AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 10 sur 11
L'Antre des Potions
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
Aya Lennox
Serpentard
Serpentard

Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Ven 23 Mar - 9:42


Petit à petit, ça lui revenait. Sûrement parce que l'ingrédient standard lui disait quelque chose. Etrangement, elle avait toujours détesté ce nom. Ça faisait beaucoup trop à titre d'exemple, ça s'imbriquait assez mal dans la belle liste d'ingrédients de potions.
Eau du fleuve Léthé, Brins de valériane, Baies de gui et Ingrédient Standard.
Oh mais voilà ! Elle y était ! On écrasait, à l'aide du pilon, deux doses d'ingrédient standard avec quatre baies de gui. La mémoire lui revenait petit à petit ! Lizzie l'avait aidé, mais d'un autre côté, l'oubli de l'ingrédient standard était compréhensible. Ce n'était pas la préparation la plus intéressante. Grâce à ça pourtant, et à la vision du mortier, Aya s'était rappelée la présence de gui dans la potion.
- Voilà.
Elle avait écrasé les deux ingrédients ensemble et repoussa le mortier avant de jeter un oeil à la préparation. Pas dedans, non. Juste pour s'assurer que quoi que ce fut allait bien.
- On doit encore patienter avant d'ajouter ça. J'avais d'ailleurs quelque chose à te montrer.

Les doigts d'Aya repoussèrent la manche de son pull, qui masquait son poignet. Non, elle n'allait pas révéler une Marque des Ténèbres toute fraîche. C'était pas franchement son genre. Ni de révéler ce genre de choses, ni d'en porter une pour le moment.
Ce qui l'intéressait, c'était plutôt un drôle de petit bracelet en corde, affublé d'une cylindre d'ivoire gravé.
- Non, je ne l'ai pas trouvé dans une espèce de boutique ethnique. En réalité, c'est moi qui l'ai fabriqué.
Aya détacha le bracelet, qui n'était qu'un prototype après tout et le tendit à Bennet. Un sourire ravi ponctuait ses lèvres. Au moins de montrer ce sur quoi elle travaillait depuis quelques temps. Seul Azphel était vraiment au courant.
- Il s'agit d'un sceau-cylindre. De base, il était utilisé comme sceau, d'où son nom assez révélateur. Mais j'ai découvert, il y a quelques mois, un artisan en Irak qui en façonnait toujours et qui leur donnait des propriétés magiques assez spéciales...
Elle s'attarda ensuite sur l'histoire même des sceaux-cylindres. Leurs origines, leur affiliation au propriétaire, les gravures qu'on pouvait retrouver ainsi que les matériaux utilisés.
- Celui-ci n'est qu'un prototype, il n'est pas enchanté. Mais dis-toi qu'il est conçu pour contenir un cheveu ou une partie du corps du porteur, et ensorcelé afin de garder un secret.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Ven 23 Mar - 18:09


Les souvenirs de la gérante affluaient à nouveau, et elle s’affairait à poursuivre la préparation. C’était assez plaisant, de l’observer faire, de lire sur son visage la satisfaction de la chose accomplie. Elle le méritait, en était digne — et allait exceller à son nouveau poste. Je n’en doutais pas une seconde.

Lorsqu’elle commença à me montrer son avant-bras, je paniquais quelque peu. Je serais la dernière à la juger quant à son appartenance à l’Ordre Noir, et on avait jamais discuté de ces questions là, mais généralement, quand les Mangemorts dévoilaient leur identité, ce n’était pas qu’un gage de confiance.

Ce serait trop simple s’ils procédaient ainsi. Non, pareils aveux signalaient surtout des ennuis à venir. Pour eux, il s’agissait surtout d’obtenir quelque chose en échange. Comme quand 13 avait demandé que je me laisse passer à tabac, sans réagir, juste parce que c’était lui.

Par chance, elle ne remonta pas si haut, et ses doigts s'arrêtèrent sur un bracelet étrange. Elle me décrivait un artefact aux origines irakiennes, destiné à protéger des secrets. C’était un objet des plus fascinants, comme je n’en avais jamais rencontré par le passé.

Troublé, j’essayais de reprendre :
— C’est… Tu peux m’en dire plus ? Le secret pouvant y être conservé serait de quelle nature ? Plutôt un son, une image… un parchemin ? Que se passe-t-il si quelqu’un essaie d’en forcer l’ouverture ?


Encore des prouesses de l’étonnante veuve noire. Je crois qu’à sa façon, elle aussi était un sceau-cylindre.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Lun 26 Mar - 12:01


Le sceau-cylindre faisait mouche. C'était exactement la réaction qu'Aya escomptait, et son sourire s'élargit de plus belle alors qu'elle trouvait une chaise pour s'asseoir.
- Le souvenir peut être de n'importe quelle forme. Il faut juste savoir que lorsque l'objet est ensorcelé, un pacte naturel se créé entre le possesseur et le sceau-cylindre, ce dernier promettant au propriétaire de conserver ce secret jusqu'à sa destruction.
Aya regarda autour d'elle, le temps de chercher un morceau de papier. Elle avait besoin de noter ses remarques, le cheminement de ses pensées, pour clarifier au mieux ses idées.
- Voilà. Le sceau-cylindre est forgé par mes soins et je demande pour cela une partie du corps, un cheveu, n'importe quoi de physique et qui appartienne au futur propriétaire. Une fois forgé, le sceau-cylindre serait fourni avec un sortilège spécifique. En plus du sortilège de retrait de souvenir, ce souvenir même serait enfermé dans l'objet grâce à une formule, assez apparentée au sortilège de Fidelitas.
Aya posa son crayon et se tourna vers Lizzie, un sourire mystérieux sur ses lèvres embaumées d'une pommade au miel réparatrice, car les gerçures ça commençait à l'embêter.
- Là où ça devient intéressant, c'est que ce souvenir est avalé par l'objet. Donc la personne l'oublie. (une pause) Enfin l'oublie... C'est plutôt que le souvenir est en grande partie absorbé par l'objet qui le protège. Son possesseur oublie alors totalement ce souvenir, à moins que l'objet ne soit détruit ou qu'un excellent Legilimens ne le fasse remonter à la surface.
Elle attendait maintenant une réaction de sa patronne. C'était à elle de décider si ça en valait le coup ou non et si elle souhaitait s'y intéresser un peu plus ou non. Mais Aya était persuadée que le mécanisme du sceau-cylindre était intéressant pour n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mar 27 Mar - 20:15


Aya continue de parler de cet objet à mi-chemin entre un gardien du secret et un serment inviolable. Et moi j’écoute, captivée par cette histoire de pacte naturel. Un lien physique avec le propriétaire et un retrait de souvenir ! Intriguant, vraiment. J’étais heureuse qu’elle me parle de cette découverte. De temps à autre, je glissais des « Mhh… » « Intéressant… » « Je vois » et autres variantes marquant mon appréciation de ces nouvelles données.

Et puis entra la dimension de l’oubli. C’est là que j’ai un peu plus paniqué, je crois. Il y a des souvenirs que je ne savais gérer ; les disposer dans une pensine était bien trop dangereux. Les conserver… pouvait-on réellement me faire confiance là-dessus ? Je n’avais pas envie de les oublier, de perdre de vue les liens qui nous liaient. Je ne serais plus moi sans pouvoir savoir les visages qui se situaient derrière ces doubles identités. Mais au fond de moi, si j’étais raisonnable, rationnelle, etc, je savais qu’un objet de la sorte était plus fiable que ma langue et mon cerveau.

Oui. Cela aiderait pas mal à gérer certaines informations que je craignais complètement de divulguer sous la torture ou un truc du genre. Est-ce que je devrais placer ainsi l’identité des (ex) Mangemorts voire Phénix que je connaissais ? En priorité, qu’on ne puisse jamais, jamais remonter jusqu’à 67 et Emily. La famille avant tout. Quelques soient les conditions sous lesquelles on cherchait à l’extraire.

Ah. Non, justement, on y venait ; des Legilimens pouvaient faire remonter ça.
— Comment pourrait-on s’assurer que l’objet ne soit jamais détruit ? Ou que même le meilleur Legilimens ne puisse y accéder ? C’est purement théorique, bien sûr.
Bien sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Dim 1 Avr - 1:14


Venaient les questions. Ce n'était pas comme si elle ne s'y était pas attendue : qui disait nouvelle découverte, entendait lot d'interrogations et autres théories à ce propos. Lizzie s'intéressait à la chose, maintenant, il fallait la convaincre également que l'objet avait sa place dans les rayons de Barjow & Beurk. C'était ce qu'elle semblait vouloir savoir en se penchant un peu sur ses caractéristiques.
Mais Aya était force de négociation également, et appréciait l'argumentation. Surtout quand elle maîtrisait le domaine. Elle était certes débutante en la matière, mais dans le tout Londres magique, elle était sûrement la seule à connaître l'existence (quoique, maintenant trois avec Bennet et Azphel) et surtout la fabrication de la chose.
- En le portant toujours sur soi, tout simplement. Le sceau-cylindre peut comporter un lourd secret, il est d'autant plus fragile que le secret est difficile à contenir. Pour s'en assurer, il faut toujours l'avoir à l'oeil.
Bon, évidemment, si le porteur se faisait tuer, le secret partait avec lui. Dans les tréfonds de la mémoire humaine, cette fois envolée. Donc, il était gardé à jamais. Mais ça, Lizzie ne le demandait pas vraiment. Et pour Aya, ça allait de soi.
- Le sceau-cylindre est un drôle d'objet. Il contient ce dont on veut se débarrasser et on le porte sur soi. Après, évidemment, reprit-elle en observant le cylindre entre ses doigts, on peut le cacher, le mettre en sécurité mais je pense que son esthétique pousse à le porter sur soi, comme un fardeau finalement.
Et n'était-ce pas le propre de l'humain ? Ça la prenait, parfois. On appelait ça le syndrome d'Atlas. Une drôle d'impression de porter le poids du monde sur ses épaules ou contre sa nuque bien trop fine pour supporter.
- Un excellent Legilimens pourra y accéder. Mais c'est en nous que ça se passe. Et ce sont nos propres barrières qui lui ouvriraient l'accès.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Lun 2 Avr - 15:35


Aya

Ses précisions étaient intéressantes. Le fait que l’esthétique soit ce qui guide la protection de l’objet m’interrogeait un peu, mais après tout, la sécurité de Gringotts n’était plus ce qu’elle était. Je l’avais déjà cambriolé deux fois, mine de rien. Hors de question qu’on me dérobe mes secrets avec la même simplicité.

— Je vois… J’imagine que vu l’importance des secrets qui y seraient placés, les clients insisteront beaucoup sur les mesures de protection. J’ai fait un peu de recherches en enchantements, ces derniers temps, j’crois que j’ai quelques idées pour augmenter la sécurité de ce sceau en cas de vol. Et des objets de la boutique en général.


On les connait, les clients d'ici. Plus ils sont réguliers, plus ils sont exigeants. S'ils avaient des choses à cacher, ils exigeraient le maximum de toutes les protections connues, sous toutes les formes de magie que nous connaissions. Une moue à demi-satisfaite, j’insistais encore.
— Mais y a pas un encryptage ou autre qui empêche de forcer l’ouverture si on n’en est pas le propriétaire ? Cet objet est absolument incroyable, mais je pense que c'est de ce côté là que les clients vont avoir le plus d'attentes, tu vois.

Evidemment, elle voit. C'est Aya tout de même. Elle sait tout. Mais c'est à préciser, tout de même. Car je ne remets en rien ses capacités ou celle de son artisan en question. Il s'agit au contraire de parfaire l'objet pour qu'il soit déjà à sa version 3.0 le jour de la commercialisation.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Lun 2 Avr - 17:32


La Lizzie insistait sur la notion de protection et Aya ne savait pas vraiment quoi répondre. Parce que oui, ces questions se posaient et étaient même tout à fait légitimes. Les clients qui s'intéresseraient à cet objet auraient sans nul doute des choses à cacher. Et voudraient savoir que leur bien, trop cher pour être porté par leur seule mémoire, est en parfaite sécurité.
Ses yeux glissèrent sur le sol, dans une moue de réflexion.
- Oui, je me doute bien qu'il s'agira de trouver un enchantement qui renforcera cette protection... Je dois t'avouer que ce n'était pas forcément une problématique qui m'avait chagriné, au moment où je l'ai découvert.
Elle avait presque oublié la potion et se tournait vers le chaudron qui se reposait tranquillement. Ça faisait quelques minutes déjà, mais il fallait encore patienter un peu avant de s'occuper de la suite. Elles avaient donc encore un peu de temps pour échafauder une garantie de protection supplémentaire.
- Un sortilège pourrait faire l'affaire. On pourrait essayer de mettre en place un prototype... Et de le pousser un petit peu dans ses retranchements ?
Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres alors qu'elle haussait les épaules.
- On façonne l'objet, l'une de nous met un souvenir lambda ou sans grande importance dans cet objet et on tente de le détruire, de récupérer ce souvenir, je ne sais pas trop ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Lun 2 Avr - 22:07


@ Aya

Avec un peu d'insistance, la nouvelle gérante finit par se ranger derrière mon impératif de sécurité. Evidemment, elle avait été transcendée par les possibilités magiques de ce nouvel artefact ; la question de l'encryptage ou d'un sort de protection, cela faisait quand même signe d'une banalité marchande absolue. C'était si terre à terrre face à sa créativité et son imagination débordantes !

Que voulez-vous. J'ai fréquenté assez d'aficionados de magie noire pour savoir que leurs exigences sont toujours au dessus de ce qu'on imaginait. S'ils cherchent à se protéger d'une enquête des Aurors ou autre sympathiques (non) personnages, ils ne lésineront sur rien.

En parlant d'enquête, on était comment nous sur le plan juridique ? On pouvait pas nous accuser d'entrave d'une action de justice, quand même ? Booh on est plus à ça près. Parfois je m'étonnes que l'on existe encore, sans avoir eu besoin de se relocaliser sur genre, un autre continent.

Enfin. Aya eut de nouvelles idées géniales, et j'acquiesçais avec vigueur.
— T'as trop raison ! Du coup, faudrait modifier et renforcer l'objet avant de mettre le souvenir, c'est bien ça ? J'ai quelques idées d'enchantements préliminaires, mais ensuite j'suis pas totalement fixée.


Je m'arrêtais un instant. J'avais une proposition à lui faire, mais... J'voulais pas sous-entendre qu'elle avait pas confiance en moi. Plutôt que je m'intéressais assez à elle pour avoir compris et respecter qu'elle était une femme assez secrète.

— Pour le souvenir, cela peut être un peu intrusif et je crois que tu te livres assez peu... donc si tu préfères piocher chez moi, c'est pas un souci. J'suis un livre ouvert.
Pfff, like hell you are. Mais plus on paraît extravertie et plus les gens oublient que parler et dire sont des verbes bien différents. Je suis une experte de la diversion, j'peux être chatty sans ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Dim 8 Avr - 16:19


Aya était ravie. Non seulement l'objet plaisait à Lizzie, mais en plus, il dépassait le simple stade de prototype et devenait presque une évidence à elles deux. La sorcière n'envisageait pas forcément de devenir une sorte d'artisane, surtout parce que pour l'instant, l'idée avait été piquée à un créateur arabe et légèrement améliorée. Et puis, avec ses probables nouvelles fonctions en cas de remplacement, dans l'Antre, elle aurait un peu moins de temps pour l'invention.
Elle ne s'en fit pas un ulcère pour autant. Elle se débrouillait, certes, et sa précision et son perfectionnisme l'aidaient énormément lorsqu'il s'agissait de préparer une potion ou de tailler une pierre pour en faire un sceau, mais Aya n'était pas non plus une inventrice hors pair. Son intérêt pour la magie arabe lui permettait simplement de dépasser certaines frontières de la pratique.
- Je façonne l'objet et on y ajoutera toutes les protections nécessaires. Je chercherai aussi de mon côté quelques idées, même si je me doute que tu en as bien en tête.
Lizzie ajouta quelque chose qui interloqua quelque peu la sorcière qui s'était tournée vers le chaudron. Aya se livrait-elle vraiment si peu ? Elle n'en savait rien. Azphel lui avait toujours dit qu'elle aurait fait une parfaite Occlumens, tant sa discrétion et son côté impénétrable primaient dans sa façon d'être. Etait-ce pour cela qu'elle avait choisi d'aborder la Legilimancie, à la place ? Parce qu'elle préférait se mettre des bâtons dans les roues ?
La sorcière haussa les épaules dans un drôle de sourire.
- Je cache bien des choses, mais aussi des souvenirs moins importants, se contenta-t-elle de murmurer. On verra déjà pour ça, ajouta-t-elle sans vraiment s'attarder sur la question, bien qu'elle ne savait finalement pas quel souvenir elle voulait mettre de côté pour l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mer 18 Avr - 16:41


J’aimais tant sa façon de raisonner. La sorcière était un prodige, et son cerveau, son cerveau était une merveille telle que le monde magique n’en avait pas connu depuis au moins deux siècles. Elle n'avait pas fini de nous surprendre, ça, c'était une certitude. Et j’étais terriblement curieuse de rencontrer ses prochaines créations.

Elle précisa sa pensée. Je hochais la tête, satisfaite. Aya était motivée par ce projet — par les opportunités qu’il laissait entrevoir, mais il y avait autre chose. Je crois qu’au fond, la simple idée de pouvoir prendre les rênes d’une nouvelle opération semblait l’émouvoir. Son heure de gloire avait sonné !

— Bien. J’te fais confiance là-dessus ! J’ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner.


Songeuse, je restais quelques instants dans mes pensées, avant de m’en retourner vers le chaudron. Les cinquante et une minutes étaient presque écoulées ; il était grand temps de passer à la suite. On avait parlé de l’ingrédient standard, oui, et les baies de gui étaient en bon état, assez mûres mais pas trop non plus.

D’un geste théâtral, je désignais notre matériel de confection. Un bien vaste programme…
— Alors, on s’attaque à la suite de la potion avant de prendre du retard ?


Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Sam 21 Avr - 0:08


with Lizzie
auto-mission du week-end : rattraper mon retard sur tout nos RP \o/



Rassurée dans sa démarche, celle qui tentait de s'improviser potioniste se livra à l'experte :

- Bon, c'était y a un bail, que je l'ai créée. Genre dans ma dernière année à Poudlard. D'ailleurs "créée" était un bien grand mot. Vu qu'elle était pas très clairement définie, elle a plusieurs effets : elle a tendance à exploser quand on la secoue un peu, à tâcher de manière quasi-irréversible tout ce qu'elle touche et... à dissoudre un peu le bois. Elle est corrosive, en fait.

Izsa avait une capacité étonnante à, à la fois, s'exprimer de manière pas très claire, enchaînant des mots pas forcément adapté à la situation, revenant dessus d'une même respiration, tout en ne laissant jamais tarir le flux de parole. Elle était sur une lancée explicative, et ça lui permettait de ne pas trop réfléchir. Elle exprimait un point A, un point B, traçant des lignes droites entre et ne cherchant pas à se compliquer la vie.

Sauf que là, elle s'arrêta un instant, laissant la pause réglementaire à son interlocutrice pour que celle-ci puisse participer avec une question, un encouragement ou bien au contraire émettre un doute. Une conversation, quoi. D'habitude, elle essayant de maintenir le contact visuel pour encore plus capter l'attention de l'autre, sauf que là ça n'allait pas trop marcher. Après avoir fixer le visage de Lizzie et constater que cela était plus malaisant que utile, elle jeta un coup d’œil à son chaudron.

Un volute de fumée s'élevait doucement, du moins c'était le qualificatif qui lui venait à l'esprit, remplissant l'air d'une odeur qu'elle aurait peiner à décrire. Peut-être que si elle avait passé plus de temps autour des chaudrons et moins autour de baguette, elle aurait pu développer la capacité de différencier le cramé de la potion acceptable, plutôt que les nuances de bouquet entre le cyprès et le mélèze. Enfin là, ça avait l'air bon. Elle pouvait continuer :

- Si je me souviens bien, les ingrédients, c'était... de la poudre de licorne, du mucus de veracrasse, l'effort était tangible, dictame, foie de lézard... Grinchebourdon... Snargalouf, et puis Bubobulb. Pas des ingrédients très dangereux, de base. Faire ce qu'elle avait fait avec cela relevait quasiment du miracle. A la base c'était pour un antidote, si jamais tu te demandais.

Sa voix était égale en intensité, mais son timbre avait légèrement changé. Elle n'avait pas pu s'empêcher de se moquer d'elle-même, avec son habituel humour pince sans rire.

- Du coup, je cherche un moyen de la développer de manière un peu moins risqué. Savoir comment la stabiliser, la garder dans des fioles sans qu'elle ne finisse par m'exploser dans les mains.

Elle avait l'impression d'avoir exposer son problème de manière clair. Sauf que bon, c'était pas elle, celle qui s'y connaissait en potion. Du coup, elle s'attendait un peu à ce que Lizzie lui demande des précisions. Sur quoi ? Ben si elle l'avait su, elle l'aurait dit. Suivez un peu, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Sam 21 Avr - 23:30


Lizzie avait quelque chose. Un truc très brutal dans le sang, semblait-il, mais aussi une façon peu commune d'être et de transporter sa joie. Aya n'avait pas l'habitude des gens comme ça. Ne l'avait même jamais vu comme ça et réprima un minuscule sourire de circonstances avant de se tourner vers le chaudron qui patientait.
- Du coup...
Du coup, il fallait se tourner vers le mortier, pour la suite. L'Ingrédient standard était mélangé aux baies de gui, il ne restait plus qu'à ajouter le tout à la préparation. Sauf qu'Aya ne se souvenait pas vraiment de la quantité à mettre. Au pif, elle aurait dit deux pincées. Et la sorcière savait depuis longtemps qu'il fallait parfois écouter son instinct pour échouer et mieux apprendre de ses erreurs. Mais en potions, c'était différent. Un peu trop pouvait être synonyme de catastrophe. Pas assez aussi.
Mais bizarrement, Aya s'en fichait pas mal. Elle était en forme, ce soir-là. Parler de son objet et le voir si bien accueilli la mettait de bonne humeur. Elle se sentait apte à l'expérimentation et à la réussite. Et pratiquer lui rappelait certaines choses. Elle savait par exemple que la Potion d'Amnésie, il fallait la tourner cinq fois dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour la finaliser. Et ça ne lui serait sûrement pas revenu en mémoire si elle n'avait pas fait le tout de A à Z. Avec l'aide de Lizzie tout de même, bien entendu. Mais elle avait quand même fait le tout elle-même.

La blonde prit la poudre, ajouta les deux pincées qu'elle estimait légitimes et mélangea le tout selon ses souvenirs. La vision de ses BUSE devint plus éclatante et brièvement, d'autres pensées s'y ajoutèrent. Ces essais à la maison, ces étés passés à s'entraîner loin de Poudlard, avec son nécessaire à potion. La chance qu'elle avait, de pouvoir parcourir tant d'ouvrages référencés, grande collection de ses grands-parents et de découvrir d'importants échantillons d'ingrédients divers et variés.
Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle agitait sa baguette au-dessus du chaudron, dans un point final.
- A tester... Enfin, celui qui veut, ajouta-t-elle en haussant les épaules simplement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mer 25 Avr - 18:05


@ Izsa

Izsa avait vraiment des idées prodigieuses. Et depuis des années, hein. Mais un truc qui soit à la fois tâchant, corrosif et explosif, moi ça me plaisait. Beaucoup. Toute fascinée, je suivais ses mots avec la même naïveté que les papillons de nuits poursuivent la lumière.

Enfin, je sais pas si la comparaison avec les papillons est la plus adaptée. A part le fait qu’ils crèvent vite, on a pas grand chose en commun. Peut-être les moustiques plutôt ? P’tit côté parasite, buveur de sang et vecteur de microbes…

— Eh bah… T’avais mis quoi dedans ? Tu te souviens ?


Elle précisa, et je fronçais les sourcils, surprise. C’est clair que j’aurais pas pensé à ce type d’ingrédient pour la potion dont elle me parlait. Si elle cherchait à faire un antidote, c’était raté, mais elle avait trouvé tellement mieux !

— D’après ce que tu cherches à faire, j’ai l’impression que l’idée serait moins de stabiliser la potion en elle-même que de composer un fluide qui serait son parfait antidote… et envelopperait la fiole, non ? Histoire de mieux isoler le truc, mais qu’une fois la fiole ouverte ou cassée, les effets soient les mêmes ? Ou tu veux vraiment limiter ses effets ?


P’tit espoir que ce soit pour la première option. Qu’on aille péter des trucs sans trop se soucier des conséquences, et de bien fermer l’emballage. Ça, c’était cool pour égayer ma journée.
Be. more. gay.

@ Aya

Être dans la même salle qu’Aya, c’est apaisant. Enfin pour moi. Elle fait fonctionner mon cerveau plus que mes mains. Moi ça doit être l’inverse, ça l’active et la met pleine d’entrain. Pour un peu, une tierce personne s’attendrait à ce qu’on commence à fredonner en coeur, puis à partir sur un numéro de danse en utilisant le nécessaire de potion comme les instruments d’un orchestre.

J’crois que j’aurais pu, en vrai. Mais j’étais trop occupée à réfléchir aux potentialités de son sceau-cylindre. Et si… Et si j’oubliais 67 ? Voire, si j’oubliais 91 ? Au moins, je mettrais moins de monde en danger. Peut-on vraiment se fier à un objet plus qu’à notre propre cerveau ? Non, non la priorité devrait être de devenir Occlumens.

Un jour, faudrait trouver le temps de m’entrainer, d’apprendre… Au Heurtoir peut-être ? Je sais pas. Faut dire que j’ai pas tant de temps que ça, ces dernières semaines, et que les prochaines risquent d’être plus animées encore. Quelle idée aussi, d’avoir trop d’idées. De vivre dans un environnement aussi stimulant que Barjow & Beurk.

Quelle innocence… A quel point était-ce feint ?
— Qui veut, qui veut… ça se passe pas comme ça ici. Autant, y en a d’autres qu’on peut vérifier sur un rat ou boullu, mais ici, j’propose plutôt qu'on aille pécher du moldu. Chaude ?


Quoi de mieux que vivre dans une capitale pour tester son matériel, vraiment. Tu te rappelles de cette journée où tu t'étais comporté un peu bizarrement alors que t'avais rien bu ? Qui sait. C'était peut-être moi. Et demain, ce sera peut-être elle. Oops. Oh, au moins, ça met un peu de nouveauté dans ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Dim 6 Mai - 14:16


Izsa secoua la tête à la remarque de Lizzie. Non, un antidote, c'était pas vraiment là-dessus qu'elle était partie. En fait, elle n'y avait pas vraiment pensé... il fallait dire que c'était une bonne idée. Une très bonne idée, même. Elle aurait dû y songer plus tôt !
Sa colloc était quand même sacrément douée. Non pas qu'elle en ai douté une seule fois, cependant cela ne l'empêchait pas d'être émerveillée par l'étendue de ses compétences.

- Mais oui, c'est exactement ça qu'il me faudrait ! s'exclama-t-elle, d'une voix des plus emballées.

Rien de tel qu'un challenge intellectuel et pratique pour la stimuler. Quand bien même elle n'avait pas d'affinité particulière avec les potions, ce domaine était le plus ouvert à l'innovation. Juste génial, pour une jeune femme dont l'esprit partait dans tous les sens et n'arrivait jamais nulle part.

- Tout ce que je veux, c'est que la fiole ne m'explose pas dans la poche. Elle réfléchit un instant et ajouta : En plus, un antidote c'est toujours bien. On est jamais à l'abris d'une erreur ou bien d'une bêtise.

Surtout quand on s'appelait Izsa Hilswood et qu'on avait tendance à être facilement distraite.

- Tu penses que c'est faisable ? Tu as déjà des idées ?

Vu qu'à la base, cette potion était sensée être un antidote, la situation était assez ironique. Si on laissait l'ex-Serpentard s'en occuper, elle serait capable de faire encore pire. Genre un truc encore plus corrosif que le sang d'un Xénomorphe. Ou un mini trou noir qui détruit la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mar 8 Mai - 10:51


@ Izsa

Ma colocataire semblait très motivée par cette perspective ; au moins, j’avais visé juste. Je la laissais s’emballer un peu, le temps de réfléchir aux éléments que j’avais sur ce projet. C’est à dire, pas grand chose. Y avait quoi. La troisième loi de Golpalott, vous savez, celle qui établit que l'antidote d'un poison composé doit être égal à plus que la somme des antidotes de chacun de ses composants. Sauf que je connaissais même pas les quantités des composants. Donc de là à connaitre leurs antidotes respectifs…

— Tu penses que la potion que tu as concocté rentrait dans la catégorie poison ? J’veux dire, vu la description, ça devrait un peu nah ?

Une idée plus simple me chatouillait les narines. Vous savez ce qu’on dit, parfois, au plus simple au mieux.

— Avant de partir dans l’élaboration d’un antidote spécifique, cela vaudrait le coup d’user d’un simple antidote aux poisons courants. Et si ça suffit pas, on se basera sur la loi de Golpalott pour affiner l’affaire. Tu te rappelles des proportions utilisées pour tes ingrédients ?

Non parce que si on essayait de trouver des antidotes à une potion ratée il y a quoi, 7 ans, ça valait le coup de clarifier les bases avant de se lancer hein.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Sam 19 Mai - 15:03


Un poison ? Izsa se gratta l'arrière du crâne et répondit :

- Ben je pense que si on la boit, on doit vite mourir, oui...

C'est à dire que boire un acide corrosif n'était pas très recommandé pour la santé. En même temps, boire du pétrole aussi, ça ne faisait pas du bien à l'estomac, pourtant ça n'était pas considéré comme un poison, si ? La définition du mot "poison" était un peu trop vague pour qu'Izsa sache précisément ce qui était considéré comme tel.

Lizzie proposa de partir sur un antidote des poisons courants, et notre protagoniste hocha la tête, plutôt convaincue. Même si cela ne fonctionnait pas, c'était une bonne base pour commencer des recherches. En plus ça n'était pas une potion trop compliquée ; contrairement à son Polynectar, cela pouvait se faire rapidement. D'ailleurs, en parlant de Polynectar...

Non, non non. Elles avaient encore un peu de temps avant de devoir s'y remettre. Izsa passa son pouce sous son menton, dans l'effort de se souvenir de sa préparation.

- J'crois que ce dont il y avait le plus, c'était le mucus de veracrasse. Je l'avais fait dans un chaudron taille standard, donc niveau proportion ça devait être dans les 50% à peu près... La poudre de corne de licorne, il y en avait juste un petit peu... C'était précieux et cher, ce truc là. Le foie de lézard, pareil, juste un. Et le jus de d'une gousse de Snargalouf... Me semble que j'avais mis pas mal de dictame... De l'essence, hein, pas des feuilles...

Elle vous avait déjà dis qu'à la base, elle voulait faire un antidote avec ? Oui ? Non, parce que bon, plus elle en parlait, plus elle se disait que cela était absurde. D'où est-ce que l'essence de dictame pouvait avoir des propriétés corrosives, hein ?

- C'est tout ce dont je me souviens, acheva-t-elle. Je sais pas à quel point ça t'aide... Tu penses qu'on à le temps de faire ça avec le Polynectar ? Oh, mais je vais te devoir des Gallions en plus ! elle réalisa soudain. Tu me diras combien, du coup.

Même si l'ambiance était plus à l'expérimentation qu'au professionnalisme, Izsa ne s'attendait pas à ce que cela soit gratuit. Enfin, elle pouvait l'espérer, cependant cela serait parfaitement normal qu'elle paye un supplément. La main d'oeuvre avait de la valeur, lui disait la communiste en elle, et elle ne pouvait pas exploiter celle de Lizzie comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: L'Antre des Potions

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 11

 L'Antre des Potions

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.