AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 2 sur 5
Le Patio
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Alexander Hurtson
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Mer 14 Déc 2016 - 15:45




L'Occamy Doré

Violet O'Toole,Liskuvo Kalsi et Stephan Lowris


C'est une journée plutôt calme pour un week-end. Il faut dire que la température extérieure n'encourage pas énormément les gens à pointer le bout de leur nez et que l'heure est plutôt à la sieste qu'au thé. Tous ces facteurs amènent donc à un lieu presque désert, occupé seulement par quelques âmes en peine qui finissent leur repas et par les membres du personnels qui cherchent des occupations.

Tu es installé au bar, en train de terminer la vaisselle du midi. Tes mains sont passées en mode automatique et finissent d'essuyer les derniers verres. A ce moment, la porte s'ouvre et entre alors une bourrasque de vent froid qui te fait lâcher le verre que tu tiens. Tu sors ta baguette afin de lancer un #Reparo et salues la jeune fille qui est la cause de tout cela. Tu décides de ne pas lui en tenir rigueur car après tout, ce n'est pas vraiment de sa faute. Peu après elle, entre un garçon que tu connais. Il s'agit de Liskuvo Kalsi, un Poufsouffle de la même année que toi. Empruntant le même trajet que la fille, il se dirige lui aussi vers le patio. Tu finis donc la vaisselle pour leur laisser le temps de s'installer puis tu attrapes des cartes disponibles sur le bar et te diriges vers eux.

Arrivé dans la petite véranda, tu remarques qu'ils ne sont pas seuls et qu'un garçon est aussi installé à une table, entrain de lire. Tu ne l'avais pas vu et tu espères qu'il n'est pas là depuis trop longtemps. Tu commences donc par te diriger vers lui:

"Bonjour jeune homme, puis-je vous servir quelque chose afin de vous réchauffer? Nous avons une magnifique carte des thés."

Tu lui tends donc la carte et attend sa réponse avant de te diriger vers la table de Liskuvo où ce dernier à l'air en pleine conversation avec la jeune fille. Tu toussotes afin d'annoncer ta présence et poses les cartes entre eux deux avant de prendre la parole:

"Salut Lisk, ça va? Qu'est-ce que tu fais par là? Est-ce que je peux vous servir quelque chose à boire ou à manger?"

Plus qu'à attendre leurs réponses et à aller préparer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Patio

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 14 Déc 2016 - 17:08


Le jeune garçon que Liskuvo ne connaissait insistait, il voulait être de ce cours. C'était assez gênant pour Liskuvo qui n'aimait pas dire non aux gens, il regarda donc les deux enfants tour à tour, et puis Violet cassa le silence qui commençait à se prolonger. Elle ne voulait pas de lui, c'était certain. Avait-elle honte de son niveau en DCFM ? Ou alors elle voulait juste un moment seule à seule avec l'adolescent et ne souhaitait pas être dérangée. Liskuvo sourit, les difficultés des enfants à parler entre eux étaient loin derrière lui, maintenant si il le fallait il se planterait devant n'importe qui pour l'obliger à l'écouter, avec sa carrure la plupart des gens n'osaient pas lui refuser une discussion, c'était trop drôle.

Bien si ma présence vous est autant dérangeante que cela je ne vous embêterais pas plus que ça dans ce cas. J’espère que vous lui apprendrez plein de choses car c'est une matière excellente qui demande beaucoup de maîtrise et de savoir faire.

Oh le pauvre, il était clairement vexé de se faire jeter ainsi, il ne devait pas avoir l'habitude que quelqu'un soit plus important que lui-même. Bah ! Il apprendra avec le temps, ça faisait mal au début et puis à la fin on apprends à s'écraser, ou alors on se hisse en leader. Mais comme chacun sait les leaders ne subsistent jamais longtemps dans le monde des sorciers.

Désolé mais c'est elle la boss, c'est son cours donc c'est elle qui décide de tout, un prochaine fois ?

Il souriait au jeune homme, un sourire sincère, il ne voulait pas le blesser alors qu'il avait juste voulut participer. Il se retourna vers Violet, bien décidé à enfin pouvoir lui apprendre quelques trucs, après tout il était là pour ça.

Donc oui comme je te disais si tu es en première année la matière n'est pas très tordue, le sortilège de la crotte de nez reste le sortilège principal, tu apprends juste à te défendre un peu en cas d'attaque hmm... disons fratricide. La seule chose que tu as a faire et de bouger ta baguette comme ça et de prononcer le sort, c'est facile. Ensuite un peu plus tard tu apprendras d'autres sorts qui paraissent peu importants mais qui sont finalement là pour s'amuser entre amis ou alors juste créer une diversion, tu as par exemple le sortilège de Danse Endiablé Il mima le sort et la formule.

à côté de lui un toussotement se fit entendre, léger. Il eut le mérite de faire se relever la tête de Liskuvo, pour découvrir Alex, un poufsouffle qu'il avait l'habitude de croiser en cours. Il ne l'avait pas entendu arriver, complémentent plongé dans son discours.

"Salut Lisk, ça va? Qu'est-ce que tu fais par là? Est-ce que je peux vous servir quelque chose à boire ou à manger?"

A boire ou à manger ? Ce gars là était un génie, Liskuvo avait totalement oublié de manger avant d'arriver, l'arrivée du serveur était providentielle, quelle chance. Il inspecta la carte quelques instants et son choix, il voulait du poisson.

Salut Alex ! Tout va bien, et toi ça se passe bien ici ? Comme tu vois je donne un cours à cette petite signe de tête vers Violet. Elle est assez débutante en défense donc il faut bien lui apprendre un peu les bases ! Effectivement j'ai un peu faim, j'aimerai bien une Mer Providence s'il te plaît.

Il se tourna ensuite vers Violet. Elle était si gentille, il se devait de faire un geste.

Tu veux quelque chose ? C'est moi qui paie

Il lui sourit, bien décidé à passer une bonne après-midi dans cette salle.
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Violet O'Toole, Mer 14 Déc 2016 - 20:33





Le Gryffondor avait sourit à Violet, elle n'arrivait pas à savoir si il était vexé, blessé ou déçu... Elle espérait qu'aucune des trois possibilités n'était la bonne.

Liskuvo avait poursuivit, s'adressant au garçon :
« Désolé mais c'est elle la boss, c'est son cours donc c'est elle qui décide de tout, une prochaine fois ? » Lui aussi avait l'air désolé. Violet se demandait tout de même si il n'avait pas trouvé qu'elle avait été trop dure...

Le Lion répondit :
« J’espère que vous lui apprendrez plein de choses car c'est une matière excellente qui demande beaucoup de maîtrise et de savoir faire. » Puis il retourna s'asseoir à quelques pas de là. Elle le trouvait très... adulte pour son age, c'était assez étrange. Enfin, là n'était pas le sujet. "Maîtrise" et "savoir faire", exactement tout ce dont Violet manquait !


Le Poufsouffle reprit :
« Donc oui comme je te disais si tu es en première année la matière n'est pas très tordue, le sortilège de la crotte de nez reste le sortilège principal, tu apprends juste à te défendre un peu en cas d'attaque hmm... disons fratricide. La seule chose que tu as a faire et de bouger ta baguette comme ça et de prononcer le sort, c'est facile. Ensuite un peu plus tard tu apprendras d'autres sorts qui paraissent peu importants mais qui sont finalement là pour s'amuser entre amis ou alors juste créer une diversion, tu as par exemple le sortilège de Danse Endiablé »  Il lui montra la gestuelle associée.

Aïe. Elle avait espéré qu'ils s'en tiendraient purement à la théorie

Elle avait vu le serveur arriver, mais n'avait pas osé interrompre Liskuvo, il toussa doucement pour signaler sa présence :
« Salut Lisk, ça va? Qu'est-ce que tu fais par là? Est-ce que je peux vous servir quelque chose à boire ou à manger ? »

Ce dernier ne devait pas avoir mangé ce midi, il commanda un plat de poissons, puis il se tourna vers Violet :
« Tu veux quelque chose ? C'est moi qui paie »

Depuis qu'elle était à Poudlard, elle avait prit un peu plus d'assurance quand il s'agissait de commander dans les bars et restaurants ou d'acheter des choses seule dans les boutiques. Un poil d'autonomie, en somme. Il n'en restait pas moins qu'elle manquait encore un peu de spontanéité, chasser le naturel, tout ça, tout ça !
Cela dit, étrangement, le fait d'être en présence d'un élève plus vieux qu'elle la mettait finalement plus à l'aise qu'elle ne l'aurait imaginé. Elle se sentait moins " bébé " que lorsqu'elle était avec ses quelques copines. Ça ne l'empêcha pas de virer à l'écarlate quand "Lisk" annonça qu'il paierait, la regardant, l'air jovial. Elle ne savait pas si elle devait poliment refuser, ou poliment accepter ! Elle avait à peine pensé à regarder la carte... Elle avait mangé ce midi, et elle avait l'estomac trop noué pour avoir envie de quoique ce soit de solide !
Elle souffla un « Euuuuuuuh... », ses yeux fouillant la carte à toute vitesse.
« Je vais juste prendre un thé... Un... Belle.. Hélène... s'il vous plait ! », toujours avec ce petit sourire sincère, mais légèrement crispé, rendant la carte au garçon qui était venu prendre leur commande.
Avec le même sourire aux lèvres elle bredouilla un « Et, merci beaucoup... » à l'adresse de son "prof", le regard fuyant.



Revenir en haut Aller en bas
Stephan Lowris
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re

Message par : Stephan Lowris, Jeu 15 Déc 2016 - 21:19


Le jeune homme était concentrée dans ça lecture étant assez déçus de ne pas avoir pu rester avec eux il ne remarqua même pas l'arrivé du garçon qui vint vers lui .
Il fini par s'en rendre compte levant le nez de son livre pour l'observer sans un mots jusqu’à ce que le garçon prennent la parole pour lui dire tout simplement ces quelques mots :

"Bonjour jeune homme, puis-je vous servir quelque chose afin de vous réchauffer? Nous avons une magnifique carte des thés."

Il pris la carte n'ayant même pas le temps de regarder que le garçon était déjà repartie vers une autre table .
Il pris donc le temps de regarder la carte mais rien ne semblait lui plaire surtout que les thés ce n'était pas ça tasse de thés il en avait de très mauvais souvenir car ça tante lui en servait vraiment énormément quand il passait quelque jours chez elle . Cela avait fini par dégoûtée le jeune homme.
Il posa donc la carte à coté de lui vers le bord de la table replongeant son nez dans son livre il semblait lire un passage sur les dragons d'après les illustration apparente sur les pages cela avait l'air de le fasciner .
Il regardait les pages lâchant quelque mots à peine audible :  

>J'aimerais tant en voir en vrai ...<
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Patio

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 16 Déc 2016 - 11:37


Violet avait choisie un thé, 14h c'était un peu tôt pour l'heure du thé. 14h c'était trop tard pour manger aussi, Liskuvo étouffa un rire devant l'ironie de la situation, il était avec une petite fille dans un cabaret et au lieu de travailler comme prévu il avait voulu manger un plat de poisson. Qu'allait-elle penser de lui ? Il ne donnait pas un très bon exemple. Qu'à cela ne tienne il avait faim et il ne pourrait pas être tranquille tant qu'il n'aurait pas la panse pleine, son ventre était clair là dessus.

Alors on en était où ?

Il regarda Violet, elle était très timide ça se voyait. Elle avait du mal à parler à l'adolescent, limite ça aurait pu être normal, après tout elle n'avait que 11 ans. Par contre si elle avait du mal à discuter avec ses camarades du même âge elle allait avoir du mal à se battre réellement contre un ennemi. Elle allait réellement devoir faire un travail sur elle même, stresser au moment fatidique ce n'était pas bon et si elle disait le mot mal, elle allait passer un mauvais moment où elle ne pourra pas se défendre.

Essaye de répéter de vive voix les deux sortilèges dont je t'ai parlé, sans ta baguette d'abord, il faut que tu prononces à la perfection d'accord ?

Il lui sourit, ce n'était pas si difficile, les deux sortilèges étaient assez primaires, après cela on allait pouvoir passer à d'autres sortilèges. Aucun ne demandait une réelle pratique où un réel apprentissage difficile, après tout il ne lui demandait pas de faire des combinaisons de sortilèges ou autres farandoles de sorts compliqués, il ne voulait pas la tuer tout de suite.

Comme nous sommes ici pour parler de défense et non pas d'attaque, qui pourrait venir plus tard si ça t’intéresse, mais pas ici hein c'est trop dangereux. J'imagine que tu connais le sortilège du Calda, tu as déjà entendu parler de la partie basique du sort, ça parait pas comme ça mais réchauffer un objet parfois ça peut sauver une vie, je me suis déjà trouvé dans une situation où sans ça j'aurais été très mal.

C'était vrai, Calda était un sort très utile dans un combat, parfois la sensation de brûlure était si forte qu'on en arrivait même plus à lancer un sort.

Sinon il y a le Fría, l'inverse du sort, je le trouve moins intéressant mais garde en tête son utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Violet O'Toole, Sam 17 Déc 2016 - 17:16




La gamine avait prit le temps de jeter un œil au garçon de Gryffondor pendant que le serveur s'éloignait, elle avait reconnut le livre dans lequel il s'était replongé, c'était un livre sur les créatures magiques. Un sujet qui l'intéressait beaucoup, et elle aurait largement préféré être en train d'étudier ces derniers plutôt que la défense...!

« Alors on en était où ? », la question rhétorique du Poufsouffle l'avait tirée de ses pensées et son regard se tourna de nouveau vers lui. Elle tripotait nerveusement sa baguette, posée sur la table. La regardant, il enchaina : « Essaye de répéter de vive voix les deux sortilèges dont je t'ai parlé, sans ta baguette d'abord, il faut que tu prononces à la perfection d'accord ? », lui souriant, « Comme nous sommes ici pour parler de défense et non pas d'attaque, qui pourrait venir plus tard si ça t’intéresse, mais pas ici hein c'est trop dangereux. J'imagine que tu connais le sortilège du Calda, tu as déjà entendu parler de la partie basique du sort, ça parait pas comme ça mais réchauffer un objet parfois ça peut sauver une vie, je me suis déjà trouvé dans une situation où sans ça j'aurais été très mal. Sinon il y a le Fría, l'inverse du sort, je le trouve moins intéressant mais garde en tête son utilité. »

Calda. Frìa. Oui, elle se souvenait en avoir entendu parler en cours. Normalement, elle les maitrisait. Disons... Au moins une fois sur quatre ? Il lui avait aussi parlé de crottes de nez, la goutte, qu'elle avait déjà vu lancé dans les couloirs, et le sortilège de "danse endiablée", qu'elle connaissait aussi pour l'avoir également vu rapidement en classe.

Violet répondit à Liskuvo : « Oui... Alors, vous...euh, tu m'as parlé des... crottes...de nez *elle rougit*, et aussi du sortilège de Danse Endiablée. Si je me souviens bien, celui ci c'est tarentu... tarenta... », elle se mordait la lèvre inférieure, les yeux levés au ciel, comme si la réponse allait se trouver au plafond, « Tarentallegra ! », souffla-t-elle, d'un voix plus forte que jusqu'alors. Sa baguette, qu'elle tripotait toujours inconsciemment avait crépitée dangereusement en direction de son interlocuteur, vers lequel elle était pointée. Violet avait retiré brusquement sa main, regardant sa baguette, l'air surprit. Elle releva les yeux vers l'ado, avec le même air : « Oops. », et elle rougit derechef !

C'était pas passé loin... Ohalala, si le sort était parti... Bon, il aurait fallu la gestuelle, mais quand même ! Avec ça, elle en avait complètement oublié, justement, celles associées au Calda et au Frìa...

« Je suis vraiment désolée... », dit-elle, l'air embêté, « Du coup... Peux-tu, s'il te plait, me montrer la gestuelle pour Calda et pour Frìa... ? », elle lui lâcha un sourire gêné. « Je suis plus très sûre de m'en souvenir. »
La vérité, c'était qu'elle était plutôt sûre de ne plus du tout s'en souvenir !

Revenir en haut Aller en bas
Stephan Lowris
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


:)

Message par : Stephan Lowris, Dim 18 Déc 2016 - 16:38


Stephan avait levé les yeux quelques secondes pour les observer sans se faire remarquer toujours cachée derrière son gros livre la jeune fille lui semblait perdue dans l'apprentissage de nouveau sort, pour ça part il les connaissait déjà tous les sorts de base .
En temps normal cela aurait amusé le jeune garçon de voir une fille de son âges autant être en panique et galérer dans l'apprentissage de quelque chose . Mais cela ne semblait pas le faire rire cette fois-ci, restant assez neutre et passif il se dit qu'il n'aimerait pas que ça soit lui à la place et que l'on se moque de lui .
Cela lui parut étrange de ce dire ça à lui-même sachant que ce n'était jamais arrivé car Stephan atteignait toujours ces objectifs ayant l’âme d'un leader il semblait quand même perdu dans ces pensées regardant une dernière fois les deux individus devants lui plus particulièrement la jeune fille avant de tourner la page de son livre et de tombée sur l'article des phoenix .

Il regardait les pages petit à petit ne sachant pas quoi faire d'autre mais bon cela n'avait pas l'air de le déranger plus que cela il savait très bien qu'il ne connaissait presque personne encore à Poudlard et que des amies ici ne se ferait pas du jour au lendemain comme dans les écoles de Moldu .

Il se parla à lui même de nouveau d'une voix à peine audible :

Je finirais bien par trouver quelqu’un avec qui passer la plupart de mon temps ...    

Il était assez triste au fond de lui mais ne le laissa pas paraître laissant un sourire sur son visage en regardant le livre .
Il sortie ça baguette magique le tapotant légèrement le livre en restant discret pour ne pas se faire remarqué il ne savait pas  s'il avait le droit d'utilisé la magie en dehors des cours mais cela ne devait pas êtres un méfait si grave .

Les pages de son livre commençait à s'animé Stephan les regardant de ces petits yeux verts il semblait vraiment aimé les créatures magiques et la magie en elle même .
Il rangeat doucement ça baguette en prenant soins que personne ne la remarque .
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Patio

Message par : Liskuvo Kalsi, Mar 20 Déc 2016 - 0:29


Le cours commençait à peine que déjà Violet manquait de l'attaquer sans faire attention, son maniement désintéressé de sa baguette était très dangereux, voir irresponsable. Mais ce n'était pas vraiment à Liskuvo d'apprendre aux autres comment utiliser leurs baguettes, lui n'était là que pour la Défense. Néanmoins pour éviter tout problème il tint quand même à rappeler à l'ordre Violet, cela ne faisait pas de mal.

Fais attention avec ta baguette ! C'est un instrument dangereux, comme pour les armes moldues tu ne dois jamais au grand jamais les pointer contre quelqu'un, un mauvais sort est très vite partit et tu seras accusée de l'avoir fait exprès, donc garde bien ta baguette loin de ma portée d'accord ?

Il avait dit tout cela sympathiquement, loin de lui l'idée d'inculquer la vie à cette gamine, mais deux trois conseils c'était toujours bon à prendre pas vrai ? Et puis avec l'autre pauvre garçon à côté qui devait écouter d'une oreille ce qu'il se passait, ça permettait de lui rappeler deux trois trucs à lui aussi. D'ailleurs que faisait-il ? Liskuvo jeta un regard dans sa direction, il lisait un livre en broyant du noir. Il tournait les pages à l'aide de sa baguette, un grand flemmard celui là !

Liskuvo reporta son attention sur Violet, elle avait l'air gênée, en fait elle était gênée depuis le début mais cette fois-ci il y avait une réelle raison pour qu'elle ne sente pas à l'aise, elle ne se rappelait plus de Calda et Frìa. Liskuvo étouffa un rire, ne pas savoir ce sortilège c'était ne pas savoir combien faisait 2 et 2, tout le monde le savait, surtout les sang purs, parce que c'était comme ça qu'on faisait cuir les plats dans les foyers, pourtant Violet s'était présentée comme étant de sang-pur, l'adolescent se promit de fouiller le passé de la gamine, on ne naissait pas sang pur pour ne rien savoir à la magie de défense, il était bien placée pour le savoir.

Il montra la gestuelle associée aux deux sorts Regarde, voilà comment on fait, c'est facile essaye de le refaire après moi

Il remontra encore une fois la gestuelle, d'abord pour Calda, ensuite Pour Frìa, si Violet n'y arrivait pas il allait devoir la guider vers des exercices plus faciles, et dans ce cas là il y aurait énormément de travail, il la regarda avec l'espoir qu'elle enregistrait tout, elle n'avait rien apporté pour noter depuis le début, il ne fallait donc pas la gaver d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Violet O'Toole, Mer 21 Déc 2016 - 14:43




« Fais attention avec ta baguette ! C'est un instrument dangereux, comme pour les armes moldues tu ne dois jamais au grand jamais les pointer contre quelqu'un, un mauvais sort est très vite partit et tu seras accusée de l'avoir fait exprès, donc garde bien ta baguette loin de ma portée d'accord ? »

Mince... Il n'avait pas dit ça sur un ton désagréable, mais peut-être qu'au fond il l'avait vraiment mal prit ? Son cœur se remit à cogner plus fort dans sa poitrine, elle détestait les conflits. Elle n'avais vraiment pas remarqué qu'elle tripotait sa baguette de cette façon, sa maladresse légendaire. Son sourire disparut et, baissant les yeux, elle se mordit nerveusement l'intérieur des lèvres.

Sa timidité presque maladive et l'anxiété associée lui faisait vraiment perdre tous ses moyens, même les choses les plus courantes lui demandaient une concentration inouïe dans ces moments là. Elle était capable d'en oublier son prénom. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'elle était si mauvaise en DCFM ; rien que l'idée de se retrouver à devoir combattre le Mal lui donnait des sueurs froides.  
Sa relative assurance regagnée un peu plus tôt s'évanouit aussi sec.

Liskuvo semblait dubitatif derrière son apparente jovialité : « Regarde, voilà comment on fait, c'est facile essaye de le refaire après moi », lui dit-il, tout en associant le geste à la parole. Elle avait vu ses parents et ses sœurs le faire des centaines de fois, elle connaissait, en théorie, ces sortilèges. Comme pour se rassurer elle-même elle dit : « Tu sais, je connais ces sorts, hein... Mais, tu vois, avec l’appréhension, tout ça... Des fois je perds mes moyens, je suis désolée... ». Elle se sentait honteuse et une boule se formait dans sa gorge

Elle ouvrit son cahier - qu'elle avait sorti en s'installant - à une page vierge, prit sa plume, écrit la date - une habitude studieuse qu'elle avait encore - puis écrit rapidement le nom des deux sorts, ainsi que les gestuelles associées.

OK. Maintenant, pratiquons. Elle avala sa salive, saisit sa baguette, et, regardant son professeur d'un jour ; « D'abord, Frìa. », elle marqua une pause, histoire d'être sûre de ne pas risquer de nouveau de lancer un sort de façon inopinée, puis mima le geste, de façon un peu raide et en regardant sa baguette, certes, mais sans se tromper, c'était déjà ça. « Et maintenant, Calda. », nouvelle pause, nouveau geste. Puis elle releva les yeux vers l'adolescent, attendant son verdict.

Revenir en haut Aller en bas
Stephan Lowris
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re

Message par : Stephan Lowris, Jeu 22 Déc 2016 - 23:40


Stephan ne semblait plus se préoccuper des gens autour de lui étant apparemment absorbée dans son livre , il regardait les images avec une attention très particulière comme si elle allait faire une action mais à part bouger deux secondes avant de s'immobiliser rien ne se passait d'autre . Il entendit la jeune fille de chez Serdaigles dire quelques mots qui ne lui étaient évidemment pas destinés mais il ne pouvait malheureusement pas ne rien entendre du tout .
Il porta donc son attention sur la jeune fille qui semblait être très mal à l'aise en disant cela :

« Tu sais, je connais ces sorts, hein... Mais, tu vois, avec l’appréhension, tout ça... Des fois je perds mes moyens, je suis désolée... »  

C'était la première fois que Stephan voyait quelqu’un avec aussi peu d'assurance en lui-même, il se demandait si tous les élèves de son âges seraient pareilles ou cette jeune fille serait la seule comme cela .
Stephan en temps normal aurait détesté cette fille surtout qu’elle était de sang pur et d'après ce que lui avait dit son père le sang pur se devait de faire le maximum honneur à leurs familles . C'est pour cela que Stephan avait pris autant d'assurance en lui et n'aimait pas être en compagnie de gens avec peu d'assurance il ne voulait pas déshonorer le nom de sa famille . Mais bon il ne connaissait ni le prénom ni les noms de famille de la jeune fille donc cela ne le dérangeait pas plus que cela qu'elles ne savent même pas lancer un sort .
Au final il la trouvait même un peu mignonne du fait de son manque de confiance qui paraissait aussi se transformer en timidité .

Finalement il regarda la jeune fille faire les gestes avec sa baguette et dire doucement les noms des deux sorts .
Et comme de par hasard son côté " je suis sur de moi " repris rapidement le dessus il parla donc assez forts pour que la jeune fille l'entende:

« C'est parfait tu apprend vite la gestuelle et le noms des sorts même si ces deux la son très simples à faire .»

Il la regarda esquissant un Légers sourire non pas pour se moquer d'elle mais pour lui faire comprendre que ça gestuelle et le nom du sort étaient tous deux parfaits.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Patio

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 24 Déc 2016 - 12:07


Oups. La remarque l'avait troublée, elle avait tout de suite perdue son sourire. Liskuvo s'en voulut, il n'avait pas souhaité cela. Il la voyait faire et suivre le cours avec une appréhension qui n'était pas normale. C'était une sorcière, elle avait un pouvoir absolu sur la nature et sur les autres, il fallait qu'elle le comprenne. Même si elle oubliait un sort, au pire ça n'était pas grave. L'important c'était de connaitre les fondamentaux et de pouvoir les utiliser à tout moment. Il porta son regard sur la jeune fille. Puis sur la baguette, belle baguette, dommage de ne pas savoir l'utiliser à plein pouvoir. Retour sur la petite fille.

« Tu sais, je connais ces sorts, hein... Mais, tu vois, avec l’appréhension, tout ça... Des fois je perds mes moyens, je suis désolée... »  


Elle connait la formule peut être, elle connait la gestuelle sûrement, elle est incapable de relâcher la pression certainement. Ce qui lui faudrait. Et ce dont Liskuvo n'a pas le possibilité de faire. C'est un véritable affrontement. Quelque chose qui lui permette de marcher à l'adrénaline et non à la peur, comme ça elle pourrait enfin tout lâcher. Mais ce sera pour plus tard. Pas ici. Pas maintenant. Elle se mit à prendre des notes. Sourire de la part de l'adolescent, elle lisait dans ses pensées ou quoi ? Ou alors juste le jeu du hasard qui marchait en sa faveur.

Bonne initiative, tu pourras toujours regarder un cahier en cours avant de lancer un sort, par contre ne compte pas sur lui dans un véritable combat, ne te repose pas sur ces bouts de papier quand ça dégénère surtout.

Elle s'en rendra vite compte, le carnet sera vite rempli, pour l'instant première année il est totalement vide, mais ensuite...Elle devra rapidement en acheter de nouveaux. Finalement l'idée du carnet pouvait totalement se retourner contre elle si elle n'est pas assez soigneuse et n'a pas le sens de l'organisation. Liskuvo priait pour qu'elle ait ces deux qualités.

«D'abord, Frìa. Et maintenant Calda»

Bien, elle y arrivait aussi, elle attendait une remarque, pleine d'appréhension. Mais ce n'est pas l'adolescent qui répondit mais l'autre garçon, qui jusque là avait finit par trouver un calme intérieur qui revenait à la charge.

« C'est parfait tu apprend vite la gestuelle et le noms des sorts même si ces deux la son très simples à faire .»

Innocence de la jeunesse. Il avait dit parfait. Rien n'était parfait en ce monde. Liskuvo lui lança un regard plein de compassion. Lui ne connaissait pas ce qui risquait d'arriver. Mais avec ce porté de baguette qu'avait Violet en quelques secondes tout pouvait partir. C'était loin d'être parfait.

Contrairement à ton camarade j'aimerai un peu plus choisir mes mots avec précautions, je suis d'accord avec lui que tu connais la gestuelle et la formule mais j'aimerai que tu le refasses, encore une fois, jusqu'à ce que tu y arrives du mieux possible, la perfection serait impossible à atteindre. Ton bras est trop tendu, ton poignet trop raide. Des petites erreurs comme ça peuvent te faire complètement rater un sort. Et je te promets que tu ne veux pas que ça arrive. Alors refais le si tu le veux bien.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Azphel, Mer 28 Déc 2016 - 17:24


PV Alhena Peverell. L.A accordé

Les mots des yeux


* * *


Des pas, qui menaient la danse, la démarche lente du sorcier. Un sol parsemé d’une légère couche de glace matinale, d’un revêtement d’hiver gelé. Azphel se laissait promener par ses pieds, la tête flottante dans une marée d’idées. Juste le plaisir le guidait, vers un on-ne-sait-où, un ailleurs où sa tête décompresserait. Peu importait le chemin, seule la destination comptait, sans rien d’existentiel, comme une route pavée, avec des arrêts les yeux levés au ciel.


Matinée de délices, et une démarche propice, à la contemplation, les idées en grelots, le regard sur la faune qui a sorti son blanc manteau, les branches basses en trémolos. Ravissement des yeux, renard polaire qui se faufile, et le mage noir bat des cils, émerveillé par ce compagnon doucereux. Déjà parti, malheur et retour en arrière sur les pensées du coeur. L’hiver. Redoutable ami, tremblant de la tête au pied, qui nous regarde avec un jugement d’éternité. Le salutaire.



La nature à laissé place à un Londres vivace. Plus de somptueux paysages, mais du béton en entourage.


Malgré les feuilles tombées, des arbres qui avaient fini par accepter, que le refrain de l’automne roi était trop beau pour durer. Chanson de sorcier, valse à deux temps, trois temps, tempérament glacé d’une danse d’été. Plus fébrile, l’homme que la nature, car lui n’abdique mais subit ces tremblements de fils, de fruit pas assez mûr… Qu’importe, idées perdues, coeur ressenti, assujetti, il pousse la porte…



Doré, est l’occamy, ambrée est l’odeur ici. Et les pensées s’évadent, parties loin, vers un îlot de lumière baigné dans le certain, projetant sur un majestueux édifice, des étoiles et éloges sans maléfices. Dernier souffle qui se cristallise. Et le voyageur enfin réalise.
Voilà le bout de son chemin, une odeur de bois et de thé qui flotte dans l’air frivole, et des inconnues sur son destin, sur ses pensées qui s'étiolent. Il voit maintenant, boiserie qui l’éveille, parfum qui ravive son sensoriel. L’hiver n’est plus, l’automne survit dans ce coin, comme une hibernation suspendue, au milieu de cet écrin.


Azphel s’avance, pensées parties vers un lointain, sans désir et sans rien, juste imposer à l’endroit sa présence. Il s’imbibe de l’atmosphère, respire à poumons réchauffés, il sent, il ressent, tout ce que les coeurs peuvent penser.  

Il s’installe sans autre désir que de se reposer, et voit derrière un comptoir s’affairer, une beauté que l’hiver à l’automne a cédé. Blanche, l’être, la femme qui se tient là, habile danseuse de charme et poupée de glace à la fois. La dévisage, sans violer sa beauté, émerveillé un instant par sa fragilité. Elle est la glace et le feu, l’hiver et l’automne, la beauté que les yeux reflètent quand le coeur entonne. Des semonces ou des prières, des chansons de romance, des mots sans barrières comme une évidence.

Mais elle est juste inconnue, et le sorcier lui adresse, à défaut de mots élégants, un sourire ou s’évertue la justesse à se refléter charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Violet O'Toole, Ven 6 Jan 2017 - 19:01




Avant que Liskuvo ait pu donner son avis, le jeune garçon d'environ l'age de Violet prit la parole :
« C'est parfait tu apprend vite la gestuelle et le noms des sorts même si ces deux la son très simples à faire. »

Elle avait légèrement sursauté, et avait tourné son regard vers lui. Il lui souriait, mais Violet était très mal à l'aise. Se savoir observée ainsi... « "Simple"... Parle pour toi... La prochaine fois je m'enferme dans une salle de classe pour réviser. », pansa-t-elle. Elle commençait à regretter cette session de soutien dans un lieu public. Une enfant de onze ans, même de sang pur, n'avait pas la Magie de façon nécessairement innée en elle. Bien sûr que ces sorts étaient simples, bien sûr qu'ils faisaient partie des sorts quotidiens dont la plupart des sorciers se servent, mais elle possédait sa baguette depuis quelques mois seulement. Un enfant moldu de son age connaissait-il le fonctionnement d'une... "boite" à laver les habits, par exemple, de façon naturelle dès la naissance ?!

Bon, ce n'était pas le moment de laisser sa frustration l'emporter, elle le savait, elle n'oserait pas extérioriser et ça ne ferait qu'empirer son état d'anxiété. Ça ne faisait que quelques minutes qu'elle était ici et ses émotions faisaient déjà le grand huit !

« Ne compte pas sur lui dans un véritable combat, ne te repose pas sur ces bouts de papier quand ça dégénère surtout. », lui avait dit son professeur d'un jour, lorsqu'elle avait prit des notes dans son cahier. Les combats, c'était pour les adultes, Violet aimait la nature, les animaux. Les conflits magiques et moldus lui paraissaient à des années lumière de sa vie et de ses aspirations. Poudlard était un tournant dans sa vie de sorcière, peut-être allait-elle devoir réviser son implication...

Liskuvo prit la parole à la suite de l'autre garçon :
« Contrairement à ton camarade j'aimerai un peu plus choisir mes mots avec précautions, je suis d'accord avec lui que tu connais la gestuelle et la formule mais j'aimerai que tu le refasses, encore une fois, jusqu'à ce que tu y arrives du mieux possible, la perfection serait impossible à atteindre. Ton bras est trop tendu, ton poignet trop raide. Des petites erreurs comme ça peuvent te faire complètement rater un sort. Et je te promets que tu ne veux pas que ça arrive. Alors refais le si tu le veux bien. »
Violet senti la pression retomber quelque peu, il était honnête mais bienveillant avec elle.
Raide, elle l'était, c'est certain, mais elle était aussi sincèrement décidée à faire des efforts ; ses lacunes en Défense faisaient chuter sa moyenne, elle se sentait nulle et en retard par rapport à ses camarades. Elle voulait que ça change !
Elle baissa sa baguette, marqua un temps d’arrêt. Elle souffla brièvement, déliât ses épaules, fit quelques mouvement de poignet, et essayât de se concentrer...



Son attention est dirigée vers l'autre enfant, présent un petit peu plus loin sur son côté. Violet sait qu'elle doit faire un minimum de vide dans son esprit pour concentrer son intention sur le sort qu'elle s'apprête à mimer. Elle sait aussi qu'il est attentif à ce qu'elle fait, malgré le bouquin dans lequel il semble plongé... « Allez, il faut avancer. », se dit-elle.
Elle lève sa baguette en face d'elle, à hauteur de poitrine. Poignet souple, coude légèrement fléchit - autant qu'elle le peut, du moins -, passe sa langue sur ses lèvres asséchées par l'appréhension. Son cœur bat fort dans sa poitrine, elle a un mauvais pressentiment... Elle fait taire ses démons, et se lance : « Frìa. », bien articulé, le geste suit, un peu plus assuré que précédemment.
La suite : « Calda ! », sur le "da", la gestuelle. Trop tôt ! En même temps que son poignet bouge, elle le sait ! Elle veut interrompre son mouvement, mais il est déjà trop tard : le sort part directement, comme aimanté, vers le livre du pauvre Gryffondor assit à l'autre table... Violet suit sa trajectoire, avec des yeux rond comme des billes, la bouche ouverte. Elle a déjà ramener sa baguette sur sa poitrine, les deux mains serrées autour, comme si elle voulait maitriser un objet dangereux.

Le sort atteint la cible inattendue de Violet. Le gros volume commence à rougir sur les bords et les pages à se consumer doucement.
Par Merlin, quelle catastrophe ! Et si l'enfant avait les mains brûlées ?! Et si ils étaient renvoyés de l'Occamy à cause d'elle ?! Ou pire, de Poudlard ?!
Elle avait attaquée un autre élève sans le vouloir, du moins c'est comme ça qu'elle voyait les choses. Une enquête du ministère... On pourrait lui confisquer sa baguette ? Et ses parents ?!

Une boule monte dans sa gorge, elle est pétrifiée sur place...

Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Ven 6 Jan 2017 - 22:20


HRPG: Le retard n'est qu'une illusion qu'il est futile d'entretenir. Sorry les gens pour l'attente.



L'Occamy Doré

Violet O'Toole et Liskuvo Kalsi


Une fois la commande effectuée, les mets demandés notés dans un coin de ta tête et un bref hochement de tête pour dire que tu as retenu, tu repars vers l'intérieur afin de préparer tout ça. En passant devant les cuisines, tu lances:

" - Il me faudrait une Mer Providence s'il vous plait. Une voix te répond du fond de la pièce. Oui je sais que ce n'est pas l'heure de manger du poisson et du poireau mais le client est roi!

C'est vrai ça. Pauvre Lisk, il n'a pas du lire correctement la carte. Et puis de toutes façons, tant pis pour lui. C'est commandé, c'est payé! Tu te diriges vers le bar afin de servir le thé. Un Belle-Hélène si tu te souviens bien. D'ailleurs tu n'as jamais compris pourquoi Belle-Hélène. Parce que pour toi, la seule Hélène que tu connais c'est ta grande tante et on ne peut pas dire qu'elle soit très belle. Tu aperçois le pot contenant le thé en haut de l'étagère et essaye de l'attraper. Malheureusement, tu bouscules de la vaisselle au passage et fais tout tomber par terre dans un grand fracas. Oups. Baguette en main, #Reparo. Et c'est reparti.

Tu attrapes une théière, mets la dose de thé, fais infuser. Mais je ne vais pas m'étendre trois plombes sur la façon de faire du thé car je suis sur que vous n'en avez rien à faire. Du coup, une fois la boisson prête, tu mets tout sur un plateau et attrapes l'assiette chaude qui vient d'arriver. Tu passes les portes du patio et te diriges vers la table où se trouvent les deux jeunes gens.

" - Et voilà pour vous. Un gallion et 3 mornilles s'il te plait Lisk.

Tu attends donc que le garçon te paye avant de retourner vers d'autres clients.

La cuenta por favor!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Le Patio

Message par : Célya L. Shake, Mer 18 Jan 2017 - 19:34


Intervention / Violet, Liskuvo, Stephen



La gérante de l'Occamy Doré était installée à une table du Petit Salon, une tasse de thé fumante devant elle. Après un long moment passé à vérifier les comptes et autres paperasses quotidiennes, Célya s'était octroyé une pause et avait décidé cette fois-ci de se rendre parmi les consommateurs, pour changer de son bureau à l'étage. Mine de rien, être au milieu de la salle décorée avec soin et auprès des clients, sans devoir les servir, faisait du bien au moral. Son tablier rangé derrière le bar, la jeune femme ressemblait à tous les autres consommateurs ; seuls ceux qui la connaissaient pouvaient se demander ce que la gérante faisait là. Et quand bien même la question leur passerait les lèvres, ils n'avaient pas à savoir la raison. Après tout, elle était libre et puis, ce n'était pas interdit. De toute façon, elle s'en fichait et ne se posait même pas la question. Les jambes croisées, la blondinette savourait ce petit moment de détente, le thé contribuant à la rendre sereine.

C'était sans compter le petit événement qui allait se produire dans le Patio.

Aujourd'hui, Alexander était de service. Le jeune stagiaire était d'une efficacité remarquable, Célya n'avait aucune remarque à lui faire et était même plutôt fière de l'avoir engagé. Le Poufsouffle s'occupait de trois jeunes gens, apparemment venus en ces lieux pour étudier dans une ambiance différente de celle qu'offrait les murs de Poudlard. La sorcière ne pouvait pas leur en vouloir et d'ailleurs, elle faisait parfois pareil quand elle en avait l'occasion. Ah, les années passées au château lui manquaient ! Voilà près de quatre ans qu'elle avait quitté l'école de magie, mais elle avait l'impression que c'était hier. De bons moments revinrent à sa mémoire, et tandis qu'elle sirotait son thé, un sourire étira ses lèvres.

Cependant, celui-ci mourut rapidement, alors qu'elle observait le groupe des jeunes gens. Ils étudiaient, oui, mais ils pratiquaient de la magie ! Déposant sa tasse, Célya se leva de sa chaise et se rendit dans le Patio, où la jeune fille du groupe semblait effarée et presque terrorisée. C'était elle qui avait lancé un sortilège, apparemment vers un autre élève mais la blondinette n'aurait su dire ce qui avait été touché. En baissant les yeux sur la table, elle constata que c'était un livre qui avait subi le choc mais il devrait s'en remettre. Se tournant alors vers la petite rouquine aux tâches de rousseur, la jeune femme ne put s'empêcher de prendre un air presque maternel. Ses yeux passèrent sur son voisin, puis sur le troisième élève au livre meurtri. Elle posa les poings sur ses hanches.

« Je ne suis pas contre un peu d'étude dans mon établissement, dit-elle d'un ton doux, mais il me semble que vous êtes un peu jeunes pour pratiquer la magie en dehors de Poudlard sans risque... Elle laissa sa phrase en suspens avant de reprendre : C'est bon pour cette fois mais évitez de faire ça dans un lieu public ! Prenez des cookies. »

Elle finit sa phrase par un sourire et fit apparaître un petit plat sur lequel de gros cookies avec de grosses pépites de chocolat étaient disposés. Ils venaient tout droit des cuisines, Célya ne l'avait pas fait apparaître de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Stephan Lowris
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re rp

Message par : Stephan Lowris, Sam 21 Jan 2017 - 20:10


Stephan fut assez surpris de tout les événements qui venait de se passer devant lui si rapidement il n'eu guère le temps de réagir que son livre préférer brûlait petit à petit devant lui . Il lança un regard rapide à la jeune fille qui venait de lancer le sort ne sachant pas vraiment si cela était fais exprès au non apparemment vu l’expression de son visage cela ne semblait pas voulu mais bon c'était quand même son livre favoris elle n'allais pas s'en tirer comme cela .
Le jeune garçon ressortie ça baguette rapidement mais une personne inattendu l’interrompra nettement elle semblait très classe mais apparemment elle ne dit rien à Stephan . Elle lui lança tout de même un regard mais se rabattue sur la jeune fille de Serdaigle à qui elle dis ces quelques mots :
« Je ne suis pas contre un peu d'étude dans mon établissement, dit-elle d'un ton doux, mais il me semble que vous êtes un peu jeunes pour pratiquer la magie en dehors de Poudlard sans risque... Elle laissa sa phrase en suspens avant de reprendre : C'est bon pour cette fois mais évitez de faire ça dans un lieu public ! Prenez des cookies. »  

Stephan observait la scène sans un mots mais les dernières mots de la jeune fille l’énerva . Comment à la place de se faire l'engueuler pour ce qu'elle venait de faire pouvait t'elle lui offrir gentiment des cookies . Dans tout les cas Stephan savait qu'il ne pouvait apparemment compter que sur lui même pour se rendre justice .
En tout cas ce qu'il pensait êtres justice . Il brandit donc ça baguette sur la jeune Serdaigle pour lui lancer un sort en vengeance se convainquant donc lui même qu'elle lui avait lancer le sort en fessant exprès car elle le trouvait trop collant .

En brandissant donc ça baguette vers elle en fessant une gestuelle parfaite il parla assez fort en disant les mots suivant :

Expelliarmus !    

Il visait la main de la jeune fille pour commencer par la désarmée sachant que cela lui ferait un peu mal mais ne voulant au fond de lui ne pas la blesser tout simplement la désarmée de ça baguette .
Le sort étant lancée parfaitement partie droit en direction de ça cible .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Patio

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 5

 Le Patio

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.