AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 6 sur 11
Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
Asclépius Underlinden
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Asclépius Underlinden, Dim 20 Mar - 20:23


La bataille des fusions et des réactions semblait faire rage dans la salle de Métamorphose, mais ne tarda pas à prendre fin lorsque leur professeur jugea qu'ils étaient arrivés au terme de l'exercice. Bien, ils pouvaient donc passer au suivant, que serait-il ? Y arriverait-il ? Ayant que trop souvent connu l'échec, il doutait fortement de ses capacités : bien que cela ne soit pas toujours visible aux yeux de ses contemporains (comme tout Serpentard qui se respecte, sa fierté ne lui permettait pas de passer les portes du château), il n'en était pas moins cruellement conscient. Mais il devait se faire violence pour ne pas douter à ce point de lui-même... Et surtout ne pas se mettre à regretter le don de philtre de paix qu'il avait fait au préfet des Serdaigle : il ne le regrettait pas, et estimait avoir agit en accord avec sa ligne de conduite. C'était le plus important : ne pas se trahir.
Distraitement, il observa ses camarades s'exercer... Et le Poufsouffle retardataire entrer.. ça allait probablement chauffer pour son matricule, avec une telle impolitesse... Mais ce n'était guère son problème : il faut savoir ce qui dépend de nous, et ce qui n'en dépend pas, après tout... Comme la question que venait de poser leur professeur : en voilà une bonne occasion de briller par ses connaissances théoriques. En espérant qu'il ne dise pas de bêtises...

Et...
Dommage, une jeune fille de Gryffondor avait eut l'occasion de répondre avant lui : tant pis, il se rattraperait pour l'exercice suivant ! Allez Asclépiousse, ce n'est pas le moment de se décourager, ce n'est rien, juste un acte manqué... Mais vraiment, quelle chochotte celui-là !

Allez, on se concentre pour la reprise du cours, et briller pour la suite des exercices ! Mais avant tout, noter le nom du sortilège suivant à utiliser... Sapidum... Charme de la saveur, s'il se souvenait bien... Ou trop bien même. Son frère Maximus avait toujours eu beaucoup d'humour, et un penchant certain pour changer les goûts de ses dragées surprises... En parlant de dragées surprises... ça lui donnait une idée... Pourrait-il parvenir à la mettre en oeuvre ? Là résidait toute la difficulté...

" - [...] Concrètement, elle permet de métamorphoser la saveur d'un aliment en lui donnant la saveur d'un autre. Pour la parfaite réussite du sort, il est conseillé d'avoir en bouche l'aliment dont vous voulez donner la saveur à l'autre. Par exemple, si vous voulez que votre guimauve prenne le goût de la réglisse, alors vous devrez avoir la réglisse en bouche pour votre incantation, et inversement si vous souhaitez transférer le goût de la guimauve à votre réglisse. L'idée est de faire comme ceci. "

Le Serpentard observa avec une certaine attention - voire même un peu trop - le mage faire sa démonstration. Il l'apprenait à chaque fois un peu plus, mais visiblement, le secret de la transfiguration, en plus de la visualisation, était les rapports qu'il pouvait entretenir avec le sensible. Et lui-même, était un être sensible, voire même un peu trop. Hypersensible ? Peut-être : il ne supportait pas les contacts humains et avait une très (trop) bonne mémoire de ses sensations : c'était bien simple, il avait conscience de chacune de ses sensations ! Le poids de la couette, les frottements du tissu, l'odeur de parchemin, les dalles de pierres, les figures antipathiques, l'écoulement des gouttes de pluie... L'Underlinden avait conscience de tout, et s'il avait jusque là trouvé ceci bien handicapant, il pourrait probablement en faire sagement usage pour cet exercice... Encore un peu, et il se mettrait à frétiller de joie sur sa chaise... Allez, on se calme et on se concentre...

" - Voilà comment vous devez procéder ! Vous ne pourrez être certains de la réussite de votre sortilège qu'en goûtant votre cible par la suite. Pour les sorciers expérimentés il est facile de changer le goût d'un aliment sans forcément avoir la saveur désirée sur son palais, mais pour plus de facilité je ne peux que vous conseiller de procéder comme je vous l'ai montré ! "

OK Herr Lehrer ! Voilà un exercice qui avait de quoi réjouir le gourmand qu'il était ! Gourmandise qui l'avait conduite à bien des choses, s'il se rappelait ce fameux après-midi à Honeydukes... Non, ce n'était pas le moment de se laisser distraire. Allez Asclépiousse : pense métamorphose, pense travail, pense concentration, pense fierté de ta maison ! Et pense réglisse... Miam... De la réglisse...
Mais ces dernières semblaient plutôt étranges. Visiblement, ce n'était pas des Malices réglisses. Et c'était quoi le truc rose à côté ?

Intrigué, le jeune homme toucha une réglisse du bout de sa baguette et vit que cette dernière n'envisageait pas de le mordre... Puisqu'elle n'avait pas de dents. Ce devait être une réglisse toute simple, visiblement... Drôle de confiserie... Et le truc rose ? Goûtons un peu...
Perplexe, le troisième du nom croqua dans un morceau de guimauve... Et rien de spécial ne se produisit. C'était sucré, vaguement chimique, et sans grande originalité : visiblement, il n'avait pas affaire à des bonbons sorciers... Avait-il affaire à des bonbons moldus... ?

Il déglutit, mais ne fit pas plus de commentaires sur le sujet : pas question pour lui de discuter les choix pédagogiques. Et puis, ce n'était pas si mal de s'ouvrir à d'autres cultures... Même s'il préférait les bonbons bien sorcier... Voilà... !

Assez de ces élucubrations ! Asclépius, en des gestes adroits, remonta les manches de sa cape de sorcier et de sa chemise d'étudiant, resserra sa cravate et tînt fermement sa baguette dans sa main : time to play.
Mais tout d'abord, vérifier si- ... Non ! Assez de ces pensées, il en était capable ! Tu en es capable, tu en es capable, tu en es capable, tu en es capable...

D'abord, finir de manger ce bonbon moldu rose, sucré et chimique. Oui, finalement, il y avait pire comme goût, le garder sur la langue, avaler, se souvenir...

" - #Sapidum, énonça-t-il très sérieusement sur une réglisse. "

Maintenant, la vérification : on attrape la sucrerie de ses doigts osseux, on goûte... Goût chimique, rose, et sucré ! Bon sang, il avait réussit !
...

...

... Et pourquoi ne pas surfer sur cette vague de réussite pour tenter quelque chose d'un peu plus... Comment pourrait-il le qualifier le plus justement possible... Tenter quelque chose d'un peu plus audacieux peut-être ? Même si avoir le goût en bouche facilitait grandement la réussite du sortilège, rien ne l'empêchait de s'exercer, uniquement par le souvenir du goût ? Certes, il ne se considérait nullement comme un sorcier expérimenté... Mais pour être honnête, il avait parfois du mal à se considérer comme un sorcier.
Mais s'il y avait bien quelque chose qui le faisait frissonner, qui insufflait de l'adrénaline dans le sac d'os et de chaire qui lui servait de corps, qui lui permettait de rire, de s'extasier, et d'être en proie à de violentes sensations... C'était la recherche, qu'il pratiquait essentiellement en Potions, en essayant encore et toujours de trouver des dérivatifs toujours plus puissants et efficaces à son sacro-saint philtre de paix. Et avec sa dernière expérimentation, il se sentait être sur la bonne voie...

La grande difficulté résidait dans sa capacité à se souvenir, alors afin de se trouver dans les conditions les plus optimales possibles, le jeune homme lança un #Aguamenti dans sa tasse, qui se remplie alors d'eau (ni de mer, ni d'huile, merci Merlin !), lui permettant ainsi à la fois de se désaltérer (merci à sa camarade de Serdaigle pour l'idée), et de retrouver un goût neutre sur son palais. La tasse vidée, il tâcha de clore ses paupières sur ses yeux fiévreux, et de se perdre dans ses souvenirs... Et d'un en particulier...
Il y a peu de temps, voire au week-end précédant, une sortie anodine à Pré-au-lard... La brise du printemps, la pluie de l'Ecosse, les douceur d'un mois qui s'achève, la devanture d'une boutique adorée : Honeydukes. Il pousse la porte, et est émerveillé par toutes ces confiseries. Sa gourmandise l'empêche de choisir, et il entre en collision avec une Poufsouffle, Sinéad... Drôle de rencontre, qui commence par une dispute... Dispute interrompue par son Directeur de maison, Mr. Azphel... Les voici qui discutent, tels des camarades, des vieux amis, qui partagent même des sucreries... Une plume en sucre pour la jolie blairelle, et des Dragées surprises de Bertie Crochue pour le serpentin... Son Directeur en pioche une.. Pas de chance, il tombe apparemment sur un goût détestable... Quoi donc... Oui, cigare... Et lui... ? A son tour, il pioche, goûte, mange... Pelouse... Oh, il ne s'en rappelle que trop bien... Maintenant, rester sur ce goût si détestable et si particulier conféré par la sucrerie sorcière... Il l'a sur le bout de la langue... Il le sent... L'odeur des herbes coupées lui chatouille les narines...

Il est temps d'ouvrir les yeux, sans pour autant sortir de ses songes :

" - #Sapidum, souffla-t-il, visant une guimauve. "

Désormais, le moment fatidique. Avait-il réussit ? Avait-il échoué ? Ou partiellement ? Devait-il recommencer ? Oh, comme il voulait réussir !
Prudent, presque tremblant, il porta le bonbon à ses lèvres avant de croquer dedans, presque craintif... Puis une grimace salutaire déforma ses traits, avant qu'un grand sourire et un regard pétillant de fierté et de malice ne remplace ses précédents traits. Il avait réussit : le goût de la guimauve était désormais semblable à celui d'une dragée surprise goût pelouse... Après, était-ce le même goût qu'une pelouse authentique ? Il avait le sens du devoir et du sacrifice, mais n'irait probablement pas jusque là, navré ; il préférait se reposer sur ses lauriers actuels et solitaires.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Erundil Trismegiste, Lun 21 Mar - 13:54


Quelques réprimandes pour le retardataire. J'imagine Riri, le Serdaigle, juste devant, intérieurement réjouit que quelqu'un d'autre fasse perdre des points. Ravi de voir que lui aussi à fait léviter sa règle.
Le professeur semble satisfait par la plupart. Concernant la Poufsouffle à l'accent du sud, il semble lui réserver une attention particulière, en la soutenant dans son œuvre.  Tout le monde semble s'en sortir avec ces sorts, ils sont plutôt pratique dans la vie de tous les jours.

Oh, mon ventre commence à vouloir me parler, je le sens. Je sais bien qu'il va finir par faire entendre son mécontentement, car il n'apprécie pas de ne pas recevoir sa bectance quotidienne.
Hein ? Mais qu'est-ce … ? Il sort des paquets et mangent des … trucs ? Oh, le gros coup de bol, le prochain exercice va nous inciter à manger, c'est plutôt cocasse comme situation. Il en fait venir quelques-uns devant chacun de nous. Ok, de la guimauve et de la réglisse. Donner le goût d'un des deux nutriments en l'ayant dans la bouche. Ce n'est pas si compliqué avec quelque chose dans la bouche. Ok, alors un bout de guimauve… arh, je ne suis définitivement pas bonbon, ni même sucré en fait … Mais bon.

- #Sapidum.

Il ne reste qu'à croquer la réglisse. Le goût a changé. Mais je suis déçu, je ne suis pas très fan de la guimauve. D'ailleurs, depuis ce matin, j'ai une irrésistible envie d'un gratin de pommes de terre.. Celui de ma mère me manque. Je l'ai en bouche, ce morceau de patate, fumant et engloutit par une surplus de fromage coulant doucement, ce fromage bien chaud qui dégouline, oh j'en ai l'eau à la bouche ….

-#Sapidum …

Le morceau de réglisse, je le mets tout entier dans le museau …

- hmm … du fromage, c'est trop bon.

J'en salive encore plus, la texture n'est pas la même, mais le goût, c'est exactement celui que j'ai en tête. Je mâche tranquillement et me délecte goulument de ce plaisir, je le sens descendre tranquillement pour venir se déposer dans ma bedaine. Mon ventre semble lui aussi satisfait, dupé par le sortilège.

Par contre, un petit steak ne serait pas de trop avec tout ça. Je dois me concentrer. Je ferme les yeux. La fois où j'ai mangé le meilleur steak… C'était chez ma grand-mère, le morceau était tout dégoulinant, il suintait de gras et d'un reste de sang. La fumée se balade au-dessus et vient chatouiller mes sens, l'odeur de la viande chaude fait saliver et frétiller mon corps entier ….

-#Sapidum …

Le voilà, ce réglisseak, chaleureusement accueilli, ça a marché, j'ai l'impression d'avoir la bidoche dans la bouche. Je rouvre les yeux, la viande est encore dans ma bouche. Je regarde les deux loups. Ils aimeraient peut-être aussi un peu de nourriture. Je me demande s'ils ont faim. Est-ce que …

- Est-ce que vos loups pourraient manger de ce réglisse à la saveur de steak, Mr.Evan ?(sans 's', attention)

Ma pensé s'est métamorphosée en paroles, et voilà que j'ai parlé. Je suis moi-même surpris d'avoir osé questionner ainsi. Je regarde le professeur, à moitié désolé déjà d'avoir posé ma question.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Evan, Lun 21 Mar - 15:11


Spoiler:
 

~ Le mage n'avait pas eu à attendre longtemps après avoir donné l'exercice pour apercevoir une mimine se lever. C'était celle de Chloris qui avait l'air fière d'être la première et il lui donna la parole.

- Il s'agit de #Terasectum qui permet de rendre liquide, n'importe quels métaux. Mais les liquides sont bouillants comme dans une forge. Ils faut donc faire très attention !

- Bravo Miss Hareka, c'est exactement cela ! Votre rapidité rapportera 10 points à Gryffondor, félicitations !

~ Dans la foulée, elle se mit sur l'exercice qu'il venait de leur énoncer. Voyant un grand sourire qui illumina son visage comme le ferait la torche d'un couloir du château, il comprit que la demoiselle avait parfaitement réussit le sortilège. Il vit à cet instant Merry qui avait elle aussi lever la main, mais un poil trop tard pour récupérer sa place favorite de première de la classe. Il rendit son sourire à Chloris et l'observa quelques instants à continuer de s'exercer.

- Si vous y arrivez parfaitement, peut-être pourriez-vous essayer de donner un goût que vous n'avez pas en bouche à vos sucreries ? lui suggéra-t-il après s'être approché d'elle.

~ Puis il reporta son attention sur Merry, qui semblait agacée de s'être faite devancer. Elle lança le sortilège sur sa réglisse, et y alla à tâtons pour la goûter, comme-ci elle y était allergique. Finalement, vue la moue qu'elle fit, il en déduisit qu'elle avait elle aussi très bien réussi le sort. Elle leva la main ensuite et il lui donna la parole.

- Lorsqu'un sorcier très expérimenté et puissant lance ce sortilège, est-il possible que l'apparence de l'aliment change ?

- Non, absolument pas Miss Harper. Ce sortilège ne peux pas modifier l'apparence de votre plat, uniquement sa saveur. Et ce, peu importe la puissance de la personne qui lance le sortilège ! Au mieux vous pouvez modifier une saveur sans l'avoir réellement en bouche, comme expliquer plus tôt, mais vous ne pourrez modifier ce qu'est l'aliment avec ce sort !

~ L'essai d'Asclépius arracha un grand sourire au mage. Dans sa préparation du moins. le jeune homme paraissait découvrir pour la première fois de sa vie ces deux sucreries, et sembla un instant hésitant à aller vers elles. Puis, il se prépara avant son essai comme s'il allait disputer un match de Quidditch, relevant ses manches avec un air conquérant. Il sembla lui aussi satisfait de sa réussite, et entrepris ensuite, après s'être rincé la bouche en ayant au préalable versé de l'eau dans sa tasse, à partir dans de profondes pensées. Visiblement il voulait s'attaquer à plus compliquer, aussi l'observa-t-il attentivement, afin de voir comment il allait se débrouiller. Les mimiques qu'il faisait étaient très explicites, amusantes même. Finalement, quand il porta à ses lèvres le fruit de sa pensée, il sembla satisfait et Evan aussi, le félicitant sans pour autant savoir ce qu'il avait imaginé comme goût.

~ Erundil fit un premier essai qui sembla ne pas le satisfaire, du moins, le goût des bonbons ne semblait pas être suffisamment délectable pour lui. Aussi ensuite, fit-il son essai suivant à l'essence de souvenir, comme Asclépius juste avant. Son second sort sembla le ravir davantage, et voilà qu'il se concentrait avant d'en lancer un troisième, cherchant certainement à assembler tous les contours d'un repas digne de ce nom en ces tristes friandises.

- Est-ce que vos loups pourraient manger de ce réglisse à la saveur de steak, Mr.Evan ?

~ La phrase fut lâchée, comme cela, dans une liberté que le garçon sembla presque regretter, du moins ses yeux semblaient le dire. Evan accueillit l'étrangeté de la question par un sourire, et y répondit dans la foulée.

- Allez-y je vous en prie ! Ils peuvent le manger en effet. Après sachant qu'il n'y a que la saveur et non l'odeur qui change, je ne peux garantir qu'ils se rueront dessus, mais s'ils daignent goûter à votre offrande, nul doute qu'ils apprécieront ! Faites donc !  *Du moment que c'est pas lui qui a le goût du steak...* pensa-t-il.

~ Le mage restait attentif, gardant à la fois un œil sur les essais de ses élèves, un autre sur Erundil en attendant de voir ce qu'il allait faire. (Au passage Mister, tu as le LA de mes loups si besoin Razz)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Jade Wilder, Lun 21 Mar - 15:19


- Ce n'est pas grave Miss Wilder, cela arrive, la prochaine fois ça sera mieux je n'en doute pas !

Un léger sourire apparut sur les lèvres de l'adolescente, remerciant de façon muette les encouragements du professeur. Sans doute que la prochaine fois s'avérerait plus fructueuse. Lorsqu'elle aurait réussit à passer cette mauvaise période, cette mentalité qui la détruisait à petit feu. Malheureusement elle voyait beaucoup trop facilement le mauvais côté de cet échec. Il s'agissait d'un sort basique, qu'elle avait déjà eu l'occasion d'expérimenter au moins une fois. Et elle avait échoué. Elle savait pourquoi, mais aucun "remède". Ses sentiments étaient donc comme toujours partagés mais ça n'empêchait pas sa reconnaissance envers Evan.

Le cours se poursuivait, avec ses questions et ses essais. Tous les élèves avaient réussi, si elle ne se trompait pas. Par contre, beaucoup avaient du mal à contrôler leur sort, comme elle. Une élève en particulier attira l'attention de la blondinette: Rachel. Elle était là lors du cours de McKinley, et elle semblait dans un état aussi stressé et stressant que le sien. Peut-être serait-il judicieux d'aller lui parler, de voir ce qu'elle en pensait et.. voir si elle était prête à agir contre le professeur de Défense contre les Forces du Mal ? C'était à méditer. Cependant l'attention de l'Italienne fut captée par autre chose. La réaction du professeur quant à l'attitude de Nel.

- Mister Queen, votre aisance à lancer plus facilement un Calda ou un Fria n'a aucun rapport ou incidence sur votre caractère ! Cela dépend uniquement de votre puissance en temps que sorcier, comprenez par là votre expérience, et votre conviction au moment de lancer le sort. Si vous êtes absorbé par les mirettes de votre voisine au moment de lancer votre sort, nul doute qu'il sera bien moins efficace que si vous l'aviez parfaitement en tête au moment de le prononcer... Au passage Mister Queen, bien que je comprenne qu'il est justifiable d'arriver en retard dans un cours, panne de réveil, perte dans les couloirs, détour par la bibliothèque pour chercher un livre, faille spatio temporelle ou gastro entérite vous clouant aux chiottes... Le minimum à faire dans ces cas là, à défaut de prévenir, et de se présenter en arrivant dans une salle de classe ! Pour le coup, j'enlèverai dix points à Poufsouffle pour manque de respect, la moindre des choses que vous auriez dû faire était de saluer en arrivant et de vous présenter... Soit, passons...

Génial, Poufsouffle n'avait pas besoin de ça. Fronçant les sourcils, Jade tourna le regard vers Nel justement. Elle était peut-être au plus bas de sa forme, mais elle n'en oubliait pas ses valeurs pour autant. Plus qu'à espérer qu'il prenne le cours au sérieux ensuite, sinon elle allait s'énerver. Un rien pouvait allumer la mèche décidément.

Secouant la tête pour effacer ses pensées avec une facilité déconcertante, Jade en profita pour détourner les yeux du jeune Poufsouffle, replongeant dans des songes plus évasifs, à observer la tasse brisée, la table légèrement brûlée. N'étaient-ce que ses peurs actuelles qui la menaient à de tels désastres ? Bon, ça aurait pu être pire non ? Elle aurait pu foutre le feu au pupitre ou pire, bien que ça soi peu probable. Pas avec ces sorts. Et pas avec son niveau. Et puis soudain, elle vit des.. bonbons rejoindre son bureau. Des bonbons ?

- Bien, nous allons voir un autre sortilège qui n'est pas non plus d'une incroyable difficulté, mais qui permettra de satisfaire les plus gourmands d'entre vous. Un changement de saveurs. La formule est #Sapidum.

Oh, mais elle le connaissait ce sort. Il avait été utilisé par son camarade en potions, pour changer la saveur d'une de leur préparation. Elle en revanche, ne l'avait jamais utilisé, préférant user de ses talents culinaires pour changer les saveurs. Il serait intéressant de l'apprendre, au cas ou elle soit face à un véritable cauchemar en cuisine.

- Concrètement, elle permet de métamorphoser la saveur d'un aliment en lui donnant la saveur d'un autre. Pour la parfaite réussite du sort, il est conseillé d'avoir en bouche l'aliment dont vous voulez donner la saveur à l'autre. Par exemple, si vous voulez que votre guimauve prenne le goût de la réglisse, alors vous devrez avoir la réglisse en bouche pour votre incantation, et inversement si vous souhaitez transférer le goût de la guimauve à votre réglisse. L'idée est de faire comme ceci.

Observant donc la démonstration avec une attention toute particulière, la blondinette se jura de réussir ce sortilège. Elle devait le faire, elle en était capable après tout. Il fallait juste qu'elle essaye de se concentrer, qu'elle ne pense plus à toutes les choses négatives qui lui arrivaient. Malheureusement c'était bien plus facile à dire qu'à faire. Elle ne pouvait mettre tout ça de côté, ça impliquait tellement de personnes, des personnes qu'elle.. appréciait. Impossible de mettre ça de côté, au risque de les perdre. Au risque de se perdre également.

- Voilà comment vous devez procéder ! Vous ne pourrez être certains de la réussite de votre sortilège qu'en goûtant votre cible par la suite. Pour les sorciers expérimentés il est facile de changer le goût d'un aliment sans forcément avoir la saveur désirée sur son palais, mais pour plus de facilité je ne peux que vous conseiller de procéder comme je vous l'ai montré !

Bon, concentration. Autant qu'elle le pouvait en tout cas. Avec tout ça, Jade en avait carrément oublié la question posée par le professeur de Métamorphose. Réponse déjà donnée par une Gryffondor de plus en plus familière à l'Italienne. Chloris, qui se précipitait toujours pour donner les réponses et à plusieurs cours. Mini sourire en coin de la part de la préfète qui retourna à ses réflexions ensuite, ça ne la regardait pas. Une autre Gryffondor par contre ne semblait pas avoir apprécié de se faire voler la vedette. Quoi qu'il en soit, il était temps qu'elle s'exécute elle aussi. Observant les deux bonbons, Jade grimaça légèrement. Elle n'aimait pas le goût de la réglisse. Cependant, pour le cours, elle ferait en sorte de le supporter. Et puis il fallait déjà qu'elle réussisse et ça n'était pas gagné d'avance. Elle hésitait, n'osant pas lancer le sortilège. Pourtant elle ne pouvait rien faire de grave avec un simple #Sapidum, si ?

Prenant la réglisse entre ses doigts, Jade croqua dedans. Berk berk berk, elle n'aimait absolument rien de ce bonbon, ni texture ni goût. Mais tant pis. C'était pour l'exercice. Visant donc la guimauve, la blondinette prononça un #Sapidum timide. Prenant ensuite le bonbon, elle vint le goûter à minima.. et elle fit bien, car celui-ci avait changé de goût certes, mais un goût bizarre, acide. Beurk pas bon. Grimaçant, Jade repoussa son bonbon raté. Il fallait qu'elle arrête de réfléchir bon sang, toutes ses craintes l'empêchaient de se concentrer pleinement sur l'exercice. Allez, elle devait y arriver. Deuxième réglisse, nouvelle grimace.

- #Sapidum.

Croisant les doigts pour que le sort soit cette fois réussit, la blondinette prit la guimauve ayant reçu le sort et la goûta là aussi de façon mesurée. Victoire, elle avait prit le goût de la réglisse. Bon c'était toujours détestable mais bon.

- Est-ce que vos loups pourraient manger de ce réglisse à la saveur de steak, Mr.Evan ?

QUOI ? Non non non non non ! Cherchant des yeux le Serdaigle (Erundil) ayant eu cette idée vraiment dingue, Jade pivota ensuite, entendant par le même temps la réponse du professeur.

- Allez-y je vous en prie ! Ils peuvent le manger en effet. Après sachant qu'il n'y a que la saveur et non l'odeur qui change, je ne peux garantir qu'ils se rueront dessus, mais s'ils daignent goûter à votre offrande, nul doute qu'ils apprécieront ! Faites donc !

Ah non mais non, c'était pas possible ! Les yeux ronds, la blondinette s'exprima immédiatement, se levant au passage.

- Ah nan, non dannon.. euh.. leur donne pas ! C'est mauvais pour eux, la composizione !

Pour une fois qu'elle parlait réellement lors de ce cours, c'était pour s'offusquer, génial. Non mais tout le monde le sait non, que la composition des bonbons et autres chocolats étaient nocive pour les animaux, les chiens notamment ? Elle avait beau ne pas connaitre plus que ça les habitudes alimentaires des loups - carnivores, bien entendu, mais entendons nous sur le côté friandise - Jade ne voulait pas qu'ils soient malades ou pire. Pas eux. Se tournant vers le professeur, Jade s'interrogea d'ailleurs sur ce point.

- La composizione.. ne change pas con il.. euh.. en même temps que le.. goût, si ?

Normalement non, mais elle préférait demander. Et puis si le Serdaigle osait tenter quand même, elle était prête à faire un scandale. Elle était bizarrement attachée à ces loups, l'idée même qu'ils puissent s'empoisonner lui donnait la nausée.


Dernière édition par Jade Wilder le Lun 21 Mar - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Invité, Lun 21 Mar - 15:34


J'observais ma petite tasse pleine d'eau, tout en la faisant tourner sur la table. Est-ce qu'il n'était pas plus amusant de faire apparaître de l'eau de cette façon ? Est-ce que le goût était différent d'un #Aguamenti ? Est-ce que c'était vraiment utile de se poser autant de question ... ? Hm. Le savoir, c'est le pouvoir. J'essayerais tout cela une fois sortie du cours.
Vraiment intéressant ce cours, d'ailleurs. Existait-il un lien entre tout les sorts proposé ? Sans doute pas. C'était simplement de la pure métamorphose.

- " Au passage Mister Queen, bien que je comprenne qu'il est justifiable d'arriver en retard dans un cours, panne de réveil, perte dans les couloirs, détour par la bibliothèque pour chercher un livre, faille spatio temporelle ou gastro entérite vous clouant aux chiottes... Le minimum à faire dans ces cas là, à défaut de prévenir, et de se présenter en arrivant dans une salle de classe ! Pour le coup, j'enlèverai dix points à Poufsouffle pour manque de respect, la moindre des choses que vous auriez dû faire était de saluer en arrivant et de vous présenter... Soit, passons... "

Nel Queen ... Tu est un sacré personnage, définitivement. Je ne râlais pas. Si j'avais était professeur, j'aurais sans doute fait de même a vrai dire. Dix point ne représentait pas énormément. Chaque maison dépendais de l'ensemble de ses élèves, les bons comme les moins bons. Ouiiii, je suis la tolérance ! Cela pouvait être amusant d'imaginer mon camarade courir partout.

Le sort suivant fut pour moi le plus amusant pour le moment, puisqu'il impliquait de manger quelque chose. Manger, c'était la vie. La vie c'était un pas un kiwi ; aujourd'hui c'était un réglisse. J'aimais beaucoup la réglisse. J'aimais les trucs improbable. Les crevettes, les hippocampe, le réglisse.

- " Est-ce que vos loups pourraient manger de ce réglisse à la saveur de steak, Mr.Evan ? "

Pardon ? Donner un bonbon a un animal ?

- " Ah nan, non dannon.. euh.. leur donne pas ! C'est mauvais pour eux, la composizione ! "

Ah, quelqu'un de bien. Je me levais brusquement.

- " Il ne faut pas ! Le goût change mais .. ! Le sucre .. ! C'est mauvais pour les animaux ! "

Bah, oui, le sucre ... Cela pourrait leurs faire du mal ... Bon, ce n'était peut être pas la peine de m'emballer autant, ce n'était qu'un petit morceaux ... Je m'abaissais doucement de sorte a me rasseoir, en espérant ne pas m'être fait remarquer.
Je triturait une mèche de cheveux d'une main tout en prenant en mettant mon réglisse dans ma bouche. J'espère qu'il ne le donnera pas au loup, ce serait stupide ... #Sapidum dis-je en me concentrant a peine sur ma guimauve. Ne leurs donnent pas, ne leurs donnent pas. Croquage et avalage de guimauve.

...

Calmement. Pas de panique. Juste ouvrir la fenêtre et rendre tout mon déjeuner. J'avais vomi. VOMI EN COURS. Niveau glamour et sex-appeal, on fait mieux. Cela m'appendra a toujours être ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Chloris Hareka, Lun 21 Mar - 15:51


HRPG:
 

Chloris avait visé juste au sujet du sortilège. Ce qui fit gagner 10 points à Gryffondor et sûrement la haine d'une autre gryffy'. C'était la fille qui avait dû la trouver dans le cours d'enchantement ! C'était drôle qu'elle la revoie encore ici. Mais bref, Evan la félicita :

- Bravo Miss Hareka, c'est exactement cela ! Votre rapidité rapportera 10 points à Gryffondor, félicitations !

Fioou ! Elle avait eut de la chance que ce ne soit pas une autre maison qui soit plus rapide... Puis, comme elle réussissait plutôt bien ses sortilèges, son professeur lui suggéra la suite :

- Si vous y arrivez parfaitement, peut-être pourriez-vous essayer de donner un goût que vous n'avez pas en bouche à vos sucreries ?


Oui effectivement... Essayer un autre goût, fallait tenter ! Euh... Oui qu'avait-elle envie de manger en cet instant ? Euh... Des bonbons moldus. Oh ouais ! Grave, ou des barres chocolatée ! C'était encore mieux...

La Rouge et Or se remit au travail. Elle mit toute ça concentration en oeuvre et tenta de s'imaginer le saveur d'un Twix avec du caramel bien coulant et un biscuit croquant... On aurait dit une pub pour le produit c'était rigolo, en même temps il en fallait peu pour la distraire. Une fois le goût bien en bouche elle se concentra à nouveau et lança #Sapidum sur sa guimauve.

La Gryffondor déglutit et la mit dans sa bouche, mâcha et ! N'eut pas du tout l'impression d'avoir un twix dans la bouche... Grande déception ! Le goût qu'elle avait était celui d'un Mars. Pas mal non plus, en même temps le twix n'avait pas de caramel fondant ! C'était que les Mars ça... Enfin passons, elle avait quand même une saveur trop bonne dans la bouche et c'était l'important !
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mar 22 Mar - 20:08


A-GA-ÇANT ! Passer à un tel niveau d'irritation, Esteban ne s'en croyait pas capable. Mais son voisin n'est pas un bisounours tout mignon qui ne demande qu'à être câliné. Il lui coupera sûrement la main pour avoir osé le toucher.  De plus, il a cette manie de répéter "tête à claque". Change un peu de disque pépère, marmonna Esteban en reportant son attention sur le professeur Evan.

A présent que ce liquide dévaster ne coulait plus dans ses veines, Esteban s'ennuyait ferme, ses yeux vairons rivés sur sa baguette qui lui semblait prendre lentement la forme d'un serpent. Un énième élément perturbateur attira son attention. « Quand tu dis « Embrasser », tu veux bien dire "Se serrer dans les bras" et non le truc avec la bouche des amoureux j'espère ? Dans tout les cas … L'idée de me rapprocher physiquement … me déplaît. » Hein ?! Les yeux du Français s'écarquillèrent tellement que même l'ange qui volait à proximité pris peur. Il ne dit rien pendant que le cours, lui, continuait.

Le professeur Evan était passé à autre chose. L'adolescent écoutait d'une oreille discrète. « [...] autre sortilège qui [...] non plus d'une [...] satisfaire les plus gourmands d'en[...] Un changement de saveurs. La formule est #Sapidum. » Vivement, Esteban s'empara de sa baguette, évitant de regarder son voisin. Au fond, il était effrayé à un tel point que tout son petit corps tremblait. Erundil, un autre élève de Serdaigle fit une remarque sur des loups qui mangent du steak (enfin, c'est ce qu'il avait compris.)

Sans prendre aucune précaution (bah, oui il n'a rien écouté), Esteban formula le sort sur un petit truc rose posé sur la table : #Sapidum ! Il prit la chose et l'engloutit, il mâcha quelques secondes et... il devint vert. « Aaah.. *kof* *kof*. C'est dégoûtant ce truc ! Il a un gout de Porceauvrukt ! » (Oui, oui un mélange de porc et de porque-pique. Vous ne connaissez pas ? Vous êtes nazes !). Passons à Esteban, il était... livide. Pourquoi ? Parce qu'il s'était rendu compte que son voisin ne s'était pas désintégré (oups). « Ne... Ne m'approche pas ! J'veux pas être comme vous. Votre banalité risque de me tuer. Surtout reste loin tant que tu n'auras pas peint les cheveux en rose, et que tu... » 

"CRAC" fut le bruit de son nez quand il cogna fortement sur la table. "BAM"  fut le bruit que fit son postérieur lorsqu'il rencontra le sol. Son nez pissait le sang et quand il s'en rendit compte il... s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Arya Chamelet, Mar 22 Mar - 20:45


Ça s'était fait. Un exercice de passé, les autres arrivaient à la suite comme une poignée de neige. Le prof ne perdait pas de temps pour les enchaîner à la suite. Mais Arya dessinait toujours, parfois prêtant attention à ce qui se passait mais rien n'était vraiment très intérressant à part ce que disait Evan. Le monde tournait autour d'elle mais elle restait tout de même immobile. Aucun vent ne pouvait la toucher, aucune nouvelle qu'elle soit bonne ou mauvaise ne pouvait l'atteindre quand la Lionne dessinait. Sa bulle ne laissait rien passé, à part peut être les messages du professeur. Elle celle-ci apprit à Arya qu'un nouvel exercice était en cours. La brunette lâcha son crayon pour écouter le prof.

 - Bien, nous allons voir un autre sortilège qui n'est pas non plus d'une incroyable difficulté, mais qui permettra de satisfaire les plus gourmands d'entre vous. Un changement de saveurs. La formule est #Sapidum.

Comme si on aime pas, hop ! Un nouveau goût ! Quel sort génial ! Il expliqua ensuite comment le lancer : un aliment dans la bouche, on lance le sort sur l'autre aliment et on goûte pour voir si il a bien le goût de l'autre aliment. Sûrement pas bien compliqué en soit. Il leur montra comment procédé puis donna un bout de guimauve et de réglisse à tout le monde. La française n'aimait pas le réglisse malheureusement mais si, en mettant la guimauve dans la bouche ce sera le réglisse qui prendrait le goût de la guimauve et donc elle ne sera pas obligé de manger le réglisse. A part si elle se loupait. Il fallait juste espérer que non. Et puis, ce n'était pas non plus comme si elle allait vomir en mangeant du réglisse ! Non pas du tout ! Elle mit un bout de guimauve dans sa bouche. Ça c'était bon ! Ce petit goût sucré avec cette matière molle et tendre ! Elle fixa le bout de réglisse. Elle lança le sort. En apparence, rien n'avait changé. En goût ... La Rouge et Or coupa un morceau qu'elle mit dans sa bouche. Malheureusement, son sort était loupé et le mauvais goût lui arracha une grimace. Elle cria un joli "Pouah ! de dégoût et cracha sur sa table le peu du morceau encore présent. Elle espéra juste que Evan ne l'avait pas vu mollarder sa friandise. Mais il fallait qu'elle recommence. La guimauve toujours dans la bouche, elle réessaya. Et cette fois, son bout de réglisse avait bien le goût d'une guimauve qui sortait du paquet. La brunette avait tout de même ressenti un stress avant de goûter mais elle avait finalement réussi le sort. Elle etait fière car cela voulait dire qu'elle progressait, assez rapidement à sa grande joie. La Chamelet se remit forcément à dessiner et, ayant terminé le peu de détails qui lui restait, elle décida donc de reconstituer sur sa feuille les deux loups du prof allongé à ses côtés. Oui, cela pouvait rendre bien si elle ne se loupait pas et plaçait au bon endroit les animaux. Elle se lança donc pour attendre la suite du cours sans faire attention à l'idiot qui traînait par terre, le nez en sang car de 1, ce n'était pas son problème, de 2, elle ne connaissait pas ce gars et de 3 elle avait un dessin a terminé si par envie, Arya voulait le rendre au prof.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Riri Vacuitas, Mar 22 Mar - 21:37


* Aller, perd des points poufsouffle ! *

Le continuais et le prof expliquait l'exercice suivant. Cela m'ennuyais un peu mais j'étais sérieux et je voulais absolument réussir et progresser. Des bonbon moldu que je ne connaissais pas vinrent se poser sur nos table. Puis Evan expliqua la suite.

« Voilà comment vous devez procéder ! Vous ne pourrez être certains de la réussite de votre sortilège qu'en goûtant votre cible par la suite. Pour les sorciers expérimentés il est facile de changer le goût d'un aliment sans forcément avoir la saveur désirée sur son palais, mais pour plus de facilité je ne peux que vous conseiller de procéder comme je vous l'ai montré ! »

Je réfléchis un petit peu puis par pure sécurité, je décidais de ne jamais goutter ces bonbon, peut être que je les détesterais, dans ce cas il fallait que j'évite leur goût. Mais j'avais hélas oublié de répondre à la question posé et une rouge et or s'exclama instantanément.

* Pffffffffff, je le savais ... *

Puis une succession de questions suivis respectivement des réponses du profs.

« Lorsqu'un sorcier très expérimenté et puissant lance ce sortilège, est-il possible que l'apparence de l'aliment change ? »

« Non, absolument pas Miss Harper. Ce sortilège ne peux pas modifier l'apparence de votre plat, uniquement sa saveur. Et ce, peu importe la puissance de la personne qui lance le sortilège ! Au mieux vous pouvez modifier une saveur sans l'avoir réellement en bouche, comme expliquer plus tôt, mais vous ne pourrez modifier ce qu'est l'aliment avec ce sort ! »

« Est-ce que vos loups pourraient manger de ce réglisse à la saveur de steak, Mr.Evan ? »

« Allez-y je vous en prie ! Ils peuvent le manger en effet. Après sachant qu'il n'y a que la saveur et non l'odeur qui change, je ne peux garantir qu'ils se rueront dessus, mais s'ils daignent goûter à votre offrande, nul doute qu'ils apprécieront ! Faites donc ! »  

Des réactions se firent entendre suite à cette phrase. Les gens avaient donc plus de bienveillances pour des animaux (même si les loups, il faut l'avouer, ça pète la classe). Plutôt que pour mon pauvre et faible voisin ? Esteban Lefebvre, un nom bien français d'ailleurs.

« Ah nan, non dannon.. euh.. leur donne pas ! C'est mauvais pour eux, la composizione ! »

« La composizione.. ne change pas con il.. euh.. en même temps que le.. goût, si ? » * On à pas déjà donné la réponse ? »

« Il ne faut pas ! Le goût change mais .. ! Le sucre .. ! C'est mauvais pour les animaux ! »

Elles étaient bien plus inquiètes pour les loups, plutôt que pour Esteban … Triste monde, je ne me trompais pas c'était sur. Personne n'était digne de confiance, personnes ne méritait d'être aider, puisque personnes ne comptaient aider personne. C'est tout. Puis un bruit de dégueulis se fit entendre (Violette) en fond de classe. La rousse à coté de Linoa venait de … Vomir … Sympa … Mais rien à faire, elle s'était plus inquiétée pour un animal que pour un être humain. Le karma ! Puis avant de me retourner, je regardai vite fais Erundil, comme pour signifier « Tu as une langue toi ? ». Je ne le connaissais pas, mais il ne parlais pas beaucoup, peut être était-il comme moi, si c'était le cas nous devrions être incapable de se faire confiance, mais de coopérer malgré tout. Intéressant. Me revoilà face à mes bonbon. Petit tour de classe avec le regard, je vois que la fille à l'accent latin (Jade) à cassé son vase … Elle à pas l'air bien … Bizarrement je trouve ça triste et j'ai presque envie de l'aider ! Mais elle à préféré un animal à Esteban également ! Pfffff … Bref, l'exercice !

« Aaah.. *kof* *kof*. C'est dégoûtant ce truc ! Il a un gout de Porceauvrukt ! »

* Mais laissez moi me concentrer !!!! Mince ! Stop arrêtez de parler ! *

Évidemment, je me contentais de penser ça, mais je devenais un peux nerveux, cependant je m’efforçais de ne pas le montrer, et gardais mon regard blasé.
Mettant un doigt dans la bouche pour bien avoir le goût en tête, ou en langue j'attendais quelques secondes … Je n'avais pas trop de goût mais un petit truc indescriptible quand même. Enlevant mon doigt de la bouche je saisi ma baguette d'Eben.

« #Sapidum »

Regardant le premier bonbon, je le saisis lentement. Puis me dit que après tout, si j'avais réussis je me devais de le savoir pleinement, et si ce n'étais pas le cas, d'être punis pleinement également. Je mit donc la totalité de la sucrerie dans la bouche et … ça n'avais pas trop de goût, un petit truc indescriptible … Le goût de Riri en fait ! Parfait ! Il fallait que j'essaye sur autre chose … Mais quoi ? Je n'avais pas trop le choix … Choisissant mon petit encrier ! Je le saisi pour le poser délicatement sur ma table. L'ouvrant doucement pour ne pas en mettre partout. Je trempais le bout de mon doigt pour en avoir seulement une goutte. Ça ne pouvais pas me tuer, mais ça risquais d'être mauvais. Une fois le doigt et l'encre en bouche, je pris réellement conscience que ce n'était pas bon, mais le goût s’incrusta également dans mon esprit.

« #Sapidum »

Hop ! Le deuxième en entier également … C'était pas bon … Mais j'avais réussis ! J'étais donc content et fier de moi ! Une question lier à mon dernier exploit me traversa l'esprit.

« Excusez moi monsieur, mais je me demandais si il était possible d'appliquer ce sort sur d'autre. Par exemple, si je veux donner un goût de baguette de pain à un aliment, si quelqu'un d'autre le mange, il aura le goût de la baguette ou le goût originale ? Si c'est possible, cela veut dire qu'on peu donc dégoutter des gens de leur plat favoris … Ce sort anodin peut être un instrument de torture en y pensant bien ... »

J'étais peut être aller trop loin dans mon raisonnement, mais cela me semblait logique. Si on condamne quelqu'un à manger des choses au goût horrible toute ça vie, il est possible qu'il perde l'envie de manger, ou pire en fonction des gens !

«  Et j'oubliais, encore désolé, mais est-il applicable aux liquides également ? »

J'ignorais si la question avait déjà été posé, j'étais trop absorbé par mon exercice. Soudain, mon taré de voisin ouvra de nouveau grand sa bouche, pour de nouveau perturber le cours. Visiblement il devenait de nouveau fou.

« Ne... Ne m'approche pas ! J'veux pas être comme vous. Votre banalité risque de me tuer. Surtout reste loin tant que tu n'auras pas peint les cheveux en rose, et que tu... »

Suite à ça il s'éclata le crâne contre la table, renversant par la même occasion mon encrier. Heureusement, mes vêtements restèrent propres ! Il tombât dans un bruit énorme puis s’évanouit à la vision du sang de son nez.

* Pffff … C'est repartis pour un tour … *

Me levant de ma chaise pour aller à la rencontre de l'ado évanoui. Je le tenais de façon à ce qu'il ne puisse s'étouffer, les moldu appellent ça le « PLS » je crois. Prenant un air déconcerté je regardai le prof et m'exprimait.

« Monsieur … Autorisation de l’amener jusqu'à l’infirmerie avec un autre Serdaigle ? Ou d'aller chercher un médecin ? A moins qu'un sort pour le réveiller existe ? Je vous promet que je ne compte pas plus l’abîmer ! »

* C'est vraiment moi qui suis entrain de faire ça ? Pfffff Je devrais l'abandonner à son sort ! *

Cependant, je comptais faire ce que j'avais dis.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Meskalyn Korval
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Meskalyn Korval, Mar 22 Mar - 21:52


Une fois l'exercice sur les changements de températures terminé, Meskalyn aligna la règle de fer avec le reste de ses affaires dans un ordre impeccable. Sa mère lui répétait sans cesse qu'il était maniaque de l'ordre. C'était faux. Il aimait simplement que chaque chose soit à sa place, et de préférence aligné avec le reste. Et puis, il pouvait tout a fait supporter quelque chose qui n'était pas aligné. Comme un défi, il plaça finalement la règle en vrac sur le bureau, de manière complétement aléatoire. Aucun problèmes. Il pris un rouleau de parchemin et le déroula sur son bureau. Il trempa sa plume dans l'encre et prit note de tous les sorts que le professeur leur avait imposé jusqu'alors, notant les conditions, les formules, et les effets. Même s'il se vantait d'avoir une bonne mémoire, il préférait prendre note de tout ce qui se passait dans le cours. Cette règle n'est pas alignée avec le reste. Pas grave. Le professeur distribua alors des friandises pour l'exercice suivant.

Le réglisse, il connaissait. Il avait déjà eu l'occasion de manger des baguettes en réglisse en provenance de chez Honeyduck. En revanche, la guimauve, inconnu au bataillon. C'est fou ce que cette règle pouvait faire tache au milieu de ses affaires bien rangées. Ignorons ça. Il prit une guimauve et croqua dedans. Sucré. Très sucré. Trop sucré. Spongieux. Fondant. C'était pas vraiment son truc. Mais il valait mieux essayer de donner le goût de la guimauve au réglisse plutôt que l'inverse. La réglisse était une friandise qui avait un goût très fort, et en avoir une dans la bouche pouvait altérer la sensation du goût pour le reste de l'exercice et fausser les résultats. Mais pourquoi cette satanée règle était si énorme et de travers? Le jeune Serpentard prit un morceau de Guimauve et le glissa dans sa bouche. Il pointa sa baguette sur la réglisse et incanta.

- Sapidum.

Il posa sa baguette et prit la réglisse. Le moment de vérité. Il croqua dedans et constata qu'elle avait un goût sucré. Très sucré. Trop sucré. La texture n'avait pas changé, mais cette réglisse avait bel et bien le goût de la guimauve. C'était une belle réussite. Et cette fois il n'avait pas lancé un sort avec trop de puissance. N'y tenant plus, il aligna de nouveau sa règle avec le reste des affaires. Peut être était il maniaque après tout. Puis il trempa de nouveau sa plume dans l'encre et nota ce nouveau sort. Il avait vu son amie Violette vomir par la fenêtre et fut désolé pour elle. Il lui esquissa un léger sourire d'encouragement avec un petit signe de la main pour tenter de lui remonter le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Erundil Trismegiste, Mar 22 Mar - 22:38


Le professeur Evan a lancé son verdict, il dit que je peux essayer. Mais très vite, des paroles viennent se tatouer dans mes oreilles. La Poufsouffle à l'accent italien s'interpose à l'idée de leur donner à manger de cette chose. La voisine derrière ajoute que le sucre n'est pas bon pour eux. Comme je les comprends, je n'aime pas ça non plus…. Je me demandais juste s'il était possible de leur donner, comme on aurait donné un vrai morceau de viande à un loup.

- Je ne souhaite empoisonner personne, je vous l'assure.


La voisine, derrière, Violette, si je ne me trompe pas (un prénom original), se met à être malade.

- Mince, je suis désolé, je ne voulais pas te rendre malade, ce n'était qu'une pensée. Je te promets, je ne leur donnerai jamais de quoi les rendre malade, je te l'assure.

Je ne suis pas fier de l'avoir mis dans cet état, et je me sens quelque peu coupable, car je suis responsable de son sort qui a mal tourné et a retourné son estomac.

Mais je les vois, ces créatures à la présence superbe. Et je me sens triste, moi qui mange devant eux. La classe toute entière qui mange devant eux, eux qui ne peuvent pas. Je me sens malade aussi, et je ne souhaite pas manger, si eux ne peuvent pas manger.

Je regarde ma voisine derrière. Elle qui se sent mal. Alors j'ouvre ma fenêtre, je dévisage la beauté divine du ciel qui pourrait me rendre euphorique dans une tout autre situation. Je recrache tout ce qu'il peut y avoir dans mon ventre. Il m'en voudra longtemps, c'est sur, mais tant pis, je rends tout ce que j'ai pu mettre dans mon ventre.

Je profite quelques minutes de la fraicheur de dehors. Elle revient caresser mon visage, m'embrasse comme une amante redécouvrant qu'elle a tant aimé. Je me sens finalement bien.

Puis, je referme cette fenêtre. Rendre le peu qu'on a mangé de la journée n'aide pas à se sentir en forme. Mais ce qui me rend mal est de ne rien pouvoir donner à ces deux loups qui observent la salle, d'une façon si majestueuse. Ils semblent tout dominer de par leur simple existence. Ils sont beaux.

Je me reprends, je me redresse, je marche vers eux. J'arrive près d'eux, enfin, et je m'assois. Me poser à leur côte me fait du bien. Je grignote un peu leur cocon privé.

- Salut les gars …

Je leur parle comme à de vieux amis. Je ne sais pas si c'est indécent ou audacieux pour eux, j'agis par instinct.

- Je suis désolé, je n'ai rien à vous donner à manger.

Enfin … Je regarde mon sac « fourre-tout », à ma taille. Cette petite chose, je l'ouvre, je regarde vaguement. Je retrouve une boite, à peine plus grande que mon petit doigt.

- Là, c'est à ma mère cette petite chose, mais vous la verrez mieux à sa vraie taille.

Je pose la boité  devant moi

#amplificatum

Et la boîte reprend sa taille. C'est mon repas. Des boulettes de viandes bien fraiches, presque prêtes à être mangés. J'ouvre la boîte, et la met devant eux.

- Attendez juste un peu, le temps d'utiliser un sort qu'on a vu tout à l'heure …

#Calda

Au bout de quelques secondes, la fumée venant des boulettes de viandes nous font apparaître que c'est assez chaud.

- C'est de l'agneau. J'espère que vous aimez.

Les pensées me submergent, mais il est l'heure pour moi de retourner à ma place.

- Je n'aurais pas pu manger quoi que ce soit, en pensant que vous, vous ne mangeriez rien. Alors bon appétit les amis. Enfin …

Je suis décidément trop amical. Dans un autre contexte, je pourrais être leur repas.

Je me relève, je regarde Violette et l'autre PoufsouffleJade si je ne me trompe pas.

- Ne vous en faites pas, je ne les ai pas empoisonné.

Bon, je suis affaibli, ma chaise me fera du bien. Il est tant pour moi de me rassoir.


Est-ce qu'ils oseront goûter à cette nourriture? Avant de retourner à ma place, j'aurais aimé leur offrir une tape amicale, comme avec un vieil ami où les embrassades n'ont aucun sens si elles ne prennent pas leur temps. Mais j'ai déjà trop dépassé les limites.

Ma place va m'accueillir comme il se doit. Je vais pouvoir suivre le cours comme il se doit … N’empêche, j'ai faim.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Invité, Mer 23 Mar - 10:09


Sourire compatissant, regard en coin, ou geste bienveillant. Normal. Je suppose que se genre d'accident n'arrive pas tout les jours, même dans le monde magique. Rajustant ma robe, je prenais soin de rincer ma bouche et de faire tout le nécessaire pour " oublier " . Rendre son signe de la main a Meskalyn en guise de " Je vais bien ! " et retourner m'asseoir.

- " Mince, je suis désolé, je ne voulais pas te rendre malade, ce n'était qu'une pensée. Je te promets, je ne leur donnerai jamais de quoi les rendre malade, je te l'assure. "

Suite a cette phrase, le drôle de garçon leurs donna ... de la viande. De la vrai viande. Son déjeuner ? Il avait remonté dans mon estime en deux secondes.

- " Ne vous en faites pas, je ne les ai pas empoisonné. "

Simple petit sourire. Je m'en doute bien.
* BOUM *
On était pas vraiment tranquille dans cette salle de classe. Je plaignais vraiment les gens qui essayait de bosser en paix. Un bleu c'était littéralement ... effondré ? Pour ma part, je n'avais plus de goût dégueulasse dans la bouche. Heureusement, sinon j'aurai été incapable de me concentrer.

- " Monsieur … Autorisation de l’amener jusqu'à l’infirmerie avec un autre Serdaigle ? Ou d'aller chercher un médecin ? A moins qu'un sort pour le réveiller existe ? Je vous promet que je ne compte pas plus l’abîmer ! "

- " Attend. Ce n'est peut être pas la peine. "

Autant tenter des trucs. Je me postait a côté de " Beau yeux " et regardait le garçon inconscient avant de sortir ma baguette. Oh la la ... Sa sentait les points en moins pour Poufsouffle de trop me préoccuper de cela.

- " #Revigor. #Episkey "

Nouveau petit " crac " . Désolée d'avance pour la douleur, hein. J'avais moins prévu le sang qui tâchait a présent ma robe. Cela faisais très film d'horreur a l'américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Erundil Trismegiste, Mer 23 Mar - 13:49


HRP : J'ai dû prendre un truc assez fort, mais j'ai loupé une partie du RP … Donc, ceci fait suite à mon message d'avant. Je ferai en sorte que ça ne change rien au récit Smile


"CRAC" !

C'est quoi, ça ? Le Serdaigle devant vient de faire un malaise. L'autre, Riri, agit tout de suite. Il semble s'en occuper plutôt bien, enfin je crois. C'est un caractère que je ne lui imaginais pas. Comme quoi, tout le monde peut apporter son lot de surprise. Je ne vois pas trop ce que je pourrais faire là-dedans. Il se propose pour l'accompagner à l'infirmerie. Quelqu'un se lève derrière. Violette, la Poufsouffle. Elle aussi semble prendre les choses en main, ainsi que sa baguette pour lui remettre le nez en place.

Au vue du bruit, je dirais que ça a marché. Par contre, sa robe semble tâchée maintenant.

#Tegeo.

La tâche s'en va rapidement, comme si de rien était.

- Il vaut mieux le laisser tranquille et que quelqu'un reste près de lui, non ?

Je regarde la Poufsouffle qui vient de l'aider.

- Tu serais d'accord pour rester à ses côtés ? Il semble apprécier les jolies gens, et comme ça tu pourras aussi te reposer après ton … enfin, tu vois…

Est-ce que je viens de faire un compliment ? Je dois vraiment faire attention à ce que je dis. Je regarde Riri, j'attends de voir ce qu'il conseille. Ils semblent tous les deux plus calés que moi. Je retourne m'asseoir à ma place, attentif à tout ce qui vient de se passer, et attend de voir ce que le professeur va nous conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 24 Mar - 19:32


La table était cramé, un peu, mais heureusement Evan ne semblait pas s'en faire plus que ça. Rachel se concentra donc à nouveau se s'exercice, bonne excuse pour se couper du monde. Chauffer et refroidir un bout de métal... quel pied ! Ou pas. Pourtant en bonne moldu qui se respecte, la sorcière regardait beaucoup la télévision lorsqu'elle rentrait chez elle. C'était aussi un bon moyen d'éviter les sujets qui fâchent avec ses parents, comme ses études à Poudlard par exemple. Quoi qu'il en soit, il y avait toujours des émissions de science qui passait, peu importe horaire et au final la jeune fille en avait tout de même retenu quelques anecdotes. Ainsi, même si elle n'en était pas certaines et qu'elle savait encore moins ce qu'il pouvait se produire, elle espérait bien que quelque chose se passe. Une réaction. La règle qui casse, qui se pli et prend une forme étrange... peu importe ! Le plus amusant, serait que le métal se mette à faire un bruit étrange, comme dans cette vidéo qu'elle avait un jour vu sur internet. Evan lui fit cependant comprendre qu'elle n'en aurait pas le temps, puisque l'exercice suivant commençait.

- Bien, nous allons voir un autre sortilège qui n'est pas non plus d'une incroyable difficulté, mais qui permettra de satisfaire les plus gourmands d'entre vous. Un changement de saveurs. La formule est #Sapidum.


Tien, elle ne le connaissait pas celui-là ! Agréable surprise.

- Concrètement, elle permet de métamorphoser la saveur d'un aliment en lui donnant la saveur d'un autre. Pour la parfaite réussite du sort, il est conseillé d'avoir en bouche l'aliment dont vous voulez donner la saveur à l'autre. Par exemple, si vous voulez que votre guimauve prenne le goût de la réglisse, alors vous devrez avoir la réglisse en bouche pour votre incantation, et inversement si vous souhaitez transférer le goût de la guimauve à votre réglisse. L'idée est de faire comme ceci.

Le professeur faisait la démonstration, mais déjà Rachel pensait à tout ce qu'elle aurait put éviter comme tracas si elle avait connu se sort plus tôt. Dommage qu'elle ne puisse pas l'utiliser chez elle...

- Voilà comment vous devez procéder ! Vous ne pourrez être certains de la réussite de votre sortilège qu'en goûtant votre cible par la suite. Pour les sorciers expérimentés il est facile de changer le goût d'un aliment sans forcément avoir la saveur désirée sur son palais, mais pour plus de facilité je ne peux que vous conseiller de procéder comme je vous l'ai montré !


Rachel s'essaya au sort, préférant changer le goût du réglisse que l'inverse. Une réussite, et tandis qu'elle réessayait encore et encore pour vérifier que ça n'avait pas été un coup de chance, la sorcière laissa ses camarades vivre leur vie. Étrange idée, toute fois, de s'amuser à nourrir des loups avec des bonbons. Mais why not ? Vive les expériences !

En ayant marre de manger des bonbons, Rachel le va plutôt la mains pour poser une question, espérant qu'elle avait pas déjà été posé parce qu'elle n'avait prêté que peu d'attention aux autres depuis le début du cours.

- Le sort change le goût, mais si on mange une carotte et qu'on lui donne le goût d'une crêpe, est-ce que l'on conserve toutes les valeurs nutritif de la carotte ?

Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Linoa Pluma, Ven 25 Mar - 23:55


Linoa eut une petite grimace à l'écoute des consignes de l'exercice suivant. S'il fallait mettre les deux aliments en bouche pour pouvoir réaliser l'exercice... Ça n'allait pas être possible. Elle observa avec appréhension les aliments atterrir sur son banc, à côté de la tasse et de la règle, puis les premières tentatives de ses camarades, apparemment toutes concluantes. Elle reporta ensuite son attention sur les aliments posés devant elle, et grimaça à nouveau. Il n'était pas question qu'elle touche à la guimauve, qu'elle la mette en bouche ou même qu'elle en ait le goût. Ce truc suintant de graisse porcine... Elle ne voulait pas y toucher. Ne restait que la réglisse, qui avait l'air pure. Elle prit cette dernière entre ses doigts.

Elle allait s'inspirer des performances du Serpentard et d'Erundil pour réaliser son propre exercice : elle allait s'imaginer le goût d'un aliment, et sauter l'étape de la mise en bouche d'un ingrédient au préalable. Linoa ferma les yeux ; de quoi avait-elle envie en ce moment ? A vrai dire, de rien... Elle n'avait pas faim, et elle avait même mal au ventre à l'idée de devoir avaler quelque chose. Toujours quelques problèmes relationnels avec la nourriture. Mais bon, il fallait bien faire un effort pour réaliser l'exercice de Mr Evan, un professeur qu'elle découvrait comme étant tolérant mais juste, des qualités très appréciables pour un enseignant. Il n'était pas question de le décevoir.

A ce moment précis, sa voisine de banc se leva brusquement, la sortant de ses pensées, et s'écria : " Il ne faut pas ! Le goût change mais .. ! Le sucre .. ! C'est mauvais pour les animaux ! ". Hein ? Linoa n'était pas sûre d'avoir tout suivi, mais apparemment, quelqu'un avait l'intention de donner l'une des friandises aux loups du professeur. Pas une excellente idée, en effet. Violette regagna sa chaise, apparemment désormais prête à effectuer son sortilège. Linoa reprit sa concentration, et jeta son dévolu sur la soupe aux tomates de la veille, délicieuse, à laquelle elle avait déjà pensé tout à l'heure lors de l'exercice du Calda. Sa texture onctueuse, sa température oscillant entre le chaud et le tiède, le premier contact avec les lèvres et la langue, puis l'invasion du goût salé dans la bouche et finalement l'arrière-goût délectable laissé après son passage... Mmmmh... La jeune fille leva sa baguette, et lança un #Sapidum convaincant vers la réglisse posée devant elle.

C'est ce moment que choisit Violette pour se relever, ouvrir une fenêtre et... y déverser l'entièreté de son précédent repas. Linoa resta un instant bouche bée, horrifiée ; l'instant d'après, son visage perdait toutes ses couleurs et elle sentait son propre estomac se retourner. Elle dut déposer sa baguette sur le banc pour fermer les yeux et se plaquer une main devant la bouche, en proie à une véritable lutte contre son haut-le-coeur. Contrôle.

- Mince, je suis désolé, je ne voulais pas te rendre malade, ce n'était qu'une pensée. Je te promets, je ne leur donnerai jamais de quoi les rendre malade, je te l'assure.

C'était donc Erundil qui avait eu l'intention de filer une friandise aux canidés. Linoa rouvrit les yeux... pour le voir lui aussi se diriger vers la fenêtre et vomir. C'était pas possible. La brunette porta une main à son ventre, sentant de petits spasmes l'agiter. Une fenêtre. Elle devait se lever. A moins que... Contrôle, contrôle, contrôle. Inspiration, expiration. Penser à autre chose. Regarder le plafond. Caaaalme...

- Salut les gars … Je suis désolé, je n'ai rien à vous donner à manger.
(...) Là, c'est à ma mère cette petite chose, mais vous la verrez mieux à sa vraie taille. #amplificatum

De l'animal mort en boulettes. Bordel de Mer**.

- C'est de l'agneau. J'espère que vous aimez.


De l'agn... C'en était trop. Linoa repoussa brusquement sa chaise loin du banc et se leva pour se précipiter à son tour vers la fenêtre restée ouverte... et y rendre son déjeuner. Ce fut si violent que des larmes perlèrent instantanément au coin de ses yeux. Elle resta penchée par-dessus la fenêtre quelques instants, reniflant, profitant de la bise qui rafraichissait son visage. Lorsqu'elle regagna sa place, Violette était occupée avec le Serdaigle qui ne se sentait pas très bien. Linoa se rassit à sa place, blanche comme un linge, et jeta à peine un regard à la réglisse ensorcelée qu'elle n'avait pas pu goûter. Malheureusement, à présent, elle se sentait totalement incapable de le faire.

- Le sort change le goût, mais si on mange une carotte et qu'on lui donne le goût d'une crêpe, est-ce que l'on conserve toutes les valeurs nutritif de la carotte ?


Question très pertinente. En attendant la réponse, Linoa remplit à nouveau sa tasse d'eau, à l'aide d'un sortilège informulé cette fois-ci, et en but une grande gorgée pour faire disparaitre le goût âcre qui avait envahi sa bouche. Ayant malgré tout une question, elle leva faiblement un main et demanda d'une voix tremblante :

- Professeur... La durée du sortilège dépend-elle également de la puissance du lanceur ? Pourrait-on, pour reprendre l'exemple proposé, commencer à manger une carotte au goût de crêpe et finir par retrouver un goût de carotte à un moment donné ?

Elle baissa la main, les lèvres serrées, mal à l'idée de devoir parler de nourriture encore longtemps. Malgré sa bonne volonté, elle avait vraiment hâte de passer à l'exercice suivant... sans compter sa déception quant au fait de ne pouvoir vérifier si son sortilège avait bel et bien fonctionné.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Jade Wilder, Sam 26 Mar - 2:57


Peu après Jade, une autre élève de Poufsouffle, Violette si l'Italienne avait bon souvenir, protesta également pour que le Serdaigle abandonne son idée de repas improvisé pour les loups. Dieu merci, elle n'était pas seule à se manifester. Déjà qu'en temps normal, ça n'était absolument pas dans les habitudes de Jade que de se manifester avec autant de véhémence lors d'un cours - sauf en Défense contre les Forces du Mal mais ça n'était pas pour les mêmes raisons. Seulement là, il s'agissait de quelque chose d'important à ses yeux. Elle avait une peur bleue que les deux loups soient empoisonnés par les bonbons, la soif d'expériences d'un élève n'était pas une justification suffisante. Il n'y en avait aucune.

Comment ça elle était bornée ? Pas du tout. Enfin, un tout petit peu. Mais Violette ne campa pas spécialement sur ses positions, allant peu après.. vomir par la fenêtre ? Euh.. c'était quoi ce bazar, était-elle malade. En temps normal, Jade aurait prit les devants et serait allée voir la dite Poufsouffle, histoire de lui conseiller l'infirmerie par exemple. Mais au bout du compte, la préfète n'eut pas réellement le temps de réagir, son esprit avait quitté terre pour rejoindre un univers moins accueillant, ses pensées tortueuses, ses démons intérieurs. Pourtant elle ne bougeait pas, toujours debout à observer Erundil, ce fameux Serdaigle. Il avait intérêt d'abandonner cette idée. Jade avait beau paraître inoffensive, elle était capable de se mettre en mode furie, surtout pour quelque chose ou quelqu'un qui lui tenait particulièrement à coeur. Loin d'utiliser sa baguette, elle préférait mordre, pincer et tirer les cheveux. Si il fallait en arriver là, elle n'hésiterait pas une seule seconde. De toute façon ses réactions s'avéraient trop imprévisibles ces derniers temps pour être réellement contrôlées. Enfin, le bleu répondit.

- Je ne souhaite empoisonner personne, je vous l'assure.

Réellement ? Dans ce cas tout ira bien. Enfin, ça restait encore à voir puisqu'à son tour.. il rendit son dernier repas par la fenêtre. Bon sang, il fallait espérer que personne ne soit en dessous sinon la chute allait s'avérer peu comique et les deux élèves risquaient de mettre les réceptacles humains de très mauvaise humeur. Poussant un soupir, la blondinette observa Erundil rejoindre les deux loups. Tous muscles tendus, prête à sauter sur la main apportant offrande empoisonnée. Mais non, elle ne vint jamais. A la place, un repas sain, dieu merci. Retrouvant son sourire, toujours bien plus éteint qu'avant, Jade se détendit..

Enfin jusqu'à ce que le Serdaigle (Esteban) qui avait piqué une crise un peu plus tôt.. en pique une nouvelle.

- Ne... Ne m'approche pas ! J'veux pas être comme vous. Votre banalité risque de me tuer. Surtout reste loin tant que tu n'auras pas peint les cheveux en rose, et que tu...

Mais encore ? Un nez éclaté, puis un corps au milieu de la salle de classe. Allons-y gaiement ! Ils avaient tous décidé de devenir timbrés dans ce cours ou quoi ? Plus facilement agacée que d'ordinaire et puisqu'elle était déjà levée, Jade se dirigea vers l'élève en question. D'autres s'étaient déjà manifestés pour l'aider, y compris Violette qui avait fait preuve d'une réactivité étonnante. C'était pas difficile de faire mieux que la préfète de toute façon, qui ressemblait plus à un zombie qu'à une élève en bonne santé. Mentale comme physique.

Pis voilà, elle n'avait même pas ouvert la bouche que le bleu était soigné, les tâches disparues et qu'ils s'arrangeaient entre eux pour savoir qui allait rester avec qui. Mouais, pas son problème désormais. Les autres s'en occupaient très bien et c'était à Evan de se prononcer sur "qui allait rester avec lui" ou "qui l'emmènerait à l'infirmerie". C'était lui le professeur et donc à lui de décider. Il n'empêche que ce cours partait totalement en cacahuète et que Jade avait perdu quelconque fil logique. Allant se rasseoir à sa place, elle, l'Italienne inspira lentement. Elle en avait assez d'être dans cet état de semi-conscience, comme fatiguée par chaque chose l'entourant, cette vie étrange où il était finalement peu aisé d'évoluer sans peine. Se concentrer sur quelque chose de positif était devenu nécessaire. Bien. A la fin du cours, elle irait parler au professeur. Evan avait déjà été une oreille plus qu'attentive lorsqu'ils avaient eu l'occasion de se voir en dehors des cours, pourquoi pas essayer ? Elle lui devait toujours des remerciements. Voilà quelque chose à quoi se raccrocher, en plus du goût délicieux du chocolat chaud préparé par sa mère des années auparavant. Un goût que la blondinette n'avait jamais oublié malgré les années et dont elle se servit pour changer la saveur de la guimauve à l'aide d'un nouveau sort.

- #Sapidum.

Et à sa grande surprise, le sort fonctionna parfaitement. A croire que quelque chose de positif la ramenait à elle-même.. L'espace de quelques secondes en tout cas. Faites que ça dure.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 11

 Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.