AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 8 sur 11
Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Meskalyn Korval
Serpentard
Serpentard

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Meskalyn Korval, Lun 28 Mar 2016 - 23:41


Le jeune Serpentard prenait des notes sur ce qu'était en train de dire le professeur tout en observant du coin de l'oeil ce qui se passait autours de lui. Les élèves qui vomissaient en synchronisation, les Serdaigles qui s'évanouissaient et qui semblaient délirer depuis le début, et maintenant son ami Asclépius qui faisait un malaise et qui avait eu besoin de sortir. Qu'est ce qui se passait ici? Y avait il un mauvais sort dans ce cours qui rendait malade tous les élèves? Quand serait ce son tour? Quand son camarade revint s'assoir à coté de lui, il se pencha vers lui et murmure.

- Tu aller bien Asclépius? Tu vouloir aller infirmerie? Je pouvoir accompagner toi si tu vouloir...

Il s'inquiétait sincèrement pour son ami. Il n'en avait déjà pas beaucoup alors s'ils devaient tomber comme des mouches. D'abord Violette qui était malade, puis Linoa, maintenant Asclépius... Est ce que le professeur allait pouvoir terminer le cours? Il prit de nouvelles notes sur le nouveau sort qu'ils devaient tester. Voluptas Garden. Un sort d'illusion olfactive. Intéressant comme concept. Il voulait poser une question, mais fut devancé par Riri. En soi, le sortilège n'avait pas grande utilité. Faire sentir une odeur de fleure ne servait pas à grand chose... Quoi qu'avec autant d'élèves en train de vider leur estomac, couvrir l'odeur rance de vomis pourrait éviter une épidémie de gerbe généralisée. En revanche, donner une odeur épouvantable autours du nez d'un adversaire pourrait être très utile pour le déconcentrer. Quelques élèves avaient déjà lancé leur sort et il avait de fortes odeurs de fleurs dans le nez. Impossible de savoir s'il lancerait le sort avec succès. Mais il vit Riri se lever et mitrailler des Finite Incantatem comme une gatling. Les odeurs se dissipèrent. Les conditions étaient optimales. Il pointa sa baguette et incanta.

- Voluptas Garden.

Il ferma les yeux et se concentra pour déceler une odeur. Il ne s'était jamais demandé quelle était sa fleure préférée. Il aimait bien l'odeur des roses. Simples, puissantes. Mais... Non. Aucune odeur de rose. Il se concentra pour sentir les moindres effluves. L'arrière odeur rance du vomis. L'odeur légèrement métallique du sang séché. L'odeur familière des deux fauves, qu'il connaissait pour la porter régulièrement sur sa cape, mais pas la moindre odeur de fleur. Il baissa sa baguette, l'air un peu déçu. Encore un échec. Il était furieux contre lui même. Il ne supportait pas d'échouer. Il fronça les sourcils et regarda autours de lui. Soudain il redevint ce qu'il était. Un enfant. Il s’émerveilla en voyant sur le bureau de son ami vert et argent une espèce d'hippocampe argenté qui flottait comme s'il évoluait dans l'eau. C'était de toute beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 29 Mar 2016 - 19:06


Bien dans sa bulle de mauvais souvenir, Rachel se concentrait sur ce qu'elle avait à faire sans se soucier du reste. Vraiment, sans s'en soucier ! C'est pourquoi elle fut hautement surprise lorsque, alors qu'elle écoutait patiemment Evan répondre aux questions de ses paires, celui-ci demanda :

- Mister Lefebvre, vous allez bien ? Si vous vous sentez mal prenez l'air à une fenêtre, ou, si vous souhaitez aller à l'infirmerie pour être sûr de votre état, alors je vous autorise à partir accompagné de Mister vacuitas, dites-moi ce que vous préférez ?!


"Hein ? Quoi ?" pensa la sorcière en se retournant vers les concernés. Qu'est-ce qu'il y avait bien put se passer ? Et plus important encore : comment avait-elle put se rendre compte de rien ? Apparemment elle était même la seule...

Bref ! Evan continuait de répondre aux questions de ses élèves, dont celle que la dernière année lui avait elle-même posé. Rachel l'écouta donc tout en prenant quelques notes. Excité par tout ce qu'elle allait être en mesure de faire maintenant qu'elle avait connaissance d'un sortilège comme celui-là. Pour son régime, qu'est-ce qui l'empêchait de donner le goût du chocolat à ses endives et d'en manger à la place du vrai chocolat ? Rien.

Le professeur donna alors un troisième exercice, encore une base de la métamorphose. Que, comme Calda et Fria, elle connaissait. C'est pourquoi quand la sorcière se rendit compte de la difficulté de l'exercice, essentiellement dut au nombre d'élève voulant participer, Rachel se contenta de mettre son odorat en alerte, sentant par intermittence une odeur de rose plus ou moins forte. Parfois c'était aussi quelque chose, une odeur indéfinissable.

- Professeur, concernant le sort #Voluptas Garden. Peut-on sentir l'odeur d'une fleur que l'on ne connait pas ou le sort nous limite-t-il à nos propres connaissance floral ? Et Pour le sortilège de transfère, je me demandais... quel est le cas le plus impressionnant, le plus original que vous ayez vu ? Ou dont vous auriez entendu parlé ?
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Arya Chamelet, Jeu 31 Mar 2016 - 18:11


Toujours dans sa bulle, Arya dessinait. Son crayon effleurait sa feuille comme une libellule volant au dessus de l'eau. Ses mains bougeaient sans réfléchir, n'écoutant que l"instinct de la jeune fille. Ce cours était intéressant et le prof la laissait dessiner : quoi demander de plus ? Elle tendait quand même une oreille pour s'arrêter quand le prof lançait une autre consigne ou un autre exercice. Elle ne savait même plus depuis combien de temps elle était là. Les loups prenaient forme peu à peu. Les poils devenaient plus naturels, leurs yeux brillaient beaucoup mieux qu'au début et la forme de leurs muscles paraissaient plus ... normale. La Rouge et Or avait encore le goût du marshmallow. Elle entendit la voix du professeur mais celui-ci ne lançait pas un autre exercice, juste qu'il parlait aux élèves. Mais sa voix devint tout à coup plus forte et celle-ci annonçait un tout nouveau sortilège. La brunette posa son crayon pour bien écouter ce qu'il avait à dire, et posa ses deux yeux sur sa son visage.

- Bien, dans le même genre que Sapidum, nous allons voir un autre sortilège élémentaire avant de passer à quelque chose qui sera bien plus difficile pour le dernier exercice... #Voluptas Garden ! Ce sortilège est un peu un complément du Sapidum, dans le sens ou il va influer sur l'odorat des personnes vous entourant. Si le sort est réussit, tout sorcier ou moldu dans un rayon de dix mètres autour de vous, y compris vous, sentira l'odeur de sa fleur préférée, sans pour autant qu'elle soit là. Je vous laisse imaginer aisément que toute la salle de classe va vite se retrouver avec l'odeur de fleurs aux narines sans pour autant que vous aillez tous réussi le sortilège. Si vous voulez être certain de bien réussir votre sortilège, sachez qu'un #Finite Incantatem suffi à y mettre fin. Du coup, si vous avez déjà l'odeur qui vous enveloppe, envoyez-vous le contre sort avant d'utiliser le sortilège. Amusez-vous bien ! Ah oui, au fait, certains d'entre vous peuvent-ils me donner des éléments sur ce qu'est un sortilège de transfert ?

       Trois élèves avaient déjà répondu avant qu'elle n'ai eu le temps de réfléchir à la question. De toute façon, après mûre réflexion, elle n'en saurait toujours rien, alors autant les laisser répondre. Ce sortilège allait être amusant. Qu'elle était l'odeur de sa fleur préféré ? Certain avaient déjà lancé le sortilège. Si bien qu'elle sentait déjà l'odeur. Une odeur d’œillet. Elle connaissait si bien cette plante. C'est peut-être pour ça que c'était son odeur préférée. Florale, épicée, poivrée, terreuse, voilà ce que c'était comme odeur. Il paraissait que l'Œillet était issu d'un caprice de Diane qui, de mauvaise humeur, rencontra un jeune berger et lui arracha les yeux. Un instant après, bien qu'elle les trouvât fort jolis, elle ne savait plus qu'en faire. Elle les jeta alors sur le chemin où ils germèrent en donnant naissance à l'Œillet. Cette légende illustrait bien l'odeur de l'Œillet : derrière des notes florales délicates et agréables, se cachait en réalité une fragrance épicée et légèrement poivrée. Arya sourit. Elle eu soudain envie de dire que cette odeur lui rappelait quelque chose de particulier, mais en faite, rien ne lui venait. La plupart des gens devait penser à quelque chose en sentant une odeur : le parfum de leur mère, celle du jardin de leurs grands-parents ...  Elle, rien. C'était juste une odeur qui l'a faisait sourire et qui la détendait. Heureusement pour elle, elle n'en n'avait pas sur elle et donc, elle n'aurait pas besoin de lancer un contre-sort.

       La suédoise prit sa baguette en bois d'amandier et se prépara. C'était dur, comme elle avait déjà l'odeur dans la tête, elle ne saurai pas si ça avait marché. Elle pointa la baguette vers sa main. Si celle-ci sentait plus fort, elle aurai réussi, si non, elle ne sentirai que la faible odeur d’œillet. Elle souffla un bon coup et ... #Voluptas Garden. Elle approcha la main de son nez. Rien. Ingenting. Ei mitään. Hech nima. Không. Bref, vous l'aurez compris, elle avait tout simplement loupé son sortilège. Super. Elle recommença. Toujours rien. Nada. Bref. La troisième fois peut-être ? Non, ce sort ne voulait pas marcher avec elle. Peut-être qu'il fonctionnait mais comme elle sentait déjà l'odeur, elle ne voyait pas la différence. Elle essaya quand même de nouveau. Elle réunis sa main et son nez. L'odeur. L'odeur était là. Beaucoup plus forte qu'avant. Elle avait réussi. Enfin. Un grand sourire se dessina sur son visage. Le parfum monta dans ses narines, parcourut tout son corps, son cerveau, son cœur ... Oui, elle avait réussi. Elle lâcha sa baguette sur la table mais resta sa main en l'air, sous son nez, pour respirer cette odeur. Elle se détendit totalement jusqu'à fermer les yeux et attendre que cette odeur aille faire sa vie ailleurs que son le nez de cette demoiselle de Gryffondor. Et elle avait enfin lâcher son dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Jeu 31 Mar 2016 - 20:07


Il avait passé un long, très long, peut-être trop long moment, à réfléchir sur le visage de son estimé professeur. Depuis quand avait-il trois têtes ? Et si au moins ces têtes étaient stables… Là, elles vacillaient, bougeaient, volaient… Lui-même, en perdait la tête…
Mais il doutait de l’avoir déjà eu sur les épaules un jour, de toute façon.

Le troisième du nom détourna le regard, peut-être un brin trop vite, puisqu’il entendit de nouveau les cymbales, et que sa tête vacilla. Oulah, fallait éviter les gestes brusques, sinon sa tête se décrocherait probablement et irait rouler sur le sol… Peut-être que les loups lui dévoreront les yeux et la langue ? Et peut-être que Mr. Evan aura une quatrième tête ? Ses pensées étaient un peu confuses, mais tout se tenait parfaitement : il y avait une logique rigoureuse et implacable dans toute cette fumée. Des effluves sortaient-elles de ses oreilles ? Peut-être…
Se sentant la tête lourde, il plaça sa tête entre ses mains, dont les coudes reposaient plus ou moins fermement sur la table. Mauvaise idée, ça tanguait toujours… Un peu plus… La table était même de plus en plus proche… Trop…
Les pupilles écarquillées, il parvint à se stabiliser, avant que son épiderme sensible ne fasse de nouveau connaissance avec le bois de la table. Parfait, ça y est, il commençait à maîtriser. A quand la médaille ? Allez, juste une petite… Même en fer, il ne serait pas regardant…

En parlant de fer… Cela faisait maintenant un petit temps, qu’il ne sentait plus aucun poids métallique sur son nez… Où étaient ses lunettes… ?
Il parcourut la classe du regard, rencontra à plusieurs reprise celui des loups et de ses camarades (ou l’inverse), mais sans apercevoir ses binocles. Ben tiens, elles s’étaient envolées, par la fenêtre, elles aussi… Peut-être portées par les orangers ? Probablement, il avait du mal à voir une autre explication…

Un autre vertige le fit vaciller, et il lui fallut une bonne dose de fierté de Salazar, pour parvenir à ne pas échouer lamentablement sur le sol rendu poussiéreux par les allées et venues des élèves. Depuis plusieurs siècles. Probablement.

Bon sang, ça tanguait comme sur un navire ici… Le mal au cœur en moins…
Enfin… Différemment. Le mal de quoi alors ? Le mal de classe ? Le mal de la métamorphose ? Le mal de la chaise ? Dans tous les cas, c’était bien contraignant et désagréable…

« - Tu aller bien Asclépius ? Tu vouloir aller infirmerie ? Je pouvoir accompagner toi si tu vouloir... »

Hein ?
Une voix ?
Pour lui ?
De quoi ?

« - L’infirmerie… Avec les murs aseptisés, et les particules suffocantes … ? »

Il cligna des yeux, semblant un peu abruti par ce qui lui tombait sur le crâne et le corps. Le Vert-et-Argent discernait les lèvres de son ami s’ouvrir et se refermer, entendait des sons… Mais avait un peu de mal à comprendre ce qu’il se passait autour de lui.
Pour être honnête, il ne s’était jamais sentit aussi stupide qu’en cet instant. Mais après un trop long moment à fixer un point vague dans l’univers, il mit en marche sa machine de chair et de tissus.

Tout d’abord, formuler un #Glacio sur le liquide survivant dans sa tasse de porcelaine. Bien, ça avait marché… Depuis quand réussissait-il ses sorts lui ? La maladie le désinhibait-il de ses angoisses ?
Drôle de concept.

Les mains tremblantes, il sortit son mouchoir brodé de la poche intérieure de sa cape de sorcier, et y fit tomber le glaçon, avant de l’y envelopper méticuleusement. Une fois l’opération accompli, il plaça sa création sur ses joues, son front, et enfin sa nuque.
Volupté. Eclaircissement. Un clou qui sort de son crâne.

Ça y est, il commençait à avoir les idées un peu plus claires… Peut-être pas tout à fait, car le paysage continuait de tanguer dangereusement autour de lui, mais au moins, il était en mesure de répondre, et de comprendre ce qu’on lui disait :

« - Oui… Non… Ne t’embête pas pour une vieille carcasse comme la mienne, murmura-t-il de même. Ce ne sont que quelques vertiges passagers… Je dois être un peu trop fatigué… Tu sais, la pression des examens, la fatigue… » Les insomnies, le philtre de paix, l’angoisse, la maladie, les doutes, les sentiments, la souffrance, sa sensibilité… Tout ça quoi. Ça en faisait des symptômes et des causes dis donc… Peut-être devrait-il aller voir l’infirmière un jour, histoire de dire bonjour. Ou un Psychomage.

Oui… Non. Mauvaise idée chronique.

Du coin de l’œil, il vit son jeune ami s’exercer à l’exercice demandé… Sans pour autant sentir de douces effluves de lys et d’oranger autour de lui… Et il se sentait un brin trop vaseux pour essayer d’encourager le jeune garçon par des mots. Mais il pouvait toujours essayer, au nom du soutien indéfectible qui unit les Serpentards les uns aux autres.

Une main sur la nuque, et l’autre sur sa baguette, il formula un #Orchideus, qui lui semblait plutôt réussit, de par sa disparité : des roses, des lys, de l’oranger, du chèvrefeuille… Tout ce qu’il fallait pour embaumer durablement les museaux des alentours en somme.

« - Tiens, voici une autre forme d’illusion olfactive. Un brin de rose et de chèvrefeuille, du lys et un brin d’orgueil… Un bouquet de parfums… »

Son sourire se faisait un peu plus faible, mais l’intention y était. Dans l’intention de faire quoi, là résidait toute l’interrogation. D’aider son jeune ami peut-être ? Ou simplement parce que l’odeur des fleurs l’avait étourdi considérablement, au point qu’il ait souhaité voir des racines parfumées ? Les deux étaient possibles, et il ne savait quelle excuse retenir…

Le Serpentard bucolique rassembla le peu de clairvoyance qui lui restait, afin de lancer un modeste #Consectetuer Dryer sur son délicat mouchoir, désormais trempé par la fonte du glaçon. Il en ressortit doucement chaleureux. Un délice pour son épiderme. Peut-être allait-il mieux finalement ? Ce Serdaigle avait vraiment dit n’importe quoi, en supposant qu’il puisse être accro au philtre de paix…
Mmh… Terrain dangereux… Mieux valait penser à autre chose… Comme l’odeur des fleurs qui l’incitait à la rêverie…

La maison d’Albert était fleurie, malgré le fait qu’il y ait un nombre conséquent d’asthmatiques dans la famille. Tout était peut-être lié ? Il n’en était pas trop sûr… Ou alors, c’est parce qu’il mettait souvent la radio… Moldu, sorcière… Il y avait toujours des mélodies chez lui… Et parfois, il y en a qui viennent et qui repartent… Jamais bien longtemps, un peu comme un étourdissement… Dont une qui commençait à résonner dans sa cavité cérébrale malmenée…

« Le monde tourne tout autour de nous, le monde tangue et devient flou, le monde vacille, c’est fou, il change malgré tout ; car il faut tous, les embaumer, être le plus manipulé… » Oui, il était à peu près sûr des paroles… Avec quelques hésitations, que la fatigue n’aidait en rien à combler…

Distraitement, il passa un doigt osseux sur les poches violacées qu’il portait sous les yeux. Ce pouvait être une bonne raison, une bonne excuse, pour expliquer sa dégénérescence corporelle… Qui plus est, elle n’était pas fausse. Peut-être tout simplement un peu tronquée…
Et quand un soupire las mourut dans sa gorge, il aperçut sur son bureau une évanescence de volutes de fumées courbées et argentées, prenant la forme d’un petit cheval, à la queue recourbée. Emerveillé, comme l’enfant qu’il avait toujours été, il distinguait les formes de ce qu’il commençait à reconnaître comme étant un patronus. A qui pouvait-il bien appartenir ? Bah, était-ce important ? Un peu. Il lui offrirait une branche de chèvrefeuille en toute amitié sincère et florale, pour ce moment de distraction.
Voilà qui pourrait l’aider à retrouver une emprise sur le monde ? Essayer… Admirer l’hippocampe, penser étymologie, cheval… Mythologie… Des odeurs maritimes… Des courbes…

Puis, il reprit sa plume et nota, de son écriture douloureuse, les sorts marqués au tableau (pour faire bonne figure), avant d’esquisser une arabesque recourbée à la courbure cambrée, qui prenait la forme d’un Hippocampe. Un simple trait d’encre noire, qu’il peaufinait et transformait, métamorphosait, en le patronus incongru et salubre.

Il se sentait un peu plus calme, plus fatigué aussi. L’objectif suivant serait de ne pas échouer comme une loque dépareillée, sur sa surface de travail consacrée.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Erundil Trismegiste, Sam 2 Avr 2016 - 11:49


Le cours suit son cours en son lit de savoir, et je le suis avec allégeance. La suite est très parfumée, les sorts virevoltent gracieusement autour de nos sens, et sans s'en rendre compte, les odeurs de fleurs nous transportent dans nos pensées. Du moins, c'est le cas pour moi. Je me laisse un instant vagabonder à travers tous ces goûts olfactifs que mes camarades font profiter.

Je me sens l'esprit quelque peu déchargé, des choses se posent alentour, des traits argentés viennent de derrière moi. Je fais le choix de ne pas y prêter d'attention particulière. Parfois, il est doux et réconfortant de se dire que tout cela n'a aucun sens. Ca rassure un temps, puis ça questionne. SI vraiment tout cela n'a aucun sens, alors pourquoi ?

Je reviens de ma transe, je rouvre les yeux pour voir une classe ayant parfumé la salle à plusieurs reprises.

Mon tour vient, après les #Finite Incantatem qu'il faut, et le fameux #Voluptas Garden, je fais apparaître à mon nez, l'odeur d'une fleur à laquelle je pensais. Peut-être pas ma préférée, mais elle me rappelle une vieille amie que je ne verrai plus maintenant. Une vague nostalgique embrasse mes yeux, et mon nez renifle le passé un court instant.

- Chrysanthème …

Elle aura vécu heureuse.

Le souvenir reste, mais le cours continue de couler, comme une rivière entre connaissance et non-connaisance. Alors je lève l'ancre en écrivant de mon encre les quelques mots sur le tableau, pour me souvenir de temps en temps, de cette amie qui le restera indéfiniment. Elle était si douce, d'un caractère unique, fort, elle ne se laissait pas faire, elle était la patronne de son royaume. Son pelage était doux, ses pattes félines et son assurance savaient faire preuve de délicatesses et de passions.

Je vois les loups. Ils sont magnifiques également. Décidément, mes amis les plus proches sont souvent des animaux. Je les comprends mieux, ils me comprennent souvent.

Le travail est terminé pour moi. D'autres feront encore fleurir la salle de parfums peut-être étonnants. Je m'abandonne encore un peu à l'effet hypnotique de ces odeurs. Je me sens plutôt bien.
J'ai tout de même hâte à la suite de ce cours, qui comme tout, aura une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Aurea Eston, Sam 2 Avr 2016 - 21:05


Après avoir pris note des différentes réponses données par son professeur, la blondinette se concentra à nouveau sur la suite du cours.

- Bien, dans le même genre que Sapidum, nous allons voir un autre sortilège élémentaire avant de passer à quelque chose qui sera bien plus difficile pour le dernier exercice... #Voluptas Garden ! Ce sortilège est un peu un complément du Sapidum, dans le sens ou il va influer sur l'odorat des personnes vous entourant. Si le sort est réussit, tout sorcier ou moldu dans un rayon de dix mètres autour de vous, y compris vous, sentira l'odeur de sa fleur préférée, sans pour autant qu'elle soit là. Je vous laisse imaginer aisément que toute la salle de classe va vite se retrouver avec l'odeur de fleurs aux narines sans pour autant que vous aillez tous réussi le sortilège. Si vous voulez être certain de bien réussir votre sortilège, sachez qu'un #Finite Incantatem suffi à y mettre fin. Du coup, si vous avez déjà l'odeur qui vous enveloppe, envoyez-vous le contre sort avant d'utiliser le sortilège. Amusez-vous bien ! Ah oui, au fait, certains d'entre vous peuvent-ils me donner des éléments sur ce qu'est un sortilège de transfert?

A nouveau, la plupart des élèves répondirent et se mirent rapidement à l’exercice. Différentes senteurs parvinrent aux narines de la jeune Poufsouffle. L’odeur aurait pu lui monter à la tête mais heureusement, la plupart de ses condisciples mirent fin eux-mêmes à leur sortilège et il ne fut donc pas nécessaire à la blonde de lancer la formule afin d’annuler les différents sorts. Se préparant elle-même à lancer le sort, elle se concentra un maximum, bien décidée à le réussir du premier coup afin de ne pas faillir à sa réputation de bonne élève. Agrippant fermement sa baguette, elle s’imagina le parfum qu’elle souhaitait sentir et lança le sort mentionné.

#Voluptas Garden

Une légère odeur de jasmin flotta alors dans la classe et la blondinette ne put s’empêcher de fermer les yeux et de prendre une grande bouffée d’air emplit de senteur florale. Elle ne put dès lors s’empêcher de se revoir dans le jardin familial, entourée de toutes sortes de fleurs et notamment de plants de jasmin dont sa mère adorait s’occuper. Un léger sourire vint alors fleurir ses lèvres. Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, elle rouvrit les yeux et, grâce à un #Finite Incantatem, mit fin à son sortilège.

Une fois la situation revenue à la normale, une question lui traversa l’esprit. Elle se demandait en effet s’il était possible de réaliser le même sort mais avec une autre odeur, comme une odeur d’aliments ou d’épices. Elle aimait particulièrement la vanille et se demandait c’était réalisable. Aussi, passant outre sa timidité, elle leva la main et posa la question à son professeur.

« Excusez-moi professeur mais je me demandais si ce sort n’était limité qu’aux odeurs de fleurs ? Existe-t-il une autre formule avoir l’odeur par exemple d’un aliment ou d’épices – comme la vanille par exemple ? »
Revenir en haut Aller en bas
Salomon Vensa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Salomon Vensa, Dim 3 Avr 2016 - 1:28


Les exercices devenaient de plus en plus amusante. Surtout quand on pouvait changer le goût d'un aliment ou même pour jouer quelques tours à ses compagnons de classe en changeant le goût de leur nourriture en un délicieux bout d'humus. Bien que cela ne soit pas son genre, ça restait tout de même amusant. Quant à lui, il avait essayé divers goûts sur son doigt (oui) qu'il avait sucé à la manière d'une sucette pour ensuite lancer un contre sort pour estomper le sortilège. Il avait recommencé cela plusieurs fois avant d'arrêter, voyant que le professeur demandait le silence pour parler.

- Bien, dans le même genre que Sapidum, nous allons voir un autre sortilège élémentaire avant de passer à quelque chose qui sera bien plus difficile pour le dernier exercice... #Voluptas Garden ! Il lanca le sort d'un seul geste ce qui fit apparaître en écriture, le maléfice au tableau. Ce sortilège est un peu un complément du Sapidum, dans le sens ou il va influer sur l'odorat des personnes vous entourant. Si le sort est réussit, tout sorcier ou moldu dans un rayon de dix mètres autour de vous, y compris vous, sentira l'odeur de sa fleur préférée, sans pour autant qu'elle soit là. Je vous laisse imaginer aisément que toute la salle de classe va vite se retrouver avec l'odeur de fleurs aux narines sans pour autant que vous aillez tous réussi le sortilège. Si vous voulez être certain de bien réussir votre sortilège, sachez qu'un #Finite Incantatem suffi à y mettre fin. Du coup, si vous avez déjà l'odeur qui vous enveloppe, envoyez-vous le contre sort avant d'utiliser le sortilège. Amusez-vous bien ! Ah oui, au fait, certains d'entre vous peuvent-ils me donner des éléments sur ce qu'est un sortilège de transfert? 

Il avait l'étrange impression que cette épreuve allait devenir des plus bordélique. Il n'aurait alors plus qu'à s'enfoncer la baguette dans le nez et lancer le sortilège pour ne plus sentir les odeurs qui infesterait bientôt les narines de tous. Ce qui serait certainement très dérangeant aux yeux de ses camarades. Geuh. Bon bah, il fallait maintenant tester ça !

Avant même qu'il n'ait pu bouger son petit doigt de quelques centimètres, une multitude d'arôme s'entrelaçait déjà avec l'atmosphère de la pièce, créant un arc-en-ciel d'odeur. Il eut soudainement envie de vomir. Mais il du se retenir pour ne pas vider ses entrailles sur le parquai. Le jeune homme se mit par reflex, le bras contre le nez pour ne pas sentir la puanteur tout en réfléchissant à ce qu'il pourrait faire apparaître comme odeur.  Après mûre réflexion, il décida de choisir l'odeur d'une fleur d'oranger. Une senteur qu'il adorait particulièrement.

-#Voluptas Garden ! 

Mais avant de pouvoir humer l'odeur qu'il avait fait apparaître, le jeune homme du attendre un bon moment avant de pouvoir percer la fleur aux milieux de ce bazar.  Une chance qu'il était au fond de la classe, il n'imaginait même pas le chaos qui régnait en avant. Après avoir prit son temps pour s'assurer qu'il avait correctement réussit le défi que le professeur leur avait donné, il formula un #Finite Incantatem ce qui annula le sortilège pour de bon. Pour le reste du cour, il essaya de refaire l'exercice plusieurs fois, mais disons que c'était légèrement difficile avec l'empyreume qui trônait dans la classe... 
Revenir en haut Aller en bas
Helena Sword
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Helena Sword, Dim 3 Avr 2016 - 2:42


Plus le cours avancé dans le temps, plus ça devenait n'importe quoi dans la salle et plus Helena décrochait. Seul le professeur Evan valait le coup d'être écouté en ce lieu, les bavardages des élèves étant totalement superflus. Pourquoi fallait-il toujours que des personnes rejoignent des cours pour n'en faire qu'à leur tête? L'apprentie sorcière chassa cette pensée à l'annonce du prochain sort à expérimenter. Pour le coup elle ne le connaissait pas celui-ci. Avec une hâte manifeste elle recopia la formule sur un de ses parchemins et les effets cités par l'enseignant. Elle avait beaucoup d'autres informations à inscrire, notamment les réponses aux questions des écoliers. Plusieurs fois elle fut interrompue par une douce odeur. Visiblement le sortilège avait été maîtrisé par l'assemblée.

L'odeur qui parvenait aux narines de la jeune fille lui rappelait son enfance. Un parfum léger mais agréable, gardien des anciens souvenirs. Elle attendit que plus personne ne lance le distributeur d'odeur afin de s'y essayer à son tour. Comme conseillé elle lança un #Finite Incantatem sur elle-même avant de passer aux choses sérieuses. Son odorat lui indiquait la réussite de cette dernière tentative par la disparition de l'agréable senteur au profit de celle de l'amer métal chauffé. Jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait jamais cherché à altérer des effluves, mais savoir qu'elle pouvait le faire lui fit remarquer à quel point l'odeur actuelle lui était désagréable. Phénomène bizarre que celui-ci, tout comme le fait de prendre conscience que l'on respire et d'en voir sa respiration bouleversée.

"#Voluptas Garden"

Elle put à nouveau sentir l'odeur précédente, affichant un sourire presque béat. Quel était le nom de cette fleur déjà? La vert et argent ferma les yeux pour visualiser la plante. Sa mémoire l'envoya une demi-dizaine d'année en arrière, dans le jardin de sa maison au bord de la méditerranée. Un magnifique jardin entretenu par Mme Sword où grâce et bon goût étaient de rigueur. La maitresse des lieux et mère de Helena avait tenté de lui inculquer ces valeurs ainsi que la connaissance des plantes. L'enfant cessa d'écouter et de suivre ces enseignements lorsqu'elle apprit qu'aucun lien avec la magie ne serait fait. Toutes fois trois fleurs avaient l'objet d'une étude poussée. Dont celle dégageant la senteur actuelle. Une plante à la gamme de couleur large... Alcea Rosea! La rose trémière, symbole d'ambition. C'était très certainement pour ça que la petite fille avait adoré cette espèce végétale en particulier.

Toutes les questions posés par ses camarades étaient censés et faisaient le tour de celles trottant dans l'esprit curieux de la Serpentard. Afin de ne pas déranger plus le cours elle mit fin à son charme odorant et posa sa baguette, prête à noter les mots de Evan comme s'il s'agissait de saintes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Evan, Mar 12 Avr 2016 - 20:06


HRP : Désolé pour le retard. Et, pour le coup, entre vos différentes questions et ce que certains ont fait dans leur post, j'ai pris quelques libertés quitte à créer un paradoxe entre ce qui est potentiellement faisable et ce que vous avez fait Wink Du coup, le tout est un long chemin de contradictions écrit sur plusieurs jours...

~ Evan attendait impatiemment de voir le beau bordel qui allait naître de l'exécution du nouveau sortilège qu'il avait donné à ses élèves. En même temps, il nota les réponses qui lui furent données concernant le sortilèges de transfert. Ainsi, Merry, Linoa et Jade furent les plus rapides pour apporter un élément de réponse, fut-il concret ou non. La Gryffondor d'ailleurs, fut la première à inaugurer officiellement le bordel. Elle dû s'y prendre à deux fois pour réussir le sort, mais l'odeur qui vînt jusqu'à lui ensuite lui indiqua qu'elle avait parfaitement réussit son second essai. Elle mit fin peu après à l'enchantement qu'elle avait posé.

~ Merry avait dessiné à son odorat une orchidée, et le mage avait décidé de s'aventurer au milieu de la salle de classe afin de juger au mieux de la réussite ou non de ses élèves. Linoa, elle, apporta la douceur d'un lilas. Elle mit également fin dans la foulée à son sort pour ne pas trop déranger ses camarades. Jade elle, n'était visiblement pas dans son élément en cette journée. Deux essais infructueux avaient accompagné son entreprise, avant de finalement arriver à lancer le sortilège correctement. Evan était sûr que quelque chose la dérangeait, mais il ne savait trop quoi. Un instant il se remémora leur discussion dans le parc, cherchant à faire un lien entre ce dont ils avait discuté et ses nombreux essais ratés du jour. Finalement, l'odeur d'un cerisier vînt accompagné sa troisième tentative et il en fut ravi pour elle.

~ Chloris exécuta elle aussi parfaitement le sortilège. Mais vu qu'elle n'avait pas décrit dans son rp l'odeur qu'elle sentait, bah Evan décréta qu'il ne sentait rien de particulier... Marx lui, arriva aisément à laisser des effluves de roses envahir l'atmosphère autour de lui. Il mit fin à son sort et l'informula peu après, du moins c'est ce qu'il comprit puisque la même odeur revînt tutoyer ses narines. Asclépius ressentit le besoin de sortir prendre un peu l'air, et il lui donna l'autorisation quand ce dernier lui demanda. Il attendit son retour, et, après quelques minutes, l'élève revînt à sa place. Un verre d'eau accompagna son retour, puis il se mit sur l'exercice. Son premier essai envoya la douceur de l'oranger alentours, comme quoi sortir dehors lui avait du bien mentalement. Il accompagna son essai d'une question.

« - Monsieur… ? Veuillez m’excuser, j’aurais une question concernant le sortilège du Voluptas Garden… Est-ce que les personnes soumises à ce sort sentent l’odeur de leur fleur préférée, parce que qu’il s’agit pour eux d’une odeur plus agréable que les autres ? En ce cas, est-il possible de sentir autre chose en le désirant ? Par exemple, dans le cas du Voluptas Garden – qui ne doit marcher que pour les fleurs, je suppose –,  puis-je sentir du Chèvrefeuille en le désirant et en m’imaginant l’odeur, alors que ma fleur préféré est celle de l’oranger ? »

- Non Mister Underlinden ! Vous ne pouvez pas "choisir" l'odeur de la fleur que vous allez ressentir, ni même celle que les personnes autour de vous sentiront ! Elle est liée à votre fleur favorite ni plus ni moins, comme pour eux !

~ Esteban lui avait certifié qu'il allait bien et s'était rendu près de la fenêtre pour prendre un peu l'air frais vivifiant. ( au passage techniquement tu ne peux sentir et faire ressentir que ta fleur préférée, mais allons-y dans ce champ que tu dépeints ! Pour le coup ça va à l'encontre de ma réponse à Asclé' mais tant pis^^) Le garçon, une fois redevenu lucide, enfin il espérait, reprit sa place et sembla être décidé à bien faire. Peut-être que le double coup qu'il s'était mit lui avait remis les idées en place ! Le sort qu'il lança eut un effet très étrange. Il aurait pu définir les contours d'une rose, les senteurs d'un mimosa ou la délicatesse d'un coquelicot. Mais non, il avait été un mélange de bien des senteurs qui créèrent un enchantement étonnant et riche, où chaque effluve demandait à être approfondie pour définir clairement de quelle fleur elle venait. Le garçon s'exclama joyeusement de sa réussite, le mage le félicitant par la suite.

~ Riri lui donna un sourire. Il s'était levé avant d'entamer à son tour l'exercice, et avait aboli les sortilèges de tout ceux qui étaient passés avant lui. Puis il lança parfaitement le sortilège, laissant à son tour l'aurore des roses envahir la salle de classe. S'il avait lui-même usé du sortilège, que c'est cette fleur aussi qui serait ressortie jusqu'aux odorats de ses élèves. Derrière le garçon prit la parole, à la fois empruntant le chemin qu'Asclépius avait ouvert peu avant tout en posant des questions sensiblement différentes.

- Pour le début de votre questionnement Mister Vacuitas (et en tenant compte de la faible description de ce sortilège...) Il n'est techniquement pas possible de sentir d'autres odeurs que celle de sa fleur préférée. (Même si on peut aisément imaginer qu'une combinaison de deux sortilèges et ou enchantements pourraient arriver à faire cet effet). Pour le coup, vous ne pouvez donc la choisir ! Peut-être existe-t-il d'autres dérivés de la formule Voluptas, auquel cas je les ignore ! Et si vous vous demandez pourquoi vous la sentez, simplement que celle-ci est inhérente à vos goûts ! Pas forcément que cette dernière vous caractérise davantage non, juste que son parfum est celui qui vous transporte le plus !

~ Violette elle aussi, effectua un essai fructueux dès sa première tentative. Le mage esquissa un sourire en sentant l'odeur de violette qu'elle répandit autour d'elle, comme ci il s'était attendu à cela. Elle y mit fin peu de temps après. La demoiselle fit ensuite apparaître son patronus, un hippocampe, qu'elle fit aller jusqu'à la table d'Asclépius, comme si ce dernier aller être porteur de réconfort pour le garçon. Il porta alors son attention sur Meskalyn. Le garçon semblait s'inquiéter que son camarade à ses côtés soit sorti peu avant. Aussi se proposa-t-il de l'accompagner à l'infirmerie s'il en ressentait le besoin. Mais ce dernier déclina poliment l'offre du jeune élève. Il se mit alors aussi en quête de réussir le sortilège, mais son essai fut un échec cuisant. Alors, frustré, il porta son regard sur l'animal brillant qui était venu non loin de lui.

~ Rachel de son côté, ne fit pas le sortilège, elle se contenta de ressentir les diverses odeurs qui vinrent jusqu'à elle. Mais elle leva la main et il lui donna la parole.

- Professeur, concernant le sort #Voluptas Garden. Peut-on sentir l'odeur d'une fleur que l'on ne connait pas ou le sort nous limite-t-il à nos propres connaissance floral ? Et Pour le sortilège de transfère, je me demandais... quel est le cas le plus impressionnant, le plus original que vous ayez vu ? Ou dont vous auriez entendu parlé ?

- Là est toute la subtilité. Le sort ne peut se limiter qu'à vos propres connaissances ! Si vous n'avez jamais senti l'odeur d'une rose de votre vie, alors ce choix ne pourra exister lorsque vous lancerez le sortilège, car c'est une autre fleur qui aura la place de numéro une dans votre esprit ! Pour ce qui est de votre question quant au sortilège de transfert, je pourrais vous donnez plusieurs réponses, car plusieurs sortilèges différents peuvent être rangés dans cette catégorie. Si nous prenons juste l'exemple du #Greffio, que nous allons voir ensuite, alors j'ai déjà pu observer des pans de maisons s'attacher à une autre ! Bien  sûr, les sortilèges de transfert demandant pas mal d'énergie suivant ce que vous essayez de faire, en plus d'une concentration extrême, il va de soit que les sorciers ayant cherchés à associer deux choses particulièrement imposantes y ont laissé beaucoup d'énergie dans leur entreprise ! Hormis cela, les autres sortilèges de cette catégorie pourraient peut-être vous sauver la mise lors de situations périlleuses, mais nous y reviendront une autre fois !

~ Arya, après avoir lâché son dessin, eut trois échecs consécutifs dans l'utilisation du sortilège. peut-être était-ce justement le temps qu'elle avait justement passer à dessiner qui avait entravé sa concentration ? Quoi qu'il en soit, elle persévéra et sa quatrième tentative fut elle, couronnée de succès. Le mage reporta alors son attention sur Alscépius. Le jeune homme avait transformé une partie de son eau en glaçon et s'en était servi pour se rafraîchir, signe qu'il avait réellement besoin de se changer les idées à défaut de quitter la salle de cours pour de bon. Dans la foulée, il avait fait apparaître un bouquet de fleurs, ce qui ne le dérangea car de toutes façon ses élèves avaient l'air d'avoir décidés pour la majorité d'entre eux de faire ce qu'ils souhaitaient eux... (ceci n'est pas une pique hein^^)

~ Erundil, maître de son propre style, apposa une odeur qui imposait le questionnement. Chrysanthème, souvent associée à la Mort comme ci elle en peignait le thème. Cette odeur, il la connaissait bien. Pas pour les enterrements non, car il n'avait pas enterré ses parents étant trop jeune à l'époque. Mais ses nombreuses balades dans le parc du château, son amour pour la nature et son passé de Garde-chasse, faisait qu'il connaissait très bien les enivrantes odeurs de chaque plantes et fleurs. Si la vie était un tableau uniquement fait de noir et blanc, alors les végétaux étaient des crayons nés pour déposer leur couleur, leur senteur, afin de donner à ce spectacle où les hommes se déchirent, un fond de décor à la valeur entière, comme pour crier "Regarde toi et ce que tu fais, et regarde ce qu'il y a autour". Mais cette voix reste souvent muette, comme ci le vent soufflait si fort qu'elle ne pouvait être entendue, même si aucun nuage ne couvrait le ciel...

~ Aurea, toujours discrète et sérieuse, entreprit son sort avec toujours la même concentration qui armait son geste. Le jasmin pris possession de l'air environnant. Une odeur très particulière pour le mage. Non pas qu'il ne l'aimait pas, mais c'était bien là une senteur avec un caractère bien à elle, qui, en général, passait ou ne passait pas dès le premier échange. Le demoiselle leva alors la main et il lui donna la parole.

« Excusez-moi professeur mais je me demandais si ce sort n’était limité qu’aux odeurs de fleurs ? Existe-t-il une autre formule avoir l’odeur par exemple d’un aliment ou d’épices – comme la vanille par exemple ? »

~ (Je prends quelques libertés sur la réponse, partant d'un point de vue théorique) Bonne question Miss Eston ! J'imagine que c'est possible en effet ! Si ce sortilège a pour effet de vous faire sentir votre fleur préférée, il est facile d'imaginer que nous puissions en créer des variantes pour que cela agisse à la manière d'un Sapidum, mais sur l'odorat. Après je pense que cela demande surtout du temps, mais la magie est tellement vaste que oui, nous sommes en droit de supposer que cela est réalisable, même si techniquement aucune formule n'existe à ce jour.

~ Nathert dans le fond de la salle, semblait ne pas trop supporter les odeurs multiples qui s'amoncelaient de toutes parts. Finalement, il arriva à passer outre et exécuta le sort sans aucune difficulté. C'est également la fleur d'oranger qui prédomina dans sa réussite. Helena elle, afficha également une parfaite maitrise dans son geste, libérant également les arômes d'une rose à son voisinage. Après quelques secondes le mage leva sa baguette au centre de la sale pour abolir tous les sortilèges en cours d'un #Finite Incantatem puissant. Il était temps de voir autre chose, de s'approcher de l'exercice final qui donnerait un peu plus de fil à retordre à ses élèves. Comme à son habitude, il retourna près de son bureau avant de prendre la parole.

- Fini de nous amuser ! Nous allons maintenant entamer l'exercice final qui, comme vous vous en serez certainement doutés, portera sur les sortilèges de transferts. Il en existe plusieurs, et, parfaitement maitrisés, ils peuvent être un atout face au danger que ce soit dans un combat ou une situation de tous les jours. Mais nous n'en verrons qu'un seul de ceux-là. Comme Jade l'a parfaitement mentionné, le sortilège #Greffio est le plus répandu des sortilèges de transfert. Le mage se tut un instant et fit apparaître l'incantation au tableau dans le coin supérieur droit, avant de reprendre.

- Ce sortilège a pour but de transposer une particularité d'un objet, d'un être humain, d'un animal ou de tout ce que vous voulez, sur un autre objet, être humain, animal ou autre ! Mais attention ! Si cela peut paraître simple, il faut avoir bien à l'esprit qu'une concentration optimale est nécessaire afin qu'aucun accident ne se produise ! L'exercice que je vais vous demander de faire sera de transposer l'anse de la tasse devant vous, sur la règle ! L'idée est simple, mais il faut que vous gardiez à l'esprit un élément essentiel pour votre réussite ! Si vous veniez à penser à autre chose qu'à ces deux éléments lors de l'envoi de votre sort, alors le résultat peut-être désastreux ! Imaginons qu'au moment de votre incantation, la tasse sorte de votre esprit parce qu'une mouche se serait posé sur votre nez. Si à l'instant du sort vous pensez à votre nez, alors il pourrait bien se retrouver sur la règle plutôt que sur l'anse de la tasse ! Voilà donc votre objectif, utiliser le sort pour implanter l'anse de la tasse sur la règle, en évitant de faire des dégâts extérieurs. Vous pouvez aussi tenter l'expérience sur autre chose si jamais le cœur vous en dit. Si vous voulez ensuite effectuer le chemin inverse, il vous faudra réutiliser la formule ! Le mage se tut, plaçant devant lui la tasse et la règle pour monter l'usage du sort.

- Greffio !

~ Le sortilège, parfaitement exécuté, transporta l'anse de la tasse directement sur la pan de la règle. Voilà ce que vous devez faire ! N'oubliez pas que d'avoir parfaitement à l'esprit tout le processus est la clé ! Ne pensez à rien d'autre que les deux éléments que vous allez en partie fusionner ! Amusez-vous bien !

Hrp : Bon, étant en absence pour une semaine à partir de samedi, vous avez au moins jusqu'au dimanche 24 pour faire l'exercice ! J'ai pas fait gaffe exactement comment je travaillais après, mais mon post suivant arrivera peu de temps après. Cet exercice est le final, et mon prochain post contiendra une partie théorique envoyée par mp avant la future clôture de ce cours Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Jade Wilder, Mar 12 Avr 2016 - 21:14


Aux yeux de Jade, lancer le sort parmi les premiers évitait d'avoir à exécuter un #Finite Incantatem trop vaste. C'était la première chose à laquelle elle avait pensé lorsqu'elle avait décidé de lancer le sort. Cependant, elle n'avait pas prit en compte l'après. Parce-que bien sûr, après qu'elle ait réussit à lancer le sortilège, il y eu les essais de tous les autres élèves. En peu de temps, les différentes odeurs lui montèrent à la tête. L'Italienne aimait beaucoup le parfum des fleurs en tous genres, délicats ou plus prononcés, peu importait réellement, ces odeurs lui semblaient toujours attirantes. Mais les unes après les autres en aussi peu de temps, certaines se mélangeant parfois.. bah ça finit par dégoûter. Là, justement, l'adolescente commençait à avoir un peu mal au coeur. Ou à la tête, elle ne savait pas trop, sans doute un peu des deux. L'odeur prenante donnait mal à la tête, l'accumulation donnait mal au coeur. Ah non, hors de question de faire partie du club des malades hein !

Grimaçant légèrement, la demoiselle hésita à demander elle aussi une permission pour sortir, ou au moins aller à la fenêtre. Mais non, elle ne fit rien. Elle n'aimait pas sortir en plein cours. Pourtant elle l'avait fait lors d'un cours de métamorphose. Mais c'était différent. Elle avait vraiment besoin de prendre l'air et de se remettre de ses émotions à ce moment là. L'épisode "souris" était très mal passé à l'époque et y repenser.. était une mauvaise idée. Un haut le coeur la prit, haut le coeur qu'elle retint du mieux possible. En respirant lentement, elle y arriverait.

Ignorant donc les différentes odeurs envahissant la pièce, l'Italienne observa les deux loups. Ils n'étaient pas incommodés par les odeurs de fleurs eux ? Hm, question notée dans un coin de sa tête, elle la poserait quand la situation s'y prêterait. Peut-être. A demi muette, Jade ne pouvait prédire la dose de courage qu'elle réussirait à produire ou pas. Oui, ça relevait du courage que de prononcer quelques mots à présent. Elle avait peur, ne voulait plus se faire reprendre à ce sujet. Si en apparence elle ne disait rien, c'était le genre de réflexion qui lui donnait mal au coeur. Oui, encore ce foutu coeur, beaucoup trop fragile dans un monde comme celui-là.

Un peu perturbée par les différentes effluves de la salle, Jade se força à écouter les différentes questions et réponses données respectivement par certains élèves et par le professeur. C'était intéressant à savoir et au moins, la blondinette pouvait mémoriser les différentes informations.

- Fini de nous amuser ! Nous allons maintenant entamer l'exercice final qui, comme vous vous en serez certainement doutés, portera sur les sortilèges de transferts. Il en existe plusieurs, et, parfaitement maitrisés, ils peuvent être un atout face au danger que ce soit dans un combat ou une situation de tous les jours. Mais nous n'en verrons qu'un seul de ceux-là. Comme Jade l'a parfaitement mentionné, le sortilège #Greffio est le plus répandu des sortilèges de transfert.

Esquisse d'un sourire, au moins elle avait réussit quelque chose dans ce cours.

- Ce sortilège a pour but de transposer une particularité d'un objet, d'un être humain, d'un animal ou de tout ce que vous voulez, sur un autre objet, être humain, animal ou autre ! Mais attention ! Si cela peut paraître simple, il faut avoir bien à l'esprit qu'une concentration optimale est nécessaire afin qu'aucun accident ne se produise ! L'exercice que je vais vous demander de faire sera de transposer l'anse de la tasse devant vous, sur la règle ! L'idée est simple, mais il faut que vous gardiez à l'esprit un élément essentiel pour votre réussite ! Si vous veniez à penser à autre chose qu'à ces deux éléments lors de l'envoi de votre sort, alors le résultat peut-être désastreux ! Imaginons qu'au moment de votre incantation, la tasse sorte de votre esprit parce qu'une mouche se serait posé sur votre nez. Si à l'instant du sort vous pensez à votre nez, alors il pourrait bien se retrouver sur la règle plutôt que sur l'anse de la tasse ! Voilà donc votre objectif, utiliser le sort pour implanter l'anse de la tasse sur la règle, en évitant de faire des dégâts extérieurs. Vous pouvez aussi tenter l'expérience sur autre chose si jamais le cœur vous en dit. Si vous voulez ensuite effectuer le chemin inverse, il vous faudra réutiliser la formule !

Euh.. ok, doute total. Peut-être n'était-ce pas une bonne idée qu'elle exécute ce sortilège ? Oui non, pas bonne idée.. Doute doute doute. Peur aussi, peur de mal faire, peur de rater, peur de provoquer une catastrophe. Le manque de confiance en soi était des plus présent chez l'adolescente, sans doute trop, mais elle avait du mal à y palier.

- Voilà ce que vous devez faire ! N'oubliez pas que d'avoir parfaitement à l'esprit tout le processus est la clé ! Ne pensez à rien d'autre que les deux éléments que vous allez en partie fusionner ! Amusez-vous bien !

S'amuser.. Jade ne s'amusait pas du tout à cet instant, elle paniquait intérieurement. Rien ne pouvait le faire deviner, sauf peut-être ses pupilles qui s'animaient trop vite pour que ça soit naturel. Et puis, de légers tremblements avaient pris ses mains. Nan on se calme, tout de suite ! Plus de tremblements. Fort heureusement, la demoiselle savait se contrôler. Enfin, physiquement parlant, parce-que dans sa tête, c'était un bordel insondable. Bon. Fallait-il oser lancer le sort ? Oui, pas question d'être à la traine. Mais dans l'état mental où elle se trouvait, ça ne semblait pas être la meilleure idée qui soit. Elle pensait à bien trop de choses en même temps, qu'est-ce que ça donnerait si elle lançait le sort demandé ?

Préférant remettre ça à plus tard, la blondinette se décida à poser la question qui lui taraudait l'esprit. Au moins, elle aurait ça de moins en tête par la suite..

- Professeur ? Est-ce que vos loups posso.. peuvent sentir également les odeurs caus.. du Voluptas Garden ?

Bon, elle avait encore trébuché. Voilà que la blondinette se flagellait mentalement. Rhaaa. Le sort attendrait un peu.


Dernière édition par Jade Wilder le Sam 23 Avr 2016 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Meskalyn Korval
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Meskalyn Korval, Mar 12 Avr 2016 - 22:52


Voila un sortilège bien impressionnant. Les possibilités semblaient infinies, et un simple sort appris en classe pouvait être redoutable. Craignant que quelqu'un d'autre ne pose la question avant lui, il s'empressa de lever la main pour demander la parole. Il en avait assez de se faire doubler au dernier moment, et de sembler ne pas s’intéresser au cours alors qu'il trouvait tout ça fascinant.

- Professeur? Pouvoir tuer quelqu'un avec sortilège transfère? Par exemple, si je transférer tête de adversaire sur mur? Ça possible?

Il avait conscience que cette question semblait étrange, le ferait sans doutes passer pour un dangereux psychopathe, mais elle était légitime. Si cela fonctionnait, ce sort pourrait être aussi dangereux qu'un Avada Kedavra si utilisé par quelqu'un à l’esprit dérangé. Mais en attendant la réponse, il voulut réparer une erreur. Il n'avait toujours pas réussi à lancer le sortilège d'illusion olfactive. Son égo lui interdisait de rester sur un échec. Profitant du brouhaha ambiant qui accompagnait chacun des exercice, il agita faiblement sa baguette et prononça.

- Voluptas Garden.

Il esquissa un léger sourire en sentant une odeur de lys envahir son nez. Voila, ce n'était pas si difficile après tout. Satisfait de lui même, il décida de passer au sortilège de transfert. Ce qu'avait dit le professeur l'inquiéta un peu, mais il se dit qu'après tout, il n'y avait aucune raison qu'il n'y arrive pas. Il prit la tasse et la règle et les posa devant lui. Durant un long moment, il détailla les deux, les étudia, les scruta sous le moindre angle de vue. Il imaginait la règle avec l'anse de la tasse greffée dessus. Une règle avec une anse. Une anse collée à la règle. Il ferma les yeux et visualisa sans problème le résultat. Une anse. Une règle. Une anse. Une règle. Il ne pensait plus à rien d'autre qu'a ces deux éléments et à la meilleur manière de les fusionner. Il pointa sa baguette sur les objets.

- Greffio!

Une bien belle maîtrise. La règle possédait maintenant une magnifique anse. La tasse en revanche en était désormais dépourvue. Il avait réussi. Mais ce n'était qu'un petit objet. Il n'y avait pas de quoi fanfaronner. Il regarda alors autours de lui comment s'en sortaient ses camarade, et surtout son ami Asclépius, et en même temps à la recherche d'autres objets, plus gros, plus volumineux, qu'il pourrait tenter de transférer.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Merry K. Harper, Mer 13 Avr 2016 - 0:59


Le cours de métamorphose continuait tranquillement son petit chemin. Merry, après avoir répondu à la question de son professeur s'était lancée dans la réalisation de l'exercice pratique. Suite à son second essai, la rouquine avait senti ses narines s'emplirent d'une odeur merveilleuse qu'elle connaissait parfaitement bien. L'orchidée. Une odeur avec laquelle elle avait été bercée toute son enfance. Dans les savons ou autres shampoings que ses grands parents lui offraient lorsqu'elle passait des vacances chez eux. Cela faisait d'ailleurs bien longtemps qu'elle n'y avait pas été. Enfin là n'était pas le problème. Et puis, tous les élèves avaient réussi le sortilège, du moins c'était ce qu'elle pensait étant donné qu'elle ne cessait de sentir cette merveilleuse odeur.

Suite aux essais de tout le monde, le professeur reprit la parole. Nel n'avait pas bougé d'un pouce à côté de Merry et la rouquine se demandait s'il allait réellement bien. Du moins, malgré son attachement pour lui, elle décida de ne pas en tenir rigueur et suivit son cours en se souciant seulement d'elle même et des interventions des autres élèves. Jade prit d'ailleurs la parole en questionnant son professeur avant même d'exécuter l'exercice demandé. La rouquine vit même qu'elle patientait. Avant de se retourner vers sa table.

Sûre d'elle et concentrée Merry fixa la tasse et la règle posées devant elle. Mettre une anse sur la règle grâce à un simple sortilège lui paraissait si impossible. Et pourtant elle avait bel et bien vu son professeur le faire devant ses yeux il y a quelques instants. Comme quoi, le mot impossible ne devait pas exister dans ce monde. Amusée, la rouquine s'imagina pouvoir faire comme son professeur. C'était évident, elle se sentait parfaitement capable de réussir. Surtout après avoir réalisé les exercices précédents avec une concentration extrême. La jeune fille se concentra donc une nouvelle fois, imaginant la anse de la tasse se greffer au dos de la règle. Et à la surprise de Merry qui lança le sortilège sans se poser de question, ne pensant qu'à la tasse et à la règle, l'effet voulu se produisit et Merry pu attraper la anse tout en même temps que la règle qui semblait avoir eu cette chose collée à elle durant toute son existence. Elle aurait bien essayé sur autre chose, mais ne voulant pas faire de bêtise et n'étant pas assez sûre d'elle, elle resta sur cette réussite et n'en fit pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Erundil Trismegiste, Mer 13 Avr 2016 - 1:07


Je me laisse bercé par les odeurs, les sons, les voix, toutes choses qui animes cette pièce. Puis, revient le Professeur Evan, avec sa voix grave et pourtant maquillant en elle le grave de la dureté et la douveur. Je me rends bien compte que cette personne que je ne connais pas à le moyen d’être doux comme un agneau et aggressif comm eun prédateur s’amusant avec sa proie avant de lui ôter toute vie.
Me laissant envahir par cette pensée, je ressens de l’admiration, et en même temps de la peur. Comme un idiot, un fou ou je ne sais quoi, j’ai laisse cette personne prendre une importance sur moi. Et étrangement, comme si c’était pour me protéger, l’image de mon frère m’est revenue, et tout un tas de souvenirs me reviennent. Si heureux. Si doux. Et je voyais cet hyppocampe vagabonder pour tenter de réconforter ce Serpentard.

Alors que le professeur parlait, je voyais la Poufsouffle se crisper. Je ne connais toujours pas son nom ? Jade s’il me semble bien, avec une mélodie se rapprochant de l’italien. Tout comme Asclépius, elle semble tendu, envoie une question vers le prof, qui vient de donne la suite du travail à faire. Mais sur le moment, je ne m’intéresse pas au travail, juste aux gens qui m’entourent. Mes camarades Serdaigle, devant, semblent aller mieux, même s’ils paraissent toujours prêts à se laisser déborder par l’instant présent. Ce que je comprends, tout comme je comprends également à quel point cela peut être un risque. Je les observe tous, mes camarades, et même le professeur. Et même les loups, semblant tellement proche de cet Evan. Et je la remarque toujours, cette Poufsouffle donnant tout ce qu’elle a pour faire au mieux possible. Quand se rendra-t-elle compte qu’elle dépasse déjà le niveau de tous les autres élèves.

Pris d’un geste de je ne sais quoi, je souhaite l’aider. Voyant que le patronus envoyé par Violette a été appréciée, je me dis que je vais lancer le mien, pour soutenir cette Jade. Je murmure si bas #Spero Patronum, que mon sort semble être fait sans avoir été prononcé. C’est une hermine qui s’échappe de ma baguette. Ressemblant à un furet mais avec une queue plus longue et le bout noire, elle représente la joie de vivre et d’être bien. Je la laisse gambader tranquillement vers cette Poufsouffle, lui sourire, jouer devant elle, lui présenter la vie de façon poétique.
Je ne sais pas si cela marchera. J’ai suivie l’idée de Violette. Je regarde cette dernière en lui souriant. Tant pis si elle ne comprend pas que c’est une façon de la remercier, mais je reconnais à ce moment tout le talent qui peut émaner d’elle.
A présent j’attends, et espère voir tous les Serdys foncer vers le travail balancer par le prof.
Je reste observateur. Je ferai le sort plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Nel Queen, Mer 13 Avr 2016 - 1:17


C'est pris d'une empathie considérable que j'ai pu remarquer les pensées de Merry. Oui je vais très bien, merci de t'en inquiéter et non, je ne suis pas fou et le sortilège précédemment accomplis par quelques les élèves, je ne voulais pas le lancer, pas encore du moins. Non, je n'avais pas la flemme, juste qu'à mon avis, ça sentirai le sapin et les fleurs de roses. #Voluptas Garden

Ah non, plutôt la vanille... Comme quoi ! Ça me rappelle ma rencontre avec Merry que je regarde d'un coin de l'oeil tout en laissant planer le doute sur ma présence.

Et même si j'étais absents, je suivais malgré tout les réponses de mes camarades, ainsi que les commentaires de Mr Evan. Ne voulant pas faire perdre d'avantages de points à ma maison, je me suis réduit au silence et finalement, je me suis dis que ce serait pas une si mauvaise idée. Attachons donc de l'importance sur l'exercice suivant. Et je mime les gestes de la belle rouquine à mes côtés, traits pour traits, même gestes fluides. Fixant alors la tasse et la règle posée à mes côtés avec l'intensité dans le regard qui va avec.

~#Greffio !

Dis-je en me concentrant sur la anse pour la voir se coller intimement à la règle, défiant ainsi toutes les règles du commun. Tout en observant les écumes bleutés d'éclairs dont la beauté épouse le plafond, se promenant comme un mirage vers mes mirettes, reconnaissant là, le sort du Patronus... J'aime la poésie. Posant alors ma main, câlinant celle d'Harper. ''Je suis là'' pensé-je fortement...
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Sam 16 Avr 2016 - 15:48


Un vertige le prit, comme ça, sans qu’il ne demande rien. La passivité de l’angoisse le rattrapait avec tellement de déraison, que peu à peu, il se sentait indubitablement lâcher prise…
Mais il prit sur lui afin que cela ne transparaisse pas : après tout, il avait refusé d’aller à l’infirmerie… Mais en sortant de ce cours, il irait probablement s’allonger quelque part : pourquoi pas son lit ? Ouais, non… Il n’avait strictement aucune envie de voir la sale tronche de ses camarades de maison… Toute cette proximité estudiantine lui soulevait le cœur : il voulait être seul. Il irait probablement s’établir dans le parc, derrière quelques arbres ou bosquets, ou sur un banc près des statues… Ou dans une salle vide… Voire même dans des cabinets de toilette ou dans un placard à balais… N’importe quoi ferait l’affaire, tant qu’il serait seul !

Tout à ses pensées, il ne remarqua pas la disparition de l’hippocampe, mais une fois cela fait, il se sentit profondément las, voire un peu triste. Emanglon jusqu’à la moelle, il fallait bien le croire…
Allez mon vieux, recomposes-toi ! Fais preuve d’un minimum d’amour propre ! Ce n’est pas possible de se laisser aller comme ça ! Quel lâche !

Ça va, il était au courant…
Fatigué, il se frotta les paupières, passant ses doigts osseux sur les poches violettes qui entouraient ses pupilles, écoutant plus distraitement qu’il ne le voudrait, les consignes de l’exercice suivant : le sortilège Greffio. Connait pas… Ou si peu… De toute façon, connaître la théorie ne l’avait jamais aidé à pratiquer : un incompétent qui travaille ne serait toujours qu’un incompétent…
Désormais agacé, il empoigna fiévreusement sa baguette : non, il n’était pas un incompétent ! Il était un sorcier par Merlin ! Pas forcément un bon, mais certainement pas le plus mauvais ! Sinon, à quoi cela lui servirait-il de passer des nuits entières à faire de la préparation de potions ?

Mmh… Etait-ce là son problème ?
Pas le temps pour la psychologie de comptoir : plus tôt il finissait l’exercice demandé, et plus tôt il pourrait s’en aller. Il n’aurait jamais cru penser un truc pareil en cours de Métamorphose, mais décidément, il ne se sentait vraiment pas très bien aujourd’hui…
Etait-ce, vraiment, une conséquence de son philtre de paix… ?

Les mains tremblantes, il tâcha de se calmer, du mieux que son état le permettait, tandis qu’il voyait distraitement autour de lui ses camarades s’exercer…
Et puis, la fatigue et la lassitude prirent le dessus : il n’avait pas envie de faire l’exercice. En fait, il n’avait plus envie de se trouver à Poudlard… Tout ce conditionnement l’exaspérait, le système dictatorial de l’école, et le carcan invasif de sa famille le faisait défaillir, comme une demoiselle dans un corset à une soirée mondaine…

Mais comme il appréciait les cours de Mr. Evan, il fallait bien qu’il s’exécute…
Alors, transférer l’anse de la tasse sur le machin moldu ?

Pas enviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie…

Parfois, il désespérait de ne pouvoir se coller une bonne baffe, histoire de se remettre les idées en place… Ou bien de carrément passer par la fenêtre… Mais le souvenir de ses camarades se vidant de leurs intestins le fit drastiquement changer d’avis.
Maniaque et angoissé : Asclépiousse avait tout du vieux garçon ; et il commençait à avoir un peu de mal à assumer une telle étiquette…

S’il devait choisir une nouvelle étiquette, il choisirait « Rêvasseur » ou « Lantiponneur ». Parce que ça sonnait bien, et parce qu’il aimait se perdre dans ses rêves, plutôt que de devoir faire face à des difficultés qui le dépassaient beaucoup trop…
Encore un peu, et il se mettrait à l’avenir qu’il n’avait pas au sein de sa famille, en tant que troisième fils vaguement Cracmol, et pas forcément brillant…
Fallait qu’il se distingue…

Irrité, il passa nerveusement sa main dans ses cheveux, défaisant ainsi la coiffure parfaite du bon petit Sang-Pur, qu’il se forçait à adopter chaque jour qui passe…
Laconique, il dirigea son regard en direction du préfet des Serdaigle et songea un instant à se teindre les cheveux en rose, à se raser l’arrière du crâne, et à faire des tresses avec le reste…

Sans pouvoir s’en empêcher, il lâcha un petit rire nerveux presque discret, avant de pointer sa baguette sur le bouquet de fleurs qu’il avait fait apparaître un peu plus tôt :

« - #Greffio. » Et sous son ton impérieux, la rose se retrouva au cœur du lys. Mais ce n’était pas finit.

« - #Greffio. » Dit-il avec un peu plus de ferveur, comme s’il se prenait au jeu, pointant cette fois-ci sa baguette sur sa règle, une image bien précise en tête. Et alors, l’anse en porcelaine de la tasse partie se greffer sur la règle… Mais non pas sur la surface place de la barre de fer, comme son professeur l’avait démontré, mais plutôt sur les bords fins de la règle, et vers son extrémité ; de façon à ce qu’une des extrémités de la règle se trouve surmontée par une anse de porcelaine. Il trouvait le tout… esthétiquement surréaliste. Assez original… Comme il ne l’était guère…
Puis, jouant de la baguette comme un chef d’orchestre, il la pointa cette fois-ci en direction du fond de la tasse de porcelaine avant de prononcer la formule de transfert, une dernière fois : « #Greffio ! ». Et conformément à son image mentale, d’esprit embrumé, le lys dont les pistils étaient une rose, alla se greffer, fier, au fond de la tasse de porcelaine.

Et Asclairvoyant vit que tout cela était bon.
Alors, il reposa sa baguette, et se permit de fermer les yeux un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Chloris Hareka, Sam 16 Avr 2016 - 16:04


Chloris attendit que toutes les odeurs soient partit pour mieux respirer. Trop d'odeur lui donnait la nausée et franchement c'était pas la grande forme là...Pleins de questions furent posées et toutes intéressantes, elle nota toutes les réponses. Elle essaya de ne pas trop prêter attention aux odeurs pour vraiment éviter de gerbé. Leur professeur annonça le dernier exercice.

- Fini de nous amuser ! Nous allons maintenant entamer l'exercice final qui, comme vous vous en serez certainement doutés, portera sur les sortilèges de transferts. Il en existe plusieurs, et, parfaitement maitrisés, ils peuvent être un atout face au danger que ce soit dans un combat ou une situation de tous les jours. Mais nous n'en verrons qu'un seul de ceux-là. Comme Jade l'a parfaitement mentionné, le sortilège #Greffio est le plus répandu des sortilèges de transfert. il écrivit la formule sur un bout du tableau.

Donc, un sortilège de transfert ? Chaud quand même à faire... Si elle avait connu se sort plutôt, elle aurait peut-être pu se défendre face au vigile de la dernière fois. Ce devait être assez difficile à faire. C'est pour ça qu'il enchaîna :

- Ce sortilège a pour but de transposer une particularité d'un objet, d'un être humain, d'un animal ou de tout ce que vous voulez, sur un autre objet, être humain, animal ou autre ! Mais attention ! Si cela peut paraître simple, il faut avoir bien à l'esprit qu'une concentration optimale est nécessaire afin qu'aucun accident ne se produise ! L'exercice que je vais vous demander de faire sera de transposer l'anse de la tasse devant vous, sur la règle ! L'idée est simple, mais il faut que vous gardiez à l'esprit un élément essentiel pour votre réussite ! Si vous veniez à penser à autre chose qu'à ces deux éléments lors de l'envoi de votre sort, alors le résultat peut-être désastreux ! Imaginons qu'au moment de votre incantation, la tasse sorte de votre esprit parce qu'une mouche se serait posé sur votre nez. Si à l'instant du sort vous pensez à votre nez, alors il pourrait bien se retrouver sur la règle plutôt que sur l'anse de la tasse ! Voilà donc votre objectif, utiliser le sort pour implanter l'anse de la tasse sur la règle, en évitant de faire des dégâts extérieurs. Vous pouvez aussi tenter l'expérience sur autre chose si jamais le cœur vous en dit. Si vous voulez ensuite effectuer le chemin inverse, il vous faudra réutiliser la formule !


Donc là, personne n'avait le droit à l'erreur c'est ça ? Le stresse montait encore et le level était assez haut là... Après l'idée que quelqu'un se retrouve avec son nez dans leur cheveux était assez drôle ! Elle se perdit dans ses pensées et ria toute seule en pensant à des situations comiques ! La blonde revint à la réalité et prit une grande inspiration.

Elle tint sa baguette devant elle, se concentra sur la règle et la anse... Elle était beaucoup trop stressé et avait peur de faire une boulette... La Rouge et Or n'avait pas beaucoup de confiance en elle et se dit que tout allait bien se passer. Après tout, elle avait réussi tout les autres sorts avant, pourquoi pas lui ? Elle mit du temps à réfléchir et essayer de calmer son stress. Elle ferma les yeux un instant et les rouvrit. Cette fois, bien concentrée elle respira profondément et prononça correctement "#Greffio". Elle regarda frénétiquement la règle et la anse de la tasse essayant de faire abstraction de sa panique. Un bruit se fit entendre, le sort avait marché mais elle ne voulait pas savoir si le bruit était celui de la table ou de la règle... La Lionne avait les yeux fermés et ne voulait pas les rouvrir " Je parie que j'ai fait une grosse boulette, que quelqu'un s'est retrouvé avec une anse sur la tête ou pire ! Oh non je ne veux pas voir ça !" Un autre bruit retentit pas loin (preuve qu'un sort venait d'être lancé). Elle ouvrit les yeux par réflexe et vit le résultat de son sort...

La anse de la tasse était collée à environ trois centimètres de ses doigts, sur la table ! Hareka faillit hurler de peur mais ne dit rien... Elle voulait réussir et allait réussir ! Rien ne pouvait être pire que d'avoir eut presque une anse sur ses doigts.
Elle souffla quatre bon coup et repartit en se concentrant. Parlant distinctement le sort "#Greffio" sortit de sa bouche, un autre bruit se répercuta à ses tympans. Un bruit bien différent du premier. Un bruit métallique. Et effectivement, la poignée de l'objet se retrouva sur l'instrument de mesure... Comme quoi, parfois une deuxième tentative était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 11

 Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.