AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 3 sur 7
Le Petit Salon
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor

Re: Le Petit Salon

Message par : Nya O'Neal, Dim 19 Mar 2017 - 3:06


HRP:
 

C’est vrai qu’on en avait pour notre argent. En plus d’avoir le plaisir de déguster un repas plus que délicieux, j’étais en excellente compagnie. Qui aurait cru qu’une rencontre qui avait si mal commencé aurait pu si bien tourner? Je devrais peut-être confondre les gens plus souvent, moi. Les sosies de mes ennemis avaient l’air bien sympathiques. La jeune femme ne m’en voulait pas de l’avoir sauvagement agressée, bien au contraire. On faisait connaissance, lentement mais sûrement, comme si de rien n’était. Et à en juger par le peu que j’en avais appris jusqu’à maintenant, on avait à peu près les mêmes centres d’intérêt.

La remarque de ma camarade me fit gentiment sourire. Des chanteurs de salle de bain, il y en avait pas mal à Poudlard, de ce que j’avais pu comprendre. Avec un peu de chance, en plus de lui apprendre à voler, on pourrait peut-être se pratiquer ensemble. À défaut d’avoir réussi à fonder un groupe, ça me ferait au moins une partenaire avec qui passer un peu de bon temps. Affamée, mais aussi passionnée par nos discussions, j’avalai une bouchée de viande avant de reprendre la parole.

« Décidément, on a pas mal de points communs. »

Je ne connaissais pas son niveau, ni à la guitare, ni en chant, mais quelque chose me disait que je ne tarderais pas à en savoir un peu plus. La question de la bleue et bronze me demanda quelques instants de réflexion. Hormis du rap et de la techno, j’écoutais pas mal de choses, à vrai dire… Du classique au hard rock, tout dépendait de mon humeur du moment. D’un côté, le printemps de Vivaldi ou le Canon de Pachelbel m’aidaient toujours à relaxer après une dure journée (presque aussi efficacement qu’une bonne bière), mais de l’autre, j’appréciais aussi particulièrement les musiques plus entrainantes avec un débit de parole beaucoup trop élevé pour que ce soit chantable à la Everytime We Touch de Cascada. Toutes les langues y passaient, d’ailleurs : italien, français, anglais... Même si je ne comprenais pas toujours toutes les paroles, la mélodie à elle seule suffisait à faire passer le message de façon assez claire.

« J’écoute vraiment de tout… Ça dépend de mon humeur et des circonstances. Et toi, qu’est-ce que tu aimes? »

La soirée improvisée avec Elhana me revint en tête. Je ne l’avais pas vue depuis un bon moment d’ailleurs, je me demandais bien ce qu’elle faisait de sa vie depuis notre tentative on ne peut plus foirée de fonder un groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le Petit Salon

Message par : Elly Wildsmith, Mer 22 Mar 2017 - 23:51


Qui es-tu avec Eurydice Cawrthy

Alors qu’elle suivait sa formation au Ministère de la Magie, Elly était tombée sur des documents la concernant. Enfin, la concernant elle, mais pas que. Il s’agissait aussi d’une étudiante, visiblement domiciliée à Poudlard. Une certaine Eurydice Cawrthy. Dont le nom était pourtant totalement inconnu à Elly.

Et pourtant. Elly avait clairement lu, rapidement sur un dossier qu’elle n’aurait certainement pas dû voir, qu’elle et cette Eurydice était sœur. Oui. Du même père, de la même mère. Comment cela pouvait-il être possible ? Elly avait-elle mal lu ? Elle qui avait toujours vécu fille unique ne s’était jamais posée la question de vivre dans une fratrie – difficile de se poser des questions lorsqu’on ignore de quoi l’on parle. Ce qui était exactement le cas.

Comme à son habitude, Elly avait pris le taureau par les cornes. Elle avait envoyé un parchemin écrit à la va-vite à cette Eurydice. Elle avait pris l’un des hiboux du Ministère afin qu’Essyla ne soit pas ennuyée avec cette histoire – hors de question pour Elly de faire prendre un quelconque risque à sa petite chouette effraie.

Elle avait donc donné rendez-vous à la jeune femme. A « l’autre » comme Elly se la nommait mentalement depuis qu’elle avait fait cette découverte. Et cette autre avait répondu par l’affirmative … un peu folle cette enfant non ? Accepté ainsi le rendez-vous d’une illustre inconnue … ou peut être qu’elle en savait plus qu’Elly ? L’esprit de cette dernière carburait à toute vitesse et rien ne viens couper ses pensées.

Elle avait donné rendez-vous à la jeune femme dans un célèbre lieu des sorciers : le chemin de Traverse. Idéal pour Elly car fréquentée par de nombreux sorciers. Ainsi, Elly s’était rendue sur le lieu du rendez-vous, l’Occamy Doré. Endroit qui lui avait semblé le plus approprié – allez savoir pourquoi. Elle s’était ainsi assise au petit salon, attendant de voir entré la jeune fille tant attendue.
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: Le Petit Salon

Message par : Max Valdrak, Jeu 23 Mar 2017 - 19:50


avec Nya'

La réflexion de la jeune rousse me fit sourire encore une fois. Il est vrai que nous avions plusieurs de points communs. La musique et le sport principalement. Deux sujets sur lesquels je pouvait discuter pendant un long moment mais ce n'était pas les seuls que j'appréciais aborder. La philosophie, la culture, les sortilèges, la nature. Une multitude de thèmes différents qui pouvaient occuper de nombreuses conversations. De la plus divertissante à la plus sérieuse. Mais malheureusement, je n'étais pas vraiment de celle qui lançait les discutions. Choisir un sujet, un thème ou trouver une question à poser n'était pas mon fort. Et bien souvent je me contentais de rester seule et silencieuse n'ayant rien à dire. Puis comme en contradiction avec ma pensée la voix de Nya m'arriva aux oreilles, me demandant ce que j'aimais écouter comme musique. Une question bien compliquée à laquelle je tachai de répondre de la manière la plus complète.

-Tout comme toi, mon humeur influence beaucoup mon registre musical du moment et inversement. J'ai en particulier une préférence pour la variété française du vingt-unièmement siècle et le rock en général. Tiens si cela t’intéresse tu peux regarder.

Tout en finissant ma phrase je lui tendis mon lecteur de musique. Il y avait tout ce que j'aimais écouter actuellement allant du Bruel aux Shaka Ponk en passant par Jean Jacques Goldman et Téléphone. La musique en pause n'était autre que cette de Maria Carey chantant Noël avec à sa suite une musique d'une artiste rousse. Et s'il venait l'envie à ma camarade rouge et or de lancer la musique une petite voix demandant "Dit maman pourquoi je suis pas un garçon?" sortirait de l'appareil. Une chanson que j'appréciais beaucoup et qui me faisait sourire à chaque écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Petit Salon

Message par : Nya O'Neal, Sam 25 Mar 2017 - 0:08


Plus le temps passait et plus j’appréciais ma camarade. J’avais presque fini mon repas et, pour une fois, je n’avais pas hâte de m’en retourner d’où je venais. Nos discussions étaient vraiment intéressantes et, plus j’apprenais à connaître mon interlocutrice, plus je me disais qu’on devrait se revoir bientôt, dans d’autres circonstances. Il restait encore deux/trois bouchées de viande dans mon assiette, mais je dois avouer que je commençais à être pleine, de mon côté. Je me demandais où la jeune femme mettait tout ça. Elle était quand même pas mal plus mince que moi, mais cela ne l’empêchait pourtant pas d’avoir un appétit plus imposant que le mien.

Après avoir répondu à ma question, miss Valdrak me tendit son lecteur de musique. Comme quoi, tous les sorciers n’étaient pas complètement incultes et se servaient d’instruments moldus, de temps en temps. C’était rare de voir quelqu’un se servir de ces petites merveilles de technologie, par ici. Contrairement à la bleue et bronze, j’avais personnellement un peu de mal avec la variété française. Non seulement je ne comprenais généralement pas bien les paroles, mais en plus, les rares fois où c’était le cas, je réalisais à quel point ça volait bas.

Je jetai tout de même un coup d’œil aux différents titres présents sur l’appareil. La musique sur pause n’était autre que du Maria Carey. Je dois avouer que je n’étais pas particulièrement fan, mais peu importe. En fouillant un peu dans la librairie, je finis par tomber sur une mélodie de Jean-Jacques Golman que j’appréciais tout particulièrement : Je te donne. En plus, c’était un duo. Ignorant royalement les autres clients, je m’empressai donc de partir la musique et commençai à chanter. J’espérais que ma camarade comprendrait le message et se joindrait à moi lorsque les paroles passeraient en français. Ce n’est pas que j’avais un accent particulièrement horrible, mais c’était pas mal ça.

I can give you a voice, bred with rhythm and soul
The heart of a Welsh boy who's lost his home
Put it in harmony, let the words ring
Carry your thoughts in the songs we sing
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: Le Petit Salon

Message par : Max Valdrak, Sam 25 Mar 2017 - 21:18


Tandis que Nya regardait les différents titres présents dans le petit appareil moldu, je pris une dernière bouchée de viande. Mon assiette finie. Mes couverts déposés sur le côté. Je m'essuyais doucement la bouche avec une serviette. Puis j'entendis une petite mélodie familière. Je relevais aussitôt la tête vers la jeune rouge et or qui venait de lancer le célèbre duo réunissant Michael Jones et Jean Jacques Goldman. Un sourire s'étendit sur mes lèvres suivit d'un sentiment de gêne. Avait-elle remarqué que nous n'étions pas seules dans la pièce? Soudain une voix s'éleva. Celle de Nya chantant en anglais le début de "Je te donne".

J'étais sans voix. Je l'écoutais simplement le sourire aux lèvres. La chanson était un duo et la partie en français allait arriver. J'avais un peu peur de chanter. Je n'avais une voix exceptionnelle et j'étais loin de me débrouiller aussi bien que ma camarade. Pourtant je m'étais lancée à mon tour d'une voix timide et douce. N'osant pas chanter trop fort.

Je te donne mes notes, je te donne mes mots
Quand ta voix les emporte a ton propre tempo
Une épaule fragile et solide a la fois
Ce que j'imagine et ce que je crois


Depuis mes études en France et aussi depuis que Dana partageait la vie de mon père, j'écoutais de plus en plus de chanson française. En particulier, des chansons à texte que je m'amusais à fredonner, à chantonner. J'écoutais souvent les mêmes que je finissais par connaître par cœurs et certaines me rappelaient de bons souvenirs. Et cette chanson en faisait partie. Une petite à mes amis de Beauxbâtons et j'entamais le refrain en espérant que Nya me rejoigne sur celle ci.

Je te donne toutes mes différences
Tous ces défauts qui sont autant de chance
On sera jamais des standards des gens bien comme il faut
Je te donne ce que j'ai ce que je vaux
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Petit Salon

Message par : Eurydice Wildsmith, Dim 26 Mar 2017 - 17:36


RP avec Elly Wildsmith

Eurydice avait reçu une lettre quelques jours plus tôt.. Elle qui n'en recevait jamais avait eu le pressentiment que ce ne serait pas pour lui annoncer une bonne nouvelle.
Il était mention d'un rendez-vous pour lui révéler certaines informations d'ordre familiale la concernant. Qui était l'expéditrice ? Quel était son but ? Elle se demandait si ce n'était pas une manipulation pour arriver à certaines fins obscures. L'espoir s'était pourtant allumé dans les tréfonds de son être et des tas d'interrogations. Elle aurait voulu avoir l'intime conviction d'une lumière sur son avenir. L'hésitation l'avait titillée jusqu'aux derniers instants. Cependant, des réponses devaient tomber.

Tout était tendu. Perdre le goût de la vie semblait si facile. Elle se demandait si sa mère l'attendait vraiment à la maison. L'amour, la tendresse, l'insouciance de ses jeunes années lui manquaient cruellement. La petite brune n'osait briser ce qu'elle avait construit depuis tant de temps. La solitude l'avait détruite laissant des tâches de pessimisme sur son visage.
Elle avait troqué son uniforme habituel pour une tunique bleue-gris et ses longues chaussettes bleu-marine. Cette apparence la rassurait toujours. Elle était parée à toute éventualité, à tous les mensonges.
De toute façon, dans le pire des cas, la serpentard se disait que ce serait une bonne distraction que de côtoyer les autres, le monde.

Quand elle arriva, des gens badinaient dans le petit salon. La sensation d'être de trop dans ce décor lui fit l'effet d'une gifle.
En dépassant quelques personnes qui s'étaient agglutinés autour d'une table, elle chercha du regard la personne qu'elle venait rencontrer. Elle aspirait au confort et les banquettes étaient des candidates parfaites.
Elle la vit finalement, assise seule. Son assurance s'évanouit et sa bouche resta entrouverte. Malaise.
Que pouvait-elle bien lui dire alors même qu'elle lui parut si familière et si inconnue à la fois ?
*ressaisis toi ma ptite dame de quoi as tu bien peur ? *

Ses pieds l'amenèrent difficilement dans sa direction. Elle faillit tomber se tordant la cheville. Son articulation avait fait un bruit atroce. Ce fut une douleur fulgurante.  Néanmoins, pas autant que celle qu'elle s'apprêtait à entendre, à croire, à vivre.
*bravo ta première impression est fichue...*
L'Anglaise arriva et l'aborda d'un ton qui fut plus glacial que prévu :
« Bonjour, es-tu Elly Wildsmith ? Eurydice enchantée.»
Les formalités n'étaient-elles pas de mise ? Elle était désemparée mais n'en montra rien. Elle espérait aussi que sa cheville n'allait pas enfler restant debout, puis se décidant à s'assoir en face de l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Petit Salon

Message par : Nya O'Neal, Mar 28 Mar 2017 - 0:07


Il ne me fallut pas bien longtemps avant de remarquer la gêne de ma camarade. Visiblement, elle n’était pas aussi à l’aise que moi et n’osait pas chanter en public. Je lui adressai un léger sourire, l’invitant à surmonter ses peurs et à me suivre malgré tout. Je n’eus pas besoin de le lui dire deux fois : la jeune femme se laissa volontiers entraîner. Je me fichais éperdument de ce que les autres personnes présentes dans la pièce pouvaient bien penser de nous. Premièrement, on ne les reverrait probablement jamais (ou en tout cas on ne ferait que les croiser ici et là sans vraiment s’échanger quoi que ce soit) et deuxièmement, même si c’était le cas, quelqu’un qui n’est pas capable d’apprécier deux récentes amies pousser la chansonnette ne valait pas la peine d’être connu. C’était mon avis, en tout cas.

De toute façon, hormis deux/trois individus curieux qui se tournèrent vers nous une demi-seconde avant de retourner vaquer à leurs occupations, la plupart des clients se contentèrent purement et simplement de nous ignorer. La bleue et bronze ne chantait pas particulièrement fort, mais elle avait une jolie voix. Pas toujours très juste, mais c’était le genre de chose qui venait avec la pratique. Le malaise ne devait pas aider à garder un timbre des plus stables non plus. Mon sourire s’élargit. Je fermai les yeux, comme si cela allait m’aider à me concentrer un peu mieux sur la mélodie. Lorsque vint le refrain, je joignis ma voix à celle de ma partenaire de chant improvisée, poussant un peu moins fort sur mes cordes vocales histoire de ne pas complètement écraser Max.

Je te donne toutes mes différences
Tous ces défauts qui sont autant de chance
On sera jamais des standards des gens bien comme il faut
Je te donne ce que j'ai ce que je vaux


En tout cas, une chose était sûre : j’avais définitivement le pire des accents possibles en français. Je ne connaissais même pas la moitié des paroles et me contentait de suivre la Serdaigle rendue leadeuse du mieux que je le pouvais. Je m’accrochais assez régulièrement sur les débuts de phrase. Faut avouer que j’étais pas mal plus à l’aise avec des paroles anglophones que je comprenais sans avoir besoin d’user de Google Translate. Sans m’en préoccuper plus que cela, je terminai la chanson, accompagnée de la jeune femme qui, petit à petit, prenait confiance en elle. Je finis par rouvrir les yeux et plongeai mon regard dans le sien.

« Wow! Faut définitivement qu’on remette ça un de ces jours! »

J’éteignis machinalement le fameux MP3 et le rendis à mon interlocutrice. Je ne savais pas si elle habitait loin, mais il ne semblait pas rester énormément de batterie dans l’engin et je savais plus que bien qu’un trajet sans musique était bien plus ennuyant que nécessaire. Un bon gros sourire greffé aux lèvres, je plaçai mes couverts en diagonale dans mon assiette, signe international pour dire aux serveurs que j’avais terminé malgré les quelques morceaux qui restaient encore dans mon assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le Petit Salon

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 30 Mar 2017 - 10:57


RP avec Eurydice


Toute accaparée à l’observation des clients autour d’elle dans le petit salon, Elly ne remarqua pas immédiatement la jeune fille. Et puis son regard se posa sur elle – sans trop savoir pourquoi. Elle était vêtue d’habit bleu – gris, couleur qui lui allait plutôt au teint par ailleurs. Elly continua son observation et remarqua non sans mal le malaise que semblait ressentir la jeune fille. Comment ne pas la comprendre ?

Arrivée à sa hauteur, la jeune fille manqua de se ramasser devant Elly, qui s’était légèrement levée afin de lui venir en aide. Aide qui n’avais pas été utile puisque la jeune fille faisait comme si de rien n’était. Visiblement, elle était aussi maladroite qu’Elly, ce qui n’était pas peu dire.

- Bonjour, es-tu Elly Wildsmith ? Eurydice enchantée

Le ton était polaire mais Elly ne lui en voulais pas. Comment croire à ce qu’elle avait découvert alors que l’une et l’autre avait grandis séparément ? A son âge elle aurait probablement réagis de la sorte également.

- Bonjour Eurydice, enchantée également … même si les circonstances ne prêtent pas à l’enchantement


La voix était douce mais le ton était dur. Comme si Elly avait du mal à réaliser ce qu’elle avait découvert. Néanmoins elle n’en voulait pas à la jeune fille, ce n’était pas de sa faute après tout.

- Je suis désolée, pour la lettre tout ça. Je ne comprends pas tout non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Petit Salon

Message par : Peter McKinnon, Jeu 30 Mar 2017 - 12:05




L'Occamy Doré

Elly & Eurydice


Premier jour de travail à l'Occamy Doré ! Peter était arrivé de bonne heure au célèbre cabaret qui avait décidé de lui faire confiance et de lui accorder un salaire raisonnable en échange de ses services. Et il n'était pas question pour le jeune élève de Serpentard de décevoir un établissement de standing comme celui-là. En attendant les premiers clients, Peter avait déambulé dans les couloirs et entre les balcons. Il fallait dire que tout lui plaisait dans cet endroit ! La décoration était chargée à souhait mais qu'est-ce que ça rendait bien ! Peter, qui avait commencé à développer un petit coté bling-bling, se sentait comme un poisson dans l'eau.

Dans les quartiers, au deuxième étage, il avait enfilé son uniforme de circonstance. Avec Poudlard, il avait pris l'habitude de porter des vêtements qu'il n'avait pas choisis et cela lui importait peu la façon dont il était habillé. Il était là pour se faire de la monnaie en espèce sonnante et trébuchante, et accessoirement pour rencontrer des sorciers pesant dans la société magique londonienne, tout un programme ! Alors il était évident qu'il n'avait que faire de la tenue qu'il pouvait bien porter. Il épingla sur son tablier son insigne de préfet des serpentards, communication oblige ...

Les premiers clients avaient fini par arriver. Peter et ses collègues s'étaient mis en branle pour assister tout ce petit monde. Le jeune stagiaire vert et argent, lui, avait repéré une table de deux sorcières dans le Petit Salon. Elles allaient être ses premières clientes ! L'avantage de cette pièce, seulement séparée du Salon de Thé par une arcade, était qu'elle avait une capacité extrêmement limitée, ce qui garantissait une certaine forme d'intimité à ses convives ! Peter s'avança à pas feutrés, pour ne pas déranger les deux dames, il se voulait d'un naturel discret.

- Mesdames, bonjour ! Bienvenue à l'Occamy Doré. Je suis Peter. Que puis-je vous proposer, aujourd'hui ?

Peter avait annoncé son service d'une manière assez enjouée, qui tranchait avec la situation relativement glaciale dans laquelle semblaient plongées les deux sorcières. Sa question posée, il croisa ses mains devant son tablier. Dans la poche de celui-ci, il avait préalablement placé un bloc-note et une plume de paon (achetée aux Halles Magiques), dont il prévoyait de se servir si les deux sorcières décidaient de commander à manger
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Petit Salon

Message par : Eurydice Wildsmith, Jeu 30 Mar 2017 - 17:39


Les excuses semblaient superflues à cette occasion. Elle n'en avait que faire. Trop de questions se tenaient en embuscade à l'intérieur d'elle. Il y avait de la rage, de la tristesse qui se battaient sur un terrain défraîchi.
C'est dans ces moments-là que le serveur débarque respirant la bonne humeur et la joie de vivre. Dans un sursaut imperceptible, Eurydice tourna ses yeux et son humeur massacrante se déversa vers lui. Elle reconnut l'insigne du badge de sa maison. Un visage qui aurait du être familier.
Elle voulait expédier la commande ne sachant pas vraiment ce qu'elle voulait mais fit une réponse d'apparence détendue. du sucrée. Cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas pris un vrai repas.

« Bonjour. Alors, serait-il possible d'avoir un cupcake le bleuet, et des petites verrines avec … chocolat blanc pour la mousse ?  Est ce que je pourrais avoir quelque chose pour l'accompagner. N'importe quoi de fort. Je vous laisse le choix de me faire la surprise » compléta-t-elle essayant de lui faire un sourire. Une de ces commissures se releva dans un pâle effet puis s'affaissa doucement.
Elle ne le connaissait pas vraiment, ce serait peut-être un début.
Elle espérait qu'il n'aurait pas l'idée de lui apporter une boisson trop loufoque. C'était le jour pour marquer sa rencontre. Ironie du sort.

La brune finit par regarder sa comparse attendant qu'elle commande. Elle avait une jolie tignasse blonde encadrant son visage. Pincement au cœur.
Elly avait dressé le décor avec sa réponse. Elle non plus n'arrivait pas à saisir l'enchantement de ne plus se retrouver seule depuis tant d'années. Pourtant aucune animosité ne se dégageait de sa personne.
La Serpentard patienta. Elle voulait de nouveau se retrouver seule avec son interlocutrice.

« Je ne sais pas d'où tu sors, et si tu as grandi confortablement entre des parents aimants mais comment …. »

Elle butait sur les mots sous le coup de l'émotion puis blêmit. Ses efforts bâtis volèrent en éclat de verre répandus sur le sol. Elle se sentait pieds nus à chaque phrase sortant de sa bouche. Ses yeux se fermèrent et elle inspira. Une fois.

« Comment as-tu pu me laisser dans l'ignorance ? Comment as-tu pu m'abandonner toutes ces années ? Si tu es réellement ce que tu prétends être. » Sa voix se brisa tandis que le bruit environnant la couva. Elle aurait aimé être plus virulente.
Tant d'affection perdue.
Sa méfiance avait pris le dessus comme une défense contre elle. Sa souffrance détendait ses muscles, tranquillement.  
La brune s'en voulait de cette faiblesse. Elle s'était répétée la scène des millions de fois dans sa tête pour qu'elle soit simple, parfaite, directe et bouclée facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Petit Salon

Message par : Aileen O'Leary, Mar 4 Avr 2017 - 3:21


PV Alhena
Il nous faut toutefois un serveur/une serveuse

Aileen venait de terminer une mâtinée particulièrement éprouvante au Heurtoir, elle avait reçu client sur client. Lorsque son shift fut enfin terminé, elle n'avait pas pu s'empêcher de pousser un soupir de soulagement. Il fallait qu'elle étudie en plus pendant l'après-midi, ses aspics arrivaient rapidement et elle ne maîtrisait pas assez certaines matières. L'idée de retourner étudier dans sa chambre ou dans la salle des employés du heurtoir ne l'attirait pas vraiment toutefois. La rousse avait envie de quelque chose de différent, un endroit pour se détendre tout en étudiant.

Se sentant d'humeur flâneuse, l'irlandaise parti se balader sur le chemin de traverse, pour arriver en face d'un établissement connu grâce à son bal de Noël. L'Occamy Doré. L'endroit faisant office de salon de thé, elle allait pouvoir étudier en paix là-bas non? Hésitante, elle rentra dans l'établissement pour s'installer dans le petit salon.

Elle avait remarqué un fauteuil bien moelleux accoté à une table, exactement ce qu'il lui fallait. Prenant place sans ménagement, Aileen sorti ses livres tournant autour de la matière du jour : l'histoire de la magie, une des matières qu'elle maitrisait le moins. Rapidement, elle fut plongée dans l'univers fantastique de la 2e guerre des sorciers, l'origine des Mangemorts, le rôle d'Harry Potter dans cette dernière, et la nécessité de l'ordre du Phénix.

Lisant tranquillement, Aileen réalisa qu'elle n'avait rien bu depuis le début de son shift au Heurtoir, un petit thé ne pourrait pas lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: Le Petit Salon

Message par : Aya Lennox, Mar 4 Avr 2017 - 10:09




   
L'Occamy Doré

   
  Aileen O'Leary
   


Apprenez à vous péter la gueule
à vous relever

et à recommencer.

Clignements d'yeux confus vers l'entrée, la sortie pour les autres.

Vous vous battez précieuses intrépides
girouettes histoire de
garder un bout du temps pour vous.
Hors des choses.

Voir vos sales faces,
redessinées façon céphalées.
Des éclats à vos commissures, sourires de forcenées.
Allez crever.
Insister sur les façons de faire,
délicieux roulage sur le palais, à la française.
Réorganiser présentation.
Ce soir, tête de porc en gelée.
Donnons-nous rendez-vous,
Ne vous ai-je pas déjà vu ?
Votre visage me dit quelque chose.


Il y a une fille installée à une table
Aya l'observe depuis cinq minutes sans venir prendre sa commande.
Pieds vissés au sol. Indécise.

Et puis après x minutes, parce que la soif guette.
Parce que c'est son rôle dans cette délicieuse pièce de théâtre.
Dramaturgie réinventée et langue inconnue.

Bonjour,
sourire tendre, yeux sans chaleur.
Égarée dans ses dunes
Calcinée.
Qu'est-ce que je peux vous servir ?
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: Le Petit Salon

Message par : Max Valdrak, Mar 4 Avr 2017 - 18:29


avec Nya

Je chantais. Oubliant l'espace d'un instant où j'étais. Un duo. Nya se débrouillait beaucoup mieux que moi en chant mais j'essayais de faire un effort. Les yeux fermés. Les doigts que claquaient en rythme. Je souriais en chantant ce titre de Jean Jacques Goldman qui me rappelait de bon souvenirs.


Les dernières notes résonnèrent et je rouvris les yeux pour regarder Nya. Elle me proposa de remettre cela. Mon sourire s'élargit. Je pris cependant le temps de ranger mon appareil dans ma poche avant du lui répondre.

-Cela serait avec plaisir. La prochaine fois on pourrait prendre les guitares si tu le veux?


Soudain, mon téléphone vibra. Un nouveau message. Mon père était rentré et me cherchait. Je pris alors conscience de l'heure tardive. Je n'avais pas vu le temps passer. Je posais mon argent sur la table et tendis une main en direction de la jeune gryffondor.

-Je vais devoir rentrer. Ce fut une agréable soirée, j'espère qu'on se recroisera rapidement pour parler musique ou sport.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le Petit Salon

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Avr 2017 - 22:38


]
Réponse à Eury et Peter


La jeune brune venait tout juste de s’assoir qu’un serveur – avec un pin’s préfet – débarqua pour prendre leur commande. Elly n’avais guère eu le temps de s’attarder sur la carte de l’établissement, aussi quand son interlocutrice pris commande, elle renchérit d’un simple

- La même chose s’il vous plait.

Elle observa Eurydice, elle avait ce petit quelque chose de connu. Mais de totalement inconnu, étrange qu’était cette sensation que de croire reconnaitre quelqu’un qu’on ne connaissait absolument pas … mais Elly n’eut guère le temps de réfléchir à cette question, que la jeune femme s’était mise à parler

- Je ne sais pas d'où tu sors, et si tu as grandi confortablement entre des parents aimants mais comment …. Comment as-tu pu me laisser dans l'ignorance ? Comment as-tu pu m'abandonner toutes ces années ? Si tu es réellement ce que tu prétends être.


La voix de la jeune femme était tremblante mais amère, chaque mot était comme un couteau pour Elly. Bien sûr elle reconnaissait que la jeune fille avait raison. Pourquoi n’avait-elle pas pu être là plutôt ? Pouvoir l’aider ? Elle avait visiblement souffert de cette situation que l’une et l’autre semblait avoir ignoré jusque ici

- Je suis désolée … j’ignorais … tout ça … avant … de regarder


Comment trouver les mots ? Pour la rassurer ? Lui dire qu’elle ne serait jamais plus toute seule ? Elly avait du mal avec ce genre de sentiments. Elle ne savait pas faire, elle n’avait pas appris. Ce genre de chose n’était pas du domaine de l’apprentissage.

- J’aimerais … pouvoir te connaitre davantage. Comprendre pourquoi …

Pourquoi quoi ? Pourquoi nos parents ont décidés d’en garder une et de laisser l’autre à l’abandon ? Drôle de question, à laquelle Elly n’avais pas su quoi répondre. Proche de sa mère, elle aurait pu lui demander des comptes, mais avait préféré la laisser de côté. Pour l’instant tout du moins, jusqu’à connaitre davantage l’autre personne. Celle en face d’elle.

- Comprendre pourquoi cela s’est passé comme ça, pourquoi … on ne s’est jamais croisées avant, pourquoi nous avons été séparées …

La voix et le ton étaient assurés, mais ils n’en trahissaient pas moins d’une certaine émotion. Quelque chose de palpable. Même les yeux d’Elly étaient quelques peu brouillés.

Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Petit Salon

Message par : Alhena Peverell, Mer 5 Avr 2017 - 0:27


RP Aileen

Fantôme qui s'égare, qui erre dans un monde détruit d'illusion.
Le squelette avance entre les tables, sourcils froncés. Il cherche un employé, un livre de compte disparu
Un Gallion
Deux petits Gallions
ils roulent sur les tables et les sourires s'étirent
Le tiens s'efface en la voyant
Tu tournes
Puis tu regardes Peter, le petit Peter qui fait son premier service
à elle alors qu'Elle est là
Et le monde ennuyeux s'arrête, il s'efface pour laisser place à une légère lumière qui vrille
Un regard, une vie qui s'enfuit, tu ne veux pas les déranger plus
Tu fais signe au Gamin, peut-être qu'il viendra te voir pour te donner des nouvelles. T'espères que ça se passe bien, parce que le premier service de l'autre préfet... à terminé en feu
Mieux ne vaut pas y penser

Soupirant, tu avances vers sa table. Elle parle avec une cliente, tu reconnais la beauté des deux jeunes femmes. L'une qui glisse souvent sur tes lèvres, l'autre qui s'évapore dans l'interdit de ses pensées. Une main délicate qui s'appuie sur l'épaule frêle, des frissons sur un toucher
un regard ailleurs
sur une âme égarée
Retour à la réalité
Bonjour Miss O'Leary, désolée de vous importuner mais je dois m'adresse à Miss Lennox.
Sourire, attente d'une réponse avant de se tourner vers l'incongrue sentiment qui évapore les sens vers l'ailleurs
la volupté
Aya, je cherche le livre des comptes. Tu ne l'aurais pas vu ? J'ai déjà fais toute la salle du personnel mais sans succès. Il faudrait que je passe à Gringotts et je ne voudrais pas le faire trop tard dans le mois.
Léger coup d'oeil à la jeune rousse, elle travail
L'Histoire de la Magie
étrange
Tout se passe correctement au fait ? Vous n'êtes pas trop dérangée pour apprendre vos leçons ? Ce n'est jamais facile, d'apprendre toutes les dates clés de la seconde guerre des sorciers, avec du bruit dans les alentours.
Dernier sourire
embrasé par les reproches du silence
Il fallait paraître aimable avec l'être humain
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Petit Salon

Message par : Peter McKinnon, Mer 5 Avr 2017 - 9:03




L'Occamy Doré

Elly & Eurydice



Heureusement pour le stagiaire, l'une des deux sorcières, celle qui semblait la plus jeune, avait l'air de savoir ce qu'elle voulait ! Et elle voulait pas mal de trucs. D'ailleurs, Peter, qui avait étudié scrupuleusement la carte avant de prendre son service, découvrit que la maison proposait un certain nombre de mets qu'il avait manifestement refoulés dans un coin de sa mémoire. Prestement il sortit son bloc-note et sa plume de paon et se mit à noter. « Cupcake le bleuet », « petites verrines - chocolat blanc », « quelque chose pour l'accompagner ». A chaque énoncé d'un souhait de la demoiselle, Peter inclinait poliment sa tête vers l'avant. Quant à sa dernière demande, il avait déjà une idée. Beaucoup plus assidu sur la page des alcools, il avait le souvenir d'un cocktail au rhum !

Le préfet des vert et argent se tourna alors vers l'autre sorcière, qui elle semblait avoir bien moins eu le temps de scruter la carte, mais qui restait néanmoins très polie ! Elle lui indiqua simplement qu'elle souhaitait prendre la même chose que celle qui partageait sa table. Apparemment, ici, il se passait quelque chose de pas très drôle. Peter aurait bien mis sa main à couper que c'était une histoire de mec (ou de gonzesse, il n'était pas fermé sur la question) ou d'héritage. Oui, vu l'atmosphère glaciale, ça parlait amour, sex ou argent. Il devait donc faire tout ce qu'il pouvait pour que son service soit le plus agréable possible. Après avoir écrit un grand "X2" au bat de la page de son bloc, il fourra celui-ci dans sa poche et déclara sur un ton bas et calme aux deux sorcières, avant de s'éclipser :

- Très bien, je vous apporte cela d'ici quelques petites minutes.

Il s'en alla alors d'un pas discret vers le comptoir. Sur le chemin, il intercepta un signe de la main de sa patronne, qui était par ailleurs son professeur d'Histoire de la Magie, pas question d'aller ignorer cette ravissante sorcière le premier jour de son service. Il s'approcha donc d'Alhena Peverell et s'inclina respectueusement pour la saluer. Mais il ne s'attarda pas et fila ensuite en direction du comptoir en lui murmurant un petit « Je vous laisse, j'ai une commande ». Il ne tenait pas à passer pour le tire-au-flanc de service, toujours prêt à se tailler une bavette sur les heures de boulot.

Arrivé au comptoir, il remplit les verrines, prenant bien soin de sélectionner leur mousse au chocolat blanc maison, conformément au souhait des deux sorcières. Il se prit à redécouvrir le cupcake bleuet qui en réalité n'était autre qu'un cake aux amende avec des mûres et des myrtilles dans divers états semi-liquides. Pas que cela avait l'air mauvais ou qu'il faisait mal son boulot, mais Peter trouvait le sucre vulgaire. Enfin, il termina par les deux cocktails. Ceux-ci ayant été laissé à sa libre appréciation, bien que l'on lui eu demandé quelque chose de fort, il se lança dans la composition de deux "Licornes Déchainées". Peut-être la jeune sorcière voulait-elle encaisser cette rude conversation par un truc bien fort et bien pur histoire que la rudesse de l'alcool lui fasse immédiatement oublié tous ses soucis, mais on ne servait pas de cela ici. Ici tout n'était que luxe et raffinement, pas question de taper une bouteille de whisky pur feu sur une table en annonçant vulgairement que "ça fera un gallion ma p'tite dame !". Lorsqu'il eut tout disposé sur un grand plateau, il sembla à Peter qu'il manquait quelque chose ... Les bouchées ! Chaque boisson donnait lieu à des toast, à l'Occamy Doré, il se lança donc dans la confection de ceux-ci. Présentement c'était du caviar, pas que les deux sorcière ou lui aient pu choisir, c'était la faut aux tarifs ! Et puis si elles avaient du goût, le caviar ça passait à toutes les heures ...

Peter fut de retour quelques minutes après son départ du petit salon. A pas feutrés, il s'avança vers la table un grand plateau à la main, qu'il déposa sur une table voisine de celle des deux dames, pour leur servir leur commande. Il disposa discrètement, devant chacune le cupcake bleuet, disposant les verrnies à sa gauche, les bouchées à sa droite et la "Licorne Déchainée" par-delà le cupcake à la place des boissons. Il disposa devant chacune des demoiselles une addition manuscrite reprenant leur commande et son prix. Il avait pris soin de replier le document et de l'épingler d'une aiguille à tresser suivie d'un fil, comme cela se faisait dans les grands établissements moldus.

- Et voici pour vous, mesdames. Cela vous fera un gallion et trois mornilles chacune, s'il vous plait. L'Occamy Doré, vous souhaite de passer une bonne dégustation !

Consommations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Petit Salon

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 7

 Le Petit Salon

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.