AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 8 sur 9
Le Bar
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle

Re: Le Bar

Message par : Mary Drake, Jeu 22 Mar 2018 - 22:01


Donc il y a un poney, des champs de fleurs, et mini Mary saute de table en table pour courir après ce poney. J'aime bien jouer à ce jeu pour passer le temps, il est haut placé dans le top universel de " comment passer le temps " alors je le passe et trépasse en attendant que le chocolat chaud sorte de sa carapace. Douce effluve, tu es ma dulcinée ! Et y'a même un petit chocolat avec. Toute souriante j'appelle mini moi qui revient au galop pour plonger dans la soucoupe de lait chaud. Tu m'en laisses hein ! ensuite y'a le prix qui tombe, comme si j'avais ça moi. J'ai pas quatre mornilles en fait et c'était même pas un mensonge. J'lui ai souris bêtement en déposant les douces pièces sur le comptoir. Désolée. Gorgée une, gorgée deux, je suis une ogresse ! - non. Y'a rien d'ogreux à boire ça, faut pas déconner. Ou comment se lyncher soi-même, par Mary Drake. Délice sur les papilles. C'crop bon mais ptet pas autant qu'à la Tête de Sanglier. Après je les fais comme moi je les aime le mieux alors c'est logique au final non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Bar

Message par : Ellana Lyan, Ven 23 Mar 2018 - 7:08


Jour de malchance
besoin de trouver un sens
bout d'espérance
pour entamer une nouvelle danse

pirouette, je tangue
sur la pointe des pieds
d'un claquement de langue
pour crier être frustrée

elle se régale comme si
ça pouvait être bon
elle avale comme si
tout dépendait de la boisson

douce illusion
je me perds en contemplation
décrochant sans raison
attitude rêveuse de l'enfançon

elle est de bonne humeur
ça sonne la candeur
accent de bonheur
qui bien plus lentement fait passer les heures

ça va trop vite
on parle trop vite
comprends lentement
respirer est affolant

l'espérance de vie se dissous
dans la vitesse d'un tout
pas le temps pour les rêves
avancer plus loin qu'on en crève

elle a pas les 5 mornilles
juste quatre, tant pis
j'allonge la différence
continuer la décadence

non, cette piécette
ne m'empêchera d'être jouette
j'encaisse la monnaie
fat dire merci y parait.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Bar

Message par : Mary Drake, Ven 23 Mar 2018 - 17:21


Une poule sur un mur ....

Mini moi s'est prélassée ; nous avons toutes les deux profité de la boisson chocolatée. Le fond arrive malheureusement bien vite, elle repart et je souris ; elle repart et je vis ; une partie qui s'évade pour de grandes conquêtes ; l'autre qui reste en acte de présence. Corps ici, esprit partis, pourtant pas assez loin et j'entends ce merci qui ne fait pas de sens à mes oreilles. Elles se demandent pourquoi mais moi j'm'en fiche. J'écoute en respirant j'expire en souriant, rime pauvre rime riche, sens sans sens que je sens sans sens pour finalement ne plus savoir. J'ai déjà dis que c'était bon, alors il faut peut-être dire j'ai fini parce que malheureusement ça l'est, le liquide - parti, mon grand bonheur - fini. Et ensuite un merci, chacun son tour. Une à une, on renvoie la balle, vui c'est ça. Droite gauche droite gauche. Parfois elle tombe mais la partie n'est jamais terminée. Comme disent les madames math : cqfd.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Bar

Message par : Ellana Lyan, Sam 24 Mar 2018 - 11:42


Elle a déjà tout avalé
qu'importe ce devait être bon
mais et moi ?
je fais quoi hein ? Maintenant...

Il n'y a plus rien qui la retient,
tout s'est passé si vite
elle a du se brûler la gorge
à moins qui la crème fraiche
n'est adoucis la chaleur

oh sacrée crème fraiche  
que ferait-on sans toi
amour infini de ma triste vie
sans toi je ne suis rien
mais sans moi tu ne serres pas

nous avons besoin l'une de l'autre
pour exister
n'est-ce donc pas merveilleux
j'en suis persuadée

à quoi bon mourir
à quoi bon vivre
si crème fraiche il n'y a point
dans mon chocolat au petit matin

et elle
oisillon de mes pensées
comprends-t-elle
cette douceur sucrée

qui fait s'envoler les sens
jusqu'à la décadence
douce délivrance
quand nous partageons la même transe

On va jouer dehors alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Bar

Message par : Mary Drake, Sam 24 Mar 2018 - 12:32


Merci, et après quoi ? Après il faut jouer ? Je n'ai pas envie de jouer, comme je n'ai pas envie de vivre, en fait je n'ai plus envie de rien, ça tombe comme ça sur mon front ; rien demander et boum plus rien, il n'y avait que le rien et je répétais déjà un peu trop le mot rien pour que ça soit honnête - vraiment, trop - alors j'ai haussé les épaules, j'ai pris bébé Mary entre mes mains et je l'ai mise dans les siennes, paumes contre paumes, peur du contact. C'est moi. Je vole et je courre, puis je passe au travers des lampadaires, et ensuite je disparais. J'ferme ses mains, mini moi est emprisonnée. Si tu ouvres, elle part, si tu laisses fermer elle restera avec toi. Au moins comme ça c'était clair. Il n'y avait pas de possibilités d'entourloupe dans ce que je disais, c'était ainsi. Un brèche et mini Mary partait. Elle avait des ailes, elle. Et cette liberté infinie. Je m'en vais. Encore merci. J'penserais à venir te voir un jour, c'est promis. En le pensant ; puis je suis sortie de cet endroit, le coeur lourd. Le visage d'Arty était beaucoup trop présent pour rester plus longtemps.

Mary s'en vavavavavaaaaaa ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le Bar

Message par : Lizzie Bennet, Lun 26 Mar 2018 - 16:35


Ellana x Elly

La petite murmure des mots hésitants ; orpheline ; d’accord ; un prix. Comme si tout était comparable. De quelle planète vient-elle ?
— C’est dangereux d’être amoureuse. Et j’prends la prochaine tournée.

Elle s’égare quelque peu, et pendant ce temps, Elly prend les rênes. Elle croit me rassurer sur ma culpabilité.

Qu’est-ce que tu veux que je te dise. Quand je vois ce que j’ai fait, quand je vois ce qu’on me fait, je me dis que ouais, le karma est bien fait. Tant pis pour moi, en un sens. Mais tu sais quoi ? Bien sûr que je le mérite. Je suis un monstre, et plus que ça, je suis un échec. Si seulement j’étais un bon monstre, mais non. Je ne suis que l’ombre de la créature que j’ai pu être par le passé. Tirant la tronche, je sirote mon cocktail.

Comme perdue en pleine rêverie, elle continue en plus. Elle OSE me faire une leçon sur l’indépendance. P’tain mais c’est elle qui parle ? Elle, genre la meuf qui a fait le choix de s’enchainer à un mec pour le restant de ses jours avec un serment inviolable ? Eh, moi j’ai jamais mis ma vie entre les sentiments de l’autre hein.
— Oh arrête de prendre ton cas pour une généralité. On a pas grand chose en commun, toi et moi.

Un rictus malsain agitait la commissure de mes lèvres. J’étais pas bien, juste, pas bien.
— J’attends rien des autres, sinon qu’ils me délivrent du calvaire que c’est de vivre.
Et j'parle pas de me tirer de l'ennui, hein. J'veux juste qu'ils me tuent. Pour que je puisse dire que c’était pas ma faute si j’ai abandonné les gosses. Que j’étais morte dans un accident, ou un truc du genre. Mais non, non, ils préféraient me condamner à vivre et n’en finissaient pas de me sauver.

C’est qu’elle poursuit la guêpe. Me disant que je pense qu’à ma g*eule. Qu’il a pu lui arriver quelque chose, aussi.
— J’y ai pensé, au début, bien sûr. Mais j’ai découvert qu’il me mentait depuis un certain temps, prétendant de bosser encore au Heurtoir alors que les gens l’y connaissent même pas. Il semble avoir été l’acteur de sa disparition, au moins partiellement. Quant aux raisons... J'en sais rien.

Je sais pas quoi en penser. Détourner le sujet. Vite. Avant de sombrer.
— Au fait Ellana ? Je crois que j’étais censée récupérer un malagrif tacheté, aussi. Un cadeau de Peter après le marché de Noël.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le Bar

Message par : Elly Wildsmith, Mer 28 Mar 2018 - 22:54


Y’a un tournant que t’as pas senti venir. Mais la douce et jolie Lizzie, désormais, prend des allures de monstre effarouché. Elle te balance deux trois piques bien senties qu’ils te font l’effet d’une douche froide. Et tu déconnectes complètement du reste, du bar, d’Ellana, de tout ce qu’il y avait autour de vous. Tu avales d’un trait le cocktail face à toi et d’une voix blanche, tu t’exprimes « Quand je vois ta manière de te comporter avec les gens qui veulent t’aider, je comprends que tout le monde préfère se barrer ».

Réplique cinglante, t’étais à deux doigts de lever ton c*l de la chaise pour te barrer. Parce que t’avais pas envie de rester là à te prendre des réflexions à deux balles d’une nana qui ne te connaissait qu’à peine. Tu lèves tes yeux au ciel, mais finalement, tu restes vissée sur ta chaise. La faute, sans doute, à la présence d’Ellana entre vous deux.

Néanmoins, tu t’abstenais de tous nouveaux commentaires, restant silencieuse, observant les réactions de l’une et l’autre. Attendant sans doute la réponse – que tu imaginais déjà sanglante – de la belle borgne. Aucune appréhension néanmoins ne pouvait se lire sur ton visage, quand bien même tu restais dans l’attente d’une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Bar

Message par : Peter McKinnon, Mar 3 Avr 2018 - 15:40


July Swann


Cela n'allait pas être de tout repos, comme discussion avec la médicomage. La dame semblait, en effet, totalement imperméable aux explications théoriques et éthérées de son confrère chercheur en Divination. C'était que Peter n'avait pas un esprit particulièrement cartésien, quoi qu'il avait les pieds sur Terre. Pourtant, c'était, et de loin, bien plus intéressant de se pencher sur les périphéries de l'essence de la magie que sur la trivialité des effets de l'un ou de l'autre des sortilèges. Devant la mine de l'ancienne élève de Poufsouffle, Peter devait bien admettre que tout le monde n'avait pas reçu de formation dispensée par une tribu de vieux barbus sibyllins dans le Péloponèse ...

- J’imagine que la détérioration de l’âme dont vous parlez est celle-là même qui permet la création d’horcrux lors de l’utilisation d’un sortilège de la mort ? Je suppose que pour tous les autres sortilèges, qui n’entrainent pas une destruction aussi grave, l’âme ne fait que s’étioler ? Savez-vous s’il est possible de mesurer le degré de détérioration de l’âme ? Ou simplement de l’identifier ? Des personnes ont-elles essayé de classer les sortilèges en se basant sur ce critère ? Cela me parait compliqué dans le sens où le sorcier met volontairement son âme en danger pour ses recherches, mais je sais que certains sont capables d’aller très loin par soif de savoir.

Devant la petite avalanche de questions et de remarques, qui signifiaient à présent très clairement que les deux sorciers ne recherchaient pas du tout la même chose, Peter s'immobilisa. Alors qu'il crispait légèrement les doigts sur la hanse de sa tasse, Peter avait conscience que dans sa tête c'était le véritable branlebas de combat. Comment allait-il retomber sur ses pieds alors que, de toute évidence, les deux sorciers ne parlaient pas la même langue. Il passa sa langue sur ses lèvres en signe de concentration avant de reprendre un semblant d'explication :

- Euh ... Eh bien disons, Mademoiselle Swann, que nous nous sommes mal compris. Dans mon livre, j'ai fais un examen théorique de l'aspect néfaste de la magie noire sur les âmes des sorciers. Mais ... Disons qu'il faut plus voir ça comme une sorte de ... de guide moral ! Disons que tout cela ne se constate pas forcément dans la pratique.

*Cette fois, t'es bon pour qu'on te traite de charlatan sur la place publique*

- Quoique je vois que vous faites allusion aux horcrux. Même si ce sujet me dégoute par bien des aspects, nous nous trouvons là à un carrefour entre ma théorie et la pratique. C'est le moment où toute once de moralité quitte le sujet, le moment où son âme ne vaut plus tripette ...
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Bar

Message par : Ellana Lyan, Sam 7 Avr 2018 - 12:32




L'Occamy Doré

Maman & Maman


En réalité : tout n'était pas rose et il y avait un courant électrique un peu trop violent entre les deux mères qui se regardait comme deux chats prêtes à se lacéré le visage de mots pour sortir vainqueur d'une bataille immatérielle. Il y a parfois ses rencontres qui sont fusion. Où en quelques secondes ont comprends que la personne en face de nous est celle que l'on a attendu depuis un peu trop longtemps pour la négliger à présent. Et puis soudain ses crocs s'enfonce en nous, on suffoque, on explose mais on aime, le tout devient toxique et quand l'étreinte se défait il ne reste plus que des cendres.

Les deux femmes qui semblait s'harmoniser autour de leurs différences semblent soudain prendre un nouveau chemin, celui où leurs deux droites parallèle deviennent sécante et se percutent ensemble pour fusionner ou exploser. Ici l'atmosphère étincelle de rouge, j'observe en me renfonçant doucement dans mon dossier. Je n'ai pas envie qu'elles se disputent encore moins de devoir les faire sortir. Je veux plus voir ces malheur, ces douleurs, la haine qui se forme avant de se reposer mais comme un tsunami qui sait quand elle pourra réapparaitre ? Le regard passe de l'une à l'autre avec un air suppliant.

Les lèvres avalent rapidement un coup de la boisson que la dame connue à promit de payer. Leger sourire. Une main sur la mienne, celle de l'assassine de tes parents : étrange paradoxe de sentiments. Il parait que c'est dangereux d'être amoureuse. Vu la facilité avec laquelle mon cœur s'accroche un peu partout je ne peux être que réellement d'accord. Il y a la demande de l'inconnue qui effleure un peu des souvenirs. La tête hochée parce que je sais où se trouve l'animal et puis la réplique de trop de l'auror qui me fais me lever rapidement, un peu trop. Je tourne les dos aux deux femmes et m'enfuis.

Direction le grenier. Je m'assieds dans un coin et respire doucement en retenant mes larmes. Une fois calmée, je prend tout mon temps pour le trouver et tente de ne pas me faire mordre en redescendant pour le confier à l'heureuse gagnante. Je tends la petite cage à la dame, pensant que ce sera sans doute plus pratique et m'assied à nouveau à ma place en fixant mes pieds un peu angoissée.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: Le Bar

Message par : July Swann, Dim 8 Avr 2018 - 22:09


Une fois de plus, le chercheur ne répondit pas du tout aux questions que se posait l’Anglaise. , Il n’était pas le genre de chercheur qu’elle imaginait, c’était un penseur qui s’intéressait bien plus à la théorie qu’à la pratique.
- Oh, je vois, répondit July, un éclair de compréhension dans le regard. Une pointe d’étonnement et de perplexité, aussi. Vous êtes une sorte de … De philosophe, comme chez les moldus ? J’ai découvert cette discipline il y a peu et je dois avouer qu’elle est pour moi tout aussi intéressante que floue.
Elle avait notamment lu un article sur autrui. Des phrases interminables et alambiquées qui l’avaient plus fatiguée que tous les livres de médicomagie qu’elle avait du étudier. Elle avait eu l’impression de ne saisir qu’une infime partie de ce qu’elle avait lu. De nombreux concepts lui échappaient, parce qu’elle les trouvait trop abstrait. Elle avait aussi cette désagréable sensation que des messages se cachaient entre les lignes. C’était un peu ce qu’il se passait avec Peter, l’impression d’un sens caché, derrière ses mots, qu’elle était incapable de mettre en lumière.

July se sentait complètement idiote. Peter avait l’air de comprendre des choses qu’elle n’arrivait même pas à entrevoir et c’était particulièrement frustrant. Comme s’il lui manquait un sens. Le monde lui apparaissait en noir et blanc et, lui, lui parlait de couleurs. C’était tentant, ça avait l’air beau, mais c’était inaccessible.
Espérant dissiper son malaise, en remplissant son estomac, la rousse attrapa le cupcake qu’elle porta à ses lèvres. Alors qu’elle croquait dedans, un peu de crème vint se coller sur le bout de son nez. July s’empressa de supprimer les preuves de sa gourmandise à l’aide d’une serviette en papier. Ses papilles vibraient, à la fois apaisées par la douceur du cake et stimulée par l’acidité de la crème. Un savant mélange du sucré et d’acidulé.
- J’ai lu un moldu qui expliquait que lorsque l’on nuit à quelqu’un, en réalité c’est à nous-même que nous causons du tort. C’est un peu ce que vous évoquez également ? Les mauvaises actions, ici la magie noire, nuisent à l’utilisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le Bar

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 12 Avr 2018 - 11:38


Elly était du genre susceptible, et me rembarra aussitôt. Bah. C’était elle qui s’était assise avec moi. Elle avait qu’à se casser si elle était pas contente de ma compagnie. Elle serait ni la première ni la dernière, et si elle pensait que j’en avais quelque chose à f*utre.

Un regard mi-exaspéré mi-déshabité, de ceux qui ont en fait été heurtés car la vérité fait toujours mouche. Fuyant son regard et ses jugements, je me noie dans la paille et la boisson. Oh non. J’avais pas de paille cette fois. J'pouvais pas siroter et faire du bruit à la fin ! Ouin. C’est trop drôle pourtant. J’fais toujours ça avec les gosses. C’est le concours de qui a le meilleur souffle.

Fin bref, je bois en silence, je crois qu’elle aussi, et on attend. Que quelque chose se passe. La disparition d’Ellana n’aide pas, mais la petite se rattrape très bien. Car elle revient avec mon bébé malagrif. C’est trop beau, c’est génial, pourquoi le mettre en cage je veux le sentir danser sur mes doigts, qu’on fasse ami ami ! J’ai la capacité de concentration d’un enfant de trois ans, alors les mots d’Elly sont déjà oubliés.

Le gros homard se fait timide entre mes doigts, mais je lui susurre quelques mots doux et petit à petit, il zigzague entre mes phalanges.
— Mais mais il est incroyable ! Faut fêter ça ! Que dis-je, fêter ça ! Faut chanter en son honneur ! On peut on peut ???
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Bar

Message par : Lorelaï Peony, Dim 15 Avr 2018 - 1:09


PV avec Artemis Lhow

Une longue journée à la boutique venait de se terminer. La jeune stagiaire de dix sept ans - bientôt dix huit - avait terminé les comptes du jour. Elle avait écrit le joli chiffre d'affaire dans le grand cahier prévu à cet effet. Madame Ertz serait fière de la rentrée de ce samedi de printemps. Elle se leva de derrière son comptoir, arrêtant d'un geste de baguette le balais qui nettoyait la boutique. Puis, se levant dans un long soupire, Lorelaï prit le temps de s'étirer de tout son long, les bras en l'air, se mettant quelques secondes sur la pointe des pieds. Qu'il était bon d'être en vie ! Elle se déplaça ainsi jusqu'à l'arrière-boutique où elle se reposa finalement sur le sol. D'un geste rapide, elle attrapa son petit sac et sa veste en cuir qu'elle enfila s'en attendre. Puis, elle se dirigea vers la sortie. La porte ouverte, elle jeta un dernier regard au magasin qu'elle chérissait tant, scannant chaque recoin visible. Encore un coup de baguette pour éteindre les lumières, et elle sortie en refermant la porte derrière elle.

En parcourant le Chemin de Traverse, la jeune femme repensait à la rapidité avec laquelle elle s'était attachée au magasin de Madame Ertz. Cet emploi lui avait tant apporté. Elle sentait véritablement qu'en travaillant aux Halles Magiques, elle développait cette partie d'elle-même qu'elle avait souvent voulu reléguer à l'arrière plan, sa partie magique. Doucement, elle apprenait à appréhender ce qu'elle avait toujours sentit comme un volcan virulent et dangereux à contenir au risque de catastrophes. Elle se rendait compte à présent qu'en aménageant quelques cheminées, son volcan pourrait lâcher un peu de fumer et éviter l'explosion.

C'est d'ailleurs peut-être l'idée de cet aménagement qui guida ses pas jusqu'à l'Occamy Doré. Lorelaï était déjà passée plusieurs fois devant cet établissement qui attirait toujours son attention. D'une grande élégance, ne serait-ce que de l'extérieur, l'établissement semblait inviter chacun à passer une soirée extraordinaire. La jeune femme jeta un oeil à sa montre. Il n'était pas très tard, et ce soir exceptionnellement elle dormirait au Chaudron Baveur avant de prendre son bus pour Manchester le lendemain midi. Avec un peu de chance, les employés ne la reconnaîtraient pas. La soirée d'Halloween commençait à dater maintenant. Puis, elle n'avait pas le choix, soit elle dormait au Chaudron Baveur, soit elle dormait dans la rue.

Un nouveau regard à sa montre, puis à la porte de l'Occamy. Elle pouvait bien se faire ce petit plaisir avant de retourner dans le monde moldu pour les vacances de printemps ! Décidée, Lorelaï ajusta sa veste et poussa la porte. Un sourire s'afficha directement sur ses lèvres rouges, l'intérieur n'était pas pour la décevoir. Elle traversa la salle finement décorée, pour s'installer timidement au bar où elle se cacha rapidement derrière le menu, sans prendre le temps d'enlever son sac ni sa veste.

Elle ne se sentait soudainement pas à sa place. Que lui avait-il prit de s'aventurer en pareil lieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Bar

Message par : Artemis Lhow, Mar 17 Avr 2018 - 13:44



Les journées de patrouilles ne sont sans doute pas les plus agréables. Elles commencent généralement au petit matin alors que tout le monde dort encore et se terminent au petit matin alors que tout le monde dort : encore. Une journée de vingt-quatre heure qui s'enchaine avec une demie journée de travail n'offrant qu'une courte pause de quelques heures pour se reposer entre deux. Bref, tous les membres du Bureau des Aurors vous le diront, les tours de garde : c'est pas la joie.

Cependant, les tours de garde à réaliser au sein de Poudlard (et ses merveilleuses cuisines) ou sur le Chemin de Traverse (et ses splendides commerces) bah ça a du bon quand même ! Surveiller Sainte-Chaspoule ou Godric's Hollow c'est bien gentil, mais en dehors d'une boulangerie et d'un kébab pour se restaurer on ne peut pas dire que le choix soit extrêmement vaste. Alors aujourd'hui, Artemis a décidé de profiter un peu de sa patrouille pour faire un bon repas. On est plus alerte avec le ventre plein.

Revenant tranquillement de l'allée des embrumes, calme à cette heure de la soirée, il promène son regard sur les passants et les badauds, écoute d'une oreille distraite les derniers potins faire leur petit bout de chemin d'une sorcière à l'autre et s'arrête un instant devant la vitrine de l'Occamy Doré. Une enseigne fort sympathique où il savait qu'il aurait, en prime, peut-être la chance de croiser Josephine. Dans ses souvenirs, la demoiselle travaillait ici en tant que serveuse, mais ça remonte à un petit bout de temps maintenant.

Il pousse la porte de l'établissement du plat de la main et se laissa happer par la chaleur des lieux. Si l'endroit avait subit quelques menues modifications, l'ambiance restait inchangée. Un cadre feutré et accueillant ou l'on pourrait facilement perdre quelques heures à discuter autour d'un verre ou d'un bon repas. Artemis prit soin de noter dans un coin de sa tête qu'il faudrait qu'il amène Elina diner ici un de ce quatre. Mais depuis que cette dernière avait pris ses fonctions à la tête de sanglier, se retrouver le soir était devenu un vrai casse tête pour les amoureux.

Avançant à travers la salle principale, le jeune homme s'empara d'un tabouret libre devant le comptoir et s'y installa. Une jeune fille avait le nez fourré dans la carte elle aussi, mais son regard semblait plus survoler la carte qu'autre chose. Comme si elle avait peur que quelqu'un ne la reconnaisse et ne vienne l'importuner. L'auror passa son regard sur l'ensemble des clients présents dans la salle et personne ne semblait porter la moindre attention sur eux alors ... Un problème mademoiselle ? Bah oui, forcément, il n'avait pas pu se retenir !

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le Bar

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 19 Avr 2018 - 16:40


Lizz & Ella

Un silence de mort pèse sur la table, et la disparition d’Ellana rajoute de la tension, de l’attente. Comme si l’orage était prêt à gronder, à déverser sa haine et sa colère. Mais non, ça reste là, latent. Puis finalement Ellana réapparait, tu te soulage de revoir sa silhouette, comme si, cette fois-ci, c’était elle la sauveuse. Celle par qui la libération passée.

Ton verre descend doucement – mais surement - alors que tu observes Lizzie qui tient dans ses mains le malagrif dont elles ont parlés plutôt. Tu la regarde qui semble parler à la créature, et tu souris, un peu béatement face au spectacle qu’elle t’offrait. On aurait dit une enfant qui venait de se découvrir une nouvelle passion. Cette vision te calme un peu, t’adoucit, comme si, l’espace d’un instant, voir Lizzie de cette manière te la révélait plus humaine. Plus naturelle. Plus proche, en quelque sorte.

Elle propose de chanter. C’était une bien étrange manière de célébrer l’arrivée d’une nouvelle créature, mais si cela pouvait éventuellement vous permettre de vous connaitre davantage, pourquoi pas ? Bien qu’à y réfléchir, t’étais pas certaine de vouloir savoir si la jeune femme avait une belle voix lorsqu’elle chantait : c’était encore une occasion d’être jalouse, et t’avais déjà suffisamment à jalouser quand tu la regardais.

Mais tu ne dis rien, hoche la tête : elle n’a qu’à lancer les festivités, après tout, il s’agit de sa créature, de son nouvel ami. Tu chambres, un peu. Faudrait pas retomber dans les travers des paroles assassines « Tu commences ? ». T’attrape ton verre que tu vides d’une traite. L’alcool aidera à libérer les talents. Ou les casseroles. A voir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Bar

Message par : Lorelaï Peony, Dim 22 Avr 2018 - 21:49


@Artemis

Lorelaï avait les yeux plongés dans la carte, mais elle la tenait trop près pour véritablement pouvoir la lire. Ce n'est que quand son estomac cria famine qu'elle s'aperçut de son état et qu'elle éloigna le menu. Elle parcouru les mets et boissons proposés par l'établissement, assez embêtée car elle ne savait même pas si elle resterait. Elle pouvait toujours manger au Chaudron Baveur, mais elle préférait éviter le plus longtemps possible de se retrouver face au gérant de l'établissement ou face à ses employées plus timbrées l'une que l'autre. Elle inspira longuement, prenant finalement sa décision. Ce sera à l'Occamy doré qu'elle passerait sa soirée.

Apaisée d'avoir décidé de son destin, la jeune femme ne remarqua pas l'homme qui s'installait non loin d'elle au bar. Lui apparemment l'avait remarqué car il s'adressa à elle, la faisant sursauter. Elle manqua de s'éclater par terre mais se rattrapa de justesse au comptoir.
- Oui ! Oui, oui ! Quoi ? Non !

Soudainement, une pensée terrible lui vint à l'esprit. Et si la question ne lui était pas adressée et qu'elle venait de s'afficher en public pour rien ?! Mais quelle imbécile. Elle se re-cacha précipitamment derrière la carte. Puis jeta un coup d’œil discret en direction de l'homme qui avait émit le son. A vue de nez, c'était bien à elle qu'il s'était adressé. Ce qui rendait sa tentative de dissimulation encore plus pathétique, sans compter le cri qu'elle avait poussé. Timidement, elle reposa la carte, et tentant de se redonner une certaine contenance, elle se racla la gorge. Les joues aussi rouges que le velours qui recouvrait l'établissement, elle jeta un regard à l'homme.
- Bonsoir, dit-elle. Quelle était votre question exactement ? J'ai... j'ai pas très bien entendu.

Puis, elle tenta un sourire qui devait paraître quelque peu crispé.
- Ahaha, c'est bête hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Bar

Message par : Artemis Lhow, Mer 25 Avr 2018 - 17:02



Lorelaï


Lorsque ses questions lui échappèrent, la jeune fille manqua de justesse de chuter de sa chaise et se rattrapa au comptoir en répondant de manière approximative à la question qui lui fut posée. Oui, ou non ? Juste après avoir hésité sur la réponse à apporter, elle reporta son attention sur le menu en ignorant royalement la garçon. Enfin, l'espace de quelques secondes, car elle releva bien vite la tête afin de saluer l'Auror comme si de rien était. *Elle est torchée celle-là ?!* Elle avoua ensuite ne pas avoir entendu la question et tenta de s'excuser d'un petit rire. Le jeune homme leva un sourcil et répéta sa question de manière totalement mécanique.


Un problème mademoiselle ? Vous me sembliez ailleurs et ce n'était visiblement pas qu'une impression alors je me disais que vous aviez peut-être un ... problème. Puis sa conscience en viens à lui souffler. *Et au vue de sa réaction je ne pense pas que ce soit le genre de problème qu'un Auror puisse régler. Un médicomage à la limite...* La question posée n'avait rien de piégée ou même de compliqué, mais la réponse de la demoiselle était totalement ... à côté de la plaque ? Le garçon n'avait pas l'habitude de provoquer ce genre de réactions. Soit on l'envoyait sur les roses, soit on lui répondait. Mais là, elle n'était ni dans l'un et ni dans l'autre. Mais rien ne vous oblige à répondre hein ... Puis il replonge dans la lecture de la carte afin de choisir le repas de ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Bar

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 Le Bar

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.