AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 8 sur 10
Cours N°1 : La Couleur de votre vie.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Chloris Hareka, Lun 27 Juin - 17:44


Chloris avait entendue Alhena dire qu'il y avait une pause mais elle passa très rapidement, beaucoup trop perdue dans ses pensées. Elle n'avait même pas parler à Arya alors que c'est ce qu'elle souhaitait depuis le début du cours ! Elle la regarda seulement et attendit que le cours reprenne. Quelques instants plus tard, tout le monde fut rassis et Peverell commença à donner les nouvelles consignes :

- Bien. Puisque vous avez parlé des maisons, des rivalités, des coopérations entre maison... Nous allons mettre ça en pratique. Je vais faire cinq groupes. Quatre groupes propre à chaque maison et un autre avec des élèves aux couleurs différentes.

Elle expliqua rapidement de qui serait composé le premier groupe et ce qu'il devrait faire. Ce n'était déjà pas très facile mais les consignes qui suivirent ne l'était pas plus ! Au contraire, elles devenaient presque plus compliqué :


- Ensuite le groupe des Serpentards, vous créerez un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison. Les Serdaigles vous en ferez de même, mais en l'honneur de la maison Poufsouffle et sa créatrice. Puis le groupe des Gryffondor, vous créerez juste une très belle éloge pour la maison Serpentard et son fondateur. Celui des Poufsouffles, idem mais à l'attention des Serdaigles et Rowena Serdaigle.


Mon dieu ! Bon ça devrait le faire, l'imagination ce n'est pas ce qu'il lui manquait mais quand même ! En plus si c'était en groupe, ça allait s'avérer plus difficile que ce qu'elle pensait... Pour se mettre d'accord surtout... Puis leur professeure continua :

- Chaque groupe possèdera un porte parole, en l'occurence Rachel Pasca, Merry K. Harper, Jade Wilder et Emily Sinclair. Pour les éloges, les portes paroles devront nous les lires avec éloquence. Pour les hymnes, les portes paroles les chanterons. Vous avez, vous aussi le droit d'avoir votre parchemin à la main. Et Miss Wilder, ne vous inquiétez pas, je serais indulgente envers vous évidemment. Mais sachez que pouvoir pratiquer la langue, même si c'est difficile et devant du monde. Ça ne vous fera que progressez, je vous l'assure... Bref, chaque groupe possède une demi-heure. Ensuite nous passerons à vos prestations. Vous pouvez vous regrouper, vous lever et chercher des livres dans les étagères concernant nos fondateurs. Vous les remettrez ensuite en place. Si vous avez des questions, je serai là pour répondre. Sauf si c'est pour venir protester contre l'exercice, je ne vous inflige aucune torture. C'est même plutôt drôle comme exercice à faire, alors ne vous plaignez pas et montrez moi votre esprit d'équipe.

Hareka poussa sa chaise et se leva en direction des autres Gryffondor. Elle tourna juste la tête pour voir Arya qui ne devait pas être très loin. Avant de parler aux autres, elle prit un livre dans l'armoire et revint vers eux. "Bon très bien, qu'est-ce qu'on fait maintenant ?" Question bête mais fallait se mettre d'accord rapidement ! 30 minutes c'était vraiment très très peu...

HRPG:
 


Dernière édition par Chloris Hareka le Mer 29 Juin - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aurore Morgane
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Aurore Morgane, Lun 27 Juin - 20:00


Aurore n'avait pas vu le temps passer que c'était déjà la fin de la pause. Mais même si cette interruption au cours avait été plus longue, la Serpentarde n'aurait pas eu l'occasion de continuer sa lettre. La professeure la verrait faire. Durant l'arrêt, la brune avait observé Mme Peverell et était arrivée en conclusion qu'elle ne l'aimait pas. Pourquoi? Bon, évidemment à cause du fait qu'elle lui avait empêché de continuer à écrire, mais aussi... En fait, la jeune sorcière ne savait pas. Elle ne l'appréciait pas, c'est tout, mais elle espérait que son avis allait changer...

Blablabla, groupes, maisons, rivalités, fondateurs, Serpentard, hymne... Quoi?! Sérieusement? Le bon côté était que ça allait être plus intéressant qu'un simple cours d'histoire de la magie, mais quand même! Aurore recommença a écouter, s'il y avait des consignes supplémentaires. Ça n'augurait rien de bon pour elle.

- ... un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison. Les Serdaigles vous en ferez de même, mais en l'honneur de la maison Poufsouffle et sa créatrice. Puis le groupe des Gryffondor, vous créerez juste une très belle éloge pour la maison Serpentard et son fondateur. Celui des Poufsouffles, idem mais à l'attention des Serdaigles et Rowena Serdaigle. annonça la professeure.

Gryffondor... La Serpentarde n'était pas très sûre de ses talents en matière de musique et de théâtre. Mais bon, rien ne vaut le coup d'essayer! se dit-elle, sans trop de conviction.

- Chaque groupe possèdera un porte parole, en l'occurence Rachel Pasca, Merry K. Harper, Jade Wilder et Emily Sinclair. Pour les éloges, les portes paroles devront nous les lires avec éloquence. Pour les hymnes, les portes paroles les chanterons. Vous avez, vous aussi le droit d'avoir votre parchemin à la main. Et Miss Wilder, ne vous inquiétez pas, je serais indulgente envers vous évidemment. Mais sachez que pouvoir pratiquer la langue, même si c'est difficile et devant du monde. Ça ne vous fera que progressez, je vous l'assure... Bref, chaque groupe possède une demi-heure. Ensuite nous passerons à vos prestations. Vous pouvez vous regrouper, vous lever et chercher des livres dans les étagères concernant nos fondateurs. Vous les remettrez ensuite en place. Si vous avez des questions, je serai là pour répondre. Sauf si c'est pour venir protester contre l'exercice, je ne vous inflige aucune torture. C'est même plutôt drôle comme exercice à faire, alors ne vous plaignez pas et montrez moi votre esprit d'équipe. continua Peverell.

Elle donna par la suite les équipes. Mickaël Maxwell, Rachel Pasca et Asclépius Underlinden. Leurs noms était inconnue à la jeune fille. Peut-être allait-elle faire de belles rencontres, ou de mauvaises. Tout le monde se déplaça vers leur équipe respective. Pour ce qui est d'Aurore, elle ne bougea pas, ses camarades étaient à peu près tous au fond de la classe. Un, deux... Il est où le troisième? se demanda-t-elle. Au même moment, quelqu'un arriva dans la classe et s'écria:

- Je cherche un homme !

Reconnaissant le blason, la Serpentarde vit que c'était un gars de sa maison. Mais qu'est-ce qu'il fout? se demanda-t-elle. Aurore détourna le regard, rassemblant ses petites affaires, prête à travailler. Quelques secondes plus tard,  l’excentrique vint rejoindre le groupe des Serpentards.

- Bien le bonjour Miss Pasca, et les autres. Besoin d’une assistance dithyrambique ? dit-il.

Elle lui répondit d'un signe de tête et se mit à penser de ce qu'ils allaient faire. Mais elle avait oublié un détail. Le nouveau venu n'avait pas entendu les consignes, et puisque personne ne se proposait, elle allait être obligée de lui répéter. La brune n'appréciait guère cela, déjà qu'elle même n'écoutait pas vraiment...

- Bon, eh bien en gros, on doit créer un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison et on a une demi-heure pour le faire. Ah oui, et c'est les portes-paroles qui chanteront. Pour notre part, je crois que c'est Rachel qui nous fera entendre sa voix. expliqua-t-elle. Est-ce que tu comprends... un peu...? Des idées sinon?
Revenir en haut Aller en bas
Emily Sinclair
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Emily Sinclair, Lun 27 Juin - 23:47


Pause terminée, il est temps de faire chauffer ses méninges à nouveau. Emily était impatiente de voir ce que leur réservait la professeure pour la suite du cours, la partie pratique serait surement bien différente de celles réalisées en cours de potion ou autre. Ici, pas besoin d'utiliser la magie, seulement ses connaissances. Dans un sens, c'était inquiétant. Et si on les a pas les connaissances? On peut pas les inventer. On est foutus, aucun filet de sauvetage. Au moins avec la magie, on peut toujours faire quelque chose.

« Bien. Puisque vous avez parlé des maisons, des rivalités, des coopérations entre maison... Nous allons mettre ça en pratique. Je vais faire cinq groupes. Quatre groupes propre à chaque maison et un autre avec des élèves aux couleurs différentes. »

Un travail en groupe? Intéressant. Travailler à plusieurs, c'est toujours plus agréable que d'être seul face à une feuille blanche. Mais tout dépend encore de ses coéquipiers. Travailler avec des gens qui veulent travailler, c'est productif et plaisant. Travailler avec des gens qui ne veulent pas travailler, c'est aller droit au mur et à l'arrachage de cheveux.

« Le premier groupe sera composé de...
Nel Queen, Kohane Werner, Riri Vacuitas et Keira Sanders. Vous allez mettre en place une saynète. Celle-ci devra raconter comment, vous visualisez la première discussion évoquant la création de Poudlard. Chacun interprétera le fondateur de sa maison. Et bien sûr, vous jouerez la pièce devant nous. Vous avez droit à avoir vos parchemins en main. Nul besoin d'apprendre les répliques par coeur. Je ne suis pas un tyran. »

L'exercice du premier groupe était assez drôle et Emily avait hâte de voir ce que les quatre élèves présenteraient à la classe. C'était toujours moyennement plaisait de devoir se produire devant tant de personnes, mais tant que c'était en groupe, l'Anglaise n'avait pas vraiment de problème avec ça. Sentir la présence réconfortante d'autres personnes à ses côtés permettait de gagner une certaine confiance, voir qu'on est tous dans le même bateau c'est rassurant. Après l'annonce des noms des élèves qui composeraient le premier group, Emily en avait déduit qu'elle était donc avec ses camarades de maison et était bien impatiente de savoir quelle serait leur tâche.

« Ensuite le groupe des Serpentards, vous créerez un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison. Les Serdaigles vous en ferez de même, mais en l'honneur de la maison Poufsouffle et sa créatrice. Puis le groupe des Gryffondor, vous créerez juste une très belle éloge pour la maison Serpentard et son fondateur. Celui des Poufsouffles, idem mais à l'attention des Serdaigles et Rowena Serdaigle. »

La bleue et bronze écoutait attentivement la consigne. Ils devaient donc créer un hymne en l'honneur de Poufsouffle et de sa créatrice, un bon moyen de laisser parler sa créativité.

« Chaque groupe possèdera un porte parole, en l'occurence Rachel Pasca, Merry K. Harper, Jade Wilder et Emily Sinclair. Pour les éloges, les portes paroles devront nous les lires avec éloquence. Pour les hymnes, les portes paroles les chanterons. Vous avez, vous aussi le droit d'avoir votre parchemin à la main. Et Miss Wilder, ne vous inquiétez pas, je serais indulgente envers vous évidemment. Mais sachez que pouvoir pratiquer la langue, même si c'est difficile et devant du monde. Ça ne vous fera que progressez, je vous l'assure... Bref, chaque groupe possède une demi-heure. Ensuite nous passerons à vos prestations. Vous pouvez vous regrouper, vous lever et chercher des livres dans les étagères concernant nos fondateurs. Vous les remettrez ensuite en place. »

Alors ça c'était beaucoup moins sympa d'un coup. Jouer une pièce ou lire un hymne devant tout ces gens, c'était une chose. Chanter devant tout le monde, c'en était une autre. La sorcière n'était pas vraiment du genre timide mais se ridiculiser devant tout le monde parce qu'elle ne sait absolument pas chanter, cela ne l'enchante guère. Surtout toute seule. Si tout le groupe avait dû pousser la chansonnette, sa voix se serait mêlée aux autres et elle serait passée inaperçue, mais là... Brrr... Rien que d'y penser, ça lui filait une boule au ventre.

Préparant ses plus beau yeux de chien battu, elle commença à lever la main pour essayer de trouver un terrain d'entente avec Miss Peverell, quelque chose qui n'impliquait pas de devoir chanter seule devant tout le monde. Cependant, sa main n'eut même pas le temps d'arriver à la hauteur de son bureau que tout ses rêves d'une échappatoire partirent en fumée.

« Si vous avez des questions, je serai là pour répondre. Sauf si c'est pour venir protester contre l'exercice, je ne vous inflige aucune torture. C'est même plutôt drôle comme exercice à faire, alors ne vous plaignez pas et montrez moi votre esprit d'équipe. »


Poussant un soupir, la préfète se laissa tomber contre le dossier de sa chaise. Ca s'annonçait bien tout ça. Ruminant dans ses pensées, elle remarqua à peine l'entrée magistrale d'Asclépius, vêtu d'une toge et proclamant être à la recherche d'un homme. Visiblement, s'il y avait une journée déguisée aujourd'hui elle avait raté le mémo. C'est alors que le préfet des Poufsouffles entra dans son jeu et s'exclama de vive voix « Je suis votre femme ! »  C'était complètement ridicule, mais ça avait le mérite de la faire sourire, en oubliant ainsi que dans quelques minutes, ce serait elle le centre d'attention.

C'est alors que Nyptia s'installa à la place de Riri, qui avait disparu. C'est là qu'elle se souvînt du travail à faire et ce qui l'attendait. Et bien tant pis. Ils n'avaient pas beaucoup de temps et elle n'allait pas leur en faire perdre avec des caprices. Au moins, les quatre étaient déjà tous réunis au même endroit, ce qui serait beaucoup plus simple pour commencer.

« Par où voulez-vous commencer ? Je me disais qu'il serait bon de mettre en avant le fait que les Pouffy aiment par-dessus tout les câlins et les paillettes... Qu'est-ce que vous en pensez ? »
Demanda Nyptia avec un sourire.

Elle lui rendit son sourire, la façon dont l'autre sorcière avait formulé sa proposition était amusante et ça lui donna une idée pour la suite du devoir

« J'aime bien l'idée ! On peut peut-être partir sur quelque chose de comique, du coup? Il faudra aussi caser deux-trois trucs sur Helga Poufsouffle. »
 Proposa-t-elle en regardant les trois autres Serdaigles.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 28 Juin - 16:07


Et voila ce que donne une semaine d'absence... pardon du retard.
Une pause, comme c’est étrange. En sept ans c’est la première fois qu’elle voit un professeur en donner une à ses élèves, mais évidement personne ne dit rien, les pauses au boulot font partie de ces choses qu’on ne refuse pas. Jamais. Pourtant ce n’était pas ce fait qui intéressait Rachel, mais bien la remarque plus qu’étrange qu’avait eu son professeur à son égard. Qu’elle aurait préféré rester sur le thème des fondateurs, ça on pouvait le comprendre, mais qu’avait-elle bien put dire de si tranchant ? Blessant ? Peut-être avait-elle fumé la substance de trop en compagnie de la maître des potions. A moins qu’elle ne supporte pas qu’on lui demande son avis ? Peut-être préférait-elle le donner simplement en faisant ch*** tout le monde ? Ce devait être plus drôle après tout. Mais merd* elle était professeure et ses états d’âme personne n’en avait rien à fout**. Ça n’avait rien à faire dans un cours et les élèves (ou elle si vous préférez) n’avaient pas à en subir les conséquences. D’ailleurs, la verte était plus que prête à le lui faire remarquer alors quand elle revînt dans la pièce et leur tourna le dos, Rachel se leva… trop tard. Une satanée bleue était déjà sur le coup. Qu’est-ce qu’elle avait de si important à demander celle-là, hein ? Bref… Rachel se rassit lourdement, boudant dans son coin. La journée n’avait pas bien commencé et visiblement elle devait s’attendre à ce que ça ne fasse qu’empirer, parce qu’elle était de plus en plus énervé.

À côté d’elle, Keira et le gobelin firent leur petit cirque, bientôt rejoint par la belle Jade dont le rôle était de les calmer. Mais aussi étrange la conversation pouvait-elle être, aussi pénible cela pouvait-il être d’entendre des gens piailler à côté de soi, Rachel se mit des œillets et fit la morte. Qu’on l’oublie, qu’on la laisse dans son coin. Rapidement, trop rapidement, le cours reprit cependant avec un exercice pratique que Rachel était loin d’avoir imaginé.

- Bon la pause est terminée. Reprenez vos places, nous allons nous remettre au travail. Bien. Puisque vous avez parlé des maisons, des rivalités, des coopérations entre maison... Nous allons mettre ça en pratique. Je vais faire cinq groupes. Quatre groupes propre à chaque maison et un autre avec des élèves aux couleurs différentes.

Ça à l’air intéressant pour le moment, mais Rachel ne pense qu’à une chose pour le moment : partir. Elle n’a toujours pas digéré le comportement de Peverell, que ce soit envers les autres ou que ce soit envers elle. Mais qu’avait-elle put bien dire merd** ? Eh puis elle était énervante, même quand elle souriait. Surtout quand elle souriait.

- Le premier groupe sera composé de... Nel Queen, Kohane Werner, Riri Vacuitas et Keira Sanders. Vous allez mettre en place une saynète. Celle-ci devra raconter comment, vous visualisez la première discussion évoquant la création de Poudlard. Chacun interprétera le fondateur de sa maison. Et bien sûr, vous jouerez la pièce devant nous. Vous avez droit à avoir vos parchemins en main. Nul besoin d'apprendre les répliques par coeur. Je ne suis pas un tyran.

Hm ? D’accord, c’était drôlement drôle à imaginer comme scène et sans doute cela allait-il être encore plus drôle à regarder. Peverell pouvait avoir de bonne idée et sans doute deviendrait-elle une bonne prof lorsqu’elle aura arrêté de se décharger sur ses élèves. Et sans doute serait-elle meilleure aussi, lorsque Rachel aura passé une meilleure nuit… Il y avait des chances.

- Ensuite le groupe des Serpentards, vous créerez un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison. Les Serdaigles vous en ferez de même, mais en l'honneur de la maison Poufsouffle et sa créatrice. Puis le groupe des Gryffondor, vous créerez juste une très belle éloge pour la maison Serpentard et son fondateur. Celui des Poufsouffles, idem mais à l'attention des Serdaigles et Rowena Serdaigle.

La verte se redressait sur sa chaise, déjà plus encline à travailler. Les groupes c’était toujours amusant et puis… c’était pour la gloire de ses amours alors… VIVE LES ROUGES ET ORS !

- Chaque groupe possèdera un porte parole, en l'occurrence Rachel Pasca…

« S*l*pe ! ».

- … Merry K. Harper, Jade Wilder et Emily Sinclair. Pour les éloges, les portes paroles devront nous les lires avec éloquence. Pour les hymnes, les portes paroles les chanterons.

« Vieille peste ! J’espère que ça te plaira d’être sourde ! ». Parce c’est ce qui va lui arriver si Rachel y met vraiment du sien en chantant. Plus précisément si son groupe fait quelque chose de trop aigu pour sa voix. Bref… mauvaise journée.

- Vous avez, vous aussi le droit d'avoir votre parchemin à la main. Et Miss Wilder, ne vous inquiétez pas, je serais indulgente envers vous évidemment. Mais sachez que pouvoir pratiquer la langue, même si c'est difficile et devant du monde. Ça ne vous fera que progressez, je vous l'assure... Bref, chaque groupe possède une demi-heure. Ensuite nous passerons à vos prestations. Vous pouvez vous regrouper, vous lever et chercher des livres dans les étagères concernant nos fondateurs. Vous les remettrez ensuite en place. Si vous avez des questions, je serai là pour répondre. Sauf si c'est pour venir protester contre l'exercice, je ne vous inflige aucune torture. C'est même plutôt drôle comme exercice à faire, alors ne vous plaignez pas et montrez moi votre esprit d'équipe.

Déjà Rachel sent le stress monter. Parler ça va, être dévisager par ses camarades… moins, mais elle doutait sérieusement que Peverell ferait preuve de compassion la concernant. Nul doute qu’elle avait voulu l’humilier. Eh bien s’ouate ! Elle voulait du ridicule elle allait en avoir ! Parole de moi. Mais peu importe ce qu’elle faisait, de quelle manière elle décidait de chanter, elle ne pourrait sans aucun doute pas faire mieux que ce bon vieux Asclépius qui entrait en trombe au moment ou Rachel se leva pour rejoindre son groupe.

- Je cherche un homme !

Ah bon ? Quel genre ? Grand, petit, moche, beau, mince, gros, blond, brun, roux ? Ouais… pas drôle, pourtant quand Nel décida d’en rajouter une couche, Rachel ne put s’empêcher d’exploser carrément de rire, c’était trop bon. Enfin un point sur lequel elle semblait en accord avec Peverell.

- Bien le bonjour Miss Pasca, et les autres. Besoin d’une assistance dithyrambique ?

Sourire aux lèvres, Rachel l’accueilli chaleureusement bien qu’elle ne comprit pas tous les termes utilisés. C’était fou la capacité que les autres avait à pouvoir la faire se sentir bête. La verte mit cependant ce manque de culture de sa part sur le fait que l’anglais n’était pas sa langue maternel.

- Bien le bonjour à vous très cher, continua-t-elle. Appelez-moi Rachel, je vous en pris.

Et si Rachel avait utilisé les termes précédent dans un but purement ludique, elle doutait qu’Asclépius lui aussi l’est fait dans ce but. Le concernant ça ressemblait plus à la conséquence d’une éducation stricte et cadré, mais elle l’aimait bien quand même.

- Bon, eh bien en gros, on doit créer un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison et on a une demi-heure pour le faire, expliqua la deuxième femme du groupe à l’intention du nouveau venu.

Rachel prenait alors seulement conscience qu’il n’avait pas entendu les instructions et qu’il n’avait alors, par conséquent, encore aucune idée du drame qui allait se jouer dans cette salle de cours : elle allait chanter. Même le prof de musique de son école moldu n’avait jamais eu ce courage. C’était diabolique !

- Ah oui, et c'est les portes-paroles qui chanteront. Pour notre part, je crois que c'est Rachel qui nous fera entendre sa voix.

Petite révérence de la verte pour accompagner les paroles de… euh… Merd* elle ne connaissait pas la moitié de son équipe. Eh bien tant pis, ça allait se jouer à coup de « eh toi » et de « tu ».

- Est-ce que tu comprends... un peu...? Des idées sinon ?

- C’est moi qui prends les notes, comme ça je suis sûre d’arriver à me relire, déclara alors la chanceuse chanteuse en sortant de quoi faire. Et personnellement je ne vois pas de problème à ce que tu (elle regarde Maxwell) t’occupes de tout ce qu’il y a autour de la chanson. Tant qu’à faire, on va faire du grandiose, comme ça Peverell en aura pour son argent.

Expression moldu, pas sûr que tout le monde ait compris, mais on enchaine car finalement non, Rachel n’allait pas lui donner le ridicule qu’elle voulait, à la place elle allait plutôt tout faire pour la surprendre.

- C’est une sorte de chanson qu’on doit faire, donc je prose qu’on choisisse quatre qualités et qu’on en face une strophe par qualité. Godric on a qu’à le caser dans le refrain.



Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Alhena Peverell, Mer 29 Juin - 6:28


Ennui était un si petit mot pour la jeune femme, à l'instant présent. Pour être franc, elle se tournait carrément les pouces. Il n'y avait rien de bien intéressant pour la belle. Elle attendait juste qu'un ou deux élèves en manque d'inspiration l'appel de son plein grès. Parce que là, de retour assise sur sa chaise pas très confortable, elle ne fait que les observer s'agiter. On aurait dit des petits singes. Petit sourire, petit soupire.

Sa tête appuyée contre le poing de sa main. Elle tourne les pages d'un livre sur l'Histoire des Fondateurs. Un, qu'elle avait du lire un millier de bonnes fois. Lasse, elle relève la tête de nouveau. Il fallait quand même surveiller à ce qu'il ne fasse pas trop n'importe quoi. C'était des gamins malgré tout, quelque chose à ne pas oublier. Alhena s'enfonce dans son siège, bras et jambes croisés.

Ô merveilleux ennui,
Tu fais remonter les souvenirs enfouis.


Son esprit divague parmi la masse d'élève. Elle observe en détail les élèves qu'elle connait ou qui la marque plus ou moins. Mais ses pensées sont tombées dans le trou du lapin. Elle divague dans les méandres des souvenirs. Oublie un peu l'instant présent, comme une sorte de rêve éveillé. D'un mouvement de tête, elle se reprend. Puis se lève et commence à passer dans les rangs. Histoire de voir si chaque élève fait au moins un peu son job. C'était pas ça le rôle de professeure non ?

HRPG IMPORTANT:
 


Dernière édition par Alhena Peverell le Jeu 30 Juin - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Invité, Mer 29 Juin - 14:10


Près du bureau, le Serpentard rajustait sa tenue, heureux du fait qu’il soit habillé de son uniforme sous le drap de l’infirmerie qu’il avait emporté dans sa fuite. Mais le fait de se savoir en uniforme, avec son cartable empli d’affaire scolaire le faisait s’interroger davantage sur les raisons de sa présence à l’infirmerie. Quand y était-il allé ? Hier soir en sortant de la bibliothèque ? Ce matin avant d’aller en cours ? Il n’en avait strictement aucun souvenir. Mais pour être honnête, la tête lui tournait un peu trop pour lui permettre de se concentrer correctement… Parfois, il se sentait un peu tanguer, mais rien de grave, il irait s’asseoir après, de toute façon. Ou peut-être retournerait-il tout simplement à l’infirmerie, rendre la literie volée… En espérant ne pas avoir subtilisé autre chose de plus compromettant…
Toussant poliment derrière son mouchoir de soie, le Serpentard rendit évasivement son salut à Kohane (parce qu’il était de son devoir de rester poli, même envers ceux qu’il n’appréciait pas nécessairement), mais se fit plus amical quand il fut question de saluer Corwin ; tout simplement parce qu’il avait de la considération pour son camarade de Poufsouffle. C’était quelqu’un avec qui il pouvait entretenir une conversation… Et pas de celles simplement cordiales, que l’on accorde succinctement aux camarades de passage. Non. Le genre de conversations qui étaient davantage amicales. Peut-être.

D’un geste digne de la diva qu’il était, le Serpentard remit en place son drapé, tout en toisant le gobelin (semi, apparemment), rencontré chez le Directeur et qui, déjà, ne lui avait pas laissé une bonne impression. Tiens, il ne pleurnichait plus maintenant ? Par contre, il avait toujours une tronche aussi moche. Oui, il se permettait de juger le physique des gens, et pourquoi pas ? Avoir un physique disgracieux ne devait pas empêcher d’être désagréable avec autrui, ce que son petit camarade réussissait à merveille.
Peut-être était-ce la fatigue ? Ou tout simplement le malaise qu’il ressentait depuis qu’il s’était éveillé ? Ou bien son naturel qui revenait au galop ? Quoiqu’il en soit, après avoir remercié la demoiselle qui lui avait fourni des explications, il ne sut retenir sa verve en direction du jeune Maxwell, tout simplement parce qu’il n’en sentait pas l’envie : « - Je te trouve bien impertinent, espèce d’Artotrogus. Penses-tu donc que nous nous nommions respectivement Cicéron, Ovide et Homère ? Non. Cet exercice est censé se faire en groupe. Je suis bien aise de savoir que tu es capable d’agiter ta baguette de temps à autre, mais là n’est pas la question. L’on ne te demande pas spécialement de jouer au dithyrambe, mais plutôt de faire preuve d’une minimum d’esprit d’équipe, en partageant tes augustes connaissances sur le fondateur de la maison des impétueux. »

Et pour conclure sa tirade, il se permit de pousser un profond soupire exaspéré, avant de se tourner vers Rachel, les sourcils froncés, comme pour lui reprocher le fait qu’elle n’ait pas fait preuve de plus de fermenté envers leur jeune camarade. Franchement, elle était la plus vieille ici, à elle de faire semblant de superviser un peu leur groupe, non ? Surtout que – de ce qu’il avait compris – Miss Peverell l’avait choisie pour interpréter leur hymne… Voilà qui était bien amusant… Visiblement, il n’avait pas raté grand-chose pendant son absence.

« - Je pense que c’est une bonne idée, Miss Pasca. Dit-il en insistant légèrement sur le patronyme de la demoiselle, n’ayant qu’assez peu apprécié sa première remarque. Oui, aujourd’hui, tout le monde en prendrait pour son grade. Il faudrait donc distinguer les qualités principales de Godric Gryffondor, et en faire une généralité, afin de les appliquer aux membres de sa maison… Nous allons partir sur de l’élogieux, bien poussé et pompeux, d’après ce que j’ai compris… Ou plutôt, d’après ce qu’il avait envie de faire. Une chanson, vous dites ? C’est quelque chose qui doit marquer les esprits directement, mais qui sois pourtant facile à chanter… Je propose donc des vers, mais nous pouvons nous passer de l’alexandrin. Disons, une strophe par qualité, avec une strophe de quatre vers et un refrain de deux… Mmh… Il sembla pensif un instant. Personnellement, le Monseigneur Godric m’évoque la force, la bravoure, la chevalerie. Après tout, il a bien le lion pour emblème, et une épée qui lui est liée. Je pense qu’il serait bien de s’attarder sur ces points, en plus de la qualité essentielle des membres de cette maison, le courage. »

Tant qu’à aller dans le cliché et le pompeux, autant s’y enfouir jusqu’au cou, jusqu'à l’étouffement. Que risquaient-ils de toute manière ? Une note ? La belle affaire… Des notes, il y en avait déjà pour tout, et trop de chose. Mais il ferait tout de même l’effort de poursuivre cet exercice jusqu’au bout, bien que le travail d’équipe lui donne la nausée, et que déclamer un hymne en l’honneur de crétins imbéciles ne soit pas sa tasse de café.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Merry K. Harper, Mer 29 Juin - 18:43


Le cours ne se déroulait pas bien pour Merry qui était vraiment de mauvaise humeur depuis qu'elle avait comprit pourquoi Nel réagissait ainsi. Il se fichait d'elle. Une simple question de rancune, c'était complètement idiot, une fois de plus. Mais qu'est ce qu'elle pouvait dire ? Elle n'allait pas non plus intervenir en plein cours pour crier au scandale, comme quoi son petit ami lui fait faux-bond. Ce serait déjà une honte de faire ça devant tout le monde, mais aussi toute une interruption de cours pour rien. Elle pourrait toujours régler ça à la sortie des cours. S'il ne la fuyait pas comme la peste.

Mais pour l'instant, le cours avançait. Et la professeur, suite à sa pause, n'avait pas l'air de vouloir ralentir la cadence. En effet, la partie pratique arrivait. Et elle était plus que surprenante aux yeux de la rouquine. Une éloge, un chant et tout une scène de théâtre pour eux ? Classe. Mais la suite lui plaisait beaucoup moi. Il était hors de question qu'elle fasse une éloge devant toute la classe. Elle détestait ça. Et puis, tout ce qui se passait dans cette classe la dépassait. C'était trop pour elle. Alors ni une ni deux, elle leva la main et annonça ce qu'elle avait sur le cœur à sa professeur.

- Madame, désolée mais j'ai pas envie de faire l'éloge devant tout le monde. Et puis je me sens, vraiment, pas très bien en fait...

A peine sa phrase terminée, Merry tourna de l’œil et s'écroula sur le sol sans vraiment comprendre ce qu'il se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 29 Juin - 23:13


Rachel soupire, exaspérée. Décidément quand la vie veut vous faire passer une salle journée elle n’y va pas de main morte. C’était un peu comme le soleil dans son Alsace natale… soit il était là soit il n’était pas là, mais dans l’un comme dans l’autre il ne faisait pas semblant, il n’y avait pas de nuances possible. Alors, mauvaise journée, prépares-toi à devenir pire encore. Ça commence d’ailleurs quand Assclépius, l’homme qu’elle avait cru être sa porte de sortie face à sa mauvaise humeur se révéla en fait rien d’autre qu’un obstacle en plus.

- Je te trouve bien impertinent, espèce d’Artotrogus.

De quoi ? Pourquoi il lui fallait toujours un décodeur avec lui… ? Soupire agacé.

- Penses-tu donc que nous nous nommions respectivement Cicéron, Ovide et Homère ?

Qui ?

- Non. Cet exercice est censé se faire en groupe. Je suis bien aise de savoir que tu es capable d’agiter ta baguette de temps à autre, mais là n’est pas la question. L’on ne te demande pas spécialement de jouer au dithyrambe, mais plutôt de faire preuve d’une minimum d’esprit d’équipe, en partageant tes augustes connaissances sur le fondateur de la maison des impétueux.

La verte ferme les yeux, inspire et expire, ne cherchant pas du tout à cacher son énervement. Comme si la perspective de se ridiculiser devant toute la classe n’était pas assez. Serpentard était la maison de la fierté par excellence non ? Alors pourquoi avait-elle l’impression qu’aucun de ses camarades ne compatissait de son sort ? Mais non, bien sûr, travail de groupe peut-être, mais tant que leur honneur à eux était sauf… tout allait bien. Eh puis Mer** il voulait quoi l’angoisser de la vie ? Déjà qu’il était arrivé après tout le monde…

- Artotrogus toi-mêmes ! lui dit-elle en laçant un regard sombre quand-bien même elle n’avait aucune idée de ce que cela signifiait réellement. Dans un travail d’équipe tout le monde participe selon ses capacités et si les tiennes consistes à faire de belles phrases ultra éloquentes, les siennes sont de lancer des sorts. Ça ne pourrait pas faire de mal de se démarquer des autres avec de la musique ou des costumes. Toi et ta toge vous devez bien en savoir quelque chose ! Eh puis tu as vraiment besoin qu’on te rappel qui est Godric Gryffondor ? On écrit une chanson, pas ses mémoires détaillées !

Un blanc s’installa, bien oppressant, pile comme elle les détestait. Et si pour le moment elle ne regrettait rien, ses mains déjà commençaient à trembler. Ciel ce qu’elle détestait les conflits… C’en était presque maladif chez elle. D’habitude elle s’écrasait volontairement pour les éviter. Là elle n’en avait simplement pas été possible. Parce qu’elle n’avait pas dormis, parce que Peverell l’avait déjà trop énervé, parce qu’aujourd’hui rien ne semblait vouloir aller. Mais malgré tout ça le temps filait vite et Rachel prit alors sur elle pour donner de premières idées, de premières directives aux groupes. Directives qu’Assclépius accueillit à sa manière. Lui montrant que même sur l’humour ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde.

- Je pense que c’est une bonne idée, Miss Pasca.

Respire, Rachel, respire et laisse couler. Sinon ça risquait de durer. Sinon il y allait surement y avoir des points en moins pour serpentard et ça… ce n’était même pas envisageable. Pas question qu’elle chante pour rien. Pas question que les verts perdent la coupe une nouvelle fois. La sorcière espérait juste que son camarade penserait de la même manière sur ce coup-là.

- Il faudrait donc distinguer les qualités principales de Godric Gryffondor, et en faire une généralité, afin de les appliquer aux membres de sa maison… Nous allons partir sur de l’élogieux, bien poussé et pompeux, d’après ce que j’ai compris… Une chanson, vous dites ? C’est quelque chose qui doit marquer les esprits directement, mais qui sois pourtant facile à chanter… Je propose donc des vers, mais nous pouvons nous passer de l’alexandrin. Disons, une strophe par qualité, avec une strophe de quatre vers et un refrain de deux… Mmh…

Il fit une petite pause tandis que Rachel prenait des notes, des fois qu’il y aurait des personnes qui ne suivaient pas la conversation.

- Personnellement, le Monseigneur Godric m’évoque la force, la bravoure, la chevalerie. Après tout, il a bien le lion pour emblème, et une épée qui lui est liée. Je pense qu’il serait bien de s’attarder sur ces points, en plus de la qualité essentielle des membres de cette maison, le courage.

- L’audace ce serait pas mal aussi,
dit-elle sans regarder personne, penchée sur sa feuille.

Et puis quelques idées furent données, que Rachel nota avec assiduité. Une tâche facile qui ne nécessitait pas de réfléchir outre mesure. Parfais pour se calmer les nerfs. Ça… ou une élève qui décide de tourner de l’œil. Dans un bruit sourd une jeune rouge et or s’effondre justement et Rachel en oublie sa colère pour voir ce qu’il en est. Ce n’est pas elle qui réagit la première, elle est trop loin, mais elle n’en ait pas moins inquiète pour elle. Mère poule même avec les inconnus, comme toujours. Et puis elle se souvient tout de même d’elle, de son courage et de son soutien. Elle avait été la première à contester quand McKinley l’avait prise pour un punching-ball vivant…

Alhena:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anna Keats
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Anna Keats, Jeu 30 Juin - 11:06


Riri détournait la conversation de lui, avait-il de choses à dissimuler, peu importe. Je réfléchissais calmement à ma réponse durant quelques secondes, mais mon oreille s’arrêtait sur l'absence de bruit qui s'était installée sur le cours. Un grand silence l'avais parcouru durant le temps où notre professeur nous annonçait le programme à suivre.  

« Bien. Puisque vous avez parlé des maisons, des rivalités, des coopérations entre maison... Nous allons mettre ça en pratique. Je vais faire cinq groupes. Quatre groupes propre à chaque maison et un autre avec des élèves aux couleurs différentes. Le premier groupe sera composé de... Nel Queen, Kohane Werner, Riri Vacuitas et Keira Sanders. Vous allez mettre en place une saynète. Celle-ci devra raconter comment, vous visualisez la première discussion évoquant la création de Poudlard. Chacun interprétera le fondateur de sa maison. Et bien sûr, vous jouerez la pièce devant nous. Vous avez droit à avoir vos parchemins en main. Nul besoin d'apprendre les répliques par cœur. Je ne suis pas un tyran. »

Un exercice pratique pendant le 1er cours, intéressant, j'ose espérer que les personnes de mon groupe en connaîtrons davantage sur les maisons que moi sinon le texte risque d'être pauvre… Mon voisin sera dans le groupe « mixte » tout en représentant la maison Serdaigle, à la vue de son visage, il était aisé de déduire son désintéressement. Bien trop aimable de sa part de nous laisser des notes...
J'étais attentive à ce que Miss Peverell nous avais préparé pour nous autres, les élèves qui ne mélangeraient pas.

« Ensuite le groupe des Serpentards, vous créerez un hymne très élogieux à l'attention de Godric Gryffondor et des élèves de sa maison. Les Serdaigles vous en ferez de même, mais en l'honneur de la maison Poufsouffle et sa créatrice. Puis le groupe des Gryffondor, vous créerez juste une très belle éloge pour la maison Serpentard et son fondateur. Celui des Poufsouffles, idem mais à l'attention des Serdaigles et Rowena Serdaigle. »

De hymnes en l'honneur des Pouffys si j'ai bien compris, j'étais franchement déçue.

*Chouette, un renforcement concret et amusant des stéréotypes des maisons, mais ce n'est pas méchant, non, non, non, c'est en " l'honneur " de la maison…* Pensais-je sur un air de jingle agaçant tout en levant les yeux au ciel.

Bon pas le choix, je supposais qu'on allait devoir s'y mettre, je n'avais pas beaucoup de motivation face à cet exercice, mais il était contre ma morale de laisser mes camarades dans la Mer** pour  une rancœur personnelle.

« Chaque groupe possédera un porte parole, en l’occurrence Rachel Pasca, Merry K. Harper, Jade Wilder et Emily Sinclair. Pour les éloges, les portes paroles devront nous les lires avec éloquence. Pour les hymnes, les portes paroles les chanterons. Vous avez, vous aussi le droit d'avoir votre parchemin à la main.
Bref, chaque groupe possède une demi-heure. Ensuite nous passerons à vos prestations. Vous pouvez vous regrouper, vous lever et chercher des livres dans les étagères concernant nos fondateurs. Vous les remettrez ensuite en place.
»

Point positif, je n'allais pas être obligé de parler, contrairement à mon voisin de classe. Ce dernier se leva de sa chaise pour sûrement aller rejoindre son groupe.

« Du coup tu as tout le reste du cours pour cogiter sur ça, tu me répondra à la fin du cours. »

En passant, il me tapota la tête. Signe affectif ou simple encouragement, je ne le saurais probablement jamais, néanmoins je me permettais de le regarder passer derrière moi tout en lui ajoutant avec sourire gêné  et un regard blasé :

« Bon courage à toi aussi »

Avec sa fatigue, je le plaignais un peu, nous avions un porte parole au moins. Lui n'allait pas échapper au passage à l'oral. Quelques secondes après son départ, une bonze et bleue prenait sa place. Et c'est avec un grand sourire qu'elle inaugurait la parole pour notre groupe. Au moins, on pouvait dire qu'il y avait des gens motivés.

« Par où voulez-vous commencer ? Je me disais qu'il serait bon de mettre en avant le fait que les Pouffy aiment par-dessus tout les câlins et les paillettes... Qu'est-ce que vous en pensez ? »

Notre préfet, réactive de ce que je vois, continuait sur la lancée de Nyptia.

« J'aime bien l'idée ! On peut peut-être partir sur quelque chose de comique, du coup? Il faudra aussi caser deux-trois trucs sur Helga Poufsouffle. »

Partir sur quelque chose de drôle, curieux, mais pas si bête que ça… Je me retournais sur ma chaise pour me retrouver face à Arukiel.

« Quitte à partir sur un éloge comique, pourquoi pas tenter une espèce de caricature, pousser les stéréotypes vraiment loin ? Par exemple : «  ils sont doux, ils sont câlins, dormir à côté de la cuisine, la digestion ils la vivent bien.. ». Je ne sais pas si vous voyez l'esprit. »
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Keira Sanders, Jeu 30 Juin - 12:05


Attente de réaction de ton groupe. C'est le garçon de chez Serdaigle qui prend la parole en premier (Riri). Il semble plaisanter un peu en disant qu'il ne connait que le sérieux. Le garçon a l'air de ne pas avoir dormi depuis une semaine. Il se frotte les yeux et te donne envie de bailler rien qu'à le regarder [et sa narratrice a vraiment baillé en écrivant ça..]. Enfin, il décide de donner son avis, que tu écoutes avec attention malgré le manque de punch dans sa voix.

« Il y à plusieurs façon de voir la chose non ? On peut mélanger du sérieux à de l'humour, de l'ironie ou tourner cela en dérision. … … … On … Peut également mélanger les styles, ou les alterner en fonction de celui qui prend la parole. Par exemple je parlerais en vers et toi en prose, puis Nel en Vers et … Godric en Prose. Peut être qu'on peut modifier l'histoire, en faire … une … alternative ? Dans laquelle ils n'entrent pas en conflit, imaginant que certains … convainc d'autres … ce qui ... modifierais considérablement l'histoire mais pourrait apporter d'autre question à se poser … Ces vrais que c'est un Saynète … Mais jouer de ces règles c'est tout aussi bien non ? … On s'y met ? Je connais pas bien l'histoire et le caractère des fondateur … Donc j'aurais besoin que vous m'aidiez à bien comprendre Rowena ... Je suppose qu'il faudrait faire dans l'ultra cliché ?  »

Tout à fait. Mélanger les styles n'est pas une mauvaise idée. Mais avant, il faudrait que vous sachiez ce que vous allez écrire, au juste... Pourquoi il a fallu que tu tombes dans ce fichu groupe ? Les autres n'ont qu'à composer un hymne, c'est plus simple. Ils n'ont qu'à écrire une strophe chacun de leur côté et mettre en commun, au pire des cas... Mais vous, il faut vraiment vous concerter, puisqu'il s'agit d'un dialogue.

Ensuite, c'est la lionne qui réagit (Kohane). Elle apporte ses idées. De très bonnes idées qui rendraient votre petite pièce bien grotesque à souhait. « Oui, tu as raison. S'ils ont fini par la fonder ensembles, cette école, c'est qu'ils devaient quand même s'entendre... Et la jouer cliché très catégorique ça me plait bien aussi... On peut donc partir sur ça ? »

Absence de réaction de la part de Nel, tu ne sais pas ce qu'il en pense, de tout ça [J'éditerai au besoin]. Tant pis, vous n'avez pas trop le temps de traîner. « Donc... Pour commencer,  l'un de nous... doit annoncer aux autres qu'il aimerait créer une école de magie. Ensuite, on pourrait faire part de "nos" réactions, peut-être l'un pourrait être sceptique... Et ensuite, le premier annonce ce qu'il souhaite valoriser et c'est de là que part le conflit d'intérêt...  »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Kohane W. Underlinden, Jeu 30 Juin - 23:42


Je commence sérieusement à me demander si ce n'est pas une petite vengeance personnelle de Lena, que de m'avoir mise dans ce groupe avec cette tâche casse-tête à réaliser ! Je ne me plains pas de mes coéquipiers, mais du truc impossible qu'on a à faire ! Quand on regarde ce que les quatre autres quartet doivent produire...

La jeune Serpentarde enchaîne à ma suite. Elle parait d'accord et propose qu'on parte sur ça : jouer cliché et en même temps, terminer sur une note qui le fasse moins. Je lui fais un sourire en approuvant, jette un coup d'oeil aux garçons pour solliciter leur avis.
La jeune fille continue, pose les base du début. L'un annoncerait aux autres son intention de fonder une école. Puis viendraient les réactions, de la plus favorable à la plus sceptique. Enfin, les débats sur qui veut valoriser quoi.
Ca me parait pas mal. Simple, ça répond plutôt bien à ce qui est demandé, non ?

Je tapote doucement la table de ma plume avant de répondre :
-Pour ma part, je suis Ok pour partir sur cette base-là. De ce que je sais sur les fondateurs, Serpentard souhaiter réserver l'enseignement aux seuls sang-pur, descendants des hautes et nobles lignées. Gryffondor, au contraire, était pour l'admission des nés-moldus dans une école de magie. Serdaigle se tournait vers les plus intelligents et Poufsouffle préférait les plus bosseurs, les plus travailleurs. Donc les arguments de chacun de nous concernant le conflit d'intérêt devraient reposer dessus.

Je fais une pause pour réfléchir.
-A votre avis, logiquement, qui serait le plus à même de prendre l'initiative de construire une école ? Parce qu'au final, tous avaient une raison de la vouloir, cette école. Même si ce n'était pas pour la même cause, même si leur enseignement n'était pas destiné au même type d'élèves.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Alhena Peverell, Dim 3 Juil - 21:34


LA de Merry

Tu fais ta petite marche. Observes avec vigilance tes élèves, leur travail. Pour l'instant tout à l'air pour le mieux. Rien d'étrange. Dans le fond tu es plutôt contente, personne n'a vraiment crié à la révolte. Le cours se déroule pour le mieux malgré l'étrange entrée du petit Serpentard. Tu t'apprêtes alors, à aller te rassoir quand une rouge et or prend la parole. C'est euh... qui déjà ? Ah oui, le porte parole des Gryffondor, la petite Merry.

- Madame, désolée mais j'ai pas envie de faire l'éloge devant tout le monde. Et puis je me sens, vraiment, pas très bien en fait...

Elle n'a pas le temps de finir sa phrase que pouf... La voilà déjà par terre. Sans attendre quoi que ce soit, tu te précipites vers la jeune fille au sol, le plus rapidement possible. Tu ne fais pas attention, peut-être t'as bousculé un élève, tu t'en fiches. T'es trop inquiète pour t'en préoccuper. Dans ta tête, juste une voix te crie « Merd*, merd* ». Il fallait vraiment que ça arrive à toi ? Pour ton premier cours. Sérieusement ? Par Merlin. T'étais servie entre Nel, le Sinople et elle.

Tu t'accroupies à sa hauteur, vérifies qu'elle respire encore, prends sa température. Elle a simplement l'air d'être évanouie. Tu l'observes un instant, regardes chaque détail. Ça n'a pas l'air bien grave. Cela doit simplement être une sorte d'hypoglycémie ou quelque chose dans le genre. Malgré tout, une angoisse se forme au fond de ta gorge. Tu ne sais pas trop pourquoi, tu as peur. Mais peur de quoi ? Tu ne la connais pas. Tu n'es pas comme Luke. Tu n'es pas du genre à aider les gens. Même si là, c'est un cas de force majeur, car ce sont tes élèves et qu'ils sont sous ta responsabilité. Mais, étrangement, tu n'as pas peur de te faire virer. Tu as peur pour elle, pour cet être humain presque inconnu. Perturbante réaction que tu as Peverell avec les enfants et adolescents. Te sens-tu si coupable que cela ? Est-ce pour cela que tu te préoccupes autant de tes élèves ? Par culpabilité ?

- #Revigor, #Curo As Velnus.

Au moins, avec ça tu es sûre que ça devrait plus ou moins aller. Lentement, tu passes une main sous son coup et poses sa tête sur tes genoux. Juste histoire qu'elle ait un peu plus de confort. Tenter de la mettre debout ou assise pourrait être dangereux. Tu l'observes, elle ouvre lentement les yeux. Tu lui lances un sourire doux. Il y a de forte chance que tu ailles l'envoyer à l'infirmerie après ça. Elle échangera de place avec le petit Serpentard. Dans le fond tu rigoles. Tes yeux se mettent alors à briller d'une étrange lumière. Puis d'une voix plutôt calme, comme si tu étais sa mère, tu lui dis :

- Vous venez de vous évanouir Mademoiselle Harper. Je vous ai lancé un Revigor et un sortilège de soulagement pour la douleur. Est-ce que vous vous sentez un peu mieux ? Vous pouvez vous relever ? Je pense qu'on va vous emmener à l'infirmerie, non ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 3 Juil - 22:22


Comme elle s’en doutait, Peverell réagit vite devant la perte de connaissance de la rouge et or. On pouvait au moins lui reconnaître ça comme qualité, elle avait fait pareil avec Arya. Et cette voix, qui pour le moment énervait Rachel, mais qu’elle savait ni intéressée ni rien. C’était doux, pas comme le reste. Fausse méchante peut-être ? Cœur de velours derrière un mur de pierre. Ou… comédie bien mené ! Beaucoup la considérait comme une « McKinley » au féminin, devait bien y avoir une raison. Et McKinley ne se serait certainement pas précipité, Rachel le soupçonnait même capable de rester immobile, avec son foutu sourire satisfait. Monstre… une chance qu’il parte déjà ! Peut-être que ses manières étaient remontées jusqu’au directeur ? Sinon pourquoi partir aussi vite ? Et pour en revenir à Peverell, peut-être avait-elle peur de se faire virer elle aussi ? Peut-être n’assumait-elle pas pleinement son statu de garce et que c’était pour ça qu’elle se montrait aussi prévenante ?

Bref… La petite jeune reprenait enfin conscience et Rachel se sentie soulagée, bien que curieuse de connaître les raisons d’une telle perte de connaissance. Mais sans doute ne serait-elle jamais, alors elle se remit au travail, cherchant au mieux comment finir ou même commencer –ce serait bien –son hymne de l’enfer. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle se doutait que ce contretemps ne serait pas une excuse pour ne pas finir le travail… Et puis, aucune chance qu’elle accepte que ce soit elle qui l’accompagne à l’infirmerie pas vraie ?
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Merry K. Harper, Lun 4 Juil - 1:00


Le cours ne se passait finalement, pas comme prévu. Alors qu'il devait simplement s'agir d'un cours d'Histoire de la Magie tout ce qu'il y a de plus normal, avec une nouvelle professeur en plus, l'arrivée de la rouquine avait été brusque. Agacée de voir Nel assit à côté d'une autre personne, une Serdaigle, la jeune fille avait débuté de son côté le cours, installée à côté d'une de ses camarades de Gryffondor d'une humeur bien plus que mauvaise. Ce qui n'arrangeait pas son état depuis le début de la journée. Fatiguée et ayant prit un rapide petit déjeuner, rien n'allait.

Néanmoins, elle avait tenté de suivre le cours par la suite, comme elle le pouvait. La partie théorique s'était déroulée assez rapidement et Merry s'était retrouvée à lever la main très rarement. Une fois si elle se souvenait bien. D'autres réponses avaient fusées puis un débat avait été lancé, chose qui aurait pu être évité. Rien de mieux pour provoquer des conflits entre les élèves, et notamment entre les maisons. Ce qui se trouvait d'ailleurs être le sujet du cours. En effet, la nouvelle professeur avait alors clos la partie théorique, enchaînant sur la partie de plusieurs groupes pour la partie pratique. Super, faire une éloge pour les Serpentards... pourquoi pas. Mais Merry n'était pas d'humeur coopérative et les événements du cours allait un peu trop vite à son cours. Quelle surprise pour les élèves d'apprendre que la professeur n'était autre que la cousine de Nel... et de voir un de leur camarade arriver en retard ensuite. Trop de chose à assimiler. La jeune Harper avait donc levé la main, annonçant à sa professeur qu'elle ne voulait pas parler devant toute la classe, tout simplement parce qu'elle ne se sentait pas bien. Ce qui était vrai. Et son malaise suivant ses mots en était la preuve.

La lionne entendait des voix autour d'elle. Surtout celle de sa professeur dont le visage se trouvait juste au dessus de sa propre tête. Étonnée, Merry ne tenta pas de se relever, trouvant les genoux de l'adulte bien plus confortable qu'une chaise. Elle aurait bien finit sa nuit ici. Mais elle se sentait mieux. Bien mieux. Sans doute, et même sûrement grâce à miss Peverell qui lui annonça ce qu'il s'était passé durant le moment d'absence de la rousse.

- Vous venez de vous évanouir Mademoiselle Harper. Je vous ai lancé un Revigor et un sortilège de soulagement pour la douleur. Est-ce que vous vous sentez un peu mieux ? Vous pouvez vous relever ? Je pense qu'on va vous emmener à l'infirmerie, non ?

- Heu...

Merry était sonnée et perturbée par ce qu'il se passait. Bon c'était sans doute à cause de son petit malaise de rien du tout. Enfin c'est ce qu'elle disait. La jeune fille répondit dans un premier temps à sa professeur en se relevant d'elle-même, tenant parfaitement bien sur ses pieds, bien qu'un peu étonnée de pouvoir se retrouver dans un si bon état malgré sa chute. Et bien, le sortilège de sa professeur était une merveille. La Harper regarda ensuite autour d'elle et avisa les élèves de Gryffondor qui devaient sans doute l'attendre. Elle se devait de les aider tout de même. Elle n'allait pas les abandonner. C'était décidé !

- Non non ça va aller merci ! Je préfère aider mes camarades plutôt que de rester allongée dans un lit à l'infirmerie.

Illustrant sa phrase, la rouquine sourit à sa professeur et alla rejoindre les membres de son groupe qui s'étaient attroupés autour d'une table. S'installant à son tour en tirant une chaise pour s'asseoir, la jeune fille se pencha ensuite, bien prête à fabriquer l'éloge avec ses camarades. En se concertant, ils allaient pouvoir faire quelque chose de bien malgré le retard occasionné par la jeune Harper. Rah, toujours à créer des problèmes. Il fallait rattraper le coup. Alors elle se mit à écrire quelques phrases sur sa feuille, ce qui lui passait par la tête tout simplement. Chloris avait peut être écrit elle aussi quelque chose, vu sa motivation dès le début de l'exercice.

- Voilà ce j'ai écrit ! On peut peut-être mettre en commun ce qu'on a fait et réajuster pour donner forme à l'éloge ?


Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Kohane W. Underlinden, Lun 4 Juil - 17:44


Les idées commencent à s'agencer petit à petit. Le Serdaigle propose de bons trucs ; je prends note.
Alors que sa voix retombe, je me concentre sur mon parchemin, première ébauche de réplique. Je parle donc en prose. Ce qui m'arrange bien, au fond.
Ma plume gratte quelques mots. Raye. Non, ça ne va pas comme ça. Bon, on recommence ! Allez, courage les gars !

Je laisse un espace vide et reprends. Que dirait Gryffondor quant à l'idée de construire une école ? Bien évidemment, oui. Mais quels arguments avancer ? Le Serdy a déjà donné quelques pistes, il faut que je m'en saisisse.
Tandis que j'écris à nouveau quelques mots, j'entends une sorte de mouvement de foule ou de je-ne-sais-quoi qui déconcentre la classe. Je relève la tête et constate qu'une Gryffonne, Merry, s'est évanoui.
Mer**. Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ?
Heureusement, Lena réagit vite et s'occupe d'elle. Du coin de l'oeil, j'observe les deux femmes, les sourcils froncés. J'espère que Merry n'est pas malade... Que ce n'était que passager.

J'attends quelques secondes, la plume en l'air. Puis, me disant qu'il n'y a aucun danger pour la jeune Lionne, je me concentre de nouveau sur mon texte, bien que mes sens soient toujours aux aguets, si jamais... Même si je ne suis pas sûre de pouvoir faire grand chose si jamais il se passe quelque chose. Juste pour la bonne conscience, je suppose.

Quelques minutes s'écoulent encore avant que je ne relève la tête vers mes trois coéquipiers.
-Voilà, je dis en posant à plat mon parchemin sur la table, j'ai quelque chose pour le début.
Je m'éclaircis la gorge et tente de prendre une voix un peu plus grave, un peu bourrue. On ne va pas dire que ça me réussisse bien mais c'est déjà ça !

-Hum... Je suis en entière adéquation avec vos idées, mes amies. Créer une école de magie ? Mais quelle MERRRVEILLEUSE idée ! Etrange que personne n'y ait pensé avant nous. Cela leur permettra de maîtriser leur don, de l'apprivoiser et de le contrôler. Ainsi, ils n'auront plus à craindre cette bizarrerie comme le diraient les Moldus. Ils seront éduqués avec d'autres jeunes comme eux et pourront, ensemble, affronter leur futur, baguette en main. Se serrer les coudes pour faire face à leurs peurs les plus profondes tout en ayant ce sentiment d'être avec d'autres, d'autres comme eux, être en communauté.
L'école leur permettra d'apprendre à se battre et à combattre ces noeuds de l'estomac qui peuvent vous prendre aux tripes.
Nous ferons de nos élèves de VRRRRAIS et FORRRRT sorciers, TEMERRRRAIRES, COURRRRAGEUX, pleins d'ENERRRRRGIE et de VOLONTE !

Au fur et à mesure que je déb**e mon petit discours, je m'efforce de paraître de plus en plus agitée, animée par cette idée MERRRVEILLEUSE. Vous savez, un peu comme ce taré Moldu, Hilter, qui faisait ses discours avec des yeux hallucinés.

Lorsque je m'arrête, je soupire. J'ai l'impression que ces quelques lignes griffonnée sur mon parchemin m'ont déjà vidée.
Allez, on s'occupe du reste maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 10

 Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.