AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 10 sur 11
Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Jade Wilder, Mar 3 Mai 2016 - 23:09


Il était plutôt incroyable de voir à quel point ce cours avait viré en grand n'importe quoi. Dans d'autres circonstances, Jade s'en serait peut-être amusée. Quoique voir quelqu'un perdre son nez, c'était pas du tout agréable comme vue. Assez étrange que le Serdaigle ayant eu droit à ce transfert tout particulier soit aussi calme, Jade aurait pété un câble à sa place. Littéralement.

Au fur et à mesure des interventions, des questions et des réponses, Jade en apprenait un peu plus. Du moins elle essayait, ce qui n'était pas franchement facile. Si même sa mémoire pourtant développée commençait à la lâcher, elle n'avait pas fini d'en baver. Ce n'était pas une bonne semaine de toute façon, ni un bon jour. Ce cours lui avait au moins permis de penser à autre chose.. enfin quand elle n'était pas occupée à ruminer dans son coin en se demandant ce qu'elle avait bien pouvoir faire de ses deux bras. Forcément, ces pensées néfastes avaient clairement influé sur ses capacités lors de ce cours, elle n'avait pas assuré du tout, plusieurs sort n'étant réussis que partiellement, et encore. C'était bien parce-qu'elle avait essayé à plusieurs reprises, sinon elle serait restée sur des échecs monumentaux, les uns après les autres. Quand est-ce que ce cercle vicieux allait-il trouver une fin ? Heureuse, si possible, quand dans les contes de fée qu'elle lisait lorsqu'elle était enfant. Bien des choses avaient changé depuis ce temps là. Et ces derniers temps, l'Italienne avait même perdu l'envie de se battre. Ça ne lui était arrivé qu'une fois et ça avait été bien plus violent que cela, mais tout de même.. Ce sentiment d'impuissance, d'incapacité à réaliser ce qu'elle souhaitait.. ce n'était pas elle. Et se sentir autrement que soi-même n'est jamais agréable.

La seule véritable accroche encore existante, c'était les cours. Elle se raccrochait à sa passion d'apprentissage, cette envie de découvrir, même si elle n'arrivait absolument pas à des résultats fameux. Elle faisait son maximum, espérant que bientôt tout s'arrangerait. Mais comment ? Que faire face à tout ça ? Elle avait gardé un maximum ses secrets pour elle, mais à force de temps ceux-ci la rendaient faible et sans défense. Chose qu'elle ne pouvait accepter, préférant encore sa bulle de protection. Quelle que soit le prix à payer.

Passant lentement la main sur son visage, Jade tenta de sortir de cet état étrange dans lequel elle se retrouvait bien souvent ces derniers temps. Consciente certes, mas c'est tout, comme si elle n'était véritablement plus elle-même. Ce n'était pas dans ses habitudes et la demoiselle avait beaucoup de mal à gérer ça. Reprenant donc un état de conscience légèrement plus avancé, Jade écouta Riri se faire engueuler, une fois encore, par le professeur de Métamorphose. Décidément. Enfin, tous les élèves semblèrent avoir réalisé l'exercice demandé. Tous avaient réussis avec plus ou moins de succès et bien sûr, il y avait eu un "léger" accident. Moui, léger, tout dépend comment on se place. Bref, ce n'est pas elle qui l'avait provoqué, bien qu'égoïste cette réflexion était rassurante.

- Bon. Fini les exercices pratiques. Ce cours est officiellement terminé. Vous êtes libres de partir de suite ou de venir me voir si vous avez des questions ! Merci de chacun passer prendre ce petit questionnaire qu'il faudra me renvoyer au plus tard dans cinq jours à mon bureau !

La fin du cours.. Assez étrange de se dire que même prévenue, Jade ne se faisait pas à l'idée que le cours était terminé. Pas qu'elle l'avait trop court ou quoi que ce soit du même type hein. Mais cela voulait surtout dire qu'il fallait prendre une décision. Se terrer dans son silence et partir gentiment, ou comme elle voulait le faire depuis un long moment, aller parler au professeur ? Dilemme véritablement compliqué pour quelqu'un ayant aussi peu de confiance en soi. Tandis que plusieurs élèves se levaient déjà, l'Italienne resta plantée sur sa chaise pendant de longues secondes, ne sachant trop que faire. Elle hésitait, réfléchissait, tergiversait.. Ce n'était peut-être pas le bon moment, le Serpentard avait l'air des plus irrités. Normal après ce cours ressemblant à un véritable capharnaüm.

Et soudain, Jade se redressa, rangeant ses affaires et inspirant lentement. Il l'avait dit, quelques mois auparavant. Elle pouvait lui parler. Pas de timidité. Elle avait au moins des remerciements à donner et cela faisait un long moment qu'elle souhaitait les faire. Mais voilà, il semblerait qu'elle ait attendu trop longtemps. Une autre élève, Serpentard, semblait déjà parler à Evan, ce qui stoppa tout net l'entreprise de l'adolescente. Que faire ? Comme si de rien n'était et quitter le cours tout simplement. Peut-être que ça valait mieux..? Mordant l'intérieur de sa joue, puis sa lèvre inférieure avec nervosité, Jade pris son courage à deux mains, faisant quelques pas de plus jusqu'au bureau. Prenant soin de ne pas couper la parole à qui que ce soit, elle s'exprima timidement.

- Mr, je.. je pourrais vous.. parler ?

C'était idiot, qu'est-ce qu'elle faisait là tout de suite hein ? En fait elle aurait pu rajouter "seul à seul", mais.. non. C'était idiot, mais à ses yeux c'était s'imposer et elle ne voulait pas faire ça. Combat interne. Elle avait tout simplement beaucoup de mal avec le dialogue en général. Mais là, c'était pire encore, parce-qu'elle doutait, qu'elle n'était pas sûre d'elle et qu'elle avait peur de ses propres mots. Son coeur battait si fort qu'elle avait l'impression qu'une fête foraine avait élu domicile dans sa cage thoracique. Relax, respire, pas le moment de paniquer.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 4 Mai 2016 - 6:24


Pour changer de ce à quoi il était habitué depuis l’âge de lait, c’est une attention qui semblait sincère sur sa personne, qui permit à Asclépius de s’arracher au demi-sommeil dans lequel il s’enlisait avec paresse et abandon de soi. Un compliment, pour être parfaitement exact. Quelque chose, en soi, à laquelle il pouvait se raccrocher… Une pierre où prendre appui, et grâce à laquelle il ne tomberait pas, pas encore… Pas maintenant…
Mais il fallut tout de même un long moment au jeune homme, avant qu’il ne prenne conscience de tout ceci… Et encore, il doutait d’avoir bien entendu… Et encore, il doutait d’avoir tout entendu… Et encore, il doutait d’avoir entendu… Et encore, il doutait… Encore…

Mais, par automatisme, il finit par se reconstituer un faciès un brin plus aimable que celui qu’il affichait jusqu’alors, allant même jusqu’à oser sourire à son professeur en retour, histoire de dire que tout va bien, qu’il était fatigué mais bon, qui ne l’était pas à cette période de l’année ? Voilà, pas la peine de se plaindre…
Fin du cours.

C’était étrange, de se dire que ce cours avait semblé « normal », par rapport au précédent… Mais en contrepartie, il était bien plus éprouvant… Paradoxal, n’est-il pas ? Il se rappelait le temps où il jouait avec les portoloins… Et cela lui suffit pour lui donner à nouveau mal au cœur. Rien à faire, il était malade partout, tout le temps, sans avoir besoin de chercher une raison quelconque, ou bien même de se justifier… C’était lui, son essence même, qui était malade…
Marf, des bêtises. Encore, toujours. Il n’y avait vraiment que lui, qui pouvait se rendre malade ainsi, pour finalement, si peu de chose… Travailler lui permettrait de se libérer l’esprit un moment…

Et en parlant de travail, il avait enfin l’occasion de poser une question qui le taraudait à Mr. Lival. Voyant que la préfète des Poufsouffle avait déjà engagé une discussion avec le foulosophe, il préféra rester pudiquement en retrait, plus loin dans la salle, ses affaires à ses côtés, et les yeux rivés sur le formulaire qu’il avait attrapé.

Un coup d’œil au professeur, un autre aux élèves restant et hop ! Le voici qui range le formulaire, sort un crayon, et commence à scribouiller comme un acharné. Fallait bien s’occuper, en notant deux ou trois choses, non ?
Aaah… Ce qu’il pouvait aimer les listes de choses à faire… Histoire de se rappeler constamment qu’il était en retard, n’aurait jamais ses BUSE, et raterait sa vie misérablement…

Mais rien que pour écraser le regard dédaigneux du Serdy qui fichait la pagaille en cours – Riri (qui d'autre ?) –, bah il s’arrangerait pour finir premier. Voilà. Question d’orgueil et de fierté typiquement Serpentard… Et Underlinden
Bien que d’être contraint de se référer à deux institutions aussi écrasante, ne lui soit guère profitable…
Après tout, comme le montrait sa baguette, il était un individualiste acharné. Et comptait bien le rester, aussi longtemps qu’il vivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Erundil Trismegiste, Mer 4 Mai 2016 - 7:39


Le cours se termine. Déjà pour certains. Enfin pour d'autres. J'aurais aimé que ça dure un peu plus. Ce cours est mon préféré. Tellement passionnant, tous ces sorts, ces possibilités, j'en redemanderais bien volontiers.

Il nous demande de remplir un questionnaire et de ne pas hésiter à venir le voir. Certains se sont déjà lancés. Je remarque surtout Jade. Elle semble avoir vraiment envie de lui parler. Décidément, quelle est leur relation ? Sont-ils amis proches ? Plus ? Ca ne me regarde pas. Je les vois aller lui parler. Je ne vais pas aller le voir, finalement. Je vais le laisser entre les pattes des autres élèves. Peut-être lui enverrai-je un message par hibou, pour lui poser des questions. Est-ce que ça se fait, d'envoyer un hibou à un prof ? Les questions s'accumulent dans la caboche, je ferais mieux de sortir.

Je m'approche un peu des loups, je les salue poliment et les remercie de leurs présences énigmatiques et majestueuses. Je me retourne, direction porte de sorties, disant au revoir à tous ceux qui m'entendront, en m'arrêtant un peu plus sur le professeur Evan, sur Riri et Esteban. J'espère que l'hermine aura eu un effet doux et agréable à Jade.

Pas mal d'élèves intéressants. J'ai pu admirer la richesse de chacun. Les serpentards sont vraiment doués. J'aimerais bien les connaître un peu. Mieux les comprendre. Les gens sont différents, souvent, dans une salle de classe, et à l'extérieur des cours.

Qu'est-ce que je dis, aller vers les autres ? Je dois être vraiment très fatigué. J'arrive au seuil de la porte. Je me retourne.

- Encore merci pour le cours. Au revoir.

Je fais dos à la classe. Direction le prochain cours … euh … En fait non, direction la bouffe.

[Erundil s'en va de la classe]
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mer 4 Mai 2016 - 14:45


Départ d'Esteban. Merci pour ce cours !

Il y a des personnes incroyables sur cette terre qui ne font pas fi des apparences et font preuve d'une grande mansuétude. Erundil -l'ami du voisin d'Esteban- en était le parfait exemple. C'est avec un sourire rêveur qu'il prit les fleurs que lui offrit le Serdaigle. Même si la situation était perturbante. Esteban fut surpris par ce geste, se demandant ce qu'il lui offrirait en échange. Une tortue ! C'est un beau cadeau non ? Bref. Il se voyait mal "renifler" parce que c'est une mission impossible sans nez. Merlin ! Il va mourir ! Une sueur froide perla sur son front suivi par des dizaines d'autres. Malgré tout, il était calme ; l'information qu'il n'avait plus de nez n'était pas encore parvenue à ses neurones...

Homme des cavernes. Yeux globuleux ; bouche grande ouverte ; muet dans une vaine tentative de montrer sa désapprobation. Sauf que... le Français ne pouvait plus parler en observant Riri faire joujou avec son nez. Cette bêtise se conclut par un vacarme horripilant engendré par l'écroulement des jouets du bleu. Esteban détourna rapidement les yeux au risque de faire une apoplexie. De son côté, monsieur Evan semblait déstabilisé et irrité par ce nouvel écart de comportement. Non, c'est une certitude. Ainsi, ils eurent droit son voisin et lui à des réprimandes. Par ailleurs, l'homme eut l'amabilité de lui redonner son précieux organe nasal. Un soupir de contentement franchit la barrière de ses lèvres. Ses yeux, bleu pâle et mordoré, restaient fixés sur un point invisible devant lui ; déterminé à ignorer son voisin.

Durant le peu de théorie qu'il restait avant la fin du cours, la colère d'Esteban s'était estompée. Finalement, les remontrances du professeur l'avait dissuadé de se comporter comme un animal sauvage. Oh non, cela ne l'avait pas effrayé. Au contraire, il avait fallu de peu pour qu'il laisse éclater sa joie. Joie d'être tombé sur un homme si ouvert d'esprit. Il a quand même mis des siècles avant de se manifester le petit pépère. Cela est loin d'être une preuve de laxisme. Brusquement, il se leva puis il rangea ses affaires. Un dernier coup d'œil à Vacuitas le fit grimacer. En deux trois mouvements il fut devant l'adulte du groupe. « Euh... je n'ai pas l'intention de m'excuser parce que je n'étais pas dans mon état normal. 'Fin, sachez que vous trouverez des infos sur les chats de Fumsakrirck chez l'apothicaire le plus louche que vous verrez. Demandez-lui le livre des merveilles infinis de Bastet ! » Lui dit-il, les yeux brillants de dévotion quand il mentionna ses chats préférés. Après une petite révérence il quitta précipitamment la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Riri Vacuitas, Ven 6 Mai 2016 - 23:32


La réponse de M. Lival à ma question était satisfaisante. Sa réponse à ma connerie l'était moins. Je vis tout les regards se tourner vers moi. Je n'avais pas encore l'habitude que tout le monde me porte autant d'attention à cette époque. Attention négative comme positive. Je défiais tout les regards qui se posaient sur moi. Tel le dernier soldat soldat contre un régiment entier, je me battait contre tout ces regards sans relâche. Mais la voix du prof me fit redescendre sur Terre. Un discours qui faisait office de balance entre son calme apparent et son énervement intérieur.

* Visiblement nous l'avons marqué et sommes inédit … C'est une bonne chose … Enfin je crois … Ne plus utiliser la magie ? C'est très tentant pourtant … Mais bon … Sourions … Je compte bien me réinscrire au prochain cours ! *

Ensuite il nous demanda ne pas nous approcher de la table. Que c'était mieux ainsi, apparemment … Mais oui … J’étais à la fois surpris de moi même, déçu de mon résultat, vexé par les remarques du profs, vexé par moi même, catastrophé par la table. Je m'en voulais, cela ne me ressemblait pas du tout de déranger un cours ainsi. Je ne sais pas du tout ce qui m'était arrivé. L'adrénaline se manifesta de nouveau dans mon système. Pourquoi ? Je ne comptais pas me battre au contraire, je respectais les profs, ils représentaient la vérité et le progrès pour moi. D'ailleurs, le progrès ne se fit pas attendre, il annonça la suite, la fin du cours. Entre temps je m'étais assis de nouveau à ma place à coté d'Esteban. Il était arrivé en tombant, le cours s'était conclut sur la table tombante. C'était presque poétique. Un questionnaire ? Des points en plus. J'espère que les questions ne seront soit, pas trop ennuyeuse, soit instructive.

Je rangeais mes affaires en regardant les autres partir. La première personne à partir était Linoa la serdaigle, elle remercia le prof puis partie lentement. Ce fut au tour de Nel … Le pouffy irrespectueux. Celui-ci s'excusa malgré tout et partis rapidement. Rachel posa une question au prof. Merry, la rouge avec laquelle j'allais me prendre la tête quelques jours plus tard, partis rapidement en se contentant de saluer le prof. Jade quant à elle ne partie pas non plus. Elle se contenta de demander au prof si elle pouvait lui parler. Il est vrais qu'elle semblait aller mal, était-il possible qu'elle veuille lui en parler ? Pourquoi cette question dans mon esprit ? Asclépius le drogué fini par se mettre en retrait et semble observer la salle. Que cherche t-il ? Que veut-il ? Croit-il trouver un nouveau filtre ? Erundil pars sans se retourner. Il ne dit rien jusqu'au seuil de la porte. Puis c'est au tour de mon voisin favoris, Esteban. Il fait en sorte de ne plus croiser mon regard … Il rangea ses affaires, me regarda avec une salle tête … Tête à claques … Puis il s'en va en parlant au prof de chats … Bref … Salut … C'est finalement à mon tour de partir. Mes affaires sont déjà rangé alors je me lève et me dirige vers le bureau. Je me cale entre Jade et Rachel, prend un questionnaire. Mais je ne prend pas seulement un questionnaire. Je jette également un regard à Jade, regard froid mais qui semble vouloir véhiculer un message, une sorte de "j'ai vus." ou "J'ai compris". Mais qu'est-ce que j'aurais pus voir ou comprendre ? Je regarde le professeur, d'un œil sur.

« Vous savez monsieur, je ne sais vraiment pas comment expliquer cela. Je n'aime pas perturber un cours, je déteste cela. J'aime suivre, apprendre et progresser. Sachez que je compte bien m'inscrire à votre prochain cours, mais je ne compte pas reproduire … ça ? … … … … Enfin bref, votre cours était intéressant, pas du tout décevant. Même si c'était surtout des révision, il permet de se rappeler, que les bases sont trop souvent négligées, je me sens un peux moins comme la page vierge du début de cours. »

Sur ces mots je me retournais pour partir d'un pas sur. Ma voix avait été parfaitement calme et les intonation maîtrisé pour donner du rythme à mes phrases. Calculé comme le discours d'un politicien. En sortant de la salle je crois Asclépius le peureux drogué. Je lui jette un petit regards supérieur et méprisant.

« ... »

En fait je n'ai rien à lui dire. A pars lui rappeler que c'est un drogué. Mais ça il le sait déjà, enfin j'espère pour lui. Me voilà en dehors de la salle. Qu'est-ce que je fais ? Je peux de nouveau me servir de la magie, la vie moldu n'est pas faite pour moi. Aller hop, direction la salle commune de serdaigle. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir y faire ? Bah mes devoir !
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Arya Chamelet, Sam 7 Mai 2016 - 10:32



La jeune fille venait d'exécuter un sort parfait. Elle en était si forte que son sourire ne voulait plus descendre de ses lèvres. La anse s'était parfaitement accrochée à la règle, sans problèmes. De plus, le prof annonça que le cours était terminé. Cela finirait donc sur une note joyeuse.
       
 Elle rangea rapidement ses affaires. Ce cours avait été très intérressant et Evan était si bien qu'il avait réussi à faire décroche Arya de son dessin. Un exploit ? Oui. Un grand exploit. Qui n'avait jamais été réalisé auparavant. Donc oui, c'était exceptionnel. D'ailleurs, la Gryfonne jeta un coup d'oeil à son dessin. Le prof et ses loups. Pas mal réussi au goût de la jeune fille. Mais avait-elle le courage de lui donner ? Au pire, elle le poserait sur son bureau discrètement en prenant le questionnaire. Car il y avait un questionnaire à prendre et à remplir. D'ailleurs, la brunette avait bien l'intention de le rendre dans la journée qu'elle ait le temps ou pas. Elle ferai ça entre deux cours. N'empêche que le cours lui avait beaucoup plus. Elle pris un crayon et écrivit un "Merci" de son écriture si fluide et élégante à côté d'un des deux loups. Cela pouvait paraître fayote, mais ce cours lui avait si plu. Et puis, elle avait, au final, réussi tous ses sorts. Elle s'approcha discrètement du bureau, alors que certains élèves voulaient parler au prof, et déposa son dessin. Elle empoigna un questionnaire qu'elle rangea dans son sac. Sur le dessus, sinon elle oublierait.
       
La Lionne recula tout de même, pour saluer son Evan. Un petit au revoir, un signe de la main. Rien d'extravagant, mais tout de même un peu de politesse. Décidément, ce cours la changeait. Et ce prof était génial .
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Evan, Dim 8 Mai 2016 - 4:08


~ Le mage attendit patiemment derrière son bureau, que ses élèves ne s'extirpent un à un de son cours. Cours qui, il fallait bien le dire, avait été une longue succession d'événements à la fois cocasses et énervants. Linoa fut la première à venir jusqu'à son bureau, elle récupéra un formulaire et lui fit une demi révérence, ce qui l'amusa.

« Bonne fin de journée à vous aussi ! » répondit-il à l'élève. « Au plaisir de vous recroiser à un prochain cours, vous avez été aussi discrète que brillante ! » Nel Queen arriva peu après avec une formule d'excuse, et il enchaîna à son attention. « Aucun soucis, les retards ça arrive, c'est juste regrettable davantage pour vous que pour moi ! Faites attention à l'avenir ! »

~ Rachel fut la suivante. La Verte vit son sac céder non loin de son bureau, et elle ramassa à la hâte ses affaires, accompagnant sa relève d'un "Désolé" qu'il perçut bizarrement. il se demandait pourquoi elle s'excusait, ce n'était pas de sa faute si son sac avait lâché. Elle prit le formulaire et fila en direction de la porte. Finalement, elle revînt près de lui.

- Professeur, c’est possible de réparer des objets avec le sortilège de transfert ? Comme l’anse de mon sac qui vient de rendre l’âme ?

« Le sortilège de transfert permet essentiellement de fusionner deux partie d'un objet, mais celles-ci restent malléables ! Pour le coup, » fit-il en prenant sa baguette et en visant le sac de la demoiselle, « #Reparo ! est bien plus approprié ! » Le sort toucha le sac de la Verte et il retrouva l'éclat qu'il avait arboré peu avant. « Bonne fin de journée à vous Miss Pasca ! »

~ Merry vînt ensuite, le gratifiant d'un sourire qu'il reconnaissait. L'élève avait participé à l'ensemble de ses cours, et était des plus disciplinés. Un Au revoir cordial de sa part, auquel il répondit par la même formule pour accompagner son départ, sachant pertinemment qu'il risquait de la revoir à son cours suivant. Jade vînt ensuite près de son bureau, parée de son manteau de timidité habituel, qui la suivait au quotidien.

- Mr, je.. je pourrais vous.. parler ?

« Bien entendu ! » répondit-il. Il avait capté dans ses mots une certaine réticence, comme le jour où ils avaient parlés au bord de la fontaine. Aussi prit-il les devants pour la mettre à l'aise en lui proposant différentes options. « Si vous voulez, vous pouvez attendre que tout le monde soit parti et nous passerons dans mon bureau pour être plus tranquilles ! Où vous pouvez aussi m'envoyer un hibou pour un rendez-vous à une heure et un endroit qui vous conviendrait, si vous souhaitez me parler seul à seul plus tard ! Je vous laisse décider ! »

~ Asclépius était venu, alors qu'il conversait avec Jade, et avait récupéré un formulaire. Le serpent s'était mis en retrait, le mage lui lançant un regard. Il était resté dans la pièce, comme si lui aussi souhaitait le voir. Le mage se dit que s'il avait vu juste, le garçon viendrait le voir ensuite. Erundil lui, s'approcha de ses loups, il semblait vraiment les apprécier. Et ses compagnons à quatre pattes se seraient volontiers laisser toucher s'il avait osé le faire. Ils n'étaient pas des chiens, ils restaient des animaux particulièrement dangereux, surtout quand il leur en donnait l'ordre, mais dans la salle de classe comme en dehors, ses deux amis à fourrure savaient qu'ils devaient obéir à leur maître. Puis après tout, c'était lui le chef de la meute. Erundil sortit finalement de la salle de classe, après une formule de politesse bien convenue. Le mage lui fit un signe de la main, poli, mais il ne vit pas si le garçon l'avait remarqué. Il était un élève brillant, et, au fond, Evan espérait le revoir. Comme beaucoup d'autres passés dans sa classe, il faisait preuve d'un bon potentiel magique, et il aimait cela.

~ Esteban fut le suivant à plier ses affaires. Il était certain que le garçon finirait le cours comme il l'avait commencé, c'est à dire dans un univers étrange dont lui seul semblait détenir les clés. Le bleu lui donna raison quand il arriva près de son bureau. Les fameux chats évoqués en tout début revinrent sortir des lèvres du jeune homme, laissant entrevoir davantage l'admiration qu'il semblait avoir à leur sujet. Puis il lui suggéra un livre. Même si ses lectures étaient davantage orientées sur la magie noire, le mage répondit favorablement à l'engouement qu'avait suscité les mots du garçon.

« Si je passe chez un apothicaire, j'essaierai de penser à me renseigner là-dessus ! Pour ce qui est de votre "état", j'espère simplement que si nous nous recroisons, vous approcherez plus de la normalité ! Vous avez du potentiel, alors faites attention à vous ! »

~ Le garçon partit ensuite à la hâte vers le porte où il disparut rapidement, ne laissant plus qu'un souvenir encore palpable de sa présence qui avait été aussi énigmatique qu'intéressante. Riri, son comparse de l'étrangeté, vînt ensuite à son bureau, posé entre Jade et Rachel. Le mage était curieux d'entendre ce qu'il aurait à dire.

« Vous savez monsieur, je ne sais vraiment pas comment expliquer cela. Je n'aime pas perturber un cours, je déteste cela. J'aime suivre, apprendre et progresser. Sachez que je compte bien m'inscrire à votre prochain cours, mais je ne compte pas reproduire … ça ? … … … … Enfin bref, votre cours était intéressant, pas du tout décevant. Même si c'était surtout des révision, il permet de se rappeler, que les bases sont trop souvent négligées, je me sens un peux moins comme la page vierge du début de cours. »

~ Le mage sourit, presque entièrement. Riri, comme lui quand il usait de la magie noire, était un paradoxe. Il était à la fois le Bien et le Mal, pouvant faire une connerie une minute, et, la suivante, sortir quelque chose qui relatait d'un esprit ouvert. La mention qu'il fit sur ce qu'il avait appris et sur la philosophie qu'il avait voulu apposé à son cours, par la page vierge, vînt lui rappeler qu'il était capable autant d'éclairs intelligents que de stupidité. Il aurait pu exclure le garçon de son cours. Probablement que n'importe quel autre prof' l'aurait fait d'ailleurs, dans pareille situation. Mais au-delà de ce qu'il avait fait, Evan avait surtout retenu les éclairs de lucidité du Serdaigle. Car c'était en eux que dormait l'essentiel, l'envie du garçon et sa façon de voir les choses, semblable à la sienne en plusieurs points. Pourtant, compte tenu de son comportement, il ne pouvait lui faire que des éloges, aussi lui répondit-il entre deux feux, à l'image de tout ce que le garçon avait exprimé au fil du cours.

« J'imagine que si vous vous inscrivez à mon prochain cours, vous saurez à quoi vous en tenir ! Je veux bien vous croire quand vous me dites que vous n'aimez pas perturber le déroulement d'un cours, bien que pour le coup, vos actes d'aujourd'hui sont contre vous ! Je vais faire preuve de clémence, j'aime à me dire que tout le monde à le droit de faire des erreurs, que ça n'en fait pas pour autant des mauvaises personnes ! J'aurai pu vous infliger une punition ou ordonner un lourd retrait de points à votre maison, je ne vais cependant pas le faire ! Je vous encourage à venir à mon prochain cours, vraiment, mais considérez bien que ce que je vous dis là fait office d'avertissement ! J'apprécie votre philosophie, j'espère qu'elle est sincère ! Aussi prouvez-moi que j'ai raison de ne pas vous sanctionner ! Mais si, au contraire, vous veniez à être un nouvel électron libre lors de mon prochain cours, croyez-moi, qu'à l'image de ce que je vous accorde là, vous verriez l'opposé de ce que je suis, et je rattraperai alors ma clémence en la transformant en une sanction exemplaire ! A bon entendeur j'espère ! »

~ Le Serdaigle disparut dans le sillage de son comparse un peu plus tôt. Au fond, Evan espérait recroiser le jeune homme, son attitude lui rappelant sa propre scolarité plus tôt. Et ses phrases tout le paradoxe qu'il était encore parfois. Arya ensuite, la Gryffondor qui avait dessiné une partie du cours, s'approcha discrètement du bureau. Il la vit déposer son dessin d'un coin de l’œil, et le mage sourit, bien qu'il ne s'en empara pas de suite, pour rester avec celles et ceux voulant lui parler. Discrète, elle se contenta d'un signe de la main qu'elle accompagna d'un Au revoir. Le mage lui envoya un grand sourire en la saluant également. Elle avait réussit tous les sorts et là était bien l'essentiel. Elle représentait bien sa maison. Et puis, il n'y avait pas besoin d'être visible dans une salle de classe pour pouvoir parfaitement exécuter ce qui était demandé, elle en était bien la preuve...
Revenir en haut Aller en bas
Salomon Vensa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Salomon Vensa, Dim 8 Mai 2016 - 9:22


Le cours était maintenant terminé, au grand regret du jeune homme. Cela avait été particulièrement distrayant. Bien qu'il est perdu sa concentration quelques fois dans ce cours, il s'était bien "amusé".  Bon, il fallait maintenant remplir un formulaire. Espérons qu'il ne soit pas trop dur pour ne pas y passer des heures, le sorcier avait de nombreuses autres choses à faire. Comme nourrir son hibou avant qu'il ne meurt dans atroce souffrance ou même continuer ses études pour les prochaines examens et même faire les devoirs que d'autres professeurs lui avaient prescris.

Nathert se leva donc de son bureau pour aller vers celui du professeur. Plusieurs personnes étaient passées avant lui, il n'avait donc pas à attendre son tour.  Il s’avança de quelques pas et se plaça devant Mr Evan.

-Je tiens à dire que votre cours a été particulièrement intéressant. Bien que nous ayons révisés des sorts basiques, c'est toujours bien de revoir les bases. Vous connaissez bien votre matière Professeur Evan. D'ailleurs, je compte bien m'inscrire à votre prochain cours, sur ce, je vous  souhaite une très bonne journée et au plaisir de vous revoir.

Il fit un petit sourire poli et se tourna vers la porte, avec le formulaire devant les yeux. Les questions étaient légèrement bizarres. Lui qui croyait qu'elles seraient tous focalisées sur la métamorphose... Enfin, bon...


[Départ de Nathert]
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 8 Mai 2016 - 13:09


Ni une ni deux, le sac de Rachel se retrouva réparé par la baguette du professeur. Si son visage avait alors été capable de rougir, nul doute qu’il l’aurait fait au vu de la honte qu’elle ressentait. Elle, fatiguée au point d’en oublier les bases même de la magie ? J’ai bien peur que oui. La verte se consola comme elle put en constatant que son professeur ne semblait pas la juger outre mesure pour sa bêtise lorsqu’il s’exclama :

- Bonne fin de journée à vous Miss Pasca !


Une élève passa derrière elle, comme d’autre avant ça et Rachel rendit son salut au professeur avec un léger sourire courtois.

- Mr, je.. je pourrais vous.. parler ?

- Bien entendu !


Rachel se sentit de trop, normal puisque ce que la jaune (Jade) avait à dire ne la concernait en rien. Et puisque de toute manière elle avait prévu de partir, Rachel lui adressa juste un petit sourire encourageant avant de prendre la sortie. En fait elle eu juste le temps d’entre Evan lui répondre :

- Si vous voulez, vous pouvez attendre que tout le monde soit parti et nous passerons dans mon bureau pour être plus tranquilles ! Où vous pouvez aussi m'envoyer un hibou pour un rendez-vous à une heure et un endroit qui vous conviendrait, si vous souhaitez me parler seul à seul plus tard ! Je vous laisse décider !

La verte ne fit pas de vieux os, malgré la curiosité. Elle ne faisait jamais rien des informations dont elle disposait, elle aimait juste se tenir informer, connaitre les derniers potins. Mais c’était juste pour sa curiosité personnelle. Quoi qu’il en soit, maintenant qu’elle avait levé les yeux de son cahier et qu’elle avait croisé par hasard celui de sa camarade (Jade, toujours), celle-ci lui trouvait un air plus fade que d’ordinaire. Elle n’avait jamais eu l’occasion de lui parler, mais d’habitude son visage rayonnait tel la fière poufsouffle qu’elle semblait être. À croire que le malheur était partout…

[Et je disparais de votre vu ^^ Merci pour le cours]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Jade Wilder, Mar 10 Mai 2016 - 13:51


- Bien entendu ! Si vous voulez, vous pouvez attendre que tout le monde soit parti et nous passerons dans mon bureau pour être plus tranquilles ! Où vous pouvez aussi m'envoyer un hibou pour un rendez-vous à une heure et un endroit qui vous conviendrait, si vous souhaitez me parler seul à seul plus tard ! Je vous laisse décider !

Partir ou rester ? Fuir ou simplement attendre ? Jade ne savait pas réellement. En fait si. Mais non. Confusion. L'Italienne était totalement perdue, déjà en règle générale, mais là encore plus. Elle savait pourquoi elle avait besoin de parler au professeur. Elle savait que c'était nécessaire, parce-que sinon ça la hanterait des jours durant. Mais une partie d'elle voulait toujours reculer et pas que pour cette discussion. Parfois, fuir lui semblait tellement simple par rapport à toutes les autres possibilités. C'était la méthode la plus simple, solution de facilité face à la perte de ses repères normaux. Parler lui semblait difficile, mais fuir la torturerait de l'intérieur. Alors ?

- Je vais.. attendre.. Grazie..

Adieu solution de facilité, comme une vieille amie, Jade était certaine de la revoir sous peu. Mais pour cette fois, elle avait décidé de ne pas fuir. Cependant, par réflexe, la blondinette s'écarta légèrement du bureau. Plusieurs élèves semblaient vouloir parler au professeur et cela stressait presque l'Italienne qui ne souhaitait accaparer personne. Elle avait mal choisit son moment une fois encore, dans ses souvenirs il était rare que les élèves viennent parler au prof à la fin du cours de Métamorphose.. sauf cette fois-ci. Douce ironie. Asclépius notamment, semblait vouloir parler à Evan mais restait un peu à l'écart. Sans doute pour éviter de s'agglutiner à son tour autour du bureau du professeur. D'un léger mouvement de tête, la blondinette lui fit un signe, à interpréter comme il le voulait. Un genre de "Vas-y t'inquiètes pas je ne monopolise pas le prof" ou un truc du genre. Même elle, elle ne savait pas trop. Erundil sortit lui aussi et Jade se promit de le remercier à un moment ou un autre. Son patronus l'avait au moins un peu détendue et elle n'était pas du genre à l'ignorer. Esteban à son tour s'éclipsa, Riri suivant peu après. Enfin pas tout à fait. Jade fut frappée par le regard du Serdaigle, ayant l'impression de le comprendre un peu trop facilement. Est-ce qu'elle se faisait des illusions ? Peut-être, peut-être pas, son cerveau raisonnait bizarrement de toute façon. Baissant les yeux - parce-qu'elle ne savait pas quoi répondre à ce regard - l'adolescente écouta distraitement ce qu'il disait, à son tour, à Evan. Des excuses, plus ou moins. Il était étrange ce Serdaigle. D'ailleurs, il s'éclipsa ensuite à son tour. Mine de rien, la salle se vidait bien petit à petit.

Le fait que d'autres élèves veuillent parler à Evan lui donnait la possibilité d'aller voir Aube et Crépuscule. Perdue dans les méandres de sa culpabilité, Jade n'avait pas suffisamment fait attention à eux durant le cours. Sans doute n'était-ce pas le but en même temps, mais que voulez vous, l'adolescente aimait énormément les animaux et ces deux loups en particulier. Pourquoi ? Aucune idée. Mais elle les aimait beaucoup. Ce manque de justification évident était presque navrant.. M'enfin. Rachel partit ensuite elle aussi, non sans jeter un regard qui n'échappa pas à l'Italienne. Voilà pourquoi elle préférait parler sans personne autour, elle ne voulait pas.. elle ne savait même pas ce qu'elle ne voulait pas. Ce qu'elle voulait encore moins. Mais Jade savait au moins qu'il faudrait aussi qu'elle parle à Rachel, plus tard. Toujours est-il qu'elle s'accroupit près des deux canidés, leur offrant quelques caresses en les observant. Comme souvent, elle ne tarda pas à se couper du reste du monde pour ne se concentrer que sur les deux loups. Les discussions à côté ne la regardaient pas, tout comme elle n'avait aucune envie que d'autres entendent ce qu'elle avait à dire au professeur de Métamorphose. Appelons ça de la pudeur, ou de la fierté, qui sait. Tant de déclinaisons possibles. Toujours est-il que Jade profitait de ces moments d'évasion pour rester près des deux loups. Ils l’apaisaient, étrangement. Et elle qui n'était finalement pas si patiente que ça préférait se changer les idées plutôt que de ruminer ses mots encore et encore jusqu'à ce que la classe se vide totalement. Attendre, tout simplement et faire preuve d'une patience étrangement calme. Voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Mar 10 Mai 2016 - 15:04


Des frissons caractéristiques, ainsi qu’une sensation de malaise avertirent le Serpentard qu’un intrus venait de pénétrer dans son espace vital. S’arrachant à la contemplation de ses notes, le troisième du nom eu ainsi l’auguste plaisir de croiser le regard emplis de mépris du sieur Vacuitas à son encontre. Regard auquel il ne répondit que par un sourcil aristocratiquement arqué, le tout, sans détourner les yeux : de nouveau, il s’agissait là d’une question de fierté. Il n’allait pas non plus baisser le regard face à tout ce vulgus, qui osait lever de temps en temps les yeux en direction de plus grand qu’eux, afin de tenter de s’extraire de leur pitoyable condition. En tant que membre de la noblesse sorcière (et cela depuis des temps jugés comme immémoriaux par quelques amateurs de mythes étrangers), il avait un statut à conserver ; et cela, en toute occasion.
Ainsi, une fois le trouble-fête hors de son champ de vision, il se contenta de refermer doucement son carnet de notes. Bien que placé pudiquement en retrait, il n’oubliait pas le fait qu’il était resté en classe pour une raison bien précise : poser une question à son professeur. Et plus la salle se vidait, plus il questionnait le bien-fondé de son action : l’esprit entre deux chaises, il hésitait tantôt à faire preuve d’un peu de témérité pour aller parler à Mr. Lival lorsque l’occasion se présenterait, tantôt à fuir le champ de bataille, manu militari. Au fond, en avait-il vraiment besoin ? Oui, c’était tout de même important… Et son professeur était le plus à même de lui fournir une réponse appropriée… Mais n’aurait-il pas pu chercher la réponse par lui-même, comme il en avait l’habitude ? Autrefois, probablement… Mais il passait les BUSE désormais, sa situation estudiantine se complexifiait de jour en jour… Il semblait être comme un grumeau au milieu d’une pâte à crêpes, ne ferait-il pas mieux de laisser la préfète des Poufsouffle parler tranquillement ? Mais, sa question ne prendra que bien peu de temps… Juste un court instant, un petit moment de rien du tout… Si inintéressant, qu’il sera probablement oublié d’ici peu…

Triturant nerveusement l’une de ses manches, le Serpentard observait un point fixe, situé approximativement entre la Jaune-et-Noir et les superbes loups de son professeur – dont la présence avait été exemplaire sur de nombreux points (alors qu’il ne pouvait guère en dire autant de lui-même). Les observateurs aguerris pourraient supposer que le jeune homme était actuellement en pleine contemplation du néant – ce qui ne serait pas totalement faux. A ceci près que le néant était principalement rempli de ses doutes, ses angoisses et ses interrogations.
A côté de son existence charnelle, Asclépius méditait sur les actions de ses contemporains, et de Miss Wilder en particulier. Pourquoi elle ? Par lubie. Parce qu’elle était présentement là, et qu’il ne savait pas sur quoi d’autre accrocher ses pensées en attendant la juste occasion de s’exprimer. Au fond, il l’admirait peut-être un peu, pour le courage dont elle faisait preuve, en souhaitant apparemment tenir une discussion qui semblait personnel avec le professeur… Lui en était bien incapable… De se confier, entendons-nous bien. Il n’estimait pas que cela soit une mauvaise chose puisqu’il lui arrivait assez souvent d’être sous l’emprise de ses sentiments, mais il était plutôt solitaire comme garçon.
Ouvrir son cœur à quelqu’un… Drôle de concept… Non, en réalité, il se sentait étranger à tout ceci, et préférait porter son cœur lourd par lui-même. Cela ne concernait personne d’autre que lui, de toute façon. Et… A qui se confier ? Qu’est-ce qui pouvait bien rendre possible – voire envisageable – le fait de se confier à quelqu'un ? Comment pouvait-on être assuré d’être écouté en retour ? Et surtout, que l’on ne serait pas trahi ? De nouveau, l’insécurité oppressante que ressentait l’étudiant vis-à-vis du monde qui l’entourait, lui inspirait toute la méfiance possible et imaginable, à l’encontre de ses semblables… Si semblables ils étaient réellement…

Un léger mouvement dans son périmètre oculaire lui permit de faire une mise à jour sur sa situation : Miss Wilder choisissait apparemment le retrait stratégique et salutaire pour… Le laisser passer en premier ? Voilà qui était bien aimable. En retour, il esquissa un sourire courtois, qui pourrait s’apparenter comme étant un « merci » underlindennien. En voilà un type de personne qui ne lui était pas spécialement désagréable : celles qui respectaient la pudeur d’autrui, ainsi que son besoin d’espace. Pour la peine, il tâcherait de ne pas monopoliser leur très convoité professeur, afin qu’elle puisse poursuivre sa discussion rapidement.
Tout en avançant doucement en direction du bureau professoral, Asclépius se fit de nouveau la réflexion suivante : ces loups étaient véritablement magnifiques. Tant dans leur posture, que dans leur attitude… C’était à la fois assez étrange et fascinant…

« - B… Merci pour ce cours, monsieur… A peine les premiers mots prononcés, qu’il se sentait gauche. Mais bon, il était las et épuisé : son état physique lui servirait d’excuse, si jamais on venait lui demander de fournir une justification à ses impairs sociaux. J’aurais une question à vous poser… Je souhaiterais changer la matière d’un objet, mais je demeure un brin trop ignorant en Métamorphose, pour le moment, et je ne sais vers quoi me diriger… Non, il ne céderait pas à la facilité en faisant un rapprochement désabusé entre lui et l’énigme du début de cours. Pourriez-vous… M’orienter dans mes recherches… Je vous prie ? »

Un regard nerveux et quelques pensées volages plus tard, le voici qui regrettait déjà sa prise de parole. Serait-ce si indécent de s’enfuir, alors qu’il avait entamé la conversation ?
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Chloris Hareka, Sam 14 Mai 2016 - 16:35


[Petit retard suite à mon absence, je réponds donc à mon départ Wink]


Chloris regarda son résultat et fut assez contente d'elle, même si elle avait dû s'y reprendre à deux fois... Leur professeur leur parla de deux ou trois petites choses et leur dit qu'ils pouvaient donc partir. Avec déception elle rangea ses affaires une à une et alla discuter avec son professeur comme à peu près tout le monde ! La blonde prit en même temps un petit questionnaire qu'elle devait lui renvoyer sous cinq jours et s'exclama :

- Merci beaucoup, vos cours sont toujours pleins de surprises ! C'est une bonne chose, je les aimes vraiment. J'ai hâte de revenir ! Merci encore, passez une bonne fin d'après midi. Au revoir !


Elle sourit et sortit de la classe, en traînant des pieds mais sans oublier de câliner affectueusement les deux énormes et magnifiques loups ... C'était toujours triste de repartir dans son train train quotidien ! La Lionne adorait les cours d'Evan, ils étaient drôles, ludiques, intéressant et toujours très positifs. Elle sortit donc et partit dans ses pensées, elle prit le chemin de son prochain cours et se rappela de cette séance assez humoristiques ! Elle soupira et trépigna d'impatience de refaire une leçon pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Evan, Mar 28 Juin 2016 - 11:37


~ Ses élèves, pour la plupart, partirent un à un. Nathert, habillant ses mots d'une formule de politesse, le félicita pour son cours. Il remercia le jeune homme pour ses propos et le regarda s'éclipser ensuite. Rachel qui se tint un peu en retrait un instant, comme tendant l'oreille pour écouter ce qui pouvait se dire, finit par elle aussi sortir, de sa salle de classe.

~ Jade lui répondit qu'elle attendrait, aussi Evan pria pour que le reste de ses élèves ne s'éternisent pas. Aslcépius, resta également. Le Garçon semblait lui aussi avoir besoin d'un éclaircissement. La Poufsouffle s'écarta un peu, laissant une allée au jeune homme, où il pourrait aller. Le garçon vînt, timidement, son regard allant, de ses loups à celui qu'il ne soupçonnait pas en être un.

« - B… Merci pour ce cours, monsieur…» Ses premiers mots se furent hésitant. « J’aurais une question à vous poser… Je souhaiterais changer la matière d’un objet, mais je demeure un brin trop ignorant en Métamorphose, pour le moment, et je ne sais vers quoi me diriger…. Pourriez-vous… M’orienter dans mes recherches… Je vous prie ? »

« Hum...  » commença-t-il, réfléchissant. « Cela dépend du matériaux de l'objet en question. Il est souvent difficile de changer un matériau en un autre, et dans presque tous les cas, il ne s'agit que d'une métamorphose partielle limitée dans le temps. Après, la magie a de merveilleux qu'il y aura toujours des sortilèges à découvrir pour repousser les limites. Aussi n'est-il pas impensable de découvrir un jour un sort qui aurait un effet permanent. Pour répondre plus explicitement à votre question, il me faudrait davantage de précisions sur ce que vous souhaitez transformer, et en quoi Mister Underlinden ! En tout cas, niveau Métamorphose, je ne vous conseille surtout pas le traité sur les Animagus d'Eurora Caldin, vous risqueriez de vous endormir en le lisant... »

~ Si la magie avait bien un problème, c'était bien l'absence de sortilèges spécifiques dans certains domaines. Et la Métamorphose ne dérogeait pas à cette règle. Aussi savait-il qu'il serait certainement difficile pour lui d'aiguiller le garçon correctement. Chloris récupéra alors un parchemin avant de faire part de son enthousiasme également. Il remercia l'élève et la gratifia d'un grand sourire. Il attendit alors, se demandant si le garçon approfondirait sa pensée, où si Jade viendrait lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Mar 28 Juin 2016 - 11:56


L’air concentré, le jeune homme tâchait de retenir au mieux les informations succinctes que lui livrait son professeur… Se permettant même d’esquisser un sourire à l’évocation du traité sur les Animagii. Il en avait bien besoin, de sommeil, en ce moment. Ce serait l’occasion idéale de s’intéresser à ce pan méconnu de la métamorphose, bien qu’il ne soit pas particulièrement intéressé par tout ce qui concernait la transformation totale ou partielle en animal. Lui… Préférait étudier d’autres choses : comme la glississitude d’une savonnette, ou la sphéricité d’une mie de pain, que l’on s’apprête à tremper dans de la soupe aux oignons… Des domaines d’études, autrement plus pertinents.

« - Je comprends… Fit-il pensivement, tout en ayant l’impression que la réponse de son professeur, ne l’aiderait pas beaucoup à réaliser un exercice qu’il s’était imposé, par fierté déplacé. Je souhaiterais transformer des dragées surprises de Bertie Crochue, en bout de fourrure d’ourson en peluche. Dit-il, un éclair d’amusement dans le regard. Et, avisant le visage de son professeur, il crût bon de justifier quelque peu ses motivations : C’est… Un devoir express de Mr. Azphel. Un devoir officieux, plutôt, pour distancer une camarade de Poufsouffle… »

Et oui, un simple défi apparu au détour d'une conversation extraordinaire, qui avait eu lieu il y a quelques temps de cela à Honeydukes, et avait rassemblée différents protagonistes : Azphel, directeur de Serpentard de son état, Sinéad Quinn, Poufsouffle de sa maison et… Lui. Qui ne savait trop dans quoi il s’était laissé embarquer, mais qui par fierté, avait insisté pour prouver sa valeur.
Qui plus est, toutes les occasions étaient bonnes pour en apprendre davantage… Et écraser les rivaux. Avec courtoisie et mondanités, comme il savait si bien le faire, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Evan, Mer 29 Juin 2016 - 2:28


~ Le mage écarquilla de grands yeux en écoutant la réponse du jeune garçon. Il voulait donc transformer des dragées en bout de fourrure d'ourson en peluche. Et ce devoir venait d'Azphel... Il maudit intérieurement son ami mage noir. S'il était plutôt doué lui, pour inventer des sortilèges, notamment en Métamorphose, ce n'était pas à la portée de tout le monde. Son ami avait tenu la même place qu'il occupait à présent bien avant lui, et ce dernier avait été plutôt bon pour inventer de nouvelles transformations dans ses cours.

« Je vois... Azphel... Il a l'air de bien s'amuser à donner des devoirs de ce genre. J'ai bien envie de vous dire qu'un #Turn pourrait vous aider, mais la transformation ne pourra être que temporaire. Malheureusement, j'ai bien peur de ne pouvoir vous proposer mieux pour le moment, si je m'en tiens aux sentiers tracés... »

~ Le garçon avait précisé que c'était pour dépasser une Poufsouffle, du coup il espérait que son aide, bien que mince, pourrait lui permettre tout de même de gagner. Esprit patriotique envers sa maison avant tout ! Sans avoir pour autant si cela allait rapporter des points à l'élève. Il fit une moue étonnée un instant, se demandant bien comment un tel exercice avait pu voir le jour, puis reprit.

« J'espère que ça vous suffira ! Et, quand vous reverrez ce très cher Azphel, merci de lui dire de ma part qu'il fait chier ! conclut-il avec un sourire envers le garçon. »
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 29 Juin 2016 - 6:51


Retenant un sourire amusé, Asclépius laissait son regard dériver un court instant en direction des compagnons de son professeur, avant de prêter une oreille attentive à ses propos. L’usage du Turn ? Oui, effectivement… C’était mieux que rien. Mais pour ce qu’il comptait faire, cela lui rendait la tâche un brin plus ardue… Quoique… Il pourrait toujours faire usage de sortilèges, en plus de la métamorphose… Lui qui aimait se compliquer la vie, risquait d’être servi avec tout ça…
Pourquoi avait-il accepté déjà ? Pour l’honneur ? La gloire ? Non. Simplement le fait que son directeur de maison lui ait promit une part de gâteau. Il n’en avait pas bien fallu plus pour le convaincre : cette récompense alléchante suffisant amplement.

Son sourire s’étira, devenant un brin plus sincère lorsqu’il entendit la dernière remarque de Mr. Lival. Il ne voulait pas sombrer dans les affres obscurs et tendancieux de « l’esprit Poufsouffle par excellence », mais il était vrai que quelques mots anodins suffisaient parfois pour changer d’état d’esprit : encore une belle métaphore sur la Métamorphose, faudra peut-être y songer pour un prochain cours… S’il avait le plaisir de traîner de nouveau ses guêtres par ici, bien entendu.

« - Je n’y manquerais pas monsieur, osa-t-il répondre, sachant pertinemment qu’il se permettait ce léger écart, avec l’aval implicite de son professeur. Ce qu’il n’aurait certainement pas pu faire avec un autre comme… A tout hasard… Monseigneur McKingley. A tout hasard, bien évidemment. Je pense pouvoir me débrouiller, je vous remercie. Le jeune homme remit ensuite son sac sur son épaule, et lança un bref regard en direction de sa camarade de Poufsouffle, comme pour lui signifier le fait qu’il lui laissait enfin la place auprès de la très demandée, entitée professorale. Au revoir Monsieur. »

Et sur ces mots, il partit. Peut-être aurait-il le cran d’accorder une légère caresser aux loups qu’il avait aperçu aujourd’hui, la prochaine fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 11

 Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.