AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 7 sur 10
Cours n°1 : Sortilèges et créatures
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Lydie Nouël
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Lydie Nouël, Mer 17 Fév 2016 - 16:52


La rouquine fermait toujours les yeux et attendait avec apréhension que le sort percute son costume. Son angoisse augmentait rapidement mais elle s'efforçait de prendre sur elle. Le costume lui pesait sur les épaules, elle ne tiendrait pas longtemps dans cette position. La jeune fille ne se savait pas claustrophobe, mais, dans un tel cadre, il était impossible de ne ressentir aucune panique. Elle parvint à se maintenir immobile de longues secondes. Cependant, le choc ne vint jamais.

Ce fût la voix de son professeur qui réveilla la rouquine. Elle n'avait pas entendu ce qu'il disait. Un élève, probablement une élève, venait de prendre la parole. Son ton ne semblait pas traduire qu'elle demandait une simple précision à l'enseignant. La rouquine s'empressa de sortir la tête du costume sans demander l'avis de sa camarade Gryffondor, afin d'observer la scène. Elle prit une grande inspiration et chercha des yeux l'origine de cette voix. Elle parvint à entendre les derniers mots de la tirae de la Serpentard.

- Je refuse cet exercice, désolée.

La née moldue se mordit violemment la lèvre. Cette jeune sorcière tendait amicalement le baton pour se faire battre.

- Je ne vous demande pas votre avis. Vous n’avez pas le choix à vrai dire. Mais comme je suis indulgent et d’une grande sensibilité, je ne vais pas vous imposer cet exercice. Merveilleux n’est-ce pas ?

Personne ne croyait, encore moins Lydie, que l'ancien Serdaigle abritait une légère trace d'indulgence. Il ne la laisserait certainement pas s'en sortir comme ça et, si certains l'avaient pensé doué d'empathie tout à l'heure, cela s'est rapidement fait démentir par le renvoi de cours de cette Poufsouffle.

- Miss Pasca, pouvez-vous vous mettre de l’autre côté de la pièce. Les autres, merci de me rejoindre.


Lydie s'extirpa rapidement de son costume et suivit les instructions de son professeur.

-  Bon puisque vous êtes une grande pacifiste, vous allez participer à votre manière à la suite du cours. Vous allez tous lancer un des quatre sorts sur votre petite camarade. Faites-vous plaisir ! Pour ceux qui ont déjà lancé un sort… Merci d’en tester un autre.  

Le tyran lança un sort à la jeune femme qui ne pût bientôt plus bouger. La rouquine ne fût pas étonnée de voir que Lïnwe fût le premier à s'avancer. Il réalisa son sortilège sans faire preuve d'apparente compassion. Rapidement, une serpentard suivit le mouvement.

- Vous avez tous perdu la tête ou quoi ?! Ma parole vous n'avez pas d'amour propre !

Lydie ressentit un violent frisson. Ces poils s'hérissèrent sur ses bras lorsqu'elle remarqua les larmes sur les joues de la bouc-émissaire. Elle croisa le regard empli de désespoir d'une amie Gryffondor  

- Lydie il faut faire quelque chose on ne peut pas la laisser seule contre tout le monde... Ca a l'air d'amuser le professeur... 

La deuxième année n'eut pas le temps de regarder son enseignant ou même de montrer son approbation à Merry que cette  dernière  se dirigea hâtivement devant la pauvre jeune femme.

- Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part !

La petite rousse se faufilla entre les élèves et s'avança vers Merry, la baguette levée. Jetant un coup d'oeil au professeur, elle se fit la réflexion que si elle se chargeait de lancer un sortilège de stupéfiction directement vers son ainée Gryffondor, celui-ci accorderait probablement des points en plus à sa maison.

La démarche décidée, c'est cependant aux côtés de Merry qu'elle se positionna. Elle n'avait certes pas l'air menaçante, du haut de ses douzes ans, mais espérait que des élèves les rejoignent. Dans la foule de jeunes sorciers, elle reconnut Lïnwe et lui adressa un regard noir, comme à tout ceux qui avaient déjà eu la cruauté de lever leur baguette contre l'impuissante Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Nel Queen, Mer 17 Fév 2016 - 18:26


J'allais justement rétorquer à mon Professeur qu'il allait avoir de mes nouvelles. Il m'a fait sortir du cours prétextant que j'ai pas été assez présent ?! Mais il lit dans les pensées des gens pour avoir un comportement aussi futile de la sorte ? Vrai que je n'ai pas décrit que je prenais le costume de Troll, laissant mon Libre arbitre à la guise et la tache non difficile au cher Linwe, mais quand même ! Tout va se mettre en place, petit à petit... De toute façon, c'est tout ce que j'attendais, un prétexte pour sortir de là, l'atmosphère de ce cours était étouffante.

Mais comme certains me connaissent, je ne sors pas d'un cours de DCFM sans avoir lancé mon sort favoris et j'attends que ce jeune homme de Leister soit pré-occupé par un autre élève pour lancer l'offensive sur le plafond du cours, je ne vais pas non plus gravement blesser un élève...

#ELECTROCORPUS !!

Je n'avais même plus à dire les mots pour que de l'électricité sorti de ma baguette d'Olivier...

[Va te faire shampouiner Leister]
Que la rébellion commence !
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Jaesa Willsaam, Jeu 18 Fév 2016 - 1:15


Après avoir retrouvé mes sensations, je me relève d'une chute qui va certainement me laisser des bleus supplémentaires. C'est la folie dans la classe, et le professeur est obligé de hausser la voix pour se faire entendre. Trois élèves ce font virer. Ils sont venus en cours pour finalement ne rien faire. L'un d'entre eux fait partie de mon groupe, mais cela ne nous a pas empêcher de travailler, encore heureux.

Le professeur nous annonce alors que l'exercice est autre, une jeune fille, qui aurait refusé de faire l'exercice précédent par pacifisme -je n'avais même pas remarqué- est posé alors en victime, les pieds collés au sol. Même si cela ne me plait pas de jeter un sort à une personne sans défense, je me dis que je me dois de le faire, c'est un professeur qui nous le demande et surtout, un ami peut très bien devenir un ennemi, il vaut mieux être prêt à tout. Mais la technique ne me plait que moyennement.

Un jeune fille intervient, n'acceptant pas les conditions de la "victime", rapidement rejointe par une autre élève. Je me tourne vers le professeur, mais j'entends un élève lancer un sort non loin de moi. Un Electrocoprus, je vois un arc électrique sortir de sa baguette et d'un mouvement vif, je m'éloigne par sécurité, me retrouvant non loin des deux "militantes" et prêt du profeseur, face à ce dernier.

Je comprends alors ma position. Je n'ai pas rejoins les deux jeunes filles, mais cela y ressemble, alors je décide de faire face au professeur McKinley avec courage, parce qu'il en faut, et avec un sourire léger et bienveillant, je m'adresse à lui:


- Professeur, nous sommes censé apprendre des sorts pour faire face à un ennemi, mais je pense qu'un ennemi ne resterait pas sans bouger, il serait logique que Rachel puisse, si elle ne peut se défendre, au moins se déplacer, éviter les sorts... dans l'état actuel des choses, nous pourrions tout autant nous entrainer sur un mannequin en bois et utiliser un élève dans ces circonstances n'est pas très bon ni pour le moral des élèves, ni pour celui de la personne visée...

Je baisse très légèrement la voix à la fin de ma phrase, un peu inquiète de la réaction du professeur. Mais je crois en ce que je dis, et je garde la tête haute, montrant la véracité de mes convictions.
Revenir en haut Aller en bas
Lapitu Ombrage
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Lapitu Ombrage, Jeu 18 Fév 2016 - 1:41


- Je refuse cet exercice, désolée.

Rachel avait eu le courage qu'elle n'avait pas eu même si bon Lapitu avait fait exprès de se tromper en visant mal , mettant ainsi en place un ingénieux stratagème pour ne pas le faire tout en étant pas punie.
Elle regrette maintenant de ne pas lui avoir expliquer avant.
Mais l'aurait elle seulement  écouté?


- Je ne vous demande pas votre avis. Vous n’avez pas le choix à vrai dire. Mais comme je suis indulgent et d’une grande sensibilité, je ne vais pas vous imposer cet exercice. Merveilleux n’est-ce pas ?
Miss Pasca, pouvez-vous vous mettre de l’autre côté de la pièce. Les autres, merci de me rejoindre.


Qu'est ce qu'il allait lui arriver n'allait elle pas devenir une créature. Ce prof est décidément une pourriture bien qu'ex Serdaigle

-  Bon puisque vous êtes une grande pacifiste, vous allez participer à votre manière à la suite du cours. Vous allez tous lancer un des quatre sorts sur votre petite camarade. Faites-vous plaisir ! Pour ceux qui ont déjà lancé un sort… Merci d’en tester un autre.  

Des sorciers avaient déjà commencé à lancer  des sorts sur elle

- Vous avez tous perdu la tête ou quoi ?! Ma parole vous n'avez pas d'amour propre !

Au début, elle voulait refuser comme elle.
Puis elle se décida de  tenter un sort contre le professeur.
Après tout , il avait l'air de trouver cela marrant de nous voir commettre ses actes et puis les créatures à qui elles s'attaqueront sont parfois plus fortes.
Oui mais bon elle  risque d' être virée si elle le fait.
Est ce que cela vaut vraiment le coup? En plus, je pourrais dire adieu à mes ambitions d'Auror.

Quand soudain, elle voit une petite rousse s'en prendre à une Gryffondor qui avait déjà lancé un sort à Rachel.
Elle n'osait pas lancé un sort mais moi,je vais le faire.
Après tout elle l'avait bien mérité par rapport à Rachel.
Elle hésita

Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Aurea Eston, Jeu 18 Fév 2016 - 10:04


Une fois le sort parti, la blonde ferma les yeux, ne voulant pas affronter en face ce qu’elle venait de faire. Elle espéra d’ailleurs que son sort ait raté, souhaitant ainsi ne pas avoir blessé ses camarades. Elle n’entendit rien du tout aussi se risqua-t-elle finalement à ouvrir un œil. L’élève qui était devant resta debout, même si elle semblait dans un état second, effet normal au vue du sortilège.

Alors que la blondinette s’approchait pour les aider – car, malgré tout, ils n’étaient pas en situation de combat réel – elle entendit la voix d’une Serpentard s’élever non loin d’elle.

- Monsieur…? Je suis désolée, mais je ne peux pas faire ça. Faites ce que vous voulez de moi, donnez-moi n’importe quelle punition, je l’accepte si ça vous fait plaisir… Mais moralement je ne peux pas accepter de faire ça, c’est cruel, risqué et franchement ignoble. Je suis d’accords avec vous quand vous dites que dans notre vie on peut être amené à croiser n’importe quels dangers, n’importe quelles créatures… Je sais qu’un jour, et franchement je ne l’espère pas, je serais amenée à me battre contre un ami, mais… Je refuse cet exercice, désolée.

Le regard que lui lança alors Aurea fut plein d’admiration. Combien en effet elle admira son courage, ce qui lui avait malheureusement fait défaut. Parce que oui, voilà qu’elle aurait du être sa réaction : refuser cet exercice, qui allait à l’encontre de toutes ses valeurs. Mais elle n’avait pas osé. De peur de recevoir une punition de la part de ce professeur aux méthodes éducatives abjectes. Et elle avait bêtement suivi le mouvement, lançant un sort sur de jeunes personnes qui n’avaient rien demandé et qui n’avaient eu aucun moyen pour se défendre. En y pensant bien, elle se dégoutait. Comment avait-elle pu faire cela sans rien dire… Comment !?!

Complétement perdue dans ses réflexions, elle ne fait plus attention à ce qu’il se passe autour d’elle. Jusqu’au moment où la charmante voix de son professeur se fait à nouveau entendre, de manière disons… bruyante.

« Miss Pasca, pouvez-vous vous mettre de l’autre côté de la pièce. Les autres, merci de me rejoindre. Bon puisque vous êtes une grande pacifiste, vous allez participer à votre manière à la suite du cours. « Vous allez tous lancer un des quatre sorts sur votre petite camarade. Faites-vous plaisir ! Pour ceux qui ont déjà lancé un sort… Merci d’en tester un autre ».

Aurea ouvrit grand la bouche. *C’est juste pas possible. Il ne va pas faire ça !*. Et là, comme pétrifiée, elle assiste à une scène qui lui glace le sang. Trois élèves s’avancent et lancent chacun un sort sur la jeune fille qui est incapable de fuir. Tout ce qu’elle peut faire, c’est esquiver autant que possible les sorts qui arrivent sur elle, à moins que les élèves ne le ratent tout simplement.

Quant à la Poufoussufle, elle assiste à tout cela sans pouvoir esquisser le moindre juste, totalement clouée sur place par ce spectacle désolant. Qu’est donc devenu Poudlard ! Elle voudrait faire quelque chose, aider la Serpentard, se rebeller. Mais la peur la cloue sur place. Essayant de se ressaisir et d’obliger ses jambes à bouger, elle voit alors une Gryffondor se placer devant l’élève agressée,, baguette pointée droit devant elle.

- Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part !

Elle est rapidement rejointe par une autre élève qui se place à ses côtés. Mais la blonde n’a pas le temps de s’en rendre compte qu’elle voit un arc lumineux s’élever vers le plafond. Se reculant le plus possible afin de l’éviter, elle ne peut ensuite qu’entendre la répartie d’une élève qui faisait partie de son maudit groupe de travail.

- Professeur, nous sommes censé apprendre des sorts pour faire face à un ennemi, mais je pense qu'un ennemi ne resterait pas sans bouger, il serait logique que Rachel puisse, si elle ne peut se défendre, au moins se déplacer, éviter les sorts... dans l'état actuel des choses, nous pourrions tout autant nous entrainer sur un mannequin en bois et utiliser un élève dans ces circonstances n'est pas très bon ni pour le moral des élèves, ni pour celui de la personne visée...

Aurea ne peut qu’approuver ses paroles. Après tout, pourquoi vouloir à tout prix s’entraîner sur des élèves sans défense. Autant, comme venait de le suggérer la Serdaigle, installer des mannequins. Elle ne sut pas si c’est cela qui la décida mais la réalité était bien là, elle ne pouvait pas, elle non plus, réaliser cet exercice. Aussi, dans un mouvement de protestation qui, elle l’espérait, serait suivi par les autres élèves, alla-t-elle se placer aux côtés des trois autres élèves, serrant fermement sa baguette au cas où. L’union fait la force à ce qu’il paraît… Et tant pis s’il y avait sanction. Il n’était plus question de se laisser faire !

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 18 Fév 2016 - 14:06


Personne n’avait encore rient dit sur le fait qu’elle avait utilisé sa baguette ou même sur le fait qu’elle essayait de s’esquiver, la sorcière commençait donc même à croire que c’était le but. Après tout il était rare de ne trouver aucune résistance dans un combat, peu importe l’adversaire.

Rachel serra les points lorsqu’un autre élève s’avança. « Mais oui, essaie un peu ! » pensa-t-elle rageuse. Cependant, il eu à peine le temps de faire un pas qu’une élève s’avança pour le devancer. Quoi, ils allaient se battre entre eux pour savoir qui allait le faire le plus de mal maintenant ?

La sorcière leva sa baguette pour faire face, au fond ça ne l’étonnait même plus, mais contre toute attente ce ne fut pas contre elle que la rousse leva sa baguette, mais bien contre le reste de la classe.

- Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part !

Rachel n’en croyait pas ses oreilles. Ainsi donc, Miss-je-m’exécute-la-première-sans-protester-à-l’exercice-du-professeur était aussi la première à la défendre ? C’était à ne plus rien y comprendre. Une prise de conscience soudaine peut-être ? Du regret peut-être ? D’ailleurs elle ne semblait pas la seule puisque très vite elle fut rejoint pas ce qui semblait être une amie à elle. Une première année.
La sorcière était heureuse qu’on lui vienne en aide. Soulagée d’apprendre qu’elle n’était pas la seule personne sensée et douée de compassion dans cette pièce. En revanche, sa fierté en prenait un coup. Elle, la dernière année, était secourue par plus jeune qu’elle. Ça non alors !
S’aidant de sa baguette, Rachel défi le sort que Leister lui avait lancé pour l’empêcher de bouger puisqu’elle n’était pas parvenue à le faire en même temps qu’elle se dégageait du sort de Marie et s’en alla rejoindre les deux jeunes.

- Non. Le prochain c’est de moi qu’il va s’en prendre une, parce que je ne me laisserais plus faire.

La sorcière n’essayait même plus de sécher ses larmes ou les tremblements de sa baguette. Bien plus que de la mettre hors d’elle, cette situation lui rappelait de mauvais souvenir. Le bruit sourd d’un sortilège qui touche sa cible, l’onde de choque, la baguette qui fend l’air. Un cri, de la douleur. Le responsable ? Un monstre, toujours.

Rachel ne détestait pas McKinley, elle n’en était pas capable et peut-être l’appréciait-elle un peu trop au vu des évènements, mais elle en avait peur. De la même manière qu’elle avait peur des Mangemorts qui l’avaient attaqué ici et là dans le monde magique.  
Une élève de serdaigle prit alors la parole et Rachel l’écouta attentivement.

- Professeur, nous sommes censé apprendre des sorts pour faire face à un ennemi, mais je pense qu'un ennemi ne resterait pas sans bouger, il serait logique que Rachel puisse, si elle ne peut se défendre, au moins se déplacer, éviter les sorts... dans l'état actuel des choses, nous pourrions tout autant nous entrainer sur un mannequin en bois et utiliser un élève dans ces circonstances n'est pas très bon ni pour le moral des élèves, ni pour celui de la personne visée...

Les sourcils de Rachel se froncèrent. Le moral des élèves ? Comme si ça avait la moindre importance pour le tyran. D’autant que…

- C’est une blague j’espère ? lui répondit-elle. Donc si j’avais eu l’autorisation de bouger tu m’aurais lancé ton satané sort ? Il ne t’en faut pas beaucoup pour soulager ta conscience dit donc. Moi ou un autre, tu crois qu’on aurait la moindre chance contre toute une classe ? Laisses-moi rire ! Les entrainements se fond sur des mannequins ou rien !

Elle n’avait jamais été douée pour exprimer ce qu’elle ressentait avec des mots, mais cette fois elle espérait avoir touché juste. Rachel était néanmoins reconnaissante de son intervention et c’est ce qui la poussa à se rappeler qu’elle n’avait pas remercié les rouges et or de l’avoir soutenu. D’un signe de tête elle le fit donc et en profita pour accueillir un poufsouffle à ses côtés.

Pour elle en tout cas tout était clair, elle n’aurait jamais aucun rapport avec la plupart des élèves présent aujourd’hui. Remords ou pas. Le mal était fait et elle trouvait ça trop simple de changer de position à sa guise. Parce que vous croyez qu’elle n’avait pas pensé elle aussi à viser à côté plutôt que de défier McKinley ? Détrompez-vous. Dans un massacre, on a notre part de responsabilité quand on fait le choix de ne rien faire. Et quand tout est fini on ne va pas se justifier en disant « j’ai juste défoncé la porte, le reste ce n’est pas moi ». Parce qu’au fond, qu’est-ce qu’il y a de si grave à défoncer la porte ? Ce n’est qu’une porte.

Nel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Rose Layroy, Jeu 18 Fév 2016 - 14:30


Rose était restée un temps indéterminée sur le sol mais le sortilège peu puissant sembla s'estomper. Avec joie elle put se relever. Elle jeta un regard noir à la Gryffondor qui lui avait lancé deux sorts. Elle en voulait à cette Merry. Elle avait loupé son premier sortilège c'était décevant il est vrai. Mais la consigne était un sort par élève. Déjà que c'était très désagréable d'avoir la peur de recevoir un sortilège en pleine poire mais si en plus elle s'amusait à en envoyer plus que prévu ! Pourquoi donc avait-elle lancé son deuxième sort ? Rose lui en voulait ça c'était sûr. En attendant l'exercice était bientôt terminé. Elle retira le costume de détraqueur et remit sa robe de sorcière. *C'est beaucoup mieux comme ça, soupira-t-elle intérieurement.* Elle regarda alors autour d'elle pour voir où étaient rendus ses camarades. Elle remarqua que le Pouffy révolutionnaire n'était plus là. *Bon première solution, elle c'est fait renvoyer de cours. Deuxième, elle s'est fait désintégrer par un McKinley en colère... * Tous les élèves sinon semblaient réaliser l'exercice... enfin... semblait... Le professeur fit part de son mécontentement :

_Jean Parker. Nel Queen. Sarah Bellanger. La porte est là.

Rose se retourna vers les intéressés. Il y avait un Serpent parmi eux. Encore... Déjà qu'ils n'étaient que quatre comparé aux autres qui étaient cinq pour représenter leurs maisons... Maintenant à trois ça allait être compliqué de faire gagner des points pour la maison.

_Vous n’avez plus rien à faire dans mon cours. Si vous avez décidé d’être présent à mon cours, la moindre des choses est d’y participer. Votre présence n’est plus souhaitée.

Si il continuait comme ça il n'y aurait plus d'élève à son cours des plus sadique. Une autre Serpent en colère et dépitée intervint.

_Monsieur… ? Je suis désolée, mais je ne peux pas faire ça. Faites ce que vous voulez de moi, donnez-moi n’importe quelle punition, je l’accepte si ça vous fait plaisir… Mais moralement je ne peux pas accepter de faire ça, c’est cruel, risqué et franchement ignoble. Je suis d’accords avec vous quand vous dites que dans notre vie on peut être amené à croiser n’importe quels dangers, n’importe quelles créatures… Je sais qu’un jour, et franchement je ne l’espère pas, je serais amenée à me battre contre un ami, mais… Je refuse cet exercice, désolée.

*Hum... Tu as signé ton arrêt de mort ma pauvre... * Rose s'assit sur une table assez éloignée du professeur pour pouvoir assister au mieux à a scène sans avoir à en subir les conséquences. Le professeur sembla irrité par cette remarque et lança :

_Je ne vous demande pas votre avis. Vous n’avez pas le choix à vrai dire. Mais comme je suis indulgent et d’une grande sensibilité, je ne vais pas vous imposer cet exercice. Merveilleux n’est-ce pas ?

L'ironie dans le son de sa voix annonçait quelque de mauvais. Pour elle surtout... Rose le vit noter négligemment sur une feuille de papier, regarda l'heure puis il reprit :

_Miss Pasca, pouvez-vous vous mettre de l’autre côté de la pièce. Les autres, merci de me rejoindre, hurla-t-il à l'attention des autres élèves.

*Houlà... ça sent pas bon et pour la Serpent et pour nous ça... * Rose ne bougea pourtant pas, préférant regarder de loin la scène qui se promettait d'être... dangereuse ? Il dit alors à la dénommée Pasca :

_Bon puisque vous êtes une grande pacifiste, vous allez participer à votre manière à la suite du cours.

Il se tourna alors vers les autres en pointant la Serpentard du doigt :

_Vous allez tous lancer un des quatre sorts sur votre petite camarade. Faites-vous plaisir ! Pour ceux qui ont déjà lancé un sort… Merci d’en tester un autre

Puis il lança un Leglutten sur la victime. *Bam. Qu'est-ce que je pensais ? Elle va souffrir.* Ce professeur était réellement violant quand il donnait ses punitions. Qu'est-ce qu'il essayait de prouver sincèrement ? Ça ne dérangeait pas Rose outre mesure il est vrai. Elle ne connaissait pas la Serpent et pouvoir enfin tester un des sortilèges pouvait être intéressant. Elle attendit alors que les autres se décident et ils ne tardèrent pas. Un Gryffondor pas beaucoup plus âgé que Rose s'avança et lança un Stupéfix. Elle esquiva alors le sort en se baissant. Quand elle se releva Rose vit qu'elle se retenait pour ne pas pleurer. Elle était complètement apeurée et n'était pourtant pas au bout de ses peines et une autre Serpentard s'avança et lui lança un Impedimenta. Il fit mouche mais la victime s'en défit et hurla la voix légèrement tremblotante :

_Vous avez tous perdu la tête ou quoi ?! M'a parole vous n'avez pas d'amour propre !

*Dans un cours comme ça il faut laisser son amour propre de côté ma belle... pensa Rose sarcastique. Tu t'es mise toute seule dans ce pétrin. Ce que tu aurais pu faire s’est loupé ton sortilège exprès si tu ne voulais faire de mal à personne mais bon... Tu n'as pas été assez maline pour ça.* Rose continua alors à regarder la scène en silence voyant cette sorcière verte et argent fondre en larme.

Le Serdaigle qui lui avait jeté un sort quelques instants plus tôt s'avança alors. Lui aussi semblait désolé mais il n'hésita tout de même pas à lancer son sort. Un Metalo Scencio. Il aurait parfaitement réussi si la Pasca n'avait pas pris sa baguette pour se défendre.

Ce qui se passa fut alors le début d'une rébellion. La lionne qui lui avait lancé deux sortilèges s'avança d'un pas décidé vers la vert et argent et se mit devant elle tel un bouclier et lança aux autres :

_Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part !

Rose rit jaune. Elle n'était pas du tout crédible. *Cette Gryffondor a été la première à suivre le cours De McKinley et n'avait pas hésité à attaquer deux fois. Et maintenant elle joue aux chevaliers protecteurs ! Elle se moque du monde ! * Rose était en colère contre Merry. Elle avait bien envie juste pour la contredire de lui jeter un sortilège pour se venger. Le problème n'était pas tant qu'elle se ferait une ennemie, non ça elle s'en fichait et elle en aurait forcément, mais plutôt que personne ne la suivrait dans cette démarche. La révolution était lancée et si elle ne voulait pas se faire détruire par les siens il ne fallait pas qu'elle agisse sans réfléchir. Car oui, c'était bien une révolution. Une seconde Gryffondor s'avança et se positionna aux côtés de Merry. Puis ce fut au tour de Jaesa d'intervenir. Elle c'était avancé à cause d'un sortilège lancé par un Poufsouffle renvoyé en colère :

_Professeur, nous sommes censés apprendre des sorts pour faire face à un ennemi, mais je pense qu'un ennemi ne resterait pas sans bouger, il serait logique que Rachel puisse, si elle ne peut se défendre, au moins se déplacer, éviter les sorts... dans l'état actuel des choses, nous pourrions tout autant nous entrainer sur un mannequin en bois et utiliser un élève dans ces circonstances n'est pas très bon ni pour le moral des élèves, ni pour celui de la personne visée...

Son discours sembla faire effet car une Poufsouffle s'avança à son tour aux côtés des deux lionnes et de l'aigle. Les cartes tombaient les unes après les autres. Les élèves se révoltaient et n'acceptaient plus l'autorité du professeur mais celui-ci ne se laisserait pas faire. Cela elle en était sûre. Il avait bien prouvé jusqu'à maintenant qu'il n'aimait pas se faire marcher sur les pieds. Rose n'était pas tout à fait d'accord avec Jaesa. Il est vrai que ça ne servait à rien d'attaquer quelqu'un qui ne pouvait pas se défendre. Jamais un ennemi ne se laisserait faire, c'était totalement idiot de le penser. Mais ce n'était pas totalement inutile non plus de servir de cible. Rien de mieux pour savoir se défendre d'un sort que d'avoir déjà pu le recevoir en pleine tronche lors d'un exercice. La Serpentard ne sembla pas pourtant apprécier l'aide et la compassion fournie par Jaesa :

_C’est une blague j’espère ? lui répondit-elle. Donc si j’avais eu l’autorisation de bouger tu m’aurais lancé ton satané sort ? Il ne t’en faut pas beaucoup pour soulager ta conscience dit donc. Moi ou un autre, tu crois qu’on aurait la moindre chance contre toute une classe ? Laisses-moi rire ! Les entrainements se fond sur des mannequins ou rien !

Rose décida alors d'intervenir à son tour. Elle s'attirerait sûrement la foudre de certains élèves mais bon. Elle se leva et se mit entre les deux camps de façon à pouvoir tous les voir. Elle parla alors à l'attention de la Serpentard qui était la victime de l'acharnement de McKinley :

_Tu crois que ceux qui t'entourent te soutiennent parce qu'ils trouvent ça écœurant ce que MCKinley te fait subir mais sache que parmi tes « sauveurs » certains n'ont pas hésité une seconde à attaquer et à le faire à plusieurs reprise lorsqu'il l'a demandé pour le premier exercice.

En disant cela elle pensait très fort à Merry qui devait forcément se reconnaître dans sa description.

_Certains sont soit dépités de ne pas avoir réussi assez correctement leurs sortilèges et maintenant veulent juste se venger du professeur et d'autres viennent là parce qu'ils ne veulent pas avoir la haine des autres et se retrouver exclus. Je ne suis pas sûre qu'il y en ai beaucoup qui te soutiennent parce qu'ils veulent réellement te protéger.

Elle se tourna alors vers le professeur et dit à son attention :

_Jaesa à raison monsieur. Vous êtes ici pour nous apprendre des choses. Ma camarade Serpentard n'a pas respecté vos consignes et vous la punissez c'est tout à fait normal. D'ailleurs je n'ai absolument rien contre cette punition à vrai dire et si vous vous obstinez à vouloir la punir de cette manière je veux bien être la première à lui jeter un sort. Je dis cela parce que j'ai conscience de ce que ne voient pas mes camarades de classe. Ils ne voient pas que c'est que la meilleure façon de savoir comment se défendre face un sortilège est bien d'en être la victime au moins une fois. On ne peut bien se défendre que de ce que nous connaissons réellement et si elle se laissait faire elle en apprendrait bien plus que ce qu'elle ne se l'imagine. Mais cette punition resterait totalement stupide si elle n'avait pas le droit de se défendre. Vous devez nous apprendre à combattre les Mangemorts mais ce n'est pas nous préparer si on ne peut attaquer que des personnes sans défense ou des mannequins en bois comme l'a suggéré Jaesa. Les Mangemorts ne se laisseront pas faire eux.

Rose avait dit cela en regardant de son regard bleu déterminé successivement les deux camps qui commençaient à se former. Elle avait dit tout cela sans que sa voix ne frémisse. Elle n'avait pas peur. Que ce soit du professeur que des élèves qui pouvaient encore se rebeller. Tout ce qu'elle voulait c'était apprendre et sincèrement elle se moquait bien de la façon dont elle le faisait tant qu'elle apprenait.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Jaesa Willsaam, Jeu 18 Fév 2016 - 15:45


_C’est une blague j’espère ? lui répondit-elle. Donc si j’avais eu l’autorisation de bouger tu m’aurais lancé ton satané sort ? Il ne t’en faut pas beaucoup pour soulager ta conscience dit donc. Moi ou un autre, tu crois qu’on aurait la moindre chance contre toute une classe ? Laisses-moi rire ! Les entrainements se fond sur des mannequins ou rien !

_Jaesa à raison monsieur. Vous êtes ici pour nous apprendre des choses. Ma camarade Serpentard n'a pas respecté vos consignes et vous la punissez c'est tout à fait normal. D'ailleurs je n'ai absolument rien contre cette punition à vrai dire et si vous vous obstinez à vouloir la punir de cette manière je veux bien être la première à lui jeter un sort. Je dis cela parce que j'ai conscience de ce que ne voient pas mes camarades de classe. Ils ne voient pas que c'est que la meilleure façon de savoir comment se défendre face un sortilège est bien d'en être la victime au moins une fois. On ne peut bien se défendre que de ce que nous connaissons réellement et si elle se laissait faire elle en apprendrait bien plus que ce qu'elle ne se l'imagine. Mais cette punition resterait totalement stupide si elle n'avait pas le droit de se défendre. Vous devez nous apprendre à combattre les Mangemorts mais ce n'est pas nous préparer si on ne peut attaquer que des personnes sans défense ou des mannequins en bois comme l'a suggéré Jaesa. Les Mangemorts ne se laisseront pas faire eux.

Rose a parlé plus vite que je n'ai eu le temps de répondre à Rachel, mais ses paroles sont pour moi pleines de sens. Un peu énervée par la réaction de Rachel, je me tourne vers elle, baguette levée, même si je ne lui enverrai aucun sort, c'est comme une défense automatique, c'est comme pointer du doigts. Tout en gardant mon calme malgré tout, je m'adresse alors à elle:

- Dis donc Rachel, tu crois que ce n'est que pour ta défense que je suis intervenue? J'estimais juste que ce genre d'attaque n'est pas des plus utiles et que quitte à ce que tu sois immobilisé autant utilisé des mannequins. Oui tu n'aurais pas été immobilisée j'aurais fait ce que Monsieur McKinley nous a demandé, déjà parce que tu ne serais pas totalement sans défense et parce que clairement je suis là pour apprendre et le fait d'avoir une cible mobile reste pour moi le meilleur des exercices. Je viens de me prendre un Stupéfix par Aurea et jamais il ne m'est venu à l'idée de m'indigner. Tu viens en cours de Défense tu crois qu'on va bercer des ours en peluche? Je trouvais juste injuste que tu sois dans une situation telle parce que ça ne te laisse pas la moindre chance et qu'il n'y a, à mon sens , rien de plus rabaissant, c'est tout. Et puis pour nous je ne vois pas l'utilité. Il ne fallait pas prendre mal tout ce que j'ai dit, je voulais juste expliquer que c'était inutile pour toi comme pour nous et inutilement humiliant...

Je suis absolument désolée qu'elle ait mal vu mon point de vue, et cela se voit sur mon visage. Mes yeux bleus électrique sont un véritable livre ouvert, et mes lèvres percées tremblent légèrement. J'aurais aimé qu'elle comprenne que je suis une pacifiste aussi, mais que parfois il faut aussi savoir apprendre. Et étant en première année, il me faut apprendre ces sorts un jour ou l'autre, même si je ne les utiliserai peut-être jamais.

Malgré tout je garde ma position de défense, soutenant Rachel et les autres dans leur "révolte" même si ma situation serait techniquement plutôt centrale.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Esteban R. Lefebvre, Jeu 18 Fév 2016 - 17:41


Le sortilège aurait pu atteindre sa cible si celle-ci ne l'avait pas esquivé. Dommage. Mais la satisfaction était bien là, bienfaisante. Esteban n'avait raté aucun des sorts qu'il avait lancés : le stupéfix et le métalo scensio. Un large sourire naquit sur ses lèvres, sourire qui s’atténuait en voyant la tournure que prenait les événements. Merry vint s'interposer entre les potentiels adversaires de son amie semble-t-il. Le complexe du Survivant ; toujours prêt à sauver la veuve et l'orphelin. Esteban ne se formalisa pas du regard noir que la Gryfondor et une autre plus jeune lui lança, à lui et aux autres qui avaient attentés à la vie de Rachel.

Que faire à présent ? Fut la seule pensée du métamorphomage, s'éloignant du duel qui pointait le bout de son nez. Il entendit vaguement une fille de Serdaigle intervenir à son tour, déclarer sans ciller face à McKinley qu'un tel traitement était inadmissible. Mince, il a faim ! Il sourit quand il se rappela avoir un paquet de biscuits dans son sac. À peine fut-il un pas vers sa place que Rachel répliqua férocement à la remarque de... bref, la Serdaigle. Esteban ne comprenait pas, en fait non il ne voulait pas comprendre. Quel mal y a-t-il de suivre les instructions. De plus, ce n'est pas comme si elle risque de mourir la Serpentard. Enfin, c'est possible. Il faut dire que le professeur a un caillou à la place de la cervelle ce qui entraîne... des dommages encéphaliques.

Ce fut à Rose d'intervenir. Il lui fit vaguement penser à la petite Amy... La Serdaigle reprit du poil de la bête et ce fut... le comble. Esteban éclata de rire, il ne pouvait plus empêcher le fou rire qu'il peinait à retenir. C'était trop : trop de remarques, trop de sentiments, trop de parasites. Cela lui vrille le cerveau. Sans s'en rendre compte, et parce que la situation lui provoqua une émotion trop forte, ses cheveux devinrent brusquement jaunes. Il ne résista pas à l'idée d'intervenir :

« Euh... Vous savez que le prof n'a encore rien dit... ? 'Fin, j'dis ça, j'dis ri... hahahha... » Il se plia en deux, le ventre noué. Le rire n'était pas moqueur, mais amusé. Il ne voulait pas prendre parti, à quoi bon ? Il n'a besoin de personne. Enfin, hormis son jumeau et sa famille. La situation était vraiment ubuesque. Non, ce qui fut réellement lamentable c'est lorsqu'il tomba comme une masse sur le sol, parce qu'il s'était emmêlé dans ses lacets. Malheur ! « Aïeuh... »
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 18 Fév 2016 - 20:16


La tension devenait palpable entre les élèves et visiblement ça n’allait pas s’améliorer. Petit à petit chacun prenait la parole pour donner son avis, transformant la scène en en débat géant. Au fond ce n’était plus mal de soulever ainsi des questions. En revanche Rachel gérait moins le fait d’en être la cause. Attirer trop l’attention sur elle, se montrer sous son plus mauvais jour… Forcément on parlait d’elle, on la jugeait.

- Tu crois que ceux qui t'entourent te soutiennent parce qu'ils trouvent ça écœurant ce que McKinley te fait subir mais sache que parmi tes « sauveurs » certains n'ont pas hésité une seconde à attaquer et à le faire à plusieurs reprise lorsqu'il l'a demandé pour le premier exercice.

La sorcière ne répondit rien, se contentant d’un petit rire narquois. Pourquoi la pensait-on toujours aussi dupe et innocente ? Parce qu’elle pleurait peut-être ? Quoi qu’il en soit ça la faisait toujours rire, elle laissa donc sa camarade de maison poursuivre sans intervenir.

- Certains sont soit dépités de ne pas avoir réussi assez correctement leurs sortilèges et maintenant veulent juste se venger du professeur.

L’adolescente haussa un sourcil. Et dire qu’elle pensait avoir une imagination débordante. Visiblement ce n’était rien comparé à certains. Quel intérêt de se venger de son professeur parce qu’on n’avait pas réussit un exercice. Surtout que ceux que le tyran leur avait donné était excessivement simple alors celui qui le ratait ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Après, que l’amour propre soit touché c’était autre chose. Au moins en changeant de camps ils pouvaient toujours dire « je l’ai fait exprès, c’était voulu ».

- Et d'autres viennent là parce qu'ils ne veulent pas avoir la haine des autres et se retrouver exclus. Je ne suis pas sûre qu'il y en ait beaucoup qui te soutiennent parce qu'ils veulent réellement te protéger.

Mais qui avait parlé de la soutenir elle directement ? En tout cas la sorcière n’avait jamais vu les choses de cette manière. Pour elle, c’était plus un sujet d’ordre moral qu’un simple « je suis avec toi, je ne le suis pas ».

- Jaesa à raison monsieur. Vous êtes ici pour nous apprendre des choses. Ma camarade Serpentard n'a pas respecté vos consignes et vous la punissez c'est tout à fait normal. D'ailleurs je n'ai absolument rien contre cette punition à vrai dire et si vous vous obstinez à vouloir la punir de cette manière je veux bien être la première à lui jeter un sort.

Euh… Conna*** !

- Je dis cela parce que j'ai conscience de ce que ne voient pas mes camarades de classe.

Lèche botte ! En voila une qui avait bien trouvé sa maison.

- Ils ne voient pas que c'est que la meilleure façon de savoir comment se défendre face un sortilège est bien d'en être la victime au moins une fois. On ne peut bien se défendre que de ce que nous connaissons réellement et si elle se laissait faire elle en apprendrait bien plus que ce qu'elle ne se l'imagine.

Rachel pencha rapidement la tête sur le côté, signe qu’elle approuvait. Mais elle n’approuvait que ça dans son discourt.

- Mais cette punition resterait totalement stupide si elle n'avait pas le droit de se défendre. Vous devez nous apprendre à combattre les Mangemorts mais ce n'est pas nous préparer si on ne peut attaquer que des personnes sans défense ou des mannequins en bois comme l'a suggéré Jaesa. Les Mangemorts ne se laisseront pas faire eux.

Ça c’était bien plus vrai encore qu’elle ne devait s’en rendre compte. En avait-elle seulement croisé un ? Rachel oui et elle n’était pas prête de l’oublier, c’était surtout pour ça qu’elle avait décidé de prendre aujourd’hui son premier cours de défense depuis qu’elle était à Poudlard (en dernière année, oui oui). Elle s’apprêtait d’ailleurs à bien clarifier sa situation et sur sa manière de pensé quand la serdaigle qu’elle avait « remballé » un peu plus tôt se pointa devant elle, baguette levé. Surprise, Rachel eu un mouvement de recul, mais ce fit tout, même si elle gardait tout de même sa propre baguette en l’air.

- Dis donc Rachel, tu crois que ce n'est que pour ta défense que je suis intervenue? J'estimais juste que ce genre d'attaque n'est pas des plus utiles et que quitte à ce que tu sois immobilisé autant utilisé des mannequins. Oui tu n'aurais pas été immobilisée j'aurais fait ce que Monsieur McKinley nous a demandé, déjà parce que tu ne serais pas totalement sans défense et parce que clairement je suis là pour apprendre et le fait d'avoir une cible mobile reste pour moi le meilleur des exercices. Je viens de me prendre un Stupéfix par Aurea et jamais il ne m'est venu à l'idée de m'indigner.

Oh non… elle n’avait pas osé dire ça ? Elle n’avait quand-même pas osé prétendre qu’elle se victimisait ?

Les mots touchèrent Rachel, même si ça ne se vit pas forcément vu l’état lamentable dans lequel elle était déjà. Elle n’avait pas voulu ça, ni attirer l’attention ni se plaindre et encore moins blesser. Sauf que visiblement c’est ce qu’elle avait fait malgré elle. Sans doute ses peurs, le fait de se retrouver une fois de plus face à des sorts impuissante l’avait rendu mauvaise.

- Tu viens en cours de Défense tu crois qu'on va bercer des ours en peluche ?

Rachel baissa sa baguette. Non, bien sur que non qu’elle ne s’était pas attendu à bercer des peluches. Et au fond ce n’était pas le contenu du cours qui lui posait un problème, mais bien la manière dont McKinley avait amené les choses. S’entraîner sur les plus jeunes… Non, mais qui faisait ça à part les méchants ? Humilier et exploiter. Même si ce n’était pas les pires sorts du monde, qui aurait put dire que ça n’allait pas en marqué un pour la vie ?

- Je trouvais juste injuste que tu sois dans une situation telle parce que ça ne te laisse pas la moindre chance et qu'il n'y a, à mon sens, rien de plus rabaissant, c'est tout. Et puis pour nous je ne vois pas l'utilité. Il ne fallait pas prendre mal tout ce que j'ai dit, je voulais juste expliquer que c'était inutile pour toi comme pour nous et inutilement humiliant...

Rachel fit un pas vers elle, docile. Décidément, elle n’était pas douée avec les mots puisqu’en deux secondes elle avait réussit à contrarié quelqu’un et à retrouver le statut de bouc émissaire… Pas brillant en somme. Elle voulu donc rectifier le tir en reprenant plus calmement, maintenant qu’elle était plus calme, lorsqu’un rire la coupa dans son élan. C’était le dernier à lui avoir lancé un sort.

- Euh... Vous savez que le prof n'a encore rien dit... ? 'Fin, j'dis ça, j'dis ri... hahahha...

Son regard passa d’une traite de l’élève au professeur, c’est vrai qu’elle l’avait oublié lui avec tout ça… Sans doute sa réaction allait-elle être terrible, c’est pourquoi elle tenta de se préparer mentalement. Mais qui pouvait vraiment savoir ce qui allait se passer avec lui ?

Quoi qu’il en soit le serdaigle, avec son fou rire, était représentatif de l’ambiance qu’il y avait sur le moment. Pesante et… ridicule. La sorcière aurait d’ailleurs voulu lui en vouloir un peu plus d’avoir suivi les ordres, mais ce n’était juste plus possible après qu’il se soit ramassé de la sorte. Retrouvant un peu de son humeur habituelle, Rachel laissa échapper un petit rire avant de se tourner vers… Jessa ? Mer**, pourquoi était-elle incapable de retenir un nom ?

- Je suis désolée si tu as mal prit ce que j’ai dit tout à l’heure, ce n’était pas vraiment contre toi, je me suis laissée emporté… Le problème ce n’est pas moi. Normalement à part quelques bleus j’aurais dû m’en sortir. Et ce n’est pas tant le fait de s’exercer sur des cibles humaines non plus. J’ai déjà fait des duels moi aussi et je confirme, il n’y a pas mieux pour apprendre, mais là ça n’avait rien d’un duel, c’était… je n’ai même pas de mots ! Même si j’avais put bouger, je n’aurais rien put faire contre vous tous réunit. Et puis, déguiser les plus jeunes pour les bombarder ensuite… ça aurait été des binômes composé de personnes de même niveau je n’aurais rien dit, je suis d’accord, c’est le but de ce cours, mais là… c’est trop ! Je ne suis même pas certaine que tout ça soit autorisé par le règlement…

Une fois de plus, son regard se posa sur le tyran, qui jusque-là était restait étrangement muet. Que préparait-il encore ?

Elle le défiait encore… Elle le défiait depuis le début du cours en quelque sorte même si ça n’avait pas été son intention dans un premier temps. Nul doute que ça allait lui faire tout drôle de le revoir dans les bureaux du Chicaneur, mais Rachel s’était promise d’aller mieux et de tout faire pour ça. Ce n’était certainement pas en se laissant faire et en n’en martyrisant d’autres qu’elle y arriverait. Ce n’était pas comme ça qu’elle allait retrouver le sommeille.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Harmony Lin, Ven 19 Fév 2016 - 0:17


Alors qu'Harmony avait enfin enfilé le costume et que sa partenaire d'exercice, Jaesa, l'avait rejointe, une Poufsouffle plus âgée, censée s'entraîner sur celles, leur dit :

- J’espère que vous êtes prêtes.

Non. Non, Harmony n'était pas prête. Elle ne serait jamais prête pour ça... Se prendre un sort dans la tête n'était pas quelque chose pour lequel elle pouvait être prête. Mais elle n'avait pas le choix. Elle devait résister. Pour Jade. Pour qu'elle soit fière d'elle et surtout pour ne lui donner aucune raison de s’inquiéter. Avant même que la Serdaigle n'ai relevé la tête, sortant enfin de ses pensées, un sort la toucha de plein fouet, prononcé distinctement par l'élève en face d'elle.

C'était un Stupéfix et non un Metalo Scencio, ouf. Néanmoins, Harmony n'était absolument pas préparée à ça, ayant eu la mauvaise idée de se perdre dans ses pensées au moment où elle se faisait "attaquer", et vascilla dangereusement. La jeune fille n'eut même pas le temps de réfléchir plus que, déjà, elle se trouvait sur le sol, gémissante de douleur. Elle se releva doucement et bredouilla quelques excuses à sa partenaire de costume, qui, Harmony l'avait senti, était aussi tombée à cause d'elle.

La Serdaigle regarda autour d'elle, cherchant des yeux celui qui allait leur lancer un deuxième sort, quand M. McKinley annonça en regardant fixement 3 élèves :

- Jean Parker. Nel Queen. Sarah Bellanger. La porte est là
Vous n’avez plus rien à faire dans mon cours. Si vous avez décidé d’être présent à mon cours, la moindre des choses est d’y participer. Votre présence n’est plus souhaitée

Ah. Bon bah Harmony n'aurait pas à subir une deuxième attaque. Elle soupira, soulagée, et regarda les autres élèves qui s'entraînaient. Que de violence ! Tout à coup, une élève de Serpentard ne sembla ne pas vouloir faire l'exercice puisqu'elle prononça tout un discours au professeur, qui lui répondit :

- Je ne vous demande pas votre avis. Vous n’avez pas le choix à vrai dire. Mais comme je suis indulgent et d’une grande sensibilité, je ne vais pas vous imposer cet exercice. Merveilleux n’est-ce pas ?

Harmony, toute innocente qu'elle était, se dit joyeusement que le professeur avait sans doute changé d'avis et qu'il comprenait que quelqu'un ne puisse pas être capable de viser ses camarades. Cependant, elle déchanta vite quand elle écouta la suite du discours du sorcier, qui pointait du doigt la Serpentarde :

- Miss Pasca, pouvez-vous vous mettre de l’autre côté de la pièce. Les autres, merci de me rejoindre.
Bon puisque vous êtes une grande pacifiste, vous allez participer à votre manière à la suite du cours.
Vous allez tous lancer un des quatre sorts sur votre petite camarade. Faites-vous plaisir ! Pour ceux qui ont déjà lancé un sort… Merci d’en tester un autre


Après avoir dit ça, le professeur leva sa baguette et lança un sort qui sembla coller l'élève au sol. A la grande surprise d'Harmony, Lïnwe fut le premier à aller lancer un sort. La Serdaigle était, pour sa part, partagée. Elle redoutait la réaction du professeur si elle ne faisait pas ce qu'il demandait mais n'avait pas non plus envie de blesser quelqu'un, surtout sans défenses. Cette fille, ça aurait pu être Jade... Et lancer un sort sur son amie, elle n'aurait pas pu... Alors pourquoi le faire avec elle ? Tandis ce qu'elle réfléchissait, de nouvelles personnes s'attaquèrent à Miss Pasca - comme l'avait appelé M. McKinley -, qui commençait à avoir un visage marqué par la peur. Harmony était en plein dilemme... Que faire ? Elle n'aurait sans doute pas la force d'attaquer sa camarade mais... Se risquer à subir les foudres du professeur n'était-il pas encore plus risqué ?

Avant qu'elle n'ait pu réfléchir plus, une Gryffondor, celle qui s'était fait remettre à sa place par le sorcier au début de l'heure pour avoir embrassé son copain, s'avança et se posta devant la Serpentarde. Elle défia chacun des élèves du regard en disant :

- Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part !

Avant même que quiconque ait pu faire quoi que ce soit, Lydie s'avança à son tour pour se mettre aux côtés de la Gryffondor. Harmony ne pouvait s'empêcher de les admirer, elles qui avaient assez de cran pour tenir tête à ce professeur qui la terrifiait. Jaesa prit alors la parole, arguant qu'il valait mieux s'entraîner contre des mannequins en bois plutôt qu'une élève immobilisée et que ça serait mieux qu'elle puisse se défendre. La Serdaigle était d'accord avec sa camarade mais, même si la Serpentarde avait pu bouger, elle pensait toujours que c'était un peu trop dangereux de faire ça... D'ailleurs, l'élève en question semblait d'accord avec ses pensées - sur la dernière partie - puisqu’elle répondit d'une voix colérique que c'était les mannequins ou rien et qu'elle n'avait pas la moindre chance contre toute une classe.

Sans un mot, la Poufsouffle qui avait attaqué Jaesa et Harmony rejoint les deux élèves devant Rachel. La classe semblait se séparer en deux. Ceux qui avaient attaqué la Serpentarde et ceux qui la défendaient à présent. Cette supposition se confirma lorsqu'une autre élève se mit du côté de M. McKinley, défendant le fait qu'il fallait bien apprendre à se défendre et à attaquer et que ça n'était qu'en pratiquant - et pas avec des mannequins en bois - qu'on pourrait s'améliorer. La réplique cinglante de Rachel sembla aussi faire effet sur Jaesa puisque celle-ci leva sa baguette vers elle, un discours calme mais empreint de colère s'élevant dans la salle.

Deux camps. Un pour le professeur, un pour Rachel et la rébellion. Et puis Esteban, qui intervint en rigolant :

- Euh... Vous savez que le prof n'a encore rien dit... ? 'Fin, j'dis ça, j'dis ri... hahahha...

Peu après cela, il se prit les pieds dans ses lacets et tomba sur le sol. Harmony, qui aurait d'habitude regardé si le garçon allait bien, resta de marbre. La bataille pour le camp à choisir se faisait toujours dans sa tête et elle regardait les deux partis s'affronter avec un sentiment d'impuissance et de peur qui l'empêchait de faire tout mouvement. Soudain, Rachel sembla se calmer dans sa colère contre la jeune fille et s'excusa avant de défier à nouveau le professeur en disant :

- Je suis désolée si tu as mal prit ce que j’ai dit tout à l’heure, ce n’était pas vraiment contre toi, je me suis laissée emporté… Le problème ce n’est pas moi. Normalement à part quelques bleus j’aurais dû m’en sortir. Et ce n’est pas tant le fait de s’exercer sur des cibles humaines non plus. J’ai déjà fait des duels moi aussi et je confirme, il n’y a pas mieux pour apprendre, mais là ça n’avait rien d’un duel, c’était… je n’ai même pas de mots ! Même si j’avais put bouger, je n’aurais rien put faire contre vous tous réunit. Et puis, déguiser les plus jeunes pour les bombarder ensuite… ça aurait été des binômes composé de personnes de même niveau je n’aurais rien dit, je suis d’accord, c’est le but de ce cours, mais là… c’est trop ! Je ne suis même pas certaine que tout ça soit autorisé par le règlement…

Harmony était totalement d'accord avec ce que venait de dire sa camarade de classe. Encore fallait-il qu'elle s'exprime. Mais les mots restaient bloqués. Coincés. Rien à faire elle n'arrivait pas à soutenir la Serpentarde, tout comme elle n'avait pas eu le courage de le faire avec Jade. Elle baissa les yeux, honteuse de ne pas réussir à s'exprimer et de ne pas suivre l'exemple de la Poufsouffle - qui devait être avec Heather à l'heure actuelle - et ne dit rien, attendant avec appréhension la réponse du professeur.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Heather Wells, Ven 19 Fév 2016 - 0:27


LA accordé

La jeune femme ne répliqua pas quand McKinley lui fit remarquer son attente, elle avait fait de son mieux. C'était pas de sa faute s'il n'avait pas d'autorité et qu'il ne pouvait pas gérer ses élèves tout seuls. Elle manqua également de lever les yeux au ciel quand il lui fit un compliment, mais elle tenta d'avoir l'air un peu moins sauvage. Elle savait pas pourquoi, mais elle le sentait pas trop ce gars-là... Il avait l'air faux.

L'enseignant lui indiqua qu'il devait lui débarrasser d'une de ses élèves, peut importe ce qu'elle en faisait. D'ailleurs cette gamine était bien docile, sans que la Garde Chasse n'est besoin de dire ou faire quoi que ce soit qu'elle s'était déjà levée. Mais elle parvint à surprendre son regard, dirigé vers une élève en pleurs dans la salle.

- T'es pas obligée de chialer hein, elle va pas mourir ta petite-amie, lui lança-t-elle sans douceur.

Qu'est-ce que c'était moche un gamin qui pleurait. La rousse quitta donc la salle sans un regard derrière elle et amena l'élève dans les cachots. Elles n'échangèrent d'ailleurs pas un seul mot, sauf lorsque l'irlandaise lui demanda de poser ses affaires, incluant sa baguette, dans un coin de la salle. Elle l'attacha au poignet, puis d'un brutal coup de baguette magique, fit tendre brutalement la chaîne. Cette dernière étant reliée à un système de poulie, l'élève fut soulevée par les poignets. Seul la pointe de ses pieds étaient encore en contact avec le sol.

Elle avait programmé son sortilège pour qu'il se relâche au bout d'une quinzaine de minutes. Rester dans une position aussi inconfortable allait lui apprendre les bonnes manières. Passée ce délai, la gamine serai alors en mesure de s'asseoir, mais la chaîne n'était pas suffisamment longue pour lui permettre d'atteindre ses affaires. Juste avant de repartir, Heather plaça un alohomora conditionalis sur le verrou de la porte, de manière à ce qu'il s'ouvre lorsque la sonnerie allait retentir, elle en avait d'ailleurs fait de même sur les chaînes de l'élève, comme ça, même pas besoin de revenir la libérer !

- Tu pourra repartir lorsque la cloche sonnera et assister à ton prochain cours normalement, fit-elle avant de s'éclipser, direction le potager.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie McMiller
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Emilie McMiller, Ven 19 Fév 2016 - 0:56


Soudain, Émilie tira une grimace discrète. Lydie venait d'hocher la tête sans plus ni rien. La rouge et or perdit un peu de sa bonne humeur. Et dire qu'elle pensait passer un bon cours. Elle se glissa à son tour dans le dragon mais regretta vite son choix. Malgré son apparence de géant, l'intérieur du déguisement était minuscule et la chaleur épouvantable. La sang-mêlé grogna un juron lorsqu'elle sentit sa voisine s'extirper du déguisement pour passer la tête au dehors. Une voix s'éleva:

« Je refuse cet exercice, désolé. »

Et reparti pour un tour! Qu'est-ce qui allait lui arriver cette fois, au malheureux?

« Je ne vous demande pas votre avis. Vous n’avez pas le choix à vrai dire. Mais comme je suis indulgent et d’une grande sensibilité, je ne vais pas vous imposer cet exercice. Merveilleux n’est-ce pas ? » trancha le professeur McKinley. « Miss Pasca, pouvez-vous vous mettre de l’autre côté de la pièce. Les autres, merci de me rejoindre.  »

D'un pas timide, Émilie rejoignit ses camarades qui s'avançaient en chuchotant des choses incertaines. La voix cruel du professeur retentit comme un coup de poignard aux oreilles de la jeune fille:

« Vous allez tous lancer un des quatre sorts sur votre petite camarade. Faites-vous plaisir ! Pour ceux qui ont déjà lancé un sort… Merci d’en tester un autre ».

Bouche bée, la Griffondor regard à tour de rôle la Serpentard et l'ancien Serdaigle. Elle ne voulait pas croire... Ce professeur était fou! Cerise sur le gâteau, l'homme lança un sortilège sur la malheureuse qui l'empêcherait de bouger. Lïnwe Felagünd s'avança le premier et lança le sortilège Stupéfix. La Serpentard l'esquiva habilement. Une grande brune s'avança pour lançer le sortilège Impedimenta. Émilie aperçut des larmes rouler sur les joues de la Serpentard. Si tous ces camarades n'aurait pas été là, Émilie se serait précipité pour consoler son aîné. Cette dernière s'écria, furieuse:

« Vous avez tous perdu la tête ou quoi?! M'a parole vous n'avez pas d'amour propre ! »

Un Serdaigle s'avança et lança un sort que para Pasca grâce à sa baguette. La rouge et or foudroya du regard le jeune homme qui venait de lançer le sort. Une Griffondor bougea du rang. Un instant, Émilie crut que la Serpentard subirait un nouveau sort mais la jeune fille se plaça devant Pasca et s'exclama:

« Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part ! »

Si y avais bien un mot pour décrire le cours c'était : bordel. Lydie suivit sa camarade Griffondor et l'imita. Soudain, un arc lumineux illumine la pièce. Émilie recule et trébuche sur une Poufsouffle. Elle se rattrape de justesse mais avec son petit mètre trente deux, la rouge et or ne voit plus rien. Elle entend seulement une voix féminine s'élever:

« Professeur, nous sommes censé apprendre des sorts pour faire face à un ennemi, mais je pense qu'un ennemi ne resterait pas sans bouger, il serait logique que Rachel puisse, si elle ne peut se défendre, au moins se déplacer, éviter les sorts... dans l'état actuel des choses, nous pourrions tout autant nous entrainer sur un mannequin en bois et utiliser un élève dans ces circonstances n'est pas très bon ni pour le moral des élèves, ni pour celui de la personne visée... »

La sorcière ressent de la compassion pour cette élève qui vient de prendre la parole. Mais déjà, la Serpentard qui avait réussi à se défaire des liens qui l'emprisonnaient s'exclama indignée:

« C’est une blague j’espère ? lui répondit-elle. Donc si j’avais eu l’autorisation de bouger tu m’aurais lancé ton satané sort ? Il ne t’en faut pas beaucoup pour soulager ta conscience dit donc. Moi ou un autre, tu crois qu’on aurait la moindre chance contre toute une classe ? Laisses-moi rire ! Les entrainements se fond sur des mannequins ou rien ! »

Une autre Serpentard intervint. Émilie ne suivait plus. Elle, la petit fillette aux airs d'ange, perdue dans toute cette foule de grands...

« Tu crois que ceux qui t'entourent te soutiennent parce qu'ils trouvent ça écœurant ce que McKinley te fait subir mais sache que parmi tes « sauveurs » certains n'ont pas hésité une seconde à attaquer et à le faire à plusieurs reprise lorsqu'il l'a demandé pour le premier exercice. Certains sont soit dépités de ne pas avoir réussi assez correctement leurs sortilèges et maintenant veulent juste se venger du professeur et d'autres viennent là parce qu'ils ne veulent pas avoir la haine des autres et se retrouver exclus. Je ne suis pas sûre qu'il y en ai beaucoup qui te soutiennent parce qu'ils veulent réellement te protéger. » S'adressant au professeur cette fois, elle reprit, « Jaesa à raison monsieur. Vous êtes ici pour nous apprendre des choses. Ma camarade Serpentard n'a pas respecté vos consignes et vous la punissez c'est tout à fait normal. D'ailleurs je n'ai absolument rien contre cette punition à vrai dire et si vous vous obstinez à vouloir la punir de cette manière je veux bien être la première à lui jeter un sort. Je dis cela parce que j'ai conscience de ce que ne voient pas mes camarades de classe. Ils ne voient pas que c'est que la meilleure façon de savoir comment se défendre face un sortilège est bien d'en être la victime au moins une fois. On ne peut bien se défendre que de ce que nous connaissons réellement et si elle se laissait faire elle en apprendrait bien plus que ce qu'elle ne se l'imagine. Mais cette punition resterait totalement stupide si elle n'avait pas le droit de se défendre. Vous devez nous apprendre à combattre les Mangemorts mais ce n'est pas nous préparer si on ne peut attaquer que des personnes sans défense ou des mannequins en bois comme l'a suggéré Jaesa. Les Mangemorts ne se laisseront pas faire eux. »

Et voilà que la nommée Jaesa reprend:

« Dis donc Rachel, tu crois que ce n'est que pour ta défense que je suis intervenue? J'estimais juste que ce genre d'attaque n'est pas des plus utiles et que quitte à ce que tu sois immobilisé autant utilisé des mannequins. Oui tu n'aurais pas été immobilisée j'aurais fait ce que Monsieur McKinley nous a demandé, déjà parce que tu ne serais pas totalement sans défense et parce que clairement je suis là pour apprendre et le fait d'avoir une cible mobile reste pour moi le meilleur des exercices... »

Émilie ne suivait plus. Elle se contenta d'attendre debout, son regard gris intense se voila d'un triste rideau noir et ses lèvres se pincèrent en un signe d'agacement. La conversation dura longtemps, très longtemps. Enfin, lorsque Pasca eut fini ces excuses, Émilie regarda sa montre. Il ne leur restait plus longtemps. Ce cours avait été un désastre, elle n'avait rien appris. Lamentable.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Jaesa Willsaam, Ven 19 Fév 2016 - 10:53


- Je suis désolée si tu as mal prit ce que j’ai dit tout à l’heure, ce n’était pas vraiment contre toi, je me suis laissée emporté… Le problème ce n’est pas moi. Normalement à part quelques bleus j’aurais dû m’en sortir. Et ce n’est pas tant le fait de s’exercer sur des cibles humaines non plus. J’ai déjà fait des duels moi aussi et je confirme, il n’y a pas mieux pour apprendre, mais là ça n’avait rien d’un duel, c’était… je n’ai même pas de mots ! Même si j’avais put bouger, je n’aurais rien put faire contre vous tous réunit. Et puis, déguiser les plus jeunes pour les bombarder ensuite… ça aurait été des binômes composé de personnes de même niveau je n’aurais rien dit, je suis d’accord, c’est le but de ce cours, mais là… c’est trop ! Je ne suis même pas certaine que tout ça soit autorisé par le règlement…

J'ai visiblement mal interprété aussi ses paroles à ce qu'il semblerait. Je regarde la professeur avec mépris et me retourne vers la jeune Serpentard avec un sourire gentil:

- Tout le monde ne t'aurais pas attaqué en même temps, évidemment que ça n'aurait pas été possible sinon. Mais je comprends ton point de vue, et je ne suis pas certaine non plus que le règlement coïncide réellement avec ces faits... Enfin je dis ça je dis rien.... Mais je ne suis pas pour l'acharnement envers un élève posé en position de faiblesse comme ça! Et tu n'as pas à t'excuser, crois-moi.

Je me tourne vers le professeur, inquiète de son silence prolongé. Cela risque de d'éclater et nous sommes en première loges. Je commence à ne plus être très à l'aise, bien que je défende mes convictions. Nous commençons tout de même à être nombreux autour de la jeune fille, mais l'attente de la réponse professorale devient de plus en plus difficile à supporter.
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Lydie Nouël, Ven 19 Fév 2016 - 11:24


Lydie ne bougea pas d'un millimètre pendant de longues minutes. Elle était déterminé à garder sa position, même maintenant que Rachel semblait avoir repris ses esprits. Un débat avait lieu entre élèves. Débat d'un tel ridicule qu'un élève de Serdaigle ne pût retenir une crise de rire. La rouquine n'écoutait pas vraiment leurs mots, elle se contentait d'étudier leurs mouvements, prête à réagir si une offensive était lancée. C'était peu probable que l'un d'eux l'ose, mais elle s'était dit la même chose lorsque le professeur avait ordonné de prendre la Serpentard pour cible, et s'était leurrée. Maintenant préférait-elle prendre des précautions. Une jeune sorcière attira néanmoins l'attention de la fillette. Elle tenait des propos digne d'une véritable vipère, elle était incapable de penser qu'un acte puisse être purement désintéressé. La beauté des serpents, à ce jeune âge, cela faisait de la peine à la jeune Gryffondor.

Personne ne semblait comprendre le réel motif des actes de la deuxième année. Pour elle, ça n'avait jamais été une histoire d'exercice cruel qui devrait plutôt être réalisé sur des mannequins ou des cibles vivantes mobiles, non, tout cela n'avait rien à voir. Si Lydie s'était levée en travers de Rachel et de ces idiots de sorciers, c'était bien car un Gryffondor ne cédait jamais à la lâcheté. S'il y avait bien un spectacle que Lydie ne pouvait tolérer, c'était de voir vingt personnes s'acharner sur une autre, seule, même si celle-ci avait eu la capacité de se défendre. Tout cet exercice n'était qu'une scène malsaine d'humiliation collective, à laquelle il était hors de question de participer. Que ses camarades continuent leur débats vides de sens. Il n'y avait pas d'exercice, pas lieu de débat, il y avait uniquement un professeur qui testait les limites de l'instinct grégaire et de la soumission de ses élèves, se délectant au passage du malheur du martyr choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Invité, Ven 19 Fév 2016 - 12:07


J'avais en parti, réussi le sort, un peu déçu, je baissais ma baguette lentement. Une fois baissée, un coup de gueule débuta. J'observais le tout sans rien dire.

- Vous avez tous perdu la tête ou quoi ?! Ma parole vous n'avez pas d'amour propre !

Un autre élève s'approcha et lança son sort. Au moins, 3 élèves avaient eu le mérite de réaliser l'exercice. Le professeur voulait probablement repérer les étudiants aussi tordus que lui. Bingo ! Les gagnants sont Lïnwe, Esteban et moi même.

- Le premier qui lance un sort contre Rachel en reçoit un en retour de ma part !

Qui parle ? Regardant Rachel, enfin la lionne devant elle, je lâchais un soupir. Pour un premier cours, on a connu mieux. Toute une classe rebelle contre un seul professeur. Que demander de plus ? Ce n'est que lorsqu'une petite Serpentard prit la parole que je levais la tête vers elle pour la regarder.

- Jaesa a raison monsieur. Vous êtes ici pour nous apprendre des choses. Ma camarade Serpentard n'a pas respecté vos consignes et vous la punissez c'est tout à fait normal. D'ailleurs je n'ai absolument rien contre cette punition à vrai dire et si vous vous obstinez à vouloir la punir de cette manière je veux bien être la première à lui jeter un sort. Je dis cela parce que j'ai conscience de ce que ne voient pas mes camarades de classe. Ils ne voient pas que c'est que la meilleure façon de savoir comment se défendre face un sortilège est bien d'en être la victime au moins une fois. On ne peut bien se défendre que de ce que nous connaissons réellement et si elle se laissait faire elle en apprendrait bien plus que ce qu'elle ne se l'imagine. Mais cette punition resterait totalement stupide si elle n'avait pas le droit de se défendre. Vous devez nous apprendre à combattre les Mangemorts mais ce n'est pas nous préparer si on ne peut attaquer que des personnes sans défense ou des mannequins en bois comme l'a suggéré Jaesa. Les Mangemorts ne se laisseront pas faire eux.

La je rigolais. Littéralement, j'avais lâcher un rire dédaigneux. C'était une bonne lèche-botte. Fallait être victime pour mieux se défendre ? Au fond ce n'était pas bête, mais c'est pas dans un cours comme celui ci qu'on allait y arriver. Il fallait réellement se battre pour comprendre comment utiliser les sorts. Ensuite les mangemorts... ma pauvre petite, elle n'avait pas compris que le prof qu'on avait, est du genre à faire partie de cet ordre là. Il est tellement cruel, machiavélique.. Ca ne m'étonnerait même pas, si on me disait qu'il était leur chef ou je-ne-sais-qui.

- Dis donc Rachel, tu crois que ce n'est que pour ta défense que je suis intervenue? J'estimais juste que ce genre d'attaque n'est pas des plus utiles et que quitte à ce que tu sois immobilisé autant utilisé des mannequins. Oui tu n'aurais pas été immobilisée j'aurais fait ce que Monsieur McKinley nous a demandé, déjà parce que tu ne serais pas totalement sans défense et parce que clairement je suis là pour apprendre et le fait d'avoir une cible mobile reste pour moi le meilleur des exercices. Je viens de me prendre un Stupéfix par Aurea et jamais il ne m'est venu à l'idée de m'indigner. Tu viens en cours de Défense tu crois qu'on va bercer des ours en peluche? Je trouvais juste injuste que tu sois dans une situation telle parce que ça ne te laisse pas la moindre chance et qu'il n'y a, à mon sens , rien de plus rabaissant, c'est tout. Et puis pour nous je ne vois pas l'utilité. Il ne fallait pas prendre mal tout ce que j'ai dit, je voulais juste expliquer que c'était inutile pour toi comme pour nous et inutilement humiliant...

Oh cool. Une petite bataille verbale, je me reculais un peu du groupe d'élève et alla m'asseoir sur une des tables. De toute façon, tout ça allait durer un moment. Plusieurs élèves intervenaient, toujours les même en fait. Les autres, eux, étaient silencieux. Un choix judicieux. De toute façon, à quoi ça servirait de l'ouvrir, à part pour attiser la colère de McKinley ? Baguette en main, j'attendais, je jouais avec pour faire passer le temps. Puis, au bout d'un moment, je me levais et m'approchais d'Evelyne pour lui susurrer à l'oreille.

- Tu as vu, tu n'auras pas à lancer de sorts. Ce n'est pas plus mal pour toi, d'ailleurs.

Sourire en coin toujours présent, le regard froid pour la Bleue-et-Bronze, je repartais sur ma place initiale. La table non loin du prof.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 10

 Cours n°1 : Sortilèges et créatures

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.