AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 12 sur 12
Le Bar
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
Azénor Philaester
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Le Bar

Message par : Azénor Philaester, Sam 18 Aoû 2018 - 4:34


rp airport
Cara et son LA volé assumé


Cara reste vraisemblablement bien moins impassible aux petites flammes au bout de mes doigts qu'à mes petits troubles du moment. Oh, si elle savait. Je retient un petit rire quand je la voix s'étonner. I'm just a queen, bitch. Et puis elle remarque mon gros bidon. Je fronce les sourcils. Y'a littéralement tout le château au courant et elle, elle atterri. Je lève un peu les yeux au ciel, fais la moue. beaucoup trop d'expression faciale pour pas grand chose, finalement.
Pointage de pupilles dans ses belles iris, sourire charmant, Oui, enceinte. Main sur le ventre, il va pas tarder à sortir sa p'tite tête celui-là d'ailleurs. Cole si c'est un garçon, Skyline si c'est une fille. Bien que ma préférence pencherait pour un p'tit zizi, dans tous les cas, ce bébé sera sans doute la meilleure chose qui puisse m'arriver. Mon enfant sera fort, intelligent, dur à cuire, déterminé mon enfant sera un ptn de mélange Benbow Philaester.
Puis dans un levé de sourcils, j'écoute ce qui pour elle, semble évident. Je montre ma main gauche, agite mes doigts une seconde, pas d'alliance. Un léger soupire. Ça n'a pas eu l'air d'être dans ses projets, bien que je le déplore. Mais il a déjà céder à l'amour, pour moi. Mais je le voudrais un jour en tout cas; espérons seulement que si ce mariage a lieu, vous n'essayiez pas de me voler -encore une fois- l'homme de la situation. Léger sourire, j'ai passé l'éponge sur ce coup là, clairement. Et je ne sais pas trop si elle va saisir le clin d'oeil, puisque jusqu'à preuve du contraire, elle ne sait pas que l'heureux élu n'est autre que Ian. I mean THE Ian.


Alors que la professeure commence à déchiqueter une autre part de pâtisserie, je m'amuse à faire virevolter le morceau de gâteau qu'elle vient de découper pour l'amener jusqu'à moi. Oh et vous savez pour la manumagie, un peu de concentration et le tout est joué. Je ne me fais bien évidemment pas prier pour engloutir le bout volé, sourire à l'appui.
Après avoir finit ma bouchée, je prends une gorgée de mon thé brûlant; et pose à mon tour la question qui me titille l'esprit.
Pas mariée non plus, j'imagine? Des "projets" sur ce niveau là? Ou alors des prétendant.e.s?

La tasse de thé qui vient titiller les lèvres humides.
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Bar

Message par : Cara De Lanxorre, Dim 19 Aoû 2018 - 10:27


Azé

    Ça semble être étonnant pour Azénor, que sa grossesse ne soit jamais parvenue aux oreilles de Cara. Comme si la professeure s’intéressait à la vie des gens, vraiment, quelle idée grotesque. Ses yeux cependant suivent la main de sa collègue posée sur son ventre, la fixe sans la voir. Il y a comme un torrent de pensées qui l’engloutissent, et elle s’imagine enceinte, avec le même corps déformé que Philaester. Elle voit la joie de ses parents, la fierté de la lignée de Lanxorre ainsi sauvée. Rien pourtant, dans cette vision, ne lui caresse le cœur, ne l’enveloppe d’un doux sentiment maternel. Et puis, il faudrait qu’elle soit mariée, option que cette débauchée d’Azénor ne semble pas avoir envisagé avant de se faire ainsi engrosser. Il est beau, le monde moderne.

    Au tour de Cara de froncer les sourcils devant ce qui semble être un sous-entendu. Oui, voler des maris, c’est dans ses cordes, mais pourqu... « Oh. » Tout s’explique. La fureur, les cris, l’étrange face à face. « Ian ». La vérité lui claque au visage comme une gifle, et avec, le souvenir de la – chaste – nuit avec Benbow. Voilà que la situation devenait gênante. Azénor cependant, ne semble pas lui en vouloir. Et elle en est reconnaissante, Cara, que sa supérieure ne lui ai pas pourri la vie pour avoir tenté de lui voler son compagnon. En même temps, était-ce la faute de la professeure si elle était mille fois trop bonne ?

    Geste de recul quand le gâteau s’anime jusqu’aux doigts d’Azénor. Elle est complètement fascinée par le pouvoir de sa collègue, reste muette, trop occupée à l’observer pour protester du vol assumé – après tout, c’est elle qui avait payé. Et c’est à Cara de sourire, quand sa supérieure lui pose la dernière question. Baissant les yeux sur son gâteau qu’elle dépèce sans vraiment le remarquer, elle contient le rictus, guère de circonstance. « J’ai déjà été mariée, en vérité. Je suis veuve ». Et bien heureuse de l’être.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le Bar

Message par : Azénor Philaester, Ven 24 Aoû 2018 - 3:44


Cara


Voyez ce sourire satisfait sur mes lèvres. J'attends qu'elle cogite, qu'elle comprenne. Oh. Ian. Exaclty. Now back off. Une gorgée de thé qui brûle encore l'oesophage. Puis la conversation continue, on passe à l'autre sujet, mariage blablabla. mais bien-sûr que c'était dans mes projets de me marier. Peut-être que j'avais envie d'un enfant avant. Et que les deux petits monstres soient présents lors de la cérémonie? Je sais pas vraiment. M'enfin on fait pas tout le temps tout ce qu'on veut dans la vie n'est-ce-pas? Des concessions, tout ça. Lui n'est pas du tout mariage, c'est clair qu'il s'en fou. Enfin je crois bien. Roh ça va, j'ai pas vraiment pensé à la situation, et de toute façon c'est bien ma vie. Pourquoi devrais-je me sentir mal à cause de son regard à elle. Pourquoi son avis m'atteint? I mean, comparons nos vies, duh. J'men serre les dents, les ongles qui viennent s'enfoncer un peu dans ma chair, mais tout sourire je comprends rien, pourquoi je me sens vexée qu'elle n'approuve pas vraiment la situation. Un long soupir. Je mâche timidement mon morceau de gâteau quand CRACHAT. Une main devant la bouche. Les yeux ronds, je me pince les lèvres. Ah bah pour une surprise. Enfin, je euh. Toutes mes condoléances; je crois. Mais j'ai bien l'impression que ça ne l'atteint pas plus que cela. Je la regarde d'un air interloqué; Et qu'est-ce-que, enfin qu'est-ce-qu'il s'est passé?
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: Le Bar

Message par : July Swann, Dim 26 Aoû 2018 - 10:38


Peter McKinnon
Vraiment vraiment désolée pour le retard.


July fut rassurée de voir qu’ils avaient enfin réussi à synchroniser leurs baguettes. Cette situation avait mis la rousse très mal à l’aise, mais elle reprenait contenance peu à peu. Elle avait désormais compris que si elle voulait parler magie et expériences, ce n’était pas à lui qu’elle devrait s’adresser. Elle qui avait une soif de découverte et une curiosité intarissable ne s’en trouva pas pour autant frustrée, bien au contraire. Elle côtoyait bien assez de savants fous à la Guilde pour se sentir rassasiée de ce côté-là. Mais des penseurs, elle n’en avait jamais croisé. Tout du moins, elle n’avait jamais pris le temps de discuter avec. Sa rencontre avec Peter se révélait finalement plus intéressante qu’elle l’avait imaginé. Elle découvrait une autre façon d’aborder les choses et les connaissances. C’était plus abstrait mais pas nécessairement moins juste. Le genre de chose que l’on ressent mais que l’on ne peut pas expérimenter.
- Votre livre n’a peut-être pas pour but de soigner, mais de prévenir. Il est beaucoup plus utile d’empêcher les gens de tomber dans les travers de la magie noire que de remettre en forme un chaudron fondu.
Si tous les sorciers étaient raisonnables et responsables, St Mangouste compterait beaucoup moins de patients. Mais l’être humain était imparfait et si certains étaient dotés de jugeote, d’autres en semblaient dénués.

La remarque de son interlocuteur sur les moldus dérangea l’Anglaise qui le laissa transparaitre par une brève mimique désapprobatrice. Un éclair sur le visage de July. Avait-elle à faire à l’un de ces sang-purs conservateurs qui se croit plus intelligent que tout le monde de par son statut sanguin ? Ou simplement à un sorcier ignorant qui n’avait jamais eu l’idée de s’intéresser à ses voisins sans pouvoirs ?
July ne pouvait pas lui jeter la pierre, ayant elle-même été assez méprisante concernant les non-mages. Elle trouvait beaucoup trop contraignant d’avoir à cacher sa magie, ce qu’elle était, d’avoir à faire semblant. Cette impression négative l’avait amenée à voir tout ce qui venait d’eux d’un œil très critique. Mais ça, c’était avant de découvrir les penseurs et philosophes brillants qui avaient alimenté leurs connaissances. Avant de se rendre compte que même en matière de santé, les moldus n’avaient rien à envier aux sorciers. Leurs forces n’étaient pas les mêmes et July pensait qu’en combinant les connaissances et compétences, les avancées seraient considérables. Mais c’était une utopie irréalisable. Rien ne l’empêchait cependant de prêcher la bonne parole. Un jour, peut-être …
- Mais je ne suis pas d’accord avec vous concernant les moldus. Ils n’ont certes pas la magie mais ils ont accumulé des connaissances impressionnantes sur tout un tas d’autres sujets. Il n’y a qu’à voir la pauvreté des penseurs sorciers, nous en avons tellement peu alors que chez les moldus cette pratique date de plusieurs siècles. J’ai parfois l’impression que nous agissons beaucoup, mais que nous pensons peu. Comme vous vous en doutez, je me suis surtout intéressée à l’équivalent de la médicomagie chez les moldus, ils appellent cela la médecine. Et je me suis vite retrouvée complètement dépassée par l’étendue de leurs connaissances. La magie c’est … une succession d’expériences. On teste des formules et des potions et quand ça marche on est contant. J’ai l’impression que les moldus cherchent beaucoup plus à savoir comment les choses fonctionnent dans le détail.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Le Bar

Message par : Lizzie Bennet, Mer 29 Aoû 2018 - 15:47


Elly

Quelque chose dans l’air commence à changer. Peut-être la musique, qui se fait plus tristoune, sans doute chantant en quelque langue étrangère une histoire de coeur brisé. On en a tant écouté par le passé, vous savez, des chansons qui nous ont brisé tout entier et nous ont donné, à huit ans, l’impression de tout savoir des chagrins d’amour. C’est le pouvoir de la musique, ça ; et elle oriente bien souvent la direction prise par les discussions. Pour un son, je pourrais t’embrasser ; pour un autre, te gifler. Je ne suis qu’une brise, soumise aux vents plus grands, et les notes me gouvernent plus que mon esprit veut bien se l’admettre.

La musique donc, prend les rênes de la conversation, et bientôt Elly se voile d’un ton plus confidentiel, plus peiné. Je devine dans sa langue du regret dès que le mot gamine est prononcé ; car les enfants sont bien ceux à qui on s’attache le plus. Ils font chavirer votre monde pour un sourire. Elle précise que c’était également une collègue du bureau — une des plus jeunes aurors, donc, je suppose ? Probablement pas si gamine que ça… Elles avaient du se connaître quand l’inconnue finissait Poudlard, quelque chose de ce style. Je prends les pièces du puzzle, les observe, me glisse dans l’histoire d’Elly avec une compassion croissante.

Le silence qu’elle marque, déglutissant son amertume, me laisse deviner ce qu’il est advenu de la jeune femme. C’est un mal terrible que celui du désespoir, et il peut tout avaler, d’un coup, sans explication. Je comprends que pour son entourage, et Elly en particulier, cela ait pu être compliqué à accepter. Cependant mon coeur ne peut s’empêcher de battre pour cette femme que je n’ai pas connue ; pour son mal être si fermement reconnaissable. D’un mouvement franc de tissu, je devinais qu’elle se frottait les yeux. Il n’était pas nécessaire de la voir pour imaginer la scène, et j’enlaçais ses doigts entre les miens.

— Je suis désolée. Il arrive que les plus grandes détresses soient dissimulées par d’immenses fougues de vie ; on ne les voit pas toujours venir. Tu en as déjà parlé à quelqu’un ? Un spécialiste, peut-être ?

Je caresse ses ongles, remonte lentement le long de la paume, m'arrête au poignet. Je ne peux imaginer ce que c'est, de perdre quelqu'un ayant choisi de partir. Mais le suicide de Jane était mon épouvantard, quand elle vivait encore ; alors j'ai le coeur qui se meure à esquisser les douleurs des proches de la défunte.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le Bar

Message par : Elly Wildsmith, Lun 3 Sep 2018 - 11:28



Lizzie

Les doigts qui se nouent autour de ceux d’Elly sont chauds, réconfortants. Ils chantent une douceur que l’ancienne auror a oublié, ils semblent amicaux, gentils, tendres aussi. Un geste simple et pourtant empli d’amour. C’est comme cela que le perçoit la brune. C’est étrange, un peu dérangeant. Enfin, elle ne sait pas trop, cela lui fait du bien, c’est sûr, ça panse un peu la blessure sanguinolente du départ de Kalén. Des excuses qui naissent, que la jeune femme ne comprend pas. Lizzie n’y est pour rien, après tout. L’ancienne auror ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. De n’avoir pas vu cette détresse dans les yeux de son amie.

Et puis vient une question, que la brune n’avait pas vu venir. Avait-elle consulté pour son chagrin ? Avait-elle vu quelqu’un susceptible de l’aider ? Non, elle avait sombré, seulement sombré. Elle s’était astreinte aux visites à Ste Mangouste, aux questions des médicomages, auxquels elle répondait toujours vaguement. Comment dire à des inconnus qu’on a le cœur ravagé ? Qu’on arrive plus à vivre, à survivre, parce qu’un être auquel nous tenions a choisi de disparaitre ? Une nausée la saisit, vivement. Rapidement.

Elle aimerait se soustraire à cette soirée, tout quitter et ne plus regarder en arrière. Mais c’est difficile, trop difficile. Et plus elle fuyait, plus les choses lui revenaient au visage. Douleur latente qui refusait de céder à la volonté de la jeune femme. Quelques larmes s’écoulent sur le visage d’Elly, alors que d’une voix éteinte, elle répond « Non, je n’ai vu personne,  je ne veux voir personne. Personne ne peux comprendre de toute façon ...». Car personne ne peut comprendre comment son cœur est ravagé, comment ses mains tremblent sous l’absence de l’amie, de l’alliée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Bar

Message par : Artemis Lhow, Mer 5 Sep 2018 - 22:06



@Lorelaï, avec toutes mes excuses !


Secouant doucement la tête, Artemis tenta d'effacer de sa mémoire le sobriquet ridicule dont Josephine aimait l'affubler. Il avait beau lui dire et lui répéter que ce surnom n'était peut-être pas celui qui lui convenait le mieux, la jeune fille semblait s'y être attachée. Moitié bougonnant, moitié rigolant, il tourna la tête en direction de celle qui avait décidé de l'invité ce soir et lui soufflant un simple « Merci ... » avant qu'elle ne reprenne la parole.

Un nouveau sourire habilla les lèvres de l'Auror lorsqu'il s'entendit appeler monsieur Artemis. Décidément, c'était sa soirée. L’œil rieur, il implora la demoiselle de ne pas se mettre, elle aussi, à lui coller des surnoms ridicules sur le dos et de ne surtout pas l’appeler monsieur. C'était une marque de respect certes, mais s'il demandait à ses propres agents de simplement l'appeler Artemis, ce n'était pas pour que des jeunes se mettent à lui donner du monsieur. Ça faisait vieux et coincé et, même s'il pouvait sembler parfois rigide, on ne pouvait pas dire que le garçon soit de ce genre là.

La question qui suivit le fit se dandiner sur sa chaise ? Était-il judicieux de lui donner la raison de sa présence ici ? Enfin, était-il judicieux de lui dire au beau milieu d'un cabaret pleins de sorcières et sorciers aux oreilles baladeuse ? Il pencha doucement la tête vers le demoiselle et lui souffla simplement. « Je surveille l'endroit ... tout simplement. » Se redressant, il demanda d'une voix plus forte et plus haudible. « Et toi, on se tutoie hein ? Moins protocolaire ... ça fait longtemps que tu travailles aux Halles ? »

Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Bar

Message par : Lorelaï Peony, Sam 8 Sep 2018 - 15:52


@Theya (et j'imagine Jace aussi...)

La charmante Theya arborait son habituel sourire, elle proposa de rester pour boire un verre et de poursuivre ensuite la soirée avec son nouveau chéri, ce qui convenait parfaitement à Lorelaï. Elle acquiesça, invitant les tourtereaux à s'asseoir.
- Le boulot se passe très bien,... très très bien même, dit-elle en souriant et en hochant la tête vigoureusement. Oui oui.

La petite blairelle sembla soudainement préoccupée, puis elle interrogea ses deux camarades sur la manière dont ils avaient appris leur lien de sang. Lorelaï eut un petite sourire malicieux.
- C'est tout bête, Jace m'a invité à fêter le Nouvel An chez lui, dans sa famille qui - comme tu le sais - est de sang pur. J'y ai été avec le plus grand des plaisirs parce que j'avais jamais vu un nouvel an sorcier - qui sont en fait très proches des Nouvel An moldus. Bref, on a papoté avec sa famille... et assez rapidement, il s'est avéré qu'ils connaissaient ma mère, et pas de nul part vu qu'elle était en fait la cousine de la mère de Jace (c'est ça hein Jace ?) Donc voilà, on a réalisé à ce moment-là qu'on était unis par les liens sacrés de la famille.

Lorelaï évita d'aborder le fait que la famille semblait confus voire plutôt flous quant aux circonstances de la mort de sa mère. Elle se souvenait qu'ils avaient réagit de manière étrange quand le sujet avait été abordé. Mais finalement la soirée s'était gentiment déroulée jusqu'au bout. Un doute persistait quand même dans le cœur de la blonde. Il y avait tant de choses qu'elle ne savait pas, mais elle n'avait pas le cœur à poser des questions. La vie était trop courte, et elle ne cessait justement de le lui rappeler. Si les gens voulaient garder leurs secrets, qu'ils les gardent ! Elle serait heureuse dans son univers rien qu'à elle.
- Et vous ? Dit-elle en changeant de sujet, vous vous êtes rencontré comment en fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Bar

Message par : Cara De Lanxorre, Jeu 13 Sep 2018 - 22:29


PV Azé

    L’effet théâtral avait été pensé, mesuré, et le divertissant effet est à la hauteur des efforts. Car c’était là une information de qualité, rarement révélée, de quoi aller piailler dans les couloirs de Poudlard. Cara de Lanxorre avait été mariée. Et elle le voit, ton air ahuri, celui qui avoue que jamais tu n’aurais pensé que ton employée aurait pu avoir de telles volontés d’engagement. Bon, en vérité, tu avais raison. Ce mariage avait été dicté par ce qui gouvernait la vie de Cara ; l’opportunisme. Est-ce que ça avait changé quelque chose pour elle, que l’homme qui l’avait recrutée à la sortie de Poudlard devienne son époux ? Est-ce qu’elle avait eu quelque chose à perdre, à garder, alors que les mains détestées la touchaient déjà tous les soirs ? Non, elle avait tout gagné, cessé de travailler et vécu comme une reine durant les trois années de leur mariage. Et puisque l’amour dure trois ans, ou parce qu’il avait un peu trop d’ennemis, il était parti un beau jour et n’était jamais revenu. Oh, évidemment, que sa mort avait fait la une de la Gazette – il s’agissait d’un crime particulièrement atroce, peu courant chez les sorciers. Pourquoi vouloir ainsi démembrer un corps alors qu’il suffit de l’avada kedavraïser ? Les questions étaient restées en suspens tandis que la montagne d’argent laissée en héritage s’évaporait doucement. Jusqu’à être chassée de la villa anglaise par une horde de banquiers affamés, charognards. Alors, Cara s’était tournée vers l’option qui présentait le plus d’avantages ; un poste au sein de la douillette Poudlard – the rest is history.

    Elle hausse les épaules devant ta question, pèse ses mots, choisi quoi te donner à manger, digérer, et recracher aux commères qui t’entourent. « Il est mort. Ce sont des choses qui arrivent. » Et puis, se rapprocher un peu de la table, poser ses deux coudes contre le bois. « C’était il y a quelques années, les journaux Moldus et sorciers en ont parlé tout l’été. Duncan St Kills, ça vous dit quelque chose ? Ils ont retrouvé son corps dans la Tamise. Enfin, sa tête, d’abord. Je peux ? » Parce que ton dessert, c’est pas sûr que tu le finisses. Tu veux vomir, avant ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le Bar

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 12

 Le Bar

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.