AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi
Page 6 sur 7
La devanture chez Waddiwasi
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard

Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 10 Juin 2018 - 18:50


Il ne fallu pas longtemps aux Aurors pour arriver dans la rue. Ester avait eu un mouvement défensive en les entendant arriver, tant qu'elle ne se faisait pas greffer des yeux dans le dos, elle préférait voir ce qu'il s'y passait. Elle ne détourna cependant pas plus son attention du jeune homme qui était toujours à terre. Mais quel âge avait-il ? En fait, Ester n'arrivait pas à déterminer si elle devait prévenir Azénor qu'un de ces élèves venaient de se faire attaquer ou s'il s'agissait d'un adulte. Quel idée d'avoir une telle barbe aussi jeune aussi.

C'est sur cette pensé que la sorcière sentie le bras d'Artemis l'empoigner et l'a soulever pour la traîner plus loin. Elle ne voyait pas où il voulait en venir. Avait-elle fait quelque chose ? S'était-il rendu compte qu'elle n'était pas celle qu'elle prétendait être ? Avait-il découvert que c'était elle qui avait tué le père de Max ? Ou était-ce... autre chose ?

Lorsqu'il la plaqua contre le mur, elle cru un instant qu'il allait l'embrasser, mais c'était avant de remarquer la baguette qu'il pointait sur elle et le regard dur. Elle serra sa baguette dans sa main, en fait ce fut tout son corps qui se contracta. D'agacement plus que de colère, elle comprenait qu'il puisse se méfier, mais elle n'appréciait pas être ainsi brutalisé.

- Sortilège d'impéro... Elle le poussa pour qu'il recule. Tu crois vraiment qu'on est assez proche pour que quelqu'un veuille prendre mon apparence pour te piéger ?

Petit sourire. Au fond c'était plutôt flatteur comme idée. Cependant elle retrouva bien vite un visage plus sérieux en repensant à ce qui l'avait tiré du lit et à l'état de l'homme là-bas. Quel époque, mais quel époque. Ester soupira. Elle songeait vraiment à mettre un système de caméra de surveillance. C'était quelque chose auquel les sorciers n'étaient pas habitué à faire face, cela pourrait lui être favorable. Et peut-être qu'elle pourrait en placer à d'autre endroit si cela fonctionnait ? L'Ordre manquait cruellement d'information en ce moment sur ce que faisait les Mangemorts.

- J'suis contente que tu sois venue aussi vite. Ma boutique est la dernière du quartier à n'avait jamais été attaqué alors je m'attends à ce qu'ils débarquent n'importe quand. D'autant que je n'ai jamais cacher mon attirance pour la lumière, hors il est mieux vu de dire qu'on est de leur côté plutôt que de celui des Phénix ou des Aurors.
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Fañch Guivarch, Lun 11 Juin 2018 - 2:52


Fañch Guivarch rp numéro 150 tw :

Fañch était en sale état, son ventre le brûlait, le choc de la douleur affectait tous ses sens. Ses perceptions était altérées et il n'arrivait plus distingué correctement ce qui se passait autour de lui.

"Le négatif" : m*rde !

"Le positif" : C'est de ta faute.

Un bruit de transplanage se fit entendre une personne s'approcha du géant et une question qu'il ne comprit pas fut formulé. La nouvelle arrivante sortit sa baguette et entreprit de soulager le serpentard à coup d'episkey.

Des vagues de soulagement parcouraient le corps du celte qui retrouvait peu à peu conscience de ce qui l'entourait, la douleur était toujours présente mais elle ne l’empochait plus de réfléchir. Malgré ces premiers soins les capacités visuelles du vert et argent était toujours approximatives, décidément Elius c'était bien raté pendant le cours de Mr.Lival.

La mystérieuse salvatrice demanda au garçon qui l'avait agressé. Avant que celui-ci puisse lui répondre deux personnes transplannérent à leur tour. L'un des nouveaux arrivants plaqua la sauveuse du jeune homme contre un mur et la menaça de sa baguette. Paniquer le garçon commença à reculer comme il pouvait. Toujours au sol Fañch se servait de ses jambes pour se pousser en arrière.

"Le négatif" : m*rde, m*rde, m*rde, il faut se barrer.

"Le positif" : Ils sont peut-être gentils.

"Le juge" : On va pas attendre pour savoir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Arty Wildsmith, Lun 11 Juin 2018 - 11:17


Le visage, les cheveux, le torse, il gigote ses doigts, oui, non, enfin, tout allait bien. Une réprimande violente qui lui avait un peu serré le cœur, quand même, c’est que se faire engueuler il avait l’habitude, mais assez peu souvent par les gens qu’il appréciait. Et il considérait Artemis comme son copain, son collègue, son partenaire. Ils étaient une team, un peu. Alors le voir ainsi aussi remonté contre lui, ça l’avait chagriné. Mais au moins il était encore Auror, pour l’instant, s’il se calmait, s’il était sage, s’il obéissait. Ou alors, autre solution, s’il parvenait à se faire tout à fait discret dans ses entreprises friponnes. Il devrait ainsi réfléchir plus consciencieusement aux conséquences de chaque bêtise et prévoir le plan B, C, D et autres lettres de l’alphabet, histoire de pouvoir surmonter toute accusation.
Puis le temps avait filé légèrement, c’est qu’en sortant, le Blaireautin s’était mis en tête de savoir s’il était possible de dévier de leur chemin les avions en papier que les employés s’envoyaient. Une petite blague particulièrement bien placée qui ferait plaisir au plus grand nombre. Il en avait arrêtés quelques uns alors qu’il s’en allait pour récupérer son insigne qu’on lui avait si violemment et brutalement arrachée de la poitrine – ou de la poche. Puis le chef Lhow avait fait son apparition soudaine qui l’avait fait sursauter. Mazette c’est qu’il était rudement surveillé dorénavant.

Non, autre chose. Arty avise la mine préoccupée de son supérieur, il s’était passé un truc, un événement. Immédiatement, il revêt sa face de gamin enthousiaste, il y aurait peut-être de véritables méchants à combattre. J’ai pas pris ma cape qu’il parvient à murmurer dans la précipitation. Pas de temps à perdre. A se demander quand même si la cape était l’accessoire nécessaire des Aurors, c’est qu’il était plus policier que justicier. Quoi qu’il était peut-être temps de mêler les deux. C’est à ça qu’il pense, si la cape serait légitime ou non. Préoccupation essentielle avant de se ruer sur le terrain, plutôt que de s’intéresser aux qui, quand, quoi, comment, pourquoi qui ne l’intéressent pas tellement.
Il suit dans le transplanage un Artemis dans le feu de l’action, au taquet, il lui donne des consignes avant de se jeter sur. Il hésite, est-ce qu’il avait bien entraperçu Rachel ? Haussement d’épaules, il avait un travail à faire. En silence il se déplace vers la silhouette à terre, apeurée, avant de lever les yeux au ciel. Il connaissait ce mec, pas très bien, mais assez pour avoir développer des sentiments de non-appréciation à égard. Hey... Faune ? Fare ? Fragun ? Pierre ? C'est ça aussi, les prénoms à la scrogneugneu. Bref, un viking grand comme une armoire à chaussures – donc pas si grand - avec un égo mal placé. Il se devait d’obéir, d’un chuchotement il déploie un #Cave Inimicum dans la rue, si quelqu’un venait y fourrer son nez, ils le sauraient, avant de s’accroupir et de se pencher vers le Serpentard. Ça va, t’inquiète, j’vais pas t'manger. Il venait de se faire attaquer le pauvre, en bon Auror un peu d’empathie ne ferait pas de mal. Enfin, au moins simuler. Mais il n’était pas médicomage. Qu’est-ce qu’il t’arrive ? T’as pu voir tes attaquants ? Un coup d’œil vers le ventre en mauvais état pour se plonger dans ses souvenirs de premiers soins, qu’il n’avaient absolument pas. Bon, au moins t’auras une cicatrice badass.
Il lui aurait bien montré les siennes, comme à un enfant qu’on tente de rassurer tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Fañch Guivarch, Lun 11 Juin 2018 - 14:15


Fañch Guivarch rp numéro 152 tw :

Fuyant comme il pouvait le jeune serpentard voulait s’extirper le plus vite possible de cette situation, le géant vit une silhouette floue s’approcher.de lui, ses yeux étaient incapables de reconnaître la personne qui venait de s'accroupir devant lui.

L’inconnue prit la parole et rapidement Fañch reconnut la voix d’Arty, un ancien élève de poudlard. La peur redescendit d’un cran en entendant cette voix familière, ce n’était pas la plus rassurante à entendre mais au moins ce n’était pas celle d’un inconnu menaçant.

“Le négatif” : il fout quoi ici ce con?

“Le positif” : Il vient nous aider ça se voit pas.

“Le juge” : On en sait rien il vient peut-être se venger de nos provocations au 3 balais.

Fañch : Arty? Qu’est-ce que tu fais là?

Le breton essayait de regarder le poufsouffle dans ce qu’il croyait être des yeux sur le visage flou du  blaireau, le regard un peu vide du vert et argent ne laissait aucun doute sur le fait que ses capacitées oculaires n’étaient pas au mieux.

L’apprenti auror demanda au garçon ce qu’il lui était arrivé.

“Le négatif” : On préparait un barbec et puis j’ai glissé dans les flammes ... Je me suis fait agressé c*nnard !

“Humour” : coin coin, le canard.

Sans marquer de pause l’ex légende de poudlard enchaîna avec une autre question en demandant qui avait perpétré cette agression.

“Le négatif” : Je viens de te le dire, je me suis fais agressé par un barbecue en métal ... Abrutie.

“Le positif” : Arrêtes d’insulter gratuitement.

“Le juge” : Il a raison, calme toi.

Fañch : C’était une femme mais j’ai pas vraiment vue à quoi elle ressemblait.

Il marqua une pause et désigna ses yeux de sa main droite.

Fañch : A cause de la dernière connerie d’Elius je vois plus très bien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Artemis Lhow, Sam 16 Juin 2018 - 23:40



Sortilège d'impéro... Je pousse un léger soupir avant de baisser ma baguette tandis que du plat de la main elle vient me repousser doucement. Tu crois vraiment qu'on est assez proche pour que quelqu'un veuille prendre mon apparence pour te piéger ? Permet moi de te rappeler que c'est dans ta boutique que quelqu'un est venu faire des achats en mon nom et que nous nous sommes vus ensuite dans une taverne et en tête à tête. Alors oui, je préfère m'assurer que ce n'est pas un piège.

Elle sourie et je ne peux m'empêcher de lui rendre un sourire à son tour avant qu'elle ne m'expose la situation. Enfin, m'exposer est un bien grand mot, elle se contente de me confirmer que sa boutique a été attaquée alors, c'est bien, mais encore ? Retournons dans la grand rue. Arty est seul avec le civil et je préfère éviter de le laisser seul trop longtemps, l'ennemi pourrait être encore dans les parages.

Des dégâts en dehors du civil blessé ? Qui était la cible, la boutique, le civil, ou toi ? Tu as vu la scène ? Combien étaient-ils ? Je pourrais poser des questions en série comme ça pendant quelques longues minutes encore, mais je préfère écouter ses réponses avant de continuer. Je suis tendu, les muscles de ma nuque ne se relâchent pas ... étrange.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 17 Juin 2018 - 19:01


Haussement d'épaule neutre. Elle préférait garder en mémoire le fait que Lhow les pensait assez proches pour qu'un malade veuille prendre son apparence, mais en réalité elle savait que tout ceci n'était dut qu'au fait qu'elle était la seule à proposer des feux d'artifices personnalisés. Un simple hasard en réalité, tout comme cette semi-attaque d'ailleurs. Car plus elle y pensait, plus elle se rendait compte que ce n'était peut-être pas un mage noir qui avait fait le coup. Peut-être s'agissait-il simplement d'un règlement de compte.

Elle accompagna donc l'Auror dans la rue qu'il l'avait forcé à quitter un peu plus tôt. Un courant d'air froid traversa alors la ruelle et Ester prit conscience de sa tenue, frissonnant légèrement. Considérant que le jeune homme était entre de bonnes mains avec Arty, la sorcière observa plutôt les débris laissé par le sort. C'était bien moins catastrophique qu'on aurait put le penser et bien moins apocalyptique que ce qu'elle avait déjà connu.

- Non regarde, on dirait qu'il n'y a eu qu'un seul sort de lancer. On dirait un duel qui à mal tourné.

Ester avança en direction d'Arty et le jeune, espérant qu'Artemis ne lui en voudrait pas de ne pas avoir répondu méticuleusement à chaque question. M'enfin c'était évident. WaddiWasi n'avait rien, il n'y avait personne d'autre que le jeune dans la rue. Quant à sa tenue... elle laissait clairement sous-entendre qu'elle venait de se réveiller non ? Et au pire il reposerait ces questions.

- Salut Arty. Comment il va ?

A-t-il repris ses esprits ? Sait-il qui l'a attaqué ? Pourquoi ? Tant de question qu'elle se retenait de poser tandis qu'une idée venait doucement germer dans son esprit. Elle aurait du travail plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Arty Wildsmith, Lun 18 Juin 2018 - 19:21


LA piqué pour un pat-pat, important les pat-pat  :mm:

Le gamin essaie de ne pas prêter attention au fait que le viking ne soit pas absolument ravi de découvrir que c’était lui, là, non pas son sauveur mais sa présence rassurante. Les gens sont ingrats, que voulez-vous. Il fronce un peu les sourcils devant le manque de discernement du Serpentard qui semblait avoir le regard vague, embué, il a envie de balancer un oui-c’est-moi-tête-de-gnouk mais bon, comme l’après-midi avait été longue, puis il se l’était promis. Profil bas, comme s’il était un apprenti Auror absolument sage, consciencieux et professionnel. Ça le fait sourire, le fait qu’il se montrerait presque empathique jusqu’à ce qu’un rictus déforme sa bouche et cesse ses hochements de tête face aux informations qu’il venait de recevoir. C’est que Fanch parlait d’Élius. La première réaction d’Arty aurait été de lui demander le quand, quoi, pourquoi, comment le Serpentin lui avait abîmé les yeux, intéressé par ce qu’il devenait, mais il parvient tout juste à murmurer un rien à fo*tre d’Élius pour feindre l'indifférence. Après tout, ses activités scolaires ne le regardaient absolument pas et il n’avait pas besoin de savoir que son amoureux s’amusait à gâcher la vue des autres en cours – quand bien même cela relevait sûrement d’un épisode hilarant. Alors il secoue sa bouille d’adolescent, faire sortir ça. Une femme tu dis ? Pas de moqueries, il sait comment une sorcière peut être bien plus doué qu’un jeune sorcier. Puis c’est qu’il se souvient aussi, de l’inconnue qui aurait fait exploser la façade du Heurtoir.

Ses cheveux se tournent alors en direction d’Artemis & Rachel venant de débarquer. Il salue la propriétaire de la boutique d’un geste machinal de la tête avant de lui assurer qu’il va bien, lucide, tout. Un peu brûlé quoi, mais j’sais pas comment soigner ça moi. Il se retourne, adressant un pat-pat le plus réconfortant possible sur l’épaule de l’armoire à glace. Il dit que c’est une femme qui l’a attaqué. Le gamin se relève, s’approche de son chef. C’était pas une femme aussi au Heurtoir là ? Ou bien ce n’était qu’une coïncidence, qu’est-ce qu’il en savait lui, mais ça fait un bruit de guêpe dans son cerveau, deux établissements sorciers, une inconnue. Bouarf. De nouveau, demi-tour vers l'affalé. Hey, t’étais au mauvais endroit au mauvais moment dis ? Mais c’était peut-être pas suffisamment clair. J'veux dire, est-ce que c’était toi qu’elle visait ou bien c’était la boutique et ton arrivée l’a saoulée ? Un coup d’œil vers le ciel, pas de traces de Phénix, avant qu’il ne se concentre sur Rachel, la toise du regard.
Elle devait savoir, elle, si les Phénix étaient derrière l’attaque du Heurtoir. C’était trop bizarre. Tellement que ça fait fumer son cerveau à travers ses tympans fatigués. Il fourre alors Odette derrière son oreille et ses mains dans ses poches. Ils ne risquaient plus rien de toute façon. Ça va, tu peux te relever ? Quand même, il n’allait pas faire sa chochotte larvesque pendant des heures non plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Fañch Guivarch, Mar 19 Juin 2018 - 13:33


Fañch Guivarch rp numéro 168 tw :

La douleur et le stress de Fañch commençaient à retomber, son agresseuse était partie et il était en sécurité. Certes la douleur le tiraillait encore, mais c’était devenue supportable.

Les deux personnes semblaient visiblement avoir réglé leur différend et s’approchaient d’Arty, après une tape sur l’épaule du géant le blaireau se releva et expliqua la situation aux nouveaux arrivants.

“Le négatif” : Non mais, on est là, vous pourriez nous demander directement au lieu de passer par cet abruti.

“Le positif” : Arrête, ils viennent nous aider, soit respectueux un peu.

L’auror en formation se retourna une nouvelle fois vers le serpentard en lui posant d’autres questions sur sa rencontre malheureuse.  

Fañch : Je voyais pas grand-chose, on s’est rentré dedans. Elle a commencé à m’attaquer, j’ai essayer de me défendre, mais j’ai à peine eu le temps de sortir ma baguette qu’elle m’a lancé une boule de feu.

“Le positif” : Mais c’est pas toute la vérité.

“Le négatif” : T’as vraiment cru qu'on allait pas se mettre à notre avantage?

“Le juge” : De toute façon ce n’est pas un mensonge, ça s’est passé comme ça même si on a omit des éléments.

L’ex légende de poudlard ajouta une question et demanda au vert et argent si il pouvait se lever

Fañch : Je sais pas, j’crois, je sens plus trop mon ventre, j’ai toujours mal mais quand je bouge pas ça va.

Sur ces mots le breton tenta de se lever mais un mouvement trop brusque le recloua au sol suivi d’un gémissement de douleur et d’une grimace de souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Azénor P. Benbow, Mer 20 Juin 2018 - 16:44


2/3 -RP unique-
vous êtes tous invités à répondre et réagir à l'un de ces rp uniques postés dans le forum
la vidéo est présentée sous forme d'affiche magique
cliquez sur le lien pour la regarder!
autorisation check


Mes méfaits accomplis devant la façade de mon propre bar, je continue mon périple dans Pré-au-Lard en quête de support pour mes superbes affiches, venues tout droit du quartier général de l'Ordre du Phénix. Bien qu'il n'y ait pas grand monde ce soir, il faut faire vite. J'ai l'air de quoi moi, à roder aux alentours, capuche sur la tête, vérifiant tous les dix mètres si personne ne me suit. Ce qui d'ailleurs, merci bien, n'est pas le cas.
Me voilà arrivée devant la bâtisse de la propriété de ma chère amie Rachel, j'ai nommé le célèbre magasin waddiwasi. Pas le temps de prendre mon temps, je fais léviter à l'aide ma ma baguette quelques affiches qui viennent magiquement se coller contre la paroi et les murs du bâtiment de Pasca. Deux ou trois sortilèges d'anti décollage et le tour est joué.

Je me faufile ensuite hors d'ici pour ne pas rester trop longtemps et risquée d'être vue. Me voilà repartie, direction les trois balais. Il n'y a plus qu'à espérer que la suite se passe comme prévu. J'ai hâte de rentrer et que tout cela se termine, demain il va falloir que j'intervienne à l'école, et m'exclamer, jurer combien c'est horrriiiiiiiiiiible de montrer son appartenance à quel que niveau que ce soit, et ce dans l'enceinte du château. Un léger sourire moqueur s'empare de mes lèvres.


CLIQUEZ POUR VOIR LA VIDEO
suite aux 3B
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 21 Juin 2018 - 10:51


RP libre

La propriétaire s'était levée tôt pour ouvrir sa boutique, laisser le temps à ses employés de souffler un peu. Elle avait de toute manière quelques petites affaires à régler pour la boutique. Cependant ne vous y prêtez pas, ce qui avait motivé la sorcière ce matin, c'était d'avantage une sorte de curiosité malsaine. Que s'était-il passé durant la nuit ?

Lorsque la réponse s'imposa à elle, Ester acquiesça un demi sourire. Elle saluait la rapidité des ombres, mais déplorait toujours autant leur bêtise. Morgan devait s'attendre à se retrouver sur le devant de la scène quelques temps, mais la Phénix était certaine qu'il pourrait s'en sortir. La vidéo prouvait qu'il avait aidé l'Ordre, pas qu'il était lui-même Phénix. Quant aux graffitis laissés durant la nuit, eh bien ce n'était que ça : des graffitis. Et si vraiment il tombait, Ester était tout à fait prête à tomber avec lui pour le défendre. Elle avait, après tout, intimement participé à sa chute. Sans parler du fait que les Mangemorts devaient déjà avoir entendu parlé d'elle par Kohane.

Sans prendre le temps de se cacher ou de paraître discrète, la propriétaire sortie à son tour un marqueur orange. Pour laisser sa marque.



- Moi je dis non à la violence !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Invité, Jeu 21 Juin 2018 - 12:14


RP unique, mais vous pouvez réagir derrière


Voilà bien longtemps que ses guêtres n’avaient pas parcourues le chemin de terre de Pré-au-Lard. Déjà, du temps de sa scolarité, on ne l’avait pas souvent vu dans le coin. Et quand il s’y promenait, c’était rarement pour aller acheter des sucreries à Waddiwasi. C’était quand déjà ? Tout début de la Cinquième année ? Kohane ? Du whisky et un chien ? C’était lointain tout ça, un peu trop pour qu’il y fasse attention. Fallait vivre dans le présent ! Du moins, il se perchait dans un coin de présent, et c’était peut-être pas plus mal.

Alors le voici, de nouveau sur ce chemin plus ou moins familier, à traîner chaudrons et casseroles, une lettre dépassant de la poche de sa robe. C’est qu’il avait une semi-mission, disons. Disons plutôt que ça concordait avec son retour au Château. Il s’y était très mal pris, les deux dernières fois, en première et cinquième années. Là, il ne voulait pas réitérer ses erreurs. Certes, il ne revenait plus en tant qu’élève, mais en tant qu’enseignant. Mais que voulez-vous : les angoisses, ça n’a pas d’âge !
Aussi, il était plutôt heureux de l’opportunité que lui donnait Lïnwe de s’intégrer au château. Il ne manquait pas d’idées l’Œdipe, et repenser au club de Kholov lui laissait toujours un léger pincement au cœur.

Et une sacrée amertume.
Il y a des choses qui ne passent pas très bien, comme le fait d’être victime d’un sortilège de l’Imperium. Ça, non, il ne l’avait pas très bien vécu. Ne vous demandez plus pourquoi ces sortilèges sont Impardonnables les enfants : ça ne laisse que des victimes derrière.

En y repensant, le voici qui s’avance vers Waddiwasi : il sait que son amie Rachel y travaille et ils ont si peu l’occasion de se croiser. Autant en profiter pour dire bonjour !
Malheureusement, la vie n’est pas toujours faite de cupcakes.

En arrivant, une affiche animée, des tags, son amie qui semblait furieuse. Alors, curieux, il s’approche et blêmit en voyant la face vraisemblablement brûlée du pauvre homme sur l’image ! « - Oh mon Lockhart, mais c’est horrible ! » tant de violence, à peine de retour à Poudlard, ça lui retournait l’estomac. Un peu plus, et il allait mal se sentir.
Alors, à côté ou par-dessus, le voici qui appose l’un de ses petits tracts, avant de tenter un sourire à sa camarade : « - C’est mieux de contrer l’horreur par l’art, non ? Il nous faut garder espoir. »

Le visage juvénile de l'espoir:
 

Un léger sourire, le temps de la contemplation, avant de se rappeler que les chaudrons, à bout de baguette, ça pèse lourd, et qu’il va lui falloir se remettre en route.
Un salut à son ancienne camarade de l’élite : « - Je dois me rendre au Château, mais je repasserai dans le coin, à plus tard ! », et le voici déjà reparti.
Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Helen Rose, Dim 24 Juin 2018 - 15:23


Je ne me sens pas du tout de rentrer après cet "échec" cuisant à la Tête de Sanglier. Bien que le temps n’est pas au beau fixe, maintenant que je suis sur place, ayant réussi à dépasser le portail de Poudlard, j’ai envie de faire le tour des environs. Si ce n’est pas aujourd’hui, quand ?

Arnaud s’était éloigné avec son parapluie magique tout droit sorti de sa baguette. Quel sort avait-il lancé, déjà ? Argh, pas moyen de me souvenir. Je n’étais pas du tout concentrée, à ce moment-là. Trop heureuse de le retrouver et de s’abriter sous le même parapluie.
Tant pis. De toutes façons, les grosses gouttes prennent l’allure d’une fine bruine, maintenant. Mes cheveux s’ornent de perles brillantes, et même si c’est naturel, on dirait quelque chose de magique. Je pense que je vois de la magie partout, même si elle n’y est pas. C’est ça, de passer d’un monde à un autre. Même lorsque je rentre à Londres, même parmi de purs moldus, j’ai l’impression que la magie grandit tout autour de moi. Ou en moi.

Je n’ai pas envie de rentrer dans le premier magasin venu. Je regarde à travers les vitrines. Je flâne. Je suis seule, mais j’apprécie ce moment. Je préfère ça que de devoir suivre des camarades qui décident où aller, quand y aller, comment et pourquoi. De devoir marcher aussi vite qu’eux. Pourtant, avoir un groupe d’amis ne me ferait pas de mal. J’aimerais tellement pouvoir partager plus de choses avec plus de gens. Il faudrait que je ne sois pas aussi réservée. Mais, c’est dans ma nature.
La magie pourrait me donner un coup de pouce. Un philtre de confiance en soi, ou quelque chose dans le genre… Mais, je sais que ça ne sera pas la vraie moi. Une fois l’effet dissipé, je serais de nouveau moi-même.
Perdue dans ces pensées, je me surprends à penser à la magie comme recours à ma timidité. Avant, j’aurai pensé à des cours de théâtre. Ici et maintenant, j’ai l’impression que la magie peut m’aider pour n’importe quoi.

Quelques mètres devant moi, je vois un homme, les bras chargés, poser une affiche sur une vitrine, puis repartir. Je m’approche. Les flammes rouges de l’affiche animée me font froid dans le dos. Des graffitis cachent en partie les images, mais je comprend que la menace des mangemorts se rapproche. Je ne devrais peut-être pas rester seule dehors... Le doux visage de la plus petite affiche m’adoucit. "Ledit". Je ne sais pas ce que c’est. Pas plus que "l’Ordre du Phénix". Il faudrait vraiment que je me renseigne. Je n’ai pas envie de passer pour une inculte en demandant aux autres. Je saurais enfin quoi répondre aux questions des autres une fois que j’en aurais appris plus.

Derrière la vitrine à l’encadrement rose pétillant, de nombreux produits colorés s’alignent sur les étalages d’une grande salle baignée de lumière. Cette façade donne vraiment envie d’entrer. Même si je ne sais pas à quoi m’attendre à l’intérieur, de la main, je pousse la porte et les publicités par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Artemis Lhow, Lun 25 Juin 2018 - 11:59



On s'y remets...


Non regarde, on dirait qu'il n'y a eu qu'un seul sort de lancé. On dirait un duel qui à mal tourné... une simple altercation entre deux sorciers alors ? La boutique en elle même est intacte, c'est déjà ça, mais on ne peut pas en dire autant du gamin, toujours au sol. Il va bien, lucide, tout. Un peu brûlé quoi, mais j’sais pas comment soigner ça moi. Je pousse un soupir en m'approchant du garçon qui, finalement, n'a rien d'un gamin. Il fait quasiment ma taille malgré son jeune âge apparent. Posant ma baguette sur ses brûlures, je marmonne un Curo As Velnus tout en écoutant d'une oreille attentive les explication de la victime.

Je voyais pas grand-chose, on s’est rentrés dedans. Elle a commencé à m’attaquer, j’ai essayé de me défendre, mais j’ai à peine eu le temps de sortir ma baguette qu’elle m’a lancé une boule de feu. Gratuitement ? Sans aucune raison supplémentaire, une bousculade et pouf ? Soit il était tombé sur une psychopathe, soit il nous cache quelques brides des événements qui se sont déroulés ce soir. Si tu me le permet, je vais accéder à ton esprit afin de pouvoir retranscrire les événements et potentiellement récupérer quelques informations sur ton attaquant. Et par la même occasion, je vais pouvoir m'assurer que n'a omis aucun élément de cette soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Fañch Guivarch, Lun 25 Juin 2018 - 13:48


Fañch Guivarch rp numéro 186 tw :

L’homme qui était arrivé en même tant qu’arty s’était approché il avait lancé un sort pour soulager Fañch et écouta attentivement les paroles de ce dernier.

Une fois que le géant eut fini de parler le chef des auror prit la parole en demandant l’autorisation pour pénétrer l'esprit du celte pour récupérer plus d'informations sur l’agresseur.

“Le positif” : Il va faire respecter la loi c’est super, laissons le faire.

“Le négatif” : Non, plutôt mourir que de laisser un chien du ministère fouiller notre esprit.

“Le juge” : il n’est en effet pas sage de le laisser faire.

Fañch : Je sais pas trop, mon esprit c’est quelque chose de personnel.

Le vert et argent marqua une pause et dans une tentative de détourner l’attention de son interlocuteur il posa une question éloigné du sujet, mais une question tout à fait légitime.

Fañch : Au fait, vous êtes qui?

Le ton n’était pas agressif mais interrogatif, et même si il avait déjà une idée vague de qui était ce légilimens il voulait en être sûr.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Artemis Lhow, Dim 1 Juil 2018 - 14:46



Je fronce les sourcils, comment ça, non ? Je comprends que l'esprit soit une zone sensible de tout être, mais c'est tout de même dans son propre intérêt que je lui propose ça. Remarque, sa question est tout à fait légitime et peut excuser ses réticentes premières. Artemis Lhow, je suis le responsable du Bureau des Aurors. Gamin, je ne vais pas te forcer la main, cependant si je te demande l'autorisation d’accéder à ton esprit, c'est dans ton propre intérêt et je t'assure que la seule chose que je visionnerais ce seront les événements des dernières minutes, rien de plus.

Et puis, si tu ne veux pas, tu seras convoqué pour audition au ministère tout simplement ... un peu de paperasse en plus alors que ça pourrait être réglé en quelques secondes seulement. Les civils sont décidément de moins en moins coopératifs ces temps-ci. J'ai presque envie de le laisser ici à se dépatouiller tout seul du bourbier dans lequel il s'est enfoncé. Mais on va dire que c'est l'état de choc qui lui dire ça, hein ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La devanture chez Waddiwasi

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 La devanture chez Waddiwasi

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.