AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 9 sur 11
Les Balcons
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
Morgan Delaube
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Les Balcons

Message par : Morgan Delaube, Jeu 17 Mai 2018 - 16:29


Service pour Finrod et Rachel - Désolé pour le retard !


Morgan jeta un coup d'oeil à la salle. Ca se remplissait peu à peu. Le spectacle n'allait pas tarder à commencer. Les artistes en ce moment se faisait rare, et encore plus ceux ayant du talent. Il fallait donc se démener, passer des annonces et fouiller de partout pour trouver la perle rare. Heureusement, on pouvait dire que le Blaireau avait du flair et il avait trouvé une troupe qui ne faisait pas désemplir sa salle. Du coin de l'oeil il reconnut un visage familier et se dépêcha de faire signe à ses stagiaires qu'il s'en occupait. Attrapant son calepin et un stylo il se dirigea jusqu'à ses deux clients.

-Bonsoir et bienvenue à l'Occamy Doré ! Il y a une réunion de propriétaire et on a oublié de me prévenir ? glissa-t-il sur le ton de l'humour. Alors, que désirez-vous prendre ? demanda le sorcier avec un sourire aux lèvres, prêt à noter ce qu'on lui demanderait.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Les Balcons

Message par : Finrod Elensar, Mar 22 Mai 2018 - 11:23


La propriétaire sortir une phrase que Finrod avait entendue toute sa vie. Du moins, depuis qu'il avait atteint son mètre quatre-vingt dix-sept et cela en faisait des années. Le trentenaire sourit mais décida de ne pas rebondir. Premièrement, parce que ce n'était pas le sujet qui les avait réuni ce soir mais également parce qu'il n'était de loin pas le seul homme aussi grand de Grande-Bretagne, sa taille n'avait pas grand chose d'unique.

Assis à parcourir les produits proposés par l'établissement, il n'était pas venu assez souvent pour savoir si quelque chose avait été modifié depuis le départ d'Alhena, peu habitué des bars, n'y mettait que rarement les pieds. La jeune femme débuta la conversation et ne passa par quatre chemins. Du moins, elle préférait attaquer directement le sujet plutôt que d'y mettre une quelconque forme. C'était une bonne chose, au moins ce serait direct. Alors que l'ancien Serpentard s'apprêtait à répondre, voilà qu'un serveur se présenta au duo professionnel. Au final, il s'avérait que c'était le propriétaire. Décidément, Finrod n'était pas au courant très rapidement des changements alors qu'ils travaillaient dans la même rue.

- Bonjour, une petite réunion effectivement. Léger sourire de la part du sorcier. Ébruiter qu'il quittait le BAM n'était pas encore prévu. Il souhaitait éviter d'avoir trop de vautours souhaitant récupérer ce commerce qui était sûrement un des plus lucratifs du Chemin de Traverse.

- Je vais vous prendre un Orient-thé, s'il vous plaît. Quel jeu de mots !

Attendant que le propriétaire prenne la commande de la sorcière et s'en aille, Finrod ne dit mot. Une fois que ce fut le cas, il prit le temps de répondre à la question posée précédemment par la jeune femme.

- Cela fait six ans que je suis à la tête de cet établissement. Il est temps pour moi de laisser quelqu'un d'autre reprendre la main. Peut-être pour apporter un nouveau souffle. Mais il s'agit plus de me développer dans une autre carrière même si être propriétaire d'un tel lieu est enrichissant. J'ai beaucoup appris. Qu'est-ce qui vous pousse à vous intéresser à la BAM ? Conclut-il.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Balcons

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 31 Mai 2018 - 10:18


Le regard de la brune fut attirer par un mouvement sur la scène, mais elle constata très rapidement que ce n'était un léger mouvement du rideau. Elle aimait bien l'ambiance de cet établissement. Il serait peut-être possible d'organiser quelque chose avec Morgan ? WaddiWasi ne faisait peut-être pas dans le spectacle, mais la sorcière était persuadé que quelque chose était possible. Tout était possible. Cependant, à en croire la salle, Ester n'était pas la seule à essuyer quelques déconvenues avec les clients. Pour la Phénix, les coupables étaient forcément les Mangemorts. Ils semaient la terreur dans tous les pays, donc forcément, plus personne n'avait envie de rire ou de voir des animation de scène.

Lorsque Morgan vînt à leur rencontre, Ester lui adressa un franc sourire. Elle n'avait jamais rencontrer quelqu'un de manière aussi... stressante. Jamais elle n'avait dut sauver la vie de quelqu'un non plus. Mais il avait l'air d'aller beaucoup mieux aujourd'hui, aussi se contenta-t-elle de passer commande à la suite de Mister Elensar.

- Et un Occamy Doré pour moi s'il te plaît.

Le sorcier s'en alla alors et très vite, Elensar relança la discussion, répondant à la question qu'elle lui avait posé plus tôt. Elle acquiesça avec un fin sourire, pour montrer qu'elle comprenait les raisons du sorcier. Or en fait, ce n'était absolument pas le cas. Elle comprenait son envie de voir d'autre chose, mais pas qu'il quitte sa boutique avec six ans. Ne pouvait-il pas faire les deux ? En nommant un gérant par exemple ? Pour Rachel, cela cachait forcément quelque chose.

- J'admire beaucoup votre travail. Je viens dans votre boutique depuis mon arrivé dans le monde des sorciers. Aussi, quand j'ai entendu que vous partiez, j'ai tout de suite eu envie de prendre la relève. On entent tellement parler de ces boutiques qui sont obligées de fermer, que, je l'admets, j'ai eu peur que cela arrive à la BAM.

Elle fit une pause, pour respirer. Elle n'aimait véritablement pas parler pour se faire bien voir ni même pour se vendre.

- Et je dois l'admettre, j'ai très envie de découvrir ce que je peux apporter à votre boutique. J'ai une approche très différente, entre WaddiWasi et le Chicaneur.

Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Les Balcons

Message par : Morgan Delaube, Jeu 31 Mai 2018 - 14:23


Le Blaireau nota les commandes avant de s'incliner légèrement pour repartir derrière le bar. Il commença d'abord par faire bouillir de l'eau d'un coup de baguette, un thermomètre dans la tasse. Chaque type de thé avait sa propre température. Morgan le savait bien, mais il avait quand même fait une fiche de rappel pour ses serveurs et stagiaires. Pour le thé vert, 75°c était très bien. Il avait aussi ajouté le temps d'infusion et la quantité qu'il fallait mettre pour préparer un bon thé. Pendant qu'il laisse le thé infuser 4 minutes, il attrapa un verre à pied. Il déposa un morceau de barbe-à-papa dedans, le recouvrit de curaçao puis de limonade. Un doigt de vodka fut ajouté. Quelques paillettes vinrent recouvrir le tout. Il fit fond un peu le chocolat, l'apposa sur le verre et le refroidit pour qu'il tienne en place. Il retourna ensuite à la tassé de thé et en sortit la boule à thé qu'il essora au dessus pour récupérer le maximum d'eau. Trois dattes furent ajoutée autour de la tasse, en tant que confiserie. Il déposa le tout sur un plateau

Prenant la direction de l'escalier, le propriétaire tenait d'une main habile son plateau. Il se dirigea vers la table, gardant un air professionnel. Il ne savait pas si Rachel était là pour des affaires de l'Ordre ou par simple plaisir personnel. Dans tous les cas il ne la dérangeait pas. Un sourire collé sur le visage, il déposa les boissons devant chacun.

-Et voilà pour vous ! N'hésitez pas à me faire signe si vous avez besoin d'autres choses. Vous pourrez payer en partant. Il ramena le plateau vers son torse et s'inclina de nouveau avant de redescendre pour les laisser en paix.
____

Finrod Elensar : Un Orient-thé - 6 mornilles
Rachel Ester Pasca : Un Occamy Doré - 14 mornilles
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Balcons

Message par : Ellana Lyan, Sam 2 Juin 2018 - 16:19


Tite soeur amour

Elle était mignonne la petite rouge, elle avait il semblait plus que le droit d'aimer un autre être, de se laisser emporter par ces petites papillons dans le ventre qui transforme souvent le cerveaux en compote de fraise.
Mais rien d'inquiétant, puis, de toute façon ce n'était pas mauvais les fraises. Ca devait être un semblant de premier amour. C'est sur que c'était pas net c'est choses là parce que le premier on avait du mal à l'oublier, peut-être même était-ce impossible selon certain. Après le train quotidien continuait et on oubliait peu à peu les coups de cœur, les crises de larme, les fausses promesses et la rancœur.
Après tout j'avais encore ce cœur battant pour le beau Pouffsoufle disparu du jour au lendemain après avoir fait battre mon cœur et attirer les foudres de mes parents adoptifs. Que diraient-ils donc de moi aujourd'hui ?
Qu'importe au fond. Les morts ne parlent pas.

J'étais tombée amoureuse tant de fois que j'avais l'habitude d'être plongée en permanence dans ce sentiments et cet univers un peu décalé où tout semble plus coloré et plus douloureux. Elle venait à peine d'y poser un pied et déjà étrangement je lui en voulais. C'était un cadeau, magnifique mais empoisonné et jamais au grand jamais je ne voulais que quiconque puisse lui faire du mal. Sans doute ne me rendais-je pas compte que j'étais la personne la plus susceptible de la blesser en tentant de la garder pour moi toute seule.

C'est si difficile de feindre le bonheur pour quelqu'un alors qu'à l'intérieur la jalousie vous dévore. J'avais Kalsi, j'avais Kohane, pourquoi donc ne parvenais-je pas à laisser ma petite sœur voler de ses propres ailes et laisser le serpent qui lui servait de papillon venir butiner près de ses pétales. Elle avait le droit d'être heureuse, elle avait le droit d'être amoureuse mais mon cœur n'était pas d'accord. Elle voulait donc dessiner le jeune homme, pourquoi pas ? Chacun avait sa façon d'aimer et si elle parvenait à le trouver particulièrement attirant ça ne m'étonnait pas que sa sensibilité artistique lui donne envie de tracer les trais de l'homme faisant battre son cœur. Oui, demande lui. Ca c'était du conseil, merci Ellana ! Non, juste une phrase simple pour lui dire que je continuais à l'écouter.

Puis répondre à une véritable question cette fois. Oui, ça va. Leger mal de tête mais la réponse est bien trop automatique pour être réfléchie alors je m'assieds à côté d'elle pour appuyer mes dires. Elle tourne les pages d'un album et je souris devant certaines de ses photos. Soudain, mon cœur rate un battement. Que fait donc mon amant d'une nuit briseur de cœur dans les pages de photographie de Jo ? Je pointe l'image d'un doigt tremblant. Qui c'est lui ?

Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Les Balcons

Message par : Finrod Elensar, Dim 10 Juin 2018 - 15:59


La discussion suivait son cours, le discours que tenait la jeune femme était quelque peu étonnant. Les risques que la BAM ferme était minime. Malgré les temps peu propices à la fête et à la bonne humeur, les sorcières et sorciers ne rechignaient pas contre s'acheter un peu de compagnie à poils, à plumes ou à écailles.

- La BAM ne fermera pas. Elle est bien trop importante sur le Chemin de Traverse et comme rituel de passage pour les générations futures. Répondit-il simplement. Il s'interrompit pour la laisser continuer puis recula légèrement pour laisser le serveur placer les boissons commandées. Finrod remercia le jeune homme, ne lui accordant pas plus d'attention que tant.

- Je comprends votre intérêt pour mon établissement mais pensez-vous avoir le temps avec toutes vos obligations que vous imposent WaddiWasi et le journal ? La Boutique d'Animaux Magiques est très chronophage tant la clientèle est nombreuse et le travail avec des êtres vivants est exigeant.

Pour l'instant, Rachel n'avait pas convaincu l'ancien Serpentard. Ce dernier était de nature exigeante et stricte et il le savait et la jeune femme allait devoir montrer plus que de la simple curiosité pour la BAM pour qu'il lui accorde le droit de lui succéder. Attendant une réponse, il prit délicatement de la main gauche une des dattes arrivées avec son thé. Il la trempa dans ce dernier quelques secondes, la fumée virevoltant, puis la porta à sa bouche et la dégusta.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Balcons

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 10 Juin 2018 - 19:15


La sorcière changea de position pour se mettre plus à l'aise et lança un sourire à son interlocuteur pendant que Morgan venait leur apporter la commande. A lui aussi, elle lança un sourire avant de le regarder s'éloigner quelques secondes. Ester n'attendit pas plus longtemps pour tremper ses lèvres dans le mélange pailleté tandis qu'Elensar prenait la parole à son tour. Elle écouta d'ailleurs attentivement, acquiesçant de temps à autre.

Pour le moment rien ne laissait à supposer qu'il lui refuserait les clefs de son établissement. Il posait des questions et c'était bien normal, la sorcière ne s'était pas attendit à autre chose. Sans doute qu'elle aurait été pire que lui, si les rôles avaient été inversé. Ou peut-être qu'il cachait encore un peu son jeu avant de se réveiller ? Sans trop savoir pourquoi, Ester voyait en lui un monstre possessif qui ne voulait pas laisser partir son bébé -même si la BAM semblait en effet capable de survivre seule.

- Nul ne sait ce qu'il peut advenir et la BAM est effectivement trop bien implanté actuellement pour craindre une fermeture. Mais avec un propriétaire négligeant, elle pourrait perdre de son brio et cela ouvrirait la voie à la concurrence. Et je pense que nous voulons tous les deux éviter cela.

Elle parlait d'une voix douce, mais convaincue. Aucune boutique n'était à l'abris d'un sort tragique. De ce qu'elle en avait comprit, Elensar voulait quelqu'un de motivé et de dynamique pour prendre la relève et elle s'en sentait tout à fait capable. Ce n'était qu'une question d'organisation. Aussi se redressa-t-elle pour se reprocher de la table et donc du sorcier.

- Je ne me lancerais pas dans cette aventure si je pensais que je ne pouvais pas y arriver où que je serais néfaste d'une manière ou d'une autre à vos animaux. Je ne mentirais pas non plus en prétendant avoir de l'expérience dans le domaine animalier. J'ai fait des recherche sur les créatures aquatiques, j'ai toujours possédé au moins trois animaux chez moi en plus des dragons et des boursouflets de ma boutique, mais rien de plus. Or je pense sincèrement que WaddiWasi et le Chicaneur son des atouts précieux, car nul ne sait mieux que moi à quel point il est important d'être présent. Encore une fois, je ne me lancerais pas là-dedans si je n'en étais pas capable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les Balcons

Message par : Invité, Lun 18 Juin 2018 - 21:15


#OnMyWayToStealYoDaddy
[PV] Ashton Parker
L.A. mutuel pour tout le RP
L.A.
67



Dans la salle de bain d’une des quatre mille vingt-huit chambres dont dispose le Chaudron Baveur (à un boursouf près), voici l’Enfant du Tilleul qui se prépare, alors que son service est terminé, laissant ainsi la gérance des lieux à Mered jusqu’à la fermeture. Il prenait le pari de lui faire confiance, à la p’tite, parce qu’il n’y avait personne d’autre, et que c’était calme ce soir. Et surtout, il avait quelqu’un a retrouvé. Depuis sa récente entrevue avec le Parker, il n’avait pas manqué demander quelques confirmations. Et l’autre ne lui avait effectivement pas menti. Il aurait pu s’en douter, mais le Verbe du Maître n’est-il pas salutaire ?
Dans la classe, il lisse sa moustache blonde avant de la gommer de crème pour lui donne une apparence plus bouclée. Il frotte sa gorge lisse de sa main gantée de rouge avant de sourire, et d’apposer devant son regard ses lunettes à verres fumés, avant de se parfumer puis de partir, enfin, cape de soie sur les épaules.

Un « - A tout à l’heure ! », lancé à la cantonade, de son ton chantant si habituel, et voici ses talons rouges qui claquent le long des pavés de la rue commerçante. Sa cape épouse sa robe de sorcier, son pas est gracieux, et il se permet la coquetterie d’une canne-parapluie, le temps de la traversée jusqu’au cabaret le plus célèbre du Chemin. C’est qu’il ne voudrait pas risquer des frisottis dans sa coiffure savamment travaillé : les bouclettes au naturel, c’est bien mignon, mais il avait un faible pour l’artificiel. Sûr que si Lïnwe le voyait, il en pâlirait de son Snob : peut-être même pourrait-il plaire à Peter ? Qui sait. Pour l’instant, il se plaisait à lui-même, et c’était bien suffisant.
En quelques mouvements gracieux, le voici qui pénètre le luxueux établissement, attrapant quelques bribes de souvenirs de sa marraine et de sa cousine dans le paysage, avant de se diriger d’un pas assuré vers les balcons. Question d’intimité. Et de pari. S’il ne trouvait pas sa proie ce soir, en ces lieux, il lui faudrait chercher ailleurs. Ou bien profiter du spectacle. Oui, il pourrait faire cela aussi.

D’un sourire, de ces lèvres peintes en rouge pour paraître moins minces, le voici qui, tranquille, passe le long des rideaux noirs. Pas de bruit de conversation, l’on sait conserver l’intimité ici. Presque autant de style qu’au Chaudron, mais bien moins tout de même.
Nonobstant, entre deux rideaux intimes, l’indécence des paillettes. Et d’un sourire, discerner un profil. Plus ou moins.

Remonter sa dentelles, en bas des poignées, détacher sa cape d’un mouvement fluide, avant de l’apposer sur le fauteuil restant, de sourire à l’occupant, avant de prendre place lui-même à son côté. Sans saluer, sans demander. Il avait le sourire poli, mais désormais, il conserve davantage l’air sérieux, sous ses moustaches. Il est venu là dans un but bien précis, quelque chose d’important. Pas de temps à perdre, simplement une occasion à prendre, tandis que sa voix s’élève, douce comme une caresse, pour apprivoiser, mais sincère. Autant qu’elle puisse l’être sous les couches d’artifice dont il se pare, afin de se protéger :

« - Ashton, Parker. Ne pas faire languir, opté pour une attaque frontale. Je tenais à vous présenter mes excuses, suite à notre précédente entrevue. Il semblerait que je me sois fourvoyé sur votre personne. Baisser ses lunettes, les prendre puis les glisser dans sa poche, non loin de son mouchoir. Il est inutile de se quereller, alors que nous avons à cœur la même Cause. »

Se relever, ainsi, la cape sur l’avant-bras. Sembler plus détendu, plus serein, maintenant que c’est enfin sorti. Reconnaître ses torts… Il ne le fait pas souvent, car il n’a pas conscience d’être en tort. Et cette fois-là n’est pas exception. Disons que ses principes moraux dépendent d’une seule personne, celle avec un masque rouge.
Tourner ainsi les talons, puisqu’il n’y a pas lieu de s’attarder plus que nécessaire, et s’apprêter à quitter le petit balcon, histoire d’en rejoindre un autre, vide, afin de pouvoir profiter du spectacle, le cœur léger et l’esprit clair.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Les Balcons

Message par : Ashton Parker, Ven 22 Juin 2018 - 19:41


Asclépius

L'Occamy Doré n'avait presque pas changé, ni de l'extérieur ni de l'intérieur. Ashton ne savait pas trop quelle heure il était quand il transplana et se matérialisa sur le Chemin de Traverse. Il n'avait pas visé directement la devanture de l'établissement afin de pouvoir se balader un peu en s'y rendant. Fort heureusement, à cette période de l'année il n'y avait pas foule, le pire moment étant bien évidemment les mois d'août et septembre. Avec tous les gamins qui préparaient leur rentrée à Poudlard, à ce moment là c'était vraiment invivable.

Le sang-mêlé portait une chemise à motifs aux couleurs vives, un vêtement tout sauf sorcier. Il arriva tranquillement devant l'Occamy Doré, et jeta son mégot à l'entrée avant de passer la porte. Malgré le fait que les années aient passées, le meilleur endroit de l'établissement était toujours le même. Parker se dirigea d'un air nonchalant vers les Balcons. Le sorcier appréciait de pouvoir profiter d'une vue imprenable sur le petit et le grand salons. Il s'assit tranquillement à une place, qui ne resta pas vide longtemps.

- Ashton, Parker.

L'ex-Gryffondor releva les yeux vers son interlocuteur d'un air faussement ennuyé. Asclépius Underlinden. Lors de leur dernière rencontre, au Chaudron Baveur, ils s'étaient découvert une alliance commune mais allez savoir pourquoi, cela s'était terminé de manière plutôt agitée et pas dans le bon sens. Le comportement du propriétaire avait beaucoup énervé Parker, et probablement inversement. Cependant, le jeune homme était arrivé apparemment pour lui présenter ses excuses sur la façon dont les choses s'étaient déroulées.

- Il est inutile de se quereller, alors que nous avons à cœur la même Cause.

- Eh bien voilà qui est bien dit, répondit Ashton avec un sourire aux lèvres.

Il était vrai qu'ils avaient suffisamment d'ennemis sans avoir à commencer à se quereller entre eux. Mieux valait agir de manière adulte et savoir aller de l'avant puisque leur relation n'avait évidemment pas commencé sur le bon pied. Cela ne voulait pas dire qu'ils n'avaient pas le potentiel pour bien s'entendre, Asclépius ayant ce caractère intriguant qui donnait vraiment envie au Métamorphomage de creuser un peu là-dedans.

- Je vais prendre un thé Accents du Sud, dit-il en interpellant l'un des employés.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Les Balcons

Message par : Morgan Delaube, Sam 23 Juin 2018 - 12:47


L.A. de Pius pour le choix de sa commande

Le spectacle battait son plein mais ce n'est pas pour autant qu'il fallait relâcher l'attention. Les clients avaient souvent soif voire faim pendant que les artistes s'exécutaient sur scène. Le Blaireau était posté au balcon ce soir-là. Cet endroit était souvent considéré comme assez intime pour les clients qui se permettaient de discuter sans pour autant gêner les autres clients ou artistes. Laissant traîner ses oreilles, il lui arrivait parfois d'entendre des choses très particulières. Enfin, il n'était pas là pour espionner. Du moins, pas totalement. Son statut de Phénix était une excuse idéale pour écouter les ragots des gens sans que ceci le sachent. Enfin, quelqu'un lui fit signe au loin et Morgan s'empressa de le rejoindre et de noter sa commande.

-Bonsoir, et bienvenue à l'Occamy Doré. Je vous apporte votre commande tout de suite. Fit-il en souriant avant de s'incliner légèrement et de repartir vers le bar. Le thé était maintenant un art qu'il maîtrisait très bien. Il fut donc rapidement préparé. Quant au Pin up, le champagne était une denrée inépuisable à l'Occamy. Directement importé de France. Les deux boissons fut déposées sur un plateau que le propriétaire porta habilement jusqu'aux deux personnes.

-Un Accent du Sud pour vous, et voilà le Pin Up. Je vous laisse l'addition, vous pourrez payer en sortant. N'hésitez pas à me faire signe si vous avez besoin d'autre chose ! Dit-il avant de se réincliner un peu pour partir et les laisser en paix.
_____

Ashton Parker : Un Thé accent du sud + le prix de l'entrée : 1 gallion et 6 mornilles
Asclépius Underlinden : Un Pin up + le prix de l'entrée : 1 gallion et 12 mornilles

Note pour Ashton : Le petit et le grand salon n'existent plus ! Les balcons donnent directement sur la salle de spectacle et sur la scène Smile
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Les Balcons

Message par : Finrod Elensar, Lun 25 Juin 2018 - 10:14


Finrod avait le sentiment de faire passer un oral d'examen où la jeune femme face à lui devait le convaincre de lui octroyer une bonne note. Cependant, méfiant comme à son habitude, l'ancien Serpentard n'était pour l'instant pas convaincu. Elle avait beau lui assurer qu'elle serait présente, elle n'avait pas compris que l'utilisation du mot "chronophage" signifiait qu'elle allait devoir se rendre sur les lieux à n'importe quelle heure du jour et de la nuit.

- Être présente est une bonne chose, c'est certain mais il peut arriver qu'en raison des besoins des créatures, les livraisons se fassent tard dans la nuit ou tôt le matin. Il faut connaître les besoins de chacune des créatures que vous vendrez. Il s'interrompit pour souffler légèrement sur son thé fumant. Il porta la tasse à sa bouche pour tester la température en buvant une petite gorgée. Il sourit lorsque le goût se fit sentir ainsi que la délicate chaleur prenant possession de ses papilles. "De plus, il faut être attentif à la clientèle. Certaines personnes pensent que les animaux ne sont que des passes-temps dont on peut se débarrasser n'importe quand. Il faut être attentif au comportement de ce genre de gens afin de s'assurer que l'animal soit bien traité. Ajouta-t-il en regardant la sorcière.

En listant les exigences de son métier, Finrod se rendait compte à quel point il s'était investi durant toutes ces années et aussi à quel point cela lui manquerait mais il était temps de voguer vers d'autres rivages. Et puis, il ne quittait pas Londres, il comptait bien retourner à la BAM une fois qu'il aurait trouvé une personne pour le remplacer.

- Je ne vous cache pas que je crains que vous ne soyez très occupée avec votre boutique et le journal. On ne sait jamais ce que peuvent nous faire ces créatures comme surprises, vous savez ? Dit-il avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les Balcons

Message par : Invité, Lun 25 Juin 2018 - 16:47


Du monde au balcon| ft. Ashton, avec supplément Morgan



Le spectacle allait commencer et la compagnie devenait moins désagréable que prévue. Alors, il prit le partie de rester, commandant une Pin-Up et laissant son thé à Ashton. Entre les volutes des rideaux, il crut discerner la face de son M. Câlin officieux et sur ses traits aristocrates, un léger sourire vint redresser sa moustache. Assit tranquillement au côté du désormais camarade avéré, il sortait d’entre sa poche un petit étui contenant une petite lunette de vue. Celle typiquement utilisée par les nantis, il y a quelques siècles, afin d’avoir une vue imprenable sur le spectacle de la Scala. Lequel me direz-vous ? Le meilleur, bien entendu : le spectacle des mœurs. Il était en mission, fallait pas l’oublier. Mission de reconnaissance de la population sorcière, à la pèche à la gérance. C’est qu’il avait à cœur ses chaudrons, même ceux qui ne bavent pas. Et quand les portes s’ouvrent… Il ne se sentait pas de les fermer. A lui donc, de faire des efforts de recherche.

Les jumelles apposées sur les mirettes, le voici qui scrutait l’auditoire, s’arrêtant parfois pour goûter le champagne (délicieux d’ailleurs), ou admirer le spectacle sur scène.
Repérant au loin un individu semblant en bonne compagnie, le voici qui se penche gracieusement vers son voisin, avant de souffler, lui tendant l’instrument de vue, afin de lui permettre de constater à son tour :

« - Lui, là-bas, qu’en dites-vous ? Au-delà de l’esthétisme, le gaillard lui semblait assez habile de ses dix doigts. Suffisamment pour gérer un commerce ? Pensez-vous qu’il soit attiré par les chaudrons ? »

C’est qu’il fallait se montrer précis dans la recherche, car il comptait bien repartir ce soir, avec un.e gérant.e à son bras de dentelles.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Les Balcons

Message par : Ashton Parker, Dim 1 Juil 2018 - 19:34


Ce fut Morgan qui s'occupa de les servir, et Asclépius commanda quand à lui un cocktail. L'avantage de leur position était qu'ils dominaient une grande partie du reste de l'établissement. Bon ce n'était peut-être pas la discrétion incarnée étant donné qu'ils étaient eux aussi visibles de leur balcon mais tout de même. Les gens qui prenaient un verre ou un repas ne passaient pas leur temps avec la tête en l'air, même si vu le style des deux sorciers ils devraient.

La situation avec le propriétaire du Chaudron Baveur était encore un peu confuse mais elle avait l'air d'être partie dans une bien meilleure direction qu'au départ. Ashton appréciait qu'Underlinden soit venu clarifier les choses d'adulte à adulte, ce qui arrivait rarement s'il était obligé de le faire lui-même. Non pas qu'il ne savait pas être mature quand il fallait mais ce n'était pas forcément le genre de personne à faire le premier pas pour essayer d'arranger les situations.

- Lui, là-bas, qu’en dites-vous ? Pensez-vous qu’il soit attiré par les chaudrons ?

Asclépius était actuellement en train d'observer le bas peuple grâce à leur place de choix, et il lui tendait à présent ses jumelles afin d'avoir son avis sur un client en particulier. Le Métamorphomage n'était pas forcément certain qu'il ait besoin de l'instrument pour bien voir l'individu en question mais c'était nettement plus stylé de l'utiliser. Il porta donc les jumelles à ses yeux afin d'examiner la personne désignée par son interlocuteur. Mais pendant ce temps-là, il y avait autre chose qui trottait dans sa tête, et c'était la dernière phrase prononcée par le sorcier.

- Vous cherchez quelqu'un pour travailler au Chaudron Baveur ? demanda-t-il en abaissant légèrement l'objet et en se tournant vers Asclépius.

Le sang-mêlé espérait que c'était bien cela que sous-entendait son interlocuteur quand il parlait d'une attraction pour les chaudrons. Ou du moins il croisait surtout les doigts pour que cela ne soit pas un fétiche dont il n'avait pas entendu parler, ce serait un peu gênant.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Delacour
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Balcons

Message par : Alice Delacour, Lun 2 Juil 2018 - 19:15


Détente en soirée
                                         
Avec Theya♥


En cette journée chaude et ensoleillée, Alice voulait se détendre un peu, et quoi de mieux que de boire un verre à l'Occamy Doré ? Profitant du soleil d'été pour sortir un peu, elle devait tout de même avouer que la chaleur été pesante. La rouge avait l'espoir de dtrouver un peu de rafraîchissement dans ce bar aux apparences accueillantes. Elle avait d'ailleurs fait tout pour se rafraîchir dans cette chaleur qui devenait désagréable. Ceci dit, rien remplaçait un bon verre frai et glacé, le meileur remède contre la chaleur.

Alice entra dans le bar, dévorant des yeux le décor presque familier du lieu. Cherchant en même temps du regard si elle voyait des visages familiers, elle fut vite déçue de constater que ce n'était pas le cas. Elle choisie alors une table un tout petit peu usée, légèrement à l'écart des personne mais avec une bonne vue sur le bar.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Les Balcons

Message par : Invité, Lun 2 Juil 2018 - 21:39



Il l’apprécie, sa position de supériorité, du moins visuelle. Il n’irait pas le nier. Ça lui instillait du jeu jusqu’aux pommettes, et le goût sucré pétillant de l’alcool tapisse son palais et sa langue de sensations anesthésiques. Le regard parcourt le spectacle des mondanités, avide qu’il est de ce paraître, curieux et en recherche. Le fond musical du spectacle est presque dérisoire. De l’arrière-plan dans ce théâtre, où l’un des personnages principaux paraît prompt à satisfaire son goût du voyeurisme. Indolent, il lui tend les jumelles du bout de ses gants de dentelles, le buste penché en la direction du Parker, le sourire suivant un parfum délicat. Quelque chose de connu, il a les souvenirs au bout des narines.

« - Tout à fait. » Qu’il souffle, avant de prendre délicatement une bouchée de caviar. Il apprécie le menu végétarien de l’établissement. D’autant qu’il a toujours été friand de poissons. Probablement une question d’éducation : là d’où il vient, l’alimentation est majoritairement composée de poissons et végétaux. Assez peu de viandes, il n’en a pas pris le goût.
Sauf en Louisiane. Sous un coup de Furor. Une autre histoire.

« - Mes recherches commencent à me prendre beaucoup de temps. Il reprend délicatement les jumelles, en quête de l’oiseau rare. Avec la Clairvoyance, il pouvait bien discerner les auras, non ? L’université me demande beaucoup pour me faire une place, mais me refuse toujours une bourse. Mon sujet n’intéresse pas tant que ça. Les poisons, c’est si affriolant pourtant. Et cette demoiselle, là ? Avec la voilette ? J’ai un entretien d’embauche à Poudlard. Il me faut quelqu’un pour veiller sur l’héritage de Valentina, pendant que je ne suis pas là. » Sans compter les quelques problèmes de santé, qui deviennent un peu trop récurrent. Mais il n'allait pas verser dans la confidence, au risque de sortir des conventions.

Pis, outre le matériel, il y a aussi l’humain en les personnes de Mered, Anna et Aoi. Certes, toutes les trois sont des grandes filles mais… Au fil des mois, voire des années (dépendant des chronologies), il avait fini par se sentir responsable d’elles. Voire à les apprécier. De loin. Peut-être.
C’est compliqué, les relations humaines.

Le goût salé du caviar lui reste sur les papilles. Il a le sourire du chat, jouant avec sa souris. Peut-être cette dame, là-bas, en compagnie de son amie ? Il aime bien ses mimiques, ça le fait sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Balcons

Message par : Theya Alomora, Lun 2 Juil 2018 - 23:13



 

Pv avec Alice ♥

Une journée chaude et ensoleillée, après un après-mide shopping avec sa mère dans les rues de Londres, il fallait bien acheter quelques tenues pour mes vacances en France avec Jace...
Sa mère voulant rentrer à la maison se reposer, elle garda ses sacs remplis de vêtements et de choses en tout genre et se rendit sur le chemin de Traverse, passant par les Halles, elle regardait la vitrine de la Boutique des Animaux Magiques et pensa à Loredana qui devait surement travailler... Je passerai une autre fois pour prendre mon animal de compagnie. Je veux me détendre, pourquoi pas l'Occamy Doré tiens ?

Elle se rendit donc dans le célèbre cabaret du chemin de traverse pour se diriger vers les balcons. Elle parcouru du regard les personnes qui se trouvait ici, et son regard s'attarda sur une jeune fille qui ne lui était pas inconnue. Oui, on était dans le même cours de Potions, Hm... Elle avait l'air gentille... Je sais pas comment elle le prendrait si je vais la voir...

Elle hésita entre sa timidité ou, honorer les paroles qu'elle avait dites à Lorelaï sur les efforts qu'elle allait faire pour vaincre sa timidité. Après tout, ce n'est pas un garçon qui les empêcherait d'être amie. Elle réfléchit un petit moment puis souffla un coup pour se diriger vers la jolie Gryffondor pour la saluer chargée de tout ses sacs.

- "Heu, salut ? Alice c'est ça ? Je ne sais pas si tu te rappelles de moi... J'étais ta voisine aux cours de potions de Professeur Underlinden... Tu vas bien ?"

Patientant debout, elle regarda la jeune fille avec des yeux chaleureux tout comme son sourire, elle ne voulait pas la déranger mais voulait également la connaitre...

 


Dernière édition par Theya Alomora le Mar 3 Juil 2018 - 22:46, édité 1 fois (Raison : Erreur de période RP)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Balcons

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 11

 Les Balcons

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.