AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 7 sur 7
Le Petit Salon
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Peter McKinnon
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Le Petit Salon

Message par : Peter McKinnon, Dim 17 Sep - 9:40




L'Occamy Doré

Ellana Lyan



Elle devait être perdue la belle petite. Et le gérant des lieux ne se sentait pas spécialement responsable d'ailleurs. Elle avait toujours été un peu perdue, et ce n'était pas parce qu'il exploitait très légèrement cette perdition qu'il passait du coté des sales types. Et puis, il fallait bien dire ce qui était, elle en avait envie. Oh, elle n'en crevait peut-être pas d'envie, mais elle avait envie de rattraper le passé, de courir après ce qui n'était plus. Et il n'y avait pas de mal à contenter deux envies distinctes par un seul acte ! Alors, pendant que la demoiselle finissait son dernier murmure, Peter lui enlevait prestement et élégamment son haut.

Après un léger baiser, au seul objectif de détendre l'atmosphère chargée d'envie, Peter prononça ses dernières paroles :

- Rien de mieux que d'être à deux sur scène ...

A ces mots, il imprima une légère pression sur l'une des épaules de la jeune fille pour la coucher très délicatement sur le sofa. L'Occamy Doré était chez lui désormais. En maitre absolu des lieux, il s'apprêtait à prendre définitivement ses marques. Et, quelques instants plus tard, il aurait définitivement tiré le rideau sur son passé avec la nouvelle préfète de Serpentard. Un nouveau chapitre allait s'écrire alors entre eux ... Probablement plus passionnant que tous ceux qu'ils auraient pu écrire à deux s'ils étaient restés ce couple bêbête des rues de Pré-au-Lard.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Petit Salon

Message par : Katerina Bennett, Lun 13 Nov - 12:25


L'Aurore se lève et illumine l'horizon
~ pv Artemis Lhow ~



Cela faisait plusieurs fois que la métisse entendait le nom de l'Occamy Doré circuler dans les couloirs de Poudlard. C'était un bien joli nom et Katerina imaginait la fameuse créature, dans les tons bleus d'origine, toute d'or vêtue et voletant dans le ciel. Puis la jeune fille avait appris qu'il s'agissait d'un établissement un peu particulier : au départ, c'était un cabaret, qui s'était vu transformer en restaurant-salon de thé-cabaret après une reprise suite à une faillite des premiers propriétaires. Elle avait du mal à concevoir l'endroit, s'imaginant toute sorte de décorations plus farfelues les unes que les autres — il fallait dire qu'elle avait une imagination débordante. Mais les rumeurs sur l'Occamy Doré lui donnait franchement envie d'aller voir ça de ses propres yeux.

C'est ainsi que la demoiselle organisa une petite visite des lieux un samedi en fin de matinée. Tous ses cours étaient en ordre alors elle avait bien l'occasion de sortir sur Londres. Comme à son habitude, la rouge et or partait seule en exploration ; c'était un moment qui n'appartenait qu'à elle de découvrir l'établissement. Vêtue simplement d'habits moldus — un jean slim, des bottines, un pull long et sa panoplie de manteau bordeaux et écharpe noire — et arborant une sacoche camel avec tout son matériel de dessin, Kat avait voyagé jusqu'à la capitale en Magicobus. Elle était toute étourdie en sortie du véhicule, si bien qu'elle dût s'y prendre à deux fois avant de trouver la fameuse entrée de l'Occamy Doré. Et lorsqu'elle eut poussé la porte, la magie fit son effet.

La pièce dans laquelle la lionne entra donna immédiatement le ton. Deux dizaines de tables posées çà et là composées de nappes noires brodées, d'une vaisselle diaphane, de petits couverts dorés et de porcelaine fine. Il y avait aussi des compositions florales très féminines et les chaises étaient élégantes, faites d'un bois sombre — de l'ébène ? — et de coussins rouges ayant l'air très confortables. Au centre de la pièce se trouvait une desserte sur laquelle un samovar antique était exposé. Un comptoir de bois sombre également était disposé à droite de l'entrée de l'Occamy Doré et Katerina devina qu'il devait être ouvert en soirée pour accueillir les clients désirant prendre un verre à même ce bar. Mais plus loin de l'autre côté, il y avait d'épais rideaux de velours rouge ; aussi la jeune fille s'approcha et pénétra dans une autre atmosphère.

L'endroit était plus petit et les couleurs dominantes étaient ici le rouge et le vert. Il y avait une petite dizaine de tables et de nombreux sièges sur lesquels s'asseoir : des banquettes, des fauteuils et des poufs. Le plafond semblait enchanté, comme à Poudlard, mais pour reproduire un ciel étoilé. Quelques photos tapissaient les murs grenats et un piano traînait dans un coin, attendant un joueur. Pour ajouter une touche féminine, des arrangements floraux étaient disposés au centre des tables, comme dans l'autre pièce. Katerina se choisit une place ici, sur une banquette, de sorte qu'elle puisse avoir toute la vue sur la pièce et les rideaux donnant à côté. Elle déposa sa sacoche à côté d'elle ainsi que son manteau mais elle garda son écharpe. La lionne attrapa le menu ; elle avait bien envie de boire quelque chose avant de se mettre à dessiner les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Petit Salon

Message par : Artemis Lhow, Jeu 16 Nov - 19:05


L'Aurore se lève et illumine l'horizon

avec Katerina Bennett

Voilà plusieurs semaines que j'ai promis à Josephine de passer à l'Occamy doré pour y goutter les fameux macarons orgasmiques. A moins que ce ne soit les chocoballes qui soient orgasmiques ? J'avoue que je ne me souvient plus en détails des adjectifs utilisés lors de cette conversation, mais il était question de macarons absolument jouissif. Ais-je besoin d'une autre raison pour pousser la porte du restaurant cabaret ? Non.

Ce n'est pas la première fois que je viens à l'Occamy, la dernière fois c'était avec Elly et nous avions terminé la soirée ... nous avions terminé la soirée ... je dois me faire vieux, impossible de me remémorer la fin de soirée ! Impossible de même de me souvenir du contenu de nos discussions. Je marque un temps d'arrêt sur la pas de la porte, les yeux dans le vide, la mémoire en vrac.

M'ébrouant comme un chien pour remettre de l'ordre dans mes pensées, mes yeux se posent enfin sur la salle qui n'a quasiment pas changé depuis la dernière fois. Pourtant, si j'ai bien compris, le propriétaire des lieux a changé, non ? Peter si je ne me trompe pas a reprit l'affaire après quelques années de services au sein de l'établissement. Un chic type, j'avais déjà eu l'occasion de le rencontrer pour de sombres raisons dans la forêt de Poudlard alors qu'il y était élève et plus récemment alors que je discutais avec son employée.

Un petit sourire en coin, j'avance à travers la salle en me remémorant le savon que Josephine s'était prise lorsque patron parfait lui était tombé dessus ah ah ! J'adresse machinalement un petit signe de tête poli à une demoiselle seule à table lorsque mon corps se fige en plein mouvement. Je retourne doucement la tête vers la demoiselle que je reconnait enfin après ces quelques semaines de calme.

«  Mademoiselle Bennett ! Permettez-vous que je prenne place ? »

Que faisait-elle ici seule à table avec pour seule compagnie un petit carnet à dessin et ses crayons ? Était-elle venue s'inspirer de l'endroit pour l'une de ses œuvres ? Ou peut-être était-elle critique gastronomique et ce calepin lui servait en réalité à prendre notes. Aucune idée, mais je ne tarderai pas à en savoir plus, hors de question de partir sans au moins la remercier pour son aide ...

Revenir en haut Aller en bas
Katerina Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Petit Salon

Message par : Katerina Bennett, Dim 19 Nov - 21:01


L'Aurore se lève et illumine l'horizon
~ pv Artemis Lhow ~


La banquette sur laquelle Katerina avait pris place était vraiment confortable. Se laissant aller contre le mur derrière elle, la Gryffondor savoura l'instant et se rendit compte qu'elle se sentait détendue. L'endroit était calme et chaleureux, et il faisait une température des plus agréables dans la pièce. C'était vraiment parfait pour l'adolescente qui était venue, de prime abord pour découvrir les lieux et dessiner, pour s'aérer l'esprit autrement. Se promener dans le parc était une chose ; se prélasser au bord de la cheminée dans la Salle Commune une autre ; dessiner était la meilleure. Mais l'Occamy Doré, cet endroit nouveau pour elle, lui faisait du bien et ce même après moins de cinq minutes sur place.

S'installant confortablement, la brunette consulta alors le menu pour choisir une boisson. Certainement pas d'alcool, elle n'avait pas encore l'âge pour — quand bien même ça ne l'empêchait pas d'en consommer avec ses parents, à petite dose — et puis si elle souhaitait dessiner, ce n'était pas une bonne idée pour les avoir claires. Un thé ? Il y avait là un choix intéressant mais Kat n'était pas sûre d'avoir envie d'une boisson chaude. Elle jeta son dévolu sur les boissons sans alcool et fit son choix assez rapidement. Oui, cela semblait délicieux, rafraîchissant et sucré. La lionne referma la carte et la déposa sur la table tout en levant la tête. Un homme adulte était entré et venait justement de lui faire un signe de tête poli pour la saluer, ce qu'elle fit en retour avec un petit sourire timide.

Puis la brunette fronça les sourcils, tandis que l'homme, qui était en plein mouvement, se figeait et retournait la tête vers elle. Le visage de Kat s'éclaira lorsqu'elle reconnut ce visage, qui était de bien meilleure allure et de plus jolie couleur que la dernière fois qu'elle l'avait vu. Il s'agissait là de l'Auror qui était venu son secours lors de cette fameuse soirée d'Halloween, quelques semaines plus tôt. Sans lui, sa mère et Katerina seraient probablement dans l'au-delà.

— Mademoiselle Bennett ! fit-il en la reconnaissant. Permettez-vous que je prenne place ?

La lionne se sentait flattée qu'il l'ait reconnue et qu'il lui demande de partager sa table. Comment aurait-elle pu refuser après ce qu'il avait fait pour elle ? Blessée au bras et perdant beaucoup de sang, l'Auror l'avait soignée. Elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de le remercier vu l'état de fatigue dans lequel il s'était trouvé juste après. Ensuite, ils étaient partis pour Sainte-Mangouste et leur route s'était séparée. Kat était tout de même contente de le revoir en forme.

— Oh, bonjour Mister ! répondit-elle, se rendant compte qu'elle ne connaissait pas son nom. Je vous en prie, installez-vous. Je serais heureuse d'avoir un peu de compagnie !

A la base, la jeune fille était venue pour être tranquille et dessiner ce magnifique endroit. Mais le hasard était bien fait et Katerina ne rechignait pas à l'idée de papoter quelques instants avec cet Auror. Peut-être pouvait-il lui donner quelques conseils, comme Jessy quelques jours plus tôt ? Avec un sourire, la brunette lui tendit la carte du menu.

— Comment allez-vous depuis... l'autre nuit ? demanda-t-elle avec le regard triste. Je n'ai pas eu vraiment l'occasion de vous remercier comme il le fallait... Sans vous, je n'aurais pas pu me remettre sur pieds si rapidement. La rouge et or leva légèrement son bras droit, celui qui portait la cicatrice de cette terrible soirée. J'espérais que vous alliez bien, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Petit Salon

Message par : Ellana Lyan, Mer 22 Nov - 19:15


avec Proprio parfait

Quelque chose avait changé entre nous, en nous peut-être que c'était ce moment étrange du passage à un semblant d'âge adulte, pleinement pour lui, moindre pour moi, je ne sais plus ce que je dois penser, ce que je dois faire perdue dans ses yeux, ses gestes tellement espéré lors de cette période perdue ou je voguais entre haine et amour par rapport à l'ex préfet de qui je portais à présent la signe parvenant à me dégouter mon même lorsque mon attitude m'évoque d'anciens souvenirs ou les rôles étaient inversés, d'une phrase il soulève de quelque peu son masque et tant dis que je me retrouve couchée je deviens aveugle, d'envie ? de sentiments ? je ne parviens plus à distingué le vrai du faux comme si je m'étais enfoncée bien trop profondément dans l’illusion, son haut enlever je laisse mes doigts faire de même dévoilant par la même occasion les cicatrices habituellement cachées de mon corps, aurais-je pu penser me retrouver dans cette position en arrivant emplie de fureur ?

Non je ne réussissais jamais à deviner à l'avance les actes du gérant de L'Occamy Doré bien qu'en ce moment je pouvais me douter qu'il n'allait pas partir prestement dans une excuse incompréhensible coucher avec son ex c'est comme ravaler son vomit mais il n'y avait rien de ce goût là dans l'établissement... Mes habits un à un épousent le sol, je ferme les yeux, respire, les rouvre, comme si je venais soudainement de changer de réalité, les battements de mon cœur se font de plus en plus fort je perds le contrôle tant dis qu'une main fragile l'attire à moi dans un nouveau baiser, une nouvelle erreur impardonnable __ bien plus pour moi que pour lui mais qu'importe, il était déjà trop tard...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Petit Salon

Message par : Artemis Lhow, Mar 5 Déc - 14:29


Le visage de la demoiselle sembla s'illuminer lorsque je lui adressa la parole. Heureux qu'elle se souvienne de moi et qu'elle accepta de partager sa table, je pris doucement place sur la chaise face à elle et revis malgré moi les quelques instants qui suivirent le combat contre les Inferis. Le moment où j'ai manqué de perdre connaissance, épuisé par la multiplication des sortilèges utilisés et par les soins que j'avais du prodiguer. Si le combat en lui même ne m'avait pas grandement fatigué, soigner des blessures aussi lourdes que celles qu'elle avait subit ... ce n'était ni dans mes habitudes, ni dans mes capacités. Forcément, le contre coup fut rude.

« Oh, bonjour Mister ! Je vous en prie, installez-vous. Je serais heureuse d'avoir un peu de compagnie !

Je n'avais pas prévu de m'attarder en ce lieu, ni même de m'attabler à vrai dire, mais le hasard décide parfois de changer la donne alors pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour papoter après tout ? Ce serai l'occasion pour moi d'en savoir un peu plus sur cette fameuse Katerina qui, par son patronus, a sauvé plus d'une personne ce jour là. Je ne sais pas si d'autres ont pensé à contacter le bureau des aurors, mais son patronus nous est parvenu en premier et fut décisif.

« Comment allez-vous depuis... l'autre nuit ? Je n'ai pas eu vraiment l'occasion de vous remercier comme il le fallait... Sans vous, je n'aurais pas pu me remettre sur pieds si rapidement. Elle leva doucement son bras droit pour évoquer la cicatrice qu'il lui restait sur le bras. J'espérais que vous alliez bien, en tout cas. »

« C'est moi qui devrait vous remercier mademoiselle Bennett, sans votre message d'alerte, le bilan de cette journée aurait pu être bien plus lourd. Je pris le menu qu'elle tendait en la remerciant d'une légère inclinaison de la tête. Avez-vous revu les demoiselles qui étaient avec nous ce jour là ? »

Si mes souvenirs étaient exacts, deux autres jeunes filles étaient présentes sur les lieux, une que j'avais déjà eu l'occasion de côtoyer et qui fut mon binôme lors d'une compétition de duel. Et l'autre qui m'était totalement inconnue. J’espérais que les blessures physiques et le choc psychologique de cette journée ne les avaient pas marqué au delà du raisonnable. Subir ce genre d'assaut n'est jamais facile à gérer, mais dans le climat de peur qui s'installe petit à petit autour de nous, la psychose peut vite prendre le dessus sur la raison.

Parcourant le menu des yeux, le survolant plus qu'autre chose, je prit conscience que l'heure du repas devait approcher à grand pas. Doutes confirmés par le tiraillement soudain de mon estomac qui réclamait son lot. Et bien soit, nous resterons manger là... reposant la carte sur la table, Josephine saurait surement me conseiller, je posais mes yeux à nouveau sur la brunette, attendant qu'elle reprenne la parole.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Petit Salon

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 7

 Le Petit Salon

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.