AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 4 sur 12
L'Antre des Potions
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
Jean Parker
Serpentard
Serpentard

Re: L'Antre des Potions

Message par : Jean Parker, Ven 23 Déc 2016 - 22:33


Vous avez mon LA

La Boutique d'Accessoires de Magie Noire. La fameuse boutique. Avoir une invitation pour une dégustation surprise à cet endroit était quelque chose d'assez inédit pour le coup. Le sorcier avait revu Ashton, un homme avec qui Jean s'était assez bien entendu durant les années passées au sein de Poudlard, mais l'avait perdu de vue avec la décadence dans laquelle il s'était enfoncé et qui lui servait désormais de quotidien. Peut être serait il temps d'essayer d'évoluer un peu...  

Quoi qu'il en soit il était prévu de s'amuser et de se détendre ce soir donc bon il fallait ne plus penser aux idées torturant inutilement son esprit et pour cela, un peu d'herbe et un verre de vin fut l'association parfaite d’arômes entrant en symbiose pour aider à la détente de manière plus ou moins forcée. Quoi qu'il en soit, le temps de ranger le manoir un peu sale, seule chose studieuse à laquelle étrangement le jeune homme se tenait. Juste une façade pour que si des gens étaient emmenés à venir pour on ne sait quelle raison, il ne voient pas un sorcier incapable de gérer sa propre vie.

Depuis qu'il avait la possibilité de transplaner librement, la vie était devenue quand même relativement plus posée, plus besoin de se taper des heures de route pour aller à tel ou tel endroit, de subir les aléas climatique, bref c'était un bon plan. Le sang-pur transplana donc en direction de la capitale Anglaise, plus précisément dans une des rues du chemin de traverse. Se balader dans les quartiers sorciers était une chose que Jean appréciait plus que tout, voir les gens parler de choses complètement délirantes, de sentir l'odeur des parchemins ou du bois travaillé quand on entre dans telle ou telle boutique, l'impression d'appartenir à ce monde malgré le fait qu'il ne le fréquentait de moins en moins. Malgré l'heure, le jeune homme était vêtu d'une tenue légère, à savoir un pantalon serré et un T shirt un peu trop grand pour lui.

Après de longues minutes à flâner à travers les ruelles, il fut donc temps d'aller faire un tour au niveau du point de rendez vous. On passa ainsi de l'ambiance calme et tranquille à une atmosphère plus froide, plus tendue, les passants ne semblaient pas vraiment s'aventurer dans ces quartiers la, sans doute de peur de se faire agresser ou autre, alors que personnellement, Jean n'avait jamais eu de problèmes là bas. Le pavé paraissait irrégulier sous les pieds du jeune homme, les murs semblaient ternis, les pierres en devenaient presque noires et peu de rayons de soleil passaient sans doute par là. Après quelques minutes, il se retrouva devant le lieux de rendez vous, la fameuse Boutique. Voir quelques bouteilles encore fraiche et un peu de "fun" dans un sac pouvait être une bonne idée avait pensé le jeune homme, qui verrait bien si il avait bien fait d'emmener le sac.

Le sang-pur décida d'entrer dans la boutique, histoire de se joindre aux autres chanceux participant à cette étrange dégustation.
C'était assez calme, rempli de divers objets en tous genre, le style était assez sympa. Jean regrettait de ne pas être passé plus tôt ici, il préférait se faire livrer directement à domicile quand il achetait quelque chose, mais essayer de changer d'habitude n'est pas forcément une mauvaise idée. Le sorcier décida donc d'explorer un peu les lieux à la recherche de la soirée, et en se baladant un peu, entendit des voix et celui-ci se permit d'entrer dans la pièce et dit en souriant :

Bonsoir ! C'est ici la soirée dégustation ?  
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'Antre des Potions

Message par : Aileen O'Leary, Lun 2 Jan 2017 - 17:29


LA de Lizz pour la lettre, vous avez mon LA pour la soirée :3

L'Allée des Embrumes était un des endroits préférés d'Aileen en fin de soirée. L'idée de ne jamais savoir sur qui on allait tomber, de jouer à cette roulette russe ou le simple fait de rester en vie lui procurait une belle sensation d'adrénaline. Il faut dire que la rousse s'ennuyait beaucoup ces derniers temps, Poudlard ne tournait qu'autour de ses ASPICs, Nya était en couple avec Azaël, elle avait perdu une grande partie de ses compagnons de jeu.

Soit, elle aurait pu déranger Vhagar, se pointer chez lui à l'improviste pour le narguer ou lui demander une leçon supplémentaire...mais il semblait assez occupé avec ses projets d'Auror ces derniers jours. Et s'il y avait bien une chose qu'Aileen admirait chez lui, c'était son plaisir du travail bien fait, minutieux presque. Alors, en recevant une lettre d'invitation de la part de Lizzie, une autre de ses figures préférées, Aileen n'hésita pas et se rendit à la boutique de magie noire pour déguster sa première omelette d'oeuf de dragon.

Elle avait un peu l'impression de trahir son dragon préféré en faisant cela, si jamais ce dernier l'apprenait, elle risquait de passer une mauvaise journée. Mais bon...il fallait bien un peu de risque dans une soirée non? Elle sortit donc du petit appartement qu'elle louait dans l'allée pour se diriger vers la boutique. Leggins en cuirs, haut vert, classe mais sans plus, ce n'était pas un bal ou un gala après tout.

Jouant à chat avec quelques badauds du coin, elle se glissa dans les ombres, prenant un chemin sur les toits, avant de redescendre juste en face de la boutique. Descendant dans l'antre qu'elle commençait à connaître, Aileen permit de s'annoncer d'un :

- Pour la dégustation culinaire, c'est ici?

Elle tomba alors sur Jean, Merry et un jeune homme qu'elle ne connaissait pas. Bon, elle n'était pas nécessairement fan de voir la rouge ici, mais ça pouvait passer. Par contre, elle était ravie de revoir Jean, à qui elle fit un beau sourire avant de lui dire :

- Jean! Contente de voir que tu as pu te libérer. Comment ça va?

Elle se tourna par la suite vers Merry, avec un peu moins d'enthousiasme :

- Bonjour Merry, comment vas-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mar 17 Jan 2017 - 4:39


Pv les bouffeurs de dragon

Ashton m’avait prévenue
Il avait un plan
Les idées du patron
Etaient de sens nues
C’est ce qui les rendaient
Si brillantes
Excitantes
Alors pour une fois
J’avais mis de côté
Mon rejet alimentaire
Et m’étais dit
Bingo, rendons nous
A la dégustation
A la sociabilisation
Vous y croyez ?
Ouais j’avoue
J’ai autant de mal que vous
Si ça peut vous rassurer
Je devais pas être que shootée
J’avais eu la présence d’esprit
D’inviter une rouquine
Dont les pas semblaient vouloir croiser les miens
Si souvent qu’ils s’y empêtraient
S’y emmêlaient
Destinées liées
Toujours est-il que ce samedi après-midi
Le cachalot errait dans Barjow & Beurk
A la recherche du projet phare
Du truc si neuf
Qu’il saurait séduire les prochains clients
Qu’il saurait faire sombrer dans les ténèbres
Ces coeurs faussement aimant
J’voulais les ré-écrire
Les tourner en morceaux de jazz
Malléables au gré des notes
Des tensions instrumentales
Le déclic ne vint pas
Il y avait un petit truc
Un début de rien
Mais je sentais bien qu’il ne suffirait pas
Qu’il manquait d’ambition
Etait encore trop prévisible
Il fallait affiner le projet
L’affûter
Et leur couper les sens
Les coller à l’essence
Demain
Demain j’y arriverai
Demain était irréel
Demain était mensonge
Alors je pouvais en faire tout
tout ce qui me passait en tête
Pour l’heure
J’allais rejoindre la troupe gourmande
Et voir sur quel type de viandes
Les dents devaient se rompre aujourd’hui
Et transpirer jusqu’à plus soif
Quand je pénétrais mon antre
Ce petit bout de chez moi
« HEYO »
Sourire carnassier
Reconnaissable entre mille
Il y avait déjà Parker (I)
Affublé du plus cocasse des tabliers
Tu parles
Je sais bien que tu n’aimes pas ton corps
Entre toutes tes arrogances
Il te faut le changer pour baiser
Et maintenant ces abdos...
Tu sais Parker
Ça n’existe pas le « beach body ready »
Il y avait déjà une rouquine
Que tu croisais un peu partout
Sans jamais retenir son nom
Il y avait déjà Parker (II)
Croisé entre quelques verres
Dont j’ignorais encore
Combien ses talents de cosplayer
Nous mèneraient au fond de Gringotts
Il y avait déjà Aileen
Ainsi elle avait reçu ma missive
Tu m’intriguais -plus que de raison ?
Alors j’espérais profiter de l’occasion
Pour voir encore de quel bois tu étais faite
Bref j’me baladais sourire aux lèvres
Dans l’antre de la Safitude
Quand mon regard se posa sur le repas
Quand mon rythme cardiaque rata une pulsation
W.
W.
W.
T.
F.

Parker. Dis moi que c’est pas ce que je crois.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Ashton Parker, Mar 7 Fév 2017 - 3:35


Les invités de l'omelette party ne tardèrent pas à arriver les uns après les autres. La première était Merry bien évidemment, suivie de près par Jean, puis une jeune femme qui devait probablement être Aileen. Ashton se présenta rapidement à elle même si elle devait avoir rapidement compris qui il était. Et enfin, la dernière personne à rejoindre cette improbable team était Lizzie, qui ne semblait pas être au courant de la nature des œufs qu'ils allaient utiliser. Qu'elle était naïve, les omelettes normales c'était beaucoup trop boring ! Et le petit rail qu'il s'était enfilé n'avait pas manqué de le regonfler à bloc pour entamer leur petite recette.

- Bonjour à tous et bienvenue dans ce petit tuto omelette. Vous avez devant vous deux œufs de Norvégiens à crête mais comme ils sont non fécondés on a pas de risque de se retrouver avec un bébé. Puisqu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, je vais procéder au cassage.

Il plaça délicatement l'un des œufs dans le saladier devant lui puis sorti un marteau et donna plusieurs gros coups sur la coquille afin de réussir à la fragiliser. C'était plutôt difficile étant donné que les coquilles d’œufs de dragons étaient réputées pour être particulièrement solides. Une fois que la coquille en question commença à se fragiliser, il l'attrapa à deux mains et entreprit de la séparer en deux pendant que le contenu se déversait dans le saladier. Le sorcier mit de la musique afin de mettre un peu d'ambiance tout en tendant le marteau à Merry pour qu'elle s'occupe du deuxième œuf.

- Maintenant, prenez les ustensiles qui vous paraissent adaptés et battez le tout afin de tout bien mélanger, continua le cuisto d'un jour à l'intention d'Aileen et de Jean.

Lizzie avait beau avoir l'air horrifiée par leur idée, Parker s'en battait autant les cou*lles que les deux autres battaient les œufs. C'était probablement la recette la plus originale qu'ils feraient jamais de leur vie, et il lui semblait si ses souvenirs étaient bons que manger du dragon ne rendait pas trop malade. En tout cas il n'avait jamais vu que c'était interdit quelque part ou qu'il y avait un risque de mort donc ça devrait être bon.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'Antre des Potions

Message par : Heather Wells, Sam 18 Fév 2017 - 23:50


Ahaha deux mois et demi, record battu !

Heather ne put difficilement cacher sa moue déçue mais Bennet n'avait pas eu l'air de remarquer. Fallait dire que sa proposition avait eu l'air de déclencher une cascade de réactions dans son cerveau. A mesure que la demoiselle réfléchissait à voix haute, sa voix s'assourdissait, d'autant plus qu'elle s'était mise à faire du bruit en cherchant parmi ses fioles.

L'ancienne Serpentard n'osa pas interrompre le cours de ses pensées, de peur de gâcher une possible illumination. Soudain, elle arrêta son babillage et s'adressa directement à elle, demandant des informations qui pourrait lui être utile sur le père du gosse. Ah... Mauvaise question. La rousse était acculée, elle ne pouvait pas trop faire autrement. Si elle ne disait rien cela pouvait peut-être entraver à la réussite de la potion. Mais d'un autre côté, devoir sortir le nom de Parker comme ça, à voix haute, ce serait rendre le truc encore plus réel. Malgré ce ventre qui s'arrondissait, elle était toujours dans le déni.

- Il est des nôtres... commença-t-elle réticente, et je crois qu'il a travaillé ici, ou qu'il y travaille encore.

L'Irlandaise glissa un regard suppliant à Bennet, qui lui suppliant de sortir elle le nom pour ne pas qu'elle ait elle à le faire. Ce sera sans doute moins dure de simplement hocher la tête nan ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 2 Mar 2017 - 3:23


@Party: du coup c’est pas mon tour, j’repasse plus tard !

@Hea

Elle était déçue mais n’était la première
En même temps quiconque me croise ne devrait avoir
la moindre attente
antici — passion
expectation
c’est le meilleur moyen de voir un idéal
une illusion
confrontée à l’âpreté du réel
faut croire que l’ancienne garde chasse était pas au courant
elle fallait toujours qu’elle croit que les gens pouvaient être mieux
dis toi qui as été des nôtres
comment peux-tu décemment penser que les gens gardent du bien en eux ?
quand ils se battent pour le bien
quand ils servent une idée
ils perdent tout ce qu’ils étaient
quand ils se battent pour un gens
c’est la même
dès qu’on a une cause
on cesse d’être humain
et on passe notre vie à chercher un sens
comme si on voulait juste un prétexte pour devenir le monstre
qui a toujours sommeillé en nous
ironie humaine
j’la sens sur la défensive
comme un animal acculé
elle aime pas plus mes réflexions que ma question
en gros elle aime pas grand chose mais ça c’est pas neuf quoi
tant que y a pas de morts chien talons et alcool elle est pas satisfaite
en un sens je la comprends
et puis là elle lâche des mots
comme une bombe
un gros bang dans la tête
qui fait sonner
résonner
raisonner
elle m’a assommée de quelques syllabes
oh je savais qui était le père du mien
je l’avais appris de 39
mais je pensais pas que ce c*n
aimait tant planter sa graine
petite grimace
les lèvres se retroussent en direction des narines
_J’comprends vraiment pas pourquoi on les garde

j’arrive pas à être plus explicite que ça
d’un côté
imaginez
j’suis pas à jour dans les potins, si elle l’aimait
vaudrait mieux qu’elle continue de projeter ses idéaux
mais si ce n’était le cas
oh les mères pourraient s’allier
j’me demande ce que ça donnerait
deux baleineaux chantant à l’unisson
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'Antre des Potions

Message par : Merry K. Harper, Dim 5 Mar 2017 - 20:57


La soirée promettait d'être originale et fort amusante. Ce n'était pas tous les jours que l'on avait l'occasion de manger des œufs de dragon et encore moins en omelette. D'ailleurs, Merry mangeait rarement des omelettes. Alors une omelette de ces œufs relativement rares, ça ne se refusait pas. La Harper n'avait pas hésité à répondre positivement à l'invitation de son cousin qui l'avait convié à venir manger cela. Evidemment, on pouvait se demander pourquoi elle avait accepté. La rouquine s'imaginait pourtant très bien ces beaux dragons voler dans la nature sans de soucier de toute cela. Mais la Harper savait tout de même que son cousin n'avait pas pu choisir des œufs fécondés. Il s'agissait sans doute, tout comme les poules, d’œufs qui ne donneraient jamais naissance à un beau dragon. Heureusement d'ailleurs, sinon, elle n'aurait pas mangé.

Merry était arrivée relativement rapidement dans la boutique où son cousin travaillait. Le trajet sur le balai l'avait bien aidé, c'était plus rapide, plus pratique et moins pénible à vrai dire. La jolie rousse préférait largement être sur un balai plutôt que marcher ou aller dans le magicobus. Elle volait sur des balais depuis tant d'années qu'elle se voyait mal arrêter de faire ce genre de trajet sur le balai qui lui appartenait.

La rouquine était donc finalement arrivée dans la pièce où son cousin attendait ses invités. Se mettant dans un coin de la pièce où elle déposa ses affaires, dont son balai, la jolie rousse attendit l'arrivée des autres personnes qui avaient été conviées pour cette soirée. Chacune d'entre-elle arriva, l'une après l'autre, notamment Aileen qui salua tout le monde, dont Merry, sur un ton relativement moue. Evidemment, elle ne voulait pas la voir, c'était normal. Ca devait être de la pure politesse alors la jeune lionne lui répondit une simple phrase.

Bonsoir Aileen. Toujours en forme pour une petite omelette oui... et toi ?

Merry elle même restait polie en lui répondant. Et puis, il était hors de question de plomber cette soirée à cause d'une personne. Soirée qui n'allait pas tarder à commencer étant donné qu'Ashton avait commencé à parler, dévoilant la nature des œufs et surtout l'espèce de laquelle ils provenaient. Des Norvégiens à crête, ok. En soit, l'espèce n'avait pas d'importance aux yeux de Merry qui n'avait jamais goûté d'autres oeufs de dragons. Oeufs de dragons non-fécondés comme l'avait précisé son cousin et ce dont elle s'était doutée. Ashton se mit à casser la coquille de l'oeuf avec difficulté. Mais son contenu se déversa finalement dans la saladier et arriva le temps des rires et des chants de battre la mixture dans son contenant. Merry attrapa un batteur de cuisine et s'approcha du contenu de l'oeuf qu'elle se mit à touiller gentiment. Après l'effort, il y aurait le réconfort qui rimait avec dégustation !
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Hugh Dey, Lun 27 Mar 2017 - 21:36


[PV Lizzie Bennet. LA accordé]

Je peux vous dire que ça me faisait pas plaisir d’être là. Franchement pas. Déjà, cette boutique je trouvais un peu qu’elle puait le mal. Genre elle le suintait de toutes parts et j’avais même l’impression que ça me salissait. Et c’était surtout la vendeuse que je craignais.

En vrai, je savais qu’il y avait d’autres gens qui travaillaient ici. Je le savais parce que ça m’était arrivé une fois de tomber sur quelqu’un d’autre. Mais je savais pas, fallait croire que j’étais maudit, je tombais toujours sur elle. Oh, en fait, c’était pas que je l’aimais pas hein. Juste que la dernière fois elle m’avait collé un couteau sous la gorge avant que je me barre d’ici. Autant vous dire que j’étais pas super rassuré en passant la porte, en descendant les escaliers et en la voyant.

Sa tignasse avait l’air mal coiffée. Boh t’façon je m’en foutais, j’allais pas non plus lui dire comment qu’elle devait s’habiller la grognasse. C’était elle qui voulait plus me parler. Moi j’avais rien fait. Je lui lançais juste un regard pis je commençais à zieuter les articles autour de moi. J’avais besoin de plusieurs trucs sans vraiment savoir quoi pour le moment. Des trucs qu’allaient pouvoir mettre bien du bordel un peu partout où ça serait posé tiens. Ouais c’était bien ça.

Je souriais. Pis ensuite je me rappelais que je voulais aussi du Felix Felicis et mon sourire s’évanouit. C’éait elle qui préparait les potions. Ca je le savais. Tain, faites qu’elle m’empoisonne pas. M’en fout, je lui ferais goûter avant… Je m’approchais doucement du comptoir, et j’évitais de croiser son regard. J’avais envie de lui dire « C’est bon, t’as fini de bouder greluche ? » mais j’étais pas bien sûr qu’elle le prenne très bien. Alors je me contentais d’un petit :

« Euh… Va me falloir du Felix Felicis. Genre trois fioles. »

Voilà, pas de bonjour, pas de merci. Donne moi juste mon truc et me menace pas ce coup-ci parce que je t’assure que mon poing part dans ta gu*ule. Avec un peu de chance ça l’arrangera. Je me risquais un coup d’œil vers son unique pupille valide. Elle faisait flipper cette meuf sérieux.

« Et aussi des conseils. Sur des trucs à foutre du gros bordel partout. Pas trop dangereux mais bien explosif comme il faut tu vois. C’est pour… Pour tu sais quoi. »

Avec un peu de chance elle se souviendrait que vous apparteniez à la même cause et qu’il valait mieux pas me buter comme ça. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Lun 27 Mar 2017 - 23:01


j’me suis perdue dans les étagères les étalages
dans les poisons les sérums les sangsues
j’me suis perdue dans l’alcool à foison
c’est pas ce soir que je fais pardonner mon langage
de toute façon pas de parent grondant à la maison
je ne suis que l’âme verrue l’âme qui s’use l’âme nue

j’veux pas passer une vie à me repentir
ni une demi à me faire pitié
j’en ai marre de larmoyer de crouler
sous les doutes et les peurs et de pendre
aux lèvres d’emily comme un nouveau remède
un nouvel alcool
une nouvelle pilule

j’veux m’prendre en main me secouer écrire demain
j’veux avancer sans que tu te sentes le besoin
de me tenir la main
j’en ai marre de trembler j’veux être un ouragan
retrouver la rage d’antan
un jour on m’a dit
que l’oeil voit pas ce qui le crève
il est temps de me reprendre
un auror allié des phénix m’a pris le gauche
c’est là là qu’est ma revanche

ce soir j’ai plus peur
j’me concentre sur l’essentiel sur l’idéal
sur la vérité dans son unicité
il faut isoler les variables les plus importantes
pour avoir une chance de comprendre
parce que si je mets tout le foutoir j’deviens folle
67 me disant de brûler
reine des neiges m’aidant à accoucher
faut effacer ces souvenirs insensés
reconstruire cette fragile glace de vérité
la concentrer sur les idées
et non sur ces inconstants êtres
qu’on appelle les humains
quand le terme de girouette sierait mieux leur teint

j’en ai marre des girouettes
je veux pas suivre les flots
je veux les créer
je veux être à l’origine du vent
du changement qui bouleverse
qui change l’ordre établi pour un contrat plus juste
plus équitable
plus solidaire

ce soir on se bat
on s’écorche s’égorge contre des fioles de verre
ce soir on inverse la tendance
avec l’impatience l’urgence
de ceux qui ont trop vécu
à rien faire

pourtant quelque chose voulut me mettre à l’épreuve
interrompre mes frénétiques équations sur le parchemin rance
propulser un fantôme Dey passé dans la cage d’escalier
et de ses mots perforer mon lent cerveau

il veut trois fioles de felix felicis
et des conseils de destruction
il marche un peu dans le plat mais je lui en veux pas
je sais moi même pas quoi dire
j’ai la langue maladroite
comme si elle tournait pas assez vite
et que ma mâchoire fatiguait
laissant un goût médiocre
séjourner entre mes dents

— Ça fait 60 gallions de potions, t’as quoi comme budget ?
Et pis ça dépend de ce que t’as en tête pour l’organisation. Style la Poudre d'obscurité du Pérou c’est toujours utile, mais il te faudra autant de Mains de la Gloire que de personnes désirant échapper à l’obscurité, donc si t’as déjà un stock de casques sombres et capes d’invisibilité c’est pas forcément utile. Si t’as peur d’être coincé par certaines salles auxquelles t’as pas accès, un canif magique peut servir. Par contre, si ton problème principal c’est que tu veux juste faire autant de vacarme que possible, ma foi, un fluide explosif et un tapis volant fou ça peut être sympa. J’sais pas à quel point tu veux te faire plaisir, si les feudeymons c’est too much, les lanternes du soleil peuvent être un compromis ?


je m’arrête soudain
réalisant que ça fait plusieurs minutes que j’ai ouvert la bouche
et que je l’ai toujours pas fermée
j'parle presque sans respirer
une syllabe après l'autre
comme si lui parler m’avait manquer
(j’insiste bien évidemment sur le comme si)
comme si sous mes rejets d’animal blessé
le besoin d’un mentor avait subsisté
comme si
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Hugh Dey, Mar 28 Mar 2017 - 0:29


J’avais à peine osé la regarder et je pensais que sa réponse serait aussi timide que mes yeux. C’était ce que j’avais osé imaginer oui. Et pourtant…

C’était un flot continu de paroles qui sortait de sa bouche. Plus rapide qu’une rivière sortant de son lit. Et c’était peut-être précisément parce qu’elle était coiffée comme si elle venait de sortir du lit. Voilà. Evidemment. D’ailleurs, une rivière qu’était sortie de son lit, est-ce que parfois c’était volontaire ou pas ? Parce que si ça l’était pas, est-ce qu’elle pouvait en tomber et se réveiller de mauvais poil ? Parce que si elle pouvait, c’était qu’on devait sans doute la caresser dans le sens du poil pour la remettre de bonne humeur, mais une rivière, ça avait surtout un sens du courant. Moi j’avais jamais vu de sens du poil dans de l’eau. En même temps j’avais jamais trop fait d’études sur l’eau donc je pouvais pas bien dire.

Oulah. J’étais parti un peu loin en vrai. Ey je fronçais les sourcils en me rendant compte de l’effet que m’avaient fait ses paroles. C’était bizarre. Y avait qu’avec mes vrais potes que j’arrivais à partir autant en délire. Avec Leo, ou Evan. Mais elle. Elle, elle avait pas voulu m’adresser la parole pendant longtemps. Et là, aujourd’hui, bim, j’avais l’impression qu’elle déversait tout ce qu’elle avait eu envie de me dire durant ces derniers mois. A part que y avait aucun « je t’aime » ou « tu m’as manqué » ou « oh mon Hughie tu es vivant ! » ce qui manquait cruellement de drame et en était presque un pour moi. Oui, presque.

Alors pour réagir de la manière la plus expressive du monde à ce drame, je penchais la tête sur le côté et la détaillais de la tête au pied. Et même, je clignais des yeux plusieurs fois, marqueur important de mon trouble. Ca, ça voulait dire que je ne savais pas comment réagir. Et que plutôt que de parler, mon cerveau m’indiquait que je devais être sûr de ce que je voyais. Alors que c’était surtout ce que j’avais entendu dont j’aurais dû m’assurer, mais je pouvais cligner plus facilement des yeux que des oreilles alors… Pourtant c’était pas faute d’avoir essayé.

« Oui oui, t’inquiètes pas pour le budget potions, j’ai suffisamment de tunes pour régler soixante gallions. »

De fait, ces potions là étaient pour moi. C’était sur le reste que ce qu’elle disait avait été intéressant. De ne pas parler pendant quelques temps m’avait aussi permis de réfléchir. Ce qu’elle proposait était pas con, mais parfois un peu trop poussé. Alors je me décidais à sourire, parce qu’il me fallait pas grand-chose pour me débloquer, et à lui sortir une connerie.

« T’sais on est un peu passé en mode hippie, faut pas qu’il y ait de blessés ce coup-ci. Du coup la Poudre d’Obscurité ça semble bien ouais, avec le Fluide Explosif. Nous en faudrait une bonne quinzaine du dernier… Et bien trois ou quatre morceaux de poudre. Après j’suis pas sûr qu’on veuille vraiment allumer la lumière, tu vois ce que je veux dire ? »

J’espérais qu’elle voit parce que j’avais pas envie de tout lui expliquer. Déjà que j’avais dû l’entraîner et faire d’elle la femme qu’elle était devenue – ouais je me la pétais un peu et alors ? – donc fallait pas trop exagérer. J’allais pas tout faire non plus hein !
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mer 29 Mar 2017 - 4:12


dis moi dis moi tu te rappelles
des berges ensablées
du regard d’une hirondelle
quand face allait crever
ou a crevé
tu sais plus trop
ça commençait net puis une pression
autour des oreilles
une strangulation
le long de ta gorge
et des couleurs
des couleurs parallélogrammes
des couleurs au bord arrondi
mais seulement une fois sur deux
et ça tournait
tournait vite
et son visage en plein milieu
comme l’introduction d’un anime
japonais
son visage qui louvoyait
à peine plus gros que l’oeil de l’oiseau
quand ses ailes sont arrachées

j’trippais moins sans le son de son ukulele
alors pourquoi dans cet assourdissant silence
fallait forcément qu’émerge une image insensée
y avait hugh face à moi
hugh qui parlait pas
c’était pas habituel qu’il reste si muet
mais surtout surtout y avait
hugh qui observait
dévisageait
de la tête aux pieds
clip clap
réveille toi
tu fous quoi ici à me regarder la tête en biais
je fais quoi ici à sourire en attendant
que le temps passe
qu’on secoue le vent
que les notes s’étiolent
au gré des saisons
impulsion

v’là qu’il me rassure sur sa stabilité financière
c’est drôle comme y avait plein de manières de le dire
et là il avait une petite suffisance qui me plaisait pas
tsss de toute façon on s’en fichait
que vous vous compreniez ou pas
vous aviez bien clarifié qu’il était temps de lâcher du leste
de vous laisser en reste
alors je me suis éloignée le long des rayons
cherchant des fioles toutes prêtes

toutes ses ruelles de bois on dirait qu’elles dorment
depuis si longtemps qu’elles en oublient d’être
un sourire à mon oreille soupire
qu’elles ont dépassé le stade du sommeil
que toute vie a vocation à la mort
mais que l’arbre mêle son âme à la boutique

à quoi bon ?
qui a besoin d’âme quand ces rayons
regorgent d’une énergie mystique
et le sourire de répondre
d’où sort cette énergie ?
tu l’as senti avec la petite
c’est dans les vitalités dérobées
que s’abreuvent nos mystères sorciers

j’ai ri et mes doigts se sont refermés sur
des fioles toutes faites fioles toutes prêtes
tellement organisée que j’étais pas encore
en retard sur ces potions là ? miracle !

CLAC fait le verre
quand un peu trop brusquement
j'assène les fioles à leur nouveau perchoir
sur la table de travail la plus proche de Hugh

et les demandes se poursuivent
quatre unités de poudre
quinze fluides
j’ai les narines qui frémissent
rien que d’y penser

un peu trop hippies
tu trouves pas ?

j'continue d'opérer
vagabondant dans les rayons de ma maison
laissant à l'antre mon mentor patienter

— Autre chose ? En l'état ça te fait 117 Gallions.


@Chance: 3*20=60G + Obscurité: 3*4=12G + Boom: 15*3=45G —> 117
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jean Parker
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: L'Antre des Potions

Message par : Jean Parker, Jeu 30 Mar 2017 - 22:16


Une petite soirée qui se profilait à l'horizon, on ne savait pas encore ce qui allait être dégusté, mais cela s'annonçait bien. En même temps une soirée dégustation dans l'antre des potions de la boutique d'accessoires de magie noire, cela ne se faisait pas tous les jours, cela ne pouvait qu'être spécial.

En tout cas merci beaucoup pour l'invitation, je sens qu'on va bien s'amuser ce soir. Dit Jean en dévisageant Ashton.

Deux gros œufs furent sortis, dévoilant ainsi le menu de ce soir, à savoir des œufs de dragon.

Ah ouais des oeufs de dragon ? Vous faites pas les choses à moitié ajouta le sang-pur en rigolant

Ashton se mit à ouvrir le premier à l'aide d'ustensiles atypiques, et tendit deux battoirs pour s'occuper du contenu de l’œuf à Aileen et à Jean. Le sorcier attrapa le battoir et se mit à touiller comme il put le contenu de l’œuf. La cuisine est quand même quelque chose de bien difficile à côté de la magie, une gaffe et tout le truc est foutu donc il faudrait faire attention.

Après quelques temps pour prendre la main, le sorcier commença à comprendre le principe du battage d’œufs, alors certes le résultat ne devait pas être probant mais après quelques efforts, cela devrait enfin ressembler à quelque chose. Enfin cela ne ressemblait à rien, mais cela semblait être propre à l'espèce en question. Après niveau temps de cuisson et le reste, cela risquerait d'être plus compliqué, heureusement qu'ils étaient plusieurs pour faire cela.

Hé mais du coup vous avez une idée de comment cuisiner le truc ?

Au pire le sorcier se mettrait un peu en retrait, en mode plante en pot prêt à aider vite fait mais sans trop toucher à la cuisson, après tout faut pas rigoler avec la nourriture et vu sa chance et sa dextérité naturelle, il serait capable de tout foutre en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: L'Antre des Potions

Message par : Hugh Dey, Dim 2 Avr 2017 - 22:22


Bon. Dans mon élan de fierté, j’aurais pas dû dire que la tune allait bien. Parce que là, elle m’annonçait le prix, et j’étais à la limite de m’étouffer. 117 Gallions quoi, sérieusement. Alors pendant un moment, je la regardais fixement, avec des yeux ronds. Puis ensuite, je m’imaginais, me trimbalant réellement avec cent dix-sept pièces en or dans ma bourse. Parce qu’elles étaient grosses hein, fallait pas croire ! Et ça devait être lourd !

Pire que ça, je m’imaginais maintenant réglant l’achat massif que j’étais en train de préparer à la Boutique d’Animaux Magiques, en me présentant avec une hotte de gallions. C’est bien, c’était discret et ça passait tranquillement dans la rue. Aucun moyen de se faire braquer en cours de route par des gens malintentionnés, naaaan.

Bref. Première réaction après l’annonce du prix : je retournais mes poches. Littéralement. Pour qu’elle puisse voir qu’il y avait rien dedans. Et je lui faisais même un petit sourire désolé.

« Tu peux mettre ça pour tu sais quel compte ? Pas le Felix, ça c’est pour moi mais… le reste. »

Puis je m’accoudais sur la petite chose qui nous séparait tous deux, et je m’approchais avec un grand sourire.

« Pis tu pourrais quand même faire une réduction hein. Pour mes beaux yeux, nan ? »

Oh bah oui. C’était un coup à se reprendre un couteau sous la gorge ça. C’est bien Hughie, tu progresses… En plus d’être débile, maintenant t’es aussi inconscient. Super.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Mar 11 Avr 2017 - 3:14


@Hugh

Il eut du mal à déglutir. AH ! Enfin, une faille. 60 Gallions ça passait, mais 117 non. Nanana. Ouais, ça faisait plaisir. Pas que ça fasse plaisir que les autres galèrent, non, ça faisait plaisir de voir que ceux qui se la pétaient, faisaient mine de pouvoir vivre avec des moyens de richous, l’étaient pas tant. Ça réduisait les distances entre vous.

Pis ça rappelait aussi que les gens dont le goal était de vivre à Beverly Hills et de faire un shopping quotidien à Rodeo Drive étaient juste des gens qui avaient peur, avaient connu le besoin, et avaient besoin de se marquer comme au dessus. Qui auraient pris n’importe quel signe distinctif tant que ça permettait de maintenir l’apparence. Ouais. C’était mieux, comme ça, et t’as les orteils qui souriaient à cette pensée, sans les deux ailes pour s’envoler. 


Tu souris quand il indiqua sur quels comptes mettre ça. Mais sans sourire tout à fait. Genre un peu vide. Parce que mine de rien ça faisait toujours mal de voir qu’il en savait toujours plus que toi. Ouais, trop de toujours, c’est moche, mais vous avez l’idée quoi. C’est dur d’être là 3 ans et de rester la nouvelle, la versatile, la pas fiable. T’en avais marre de te sentir à l’écart, face à West, Proulx et aux autres. Wells à la limite, elle mettait pas trop de distance. Vous aviez fait des trucs ensemble, sans vous identifier mutuellement au début mais vous aviez presque trop en commun alors c’était facile de trouver des ponts.

Les autres, les autres plus le temps avançait plus y avait de trous, et toi sur ta page blanche tu te sentais glisser, toujours plus sur le côté.
Il parlait encore. Il voulait une réduction. Tu t’arrêtas, interdite.
— Hugh ? C’est une impression ou tu viens de faire une blague ? C’est
—tu voulais dire magnifique, mais c’était Hugh Dey, et t’étais toi— troublant.
Sourire hésitant.

@Party : bon, du coup j’passe avant Leen, mais c’est juste pour relancer

Le rire de Parker. Jean. Le rire de Jean Parker te reste dans la gorge. T’as une de ces envies de lui serrer le cou jusqu’à ce qu’il cesse de respirer. C’est soudain, peu subtil. Parait qu’il faut pas y succomber en public. Tu parles. Inspire. Expire. Ne tue personne.
— Bonjour à tous et bienvenue dans ce petit tuto omelette. Vous avez devant vous deux œufs de Norvégiens à crête mais comme ils sont non fécondés on a pas de risque de se retrouver avec un bébé.
T
u
trembles.

De la nuque, des chevilles et du menton. T’as des frissons de dégoût qui te soulèvent l’estomac.
— Comment tu sais s’ils-
Il parle par dessus toi. N’entends pas. Toi tu persistes.
...cassageoooooo — s’ils sont vraiment pas fécondés ? Mec c’est des p’tain de DRAGONS-

Tu vas le buter. Tu vas buter Ashton Parker. Ce mec est le démon. Il est papa. Il est papa et ça lui fout rien de tuer un bébé dragon. Il est pas humain. Les humains devraient même pas avoir le droit aux dragons dans leurs vies. C’est déjà une équation insensée, vous les méritez pas, ils ne devraient pas être visibles, ou touchables, parce qu’ils sont de ces êtres qu’on ne devrait contempler que par le miroir des mots. En restant bien, bien loin.

Et lui, lui il le casse, comme ça, sans crier gare. Et t’as la main qui tremble. De rage. Non mais tu le connais son coup des sources trop fiables. Comme par hasard, c’est les sources qu’il veut jamais que tu rencontres. Ce c*n.

Les gens le suivaient comme des petits soldats, chacun battant l’oeuf en son plat. Toi, toi ça te posait zéro souci de tuer certains gens, mais des dragons... des dragons c’était pas Charlie, même pour toi. Les dragons, les dragons sont plus grands que la vie, et tes ongles se pressaient à l’intérieur de tes paumes. Parce que mieux vaut prévenir que guérir, tu t’éloignas de la troupe et allas poser deux de tes baguettes en lieu sûr.

A ton retour, l’envie de les étriper avait pas changé d’un iota. Tu t'approches de Jean.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'Antre des Potions

Message par : Aileen O'Leary, Ven 14 Avr 2017 - 22:23


Suite du RP avec Lizz - Artefacts

Fire and madness had a dance

Madness was badly burned

Fire lost itself


Aileen n'avait jamais joué au poker, elle n'avait jamais goûté à la délicieuse adrénaline des joueurs, au sentiment de peur qui montait doucement au fur et à mesure que la partie avançait.

Allait-elle tout perdre?

et qui se chargerait de les tester ?
est-ce un coût supplémentaire pour nous ?
ou faut-il se fier à ta garantie ?
montre les moi d'abord
que j'estime un coup
leur unicité


Un poisson tournait dangereusement autour de son hameçon. Allait-elle pêcher la carpe d'or ou un dangereux requin? Allait-elle se faire traîner sous l'eau par la force de son adversaire?

-Je ne les ai pas avec moi en ce moment. Ceux qui m'intéressent sont au nombre de trois, je pourrais les tester devant vous si le coeur vous en dit. Sinon, vous n'avez juste qu'à rechercher les Artefacts de la Kabbale pour voir que je n'ai pas menti.

Principe de manipulation 101, le pieds dans la porte. Il s'agit de commencer doucement avec ses demandes, proposer un placement sécuritaire avant d'aller avec l'objet plus dangereux, plus volatil.

tu t’inquiètes de la clientèle adolescente ?
ces derniers mois, ils sont passés de 47%
à 67% de notre chiffre d’affaire
on les voit tout le temps
je doute que la peur les étrangle autant que tu le crois
et puis
regarde moi
est-ce que j’ai de quoi être crainte ?


Un rire discret, un regard à l'oeil manquant. Elle pensait ne pas effrayer? Sa simple présence en ces lieux faisait d'elle un être incompréhensible pour la rousse. Pourquoi s'enchaîner à un sous-sol alors que le monde entier pouvait-être terrain de jeu?

-Je pense que la question est davantage, voulez-vous être crainte? Parce que je n'ai aucun doute que vous pourriez me faire peur, me terrifier à un point que je ne veuille plus jamais mettre un pieds dans votre antre, le tout d'un simple coup de baguette. Vous n'êtes pas une vulgaire moldue ou Cracmol après tout, vous avez obtenu votre poste grâce à votre talent et/ou vos connexions. Deux raisons suffisantes pour craindre vous ne pensez pas?

Cartes dévoilées, flush.

_____________________________________

RP Omelette

À peine la rousse était-elle arrivée qu'elle entendit un Heyo caractéristique. Lizzie Bennet, celle qui l'avait invitée à cette petite soirée était arrivée. Les festivités allaient-elles pouvoir enfin commencer?

- Bonjour à tous et bienvenue dans ce petit tuto omelette. Vous avez devant vous deux œufs de Norvégiens à crête mais comme ils sont non fécondés on a pas de risque de se retrouver avec un bébé. Puisqu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, je vais procéder au cassage.

Des oeufs non fécondés, pas de chance que Dragon lui en veuille ainsi.

Parfait.

Elle qui commençait justement à avoir faim.

Il lui fallait à présent battre les oeufs avec Jean, mais pas avant d'avoir répondu à Merry :

-Bonsoir Aileen. Toujours en forme pour une petite omelette oui... et toi

-Bien sûr! Je ne serais pas là sinon.

Un fouet, un saladier et un oeuf plus tard, la rousse se prêtait au petit jeu de cuisine. Elle avait l'opportunité de goûter quelque chose dont peu pourraient se vanter. Une omelette d'oeuf de dragon, rien que ça. Qu'est-ce que cela pouvait bien goûter? Le goût du vent dans lequel avait volé sa mère? Le goût du feu dans lequel sa mère l'avait plongé? Le goût de la terre où il avait été pondu?

Aileen avait hâte de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'Antre des Potions

Message par : Lizzie Bennet, Ven 21 Avr 2017 - 7:34


@Leen

La douce t’invitait à la méfiance. Tu savais pas exactement pourquoi. Mais t’avais l’impression que depuis qu’elle était rentrée, l’air était plus léger. L’antre plus doux. Elle respirait un air que tu n’avais senti, et ce depuis longtemps.
Tu dodelinais presque au son de ses do, t’imaginant déjà prêter un doigt à son ré. Respire, Lizzie. Par le ventre. Car ça cette mélodie qui s’engouffrait en toi, ce n’était pas toi. Ce n’était pas ta partition. Tu pouvais l’identifier quand même ? Que ce n’était tes notes, ta composition ?
Tu finis par accepter l’idée qu’il s’agissait peut être d’un joueur de flûte, et tu les aimais pas ceux là, car toi t’étais ni serpent ni rat. Tu ne te faisais avoir par les blablabla de GL et l’oeil d’un corbeau ne t’intimidait pas assez pour que tu te laisses embarquer sur la première montgolfière.
Ressaisis toi ! Et tu parvins enfin à renouer les syllabes qui composaient ses mots. Pour avoir le sens du mot, de la phrase, l’image en grand, en somme. Et là, le parallèle se fit plus frappant.
« Je ne les ai pas avec moi en ce moment. »
« Sinon, vous n'avez juste qu'à rechercher les Artefacts de la Kabbale pour voir que je n'ai pas  menti. »

Soit elle avait déjà fouillé ton passé de voleuse, soit elle avouait elle même qu’elle les avait pas. Ce qui collait pas, car de base, elle parlait de se débarrasser de vieux objets magiques. Faudrait savoir, un peu. Qu’en était-il ?

— J’sais pas si c’est une tentative de flatterie —qu’est-ce qui lui faisait dire que t’étais pas Cracmol ? C’était écrit sur ton front ? Vendre des objets dont on connaissait l’existence ne nécessitait pas nécessairement de pouvoirs magiques... — mais va falloir que tu clarifies un truc. Mettons que ces objets m’intéressent. Il te faut combien de temps pour me les montrer ? Parce que bon, c’est beau la papote, mais ça fait pas tourner une boutique choupette. 
J’avais dit choupette. Pourquoi. Aucune idée. Ce mot était moche. La joueuse de flûte était perfide. Je gardais le cap. L’air de rien.


EDIT 4 MAI
Demande spéciale d'Harmony ; LA d'Ellana

elle est venue avant-hier, avec une demande peu étonnante pour une gamine de son âge. elle voulait un amortentia. elle voulait que quelqu’un tombe, tombe pour elle. succombe à ses charmes. par amour ou par jeu ? tenait-elle à l’autre ou voulait-elle le.a rendre fou.lle ?

parfois, je me demande ce que c’est pour toi. toi qui dis des mots l’air de rien, qui soupire l’air de rien, qui donne de toi l’air de rien, qui nous fait tomber dans tes bras. comme des moustiques, assoiffés de toi, de ta lumière de tes reflets, sur une toile d’araignée. t’es redoutable quand tu t’y mets.

mais surtout, t’es redoutable quand tu fais rien. quand tu dis rien, brusquement. nous laissant dans l’attente, dans l’inquiétude, pour revenir brièvement, t’assurer de ton emprise sur nos vies, redisparaitre. c’est épuisant, tu sais, de tenir à toi. ça nous laisse pantelants et silencieux pendant des heures, à regarder le vide, à contempler au plus profond de notre creux.

et le raisin est pas trop vert, non, le raisin est mort. le raisin a été oublié sur l’étagère, il y a deux mois. le raisin se dessèche tant que ses grains sont rabougris et sa peau frippée comme une cuisse de grand mère. le raisin n’en peut plus, d’attendre, un signe, une respiration.

le raisin a besoin d’être jeté,
une bonne fois pour toutes.
pour pouvoir pousser dans le prochain terreau.
alors vas-y,
file,
fais le concours avec les petits,
à qui le crachera le plus loin.
tu le libéreras.
regard braqué sur l’enfant, un peu plus émue que je n’aurais dû l’être. je lui tends la potion commandée. elle est blanche est nacrée — comme l’intérieur d’un coquillage.

effet mer
vent de terre
éphémère

— tiens, elle a refroidi. à présent, il te suffit de récupérer une goutte de transpiration de la personne à aimer, de l’ajouter à la potion, et de faire boire l’ensemble au destinataire. courage.


par courage, je voulais dire ne te trompe pas de cible, certaines personnes sont toxiques, l’amour est dangereux, garde le comme un jeu pour toi, ne laisse le récepteur de la potion prendre le pouvoir sur toi. surtout, surtout, ne la bois pas toi même. ne sois pas la victime de l’amour.

mais j’aimais pas parler aux gens, alors j’ai laissé la blondinette filer, loin, vers ses envies de bac à sable.
Achat a écrit:
Harmo
Potion d'Amortentia : 6G
Fiole en verre : 1G
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: L'Antre des Potions

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 12

 L'Antre des Potions

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.