AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 4 sur 5
[Habitation] Le Manoir Peverell
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005

[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Lun 16 Déc 2019 - 19:28

LA de Luke, Azé/Cole ; (les enfants sont redevenus des PNJ's)

Ce sont des rires d'enfants qui règnent dans la maison, comme un écho profond de la vie. Une échappatoire où on ne pense pas au lendemain. De mystérieux frissons qui parcellent la peau et font sourire les plus insouciants. Un bonheur caché des yeux du monde, pour le préserver le plus longtemps possible. C'est comme un simple sourire en fait, et ça se dessine sur les lèvres des triplés :

Un, qu'est-ce qu'on attend pour être encore plus heureux ?

Vesper lance un regard à sa mère, inquiète. C'est une enfant qui n'a jamais vraiment su ce qu'elle voulait, un peu perdue et plongée dans un autre monde. Pendant longtemps, Alhena avait cru qu'elle ne s'intégrerait jamais à cette société trop conformiste. D'une certaine manière, on pourrait dire que c'est le cas mais pourtant, il y a de cela quelques jours, elle avait demandé l'impossible : la venue de son ami Cole. C'était tellement impensable, que la brune avait accepté la requête sans vraiment se poser de questions. Pourtant, il en fallait du temps pour que la sorcière accepte de faire venir d'autres êtres humains dans cet endroit isolé des nuisances du monde, même Lyra ou Adrian n'osaient pas faire ce pas avec leur mère.
Sauf qu'Alhena avait répondu par l'affirmatif, parce que le regard de sa fille voulait dire tant de chose qu'elle n'aurait jamais pu dire non, parce que tout ce qui comptait c'était le sourire qu'elle avait fait après la réponse. Aujourd'hui, c'était comme si la mère et la fille avaient pu faire un nouveau pas vers la confiance absolue de l'autre, vers un nouveau champ de millions de possibilités. Et probablement que, ça ferait plus de bien à la mère qu'à l'enfant.

Lentement, elle referme son livre et les observe. C'est étrange mais le simple fait de les regarder lui inspire un sentiment de... bien-être ? Une force incroyable qu'elle pensait enfouie depuis tellement d'année. Quand elle ferme les yeux et les entend, elle a l'impression de respirer, de sortir la tête en dehors de cet océan de problème. Tous les jours, elle se dit que grâce à eux, chaque minute serait plus belle que la précédente, même si tout le reste venait à tomber.

Une main se pose sur son épaule : Alhena ? elle tourne la tête vers sa jumelle. Celle-ci lui indique que les invités sont devant la porte d'entrée et que le thé est prêt. Elle l'informe ensuite qu'elle sort avec leur frère aîné finir les achats pour les fêtes. La brune esquisse alors un sourire avant d’acquiescer et de voir sa sœur disparaître en une fraction de seconde.

Sortant du salon, elle lève la voix pour prévenir son conjoint, non loin, que le petit Cole est arrivé. Cela provoque des effluves de joies de la part des trois bambins qui se précipitent ailleurs que dans le salon, comme s'ils cherchaient quelque chose. C'est donc avec le sourire aux lèvres qu'elle ouvre la porte. Bonjour. Un instant de flottement se fait, d'étonnement puis de réflexion. Elle cherche à toute vitesse dans son palais mental où est-ce qu'elle a vu ce visage. Oui, c'est ça, bien sûre. Elle sait. C'est la Directrice de Poudlard. Comme c'est amusant. Enchantée de faire votre connaissance, je suis Alhena, la maman de Vesper. Mais entrez donc, nous ferons plus ample connaissance au chaud. Elle s'écarte pour les laisser passer. Jamie, notre elfe de maison se fera un plaisir de prendre vos manteaux si vous le souhaitez. Celle-ci pop instantanément, souriante, prête à aider sa maîtresse dans les tâches de politesse. Nous avons fait du thé si cela vous tente et la miss n'est pas loin du salon avec son frère et sa sœur, dit-elle en leur faisant signe de la suivre.

En entrant dans la pièce, tout est déjà prêt alors que Luke fait son entrée. Il se dirige instantanément vers le petit groupe. Bonjour, bienvenue chez nous. Je suis Luke Belt, nouvellement Peverell. Amusé. J'espère que vous n'avez pas eu du mal à trouver, c'est un village peu connu en général. Son grand sourire de politicien pour tendre une poignée de main. Il tourne la tête vers l'enfant : Et toi, je suppose que tu es Cole n'est-ce pas ? Cela tombe bien, j’allais apprendre un nouveau morceau de piano à Vesper. Elle est par là-bas, ça te dit d'aller la voir ? Enfin, si ta mère est d'accord.

Alhena sourit au grand blond, un peu froidement peut-être, mais ça ne se voit pas beaucoup. C'est juste... étrange. En général, Luke n'est pas là, à l'autre bout du monde ou du pays pour gérer son nouveau business. Elle n'a pas vraiment l'habitude, peut-être même qu'au fond d'elle-même elle ne voudrait pas que ça devienne le cas. Après cet échange, elle invite alors sa collègue à s’asseoir sur un des moelleux divans blancs. Je vous sers quelque chose ?

Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azénor Philaester, le  Lun 27 Avr 2020 - 21:18


Son petit garçon, timide et réservé, tentait de cacher son excitation. De toute évidence, Cole brûlait d'envie que la grand porte d'entrée s'ouvre. Toujours interloquée par l'immensité du lieu, Azénor tenta de trouver un écriteau qui trahirait l'identité des propriétaires. Seulement elle n'eut pas le temps de chercher plus que cela; la porte s'ouvrit devant son nez. Une seconde ou deux de blanc interloqué; les deux femmes se connaissaient. Mais oui, c'était Alhena Peverell, croisée plusieurs fois déjà durant ces dernières années. Elle était Directrice du Département des Mystère au Ministère de la Magie. Tout devenait logique. C'était amusant comme les enfants liaient des amitiés avec des personnes qui leur ressemblaient peut-être d'avantage qu'à simple première vue. Azénor arbora un magnifique sourire sur son visage de poupée; Bonjour madame. Azénor, maman de Cole. Et Philaester se laissa guider par cette Alhena, et confia à l'elfe son manteau. Cole fit de même, et tinta timidement un Bonjour madame à l'intention de Miss Peverell. Azénor, fière de son fils et de sa politesse, passa une main dans ses cheveux décoiffés par son bonnet.

Azénor était une femme classe. Elle ne laissait jamais rien occulter sa grâce et sa prestance. Pour le commun des mortels, la directrice de Poudlard en imposait. Mais ces gens-là étaient il le simple commun des mortels? Certainement pas. Azénor serra sa mâchoire quand elle vit l'ancien Ministre de la Magie débarquer. Rien que ça. Philaester attrapa la main du politicien pour la serrer aussi fermement qu'elle en avait l'habitude avec ce genre de personnalité. Le gratin du monde magique était réunit, pour le plus grand plaisir de leur marmot qui s'était liés d'amitié. Je suis Azénor Philaester, enchantée. Aucun problème pour trouver! Un grand sourire s'affichait sur son visage, Azénor se sentait à l'aise, et elle savait qu'elle allait laisser son fils entre de bonnes mains. Après tout, eux avaient su gérer à priori plus d'un enfant. Et puis son petit Cole était sage, il ne causait pas de soucis, restait dans son coin. Azénor acquiesça d'un signe de tête quand sa progéniture la regarda d'en bas pour quémander d'aller rejoindre les petits de son âge. Vas-y petit loup. Et soit sage! Et le petit garçon s'en alla timidement rejoindre Vesper, d'un pas lent et peu assuré.

Azénor regardait partir son fils dans l'inconnu, bien qu'encore sous le même toit qu'elle, et elle était à la fois fière et heureuse de cette nouvelle expérience. Il fallait dire que le petite garçon était tellement solitaire, tellement refermé sur lui-même. Lors des câlins qu'il quémandait parfois il ne disait rien, préférait écouter le coeur de sa maman qui lui rappelait que elle, elle était toujours en vie.
Ôtant ses yeux de Cole, Azénor n'attirait son attention plus que sur Alhena. Je prendrais volontiers du thé, merci.Elle s'assit délicatement sur le divan que lui avait indiqué son hôte. Croisant les jambes, Azénor entama la discussion avec la femme qui aujourd'hui, n'était qu'une simple maman. C'est la première fois que Cole me demande d'aller chez une amie. En réalité c'est même peut-être la première fois qu'il me réclame quelque chose tout court! Il est si introverti.. Quel bonheur de le voir enfin se lier d'amitié avec une jeune de son âge.

La discussion était cordiale, basique, très banale. Azénor n'avait jusqu'alors, jamais rencontré de parent d'ami de ses enfants. Skyline était trop jeune et Cole n'avait pas vraiment d'ami. C'était sans aucun doute le plus grand regret de Philaester. Ce sentiment d'avoir échoué dans son rôle de maman lui donnait l'impression de recevoir des coups de poignards dans le coeur à chaque fois qu'elle y pensait. Elle avait tellement peur que Cole soit malheureux, soit harcelé, soit détesté. Mais que pouvait-elle bien faire pour contrecarrer à cette solitude qu'il avait parfois l'air d'apprécier. Quelque part, elle se demandait si Alhena, en tant que maman elle aussi, n'aurait pas quelques réponses à lui donner. Mais avait-on des réponses pour ce qu'il se passait dans la tête d'un petit enfant qui avait déjà connu ce que d'autres n'avaient jamais osé imaginer?

Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Mer 29 Avr 2020 - 2:14

Pour certaines personnes, avoir des enfants, c'était comme faire un voyage vers l'eden. Il était semé d'embûche, il était compliqué, parfois cruel pour certains. Mais la finalité, quand elle était atteinte, que l'amour coulait encore dans les veines de chacun, c'était le plus merveilleux des cadeaux. Voir son enfant heureux, c'était comme le voir naître pour la première fois. Les cris, l'épuisement, n'étaient que des grains de sable face à ce que le monde allait leur offrir à ces deux êtres.
La brune ne s'en était rendu compte que trop tard. Au début, elle les avait détestée, hait de tout son être. Ils étaient sa chair et son sang, pourtant, elle n'avait pas voulu d'enfant. Elle n'en voulait pas à cause de son jeune âge, de son passé, de son histoire, du nom qu'ils devraient porter et du fardeau que ça devait être. Lorsque c'est arrivé, c'était la pire chose qui puisse la détruire. Heureusement que ses parents étaient déjà décédé, sinon, tout aurait été différent. Tout aurait été pire.

Aujourd'hui, les choses ont bien changé. Elle n'aurait jamais cru que l'amour qu'elle leur portait pouvait être si grand. Peut-être, d'ailleurs, partageait-elle cela avec Azénor ? Pour l'instant, la brune ne connaissait pas très bien la directrice de l'école, alors elle ne voyait pas encore ce qu'elles pouvaient avoir en commun. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle ne pouvait pas faire un effort. La serpentarde avait peu d'amis, peu de vrais, et peut-être qu'il était temps qu'elle s'ouvre un peu aux autres. Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire. La théire est assez chaude, mais Alhena a les mains un peu froides alors ça la réchauffe. Ou alors, c'est cette discussion si simple, si légère, à peine commencée, qui lui fait prendre des couleurs. Elle qui vivait dans le noir.

Lentement le liquide se déverse dans la tasse et la brune dépose le contenant devant sa comparse. La laissant choisir si elle souhaite du sucre, du lait en lui indiquant les ingrédients devant elle. Je préfère vous laisser faire, je ne voudrais pas trop en mettre si jamais vous buvez votre thé d'une autre manière que la mienne. Un léger sourire, assez amicale. C'est comme si elle était différente de d'habitude. Quand elle est chez elle, Alhena est autre personne. Plus douce, plus désinvolte. Il n'y a pas ce sérieux et cette froideur qu'elle invoque comme un bouclier autour d'elle. Prenant sa propre tasse, elle se recule dans le fond de son siège. Vesper est peu pareil que votre petit garçon. Elle ne parle pas beaucoup aux autres, elle reste souvent en retrait. Je me faisais du souci, mais si Cole est là alors je ne devrais plus m’inquiéter. Elle boit une gorgée, qui réchauffe l'intérieur de son corps. La brune entame alors les hostilités des conversations sociales, elle est parfaite pour la haute société, mais quand il s'agit d'une histoire plus intime, elle est souvent maladroite. J'ai  beaucoup entendu parler de vous en bien Azénor, si vous me permettez de vous appeler comme ça. D'ailleurs vous pouvez m'appeler seulement Alhena. Sourire un peu crispé. Comment allez-vous ? Parlez-moi un peu de vous, de Poudlard. La dernière fois que j'y suis allée au nom du département de la Justice Magique, Aaron était très en retrait. Mais je suis certaine que cela a un peu changé depuis que j'ai quitté mon poste de professeure, après tout j'avais Kholov en directeur, c'était un peu spécial. Ce n'était peut-être pas la meilleure des entrées en matière, mais elle faisait avec ce qu'elle avait. Je suis certaine que vous devez être épanouie à ce poste, vous faites autres choses sur le côté ? Vous avez des passions ? Cela ressemblait à un entretien d'embauche, mais c'était peut-être mieux que de parler travail.

Gardant son sourire, la brune était en train de se dire qu'elle aurait dû laisser Luke faire la discussion. Alhena était perdue, démarrer une amitié en bonne et due forme, elle ne savait pas faire. Toutes les relations qu'elle avait débuté, c'était dans le chaos, dans le mensonge, dans quelque chose qui dépassait et forgeait justement autre chose que la normalité. Alors maintenant, que devait-elle faire ? Azénor était-elle du genre à être comme elle ? Ou, au contraire, était-elle plutôt joviale et savait faire avec les gens en dehors des conventions ? Peverell aimerait bien que ce soit le cas. Rares sont les personnes dans son entourage qui sont une forme de lumière. De véritable sagesse qui lui permettait de rester sur terre, de simplement respirer.

Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azénor Philaester, le  Jeu 30 Avr 2020 - 22:34

Bien qu'elle pouvait paraître stricte et sévère, Azénor Philaester était une femme foncièrement gentille. Elle était très altruiste et savait écouter les paroles blessées et lire entre les lignes. Mieux encore, elle comprenait, elle compatissait, réconfortait, offrait sa main tendue pour aider, relever, faire sourire. Elle avait des yeux brillants qui parlaient sans ne rien avoir à dire, elle avait des bras minces qui abritaient les têtes souffrantes, et elle avait des mains douces qui pouvaient soulever des montagnes. À Poudlard, elle avait prit l'habitude de prendre sous son aile les petits oiseaux blessés, et le secret était sincère, elle avait sa petite horde de préférés. Ceux en qui elle percevait une âme capable de se surélever jusqu'aux étoiles, capable de voler à en percer les mystères du Ciel. Azénor avait l'habitude de converser, et elle aimait s'installer sur un confortable fauteuil pour siroter un thé bien parfumé. Confortable, ce fauteuil, il l'était! Souriant à la proposition de son hôte, Azénor se contenta de sa simple tasse sans ajouter ni sucre ni nuage de lait.
Sourire délicat quand Alhena avoue qu'elle se sentait rassurée, Vesper et Cole, solitaires timides et bornés, s'était parfaitement bien trouvés. Azénor acquiesça d'un oui de la tête pour exprimer son approbation. Elle aussi, était fort rassurée de savoir son petit garçon accompagné.


La dame imite sa comparse et avale sa première gorgée de thé brûlant. La boisson était très à son goût. Et elle planta son regard dans celui d'Alhena, heureuse de rentrer dans le vif du sujet. Elle sourit à l'entende de son prénom, donna immédiatement et une nouvelle fois son approbation. Bien-sûr, qu'elles pouvaient s'appeler par leur prénom. Après tout elles ne se côtoyaient pas pour une affaire entre Poudlard et le Ministère, mais parce qu'elles étaient les mamans respectives de deux petits enfants qui avaient trouvé réconfort en l'autre. Se redressant légèrement, Azénor entreprit une réponse sur un ton amical; Philaester n'avait rien à cacher. Je ne suis on ne plus heureuse dans mon rôle de Directrice de Poudlard. Et tous les jours, je remercie l'histoire de m'avoir fait monter les échelons à un si jeune âge. J'ai eu beaucoup de chance! Aaron était trop amoureux de son pays pour donner à Poudlard ce dont il avait vraiment besoin selon moi. Ah oui... Kholov! J'ai commencé en tant que Directrice de Gryffondor sous sa gouvernance. Je ne sais pas pour vous, mais le plus loins étais-je de lui, le mieux je m'en portais! Nous nous sommes peu croisées à Poudlard finalement. Je crois que je suis arrivée lorsque vous êtes partie, quelque chose comme ça? Azénor reprit deux gorgées du délicieux thé. Elle décroisa les jambes, prit sa tasse avec ses deux mains, chaleur réconfortante. Elle s'avança un peu dans son siège, déposa ses coudes sur ses genoux joints. J'adore être Directrice de Poudlard. Parfois il est difficile de tout gérer et d'avoir du temps pour soi, pour ses enfants. Je suis propriétaire du Chaudron Baveur à côté, et j'adore ça! Les enfants aiment y passer du temps et l'ambiance y est toujours folle et amusante. Ca a un côté fort décalé de mon quotidien à Poudlard, mais ça me permet de rester debout, d'aimer la vie! Elle souriait en racontant son récit. Elle aimait la vie et elle aimait sa vie. Elle avait trouvé le parfait équilibre. Elle élevait seule ses enfants à l'aide de leurs marraines respectives, elle avait deux travails bien différents mais enrichissant à leur manière, et elle avait trouvé le bon côté des choses dans tout ce qu'elle entreprenait. Tout comme cette rencontre. Elle était enchantée de pouvoir discuter avec cette femme qu'elle n'avait que très peu côtoyé. Et vous Alhena, êtes vous plus heureuse dans cette carrière au Ministère?


Elle s'était prise à la conversation et Azénor se sentait très à l'aise. Elle n'était pas devin mais elle faisait toujours confiance en ses intuitions. Et alors qu'elle engloutit deux gorgées de thé supplémentaire, elle eu le sentiment que ce n'était pas la dernière fois que les deux femmes se rencontreraient pour papoter autour d'un verre. C'était certain, Alhena Peverell et Azénor Philaester avaient, malgré les apparences, beaucoup de choses en commun.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Jeu 14 Mai 2020 - 3:34

C'était drôle ce tableau. Elles étaient si différentes. Alhena avait l'impression que les mots coulaient de source pour la belle en face. Alors que les siens, étaient retenus, calculé, vagabond. Elle était une petite fille face à une directrice, alors qu'elles étaient à peu près de la même stature. Simplement que certains avaient appris à sociabiliser et se lier d'amitié avec les gens. La brune restait sur ses gardes, elle faisait attention à chaque mot. Comme si elle cherchait les piques, les allusions mais étrangement, il n'y en avait pas. C'était un discours qui paraissait sincère, sans hypocrisie. Quelque chose de vrai, elle avait en face d'elle, quelqu'un qui ne faisait pas semblant. Cela lui rappelait Izsa, mais en... plus ordonné ? Un truc dans le genre. Oui c'est très probable, on a dû se croiser. Oui, elles s'étaient croisées mais Alhena ne s'en souvenait pas forcément. C'était une époque compliquée. Il y avait Leo, Malicia, Azaël, Kohane et Rachel qui lui déchiraient la tête. Elle était mêlée à tellement de choses, qu'elle n'avait pas dû faire attention à plus que ça. Quand la brune a des problèmes ou un truc en tête, il est rare qu'elle se préoccupe des autres.

Azénor était son contraire, une sorte d'opposée à ce que Peverell était. Elles étaient en train de créer une peinture qui n'avait pas lieu d'être, qui n'aurait jamais eu lieu parce qu'elles n'avaient rien et pourtant tout en commun. C'était comme une ironie vivante. Oui, le Chaudron baveur est agréable. J'y ai rencontré quelques personnes intéressantes là-bas. Un vague souvenir d'un sourire échangé autour d'un verre. Le monde était petit, il tournait dans tous les sens quand il s'agissait de hasard. Enfin, le hasard. L'univers est-il si paresseux pour qu'il y ait des coïncidences ? Alhena ne savait pas. Vous êtes très enjouée, vous avez vraiment l'air épanouie. C'est rare de se trouver autant pour soi, si vite. Peut-être même que Peverell aurait souhaité avoir eu sa chance. Ne pas avoir ce passé douloureux qui collait à la peau, s'incruster jusqu'aux ongles. La femme en face rayonnait d'une lumière extraordinaire, à l'en éblouir. Et elle, elle était une ombre, quelque chose de sombre et de cruel qui s'évaporait au moindre souffle. La lune et les étoiles, face au soleil. Elle avait besoin d'un sourire pour pouvoir briller à son tour. Au département des Mystères, oui. Autrement dit, avant non. On y fait tout ce que j'aime. La recherche du savoir est ma plus grande passion. Elle repose sa tasse. Mais je ne peux pas trop en dire plus malheureusement. Mon département ne porte pas son nom pour rien. Simplement que je m'y plais, c'est certain. Elle penche la tête, le regard un peu vide. Disons que, quand j'étais directrice de la justice magique, c'était compliqué. On a beaucoup d'attention sur nous, nos faits et gestes sont observés. On doit tout calculer pour être parfait. Je connais par cœur cette routine, ce parcours sans faute. Aucune loi ne m'échappe et j'aurais pu continuer. Surtout qu'après le départ de Luke, Charlie m'a paru plutôt agréable et nous aurions fait du bon travail. Mais l'anonymat m'est... plus agréable je dirais ? Un léger rire. Enfin anonymat est un grand mot. Mais on est plus libre de penser, c'est ce que je veux dire. Je reste quand même, un gros poisson dans cette petite marre qu'est la politique. Ses doigts tapotent la tasse qu'elle vient de reprendre. Une autre gorgée chaude. Elle laisse planer un ange avant de reprendre la parole. Vous me rappelez quelqu'un Azénor. Mon frère aîné était un peu comme vous. Heureux ? On a l'impression, qu'avec vous à nos côtés, tout est possible. Peut-être que c'est le cas. Êtes-vous déjà partie à l'aventure ? Chercher l'impossible relique que tout le monde attend par exemple. Parce qu'Alhena l'a fait, et elle veut savoir si la prochaine à l'accompagner ça pourrait être la lumière qui brille en face d'elle.


Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azaël Peverell, le  Mer 16 Sep 2020 - 22:58

PV Alhena
Saison 32 - Mai


Quelque chose a changé. Tu ne saurais dire exactement quoi, tu ne saurais dire ce qui te fait dire ça. Mais elle n'est plus comme avant. Tu l'as toujours vue forte, comme si elle était indestructible. Parce que tu avais besoin de cette vision d'elle. De t'appuyer sur elle, d'être sûr d'avancer pour peu qu'elle soit à tes côtés. Tu t'es rendu compte en cinq ans loin d'elle que tu n'avais finalement besoin que de toi pour cela. Cependant, elle reste importante. Sa présence. Simplement le fait qu'elle soit toujours là. Et la lettre d'Elladora a confirmé tes doutes : quelque chose ne va pas.

Alors tu n'as pas perdu plus de temps pour te rendre au Manoir familial. Le lieu devrait t'être connu, pourtant tu te sens toujours comme un étranger entre ces murs. Ce n'est pas chez toi. Tu es un Peverell, mais pas un Peverell appartenant au manoir. Et tu ne le voudrais pour rien au monde. Le lieu ne te plaît pas, pourtant t'es loin de dénoter dedans avec ton costume parfaitement ajusté. L'Elfe de Maison t'a laissé rentré, mais tu ne bouges pas de l'entrée. Tu attends qu'Elladora vienne. Qu'elle t'en dise plus, histoire de savoir ce que tu fais vraiment là.

T'es pas proche d'elle. De personne, finalement, si ce n'est d'Alhena. Mais peut-on vraiment parler de proximité lorsque les mots échangés semblent davantage arrachés des lèvres l'un de l'autre ? La communication n'a jamais été aisée, pour toi comme pour elle. Pourtant, tu veux faire des efforts. Tu veux que ça change. Et tu veux savoir ce qui cloche réellement. Pourquoi elle semble si différente depuis qu'elle a récupéré son masque. Pourquoi tout semble si différent.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Jeu 17 Sep 2020 - 17:58

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Violence (physique)






Une prison, une cage, une cave, des cris.

James tente de la retenir alors qu'elle se débat, sans jamais s'arrêter. Il ne veut pas la blesser, il ne peut pas, il n'a pas le droit, à l'inverse d'Alhena. Et la gifle siffle dans ce nouveau silence, derrière les pleurs et la rage qui envahit l'air. Elle est essoufflée. Elle entend encore cette voix qui murmure, qui lui dit qu'ils lui cachent quelque chose. Des menteurs. Elle les avait suivis, elle sait contrairement à lui, la brune sait très bien ce que son reflet a fait. Elle est vivante. Et probablement que son frère aîné ne comprends pas de qui elle parle, il suppose, pense à sa nièce, mais ne se doute pas de la vérité. Celle qui blesse, fait bien trop mal.

La brune a des griffures sur les jambes, sur les bras, jusqu'au sang. Elle se jette sur lui alors qu'il la plaque contre le mur, poignets bloqués. Tu racontes n'importe quoi, arrête de l'accuser, cri son corps. Pourquoi les détestes-tu autant ? Sourire. Et toi, pourquoi tu les détestes ? Lui répondent ses émeraudes. Ils se comprennent, d'un simple duel de regard. Cela fait tellement d'années qu'ils se côtoient, ne se sont jamais vraiment quittés. Il la relâche et elle s'éloigne, s'assoit au fond de la pièce. Le dédain, la fatigue et la colère. Ses hurlements ont assez raisonné.

Les brindilles du passé qui flottent dans l'air : C'est trop facile, tu es exactement comme eux. Non. Si, parce que si tu étais différent, tu ne nous tournerais pas le dos, c'est trop facile. Non, c'est eux, ils te manipulent. Ils te modèlent à leur image et tu t'en fiches ? C'est trop facile. Regarde-moi, on a le même sang,  les mêmes mains, les mêmes pulsions. On est pareil. Pourtant, ça t'arrange bien de porter notre nom quand ça te chante, mais après, il n'y a plus personne. Tu nous abandonnes. Tu n'es qu'un lâche. C'est trop facile.

Des pas se font entendre. La brune relève les yeux. Je t'avais demandé de faire venir Irène, pas Azaël, qu'est-ce qui va pas chez toi ?! La voix de James qui s'adresse à Elladora, furieux. Un rire amer qui s'élève. Notre mère est vivante. Arrêtez de le cacher. Je le sais. Je l'ai vue Ella, tu ne l'as pas tué. Son reflet à travers sa sœur, sa douleur. La haine dans une frasque de seconde, elle ne voit rien d'autre.

Elle la déteste tellement...


Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azaël Peverell, le  Ven 18 Sep 2020 - 18:40

L'accueil est charmant, comme toujours chez les Peverell. Décidément, c'est jamais une bonne idée de te faire débarquer au milieu d'une réunion de famille, tu n'es jamais le bienvenu. Du moins pas pour James. Tu lui adresses un regard noir. Si ça ne tenait qu'à toi, tu serais déjà en train de l'étrangler pour voir la vie quitter ses yeux. Mais t'es pas là pour lui. Il y a plus important. Et c'est Alhena. Alors tu passes devant Elladora, pour qu'elle puisse te voir. Tu réponds tout de même à James, sans pour autant le regarder, préférant garder l'oeil sur ta soeur.

- Je suis son frère, j'ai le droit d'être ici.

Son frère à elle. A personne d'autre. Tu n'es pas dupe quant à la famille Peverell. Tu ne joues plus le jeu des apparences, ça ne t'a pas porté chance la première fois. A quoi bon faire semblant. Ils ne sont rien de plus que des inconnus, pire encore, des connaissances que tu aimerais n'avoir jamais croisées. Mais Alhena c'est différent. Alors tu te diriges directement vers elle, pour t'asseoir à ses côtés. Les griffures sur ses bras et ses jambes te nouent la gorge un instant, autant que ses mots. Que se passe-t-il pour qu'elle remette en question la mort même de sa mère ?

Tu jettes un œil à Elladora, sans vraiment comprendre. Tu ne savais même pas qu'elle était sensée l'avoir tuée. Peu t'importe à vrai dire, ils ne sont pas tes parents. Tu préfères te tenir éloigné des histoires de famille. C'est à cause d'elles que tu es arrivé au monde pour servir de paiement à une dette. T'as pas la moindre idée de comment faire revenir Alhena parmi vous. Alors tu décides d'aller la chercher là où elle est.

- Tu l'as vue où ? Quand ?
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Ven 25 Sep 2020 - 20:14

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Décès






J'étais là

J'étais là, je t'ai suivi. Parce qu'à cette époque, je t'aurai suivi jusqu'à l'autre bout du monde. On était toutes les deux, on était ensemble, on était un tout et puis... Tu as fugué. Tu m'as laissé. Tu es partie, toi, Elladora, mon reflet. Un jeu de miroir derrière un sourire. Elle n'est pas folle, elle sait ce qu'elle dit depuis toujours. Elle veut juste l'entendre dire, c'est tout ce que veut Alhena. Séparons-nous une bonne fois pour toute. Quand on avait quinze ans, Elladora a fuit cette maison, comme James. Amère, si jouissif de les porter en fautif. Ils sont partis, ils ont laissé derrière-eux leur famille. Nos parents sont allés la chercher, elle était allée jusqu'à la falaise. Rire. Elle n'aurait pas pu aller plus loin, elle ne connaissait pas encore le monde. Un nourrisson qui marchait pour la première fois, qui découvrait ce que valait vraiment la vie. Notre père est mort et elle a poussé notre mère du haut de cette falaise.

Un silence mortel entre les deux sœurs alors que l'aîné apprenait enfin la vérité. C'était si drôle, si étrange pour elle, d'enfin parler de ce qui était réellement arrivé. Personne n'était jamais vraiment revenue sur l'histoire, personne ne voulait vraiment savoir. Ce qui se passait chez les Peverell, devait rester chez les Peverell. Un énième secret qui aurait pu ternir toute une réputation, ruiner toute une vie alors que ça les avait sauvés de beaucoup de choses. Il n'y a pas de corps dans le cercueil de notre mère. Elle regarde James qui depuis des années, offre une autre expression que la colère. Ses émeraudes se tournent vers Azaël. Il y a ce message qui brûle sur ses lèvres : combien de fois allons-nous être abandonné dans notre vie dis-moi ? Combien de fois ?

Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azaël Peverell, le  Ven 25 Sep 2020 - 21:25

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Décès




Tu écoutes ce qu'Alhena a à dire. Tu ne dis rien, tu te contentes de la regarder, attendant chaque mot qui suit le précédent. Savoir qu'Elladora a fui également n'est pas étonnant. Faut croire que c'est un truc de la fratrie Peverell, de se tirer pour ne plus avoir à supporter sa famille complètement tarée. Sauf que le récit est plutôt décousu. Il manque des bouts. Comment le père est mort ? Comment Elladora a-t-elle pu avoir la force nécessaire pour pousser sa mère d'une falaise ? Et pourquoi choisir un tel endroit comme tombe ? Franchement, y'a comme un truc qui cloche.

Pas de corps dans un cercueil. Une fois encore, c'est plutôt connu. Toi aussi, ton père a une tombe sans corps. Une sépulture vide. De toute manière, qui voudrait aller s'y recueillir ? Au mieux t'irais cracher dessus, rien de plus. Tu hausses donc les épaules lorsque son regard revient sur toi. Il y a une drôle de lueur au fond. Elle n'est pas elle-même. Elle est... Folle. Rattrapée par son passé, par ses démons. La folie la consume doucement sans que tu ne saches quoi faire.

- Ce n'est pas parce que le cercueil est vide qu'elle n'est pas morte. Personne ne va aller chercher un corps en bas d'une falaise. Et personne ne pourrait survivre à une telle chute.

De toute façon, ce n'est pas ça le problème. Tu sais qu'il y a autre chose. Elle en veut à Elladora. Non pas pour la mort de vos parents, ni même pour le fait qu'elle ait pu mentir à ce sujet. Non, uniquement pour être partie. Parce que tout le monde part.

- Elle est là maintenant. Elladora. James aussi. Et moi. C'est ce qui compte non ?
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Ven 25 Sep 2020 - 21:55

Elle est comme une enfant. Un récit, un conte qui meurt derrière une désillusion. Le déni. Elle a besoin de cette colère, de cette haine qui la forge, qui la maintient debout et l'écrase en même temps. Ces souvenirs, faux ou pas, cette idée qu'elle a de la scène. Elle n'écoute pas, Elladora aura beau lui expliquer un million de fois, elle n'accepte pas le décès total de ceux qui l'ont élevé. Elle avait besoin de ses parents, aussi affreux soient-ils. Elle avait eu besoin d'eux. Au fond d'elle-même, la brune sait la vérité. Simplement que les évènements récents viennent bousculer tout ce qu'il y a de plus tangibles dans son esprit. La raison, la sagesse, à laquelle elle tente de s'accrocher autant que possible. C'est sa faute. La haine pure. On avait encore besoin d'eux. Elle avait besoin d'eux. On avait besoin d'elle, de lui. Elle avait besoin de comprendre. De savoir les raisons qui les avaient poussés à être comme cela. Pourquoi ils étaient comme ça ? Qu'est-ce que les enfants Peverell avaient fait de mal pour mériter une enfance si peu enviable.

Le châtiment d'une vie, un passé dont on ne peut se détacher.

J'avais besoin de savoir, je voulais des réponses. Elle grince des dents. Elle est peut-être là, mais c'est elle qui a détruit les seuls sorciers qui avaient la capacité de m'expliquer pourquoi... pourquoi ils étaient comme ça. Pourquoi à chaque génération Peverell il y a... Elle se tait, fait marche arrière. Ils sont là, mais je les déteste d'être partis et toi... Elle sourit. Une amertume si parfaite. Toi, tu possèdes les mêmes sentiments à mon égard n'est-ce pas ? C'est comme ça, non ? Juste partir, sans regarder derrière soi les dégâts qu'on fait. C'est ça, être un Peverell, non ?

Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azaël Peverell, le  Ven 25 Sep 2020 - 22:25

Tu secoues légèrement la tête de gauche à droite lorsqu'elle dit qu'ils avaient encore besoin d'eux. Personne n'a besoin de parents du genre. Leur mort est une délivrance. Un appel à la liberté. Elle est la seule à se débattre encore avec ses chaînes, se les raccrocher encore et encore, par peur de ce qu'elle verra une fois qu'elle sera vraiment sortie de tout ça. Comme s'il pouvait y avoir une explication à tout ce qu'elle a vécu. Tout ce qu'ils ont vécu. Tout ce que tu as vécu. N'importe quoi, ces gens-là n'avaient de parents que le nom. Ils n'étaient rien de plus que des monstres sans coeur.

- T'as pas besoin d'eux. T'as jamais eu besoin d'eux. Y'a pas de réponse à tes questions, parce qu'il n'y a aucune explication qui peut se tenir. Rien ne justifie ça. Rien. Tu te complais simplement dans la facilité, à rester dans le passé plutôt que d'avancer, parce que l'avenir ça te fait flipper. Et devine quoi, c'est normal. Mais James et Elladora, ils y sont pour rien si toi t'es restée. Ils étaient jeunes aussi, ils ne pouvaient déjà pas s'occuper d'eux, alors de toi... Maintenant ils peuvent, et ils font tout ce qu'ils peuvent pendant que toi tu les repousses. T'essaies de les faire fuir, encore. Pour pouvoir les blamer la prochaine fois qu'il y a un truc qui va pas. Pour revivre la même chose, encore et encore.

T'es passé par là. T'as blamé tout le monde, pendant des années et des années, pour ce qui t'étais arrivé. Mais t'as réussi à avancer. T'as fini par comprendre que ton passé, tu ne pouvais pas le changer. Mais que t'avais quelque chose à faire dans l'avenir. Et c'est à ça que tu te raccroches. Sourire désabusé lorsqu'elle parle de toi.

- Non, je ne te hais pas. Je t'aime. Je te l'ai déjà dit. J'te le redirai autant de fois qu'il le faut. Parce que peu importe ce qu'il s'est passé, j'm'en tape. Ce que je veux, c'est que ça ne se passe plus jamais. J'te laisserais plus me repousser. T'as été là pour moi, pour me donner un coup de pied au cul pour que j'avance. Et il est grand temps que j'te rende la pareille. Parce qu'il est hors de question de te laisser dans cet état.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Ven 25 Sep 2020 - 23:19

Il ne comprend pas. Il est le seul à ne pas être au courant, à ne pas savoir l'essentiel sur les générations Peverell. Cette mort qui traverse les années, les maudit siècle après siècle. Ses ongles s'enfoncent dans sa propre peau, l'odeur de fer, elle détourne le regard. Il y a de la vérité dans les paroles de son frère, mais il y manque le plus important. Peut-être que je n'avais pas besoin d'eux pour grandir, c'est vrai. Sa main se dirige lentement vers le visage d'Azaël avant de s'arrêter. Mais s'ils avaient été là... Ma fille ne serait pas morte, notre frère ainé non plus. Elle se mord la lèvre inférieure. Ses paroles font écho à une discussion qu'ils ont eu, lors de leurs retrouvailles, si on peut appeler ça comme cela. Son regard se voile. Il y a tant de raisons qui ont fait qu'Alhena s'est plongée dans la recherche, dans l'histoire. Mais la toute première, celle de ses origines, est bien la cause de cet acharnement.

Sans prévenir, elle se relève et les reflets s'affrontent jusqu'au départ de celle qui l'avait privée de la vérité. Ils savaient, ils avaient les réponses... Elle ferme les yeux, un sourire effacé qui s'étire. Elle s'accroche à eux, elle s'accroche à tout ce qu'elle peut, pour découvrir les raisons de la mort de ceux qui auraient dû être encore là. Lentement, elle reprend son véritable calme. Cette peur, cette impuissance qui la ronge s'envole au fur et à mesure que les minutes s'écoulent. Les pas de sa sœur qui s'en vont. Ils n'étaient pas si mauvais que tu le penses. C'était là tout son problème. Elle savait ce qui était bon et mauvais, donc elle savait qu'il n'y avait pas eu que des horribles moments. Et elle voulait s'en souvenir, pour justement ne pas oublier que son enfance n'était pas si affreuse que cela. Ils nous ont protégés de quelque chose de bien plus grand que ce qui nous entoure. Et je ne sais pas comment ils ont fait. Cela la rendait folle.

Finalement, revenant pleinement à la réalité, elle tente de faire face aux paroles de son benjamin. D'accord. C'est tout ce qu'elle trouve à dire, parce qu'il n'y a rien à dire. Le désespoir siffle depuis si longtemps. Est-ce qu'Alhena, un jour, surmontera son propre traumatisme ? Ou est-ce une véritable maladie mentale ? La brune ne s'était jamais posée la question. Elle avait simplement géré ça autant de temps qu'elle avait pu. Les deux autres avaient fait en sorte de lui tendre la main, de la protéger autant que possible.

Le seul problème était qu'Alhena était encore dans ce manoir, perdue... Et qu'elle n'en trouvait tout simplement pas la sortie, contrairement aux autres.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Azaël Peverell, le  Mar 29 Sep 2020 - 16:07

Tu fronces les sourcils en l'entendant dire que s'ils avaient été là, Lyra serait encore vivante. Tu ne vois pas le rapport. Qu'est-ce que t'as loupé, encore ? T'as bien compris qu'elle avait eu la même maladie qu'Adrian. Que c'est un truc qui traîne chez les Peverell. Mais vos parents n'étaient pas médicomages. Qu'est-ce qu'ils auraient bien pu y faire ? Alhena a dit que les recherches concernant cette maladie avait été arrêtées il y a bien longtemps. Les recherches médicales du moins. Serait-il possible que quelque chose d'autre se cache derrière ces morts ? Difficile d'y croire.

Elle peut bien dire ce qu'elle veut, qu'ils les ont protégés, toi, ce que tu vois, c'est qu'ils l'ont détruite. Elle, toi, et même cet abruti de James aurait pu être différent sans eux. Vous auriez pu être heureux, unis. Pas cette parodie de famille brisée et impossible à reconstruire malgré tous vos efforts. Mais ça ne sert à rien de lui dire, de lui expliquer. Elle est incapable de voir la vérité. Elle s'accroche à un bon minime pour occulter le mauvais. Difficile d'être plus dans le déni qu'elle. Cependant, si jamais il y a une chance, même minime, que cette maladie qui touche votre famille soit due à autre chose, tu ne peux pas vraiment rester les bras croisés.

- On trouvera. Toi et moi. Je vais t'aider.

Les recherches, c'est pas vraiment ton délire. C'est plus le sien. Mais si tu dois passer par là pour qu'elle aille mieux, tu le feras. Tu te donneras corps et âme dedans. Pour lui prouver qu'elle n'a pas besoin d'eux. Que vous deux, ça suffit amplement pour avancer. Parce qu'il n'y a que comme ça que les Peverell deviendront meilleurs. En avançant.

Fin du RP
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Finrod Elensar, le  Ven 9 Oct 2020 - 15:58

Autorisation pour poster - Saison 32 - Septembre
Il est venu le temps des Adieux.


Ce n'était pas sans un pincement au cœur que Finrod se rendit chez son amie. Voilà un moment déjà qu'elle avait pris sa place. Voilà un moment déjà que sa marque s'était plus manifesté.

Un vide.

Sa venue avait un autre objectif que celui de prendre des nouvelles des Ombres mais il ne pouvait pas faire autrement. Lui qui s'en était occupé pendant de si longues années, ne pouvait faire comme si cela ne le concernait plus. D'ailleurs, il était persuadé que le Ministère se ferait une joie de le mettre derrière les barreaux même s'il avait le Directeur d'un Département il y a encore quelques temps.

Cette crise de panique qui l'avait tout fait quitter était restée inexpliquée jusqu'alors. Pourtant, il savait que c'était la bonne décision. Impossible de revenir en arrière et Finrod sentait en lui qu'il ne le souhaitait pas. Et pourtant... Pourtant il ne sentait plus aussi soulagé que lorsqu'il avait quitté Hollow. Ce sentiment de libération et d'apaisement s'en était vite allé.

Sa venue était donc tout autre mais être en présence d'Alhena ne pouvait que lui rappeler le Masque, la Cause. Peut-être était-ce l'inquiétude d'y replonger malgré-lui ? Pourtant, il savait que c'était pour aider son amie qu'il était là. Rien de plus, rien de moins. Et il ne pouvait s'empêcher de réfléchir encore et encore. Cette torture devait cesser.

Arrivé devant la porte, il frappa. Le presque-géant, lui qui avait terrorisé bon nombre de sorcières et sorciers avait perdu de sa superbe. Si vide à présent, doutant à la moindre décision. Que lui était-il arrivé ? La Cause lui avait-elle rongé le cœur tout entier ?
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Alhena Peverell, le  Sam 10 Oct 2020 - 1:32

ft Finrod, LA mutuel
Saison 32 - Septembre

Un Dragon.

Oui. C'était tout bonnement aussi simple que ça. Alhena allait faire éclore un Dragon et pour cela, elle avait forcément besoin de Finrod. Personne d'autre dans son entourage était aussi qualifié que lui pour ça. Bien évidemment, si le Dragon allait éclore chez elle, elle l'élèverait à Hollow. Sauf que la brune savait très bien que son maître, ancien ? Ne mettrait plus jamais un pied là-bas. Probablement par peur, par lâcheté ? Elle avait cessé d'essayer de comprendre ce que Finrod voulait en ce moment. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'il lui fallait du temps. Alors, elle patienterait jusqu'à ce que tout aille mieux.  

Elle avait alors invité le demi-géant à l'abri de tout regard, dans un des endroits les plus protégés qu'elle connaissait : Le Manoir Peverell. Peu de gens connaissaient vraiment son emplacement, c'était d'ailleurs pour le mieux. Cette famille cachait tellement de choses, qu'il valait mieux que les secrets restent enfouis dans les caves de cette maison.

Ouvrant la porte, elle sentit une bouffée d'air frais en voyant son ami. Une bouffée vite rattrapée par un vent violent d'amertume. Un goût de fer. Elle s'efforce d'avoir son sourire glaçant, de faire comme si l'homme en face n'avait pas changé. Il n'y avait pas besoin d'être observateur pour saisir le malaise poignant qui vibrait dans l'air. Bonjour, je t'en prie entre. J'ai déjà commencé avec les instructions que tu m'as données. Elle lui fait signe de la suivre jusqu'à l'œuf. Tu désires boire ou manger quelque chose ? N'hésite pas à demander à un des elfes. Elle ne disait rien de plus que ce pourquoi il était là. Son regard pourtant, lui, criait Comment vas-tu ? Quand est-ce que tu reviens ?

Mais la brune était assez intelligente pour ne pas lui faire cet affront. Tout simplement parce qu'elle avait encore assez de respect pour lui, assez de dignité pour elle-même, pour ne pas tomber dans le mélodrame. Probablement pour cela qu'elle n'avait même pas annoncé à l'homme la nouvelle venue dans sa famille. Parce qu'il valait mieux ne pas aborder les sujets qui fâchaient. Sauf que... Toute la discussion ne tenait qu'à un fil, et qu'elle avait l'impression qu'il allait bientôt être coupé net.

Contenu sponsorisé

[Habitation] Le Manoir Peverell - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Le Manoir Peverell
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 5

 [Habitation] Le Manoir Peverell

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.