AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 1 sur 10
Cours N°1 : La Couleur de votre vie.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Alhena Peverell, Mer 01 Juin 2016, 04:14


Cours N°1 : La Couleur de votre vie

__________________________


Neuf heures moins le quart : Alhena posa enfin un pied sur le sol froid de son appartement. Elle grommelait encore, comme à son habitude quand elle avait peu dormi. Cette nuit n'avait pas été de tout repos. Elle s'était attardée jusqu'à minuit passé, pour pouvoir présenter un cours en bonne et due forme. Et ce fût pile à ce moment là, qu'elle s'était rendue compte que... ben il manquait des trucs dans son cours. Alors elle s'était précipitée à la bibliothèque, avait rencontré Leo Keats et deux jeunes filles hors de leur lit. Dont une certaine Lola Gallagher, avait qui elle devait avoir une heure de colle on ne savait plus trop quand. Bref, après cela, elle était retournée dans ses appartements et avait fini son travail vers deux ou trois heures du matin. C'était pour dire, que sans ses neuf heures de sommeil, la belle n'était pas spécialement de bonne humeur. Mais bon, ses affectes ne devaient avoir aucun incident sur ses méthodes d'enseignements.

Elle se leva donc, avec une force mentale de béton, comme elle n'en avait plus l'habitude. Aujourd'hui était le grand jour, elle allait donner son premier cours. Elle était stressée, sans vraiment trop l'être, à dire vrai. Après l'habituel train-train du matin, tel que la douche et le petit déjeuner, la jeune femme s'habilla. Un pantalon blanc en tissus, un col roulé noir aux manches courtes. Quelques bijoux en or au niveau des oreilles, des poignets et du cou. Elle se coiffa minutieusement, laissant ses cheveux détachés puis passa au maquillage. Une fois sa beauté glaciale légendaire retrouvée, elle regarda l'heure : il était alors neuf et demi. Étrangement, elle s'était plutôt préparée vite. Elle prit donc ses dossiers, enfila une robe (ou cape comme vous préférez l'appeler) de sorcière sans manche, serrée et attachée tout au niveau de la poitrine, descendant jusqu'à ses chevilles. Puis des escarpins noirs et se dirigea dans les couloirs.

Il y avait un peu de monde. Elle marcha lentement jusqu'à sa classe. Presque arrivée devant celle-ci : il était dix heure pile. Elle se fit bousculer par plusieurs élèves qui couraient. L'un d'eux rentra dans sa classe, mais elle n'eut pas le temps de bien l'apercevoir.
Avant de pénétrer dans son antre, elle vérifia alors qu'elle possédait bien le trombinoscope de la classe. Au moins, elle saurait qui était chacun de ses élèves. Une fois trouvé, un sourire s'échappa de ses lèvres. Puis elle se ressaisit. Elle retrouva son visage impassible. Son air légèrement hautain -forte habitude de l'aristocrate qu'elle était dans se veines. En réalité, la jeune femme était très impressionnante quand elle le voulait. Elle n'était pas toujours dans le sarcasme et la mesquinerie. Elle tanguait souvent entre celle des moqueries, de la froideur ou de la douceur maternelle. Mais aujourd'hui, on s'en fichait. Il était surtout question qu'elle impressionne en premier ses élèves. Qu'ils comprennent qu'avec elle, on ne rigolait qu'une fois le travail bien achevé. Elle était une professeure, malgré tout, exigeante.

D'un pas assuré, elle fit son entrée en scène. Il y avait déjà quelques élèves, certainement des Serdaigles. À son époque, c'était toujours eux qui arrivaient en avance au cours. Elle se dirigea ensuite directement vers son bureau. Pas un regard pour les adolescents. Elle déposa ses piles de livres et de papier sur son atelier de travail. Enleva sa cape, la déposa sur sa chaise. Puis les mains posées sur le rebord du bureau, elle releva soudainement la tête. Alhena ancra son regard émeraude, tour à tour, dans chacun de celui de ses élèves présents. Elle observait minutieusement leur iris et pupille, comme si elle scrutait leur âme. Tout cela dans un silence plutôt pesant. Elle se redressa, croisa les bras contre sa poitrine et soupira presque. Ils n'étaient pas encore tous arrivés, logique, le cours ne commençait qu'à dix heure et demi. Malgré ça, elle lança d'une voix rauque, légèrement suave un :

« Bonjour et bienvenue à vous. »


HRPG:
 


Dernière édition par Alhena Peverell le Mer 20 Juil 2016, 13:00, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Keira Sanders, Mer 01 Juin 2016, 13:15


Reflets de lumière diffusée à travers une masse d'eau qui ondule sur le sol. Comme de vrais petits serpents entrés dans une danse endiablée. Ambiance verdâtre, sombre, un peu triste, macabre. Macabre, oui, à cause de ces ossements qui sont censés servir de décoration. Keira se demandait quel genre de personne avait choisi l'agencement de la salle commune, à vrai dire. Rien à redire pour ces fauteuils en cuir noir, et ces lampes qui diffusaient un vert feutré. Et cette élégante -mais un peu effrayante gravure en forme de serpent au dessus de la cheminée. Mais franchement : qui avait eu l'idée, déjà d'une, de construire cette salle sous la surface du sol ? Les verts et argentés n'avaient ainsi pas le droit d'accéder à des fenêtres comme tout le monde ? En fait, ce n'était vraiment pas pratique. Chez elle, elle avait l'habitude de regarder par la fenêtre de sa chambre avant de s'habiller. Elle avait du changer ses habitudes : maintenant, elle se couvrait au petit bonheur la chance. Et puis la lumière du jour manquait un peu également.

Dix-heures tapantes, toujours en pyjama, étalée sur un fauteuil. Elle ne lisait pas, elle ne travaillait pas. Elle ne faisait rien. Comme une larve vidée de toute énergie. Ayant conscience qu'elle pourrait arriver en retard si elle ne se bougeait pas un peu les fesses, elle se leva brusquement. Un peu trop brusquement. Elle dut se rasseoir délicatement quelques secondes afin d'éviter le malaise du au changement de pression du sang sur ses artères. Quand elle jugea que l'effet indésirable était passé, elle se leva à nouveau et se dirigea vers les dortoirs pour se changer. Mécaniquement. Comme un pantin. Elle enfilait l'uniforme de Poudlard. Soupir... Elle commençait à en avoir assez de cet uniforme. Ses robes habituelles lui manquaient un peu. Après avoir tiré sa malle de sous son lit, elle l'ouvrit et admira quelques secondes l'une de ses robes pourpres qu'elle avait apportées au cas-où. La replaçant sous le lit en étranglant un autre soupir, elle se regarda un instant dans le miroir pour voir si sa tenue était correcte. Ses cheveux étaient en bataille. Comment avait-elle pu oublier ce détail-là... Elle attrapa sa brosse à cheveux, se les coiffa énergiquement et décida de les attacher en en queue de cheval très haute et bien centrée.

Escaliers. Elle avait très envie de râler après ces escaliers interminables. Elle ne savait même pas l'heure qu'il était. Tant pis. Après tout, c'était en Histoire de la Magie qu'elle allait. La jeune sorcière détestait arriver en retard et ainsi faire une mauvaise impression, mais ce n'était pas ça qui allait la tuer. Cours sans intérêt. Inutile, de connaître tous ces détails futiles sur le passé. Pour Keira, cela ne revenait qu'à s'encombrer le cerveau. Certains lui diront qu'elle avait raison, et vous lui diriez peut-être qu'elle avait tort. Chacun son avis, comme pour tout. Keira n'était pas une jeune fille très polyvalente. Elle avait toujours préféré les matières exactes comme les potions ou l'arithmancie. Mais on avait pas toujours le choix. Et aujourd'hui, elle devait assister à ce cours, alors elle tâcherait d'y faire bonne figure.

Elle arriva, et à la vue du nombre de têtes déjà présentes, elle devait être en avance, finalement. Sans chercher du regard si une personne qu'elle connaissait était déjà là, elle décida d'aller s'asseoir à une table vacante près du mur et presque tout au fond, sur la rangée de gauche. [HRP : place numéro 13] Elle expira bruyament, sans se soucier des autres élèves qui pourraient la mépriser. Ou compatir, d'ailleurs. De toute façon, la prof n'était pas encore là. Si elle pouvait faire sa tête de cochon, c'était maintenant. Elle décida alors de croiser ses bras sur son pupitre et d'y loger délicatement sa tête, en attendant le début du cours.

Une voix féminine et mature la lui fit relever quelques instants plus tard. « Bonjour et bienvenue à vous. » Keira tourna la tête. La prof. Elle l'avait déjà vue quelque part... Oui... Mais où...? Cela ne lui revenait pas. Pas grave. Ce n'était donc pas une rencontre importante. Elle avait du la croiser dans la rue, un truc comme ça. Ou peut-être que c'était juste une fausse impression comme on en a des tonnes dans une vie. Elle entendit un élève de Serdaigle se présenter. Drôle de prénom. Elle, elle se contenta de saluer en retour la dame d'une voix passive :

« Bonjour professeure. »


Place:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anna Keats
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Anna Keats, Mer 01 Juin 2016, 14:48


8h00, je n'étais pas en retard. Tandis que j'observais ma montre toujours confortablement installée sous ma couette, je pensais à mon 1er cours de la matinée: Histoire de la magie. Les rumeurs qui étaient parvenus à mes oreilles décrivaient cette matière comme soporifique, espérons que ce ne sera pas le cas. Le soleil était présent dehors et rien que ça suffisait à me réveiller de bonne humeur.
Comme à mon habitude, je pris ma douche, coiffai rapidement mes cheveux et enfilai mon uniforme.
Je pris alors mes livres sous le bras et descendit de mon dortoir, je passai par la salle commune et descendit les longs escaliers du bâtiment central vers la grande salle.
J'aimais beaucoup cette école, les décorations, les ornements, les tableaux tellement nombreux qu'on ne pouvait les compter.
Se lever en avance était réellement agréable, je trouvais l'ambiance assez apaisante pour prendre mon petit déjeuner et lire les nouvelles du jour avant d'aller en cours, cela me permettait de me réveiller tout en douceur.
Une fois fini, je fis une légère caresse à ma chouette qui m'avait soigneusement apportée mon quotidien, regardai ma montre qui m'affichait 9h50 puis me dirigeai vers ma salle.
La salle était presque vide, je remarquai que le professeur ainsi que 2-3 élèves avait déjà fait leur apparition. Je saluai le professeur d'une voix discrète tandis que je m'avançai à travers les rangs.

"Bonjour professeur Peverell."

Elle était charmante, très élégante. L'histoire de la magie était une matière intéressante, et cela me rassurait de voir une personne si jeûne enseigner, le cours promettait d'être dynamique.
J'avais lu, dans un livre à la bibliothèque, qu'un ancien professeur d'histoire de la magie était mort au château dans son sommeil et que son fantôme était parti enseigner comme si de rien n'était. Charmante anecdote, quoique légèrement morbide.
J'avais lu la liste des élèves la veille, seulement aucun nom ne m'avait paru familier mis à part celui d'Arukiel. Notre dernière (et première) rencontre s'étant finie sur une note tendue, j'appréhendais une seconde rencontre.
Bien que certaines places étaient déjà prise, j’avançai vers le second rend où un élève de la même maison que moi c'était déjà assis. Ce n'est pas que je ne voulais pas me mêler aux autres maisons, mais je préférais la familiarité dans ce genre de situation. Vu que c’était un garçon et que je ne reconnaissais pas Arukiel, pas de doute possible.

Salut, tu dois être Riri ! Est-ce que cette place est libre ? " demandais-je timidement

Mon visage arborait un léger sourire histoire de ne pas paraître déplaisante face à une nouvelle connaissance. Les yeux verts du Serdaigle se retournèrent vers moi, je reconnu instantanément ce regard blasé, cette peau pâle, ses cheveux bruns. J’eus enfin un nom sur cet être étrange. Si CE garçon acceptait ma demande, la classe n'allait pas être ennuyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Oxane Snyder
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Oxane Snyder, Mer 01 Juin 2016, 16:05


Il était neuf heures du matin quand Oxane ouvrit un oeil, elle n'avait nul envie de quitter son lit bien chaud qui essayait vainement de la retenir. Malheureusement elle n'avait pas le choix et elle devait aller en cours. D'ailleurs en parlant de cours, elle avait complètement oublié avec qui et à quelle heure était son premier cours. Elle se leva rapidement cherchant l'un de ses parchemins où elle avait noté les horaires de ses cours. Elle souffla un bon coup quand elle su que son cours d'histoire de la magie ne commençait qu'à dix heure trente. Elle avait donc largement le temps de se préparer.

Toujours en chaussons, elle alla pratiquer sa routine matinal. Elle prit une douche bien chaude puis sans se prendre la tête, prit un pantalon noir accompagné d'un t shirt et les enfila. Enfin elle mit des ballerines et laissa ses cheveux détachés comme à leur habitude. Avant de quitter sa chambre, elle prit sa cape noir et la mit tout en descendant les escaliers vers la salle commune. Une fois dans les couloirs, elle alla prendre son petit déjeuner accompagnée de ses deux autres colocataires et d'autres amis qui étaient déjà à table.
Elle avait commencé à papoter en oubliant que l'heure tournait. Quand elle regarda sa montre elle se rendit compte qu'il était déjà dix heures. Elle ne voulait surtout pas arriver en retard pour son premier cours du matin surtout avec une nouvelle professeur, elle ne voulait pas donner une mauvaise image d'elle même ou encore de mal représenter sa maison.

Elle finit par quitter ses amis et marcha tranquillement dans le couloir, en direction de sa classe de cours. Elle se perdit un peu à cause des nombreux élèves qui étaient ici présent, ils courraient dans tous les sens essayant de rejoindre leur cours respective sans se soucier des gens qu'ils bousculaient et sans même daigner s'excuser. Quel bande d'impolis pensa t-elle.
Une fois devant la salle de classe, il était dix heures et quart. Elle entra et remarqua que quelques élèves étaient déjà présents, elle s'avança puis remarqua aussi la présence de la prof. Elle l'a salua avec simplicité pour ne pas avoir l'air de trop en faire.

-Bonjour Professeure.

Elle continua à marcher tout droit ne voulant pas s'asseoir derrière. Elle s'arrêta devant la deuxième rangée où elle remarqua la présence de deux personne, grâce à leur tenue, elle remarqua qu'ils étaient tous les deux de Serdaigle. Elle leur lanca un petit sourire avant de se diriger vers une table. [HRP: place n° 5] Malheureusement Oxane ne connaissait pas grand monde dans cette classe. Elle s'assit et déposa ses parchemins sur la table attendant l'arrivée des autres élèves pour que le cours commence.


[HRP: Oxane a donc prit la place n°5]
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Kohane W. Underlinden, Mer 01 Juin 2016, 16:17


Je quittai rapidement la grande salle, après avoir traîné un peu pour l'heure du petit-déjeuner. C'est vrai, quoi, on n'était pas pressés ! Le cours ne débutait qu'à dix heures et demi !
Sac sur l'épaule, je marchais d'un pas régulier dans les couloirs agités. Les élèves passaient repassaient en un flot incessant. Certains couraient manquant presque de vous rentrer dedans. Petit soupir agacé. Ils pourraient regarder où ils vont, quand même !

Nouvelle professeure, nouvelles méthodes, nouveau type de cours. En espérant qu'elle saurait rendre l'Histoire de la Magie intéressante. En soi, la matière me semblait très instructive, pleine de sujets à explorer. Mais tout dépendait, bien évidemment, de comment le professeur l'exposait. J'avais entendu dire qu'à l'époque d'Harry Potter, c'était un fantôme ennuyeux à mourir (c'est le cas de le dire) qui tenait le poste. Fort heureusement, ce n'était pas notre cas.
Quoique... sous certains angles, c'était peut-être préférable.
Sincèrement, je ne savais pas trop ce que pouvait donner Alhena professeure. Elle n'était, au fond, ni gentille ni méchante juste... perturbante, légèrement agaçante, avec des méthodes pédagogiques quelque peu... violentes ?
Ma chute sur le sol caillouteux et sec de Pré-au-lard après son coup bas me restait encore en travers de la gorge.
Alhena professeure... ouais ce n'était pas forcément la meilleure des choses. Mais bon, je supposais qu'on verrait bien ! En espérant qu'elle ne se transforme pas en une McKinley bis, il y avait déjà bien assez à faire d'un seul !

L'escalier changea brutalement de direction. Et Mer** ! Fallait toujours qu'ils viennent mettre leur grain de sel, ceux-là. Je pestai intérieurement, attendit qu'il se stabilise pour reprendre le chemin inverse et trouver un couloir qui me ramènerait sur mes pas. C'en était parfois très énervants, ces trucs ambulants !

J'arrivais en vue de la salle de cours aux alentours de dix heures et dix. Ni trop en avance, ni trop en retard. Parfait !
La voix de Lena me parvint ; elle saluer les élèves. Tout le monde était déjà arrivé ? Je pressai légèrement le pas. J'avais près de vingt minutes d'avance, quand même ! Une autre voix sortit de la pièce :
-Désolé pour le couloir … J'ai crus être en retard.
Je haussai un sourcil, me demandant de quoi il pouvait parler et à qui il parlait. Pas le temps d'y penser. Je mis un pied dans la salle.
Trois élèves étaient déjà présents. Un Serdy, que j'avais déjà croisé en cours de SACM il me semblait. Une autre aigle que je ne connaissais absolument pas et une Serpy, dont le visage me rappelait vaguement quelque chose. Certainement, elle aussi, une camarade de cours. Enfin personne à qui vraiment parler pour le moment...
Puis je tournai la tête vers Alhena. Très élégante, la Peverell ! Elle avait sorti le grand jeu aujourd'hui, avec les bijoux en or, les escarpins, le pantalon blanc (attention, le blanc, ça se tâche vite !) et le col roulé manches courtes. Maquillée, joliment coiffée (je la revis encore détachant ses cheveux à la Tête de Sanglier alors qu'elle me parlait de je ne savais plus trop quoi)... Bref elle s'était mise sur son 31 pour l'occasion.
Et puis toujours, cet air impassible, ces yeux qui vous scrutent et semblent lire en vous, ce regard émeraude quelque peu déstabilisant les premières fois.

Je lui adressai un rapide sourire et la saluai à mi-voix :
-Bonjour.
Pendant un instant, je me dis qu'il faudrait bien qu'un jour je lui fasse part du fait que, finalement, travailler sur mes réflexes m'avait pas mal aidée. Mais pas maintenant. Et puis elle prendrait la grosse tête, la demoiselle !
Détournant la tête, je scrutai la salle, me demandant où j'allais pouvoir poser mon joli fessier (bah oui, on a le droit de se jeter des fleurs de temps en temps). Pas trop éloigné parce qu'on ne se sent plus très concerné par le cours. Mais trop proche non plus parce que la proximité avec Alhena... bah c'était la proximité avec Alhena quoi ! Pas très envie...
Ouais le troisième rang, c'était pas trop mal. Là, côté étagères.

Je m'avançai vers la table vide, posai mon sac dessus, me laissai tomber sur la chaise. Dingue comme cette salle pouvait paraître vide. D'un geste lent, j'entrepris de sortir parchemin, plume et livre, doucement, tout doucement, en espérant qu'au moment où je terminerais, le cours commencerait sans plus attendre. Je n'aime pas attendre. En tout cas attendre avec une prof qui vous observe d'un air impassible et qui semble vouloir lire en vous comme un livre ouvert.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emily Sinclair
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Emily Sinclair, Mer 01 Juin 2016, 17:01


Bien que le premier cours de la journée soit à dix heures trente, cela ne voulait pas dire qu'une grasse matinée était prévue pour autant. On dit que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt et, bien souvent, cela s'avère être vrai. Du moins, si on sait comment utiliser ces précieuses heures matinales pour faire quelque chose de productif. "Quelque chose de productif" dans la tête de l'aiglonne pouvait signifier bien des choses, mais ce matin elle avait juste traîné à la bibliothèque afin de finir un devoir qui devenait urgent.

Quoiqu'il en soit, il était l'heure d'aller en cours maintenant. Histoire de la magie. Cette matière semblait être la bête noire de pas mal d'élèves, certes ça n'avait pas l'air aussi palpitant que Défense contre les Forces du Mal ou Potions, mais ça semblait tout de même intéressant. L'histoire, après tout, c'est ce qui nous apprend qui nous sommes et d'où nous venons ce qui était dans un sens fascinant. Les couloirs du chateau semblaient relativement vides pour l'instant, signifiant qu'Emily était probablement en avance. Ou en retard.

Un coup d’œil sur sa montre lui indiqua que non elle n'était pas en retard. Soupir de soulagement, rien de pire que d'arriver dans une classe après que le cours ait débuté pour se faire dévisager par une vingtaine de paire d'yeux. Bon, c'est bien de pas être en retard, mais ce qui est mieux c'est de savoir où se trouve la salle de cours. Farfouillant dans son sac, Emily put retrouver la feuille sur laquelle était indiqué le lieu du cours qui ne se trouvait pas très loin.

Quelques marches et deux couloirs plus tard, la sorcière aperçu enfin la salle. En entrant, elle se rendit compte qu'il n'y avait pas encore beaucoup de monde, seulement quelques têtes peu familières. La seule personne identifiable était ce cher Riri contre qui elle avait perdu lors de la coupe d'Angleterre de Duel. Une autre Serdaigle se trouvait là, parmi tant d'autres inconnus au bataillon.

"Bonjour professeure !" Salua-t-elle avant de partir à la recherche d'une table libre.

La salle étant plutôt vide, un large choix de place était offert, mais la première règle de survie, c'est de pas s'asseoir n'importe où. Dans un cours qu'on ne connait pas avec un professeur qu'on ne connait pas, on raye les rangs de devant. Non, vaut mieux passer inaperçu et opter pour les places du milieu. Ainsi, l'adolescente se dirigea vers le troisième rang, sur la gauche. Y avait du bleu dans le coin, raison de plus pour y aller. Emily s'installa rapidement et déposa tout ce dont elle aurait besoin durant l'heure avant de s'appuyer contre le dossier de la chaise. Restait plus qu'à attendre le début du cours.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nyptia Shaklebolt
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Nyptia Shaklebolt, Mer 01 Juin 2016, 18:53


Paniquée, j'ouvre des yeux écarquillés sur le plafond de mon dortoir... quand je comprends que la fin du Monde n'est pas encore arrivée. J'écrase mon réveil-matin d'un bon coup de poing bien placé, et m'assoit entre les couvertures de mon lit à baldaquins. Il faudra sérieusement que je réfléchisse à un Sortilège qui me permettrait de modifier la sonnerie de ce foutu engin ! Le son gueulard et suraigu me sort bien trop souvent de mes rêves avec perte et fracas, et j'en ai marre de démarrer constamment les journées du mauvais pied.

Réprimant un grognement, mais pas le regard assassin que je lance au réveil, je pivote sous mes draps et pose les pieds sur les dalles de pierre froide. Brrr ! Chaussettes ! Maintenant ! J'attrape ma Baguette, posée sur la table de chevet, et lance un "#Accio Chaussettes !" en relevant prestement les jambes pour rompre le contact avec le sol glacé, puis m'empresse d'enfiler la paire bleu foncé qui atterrit dans mes mains. Ah ! Voilà qui est beaucoup mieux. Même en été, le château reste froid, le bougre ! Quelle idée d'avoir construit pareil édifice avec aussi peu de capacité calorifique, je vous le demande ?

À présent bien réveillée, je me lève et enfile mon uniforme tout en pensant avec excitation aux cours de la matinée. D'abord, à huit heures trente tapantes, arithmancie. J'ai hâte d'avoir l'avis du professeur sur ma traduction toute amatrice d'un texte que j'ai déniché dans l'un des bouquins de la Bibliothèque... Ensuite, ce sera Histoire de la Magie, avec un nouveau professeur, d'après l'annonce sur le tableau de la salle commune.

Je descends tranquillement jusqu'au rez-de-chaussée, enfourne avec délice mon petit-déjeuner et mon jus de citrouille, puis jette mon sac à dos sur une épaule avant de me rendre en salle d'arithmancie. Aucun bémol, aucun mot plus haut que l'autre, une correction en bonne et due forme de ma traduction et hop ! Il est déjà l'heure du prochain cours.

Arrivée dans le couloir adéquat, à dix heures pétantes, je vois au loin un groupe d'élèves chahuter en passant à côté d'une femme élancée, aux longs cheveux bruns, qui me tourne le dos. L'un des jeunes la bouscule avant de se ruer à l'intérieur de la salle d'Histoire de la Magie. Il ne prend même pas la peine de s'excuser... Waouw. Là, moi je dis, c'est bien barré pour la suite ! Car, comme je l'avais deviné, la grande brune n'est autre que la nouvelle prof d'Histoire. On ne croise pas assez souvent d'inconnus adultes, au château, pour ne pas comprendre tout de suite qu'il s'agit d'un nouveau membre du personnel de Poudlard... Qui plus est lorsqu'on SAIT qu'il y a bel et bien un nouveau professeur en ville...

Je pénètre dans la salle de cours juste derrière l'enseignante, et me faufile discrètement entre les étagères et les pupitres de gauche, en quête d'une place libre. Lorsque mes yeux tombent sur la fille assise (ou plutôt endormie) à une table de la deuxième rangée en partant du fond (Keira), mes dents se serrent et mon regard se fait dur. La miss on-m'a-jamais-appris-à-dire-bonjour, que j'ai eu le malheur de servir à la BAM le week-end passé, va vraisemblablement partager le cours avec moi ! Autant dire que je choisis dès lors de m'éloigner le plus possible de la demoiselle.

Je repasse entre les rangées, toujours derrière la professeure, et vais m'installer au premier rang, devant d'autres Serdaigle. Que je ne connais pas. Je leur adresse un regard amical et un sourire chaleureux, puis pose mon sac par terre, à côté de mon siège. Je n'ai jamais eu le moindre complexe à prendre place au premier rang dans une classe, aussi je ne relève même pas les éventuels regards méprisants de mes camarades (Serpentard, j'imagine, pour la plupart...).

Consciencieusement, j'extirpe de mon sac parchemin, plume, encrier rempli, livre d'Histoire et Baguette Magique, puis repousse du pied la besace sous ma chaise. Portant toute mon attention sur la nouvelle enseignante, je ne pipe mot tandis qu'elle nous souhaite le bonjour et la bienvenue. Alhena Peverell, disait l'annonce dans la salle commune. Une descendante au Sang Pur. Impressionnant, étant donné que la lignée des Peverell est censé s'être éteinte il y a plusieurs centaines d'années...

Elle plonge soudain son regard glacial dans mes prunelles d'onyx, et j'ai l'impression qu'elle essaie de me jauger. Sans me connaître ? Serait-elle douée en Divination ? Je ne laisse rien paraître, demeurant détendue et le regard franc, et la fixe à mon tour en essayant de ne pas passer pour une impolie. Je hoche la tête en guise de salut, respectueuse, et enfin, constate qu'elle a détourné le regard pour réitérer son expérience sur un autre élève.

Je soupire très discrètement : ce genre de témoignage de supériorité me laisse généralement perplexe. À qui avons-nous à faire ?


HRPG ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Nel Queen, Mer 01 Juin 2016, 21:57


A mon réveil, un cinquième année de Poufsouffle m'a légèrement cassé les oreilles quand il s'est mis à chanter dans la salle de bain de la salle commune, un air gai, chic et entraînant, peut-être bien pour lui, mais ça sonnait plus comme... Y'a même pas de descriptions possibles... Pour dire ! Je me suis donc réfugié dans la salle réservée aux préfets, là où j'ai vu pour l'avant dernière fois, mon amie Rose. Une ellipse plus tard, je me sèche les cheveux et repars en direction de la salle commune, faisant une petite virée en cuisine, chourer un pain-noix fourrée que j'mange par bouchée tout en marchant afin de récupérer mes affaires, après cela... Direction le premier cours du Professeur Peverell.

Habillé de ma robe de sorcier, classique et élégant, j'tombe de haut quand j'vois certains élèves déroger au règlement et je ne manque pas de leur remarquer. Enfin ! Bientôt dix heures. J'fais un léger détour pour voir si y'a pas une tête que j'connais qui voudrait bien m'accompagner à ce premier cours. C'est pas dire, mais j'ai un peu le trac, on le sait pas mais la nouvelle Prof, c'est ma cousine germaine, j'ai pas intérêt d'y aller les mains dans les poches, enfin, je ne vois personne... J'prends mon courage et rentre dans la salle après un petit moment, j'espère ne pas être en retard. J'vois que certains sont arrivés avant moi, d'autres pas encore, je respire. Léger sourire en coin quand j'croise le regard d'Alhena et lance un Bonjour commun sans faire attention aux autres, je me concentre sur Lena.

J'affronte la bête et ne la perd pas du regard si ce n'est pour saluer quelques élèves présent. Intensité dans ses yeux d'un sublime qui peuvent s'évanouir dans le marron de mes mirettes que je ne me défilerai pas. Tigre contre loup... Un peverell n'a pas froid aux yeux. Tout en m'avancant jusqu'au premier rang, à ma droite, une jeune serdaigle.

- J'peux m'asseoir là ?

Dis-je petit sourire, hochement de tête ? Sans attendre un signe, j'pose mon sac et m'installe et regarde le tableau.

HRPG
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aurore Morgane
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Aurore Morgane, Jeu 02 Juin 2016, 01:02


Aurore s'était levée de très bonne heure, ce matin. Non pas pour le premier cours d'histoire de la magie (même qu'elle réalisa qu'elle en avait un seulement un quart d'heure avant), mais pour aller dans la volière. Elle attendait une lettre avec impatience. Elle s'était vivement tirée du lit, et s'était habillée tout aussi rapidement. Elle était inquiète, mais se rassurait en se disant qu'une chouette l'attendait avec une missive. À cette heure-ci, il lui avait été facile de se rendre à destination sans perdre une seconde. Malheureusement, en arrivant sur place, son stress doubla. Aucune lettre ne l'attendait. Elle garda quand même un peu d'espoir et attendit dans la salle. Trois heures passèrent. Oui, elle fut patiente. Même si à certain moment elle piquait des clous. Mais elle se réveilla complètement lorsqu'elle se rendit compte qu'elle devait assister à un cours.

La serpentarde retourna au dortoir hâtivement, prit le bouquin relatif à la matière, sa plume et quelques parchemins. Par la suite, elle vérifia qu'elle avait bien sa baguette et continua sa course. Elle ne se souvenait plus exactement quand était le cours. Peut-être était-il commencé. Ou peut-être qu'elle était en avance. Elle ne pouvait le dire. En plus, c'était un nouveau prof. Elle ne voulait pas donner une mauvaise image d'elle. En parcourant l'école, elle réfléchit à ce qu'elle allait faire. CETTE personne n'avait pas répondu à son dernier message. Après une courte réflexion, elle décida d'écrire une autre lettre au plus vite. Je la rédigerai en classe, tant pis pour mon image. se dit-elle.

Enfin, elle entra dans la classe. Le cours n'était pas commencé à son grand soulagement. La verte et argente eu le temps d'entendre seulement la fin de la phrase prononcée par Mme... Mme qui, déjà? Cherchant son nom, elle marmonna un vague bonjour et alla au fond de la classe. Elle ne voulait pas que la professeure la surprenne entrain d'écrire autre chose que des notes de cours. Ah oui! Peverell! C'est ça, elle en était presque sûr. En s'installant, Aurore observa les quelques personnes déjà arrivées. Elle était située derrière une fille qui semblait un peu plus vieille qu'elle. Outre que cette personne, la brune était la seule à être installée dans le fond de la salle. Sans perdre plus de temps, elle entama sa lettre, griffonnant rapidement sur un bout de parchemin.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Alhena Peverell, Jeu 02 Juin 2016, 02:12


Perdue dans ses pensées, la jeune femme entendit vaguement les excuses d'un garçon pour l'avoir poussé. Elle tourna alors la tête et murmura un vague : « C'est rien ». Elle n'était pas très tatillonne, pour ne pas dire qu'elle s'en fichait royalement ce matin.
Ayant donc attiré son attention sur lui, la brune se mit à le détailler. On aurait dit un petit idiot totalement shooté à on ne sait quoi, comme s'il avait avalé des tonnes et des tonnes de pilules magiques. Il était complètement ailleurs. Les yeux mi-clos, presque sur le point de dormir tête contre table. Mais bon, le cours n'avait pas commencé, alors elle n'en tiendrait pas rigueur. La jeune femme avait d'autres soucis que de savoir ce que pouvait fabriquer cet élève la nuit. Du moment qu'il restait dans sa foutue chambre, ça lui allait.

De toute manière, il n'était visiblement pas le seul à être dans un état lamentable. Au loin, un peu plus au fond, sur la droite d'Alhena, une jeune fille avait l'air de dormir ou de s'ennuyer profondément. Décidément, le cours allait bien partir avec des élèves dans ces états là. Y avait eu quoi hier ? Une soirée inter-maison impénétrable dans la salle sur demande ? Franchement, la brune commençait à se demander si Poudlard ne se dégradait pas de plus en plus, question élève. En y réfléchissant, c'était une bonne pensée à la Salazard Serpentard ça. Pas trop étonnant de Peverell à dire vrai.

Finalement assise sur sa chaise, elle scrutait un peu le trombinoscope de la classe. Elle cochait chacun des élèves présents et qui rentraient dans sa classe. De temps en temps, elle levait la tête vers les adolescents qui la saluaient. Elle répondait alors un vieux « Hum » ou « Bonjour » à l'enfant. C'était selon sa tête, si elle lui plaisait ou pas. Oui, la jeune femme était comme cela : sélective. Délit de faciès appelle-t-on ça, surtout. Mais ce n'était pas comme si l'ex-sinople s'en fichait éperdument, de savoir comment on la voyait. Elle n'était pas là pour être aimer, mais pour faire aimer sa matière. Qu'importe si l'étudiant n'apprécier pas sa personnalité.

Puis vint une petite tête connue parmi tout ces élèves qu'elle ne connaissait pas. La vieille Rouge et Or lui adressa un Bonjour, léger sourire aux lèvres. Visiblement, elle n'avait pas l'air très rancunière. Se faire mettre au tapis et se faire voler sa baguette, n'était pas vraiment une source de problème pour Kohane. Enfin, c'est ce qui semblait. Peverell ne se posa pas plus de question, prit son trombinoscope et s'avança vers la fenêtre de droite [HRPG : il y a deux grandes fenêtres de chaque côté du tableau donnant vue sur le parc]. Elle était très pensive, répondant tel un robot, à chacun des élèves qui passait la porte, un « Bonjour » monocorde. Elle ne faisait pas très attention à eux. Ce n'est qu'en relisant la petite feuille dans sa main, que son esprit commença à se réveiller. De vagues noms connus sur la feuille, certes, mais y avait un... UN seul qui la perturbait. Un bordel de Poufsouffle.

Ô doux Merlin pas ça, pensa-t-elle presque en supplication, c'est une blague...

Et visiblement non. Le petit Nel Queen débarqua tout penaud dans sa classe. Il semblait que la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, ben... Ben c'était à Edimbourg. Lui, ivre mort et elle, complètement défoncée. Ou alors c'était au match de Duel. Mais peu importe, fallait seulement juste que ça ne s'apprenne pas ! Même si y avait pas mort d'homme, c'était préférable que chacun garde ses distances. Les gens risquaient de crier au favoritisme. Chose risible, parce que certainement, elle allait être plus sévère avec lui qu'un autre. Quand on a du sang Peverell dans les veines, on le respecte comme il se doit.

L'ex-sinople croisa alors le regard du Pouffy. Il voulait jouer à une bataille de regard le cousin, visiblement. Mais il s'attendait à quoi ? Qu'elle baisse les yeux ? Il pouvait toujours mourir, qu'elle continuerait à le fixer. Le petiot, comprenant vite les choses se trouva une place. Une place qui, évidemment était au premier rang. Coïncidence, certainement pas. Provocation ? Certainement. Il allait forcément trouver un moyen de l'embêter.
Elle leva les yeux au ciel à cette idée. Puis se rapprocha de son bureau. La professeure s'appuya contre le rebord de sa table, bras croisés. La brune fit l'effort d'un léger sourire et demanda assez fort à ceux qui était présent :

- Si vous avez des questions sur le déroulement du cours ou autre, c'est maintenant. J'y répondrai avec plaisir. Parce qu'après, on sera plongé dans le passé, et je ne ferai pas d'aparté pour répondre aux questions qui n'ont aucun rapport.

HRPG:
 


Dernière édition par Alhena Peverell le Jeu 02 Juin 2016, 04:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Anna Keats
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Anna Keats, Jeu 02 Juin 2016, 12:48


Les autres élèves arrivaient peu à peu et la salle commençait à se remplir. La professeur saluait les élèves d'un air détaché ou absent. Elle devait avoir mal dormi ou était-ce simplement son caractère.

* Je l'imaginais plus dynamique, tant pis...*

Riri, les yeux embrumés me fit comprendre de son air blasé habituel qu'il ne serait pas disponible pour une quelconque conversation, de plus qu'il souhaitait  suivre le cours. Comment une question aussi simple avait déclenché une réaction aussi hostile ? D'accord dans la salle commune j'ai été indiscrète mais rien ne lui permettait de dire que cela allait se reproduire.
Intéressant c'est ce que j'avais pensé du cours à venir, pas secondaire... J'étais là pour étudier moi aussi.

« Parfait » dis-je simplement tout en posant mes livres sur ma table, sans lui jeter un regard.

J'étais réveillée et plutôt de bonne humeur, contrairement au zombie qui allait me servir de voisin de classe. Son ton sec s'expliquait facilement vu son état de fatigue. Ma foi, tant pis pour lui, il faut dormir la nuit.
Je m'assis tranquillement et posai mes livres sur mon coin de table pendant que le brun demandait le sujet du cours du jour. La salle était truffée d'étagères de chaque côté de la salle, j'aimais vraiment cette école, chaque décors avait son charme.
Sans un mot, je me retournai et posai mes coudes sur le dossier de ma chaise, la tête dans les mains.  Mon regard était dirigé depuis quelques minutes vers le fond de la salle, je n'avais pas vu en arrivant, mais les portes en bois étaient réellement magnifiques. Je faisais exprès de glisser mes yeux sur la partie haute de la porte pour éviter que quelqu'un puisse penser que je le dévisage.
Mon voisin se redressa d'un coup ce qui me fit légèrement sursauter.

« Qu'elle est le sujet du cours professeur ? Je veux dire, que va t-on voir aujourd'hui ? »

* Bonne question * pensais-je, mais la professeur allait certainement nous en parler quand tout le monde serait arrivé, nul besoin d'être aussi impatient.. Au moins cela prouvait que le brun était intéressé, studieux.
Mes yeux toujours rivé sur les multiples gravures et ornements de la porte, je remarquai une fille de ma maison s'installer derrière Riri. Elle semblait gentille, l'insigne qu'elle portait sur son uniforme me permit enfin de poser un visage sur Emily Sinclair, la préfète Serdaigle.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arukiel Delorée
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Arukiel Delorée, Jeu 02 Juin 2016, 14:58


Si beaucoup d'oiseaux adorent le matin, Arukiel, lui, tenait plutôt du hibou. Aussi, le réveil fut, comme souvent, oscillant entre une mollesse effrayante et une sauvagerie bruyante. Faisons tous une minute de silence pour ses camarades dormant à coté lorsque l'aiglon s'était cogné l'orteil et avait revendiqué haut et fort son origine française par des jurons du plus bel effet.
Après avoir servi de réveil matin (autrement plus efficace que ceux dans le commerce mine de rien), il alla se laver et se préparer. Enfin, se préparer, enfiler la tenue obligatoire quoi. Ses cheveux vivaient toujours leur vie de leur coté. Heureusement que ces derniers étaient courts, ça limitait le chaos sur la tête du blondinet.

Quelques minutes après cet épisode, l'aiglon se dirigeait vers la salle de cours, emportant avec lui un sac à dos presque plus gros que lui. Il contenait le nécessaire au cours du jours, les lectures de l'entre-cours, les farces et attrapes d'opportunités ainsi que les friandises d'urgences. Il regarda sa montre, 10h25, il arrivait pile à l'heure. Il entra donc dans la salle, salua son professeur et observa cette dernière un instant.
Cheveux sombres et yeux verts, une indémodable combinaison toujours aussi efficace. Un teint très pale, presque maladif selon l'aiglon. Et, enfin, son age, estimé à 26 ans par le bleu et bronze. Bon, la salle maintenant, elle était comment? Une estrade, un tableau, un bureau de prof sur l'estrade et des bureaux disposés en face, pour les élèves. Sur les cotés, il y'avait des bibliothèques, des fenêtres et une porte reliant la salle à autre chose.
Il y'avait déjà pas mal de monde d'arrivé, cela dit, par quelque miracle que cela soit, une place bénie lui apparut. Troisième rang, celui permettant de suivre sans se faire disputer à chaque distraction. En plus, il serait juste à coté de sa préfète. Il se dirigea donc vers la place élue des dieux (et de lui par la même occasion).
Il s'installa, salua sa voisine, sortit tout le nécessaire de cours, posa son sac là où il gênerait le moins possible et se décida à tenter de parler à Emily en attendant que le cours ne commence.

- Comment tu sens ce cours? Au fait, moi c'est Arukiel.

Il n'était pas sûr que sa préfète le connaisse après tout, même si c'est vrai qu'il avait un don pour se trouver mystérieusement au centre de l'agitation.
Revenir en haut Aller en bas
Corwin Egnis
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Corwin Egnis, Jeu 02 Juin 2016, 17:49


La plume mordait le papier frénétiquement, envoyant d'infimes particules d'encre voleter autour de ses lignes. Quelques groupes d'élèves se trouvaient encore assis le long des grandes tables, profitant de leur petit déjeuner tardif. Le sien était ingurgité depuis un bon moment, et hormis un verre de jus verdâtre au goût quelconque, seules ses notes et plumes trônaient devant lui.

Son intérêt ce matin s'était porté sur la potion Vive Loup, et sur chacune des étapes de sa confection. Celle-ci nécessitait une grande maîtrise de la part du préparateur, et il était loin d'avoir atteint le niveau suffisant pour la réalisation d'une telle mixture. Mais heureusement que son apprentissage, annexe à l'école, ne se cantonnait pas aux potions qu'il était capable de préparer sans problèmes. De tout manière, l'occasion de créer la Vive Loup ne se présenterait pas de si-tôt. Quoique.

Jetant un coup d’œil à l'horloge monumentale, il termina sa ligne et remballa ses affaires. Il reviendrait là-dessus plus tard dans la journée. Pour le moment, le cours d'Histoire de la Magie l'appelait, et le sommait de se magner le train s'il ne voulait pas prendre du retard.

Pour ce cours aussi, une nouvelle professeure avait été fraîchement nommée, tout comme sa protectrice. A voir si cette nouvelle recrue saurait faire passer le goût de l'Histoire à ses élèves. Beaucoup de personnes ne prenaient pas la peine de connaître suffisamment les différentes époques, les civilisations antérieures ayant conduits au monde qu'ils connaissaient aujourd'hui. Et cela s'avérait fort regrettable.
Pour sa part – et malheureusement peu d'écrits traitaient ce point – il désirait connaître en détail la manière dont s'étaient séparées les branches de la Magie Blanche et de la Magie Noire. Il avait cherché à plusieurs reprises des livres narrant cette période de leur Histoire, mais rien de bien consistant ne lui était tombé entre les doigts. A croire que les gens ne s'intéressaient même à cette étape. Recevoir un cours dans ce sens aurait donc été des plus passionnants. Mais peu de chances que cela arrive.

Le Poufsouffle parcourut le château, et déboucha sur la vaste salle où allait se tenir le cours. De nombreux élèves s'étaient déjà installés. Le visage impassible, Corwin avança lentement le long des tables, examinant brièvement les têtes qu'il croisait, histoire de voir s'il connaissait au moins une personne. Il reconnut Riri au deuxième rang, l'air endormi, puis un gamin, Arukiel, avec qui il partageait aussi le cours de Botanique. En somme, aucune tronche vers laquelle il ressentait forcément l'envie de se diriger.

Il continua d'avancer. Une haute silhouette se tenait devant le bureau, appuyée contre le rebord, bras croisés. De longs cheveux noirs, un regard clair et tranchant, une beauté froide. Corwin inclina légèrement la tête dans sa direction, et parla d'une voix mélodieuse.

Bonjour Professeure.

Décidément, ces derniers temps les élèves étaient gâtés point de vue canons chez les profs. Sauf que pour l'une d'entre elles, le Poufsouffle ressentait bizarrement l'envie de buter quiconque portait un regard trop insistant sur ses formes. Bizarrement. Mais pour le coup, il comptait bien se rincer un peu l’œil. Il sourit légèrement à la femme aux yeux d'ébène, puis se chercha une place. Son regard fut attiré vers la gauche. Une tête lui disant quelque chose. Comment s'appelait-elle déjà. Kohane. Oui. Un échange assez virulent quelques années auparavant. Quoi faire. Après tout, il se foutait pas mal des anciennes querelles qu'il avait pu avoir, alors pourquoi pas.

Il posa son sac sur la table, sans prendre le temps de demander l'avis de la jeune femme. Peut-être attendait-elle un camarade pour cette place. Trop tard. Corwin s'étira, et tourna enfin la tête vers sa voisine, un rictus au coin de la bouche.

- Salut Kohane.



HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 10

 Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.