AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 11 sur 12
L'Antre des Potions
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
Izsa Hilswood
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie

Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Sam 19 Mai 2018 - 15:03


Un poison ? Izsa se gratta l'arrière du crâne et répondit :

- Ben je pense que si on la boit, on doit vite mourir, oui...

C'est à dire que boire un acide corrosif n'était pas très recommandé pour la santé. En même temps, boire du pétrole aussi, ça ne faisait pas du bien à l'estomac, pourtant ça n'était pas considéré comme un poison, si ? La définition du mot "poison" était un peu trop vague pour qu'Izsa sache précisément ce qui était considéré comme tel.

Lizzie proposa de partir sur un antidote des poisons courants, et notre protagoniste hocha la tête, plutôt convaincue. Même si cela ne fonctionnait pas, c'était une bonne base pour commencer des recherches. En plus ça n'était pas une potion trop compliquée ; contrairement à son Polynectar, cela pouvait se faire rapidement. D'ailleurs, en parlant de Polynectar...

Non, non non. Elles avaient encore un peu de temps avant de devoir s'y remettre. Izsa passa son pouce sous son menton, dans l'effort de se souvenir de sa préparation.

- J'crois que ce dont il y avait le plus, c'était le mucus de veracrasse. Je l'avais fait dans un chaudron taille standard, donc niveau proportion ça devait être dans les 50% à peu près... La poudre de corne de licorne, il y en avait juste un petit peu... C'était précieux et cher, ce truc là. Le foie de lézard, pareil, juste un. Et le jus de d'une gousse de Snargalouf... Me semble que j'avais mis pas mal de dictame... De l'essence, hein, pas des feuilles...

Elle vous avait déjà dis qu'à la base, elle voulait faire un antidote avec ? Oui ? Non, parce que bon, plus elle en parlait, plus elle se disait que cela était absurde. D'où est-ce que l'essence de dictame pouvait avoir des propriétés corrosives, hein ?

- C'est tout ce dont je me souviens, acheva-t-elle. Je sais pas à quel point ça t'aide... Tu penses qu'on à le temps de faire ça avec le Polynectar ? Oh, mais je vais te devoir des Gallions en plus ! elle réalisa soudain. Tu me diras combien, du coup.

Même si l'ambiance était plus à l'expérimentation qu'au professionnalisme, Izsa ne s'attendait pas à ce que cela soit gratuit. Enfin, elle pouvait l'espérer, cependant cela serait parfaitement normal qu'elle paye un supplément. La main d'oeuvre avait de la valeur, lui disait la communiste en elle, et elle ne pouvait pas exploiter celle de Lizzie comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Dim 20 Mai 2018 - 16:55


@ Izsa

Izsa acquiesça rapidement. Si ça tue quand on le boit, ça pourrait le faire. Ça vaut le coup d’essayer avant de partir dans un plan douteux en tout cas ! C’est sans doute trop simple pour marcher. Dans la vie, le principe, c’est de galérer. A chaque fois un peu plus. Pourtant je sais pas trop pourquoi, j’ai envie d’essayer. De toute façon, c’est un trait de nature — j’ai constamment de mauvais pressentiments. La clef est d’en rire, ou du moins de les ignorer. Le cas échéant, on ne fait jamais rien.

Je l’écoute me préciser ce dont elle se rappelle — beaucoup de mucus de veracrasse et essence de dictame mais peu de poudre de corne de licorne, foie de lézard, gousse de snargalouf. C’était bon à savoir, si l’antidote aux poisons courants ne suffisait pas. L’air plus sérieux qu’elle n’avait l’habitude de me voir à Poudlard, je pris note de ses remarques, histoire de pas oublier ça le temps qu’on explore les autres pistes.

— Je pense que pour l’instant, on a pas besoin de la loi de Bott, on peut d’abord essayer l’antidote aux poisons courants. Ça prend à peu près une heure, donc en alternant bien nos confections ça le fera. Pense juste à surveiller l’heure si on se lance là-dedans ; si t’as pas de montre, tu peux te servir dans le matos de l’étagère de droite.


Je la laissais ajuster cette question-là, vu que ça semblait la perturber. Et que j’étais nulle pour checker l’heure. C’était la cause de mes échecs dans 87% des cas, en fait. Mais ouais, au lieu d’apprendre de mes erreurs, je préférais déléguer les responsabilités. Chacun sa spé.

— En terme de Gallions… Bah ça fait juste une préparation rapide avec mon aide, donc cinq gallions, plus un gallion pour la fiole en verre en attendant qu’on ait refait ta potion explosive pour mettre ça à l’épreuve. Ça passe pour toi ou t’es limite ce mois ?

Sans vraiment attendre sa réponse, je commençais à sortir les ingrédients nécessaires, à commencer par notre ami le bézoard. Amis des chèvres, réveillez-vous ! J'savais qu'au pire, c'était Izsa quoi, lui faire un prix me déplaisait pas tant.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Mer 11 Juil 2018 - 21:52


with Lizzie
Je rattrape peu à peu mon retard :mm:

Izsa hochait la tête comme une bonne élève à chaque fois que son amie énonçait quelque chose. Ouais, elle appréciait de ne pas avoir à prendre la moindre décision. Si on disait antidote aux poisons courants, alors antidotes aux poisons courants. D'ailleurs, si on avait dit bave de lamantin fermenté, elle aurait pris son masque et son tuba. Elle avait trop conscience de sa propre absence de capacités en la matière pour douter de celles des autres.

— En terme de Gallions… Bah ça fait juste une préparation rapide avec mon aide, donc cinq gallions, plus un gallion pour la fiole en verre en attendant qu’on ait refait ta potion explosive pour mettre ça à l’épreuve. Ça passe pour toi ou t’es limite ce mois ?


- Ça va, t'inquiète.

Comme disait les Darkthorn, "l'argent n'est pas un problème". Enfin, elle n'était pas au niveau d'une fortune faramineuse, loin de là. Cependant, il se trouvait que l'activité pour laquelle elle avait de bonne capacité, à savoir construire des baguettes magiques, était plutôt lucrative. Maintenant qu'elle exerçait depuis plusieurs années, elle avait mis de côté une somme de plus en plus rondelette.

- Tu me rappellera de payer tout à l'heure, alors, elle lui demanda. Pour l'instant, elles avaient d'autres chats à fouetter, plus urgents.

Du coup, était venu le temps du contre poison. Elle pensait en être capable, pour le coup. Contrairement au Polynectar, il ne s'agissait pas d'une potion très difficile à réaliser. En plus, Lizzie avait déjà réuni les ingrédients, quelle efficacité !


Malgré le fait qu'Izsa avait sortit un sablier en plus de sa montre, elle failli oublier le Polynectar. Il fallait dire qu'elle était toujours un peu lente quand elle fabriquait des potions, si bien que de lancer le feu, préparer le bézoard et les autres ingrédients, tout cela avait pris bien plus de temps que ce qui était prévu dans le grimoire de recette. Heureusement, aucune catastrophe à l'horizon. Après encore plusieurs longues minutes d'agitation, le Polynectar semblait prêt. Enfin presque, bien sûr. Il manquait le "morceau" de la personne dont on voulait prendre l'apparence. Izsa n'avait pas encore de certitude, quant à l'utilisation de cette potion. Le cheveu pourrait potentiellement venir de tous et n'importe qui.

- On remplit les fioles comme ça, ou bien on attend que cela refroidisse ?

C'était le genre de question qu'elle aimait bien. Parce que la réponse ne pouvait être que simple et claire. Elle profitait, parce que pour leur deuxième préparation, cela allait être beaucoup plus incertain.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Sam 14 Juil 2018 - 20:59


@ Izsa

— Okay.


Elle était pas gênée financièrement, inutile de faire un prix. C’était cool, ça, pour Barjow & Beurk, et pour elle aussi. C’est souvent plus simple quand l’argent pose pas de problème, même si cela ne règle pas tout. Disons que ça en est un de moins, lorsque cela cesse d’être une priorité vitale, et tant que cela n’en redevient pas une d’ego. Ou quelque chose de ce genre là, je n’ai jamais été du genre philosophe vous savez.

D’ailleurs on a pas de cours de philosophie ou initiation civique ou quoique ce soit à Poudlard. On l’effleure en cours d’histoire de la magie ou d’étude des moldus, mais ce n’est qu’un sujet parmi tant d’autres. Pour le reste, on n’en parle jamais. Et j’pense pas que c’est parce que les sorciers ont une moralité supérieure de naissance. Enfin, pas que je sache, si vous avez des stats dessus, faites tourner.

Pardon, mes idées s’étalent sur le sofa de mon esprit, et je m’éloigne de ce sur quoi je suis censée me concentrer, à savoir les deux potions que nous approchons. La nouvelle, et le Polynectar, qui d’après les indications d’Izsa a fini de bouillir.

Et là, j’capte pas.

J’ai l’impression qu’on en est pas à la même étape du tout. J’ai loupé quelque chose, peut-être ? Je regardais pas bien ? En même temps, j’regarde pas, on est d’accord, j’suis toujours aveugle dans cette rencontre ?
— Euh… Des fioles ? T’as déjà mis les sangsues, les chrysopes et tout ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 16 Aoû 2018 - 20:55


— Euh… Des fioles ? T’as déjà mis les sangsues, les chrysopes et tout ça ?

Izsa était tellement perdue qu'elle n'aurait même pas su où elle se trouvait et comment retrouver son chemin. Son cerveau était une sorte de marasme duquel ne s'échappait aucune pensée pertinente. Elle inspecta le chaudron, puis l'ouvrage du potion, revint et chaudron, et encore une fois au livre.

- Ah, les sangsues...

Elle avait prononcé cette phrase avec un ton un peu enjoué, ce qui était paradoxal quand on se rappelait qu'elle était là en train de préparer une potion de la plus haute importance qu'elle avait surtout l'intention de boire, à un moment ou à un autre. Son exclamation ressemblait à la façon dont on disait "Oups, j'ai trébuché" bien que les conséquences étaient plutôt du niveau "J'ai bu une Goutte de Mort Vivant sans faire attention".

Elle mélangea donc les sangsues à la préparation, en espérant qu'elle n'avait pas fait plus d'erreurs.

- Je crois que c'est bon, maintenant... Y a plus qu'à attendre un peu et mélangé.

Bien sûr, si aucune catastrophe ne se déclenchait entre temps. Certes, c'était improbable vu que ça n'avait plus que quelques minutes pour se produire. Mais impossible n'était pas Izsa.

Elle jeta un coup d’œil à l'autre chaudron qui mijotait, cette fois-ci un peu moins perdue. L'antidote au poison courant semblait en bonne voie.

Ça serait bientôt prêt, tu penses ?

La jeune femme était impatiente ; elle espérait pouvoir faire le test avec sa potion expérimentale le plus tôt possible.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Lun 20 Aoû 2018 - 15:15


Je la laissais s’exécuter, un peu désemparée par son niveau de concentration quand il s’agissait de potions. En même temps, on a pas tous les mêmes passions, et cette potion n’est pas des plus simples… Elle réalisa les dernières manipulations, et je la regardais avec bienveillance, tout en avançant la confection de l’antidote aux poisons courants pour que celui-ci n’ait pas de retard dans son élaboration. Enfin, là c’était pas la phase la plus laborieuse, il suffisait de surveiller que je dépassais pas le temps d’ébullition.

J’examinais à nouveau son chaudron ; cette fois, on y était. Pour de vrai. Elle avait tous les éléments en main — sauf l’élément physique de son humain de compagnie, celui qu’elle intégrerait à la potion au dernier instant. Le compte était bon.
— Bravo pour le Polynectar ! On va le laisser refroidir et terminer rapidement l’antidote du coup. La prochaine étape était donc dans le rayon licorne, et j’invitais ma colocataire à mettre la main à la patte.
— Bientôt, oui. Tiens, tu veux ajouter une pincée de corne de licorne dans le chaudron ?

Je lui fis un peu de place devant la seconde préparation, histoire qu’elle ne soit pas trop en galère pour saupoudrer en esquivant mes bras. J'étais curieuse de ce que cela allait donner ; même s'il n'était pas garanti que ce soit fonctionnel, c'était expérimental, et moi j'aimais bien soumettre mes idées des mises en pratique. Alors les idées des autres, surtout celles d'Izsa qui m'étonnait encore, c'était even better !

hrp : libre à toi de faire une ellipse si tu veux accélérer un peu
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Sam 22 Sep 2018 - 16:17


Je pensais pas être aussi en retard que ça :')



Plus d'une heure mais moins de deux plus tard, deux nouvelles potions avaient fini de frémir. Sa potion corrosive produisait les bulles inquiétantes qui n'allaient pas tarder à exploser dans tous les sens, ce qui était plutôt une réussite. En même temps, comment pouvait-elle raté quelque chose qui à la base était déjà un échec ? En suivant cette logique, si elle échouait à reproduire un échec, peut-être parviendrait-elle à créer un vaccin contre la Dragoncelle.

De l'autre côté, il y avait l'antidote et sa jolie apparence fluide. Izsa y jeta un coup d’œil perplexe, qui n'avait rien à voir avec une quelconque erreur qu'elle aurait pu commettre lors de la préparation. Enfin...peut-être, elle n'en savait rien. C'était pour cela qu'elle était perplexe, en fait : elle n'avait aucune idée de comment identifier à vue de nez une potion réussie d'une échouée.

Heureusement pour elle, personne ne lui demandait d’identifier la potion à vue de nez. Quand elle y pensait, l'expression était particulièrement adaptée à Lizzie, dans ce contexte : la maîtresse des potions aurait eu bien plus de succès à deviner leur réussite en humant l'air qu'en se servant de son sens de la vision. Mais il y avait encore mieux que cela, comme vérification : la potion était d'un niveau suffisamment bas pour qu'elle se serve du sortilège consacré au sujet.

Compescit antidote aux poisons courants

La languette, une fois trempée, prit une satisfaisante couleur verte. Pas émeraude ou sinople, plutôt absinthe, olive ou pistache. Dans des tons plus apéro que Serpentard, si on pouvait se permettre l'expression. Mais bon, cela avait beau tirer sur le jaune, c'était tout de même suffisant.

- Nickel, dit notre protagoniste, sachant qu'on ne pouvait pas connaitre la couleur d'une languette de papier à vue de nez. On fait comment, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mar 25 Sep 2018 - 17:56


Izsa vérifia l'état de notre potion d'antidote aux poisons courants à l'aide d'un Compescit, et je souris. C'était bien qu'elle ait le réflexe de détailler les résultats ; sans cela, j'aurais été un peu perdue… Bon, on avançait bien.

— Okay. Donc à présent, il faudrait qu’on fasse ta potion explosive et qu’on voit si l’antidote général suffit, ou s’il est nécessaire d’en composer un spécifique avec la loi de Bott.

Je me remémore les ingrédients qu’elle a mentionné plus tôt ; heureusement que je les code avec des petites phrases mnémotechniques, sinon ce serait le bazar !

— Si je me rappelle bien, tu avais parlé de crin de licorne, de mucus de veracrasse… Ah non, c’était de la poudre, pas du crin pour la licorne !

Je réfléchis, reprends.
— Y avait aussi dictame, du foie de lézard… Un Grinchebourdon non ?

Petit moment de doute, je sais plus exactement ce qu’il y avait dans tout ça. Bon réfléchissons déjà avec ça.

Il fallait un mixe qui soit cohérent et suffisamment différent du fluide explosif sinon les modos allaient nous taper sur les doigts. Mhh.
— L’idée c’est donc d’avoir un truc qui explose pas s’il tombe ou s’il se prend des sorts, mais plutôt si on dévisse son bouchon c’est ça ?

La narratrice pense directement à une grenade à dégoupiller, mais le personnage ne connait pas, alors faudra que ça vienne d’Izsa.

— De base j’aime bien faire macérer les ingrédients ensemble, et là tu mentionnes carrément un organe, on pourrait voir comment le foie de lézard et le mucus de veracrasse interagissent. Après ça dépend de ce que t’avais fait toi de base…

Car bon, elle avait quand même réussi à faire exploser des trucs avec sa première version, si on pouvait s’en inspirer au maximum c’était pas plus mal !

— Et ça vaudrait le coup de tester avec une queue de lézard au lieu d’un foie au début, déjà parce que j’en ai pas ici, des foies de lézards, pis parce qu’accessoirement, sur le plan éthique, ce serait pas mal si cette nouvelle potion ne nécessitait pas de buter des animaux. Fin je trouve.
Wow Lizzie, je ne te reconnais pas, que t’arrive-t-il ma grande ?

Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Dim 30 Sep 2018 - 20:55


Aya est toujours gérante.

avec Lizzie

L'émotion la plus intense pouvait parfois être la plus vide de sens. N'avait su, échoir d'avoir à dire ce qu'il y avait, ou ce qu'il n'y avait plus, justement. Le temps d'être, mouvements pâles dans ses nuits ; ce voile qui s'était tendu entre elle et les autres, elle ne l'avait pas choisi. Il s'était tissé au gré de ses mensonges, personnels ou plus collectifs, imprégnant les autres de toutes ces facettes d'elle qu'on découvrait petit à petit, plus fausses les unes que les autres. Pire qu'un oignon, aux couches fragiles mais bien délimitables par un travail minutieux. Pire qu'une efflorescence aux mille pétales dichromatiques.

Les papiers s'entassaient, et Aya se gratta le crâne, les cheveux assemblés en un chignon lâche, bordélique, qui ne lui ressemblait pas. Le caractère apprêté qu'elle empruntait au quotidien semblait envolé, alors que ses yeux lourds d'un manque de sommeil certain se concentraient sur sa tâche et que son nez légèrement aplati trouvait refuge dans une écharpe à carreaux approximativement enroulée autour de sa nuque.
La sorcière n'avait pas dormi depuis presque vingt-quatre heures, sa nervosité palpable précédant la terreur de la prochaine lune qui ne tarderait pas. Bientôt, d'ici quelques jours, ses mains trembleraient seules, devançant son esprit incapable de maîtriser ses émotions en bouillon constant, marmite prête à imploser de tout contenir.

Elle se sentait toujours plus observée par les astres, seuls Juges.
- Bon, normalement, la potion doit devenir blanche.
Ses phalanges tremblaient bien trop pour maîtriser parfaitement l'exercice, mais par chance, les doses préparées étaient exactes. Il suffisait de tout jeter dans le chaudron et de laisser la patte guider le mélange. Tant que l'esprit fonctionnait, le reste pouvait suivre. Non ?
- Et c'est prêt, ajouta-t-elle en jaugeant le liquide devenu d'une blancheur presque pure, avant de s'emparer de fioles.

Le philtre de paix n'était pas dans le catalogue. Ou alors, Aya ne s'en souvenait plus. Dans tous les cas, Lizzie ne lui en voudrait pas d'en avoir préparer un petit stock. Cela pouvait toujours être utile, à la demande du client, ou pour parer à toute éventualité.
L'important, pour la sorcière qui s'attelait à remplir les fioles le plus lentement possible, comme pour pallier à la fièvre qui s'emparait d'elle et entravait ses mouvements, était d'avoir sa dose le plus vite possible.


Dernière édition par Aya Lennox le Sam 20 Oct 2018 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Izsa Hilswood, Mar 16 Oct 2018 - 22:11


Maintenant que l'antidote était fait, il fallait passer au poison. Izsa était terriblement fatiguée par toutes ses préparations. Physiquement, c'était plus difficile qu'on aurait pu le penser, déjà, parce qu'il fallait maintenir des postures pas forcément très agréable pour le dos, et on avait mal au bras à force de mélanger les mixtures. Le plus dur, cependant, c'était mentalement : il fallait qu'elle reste concentrée pendant de longues minutes, car la moindre erreur pouvait mener à une catastrophe.

Les deux jeunes femmes firent donc la liste de ce dont elles avaient besoin, puis Lizzie demanda :

— L’idée c’est donc d’avoir un truc qui explose pas s’il tombe ou s’il se prend des sorts, mais plutôt si on dévisse son bouchon c’est ça ?

Notre protagoniste hocha la tête.

- C'est ça, confirma-t-elle. Enfin, il faut pas que ça agisse trop vite quand on dévisse le bouchon. Il faut pouvoir avoir le temps de contrôler là où la potion va agir.

Bon, elle se doutait que sa colloc avait un peu la même idée en tête, mais elle préférait s'en assurer.

— De base j’aime bien faire macérer les ingrédients ensemble, et là tu mentionnes carrément un organe, on pourrait voir comment le foie de lézard et le mucus de veracrasse interagissent. Après ça dépend de ce que t’avais fait toi de base…

Ah ah. Le fameux foie de lézard. Il avait été plusieurs fois malmené par notre Serpentard qui n'y connaissait rien en technique de potionniste.

- Le foie, je l'avais plutôt mélangé à l'essence de dictame, elle expliqua. En fait, la première fois je les avaient mélangé à ébullition, puis j'avais fait évaporer toute l'eau restante. Sinon, ce que j'avais fait aussi, c'était mettre l'essence de dictame à ébullition, et faire un genre de... de... elle chercha ses mots. Il y avait un terme spécifique pour ça ? J'avais fait remonté la vapeur sur le foie de lézard.

Elle n'avait diablement aucune idée de ce qui lui était passé par la tête quand elle avait eu cette idée. Comme quoi, ça expliquait sans doute pourquoi son antidote n'avait pas marché.

— Et ça vaudrait le coup de tester avec une queue de lézard au lieu d’un foie au début, déjà parce que j’en ai pas ici, des foies de lézards, pis parce qu’accessoirement, sur le plan éthique, ce serait pas mal si cette nouvelle potion ne nécessitait pas de buter des animaux. Fin je trouve.

Izsa haussa les épaules, signifiant à la fois qu'elle n'avait aucune idée de ce qui était mieux pour une potion, et puis qu'elle n'avait jamais prit très à cœur la protection animale vu la quantité de morceaux d'animaux qu'ils devaient manipulés en tant que sorciers. Des limaces, du sang de dragon, des ventricules de serpents... Oui, cela était d'autant plus vrai qu'elle bossait à Ollivander's. Elle ne pouvait pas se prétendre militante contre les souffrances animales, à son niveau.

- Ça marche. Let's go, alors !

Le reste de leur journée s'écoula donc ainsi, en préparation et expériences étranges. A la fin, sans doute, elles arrivèrent à un résultat probant. Mais tout cela, c'est une autre histoire...


[Fin du RP]
[Je dirais même plus, RIP le RP, toi qui allait (avait ?) fêter tes un ans ]
[Petit ange parti trop tôt]
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Sam 20 Oct 2018 - 9:34


Pv Izsa : Merci pour cette jolie fin, et surtout, love sur toi pour ce RP plein d'idées, ce sera pris en compte dans mon prochain livre comme promis hihi

Pv Aya : Léger flashback

De retour à Barjow & Beurk, j'ai le coeur plein de brumes. Faut dire que par les temps qui courent, il n'est pas toujours simple d'aller de l'avant. Voir le procès de Fañch a remué des choses assez violentes en moi. J'aurais aimé qu'on me défende comme on l'a défendu, lui. Avec cette force, cette justesse, cette intensité. La justice est imparfaite, mais avec une alliée de cette taille, je me serais sentie moins seule. Moins impuissante.

J'ai la poitrine qui vibre devant cette Bonnie White. Elle est quand même incroyable. Vous imaginez, si y avait plus de gens comme ça ? Si on défendait vraiment les gens comme ça, au quotidien ? Si on arrêtait de croire qu'incarcérer est une solution ? Nous mentons pas, la prison c'est aussi nul que la peine de mort, en plus y a souvent des erreurs de justice.

Et pourquoi on s'évertue autant à garder le quartier disciplinaire, le quartier d'isolement ? On devrait pourtant le savoir, qu'il n’y a pas de mort volontaire en taule. Ce n'est pas un choix, c'est quelque chose de subi, c'est la violence d'une torture psychique que la seule présence en prison induit… (Bon, Lizzie est à deux doigts d'inventer le discours abolitionniste mais c'est pas grave.)

Frissonnant alors que les souvenirs de Azkaban se fraient un chemin le long de mes bras, je m'en retourne vers l'antre. Je m'y sens mieux, à chaque fois. En y entrant, je découvre en plus que la place est prise. Par la meilleure. Faut dire, ça fait du bien de lâcher du leste à Barjow & Beurk, et de revenir pour voir que la maison est aussi bien gérée. Malgré ses quelques absences, Aya fait un travail exceptionnel. Je sais pas comment j'aurais pu m'autoriser à aller à Poudlard si elle n'avait été là…

L'oeil rêveur, je l'examine, reconnaissant la potion sans mal. Faut dire que quand elle est parfaitement réussie, c'est pas dur de l'identifier…
— Il est beau ce philtre, bravo.

Quelque chose me chatouille les narines pourtant, et je finis par oser en parler.
— Tu… tu n'as pas l'air en forme, Aya. C'est trop de pression, la boutique ? Tu penses qu'il faudrait qu'on embauche quelqu'un de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Sam 20 Oct 2018 - 19:26



Lizzie

Les potions avaient pris une place bien plus qu'importante, dans la vie d'Aya. Elles avaient remplacé, petit à petit, la fascination pour la Métamorphose que la sorcière avait développé depuis ses premiers pas d'apprentie Animagus. Aujourd'hui cependant, les choses avaient nettement changé. Son don s'était évaporé, chassé par une présence bien plus prenante, bien plus déchirante que l'animal que l'on avait éveillé en soi. La lycanthropie était rarement un choix. Ou alors, celui des fous.

Découvrir qu'elle ne pouvait plus se transformer avait été plus qu'un choc. La jeune femme n'avait toujours pas fait le deuil de sa perte, qui signait une liste un peu trop longue, en l'espace de seulement quelques mois. Elle n'avait pas essayé de se métamorphoser, les semaines suivant sa première transformation, principalement parce que les forces lui manquaient. Et étrangement, quelque chose, en elle, ne s'agitait plus. Quelque chose avait changé. Elle avait senti qu'elle n'était plus là.

Il s'agissait bien plus que d'un vide. Aya était anéantie. Le fait était bien pire qu'elle ne pourrait jamais avoir d'enfants d'Azphel, la possibilité de fonder une famille et d'autres conneries du genre auxquelles elle ne croyait de toute façon pas, même si elle n'admettait pas totalement cette même déception. Elle avait choisi l'Animagie. Elle avait fait le premier pas, s'était démenée pour réussir, si jeune, si vulnérable, à se sentir enfin libre d'avoir fait un choix. Et son joyau, son secret, même partagé par d'autres, mais son secret, si précieux, lui avait été arraché des entrailles. Et bordel, cette idée faisait plus que mal.

Interloquée, la sorcière se retourna vivement vers la présence à côté d'elle. Elle avait pourtant perçu quelqu'un entrer, comme un chuchotement, une intime conviction qui résultait de ses sens sur-développés et qu'elle ne maîtrisait pas encore. Mais ses pensées, agrippées à elle comme des chiens fous, ne la lâchaient guère, jamais, encore moins les veilles de pleine lune. Lorsqu'Elle montrait sa Face pleine au monde.
Mais là, c'était la face de Bennet près d'elle, et ses yeux cernés plongèrent vers la potion au bouillon léger.
- Tu pourras vendre le reste, à l'occasion, répliqua la blonde en reprenant son ouvrage.

Bon, Lizzie savait qu'Aya était assez taciturne, hein. Et puis, quand on s'attelait à une potion, on se laissait rarement distraire. Ou pas.
D'ailleurs, oui, elle songeait aux potions. Et aux progrès qu'elle avait fait. A quel point d'ailleurs ? Elle ne savait pas. Mais ses échanges avec Lizzie, leurs quelques essais alors que la boutique était fermée, avaient porté ses fruits. Et aujourd'hui, plus qu'hier encore, la sorcière avait plus que besoin de s'y plonger pour oublier le reste du monde. Avancer, en fait.
- Si, si, ça va.
Arf, ça sonnait totalement faux. Il ne fallait pas qu'elle omette qu'elle n'était pas Occlumens. Et bien qu'Azphel demeurait persuadé de ses prédispositions à l'Occlumancie, Aya avait fait un tout autre choix. Que cette fois, elle garderait bien secret. Ou qu'elle utiliserait parfois. Genre sur Azaël, si il recommençait à lui taper sur les nerfs. Pour la peine, elle s'arrêta, et jeta un œil à sa patronne.
- Tu sais à quel point j'aime ce que je fais, ajouta-t-elle, bien que son ton paraissait tiraillé. Et combien je te suis reconnaissante pour tout ça. Mais...
Non, non, elle n'allait pas dire un truc comme ça. Ce n'était pas parce que Lizzie et elle s'entendaient naturellement bien, que ça collait assez qu'elle allait balancer ça comme ça. Tu vois, je me suis fait mordre par Azphel y a quelques temps de ça, puis bon, la lycanthropie hein, c'est un sacré truc. Ça prend aux tripes quoi.
- J'ai eu des petites merdes, ces derniers temps. Des trucs qui s'enchaînent, et qui ne laissent pas le temps de réagir. C'est tout.
Et puis, pour appuyer le tout, elle toussa un peu. Parce qu'en plus, elle avait déjà un peu mal à la gorge. L'automne, la saison des chats dans la gorge. Ou parfois des loups qui traînaient, qui s'attrapaient comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Sam 27 Oct 2018 - 10:52


Je hoche la tête face à l'offre d'Aya. Evidemment, je compte bien commercialiser un philtre aussi réussi. J'apprécie beaucoup la progression qu'elle a fait en potions. Ce n'était pas tout à fait sa prédisposition naturelle à son arrivée à Barjow & Beurk, mais il faut dire que l'Antre des potions est si bien équipé qu'on est vite tenté de s'y entrainer… Et de toute évidence, la pratique paie. Elle peut être fière d'elle, vraiment.

J'aime aussi l'effort qu'elle fait pour prendre soin de la boutique, de notre stock, du livre des comptes et tout et tout. Je me sens en confiance avec elle. Enfin professionnellement quoi. Je peux laisser Barjow & Beurk sans craindre que y ait des erreurs ou des soucis. Elle sait gérer. Et c'est tellement reposant à savoir.

Elle me rassure quant à son état, mais je ne la crois pas. Le visage ne ment pas. Quoiqu'on cherche à taire, à dissimuler de sourires et de maquillage, il finit par y avoir un détail qui frappe. Un regard éteint. Des cheveux plus ternes. Une peau maladive. On ne voit pas forcément tout à la fois, et puis il y a des fois où on se laisse berner par l'entrain de l'autre. Ou au contraire la normalité des variations de l'humeur d'une personne un peu cyclothymique.

Mais c'est plus que la morosité qu'elle offre parfois à son entourage. Il y a quelque chose de plus profond ces derniers temps. Je le sens. Je commence à la connaître, un peu. Enfin j'ai gratté la première couche de l'oignon quoi. Elle reste enveloppée dans tellement de mysticisme que je suis bien consciente qu'une grande part d'elle m'échappe. Disons que je pense avoir dépassé la première défense, celle qu'elle m'adressait dans le temps de nos premières rencontres.

Le temps nous a aidées, on identifie mieux la façon de fonctionner de l'autre, et c'est à mes yeux un très bon début. Elle perçoit ma moue dubitative et entreprend de m'expliquer un peu sa situation, mais elle s'y prend un peu à demi-mots. J'ai l'impression qu'elle s'apprête à me donner sa démission, et ma gorge se noue. J'ai du mal à imaginer la boutique tourner sans elle pour veiller, araignée tissant sa toile entre les fioles, s'assurant de l'équilibre de tous les filaments reliant l'esprit de la boutique.

— Tu te sens de m'en dire un peu plus de cette accumulation ? Ou juste ce que je peux faire pour t'aider un petit peu de ce côté ?

Laisse moi une place dans ta vie. Une fenêtre par laquelle glisser la tête de temps à autre, et parcourir ton univers. T'épauler lorsque tu en as besoin, y compris quand tu ne parviens à tirer la sonnette d'alarme.


Dernière édition par Lizzie Bennet le Mar 30 Oct 2018 - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Dim 28 Oct 2018 - 11:57



Lizzie

Lizzie était comme ça. Non pas qu'elle s'imposait dans la vie des autres, parfois comme un mirage, mais elle avait ce don particulier d'atterrir là et d'avoir envie de faire quelque chose pour, d'aider peut-être, tout simplement. Et Aya se trouvait encore plus tiraillé. Parce qu'il y avait des choses qui ne se disaient pas directement. Des choses qu'on ne pouvait tout simplement pas dire. Parce qu'elles étaient telles que le secret était bien trop lourd à porter. Pour le concerné et ceux au courant. Il fallait vivre avec, et vivre à côté d'un monstre.

Aya, les traits tirés, la mine tourmentée, dévisagea Bennet, histoire de quelques secondes. Sonder son âme, ou au moins ce qu'elle laissait émaner d'elle. Son ouvrage était terminé, et elle n'avait plus rien à faire pour tenter de préserver la chose plus longtemps. Elle devait juste, peut-être, choisir sa manière de le dire. Peut-être pas le dire directement, hein, ça, on pouvait l'éviter. Mais au moins lui faire comprendre que parfois, on cachait bien des monstres en soi. Même si elle ne devait pas l'ignorer, pour sûr. Lizzie n'était pas une battante pour rien.
- Disons qu'il y a quelques temps de ça, il est arrivé un petit accident. Et que cet accident, aujourd'hui, me colle à la peau. Un peu trop, d'ailleurs.

Louve s'était invitée en elle. Comme un mauvais présage, comme une invitée qu'on avait jamais attendu et qui se la ramenait, en plein de repas de famille, pour dire ses vérités à tout un chacun. C'était une indésirable, un inattendu, un accident de parcours qui réapparaissait pour le plaisir de foutre le bordel dans une vie, dans des vies même.
Aya la haïssait autant qu'elle l'intriguait. Malheureusement, aujourd'hui, elles devraient cohabiter. Coûte que coûte. Et cette vérité lui collait la nausée.
- Il... Il y a des malédictions dont on aimerait donner le nom, Lizzie. Mais là, tout m'est impossible. Je ne peux pas.
Son ton trahissait une lassitude propre à elle-même. Elle n'avait pas envie de se battre contre ça. Pas maintenant. Et surtout pas envie que Lizzie ait à composer avec ça. C'était trop dur de partager. D'assumer également.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mar 30 Oct 2018 - 17:57


Elle me regarde, un temps. Puis un second, et bientôt on entre dans quelque chose de plus long, de plus approfondi, de plus méticuleux, comme son approche des potions. Elle a dans l’oeil, enfin les yeux c’est vrai qu’elle en a deux, elle, cette concentration propre aux poètes et aux peintres. Elle cherche à mettre une couleur, un son, un mot, sur mon visage, ou sur mon âme peut-être, avant d’être sûre, sûre de ce qu’elle peut dire, sûre de ce qu’elle peut laisser entendre.

Je sens la sonde glisser en moi. Comme un pinceau. On m’a rentré un pinceau dans la gorge. Ses poils étaient emplis d’eau. Mais elle ne voulait faire une aquarelle avec mes entrailles, non : elle voulait savoir de quelle couleur le pinceau ressortirait. Une fois qu’il aurait tout touché, tout examiné, tout palpé, dans quelle langue il lui dirait ce que je suis.

J’ai l’impression d’être soumise à un examen médicomagique, et je n’ai jamais aimé la médicomagie. Ni les tests. En fait, je n’ai jamais aimé l’échec. Enfin si. J’aime le jeu, j’aime courir, funambule entre deux mondes, j’aime le risque — c’est contre l’autre que je n’aime pas perdre. C’est dans le regard de l’autre que je ne veux pas dégringoler.

Alors quand elle me fixe comme ça, avec le poids du monde sur les épaules, je ne sais pas si je suis à la hauteur. Et mérde, si je suis pas à la hauteur pour affronter son regard, comment pourrais-je l’aider à porter son secret ? Car c’en est un. Tout dans ses traits le crie. Un secret qu’elle a déjà du mal à se dire elle-même.

Peut-être était-ce même la source de son sceau-cylindre magique ! Après tout, qui imaginerait une telle amulette sans avoir quelque chose à cacher ? Et je n’ai rien vu, rien cherché à comprendre ! Il serait temps de regarder l’autre, plutôt que de me soucier de comment il me regarde.

Elle parle, enfin. J’essaie de décoller les mots, de leur donner du sens. Quelque chose est arrivé — un quelque chose « petit, » « pas si terrible », un rien avec lequel elle peut s’accommoder, « ça va, » « ne t’inquiète pas. » Quelque chose de si lourd qu’elle ne trouve pas les mots pour le dire.

Un rhume, un rhume ça fait pas mal au cœur comme ça. Ça laboure pas l’âme, ça remet pas tout en question. Alors silencieuse, j’attends. Elle parle d’une malédiction qui lui colle à la peau, et là tout d’un coup, je sais. Je percute. Parce que je sais faire ça, moi, percuter. Surtout le mur d’à côté.

— Tu... tu as volé quelque chose ? Tu sais, si tu as vraiment besoin d’un truc de Barjow & Beurk, tu peux le prendre, suffit de prévenir et ça passe en vrai...

Bah oui. La malchance qui frappe, la malédiction du voleur, c’est exactement ça. Je le sais. On a tous un peu honte de raconter un vol, mais je suis passée par là ma belle. Je comprends. Je te juge pas. Sauf que j’ai pas inventé la poudre quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: L'Antre des Potions

Message par : Aya Lennox, Dim 4 Nov 2018 - 10:45


Aya était presque agacée. Parce qu'on tournait autour du pot, on ne disait pas clairement la chose et m*rde, quoi. Elle ne voulait pas spécialement répondre aux questions, elle ne voulait répondre à rien. Juste filer d'ici, poser une absence de dernière minute, engloutir son philtre de paix et se barrer d'ici. Pas d'interrogatoire sur sa condition, pas de mais, pas de pourquoi, encore moins de comment. Dans ses veines coulait un sang mauvais qu'elle ne pouvait contrôler, qui s'éveillait, proche de chaque pleine lune et la forçait à n'être rien d'autre qu'un monstre. Un monstre, voilà. C'était tout.

Ses mains tremblaient un peu, elle ne savait pas quoi en faire, que faire de ce bras qui l'handicapait, qui portait toujours cette marque en ses chairs, qui était là, juste là pour lui rappeler ce qu'elle était désormais. Mais caché sous la manche de son pull, il gardait bien enfoui son secret, au moins aux yeux des autres.
- Non, j'ai pas volé. Elle fusilla Lizzie du regard, comme véritablement excédée d'avoir à entendre ça. Je peux pas être commerçante et voleuse dans le magasin dans lequel je bosse. J'ai déjà torturé un môme pour avoir osé mettre un truc dans sa poche, quand je n'étais pas attentive. Je vais pas me mettre à voler alors que je respecte trop mon boulot pour ça.
Son ton était sec mais sa voix toujours brisée. Parce que le temps passait, passait, bien trop vite, il s'écoulait en flot ininterrompu dans ses artères, battements de cœur éreintés. Le stress, l'angoisse. La peur d'être à nouveau ce Truc et de peut-être faire du mal, à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas mais faire du mal quand même.
C'était insoutenable.
Elle voulait décider. Si elle devait tuer, le faire comme il le fallait. Les yeux dans les yeux de sa proie, son ennemi, ou le simple malheureux qui passait par là au mauvais moment. Tuer pour la Cause, peut-être, un jour à venir. Pour apprendre aux ignorants. Si elle ne se faisait pas tuer avant par le Seigneur des Ténèbres, qui l'aurait retrouvé, juste abattue parce qu'elle avait déserté ses ordres, l'avait trahi sans même avoir déjà gagné sa confiance.
Elle voulait décider, et pas être un simple pantin.

L'angoisse montait, envahissait ses bronches et, son nœud à la gorge aidant, elle avait encore une fois du mal à respirer. Parce que tout se rapprochait, tout, autour d'elle, tel un étau.
- J'me suis faite mordre, tu comprends ? Les syllabes sortaient de sa bouche comme un flot incontrôlable. Elle regretta immédiatement, mais c'était trop tard. J'suis maudite, c'est tout.
Ses yeux paniqués cherchaient tout autour d'elle, sans oser ponctuer ses phrases de regards vers Lizzie. Que pouvait-elle dire, de toute façon ? A part m*rde, ou un foutu ça va aller qui ne changerait rien au fait. Non, c'était pas une force, c'était tout sauf une force à cet instant.

C'était juste un point-virgule de plus dans sa vie avant le grand saut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: L'Antre des Potions

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 12

 L'Antre des Potions

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.