AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 3 sur 7
Le Salon de Thé
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Aya Lennox
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard

Re: Le Salon de Thé

Message par : Aya Lennox, Sam 1 Avr 2017 - 12:19




   
L'Occamy Doré

   
  Elias & Azaël
   


Gracieux, distingué. Le môme l'est, sans aucun doute.
Le temps de déposer l'assiette devant sa face pâlotte et voilà déjà le premier contenu d'une fourchette engouffré dans son antre à boisson.
Qu'importe, au final, Aya n'est pas là pour juger.
Là pour sourire, plaire, paraître sympa, volontiers affriolante.
Une personnification de l'Occamy, en soi.

N'empêche qu'un froncement de sourcils imperceptible lui échappe, tension à son comble : va-t-il, oui ou non, lui répondre la bouche pleine ? Pour l'instant, il hoche la tête, concentré sur la mastication de sa poulette aux œufs de soleil au zénith.
Un autre événement vient entraver sa concentration. Elle sent, dans le creux de sa paume, alors qu'elle recueillait le dû de Benêt, un léger frottement.
Dans un geste machinal et discret de vérification des sousous, elle se rend compte qu'un bout de serviette griffonné s'est ajouté à la rançon. Elle dévisage Benêt sans bouger la pointe de son nez, silencieuse au milieu d'un bruit de déglutition.

Qu'importe, le J'veux bien un thé glacé. Un avec du citron dedans lui offre l'occasion de s'éclipser après un hochement de tête et un léger sourire.
Juste histoire de déchiffrer le contenu de la serviette. Rejoignez moi au Blue Note à New York vendredi à 20 heures. Une soirée de rêve rien que pour vous.
Sérieusement ? Un chuchotement, sifflant, derrière le comptoir. Elle a décidément tapé dans l’œil du bonhomme. Ou alors s'agit-il d'un pari avec son compagnon de table ? Yeux plissés, elle glisse la serviette dans la poche de son tablier et jette un regard par-dessus son épaule au glouton et au siroteur de thé.
On avisera.
Dans un joli verre, glace, orange, citron. Un Trésor de l'Est s'ajoute à la note, breuvage au précieux patronyme qu'elle apporte à la table.
Dernier aller-retour, un peu fébrile, accompagné d'un délicat et posé Et voilà, un Trésor de l'Est. Cela fera encore sept mornilles s'il vous plaît. A qui veut l'entendre. Elle ne sait pas qui paiera, souhaite surtout retourner à son comptoir.
Pourquoi.
Étouffer.
Pourquoi moi ?
Sourire.
Sois digeste.


Consommation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: Le Salon de Thé

Message par : Elias Baxter, Mar 4 Avr 2017 - 11:58


L.A. d'Aya accordé


Le mecton s'met immédiatement à dévorer son plat, gracieusement évidemment. Mais l'Elias n'a d'yeux que pour la belle, qui vient de demander au jeune s'il voulait aussi d'un thé tout en déployant dans sa main la fine serviette toute bouchonnée. Un sourire, léger, un acquiescement presque invisible, un frémissement du sorcier. Il ne peux pas s'en empêcher, dès qu'elle a le dos tourné pour aller chercher le fameux thé. Il se laisse aller à la joie de savoir qu'elle a accepté, serre le poing et rentre subitement le coude pour chuchoter un faible « Yes ! » envers lui-même. « T'aurais pu lui refilé ça sur un parchemin un peu stylé plutôt que sur une vieille serviette en papier sérieux, t'auras d'la chance si elle s'y pointe à ton rendez-vous ! » Elias balaya ses propos de la main. « T'y connais rien mon gamin. Sûr qu'elle va venir. T'inquiète dont pas pour moi et mange ton plat. »

La déesse se ramena de nouveau, un thé de l'est en main, réclamant les mornilles aux deux malins. Elias sortit les pièces de sa poche sans attendre les fila à la belle en lui adressant un sourire bienveillant. Du moins qui se voulait bienveillant. Puis la laissant s'en retourner à son comptoir, il se retourna vers Azaël. « Faudra quand même que je lui demande comme qu'elle s'appelle... » Il sirota un brin son thé. « Vises un peu l'plouc qui entre tiens... » Un signe de tête vers la porte, d'où un dandy bien propre sur lui, moustache à l'appui. Il avait pas l'air fin franchement. Il avait tout du vieux sempiternelle, du chapeau melon à la canne en ébène, en passant par le manteau si long qu'on croirait un chasseur de prime. Le type avait la tête haute, bien fier, et il s'avança vers leur table sans attendre, sans adresser même un bonjour à la belle au comptoir.

« Dîtes je voulais m'assoir là pour la vue. Ça vous dérangerait pas de vous décaler sur le fond de la salle messieurs ? » La bouche entrouverte, Elias jeta un oeil alentours. Y avait mille places vides dans la pièce mais lui voulait absolument celle-ci quoi. Il hésitait tout à coup à partir dans l'ironie ou a simplement envoyer paître le bonhomme. Il leva un sourcil interrogateur vers son jeune compagnon. « Azaël, qu'en penses tu cher ami ? » Le ton guindé au rendez-vous, il singeait à la perfection le fier menton du gentilhomme.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Le Salon de Thé

Message par : Jessy Brown, Dim 16 Avr 2017 - 2:35


Réponse à Alhena

Désolée du retard :/

L’ancienne Serdaigle n’avait pas beaucoup hésité avant de raconter sa vie à Alhena. Après tout, la jeune femme lui avait proposé son aide et il ne servait à rien d’être pudique si elle voulait avancer. Maintenant qu’elle avait tout dit, elle se sentait mieux. C’était étrange. Elle se sentait comme libérée d’un poids. Sûrement avait-elle besoin en premier lieu d’une personne à laquelle elle pourrait se confier sans soucis. Elle l’avait trouvée ce soir par le plus grand des hasards. Si Violetta était venue, elle se serait peut-être confiée de la même façon, mais peut-être pas. Elles auraient eu trop de choses à se dire ; elle se serait perdue. Avec la Peverell, ce n’était pas tout à fait pareil. Elle aurait dû se rappeler qu’elle n’aimait pas beaucoup parler d’elle.

Mais elle avait tenté.

Elle lui avait posé une question, comme un juste retour de souafle. Cela lui paraissait normal. Peut-être que la barrière de ses pensées était celle qu’il ne fallait pas franchir. C’était plus personnel que tout. Le regard de la femme aux yeux clairs s’assombrit rapidement, comme si un voile était tombé devant eux. Un frisson imperceptible parcourut l’échine de Jessy. Elle comprenait la réticence de son amie, mais il lui semblait qu’elle lui parlait de son souvenir le plus heureux, et non pas des choses les plus horribles qu’elle avait pu vivre. Elle crut que la réponse se limiterait à : « Je pense que savoir à quoi je pense ne t'avancera à rien. »

Cependant, Alhena franchit le pas.

- Mais pour satisfaire ta curiosité, je pense à la première fois où j'ai tenu mes enfants dans mes bras.

Pour le moins stupéfaite, Jessy ouvrit la bouche tel un boullu. Elle ne se souvenait pas que sa camarade, à peine plus âgée qu’elle, avait eu des enfants. L’avait-elle seulement su un jour ? Pas du tout. Elles ne s’étaient plus revues depuis leurs années communes à l’école de sorcellerie. Elle avait loupé un épisode. Mais elle était véritablement heureuse d’apprendre que son amie avait fondé une famille. C’était une merveilleuse nouvelle et elle voyait pourquoi ce souvenir était celui de son Patronus. En temps normal, elle se serait empressée de l’accabler de commentaires bienveillants, mais le regard encore durci de la jeune femme l’en dissuada aussitôt. Elle se contenterait d’une réponse brève car elle ne se voyait pas rester silencieuse.

- C’est génial ça… C’est sûr que ça doit être un beau souvenir.

Alhena avait réussi à la mettre mal à l’aise. Ou bien Jessy s’était-elle mise dans cette situation toute seule ? Elle aurait pu s’attendre à cette réponse de la part de la Peverell. Elle avait toujours été une jeune fille mystérieuse, difficile à percer à jour. Mais elle avait toujours été là pour elle, prête à l’aider. Pas étonnant qu’elle soit devenue professeure. Stricte mais pédagogue, et tout de même amicale, c’était ce qu’il fallait. Les deux s’étaient sans doute rendu compte qu’il valait mieux changer de sujet. L’ancienne verte et argent lui posa donc une nouvelle question. Simple ? Pas tant que cela, en début d’après-midi. Mais, désormais, elle voyait un peu plus clair.

Comment tu as réussi à sortir la tête hors de l’eau ?

Jessy termina son verre et le posa sur la table.

- Avec le temps, j’imagine. Ça aide à comprendre certaines choses. Je pense qu’il m’aide à pardonner. J’ai aussi compris que je devais continuer à faire ce qui me passionne. Etudier les créatures magiques, être à leur contact. Courte pause. Faire les bonnes rencontres, ça aide aussi. Finrod, le propriétaire de la Boutique d’Animaux Magiques, m’a tendu la main alors que ce n’était pas très bien parti. Et te retrouver ce soir, ça m’aide aussi. Alors… Merci. Et je suis désolée si j’ai pu être indiscrète.

Elle avait la tête hors de l’eau mais tout n’était pas acquis : il lui arrivait encore de patauger.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Azaël Peverell, Mer 26 Avr 2017 - 13:14


La serveuse n'a même pas répondu au rendez vous du type. Tout juste un regard quand elle s'en est rendue compte, mais apparemment, ça suffit à Elias pour s'imaginer tout un tas de choses. Il est déjà en train de fêter sa victoire presque discrètement. Tu ne peux t'empêcher de rire légèrement. Mais tu te reconcentres bien vite sur ton assiette. Pas parce qu'il te l'a dit pour te faire taire parce qu'il est persuadé que sa méthode de rencard est super, mais juste parce que tu crèves la dalle et que t'aimes autant manger pendant que c'est chaud. Et pendant que la serveuse n'est pas là pour te demander d'autres trucs. Tu te fous royalement de la plupart des conventions sociales, mais parler la bouche pleine, c'est vraiment pas top. Surtout si des grains de riz volent sur l'interlocuteur, ce qui est réellement possible vu ton état présent.

Et la voilà revenue avec un verre de thé glacé. Trésor de l'Est qu'il s'appelle. Ce serait peut être plus simple de l'appeler "thé glacé au citron", mais c'est pas trop à toi de juger. Alors tu remercies d'un signe de tête, et t'apprêtes à fouilles tes poches histoire de trouver les quelques pièces demandées. Mais voilà que ton bienfaiteur t'hydrate en plus de te nourrir. Tu lui lances un regard de remerciement et reprend ton repas là où tu l'avais arrêté, non sans siroter plusieurs gorgées de thé glacé avant. Rectification, faudrait juste l'appeler "thé glacé aux agrumes". Ton compagnon te sort de tes pensées avec quelques mots. Tu éclates alors de rire.

- Ouais, tu devrais peut être lui demander, effectivement, paraît qu'ça s'fait.

Ce type est vraiment étrange, mais tu l'apprécies. Il est simplement différent, et pas prise de tête. T'aurais pu tomber sur bien pire que lui. Genre le mec qui vient d'entrer, et qu'il te désigne. Tu le fixes sans la moindre discrétion. D'autant plus qu'il vient vers vous, et vous demande carrément de bouger de place. Non mais c'est quoi ce mec ? Il voit pas que t'es occupé à manger là ? En plus y'a personne dans ce fichu salon de thé, il peut bien aller poser ses fesses d'aristo sur un autre fauteuil. Elias semble à peu près aussi étonné que toi de l'attitude du bonhomme. Et tu dois bien avouer qu'il l'imite à la perfection. Mais toi, t'as pas envie de te foutre de lui, tu veux juste qu'il aille Emmerd*r le monde ailleurs. Et qu'il te laisse manger et décuver tranquillement.

- Si, ça nous dérangerait. Tire toi d'là M'sieur Moustache, on t'a jamais dit que c'était malpoli de déranger les gens en plein repas ?

Tu lances un regard à Elias. Juste histoire qu'il comprenne bien que si l'autre abruti insiste, tu risques de devenir un peu plus méchant. Mais vu ton état, suffit que t'essaies de frapper sa tête pour que ton poing rencontre du vide. Alors tu serais pas contre un petit coup de main. Sauf que t'es pas bien sûr qu'il cautionne ce genre de comportement. Bon, au pire, il a payé tes consommations, c'est toujours ça de gagner. Mais t'aimes autant que vous ne vous quittiez pas fâché. N'a-t-il pas dit que vous aviez des points communs ? Le type est toujours là, et ta main qui tient le couteau se serre un peu plus dessus. Faut vraiment qu'il se barre lui, parce qu'il gâche tout le paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Dragomir Orton, Lun 1 Mai 2017 - 17:52


[RP privée avec Cedrella Carrow et Awanne De Saint-Anthost]

Élève de cinquième année issue d'une famille aisée cherche personnes du même rang social partageant les mêmes centre d'intérêt (magizoologie, politique, héraldique et généalogie).
Rendez vous le premier de Mai à 16h dans le salon de thé de "l'occamy doré".

Pour plus de précision contactez Dragomir Harold Rodolphus Orton, Fils d'Harold Rodolphus Igniatus Orton, Quatrième du nom et de Ginevra Victoria Melody Barbara McHaydenbloom. Second héritier de la maison Orton.


Mot pour mot, c'était le message que Dragomir avait placardé dans le chemin de travers il y à deux semaines de cela.
Malgré la bonne humeur qui l'habitait, une certaine appréhension trottait dans sa tête.

Et si personne ne venait?, Je vais avoir l'air malin moi, tout seul à ma table.

Le français connaissait l'occamy doré de réputation mais n'y était jamais allé. En entrant il avisa une pièce richement meublée de petite tables rondes toutes en finesse séparée de l'entré par un rideau doré. Espérant qu'il s'agissait là du salon de thé (la maison paraissait immense) il s'assit à une table éloignée dans un coin calme de la pièce et posa le veston de son costume moldu sur le dossier de sa chaise. Il aimait bien cet endroit. Le décor et l’atmosphère qui y régnait étaient propres à la détente et au bavardage. Dragomir regarda sa montre, quatre heure moins cinq, et s’installa plus confortablement sur sa chaise.
Il espérait qu'aux moins une personne viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: Le Salon de Thé

Message par : Elias Baxter, Mar 2 Mai 2017 - 12:24


Le comportement change du tout au tout, comme si qu'un nuage était venu lui faire de l'ombre tout d'un coup. « Si, ça nous dérangerait. Tire toi d'là M'sieur Moustache, on t'a jamais dit que c'était malpoli de déranger les gens en plein repas ? » Amusé, Elias observe la réaction du félon, qui ne se fait point attendre. Air courroucé au rendez-vous, il s'exclame : « Quelle impolitesse ! Jeune homme vous faites bien la moitié de mon âge, comment osez-vous ?! » Voyant la main du jeune se resserrer dangereusement autour du couteau à beurre, Elias se lève prestement.

« Dîtes, pourriez mieux parler au gamin, surtout qu'il a bien raison, on est en plein repas. » Il poussa légèrement le type, qui le poussa en retour. « Me touchez pas, je peux m'énerver ! Orchidoclaste ! » C'en était trop. Virant son regard sur l'adolescent en descente de cuvée, Elias haussa un sourcil. «J'sais pas de quoi il m'a traité mais ça me plait pas. T'as fini ton plat là ou bien ? » Qu'ils puissent taper du gentleman comme il faut !
Revenir en haut Aller en bas
Awanne De Saint-Anthost
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Awanne De Saint-Anthost, Mar 2 Mai 2017 - 22:12


Les parents de la jeune française lui avait souvent parlé de l'Occamy doré, à en croire leurs dires, ils y passaient tout leur temps libre à parler avec leurs amis. Probablement d'autres personnes du même rang social car ce lieu était et est toujours réputé pour être fréquenté par des gens hauts placés.
Quelle ne fut pas la surprise de la jeune femme lorsqu'elle trouva cette affiche sur un mur du chemin de travers :

Élève de cinquième année issue d'une famille aisée cherche personnes du même rang social partageant les mêmes centre d'intérêt (magizoologie, politique, héraldique et généalogie).
Rendez vous le premier de Mai à 16h dans le salon de thé de "l'occamy doré".

Pour plus de précision contactez Dragomir Harold Rodolphus Orton, Fils d'Harold Rodolphus Igniatus Orton, Quatrième du nom et de Ginevra Victoria Melody Barbara McHaydenbloom. Second héritier de la maison Orton.


Awanne nota sans hésiter cette date dans son agenda pour s'en souvenir. Elle allait rencontrer des gens du même milieu social qu'elle et qui en plus on des goûts proches des siens et tout cela dans le café d'enfance de ses parents ! Que rêver de mieux ?

Lorsque la date fut arrivé, la jeune femme se rendit alors à l'Occamy, sur le chemin, elle réfléchit à plusieurs choses. En premier, elle préférerait qu'il y est quelques personnes, pour ne pas se retrouver en face à face avec un inconnu. En second, la demoiselle pensa qu'il serait préférable de ne pas être trop nombreux quand même, pour pouvoir discuter calmement.
Une fois arrivé devant la devanture, elle entra sans attendre et regarda autour d'elle. La salle était magnifique tout semblait très luxueux mais pas non plus kitsch. La française remarqua un jeune homme assit seul à une table, il devait avoir un age proche du sien. Elle hésita quelques secondes mais n'aillants rien à perdre à demander, la jeune femme s'aprocha.

- Bonjour ! Vous êtes Dragomir Harold Rodolphus Orton ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Dragomir Orton, Ven 5 Mai 2017 - 21:30


Dragomir n'eut pas à attendre bien longtemps, quelques minute après son arrivé, il vit apparaître une jeune fille qui entrait d'un pas hésitant. Elle se dirigea vers lui avec l'air de celle qui tente le tout pour le tout. Elle semblait légèrement plus âgée que Dragomir, un ou deux ans tout au plus, mais de plus petite taille. Le français aimait bien la couleur ondoyante de ses cheveux blonds.

- Bonjour ! Vous êtes Dragomir Harold Rodolphus Orton ?

La question fit sourire le garçon. Il se leva de sa chaise et adressa une légère courbette à la blonde.

-Pour vous servir. Mais je vous en pris laissons là les titres et grades, vous pouvez m'appeler Dragomir.

D'un élégant geste du bras (tout est dans le poignet), il retira sa veste du dossier de sa chaise et invita la demoiselle à s'y asseoir. Il prit lui-même la chaise d'en face.

-Je suis enchanté de constater que mon annonce ai attirée votre œil , commença t'il, mais reprenons du début, à qui ai je l'honneur et le plaisir de m'adresser?

La couleur blonde de ses cheveux lui venait sans doutes de descendants scandinaves, cependant quelque-chose dans sa façon d'être, son maintien et son accent lui laissait entrevoir une joyeuse coïncidence.

-Pardonnez mon indiscrétion mais... seriez vous française?
Revenir en haut Aller en bas
Awanne De Saint-Anthost
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Awanne De Saint-Anthost, Lun 8 Mai 2017 - 22:11


-Pour vous servir. Mais je vous en pris laissons là les titres et grades, vous pouvez m'appeler Dragomir.

Les formulations du jeune homme firent sourire la française, ses mouvements également ! Cela lui rappelait presque chez elle, ça maison avec des gens qui s'occupe d'elle. Awanne s'assit sur la chaise indiqué par le garçon. il s'assit également et entama la conversation :

-Je suis enchanté de constater que mon annonce ai attirée votre œil , mais reprenons du début, à qui ai je l'honneur et le plaisir de m'adresser?

La demoiselle souri chaleureusement à sa nouvelle connaissance et répondit :

-Je suis Awanne de Saint-Anthost, c'est un plaisir de faire votre connaissance et surtout de pouvoir rencontrer des gens qui me ressemble.

Le dénommé Dragomir reprit alors la parole :

-Pardonnez mon indiscrétion mais... seriez vous française?

Étonné par cette question, la jeune femme se demanda comment il avait pu le savoir, elle n'avait pas encore eu le temps de le mentionner.

-Oui, c'est exacte de Bourgogne plus précisément. Mais comment avez vous fait pour le deviner ?

Bon, peut importe. J’espère qu'il est réellement intéressé par les sujets qu'il a évoque dans l'annonce, mais il n'y a pas de raison qu'il est donné de fausses informations ! La politique m’intéresse tout particulièrement en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Dragomir Orton, Jeu 11 Mai 2017 - 20:50


-Je suis Awanne de Saint-Anthost, c'est un plaisir de faire votre connaissance et surtout de pouvoir rencontrer des gens qui me ressemble.

Cette réponse toute en honnêteté et en sourire plût immédiatement à Dragomir. A sa question sur sa nationalités elle répondit affirmativement à son plus grand plaisir.

Comment ai-je deviné? Et bien..., il eu un sourire, Vous avez une démarche droite et assurée, votre regard à embrasée la pièce comme si elle vous appartenait et plus que tout vous avez cet accent qui me manque tant ici à Londres. Bien sur j'adore cette ville, plus encore que Paris peut être même, mais les britanniques ont quelque chose de... pincé... oui pincé c'est le mot. Mais enfin nous nous éloignons du sujet, alors... Le Français se cala gracieusement sur sa chaise. Qu'elle est la raison pour laquelle vous êtes ici aujourd'hui?

Il n'espérait pas la déstabiliser mais seulement en savoir un peu plus sur cette inconnue charmante.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Salon de Thé

Message par : Alhena Peverell, Ven 12 Mai 2017 - 17:19


Réponse à Jessy

Les minutes s'effacent. Le temps s'écoule lentement au début, mais le jour dit le contraire. Alors on s'impatiente et les questions tournent en rond. Elles arrivent à l'endroit où cela ne te plait pas. Les mots s'enchainent alors que tu ne le souhaites pas. Tu ne voulais pas le dire, tu ne voulais pas en parler. Pourtant tu l'as fait. Parce que c'est elle, c'est une jeune fille de lumière avec qui la confiance règne.

Son étonnement te ferait presque sourire. Pourtant les étincelles sombrent. Une chose en toi que tu n'arrives pas à saisir. Comme un étrange frisson insaisissable. Mais tu l'oublies vite, le pose sur le côté le temps de cette discussion. Parce que la vie continue et que tu ne devrais pas t'arrêter sur des intuitions. Au final, un sourire se dessine sur tes lèvres, pour te tromper toi-même.

Tu te concentres sur la belle.

Avec le temps, j’imagine. Ça aide à comprendre certaines choses. Je pense qu’il m’aide à pardonner. J’ai aussi compris que je devais continuer à faire ce qui me passionne. Etudier les créatures magiques, être à leur contact.  Faire les bonnes rencontres, ça aide aussi. Finrod, le propriétaire de la Boutique d’Animaux Magiques, m’a tendu la main alors que ce n’était pas très bien parti. Et te retrouver ce soir, ça m’aide aussi. Alors… Merci. Et je suis désolée si j’ai pu être indiscrète.

Tu t'avances sur ta chaise, tête penchée. Cette fois le sourire est pour elle. Même si tu ne portes pas les animaux dans ton coeur, tu es heureuse qu'elle se soit trouvé une passion. C'est difficile parfois d'en avoir une. Pourtant, cela ne t'étonnes pas de la jeune femme. Elle avait un on ne sait quoi qui te laisser penser que, Brown était bien plus que cela.

On dit que le temps guéri les blessures, ce n'est certainement pas pour rien. Si tu arrives à avancer grâce à cela c'est génial. En plus, tu as trouvé une passion, ce n'est pas donné à tout le monde. Tu pourras faire de délicieuse rencontre grâce à cela. Et tu n'as pas à être désolée. C'est normal de poser des questions en guise de retour. Ne t'en fais pas
Le problème c'est juste moi
Malheureusement, il commence à se faire tard et j'ai encore du travail à accomplir. J'espère que tu ne m'en veux pas de partir, te revoir m'a fait très plaisir. N'hésite pas à m'envoyer une lettre, on pourrait aller s'entrainer quelque part pour ton patronus. Je pense qu'à deux c'est plus agréable et plus prometteur que seul.

Doucement, tu te lèves de ta chaise. Un au revoir se glisse de tes lèvres avec un léger signe. Il faut vraiment que tu te reprennes ton rythme et retrouve ce truc. Tu allais être vraiment en retard, tu ne pouvais pas te permettre d'attendre plus longtemps. Il fallait faire tourner cet établissement un peu.
Tes pas te mènent en dehors du salon, dernier coup d'oeil à la serdaigle.
Un autre long chemin t'attends encore


Fin du RP pour ma part
Contacte moi pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Salon de Thé

Message par : Alexander Hurtson, Ven 12 Mai 2017 - 22:28




L'Occamy Doré

Dragomir Orton & Awanne de Saint-Anthost


Quand l'Homme veut devenir chèvre, il ne sait comment s'y prendre. C'est sur cette phrase philosophique au sens assez mystérieux que tu t'appesantis depuis maintenant bientôt trente minutes. Nous sommes tous d'accord que toute cette réflexion n'a aucun but concret et ne mènera à rien d'intelligent et d'intéressant. D'ailleurs, les deux phrases précédentes ne sont pas non plus ni intéressantes ni intelligentes. Et celle-ci non plus. On pourrait continuer comme ça encore longtemps mais peut-être va-t-il falloir que ton narrateur se refocalise sur le sujet principal.

L'Occamy Doré, en plein après-midi. Comme d'habitude, des vieilles qui boivent le thé pour le goûter, des moins vieux qui viennent juste pour admirer le personnel. C'est vrai que la Lennox est plutôt bien foutue. Il va falloir te censurer un peu et arrêter de penser aussi fort, elle risque de t'entendre. Bref, voilà qu'une personne supplémentaire rentre dans le cabaret et va s'installer dans le salon de thé. Tu penses qu'elle est seule et te rends compte que finalement elle se dirige vers une table où est déjà installé un jeune homme. Jeune homme que tu connais plutôt bien d'ailleurs étant donné qu'il s'agit du voisin de tes parents. Dragomir Orton. Vous vous entendiez plutôt bien mais vous vous êtes perdus un peu de vue depuis que tu es rentré à Poudlard. Même s'il est dans la même maison que toi, il ne fait pas partie de ton cercle de fréquentation proches.

"Bonjour vous deux, salut Dragomir. Ca va depuis le temps? Qu'est-ce que je peux vous servir?"
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Dragomir Orton, Sam 13 Mai 2017 - 20:13


Alors qu'il discutait avec la charmante apparition, le serveur du salon vint vers Dragomir. Quel tact! Celui ci ne les avait pas fait attendre mais leur avait laissé le temps de discuter un peu avant de les aborder. Le garçon remarqua d'abord les souliers cirés puis l'uniforme impeccable et s'attarda ensuite sur l'analyse de sa démarche, droite et légère qui lui rappelait quelqu’un. Il leva les yeux et reconnu non sans surprise un vieil ami d'enfance.


Une vague de souvenirs resurgit dans la tête du Français. Il revit les jeux dans les rues de Farnham avec ce blondinet lorsque les Orton partaient dans leur maison de vacances, voisine de celle des Hurtson. Il avait aperçu Alex une fois ou deux à Poudlard mais ils ne s'était pas franchement reparlé depuis bien des années. Dragomir se leva et sera chaleureusement la main de son préfet.

Alex ! Ça vas très bien et toi ? Je ne savais pas du tout que tu travaillait ici ! Et tes parents, comment vont-ils? Dragomir se tourna alors vers Awanne. Mademoiselle laissez moi vous présenter Alexander Hurtson, prefet de Poufsouffle et un très vieil ami de vacance.
A la deuxième question d'Alex, Dragomir lui sourit embarrassé en se rasseyant.
Je doit t'avouer que nous n'avons pas encore ouvert les menus. Mais toi, que nous conseille tu pour marquer une première rencontre?
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Salon de Thé

Message par : Alexander Hurtson, Dim 14 Mai 2017 - 15:44




L'Occamy Doré

Dragomir Orton & Awanne de Saint-Anthost


Il te regarde un instant, sûrement entrain de remettre de l'ordre dans ses pensées et à retrouver qui tu es. Comme il n'est pas trop débile, cela ne prend pas plus d'une seconde et son visage s'illumine d'un sourire tandis qu’il se lève pour te serrer la main chaleureusement. Tu fais de même, légèrement amusé de voir à quel point il est guindé. Un vrai gosse de bourges celui-là. Toi qui vient d'une famille plutôt modeste tu n'as jamais eu ces manières qu'il a hérité de sa grande famille française. C'est sûrement pour le mieux d'ailleurs parce que quand tu vois comment il se comporte, y'a des fois où tu te dis que ça ne doit pas être facile.

Il te demande de les conseiller sur le choix de la boisson. Même sa façon de parler est imprégnée de ces manières ampoulées. Tu souris, décidant de le mettre un petit peu mal à l'aise et prêt à guetter sa réaction. Il est tout seul en rendez-vous avec une fille et tu sais absolument quoi leur proposer.

"Et bien écoute ça va super. Je suis ici depuis maintenant un petit peu plus de six mois." Il te présente ensuite à la jeune fille à côté de lui qu'il vouvoie. Quel drôle de personnage. Rentrant dans son jeu, tu lui fais un baise main agrémenté d'un "Enchanté mademoiselle." Puis tu te redresses et reprends: On a tout un tas de choses pour une première rencontre mais en sans alcool je peux vous proposer un thé glacé "L'amoureuse Transie" aux touches framboisées avec une pointe d'hibiscus ou alors un cocktail avec de la limonade, de la grenade et de la mûre. C'est le "Fraisier Amoureux". On a aussi tout une farandole de petites gâteries pour accompagner vos boissons si vous voulez."

Sur ces sous-entendus, tu lui fais un clin d'oeil, attendant de voir s'il va se mettre à rougir ou s'il va réussir à garder sa contenance. Quoi? Quand on est serveur il faut bien trouver des petits plaisirs pour éviter de s'ennuyer et de faire en sorte que tous les services soient différents.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Dragomir Orton, Dim 14 Mai 2017 - 17:21


[LA de M frotte manche]

On a tout un tas de choses pour une première rencontre mais en sans alcool je peux vous proposer un thé glacé "L'amoureuse Transie" aux touches framboisées avec une pointe d'hibiscus ou alors un cocktail avec de la limonade, de la grenade et de la mûre. C'est le "Fraisier Amoureux". On a aussi tout une farandole de petites gâteries pour accompagner vos boissons si vous voulez."

La rougeur monta au joues de Dragomir, apparemment Alex les prenait pour des amoureux en vadrouille. Le clin d’œil appuyé de celui ci fit monter la rougeur d'un cran, il avait maintenant les oreilles mauves betterave.

Mais non... pas du tout Alex nous ne sommes pas... enfin je crois...je ne suis pas... enfin, mademoiselle à juste répondu à mon annonce, le sourire d'Alex s'élargit encore plus, enfin non! Pas une annonce de ce genre là voyons! Elle à répondu à mon invitation, je recherchait des gens intéressés par les mêmes centres d’intérêts que moi.
L'assurance du garçon remontait peu à peu. Je vais prendre un "Fraisier amoureux" s'il te plaît, ça m'a l'air sucré mais intéressant à goûter. Tu m'excusera de faire l'impasse sur les gâteries j'espère?  
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Salon de Thé

Message par : Azaël Peverell, Lun 15 Mai 2017 - 13:29


L'autre dandy ne tarde pas à te répondre. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne s'y prend pas vraiment de la bonne façon. Parce que te reprendre, toi, sur la politesse et les bonnes manières, c'est un peu la dernière chose à faire pour te mettre dans de bonnes dispositions. Donc cette fois-ci, c'est bien sûr, tu ne bougeras pas de là. En plus le ton du type te débecte. Ton poing se serre toujours plus autour du couteau, mais tu prends quand même le temps de reprendre une fourchette de ton repas. Parce que c'est grave bon, et que ça te fait du bien de manger. En plus, Elias prend ta défense, et s'occupe du type, que demander de plus ? Tu lui adresses un regard de remerciements, t'es vraiment tombé sur un type bien.

Mais le Monsieur Moustache si à cheval sur la politesse semble réellement s'énerver, et le voilà qui pousse celui qui essaie d'arranger les choses en... L'insultant ? Vu le ton employé, ça y ressemble vachement. Par contre, le mot, il est inconnu dans ton dico. Ton bienfaiteur a à peu près la même réaction que toi en entendant ça. Tu jettes un coup d'oeil à ton assiette vidée aux deux tiers, et finis par hausser les épaules en te mettant à ton tour sur tes pieds. Tu prends quand même quelques secondes d'immobilité, histoire d'être sûr de tenir sur tes jambes. T'as toujours ton couteau en main, sans même t'en rendre compte.

- Ouais, j'crois qu'là, j'ai fini. T'façon une ordure pareille ça coupe l'appétit. Il pue la Mer** ce type.

Ouais bon, tes insultes sont sans doute vachement moins classes, mais au moins, tout l'monde les comprend, pas vrai ? Et puis, il t'a vraiment gonflé. Ta poing libre se serre fermement tandis que tu le toises. T'es simplement en train de réfléchir à où tu vas frapper. Parce que tu vas frapper, c'est sûr. Elias a été cool avec toi, bien plus que beaucoup d'autres. Alors t'aimes pas qu'on l'insulte, même si tu ne sais pas exactement de quoi. Et puis, vu tout l'alcool qui parcourt tes veines, t'es pas contre une petite montée d'adrénaline en plus. Tu ne songes même pas à prendre ta baguette. De toute façon, le temps que tu la trouves, toute la partie drôle du combat sera passée. Alors tu vas te débrouiller avec tes poings. Et ton couteau. T'es vraiment salement éméché. Parce que tu ne te rends même pas compte que ta réaction est un peu disproportionnée.

D'ailleurs, tu ne perds pas plus de temps pour envoyer ton poing dans le nez de Monsieur l'aristo. Enfin, pour essayer du moins. Parce que ce geste si soudain te fait perdre l'équilibre précaire que tu avais trouvé, et tu te retrouves à tomber à moitié sur lui en te raccrochant à lui. Sans lâcher le couteau qui se plante du coup dans son épaule, sans même que tu ne t'en aperçoives. Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Salon de Thé

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 7

 Le Salon de Thé

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.