AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 2 sur 10
Cours N°1 : La Couleur de votre vie.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Corwin Egnis
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Corwin Egnis, Jeu 2 Juin - 17:49


La plume mordait le papier frénétiquement, envoyant d'infimes particules d'encre voleter autour de ses lignes. Quelques groupes d'élèves se trouvaient encore assis le long des grandes tables, profitant de leur petit déjeuner tardif. Le sien était ingurgité depuis un bon moment, et hormis un verre de jus verdâtre au goût quelconque, seules ses notes et plumes trônaient devant lui.

Son intérêt ce matin s'était porté sur la potion Vive Loup, et sur chacune des étapes de sa confection. Celle-ci nécessitait une grande maîtrise de la part du préparateur, et il était loin d'avoir atteint le niveau suffisant pour la réalisation d'une telle mixture. Mais heureusement que son apprentissage, annexe à l'école, ne se cantonnait pas aux potions qu'il était capable de préparer sans problèmes. De tout manière, l'occasion de créer la Vive Loup ne se présenterait pas de si-tôt. Quoique.

Jetant un coup d’œil à l'horloge monumentale, il termina sa ligne et remballa ses affaires. Il reviendrait là-dessus plus tard dans la journée. Pour le moment, le cours d'Histoire de la Magie l'appelait, et le sommait de se magner le train s'il ne voulait pas prendre du retard.

Pour ce cours aussi, une nouvelle professeure avait été fraîchement nommée, tout comme sa protectrice. A voir si cette nouvelle recrue saurait faire passer le goût de l'Histoire à ses élèves. Beaucoup de personnes ne prenaient pas la peine de connaître suffisamment les différentes époques, les civilisations antérieures ayant conduits au monde qu'ils connaissaient aujourd'hui. Et cela s'avérait fort regrettable.
Pour sa part – et malheureusement peu d'écrits traitaient ce point – il désirait connaître en détail la manière dont s'étaient séparées les branches de la Magie Blanche et de la Magie Noire. Il avait cherché à plusieurs reprises des livres narrant cette période de leur Histoire, mais rien de bien consistant ne lui était tombé entre les doigts. A croire que les gens ne s'intéressaient même à cette étape. Recevoir un cours dans ce sens aurait donc été des plus passionnants. Mais peu de chances que cela arrive.

Le Poufsouffle parcourut le château, et déboucha sur la vaste salle où allait se tenir le cours. De nombreux élèves s'étaient déjà installés. Le visage impassible, Corwin avança lentement le long des tables, examinant brièvement les têtes qu'il croisait, histoire de voir s'il connaissait au moins une personne. Il reconnut Riri au deuxième rang, l'air endormi, puis un gamin, Arukiel, avec qui il partageait aussi le cours de Botanique. En somme, aucune tronche vers laquelle il ressentait forcément l'envie de se diriger.

Il continua d'avancer. Une haute silhouette se tenait devant le bureau, appuyée contre le rebord, bras croisés. De longs cheveux noirs, un regard clair et tranchant, une beauté froide. Corwin inclina légèrement la tête dans sa direction, et parla d'une voix mélodieuse.

Bonjour Professeure.

Décidément, ces derniers temps les élèves étaient gâtés point de vue canons chez les profs. Sauf que pour l'une d'entre elles, le Poufsouffle ressentait bizarrement l'envie de buter quiconque portait un regard trop insistant sur ses formes. Bizarrement. Mais pour le coup, il comptait bien se rincer un peu l’œil. Il sourit légèrement à la femme aux yeux d'ébène, puis se chercha une place. Son regard fut attiré vers la gauche. Une tête lui disant quelque chose. Comment s'appelait-elle déjà. Kohane. Oui. Un échange assez virulent quelques années auparavant. Quoi faire. Après tout, il se foutait pas mal des anciennes querelles qu'il avait pu avoir, alors pourquoi pas.

Il posa son sac sur la table, sans prendre le temps de demander l'avis de la jeune femme. Peut-être attendait-elle un camarade pour cette place. Trop tard. Corwin s'étira, et tourna enfin la tête vers sa voisine, un rictus au coin de la bouche.

- Salut Kohane.



HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Kohane W. Underlinden, Jeu 2 Juin - 18:11


Je commençai à lisser mon parchemin, geste bien inutile, j'en ai conscience, mais qui occupe quand même, quand on n'a rien à faire de ses dix doigts. Une fois cela fait, j'entrepris d'ouvrir mon livre à une page totalement au hasard. Pas l'intention de lire, juste d'avoir un truc à regarder.
Lettres d'imprimerie qui se lient les unes aux autres pour former des mots qui eux même forment des phrases que je comprends absolument pas. On m'aurait mis du chinois ou de l'arabe, ça aurait été du pareil au même pour moi.

Soudain, la voix d'Alhena s'éleva :
- Si vous avez des questions sur le déroulement du cours ou autre, c'est maintenant. J'y répondrai avec plaisir. Parce qu'après, on sera plongé dans le passé, et je ne ferai pas d'aparté pour répondre aux questions qui n'ont aucun rapport.
Je levai la tête de mes pages incompréhensibles pour la regarder, appuyée contre le rebord de la table, les bras croisés. Toujours aussi impassible et distante.
Un élève demanda le sujet du cours, question que je trouvais assez pertinente. Histoire de savoir si j'allais m'endormir sur ma table ou pas. Bon, Ok, pour dire la vérité, je n'oserais jamais m'endormir en cours et ce certainement pas avec Lena !
Mes yeux passèrent du jeune Serdaigle à la professeure alors que je marmonnais pour moi-même :
-J'aimerais bien savoir si on risque aussi de finir sur le tapis à mordre la poussière dans ce cours...
Néanmoins, je n'élevai pas la voix ; interrogation bien inutile pour l'heure.

Soupir alors que je tentais de me replonger dans ce foutu bouquin, attendant que tout le monde arrive. Je me demandais si Rachel serait là. Au moins, ça ferait quelqu'un avec qui parler.
Alors que mon cerveau tentait vainement d'imprimer les mots dans un petit coin pour les comprendre et les retenir, je sentis une présence à côté de moi. Quelqu'un qui pose ses affaires.
Brusquement je sortis le nez du livre et tournai la tête, m'apprêtant à voir le visage souriant de Rachel.

Eh bien non, tout faux ! C'était... comment il s'appelait, déjà, ce type ? Ce Pouffy qui nous avait menacé de nous en faire voir des vertes et des pas mûres si jamais on osait brûler son livre malsain. Euh... Froncements de sourcils. Ah oui, Corwin. Bah qu'est-ce qu'il foutait là ? La première idée qui me vint fut qu'il n'y avait plus d'autre place ailleurs. Faux. En jetant un rapide coup d'oeil sur la salle, je constatai qu'il aurait très bien pu aller se poser autre part. A croire qu'il n'avait que faire des vieilles disputes.

Il s'étira alors que j'affichais une légère moue. J'avais imaginé quelqu'un d'autre comme voisin de table.
Lorsqu'il tourna -enfin- le visage vers moi, un léger rictus était planté au coin de sa bouche.
- Salut Kohane, dit-il simplement.

Je le considérai un moment sans un sourire, plutôt renfrognée de cette apparition.
Finalement, détournant la tête d'un geste agacé, je rivai mes yeux de nouveau sur mon livre. Néanmoins, pas pur politesse, je lui rendis son salut :
-Salut Corwin.
Ton quelque peu distant. On n'allait quand même pas se taper dessus ici, en plein cours ! Et puis ça remontait... si on avait encore des comptes à régler, ça se ferait plus tard !

Petit silence. Je ne lisais pas. Ne voulais juste pas le regarder. Machinalement, je tournai la page. Le reste du texte m'était tout aussi obscur qu'au début.
Mille et une pensées tournaient dans mon esprit. Après un moment, l'air cette fois résignée -je n'en pouvais plus de me demandais sans cesse ce qu'il foutait là- je reportai mon attention sur son visage. Lèvres serrées, je demandai :
-Pourquoi t'es assis ici ?
Wah, ça, au moins, c'était du direct !
-T'es pas rancunier ?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 2 Juin - 18:21


Elle n’était pas en avance, pas encore en retard, c’était juste bien en somme. Rachel n’avait cependant jamais été fan de l’histoire, quoi qu’avec la magie il se pouvait que cela ressemble plus à un roman moldu. Ce n’était pas cependant ses doutes sur la matière qui lui faisait avoir le regard terne et vide, mais bien ce cauchemar qui l’avait réveillé une fois de plus, à croire que ça ne s’arrêterait jamais.

Rachel entra dans la salle en silence, juste derrière un Poufsouffle à en jugé par sa tenue. Sans un sourire, elle balaya la classe, faisant le tour des personnes déjà présentes et surtout des place encore libre. Kohane… Puisque la place à côté d’elle était prise, elle se voyait mal aller ailleurs. C’était sa plus grande complice du moment après tout. Celle avec qui elle partageait son malheur, son mal être. Rachel n’en oublia cependant pas les bonnes manières pour autant et tourna son regard vers la nouvelle professeure :

- Bonjour professeure, félicitation m-miss.

Rachel resta immobile un instant, se demandant si on lui jouait un mauvais tour. Elle dut cependant se rendre à l’évidence pour accepter que sa nouvelle enseignante n’était en fait que l’autre (bah oui, tu m’as pas donné ton nom xD) maniaque du « bonjour », meilleure amie de Miss Evans. Eh bien sa promettait. Rachel grommela intérieurement, elle n’avait vraiment pas besoin qu’on lui rappelle encore sa dispute avec Malicia. C’est pourtant ce que la meilleure amie faisant, sans même le vouloir. La dernière année garda cependant un visage tout à fait neutre, sans expression avant de se retourner vers les élèves pour s’asseoir à son tour.

« Eh Mer**, non, conard, salopard, enfoiré de jaune ! » pensa-t-elle en avançant lorsqu’elle se rendit compte que le poufsouffle qui était entré juste avant elle s’était installé à côté de Kohane. Eh bien soit ! Elle appréciait tout autant la jeune Keira après tout, c’est donc vers elle que Rachel se dirigea et c’est à côté d’elle qu’elle posa ses affaires.

- Salut Keira,
dit-elle sobrement. Je peux ?

HRP : Place 14


Dernière édition par Rachel Pasca le Jeu 9 Juin - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël Maxwell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Mikaël Maxwell, Jeu 2 Juin - 21:06


La journée de la veille avait été particulièrement exécrable pour Mikaël. De ce fait, il avait fait nuit blanche dans la forge de la salle sur demande, à manier le fourneau, le crayon et le parchemin bleu. Mais finalement, il s'était assoupi lors de l'assemblage d'un petit train à vapeur et, quand il se réveilla, il se rendit compte qu'il était...... en retard s'il voulait être présentable. C'est ainsi qu'il sortit de la salle sur les chapeaux de roues, tenant sous le bras plusieurs épais rouleaux de parchemins bleus. Dérapant presque sur le sol, et courant autant qu'il pouvait sur ses petites jambes, il arriva en trombe dans la salle sur demande et, faisant fi des regards de ses camarades, descendit 4 par 4 les escaliers vers les dortoirs des garçons pour se laver, changer et récupérer ses affaires (évidement poisseuses, merci les blagues à la baveboule....)

C'est ainsi que, faisant fi du petit déjeuner, il put se présenter au cour propre, tout comme sa robe (par manque de temps, il avait pris la classique, soit liseret vert uniforme de chez serpentard). Après une petite minute à reprendre son souffle devant la porte d'entrée, espérant ne pas s'être trompé de salle dans la panique, qu'il rentra.

Les autres élèves découvrirent ainsi un nain d'un bon mètre trente au nez crochu, aux oreilles pointues masquées par une longue et rêche tignasse noire et aux yeux verts perçants, cachés par des lunettes rondes en bronze portant des marques de suies un peu partout, fait qu'il n'avait certainement pas remarqué. Il portait sous le bras gauche trois tomes de la grande encyclopédie magique et, sous l'autre, un tas de gros parchemins bleus. Et enfin, sa main droite tenait son sac, dont les affaires de cours débordaient. Il avança doucement, visiblement intimidé par la masse d'élèves déjà rassemblés, et partit jusqu'au premier rang, à gauche.

Il posa ses affaires sur le bureau et, après un instant de visible honte, posa les tomes encyclopédiques sur le banc d'école avant de se hisser dessus, ce qui le mettait pile à la bonne hauteur pour pouvoir travailler. Il mit un peu d'ordre et posa son sac à sa droite, de manière à très clairement exclure toute demande de s'asseoir ici. Il posa ses rouleaux de parchemin bleu sur le bureau et, après avoir sorti un crayon et quelques outils arithmantiques, il se remit à dessiner des plans.

Il entendit des bribes de questions, mais soudain, il tiqua sur la voix qui avait tonné la première question. Se pouvait-il que....

Il leva lentement le regard vers sa professeure, se rendant compte qu'il ne l'avait même pas vue, et commença à se décrépir sur son siège et à s'y enfoncer un maximum, essayant visiblement de fuir ce qu'il voyait.

*Pas elle....... Pas elle......*

Eh si, c'était bien elle. Alhena Peverell..... Ou la femme qui l'avait sauvé d'une mort atroce et brutale dans l'allée des embrumes et lui avait promis qu'il se reverraient afin qu'elle réclame son dû.

*Pas elle....... Pas cette femme......*

Il continua à murmurer ces quelques mots avant de reprendre ses esprits et de doucement ranger ce qu'il faisait, sortant ses affaires de cours. Il décida qu'elle risquait pas de le mettre en position fâcheuse en publique et se calma donc un peu, se rendant compte qu'il avait fait l'inadmissible erreur de dévoiler sa peur devant ses camarades. Il planta toutefois son regard dans le sien, ses yeux verts brillant d'une légère lueur de peur et de résignation, l'expression même de la...... De la soumission. Il se haïssait de se savoir soumis par une telle dette à cette sorcière. Il détourna doucement les yeux, les baissant sur son encrier que ses mains tremblantes avaient du mal à ouvrir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Merry K. Harper, Jeu 2 Juin - 21:37


La journée avait mal commencé pour Merry qui avait, dans un premier temps, eu un très mauvais réveil. Se trouvant à faire cauchemars sur cauchemars, la rouquine avait eu une très mauvaise nuit où elle avait passé son temps à se réveiller en sursaut, à se retourner dans son lit sans arrêt, virer la couette qui lui tenait trop chaud, pour finalement se rendormir d'épuisement. Tout cela, plusieurs fois dans la même nuit. C'est donc de très mauvaise humeur et fatiguée que la jeune fille avait commencé sa matinée, affichant une mine qui n'incitait personne à venir lui parler. A part ses plus proches amis.

Néanmoins, ça n'empêcha pas la jeune lionne d'arriver à l'heure après avoir prit un bon petit déjeuner et une douche pour se réveiller. Bien qu'elle failli tomber en perdant l'équilibre plusieurs fois à cause du sol glissant des douches. Dépitée, elle ne s'était pas embêté, et la jeune Harper avait attaché ses cheveux en chignons pour ne pas qu'ils l'embêtent. Si bien que l'effet coiffée-décoiffée de la jolie rousse rendait à peu près bien !

Coiffée à son goût, Merry arriva donc devant la porte de la classe où se déroulerait le cours. Un premier pas, puis un second, la firent franchir le pas de la porte de la salle où plusieurs élèves étaient déjà arrivés. Saluant la professeur accompagné d'un joli sourire, la rouquine jeta un coup d’œil d'ensemble aux élèves, avant de se rendre compte de la présence de Nel. Qui ne lui avait pas gardé de place à côté de lui à ce que pouvait remarquer la jeune fille qui jeta un regard malveillant à la fille à côté de lui. Déçue et en colère contre Nel, la rouge et or continua alors son chemin pour rejoindre l'une de ses camarades de maison, Oxane. Ce n'est qu'une fois arrivée qu'elle s'affala sur sa chaise et sa table en soufflant assez bruyamment pour se faire entendre par le sujet quelques tables plus loin. Puis se décidant à travailler, elle sortit ses affaires et tourna la tête vers sa camarade pour s'excuser.

- Hey ! Désolée pour mon arrivée un peu bruyante...


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Chloris Hareka, Jeu 2 Juin - 22:03


Chloris ouvrit un oeil, puis deux... Le soleil filtrait déjà par ses rideaux et le dortoir étaient vides, serait-elle en retard ? Non c'était impossible, tout était prêt et elle avait prévu le coup ! Pourtant son dortoir était vide et pas un bruit ne se faisait entendre dans la salle du dessous qui n'était autre que la salle commune. Se levant en catastrophe, elle s'habilla rapidement nourrit ses 5 animaux et partit à la salle de bain. Une tresse sur le côté faite rapidement, ses affaires dans le sac lui même sur l'épaule et hop fermeture des portes ! Elle marcha rapidement dans les dédales de couloir et trouva enfin la salle dans laquelle elle devait se rendre.

Effectivement elle se trouvait quelques minutes en retard, la lionne toqua à la porte et entra. "Excusez moi pour le retard, bonjour professeure" elle ne regarda même pas Alhena dans les yeux et ne l'appela pas non plus par son prénom, leur situation étaient tendue et elle ne voulait pas subir les reproches de la jeune femme... Honteuse de la dernière fois, ne sachant pas si oui ou non sa sauveuse était au courant de la nouvelle preuve d'imprudence dont elle avait faite et encore moins si elle était au courant que le beau Leo l'avait sauvé... La blonde partit rapidement de devant le bureau.

Elle alla se placer à l'avant dernier rang le plus à droite possible, une autre élève était déjà là, Arya. La douce et belle Arya qui connaissait tant de souffrance avec sa famille. Hareka la rencontrait pour la deuxième fois et avait tellement de chose à lui dire ! Mais vu l'attitude de Peverell, elle n'en dit pas un mot et ne fit que la regarder en lui lançant des regards complices. Elle sortit en hâte ses affaires et détourna le regard lorsque le cours allait débuter... Il allait falloir probablement regarder son aîné dans les yeux et se serait très très difficile !

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aurore Morgane
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Aurore Morgane, Ven 3 Juin - 1:24


Bon, c'était vrai qu'Aurore voulait écrire à tout prix sa lettre, mais en même temps elle était dans un cours. Rien de mieux pour socialiser... ou se renseigner. Pendant qu'elle gribouillait sur un bout de parchemin, d'autre élèves étaient entrés dans la classe. Une d'elle s'était assise à l'îlot en avant de la Serpentarde. Grâce à la nouvelle venue, elle sut le nom de la fille en face d'elle. Keira. Bon, c'est au moins un nom de plus dans ma petite banque personnelle. se dit-elle. Elle retourna écrire, mais elle en fut incapable. Une question lui titillait l'esprit. Après une série de questionnements du genre Si je dis ça, est-ce que je passerais pour une folle? ou Est-ce pertinent? ou encore Le savent-elles?, elle décida de se lancer. En s'avançant légèrement vers l'avant, elle demanda aux deux filles à voix basse:

- Salut, désolée de vous déranger, mais j'aurais une question. La prof est nouvelle, non? Est-ce que vous connaissez son caractère, quel style d'enseignante est-elle?

Peut-être qu'elles allaient la trouver bizarre, mais qu'importe. Si elle a une réponse... Et ça l'intriguait vraiment. Est-ce une prof sévère, gentille, exigeante ou même folle? Elle aimerait bien le savoir avant que le cours commence. Question de se préparer mentalement.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Jade Wilder, Ven 3 Juin - 2:32


Lunatique. Franchement, il n'y avait pas d'autre mot pour qualifier un caractère aussi particulier que celui de Jade. Ces derniers temps, aucun jour n'était semblable au précédent, autant dans le contenu d'une journée que dans l'humeur générale de l'Italienne. Un rien pouvait tout changer, le beau temps pouvait illuminer sa journée comme un tout petit couac pouvait littéralement la gâcher. C'était un jeu de hasard sans fin, chaque jour, chaque évènement faisait pencher la balance d'un côté ou d'un autre.

Et contre toute attente, ce matin là, elle était de très bonne humeur ! Facilement recluse dans son coin tout de même, habitude difficile à perdre, mais elle souriait sans aucune raison apparente, se sentait bien et reposée aussi.. et ça c'était quand même relativement rare. Non mais sans rire, Jade dormait souvent très peu, quelques heures tout au plus quand elle ne faisait pas carrément des nuits blanches. Et Ô miracle, elle avait réussit à dormir plusieurs heures durant la nuit. Bon, il faut dire que ces derniers temps elle n'avait pas réellement le temps de trop réfléchir. En pleine période de révisions, la blondinette avait en plus préparé de son mieux le nouveau cours qui s'annonçait. Histoire de la Magie.. Une matière qui à priori ne la passionnait pas énormément. A priori. Ça ne rentrait pas dans ses passions premières, mais étudier faisait partie de son quotidien, elle avait déjà lu des dizaines de bouquins sur l'Histoire de la Sorcellerie, de Poudlard, de la Magie en général.. forcément ça lui servirait pour ce cours. Ou pas, cela dépendrait des thèmes, malheureusement il lui était impossible de toujours tout lire. Ou heureusement en fait, elle s'ennuierait sans ses bouquins adorés.

Bref, en tout les cas, l'adolescente se sentait prête. Elle avait potassé un peu déjà et de toute façon, en se levant, elle était de bonne humeur. Point. Il faudrait vraiment que quelque chose l'agace pour que cette humeur change. Probablement parce-que ses révisions se passaient bien, que son anglais était meilleur de jour en jour malgré la persistance d'un bel accent Italien qu'elle ne voulait pas perdre. Tout n'était qu'une question d'équilibre après tout. En Histoire de la Magie, elle pourrait sans doute moins facilement se réfugier derrière la pratique pour éviter de trop parler. Il était temps de prouver qu'elle avait travaillé.

C'est tranquille que la Poufsouffle avait quitté son dortoir. Un peu moins dans le couloir où elle traina littéralement pour retarder son arrivée. Et après avoir parcouru presque toute la distance jusqu'à la bonne salle de classe.. elle était de nouveau morte de stress. Bah oui, on ne change pas une équipe qui gagne. Elle n'y pouvait rien la blonde, elle était comme ça ! Un nouveau professeur, un nouveau cours, c'était toujours une énorme source de stress à ses yeux, on ne sait jamais qui peut se retrouver en face de nous. Suffisait de voir McKinley hein. Enfin bref, ne parlons pas de choses qui fâchent. Le fait est qu'elle était stressée. Son coeur battait la chamade alors qu'enfin, elle arrivait près de la fameuse porte. En entrant, son coeur se serra un peu plus: elle faisait partie des derniers. Pas bon du tout, ce n'était pas dans ses habitudes, pas du tout. Bon, pas tout à fait dernière, dieu merci mais ce n'était pas loin non plus.. Brrr..

Inspirant un grand coup, l'Italienne parcourut rapidement la salle du regard. Plus beaucoup de places mais encore une disponible au premier rang. Vu son stress ce n'était pas la meilleure idée du monde, mais tant pis. Enfin les prunelles dorées observèrent la nouvelle professeure. Femme imposant le respect dès le premier regard, un peu impressionnante, peut-être trop pour la demoiselle qui associait désormais la froideur à la cruauté grâce à un certain professeur qu'on ne citera plus. Pas de jugement hâtif voyons, pas sans la connaitre. En tous les cas, elle était belle. Une beauté glaciale, mais bien présente tout de même. Décidément, chaque professeur était différent. Plus qu'à espérer que tout se passerait bien, mais il n'y avait aucune raison hein ? Ses lèvres rosées s'étirèrent en un sourire chaleureux et sincère alors qu'elle arrivait enfin à parler.

- Bonjour professeure, benvenuto !

Elle ne pouvait vraiment pas s'en empêcher, c'était plus fort qu'elle. Passant à côté de quelques tables, la blondinette rejoignit donc une des tables à l'avant. La seule libre, en fait. A sa droite, Nel, à qui elle adressa un simple hochement de tête. Et à sa gauche.. un garçon qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam ! Mais Serpentard étant donné sa tenue. Bon, elle n'avait pas réellement l'habitude d'échanger avec des élèves qu'elle ne connaissait pas - être timide c'est vraiment pas top pour une préfète - mais il n'y avait aucune raison que ça se passe mal. Quoique, le sac posé sur la chaise voulait clairement dire "casse toi" sans même qu'il ait eu à ouvrir la bouche, sauf que la blondinette n'était pas franchement du genre à reculer pour un sac.

- Bonjour ! Excuse moi, prend.. je vais.. prendre cette place !

Accompagné d'un sourire, ça passe toujours mieux. Posant ses affaires sur la table, la demoiselle laissa au vert et argent le temps de s'occuper de son sac - ou si il ne le faisait pas, le-dit sac serait poussé par ses soins, avec précaution fort heureusement, elle n'était pas brute. Sans perdre plus de temps, la Poufsouffle sortit immédiatement parchemin et plume. Normalement elle ne prenait pas de notes, mémorisant très bien à l'oral.. mais étant donné le côté très théorique de la matière, il valait mieux prendre quelques précautions.


HRPG: Place et détails:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Arya Chamelet, Sam 4 Juin - 15:40


Promis, je fais pas de crise cette fois !
Et Rachel, t'as pas beaucoup de mémoire parce que même moi en faisant une crise, je me rappelle de son nom xD

Histoire de la magie. Le domaine de son père. Le soi-disant domaine de son père. Cette matière lui rappelai tellement de souvenir. Heureux ? Parfois oui. Mais au fond douloureux. Elle secoua la tête. Il fallait qu'elle sorte ces idées de la tête et qu'elle aille en cours sans penser à ça. Surtout que cette prof avait ... comment dire ... assisté à l'une de ces crises. Dans un hôpital. La jeune fille avait totalement déraillé. Mais la femme l'avait sorti. Sorti de ce vide. De cet enfer. Et pourtant, cette Alhena avait eu l'air d'être perturbé quand elle était partie. Le regard d'Arya avait été trop lourd ? Trop lourd de sens, de sentiments ? Mais les sentiments de la française était plutôt mélangé. Elle ne savait plus où elle en était. Mais elle n'avait pas fait de crise depuis cette aventure.

Elle enfila sa tenue habituelle. L'uniforme, un peu froissé, sa cravate aux couleurs de sa maison Gryffondor. Gryffondor, une si belle maison avec de si belles personnes. Elle était contente d'avoir trouvé ces gens. Elle desserra un peu sa cravate. Elle n'aimait pas quand tout était en ordre, plein lisse, bien propre. Il fallait de la fantaisie, de l'originalité ! Sinon, tout était sobre, et terne. Elle passa une main dans ses cheveux ébouriffés. Trop. Beaucoup trop. Des nœuds, partout, des boucles. Une brosse. Il fallait une brosse. mais elle n'en avait pas. Alors, il fallait fouiller. Elle renversa le tiroir de la table de nuit d'une de ses voisines et y replaça ce qui ne pouvait pas servir de brosse. Elle en trouva finalement une. Mais c'est cheveux étaient vraiment durs à coiffer. Les piques se coinçaient, se cassaient, se tordaient. Rien à faire. Il fallait les attacher. Hop, chignon ou grosse boule, ça dépend comment on voit les choses.

Sac sur le dos, tout était prêt. Prête pour ce cours. Un peu stresser. De cette matière. De cette prof. Et si il y avait Rachel ? Cela rajouterait encore un poids. Elle l'observerait, se demanderait si elle allait bien. Le calvaire. Calvaire total. Pourtant, elle aimait bien cette matière. Elle commença à marcher vers la salle de classe.

Les escaliers, les marches, les tableaux, les élèves, tous défilaient sous ses yeux. Elle ne faisait pas bien attention à ce qu'elle faisait et bousculait certaines personnes. Mais cela posait-il problèmes ? Cela ne paraissait pas embêter ces personnes. Donc tout allait bien. Et enfin, ces pieds s'arrêtèrent devant la salle de classe. Dans cette salle, elle allait revoir sa sauveuse. La femme à la voix douce. Douce et maternelle. Était-elle mère, pour savoir si bien parler ? Sûrement. Elle entra. Déjà plusieurs élèves. Des étagères, un tableau, un bureau. Une salle de classe normal quoi. Et la prof, en face, sur l'estrade. La Rouge et Or détourna son regard. Elle ne voulait pas croiser son regard. Elle avait peur. Peur de sa réaction. Puisqu'elle ne lui avait pas parlé depuis cette crise. Arya aperçut quelques têtes qu'elle connaissait. Et Rachel. La fameuse Rachel. Sa place à côté était déjà occupé. Et de toute façon, la Gryffone ne se serai jamais mise à coté d'elle.

Une place était libre au quatrième rang, avec personne à côté. Parfait pour commencer, même si Arya savait qu'il y allait avoir quelqu'un. Et la suédoise ne voulait pas se trouver trop devant, avec la prof juste en face, et ses yeux, ses yeux de serpent. Elle s'assit et sortit ses affaires. Elle était prête. Prête pour ce cours. Prête à surmonter cette prof. Un sentiment de courage avait finalement grandi en elle en sortant ces affaires. Elle ne devait pas avoir peur. Elle était là et devait assumer. Alors elle leva la tête et planta ses deux yeux sombres dans ceux de la prof.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Alhena Peverell, Dim 5 Juin - 6:00


Désolée, il m'arrive souvent de changer ma manière de RP.


Évasion, désillusion. C'est ce qu'est ta matière à tes yeux. Elle t'a permis pendant des années d'oublier les cris et le sang qui coulait sur le carrelage. Tu te réfugiais derrière tes livres. Des histoires aux manuels. T'essayais de tous les lire, autant que tu avais pu. Et encore même maintenant, quand un ouvrage intéressant n'est pas passé entre tes mains, tu t'empresses d'accomplir ta tâche. C'est ce qui a fait de toi aujourd'hui, une femme cultivée et intelligente. C'est ce qui a fait que tu es parfois, un peu brute de pomme quand tu t'adresses à des inconnus. C'est difficile pour toi d'être gentille, alors tu le fais à ta manière. Comme tu peux. Comme tu le sens. Pour résumer l'histoire, tu es assez asociale, même si en public tu sais faire très bonne impression. Tu n'es pas une timide, tu sais maîtriser les mots à leur juste valeur. Tu as un contrôle de toi inébranlable hormis quand lui revient à l'assaut. Ton plus gros défaut c'est seulement ton sale caractère, c'est tout.

Tu observes les jeunes discuter entre eux. Se demander si un tel peu se mettre là. Si machin pense que ton cours va être bien. T'en vois encore arriver. Quelques têtes connues, dont une qui te fait bien rigoler. La petite Pasca qui balbutie quand elle te voit. Et puis ce jeune Poufsouffle, en pleine crise d'hormone avec son regard pervers. Un frisson, un mal être. T'aimes qu'on te regarde, qu'on t'admire et qu'on te trouve jolie. Mais là, tu trouves ça presque indécent de sa part. Tu es sa professeure, pas son amante. Alors tu détournes la tête, histoire qu'il continu à discuter avec Werner. C'est là, qu'en regardant ailleurs, tu t'aperçois qu'il y a le demi-gobelin. Il a l'air légèrement effrayé. Tu avais promis que tu le retrouvais. Maintenant c'était chose faite. Mais autre chose attire une nouvelle fois ton attention, une jeune lionne qui s'exaspère assez bruyamment. Visiblement, elle essaie d'attirer l'attention de quelqu'un. Mais de qui ? Du petit abruti de jaune devant toi ? Franchement, espérons pas pour elle. Puis t'as plus le temps de réfléchir qu'on t'aborde encore. Une élève à l'accent italien qui retiens ton attention. Sur le trombinoscope, elle se nomme Jade Wilder. Elle a du mal à s'exprimer tu as l'impression. Il faudrait que tu lui dises deux mots du coup. Mais une voix s'élève dans la classe, te coupe dans ton élan. Quelqu'un répond enfin à ta question :

- Quel est le sujet du cours professeure ? Je veux dire, que vas t-on voir aujourd'hui ?

C'est le Serdaigle qui t'as bousculé avant. Le petit Vacuitas. Celui qui a un air de défoncé. Ça étire tes lèvres. C'est vrai, qu'en fin de compte c'est LA question que chaque élève devrait se poser en rentrant en cours. « C'est quoi le sujet du cours ? Est-ce que la professeure va nous endormir avec ou pas ? » De toute façon, qu'ils aiment ou pas, tu t'en fiches bien. Et le premier qui s'avise de piquer une sieste, tu le fous à la porte. C'est pour toi, l'irrespect total. Tu préférais carrément qu'ils discutent entre eux, plutôt qu'ils s'endorment. Parce que tout simplement, s'ils venaient à dormir : tu serais considérée comme ennuyante. Et toi, tu détestes justement l'ennui. Un de tes plus beau ennemi.

- Très bonne question. Aujourd'hui, nous allons revoir la base de tout fondement. Enfin, fondement de l'éducation magique d'Angleterre. Ne sachant pas où vous en êtes, je vais débuter par un cours plutôt simple. Nous approfondirons, à titre d'exemple : les guerres ou comment la Magie Noire s'est développée, plus tard si vous le voulez bien. Pour l'instant, vous n'êtes certainement pas tous au même niveau. Et si, je débute par une époque plutôt complexe de notre passé magique, ceux qui n'ont aucune base seront complètement perdus... Autre chose peut-être ?

Tu leur laisses alors le temps de réfléchir une minute. Puis tu vois une jeune fille qui entre dans ta classe. C'est Miss Arya Chamelet. Elle, elle te fait moins rire que la jeune Rachel. Elle, elle te met à l'inverse, mal à l'aise. Celle-ci ne te regarde pas. Tu en fais de même. C'était bien trop perturbant. Ce regard d'enfant, ce regard qui disait merci. Celui d'une gamine en détresse. Celui qui te rappel ceux de tes propres enfants. Ceux que tu as abandonné au profit d'être leur tante. Ça ne te mets guère d'humeur. Ça te stress. Mains moites, poings fermés, bras croisés. Ton masque légèrement retombé. Tu n'es plus faussement enjouée. Alors, tu te changes les idées et t'adresses à la jeune fille au premier rang. Tu ne parles pas spécialement fort, tu n'as pas envie d'humilier la jeune Poufsouffle vis à vis de son phrasé.

- Mademoiselle Widler, durant mon cours nous allons faire disons...Des sortes d'exposés. Vous serez donc conviée à prendre la parole. J'ai cependant pu constater que vous aviez quelques difficultés à vous exprimer dans notre langue. Je ne vous en tiendrai évidemment pas rigueur. Et si besoin, si c'est trop compliqué pour vous, vous pouvez vous exprimer dans votre langue maternelle. Étant hyperpolyglotte, je parle couramment votre langue qu'est l'italien [HRPG : contrairement à sa narratrice. Alors si ça arrive, merci de me filer la traduction !]. Et si vous avez aussi, des difficultés dans la compréhension de mon cours, faites moi juste un signe et je ferais en sorte que vous puissiez suivre le cours correctement.

Tu relèves alors la tête vers la classe. T'es de nouveau seule face à vingt gamins, dont certains ont à peine huit ans de moins que toi. Ça t'angoisse un peu, mais tu gardes ce masque totalement froid, impassible. Tu préfères ça. Ça et le sarcasme. Parce que n'oublies surtout pas, belle Alhena : si ce que tu as à dire n'est pas gentil, dis le sarcastiquement, les gens croiront que tu rigoles.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Corwin Egnis
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Corwin Egnis, Dim 5 Juin - 17:43


Un visage morne accueillit son salut. Le Poufsouffle rit intérieurement. Kohane n'avait même pas pris la peine de cacher son ennui de le trouver assis à son côté. La Gryffonne s'attendait sûrement à pouvoir discutailler en compagnie de l'une de ses copines. Quel manque de bol alors. Le Jaune, dans un élan de bonté, aurait très bien pu se montrer enclin à soulager la jeune femme de cette présence incongrue. Mais l'envie ne pointait pas, au contraire. Les deux jeunes gens ne s'étaient pas adressé de nouveau la parole depuis la querelle du parc, quelques années plus tôt. Et lui chercher des noises ne faisait pas partie de ses projets sur l'instant. Une simple curiosité animait ce geste, sans animosité aucune.

Cependant, il ne répondit pas tout de suite. Croisant les bras, il jeta un coup d’œil autour de lui, observant les personnes s'installer au compte-goutte. Son attention fut momentanément attirée par une démarche pataude, longeant les tables. Le petit bonhomme avançait, les bras chargés de rouleaux bleutés et de livres aussi épais que lui. A se demander si un cours d'Histoire nécessitait tant de fatras. Un visage à lunettes, recouvertes d'une pellicule de crasse, le tout surmonté par une touffe de cheveux impossible. Un air gobelinesque. Corwin suivit des yeux le Serpentard, jusqu'à ce qu'il aille s'asseoir non loin, au premier rang, et demeura un instant dans sa contemplation, tout en parlant de nouveau à sa voisine.

- Être rancunier pour une dispute d'ados... Non, c'est pas vraiment mon style.

Il tourna la tête vers elle, souriant en coin.

- Enfin, te concernant ça va... Par contre, si je recroise ton pote Gryffondor, je le bute.

Observant la réaction de Kohane, il se mit à rigoler franchement. Mais sérieusement, il ne valait quand même mieux pas qu'il le recroise. A l'époque, la journée en question avait mal tourné, et le Poufsouffle en avait pris un peu plein sa mouille. Les choses tourneraient bien différemment aujourd'hui. Il secoua la tête, et chuchota de manière à ce que seule la Rouge et Or puisse entendre.

- Tout ça pour une stupide histoire de bouquin... Enfin bref, du coup en voyant ta tête je me suis dit « pourquoi pas ! ». Du moment que tu ne me refais pas un cours sur la défense de la vertu, je ne vois pas de raison à ce que l'on ne puisse pas s'entendre.

Le sourire en coin toujours figé, un éclat provocateur brilla fugacement dans son regard d'émeraude. Son attention bascula de nouveau vers le devant de la salle, où leur professeure prenait la parole. Un soupir de contentement perla doucement d'entre les lèvres du Poufsouffle en écoutant les mots de la brune. « Les guerres, ou comment la Magie Noire s'est développée ». Enfin, un sujet qu'il souhaitait approfondir allait être abordé lors d'un cours. Au moins, ses oreilles seraient sollicitées autant que ses yeux.

Coup d'oeil à Kohane, et voix basse en susurrant.

- On risque d'avoir droit à un cours intéressant... Tu ne trouves pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Lola Gallagher
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Lola Gallagher, Dim 5 Juin - 22:03


Voilà, c'étais le jour J. Son premier cours d'Histoire de la Magie allait débuter. Lola était encore dans son lit et eu du mal à se réveiller après la nuit tortueuse de la veille. Une altercation entre elle Leo Keats et Alhena Peverell. Par la barbe de Merlin, se dit Lola. Alhena Peverell était une professeurs d'Histoire de la Magie, elle lui avait dit la veille. Lola, calme toi, après tous il y en avait d'autre, des professeurs d'Histoire de la Magie.

Après avoir enfin réussi à se réveiller, tant bien que mal. Lola se leva de son lit et le train train quotidien du matin commença. La Pouffsoufle se doucha. Puis elle s'habilla, donc elle mit un slim noir avec un tee-shirt blanc, simple, et y passa par dessus sa robe de sorcier qui représente sa maison. Elle se fit une tresse assez vite fait, certaines mèches avait décidé de jouer les rebelles se matin. Lola ne se maquillait pas pour aller en cours, à quoi bon ? Pour elle s'était inutile. Puis elle se lava les dents, pour Lola, c'était obliger de se laver les dents avant le petit déjeuner. Quoi, c'est vrai tu dois descendre à la Grande Salle et puis imagine tu dois parler à des élèves où à des professeurs en y allant, c'est sale de puer de la bouche. Bon bref ! C'était une manie spécial Gallagher.

Après être prête elle prit donc son livre d'Histoire de la Magie, sa baguette, sa plume et quelque parchemins puis  descendit dans la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner. En descendant elle croisa donc quelques amis. Arriver à la Grande Salle elle s'assit avec les élèves de sa maison et mangea son petit déjeuner. Tout allait bien sauf à l'instant où elle regardât sa montre. 10h10 ! Lola parti de la Grande Salle en trombe. La salle d'Histoire de la Magie n'était pas la porte d'a côté. Alors elle courut dans les couloirs de l'école. En bousculant plusieurs élèves aux passages.

Enfin arrivée, elle regardât sa montre : 10h20 ! Ouf ! Le cours commençait à trente. Elle se mit devant la porte et prit une grande inspiration ! Allez Lola, se dit elle, après tous cet un cour ça ne peut que bien se passer.

La jaune et noir poussa la porte et là... Un frisson passa dans tous son corps quand elle vit sa professeurs ! Mademoiselle Peverell. Cette dernière n'avait pas l'air de très bonne humeur, peut être à cause de la fatigue, comme Lola d'ailleurs. Lola eu un mouvement de recul puis un élève qui passait dans le couloir la poussa à l'intérieur de la salle. Ce qui fit attirer l'attention de tous le monde sur elle. Des sueurs froides coulait sur son front.

Elle prit son courage à deux mains et essaye de dire d'une voix forte :

-Bon... Bon... Bonjour professeure Peverell

Lola fit un signe de tête et tourna sa tête vers les élèves. Il restait que trois places. Alors la Pouffsoufle s'asseyait à la place la plus proche de là où elle se trouvait [ HRPG : place n°18 ] sauf que... Toute les places de devant avait été prise. Mince ! se dit-elle. Lola se trouva donc obliger d'aller derrière. Elle s'assit à côté d'une Serpentarde. Sa se voyait à son blason sur sa robe. Elle avait un visage assez chaleureux, pour une Serpentarde. La Pouffsoufle lui fit un signe de tête amicale et s'assit à ses côtés.

Lola sortit son livre sur l'Histoire de la Magie, sa plume et ses parchemins et les posa sur son pupitre. Tandis que sa baguette était dans sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Tangerine Tolpre
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Tangerine Tolpre, Lun 6 Juin - 11:12



*bip bip bip bip*

Son réveil moldu avait sonné tôt. 7h30. Tangerine se levât machinalement et se dirigeât vers les douches, ses chaussons traînant un peu sur le sol. Une fois sortie de la douche, elle emmitoufla ses cheveux dans sa petite serviette, son corps dans la grande et repris le chemin de la chambre avec son pyjama sous le bras. Elle passa la porte, fit quelques pas et s'arrêta. Le dortoir était silencieux

*c'est bien calme pour un matin à huit heure et dem.....*

Grosse panique ! Le réveil de Tangerine avait sonné trop tard, elle se précipita vers son lit et saisit son réveil qui indiquait alors 7h48. Soupir, soulagement... une fois la panique passée, elle réalise qu'elle s'était tout de même trompé, sa journée ne commençait qu'à 10h.

*Bah t'as l'air bien tiens... qu'est ce que tu vas faire pendant 2h maintenant ? t'as même pas encore de devoirs sur lesquels t'avancer...*

Tangerine prit le temps de s'habiller. Elle était arrivé hier et n'avait pas encore visité le château. Le fait d'être en avance serait probablement d'une bonne utilité. Le cours d'histoire de la magie était enseigné par une professeur réputée pour être assez stricte et aucun professeur n'aime qu'un élève arrive en retard à son cours, surtout pas le premier... Aussi l'avance qui lui était accordé n'était pas une mauvaise chose.
Elle ajusta sa jupe et ses chaussettes hautes, elle aimait beaucoup l'uniforme de Poudlard mais les jupes légères de Beauxbâtons lui manquaient tout de même. Elle regarda sa cape pliée sur son chevalet... sans se poser de question, elle l'enfila, prit son sac préparé pour la journée et sorti du dortoir en direction du petit déjeuner, seul trajet qu'elle était capable de faire sans se perdre

Elle s'était plongé dans un livre d'histoire de la magie, histoire de se mettre un peu la tête dans le sujet, le cerveau en mode anglais et l'esprit dans l'histoire de la grande Bretagne. Malgré ses premières années passées à Beauxbâtons, Tangerine avait peur d'être en retard par rapport aux autres étudiants. Elle avait suivit un programme adapté au pays qu'est la France aussi, il était fort probable qu'elle ne savait pas autant de chose sur l'histoire de la magie en Angleterre.

Elle dévorait alors les pages en grignotant de temps à autre un grain de raisin et des figues disposés sur la table du petit dej. Elle faisait tout de même attention à l'heure de temps en temps. Lorsqu'elle finit un chapitre qui lui semblait intéressant, elle referma son livre et décida qu'il était temps. 9h35... une belle marge pour arriver au cours, à la limite, si elle était en avance, elle continuerait sa lecture en attendant le début du cours... Elle aurait pu, vraiment elle y croyait. C'était sans compter ces escaliers maudits qui lui donnait l'impression de s'amuser à la conduire à l'opposés de là où elle le voulait.

Elle finit par apercevoir une Poufesouffle d'à peu prêt son âge à une dizaines de mètre d'elle. Peut être n'allait elle pas en cours d'histoire mais au pire, elle irait lui demandé lorsqu'elle la rattraperait. Mais la chance était derrière Tangerine et lorsqu'elle vit la jeune fille s'engouffrer dans la salle de cours, elle s'approchât du cadrant de la porte et reconnu la professeure Peverell. Elle entra avec détermination, son livre contre son coeur et la saluat sans s'arrêter :

"Bonjour Professeur."


Son regard se tournât vers la salle de classe blindée, ou presque. Il ne restait plus que deux sièges... elle qui aimait arrivé juste à l'heure poru choisir de s’asseoir plutôt devant, elle était servie. Foutu château. Elle ne chercha rien d'autre que rejoindre sa place, sans jeter un regard aux autres déjà installés.
Elle sorti sa plume et son encrier, une feuille de parchemin. Elle était prête.



hrpg:
 


Dernière édition par Tangerine Tolpre le Mar 7 Juin - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Jade Wilder, Mar 7 Juin - 16:30


HRPG:
 


Rapidement, l'Italienne se plongea dans ses pensées. C'était une sale habitude prise depuis bien longtemps, avant chaque début de cours, lorsque la salle se remplissait encore, Jade partait dans un autre monde, son monde. Celui qu'elle s'était créé lors de ses quelques années solitaires où elle n'avait été qu'une fille presque invisible, dont on oublie la présence assez facilement. Pourtant, elle avait plutôt réussis à garder son sourire au fil du temps, lui et son habituelle bienveillance. Elle-même ne savait pas comment en fait. Quoi qu'il en soit, si à l'heure actuelle la jeune fille était un peu moins renfermée, elle aimait à rejoindre ce petit monde n'appartenant qu'à elle, où elle pouvait oublier à peu près tout. On aurait pu la croire totalement dans la lune en la voyant, parfois certains prenaient même peur puisqu'elle virait blanche comme linge et gardait le regard fixé sur un point invisible - d'ailleurs c'était assez étrange mais passons. A la fois présente et absente, puis reprenant bizarrement "conscience" au début réel du cours, Jade entendait les conversations sans faire l'effort de les écouter. C'était plus fort qu'elle et à vrai dire, ce que disaient les autres était enregistré mais elle n'y réagissait que rarement. Voilà le principe même de son évasion, ne plus faire attention à rien, n'être concentrée que sur son monde et rien d'autre. Cette initiative l'avait littéralement sauvée lors de ses pires années. Et maintenant ? Elle s'y réfugiait tout simplement et ce même avec une humeur au beau fixe.

Oui, décidément, l'Italienne était difficile à comprendre. Plus encore mentalement qu'oralement. Certains parfois s'y risquaient, et malheureusement ça n'avait pas toujours un happy ending. A cette pensée venue soudainement, elle dévia légèrement la tête pour regarder derrière son épaule. Ses yeux aux nuances dorées se posèrent sur Corwin, assis un peu plus loin derrière. La préfète l'aimait bien, ce pouffy. Il avait quelque chose de particulier, un je ne sais quoi impossible à définir. Mais voilà, il s'était aventuré sur un terrain miné et la blondinette ne savait plus vraiment comment - ou si elle en avait envie - d'aller vers lui. Il en savait beaucoup trop, pouvait la déstabiliser avec ça à tout moment.. Mais elle l'avait peut-être mis en dangers aussi. La quête de l'adolescente avançait de plus en plus au fil des jours, la vérité était proche, tout comme les risques qui l'accompagnaient. Il fallait qu'elle se débrouille seule, par tous les moyens, cette histoire ne concernait qu'elle.

Laissant échapper un soupir, Jade détourna les yeux du Poufsouffle, il fallait qu'elle arrête d'y penser. Il ne restait sans doute plus longtemps avant le début du cours. D'ailleurs certains posaient déjà des questions et Jade écouta les réponses depuis sa bulle. Une attention plutôt floutée donc, mais elle était attentive quand même. Comment voulez vous décrire une chose pareille bondiou ? Au moins elle retenait le principal. Les bases donc. Très bonne idée. Jade avait toujours été une élève se basant beaucoup sur les écrits, préparant ses cours en dévorant tous les bouquins qu'elle trouvait. Mais l'Histoire de la Magie, elle ne la maitrisait pas du tout. Revoir les bases s'avérait donc essentiel. Si bien concentrée sur les mots, puis profitant ensuite de son petit monde avant de devoir le quitter, l'Italienne releva soudain les yeux lorsqu'une voix s'adressa à elle. Et pas n'importe laquelle, celle de la professeure. Bon sang, elle avait loupé quelque chose ?

- Mademoiselle Widler, durant mon cours nous allons faire disons...Des sortes d'exposés. Vous serez donc conviée à prendre la parole. J'ai cependant pu constater que vous aviez quelques difficultés à vous exprimer dans notre langue. Je ne vous en tiendrai évidemment pas rigueur. Et si besoin, si c'est trop compliqué pour vous, vous pouvez vous exprimer dans votre langue maternelle. Étant hyperpolyglotte, je parle couramment votre langue qu'est l'italien. Et si vous avez aussi, des difficultés dans la compréhension de mon cours, faites moi juste un signe et je ferais en sorte que vous puissiez suivre le cours correctement.

Comment dire que la Poufsouffle était passée par une dizaine d'états différents en quelques secondes ? D'abord surprise, elle avait ensuite appréhendé les paroles de la Serpentard, ayant peur d'avoir zappé quelque chose d'important. Et puis, le stress l'avait envahie à l'idée de devoir parler en public et d'être réprimandée par la professeure. Ça n'aurait pas été la première à lui reprocher son manque de perfection anglophone. Et boum, soulagement, finalement. Non seulement cette femme ne la réprimandait pas, mais en plus elle s'avérait plus que compréhensive. Voilà qui ne manqua pas de surprendre de nouveau l'Italienne qui avait pendant ce temps entrouvert les lèvres, ne sachant que répondre sur le coup. Bah ça, il était certain qu'elle ne s'y attendait pas. Et elle était incroyablement touchée aussi, qu'on puisse la comprendre malgré ses erreurs, qu'elle ait une porte de sortie en cas de besoin. En se rendant finalement compte qu'elle avait cessé de respirer, l'adolescente reprit une bouffée d'air avant de répondre, affichant alors un sourire sincère.

- Merci beaucoup professeure..

Si on s'y attardait, on pouvait voir la reconnaissance de la Poufsouffle à son expression ou les nuances de son regard. Jade était comme ça, quand elle avait quelconque sentiment, il était exprimé x1000. Ou retenu. Il était difficile de retenir des sentiments autant amplifiés. Mais là pour le coup, non elle ne s'était pas retenue, il ne s'agissait là que d'un remerciement sincère. Un peu moins stressée qu'avant, la blondinette se sentait presque assez en confiance pour ne pas rejoindre sa bulle de protection. Du progrès ? Peut-être bien, elle progressait tous les jours. Mais elle pourrait dire absolument n'importe quoi, il fallait se rendre à l'évidence: son humeur, ses réactions, dépendaient des autres, qui que cela soit. Elle se conduira toujours différemment si quelqu'un se sent bien ou pas. Et là, en l'occurrence, elle se sentait plus en confiance face à la compréhension de la professeure. Décidément, elle avait des réactions bien étranges elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël Maxwell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Mikaël Maxwell, Mar 7 Juin - 20:20


Mikaël avait fortement appréhendé la réaction de sa professeure, mais visiblement elle avait autre chose à fouetter que le terroriser. Bien. Le jeune semi Gobelin soupira de soulagement mais tourna instinctivement la tête, sentant un regard sur son épaule (à force, c'était devenu un sixième sens parfaitement aiguisé quand des idiots le fixaient pour bien viser avec leurs pétards magiques) et il aperçu un poufsoufle (Corwin) qui finissait de détourner le regard. Coïncidence ? Ça serait étonnant. Le visage du jeune serpentard se fit un peu plus dur et il sortit un petit tas de pièces détachées de sa poche qu'il commença à assembler sur la table, affin de se détendre et de s'occuper.

Il aimait profondément toutes ces petites activités typiquement Gobelines. La forge, le bricolage (il aimerait aussi tenir des comptes tiens, ça doit être intéressant de manipuler tant de gallions). L'objet prit ainsi lentement forme, les vis rentrant dans leurs orifices et les pièces s'imbriquant parfaitement les unes dans les autres. Il avait encore fait de l'excellent travail et s'autorisa un petit sourire auto-congratulant. Mais soudain, une jeune Poufsoufle (encore, une en plus !) vint le déranger.

- Bonjour ! Excuse moi, prend.. je vais.. prendre cette place !

Tsss... Une faible qui parle même pas la langue. Il était sur le point de l'envoyer gentiment se faire empailler quand il remarqua du coin de l’œil qu'il n'y aurait que pile assez de place pour tous les élèves.... Bah tiens. Redirigeant ses yeux vers elle, il la jaugea et la jugea du regard avant de finalement décaler son sac avec une moue désappointée.

- Oui, tu peux t'asseoir ici, puisqu'il n'y à visiblement plus de place.

Ceci fait, il se remit à assembler ce qui finit par ressembler à une petite locomotive à vapeur en cuivre qu'il posa sur la table et qui se mit à rouler un peu partout en dégageant des petits nuages de vapeur. Mikaël resta planté devant son oeuvre, l'admirant visiblement. Mais il ne se rendit compte que trop tard que le train s'est mis à avancer du côté du bureau de sa camarade et avant qu'il ne puisse réagir, il buta sur son encrier (sans le renverser Merlin merci) et se renversa sur le côté, poussant un petit sifflement que seuls ceux du premier rang auraient pu entendre (et peut être la professeure si elle a les sens si aiguisés qu'elle en a l'air).

En un geste de la main, le nain récupéra le train et ses outils et fourra le tout dans sa poche avant d'attirer plus l'attention, remettant de l'ordre sur son bureau et reprenant son expression dure et hautaine de serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 10

 Cours N°1 : La Couleur de votre vie.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.