AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 6 sur 6
Cours n°2 : Châtiments et informulation
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Salomon Vensa
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Salomon Vensa, Sam 9 Avr - 3:14


Rhololo, que c'était une journée de Mer**. C'était quoi l'idée d'aller attaquer des étudiants en plein cours ? À cause des conneries  du professeur McKinley, ils avaient dû se taper les sermons du professeur Malicia pendant une dizaine minute. Un ennui. Il devrait d'ailleurs penser à ne plus s'inscrire au cours de défense contre les forces du mal, c'était vraiment de grosses conneries.  En soi, il aimait la DCFM mais le responsable de cette matière semblait vraiment timbrer. Suivant les ordres du responsable des cours de potions, il sortit de la classe, comme la plupart des personnes de son groupe, pour revenir sur leurs pas. Nathert marcha pendant une bonne quinzaine de minutes, serpentant dans les couloirs, rencontrant quelques fois  des connaissances, mais ce n'est pas pour si peu qu'il s’arrêtait pour taper la discute.

Après s'être baladé un peu partout dans l'école, il finit par arriver devant la porte de classe. Il savait très bien qu'il allait probablement se faire réprimander où un truc du genre, mais bon, le sorcier n'avait pas vraiment le choix, il n'allait quand même pas resté cloué sur place, au milieu du couloir pendant tout le reste du cours... Quoique... nan...

I
l ouvrit donc la porte lentement et entra en silence. Il se dirigea ensuite vers sa place initiale tout en évitant de regarder le professeur. Le jeune homme franchit quelques mètres et s'étala contre sa chaise en un soupire. Il ne restait plus qu'à voir ce que qui se passerait pour la suite. Il ne devait quand même pas avoir trop d'espoir sur le fait que le cours allait poursuive comme s'il ne s'était rien passé. Ce qui serait un miracle...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Merry K. Harper, Sam 16 Avr - 14:59


Le cours de Défense Contre les Forces du Mal avait plutôt mal débuté pour Merry qui dans un premier temps s'était rendue compte que le cours se déroulerait sans baguette, soit aucun moyen pour se défendre contre une personne potentiellement dangereuse. Plus tard dans ce même cours, Jade qui avait dû subir le courroux du professeur tyrannique était finalement revenue avec Leo Keats que la rouquine n'aurait vraiment pas aimé voir. Non pas qu'elle le détestait mais elle se sentait vraiment mal à l'aise lorsqu'elle se trouvait avec lui depuis un certain soir qu'elle ne mentionnerait plus et qu'elle préférait oublier.

Néanmoins, par la suite, McKinley avait décidé de faire deux groupes. L'un dirigé par Leo Keats, l'autre dirigé par lui-même et fort heureusement pour elle, la Harper s'était retrouvée dans le groupe du tyran. Bien que ce n'était pas la meilleure des options, elle trouvait cette solution bien meilleure que l'autre. Et puis, aller dans un autre cours pour aller lancer des sortilèges sur des pauvres élèves qui n'avaient rien demandé... non pas trop pour elle. C'était bien mieux de s'exercer sur son professeur tyrannique. Deuxième élève à passer devant lui pour s'exercer, ce fut néanmoins la première à s'en sortir pas mal.

« Bravo Miss Harper. Rapide et efficace ! »

Tiens, cet homme était doté d'un cœur et savait féliciter ses élèves ? Quel étonnement. Surprise sur le coup, la rouquine adressa néanmoins un sourire au professeur avant de se reculer et de regarder les autres élèves s'exercer à leur tour. Tout ceci se fit assez rapidement et les élèves passèrent à tour de rôle, sans que le professeur n'intervienne à chaque fois. Puis, une fois tous les élèves passés, il tapa finalement dans ses mains, invitant les élèves à se rasseoir, chose que Merry fit assez rapidement, imitant ses camarades.

« En attendant les autres, j’aimerai votre avis sur cette première partie. Qu’avez-vous ressenti ? Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir cet exercice ? »

Merry réfléchit un instant. C'est vrai qu'elle aurait pu réussir cet exercice bien mieux que ce qu'elle avait fait. Partiellement n'était pas suffisant, bien que cela lui avait valu un compliment. Néanmoins, elle savait peut être ce qui avait cloché.

- Personnellement j'ai eu l'impression qu'on me vidait de mon énergie durant un court laps de temps. Et je pense qu'il faut s'exercer encore et encore pour pouvoir réussir cet exercice à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Invité, Sam 16 Avr - 15:13


Scrogneugneu.
Ouais, nan, il était bien trop policé pour oser ne serait-ce que penser à un juron plus adapté à sa situation… Et puis, les Anglais étaient tellement… Disciplinés… Moui, ce devait être cela, un probable surplus de discipline... Et en ce qui le concernait, il souffrait d’un surplus d’incompétence… Mais ça, il aurait très certainement pu le deviner tout seul.

Après son immobilité stupide, il s’était rétracté pour observer ses camarades, et surtout, son professeur, qui semblait plutôt bien s’amuser. Les pustules virulentes et le vomi de limaces l’amusèrent plus qu’il n’aimerait l’avouer. C’était étrange… Mais pour une fois… Oui, pour une fois que ce n’était pas lui qui subissait des souffrances corporelles ou morales, et qu’il n’était que simple spectateur de la scène, il trouvait cela… Amusant…
Se pinçant les lèvres, il resserra nerveusement sa cravate, sans pour autant détourner le regard. Il était curieux, et voulait voir la suite, tout. Surtout que le cours reprenait.

Docile, il regagna son bureau, notant quelques réflexions sur son parchemin, et écoutant les consignes pour la suite du cours :

« - En attendant les autres, j’aimerai votre avis sur cette première partie. Qu’avez-vous ressenti ? Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir cet exercice ? »

Mmh… Voulez-vous mon mouchoir monsieur ? Navré, il avait un peu de mal à se concentrer sur la question en voyant tous ces fluides dégouliner… Ses pulsions maniaques, probablement… Qu’il se concentre, pour ne pas redevenir un Emanglon de la décrépitude…
Mais que répondre à ce cher Mr. McKinley ? Ce qu’il avait ressenti ? Il avait douté, beaucoup, s’était concentré sur son échec futur et avait effectivement échoué… Mais surtout, il n’avait pas douté dans l’exécution de cet exercice, et ça le rendait un brin inconfortable… Se serait-il docilement exécuté, si on lui avait demandé de lancer un sortilège sur les élèves du cours de Potions ? Aurait-il osé le faire ?

Il fit tourner sa cheville en un craquement sinistre, tandis que son rythme cardiaque s’accélérait. Oserait-il répondre ?
Mais bon sang, que risquait-il à répondre à cette question ?
Mais que faire ? Honnêteté ? Il se ferait remettre à sa place… Mentir ? Ouais bien sûr, pas certain que son professeur apprécie l’attention…

Que faire !

Il avait envie de crier, de balancer son bureau et de s’en aller… Mais rien de tout cela ne transparaissait. En bon petit enfant docile et conciliant, issu d’une noble famille de Sang-Purs peu ou prou traditionnels, il s’était toujours conformer à des enseignements millénaires… Qui impliquaient notamment le fait de savoir contrôler ses émotions…
Cependant, il désespérait de se laisser aller… Il était si curieux… Qu’est-ce que cela ferait de sortir du carcan ?

Et pourquoi se posait-il toutes ces questions, pendant ce cours ? Décidemment, il était – sur de trop nombreux points – beaucoup trop sensible…

Allez, respire… Recompose-toi…
Tiens, la rouquine des Gryffons prenait la parole…
Alors, si elle le pouvait, pourquoi pas lui… ? Au moins, ainsi, ils se feront démonter en équipe.

Seuls les fous ne craignent pas les plus forts, mais Ascléfrousse avait trop peur, et était bien trop angoissé pour porter attention à ce genre de détail…
Et c’est ainsi qu’il finit par lever poliment la main afin de demander la main, pour tenir un discours qui échappait un peu trop à la bonne tenue qu’il était censé adopter :

« - J’ai beaucoup douté pendant la réalisation de cet exercice, monsieur, et je pense que c’est la raison de mon échec... » Voilà, il était intervenu assez pour remplir le minimum syndicale, il pouvait s’arrêter ici… « Mais la difficulté était stimulante… J’ai adoré et je souhaiterais plus que tout recommencer ! ». Non, il n’osa pas ajouter quoique ce soit, et se contenta de penser ces derniers mots avec force. Non, il n’était pas assez confiant pour dire à son professeur de DCFM qu’il aurait finalement aimé aller dans le cours de Potions, pour voir s’il aurait été capable de lancer un sort sur des élèves innocents (ou presque), pour voir s’il était aussi un mouton de Panurge qu’il le pensait… Et surtout, plus que tout, il se sentait stupidement malade pour avoir suivi les ordres : car s’il commençait à obéir maintenant, qu’est-ce qui justifierait le fait qu’il ne le fasse pas, si jamais il venait à réprouver les exercices donnés ?
Le Sinople se sentait beaucoup trop lâche pour dire quoique ce soit de plus, et se contenta donc de s’emmurer dans un silence honteux, tâchant ainsi de se faire oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Rose Layroy, Sam 16 Avr - 15:51


Remonter les escaliers comme une furie lui avait fait du bien et elle s'était quelque peu calmée même si sa rage n'était tout de même pas redescendue. Au moins, elle pourrait la cacher une fois de retour en cours. Étrangement, en colère elle ne se perdait pas dans les couloirs. Son instinct prenait le dessus et ça prouvait bien qu'elle connaissait de mieux en mieux l'école. Bon, après il ne fallait pas exagérer. Elle n'allait pas réussir tout de suite à se retrouver les yeux fermés dans ce labyrinthe mais c'était déjà un début. Et voilà, son esprit divaguait de nouveau. Elle se sentait mieux.

La jeune première année arriva enfin devant la porte de la salle de classe. Elle s'y arrêta quelques instants attendant ses autres partenaires de cours. Bizarrement elle resta plantée là, à regarder la porte comme si elle allait la manger. Elle pouvait avoir deux réactions une fois la porte passée. Soit elle entrait discrètement, comme une petite souris et se faisait discrète. Soit elle entrait renfrognée et s'installait à sa table les yeux noirs. Mouais... Elle n'était plus assez en colère pour en vouloir à mort, comme plus tôt, à McKinley et elle ne voulait pas rester passive comme si rien ne s’était passé. Ne sachant que faire la jeune fille en profita pour rajuster sa cravate qu'elle avait desserrée après avoir failli se faire étrangler par le Pouffy en colère. Si elle le recroisait, ce blaireau jaune, elle lui jouerait un joli petit tour à la Layroy. Bon, ok... Elle n'était peut-être pas encore totalement calmée.

Elle se mit dos au mur à côté de la porte et ferma les yeux. *Calme-toi... Respire... Tout vient à point à qui sait attendre... * Elle n'allait pas entrer seule. Si ? *Mais pourquoi tu te poses une question de ce genre ? Tu n'as pas peur de McKinley ! Qu'est-ce qu'il pourrait bien te faire ? À part te renvoyer de cours et te torturer tu entends ? Oh... Et bien je sais pas trop. Des choses bien pires. Mais pas pour être entré en cours sans attendre les autres élèves. Ce serait idiot. Oui, enfin... avec ce professeur il faut s'attendre à tout. Dans tous les cas tu n'as pas trop à craindre sa fureur. Tu as testé le sortilège alors que d'autres... Tiens d'ailleurs le directeur des Gryffons a tout vu. Et il fera un rapport à McKinley. Qu'est-ce qu'il va arriver à ceux qui n'ont pas jeté le sort ? La mort probablement. Enfin, s'ils ont de la chance... * Aussi quelle idée d'aller dans un cours de ce genre si on n’avait pas les tripes pour suivre les ordres d'un professeur machiavélique ? Pour le premier cours ça se comprenait que les élèves soient surpris. C'était un nouveau professeur, ils ne savaient pas quelles étaient ses méthodes d'enseignement. Mais maintenant la réputation de bourreau de McKinley avait fait le tour de l'école probablement. Si on savait pertinemment qu'on n'était pas à la hauteur on ne s'inscrivait pas au cours. Ou alors c'était des élèves qui pensaient qu'ils étaient forts et qui ont été brisés comme des cacahuètes en moins de vingt minutes. Pitoyable...

*Tu vois ce que tu es en train de faire ? Non. Tu es encore en train de le défendre ! Après ce qu'il t'a fait faire. Déranger un cours de potion et tout ça pour quoi ? Pour que tu te fasses étrangler par un jaune et noir ! Oui mais... oh et puis tais-toi cerveau ! *
Rose se retira alors du mur sur lequel elle était et commença à faire les cent pas. Mais qu'est-ce que foutaient les autres ? Ils ne s'étaient pas paumés dans les couloirs tout de même ? À moins qu'ils aient trop peur de revenir en cours. Peu importe, elle en avait marre d'attendre là, comme une idiote. Elle voyait bien que les tableaux la regardaient d'un drôle d'air. *Oh et puis zut ! Ils arriveront quand ils arriveront.* La Serpentarde frappa alors trois fois, déterminée, à la porte. Elle l'ouvrit doucement et entra, droite. La partie pratique semblait s'être finie ici aussi et des élèves parlaient. Sûrement pour répondre à une question du professeur. Elle salua légèrement le professeur de la tête, le visage impassible, et dit :

_Les autres arrivent monsieur.

Elle referma la porte derrière elle et s'avança à travers les rangs pour rejoindre sa place. La vert et argent regarda attentivement le professeur et fut légèrement déçue de ne pas voir des dents dépassées ou quelque chose qui prouvaient que certains avaient réussi les sorts. Elle remarqua alors une limace sur son bureau. Un petit sourire monta aux coins de ses lèvres. En fait si... Dommage qu'elle n'ait pas été là pour voir ça de ses propres yeux. Elle retira la limace et écouta la suite du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Meskalyn Korval
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Meskalyn Korval, Sam 16 Avr - 20:16


A son grand soulagement, le jeune Serpentard remarqua qu'il était loin d'être le seul à avoir échoué. Et bien plus que cela, rares étaient les élèves à avoir eu un résultat probant. De plus il semblait que la hargne du professeur se soit un peu calmée. Voila qui n'était pas trop tôt. Cela apaisa le jeune garçon qui retourna à sa table à coté d'Asclépius. Il fallait maintenant attendre le retour du directeur de la maison Gryffondor, et des élèves qui avaient été désignés pour aller mettre un peu de chambardement dans le cours de potions. Meskalyn avait déjà eu l'occasion de voir le professeur Evans, et il savait qu'elle n'était pas du genre à laisser des élèves déranger son cours en attaquant ses élèves, pas même si ceux ci étaient envoyés par un autre professeur. Il n'aurait pas voulu être à la place des malheureux du groupe deux. Enfin, il y avait le directeur de Gryffondor avec eux, peut être pourrait il expliquer la situation au professeur Evans et éviter aux élèves une retenue pour avoir attaqué les étudiants en potion. Il avait commencé à prendre quelques notes sur son parchemin quand le professeur McKinley posa une question.

« En attendant les autres, j’aimerai votre avis sur cette première partie. Qu’avez-vous ressenti ? Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir cet exercice ? »

Voila une bonne question. Ce qu'il avait ressenti? A part de la difficulté? Le jeune garçon tenta de se remémorer les émotions qui l'avait traversé durant l'exercice. De la colère, pour sur, c'est ce qui avait motivé sa tentative. Il voulait faire payer au professeur son impolitesse envers Jade. Il avait bien senti la magie bouillonner en lui. Comme une nappe de lave sous pression sous la croute terrestre. Il avait tenté de la canaliser à travers son corps et de l'expulser hors de son corps tout en lui donnant la forme du sort désiré. Il sentait que ce n'était pas un manque de puissance. Il l'avait senti en lui, se dressant comme un serpent prêt à mordre, comme un loup hurlant sa rage, mais il n'avait jamais pratiqué les sortilèges informulés, et encore moins sans baguette. Au dernier moment, il avait senti cette puissance s'estomper, ce serpent se lover en boule, le loup rejoindre sa tanière, et rien ne s'était passé. Il expliqua tout ça en détail au professeur, et espérait qu'il ferait mieux au prochain exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Shae L. Keats, Dim 24 Avr - 18:05


L'art de réagir une fois la tempête passée... Voici le copie de mon post en potions
Ce post est donc très peu cohérent, et je m'en excuse,
J'ai taché de faire en sorte que mon RP n'ait aucune incidence sur les vôtres, ces derniers étant déjà posté depuis un bail
Si quoique ce soit vous gène, n'hésitez pas à me MP
Je m'excuse pour le retard



L'italienne m'avait alors remercié, sans qu'je réagisse pour autant? J'en avais déjà assez fait pour elle en acceptant d'la suivre, fallait pas m'demander en plus d'me montrer aimable. Elle finit par regagner sa place, jouant la provocation, c'qui n'était désormais plus d'mon ressort. si elle tendait au McKinley l'bâton pour s'faire battre, j'ne pouvais plus rien pour elle. J'rendais son salut au professeur, et voilà qu'une tape amicale plus tard, l'ancien bleu reprenait son cours avec une facilité déconcertante. Il remit rapidement à sa place la préfète des Poufsouffles, qui cette fois-ci, ne l'avait pas volé. L'envie de Leister d'pousser l'élève à bout était visible, certes, mais certainement justifiée, même si pour l'moment j''en connaissais pas la raison.

« Bon. Il est plus que temps de passer à la pratique. Toute cette théorie emmerdante est enfin terminée. Vous allez de ce fait vous entrainez à lancer des sortilèges informulés. Les sorts que vous allez utilser pour cet exercice seront : Dentesaugmento, Convulso Crispo, Furunculus, Limacius Eructo. Des sortilèges simples qui ne posent pas de problèmes en temps normal mais qui vous en poseront lorsque vous allez les informuler. Pour rappel, la concentration est de mise, je veux voir des personnes donc impliquées et concentrées avant de lancer un des quatre sortilèges. Les accidents sont vite arrivés et je ne veux pas être responsable de vos actes manqués ».

Sur un signe d'mon ancien camarade d'classe, je m'avançais à ces côtés. J'allais enfin savoir c'qu'il m'avait reservé. Nul doute que j'allais devoir l'aider à gérer une partie des élèves, j'priais juste pour qu'Harper n'en fasse pas partie, la gêne aurait été présente à coup sûr.

« Cet exercice se fera en deux groupes. Ambre Belgardia et Angel Daft, j’ai oublié de vous le dire mais vous n’êtes pas autorisées à poursuivre ce cours. Vous pouvez retourner dans vos dortoirs, je vous contacterai plus tard. Sachez que vous ne vous en sortirez pas comme ça pour information donc ne partez pas en jubilant ! »

J'réprimai un rictus en entendant parlé de Ambre, une lionne dissidente, je n'allais assurément pas laisser passer cela, mais j'y reviendrais plus tard. La classe se séparait en deux groupes distincts, et je n'attendais plus qu'les consignes de mon collègue pour commencer.

« Merci de vous mettre rapidement en groupe afin de vous expliquer exactement ce qu’il va se passer. Le premier groupe, vous allez rester en classe et lancer un des quatre sortilèges précités sur moi. Quant au deuxième groupe, vous allez faire pareil mais au cours de  Potions ».

« Que le cours pratique commence ! »
 


C'était parti. J'quittais la salle, accompagné d'mon p'tit groupe d'élèves. Pour l'instant, ceux-ci semblaient filer droit alors que l'on prenait la direction des cachots, j'répondis tout d'même rapidement à Lïnwe alors qu'nous descendions rapidement jusqu'aux cachots. Ce dernier fut l'premier à s'lancer une fois devant la porte de la classe de Potions. Jouant sur la discrétion, il tenta d'lancer son sort à travers la serrure, mais échoua lamentablement. Le talent n'est pas donner à tout l'monde, c'est un fait, et c'pauvre Felagünd a l'air d'en être totalement dénué. Je n'eu même pas l'temps d'le rassurer qu'une petite lionne intrépide (Emilie) entra en trombe dans la salle, tentant un sortilège contre Miss Evans, mais elle ne réussit pas à s'concentrer suffisamment. Mes p'tits lions continuaient à m'décevoir décidément, aucun d'entre eux n'semblaient disposé à réussir ce qu'il entreprenait. La Sinople et argent (Rachel) qui suivit ne réussit pas non plus son exercice, à croire qu'aucun sort n'pourrait être convenablement lancé. Me désinteressant un peu de c'qu'il se passait, j'parcourai la salle de potions du regard, croisant l'regard de... La jeune Gold. Ma sœur. J'avais toujours du mal à m'y faire, j'avais une sœur, élève à Poudlard. Fallait que j'imprime un peu. J'revenais à c'que faisaient mes élèves quand ce fut au tour de notre petite rouquine en chef (Lydie), anciennement propriétaire de tortue, de s'avancer.  Après s'être rapidement excusée auprès d'la professeure, chose inutile, elle tenta d'attaquer une autre Rouge et Or, mais elle échoua elle aussi.

- Il serait peut-être temps de vous mettre à réussir jeunes gens. Je doute que votre professeur nous ait envoyé ici dans le seul but de vous faire passer pour des Guignols...

Bon, j'reconnaissais tout de même que l'exercice n'était pas des plus simples. L'informulation était chose ardue, et certainement pas à la portée du premier élève qui passait. Mais là, nous passions tout simplement pour des cons auprès des élèves de Potions, il était temps d'se rattraper. J'priais tout d'même pour que personne ne vise Kathleen, car si le sort réussissait, il y avait d'grande chance pour qu'je m’énerve et prenne son agresseur en grippe. Le Serdy suivant (Nahert) échoua lui aussi lamentablement, m'tirant un léger soupir exaspéré. La jeune Layroy tenta elle aussi sa chance après un speech soporifique, mais ne reussit pas pour autant. Comme quoi l'pouvoir des mots... C'est nul.

Petite variante cette fois, un jeune serdaigle (Erundil le crocodile) s'apprète à entrer et à tout dévasté, mais il se dégonfle, complétement et sort. J'lui lâche un ''Bien joué ironique avant d'me concentrer sur la professeur de Potions qui réagit enfin. Elle poussa une guelante, mais alors qu'je m'aprètais à me montrer dans la salle, afin d'm'expliquer d'adulte à adulte, je m'arrêtai sur place. Non, le plan de la prof était des plus ingénieux.. Laissant la jeune lionne dans cet état de mutisme complet, elle allait être obligée d'utiliser ces acquis. Me plaçant tout d'même de façon plus visible au niveau de la porte, j'laissais la petite McMiller s'en tirer seule. C'était une lionne après tout.

Pasca semblait presque prête à aider McMiller, mais elle n'en fit rien, heureusement car la professeur se retourna brusquement. Celle-ci ne tarda pas à tous les foutre dehors, sans que je puisse m'en mêler; Après tout, ces crétins n'avaient qu'à être plus discrets.





HRP: Vous l'aurez donc tous compris, l'intervention dans le cours de Malicia étant terminée, je vous donne à tous mon LA pour dire que Leo vous raccompagne jusqu'au cour de DCFM. Je posterai de nouveau une fois le déroulement du cours revenu à la normal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Jade Wilder, Lun 25 Avr - 2:35


Quelle déception. Le sort était un échec total malgré toute sa détermination menée par une seule pensée: rendre la monnaie de sa pièce à ce fourbe de McKinley ! Qu'est-ce qui n'avait pas fonctionné au juste ? S'en était presque rageant. Pour une fois qu'elle acceptait de faire un des exercices proposés - imposés - par le professeur, voilà qu'elle n'était pas fichue de le réaliser. Rhaa, des baffes qui se perdent !

Mais non, calme. Jade restait incroyablement calme de façade, presque impassible alors qu'intérieurement elle bouillonnait. Après tout, les occasions de lancer ce genre de sort à l'ancien Serdaigle ne se présenteraient pas tous les deux jours. M'enfin, c'était ainsi, il ne restait plus qu'à ravaler sa fierté. Surtout, ne rien montrer, c'était essentiel. L'adolescente avait bien trop de fierté pour ça. Cependant et heureusement, elle eut au moins la satisfaction de voir d'autres sortilèges réussir et si elle ne gardait pas un minimum de contenance, elle en aurait presque jubilé. Presque parce-qu'elle n'était - malheureusement - pas comme ça et presque également car c'était tout de même carrément répugnant comme spectacle. L'Italienne dû détourner les yeux à plusieurs reprises pour retenir un haut le coeur. Même si la cible était un professeur qu'elle ne pouvait pas supporter, il y a certaines choses qu'on ne souhaite pas forcément voir.

Minute, elle avait envisagé de lancer ce genre de sort à McKinley non ? Mais elle était dingue ou quoi ? Oui, ça devait être ça, son esprit était détraqué ces derniers temps. Il n'y avait pas d'autre explication pour qu'elle en vienne à ce genre de souhait. A part la haine, peut-être, mais ce sentiment est-il une excuse suffisante face à cet acte ? C'était un entrainement, certes, mais tout de même. Pfiou, blonde perdue à 3 heures, au secours.

Allant se rasseoir lorsque McKinley en donna l'ordre, Jade n'en était pas moins plongée dans ses réflexions. Elle se prenait la tête pour rien bon sang et elle le savait, mais elle avait un don pour chercher des questions là où il fallait juste agir sans réfléchir. C'était à s'y perdre, pourtant non, elle gardait la tête sur les épaules, réfléchissant plus amplement à ses erreurs. Pourquoi ça n'avait pas fonctionné ? L'adolescente ne s'attendait nullement à ce que l'ancien Serdaigle pose exactement ce genre de question.

- En attendant les autres, j’aimerai votre avis sur cette première partie. Qu’avez-vous ressenti ? Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir cet exercice ?

Bon. Euh.. Trouver la réponse s'avérait plus compliqué que ce qu'elle aurait cru. Pourtant il était plutôt important de déceler ses faiblesses, ses actes manqués, dans ce genre de situation. Bien.. Écoutant attentivement quelques réponses des autres élèves, Jade hésita longuement à donner elle-même sa version. M'enfin, elle était là pour participer, pas jouer les potiches. Bon. Enfin, elle leva la main à son tour, attendant patiemment - ou pas - d'être interrogée avant de parler.

- J'ai ressenti une sorte de chaleur quando.. j'ai tenté de jeter le sort. E credo.. qu'il me manquait de la.. hm.. concentration.

Ouais, allez, on fait au plus simple. C'était sans doute ça, aveuglée par la colère, la demoiselle avait pensé à trop de choses à la fois pour que ça se passe réellement bien, peut-être ? Hm, à méditer, mais en tout cas elle avait essayé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Emilie McMiller
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Emilie McMiller, Jeu 28 Avr - 18:33


Émilie en avait assez. Restée planté ici, le regard d’une classe entière et d’un professeur fou furieux posée sur vous, c’était trop. La sang-mêlé avait beau réessayer la formule, cela ne menait à rien. Rien de rien. Au bout d’un temps qui lui sembla infini, le professeur la libéra du sort et elle fut tellement surprise de pouvoir enfin refaire un geste qu’elle faillit se renverser en arrière. Se rattrapant de justesse, elle jeta un regard accusateur au professeur avant de tourner le dos. Mais la blonde l’interrompit :

- Vous donnerez ça à votre professeur.


La rouge et or ne put que accepter et repartit d’un pas traînant jusqu’à la sortie. C’est à peine comme si elle entendu le professeur de potion déchaîner sa colère sur ses camarades de classe.
Ce fut honteuse qu’elle retourna dans sa salle de classe. Elle n’osait pas parler. Or, elle n’avait pas fait quelqu’un pas que Rachel lui murmura :

- Si tu veux je peux donner la lettre au professeur.

Émilie voulut s'exclamer de joie, mais elle se rendit vite compte que la professeur n’avait pas hésité une seule seconde pour la punir de nouveau. Voilà qu’elle ne pouvait même plus parler. Et, malheureusement, ne pas pouvoir parler était vraiment une situation délicate.
La sang-mêlé jeta un regard qu’elle espérait convaincant et eut un faible sourire. Puis, toujours avec cette étrange timidité, elle tendit la lettre à son amie. Cette fois, son regard était plus fort que les mots et la jeune n’eut même pas besoin d’en faire plus pour ce faire comprendre : merci.
Les deux jeunes filles cheminèrent ensemble le long du chemin, en silence, au plus grand comble de la première année muette. Quand ils arrivèrent, la classe n’était pas vide.
« Malheureusement, se dit Émilie.
D’ailleurs, les autres élèves étaient en pleins exercices, apparemment. Néanmoins, l’arrivée de leurs camarades brisa soudainement l’ambiance de travail. Même si au fond d’elle-même, la rouge et or savait que l’autre moitié de la classe ne regardait pas seulement elle, mais tous ses autres camarades, elle avait la folle impression d’être visée. Cette fois, elle attendit que les autres s’avancent, elle refusait de faire une nouvelle fois le premier pas, Émilie avait on ne peut que plus retenu la leçon. La sang-mêlé regarda Rachel pour déceler la moindre trace de peur ou de quiétude. Mais impossible, la vert et argent restait impassible, sa main tenant fermement la lettre de Mrs.Evans.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 28 Avr - 20:40


Emilie à mon LA.
Désolé du retard !  :mm:

Marchant silencieusement, le groupe arriva vite devant leur salle de cours initial. Rachel n’eu aucune idée de qui rentra en premier, elle se contenta de suivre le mouvement. Le regard le plus neutre possible. En fait elle avait simplement envie que le cours prenne fin au plus vite.

- Professeur, l’interpella-t-elle tout bas pour ne pas déranger le cours. Miss Evans nous a demandé de vous remettre ceci.

Rachel posa la lettre sur le bureau, à côté du professeur et sans attendre de réponse s’en alla retrouver sa place, non sans un soupir de soulagement. Le pire devait sans doute être derrière eux.

Non mais qu’elle idée de donner ce genre d’exercice à des élèves. Ce n’était ni respectueuse pour le professeur dont le cours avait été dérangé ni courageux de prendre des élèves en traître et encore moins pédagogique de pousser ces mêmes élèves aux combats.
Sans se soucier de leur arrivé, les élèves qui n’avait pas quitté la classe répondait à tour de rôle à une question que Rachel n’avait pas entendu, mais qu’elle devinait assez bien grâce aux peu de réponses qu’elle avait entendu.

Qu’est-ce que ça lui avait fait ? Ça l’avait fait se sentir minable d’être impliqué dans pareil chose, rien de plus. D’ailleurs elle n’avait même pas essayé… maintenant il ne restait plus qu’à espérer que leur accompagnateur resterait aussi silencieux sur le sujet qu’il l’avait été pendant leur petite promenade.

C’est les autres qui avaient eu de la chance… S’en prendre au démon… Le rêve ! Toute fois la dernière année doutait d’elle-même. Elle disait ça maintenant, mais l’aurait-elle vraiment attaqué ? Pas vraiment sûr, mais sans doute y aurait-elle mit plus de conviction.
Restant droite, le regard fixe, Rachel attendit que Gwen vînt s’asseoir à nouveau à côté d’elle, tout en songeant à Emilie.

C’est elle qui avait été en fait chargé de remettre à la lettre à Leister. Rachel, elle, n’avait fait que se proposer pour prendre sa place. Une chance finalement, car cela avait permis de mettre à jour un mauvais tour de Malicia. C’était bien son genre et si dans un autre contexte la verte aurait trouvé ça amusant, aujourd’hui elle ne pouvait pas rester sans rien faire. McKinley était bien trop imprévisible dans ses punitions, la dernière année n’aurait pas supporté de voir la petite rousse endurer ça. Alors elle avait simplement prit sa place et tandis qu’Emilie avait suivi le groupe, Rachel fit le nécessaire pour qu’il ne lui arrive rien. Informulant discrètement un #Finite incantatem. Sauf que voilà… la rouge n’ayant pas encore essayé de reprendre la parole d’ici-là, impossible de savoir si ça avait fonctionné.

6 : Le sort est parfaitement réussi et Emilie peut enfin parler.
3 et 8 : Le sort est réussi, mais Emilie aura quelques difficultés à se faire entendre.  

Le reste : Le sort rate, Rachel n’est vraiment pas en condition pour faire quelque chose de bien.
[/b] [édit : Désolé Emilie, je n'ai jamais eu de chance avec le lancé de dés ^^]

[Edit : la lettre de Malicia pour Leister ]


McKinley,



Quelle surprise de voir vos élèves entrer dans mon cours dans le but de le perturber sous vos ordres. Non, vraiment c'était une très bonne idée venant de vous. Cependant, ne connaissant pas les règles données, je ne sais pas si vous avez ordonné à vos élèves d'attaquer mes élèves ou moi-même, mais je trouve intolérable que la petite McMiller ait tenté de me lancer un sort. C'est pourquoi, elle se trouve devant vous, sous un silencio. A vous de décider, si elle sera sanctionnée pour ses actions.

Malicia Evans




Dernière édition par Rachel Pasca le Ven 29 Avr - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Maître de jeu, Jeu 28 Avr - 20:40


Le membre 'Rachel Pasca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Darnel James Williams, Mar 7 Juin - 20:12


with Lester McKinley
“Cours de DCFM”
HRP:
 

Il ne fut pas déçu de la réponse du professeur qu'il détestait tant.

« Levez le doigt était trop difficile pour prendre la parole ? Encore besoin de se faire remarquer ? Vous pouvez répondre aux questions et vite… mais pour cette insolence, je retire dix points à votre maison pour non-respect envers un membre du personnel de Poudlard » avait-il dit d'une voix des plus calmes.

Il était sérieux ? Dix points ? Alors que c'est lui qui cherchait à la pousser à bout ? L'annonce de ce débit de points fit serrer les poings du jeune poufsouffle. Dans sa tête il se voyait déjà étaler ses phalanges sur la mâchoire de ce professeur qui prenait de haut chaque personne qu'il rencontrait. Mais cela restera du domaine de l'utopie, il ne pouvait réagir de la sorte, au risque de se faire expulser mais ça leur aurait fait tellement de bien, au deux, Darnel pour s'être défoulé sur cet idiot et McKinley pour lui remettre les idées en place.

Après ça, McKinley annonça que c'était l'heure de la pratique et qu'il allait séparer la classe en deux groupe. Malheureusement pour Darnel il allait se faire superviser par lui. Quoi qu'après le discours de son professeur, il s'est avéré qu'il devait lancer un sort sur ce dernier. Les quatre étaient plus intéressant les uns que les autres, lequel choisir pour le faire paraître pour un abruti ? Hm... Il allait se contenter du sort de Crache-Limaces de toute manière, c'était tout ce qu'il méritait après s'en être prit à sa préfète. Le deuxième groupe se dirigeant vers la salle de potion, il ne restait plus que le premier composé de  Aurea Eston, Celya L. Shake, Esteban Lefebvre, Helena Sword, Asclépius Underlinden, Merry K. Harper, sa préfète Jade Wilder et enfin Meskalyn Korval. Il n'espérait qu'une chose, que Jade lui face mordre la poussière. Malheureusement ce fut un échec. Plusieurs élèves passèrent et c'était enfin à son tour.

Il ne pensait plus qu'à une chose, le voir sortir une bonne et grosse limace bien baveuse de sa bouche. Il ne pensait qu'à cette formule "Limacius Eructo" il se la répétait, une fois, deux fois, dix fois dans sa tête. Il fit abstraction de tout le reste. Il n'y avait plus que lui, la formule et McKinley devant lui qui allait en prendre. Il le pensait très fort !

1 - 2 - 3 - Malheureusement, rien ne se produisait, visiblement ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait faire cracher des limaces à son professeur. Il était déçu.
4 - 5 - Quelque chose se produit. Le visage de son professeur commence à changer de couleur. MAis la durée ne fut que de quelque seconde. Même pas sûr qu'il ait sentit quelque chose.
6 - Quelque chose se produit. Oui ! Le visage de son professeur passe au bleu pour finir au violet ! Une limace vient sortir de sa bouche ! Le jeune Williams dessina un large sourire sur ses lèvre, en signe de victoire. Il apprécia ce moment.
7 - 8 - 9 - 10 - Malheureusement, rien ne se produisait, visiblement ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait faire cracher des limaces à son professeur. Il était déçu.



La pratique était terminée, le jaune et noir retourna à sa place et reprit sa position. En attendant le second groupe, McKinley posa une question à l'ensemble de la classe.

« En attendant les autres, j’aimerai votre avis sur cette première partie. Qu’avez-vous ressenti ? Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir cet exercice ? »

Il n'aimait pas ce professeur. Ca se savait et il ne se cachait pas de le montrer. Tout ce qu'il avait ressenti c'était de la colère et peut-être un petit coup de chaud. Sûrement la peur d'échouer à son cours, ça lui aurait fait trop plaisir.

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Maître de jeu, Mar 7 Juin - 20:12


Le membre 'Darnel James Williams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°2 : Châtiments et informulation

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 6

 Cours n°2 : Châtiments et informulation

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.