AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 3
[Habitation] The Sphinx's Riddle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Malicia Evans, Mer 8 Juin 2016 - 17:44


Alors comme ça, Keats préfère éviter de donner des gallions pour ta livraison. Au final, ça ne te dérange pas tant que ça. Et tu lui fais savoir. Toi aussi, tu l'as déjà fais, il y a quelques années. Tu n'as jamais eu de problèmes à jouer, utiliser ou vendre ton corps pour avoir ce que tu veux. C'était la seule option que tu as eu par le passé. Et, au fond, tu étais bien contente lorsqu'on te proposait une option. Une échappatoire. Alors oui, tu acceptes tous les paiements possibles. Enfin, presque. Des pilules sortent de ta poche, une termina sa course dans ton gosier, l'autre fut happée par les lèvres de ton collègue. Une main se presse contre le creux de tes reins, pis descends un peu plus. Tu te cambres contre lui en frissonnant. Ton haut tombe au sol et tu t'attelles à lui faire de même. Mais stoppée dans ton élan, il te demande Ici ?. Dans un murmure. Ignorant sa demande, tu continues à travailler sur la disparition de son tee-shirt. Une fois, cela fait. Tu le pousses délicatement vers le canapé. En gros, tu viens de lui répondre un oui silencieux. De toute façon, tu n'es pas forcément capable de parler.

A cheval sur lui, tu profites de ses lèvres sur toi avant de le laisser t'effeuiller. Alors que lui s'amuse avec ton corps de sa bouche, tu décides d'en faire de même. Tes mains effleurent sa peau jouant de tes doigts au niveau de son nombril. Tu frôles la lisière de son pantalon. Et voilà, que tu déboucles sa ceinture. Personne ne parle. Il n'y a pas la place ici, pour la parole. D'un coup d'un seul, le brun se retrouve sur toi. Une fois sur le dos, tes yeux se ferment et tu rejettes la tête en arrière. Pour une fois, tu laissais la direction à quelqu'un. Ça te plait. Plaçant tes deux mains sur son visage, tu amènes ses lèvres à les tiennes et partages un baiser langoureux. Pis, descendant petit à petit, tu embrasses son menton, son cou, le haut de son torse et tu continues à descendre encore plus bas. Plop. Le pantalon de Keats disparait, tombe au sol dans un bruit sourd. La suite s'annonçait particulièrement plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Mer 8 Juin 2016 - 19:41


Tu joues avec tes lèvres, le long de son épiderme,
Alors qu'elle laisse courir ses doigts sur ta peau,
Effleurant délicieusement ton torse,
Touché sous lequel tu te pâmes.

À cheval sur ton être,
Elle s'attarde au niveau de ton nombril,
Effleure le haut du dernier vêtement qui te reste, des ses doigts fins.
Frissons. Le long de ton échine, qui parcourt ton épiderme,
Ta lèvre inférieure que tu malmènes encore une fois.

Elle entreprend de libérer encore quelques centimètres carrés de ta peau,
Et tu te retrouves au dessus, les choses en main.
Tu t'offres à la jeune femme,
Tu payes,
Elle profite.
Juste échange de façon de s'envoyer en l'air.

Ses mains sur ton visage, elle t'attire à elle,
Baiser langoureux échangé, passionné.
Puis c'est son tour, de jouer avec ton corps.
De descendre peu à peu, le long de ton torse,
Du bout de ses lèvres, qui t'effleurent
Tu frissonnes de délice.
Ton menton,
Ton cou,
Elle continue à descendre,
Le haut de ton torse,
Et un peu plus bas.
Ton pantalon qui disparaît,
Léger sourire.

Puis tes mains, tes doigts, qui caressent ses courbes généreuses,
Qui glisse le long hanches, remontant lentement vers le haut de sa poitrine.
Où elles s'attardent, un peu, tu en effleures les contours,
Y dépose un baiser, du bout de tes lèvres.
Tendrement, sulfureusement.
Tes lèvres restent par ici, trop occupées pour s'occuper d'ailleurs.
Mais tes mains, libres, recommencent leur délicieuse course,
Redescendent peu à peu le long de son buste,
Déposent quelques caresses le long de son bas-ventre,
Et continuent leur course,
Toujours plus bas.
Bientôt rejointes par tes lèvres délicates.

~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Malicia Evans, Mer 8 Juin 2016 - 23:25


Tout entre vous, n'est que caresses délicates et furtives. Tu te laisses aller, frissonner. Ta peau frémit sous le contact de ses doigts, de ses lèvres. Vous échangez les positions plusieurs fois. Alternant vos places. Une fois en dessous, une autre, au dessus. Une lutte pour donner du plaisir. Il paie son dû et tu l'acceptes.. avec joie et impatience. Il frissonne, tu le sens sous ton toucher et ça te fait sourire. Fière de ton coup, tu continues pendant un moment avant de l'embrasser. Pis, tu descends et descends jusqu'à ce que ton visage se retrouve face à la fermeture de son pantalon. Il disparait quelques secondes après. Et voilà que tu te mets à soupirer. Des effleurements. Des caresses. De ses doigts, il vint flatter tes formes. Ses lèvres s'attardent sur ta poitrine. Tu souffles son nom dans un soupir. Ta main droite file sur sa nuque que tu caresses doucement.

Ses mains. Descendent. De plus en plus. Laissant une marque brûlante au niveau de ton bas-ventre. Tu te cambres encore plus contre lui. Puis, très vite.. vous vous retrouvez sans sous vêtements. Plus rien. Plus de barrières. Ta respiration s’accélère. Ton corps vint trouver celui du brun et dans un mouvement, il n'y a plus aucune distance entre vous. Tu l'embrasses avant de nicher ta tête contre son cou.

~~~

Tu ouvres les yeux. Observes Keats. Combien de temps vient de s'écouler depuis ton arrivée ? Aucune idée. Tu t'en contre fiche. Pour une fois. Le temps n'est pas ton problème. Vos jambes sont entremêlées. Tu es bien là. Tout contre lui. Mais le temps est écoulée. Tu dois partir. T'enfuir. Avant de recommencer. Tu as échappé à la crise d'angoisse mais cela ne durera pas longtemps. Tu déposes un dernier baiser à la commissure de ses lèvres avant de te dégager de son emprise. Tu te relèves en t'étirant avant de commencer à récupérer tes vêtements. A moitié habillée. Ou à moitié déshabillée. Même dilemme que le verre à moitié vide ou plein. A toi de voir comment tu vois les choses. Attrapant une de tes pilules, tu l'avales sans te poser de question. Tu te sens mal. Il faut que tu rentres. Que tu te soules. Avant de faire une bêtise. Encore une autre. L'autre Keats, tu l'aimes bien. T'as pas envie de lui faire du mal. Non, pas à lui. A d'autres, il n'y aurait aucun soucis. Mais à lui, tu t'identifies. Tu ne comprends pas pourquoi. Mais il a quelque chose.. qui te fais penser à toi. Ça te trouble. Tu te retournes vers lui, ton sourire crispée laissant place à un sourire enjôleur et ta voix prends un ton rauque. Allez savoir pourquoi. Si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux venir me voir. Ma porte est toujours ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Harmony Lin, Dim 3 Juil 2016 - 15:04


( Léo m'a confirmé que le RP plus haut était fini, je me permet donc de poster ça ici )
RP Unique - Réponse et conclusion au RP de Leo Keats et Ailyne Lawson

Ailyne. Chimère éternelle, rêve éveillé. Keats. Rêveur, danseur. Vous êtes si beaux ensembles. Vous dansez. Dans vos esprits. Personne ne la voit, cette connexion, cet instant d’infini, qui dure pour toujours dans vos âmes. Mais moi je la vois. Cette puissance que vous reflétez. Keats. Ailyne. Moi je la sens cette merveilleuse harmonie entre vous deux, je vous vois danser ensemble comme si le temps s’était arrêté. Harmony ne vous voit pas, non. Petite fille aux yeux bleus, loin de vous. Son esprit et son corps sont ailleurs, dans une autre dimension. Dans un autre monde. Car votre monde, vous seul y avez accès. Nous ne pouvons qu’entrevoir, nous ne pouvons que toucher du doigt ce monde parfait, cet infini. Ce monde ou Ailyne est chimère et où Keats devient rêveur, rêve. Tout est flou, tout est limité. Et en même temps, ce monde durera. Pour la vie. C’est un lien invisible entre vous deux, un lien d’unité, un lien de cœur, un lien de vie. Un lien que je parviens à percevoir. Je le perçois, je ne le touche pas. Mais j’aimerais tellement pouvoir venir à vous. Ailyne. Keats. Entrer dans votre monde. Danser avec vous. Rêver. D’éternité. Je ne fais que percevoir mais ce que je perçois me donne envie de trouver la clé de votre monde, de pouvoir y entrer. De devenir chimère, de devenir rêve. De danser, sans fin. Infiniment. Je veux fermer les yeux. Je veux ressentir ce que vous ressentez. Vous accompagner dans votre danse. De loin. Il ne faudrait pas gâcher votre unité, la beauté de vos gestes, de vos pensées. Je vous regarde. Un avec une. Une avec un. Ça semble évident. Ça semble éternel, infini. Ça ne s’arrêtera jamais. Vous dansez dans vos esprits, vous dansez avec vos corps et jamais ça ne s’arrêtera. Vos corps s’entremêlent en un ballet aussi pur qu’un diamant. Vous ne faites plus qu’un. Vous êtes deux entités dans un même monde. Votre monde.

Et moi, en vous regardant, je rêve. Puis, je sens le départ. La nuit a été belle, vous avez bien dansé. Vous avez rêvé. Vous avez agi. Vous avez murmuré. Ailyne. Keats. Je veux que vous continuiez votre danse. Infiniment. Pour que je puisse à mon tour rêver. Entrer dans votre monde. Créer le mien. A l’image du vôtre. Je veux danser moi aussi. Je veux murmurer vos noms. Les noms des gens que j’aime. Avec qui j’aimerais partager des moments d’infini. Mais trop tard, le matin est arrivé. Ailyne, tu ne danses plus. Tu cesses d’être une chimère. Enfin non. Keats te verra toujours comme sa chimère. Celle qui l’a fait danser. Celle qui l’a fait rêver. Celle qui l’a libéré. Celle qui l’a sauvé. Keats continu de rêver. Il continue de danser. Pour toi, avec toi. Il t’attend. Il sait que tu reviendras. Ou il l’espère. Il te garde une place dans votre monde. Votre infini. Cet infini que tout le monde vous envie.

Et je continue de vous observer. Harmony est encore loin, elle n’y a pas accès à ce monde. Elle ne rêve pas. Moi, je veux apprendre à rêver. Je veux apprendre à danser. Je veux apprendre à fermer les yeux pour rêver d’infini. Je veux vous rejoindre. Mais je ne peux pas. Ce moment est trop précieux. Et déjà le monde se ferme à l’extérieur. Il n’a été ouvert que pour toi Lyne. Il ne s’ouvrira plus que pour toi. Et moi, je continuerais de vous observer. A rêver. Infiniment. De vous, de votre monde. De votre connexion. La connexion entre vos cœurs, entre vos âmes. La danse que vous effectuerez toujours. Dans mon cœur. Elle restera gravée. A l’infini.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Lun 8 Aoû 2016 - 2:31


RP avec Ashton Parker
LA accordé

Soir.
Le soleil est couché depuis une poignée de minutes déjà, mais t'as pas mal au ventre de la nuit.
Parce que tu attends l'autre.
Qui ne devrait pas tarder à pointer le nez de son joli minois.
En tant que deux seuls vrais adultes de l'équipe de Quidditch (Sorry Hughie) qui ne se tapent pas dessus,
Il semblait logique que vous tentiez de sympathiser  à un moment donné,
M'enfin, en même temps, vous occupez les deux meilleurs posts,
Vous êtes les deux plus beaux, il était logique que vous tentiez de communiquer à un moment ou un autre.
Tu ne le connais pas plus que ça Parker, en fait tu ne l'as jamais vu en dehors du terrain,
À se demander si il a une vie.


M'enfin bref, histoire d'un peu mieux connaître les gens que tu fréquentes,
T'as décidé d'proposer à Ashton une soirée,
Normale, entre mecs. Avec de l'alcool, évidemment.
Qu'il soit là ou pas, voilà une chose qui ne changerait pas.
D'ailleurs tu ne l'avais pas attendu pour te mettre déjà à l'aise.
Quelques verres de whisky dans le gosier,
Deux trois pilules dans le nez, ou l'inverse, tu ne sais plus,
Du coup, t'es encore là, tu penses, tu sais ce que tu fais,
Mais tu penses qu'à des trucs joyeux.
Et ça te va bien.
Sur ton canapé, un verre à la main, tu laisses courir ton regard sur la pièce que tu connais déjà par cœur,
Pour y avoir non seulement matérialiser tes angoisses,
Mais aussi tes peurs.
Pour avoir aussi fréquenter quelques coins de cette pièce en charmante compagnie,
Notamment celui où tu es présentement assis.
Tes pilules encore sur la table basse, tu ne vas pas prendre la peine de les ranger, de ce que tu sais Ashton n'est pas tout rose non plus.
Il aurait même fait de la prison.
Tu laisses les bouteilles sorties également.
Non pas que tu ais envie d'étaler le tout à le vue de tout le monde, mais elles seront déjà dehors au moins.
Flemme quand tu nous tient.

Trois coups donnés à ta porte,
Et bien, c'est pas trop tôt,
Tu te lèves, lentement, faut davoir se faire désirer,
Puis ouvre la porte sur Parker. 


- J'ai failli attendre. Vas-y entre. Tu veux un truc à boire ?


Dernière édition par Leo Keats Gold le Mer 15 Mar 2017 - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Ashton Parker, Lun 22 Aoû 2016 - 18:41


PV Leo Keats

Ces temps-ci, Ashton passait de plus en plus de temps à Pré-au-Lard ce qui pouvait paraître assez incohérent étant donné qu'il vivait et travaillait à Londres. Il n'avait même plus l'excuse d'y passer après les entraînements de Quidditch puisque le dernier match s'était terminé depuis peu et que l'équipe était en pause en attendant l'annonce des dates des prochains matchs. Et oui, à ce moment-là Parker était très satisfait d'avoir son permis de transplanage et de ne pas se taper le trajet depuis Londres. Point positif du transplanage : ça fait gagner du temps. Point négatif du transplanage : ça éteint les cigarettes à moitié fumées. Puisqu'Ashton n'avait pas pris de briquet et que la rallumer avec un Incendio aurait été catastrophique (il avait déjà essayé une fois), il se contenta de la jeter sur le sol.

La raison de son déplacement ce soir-là était qu'il se rendait chez Leo. Les deux ex-Gryffondors s'étaient rencontrés au Quidditch puisqu'ils jouaient dans la même équipe et tous les deux en tant que batteurs. Inutile de dire qu'en occupant le meilleur poste ils avaient été obligés de sympathiser. Enfin, sympathiser au sens où Parker l'entendait était assez relatif mais c'était toujours mieux que rien. Le sang-mêlé savait que le directeur des Lions était légèrement porté sur la bouteille, mais histoire de passer pour quelqu'un d'un minimum décent il avait décidé de ramener une bouteille de Tequila. Certes elle avait été un peu entamée en chemin mais c'était l'intention qui comptait non ? La nuit commençait à tomber et le ciel était plutôt dégagé si bien que quelques étoiles brillaient déjà. Arrivant devant la maison indiqué par Keats, il frappa à la porte.

- J'ai failli attendre. Vas-y entre. Tu veux un truc à boire ?

Comme première réponse, Ashton leva la bouteille qu'il avait dans la main avec un petit sourire. En entrant il lança un regard circulaire sur le salon où étaient notamment posées des pilules ainsi que quelques bouteilles. Son sourire s'élargit. La soirée promettait de ne pas être ennuyante et c'était ça qui comptait après tout. Qui sait peut-être même qu'il connaitrait Leo de manière un peu plus approfondie après, puisque pour l'instant il ne savait qu'un petit peu sur son compte.

- Je vois que t'as du whisky, je pendrais bien un verre !

Sans vraiment attendre de réponse il s'installa dans le canapé comme s'il était chez lui, ce qui correspondait à son comportement habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Lun 22 Aoû 2016 - 23:56


Un retard que je suis rapidement en mesure de pardonner,
Obtenant comme seule réponse un léger sourire, le tout accompagner d'une bouteille qui apparaît comme par magie dans la main du jeune homme. Mes lèvres qui s'étirent aussi jusqu'à ce que mes yeux parviennent enfin à déchiffrer l'étiquette... Tequila, ou plutôt l'alcool que vous garderez pour lorsque les autres auront endormis vos sens, et surtout vos papilles.
Tu te retiens de justesse de juger ton invité sur ses goûts en matière d'alcool, ce qui ne serait pas forcément une bonne idée pour essayer de sympathiser.

Je claque la porte une fois Parker entré,
Notant avec sourire la bouteille dors et déjà entamée,
Bon, au moins tu ne feras pas tâche avec tes nombreuses bouteilles toutes déjà à moitié sifflées.
Un regard circulaire sur le salon, un regard qui s'arrête sur les pilules.
Visiblement, il me falloir me montrer partageur...


- Je vois que t'as du whisky, je pendrais bien un verre !

Léger gognement un "eh bien sers toi" que tu retiens encore,
T'es drôle quand t'es mal luné,
Mais tu fais avec, alors tu hausses un sourcil en voyant Ash-thon s'installer sans gêne sur le canapé... Le même, oui. Tu prends place à côté, faisant venir deux verres à toi d'un accio-informulé
-Flemme quand elle te tient.
Tu sers deux verres, en tends un à ton capitaine d'équipe (faute de l'être de soirée, tu ne confierais en rien ta vie à cet énergumène).

- Tiens.

Pas très bavard ce soir,
Tu devrais faire des efforts, mais tu ne planes pas encore assez,
Ça viendra.
Tu attrapes déjà ton sachet, glisse une pilule dans ta bouche que tu avales à l'aide d'une gorgée d'alcool,
Avant de jeter le sachet sur la future championne de mini-miss.

- Vas-y, Sers toi. On va dire que c'est pour fêter l'écrasement de Serpy au quidditch.

Et bien tu vois quand tu veux...
C'est pas si dur d'être sociable,
Ça peut même te permettre de connaître ton entourage un peu plus en profondeur,
T'as plus grand chose à perdre de toute façon,
Puis, c'est pas comme si tu ne prenais aucun plaisir
-À tenir une conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Ashton Parker, Mer 24 Aoû 2016 - 14:26


Maîtriser les convenances sociales c'était pas spécialement le truc d'Ashton. En général les gens disaient "fait comme chez toi". Certes, Leo ne l'avait pas dit mais du coup il avait décidé que c'était implicite et avait tout de même fait comme chez lui en s'installant d'ors-et-déjà dans le canapé. Au moins il avait un canapé confortable, et qui donnait juste devant les bouteilles déjà ouvertes. Apparemment il n'était pas le seul à avoir déjà entamé l'alcool. Peut-être que l'autre lui ressemblait plus qu'il n'y paraissait ? C'était difficile à dire, les bonnes relations c'était pas forcément son truc non plus. Faire semblant par contre ça il était professionnel en la matière.

- Vas-y, Sers toi. On va dire que c'est pour fêter l'écrasement de Serpy au quidditch.

Un sourire s'étire sur le visage du sang-mêlé. Pas un sourire incitant spécialement à la confiance, plutôt le genre de sourire de celui qui a apprécié mettre cette dérouillée aux Serpentards. Cette défaite les Serpents ne l'avaient pas vu venir et William allait sérieusement devoir faire des gros remaniements pour la prochaine saison s'il voulait espérer avoir plus de chances que maintenant. Le sourire vaut aussi pour le petit sachet qui se trouve à présent entre ses mains. Des pilules, rien d'autre précisé, mais pas besoin d'être un génie pour comprendre ce qu'elles faisaient. Elles aidaient à la conversation et à l'ouverture de soi. Non pas qu'Ashton ait spécialement besoin de s'ouvrir puisque le regard des autres c'était pas quelque chose qui l'impactait vraiment.

- C'est clair que ça mérite une petite récompense.

Il ouvrit la bouche et avala la pilule. Puis il entreprit de transvaser le contenu de son verre du récipient à son estomac. Tout mélangé, les effets ne tardèrent pas à se faire ressentir. Un jour il allait quand même devoir apprendre à tenir un jour sans boire ou consommer des substances illicites, mais ce jour n'était apparemment pas encore arrivé. Le sang-mêlé tourna la tête pour observer Keats alors qu'il se resservait un verre et il devait bien admettre que le type était plutôt beau gosse. Certes, il s'en était déjà rendu compte avant mais ce qu'il venait d'avaler aidait en grande partie à arriver à ce jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Dim 30 Oct 2016 - 18:23


Au sourire qu'arbore mon hôte une fois mes mots dans le vents,
Je devine que je ne me suis pas planté,
Voilà exactement ce qu'il nous fallait
-Quelque chose à fêter.
Et quoi de mieux que cette belle dérouillée offerte aux verts trop orgueilleux ?
J'en voulais encore à Parker d'avoir abîmé le joli minois de West,
J'le reluquai un peu.
Fallait bien s'occuper pendant ce match interminable.
Mais bon, il était compliqué d'en vouloir vraiment à quelqu'un qui se pointait chez vous une bouteille de tequila à la main,
Et qui n'était pas dégueu à regarder non plus.


Deux cachetons qui filent dans ton gosier,
Arrêter de trop penser.
Arrêter de respirer l'air pollué.
Juste lancer un silence radio dans le haut de ton crâne,
Des petits coups en morse pour que personne ne comprenne
-Ne vienne.
Encore une gorgée, tu te fous de ce que peut penser l'hideux,
T'as besoin de t'évader.
Alors tu t'appuies sur le canapé,
Pose ta tête sur le dossier,
Et laisse monter doucement
-Te sentant décoller.
T'élever.
Les voix se taisent, sauf la mienne.
Tu sens tes muscles se relâcher, le poids t'abandonner, doucement.
Tu sens ton esprit s'éloigner de tes yeux à coups de Toc toc délicat,
Tu sens tes membres s'engourdirent,
Et tu ne ressens plus rien,
Exactement ce que tu voulais.

Je reporte on attention sur ton invité,
Notant pour la première fois qu'il se pourrait qu'il m'arrive presque à la cheville niveau physique (faut pas déconner non plus),
Mais si une chose est bien certaine,
C'est que le point de vue que t'offre le côté droit de ton canapé est plus beau que ton avenir.
Bien plus beau.
Une belle perspective pour ta soirée.
Tu crois en tout cas, ça s’enchaîne plus très clairement là haut,
Y a plus de logique d'une pensée à l'autre, tu sais plus trop où t'en es.
Pile poil l'état dans lequel tu voulais être.  


- T'as déjà caressé un poisson-chat ?
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Ashton Parker, Sam 5 Nov 2016 - 14:06


Parfois, seulement parfois, Ashton se disait qu'il abusait peut-être un peu trop. Il abusait de la vie en général, en testait les limites pour voir ce qui cassait et visiblement c'était sur son entourage que ça se répercutait. Lui il allait très bien physiquement, jamais de problèmes de santé, jamais malade, toujours pas mort ? T'inquiète pas ça arrivera bien un jour. Mais le plus gros avantage d'être chez Leo ce soir-là c'était que ça remettait tout en perspective. Même si on pouvait déjà s'en douter un peu, le gars avait l'air d'être encore pire que Parker sur pas mal de plans et c'était relativement difficile à égaler. Niveau assassinats et plus si affinités, ils n'avaient pas encore atteint le stade de connaissance suffisant pour pouvoir le déterminer. Par contre, clairement niveau alcool et drogues ils étaient sur la même longueur d'onde. Les cachets défilaient à grande vitesse, aidées dans la descente de la gorge par un petit coup de bouteille. Et ils commençaient à faire un peu effet dans l'esprit du sang-mêlé. Il alluma sa cigarette à l'aide d'un petit Incendio bien maîtrisé au bout de sa baguette et regarda la fumée emplir la pièce.

- T'as déjà caressé un poisson-chat ?

Euh, what the f*ck ? Ce qui s'était passé à ce moment là dans la tête de Keats resteraient probablement un grand mystère mais il n'y avait aucun doute que le peu de neurones qu'il avait s'étaient connectés de manière assez étrange. Histoire de ne pas se retrouver dans un silence complet, le sorcier décida de mettre un peu de musique en fond sonore (plop). Il porta ensuite la bouteille à sa bouche pour prendre une énième gorgée, à ce stade là la bouteille était devenu quelque chose en sa possession il n'y avait pas de discussion possible. Pour en revenir à la phrase de Leo, sortie du contexte le sens aurait probablement été relativement difficile à comprendre. Mais là, dans cette situation, il n'y avait qu'une seule interprétation possible, aucune place au doute. Ashton avait bien remarqué la façon dont il le regardait, il y avait hippogriffe sous mornille c'était certain. Inspirant une bouffée de tabac, le Métamorphomage ouvrit la bouche et regarda la fumée se dissiper petit à petit dans la pièce et son regard croisa celui de son hôte.

L'explication pour ces paroles un peu étranges était toute simple. Keats avait envie de lui, ce qu'on pouvait comprendre étant donné le pur beau gosse qu'était Parker. Depuis le temps, il s'était habitué à faire autant d'effet aux gens mais c'était toujours assez flatteur. Peut-être était-ce l'alcool ou bien les pilules mais en tout cas le sorcier se disait que l'attirance commençait à être réciproque. Pour avoir déjà côtoyé l'autre batteur en étant sobre il avait déjà remarqué que le mec était loin d'être moche mais il y avait carrément moyen que cette soirée prenne une tournure plutôt sympa même si ce n'était pas spécialement prévu à la base. Du coup, sans vraiment répondre à la question posée par son interlocuteur, Ashton reposa la bouteille bien entamée qu'il tenait depuis tout à l'heure puis il s'avança afin de se rapprocher du Lion afin de lui donner la vraie réponse qu'il attendait sans aucun doute. Arrivé à quelques centimètres de lui, la tension était bien présente. Il faisait d'ailleurs vraiment chaud. L'ex-Gryffondor avait l'impression de fumer autant que sa clope sauf que c'était son corps. Puis, sans attendre plus longtemps il franchit le peu de distance qui les séparait et embrassa langoureusement le sorcier en face de lui. Ouais, il n'avait jamais été le roi de la patience et de la subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Lun 26 Déc 2016 - 20:45


Mention spéaciale à Vhagar Maraxès, Aileen O'Leary, Jean Parker et ian Benbow pour les détails techniques
Faut pas hésiter les gens
Ils sont de bons conseils,
Harcelez-les et ...
Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les....





Des mots-bulles qui englobent toute l'ambiance du canapé,
La chaleur qui crépite aux bords des yeux,
Enfumé par les volutes de l'acolyte alcoolique,
Perdu dans ses propres embruns teintées de paix,
De détente.
La magie de ces pilules si justement dosées.
La gorge déployée,
Les pupille dilatées,
L'univers qui semble soudain gagner quelques degrés.
Tu perds un peu la tête,
Qui tourne enfin un peu
-Délicieusement.
Une euphorie douce des fins de journées hivernales,
Et la tête qui se pose sur le dossier,
Alors que
Suite à mes mots
Venus d'ailleurs
-L'ambiance s'envole dans un silence divin, rapidement égayé par une enfilade de notes
-Délicates
Qui se faufile
Jusqu'à tes tympans
Pour y poser
-Une douce caresse.
Aérienne.

Je me laisse aller, sans comprendre d'où peut bien naître cette tension, je ne pensais pas trouver chez moi une telle ambiance en cette soirée froide. Mais je devais bien reconnaître que l'homme à mes côtés étaient loin d'être désagréable à regarder, bien au contraire, il avait pour lui tout ce que n'avait pas Hugh Dey, et ce n'était pas pour me déplaire. Alors que je pensais avoir fait s'envoler toutes mes chances de voir mes envies internes se concrétiser, Parker eut le don de me montrer que ce n'était que chimères, car si je mis un moment à m'apercevoir qu'il s'approchait doucement, la tension entre nos deux corps me semblait de plus en plus palpable. Fil élastique tendu au maximum. Près à se détendre, au rythme d'une respiration qui pourrait s'accélérer. Qui le fera peu-être lorsque les corps en cigarette seront plus rapprochés. Parce que pour l'instant, l'alcool qui bat dans mes tempes et les pilules qui me dévire les yeux ne font rien d'autre que me consumer. Et toi Parker ? T'as pas l'impression d’étouffer ? Tu veux pas t'évader ? J'arrive plus à penser. J'aimerais bien voler ce soir.

Tu sembles entendre mes envies, car dans un mouvement brusque,
Te voilà contre moi.
Qu'est-ce que tu fous ?
Bon
Après tout,
Pourquoi pas.
On est des hommes d'action
-Ou pas ?
Bonne réponse à l'appel du poisson-chat.
J'vais pas mentir
Et prétendre que je n'y avais pas pensé.
J'pensais juste pas que ça marcherait
Et pourtant,
Te voici contre moi
Tes lèvres sur les miennes dans un goût explosif de sucré et de nacré.
Non
En réalité,
Un goût de vinasse.
Mais c'est moins cool si on le précise askip,
Donc on s'abstiendra.
En tout cas tes lèvres sur les miennes. Plein de souvenirs
De sensations
Qui me reviennent brusquement
Le parc,
La toscane.
Je mets un instant à te rendre ton embrassade Parker,
Mais moi non plus,
Je ne perds pas mon temps.
Alors j'envois ma jambe,
Par dessus toi,
Et me voici à califourchon sur ton être,
Réveillant ce menteur de pinnochio dans un sourire,
Alors que je continue
À t'embrasser goulûment.
Faisant passer par dessus ta tête,
Ton haut,
Sans te demander ton avis.
Je veux m'envoler.
Cumuler les effets.
Et encore une fois,
Sur ce maudit canapé.


- Ô Capitaine, Mon Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Ashton Parker, Mer 4 Jan 2017 - 13:19


Sans vraiment décoller leurs lèvres, il ne fallut que quelques instants aux deux sorciers pour que leurs hauts se trouvent par terre. Le reste suivit sans trop attendre, la tension était trop grande pour continuer bien longtemps le teasing. Le pantalon d'Ashton avait à présent rejoint leurs t-shirts tandis que Leo s'était installé à califourchon sur lui. Ses mains parcouraient son corps alors que ses lèvres descendaient dans son cou. Pas de doute, les deux batteurs étaient aussi dynamiques au lit que sur un terrain de Quidditch.

Renversant Keats sur le canapé, le Métamorphomage passa au-dessus de lui et entreprit de défaire sa ceinture tandis que ses lèvres parcouraient le torse du propriétaire des Trois Balais. Bon, ici il n'y avait pas de signe d'un troisième balai mais les deux qu'ils avaient déjà seraient très probablement suffisants. Si les pilules et l'alcool les avaient aidés à s'envoler, ils avaient encore moyen de monter plus haut. Le pantalon du brun glissa rapidement au sol, ils n'avaient quasiment plus de vêtements pour les encombrer dans leur affaire à présent. Le capitaine avait une nouvelle voiture et n'avait plus envie d'attendre pour la conduire.

Sa bouche parcourait abdominaux de son partenaire du soir et ses sous-vêtements semblaient avoir bien du mal à contenir le frein à main. Parker passa donc la vitesse supérieure et il put sentir que Leo avait plutôt l'air d'apprécier. Le monde autour d'eux semblait s'être arrêté, la pièce paraissait être en suspens dans un autre espace temps duquel ni l'un ni l'autre n'avait envie de sortir. En pleine action, Ashton renversa une bouteille vide sur le sol et celle-ci fit un bruit sonore sans pour autant se briser. Mais l'attention de l'ex-Gryffondor n'était pas trop portée là-dessus, il était plus concentrée sur sa bagnole qui semblait prête à passer la cinquième. Abandonnant donc sa métaphore moldue, le sang-mêlé remonta embrasser Keats. Il en avait marre de faire tout le boulot, là.

The good part comes between wanting and needing
When it’s less about eating and more about feeding
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Mer 4 Jan 2017 - 17:34


Ce soir, viens, on va encore plus haut. L'alcool, les aiguilles, les pilules, c'est bien tout ça. Mais ce soir je veux voir des étoiles. J'veux oublier c'que réalité veut dire. J'veux plus que c'que ce monde a à m'offrir. Et tout les moyens sont bons. Mais je n'sais pas si ce sont les effets à retardement, le moment, mais avec toi tout est simple. On a pas eu besoin d'échanger des banalités. Des phrases trop cheatées. On a pas eu à se promettre que l'on était pas là que pour se sauter l'un l'autre. Parce qu'au fond on est assez grands désormais pour savoir que c'est tout ce que l'on voulait. Qu'à notre âge il n'y a plus de bonne conscience à se donner, que l'on ne veut qu'oublier. Qu'il n'y a plus que notre dégoût de nous même et notre culpabilité à écarter. Alors on essaie, de trouver un vide à combler. Pour certain c'est le sport qui les aide. Pour d'autres, la fuite, les substances, et le contact d'une chaleur humaine contre la peau. Y a pas de honte à vouloir s'évader.

Alors ce soir, de ses lèvres, ol le cherchait Parker,
Ce goût sucré au bout des lèvres, de libération,
D'abandon de soi.
Ce petit goût d'une nuit pas si effrayante
Car partagée.


Le haut de Parker s'envole rapidement, bientôt rejoint par le tien sur le sol dans un puzzle incompréhensible, l'un contre l'autre. Imitant vos corps serrés l'un contre l'autre. Ils furent bientôt rejoints par le pantalon du capitaine de Quidditch alors que tu t'installais bien confortablement à califourchon sur lui, faisant courir tes lèvres sur sa bouche, et le long de son épiderme, caressant son torse de tes doigts fins. Tu sentais dans ton bas ventre le désir grimper dangereusement à mesure que le Pinocchio de ton partenaire se faisait de moins un moins honnête contre tes cuisses. Nul doute que la nuit s'annonçait prometteuse.

Les caresses qui s'accélèrent alors que sous tes doigts Parker,
Ol se pâme,
S'abandonne à cette passion arcane.


Tu le laisses te basculer contre le canapé tandis que ton camarade d'une nuit prend les choses en main. Une nuit oui, tu laisses rarement les gens s'installer dans ta vie. Il a l'air content, Parker, d'être là. Toi aussi tu l'es, même si c'est un peu moins évident au premier regard. Tu te permets d'ailleurs quelques commentaires que tu gardes évidemment pour toi-même. Il semblerait que le jeune étalon semble en effet monté sur des chapeaux de roues, prêt à se lancer dans la course. Et avant que tu n'ais pu tenter quoique ce soit, voilà que ton capitaine entreprenait déjà de descendre le long de ton torse en jouant avec ses lèvres, ce qui était loin de te déplaire. Tout disparu ensuite, ne laissant que ton corps nu exposé à l'air libre, venant en chatouiller les parcelles encore exposées. Si tu n'avais aucun soucis à exposer ton corps, tu aurais aimé pouvoir prévoir ce qui était en train de se produire, et en profiter pour dissimuler la cicatrice de ta cuisse. Mais bon, peut-être Parker avait-il un penchant pour les cro-magnon bagarreurs en moins velu tout de même. Qui sait, puis il était trop tard, tu devrais donc afficher tes déboires. Le temps s'oublia rapidement, et alors que Parker s'affairait un peu plus bas, la pièce, tout, semblait délicieusement suspendu. Et alors que tu t’apprêtais à te laisser aller d'avantage, et à accélérer le tout, Ashton remonta rapidement trouver tes lèvres. Décidant à ton tour qu'il était temps de t'occuper de ton mustang, inversant la situation, tu commenças à ton tour à descendre, tout en t'attardant un peu avec le bout de tes  lèvres au niveau du cou, du torse, ne négligeant aucune partie de son épiderme alors que tes mains, elles, étaient déjà bien occupées un peu plus bas.

Sentant le corps de l'autre se détendre sous sa bouche à mesure qu'il approchait de l'endroit stratégique, Keats esquissa un sourire avant que lentement , ses lèvres aillent rejoindre ses mains.    
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Ashton Parker, Lun 6 Fév 2017 - 23:58


Actuellement, Ashton était incapable de formuler une pensée distincte. Mais pour sa défense il fallait bien admettre qu'il y avait un certain nombre de choses qui l'en empêchaient à ce stade là de la soirée. Il y avait d'abord eu l'alcool, puis les pilules et enfin, en apothéose il y avait les lèvres de Keats. Celui-ci avait repris le contrôle de la situation qui ne cessait de s'inverser entre eux. Parker avait fait une bonne partie de son travail et estimait que c'était à présent à l'autre de s'en occuper. Le moins que l'on puisse dire c'était qu'il ne fut pas déçu.

Le propriétaire des Trois Balais avait le parfait doigté et jouait à présent avec justesse à l'embouchure du Métamorphomage. Celui-ci n'avait plus qu'à se laisser faire à présent et à profiter de la sensation qu'apportait la bouche du sorcier sur son corps. Les yeux fermés, il laissait Leo s'affairer plus bas pendant qu'il savourait l'instant présent. Ce qu'il pouvait bien se passer à l'extérieur de la pièce n'avait maintenant plus une grande importance. Alors qu'il planait déjà bien haut, le "sport" qu'il pratiquait à l'instant avec le batteur avait terminé de l'envoyer au niveau de la stratosphère. Et quand on était au-dessus des nuages, quel besoin avait-on de redescendre ?

La tension était toujours palpable entre les deux sorciers mais Ashton estima qu'il était temps de passer à l'étape suivante afin de terminer dans les étoiles pour de bon. Après avoir invité Keats à revenir à sa hauteur, leurs lèvres se rejoignirent à nouveau alors qu'ils basculaient définitivement sur le pauvre canapé qui n'avait pas fini d'en voir de toutes les couleurs ce soir. Leurs corps étaient plus proches que jamais, alors que la bouche du capitaine descendait petit à petit dans le dos de l'ex-Gryffondor. Ils n'étaient pas encore au niveau des étoiles mais Parker avait sans aucun doute trouvé la lune. Your touch got me looking so crazy right now...

Le bouquet final n'était pas encore arrivé mais il n'était pas difficile de déterminer qu'il était proche pour tous les deux alors que le sang-mêlé chevauchait son étalon. Leurs corps bougeaient à l'unisson dans ce feu d'artifices de sensations. Il n'y avait pas besoin de musique pour qu'ils soient dans le même rythme. It's not even my birthday but I can't wait to blow my candles out.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Leo Keats Gold, Mar 21 Fév 2017 - 13:32


Alors désolée, c'est plutôt nul.
Mais comme tu t'en doutes
C'pas évident à écrire.



il ne te fallut pas longtemps
pour sentir le corps de l'autre
se pâmer
sous tes doigts,
qui prolongeaient leurs caresses.
sentir sous
tes lèvres qui n'avaient pourtant pas fini leur labeur
l'apothéose approcher.
tu n'avais pourtant pas envie
de le laisser
aller trop vite
tout de suite,
alors
comme répondant à son signal muet,
tu remontas
le long de son torse
sans en négliger
une seule partie
avant d'unir encore
tes lèvres aux siennes.


La tension ne cessait de croître, encore et encore. C'était assez drôle comme tu n'aurais jamais imaginer votre petite soirée se terminer ainsi. Jusqu'ici, ça avait toujours été seulement cordial entre vous. Mais bon, comme quoi tout arrive et puis... le reste de tes pensées se perdit brutalement alors que les lèvres du Gryffondor descendaient lentement mais sûrement le long de ton dos. Vous aviez de nouveau basculé sur le canapé, unissant vos corps dans une danse qui n'appartenait qu'à vous. T'tais plus vraiment en mesure de penser à quoique ce soit, tant Ashton semblait savoir ce qu'il faisait, tu accompagnais le mouvement. Te laissant aller à une vague de plaisir insoupçonnée.

Ce n'était pas ici un rendez-vous en terre inconnue,
Pas de pirogue, de découvertes,
mais plutôt une certaine satisfaction
en retrouvant des sensations.
Ca ne faisait pas longtemps
que tu étais de nouveau dans la course,
il t'avait fallu un moment pour te remettre de ta période
prostitué.e. Gourgandin.e.
Mais tu ne regrettais pas
d'être repassé à l'action
quand tu voyais avec quel apollon
tu partageais ton lit ce soir.

 
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 9 Avr 2017 - 23:48


Les clochards célestes
avec Daddy


Autorisation de Leo Keats pour poster.

Indubitablement Lïnwe en a décidé ainsi comme le prêtre de l'église non-catholique pour meurtres dans les gestes     il n'est qu'une ombre,
l'ombre des parades infantiles sur l'avenue principale axe des myrtilles de la cité rouge ce soir

Qui se déhanche comme des moustiques et leur seringue de junkie sur les toits tuiles mortes de la nuit noire
devenu trop peu vivant pour se piquer soi-même il s'attache à voir les feuilles tomber sous le vent de carte postale posthume
l'âme vibrante comme une locomotive d'éternité inconnue   cœur mal désirant le livre ouvert en point mais il n'en garde que l'amertume
le fromage coulant dans la vitre poussiéreuse de l'apothicaire du coin que le soleil ne peut pointer du doigt
puanteur fulminant du haut de la montagne désertique à grande ampleur   l'échelle et le seau juste là

Qui passe en dessous comme la Tamise et ses docks hypothéqués par un sbire de cette malheureuse Lady
les traits tirés formant des haricots bouillis à la géométrie abstraite de l'artiste rêveur et bronzant sous la lampe hallucinogène
phare solitaire qui surplombe la mer d'une tour d'ivoire argentée parmi les étoiles et la mer est son frère   Queenie !
Queenie ! Queenie ! temple artificiel se sacrifiant les mains à l'entendre parler comme un moulin à gêne

Qui craque une allumette de cet arbre où coule la sève au sang vert et collante et senteur d'absurdité crépusculaire
trois bosses de chameau au nom de Pré-au-Lard séparent sa présence du moulin à vent les cartons vides devant
et le lait qui décolore les égouts du gris jardin   se battant sur le bas-côté trois serpentins d'une fête éphémère
le courrier de dix ans gît sous le portique grinçant et claquant des dents par ce froid soudain levant

Qui demande qui sonne comme un ange à l'appel du nuage jaune du quartier sinueux du temps
la brique ici décalée dépassant comme un monstre incompris de la société narcotique

Qui s'assis un instant l'esprit parmi les vagues des girafes d'Afrique plein la tête et la bouche dégoût mouvant
au clair de lune et les dents grinçantes et les oreilles pression un instant dans le boxe du Conservatoire français et le front à corne
de brume et de violence indolente et le nid plein d'humiliations humaines et d'intelligence perché sur la cheminée du domaine

Qui se masse les cheveux poils d'un crâne pubien lors de la pause du midi au soir et qui se tord sur le rebord d'une fenêtre
vue sur les cieux le traîneau de la terre et les rennes qui tirent des vies humaines comme des bêtes humaines.


Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Mar 27 Juin 2017 - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The Sphinx's Riddle

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 [Habitation] The Sphinx's Riddle

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.