AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 3 sur 5
Le Patio
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Stephan Lowris
Gryffondor
Gryffondor

re rp

Message par : Stephan Lowris, Sam 21 Jan 2017 - 20:10


Stephan fut assez surpris de tout les événements qui venait de se passer devant lui si rapidement il n'eu guère le temps de réagir que son livre préférer brûlait petit à petit devant lui . Il lança un regard rapide à la jeune fille qui venait de lancer le sort ne sachant pas vraiment si cela était fais exprès au non apparemment vu l’expression de son visage cela ne semblait pas voulu mais bon c'était quand même son livre favoris elle n'allais pas s'en tirer comme cela .
Le jeune garçon ressortie ça baguette rapidement mais une personne inattendu l’interrompra nettement elle semblait très classe mais apparemment elle ne dit rien à Stephan . Elle lui lança tout de même un regard mais se rabattue sur la jeune fille de Serdaigle à qui elle dis ces quelques mots :
« Je ne suis pas contre un peu d'étude dans mon établissement, dit-elle d'un ton doux, mais il me semble que vous êtes un peu jeunes pour pratiquer la magie en dehors de Poudlard sans risque... Elle laissa sa phrase en suspens avant de reprendre : C'est bon pour cette fois mais évitez de faire ça dans un lieu public ! Prenez des cookies. »  

Stephan observait la scène sans un mots mais les dernières mots de la jeune fille l’énerva . Comment à la place de se faire l'engueuler pour ce qu'elle venait de faire pouvait t'elle lui offrir gentiment des cookies . Dans tout les cas Stephan savait qu'il ne pouvait apparemment compter que sur lui même pour se rendre justice .
En tout cas ce qu'il pensait êtres justice . Il brandit donc ça baguette sur la jeune Serdaigle pour lui lancer un sort en vengeance se convainquant donc lui même qu'elle lui avait lancer le sort en fessant exprès car elle le trouvait trop collant .

En brandissant donc ça baguette vers elle en fessant une gestuelle parfaite il parla assez fort en disant les mots suivant :

Expelliarmus !    

Il visait la main de la jeune fille pour commencer par la désarmée sachant que cela lui ferait un peu mal mais ne voulant au fond de lui ne pas la blesser tout simplement la désarmée de ça baguette .
Le sort étant lancée parfaitement partie droit en direction de ça cible .
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Le Patio

Message par : Célya L. Shake, Dim 22 Jan 2017 - 16:15


Intervention / Violet, Liskuvo, Stephen



Qui avait dit que la jeune sorcière était trop gentille ? C'était dans sa nature la plus profonde. Même alors quelques années auparavant, lorsqu'elle avait rejoint un groupe de partisans pro-Mangemorts, Célya ne pouvait s'empêcher d'être comme elle était. Oh, la blonde avait ses raisons d'avoir fait partie d'un tel groupe. Tout cela était derrière elle, à présent. Elle voulait faire le bien autour d'elle et se montrer digne de sa défunte mère. Aussi, voyant de jeunes élèves étudier et pratiquer la magie sans arrière-pensée, la gérante n'allait pas les punir, les mettre au fer ou encore les torturer. Pour si peu... bien qu'un des jeunes gens semblait avoir été touché ; cela se voyait sur le visage de la petite rousse aux taches de rousseur que c'était un accident. D'où le sourire de Célya et l'apparition du plat de cookies moelleux et encore tout chauds.

Apparemment, le garçon touché ne l'entendait pas de cette oreille. Il sortit rapidement sa baguette magique en vue de se venger de la rouquine. Petite pause dans l'action. Les quelques dixièmes de secondes que dura ce geste, le cerveau de la jeune femme avait eu parfaitement le temps de fonctionner. D'abord la surprise se manifesta, vite suivie de l'incrédulité face à ce geste alors qu'un adulte se trouvait en face de lui. Ensuite, une pointe de colère se plaça au premier rang. Oui, Célya n'était pas contente qu'on fasse de la magie hors de Poudlard, surtout dans son établissement. Mais le pire était une récidive, volontaire de surcroît, alors qu'elle venait juste d'en faire une remarque. Ça allait trop loin. Reprise de l'action. Le garçon lança donc un Expelliarmus... mais il ne s'attendait sans doute pas à ce que Célya s'interpose et lançât un sort protecteur juste derrière.

« Protego. »

A peine lancé, à peine prononcé. A force d'habitude. La barrière magique se matérialisa devant la rouquine et son compagnon qui la faisait étudier. Le sortilège du gamin s'écrasa dessus et disparut en petites étincelles. Le bouclier magique s'estompa. Laissant flotter le plateau de cookies au-dessus du vide, Célya se tourna brusquement vers le garçon qui avait lancé l'attaque, des flammes dansant devant ses yeux, manifestement en colère et pas du tout commode. Le sourire qui avait rendu doux son visage avait laissé la place à une expression froide et sévère.

« Jeune homme, rangez vos affaires et sortez d'ici, avant que je ne contacte votre Directoire, ou ne fasse venir une commission du Ministère de la Magie pour votre comportement ! s'exclama-t-elle en pointant le doigt en direction de la sortie. Vous feriez mieux de vous dépêcher si vous ne voulez pas que je vous tire d'ici par la peau du cou ! »

Son air était menaçant. Mieux valait ne pas jouer avec la blonde. Oui, elle était douce, gentille et voulait faire le bien. Sauf qu'il ne fallait pas la mettre en colère, il y a toujours une part d'ombre dans la lumière. Ainsi, ce qu'elle avait proposé au garçon était un ordre, pas une question. Il avait tout intérêt à l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Ven 3 Fév 2017 - 18:22


RP avec Amy Jackson

Le temps redevenait un peu plus chaud petit à petit. Du coup ce soir, pas de grosse doudoune et d'écharpe jaune et noir remontée jusque sur le nez. Juste un petit blouson de mi-saison et un parapluie. Parce que quand il ne fait pas froid, il pleut. A croire que la météo se sent obligée d’embêter le monde. Bref... Ce soir tu ne travailles pas mais tu as quand même eu envie de faire un petit tour à l'Occamy histoire d'y manger. Cela te permettra de prendre un peu de temps pour toi.

Tu n'as jamais été manger à l'Occamy. Bien sur tu connais la carte par coeur mais c'est vrai que tu ne connais pas vraiment le goût des plats servis. Des cocktails un peu plus parce qu'il est plus facile de boire ce que l'on prépare soi-même. Bref, c'est pour toi une première depuis que tu travailles là. Mais il faut bien un début à tout. Tu pousses la porte de l'établissement et apprécie la chaleur et surtout l'absence de pluie de l'intérieur. En même temps, cela aurait été un peu inquiétant s'il avait plu. Tu avises une table un peu plus loin et salue les clients ainsi que le personnel présent.

Tu installes ton manteau sur ta chaise et t'assoies. Tu attrapes alors la carte et regarde ce que tu peux bien boire. Car oui, tu vas prendre une boisson. Pas de restriction budgétaire ce soir, tu es là pour te faire plaisir. Plus qu'à attendre que quelqu'un ne vienne te voir.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Amy Jackson, Sam 4 Fév 2017 - 9:36


RP avec Alex

Amy avait envie de rire, de danser et de chanter en même temps. Il y avait des jours comme ça où quoi qu'on fasse tout nous paraissait plus beau, plus fort plus colorés à l'inverse de certains jours gris et monotones. C'est en général durant ces journées qu'une chanson entêtante nous occupait l'esprit et qu'on ne pouvait s'empêcher de chantonner. C'était d'ailleurs le cas de la jeune Poufsouffle qui avait passé l'après-midi à fredonner le générique d'un vieux dessin animé qu'elle regardait enfant.

Même le temps semblait être sensible à la bonne humeur de la jeune fille puisque les températures jusque-là glaciales s'étaient réchauffées jusqu'à atteindre des valeurs agréables malgré la pluie. Ce temps clément plus sa joie soudaine donnèrent envie à la jeune fille de s'aérer, sortir. Elle ne s'offrait de telles escapades que très rarement mais elle était majeure et vaccinée et rien l'empêcherait de s'amuser ce soir pas même son père.  En plus elle avait le pressentiment que si Kalsi (son chat hein pas Lisk)  devait encore subir une attaque de câlin de sa part il ferait une fugue.

C'est donc toujours en chantonnant qu'elle attrapa ses affaires et sortit de chez elle. Elle ne savait pas où aller quand tout à coup une idée germa dans son esprit quitte à sortir autant le faire vraiment: direction le centre de Londres et plus précisément le Chemin de Traverse!! Aussitôt dit, aussitôt fait ! La jeune fille à peine arriver commença à déambuler dans la célèbre rue sorcière de Londres. Elle n'avait pas d'objectif précis elle cherchait juste un endroit sympathique où elle pourrait passer la soirée, et L'Occamy Doré qu'elle voyait au loin lui semblait être l’endroit parfait. C'est donc sans hésiter qu'elle entra dans l'établissement, tout en lançant un joyeux "Bonjour".
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Sam 4 Fév 2017 - 11:30


LA de Amy accordé

C'est quand même vachement triste de venir au restaurant. Personne à qui parler. Personne pour faire goûter le plat avec lequel on hésitait et que l'on a finalement pas pris. Et puis surtout, c'est pas fun du tout. Même si tu connais l'endroit, être tout seul n'est jamais amusant. Tu aurais du inviter quelqu'un à venir avec toi. Le problème aurait été de trouver qui... Il est vrai que tu n'as pas énormément d'amis. Pas mal de personnes avec qui tu t'entends bien dans ta maison et de ton année mais personne avec qui aller au restaurant. C'est d'une tristesse... Comment gâcher sa soirée avec une pensée? Rappelez vous juste que vous êtes seul au restaurant, ça marche super bien.

La porte s'ouvre et tu sens un courant d'air te dresser les cheveux sur ta nuque. Décidément, il ne fait pas si chaud que ça à l'extérieur. Une jeune fille entre et lance un bonjour à l'assemblée. Tu la reconnais, il s'agit d'Amy Jackson, une Poufsouffle de ton année avec qui tu t'entends plutôt bien. Elle est toute seule aussi. Bien, vous allez pouvoir vos tenir compagnie mutuellement. Tu lèves la main et lui fais signe de te rejoindre à ta table. En te voyant, elle sourit et se dirige vers toi avant de prendre place sur la chaise en face de la tienne. Finalement, tu ne seras pas seul ce soir. Et tu es même plutôt bien accompagné. Pour la remercier de t'avoir sauvé de la solitude, tu lui demandes:

"Hello Amy, ça me fait plaisir de te voir. Tu manges avec moi? Qu'est-ce que je te paye à boire?"

Tu avais prévu de te faire plaisir donc à deux ça ne change rien. Et puis tu as pris assez d'argent sur toi pour payer deux repas. Reste à savoir si ta compagnie lui convient.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Amy Jackson, Sam 4 Fév 2017 - 15:50


La chaleur de l'établissement envahit Amy alors qu'elle passait la porte. Le temps avait beau s'être réchauffé il valait quand même mieux être à l'intérieur. La Poufsouffle jeta un rapide coup d’œil autour d'elle, elle n'était jamais venue à L'Occamy Doré et elle ne savait d'ailleurs pas très bien pourquoi elle avait choisi cet établissement. D'après ce qu'elle voyait ça avait l'air d'être un restaurant tout à fait sympathique qui correspondait parfaitement à son humeur du moment, et elle avait la certitude qu'elle y passerait une soirée très agréable.

Toujours en chantonnant le refrain qu'elle avait dans la tête, Amy fit quelques pas dans le Grand Salon quand elle remarqua à sa droite une personne qui lui faisait signe de la rejoindre. Intrigué la jeune fille tourna la tête et eut la surprise de découvrir que cette personne était Alexander Hurtson. Elle s'entendait plutôt bien avec ce Pouffy du même âge qu'elle c'est pourquoi elle lui fit son plus beau sourire et se dirigea vers lui sans hésiter.

Quand elle avait décider de sortir Amy n'avait même pas pensé à inviter des amis. Pourtant elle détestait la solitude, préférant de loin la compagnie des gens qu'elle aimait à celle du silence. Rencontrer Alex était donc une véritable aubaine pour elle et alors qu'elle s'asseyait en face de lui son sourire s'agrandit.

"-Hello Amy, ça me fait plaisir de te voir. Tu manges avec moi? Qu'est-ce que je te paye à boire? lui demanda-t-il.

-Salut Alex moi aussi ça me fait plaisir et je serais ravie de manger avec toi ! Euh pour ce qui est de la boisson je ne connais pas la carte ici alors je vais prendre comme toi. Sinon ça va? répondit la jeune fille avec enthousiasme.



Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Sam 4 Fév 2017 - 18:21


Bon finalement tu as bien fait de lui faire signe de venir, la soirée s'annonce moins ennuyante en sa compagnie. Tu ne te rappelles plus quand est-ce que vous vous êtes rencontrés la première fois. Sûrement dans une zone commune de Poudlard ou en cours. Elle est plutôt sympa comme fille. Drôle, gentille, attentionnée, prête à prendre des risques pour ses amis. Comme la fois où elle est venue te défendre face au prof de Métamorphose en plein cours après que tu l'aies insulté. Elle n'avait pas perdu pied et avait tenté de raisonner le prof qui était clairement prêt à te faire exploser la tête. Mais après tout, tu n'étais pas dans ton état normal alors tu es totalement excusé. Enfin plutôt, tu t'es excusé. Tu ne sais pas trop ce que le prof en a pensé finalement.

-Salut Alex moi aussi ça me fait plaisir et je serais ravie de manger avec toi ! Euh pour ce qui est de la boisson je ne connais pas la carte ici alors je vais prendre comme toi. Sinon ça va?

Elle te tire de ta rêverie. Quel impoli tu fais quand même... Elle prendra donc comme toi. Tu attrapes la carte et regarde ce que vous pourriez boire. Oui tu la connais par coeur mais tu as quand même besoin de la regarder. La logique... Tu hésites entre la Licorne Déchaînée et l'Occamy Doré... Le choix est dur car tu aimes les deux. Au pire, tu décideras sur un coup de tête quand on viendra pendre votre commande. En attendant, tu reprends la discussion avec la demoiselle en face de toi.

- Et ben écoute ça va nickel. J'ai pris ma soirée alors je me suis dit que j'allais venir sur le lieu de mon travail quand même pour profiter. Et toi comment ça va? Tu faisais quoi sur le Chemin de Traverse?
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Patio

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 5 Fév 2017 - 11:11


[HRPG]Comme j'ai pas d'excuses on va dire la même chose qu'Alex[/HRPG]

J'observe Violet faire. Je dois m'assurer que tout se passe bien, que ce soit dans son mouvement de poignet, dans sa prise de baguette, mais aussi dans la formulation du sort ainsi que dans le mouvement. C'est un tout qui doit être parfaitement maîtrisé pour arriver à quelque chose de probant. Il ne suffit pas de pointer avec une baguette et de dire un mot comme on récite une recette de cuisine, il y a tout un art de la parole et des mots derrière qu'il faut connaitre.

Alors que j'allais la féliciter de son Fria elle lance un Calda. Mais, au lieu que celui-ci reste bloqué dans le vide comme le précédent je le vois filer vers le livre du jeune garçon de tout à l'heure, le réduisant en cendre. Oups. Boulette. Ça va mal se passer là.

"Usage de la magie à l'extérieur de Poudlard". C'était contre le règlement, même si je ne le suivais pas toujours cette règle était importante, surtout pour les jeunes élèves. Je regarde le jeune garçon, un peu perdu moi aussi. Je ne sais pas trop ce que je devrais faire, je peux pas lui rendre son livre au pauvre gars, et puis, j'ai rien fait en fait. C'est pas vraiment à moi de gérer l'histoire, je vais les laisser faire pour voir ce que ça va donner.

J'avise le plat qui est arrivé devant moi, puis Alex. Je ne sais pas depuis combien de temps il attends que je lui paye comme ça mais je me sens un peu coupable, alors je sors 3 gallions de ma poche et lui les tends.

- Tiens, garde le reste c'est pour toi, merci de nous avoir servi !

Juste le temps de payer que c'est déjà repartit. Une femme est arrivée, la gérante je crois, où la propriétaire. Enfin quelqu'un d'important pour l'établissement. Je le sens mal là, ça va mal se passer.

« Je ne suis pas contre un peu d'étude dans mon établissement, mais il me semble que vous êtes un peu jeunes pour pratiquer la magie en dehors de Poudlard sans risque...C'est bon pour cette fois mais évitez de faire ça dans un lieu public ! Prenez des cookies. »


C'est surprenant ça, en plus d'être gentille elle nous offre des cookies, je me tourne vers Violet, un regard compatissant. Elle l'a pas fait exprès après tout. On voulait pas lancer de vrais sorts, juste bosser une gestuelle, faut croire que ça s'est pas passé comme prévu. Mais là, l'autre idiot fait quelque chose d'incroyable. Il lance un sort, encore un. Que Violet en lance un par inadvertance je veux bien mais que lui en lance un pour se défendre c'est totalement idiot. Heureusement la dame sauve Violet d'un Protego. J'ai eu un peu peur pour le coup, j'aurais pas eu le temps de réagir, trop lent.

« Jeune homme, rangez vos affaires et sortez d'ici, avant que je ne contacte votre Directoire, ou ne fasse venir une commission du Ministère de la Magie pour votre comportement ! s'exclama-t-elle en pointant le doigt en direction de la sortie. Vous feriez mieux de vous dépêcher si vous ne voulez pas que je vous tire d'ici par la peau du cou ! »

Bon au moins c'est clair, il a abusé un peu. Finalement je sais pas trop si j'ai encore faim. Je partirais bien d'ici avant qu'une autre catastrophe n'éclate. Je lance un regard désolé à Violet, puis à notre sauveuse.

- Je suis désolé pour ça, je voulais juste lui faire faire les bons mouvements je pensais pas que ça partirait comme ça, je crois que le mieux c'est qu'on s'arrête là, je me sens pas super bien...

La boule au ventre, je me lève. Puis sors d'ici, commençait à faire chaud là-dedans, l'air frais me fait du bien.


Fin du RP pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Amy Jackson, Dim 5 Fév 2017 - 11:31


Alex ne semblait pas décidé quant au choix de la boisson mais ce n'était pas la préoccupation première d'Amy. Surtout que la dernière fois qu'elle avait vu Alex boire ce n'était que du chocolat chaud et ça c'était plutôt mal fini. Enfin ça n'était pas le moment de parler de ça. Amy attrapa la carte de l'établissement qu'Alex était déjà en train de consulter et y sera un rapide coup d'oeil. Tout avait l'air excellent et dans ses prix ce qui était plutôt pas mal puisqu'elle ne comptait pas laisser Alex payer pour tout.

- Et ben écoute ça va nickel. J'ai pris ma soirée alors je me suis dit que j'allais venir sur le lieu de mon travail quand même pour profiter. Et toi comment ça va? Tu faisais quoi sur le Chemin de Traverse?

La jeune fille haussa un sourcil, son lieu de travail ? Ah oui en réfléchissant bien elle se souvenait l'avoir entendu parler de son travail de stagiaire dans ce restaurant. Elle sourit à l'évocation de se souvenir qui lui rappelait d'elle-même venait d'obtenir un poste de stagiaire dans une boutique du Chemin de Traverse.

- Ça va très bien merci ! Oh rien de spécial j'étais de bonne humeur et j'avais envie de sortir, je suis entrée ici un peu par hasard pour tout te dire. lui répondit-elle en souriant.

Au final le hasard faisait bien les choses et alors qu'elle finissait de parler elle ne put s'empêcher de fredonner le refrain qu'elle avait en tête. Oups Alex allait la prendre pour une folle surtout que en temps que sang-mêlé il connaissait peut-être lachanson.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Dim 5 Fév 2017 - 14:51


Tu la vois hausser un sourcil quand tu évoques ton travail. Tu es pourtant sur de lui en avoir déjà parlé... Elle a du oublier. Après tout c'est une fille donc on l'excuse. Tu souris en pensant à ta remarque légèrement misogyne pendant qu'elle reprend:

- Ça va très bien merci ! Oh rien de spécial j'étais de bonne humeur et j'avais envie de sortir, je suis entrée ici un peu par hasard pour tout te dire.

Par hasard? Personne ne rentre dans l'Occamy Doré par hasard. Si on pose le pied dans ce bâtiment c'est qu'une force extérieure nous y a poussé et que c'était inscrit comme cela dans l'histoire du temps. Et puis finalement, à la fin du repas, on remercie le Destin de nous avoir mené ici parce que c'est quand même un endroit grave cool. Tu divagues encore et Amy te sors de tes divagations en entamant le générique d'une très très vieille série de dessin animé devenue culte depuis un bon bout de temps. Et voilà, grâce à elle, tu l'as dans la tête. On dit quoi? Merci Amy pour ta générosité mais il ne fallait pas te sentir obligée de partager. Comme le meilleur moyen pour se débarrasser d'une musique que l'on a en tête c'est de la chanter, tu reprends avec elle:

Ooh Oh Oh Oh Ooooooh
Esteban, Zia, Tao
Les cités d'Ooooooor!


Comment passer pour quelqu'un de ridicule en deux leçons avec Alex. La première, chantez des vieilles chansons de trucs moldus. La deuxième faites le dans un restaurant quand vous n'êtes pas seuls. Essayant d'ignorer les regards qui se tournent vers toi, tu reprends en disant à Amy:

Je ne savais pas que tu connaissais la culture moldue. Ça vient duquel de tes deux parents? Ou alors c'est juste une passion bizarre?
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Amy Jackson, Dim 5 Fév 2017 - 15:56


Les cités d'or, ce générique entêtant qui occupait son esprit, souvenir de son enfance. C'est ça mère qui lui avait fait découvrir ce vieux dessin animé moldu et il avait toujours fait parti de ses préférés. Combien de fois avait-elle regardé le ciel par temps de pluie en espérant voir  le soleil apparaître , se prenant pour la fille du soleil.

Comme en écho à ses pensées et au plus grand étonnement de la jeune fille Alex n'avait pas eu l'air choqué par sa chanson mieux que ça, il reprit l'air et fredonna à son tour.

Ooh Oh Oh Oh Ooooooh
Esteban, Zia, Tao
Les cités d'Ooooooor!


Amy fut tellement surprise qu'elle ne put s'empêcher de pouffer doucement. Ah bah si un jour on lui avait dit qu'elle se retrouverait dans un restaurant à chanter "Les cités d'or" avec Alexander Hurtson elle ne l'aurait jamais cru. Les regards se dirigèrent vers eux mais Amy s'en fichait complétement, si ils ne connaissaient pas ce super dessin animé et si les deux Poufsouffles les gênaient ils n'avaient qu'à regarder ailleurs.

-Je ne savais pas que tu connaissais la culture moldue. Ça vient duquel de tes deux parents? Ou alors c'est juste une
passion bizarre?


Amy haussa de nouveau un sourcil, au vu de la question son ami devait avoir oublié qu'elle était née-moldue, elle lui en avait pourtant déjà parler... Après tout c'est un garçon donc on l'excuse !

-Les deux, je suis née-moldue, alors la culture moldue j'ai grandi avec ! Mais j'avoue que j' ai aussi une passion un peu bizarre pour les vieux dessin animé moldus, j'adore ça. Et toi tu es sang-mêlé, sorcier par ta mère c'est ça ? C'est elle qui t'as fait découvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alhena Peverell, Dim 5 Fév 2017 - 18:19




L'Occamy Doré

Azphel


LA Accordé. 500 ans de retard  :mm:
Musique

Le monde s'était couché, illuminé par les rêves des êtres éreintés. Et certainement, que la nuit qui s'annonçait, serait belle, mais aussi étrange. L'insomnie, la lune qui sourit, les rituels celtiques qui s'épousent sur ta peau. Allongée sur le comptoir, plus personne. Perdue dans l'allégresse du silence, une solitude tombée amoureuse de tes yeux. Reine d'un monde nocturne, de l'euphorie de la beauté de l'élégance. Un voile sombre de mariée qui se pose délicatement sur l'établissement. Tu regardes le plafond, les rayons de lune qui éclairent la salle. Et ta voix, tes pulsions, tes parcelles de chair attendent l'inacceptable. Ainsi tu demeures jusqu'à la fin, jusqu'au matin.

Le cor sonne, les corps se réveillent. L'Angleterre se lève dans le froid. Les bols de céréales claquent sur les tables, les sourires s'embrasent entre eux et les bonjours s'embrassent. Les mains se frôlent et les familles se réunissent. La tienne en fait certainement partie. Et même que, peut-être, tes enfants étaient en train de jouer avec la nourriture, ta soeur de rire à grand éclat, ton frère de stopper le massacre avec un sourire que tu n'aurais jamais vu. D'ailleurs, serait-il possible qu'Eve soit avec eux ? Que celui qui est parti vous regarde d'en haut et que celui qui ne sait pas, penses inconsciemment à vous. Au fond, est-il probable que les espoirs se fassent et se défassent dans cette même matinée. Et que la seule personne à tout gâcher, c'est toi.

Alors tu restes muette, parce que tu ne veux pas admettre une telle réponse. Tu t'occupes l'esprit, tu ranges, remets en place. Il n'y aura certainement personne aujourd'hui. Surtout à cette heure-là, puisque le matin vous êtes fermés. Alors tu danses entre les tables, un hymne qui siffle dans ta tête. Des leçons de piano qui s'enflamment dans tes souvenirs. Ta longue robe qui virevolte, s'envole. Et tu tournes, rit comme tu ne l'as jamais fait. Tu joues sur le bord de la scène, observes le dehors. Le jardin qui se lève et le soleil qui réchauffe. Et comme la petite fille que tu n'as pas revue depuis si longtemps, tu t'assois sur une balancelle en bois, et tu pleures.

Tu pleures. Et rien que l'idée que de savoir ça, ça te fait du bien. Parce que chaque goutte est une lame qui s'oublie. Et ça fait trop longtemps que tu n'en as pas oublié une. Mais pleurer ça te dessèche, ça te déshumanise, ça détruit Alhena, ça détruit le mythe construit. Mais pas celui que les autres croient, voient, non celui que tu t'es forgé pour toi-même. Qui a-t-il de plus facile de croire que rien ne nous atteint quand la plupart des mots sont des lames de rasoir ?
La vie te mène derrière le comptoir, et tu prépares un truc :
Sifflons l'espoir en une gorgée
Fumons l'envie à grande bouffée


Et puis il rentre

L'inconnu
Il ne sait pas que c'est fermé
Peut-être c'est juste pas indiqué
Il prend place sur une balançoire du monde
Et un sourire s'échappe
de ses yeux
de sa bouche

Toi, tu ne dis rien. Tu restes juste derrière ton comptoir. Ta cigarette consume l'air et s'écrase dans un cendrier. Et les minutes passent sans se soucier des protagonistes. Seuls les mots prêtent un peu attention alors que même les phrases se fourvoient. Tes mains s'occupent de préparer un breuvage, inconscient qui te fait penser à celui qui ne te laisse pas seul. Comme si tu ne devais pas rester seule aujourd'hui, que c'était pas le bon moment pour. Que t'aurais pu faire une bêtise en ce jour.

Un Sombral Amoureux
Il se dépose devant lui

Toi aussi par la même occasion. Il a rien demandé, toi non plus. Tu dis rien, tu remontes juste sur scène et ouvre le rideau rouge. Y a un piano. Tu pourrais en jouer mais non. Tu restes juste là, tu observes ses yeux, sa bouche, sa peau, ses cheveux. Sa beauté éphémère qui se fanera dans les plus beaux jours. Quand plus personne n'aura besoin d'être séduit, parce que seule son âme suffit à l'aimer.

Tu restes là
T'attend que ça démarre
Que la pièce du silence fasse du bruit
T'es comme l'écorchée
Avec ta robe déchirée
Ton silence exaltant
Tes mains le long du corps
T'es comme une petite fille
Juste une poupée brisée
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Patio

Message par : Alexander Hurtson, Dim 5 Fév 2017 - 19:51


Tu la maudis encore avec son générique. C'est quand même dingue cette faculté qu'ont les moldus à produire des choses qui restent dans la tête. C'est vrai quoi. Aucune chanson du monde sorcier n'a cet effet sur toi. En même temps, il faut bien avouer que la plupart de ta pop-culture ne vient pas du monde magique. Les moldus sont tellement plus créatifs que vous. Tu rigoles quand elle hausse un sourcil en entendant ta question. Si elle voyait sa tête la pauvre... Elle a l'air tellement ridicule que c'est est hilarant. Tu essayes de te reprendre alors qu'elle reprend la parole. Il s'agirait de ne pas être trop impoli.

-Les deux, je suis née-moldue, alors la culture moldue j'ai grandi avec ! Mais j'avoue que j' ai aussi une passion un peu bizarre pour les vieux dessin animé moldus, j'adore ça. Et toi tu es sang-mêlé, sorcier par ta mère c'est ça ? C'est elle qui t'as fait découvrir ?

Née-moldue? C'est vrai que maintenant qu'elle te le rappelle elle te l'a sûrement déjà dit. Mais comme tu es un boulet, tu as oublié. Tant pis. Par contre ce qu'elle dit n'est pas très logique. Pourquoi serait-ce ta mère qui t'aurait fait découvrir la culture moldue si c'est elle la sorcière? La pauvre Amy est déjà embrouillée. Tu ne sais pas si finalement il est sage de commander un cocktail avec alcool, il ne faudrait pas la perturber encore plus.

- C'est ça, ma mère est une sorcière. Et tout ça je l'ai découvert tout seul. Etant fils unique j'ai passé beaucoup de temps tout seul. Je lisais énormément ou regardais des films moldus. Je trouve leur culture tellement plus intéressante que celle des sorciers. Tu en penses quoi?

Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Le Patio

Message par : Azphel, Mar 7 Fév 2017 - 14:20


PV Alhena Peverell. L.A accordé

Les mots des yeux


* * *


Maître-Loup, maîtres mots, regarde sans être grand méchant de yeux fous, la Belle dans sa peau. Celle. Elle, beauté de porcelaine, évidence que la nature a gratifié du parfum de l'hiver, du parfum du Monde, une danse dans la ronde, un corps à corps de l'éphémère, vers une grâce certaine. Elle est l'inconnue, la connue. Il ne peut l'ignorer, leurs regards se transpercent avec la connaissance, celle de l'évidence que depuis toujours elle est là, à patienter, dans l'attente d'un retour à.

Est-ce le parfum du bois et de l'ambré, ceux des parfums de chrome qui laissent penser ? Parfum d'un monde, à chaque seconde. Cela, mélodie de bonheur, sentiment de félicité, que seuls les coeurs peuvent penser dans la complicité. Belle inconnue, me vois-tu comme je te vois ? Comprends-tu le murmure des sens et des regards les danses ? Ceux qui viennent parfois.
Volutes du passé qui s'échappent en panaches dans le bar, cigarette consommée qui s'éteint au comptoir. Le loup regarde, dévisage l'évidence et l'envisage l'ange. Des mots éteints comme une cigarette écrasée. Des mots rêvés comme amour animé. D'une nonchalance certaine, serre tienne, sort son paquet de sa poche, regard émeraude croisant les ténébreuses grisées de la belle, la fragile, la Elle, la Celle, qui change une vie en approche. Il l'invite d'un mouvement de doigts, comme une caresse sur l'avant-bras, à consommer dans la tiédeur du bar une cigarette partagée. Pas âgée. La bonne cigarette, comme la bonne musique, après le sexe des poètes et des écrits rythmiques.

Elle te plait, belle blanche, cette danse de mots en silence, cette étrange soif qui vibre sous le palais. Quand les regards se comprennent, les yeux parlent Amour et Poèmes et au final en viennent...  Toi avec ta peau de glace qui fait vaciller de fébrilité la flamme de mes croyances, me donne l'envie à outrance de proclamer en religion ton apparence.
Le loup laisse son regard derrière la porcelaine, danser sur l'immobilité, les yeux perdus à l'autre bout du pays, Ma Belle, sers mois de tes arômes boisés, viens m'offrir un fruit défendu, un péché que je dise amen.

Comprends de mon regard que je le vois jusque sur la perfection de tes longs doigts fins, tu comprends que n'existe le hasard quand les mots sont sertis dans un écrin.

Vois dans mes émeraudes les tirades
D'un coeur qui trouve dans les silences,
Le festin de Dieux honnis de ses croisades,
Entamées sous le blasphème des ignorances,

Et meurent les passés de ces échanges muets,
En saints destitués pour des péchés d'insolence,
Et vivent dans les éclats des yeux les mots avoués,
Comme des Dieux païens reconnus comme évidence.

Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


fusion

Message par : Amy Jackson, Sam 11 Fév 2017 - 12:17


Bon d'accord Amy s'était un peu emmêlé les pinceaux elle l'avait réalisé juste après avoir parlé. Bon et au pire ça n'était pas très grave, c'était pas la fin du monde !

- C'est ça, ma mère est une sorcière. Et tout ça je l'ai découvert tout seul. Etant fils unique j'ai passé beaucoup de temps tout seul. Je lisais énormément ou regardais des films moldus. Je trouve leur culture tellement plus intéressante que celle des sorciers. Tu en penses quoi?

Tiens il était fils unique lui aussi ? Amy ne savait pas pourquoi mais elle l'aurait bien vu petit dernier d'une grande fratrie. Quand à la solitude de l'enfant unique si elle avait eu la chance d'y échapper tant que sa mère était en vie, elle l'avait durement ressenti après la mort de cette dernière ,et ce ,jusqu'à son arrivée à Poudlard. A cette époque elle s'était comme Alex, plongée dans les livres et dans les films moldus se passionnant pour tout ce qui avait un rapport avec la magie et les mondes fantastiques et avait passé de nombreuses heures à rêver.

Sans pouvoir s'empêcher de chantonner son générique elle réfléchi rapidement à la question d'Alex avant de lui répondre.

-Hum je ne sais pas, la culture moldue est beaucoup plus diversifiée que la culture sorcière on trouve des livres, des séries, et des films sur tout et n'importe quoi. En plus il y a le support télévisuel qui n'existe pas chez les sorciers. Mais la culture sorcière est aussi tellement intéressante ! J'ai l'impression d'être complètement ignorante, il y a  tellement de choses à savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Le Patio

Message par : Célya L. Shake, Dim 12 Fév 2017 - 15:17




L'Occamy Doré

Alexander Hurtson & Amy Jackson




La soirée tombait doucement sur Londres, annonçant pour nombre de personnes la fin d'une journée de travail. L'heure de pointe se profilait, les rues étaient de fait bondées, sans parler des routes noires de voitures. Néanmoins, pour d'autres, la journée continuait, pas de repos pour ces guerriers du travail. Célya faisait partie de cette catégorie, étant gérante d'un restaurant-cabaret ouvert pratiquement vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Heureusement qu'elle n'était pas toute seule pour s'occuper de l'établissement, sinon cela aurait déjà fait belles lurettes que la jeune femme serait morte de fatigue. Celle-ci était tout de même bien présente mais en ce début de soirée, la blondinette se sentait particulièrement bien. Une tasse de thé fumante posée sur le comptoir devant elle suffisait à la rendre détendue et à lui donner le courage de continuer pour les quelques heures à venir.

Le service du soir ne tarderait pas à débuter mais il y avait encore un petit temps avant de fermer l'établissement le temps de se changer. Vêtue d'une robe rouge à petits motifs fleuris bleu foncé, Célya avait envie de donner une touche printanière à l'atmosphère. L'hiver s'avançait mais commençait à céder petit à petit sa place à la prochaine saison. Pour la peine, la blondinette avait déjà commencé à décorer l'Occamy Doré d'une note un peu plus florale. Le jardin était d'ailleurs en plein travaux pour accueillir les plantes et autres fleurs pour le futur. De petites fées avaient élu domicile dans le domaine, et certaines voletaient au plafond, ajoutant une petite touche fraîche au décor.

Buvant une gorgée de thé, Célya s'adossa à sa chaise et savoura un moment de sérénité. Hélas, le travail la rattrapa bien rapidement. Au loin, la jeune femme vit qu'Alexander s'installait à une table du Patio. Elle attendit un moment, le temps qu'il se mette bien et éventuellement que quelqu'un le rejoigne, peut-être attendait-il quelqu'un. Ce qu'elle fit bien, puisque peu de temps après, il fit signe à une jeune fille de le retrouver à sa table. La sorcière attendit encore un peu, pour ne pas s'imposer directement, qu'ils puissent faire leur choix en matière de boisson et éventuellement de plat. Lorsqu'elle estima avoir assez attendu, elle se leva et se dirigea vers leur table.

« Bonjour Alex ! Mademoiselle, dit-elle avec un sourire avant de se tourner vers son jeune stagiaire. Même quand tu n'es pas en service, tu squattes ici. On te manque tant que ça ? dit-elle en riant doucement. Qu'est-ce que je vous sers, jeunes gens ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Patio

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5

 Le Patio

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.