement beau qu'elle pouvait le contempler durant des heures, regarder la neige tomber et la nature se transformer au gré de la saison. Oui mais voilà, elle n'aimait que le paysage hivernal. Le reste, ce n'était absolument pas sa tasse de thé, surtout par un jour aussi sombre. Eh oui, ça n'arrivait vraiment pas souvent, mais l'Italienne en temps normal si joyeuse avait elle aussi paré son visage d'une ambiance hiver. Froid, peu accueillant. De plus ses orbes enflammées auraient pu lancer des éclairs quelle que soit leur cible. Lorsque la blondinette était de mauvaise humeur, cela se voyait à dix kilomètres.

Elle aurait voulu lézarder dans son lit toute la sainte journée. Réviser, lire, s'évader, plutôt que d'affronter le froid extérieur et le manque de chaleur humaine. Au final, la jeune fille n'était même pas certaine du pourquoi de sa mauvaise humeur. Une mauvaise nuit ça c'était certain, cependant ça n'était pas la première fois que la cauchemars l'assaillaient. Un temps pourri, mais elle commençait à s'y habituer puisque l'hiver en ces lieux se faisait incroyablement long. La cause la plus probable restait sans doute le mal du pays. Les mois passaient, mais l'Italie lui manquait. Sa famille aussi, qu'elle ne voyait que très peu depuis l'attaque en Divination. Jade leur avait mentit, caché sa paralysie temporaire en se promettant de tout leur expliquer une fois rétablie. Elle était sur pied depuis quelques semaines et pourtant... elle n'avait pas osé leur parler. Le silence était son meilleur ami depuis de nombreuses années, pourquoi le rejeter ?

Marchant dans les couloirs, les mains dans les poches, Jade errait à la recherche de réponses. Quel que soit le sujet, elle avait besoin de trouver ses réponses pour avancer correctement. Peut-être pour ne pas se perdre elle-même aussi, à méditer. Quoi qu'il en soit, réfléchir sur elle-même prenait du temps, elle avait toujours été... compliquée à cerner. La preuve, puisqu'elle ne comprenait même pas pourquoi elle était de mauvaise humeur. Il n'y avait aucune raison fixe et ça l'obsédait littéralement.

Il allait pourtant falloir qu'elle pense à autre chose, car ce jour là, un nouveau professeur de Défense contre les forces du mal faisait son premier cours. C'était incroyable à quel point les professeurs arrivaient puis repartaient comme dans un moulin, c'était même... déprimant. Jade aimait ses petites habitudes, savoir à qui elle pouvait s'adresser, à qui elle pouvait se confier même. Elle qui avait de réelles difficultés en magie avait aussi besoin de connaitre un minimum les professeurs enseignants. Et voilà une raison de plus de déprimer, en plus du stress. Elle aimait rarement découvrir un nouveau professeur, c'était une source de stress constante pour la blondinette. Plus encore cette fois-ci puisqu'elle n'était pas franchement sûre de son niveau dans cette matière. L'Italienne évitait autant que possible les affrontements, quasi certaine qu'elle ne serait pas douée pour ça. Oui mais voilà, paradoxe, étant donné la quête dans laquelle elle souhaitait se lancer, il allait bien falloir qu'elle apprenne à parer toute éventualité.

Voilà pourquoi ses pas finirent par la mener jusqu'à un groupe d'élèves devant la porte concernée par le cours. D'accord, porte fermée, ça commençait bien. Soit le professeur était en retard, soit il voulait faire rentrer tout le monde en même temps. Dans les deux cas, ça menait au questionnement, de nouveau. Dans le groupe, quelques têtes connues mais une fois encore, beaucoup d'élèves qu'elle ne connaissait pas. Ça aussi c'était déprimant. Lizzie lui manquait. Pis Emily aussi. Il ne restait que quelques têtes connues et c'était incroyablement déprimant.

Enfin, la porte s'ouvrit, mais pas pour le meilleur des accueils.

- Merci de rejoindre une place au plus vite et dans le silence. Je ne veux pas entendre un seul mot pendant que vous vous déplacez et je ne veux pas voir de personnes trainer.

Bonjour, ça le tuerait ? Et ce aussi bien de sa part que de celle de ses élèves. M'enfin, vue son humeur actuelle, Jade était plutôt ravie qu'on lui demande de se taire, elle pourrait continuer à faire la gueule en paix, mais bon. Dire bonjour était tout de même une politesse, politesse qu'elle effectuait quel que soit son état. Même au plus bas, même avec un Radis endormit, elle avait dit bonjour. Toujours. Bon. Bah tant pis hein, elle n'avait aucune envie de se prendre un avertissement pour avoir osé dire bonjour. Le directeur était d'accord avec cette façon de faire ? Ahah, dieu que c'est ironique. Bien évidemment qu'il était d'accord, ce tyran. Nouvelle vague de mauvaise humeur. C'est sans un mot, sans un regard, que la blondinette rejoignit une place libre. Ce n'est qu'une fois assise qu'elle observa le nouveau professeur. Elle le connaissait, elle en était certaine, cependant elle n'avait aucune envie de chercher plus loin. Ce cours s'annonçait définitivement mal.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Galatéa Peverell, le  Ven 29 Jan - 19:19

L’année était déjà bien avancée, pourtant aujourd’hui l’école accueillait un nouveau professeur. C’était pour combler le vide que Miss Boccini avait laissé en partant soudainement alors qu’elle était l’une des plus anciennes dans l’établissement. Surprenant ? À Poudlard plus trop, c’était même devenu le quotidien des élèves. Après tout ce n’était que le quatrième changement en quatre ou cinq mois. Pourtant cette fois même Rachel avait eu un petit pincement au cœur en apprenant la nouvelle, même si elle savait qu’elle passerait très vite à autre chose. En sept années d’étude, elle n’avait jamais prit le temps de s’inscrire en défense. Une erreur qu’elle regrettait aujourd’hui au vu de tout ce qu’il se passait dans le monde en général et qu’elle comptait bien rectifier durant les derniers mois qu’il lui restait.

Lorsqu’elle arriva enfin devant la salle de classe, la serpentard retrouva l’ensemble de ses camarades, attendant plus ou moins patiemment. Beaucoup était chaudement vêtu, si ce n’est tous, sauf elle, comme toujours. Elle était la fille du froid par excellence, d’ailleurs elle espérait que le nouveau professeur n’ai pas abusé sur la cheminé.

Après une ou deux minutes d’attente, la porte s’ouvrit à la volé et Rachel sursauta légèrement en reconnaissant son propriétaire :

- Merci de rejoindre une place au plus vite et dans le silence. Je ne veux pas entendre un seul mot pendant que vous vous déplacez et je ne veux pas voir de personnes traîner.

Leister ?! Super… Rachel l’aimait bien en fait, et de manière générale elle aimait tout le monde, mais ce gars là était un tyran. Et même sa belle gueule ne faisait pas oublier son mauvais caractère. C’est-à-dire que Rachel le voyait régulièrement depuis qu’elle était stagiaire au Chicaneur –Leister étant son rédacteur en chef –et elle ne l’avait jamais vu sourire. Il avait l’air d’être tout le contraire d’elle. Dès lors, la sorcière savait que ce cours serait aussi intéressant que loooongs !

- Bonjour… Professeur, dit-elle avec ce grand sourire qui lui était proche en passant devant lui.

Rachel avait hésité sur la manière de le nommer. Monsieur, Leister, M. McKinley, monsieur ? Finalement c’est « professeur » qui lui avait paru le plus neutre et le plus approprié, d’autant qu’elle le savait, elle n’airait pas le droit à un traitement de faveur. Pas son genre.
Pour un premier cours de défense, il y aurait pu y avoir de meilleures conditions. Au moins, se dit-elle, elle connaissait quelques personnes. Comme Jean, déjà installé. Rachel le croisait de plus en plus souvent depuis leur « originale » rencontre au Chaudron Baveur.
S’installant à ses côtés, Rachel lui glissa un discret :

- Salut ! Ça va ?

Avant de sortir ses affaires et de souffler sur ses mains pour les réchauffer un peu. Son nouveau professeur était, semblait-il, aussi peu frileux qu’elle. Bien ! Ça leur faisait au moins deux points commun, avec l’écriture.
Jean Parker
Jean Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Jean Parker, le  Lun 1 Fév - 20:53

Les élèves arrivaient par groupes dans la.classe qui se remplissait peu à peu. Des fois quelques visages connus passaient mais ce n'était pas souvent le cas. Jean fut surpris de voir rentrer Rachel qui se dirigea vers la ou il etait , elle s'assit à coté de lui et lui glissa
Salut ! Ça va ?

Jean lui souria en lui répondant discrètement

Salut ! Ça va très bien et toi depuis la dernière fois ?

Jean avait beaucoup de mal a se souvenir ce qu'il avait pu lui dire ce soir là ou ce qui avait pu se passer, aussi bien dans la fin de la soirée que la discussion sous la tente... Faut dire que ce n'était pas non plus d'une importance capitale enfin de ce qu'il se souvenait.

Ne sachant pas vraiment comment commencer la discussion avec Rachel et se disant que avec le nouveau professeur qui n'avait pas l'air très commode, il val lait mieux faire sans doute profil bas au début histoire de ne pas se faire remarquer, on verrait bien assez tôt comment les choses évolueraient.

Olivia Scott
Olivia Scott
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Olivia Scott, le  Lun 1 Fév - 23:48

Quand le réveil sonna pour réveiller la blonde endormie, il était à ce moment là près de 8 heures. Un grognement et un réveil lancé à l'autre bout de la pièce plus tard, et la jeune fille fut debout en vitesse. Il lui restait 15 minutes avant le début du cours, c'était pas terrible ca. Son réveil avait décidé de lui faire les 400 coups ce matin...
Surtout que apparemment c'est un nouveau professeur qui prend les rênes de la défense contre les forces du mal... Et comme elle ne savait pas si c'est un prof (ou une prof?) à la cool ou pas, valait mieux ne pas être en retard.
La jeune fille se debarbouilla et se coiffa donc rapidement, avant d'attraper ses affaires et de sortir de sa salle commune en trombe. Ahhh la mauvaise impression. Elle qui essayait toujours de bien faire, pour le coup la c'est raté.

En voyant le troupeau d'élève, la jaune et ébène s'arrêta net. Ils n'étaient pas encore entrés?  Pourquoi restait ils dans le froid ? Le professeur était peu être en retard? Une porte s'ouvrit alors et fit taire toutes ses interrogations. Ok, c'est juste un prof qui aime être à l'heure. Quoique. En entendant don ton autoritaire, la blonde ne put que se renfrogner et perdre d'un coup sa bonne humeur. Okay c'était juste un prof pénible énervant.
Sarah le salua tout de même d'un signe de tête et d'un bonjour à peine murmuré. Elle s'avança ensuite entre les tables et en repéra une ou était déjà installé une Pouffy dont elle connaissait l'identité depuis l'attaque en divination et du fait de son nouveau poste de préfète. Elle s'avança donc, et sans un mot se plaça à côté. La blonde salua sa camarade une nouvelle fois d'un signe de tête et d'un regard qui voulait dire "kes presentations se feront plus tard". L'anglaise se tourna ensuite vers le tableau et attendit que le cours commence.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Mar 2 Fév - 18:08

La porte ouverte, les premiers élèves commencèrent à pénétrer dans le local dans le silence le plus total. C’était une bonne chose, il n’avait pas envie de perdre son temps à se répéter encore et encore. Il fallait imposer dès le début le ton et montrer qui était le patron dans cette salle de cours sous peine de débordements. Il n’avait pas beaucoup de temps devant lui, simplement deux heures de cours et chaque minute comptait. Et plus vite ces garnements s'asseyaient, plus vite il pourrait entamer sa leçon ô combien intéressante. Il en était persuadé... Pendant qu’ils s’installaient, Leister prit place à son bureau, laissant trainer un œil attentif sur ce troupeau de vaches. Au lieu de s’installer sur sa chaise comme monsieur tout le monde, il prit la décision de s’assoir sur le bureau dans le but d’être en hauteur. De cette manière, il s’imposait un peu plus. Toujours dans l’observation, il tomba sur une scène inadmissible. Deux élèves étaient en train de s’embrasser comme si de rien n’était. Intéressant… D’un côté, c’était une infraction aux règles et d’un autre côté, il ne comprenait pas comment la sang et or pouvait embrasser un garçon aussi laid. Le nouveau professeur se leva et à l’aide d’un Waddiwasi informulé, il lança plusieurs craies à la tronche de cette imbécile de première. La plupart d’entre elles touchèrent la cible visée laissant plusieurs « pac » sonores envahir la pièce. Voilà une bonne chose de faite !

« Désolé de vous interrompre dans ce qu’il semble être un moment intime… Sombre idiote. Mais lorsque l’horloge sonne, le cours commence. Sachez-le ! Vos petites amourettes, c’est dehors ! Que je ne vous y reprenne plus. Je vais mettre ça sur le compte de l’imbécilité. Après tout, qui se ressemble, s’assemble… » beugla-t-il pour se faire entendre.

A peine venait-il de terminer son laïus qu’il entendit une demoiselle parler. Venait-il bien d’entendre quelqu’un dire bonjour à sa voisine ? Repérée rapidement, il plongea son regard sur elle sans la lâcher une seule seconde. Voilà qu’il allait devoir perdre de précieuses minutes pour bien se faire comprendre. Après tout, si ces jeunes garnements ne voyaient pas la totalité de la matière, ce n’était pas son problème. Rira bien qui rira le dernier, le jour où ils seront en situation réelle. C’est dans ces moments là qu’ils se diront, qu’il aurait été de bon ton d’être attentif pendant les leçons de Monsieur McKinley.

« Debout » hurla-t-il à son attention tout en la dévisageant un maximum. Il remarqua sur sa tenue d’écolière un petit badge de préfet. C’était donc, de cette manière, que cette insouciante montrait l’exemple aux autres ? Quelle belle image laissait-elle à ses petits camarades en tant que représentante des Serdaigles. Une honte, lui qui était passé par cette maison dans sa prime jeunesse. La douce avait les cheveux noirs qui tombaient sur ses épaules, les yeux bleus, la peau d’une extrême blancheur,… Bref une proie idéale pour les pulsions du nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Mais en attendant, il devait la corriger et laisser ses désirs de côté. Dégainant sa baguette, il lança (sans qu’elle ait le temps de réagir) un Bloclang. A présent, elle ne parlerait plus.

« Miss je ne sais comment. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas lorsque je parle ? » demanda-t-il furieusement tout en pointant sa baguette dangereusement vers le joli minois de la douce. Mais sous l’emprise du sort, aucun son ne sortait de la bouche de cette gourgandine. « Je ne vous entends pas mademoiselle. Parlez plus fort ! Qu’à cela ne tienne… Cinq points en moins pour votre maison. Comment vous appelez vous ? » lança-t-il tout en sachant pertinemment bien qu’il n’aurait pas de réponse. « Vous ne voulez pas me répondre ? Dix points en moins pour Serdaigle ». Laissant un blanc de quelques secondes s’écouler, il laissa son regard s’échapper sur chacun des élèves présents. « Asseyez-vous maintenant ! » fini-t-il par dire tout en jetant un Finite Incantatem sur l'impertinente. « Quand à vous là (Rachel Pasca & Jean Parker), après mes quelques explications, je vous prierai de me rejoindre. Il semble que vous ayez - aussi - quelques soucis avec l’ordre ».

Après ces premières minutes difficiles, il prit sa liste de présence et commença à faire l’appel. Il mit, rapidement, des V à côté du nom et prénom des personnes présentes. Une personne manquait à l’appel, une serpentard. Peut-être allait-elle arriver en retard ? S’il n’avait pas été autant dérangé lors de cette entame de cours, il aurait été clément en l’acceptant (tout en faisant perdre des points à sa maison). Mais il avait perdu un temps précieux. « Puisque vous vous êtes permis de faire comme bon vous semble, votre camarade est tout simplement virée du cours, même si elle était en retard, elle n’aurait pas la possibilité d’intégrer le groupe. C’est bête car vous venez tout simplement de faire perdre de précieux points à la maison Serptentard ». Blasé, il décida de commencer son cours.

« Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas là pour jouer donc passons aux présentations. Je suis votre nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Mon nom de famille pour les plus curieux est McKinley et nous allons, aujourd’hui, parler des sortilèges et créatures. Vos adversaires ne seront pas toujours des sorciers, sachez-le ! Ils peuvent être divers et variés et dans ce lot, les animaux ont une place importante ».

Leister savait très bien combien il était compliqué d’attraper des créatures ou se défendre d’elles. Se plongeant dans ses souvenirs, il se souvint de sa contribution au Zoo Magique de Londres. Il avait, en compagnie de plusieurs camarades, tenté d’attraper l’une ou l’autre bestiole. Il n’avait pas toujours réussi et il connaissait aujourd’hui les raisons de ces échecs. Outre son âge à l’époque, les éléments extérieurs avaient joué un rôle prépondérant dans ses échecs. Il n’avait pas su faire preuve de discernement et dans la précipitation, il n’avait pas utilisé les bons sortilèges et encore moins au bon moment mais cette version, jamais personne ne l’entendra. Ses interlocuteurs allaient devoir se contenter du « C’est la faute à pas de chance ! ».

« Vous avez pu remarquer qu’il faisait froid dans cette pièce. Il y a une raison à ça ! Lorsque vous allez combattre, vous n’allez pas avoir qu’un adverse mais plusieurs, pas toujours visibles. La météo et le type de terrain sont vos plus grands ennemis. Vos sortilèges doivent être adaptés et je veux que vous soyez en condition pour le cours pratique. Pour les petites natures, la porte est grande ouverte, je ne vous retiens pas. Mais si vous sortez, c’est que vous n’êtes pas fait pour apprendre les Forces du Mal et je préfère ne pas vous avoir dans mes pattes ».

Le préambule lancé, il était temps de passer à la théorie. Ils savaient, à présent, pourquoi ils étaient là et avaient une idée aussi petite soit-elle de ce qu’ils allaient devoir faire. Il rangea sa baguette, espérant ne plus devoir la sortir et reprit sa position de départ (assis sur le bureau). Il laissa à nouveau le silence s’installer afin de les regarder une nouvelle fois dans le blanc des yeux. Ca ne servait à rien mais c’était toujours drôle d’instaurer la peur chez les autres. Soudain, il fit un signe aux deux verts et argents de s’approcher de lui. Il leur signala qu’ils allaient devoir rester debout face aux autres élèves, mains sur la tête et interdite de prononcer le moindre mot durant la partie théorique. Pas question d’avoir des bavards pendant qu’il était en train de donner cours.

« Bon. Qui peut me donner des informations sur les sortilèges : Impedimenta, Petrificus Totalus, Stupéfix et Metalo Scensio ? Comment peut-on utiliser ces sortilèges de manière efficace sur une créature ? Est-ce que tout le monde dans cette classe pourrait utiliser ces sortilèges ? ».

______________________________

Bonjour,

Je vous invite à répondre des morceaux de réponses et non la totalité. Le but est que tout le monde puisse participer. Me donner toute la réponse ne vous ferra pas gagner plus de points.

Pour ce qui est des attaques, j’ai le LA de Merry K. Harper et d’Evelyne Snow. Rachel Pasca & Jean Parker, vous ne pouvez pas répondre aux questions. Vous allez devoir vous placer face à la classe, mains sur la tête et votre exercice sera de faire un RP descriptif sur ce que vous voyez dans la classe (vous serez noté sur ce RP).

N’ayant eu aucune nouvelle de Calypso Magala, j’ai décidé (même avec retard) de ne pas l’intégrer au cours. Vous ne serez donc que 19 à participer.

Vous avez jusqu’au 09/02/2016 pour répondre à ces questions. Nous passerons à la pratique après.



Citation :
Points gagnés jusqu'à présent : 31 - 42 - 18 - 39


Dernière édition par Leister McKinley le Mar 2 Fév - 20:02, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Mar 2 Fév - 19:34

C'est pas cool de recevoir des craies de la part d'un Prof à l'air jaloux ou juste sans compréhension par rapport à l'amour. Surtout quand la personne visée est votre petite amie, une colère noire envahie mon esprit. Ce lien fort qui donne une puissance considérables aux sortilèges de magie blanche. Un electrocorpus par exemple, bien dans la tronche du jeune homme. Malgré ça, je ne rechigne pas quand il nous traite d'imbéciles, j'ai un sourire intérieur et je ne déchante pas. Je ne bouge pas d'un pouce et fronce les sourcils, mais le pire ne nous ai pas adressé. Il était du genre furieux le petit nouveau. Sûrement un manque flagrant de confiance en soi qui le pousse à agir de cette manière et faire preuve d'autorité. Lui-même a dû subir des persécutions lors de ces années à Poudlard.

Je n'ai pas peur même si j'ai la tremblote. C'est la première fois que j'assiste à un cours aussi sérieux et quelque peu dangereux. On va devoir se mettre debout face à la salle, les mains sur la tête. Les tables sont disposés de manière ordonnées. La seule chose que je sais, c'est Petrificus Totalus qui permet d'immobiliser la cible, bien plus puissant qu'un immobilis. Je ne dis rien malgré la fureur qui peut se voir à mon poing fermé. Silencieux, j'attends la permission de Monsieur McKinley

''- Petrificus Totalus, permet de pétrifier totalement la cible.''

C'est ce que je vais dire, c'est ce que j'ai dit ? En observant au fond de la salle, un tableau paysagiste, un moulin à vent, un champ de blé, une peinture qui calme mon esprit chevronné.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Mar 2 Fév - 20:45

Une fois tous les élèves installés, le professeur ne tarda pas à reprendre. Fait assez inhabituel, il s’était installé non pas derrière son bureau mais… dessus. Cela lui permettait de s’imposer une fois de plus à tous et montrer ainsi qu’il était bel et bien le maître à bord.

Alors que la blonde sortait ses affaires, elle entendit tout à coup de légers bruits, ressemblant à des impacts. Relevant la tête, ce qu’elle vit alors la laissa ébahie. Des craies volaient à travers la classe en direction de d'une Gryffondor. *Non mais on est où ici !*. Cette scène choqua Aurea. Même si le comportement des élèves n’était pas approprié, cela n’impliquait pas le fait de leur envoyer des objets à la figure.

« Désolé de vous interrompre dans ce qu’il semble être un moment intime… Sombre idiote. Mais lorsque l’horloge sonne, le cours commence. Sachez-le ! Vos petites amourettes, c’est dehors ! Que je ne vous y reprenne plus. Je vais mettre ça sur le compte de l’imbécilité. Après tout, qui se ressemble, s’assemble… »

Le retournement de la jeune Poufsouffle fut violent. De quel droit cet homme se permettait-il ce genre de réflexion. Chacun était libre de faire et d’être avec qui il voulait. Personne n’avait le droit de donner son avis là-dessus, et encore moins un professeur. Où donc était-elle tombée ici ?

Mais la suite des événements laissa à nouveau Aurea sans voix. En effet, le professeur hurla à une élève de se mettre debout et commença à lui poser des questions auxquelles la jeune fille ne put malheureusement pas répondre – ayant certainement subi un sort. Ce qui choqua la blondinette, outre le fait que son professeur hurle et lance des sorts sur ses élèves, c’est la raison de tout ceci. La jeune fille n’avait en effet fait que saluer sa voisine. Un discret bonjour en s’asseyant valait cette sanction ! C’était aberrant.  Et cela ne semblait pas être fini puisque deux élèves étaient appelés à le rejoindre plus tard.

« Puisque vous vous êtes permis de faire comme bon vous semble, votre camarade est tout simplement virée du cours, même si elle était en retard, elle n’aurait pas la possibilité d’intégrer le groupe. C’est bête car vous venez tout simplement de faire perdre de précieux points à la maison Serptentard ». Au moins, les choses étaient claires dès le départ. Aucun retard sinon vous perdez des points. Pas de bavardages sinon vous perdez des points et vous vous faites maltraiter. Pas de gestes intimes sinon vous vous recevez des objets en pleine face. Et bien, il valait mieux se tenir à carreau. Mais la jeune fille se demanda si tout cela était permis. Affaire à creuser…

« Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas là pour jouer donc passons aux présentations. Je suis votre nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Mon nom de famille pour les plus curieux est McKinley et nous allons, aujourd’hui, parler des sortilèges et créatures. Vos adversaires ne seront pas toujours des sorciers, sachez-le ! Ils peuvent être divers et variés et dans ce lot, les animaux ont une place importante ».

Elle reporta son attention sur le cours puisque leur professeur venait de se présenter et de décrire ce qu’ils allaient voir aujourd’hui. Au nom qu’il donna, la jeune fille eut un souvenir de l’homme qui se tenait face à elle. Elle l’avait croisé lors de sa scolarité et les souvenirs qu’elle en avait étaient ceux d’un élève assez impertinent avec les professeurs, mais toutefois intelligent.

« Vous avez pu remarquer qu’il faisait froid dans cette pièce. Il y a une raison à ça ! Lorsque vous allez combattre, vous n’allez pas avoir qu’un adverse mais plusieurs, pas toujours visibles. La météo et le type de terrain sont vos plus grands ennemis. Vos sortilèges doivent être adaptés et je veux que vous soyez en condition pour le cours pratique. Pour les petites natures, la porte est grande ouverte, je ne vous retiens pas. Mais si vous sortez, c’est que vous n’êtes pas fait pour apprendre les Forces du Mal et je préfère ne pas vous avoir dans mes pattes ». continua-t-il.

Oui, ça pour s’en rendre compte, la blondinette s’en était rendue compte, grande frileuse qu’elle était. Aussi, lorsqu’il proposa aux petites natures de quitter les lieux, elle fut assez tentée d’y obéir. Mais elle réprima cette envie et décida de rester jusqu’au bout, peu importe ce qui allait se passer par la suite dans ce cours. Elle espérait juste ne rien faire qui lui vaudrait de se recevoir un sort ou autre chose.

Deux élèves de Serpentard s’approchèrent alors du bureau, semblant avoir été appelé par le professeur, et restèrent debout alors que le professeur McKinley reprenait le déroulement de son cours. *Ben voyons, qu’est-ce qu’ ils ont fait eux ? Ce cours part vraiment en vrille.*

« Bon. Qui peut me donner des informations sur les sortilèges : Impedimenta, Petrificus Totalus, Stupéfix et Metalo Scensio ? Comment peut-on utiliser ces sortilèges de manière efficace sur une créature ? Est-ce que tout le monde dans cette classe pourrait utiliser ces sortilèges ? ».

La partie théorique venait d’être lancée et un premier élève, de Poufsouffle, donna une réponse. C’était celui qui s’était reçu des craies en début de cours. Il parla du Petrificus Totalus. La blonde décida de parler du sort Stupéfix – un des plus connus par l’ensemble des sorciers. Après avoir levé la main pour prendre la parole, la jeune fille dit

« Le sortilège Stupéfix permet de plonger la personne visée dans un état second, proche du coma. »

Elle n’en dit pas plus, laissant ainsi la possibilité aux autres de compléter sa réponse au besoin. Par contre, une fois sa réponse donnée, une boule de peur lui noua l’estomac. Elle ne savait pas pourquoi, mais la peur de ne pas avoir répondu de manière appropriée – et donc d’être punie - l’étreignait. Complètement ridicule mais bel et bien réel.


Dernière édition par Aurea Eston le Jeu 4 Fév - 8:54, édité 1 fois
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Lïnwe Felagünd, le  Mer 3 Fév - 1:35

Arrivé à destination, le Gryffondor fut suivi par le restant de la classe qui rentrait — pour la première fois — dans le silence. Lorsqu'il sortit ses affaires de son sac de cours, une silhouette s'arrêta devant lui. Un élève. Une élève. Harmony Lin. C'était une de ses amies les plus précieuses. Elle ne prit pas la peine de lui parler, ne serait-ce que par crainte envers le professeur ou par acte réfléchi. Il lui adressa un sourire enchanté avant d'hocher imperceptiblement la tête. Elle venait de fixer la chaise à côté de lui à la manière d'une muette qui désire prendre sa place. Une fois que tous les élèves furent assis, le garçon griffonna quelque chose sur le coin de son parchemin et le fit glisser à côté de sa voisine : « Tu vas bien ? Simple langage de signes, on s'débrouille pas mal. »

- Désolé de vous interrompre dans ce qu’il semble être un moment intime… Sombre idiote. Mais lorsque l’horloge sonne, le cours commence. Sachez-le ! Vos petites amourettes, c’est dehors ! Que je ne vous y reprenne plus. Je vais mettre ça sur le compte de l’imbécilité. Après tout, qui se ressemble, s’assemble… beugla le nouveau professeur pour se faire entendre. Il venait de prendre deux élèves pour cibles. Un Poufsouffle et une Gryffondor qui, a priori, se bécotaient. Il aurait certainement pas aimé être à leur place même si un léger sourire résistait dans la commissure de ses lèvres. A fortiori lorsque Monsieur McKinley engueula une autre élève. Serdaigle. Toutes les maisons allaient y passer avec lui, chose certaine. Quelques secondes plus tard et il annonçait clairement que la retardataire, une Serpentard, était virée du cours sans même qu'elle soit arrivée à destination. Bon bah comme ça, je disais vrai. Vraiment toutes les maisons prenaient chers avec lui ! Au moins, tout le monde sur le même piédestal, tout le monde dans la même bouse de dragon. Pas de jaloux. Pas de concurrents. Bon, le sourire avait disparu de tout visage, même celui du Felagünd. Ça devenait assez tendu dès le début.

- Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas là pour jouer donc passons aux présentations. Je suis votre nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Mon nom de famille pour les plus curieux est McKinley et nous allons, aujourd’hui, parler des sortilèges et créatures. Vos adversaires ne seront pas toujours des sorciers, sachez-le ! Ils peuvent être divers et variés et dans ce lot, les animaux ont une place importante [...] Vous avez pu remarquer qu’il faisait froid dans cette pièce. Il y a une raison à ça ! Lorsque vous allez combattre, vous n’allez pas avoir qu’un adverse mais plusieurs, pas toujours visibles. La météo et le type de terrain sont vos plus grands ennemis. Vos sortilèges doivent être adaptés et je veux que vous soyez en condition pour le cours pratique [...] Qui peut me donner des informations sur les sortilèges : Impedimenta, Petrificus Totalus, Stupéfix et Metalo Scensio ? Comment peut-on utiliser ces sortilèges de manière efficace sur une créature ? Est-ce que tout le monde dans cette classe pourrait utiliser ces sortilèges ? continua-t-il. AhAH ! Ça, ça promettait d'être intéressant. Bien qu'à peine âgé de douze balais et demi, il partageait la même opinion que le prof. Il annota vite fait quelques informations sur son parchemin avant de lever la main.

- Excusez-moi ? L'Impedimenta correspond au maléfice d'entrave. C'est à dire qu'il sert à ralentir son adversaire, pratique pour prendre la fuite, désorienter ou prendre le dessus dans un combat. J'ajouterai simplement que chaque créature possède son propre talon d'Achille, son propre point faible. Par exemple le dragon, c'est les yeux.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Mer 3 Fév - 12:05

La journée avait bien commencé pour Merry qui n'avait pas mit de temps à se préparer pour se rendre à son premier cours de la journée. Le ventre bien rempli après être passée par la Grande Salle pour s'empiffrer, la rouquine s'était laissée guider par son esprit pour se rendre à la salle de classe où était prévu le cours de Défense contre les Forces du mal. Là, elle était entrée, retrouvant ses camarades et surtout Nel qui n'avait pas l'air d'humeur à être ici. Alors décidant de lui remonter le moral, la jeune fille l'avait relevé avant de simplement l'embrasser en guide de bonjour... ce qui n'eut pas l'air de faire plaisir à son tout nouveau super professeur. En effet, ce dernier se mit à lui lancer des craies à la figure, salissant sa tenue de divers couleurs, ainsi que son visage.

« Désolé de vous interrompre dans ce qu’il semble être un moment intime… Sombre idiote. Mais lorsque l’horloge sonne, le cours commence. Sachez-le ! Vos petites amourettes, c’est dehors ! Que je ne vous y reprenne plus. Je vais mettre ça sur le compte de l’imbécilité. Après tout, qui se ressemble, s’assemble… »

La mâchoire de Merry se serra sous l'effet de l'énervement. Serrant dans un même temps les dents et les poings, la rouquine attrapa sa baguette qui était posée sur sa table. Il allait avoir affaire à elle. Une insulte fusa hors de sa bouche dans un chuchotement inaudible, tentant de se calmer elle même. Puis, elle continua d'écouter les paroles du professeur qui ne cessait de s'acharner sur les élèves. Décidément, ils n'allaient pas s'entendre tous les deux. La rousse avait un caractère de braise et ne se laissait que rarement faire lorsqu'elle n'était pas chez elle... Elle regarda néanmoins avec attention Nel qui se leva après avoir été interrogé par le professeur. Puis laissant deux autres élèves se lever pour aller parler, la rouquine se leva finalement avec autorisation de son professeur et imita ses trois camarades avant de parler.

- Metalo Scencio est un filet de métal. Il permet de piéger l'adversaire dans un grand filet qui se resserre sur lui si ce dernier se débat pour s'en dégager. Un bon piège à mon goût...

Laissant sa phrase en suspens, la rouquine laissa un sourire prendre place sur son visage, avant de retourner à sa place, satisfaite de son intervention.
Invité
Anonymous
Invité

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Invité, le  Mer 3 Fév - 14:52

Marie continuait à regarder par la fenêtre pendant que les élèves entraient dans la classe. Elle zieutait quelques minutes la salle. Le prof était installé, non pas à son bureau mais sur le bureau, probablement pour dominer les étudiants et lorsqu'elle s'y attendait pas, McKinley se mit à crier, faisant sursauter la brune.

« Désolé de vous interrompre dans ce qu’il semble être un moment intime… Sombre idiote. Mais lorsque l’horloge sonne, le cours commence. Sachez-le ! Vos petites amourettes, c’est dehors ! Que je ne vous y reprenne plus. Je vais mettre ça sur le compte de l’imbécilité. Après tout, qui se ressemble, s’assemble… »

Un sourire mauvais s'installa sur son visage pâle. Ce cours faisait revenir l'ancienne "nature" de la serpent. Elle avait l'habitude des tons froids, antipathiques et sévères, après tout, elle avait quasiment toute sa famille à dos et il l'a traitait comme ça à chaque fois qu'elle revenait dans la maison familiale, donc ce genre d'ambiance ne l'a dérangeait en aucune façon.

« Debout -  Miss je ne sais comment. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas lorsque je parle ? Je ne vous entends pas mademoiselle. Parlez plus fort ! Qu’à cela ne tienne… Cinq points en moins pour votre maison. Comment vous appelez vous ? Vous ne voulez pas me répondre ? Dix points en moins pour Serdaigle. Asseyez-vous maintenant !  Quand à vous là, après mes quelques explications, je vous prierai de me rejoindre. Il semble que vous ayez - aussi - quelques soucis avec l’ordre »

La Verte-et-Argent leva les yeux aux ciel. Il en faisait carrément trop. Ensuite, lorsqu'il se décida à faire l'appel, il refit un spitch.

« Puisque vous vous êtes permis de faire comme bon vous semble, votre camarade est tout simplement virée du cours, même si elle était en retard, elle n’aurait pas la possibilité d’intégrer le groupe. C’est bête car vous venez tout simplement de faire perdre de précieux points à la maison Serpentard.»

Le cours commença enfin.

« Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas là pour jouer donc passons aux présentations. Je suis votre nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Mon nom de famille pour les plus curieux est McKinley et nous allons, aujourd’hui, parler des sortilèges et créatures. Vos adversaires ne seront pas toujours des sorciers, sachez-le ! Ils peuvent être divers et variés et dans ce lot, les animaux ont une place importante. Vous avez pu remarquer qu’il faisait froid dans cette pièce. Il y a une raison à ça ! Lorsque vous allez combattre, vous n’allez pas avoir qu’un adverse mais plusieurs, pas toujours visibles. La météo et le type de terrain sont vos plus grands ennemis. Vos sortilèges doivent être adaptés et je veux que vous soyez en condition pour le cours pratique. Pour les petites natures, la porte est grande ouverte, je ne vous retiens pas. Mais si vous sortez, c’est que vous n’êtes pas fait pour apprendre les Forces du Mal et je préfère ne pas vous avoir dans mes pattes.  Bon. Qui peut me donner des informations sur les sortilèges : Impedimenta, Petrificus Totalus, Stupéfix et Metalo Scensio ? Comment peut-on utiliser ces sortilèges de manière efficace sur une créature ? Est-ce que tout le monde dans cette classe pourrait utiliser ces sortilèges ?»

Quatre élèves sont intervenus. Chacun expliquant le principe des quatre sortilèges cités il y a quelques minutes. Marie leva alors la main en attendant que Mister Tyrannique l'interroge.

« - Pour revenir sur la réponse de Nel, Petrificus Totalus est un sortilège qui lie les membres inférieurs et supérieur et la cible qui subit le sort reste complétement consciente.»

Une fois que sa réponse fut donné, elle regarda les autres élèves répondrent. Elle avait hâte d'arriver à la partie pratique.
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Lydie Nouël, le  Mer 3 Fév - 21:34

Une élève s'était assise à côté de la rouquine sans prendre la peine de demander si la place était prise ou non. Lydie n'en tint pas rigueur à la Serdaigle. Après tout, leur enseignant avait bien stipulé une installation dans le silence.

- Désolé de vous interrompre dans ce qu’il semble être un moment intime… Sombre idiote. Mais lorsque l’horloge sonne, le cours commence. Sachez-le ! Vos petites amourettes, c’est dehors ! Que je ne vous y reprenne plus. Je vais mettre ça sur le compte de l’imbécilité. Après tout, qui se ressemble, s’assemble…, beugla-t-il pour se faire entendre.

Lydie dût se retenir de sourire. Leur professeur avait donc décidé d'exhiber son côté tyrannique et, étrangement, cela avait pour effet de détendre la rouquine. Elle était, certes, intimidée, mais de savoir que cette intimidation devait être partagée, ça la rassurait. Elle savait que, au moins, certaines personnes pendront le temps de réfléchir avant de parler. A ce moment là, sa voisine l'interpella.

- Salut !

Lydie croisa son regard bleu et lui fit de grands yeux. Etait-elle folle? Leur professeur venait à peine de lyncher deux élèves, et c'était l'instant que la brune choisissait pour la saluer? La fillette se demanda si ce salut relevait de la simple politesse ou bien d'un acte insolent. Elle ne s'aventura pas à lui offrir une réponse. La rouquine tenta tant bien que de mal de lui faire comprendre au moyen de multiples signes étranges, grimaces insolites, regards et pincements de lèvres, que l'enseignant la fixait de manière très étrange.

- Debout! hurla-t-il à la jeune Serdaigle. Miss je ne sais comment. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas lorsque je parle ? Je ne vous entends pas mademoiselle. Parlez plus fort ! Qu’à cela ne tienne… Cinq points en moins pour votre maison. Comment vous appelez vous ? Vous ne voulez pas me répondre ? Dix points en moins pour Serdaigle.

La rouquine avait porté sa main droite à sa bouche tout le long de la tirade du professeur, plus intriguée qu'effrayée. Même s'il faisait évidemment régner l'injustice à travers ces points retirés, l'enseignant en Défense Contre les Forces du Mal n'en demeurait pas moins particulièrement distrayant. Elle savait qu'il ne pourrait en aucun cas blesser sa camarade et ne s'inquiétait donc pas du sort de celle-ci.

Lorsque la Serdaigle s'assit aux côtés de la deuxième année, cette dernière lui fit un sourire compatissant. Elle se demandait si la punition aurait pour effet d'endiguer les bavardages de l'élève, au point où celle-ci ne prendrait pas même la parole pour répondre aux questions, ou bien si cette punition avait décuplé son envie de bavasser. Elle le découvrirait bien assez tôt.

Le jeune homme fit l'appel et constata qu'une élève manquait. Il la vira donc du cours: simple et efficace. Ce cours commença enfin et la rouquine écouta patiemment le discours de l'enseignant.  

- Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas là pour jouer donc passons aux présentations. Je suis votre nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Mon nom de famille pour les plus curieux est McKinley et nous allons, aujourd’hui, parler des sortilèges et créatures. Vos adversaires ne seront pas toujours des sorciers, sachez-le ! Ils peuvent être divers et variés et dans ce lot, les animaux ont une place importante.

La Gryffondor hocha brièvement la tête, la thématique du cours lui plaisait. C'était original et, par conséquent, intéressant. Mr McKinley enchaina et posa les premières questions.

- Bon. Qui peut me donner des informations sur les sortilèges : Impedimenta, Petrificus Totalus, Stupéfix et Metalo Scensio ? Comment peut-on utiliser ces sortilèges de manière efficace sur une créature ? Est-ce que tout le monde dans cette classe pourrait utiliser ces sortilèges ?

La jeune fille écouta silencieusement les élèves prendre courageusement la parole. Elle ne connaissait, de ces sortilèges, que le Petrificus Totalus. Elle espérait que les jeunes sorciers n'avaient commis d'erreur car elle se basa essentiellement sur leurs explications dans son intervention.

- Et bien, d'après ce qu'on dit mes camarades, je ne pense pas pouvoir utiliser tout ces sortilèges parce que je n'ai pas encore passé mes ASPICS.
Corwin Egnis
Corwin Egnis
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Corwin Egnis, le  Mer 3 Fév - 21:53

Corwin demeura un instant stupéfait, les yeux écarquillés. Les craies avaient fusé sans crier gare, tout comme les remontrances. La tentative de sévérité au début du cours avait tout d’abord amusé le Poufsouffle, c’était presque trop gros. Pourtant, même si certaines des cibles faisaient partie des serpents, le jeu de leur nouveau professeur commençait à lui taper sur le système. Le jeune homme se montrait d’habitude plutôt enclin à une certaine discipline lors des cours, ne serait-ce qu’afin obtenir un enseignement décent, mais là c’était tirer sur la corde.

Il tenta néanmoins de se concentrer à nouveau sur le cours, faisant fi de l’énervement. Corwin écouta attentivement les paroles du professeur McKinley. Au moins il ne se faisait pas prier pour aller droit au but et les mettre directement dans le bain. Une fois la question lancée à leur encontre, il prit un instant de réflexion. Quelques élèves demandèrent la parole à tour de rôle, énonçant le principe de l’ensemble des sorts proposés à l’étude. Une fois leur intervention terminée, il se proposa à leur suite de manière à développer plus avant la question de leur professeur.

- De fait, d’un point de vue théorique, tout le monde ici pourrait à priori utiliser ces sortilèges. Par contre, réussir à les lancer parfaitement est une autre chose. A mon avis, la réussite d’un sort d’entrave lancé contre une créature doit dépendre déjà de la taille et de la nature de celle-ci. Au risque de m’avancer, je dirais que moins de paramètres entre en ligne de compte face à une créature, que face à un sorcier d’un niveau au moins égal au notre.

Corwin se rassit, attendant les autres réponses à venir. Il fixa le professeur McKinley. Peut-être ce-dernier jouerait-il le rôle du mannequin de paille sur lequel la classe s’entraînerait. A cette idée, le Poufsouffle sourit en coin, sentant ses doigts trépigner d’impatience.
Esteban R. Lefebvre
Esteban R. Lefebvre
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Métamorphomage


Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Esteban R. Lefebvre, le  Mer 3 Fév - 23:24

C'est stupéfait et incrédule qu'Esteban observa des craies s'envoler à travers la salle de cours et pour une grande majorité d'entre elles achever leur ascension sur la tronche de deux élèves : un garçon et une fille, mais comme de par hasard ce fut le garçon qui fut le plus martyrisé. Saurait pu être drôle limite ridicule si les sons que firent les craies en touchant leurs cibles ne firent pas frémir le Serdaigle. Cette scène avait quelque chose de surréaliste. Puis, avant que l'assemblée de Poudlardiens aient repris leur souffle,  le professeur était réparti à la charge ; ayant trouvé sa prochaine victime. *Pff* Encore un de ces profs exaspérants, qui, voulant sortir du lot amorphe de ses collèges se crée un personnage. Paradoxalement, cela est un bon moyen d'être original.

« Vous ne voulez pas me répondre ? Dix points en moins pour Serdaigle. » Oh. Super il commence à retirer des points maintenant ? Pas mal comme entrée. On voit qu'il a la folie des grandeurs ce prof... Dix points en moins pour Serdaigle, à cause de la stupidité de l'élève ou de la mégalomanie doublée d'un zeste de sadisme de leur enseignant ? Non. Elle n'est pas stupide, au contraire. Faire preuve de politesse n'a jamais fait de mal à personne. Seulement -semble-t-il- monsieur le nouveau prof n'est pas à cheval sur le respect d'autrui que sur le règlement de Poudlard... Vivement la contradiction !

Après son petit déchaînement, l'enseignant leur parla du froid de la salle. Esteban se massa légèrement la nuque. Le froid ne l'a jamais dérangé. Et l'idée de la copie des chambres froides est très bien. Bravo professeur ! Pas de transpiration à l'horizon. *Ouf* il n'aura pas besoin de prendre une douche avant le prochain cours. Merlin l'adolescence est une période où l'on ne vit pas, mais où l'on survit. Heureusement, sa peau si belle n'est pas encore marquée par les stigmates de la puberté. Pauvres adolescents défigurés. Esteban se sentit rougir. Mais ce n'est pas de sa faute si la vie est injuste n'est-ce pas ?

Allé connexion des neurones et concentration paroxysmique. « Bon. Qui peut me donner des informations sur les sortilèges : Puis l'homme cita quatre sortilèges. - Est-ce que tout le monde dans cette classe pourrait utiliser ces sortilèges ? » Hum... Que faire ? Compléter les précédentes réponses est un bon début. Et si par malheur il éternue, est-ce que le prof va s'énerver ? Raaah tant pis ! « Excusez-moi monsieur, je sais qu'utiliser à plusieurs reprises le stupéfix sur une même partie sensible du corps ou sur des personnes faibles physiquement peut entraîner leur mort. » Comment sait-il cela ? Pas besoin d'être Einstein pour être pourvu d'un esprit sophistiqué.
Contenu sponsorisé

Cours n°1 : Sortilèges et créatures - Page 2 Empty
Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 10

 Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.