AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 4 sur 5
Les ponts de Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les ponts de Londres

Message par : Alexander Scott, Sam 15 Oct 2016 - 13:51


Il connaissait bien l'horreur de la guerre. De nombreux mois auparavant les masqués avaient attaqué Poudlard pour assassiner la directrice et massacrer quelques élèves en passant. C'était il y a bien longtemps mais à l'époque déjà s'en prendre à des êtres sans défense n'avait pas rebouté les mages noirs, bien au contraire, ils s'en étaient donné à cœur joie durant toute la bataille ! Dans ces conditions était-ce réellement étonnant de les voir s'attaquer à des moldus aujourd'hui ? Visiblement s'en prendre aux plus faibles était une condition sine qua non pour rentrer chez les mangemorts. Jamais Alexander ne les avait vu attaquer le ministère de la magie, peut-être que la perspective de s'en prendre à des sorciers prêt au combat les reboutait au plus haut point... Le cœur du pourfendeur de magie noir battait à tout rompre, pourquoi une telle bataille devait-elle éclater aujourd'hui ? Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'Elenna avait été kidnappée et malgré ces efforts il n'avait toujours aucune nouvelle... Pire, il s'en était visiblement pris à une personne innocente dans sa course contre la mort. Était-ce réellement ça le pire ? Non, le plus inquiétant c'était sûrement le fait qu'il n'était pas prêt à s'arrêter tant qu'il n'aurait pas de nouvelles, la véritable question était donc, qui serait sa prochaine victime ? Toutefois la bataille nocturne était lancée, il faudrait remettre son enquête à plus tard, d'autant plus que l'affrontement lui offrait  une excellente opportunité de récolter des informations. Les mangemorts auraient mieux fait de rester cacher, il n'avaient aucune idée de la rage qui battait dans son cœur...  

Alexander évalua rapidement la situation, la bataille faisait rage et les Phenixs ne cassaient d'arriver, nul doute que les Aurors n'allaient pas tarder à suivre, ce qui ne manquerait pas de compliquer la situation. Le sorcier de l'est n'aimait pas les affrontement de masse, il avait toujours préféré les duels qui laissaient bien moins de place au hasard. Dans un duel il n'y avait pas de facteur extérieur, il n'y avait pas de sortilège perdu, il n'y avait pas de sauvetage extrémiste, il y avait juste deux sorciers et leur baguette. Dans un duel seul le plus fort sortait vainqueur. On ne pouvait pas en dire autant d'une bataille... Surtout une bataille où comme ce soir il y avait plusieurs camps. Qui serait capable de tirer son épingle du jeu ? Les mages noirs ? Les Phenixs ? Les aurors ? Ou les moldus parviendraient-ils à surprendre tout le monde ? Une chose était certaine, seul les mangemorts et les moldus pouvaient se battre sans se soucier des dommages collatéraux. Au milieu de toute cette mêlé sans nom, l'attention de Scott fut attirée par trois projectiles filant à grande vitesse dans sa direction, ce sortilège il ne le connaissait que trop bien puisque c'était l'un des plus usité par mangemort 26... Être toucher par l'un de ses glaives enflammer signifiait mourir dans d'atroces souffrances si on était pas soigné rapidement.  Calmement l'Auror fit face au sortilège et pointa sa baguette se préparant au choc qui ne tarderait pas à survenir.  


- Protego Horribilis Maxima!

Le russe s'était préparé à un choc violent, il ne fut pas déçu... Pendant un instant Scott eut une sueur froide lorsqu'il constate que son bouclier était sur le point de se briser, l'impact lui fit même faire plusieurs pas en arrière mais finalement les trois glaives furent stoppés avant de percer sa chair. Visiblement la sorcière qui se tenait face à lui était loin d'être une débutante, ce qui en soi était plutôt étonnant venant d'une mage noire ! Le mouvement d'air provoqué par l'impact avait décapuchonné le chasseur de mage noir mais désormais peu lui importait, une seule choque était réellement importante... Attraper un de ces foutu masqué et le faire parler ! L'Auror n'eut même pas le temps de s'occuper de son agresseuse puisque celle-ci se retrouvait déjà prisonnière d'un filet judicieusement lancé par une membre de l'Ordre du Phenix qu'il ne parvint pas à reconnaitre. Un sourire se dessina sur les lèvres du sorcier de l'est, enfermée dans un filet le mangemort aurait sûrement bien plus de mal pour se défendre, peut-être serait-elle plus encline à parler une fois affectée d'une importante hémorragie.  

Alexander avançait déjà à pas de loup, sa baguette braquée sur la lamentable mage emprisonnée dans les raies du filet, mais sa cible changea imperceptiblement lorsque son attention fut attirée par une silhouette colossale portant un masque aussi rouge que le sang. Impossible de passer à côté d'un être aussi sinistre... Sa présence respirait les ténèbres et la magie noire et il dominait le champ de bataille de toute son imposante stature. Comment le pourfendeur de magie noire aurait-il pu oublier ce dégénéré ? C'était lui qui avait emmené Elenna... C'était lui la cause de toute sa colère... C'était lui qui devait souffrir ce soir...   Peu importait ses frères d'arme sur qui il devait veiller. Peu importait les moldus qu'il devait protéger. Peu importait son identité qu'il devait cacher. Une seule pensée habitait le pourfendeur de magie noire, faire ramper cette enflure à ses pieds jusqu'à ce qu'il lui avoue tout et alors seulement il accepterait peut-être de l'achever.  


-Sectumsempra!

[Statistique Destruction : 62]
 
-Réussite critique (1-10) : La fureur et la rage du pourfendeur de magie noire font jaillir la magie de sa baguette ! L'auror a parfaitement visé et mangemort 67 est touché au torse provoquant de profondes entailles empreintes de magie noire. Alors mangemort tu apprécie toujours autant la sombre magie ?
 
-Réussite (11 - 62) : Alexander est distrait au moment de lancer son sort mais son expérience lui permet tout de même de viser relativement juste. le mangemort 67 est touché à la jambe droite, il aura bien du mal à marcher pendant les prochaines minutes.

-Echec (62 - 95) : Un policier moldu qui ne faisait que faire son travail se retrouve sur la trajectoire du sortilège et est littéralement déchiqueté par ce dernier. Inutile de dire que le mage noir est bien malencontreusement sauvé par ce dommage collatéral.
 
-Echec critique (96 - 100) : Habité par la rage Alexander ne parvient pas à correctement canaliser sa magie, celle-ci fuse de la baguette sauvage et indomptable ! Le résultat est apocalyptique et le bras droit du sorcier de l'est lacéré par le sortilège Sectumsempra.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Sam 15 Oct 2016 - 13:51


Le membre 'Alexander Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 94
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Les ponts de Londres

Message par : Mangemort 87, Dim 16 Oct 2016 - 8:38


Ami, tu pensais que ce sort parviendrait à meurtrir la silhouette encapuchonnée, mais elle y résistait avec plus d’art qu’espéré. Miam. Plus délicieux encore ? Sous l’effort, l’homme abandonna ses dissimulations. Même de loin, son visage t’était reconnaissable. Pour dire ! Tu l’avais vu... La veille. Tu te refuserais à le reconnaître, mais tu aimes qu’il ait la grâce d’avoir quelque puissance à revendre, et le notes en priorité d’attaque. Sauf qu’à cet échec se succède un éclair venu du sol, et franchement, tu commences à douter de toi. Pas assez rapide pour corriger le moldu qui critiquait 67... Pas assez agile pour abimer le blond... Pas assez habile pour réussir un sort si basique... Il allait falloir que tu fasses tes preuves, et vite, si tu ne voulais être considérée comme cible facile par tes ennemis, et déception chronique par le géant qui te servait de Seigneur.

Et pourtant, dans l’instant, tu restas passive, observant le sol qui se déchirait, la silhouette qui fondait sur les tiens, la brume qui les enveloppait toujours plus... Tu entendais quelqu’un tenter de s’en défaire, et échouer. Tu ne pouvais agir sans risquer de toucher les Mangemorts, mais rester impuissante te rendait juste folle. Calme toi. Il y a pire, tu sais, il y a pire. Il y a ton mentor qui te bouscule sans te voir et disparaît. Fuite silencieuse... Il avait pourtant dit que votre duel n’était le dernier. Quand il t’avait dit de filer, c’était pour te préparer à re-frapper. Pas pour t’échapper. Alors pourquoi ? 39, pourquoi ? Regard qui se perd. Difficile de garder le cap quand votre modèle perd le nord. Non, il avait ses raisons, et toi t’es pire, figée dans l’observation.

Non, pas pire, pas pire. Il y a cette nana qui gueule des Oubliettes à vous faire fondre une comète. Coucou chérie, t’as remarqué que le monde s’effondrait ? Assure toi surtout qu’il y ait des âmes assez vivaces pour pouvoir reconstruire notre monde commun, plutôt que d’entamer leurs capacités mémorielles dans un contexte aussi traumatique. Bordel, y avait moyen que les petits se sentent égarés et arrivent même pas à raconter ce qu’ils avaient vu. Ça te plaisait pas. Tu te baissas, embrassas une gamine sur le front et lui indiquas une échappatoire. Son frère, chien, cousin, eut le même traitement, pression de la Bague dans le dos en prime. Pouf, voilà un vivant qui se dégonfle de toute puissance vitale. Qui se fait pantin de bois, raide et mort. L’un des tiens est plus ambitieux, ne s’attaquant non aux gens mais aux choses, et deux camions de pompiers volent en éclats, en flammes, en fumée. Des cadavres calcinés courent et tombent et meurent. Comme des mouches. Pas celles qui te soufflaient des directions. Des qui crevaient encore plus vite. Encore plus vides.

Tu entends des cris, partout, et toi, t’es la tante un peu glauque qui offre des cadeaux et les reprends sur les morts. Style ce Collier d’opale qui avait remplacé ton poignard côté ceinture et finit sur un, deux, trois cous, avant de regagner sa place ? Un truc comme ça. Bordel, Parker t'avait transformée en Totally Spy! moderne c'était déprimant. T’es discrète, en vrai. Le chaton qui récupère les gens près de l’immeuble et les aligne entre les cadavres déjà existants. Parfois, aussi, tu t’amuses à leur enfoncer la baguette dans l’oeil déjà mort, juste pour le plaisir de déformation irrespectueuse du corps des défunts. Vengeance sourde pour les tiens, que malgré tes mensonges tu ne sais oublier.

Partout, fusent des sorts de protection et d’attaque. Des voix que tu reconnais, ou pas. Certains sont masqués, et/ou marqués, d’autres non ; partout, ça hurle et se perd et se cherche et l’une ressemble à ce que tu aurais pu être, en plus salvatrice, il faudra la meurtrir, plus tard, après avoir pris plus de repères quant aux lieux et enjeux. OU ALORS tu arrêtais de regarder de loin, vu que maintenant, cette S*l*pe de Hilswood t’attaquait, toi. Alors que toi, tu l’avais laissée indemne. Pourquoi ? Juste pourquoi ? Pourquoi était-elle de l’autre côté, pourquoi ne pouvais-tu lui dire qui tu étais histoire qu’elle arrête avec ses c*nneries ? Non, non Hilswood, t’étais mieux quand tu critiquais la présence de cette bouteille, mais pas ça, t’as pas le droit.

Tu te débats, sans savoir si c’est contre elle, ou contre le filet de métal qui t’enserre, ou contre les larmes qui sont à deux doigts de surgir de sous tes yeux. Fragile petite chose. Dire que ce sort, tu te le tapais depuis quoi, Poudlard, tu l’avais élargi, annihilé, tout, mais non, fallait que Lui, lui intervienne plus vite. Sorti d’on-ne-sait-où, il avait débarqué à ta rescousse. T’étais trop lente, encore, toujours, un boulet pour les Mangemorts. Peut-être fallait-il suivre 39. Version sans jamais revenir, en fait. Peut-être était-ce mieux que continuer à voir la Déception dans son regard. Tu restes, hagarde, à subir le métal fondu s’écoulant sur ta peau.

Finis par apposer à ta chair un #Fría en voyant le blond de toute à l’heure, pire, le blond d’hier, lever la baguette sur ton maître. Par chance, un moldu s’insurgea et prit le sort à sa place. Ce simple spectacle avait suffi à effacer les doutes que tu avais quant à la logique de ta présence ici. Même si tu n’étais qu’une Insuffisante, une Incapable, tu voulais te battre. Lui, il savait te donner foi en quelque chose de plus grand. De plus pur. Pour éviter toute nouvelle attaque à son encontre, tu pris Scott en grippe.
- Tu le touches pas. Mots persifflés, en mode serpent hein, pas persillade. Il allait trop vite d’une zone à l’autre, le mignon. #Confringo sur ses shoes, déjà. Et puis, pour le plaisir, la sécurité, faut-il vraiment un motif pour attaquer un type qui se ramène chez vous en mode sale tentative d’intimidation ET s’en prend à votre maitre ? #Bulla Aquae. Puisse la mort te noyer, résistante vermine. mucho love

[Statistique Création : 80 – Bonus Novice]

Réussite critique (1-10) : Pendant 4 minutes, Alexander n’a pas la possibilité de respirer. We only got four minutes to save the world! Toussa, toussa. Puis, trop ambitieuse, tu te risques à déplacer la bulle.
Réussite (11 - 80) : 87 agite la bulle un peu dans tous les sens pour jouer avec la raison et les espoirs d’Alexander. La majorité du temps, elle emprisonne soit le nez, soit la bouche, mais pas les deux à la fois, le contraignant à boire la tasse mais lui laissant des occasions de respiration.
Echec (80 - 95) : C’est pas parce que le sort précédent visait ses pieds qu’il faut foutre l’eau sur les pavés. Tu sers à rien. Plus qu’à RQ le game.
Echec critique (96 - 100) : Où quand t’es tellement douée que la bulle d’eau te retombe dessus, morale, t’es mouillée comme pas possible et promise à un nouveau malus au prochain round.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Dim 16 Oct 2016 - 8:38


Le membre 'Mangemort 87' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 45
Revenir en haut Aller en bas
Amnesius Croupton
Exclu(e) du jeu !
Exclu(e) du jeu !
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les ponts de Londres

Message par : Amnesius Croupton, Dim 16 Oct 2016 - 20:02


Libre Arbitre de Lui accordé

Aucun mot, aucune expression, aucune hyperbole ni même de sentiment n'aurait été assez fort, assez expressif, assez tragique pour traduire l'intraduisible violence qui se jouait non loin du théâtre Shakespearien. Aucune figure de style n'aurait suffit à décrire l'ineffable drame qui voyait alors jouer son deuxième acte sur les planches, derrière l'opaque rideau de fumée et sous la lumière des projecteur des hélicoptères de police qui commençaient à arriver. Perdu dans ce désastre, un homme, non significatif, boitant et pleurnichant, perdu sans comprendre, à fendre sans être vu. De la chair à canon qui n'attendait plus là que la mort désireuse, demandeuse, quémandeuse, priante, implorante, suppliante, et finalement, servie. Oui la mort allait être servie ce soir, elle pourrait se nourrir à loisir en marchant à pas de loup dans ce décor d'elle même ; ce soir, la mort ne mourrait d'une mortelle famine meurtrissante mais mordrait sans effort les proie noires de ses canines. Un homme sans histoire, un homme sans nom et sans identité que personne ne remarque, que personne ne voit, trop occupé à sauver sa propre vie ou bien à admirer le spectacle de loin sans même remettre en question l'absurdité de l'inaction, bref un homme. Jeune, vêtu d'un smoking noir, sortant tout juste du bain, sans doute et les cheveux encore humides. Il se rendait au théâtre, justement. Car on l'avait appelé quelque temps plus tôt, ce soir, c'est lui qui devait jouer. Mais arrivant sur les lieux, il s'était rendu compte que la pièce n'avait rien à voir avec ce qu'il attendait. Il ne s'était pas apercu plus tôt que son travail n'avait aucun rapport avec ce qu'il avait imaginé du monde de la mise en scène. Car dans la rue, devant le théâtre, ce n'était pas L'Oresteia qu'on jouait ce soir, c'était une scène plus horrible encore. Plus barbare que La Médée, plus guérilla que la bataille de Hernani. C'était simplement la vrai vie, une vie qui n'avait rien de réel. Une vie qui semblait bien différente de celle que l'on joue habituellement et d'une action, d'un drame beaucoup plus tragique. Le monde est une grande scène, dit on ? Cette homme masqué d'un rouge de chimie devait remettre en cause les règle du théâtre. Car cette scène n'avait rien d'un monde.


Des coups de feux étaient tirés, la foule semblait ne pas vouloir se disperser, courant comme un tout dans la rue et la bloquant, sans laisser de place pour les fuyard de dernières minutes retenus sur place par la crainte. Pétrifié. C'était le cas, notre homme était pétrifié par la terreur qui figeait ses boyaux et il ne pouvait rien faire. Soudain, un violente boule d'eau s'abattit comme un ouragan sur un immeuble en flamme. Il fallut encore longtemps avant que l'homme ne comprenne ce qui s'était passé. Les flammes avaient, tout comme deux ou trois dommages collatéraux, été noyées sous les trombes aqueuses. Les pompiers pouvaient alors maîtriser l'incendie, c'était un miracle sans nom dont aucune image n'aurait pu constituer l'origine. Les hommes en habits jaunes et noirs, vêtu de casques s'avancèrent avec les camions pour arroser les derniers brasiers que l'on voyaient poindre par les vitres explosées du bâtiment. Hélas ! Le gaz, peut-être. Bientôt, les véhicule et tout ce qui les entourait était projeté par une déflagration faisant jaillir d'autres flammèches. L'homme sauta sans retenue, soulevé comme tout le reste par une onde invisible. Puis il retomba au sol, brûlé et brûlant au pied d'un homme masqué. Se tordant de douleur le pauvre bougre aurait supplié si ses cris n'avaient étouffé le reste de ses pensées. Mais rien ne semblait émouvoir l'imperturbable garde de la nuit qui le regardait s'agiter en se murant dans un silence de mort.

Immobulus prononça incompréhensiblement l'homme qui se tenait debout tandis que le second s'immobilisait, succombant en silence et dans la plus grande souffrance à l'ardeur qui le faisait partir en fumée dans une combustion atroce. Ses muscles se contractaient, sans ordres, à la chaleurs. Ses yeux suppliant quittèrent le meurtrier et l'homme n'eut pour dernière vision que le reflet flamboyant de son propre corps meurtri dans l'iris d'Amnesius. Choqué, ce dernier ne parvint à se mouvoir, fixant de ses orbes le monstre cruel qui avait achevé ce Moldu innocent. Un rayon de lumière filant comme un éclaire entre les combats attira son attention. Pourvu que ce fusse Luia qui, d'un Patronus avait prévenu les Aurors. Il ne pu en être tout à fait certain car déjà, de volutes de fumées brouillèrent sa vision et commencèrent à l'empêcher de respirer. Quelque chose lui frôla la jambe, quelque chose de musclé, de velu, un imperceptible feulement se fit entendre. Le mage noir tenta de se défaire de nuage. Qui pouvait bien avoir lancé un tel sortilège, Sorciers comme Moldus, Phénix comme Mangemorts, il allait affecter tout le monde. Bientôt, Amnesius compris que l'autre sorcier n'avait pas la force requise pour lutter contre le voile de fumée étrangleuse et lui-même risquait d'y succomber. Quel étrange dilemme que de devoir se sacrifier pour vaincre son ennemi. Finalement, il décida que celui ci n'en valait pas la peine. Eolo Procella. Les volutes de fumée partirent rapidement bien que le sort ne soit pas tout à fait maîtrisé et bientôt, Amnesius pu de nouveau voir le monstre qui lui faisait à présent face. La carcasse du Moldu au sol était complètement noircie, à présent et un étrange félin avait été au prise avec le Mangemort. Le chasseur de mage noir allait le pointer de sa baguette lorsqu'il remarqua son ami et ancien collègue, sorcier de l'est, pourfendeur de mage noir. Ce dernier, dans un mouvement incompréhensible décharna intégralement l'anatomie d'un policier Moldu qui mourut sur le coup.

Non ! Laissa échapper Amnesius qui ne comprenait pas l'acte de son compagnon. Mais le cœur à sa raison que la raison ignore et il accordait toute la confiance de son être à Alexander. Pourtant, non loin de là, une autre Phénix avait un comportement pour le moins étrange... Il fallait se concentrer sur le mangemort qui se trouvait au plus près et compter sur les autres pour éradiquer le mal venant de toutes les horizons. L'homme chercha un moyen de mettre fin à l'horrible vérité qui se jouait. Que se passerait il sil bloquait la magie sur les lieux ? Après réflexion, ce n'était tout simplement pas envisageable, les Moldus sur la place aurait risqué de prendre le dessus et tout les sorciers qui se seraient trouvés là se seraient alors changées en cibles criblés de balles quel qu’allégeance qu'ils aient défendu ? Pointant finalement sa baguette en direction de son adversaire le plus proche, Croupton le gratifia d'un « Hey, vous ! » essayant de capter son attention. Puis quand enfin il considéra que le matricule zéro-huit avait eu le temps de tourner sa tête dans sa direction, il lui accorda rapidement une révérence et lui souffla une formule :


Duro !


[Métamorphose : 40 POINTS –]

Réussite critique (1-10) : Le sort fuse et pénètre dans la chair de 28 dont les deux jambes se changent en pierre
Réussite (11 - 40) : Le sort est réussi mais la métamorphose n'étant pas le point fort de notre ami, seul le bras du mage noir se change en statue de sel
Echec (NB DE POINTS - 95) : Pouf, rien ne se passe
Echec critique (96 - 100) : Le sort d'Amnesius se retourne contre lui-même et le bras tenant son arme se change en marbre de carrare.


Je suis désolé pour la médiocrité de ce message. Je suis juste mort de fatigue.


Dernière édition par Amnesius Croupton le Dim 16 Oct 2016 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Dim 16 Oct 2016 - 20:02


The member 'Amnesius Croupton' has done the following action : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 65
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Mangemort 91, Sam 22 Oct 2016 - 16:34


Impatience, et l'envie de savoir qui les étreingnaient sans cesse, L'envie de jouer derrière ce nouveau costume qui semblait leur ravir à merveille. Une envie de s'amuser, de encrore, mais pour de vrai cette fois, avec le semblant d'anonymat que leur offrait ce masque et cette marque à leur bras. Commme des enfants devant un sapin mal éclairé à une certaine période de l'année. Le discours du maître qui glisse sur leurs oreilles, sans que leur cerveau ne réponde réellement à l'appel. Juste s'échauffer la tête, entre "amis", avant de s'échauffer le reste. Quelques pas, dans l'attente du spectacle, quelques mots avant que tout recommence, que 1 laisse libre court aux 9 envahissantes et incontrolables, celles qui l'ont mené ici ce soir.

L'attention attirée vers leurs démarches originales pour ces vulgaires animaux, qui ne comprennent rien à leur propre monde, et les sept, en rang de chacun côté de Je, avançant telles des ombres qui n'ont enfin plus à se cacher. Suivre le rythme, et garder leur impatience enterrée, voilà la mission qu'ils se sont donnée.
Leur rappeler qu'ils sont plus présents que jamais en faisant sauter des fêtards un peu paumés. En voici une grande idée. L'envie de se lancer aussi, mais ils la retiennent, continuant à sagement suivre leur maitre.
Emportés par la foule qui roucoule en cris de terreur à mesure que les morceaux d'humains explosent dans tous les sens, allant se poser tantôt sur une part de gâteau, ou une épaule apeurée. Un feu d'artifice sanguinolant qui n'a rien de plaisant pour les autres, mais qui eux les mue en un sourire émerveillé. Toujours avançant sur ce pont qui n'avait désormais rien à envier aux champs de guerre des temps passés.

Des flammes, des cris, une furieuse odeur de sang, il ne fallait rien de plus pour que le jeu tende à commencer, si ce n'est l'autorisation que le Maître ne tarda pas à donner avant d'avancer, continuant à terroriser.

Eux n'attendaient que cela, un feu vert, une poussée pour leur faire comprendre que, eux aussi, pouvaient s'amuser. Quelques étincellent qui jaillirent de leur arme, par-ci par-là, de quoi rendre un ou deux enfants orphelins. Chacun de leur groupuscule semblait s'en donner à coeur joie, dans un jolie petit feu-de-joie rythmé par des cris de douleur. De peur.

BAM.BAM.BAM.BAM.  

Ils tournent la tête, interloqués par le bruit. Il fallait s'y attendre, à leurs ennemis. Une femme armée qui faisaient fuir les pauvres hères... Vers une sécurité risible sûrement encore à leur portée. Un phénix incandescent, fort peu d'originalité. Signaler une position qui pourrait également les faire accuser. Et les flammes qui réduisent dans un concert de rivières, atteignant lointainement 9 et 1 qui continue de s'armer de patience. Un éclair lumineux qui attire leur attention vers le point du feu qui meurt, sûrement quelque chose de rapide, sans trop de sens à leurs yeux. Un sort lancé sans trop vraiment regarder. Qui leur arrache un haussement d'épaule.

Ils perdirent un peu le fil des chose lorsqu'un félin sorti de nul part sema la discorde dans  leur rang, ratant surement quelques événements que nous aurions pu narrer ici. Ils ne revinrent réellement à la réalité que lorsqu'un filet de métal enserra leur être, prisonnier d'une cage apparue de nul part. Et la colère qui monte tandis que 91 cherche à atteindre sa précieuse alliée. L'autre mage noire tombée trouva rapidement l'aide qui la tira de ce pétrin, et son sauveur leur souffla l'idée libératoire.

Un #Terrasectum ferait l'affaire. Le métal fondit petit à petit, les libérant de son emprise au prix de quelques brûlures qui ne serait sûrement pas irréparables entre des mains avisées. Il se levèrent donc rapidement et, jugeant que la situation ne serait pas incontrôlable pour leurs alliés restant, ils disparurent de la bataille, s'offrant de nouveau à ce tourbillon d'espace, laissant Je, Tu, On, Il et nous à leur libre sort.


Départ de 91
Ils s'excusent de cette brièveté
 
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les ponts de Londres

Message par : Mangemort 67, Lun 24 Oct 2016 - 17:56


Londres ne se calmerait pas avant un bon moment et ce même s'ils l'ont décidaient de partir maintenant. Les dégâts causés allaient faire parler et le Ministère avait beau envoyé des oubliators ou que sais-je encore, les moldus avaient développé leur moyens de communication et tout le monde devait être au courant de ce qui se tramait ici, en ce moment-même. Mais pas le temps d'imaginer quel impact ce soir pourrait avoir. Cela ne servirait à rien si j'y laissais la vie. Je comptais me défendre. Mais cela ne semblait pas être dans les projets de 9-1. Lui aussi aura le droit à une correction une fois que je me serai sorti de cette pagaille.

Nos ennemis ne semblaient pas très réveillés à rater leurs sortilèges ou était-ce un moyen pour eux de nous faire comprendre qu'ils avaient décidé de se rallier à notre cause ? Il y avait peu de chance. Bien que j'ai déclenché cette rencontre improvisée, je commençais à me rendre compte du travail titanesque qui restait à fournir pour pouvoir voir le secret magique implosé ou explosé. Qu'importe, que ce soit d'une manière ou d'une autre, il fallait qu'il cesse d'exister.

J'espérais que mon serpent s'en sorte avec ce foutu chat. Peut-être qu'il avait fuit et que je le retrouverai plus tard. Impossible à savoir. La victime de mon électrochoc n'était pas réapparu. Avait-elle été calmée pendant un moment ou préparait-elle quelque chose ? Je n'avais pas vraiment le temps de le découvrir. Afin de donner encore un peu plus de boulot, je décidai de viser le quai à droit du pont. Il y avait du monde et si je les aidais un peu ? Il fallait bien se rafraîchir après autant de stress ? Un Bombarda sortit de ma baguette pour aller exploser la barrière et une partie du sol goudronné. Plusieurs personnes se firent emporter dans l'explosion ou tombèrent dans la Tamise. Enjoy les amis !

Un héro avait décidé de faire face aux Mage noirs et à moi-même. Il pensait faire quoi ? Nous blesser ?

- Sectumsempra ! Il était difficile de rater quelqu'un à cette distance, mais dans la précipitation et le contexte. Tout pouvait arriver.



[Statistique Destruction : 67 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Amnesius se prend de plein fouet le sortilège de magie noir. Une attaque pleine de haine et de détermination.
Réussite (11 - 67) : Mauvaise visette, Je vise le bras gauche de mon ennemi. Il n'est pas hors d'état de nuir mais en continuant il le sera bientôt.
Echec (68 - 95) : Perte d'équilibre qui envoie le sortilège voler vers d'autres ciiiiiieeeeeeux.
Echec critique (96 - 100) : Un pied sur une robe, un mouvement et bam, mon poignet amorti la chute mais la baguette est pointée sur ma jambe droite. Dans un hurlement de douleur, je regarde mon sang coulé à flot.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Lun 24 Oct 2016 - 17:56


Le membre 'Mangemort 67' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les ponts de Londres

Message par : Emily Lynch, Jeu 3 Nov 2016 - 2:11


Une nuit simple, classique, seule, étrangement seule, elle se baladait dans l’appartement, faisant des allers-retours, regardant par la fenêtre, elle était de loin de se douter que cette nuit allait être complètement différente des autres. S’installant dans un des fauteuils, elle attrapa le premier bouquin qu’elle trouva et avant de commencer la lecture, elle analysa la couverture de ce dernier. Vieux, usé, les années n’avaient guère aidé le vieil ouvrage à traverser les épreuves du temps. Mais à présent, il avait une retraite paisible, servant plus de décoration que de vraie lecture, il était posé sur la table basse la plupart du temps. Parcourant les avant-propos de l’ouvrage, elle finit par choisir une page au hasard, elle souhaitait plus s’occuper quelques instants que réellement de lancer dans une lecture passionnée afin de remplir sa soirée de solitude. Et là, ô surprise de voir un titre qui était loin de lui être inconnu ! Faisant de grands yeux, elle finit même par rire quelque peu. « Plus besoin de cours de chant : faites chanter votre casserole ! », elle se souvenait parfaitement de ce jour où les casseroles de la taverne londonienne s’étaient d’abord mise à faire un bruit insupportable avant de pouvoir enfin offrir un concert digne de ce nom. Il y avait eu aussi les fraises dansantes… que d’agréables souvenirs.

Après ce petit instant souvenir, elle décida de refermer le bouquin, préférant largement éviter de trop penser à tout cela, à ce qu’il s’était passé quelques années plus tard… Non, elle ne voulait pas que cette soirée soit gâchée, il lui fallait se changer les idées. Elle se releva alors doucement puis se dirigea vers la fenêtre. Observant Londres s’endormir petit à petit, elle se demandait de quoi serait faire le lendemain, du moins pourvu qu’il y en ait un. Elle quitta alors son point d’observation et se dirigea vers la salle de bain afin de profiter d’une bonne douche, rien de mieux pour se changer les idées. Mais pendant ce temps, de terribles choses étaient en train de se produire non loin de là. Londres s’embrasait d’une attaque de la part des mages noirs. Loin de s’imaginer tout ça, Emily profitait tout simplement de l’instant présent et lorsqu’elle eut fini, les cheveux encore à moitié mouillés, elle se rendit compte que quelque chose n’était pas normal. Fouillant le fond de sa poche, elle remarqua enfin ce qu’elle n’avait pu remarquer bien plutôt.

Une attaque.

Partant aussi rapidement que possible, direction la Tamise, la ville semblait soudainement agitée, comme prise de panique et bien qu’elle se trouvait encore loin des lieux ou l’action se déroulait, était-ce uniquement elle, mais elle sentait une certaine tension, une certaine peur. Quelques instants plus tard, Emily arriva enfin, croisant quelques moldus sur son chemin, elle leur cria de partir le plus loin possible, de s’enfermer chez eux à double tour, mais ceux si semblaient plus aller voir ce qu’il était en train de se passer que de vouloir se mettre à l’abri… Se retournant pour continuer d’aller vers le combat, elle vit au loin l’un des siens se faire toucher par le sort d’un des masqués. Visiblement, le sort était assez puissant, il lui fallait intervenir, elle ne pouvait pas le laisser mourir de la sorte !

Fixant avec concentration l’endroit précis où elle avait vu Amnesius se faire toucher, elle ferma les yeux pour se retrouver instantanément à côté de lui. Elle se retrouva durant un instant exposée aux agresseurs de l’Auror, mais pas le temps de réfléchir, elle comptait sur l’effet de surprise. Elle se précipita de placer un #Ragnarok entre elle et ses adversaires, si elle voulait sortir de la Amnesisus, elle devait anticiper le coup. Mais maintenant il lui fallait prévoir un moyen de diversion pour partir avec son ami. Elle aurait pu transplaner à nouveau, mais c’était assez risqué, elle ne voulait pas tuer le Phénix non plus ! Il lui allait falloir alors attaquer et fort ! Et presque directement après son premier sort, elle lança un #Ango Nubes* dans l’espoir que ceux qui faisaient face à Amnesius soient pris dedans, laissant alors le temps de procéder au repli.

[Statistique Création : 68 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Parfait, ceux qui faisaient face à Amnéisus sont pris au piège dans la fumée, il ne lui reste plus qu’à partir de là pour se mettre à l’abri.
Réussite (11 - 68) : Seul le responsable de ce fiasco (67) est pris au piège, loin d’être ce qu’elle espérait, elle peut tout de même profiter de l’occasion pour partir.
Echec (69 - 95) : Trop de choses en si peu de temps, le sort semble fonctionner durant quelques secondes, mais s’estompe trop vite pour tenter de partir.
Echec critique (96 - 100) : Impossible de lancer le sort, elle se retrouve face à la bande de mages noirs avec un blessé à ses pieds… Pourvu que sa protection soit efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Jeu 3 Nov 2016 - 2:11


Le membre 'Emily Lynch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 83
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 82
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Mangemort 82, Jeu 3 Nov 2016 - 18:03



Tout s’est enchainé très vite alors qu’on déambulait tranquille avec notre clique. Dans cette nuit d’étoiles de fer, qui aurait cru qu’il s’agissait en réalité d’une descente des Enfers ? On ne s’en doutait pas. Voilà pourquoi notre coeur battait à rompre nos veines. Dans notre sang coulait la beauté violente de l’inattendu.

Le Seigneur des ténèbres, chefs de nous autres, filou.es, martelait notre beat terrible. 67, soudainement excité par son âme meurtrière, frappa de pauvres Moldus en pleine chaire ; excité par son âme meurtrière, voilà qu’il embrasa les bâtiments de sa baguette incendiaire.

L’estime que nous lui portions jusqu’alors n’était guère l’estime que l’on espère d’un partisan pour son chef Non. Sa position de Seigneur des Ténèbres ne nous impressionnait guère. On s’en foutait éperdument. La cérémonie d’allégeance avait d’ailleurs laissé un gout acide dans notre bouche. Seulement. En un instant, toute cette retenue avait volé en éclat. Sa folie apparaissait devant nous, comme un diamant brut, d’une beauté indescriptible.

Un spectacle grandiose qui confirmait l’osmose de notre groupe de Masqués qui voulaient tout faire péter. Mais voilà que une deux trois  attention!, une horde de matrones londoniennes en chaleur fit irruption dans les rues. Flics, Phénix, Aurors, la colère débordaient de tous leurs pores. Un spectacle affligeant. Appartement, chambre d’hôtel - peut-être même d’un bordel!, les voila qui sortaient de leurs antres multiples, eux qui voulaient nous faire cracher nos tripes.

De tous les côtés, des explosions, des cris, des pleurs jouaient une douce chanson. Première sortie, vierge de toute aventure, on était paralysé. Non pas par quelque peur, quelque angoisse, non, non, on vibrait de tant, de tant! d’émotions canifs… que l’on était tétanisé. Comme appuyer sur l’accélérateur d’une bagnole à l’arrêt. Le moteur grogne, chauffe, il suffisait de lever le frein à main pour fondre comme un prédateur et bouffer le bitume.

On voyait nos frères et soeurs se battre, 87, 67, 08 en tête, les anciens. On voyait nos ennemis répliquer, lamentablement. Un seul participa à mon enthousiasme : celui qui créait un magnifique phénix enflammé. À défaut de défendre le mauvais camps, il avait, au moins, un peu de style. Tout se déroulait très vite, il nous serait impossible de tout détailler ; comme l’alcool ébranle la mémoire, le sang qui montait vers notre tête, nous faisait perdre réalité.

Le sort de 67 percuta violemment le corps d’un sorcier ennemi. Craque. Un craquement délicieux. Était-ce ces os ? ou le déchirement du ciel ?  On resta en apesanteur quelques instants. La jouissance. On était au sommet de notre extase silencieuse, visuelle, auditive. Mais la jouissance est encore plus éphémère que la jeunesse, trois, quatre secondes plus tard, on était déjà en pleine redescente..

Il fallait partir. Tout de suite.
Partir pour diluer cet état transitoire entre la transe et le manque.

La symphonie touchait à sa fin.
Il était trop tôt, trop tard, pour y prendre part.
Crac.



Départ de 82.
Désolé pour ce Rp ;
Je vous botterai moi-même les fesses une prochaine fois
.
Si soucis, MP.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Les ponts de Londres

Message par : Mangemort 08, Sam 5 Nov 2016 - 12:04


--------IL avait foiré. Il ne savait pas trop comment, mais le fait était que son sortilège avait clairement manqué de puissance. Résultat, le nuage asphyxiant ne s'était pas barré aussi rapidement qu'il l'avait souhaité. Toussotant à maintes reprises, le mage fuit son bourreau non sans mal, avec sa jambe droite qui le lançait par moment. Il devait s'extirper de ce piège. Un sifflement se fit avertissement, il ne put réagir convenablement, sentant un projectile rapide lui entailler le bras droit. Décidément il avait un train de retard sur tout. Ses sens étaient entremêlés, les sons n'étaient qu'un foutoir immense dont il ne trouvait plus la clé.

--------
Le nuage finit par s'estomper de lui-même, à défaut de l'avoir maitrisé. Il observa alors la scène du chaos, cherchant ses compagnons d'arme dans ce champ de bataille que formait cette partie de Londres. Il ne distingua pas 87, 39 non plus. Il espérait qu'elles allaient bien, surtout 39 et ses généreux décolletés... 28 semblait elle aussi avoir été atteinte au bras et agit en conséquence. Certains de ses compagnons prirent retraite. Il savait qu'il ne devrait pas s'éterniser non plus. Il peinait à discerner clairement qui se tenait où et qui était réellement dangereux ou non.

--------C'est là qu'une voix l'interpella. Il fit face à son adversaire qu'il reconnut. C'était ce type qu'était venu dans son bureau avec ses coupains pour l'interroger (ceci est un message subliminal pour un post mort un treize juillet, pour éviter d'envoyer un mp  Wink ) Bref, c'était pas étonnant de le voir là le gars, puisqu'il était Auror. Mais cela lui donna un sourire sadique de le trouver face à lui.

--------Un #Duro résonna dans sa direction, et, rien. Non, ou le mec avait visé complètement à côté, ou il avait simplement foiré. Il éclata alors d'un grand rire nerveux. C'était pas tant pour se foutre de la gueule de l'Auror, que de savourer le fait qu'il n'était pas le seul à tout foiré en cette délicieuse soirée ! Il pointa alors sa baguette sur sa gorge et prit une voix grave, comme celle de Sergeïounet.

« C'est cool 'tit gars ! On peut se faire un duel épique de sorts loupés ! Après, faut que je m'arrache, pis, ça sera pas sans vous laisser du taff hein ! finit-il en balançant la tête de droite à gauche. »

--------Il regarda non loin de lui et vit son maître, 28 non loin. Moment de flottement, l'esprit se brouille. Il visa alors devant les deux et lança un #Racidis Perfidum. Il ne savait pas pourquoi il avait fait cela, l'instinct de protection probablement. Aussi que son cerveau mélangeait un peu tout et qu'il avait du mal à juger de quoi était vraiment nécessaire. Après tout, les racines prendraient peut-être un sortilège à la place de ses compagnons, c'est ce qu'il se dit pour se rassurer. Il reporta son attention sur le mec face à lui. Un sort de Destruction massive, ce que tu sais faire de mieux ! Aller ! *Pensée débile, sourire bizarre sous le capuchon. Et si Il essayait de voir ce qu'il avait bouffé ?*

« Gastronauseus ! »

--------Aussitôt le sortilège lancé, moment de confusion. Pourquoi IL avait fait ça ? Il ne savait pas. Si, cela pouvait être marrant. Avec un peu de bol, il avait visé à côté ou il avait mal exécuté la formule...


[Statistique Corps : 60 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Bim ! le sortilège frappe de plein fouet son adversaire. Allez, montre-nous ce que tu as mangé et bu !
Réussite (11 - 60) : Le sortilège fait mouche, mais ne provoque qu'un léger vomissement. Pas de quoi faire un planing détaillé de son régime alimentaire...
Echec (61 - 95) : Bim ! Le sortilège passe à pleine vitesse... A côté de sa cible. C'est joli, IL a fait un trait de lumière dans la nuit !
Echec critique (96 - 100) : Bon, à quoi IL pensait en envoyant le sort ? Le sortilège pas du tout où il le voulait, heurta une protection (le Ragnarok d'Emily), et lui revînt dessus. Et toi 08, tu as mangé quoi ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Sam 5 Nov 2016 - 12:04


Le membre 'Mangemort 08' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 77
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Les ponts de Londres

Message par : Amy Shields, Mer 9 Nov 2016 - 15:32


Ca va vite. Trop vite. Oula. Tout s'accélère. Une lumière. Juste après le sortilège réussi. Cette lumière, la touche en pleine figure. Ce n'est pas douloureux, juste déstabilisant. Pendant un moment Amy tomba à genoux, yeux fermés, tête penchée vers l'avant. Qu'est ce qu'il s'était passé ? Elle n'avait rien vu venir. Pas le temps d'esquiver. Visiblement son Protego n'avait pas fonctionné. C'était con. Car non seulement elle s'était pris un sortilège en pleine tronche, mais en plus elle ne savait pas quoi. Bouge tes doigts. Ca a l'air d'aller. Le corps n'a pas l'air endommagé, aucune blessure de tout type. C'était déjà ça. Combien de temps était elle restée agenouillée ? Quelques secondes ? Quelques minutes ? Aucune idée mais c'était dangereux. Aïe. La tête commençait à faire mal et à tourner. Les yeux de la brunette ne percevaient que les ombres sur le sol qu'elle fixait depuis maintenant un moment. Pas de bruit, rien. Le silence.

Puis sa tête remet un peu les choses en place. L'ouïe revenait, de plus en plus. Cris, pleurs, explosions, sorts qui partent,.. Scénario de terreur. Que s'était il passé depuis qu'elle était à terre ? Aucune idée. Relève toi Amy ! Bats toi ! Fais leur voir ce que tu sais faire ! D'un mouvement lent, la jeune femme redressa la tête, son masque noir un peu de travers. Redresse toi. La brunette se releva toujours aussi lente. Elle allait leur montrer à ses enfoirés de..de.. heu.. Qui ? Coup dans sa tête. Bordel, ça faisait mal. Devant elle, des masqués, des non masqués, une femme chat, une rousse, un blessé,.. Trop d'informations. Qui sont ces gens ? Non pas qu'elle ne les reconnaissait pas, mais qu'étaient ils ? Amis ? Ou Ennemis ? Mince. C'était ballot quand même. Sur qui devait elle taper ? Gentils ou méchants ? Mais qui était qui ? Et elle même ? Gentille ou méchante ? Bonne question. D'un pas lent elle tourna sur elle même, baguette à la main. Qui ? A qui devait elle faire du mal ? De qui devait elle se venger ?

Vacillement. Rattrapage de justesse. Ca y est. Maintenant elle sait. Qui ils sont. Les masqués sont ses amis. Le chat son ennemi. L'esprit encore très brumeux, mais elle en était quasi sure. Gentils monsieurs masqués. Oh oui, ils ont l'air vraiment sympas. Alors maintenant elle savait, contre qui elle devait se battre. Eux là, les pas masqués. Il fallait leur faire du mal. C'était eux les ennemis. Elle recula un pied pour avoir son équilibre et ^pointa sa baguette droit sur le chat. Elle allait l'avoir. Faire honneur à ses compatriotes. Les aider. Elle se concentre, ça doit être fort. #Fitilla

   

[Statistique Destruction : 60 – Pas de Bonus/Malus]


   Réussite critique (1-10) : Trop bonne la Amy. Même sous l'emprise d'un Maléfice, le sort atteint sa cible et brûle bien comme il faut une partie de la jambe de Laurae
   Réussite (11 - 60) :  Pas mal. Une petite partie de la peau de Laurae est brûlée.
   Echec (61 - 95) : Hé ben, merci le Maléfice. Cible complètement loupée, les coupains en noirs ne vont pas être contents
   Echec critique (96 - 100) : Oups. Loupé de chez louper. Amy n'a pas les idées en place, si bien que le sort reste concentré dans la baguette qui chauffe et qui lui fait lâcher prise. Plus de baguette. Courage pour la suite du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les ponts de Londres

Message par : Maître de jeu, Mer 9 Nov 2016 - 15:32


Le membre 'Amy Shields' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 87
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les ponts de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 Les ponts de Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.