AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 3 sur 3
King's Cross Coffee
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Re: King's Cross Coffee

Message par : Azaël Peverell, Mar 10 Jan - 13:42


T'es soulagé que le tenant du bar ne cherche pas à insister davantage avec l'autre énergumène. De toute façon, ce type est étrange, même dans le monde des sorciers. Alors il ne mène à rien d'essayer de le comprendre. Toi, tu t'en fous de ça. Tu préfères t'en amuser. Parce qu'un mec aussi perché, t'en croises pas souvent, et il fait faire de sacrés bonds à ton cerveau. Ne serait-ce que pour suivre un minimum où il veut en venir. Si il essaie réellement d'atteindre un point d'arrivée bien sûr. Mais ça, tu en doutes. Sauf quand il t'as fait essayé sa potion la première fois. Là au moins, il était intéressé, et les choses étaient claires. Plus ou moins.

- Effectivement ! Quand on voit avec quels nippes mortuaires ils recouvrent leur pulpe… ça me donnerait presque envie d’aérer le tout en soufflant dessus, pas toi ?

Qu'est ce que tu disais ? Il utilise même des mots d'une autre époque. T'es obligé de réfléchir pour comprendre là où il veut en venir. Alors que c'est quand même toi qui a commencé a parlé de la mode. Tu devrais peut être songer à trouver un lexique perché-anglais si tu comptes continuer à traîner avec lui. Sinon tu vas vite être dépassé. Pour cette fois, ton incompréhension peut sans doute passer. A l'aide d'un habile stratagème que tu connais depuis maintenant quelques années, et qui fonctionne presque à tous les coups. Tu hoches donc la tête d'un air que tu veux convaincu.

- Ouais, c'est pas faux.

Il accepte de prendre le café avec toi. Tu sais même pas vraiment pourquoi tu lui as proposé. Tu comptais en boire un tout seul à la base, et c'est pas vraiment ton genre d'aller vers les autres comme ça. Mais ce type-là t'intrigues. Il semble tellement à côté de la plaque que t'as bien envie de passer quelques minutes avec lui, histoire de te marrer un peu. Ou d'essayer de réfléchir comme lui. Tu sais même pas si c'est vraiment possible ça. Tu le laisses disparaître pour aller payer. Avec un peu de chance, il filerait assez de monnaie pour payer ton propre café. Mais c'était sans compter sur son sens commun qui laisse totalement à désirer. Le voilà qui revient vers toi en rangeant sa monnaie.

- Tu aurais de la monnaie de papier ? Là où ça glisse, là où ça pue, là où ça file entre les doigts ?

Tu te demandes vaguement si il fait exprès de parler comme ça ou si ça lui vient tout seul. Heureusement qu'il a parlé de monnaie de papier, t'as compris qu'il avait pas d'argent moldu sur lui. Parce que sa deuxième phrase, t'as pas la moindre idée de la traduction qu'il faut lui donner. Pas faute d'essayer pourtant. Peut être qu'il parle des toilettes. C'est un endroit qui pue, même que des fois ça glisse. Par contre pour ce qui est de filer entre les doigts, on repassera. Tu finis par simplement abandonner l'idée de trouver un sens à ses mots, et hoches légèrement la tête en allant payer les cafés dans une monnaie acceptée.

Et puis tu reviens. Les tasses vous sont servies. Tu jettes un regard en coin à ton camarade. Tu ne sais pas trop quoi lui dire. Faut dire aussi que la communication avec un type pareil, c'est pas franchement le truc le plus aisé. Mais faut bien essayer. Quitte à être avec lui, autant s'amuser. Tu bois une gorgée du liquide brûlant et caféiné. Paraît que c'est sensé bien réveiller, éclaircir les idées. Toi, tout ce que tu veux, c'est un peu d'énergie. Les idées claires, tu les fuis. Alors tu finis par étirer un sourire un peu intéressé, pour finir par t'adresser à ton camarade.

- Dis, t'as des trucs qui font planer ? J'ai bien envie de m'amuser.

Après tout, t'as payé le café, tu lui as même évité de se faire lynché par le gérant du café. Ce serait juste un échange de bons procédés. T'as fait tes bonnes actions de la journée, t'as bien le droit d'être remercié.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: King's Cross Coffee

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 13 Jan - 21:48



Hop,
On tapote le comptoir du bout des ongles, puis on se retire en sentant la graisse sur la surface. Les odeurs d’alcool, de vieux produit vaisselle, de carcasse d’éponge collante et d’autres trucs, potentiellement. Style des espoirs déchus, ou des peines de cœurs réduites en larmes.
De quoi lui donner mal au cœur, s’il restait près de cette gluante engeance plus longtemps.

Il s’éloigna donc, et fit mine d’être passionné par ce qu’il percevait au travers de ses lunettes à verres teintés, le temps que la caféine liquide leur soit versé, à tout deux.
Parfois, il opinait du chef, ou dodelinait un instant sur place. Puis, se rappelant qu’il n’avait pas dit « merci », il tâcha de sourire. Ça valait un « merci », un sourire, non ?

Enfin, deux tasses fumantes furent déposées devant les deux êtres disparates… A la rate pas encore brûlée de café. Mais presque, puisqu’on prend l’anse de la tasse, soulève la coupelle et gloup ! Dans l’œsophage. Ça descend tout seul, ça brûle la gorge, la langue, les papilles gustatives ; ça fait mal et ça accentue le sourire, parce qu’il se sent un peu vivant, pour un instant. Moins tout seul, mais pas tout à fait avec les autres. Il ne se mêle pas au gens, mais il est avec un Autre, donc, ça compense un tout petit peu le mal-être qu’il avait eu en venant ici… En voyant la maison vide, les valises délaissées, la cage ouverte et le temps qui fuit…

L’autre lui parle, en retour. Aimable à lui de lui faire la conversation.
Nouvelle gorgée, amorce d’une réponse. Dehors, les vapeurs de trains en marche, au repos, à l’arrêt doux. Les effluves du liquide noir et brûlant. La moiteur du comptoir, dont il n’arrivait pas à se débarrasser… Molécules coincées désormais sur sa pulpe et dans ses narines… Il ne pourrait plus penser à autre chose…
Alors, pour faire diversion, il se concentre sur son interlocuteur :

« - Tu essayes d’avoir un monde au cœur,
Et tu n’arrives pas à l’exprimer avec des mots.
»

Regard lointain et petite gorgée.
Exclamation pétillante dans le regard, avec le ton chantant, taquin :

« - Tu sais, pour plâner, rien de tel que de monter sur un balai. Mais, je sais comment on pourrait s’amuser : et si on se pendait ?

L’air de celui qui avait eu une illumination.
Déjà, le pétillement du regard qui se fait un peu plus lointain. Regard fixé sans destinataire particulier. Comme s’il donnait la réplique.

Mais… Ma ceinture ne risque pas d’être suffisante, pour faire une corde… Tu me passerais la tienne ? »

Sourire en petites perles et éclatement des bulles de champagne dans le marécage glauque des orbes.

« - Ou sinon…

Presque un sifflement de douceur. Façon brise d’Eté.

Je peux te jeter de la poudre aux yeux ! »

Un petit rire, et la tasse qui se vide.
Léger cliquetis en entrant en contact avec la coupelle, puis le comptoir.

« - Fiiiouuush ! Fit le serpentin, en mouvant ses doigts arachnéens de différentes façons en direction du visage du sinople d’en face, comme si un Moldu s’essayait à se faire manumage grossier : tout en Figuration, rien en Transfiguration. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: King's Cross Coffee

Message par : Azaël Peverell, Dim 29 Jan - 15:30


T'attends la réponse du perché. Parce que t'es quasiment persuadé qu'il se balade avec ce qu'il faut pour rendre le monde plus beau. Tu sais pas trop ce qu'il colle dans ses potions ou dans ses poudres, tout ce que tu sais, c'est que tu te sens bien après. Et c'est une sensation que t'as pas envie d'arrêter de rechercher. C'est l'un des seuls moyen que t'as trouvé si on excepte l'alcool. Les cachets aussi, mais vu la réaction de Leo la dernière fois que t'en a pris, t'aimes mieux éviter. Disons que t'es pas prêt de recommencer. Nouvelle gorgé de café. L'autre aussi en reprend. Synchronisation parfaite.

« - Tu essayes d’avoir un monde au cœur,
Et tu n’arrives pas à l’exprimer avec des mots.
»

Léger froncement de sourcil. Comme pour mieux te concentrer. Après tout, il a l'air d'essayer de communiquer. Mais une fois de plus, t'as du mal à savoir où il veut en venir. Parce que ça fait bien longtemps que tout est brisé en toi. Alors t'es pas prêt d'y trouver un monde. Le seul monde que tu connais, tu le fuis autant que tu peux, pour essayer d'être heureux. Peut être que c'est là qu'il veut en venir. Que lui a compris que t'es pas vraiment celui que tu veux bien montrer. Mais tu préfères ne pas répondre. Parce que ça te paraît trop compliqué. C'est vrai que les mots ne sont pas facile à trouver. De toute façon, il reprend la parole. Quand il est parti, rien ne semble pouvoir l'arrêter. Il reprend un peu cette posture d'acteur que tu lui connaissais.

« - Tu sais, pour plâner, rien de tel que de monter sur un balai. Mais, je sais comment on pourrait s’amuser : et si on se pendait ?

La première partie de sa phrase te tire un sourire sincère. C'est vrai que monter sur un balai, ça te plaît. C'est pas vraiment planer, c'est simplement voler. Trouver un peu de liberté. Etre maître de son existence pour les instants où on est dans le ciel. Avoir toujours la possibilité de tomber, avec le risque de ne jamais se relever. Flirter avec le danger, simplement pour se sentir exister. Mais ça reste un danger contrôlé. Suffit d'être un peu doué. Et sans vouloir te vanter, tu te débrouilles pas trop mal. Par contre, son délire de pendaison, t'as pas trop envie de rentrer dedans. T'as pas encore envie de crever.

Mais… Ma ceinture ne risque pas d’être suffisante, pour faire une corde… Tu me passerais la tienne ? »

Tu secoues légèrement la tête de gauche à droite, sans même prendre la peine de répondre. Si lui s'amusait à se pendre, faudrait quelqu'un pour le faire descendre. Et dans tous les cas, tu devrais récupérer ta ceinture, et t'as pas envie de le faire avec un cadavre sur les bras. D'autant plus que, sans trop savoir pourquoi, tu l'aimes bien ce type-là. Il change. Il est différent. Sûrement incompris en plus, vu que toi-même tu piges rien à ce qu'il raconte. Tu dois pas être le seul. Faut sans doute avoir une clé pour entrer dans son monde, et tu l'as pas encore. Mais il peut peut-être de la donner. Suffit qu'il te donne ce que tu lui as demandé.

« - Ou sinon…Je peux te jeter de la poudre aux yeux ! »

Et le voilà qui fait son petit numéro, avec ses doigts longilignes qui ont l'air à moitié désarticulés. Comme le reste de son corps d'ailleurs. C'est comme si il n'était pas vraiment à lui, comme s'il n'était qu'un hôte qui essayait d'apprendre à s'en servir. Il a comme un air surnaturel. Mais surnaturel bizarre, on s'entend. Pas vraiment les trucs classes, non. Juste, il n'est pas normal. Mais ça te plaît. Un peu comme son idée. Alors tu étires un sourire, léger, mais sincères. Parce que t'arrives enfin là où tu veux en venir avec lui. Enfin si t'as bien compris.

- Cette idée me plaît... Mais ta poudre, je l'ai déjà testée. Si t'as que ça, je prends pareil hein. Mais si t'as autre chose, j'veux bien essayer aussi. Pour te rendre service, bien évidement !


Et ouais, t'es presque pas intéressé comme mec. Le vrai bon samaritain. Besoin d'un cobaye à droguer ? Si ça rend content, tu prends. T'es pas trop regardant. En plus, vu ce qu'il t'as déjà refilé, t'es prêt à lui faire confiance. Parce que t'as pas été déçu.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: King's Cross Coffee

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 8 Fév - 0:28



L.A. du Jardinier


Il y a parfois de ces petits sourires contre la vitre, qui se transforme ensuite en buée. D’autant plus si les températures divergeaient. Ce qui était généralement le cas, puisque c’était plutôt les Vivants, qui soufflaient, contre les inanimés.
Généralement.
Les généralités, c’était comme les chiffres des statistiques.

Il soufflait sur des vivants amorphes. Des vivants-bêtes. Des humains-déshumanisés : la parole ne leur faisait plus d’effet. Plus autant. Ou si peu. Alors, souffler dessus, ça ne servait plus à grand-chose.
Mais au lieu de garder son souffle pour lui, il continuait. Parce qu’il en avait besoin. Parce qu’il avait le cœur en moulin, et que le souffle, c’était son torrent d’eau vive. Ça le ravivait, quand ça se mettait à peser, et à pomper, là-haut, dans l’endroit quasi le plus irrigué. C’était une machinerie organique, et lui n’était guère plus qu’une orange mécanique, tout pelé, avec quelques zestes qui, parfois, venaient se nicher dans les orbites des gens pour les faire pleurer d’acidité.

Il sourit, suite à la réaction de l’autre. Il semblait avoir compris. Vouloir comprendre. En tout cas, il souhaitait interagir avec cet être qui se baladait en ectoplasme face à lui, comme une ombre chinoise.
Parce qu’il avait besoin de lui, c’est ça ? Et que, peut-être, pourrait-il l’aider ? Il n’était certainement pas assez fort, pour se soutenir lui-même : à peine tenait-il debout. Mais pourrait-il être une béquille ? Après tout, ce n’est pas parce qu’une branche de bois est tordue, qu’elle est pourrie pour autant.
Il n’était pas pourrie, il n’était pas comme lui, qui avait eu la gangrène en partant du bout des pieds. Puis ça s’était propagé. Mais la véritable gangrène, était dans son corps, et dans sa tête.
Il était malade, mais n’avait pas la gangrène, certainement pas, certainement il n’était pas semblable à lui.

En rien
Dissemblables : il avait travaillé à l’être toute son enfance. C’était sa construction psychique : l’opposition à autrui.


Boum
Boum
Boum


Et à l’autrui, d’en face du café…
De la tasse partagée…
Il ne voulait pas se pendre au lampadaire, mais il voulait bien se noyer en buvant la tasse ? Drôle de type.
Pas désagréable.
Comme la dernière fois, légère surprise, légères craintes en sommeil. Il n’y pense pas. Il aviserait le moment venu : il n’aurait qu’à imaginer au préalable les réactions possibles dans sa tête.
Et tout irait bien.

Il tendit alors la main à l’Inconnu du Café : dans la poche, le poing serré, quelques petites feuilles de Mandragore séchée, imbibée des nuits durant dans de l’essence de plantes, de l’absinthe.

« - Allons emplir nos poumons de fumée.
Nos cœurs.
Nos têtes.

La nuit brumeuse n’est pas que dans la tête. »

L’autre accepta l’invitation, lui prit la main.
Et tous deux sortirent dans le matin, prêt à laisser partir dans le vent, le petit sachet végétal.



____________
HRPG

Fin de l'introduction
Acte I à la B.A.M.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 11 Mai - 19:43


Réflexions au tour d’un chocolat chaud..
Pv avec Elly Wildsmith



Dernière année à Poudlard, et arrière-gout d’amertume, comme si cette scolarité paraissait d’ores et déjà incomplète. Si la blondinette avait intégré sa première année à reculons, elle avait au final fini par s’y habituer et y trouver un intérêt. Elle avait même des amis, chose dont elle ne doutait pas en arrivant en première année. Et elle savait même qu’elle pourrait garder librement contact avec eux à la fin de ses études, nul besoin de cacher sa nature de sorciers avec ceux qui l’étaient aussi. Logique.

Mais pourtant, ses pieds trainaient volontairement alors qu’elle arrivait à la gare de King’s Cross. Quelque chose n’allait pas. L’envie de foncer le mur magique pour rejoindre la voie 9 ¾ n’était pas là. Pas plus que l’impatience de voir ceux qui lui avaient manqué pendant les vacances. La raison, elle la connaissait, elle était toute simple et pourtant son esprit restait encombré. Sa famille lui avait posé une question à laquelle Elhiya n’avait pu répondre. Cette question était simple, facile pour quiconque. Sauf pour la blondinette.

Que faire après Poudlard ? Elle n’y avait jamais pensé. En fait, tout ce qui qui concernait son avenir professionnel ne l’avait jamais vraiment intéressée. Travailler dans la boutique de son père, faire des potions, des onguents, récolter des plantes et des ingrédients ne l’intéressait pas plus que ça. Mais ça ne la dérangeait pas non plus. Idem pour le travail de sa mère, écrire pour un petit journal pouvait être amusant, ou tout du moins capable de l’occuper pendant un moment, mais de là à dire que c’était ce qu’elle voulait faire, il y’avait un monde. C’était pareil pour tout avec Elhiya. Si on lui demandait ce qui l’attirait le plus, la magie noire ou blanche, elle était incapable de répondre clairement. Pour la blondinette les deux étaient valables et devait être légitime suivant les situations. C’était peut-être une réponse aberrante pour beaucoup, mais pas pour elle. Ce qui était aberrant aux yeux de la jeune fille c’était de savoir, à 17ans ce qu’on voulait faire de sa vie et être capable de dire que seul la magie blanche était utile. Sans avoir essayer il était impossible de répondre.

Elle avait besoin de réfléchir, chose qu’elle n’avait pas pu faire chez elle. Il y’avait eu trop d’effervescence à son gout et trop de questionnement de la part de tout le monde. Elle avait fini par se braquer, claquer la porte de sa chambre et avait évité le sujet. Cependant, maintenant qu’elle était dans la gare, tirant sa valise à bout de bras, Elhiya savait parfaitement ce qu’entrainait cette dernière année scolaire : la fin de l’enfance.

Soupirant, elle se dirigea vers le café. Il semblait vide et tout le monde passait devant sans le regarder. Entrant dedans, elle s’assit à une table près de la fenêtre, commanda un chocolat chaud et attendit que ses pensées se remettent en place. Son regard fixait le vide, ignorant les allées et venues des voyageurs, n’entendant même plus le brouhaha assourdissant qui les accompagnait.

Des effluves de chocolat la sortirent de sa torpeur, d’un bref sourire, Elhiya remercia la serveuse et la paya. Serveuse, c’était aussi un métier qui lui plairait, elle verrait du monde, peut importait la nature de leur sort ou leur dévotion à telle ou telle magie. Mais ce serait ennuyeux a final non ? Un nouveau soupire lui échappa. Décidément, cette dernière année ne serait pas une partie de rigolade, elle en était sure. Farfouillant dans son sac, elle récupéra son écharpe verte et argent, passant son doigt doucement sur le petit logo de sa maison chez Poudlard. Et cette répartition, elle servait à quoi par la suite ? Etre Serpentard signifiait nécessairement qu’elle devait détester les moldus et apprécier la magie noire ?  Car pour le coup c’était raté la vie des non magique l’intéressait tout autant que son monde de sorcier. Quant à la magie... Pourquoi lui attribuer des couleurs également ?

Perdue dans ses pensées, elle ne quittait pas des yeux le petit serpent de son écharpe, multipliant les questions personnelles futiles.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elly Wildsmith, Dim 28 Mai - 17:28


Une journée de repos, à travailler. Vous y croyez-vous ? A un Auror qui fait du zèle et qui travaille sur ces jours de congé ? Et bien si, cela arrive à Elly. Elle vogue au grès de ses pensées, arpentant les lieux connus des sorciers afin de voir si rien d’inquiétant ne s’y tramait. Il fallait être prudent avec les récents évènements qui avaient eu lieu à Poudlard. Ce n’était pas nouveau, les mangemorts étaient là, cachés, taupés, infiltré même pour certains.

Et à cette idée, l’esprit de la blonde s’égara vers celui qui faisait battre son cœur. Evan. Elle avait appris en a peine 24h des choses qu’elle pensait inimaginable. Un soupir. Encore un, qui suivait la chaine d’expiration de la jeune femme, comme pour expier ce qu’elle savait. Le sortir de sa tête, tout oublier. Malgré l’attirance évidente qu’elle ressentait pour lui, et les sentiments naissants qu’elle sentait venir.

Un regard alentours, observant les visages, reconnaissant certains élèves. Et puis cette odeur de chocolat chaud qui lui prend les narines, lui rappelle sa première – et seule – rentrée à Poudlard où King Cross était empli de visage de jeune sorcier studieux et anxieux. Aujourd’hui il en était tout autre. Les visages étaient fermés, apeurés. Un nouveau soupir. Cette vie n’était décidément pas de tout repos.

Et alors qu’elle allait prendre place à une table loin de toute cette agitation, elle la vit. Cette étudiante à l’air désemparée, accaparée par la contemplation de son écharpe. Aussi, se sentant l’âme d’une aide qu’elle n’était pourtant pas vraiment, elle s’approcha de la jeune fille « Je peux m’assoir ici ? ». Il était probablement que la jeune fille s’enfuit en courant, sans se retourner. Mais il y avait quelque chose chez elle qui lui rappelait celle qu’elle avait été.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elhiya Ellis, Dim 28 Mai - 20:12


Regarder fixement son écharpe n'apportait aucune réponse, bien au contraire. Doutes et craintes se mêlaient allègrement, comme une promesse d'une septième année fade et dans goût. Un soupire lui échappa, incapable d'apaiser son coeur lourd. Peut-être que le chocolat lui rendrait un peu de baume au coeur, même s'il y avait peu de chance pour que cette boisson lactee soit un delice. Mais pas le temps de gouter, une voix inconnue s'adressa à elle, la faisant sursauter.

Le coeur tambourinant à tout va, la serpentard plus que surprise leva la tête vers son interlocutrice. C'était une jeune adulte, blonde, qui cherchait une place et qui avait posé son dévolu pour la chaise en face d'elle. Étonnant, le bar n'était pourtant pas complet. Elhiya acquiessa d'un signe de tête avant de répondre un peu décontenancée.


"Euh, oui bien sur, je vous en pire."

Un faible sourire se dessina sur le visage de l'étudiante. Elle n'avait jamais été de plus joviale ou enthousiaste quand on la prenait pas surprise. Et aujourd'hui, aucune envie de faire un effort l'accompagnait. Des yeux bleus fixaient cependant l'inconnue, l'interrogeant silencieusement sur les raisons de son apparition vers sa table. Plusieurs autres tables étaient libres, alors pourquoi venir ici?

La porte d'entrée s'ouvrit, suivit par un client pressé qui se jetait sur le bar. Une légère brise en avait profité pour s'engouffrer dans la pièce, ravivant les effluves du chocolat chaud. Elhiya pose des mains dessus et sourit, l'inconnue avait du sentir le parfum cacaoté de la boisson lactee, ce qui justifiait sa présence. A sa place, Elhiya aurait sûrement fait de même si elle avait été dans ses bons jours.


Si vous vouliez que je vous dise si ce chocolat est aussi bon que son odeur le promet, je n'ai pas encore goûté, je ne pourrai vous dire"

[i] Lui adressant un léger sourire, Elhiya posa des lèvres sur sa tasse pour déguster son encas. Et si ce dernier s'averait finalement délicieux, elle avait beau scruter son interlocutrice, il ne lui semblait pas l'avoir vu à Poudlard. Elle avala sa gorgée, fronca un sourcil et fini par lui poser directement la question qui la taraudait [/

"On s'est déjà vue quelque part?"
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elly Wildsmith, Dim 18 Juin - 11:45


Un air de surprise, et peut être un peu genée, la jeune femme accepta malgré tout qu’Elly prenne place en face d’elle. Elle l’observait alors, ayant l’impression de se reconnaitre en elle, de se revoir, à son arrivée à Poudlard pour cette dernière année d’étude. Etrange impression que ressentait l’auror, qui voulait s’excusé pour le dérangement auprès de la jeune fille mais qui n’arrivait pas à assembler ses pensées de manière cohérente.

A nouveau, la verte et argent parla, s’exprimant sur le chocolat chaud qu’elle n’avait pas encore eu le loisir de gouter – venant d’être dérangé par l’auror. Cette dernière, de son côté, ne put réprimer un léger sourire de se dessiner sur ses lèvres. Elle comprenait le fait que la jeune fille puisse être dérangé par sa présence, et cette dernière ne manqua pas de lui demander si elles s’étaient déjà rencontrés quelque part.

- Non, vous me faites juste pensé à moi lorsque j’étais en dernière année à Poudlard, perdue, le regard dans le vide … comme si je n’étais pas à ma place … est-ce votre cas ?

D’une simplicité déconcertante l’auror avait déballait tout ceci sans l’once de honte ou d’angoisse. Elle avait une volonté d’aider la jeune fille, qui semblait un peu perdue. Peut-être après tout que celle-ci lui dirais qu’elle n’avait certainement pas besoin d’une adulte pour lui poser des questions et lui raconté son passé dont elle n’en avait cure.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elhiya Ellis, Dim 18 Juin - 17:18


Bien entendu, engager une discussion sur le chocolat chaud commandé, ne pouvait être qu’un alibi totalement risible. Qui en ce monde irait converser avec une inconnue à propos d’une boisson lactée sans avoir autre chose en tête. Il fallait être réaliste. Et c’était avec une étonnant simplicité que la blonde qui lui faisait face lui expliquait qu’elle ne se connaissait pas, mais, par contre qu’elles avaient toutes les deux une similitude. Des mots peu communs qui arrachèrent un sourire ironique au jeune serpent, ainsi qu’un soupire quelque peu agacé

« Hum, j’ignorai qu’on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert ou même que je me trimballais avec une pancarte sur le dos énonçant que quelque chose cloche. En tout cas, bonne observation de votre part »

Jusqu’à présent, personne de son entourage n’avait pris un instant pour lui demander ce qui pouvait bien la tracasser. C’était triste, voir dommage, vu qu’elle venait de passer deux mois complets de vacances d’été avec sa propre famille, qui n’avait eu de cesse de poser des questions plus stupide les unes que les autres. Le manque de communication devait être un trait de caractère commun chez les Ellis, mais ce qui troublait surtout l’étudiante c’était qu’une inconnue vienne la voir, car elle, elle avait décelé un petit quelque chose qui l’interpellait. Ce n’était pas courant, généralement, la populace avait plus l’habitude de fermer les yeux sur ce qui leur déplaisait, prenant la fuite pour ne pas s’impliquer qu’autre chose. Mais cette jeune femme, elle, avait dit qu’elle lui rappelait la gamine qu’elle avait été. Nouveau soupire, que dire à ça ? L’étudiante regarda la jeune sorcière qui lui faisait face, et tordit inconsciemment son sourire en coin en une moue moqueuse.

« Et en quoi je vous ressemble au juste? Certes nous sommes toutes les deux blondes, mais vous semblez bien à votre place dans ce monde de sorcier, je me trompe ?

L’inconnue dégageait une aura de douceur et de confiance, il aurait été complexe de dire que cette jeune femme ne s’épanouissait pas dans le monde sorcier. Par contre, Elhiya, elle, n’avait jamais estimé que le monde offert du côté de la voie 9 ¾ était fantastique oui plaisant. Trop de sorciers se prenaient trop au sérieux, se trouvant supérieur aux moldus, les traitants comme une « race inférieure », il en était de même pour les sorciers atteint de lycanthropie ou autre. Ce monde sorcier dans lequel on voulait la voir évoluer ne lui plaisait guère, bien sûr, il y’avait plein de créatures fantastiques à observer que les non-magiques en connaissaient pas. Mais était-ce assez pour vouloir continuer et jeter à corps perdu dans la magie ?

Elhiya en doutait, d’autant plus que les bien-pensants avait également séparé la magie en deux couleurs distinctes : noire et blanche, comme si en dessin on pouvait se contenter de ces deux couleurs. Au contraire il fallait les mêler pour pouvoir tirer profit du meilleur de chacun, il en était de même pour la magie, mais… ça ne se disait pas apparemment. Et cette fille ? elle en pensait quoi ? Vu qu’elle jugeait lui ressembler, elle devait bien avoir un avis sur la question.

Un regard vers la serveuse qui s’approchait de la table avec la tasse de chocolat avant de le reposer sur la blonde.


« Et sans indiscrétion, vous avez fait quoi de votre dernière année à Poudlard ? »

La tasse fut posée sur la table des deux jeunes femmes, Elhiya paya et se laissa retomber sur le dossier de sa chaise tout en touillant la boisson chaud, fixant toujours son interlocutrice relativement froidement. Quitte à être venue la voir, autant qu’elle lui prodigue elle aussi ses « bons » conseils en matière de comportements à avoir, vu que de toute façon, tout le monde savait tout mieux qu’elle. Son père, sa mère, ses grands-parents, tous savaient forcément ce que la gamine devait faire de sa 7ème année, ce qui était assez marrant, car aucun d’eux n’étaient présent dans cet internat magique.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elly Wildsmith, Mer 5 Juil - 9:50


L’auror soupira avec un faible sourire, visiblement la jeune blonde n’appréciait pas d’avoir été dérangée dans la dégustation de son chocolat chaud. Et semblait quelque peu perplexe sur les ressemblances – au délà du physique – qu’elles avaient toutes deux. Posément et perdue à sa réflexion, l’auror avait plongé son regard dans la blonde qu’elle voyait face à elle, qui la ramenait à sa dernière année de Poudlard.

- Non, on ne lit pas en vous comme dans un livre ouvert, désolée mais je ne vous apprendrais rien sur vous-même.
Une courte pause de l’auror, comme pour assembler au mieux les mots qu’elle voulait dire. « C’est juste que … comment dire ? … Vous me faites penser à moi, pas à ma place dans ce monde étrange et rempli de magie ».

L’auror réfléchit mais c’est exactement pour ça qu’elle s’est vu dans les gestes et l’exaspération de la jeune femme. Et puis la jeune blonde en face d’elle lui pose une question, comme si, malgré tout, elle voulait savoir comment cela était « après ».

- J’ai fait un vol de Sombral avec mon professeur de métamorphose lors de ma 7ème année.

Un léger rire s’enfuit de la gorge de l’auror tandis qu’elle se remémore cet instant avec Evan. Ses yeux pétillent à ce souvenir particulier qui a teinté son année scolaire. « Pour le reste, ce n’était pas vraiment folichon vous savez. Des cours, des livres, rien de plus. Et vous ? Qu’aimeriez-vous faire de votre année ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elhiya Ellis, Mer 5 Juil - 14:32


Bon, elle n’était pas aussi transparente qu ce que la jeune femme avait sous-entendu, tant mieux, cela pourrait s’avérer gênant dans certaines situations, en cours notamment.  Quant à dire qu’elle se sentait aussi mal à sa place que son interlocutrice au même âge, pourquoi pas. Après tout,  elle ne l’avait jamais vu avant, alors si elle estimait que ce point commun les unissait, il n’y avait aucune raison de la contre dire. Surtout qu’Elhiya aurait du mal à dire le contraire. Le monde moldu lui plaisait bien plus, et ce depuis toujours, et ce n’était pas aujourd’hui, valise posée à côté d’elle que cela changerait.

Certes, elle ne rejoignait plus les bancs Poudlard en grimaçant, comme lors de sa première rentrée. Elle savait parfaitement qu’elle retrouverait sa meilleure amie dans la salle commune de Serpentard, ou même dans le train, elle savait parfaitement qu’elles iraient à la recherche de créatures diverses et variées pour occuper leurs week-end d’internat, mais ca ne faisait pas un tout. Ce monde emplis de sorciers n’était complet que si celui des moldus s’y mêlait. En tant qu’étudiante, son opinion et ses convictions n’étaient pas écouter, et de là a ce que la société change, il y’avait un monde… Donc oui, il était évident qu’Elhiya n’aimait pas sa place soigneusement étiquetée par le monde magique. Un sourire amer se dessina sur son visage avant de prendre une gorgée de chocolat chaud.

Cependant, elle leva le nez vers son interlocutrice, la fixant d’un regard où l’étonnement et l’amusement pouvait aisément se lire. Avez elle bien entendu ce qu’elle venait de lui dire ? Dans le toute, et car c’était assez risible, elle lui demanda confirmation.


« Vous avez volé un Sombral avec un de vos profs ? C’est bien ce que vous avez dit ? Vous en avez fait quoi après ? A moins que vous n’ayez juste effectué une balade à dos de Sombral, ce qui sonnerait d’un coup moins amusant. »

Sourire malicieux, il n’y avait pas meilleure moyen pour capter l’attention de la blonde que de lui parler d’une créature magique qu’elle n’avait encore jamais pu approcher. Bien sûr, elle savait que ces animaux tiraient les calèches de l’école, mais ils n’étaient, pour elle, que de simples illustrations griffonnées dans des grimoires. Invisibles à l’œil sauf pour certains dont le passé était bercé par une tragédie. Mais le rire amusé et le scintillement du regard de son interlocutrice  ne semblait pas porter cette faculté comme un poids.  Tant mieux. Mais rapidement, la douce nostalgie qui semblait s’être empreinte d’elle la quitta pour ramener la réalité de la scolarité : cours, livres, ennui. Il était sûr que sur ce point, les deux femmes ne pouvaient que se ressembler.

D’une question originale, la blonde capta à nouveau l’attention d’Elhiya. Jamais personne ne lui avait demandé quelles étaient ses aspirations pour l’année en cours. On lui demandait toujours ce qu’elle comptait faire après et rien de plus. Que faire de 7ème et dernière année ? Elle n’y avait jamais pensée, ses yeux se posèrent sur son chocolat chaud, pensive. Elle avait un projet d’avenir, qui la trimbalerait vers de nouveaux horizons, elle étoffait son bloc à dessin dans cette optique, notant les pays dans lesquels elle trouverait les animaux qu’elle cherchait. Mais en ce qui concernait cette nouvelle année verte et argent… S’il fallait cantonner ça au cursus scolaire, elle n’avait qu’un seul regret, la magie en elle-même, la façon dont elle était enseignée, avec des « étiquettes » elle aussi. C’était bien le souci de ce monde, vouloir faire rentrer tout et n’importe quoi dans des petites case. D’un sourire en coin, elle releva la tête, et soupira doucement.


« Cette année ? J’aimerai juste ne pas la passer sur les bancs de l’école et  toucher au concret, au vrai. Pas juste entendre dire la magie noire c’est mal juste car des hurluberlus ne savent pas la contenir et s’en servent que pour terroriser tout le monde. Ou juste entendre dire la magie blanche c’est mieux, car… Ca brille ? Non c’est mieux car c’est ce que le ministère à décider qu’il en était. »

Faible sourire de sa part, elle savait parfaitement que n’avoir aucune allégeance à un type de magie était préjudiciable, et souvent mal perçu, mais après tout, cette jeune femme avait posé une question, et répondre à moitié, de façon hypocrite,  était quelque chose qu’elle ne savait pas faire. Elle reprit doucement, toujours son petit sourire en coin au creux des lèvres.

« Je verrai bien cette année sans étiquette stupide, sans qu’on soit des Verts, Rouge, Jaunes ou Bleus. Car au final, on est forcément un peu de tout à la fois… Vous étiez dans quelle maison d’ailleurs. ? »

Elle lui avait bien dit qu’elle lui rappelait ce qu’elle était au même âge ? Si leur système de classification était réellement fiable, dans ce cas alors elle aurait dû être un jeune Serpent, comme elle. Dire qu’elle comptait adopter un Boursoufflet n’avait guère d’importance, cela restait un projet mineur, aussi, elle se tût, regardant la blonde avec intérêt, son raisonnement n’aurait de valeur que si elle lui disait avoir arboré d’autres couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elly Wildsmith, Mar 18 Juil - 21:46


La plus jeune des blondes semblait être étonnée à propos du vol de Sombral. Comme s’il y avait eu une incompréhension entre elles deux. Sensation que si propagea dans l’auror à mesure que la cadette demandait davantage d’explications. Et ses questions eurent le mérite de faire rire l’auror aux éclats. Pire qu’une gosse.

- Désolée, j’ai peur de ne pas être amusante pour vous. Il s’agit juste d’un vol à dos de Sombral. Néanmoins je ne voyais pas ce dernier, est-ce plus amusant maintenant ?

Elle riait encore et ses yeux semblaient pleurer leurs joies d’avoir trop ris. Etrange sensation qui prenait l’auror, la jeune femme en face d’elle et sa candeur avait eu le don de la faire rire – ce qui était plutôt rare actuellement. Une fois le fou-rire calmé, la jeune femme reprit son habituel sourire en coin.

Et puis, la conversation dériva sur un sujet plus tendancieux, dont Elly avait encore du mal à définir les contours et à saisir les nuances. La magie noire était précieuse, tant elle était puissante. Les deux magies réunies étaient un parfait amalgame de sorcellerie. Puissant, majestueux. Malheureusement trop nombreux étaient les sorciers qui se servaient de la magie noire pour semer le mal et massacrer les corps, les âmes et les cœurs. Néanmoins, avant de se répandre en débat à qui défendra le mieux la magie qu’elle soit noir ou blanche, la jeune femme tiqua quant au propos sur le Ministère et y répondit de suite, sans prendre le temps d’y réfléchir.

- Vous savez, il y a le Ministre, et il y a les sous-fifres. Nous ne sommes pas tous adeptes de la magie qui briiiiille.


Elle avait balancé la phrase sur le ton de l’humour teinté d’ironie, néanmoins cette affirmation était criante de vérité. Elly aimait les effluves de la magie noire, de cette emprise qu’elle ressentait lorsqu’elle s’en servait.

- Nous ne sommes pas obligés d’être ce que les autres veulent que nous soyons, vous le savez ? Je l’ai appris plus tard, plus âgée que vous, je veux dire.

Une nouvelle fois, l’auror manquait d’honnêteté envers elle. Elle avait toujours été ce que les autres voulaient d’elle. Jamais ce qu’elle voulait, faisant passer les besoins des autres avant les siens. Et puis Il avait débarqué, et tout emmené dans ce monde. La magie, la passion, tout vibré avec lui, et enfin elle s’était sentie existée dans ses bras. Enfin, elle était devenue elle-même, et non une pâle copie. La discussion suivait son cours tandis que la jeune blonde lui demandait à quelle maison elle avait appartenu. Un sourire narquois sur les lèvres de l’auror tandis qu’elle se revoyait à Poufsouffle, maison où elle ne s’était jamais senti chez elle, un air de « je sais pas ce que je fais là » qu’elle avait tenté d’étouffer.

- J’étais à Poufsouffle, mais si vous voulez tout savoir. Mon cœur était à Serpentard … je pense d’ailleurs que le Choixpeau a commis une erreur, mais c’est le genre de chose qui ne se dit pas à Poudlard, vous le savez ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elhiya Ellis, Dim 6 Aoû - 14:49


Un vol à dos de Sombral, tout compte fait même si c’était peu courant ce n’était pas aussi insensé que la jeune blonde avait pu le penser. Tant pis, un léger sourire ourla ses lèvres, teinté d’une pointe de déception, mais en même temps, à quoi pouvait elle s’attendre. Un vol à l’étalage sur un Sombral sonnait faux, ces animaux n’étaient pas réellement domestiqués en fait. Mais une chose était sure, cela semblait avoir été un bon souvenir pour la femme qui était attablée avec elle. C’était déjà ça, au moins cette jeune femme s’était amusée lors de sa dernière année. Elhiya la fixa sans rien dire, peut-être qu’elle aussi se trouverait un bon souvenir à se construire et chérir lors de cette ultime année scolaire.

Quant au ministère, ce sujet sensible avec tout le monde de manière générale. Elle s’était attendu à une brimade de la part de son ainée qui finalement se marrait doucement quant aux termes qu’elle avait pu utiliser en incriminant les choix qu’on lui imposait. Mais dans l’ensemble c’était bien l’idée non ? La magie blanche était mieux car quelqu’un avait décidé que tout ce qui brillait lumineusement était forcément mieux. Et même si cette blonde semblait ne pas être une adoratrice de la lumière elle ne s’attarda pas plus sur le sujet à la grande déception de de la petite Serpentarde. Néanmoins, le terme « nous » que son interlocutrice avait utilisé ne lui avait pas échappé.

Cette fille devait donc travailler au Ministère de la magie. Voilà qui donnait à cette rencontre un gout bien moins fade soudainement. Du ministère la blonde ne connaissait que ce que ses parents ou les autres élèves voulaient bien en raconter, rien de plus. Elle ignorait même que de jolie jeune femme comme celle qui lui faisait face pouvait y travailler. Dans son esprit ce n’était que des vieux sorciers d’un âge très avancés, rabougris et tout fripés, plongés dans leur vision archaïque du monde et dans leurs radotages insensés. Force était de croire qu’elle s’était trompé, autant sur le physique des membres ministériels que sur leurs idées. Cette blonde ci, semblait avoir une ouverture d’esprit somme toute intéressante.

Certes elle lui annonçait d’une banalité affligeant que personne n’était obligé d’être ce qu’on attendait de lui ou elle, mais cela ne découlait pas d’une affligeante maxime balancée à une gamine paumée, mais la conclusion d’un évènement vécu. Elhiya pouffa légèrement de rire, un rire ironique, en tant que membre du ministère, cette fille avait le droit de dire ce genre de chose ? C’était étonnant, surprenant mais rafraichissant à la fois. Peut-être que tous les sorciers ne suivant pas le chemin qu’on avait tracé pour eux ne finissait pas forcement mal.

Sa réflexion sur le sujet aurait pu durer encore des heures, tout en oubliant de siroter sa tasse de cacao si la belle blonde ne lui avait pas dit finalement qu’elle arborait, par le passé les couleurs du soleil, de ceux qui sont supposés être toujours content et ravi, de ceux qui d’un sourire communicatif évoquer soit l’affection soit le mépris. Elhiya sourit, doucement dans un premier temps avant d’éclater de rire. Effectivement le Choixpeau devait avoir un coup dans le nez régulièrement vu son état et les stupides chansons qu’il s’afférait à chanter chaque année.


« On dira plus simplement que ce n’est pas facile de coller une étiquette sur tout le monde dans ce cas-là. L’honneur de ce vieux couvre-chef sera sauf ainsi. »

Petit à petit cette interlocutrice de fortune s’avérait intéressante, et bien qu’elle ne répondait pas la flopée de questions silencieuse que la Verte & Argent se posait, elle avait au moins le mérite de partager quelques-unes de ses point de vue. C’était qu’elle n’était finalement totalement à l’ouest comme voulait lui faire croire ses parents. Elle n’aimait pas la voie qu’ils avaient choisie pour elle, elle n’aimait pas cette contrainte redondante d’utilisation d’une magie bien trop bridée, elle n’aimait pas qu’on attende d’elle qu’elle soit un parfait petit serpent –même si elle n’avait aucun mal à le faire- et surtout, elle n’aimait pas qu’on l’oblige à adopter une vision du monde qui n’était pas sienne.

Prenant une légère gorgée de boisson lactée, l’adolescente soupira doucement, en reposant les yeux malicieux sur la jeune femme du ministère. Elle avait su suscité en elle de l’intérêt si ce n’était de la curiosité en sous entendant que même au Ministère de la magie tout le monde ne se baignait pas de lumière.


« Comment on s’initie du coup ? Quand on ne veut pas utiliser uniquement ce qui brille et que le Ministère veuille aux graines de sorciers que nous sommes ? Et comment, au seins de leur propre établissement ils peuvent avoir des adeptes de l’ombre alors qu’ils nous font miroiter que ce n’est pas correcte ? C’est un peu ironique pour le coup non ? »

L’étudiante n’avait jamais caché qu’elle ne faisait aucune différence entre magie noire et blanche, elle ne comptait pas se faire posséder par l’une ou l’autre, elle ne comptait pas développer son affinité d’un côté ou l’autre non plus. Elle trouvait juste les non-dits de la jeune femme blonde intriguant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elly Wildsmith, Hier à 1:16


Visiblement, la conversation semblait intéressée l’adolescente. Au fur et à mesure de la discussion, l’auror sentait l’intérêt de la jeune fille. Des mots échangeaient qui liaient peu à peu les deux jeunes femmes, comme si la dernière année à Poudlard de l’auror, pouvait aider la jeune blonde à affronter sa propre rentrée à venir.

Puis finalement vint une question inévitable sur la magie. Parce que tout ce qui brille n’est pas forcément d’or, il était légitime que les étudiants de Poudlard se posent des questions sur la magie noire. Elly ne croyait pas, qu’en brimant les esprits, les élèves se dirigeraient davantage sur les versants de la magie blanche. Elle pensait au contraire que plus on empêcherait les élèves de toucher cette magie, plus elle leur paraitrait intéressante.

- Parce qu’il y a le Ministre et ses préceptes et les agents qui sont sur le terrain. Nous n’avons parfois pas le choix que d’utiliser les méthodes des groupes illégaux. C’est ainsi. Quand à s’initier …

La jeune femme laissa passait un long moment, tout en réflechissant. Que répondre à la jeune fille qui semblait manifester un intérêt particulier pour la magie noire ? Il faut savoir s’entourer pour ce type d’initiation. Pour ne pas tomber dans l’excès, pour ne pas sombrer. Car la magie noire bien utilisée peut être salvatrice, mais totalement destructrice dans le cas contraire.

- Il faut savoir trouver son initiateur. Avoir quelqu’un de suffisamment ouvert d’esprit pour ce genre de chose. Quelqu’un qui ne souhaite pas vous faire tomber dans ses excès ni dans ses idéaux. Cela n’est pas vraiment évident.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: King's Cross Coffee

Message par : Elhiya Ellis, Aujourd'hui à 10:42


La blonde en face d'elle semblait chercher ses mots, comme si elle hésitait entre ce qu'elle avait le droit de dire ouvertement ou non. Puis finir par lâcher quelques conseils qui arracha un petite rire amusée à Elhiya. Bien entendu qu'on ne pouvait pas s'initier à la magie, peut importait sa couleur sans être encadré par une personne compétence. C'était forcement risqué de tenter de seul de faire des expériences en douce, mais comme il n'y avait pas une liste de professeurs de Poudlard apte à jouer les éducateurs, il y'avait forcément de quoi se poser des questions sur les compétences scolaires de ces derniers. D'un coup d'oeil malicieux à son interlocutrice, Elhiya se calla sur le dossier de son siège

"Insinuez-vous que nous n'avons pas d'enseignant suffisamment compétent pour ça? Car il faut bien avouer que si on a des cours des défense contre les forces du mal, on se garde bien de nous proposer des leçons de ce qui nourri réellement ces fameuses forces. je suppose à cause des excès éventuels comme vous le dite. Quoi qu'il en soit c'est dommage, ce n'est pas en interdisant quelque chose que invite tout un chacun à ne pas se poser de question. C'est même l'inverse. Tous les gosses sont pas des moutons quand même.."

Et du coup, quand un groupe d'élève avait des questions à poser, ils devaient soient se débrouiller par eux même, soit essayer de trouver à taton le bon interlocuteur, et autant dire que c'était assez compliqué. Même si ses parents à elle étaient plus ou moins ouvert d'esprit, leur idées bien trop tranchées ne permettait aucune reele discussion. Au contraire, un large rictus se dessinait sur les lèvres de son père si elle venait à demander comment fonctionnait l'emprise de la magie noire sur certaines personne. Comme il la gamine lui promettait déjà de se plongeait dedans à corps perdue, alors qu'elle ne voyait de base, aucun intérêt à la magie de manière générale. Elle s'en servait car on l'obligeait rien de plus. Bien sur c'était assez amusant de pourrir la vie de quelques élèves avec sa baguette, mais si elle n'avait pas développé ce pouvoir, ca ne l'aurait pas plus gèné.

Du coup, ne voyant ni regard noir réprobateur, ni sourire malsain sur le visage de son interlocutrice, Elhiya continua de poser tranquillement ses questions.


"Et si les initiateurs sont dur à trouver, car peu sont fiable, il faudrait justement que le ministère s'occupe de proposer une première approche de ce type de pouvoir non? Comme ca ce serait forcément bien encadré, et il n'y aurait pas de débordement et la curiosité de chacun pourrait être assouvie, voir détruite non?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: King's Cross Coffee

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 King's Cross Coffee

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.