AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
[Habitation] Map of exhilaration
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Map of exhilaration

Message par : Theophania Fitzgerald, Sam 18 Juin 2016 - 10:36


----------------------------------------------------------------

Voici l'habitation (Appartement) d'Amy Shields et Altaïr Debrooks
Ils peuvent y poster dès à présent.


----------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Amy Shields, Lun 22 Aoû 2016 - 18:51


Normalement, la description de l'appartement devrait arriver bientôt. Quand moi et le coloc auront eu le courage de la faire. Flemmards que nous sommes !
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Altaïr Debrooks, Mer 24 Aoû 2016 - 11:15


PV Amy + LA accordés pour tout le RP.

Après avoir jeté un ultime regard d'ensemble à l'appartement, les deux nouveaux habitants purent affirmer non sans une once de soulagement dans la voix que tout était enfin en ordre. Les dernières semaines avaient été éprouvantes pour les deux sorciers qui avaient dû batailler avec de nombreuses démarches administratives, plusieurs agences immobilières et pour finir, les innombrables cartons qu'il avait fallu déplacer de leur logis d'origine. Pourtant, l'enthousiasme d'Altaïr lié à une telle aventure n'avait jamais faibli, lui qui n'aspirait qu'à quitter l'appartement de son cousin, et donc par la même occasion de prendre ses distances avec lui. Pour son bien. Heureusement, ils avaient eu l'occasion de se servir de leurs aptitudes magiques pour précipiter leur emménagement, ce qui poussa l'ancien Serdaigle à éprouver une certaine sympathie à l'égard des Moldus qui ne pouvaient se servir que de leur volonté et de la force de leurs bras. Quoiqu'il en soit, l'idée que tout soit enfin terminé réchauffa le cœur des Phénix lorsqu'ils se posèrent lourdement sur les fauteuils confortables du salon, le teint encore rosé suite aux efforts qu'ils avaient dû fournir au cours de la journée. Emménager en plein été, ce n'était pas forcément la meilleure idée qu'ils aient pu avoir. D'un coup de baguette en direction de la cuisine, Altaïr attira à lui deux choppes de Bièraubeurre qu'il s'était procuré plus tôt dans la matinée, et les posa sur une petite table qui se trouvait face à eux.

« Désolé, je n'avais que ça. On sabrera le champagne une autre fois, si tu veux. »

Le regard du Phénix ne pouvait s'empêcher de papillonner en travers de leur appartement. Il l'avait enfin, ce foyer auquel s'accrocher, s'identifier. Amy avait été suffisamment laxiste au niveau de la décoration pour que chacun s'y sente chez soi, et c'était exactement l'effet qui s'en dégageait. Avec un certain nœud dans l'estomac, Altaïr se souvint qu'il n'aurait jamais songé posséder un tel bien à sa sortie de Poudlard, mais la vie avait décidé de dresser certains obstacles qui avaient complètement bouleversé sa destinée. Le foyer familial lui semblait à des années lumières maintenant, tout comme les projets qu'il avait échafaudés avec Théodore lorsqu'il était encore à Poudlard. Rien de ce qu'il avait planifié ne s'était déroulé comme il l'aurait voulu, et voilà qu'il se trouvait en compagnie de sa nouvelle colocataire, une jeune femme qu'il avait connu dans la bataille, et avec qui il finançait leur appartement. Ce n'était pas plus mal, finalement. Il voyait en Amy l'espoir d'un renouveau, une volonté de tracer sa propre voie, mais aussi une infinité d'opportunité qui s'offraient à lui. Pour rien au monde il ne voudrait la perdre, elle.

« À la tienne, coloc' ! En espérant avoir l'occasion de supporter ton affreux minois encore un bon bout de temps. »

Il apporta sa choppe à ses lèvres et en but une longue gorgée, savourant la douceur amère de l'alcool qui se promenait de sa langue à son œsophage. Il savait que cette colocation ne serait pas ordinaire en raison de la relation assez singulière qui domptait les rapports des deux Phénix. Les mois qu'ils s'apprêtaient à vivre s'annonçaient animés, mais ces perspectives ne faisaient qu'attiser l'engouement du jeune homme. Un tel changement ne pouvait lui faire de mal, lui qui avait cohabité avec un cousin accroc aux études dans un studio où le silence était le maître incontestable. Un peu d'humanité était le remède parfait contre la monotonie de la routine, si on pouvait qualifier de routinière la vie de deux Phénix, s'entend. Le fait qu'ils pourraient éventuellement intervenir à deux désormais achevait de le rassurer puisqu'il n'aurait plus à inventer des mensonges invraisemblables à chaque fois qu'il sentait son Gallion brûler dans sa poche. Maintenant, il ne restait plus survivre cohabiter ensemble. Une aventure toute aussi périlleuse que la destruction d'une fontaine au Ministère de la Magie.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Amy Shields, Jeu 25 Aoû 2016 - 11:34


Impatience. Qu'est ce que ça voulait dire déjà ? Quelque chose que l'on attend avec impatience.. C'est quelque chose qu'on attend dans avoir trop envie d'attendre. On le veut tout de suite. C'est ça non ? Hé bah purée, Amy avait dût l'attendre celui là. Trois ans qu'elle était sortie de Poudlard et qu'elle devait habiter chez ses parents ou au QG des Phénix. Alors déjà sortir normalement avec ses parents poules, c'était quelque chose, il fallait limite leur remplir un formulaire. Mais alors sortir de nuit pour aller taper sur le tronche d'autres sorciers, je vous dit pas la galère. Du coup, oui, Amy était vraiment impatiente d'ouvrir enfin la fichue porte de cet appartement qui était le sien. Bon, aussi celui de l'autre thon jute à côté mais lui, il serait pas dérangeant. La brunette sourit à cette pensée. Le traiter de thon n'était pas la plus cohérente des insultes étant donné le fait qu'elle le regardait plusieurs fois en se disant qu'il était beau. Mais ça, seule la narratrice le sait, chut. 




Lorsqu'elle ouvrit la porte pour entrer dans.. bah dans l'entrée, Amy ne put s'empêcher de sourire assez bêtement il fallait le dire. Elle était vraiment heureuse d'être là. Alors qu'elle contemplait le salon qui était plutôt chaleureux mais pas trop lourd quand même, Al' venait de poser deux Bièraubeurre sur une des table du salon. Amy lui jeta un regard en biais tandis qu'il lui parlait de champagne. Honnêtement, elle écoutait à peine. La jeune femme était plus en train d'inspecter la moindre chose qui clochait dans cet appartement que d'écouter ce que son cher coloc' lui racontait. Elle lui répondit donc par un simple signe de la tête qui paraissait assez lointain il fallait le dire. La phrase que le jeune homme sorti juste après la sorti de ses songes. Ah bah quand c'était de la provocation, elle était là. Surtout quand la provocation sortait de la bouche du grand brun. Elle sourit à sa phrase avant de répondre d'un ton assez hautain.


- A la tienne ! Tu sais, tu n'auras pas vraiment le choix. Voyons déjà si tu survis une semaine avec moi. Je vais t'en faire baver mon grand.


Avec un regard espiègle, elle lui tira la langue avant de tremper ses lèvres dans le breuvage. Elle en but deux gorgée puis alla s'asseoir sur le grand canapé du salon. A cet instant, une boule de poils grise sortit de l'angle du mur et vint miauler aux pieds de sa maitresse. Amy prit le chat sur ses genoux, en déposant la Bierre sur la table avant, fallait pas déconner non plus, et commença à caresser la tête du chat. Ce dernier se mit à ronronner bruyamment. La Phénix leva les yeux vers Altaïr et lui sourit.


- Lui aussi va te faire baver je crois. Il écoute bien sa maitresse.


Clin d'oeil en direction du jeune homme. En réalité, elle aimait beaucoup Altaïr. Pour elle, le fait qu'ils se cherchent tout le temps, c'était en quelque sorte une façon de montrer qu'ils s'aimaient bien. Mais elle ne le dirait jamais comme ça, trop de fierté. Puis leur petit jeu était rigolo. Et ça allait encore plus partir en sucette maintenant qu'ils vivaient ensemble. Tout ça promettait plein de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Altaïr Debrooks, Jeu 25 Aoû 2016 - 18:03


Changer de foyer avait de quoi bouleverser totalement la vie de n'importe qui ; les habitudes exercées dans un certain milieu disparaissaient au profit de nouvelles, qui prenaient généralement du temps à s'ancrer définitivement dans les vies, tandis que les visages qui peuplaient le quotidien ne devenaient plus que des visites occasionnelles. En somme, un temps d'adaptation était nécessaire pour pallier à tous ces changements, si bien qu'un nouveau logis pouvait paraître de premier abord hostile. Altaïr, en revanche, se sentait déjà chez lui, avant même d'avoir à subir quelconque période d'adaptation, puisque l'appartement qu'il avait quitté lui avait semblé être plus un hôtel qu'un foyer. Celui qu'il intégrait avait tellement occupé ses pensées pendant plusieurs semaines qu'il avait l'impression d'en connaître déjà tous les recoins bien que l'officialisation de ce renouveau n'en demeurât pas moins exaltante. En y songeant plus attentivement, la seule chose à laquelle il devait réellement s'accoutumer, c'était la présence d'Amy. Les deux complices partageaient de temps à autre les murs du quartier général, mais ce n'était rien comparé aux journées complètes où ils devraient se supporter mutuellement. Vivre en permanence avec quelqu'un pouvait en révéler certains aspects, bons comme mauvais, et l'ancien Serdaigle priait pour que la surprise ne soit que positive.

« A la tienne ! Tu sais, tu n'auras pas vraiment le choix. Voyons déjà si tu survis une semaine avec moi. Je vais t'en faire baver mon grand. »

Altaïr soutint son regard tout en buvant de nouvelles gorgées, les yeux allumés par une lueur de défi. La dimension de gageure de cette nouvelle vie pimentait encore un peu plus leurs rapports, et le Phénix se força à se mordre la langue pour ne pas exploser de rire. Il en fallait bien plus pour intimider le jeune homme, et il était prêt à parier que s'il le souhaitait, il pouvait rendre la vie de son amie infernale ou terriblement embarrassante. Restait à voir si Amy lui donnerait l'occasion de tester ses qualités d'emmerdeur professionnel ; ce qui était sûr, c'était que si elle ne prenait pas les devants, alors il se ferait un malin plaisir de lancer les festivités. Gentleman, en plus du reste.

« Lui aussi va te faire baver je crois. Il écoute bien sa maîtresse. »

Il posa les yeux sur la boule de poil qui venait de se poser sur les genoux de sa colocataire, et une mine dédaigneuse s'afficha sur son visage. Un chat, il ne manquait plus que ça ! Quand bien même il appréciait la compagnie des animaux, Altaïr avait toujours eu du mal avec les chats, ces bêtes à quatre pattes qui lorgnaient les Hommes avec mépris ou même affront lorsqu'ils se sentaient protégés. Lui qui nourrissait depuis quelques temps l'envie de donner à Atalante, sa chouette, un compagnon canin se voyait maintenant contraint à revoir ses projets. De toute façon, ce n'était pas comme si ses finances le lui permettaient, mais quand même, il riait déjà en pensant à la tête que pourrait arborer Amy si elle voyait son précieux chaton terrorisé par le chien de son colocataire. Une idée à noter dans un coin de sa tête.

« T'en fais pas, j'adore les chats. Je suis sûr que nous deviendrons les meilleurs amis du monde. »

Il adressa un sourire plein d'hypocrisie à la boule de poil dont il ne cherchait même pas le nom puis reporta son attention sur sa maîtresse. Sans même savoir pourquoi, il se rappela de leur première rencontre au quartier général et du duel qui avait alors suivi. Il se souvint de l'impression que lui avait alors laissé la Phénix, celle d'une jeune fille plutôt fragile et même trop gentille. Il n'aurait pu se tromper plus que cela, puisque quelques semaines plus tard elle l'avait aidé à capturer un mage noir. Au-delà de cette prouesse -dont il était toujours fier- Amy s'était endurcie au contact des Phénix et son regard n'exprimait plus les doutes qu'elle avait pu éprouvés mais plutôt une détermination qui pouvait faire froid dans le dos à ses adversaires. Ou à son colocataire, si celui-ci se montrait un peu trop dans l'abus.

« Par contre, que les choses soient claires, j'te rappelle que je n'ai toujours pas de boulot. Donc si tu me réveilles quand tu pars au taf, j'te fais une autre cicatrice sur l'autre cuisse. »

Malgré l'aspect plutôt violent de ses paroles, il ne put s'empêcher de sourire en s'enfonçant davantage dans son fauteuil. Franchement, si son amie prenait ses menaces au sérieux, alors c'était qu'il était en colocation avec une Cendrillon, et non pas avec Amy Shields.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Amy Shields, Jeu 1 Sep 2016 - 11:06


Ronron ronron. Ca y'est c'était repartit. Chartreux recommençait à ronronner comme un camion. Honnêtement c'était mignon de la part de la boule de poils, mais après avoir subi ça pendant de longues années, les ronronnements devenaient un peu embêtant à force. La seule chose qui la faisait sourire à l'idée que son chat ronronnait si fort, était que les bruits pourraient éventuellement énervé Altaïr. Ouais elle aimait bien le pousser dans les extrèmes. Non mais c'est vrai, les ronronnements d'un chat pouvaient être extrèmement agaçant parfois, alors temps qu'à faire si elle pouvait les utiliser pour embêter son colocataire, rien de mieux ! D'autant plus qu'elle avait clairement pu voir que le jeune homme n'avait pas l'air d'apprécier les chats. Autant dans sa voix que dans son sourire hypocrite, tout criait à Amy qu'il n'aimait pas beaucoup ça. La jeune femme commença à sourire amusée. Elle prit le chat gris dans ses bras et s'avança vers la grand brun pour venir poser le chat sur ses genoux, posant un regard plein de malice sur lui.

- Bien sur que vous allez devenir les meilleurs amis ! Tiens, tu n'as qu'à l'habituer à ta présence. Regarde comme il a l'air heureux sur toi.

Sans pouvoir s'en empêcher, elle lui tira la langue avant de s'éloigner. Honnêtement, le chat ne risquait pas de griffer son compagnon. La preuve, il était déjà en train de s'étaler sur le jeune homme. Ce chat était vraiment inoffensif c'était incroyable. Soit, elle reprit sa Bierraubeurre pour l'amener à ses lèvres et reprendre une gorgée. L'animagus jeta alors un regard dans tout l'appartement. Ils avaient bien fait ça franchement. Le rendu était pas mal du tout. En tout cas, Amy s'y sentait très bien et c'était l'important. Après elle espérait qu'Altaïr aussi se sentait bien. Mais vu comment il était affalé dans son fauteuil, ça avait l'air d'aller. Elle regarda donc son colocataire et ne put s'empêcher de sourire. Il était affalé comme pas permis avec un grand chat étalé sur ses jambes. Honnêtement, cette image valait de l'or.

- Par contre, que les choses soient claires, j'te rappelle que je n'ai toujours pas de boulot. Donc si tu me réveilles quand tu pars au taf, j'te fais une autre cicatrice sur l'autre cuisse.

Retiens toi, retiens toi. Amy, retiens toi. Pas moyen. La Phénix éclata de rire. Cette menace était tellement.. tellement pas crédible. Elle fut partie dans son fou rire pendant un petit moment. Si bien que Chartreux releva la tête pour vérifier que ça maîtresse n'était pas en train de s'étouffer. Elle réussi enfin à se calmer et dût reprendre son souffle avant de pouvoir répondre. Et dire que ça allait être comme ça tout les jours. Bon dieu qu'ils allaient être fatigués le soir.

-
Oh mon dieu Al'.. Mais qu'est ce que tu es crédible ! J'ai presque eu peur. Déjà je te réveil si je veux d'accord ? Je te balance un seau d'eau quand tu dors si je veux. Ensuite, ma cicatrice ne regarde que moi. J'en ai assez d'une. Déjà que je vois ta sale tronche à chaque fois que je regarde ma cuisse, une deuxième non merci. Déjà pour que tu arrives à me toucher, il va te falloir de l'entrainement mon grand.

Nouveau petit rire avant de s'adosser au fauteuil. Punaise qu'il était drôle quand il voulait. Ca s'annonçait bien cette colocation. Ca allait très certainement partir en sucette à peu près.. tout le temps. Mais ça allait être marrant. Nan parce que si ils commençaient à se blesser hors combat, il ne resterait plus de place sur leur corps pour que les Mangemorts puissent y faire des cicatrices. Ca serait dommage quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Altaïr Debrooks, Mar 6 Sep 2016 - 18:52


Avoir un colocataire était déjà une épreuve en soi, supporter une boule de poils sur quatre pattes en serait apparemment une autre. D'après les souvenirs d'Altaïr, il n'avait jamais été question d'un troisième habitant lorsqu'ils avaient décidé d'emménager ensemble, mais le bien-être qui réchauffait son corps annihilait sa méfiance. Cohabiter signifiait partager une part de sa vie avec Amy, aussi devrait-il faire l'effort d'accepter celle qu'elle lui imposait. Toutefois, si l'animal s'attendait à des gestes d'affection, il pouvait toujours aller voir ailleurs, un regard serait l'unique attention qu'il lui dédierait, que sa maîtresse soit contente ou non. Tout compte fait, la présence de la brunette ne serait pas la partie la plus difficile de cette colocation, le squatteur à quatre pattes de dernière minute devait réserver un tout autre type de surprises au jeune homme. Réjouissant. Bien évidemment, il n'avait su duper Amy avec ses prétendues paroles rassurantes, aussi celle-ci s'empressa-t-elle d'agacer Altaïr de la manière la plus logique et naturelle qui soit.

« Bien sur que vous allez devenir les meilleurs amis ! Tiens, tu n'as qu'à l'habituer à ta présence. Regarde comme il a l'air heureux sur toi.
-J'pense quand même qu'il n'est pas bon que nous nous précipitions, lui et moi. »

Avec un sourire faussement aimable, il fit mine de se lever et le chat mima aussitôt son mouvement, se réfugiant ainsi aux pieds de sa maîtresse. Déjà le short qu'il portait était recouvert de quelques touffes de poils rebelles, ce qui ne fit que renforcer davantage sa première impression. Plus il prenait ses distances avec le compagnon d'Amy, mieux il se porterait. Alors qu'il se rasseyait dans son fauteuil en marmonnant des menaces à l'encontre de sa nouvelle colocataire, cette dernière fut pris d'un fou rire incontrôlable qui ne pouvait qu'être communicateur. Altaïr se surprit à sourire, le cœur plus léger qu'il ne l'avait été depuis un sacré bout de temps. Contempler la joie qui tordait le visage hilare de la Phénix en un rire honnête lui donna l'intense désir de faire durer cette scène encore un peu. Il aurait même voulu que l'image qu'il avait sous les yeux se fige instantanément, afin qu'elle puisse chasser définitivement tous les tourments qui assombrissaient constamment son humeur. Amy était en cet instant précis l'allégorie de la Joie et il était si convaincu par cette représentation qu'il se laissa contaminer par les vibrations qu'elle émettait. C'est à ce moment précis qu'il comprit à quel point il aurait besoin d'elle, et à quel point son intrusion dans sa vie ne pouvait lui être que bienfaitrice voire salvatrice.

« Oh mon dieu Al'.. Mais qu'est ce que tu es crédible ! J'ai presque eu peur. Déjà je te réveille si je veux d'accord ? Je te balance un seau d'eau quand tu dors si je veux. Ensuite, ma cicatrice ne regarde que moi. J'en ai assez d'une. Déjà que je vois ta sale tronche à chaque fois que je regarde ma cuisse, une deuxième non merci. Déjà pour que tu arrives à me toucher, il va te falloir de l'entrainement mon grand.
-N'oublie quand même pas qui a assuré ton entraînement de premier abord, ce serait bête de sous-estimer celui qui a fait de toi une vraie Phénix. »

Rien que ça ! S'il y avait bien une chose pour laquelle le jeune homme était doué, c'était de rappeler aux gens ce qu'ils préféreraient sans doute oublier tout en se mettant en avant par la même occasion. À aucun moment il ne craignait qu'elle ne surenchérisse, s'il désirait avoir le dernier mot, il l'aurait. Bien évidemment, une telle obstination nécessitait un goût certain pour l'hyperbole et l'égocentrisme, mais de manière générale il n'y avait rien de mieux pour irriter quiconque cherchait à prendre l'ascendant sur lui.

« En tout cas, content de voir que tu penses si souvent à moi, mais j'reste insensible à tes avances. Mais bon, si tu souhaites jouer à ce petit jeu, je préfère te prévenir, le chômage me laisse pas mal de temps pour échafauder quelques plans de mon côté. Et j'tiens à te dire que je sais me montrer trèèèèès ingénieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Map of exhilaration

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Habitation] Map of exhilaration


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.