AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 2 sur 8
Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard

Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Theophania Fitzgerald, Dim 7 Aoû 2016 - 23:43


[HRP : Je vous prie de m'excuser pour le retard, j'étais en absence. Maintenant ça devrait aller plus vite]

La routine salade-néant du midi commençait à modeler le corps de Theophania. Enfin modeler est un terme un peu fort. A vrai dire cette pratique avait plutôt tendance à aplatir, étaler au maximum chaque centimètre de peau sur ce qu’elle était censée recouvrir. Ca ne se voyait pas tant que ça, d’ailleurs personne ne lui avait fait de remarque. Ce qui était tant mieux, elle avait horreur qu’on lui dise comment elle devait se gérer. C’était une grande fille maintenant, elle considérait que le temps ou on lui faisait manger sa compote à la petite cuillère « une cuillère pour maman… » était dépassé depuis longtemps. A vrai dire elle ne se rendait pas tellement compte de ce qu’elle mangeait. C’est juste qu’elle n’avait qu’un peu faim. Et qu’elle ne forçait pas trop. Après tout le traitement « tu es sure que tu veux manger ça ? » injecté à petites doses régulières pendant l’enfance avait eu toute son efficacité. Bien sur ce n’était pas pour être méchante. C’était de la prévention pure, le ton était concerné. Mais c’est souvent les paroles naturelles, irréfléchies qui touchent le plus profondément l’âme et qui s’ancrent à jamais dans la conscience. Les exercices, les étirements quotidiens que Theophania prenait plaisir à s’infliger sans cesse avaient raison du peu de graisse qui avait un jour habité la jeune fille. Bon elle était loin d’être un squelette, mais c’est vrai qu’elle avait l’air un peu fragile si l’on prenait le temps de bien la regarder, de passer au-delà de l’illusion de la grande taille.

C’est donc le ventre assez peu rempli que la préfète prit la direction de la salle d’histoire de la magie. Elle aimait cette matière. C’était le genre de cours où elle apprenait plein de choses. Et puis elle aimait se plonger dans des livres pendant des heures. Malheureusement l’histoire de la magie se limitait souvent à l’histoire britannique, peu de livres en anglais traitaient de la Grèce qui pourtant avait une histoire passionnante. La jeune fille n’aurait pas été contre un petit cours sur la magie étrangère uniquement. Mais bon, elle finirait bien par en savoir plus au gré de ses lectures. Pour le moment elle n’était pas tellement en avance. 14h arrivaient à grands pas. Plus que 5 minutes avant qu’elle ne passe officiellement de tout juste à l’heure à en retard. Et Dieux qu’elle avait en horreur de ne pas être ponctuelle. Surtout qu’elle n’avait jamais eu cours avec Peverell. Le nom était assez évocateur, ancien. Elle savait la femme ancienne Serpentard. Elle était remplaçante dans l’équipe de Quidditch de Serpentard mais finalement ce cadre ne permettait pas vraiment d’apprécier la réelle personnalité professionnelle de l’enseignante. Elle verrait bien. En espérant qu’elle ne soit pas trop despotique et ait à cœur de rendre sa matière attractive.

Arrivée à quelques mètres de la porte d’entrée de la salle, Theophania fut étonnée de l’apercevoir fermée. Elle lâcha un « σκατά » pour le moins disgracieux. Son regard glissa vers sa montre. L’heure n’était pas passée. Il ne manquerait plus que la professeur soit du genre à déclarer en retard avant l’heure. Mais en s’approchant la préfète se rendit compte qu’en réalité un petit mot était accroché à la porte. Elle n’était pas encore en retard… Juste pas au bon endroit. Elle avait un quart d’heure pour retraverser tout le château, récupérer son équipement de Quidditch dans son dortoir aux cachots, et retrouver le chemin du parc. Elle tourna donc les talons et se précipita dans les escaliers.

C’est pour le moins chargée qu’elle se retrouva sur la pelouse du parc, tachant d’arriver sur le terrain de Quidditch au pas de course. La tâche n’était pas aisée, les livres de classe dans son sac n’auraient pas été gênants si en plus elle n’était pas armée de sa batte, de ses protections et de son balai dans les bras. Presque arrivée elle se souvint que des coussins et des couvertures étaient conseillés pour ne pas s’asseoir à même le sol. Il était trop tard pour faire demi-tour. Tant pis, Theophania étendrait sa cape de Quidditch et se mettrait dessus. A la guerre comme à la guerre. C’est un peu gênée qu’elle vit qu’elle était loin d’être la première. En fait elle était même une des dernières à mettre les pieds sur la pelouse du terrain. Conséquence : elle ne pourrait pas choisir sa place. Et elle avait horreur de ça. Surtout que de ce qu’elle voyait les élèves étaient installés en arc de cercle. Proximité obligatoire donc. On avait connu mieux que les pique-niques forcés coincés entre le boulet de service et la lèche-botte du coin. Mais bon. Préfète : s’adapter. Mais la verte commença par saluer Peverell avant de trouver une stratégie pour poser son barda quelque part. Un discret « Bonjour Madame » de sa voix basse, détachée suffit. Pas comme si elle la connaissait. Elle avisa ensuite le terrain. Elle avait le choix entre une place à coté d’une rouge et une jaune, le cauchemar donc, elle ne les connaissait pas du tout ; et à côté de Keira et une bleue qu’elle avait du apercevoir une fois ou deux. Elle se dirigea donc à côté de sa camarade [HRPG : Place 10] et posa ses affaires par terre. Elle prit un instant pour arranger sa cape et en faire un simulacre de tapis avant de se tourner vers Sanders pour lui lancer un bref « Salut, tu vas bien ? ». Bon elles ne s’étaient pas toujours adorées mais la politesse était la première chose qu’on lui avait appris alors il fallait bien qu’elle fasse bonne figure.

Elle avait tout de même un peu faim. La prochaine fois elle mangerait plus de salade.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Keira Sanders, Lun 8 Aoû 2016 - 10:54


La brune reçut un sourire hypocrite en guise de réponse, et en fut bien satisfaite. Non, non, elle n'attendait rien d'autre. Peut-être un regard meurtrier à la limite, mais pas de gentil sourire aimable. Pas avec elle. Bof. Une fois assise à sa place, Keira avait bien l'intention de l'ignorer. Ça évitera qu'elles se tapent dessus et donc de transformer ce cours en émeute... Oui, car c'était aussi Maxwell qui arrivait là-bas, à l'autre bout du terrain... Oh, et ce regard noir qu'il lançait à la brune, qu'il était mignon...  Encore avait-elle à se reprocher son attitude auprès de June, mais pour le nain, c'était autre chose : elle ne jugeait pas avoir mal agit. Il était un peu trop susceptible, le tout fripé.

Keira commençait à croire qu'elle allait cottoyer plus d'ennemis que d'amis dans ce cours lorsque la place à sa droite fut prise. La verte et argent la (Emily) salua poliment. Elle ne la connaissait pas. Du moins, pas personnellement ; croiser dans quelques cours la même personne ne signifiait pas pour elle connaître. Sinon, elle connaitrait quasiment tout le monde. Mais il y avait cette rousse là-bas... Elle, elle la croisait partout, mais elle ne se souvenait jamais de son prénom. Par chance, elle se souvenait du prénom de l'autre rousse - celle qui venait de poser ses affaires à côté, marquée par sa prestation au premier cours d'histoire de la magie. Elle ne savait pas quoi en penser, de cette fille. Amusante, ou pas... ça restait à voir.

Alors que la Serpentard tourna la tête vers la gauche pour voir si sa cousine n'était pas contrariée - bah oui, elle ne devait pas savoir que Keira n'aimait pas la jaune et que c'était réciproque, elle eut un mouvement de recul et manqua de sursauter en l'air. Cette peau, ces cheveux châtains, ces yeux marron-baguettes - pas d'erreur possible. Elle avait l'impression de voir un fantôme (Mary) et écarquilla les yeux en la regardant. Comment était-ce... ? Elle... Elle vivait à Paris. Elle était française. Pas scolarisée à Poudlard... La brune enfouit sa tête dans ses mains, perturbée. Combien de chances y avait-il pour qu'elle soit tombée sur une élève de l'école alors qu'elle était à l'étranger ?

Elle tenta d'élaborer une stratégie intelligente, mais rien ne lui semblait bon. Elle opta donc pour l'option d'ignorance. Elle allait faire comme si rien ne s'était passé, quitte à devoir lui parler comme une amie. Comme ça, la pomme se dira que c'était vraiment un rêve, après tout. On dit que notre cerveau ne peut pas créer de visages mais utilise ceux qu'on a déjà rencontrés quelque part.

« Salut, tu vas bien ?  » Des mots simples qui tirèrent Keira de ses mains et de sa mine déconfite. Elle leva le regard et se prépara mentalement à regarder à sa gauche, consciente que la pomme était assise juste derrière son interlocutrice. Il fallait qu'elle se force à ne pas regarder plus derrière que ce visage sévère qui s'était installé à côté qu'elle reconnut immédiatement. « Salut. O...Oui, » répondit-elle d'un air non convaincu, sans pouvoir résister à jeter des coups d’œils furtifs vers la personne qui se trouvait derrière. « Bien. Et toi ? Tu sembles avoir oublié d'emmener une couverture... La mienne est assez large pour deux, si tu veux, » ajouta-t-elle en pointant du doigt son épaisse couverture en coton. Tentative de prouver à la préfète qu'elle n'était pas une peste quand elle voulait ? Peut-être. Ou esprit de camaraderie.  

Au final, elle avait raison. Elle avait plus d'ennemis que d'amis dans ce tout petit concentré d'élève. Il restait juste à espérer qu'il n'y ait aucun coup de batte qui se perde.
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Lydie Nouël, Jeu 11 Aoû 2016 - 12:45


LA de Merry accordé

Ventre plein et canapés moelleux.
Lydie trainait dans sa salle commune, après le déjeuner. Elle lisait tranquillement un ouvrage moldu, s'évadant inconsciemment de toute contrainte de temporalité. Elle était parfaitement détendue, passait une journée des plus ordinaires, des plus calmes.

Et puis, soudainement, un éclair roux aveuglant.
Des chevelures flamboyantes comme la sienne, Lydie n'en connaissaient qu'un nombre limité. Elle les avait néanmoins toutes étudiées. Celle-ci était parmi les plus explosives. C'était une de ses camarades Rouge et Or. Elle tenait un balai à la main ce qui intrigua la fillette. N'étaient-elles pas toutes deux conviées à un de ces passionnant cours d'Histoire de la Magie?

Et pourtant, elle avait hâte.
Hâte d'en apprendre plus, toujours plus, sur le passé d'êtres qui n'étaient même pas ses ancêtres directs. La vie des autres, quotidiens ou événements marquants, tout ceci la passionnait. C'était comme si elle lisait un livre. Comme si ses livres moldus fantastiques se réalisaient. Des Histoires véritables sur la Magie. Elle en avait toujours rêvé.

Alors elle se pressa pour rattraper la rouquine.
La main posée sur l'épaule de Merry, elle s'empressa de la questionner. Pourquoi un balai? Où vas-tu ? La salle de classe était dans l'autre sens! La jeune femme d'un an son aînée s'apprêtait-elle à sécher ? Ça n'aurait rien eu d'étonnant. Dans un premier temps, pour la raison dont Lydie avait eu vent. De plus, ces cours n'intéressaient que très peu de monde. Une bouffée d'air à balai était toujours plus attrayante. Son aînée Lionne devait aussi s'entraîner, son poste au Quidditch était le plus important.

Plus si hâte.
Car Merry lui expliqua brièvement que le cours se ferait sur le stade. Cuisante déception. Un cours sur l'Histoire de Quidditch? Lydie avait mis plusieurs années avant de s'intéresser à ce sport. Tandis que l'Histoire, elle aimait ça depuis toute petite. Combiner les deux lui paraissait bien hasardeux.

Escaliers enjambés, dortoirs retrouvés.
Elle n'attrapa que son balai, sous son lit, ignora le reste de son équipement. Elle n'était dans l'équipe que depuis quelques mois, n'avait acquéri que peu d'expérience sur le terrain. Un balai suffirait, elle en était persuadée. De toute façon, elle n'avait plus le temps. L'esprit moldu en était peut-être la cause, mais elle ne pensa pas à monter sur son balai pour se rendre au lieu de rendez-vous. Non, elle y alla à pied, comme si elle n'était pas déjà assez limitée par le temps. Au moins, elle arriva.

Arc en cercle face à l'enseignante, ils étaient presque tous là.
Elle ne connaissait la plupart que de vue. Heureusement, une place était encore libre, aux côtés de Merry. La pauvre devait trouver la née-moldue particulièrement pot-de-colle. En fait, Lydie était sa glue depuis leur toute première rencontre, quand elle l'avait suivi dans la forêt. Régulièrement, la fillette réitérait l'opération. Filature pour retrouver une salle de classe, espionnage pour retenir les heures de cours. Parfois, elle s'asseyait à ses côtés. Discussions et rires s'ensuivaient.

Pas de ça aujourd'hui.
Visage pâle, coins de la bouche plongeant. Un regard, fuyant, qui fixait un point qu'elle seule pouvait voir. Les rumeurs disaient vrai. La fillette songea qu'il serait peut-être utile de s'intéresser aux potins du château, elle pourrait comprendre l'état de Merry, ou du moins essayer. Elle n'osa la déranger dans sa rêverie et s'asseyant à ses côtés en silence. Le cours allait bientôt commencer.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Jade Wilder, Jeu 11 Aoû 2016 - 21:11


Surprise, la professeure d'Histoire de la Magie répondit en Italien à Jade. Comme d'habitude, entendre cette langue familière eut le donc de réchauffer le coeur de la blondinette. C'était plus fort qu'elle en fait, elle avait beau habiter à Poudlard, ou à Londres lors de certains week-ends ou pendant les vacances, Jade ne se sentait réellement chez elle que.. chez elle. En Italie. Loin de ces terres encore trop inconnues il y a quelques mois. Des attaches, elle n'en avait pas, ou du moins elle ne voulait pas en avoir dans ce pays. Un jour, elle partirait et les adieux n'étaient pas faits pour elle. Autant s'empêcher quelconque sentiment tout de suite, voilà qui s'avérait bien plus productif pour un esprit comme le sien.. et bien moins dangereux. Quoi qu'il arrive, Jade ne voulait pas de liens parce-qu'elle se voyait comme un dangers permanent, qui bouge, pense, agit. Si elle tenait absolument à quelqu'un, mieux valait faire en sorte que cette personne reste loin de l'adolescente. Ou du moins, c'était ce qu'elle pensait.

Et voilà, partir de quelque chose de positif pour arriver à un bilan bien plus que négatif.. C'était toujours comme ça quand Jade était d'une humeur aussi maussade, parfois fatiguée de cette vie qui lui en faisait baver. Même le sommeil, ce précieux repos qui était sensé aider à aller mieux.. il lui manquait terriblement. Morphée, où es tu, pourquoi ne pas être un peu plus régulier ? Les choses seraient peut-être un plus faciles de cette façon.. Si seulement.

Un profond soupir franchit les lèvres rosées de Jade. Décidément, ce cours s'annonçait plutôt mal si elle conservait cet état d'esprit. Elle n'était pas démoralisée comme elle avait pu l'être après l'attaque en Divination, ou après l'attitude de McKinley en Défense contre les Forces du Mal. Nan, elle ressemblait plus à un volcan au repos. Une bombe qui menaçait d'exploser à la première contrariété. Déjà que la demoiselle était susceptible de base, cela s'avérait bien pire dans un état comme celui-là. Avec un peu de chance, elle aurait une batte dans la main et pourrait se défouler de cette manière.. avec les balles, bien sûr.

Le reste des élèves arrivait petit à petit. Le cours serait en comité réduit cette fois, semblerait-il en tout cas. Qu'est-ce que cela cachait ? Peut-être que la professeure ne pouvait tout simplement pas surveiller une vingtaine d'élèves en liberté sur leurs balais. Jade se souvenait très bien d'un ou deux cours ayant dérapé face à trop d'élèves à la fois. A vrai dire elle n'en savait pas grand chose, mais faire des suppositions l'aidait à penser à autre chose. Du moins, jusqu'à ce qu'elle arrive. Elle, cette Serdaigle qui avait prononcé un discours idiot sur les Poufsouffles au dernier cours. Emily. Une préfète en plus, en voilà une qui savait montrer un exemple de débilité totale. Jade n'était pas sûre que la bleue se soit rendue compte des choses: elle avait allumé une flamme dans le coeur de l'Italienne, celle de la colère. Personne n'avait le droit de s'en prendre ainsi à ses pouffys, à sa seconde famille. Même si elle savait se contenir, la blairelle savait très bien qu'elle aurait de la rancœur encore un long moment au bas mot. Ce fut presque un automatisme que de lui adresser un regard bien noir made in Wilder à la sauce pimentée. Oui, elle avait décidément le sang chaud bien souvent attribué aux Italiens. Il fallait espérer que son contrôle d'elle-même suffise à apaiser sa colère. Heureusement pour elle, la préfète des bleus ne vint pas s'installer à côté de celle des jaunes. Cette dernière aurait très bien pu changer de place par simple défi et fierté. Qui a dit que les pouffys n'en avaient aucune ?

A la place, ce fut une jaune qui vint s'asseoir près d'elle. Jade ne la connaissait pas beaucoup, juste quelques paroles échangées, mais au moins elle était mignonne et semblait impliquée dans ses études. De quoi plaire à l'élève studieuse qu'était Jade.

- Bonjour Winry.

Simple, concis, mais sincère, accompagné d'un sourire. La pauvre n'y était pour rien dans la colère de la blondinette, pas question de la lui faire subir. Du moins, si personne ne venait attiser la flamme, tout roulerait. Un coup d'oeil vers une rouge intrigua la blondinette. Enfin, pas seulement la rouge, mais surtout l'attitude qu'avait la professeure avec elle. Et puis, un petit éclair de lucidité passa dans sa tête. C'était sans doute pour lui. Refouler. Tout de suite. Détournant les yeux, Jade se concentra sur tout autre détail possible. Elle n'était pas triste. Enfin, elle n'en savait rien en fait. Nan, elle n'était pas triste. Juste résignée. Ou quelque chose comme ça, sait pas. Vivement que le cours commence, son esprit serait alors occupé. Pas de meilleure méthode que de faire toujours quelque chose de nouveau, histoire de ne pas penser aux véritables problèmes. Facile, vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Winry Mikalex
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Winry Mikalex, Ven 12 Aoû 2016 - 0:30


- Bonjour Winry.

Winry regarda alors de nouveau sa voisine , et lui répondit alors munie d'un large sourire :

- Bonjour Jade , Contente de te voir !

Elle allait lui demander comment elle allait mais n'osa pas , Winry avait pressentit que sa préfète n'était pas .... joyeuse , cela se voyait à ses expressions de visage...
Elle regarda les autres élèves s'installer tranquillement , et ne put s'empêcher de penser au cours , elle se demandait comment il allait se dérouler et était soucieuse de réussir pour pouvoir faire honneur à son professeure et à sa maison, mais aussi parce que le Quidditch était quand même le sport des sorciers ! Elle se devait d'avoir de bonnes notes , surtout si elle souhaitait intégrer les cheerpouffys !

Perdues dans ses pensées elle n'entendit plus les bruits alentours , regardait dans le vide , en attendant le début du cours ...
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Alhena Peverell, Ven 12 Aoû 2016 - 23:09


C'était bientôt l'heure. Les trois préfets allaient être en retard à ton cours. Bel exemple t'avais envie de dire mais bon... Pas plus de commentaire quand tu aperçois la jeune Théophania. Quand tu l'observes, il y a quelque chose qui te chiffonne. Qui te tracasse énormément. Si maigre... Tu avais toujours préféré les humains pourvus d'un peu plus de chair, mais peut-être n'était-ce qu'un mirage. Un reflet du soleil qui t'empêchait d'avoir les idées claires. Mais ce n'était pas ton problème, tu ne la connaissais pas. Si elle avait des problèmes c'était à elle de venir te voir, pas l'inverse. Même si, ça ne t'empêche pas derrière tes lunettes de soleil de lui jeter un regard plus qu'étrange. Tu lui répond d'une voix plate, la scrutant poser tout son bordel. Visiblement, elle avait carrément ramener sa chambre sur le terrain de Quidditch sauf... Sauf une couverture. Les capes n'étaient pas spécialement faites pour être utilisée comme coussin. Mais bon, qu'importe.

S'ensuit alors la tête d'une Gryffondor, la jeune Lydie Nouël (HRPG : je préférais Noël... Mais pardon, je n'avais pas fait attention...)qui se place directement aux côtés de Merry sans rien dire. Ta voix s'élève pour lui dire Bonjour, d'une voix légèrement cinglante. La politesse était la moindre des choses. Surtout quand était presque sur le point d'être en retard. Ils avaient de très bon préfète ces petits gryffondor. Mais ton mépris n'était pas visible, cachée derrière tes lunettes. On aurait juste dit un petit rappel à l'ordre pour lui rappeler qu'un simple Bonjour n'était pas de trop. En espérant évidemment que la jeune femme en prenne compte.

Puis tu retournes à tes papiers quand Vacuitas montre enfin le bout de son nez. Tu lui réponds sur le même ton. Il a toujours sa petite tête bizarre de blasé de la vie ou c'est toi qui le trouve étrange ? Espérons juste qu'il soit aussi actif que dans ton dernier cours, au moins tu ne serais pas seule à blablater sur l'histoire du Quidditch. D'ailleurs en parlant de ça, maintenant qu'ils sont tous ici. Tu te lèves, poses tes feuilles et les coinces sous tes lunettes de soleil que tu viens d'enlever. Toute manière, t'es dos à ce qui éclate la rétine. Pauvre petits élèves mais bon. Tu t'en contre-fiche. Ta voix s'élève, aussi rauque que d'habitude :

- Bien. Maintenant que vous êtes tous ici, nous allons pouvoir commencer le cours. Tout le monde s'en doute, ce n'est pas une surprise, nous allons étudier l'histoire du Quidditch. Ce sport est apparu dans les années 1000 dans des marais. Ceux-là ont plus ou moins donné leur nom à ce sport. Quel était le nom ?

Tu commences à marcher, un peu comme un lion en cage. Ici t'as pas de bureau pour te poser.

- Cependant, à cette époque le Quidditch n'en était encore qu'à sa forme primitive. Le vif d'or par exemple, n'existait pas. D'ailleurs avant le vif d'or, les sorciers utilisaient autre chose. Qu'était-ce ? En quelle année cela a-t-il conçu ? Et par qui ? Dans quelles circonstances ? Pourquoi dans les années 1300, cette utilisation nous diront, se voit devenir interdite ? Qui en est à l'origine ? Et qui a trouvé l'alternative qu'est le Vif d'or ?

Tu passes et re-repasse devant tes élèves. Les observes chacun leur tour. Leur minois, t'attardes sur certains pour finalement te rassoir. Oui c'est pénible d'être debout. Près de la caisse qui s'agite un peu, tu penses l'ouvrir plus tard. S'ils sont motivés pour te répondre. Sinon ton cours risque d'être très plat, peut-être trop.

- Si nous continuons chronologiquement l'histoire du Quidditch, peu de temps après cette invention. Un arbitre de Norfolk est tué durant un match. Un élève est-il au courant de son nom ? Et de ce qui s'est plus ou moins passé ? Et en quelle année ?

C'était légèrement un peu hors sujet, mais bon. C'était l'occasion de voir si certains étaient vraiment des pro de l'histoire du Quidditch.

- Par la suite, en 1362 et 1368, le Conseil des Sorciers prend deux décisions. Lesquelles ? Et dernière question, Zacharias Loreyon, en 1398, donne une description du Quidditch plutôt moderne et qui se rapproche beaucoup du Quidditch actuel. Cependant celui-ci, dit quelque chose de très pertinent concernant quelque chose en particulier. Qu'est-ce, qu'a-t-il dit ? Vous pouvez vous aider de vos livres pour répondre...

Petit sourire, tu ne t'attends pas à des génies. Surtout que vous ne faites qu'entamer l'entrée du cours et creuser plutôt dans le fin fond du Quidditch. Ce n'est pas forcément des questions très faciles comme : combien y a-t-il de joueur dans une équipe. Alors leur livre sera bien utile pour leur permettre de faire leurs petites recherches. Tu préfères qu'ils trouvent par eux-mêmes et découvrent l'histoire grâce à leur cerveau. Tu n'as pas envie de leur servir les réponses sur un plateau d'argent. Ce n'est  pas ton but.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Keira Sanders, Ven 12 Aoû 2016 - 23:24


Puisque la narratrice de Keira n'est pas devin, elle ne sait malheureusement pas si sa verte et argent s'est levée pour partager la moitié de son épaisse couverture en coton avec Theophania. Elle laissera donc le suspense sur cette partie là, sautant les quelques minutes qui se sont écoulées entre la généreuse proposition de la verte et argent et le commencement du cours.

Donc, le cours avait commencé sans trop tarder. Le petit quart d'heure qu'avait passé Keira a attendre ? Elle ne l'avait pas senti passer. Le plein air était agréable, malgré ces regards noirs qu'elle se recevait de la part de ses ennemis. Non mais, quelle idée de tous les réunir au même endroit. Enfin, la raison pour laquelle elle ne vit pas le temps passer était surtout la présence de la Pomme. Elle la perturbait tellement que son cerveau était entré en effusion. Des pensées qui se bousculaient. Comment allait-elle faire ? Et si elle en parlait à quelqu'un ? Pire encore, et si elle décidait de raconter l'histoire à Peverell, quelle genre de réputation allait-elle avoir ? Sh*t.

Elle fut donc naturellement soulagée de voir le cours commencer. Ainsi, elle avait une raison de regarder droit devant elle et de se concentrer ailleurs. En effet, le sujet du cours n'était pas une surprise - il fallait être pas vraiment futé pour ne pas comprendre, avec ce mot. Keira se sentait à l'aise, dans le quidditch. En revanche, son histoire... Ce n'était pas la même chose. Elle connaissait certaines anecdotes, mais pas assez en détails, sûrement. Il fallait dire que même si la petite était heureuse de jouer dans l'équipe de Serpentard, elle n'était pas très passionnée par le sport...

Bref. Pendant qu'elle marchait, la prof énonçait des questions. Pour une bonne grosse moitié, Keira ne pourrait pas y répondre. En revanche, il y en avait une d'évidente pour elle. Elle n'aimait pas vraiment être la première à parler, mais tant pis. Au moins, elle aurait prit la question la plus facile et aurait fait sa part de travail pour la suite. « Avant le vif d'or, c'est le vivet doré qu'ils utilisaient - un petit oiseau très rond. » Rond comme s'il venait d'avaler une balle de golf.
Revenir en haut Aller en bas
Winry Mikalex
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Winry Mikalex, Sam 13 Aoû 2016 - 0:47


Winry était assise sur son coussin et écoutait attentivement sa professeure parler, elle était fixée sur elle et la regardait effectuer tout ses faits et gestes. Elle ne voulait rien louper de ce cours !

La professeure commença alors :

- Bien. Maintenant que vous êtes tous ici, nous allons pouvoir commencer le cours. Tout le monde s'en doute, ce n'est pas une surprise, nous allons étudier l'histoire du Quidditch. Ce sport est apparu dans les années 1000 dans des marais. Ceux-là ont plus ou moins donné leur nom à ce sport. Quel était le nom ?
- Cependant, à cette époque le Quidditch n'en était encore qu'à sa forme primitive. Le vif d'or par exemple, n'existait pas. D'ailleurs avant le vif d'or, les sorciers utilisaient autre chose. Qu'était-ce ? En quelle année cela a-t-il conçu ? Et par qui ? Dans quelles circonstances ? Pourquoi dans les années 1300, cette utilisation nous diront, se voit devenir interdite ? Qui en est à l'origine ? Et qui a trouvé l'alternative qu'est le Vif d'or ?
- Si nous continuons chronologiquement l'histoire du Quidditch, peu de temps après cette invention. Un arbitre de Norfolk est tué durant un match. Un élève est-il au courant de son nom ? Et de ce qui s'est plus ou moins passé ? Et en quelle année ?
- Par la suite, en 1362 et 1368, le Conseil des Sorciers prend deux décisions. Lesquelles ? Et dernière question, Zacharias Loreyon, en 1398, donne une description du Quidditch plutôt moderne et qui se rapproche beaucoup du Quidditch actuel. Cependant celui-ci, dit quelque chose de très pertinent concernant quelque chose en particulier. Qu'est-ce, qu'a-t-il dit ? Vous pouvez vous aider de vos livres pour répondre...


Une serpentard avait déjà répondu à l'une des questions posées par Miss Peverell, Winry écouta la réponse avec attention. Elle leva alors très vite la main, connaissant la réponse qu'elle avait lue dans son livre lors d'une de ses insomnies...

- Ce sont les marais de Queerditch , je crois madame .

Winry ne savait pas vraiment si sa voix avait été entendue, elle était légèrement stressée.

Elle écouta ensuite le reste du cours et les réponses de ses camarades, elle avait hâte de tout connaître sur ce sport mais également envie de partager avec sa voisine Pouffy, Jade, de renouer un peu avec elle, mais la jaune et noir ne voulait peut-être pas d'une distraction... Elle se dit alors qu'elle essaierait de partager un peu avec sa préfète à la fin du cours.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : June Evans, Sam 13 Aoû 2016 - 10:20


Les élèves arrivaient petit à petit sur le Terrain de Quidditch. June levait la tête à chaque arrivée pour voir si elle connaissait ou non la personne. Elle salua ses deux autres camarades de maisons qui s'installèrent à côté d'elle, Jade, la préfète et Winry. Elle ne les connaissait que pour les avoir croisé en cours ou dans la salle commune, mais elle les trouvait gentille alors pas de raison pour les ignorer.
En revanche, certains élèves arrivaient sans adresser un seul regard au autres, si ce n'est un regard noir. La jaune et noire aperçue un Serpentard lancer un drôle regard à Keira. Bien qu'elle ne put s'empêcher de se demander la raison, elle se rendit vite compte qu'en réalité, elle s'en fichait royalement.
Elle retourna à ses occupations qui étaient d'arracher l'herbe du terrain, attendant patiemment l'arrivée des derniers élèves. Un élève de Serdaigle, Riri, la salua, un salut qu'elle lui rendit aussi furtivement qu'était le sien.

Une fois tous les élèves assis à leur place, le cours pouvait enfin commencer. A ce même moment, Alhena se leva pour commencer son cours.
Elle attaqua par une introduction très rapide de son cours puis les questions se posèrent très rapidement.
Elle se lève, marche, regarde les élèves un à un, regarde June une fois, puis deux. La Poufsouffle n'entend même pas les réponses des autres. Peverell se rassoit, June leva la main, elle s'est réveillée et avait une réponses à l'une des questions.

- Le vivet doré a été interdit à cause de la diminution de cette espèce dû aux nombreux matchs de Quidditch durant lesquelles un vivet doré mourrait.


Elle laissa ensuite les autres répondre aux questions qui restaient. June n'était pas du genre a être un Madame Je-sais-tout et à répondre à toutes les questions en ne laissant aucune chance aux autres. Non, June était loin d'être une mauvaise élève, mais elle n'avait jamais était ce genre de personne et à vrai dire, elle en était bien contente.
Le Quidditch était un sport que la jeune femme adorait. C'était un sport où l'on se sentait libre ! De ce fait, elle s'était beaucoup renseignée sur ce sport et l'avait pratiqué également, même si  ce n'était pas de manière officielle. June aimait le sport, moldu comme sorcier, son père l'avait toujours initié aux sport qu'il pratiquait, pour le plus grand bonheur de ses enfants.puisque Jordan, son frère, lui aussi aimait beaucoup le sport !
June s'était de nouveau perdue dans ses pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Hayleah Moonrose, Sam 13 Aoû 2016 - 12:08


Hayleah remarqua à peine les autres élèves arriver, toute absorbée qu'elle était par son art de traçage de poème dans la boue. Un vrai talent. Dommage qu'elle soit incapable de se souvenir d'un poème en entier, bien qu'elle n'eut absolument aucun problème pour se souvenir des paroles de ses chansons préférées. Parfois, il ne fallait pas chercher à comprendre.

- Bien. Maintenant que vous êtes tous ici, nous allons pouvoir commencer le cours.

La gryffonne releva la tête, surprise. Elle avait presque finit par oublier ce qu'elle faisait là, assise au milieu du terrain de quidditch. Elle lâcha sa brindille et se frotta les mains pour enlever le surplus de terre. Commença alors un long monologue du professeur d'histoire de la magie.

- Tout le monde s'en doute, ce n'est pas une surprise, nous allons étudier l'histoire du Quidditch. Ce sport est apparu dans les années 1000 dans des marais. Ceux-là ont plus ou moins donné leur nom à ce sport. Quel était le nom ?
Cependant, à cette époque le Quidditch n'en était encore qu'à sa forme primitive. Le vif d'or par exemple, n'existait pas. D'ailleurs avant le vif d'or, les sorciers utilisaient autre chose. Qu'était-ce ? En quelle année cela a-t-il conçu ? Et par qui ? Dans quelles circonstances ? Pourquoi dans les années 1300, cette utilisation nous diront, se voit devenir interdite ? Qui en est à l'origine ? Et qui a trouvé l'alternative qu'est le Vif d'or ?  
Si nous continuons chronologiquement l'histoire du Quidditch, peu de temps après cette invention. Un arbitre de Norfolk est tué durant un match. Un élève est-il au courant de son nom ? Et de ce qui s'est plus ou moins passé ? Et en quelle année ?
Par la suite, en 1362 et 1368, le Conseil des Sorciers prend deux décisions. Lesquelles ? Et dernière question, Zacharias Loreyon, en 1398, donne une description du Quidditch plutôt moderne et qui se rapproche beaucoup du Quidditch actuel. Cependant celui-ci, dit quelque chose de très pertinent concernant quelque chose en particulier. Qu'est-ce, qu'a-t-il dit ? Vous pouvez vous aider de vos livres pour répondre...


Ça faisait beaucoup trop de questions à la fois pour le cerveau d'Hayleah. Elle avait déconnecté en cours de route et déjà oublié sur quoi portait la dernière question posée....Heureusement, elle avait l'habitude de ce genre de situation. Elle trouvait toujours le moyen de rajouter quelque chose en rapport avec ce qu'avait dit un camarade d'avant, ou alors, elle attendait que le professeur répète la question. Elle écouta donc attentivement la réponse des premiers élèves. Keira parla du vivet doré. Ah, si seulement elle s'était assise à côté d'elle, elle aurait pu lui demander une réponse ! Vint ensuite une élève de Poufsouffle, qui mentionna le marais de Queerditch comme était le lieu où l'ancêtre du Quidditch avait été inventé. Hayleah n'en avait jamais entendu parler, mais ça lui semblait plausible.

- Le vivet doré a été interdit à cause de la diminution de cette espèce dû aux nombreux matchs de Quidditch durant lesquelles un vivet doré mourrait., répondit ensuite sa voisine June.

Ah c'était peut-être sa chance ! La sorcière n'y connaissait pas grand-chose en Quidditch, mais elle savait tout de même qui était l'inventeur du vif d'or, car il avait une carte de chocogrenouille à son effigie. Comme quoi, être gourmande, ça pouvait s'avérer utile de temps en temps. Elle leva la main pour répondre.

- Et ensuite, on a commencé à utiliser le vif d'or, qui a été inventé par Bowman Wright, un ensorceleur de métaux.


Voilà, il n'y avait plus qu'à espérer que sa réponse corresponde bien à une question, ou que le professeur se contente de sa réponse comme telle.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Mary Drake, Dim 14 Aoû 2016 - 9:00


Je peine à ne pas lui lancer des regards. Avec un je-ne-sais-quoi dedans. Pas de la haine en tout cas. Je n'y arrive pas. Un peu de peur. Du dégoût à la limite. De la frustration. Je ne suis pas réputée courageuse mais rester à ce cours est déjà un énorme exploit. Un tel acte de bravoure. Je ricane dans le vide, désespérée. Je n'ai pas fui à Paris. Alors pourquoi serait-ce le contraire ici ? Evidemment, il n'y a pas l'adrénaline qui va avec. Je ne sais pas. Jusqu'à maintenant, je reste. J'espère qu'elle ne va pas me retourner la tête. Sauf que finalement, elle n'était plus la chapelière, la folle. A la fin de cette soirée, c'est moi qui avais perdu la raison.

Je secoue la tête et inspire. J'ai toujours aussi peur, certes, pourtant, je n'ai pas envie d'être lâche. Abandonner ne fait pas partie des solutions acceptables. On ne doit pas être Gyffondor pour faire face au danger. Aussi infime soit-il. J'ouvre les yeux ( comment s'étaient-ils retrouvés fermés ? ). Les élèves continuaient d'arriver. Tout d'abord une Jaune, prenant place entre ses deux camarades de maison. Je ne la connais pas. Jamais vue. Une nouvelle sans doutes. Un peu plus tard, Theophania, jeune préfète de Serpentard très mince vient s'asseoir à ma droite. Il me semble l'avoir déjà croisé en cours. Rien n'est sûr. En tout cas, elle commence à papoter avec la chapelière. Cette dernière répond en bafouillant d'ailleurs. Avec un peu de chance, je ne suis pas la seule à être troublée. Sa confiance en a pris un coup apparemment. Une fois l'alcool banni, cette fille est peut-être sympa ?

Ensuite, encore une préfète. Rouge et or cette fois-ci. Elle prend place à côté d'une de ses condisciples. Ni plus, ni moins. Et enfin, oui, enfin, le dernier élève arrive. Un aigle, évidemment. J'écarquille les yeux en voyant Vacuitas. Pour deux raisons ; à chaque fois que je l'ai croisé, il avait l'air d'un élève sérieux et ponctuel. Presque en retard aujourd'hui. Et puis, préfet ? Depuis quand avons-nous un nouveau préfet ? Je m'inquiète pour rien. Soit. Enfin, le cours allait commencer.

- Bien. Maintenant que vous êtes tous ici, nous allons pouvoir commencer le cours. Tout le monde s'en doute, ce n'est pas une surprise, nous allons étudier l'histoire du Quidditch. Ce sport est apparu dans les années 1000 dans des marais. Ceux-là ont plus ou moins donné leur nom à ce sport. Quel était le nom ?Cependant, à cette époque le Quidditch n'en était encore qu'à sa forme primitive. Le vif d'or par exemple, n'existait pas. D'ailleurs avant le vif d'or, les sorciers utilisaient autre chose. Qu'était-ce ? En quelle année cela a-t-il conçu ? Et par qui ? Dans quelles circonstances ? Pourquoi dans les années 1300, cette utilisation nous diront, se voit devenir interdite ? Qui en est à l'origine ? Et qui a trouvé l'alternative qu'est le Vif d'or ? Si nous continuons chronologiquement l'histoire du Quidditch, peu de temps après cette invention. Un arbitre de Norfolk est tué durant un match. Un élève est-il au courant de son nom ? Et de ce qui s'est plus ou moins passé ? Et en quelle année ? Par la suite, en 1362 et 1368, le Conseil des Sorciers prend deux décisions. Lesquelles ? Et dernière question, Zacharias Loreyon, en 1398, donne une description du Quidditch plutôt moderne et qui se rapproche beaucoup du Quidditch actuel. Cependant celui-ci, dit quelque chose de très pertinent concernant quelque chose en particulier. Qu'est-ce, qu'a-t-il dit ? Vous pouvez vous aider de vos livres pour répondre...


Des questions, encore des questions. Un cours presque pas donné, mais une méthode que j'apprécie. Rechercher par soi-même est plus pratique pour étudier. Alors que certains donnent déjà des réponses, je m'efforce de mettre sur un parchemin les dires de Peverell. Même si je pense que tout est écrit dans nos livres. Ce n'est pas grave, j'aurais un résumé comme ça. Je commence par noter ce que je sais afin de remplir les trous, écoutant d'une oreille distraite ce que disent les autres élèves. Pas question de répéter ce qu'un à déjà dit. Plonger dans ma besogne, j'en viens même à oublier la chapelière. Toutes tâches terminées, je prends la parole avec une des questions qui nécessite une intervention rapide.

-C'est... c'est... L'arbitre de Norfolk tué s'appelle.. S'appelait Cyprien Yodel.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Merry K. Harper, Lun 15 Aoû 2016 - 21:48


Merry était arrivée non sans mal dans le lieu où se déroulerait le cours d'Histoire de la Magie de ce jour. Le terrain de Quidditch, sans doute réservé par Alhena accueillait la classe pour ce cours qui concernerait le Quidditch, et pour lequel la professeur avait prévenu au dernier moment. Quelle surprise pour les élèves de découvrir une porte de classe fermée, affichant un mot leur annonçant que le lieu de l'heure avait été changé.

Mais Merry s'en fichait pas mal. Le Quidditch était bien une des seules choses qui parvenait à la libérer et à lui faire oublier pas mal de choses. Et encore, la rouquine était livide, semblait même morte intérieurement, toute trace de joie de vivre ayant déserté le fond de ses yeux, fait inhabituel chez elle.

C'est donc dénué de toute énergie que la jolie rousse s'était rendue, avec son propre équipement, sur le terrain de Quidditch qu'elle connaissait tant. Le chemin entre ce dernier et Poudlard lui semblait immense, mais elle n'avait pas trop le choix après tout. Ses nombreuses absences allaient finir par être remarquées et Lena n'apprécierait peut être pas de la voir absente à son cours, bien qu'elle serait la mieux placée pour comprendre ce que la jeune lionne ressentait.

La jeune fille installée dans l'herbe, entourée de ses camarades, avait déposé ses affaires à côté d'elle, attendant le début du cours sans trop d'envie, la tête baissée vers le sol, les yeux fixant un point lointain invisible. Ce qui n'avait pas l'air d'avoir échappé au regard de Lena qui allait sûrement la surveiller durant toute l'heure. En effet, l'adulte se retrouva vite devant la jeune Harper, relevant son menton d'une main afin que son regard atteigne le sien.

Merry se mit à fixer le regard de son aînée, semblant presque accroché à eux pour ne pas se perdre dans ses pensées une nouvelle fois. La jolie rousse regarda Lena un instant, avant que celle-ci ne se mette à parler.

- Hey Merry... Je sais que ça ne va pas. Si tu as besoin de parler, de partir du cours, tu n'as qu'a demander. Il faudra d'ailleurs qu'on parle... Après le cours d'accord ? Ou le plus tôt possible. J'ai... pu constater nombres d'absence dans ton dossier. Et mes collègues m'en ont fait plus ou moins part. Il faut qu'on discute avant que Kholov envoi une lettre à tes parents. Je ne vais pas pouvoir te couvrir plus longtemps que cela. Tu as assez de problèmes comme ça ? D'accord ?

Evidemment, ses absences faisaient parler. Ils devaient tous être au courant pourtant, ils pourraient comprendre non ? C'était peut être trop difficile. Soupirant, la Harper acquiesça simplement, alors que sa professeur se relevait tout juste. Partir du cours était quelque chose de fort envisageable, mais elle ne voulait pas décevoir Lena. Elle devait se montrer courageuse, surmonter cette épreuve que lui infligeait son destin, sa vie.

- La vie est dure Miss Harper. Mais elle ne s'arrête jamais de tourner...

Alhena s'éloigna finalement au son de ses dernières paroles. Elle se montrait plus dur devant beaucoup d'élèves, mais seules à seules, Merry pouvait voir une partie de l'ancienne Serpentard que personne ne connaissait. Une partie où elle était fragile et compatissante. Esquissant un minuscule sourire amusé par ce comportent, Merry inspira une nouvelle fois un grand coup, avant de se remettre à fixer un point invisible, loin de là, tandis que Lydie arrivait et s'installait à ses côtés.

Puis les derniers élèves arrivent enfin et Alhena commence son cours comme si de rien n'était. Et une ribambelle de questions fit son apparition, toutes énoncées par la professeur qui avait dû préparer une liste entière. Fixant cette fois la jeune femme à la place de ce brin d'herbe, là-bas, la rouquine la regarda alors qu'elle écoutait les divers réponses des élèves qui levaient la main pour répondre. Le Quidditch était un sport tellement intéressant et complexe, tant dans ses règles que dans son histoire. Beaucoup de choses devraient êtes dites.  D'ailleurs, Merry se trouva même la force de répondre à l'une des questions posées.

- Le vivet doré est devenu la précieuse chose à attraper à cause d'un homme qui avait décidé d'offrir une certaine somme au joueur qui parviendrait à attraper le petit oiseau durant le match.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Jade Wilder, Mar 16 Aoû 2016 - 2:20


- Bonjour Jade , Contente de te voir !

Une vraie pouffy, pas de doute. Jade ne connaissait que très peu Winry jusqu'alors, quelques paroles échangées, comme toujours la préfète s'efforçait de garder ses distances avec les autres élèves. Pas parce-qu'elle ne les aimait pas non, mais bien parce-qu'elle était capable de les aimer trop et qu'elle n'en avait plus le droit depuis bien longtemps. La situation s'avérait alors totalement ironique mais soit, il y avait bien pire dans la vie. La seule chose que l'Italienne devait faire, c'était communiquer sans trop s'ouvrir. Pas si difficile que ça, si ? Quand on s'appelle Jade Wilder, tout était compliqué, même un grain de sable sur un chemin impeccable.

Alors, un simple hochement de tête accompagna le sourire de la préfète à l'intention de Winry. Elle était toute nouvelle dans ce cours, ce serait l'occasion pour Jade d'observer si l'autre jaune était du genre bonne élève ou perturbatrice. C'était son côté mère louve qui ressortait biiiien trop souvent, à croire que la protection était devenu son quotidien.. Minute. C'était vraiment devenu son quotidien. Bref.

Captant un mouvement du côté de la professeure, Jade tourna immédiatement la tête pour centrer son attention vers le cours qui, visiblement, allait débuter. Tant mieux, elle penserait enfin à autre chose qu'à tout ce qui pouvait lui encombrer la tête chaque jour, chaque nuit et chaque instant. Seule la réflexion l'aidait à s'évader, très ironiquement. Une des raisons pour laquelle Jade n'arrêtait jamais. Quoi qu'il arrive, elle avait toujours quelque chose à faire, comme si elle se chargeait de travail par volonté propre.. ce qui n'était pas tout à fait faux. Comme on dit, elle finirait bien par se reposer, à sa mort.

- Bien. Maintenant que vous êtes tous ici, nous allons pouvoir commencer le cours. Tout le monde s'en doute, ce n'est pas une surprise, nous allons étudier l'histoire du Quidditch. Ce sport est apparu dans les années 1000 dans des marais. Ceux-là ont plus ou moins donné leur nom à ce sport. Quel était le nom ?

Oula, ça commençait directement. Jade notait rarement ce qu'elle entendait en cours, possédant une très bonne mémoire auditive, mais là elle avait le sentiment que c'était nécessaire. Et dieu qu'elle avait eu une bonne intuition.

- Cependant, à cette époque le Quidditch n'en était encore qu'à sa forme primitive. Le vif d'or par exemple, n'existait pas. D'ailleurs avant le vif d'or, les sorciers utilisaient autre chose. Qu'était-ce ? En quelle année cela a-t-il conçu ? Et par qui ? Dans quelles circonstances ? Pourquoi dans les années 1300, cette utilisation nous diront, se voit devenir interdite ? Qui en est à l'origine ? Et qui a trouvé l'alternative qu'est le Vif d'or ? Si nous continuons chronologiquement l'histoire du Quidditch, peu de temps après cette invention. Un arbitre de Norfolk est tué durant un match. Un élève est-il au courant de son nom ? Et de ce qui s'est plus ou moins passé ? Et en quelle année ? Par la suite, en 1362 et 1368, le Conseil des Sorciers prend deux décisions. Lesquelles ? Et dernière question, Zacharias Loreyon, en 1398, donne une description du Quidditch plutôt moderne et qui se rapproche beaucoup du Quidditch actuel. Cependant celui-ci, dit quelque chose de très pertinent concernant quelque chose en particulier. Qu'est-ce, qu'a-t-il dit ? Vous pouvez vous aider de vos livres pour répondre...

Oula oula oula. Trop de dates, trop de mots, Jade était perdue. Son anglais s'était nettement amélioré mais là elle avait beaucoup de mal à suivre. Entrouvrant les lèvres sans même s'en rendre compte, la demoiselle tentait de trier les informations et les questions dans sa tête. Son poignet laissait libre court à sa fine écriture sur les pages blanches, notant le plus rapidement possible les questions posées. C'était comme une course de rapidité, si elle perdait le fil, elle finirait par ne plus avoir aucune possibilité de répondre. Et là, ça serait vraiment pas agréable pour une élève aussi perfectionniste qu'elle.

Le temps de finir de tout noter, la blondinette entendait à côté les réponses fuser. Vite. Beaucoup trop vite. Et dans le désordre en plus, embrouillant totalement l'esprit de Jade. Qui avait répondu à quoi ? Ça, seule sa liste pouvait le dire et encore, elle n'était absolument pas sûre d'avoir coché correctement les questions qui avaient d'ores et déjà trouvé réponse, ni même d'avoir correctement écrit toutes les questions, complètes, dans le bon ordre.. Aïe aïe aïe, finalement le cours s'annonçait mal. Perdue dans ses suppositions, Jade laissait les réponses s'enchainer sans avoir d'autre réaction que de cocher, une à une. Peut-être que si elle attendait jusqu'à la fin, jusqu'à la toute dernière question, ça serait mieux ? Elle serait à peu près sûre d'elle, peut-être ? Loupé, puisqu'une réponse l'embrouilla de nouveau, elle s'était trompée de question cochée un peu plus tôt et il lui fallut quelques secondes de plus pour réparer son erreur. Non mais c'était une véritable catastrophe à ce stade !

Il ne servait plus à rien d'attendre. Inspirant profondément, Jade se décida à parler à son tour, prenant la première question qui lui venait sous les yeux. Au pire des cas, elle se ridiculiserait hein, tant pis au point où elle en était. Tentant de rassembler ses idées, la blairelle sembla se souvenir de ce fameux arbitre, le seul qui était mort durant un match. Elle avait plutôt bien retenu les faits étant donné le côté exceptionnel de la chose.

- Cyprien Yodel.. Il me semble qu'il est mort au cours d'un match amich.. amical entre des sorciers. Un sortilège lui a été jeté, mais personne ne sait de qui il s'agissait.. on pense juste que c'était un spett.. spectateur mais ça reste flou..

Heureusement les matchs étaient plus surveillés désormais, et d'autres règles avaient été établies depuis, mais cette réponse revenait à quelqu'un d'autre. Par contre, plissa les yeux un instant.

- Professeure ? Je sais que la magie est interdite sur le terrain. Mais en soi, ce qui est arrivé à Yodel potrebbe.. enfin, pourrait se produire de nouveau. Les spectateurs n'ont aucune.. interdiction formelle d'avoir leur baguette sur eux, non ? Infine, non sono sicuro... (Trad: Enfin je ne suis pas certaine)

Une moue de réflexion apparut sur son visage. Chose très rassurante au passage. Il était alors plutôt étonnant que cet arbitre soit la seule personne ayant été tuée lors d'un match et il y a si longtemps. Les gens étaient-ils devenus plus sages depuis ou Yodel s'était-il fait un ennemi fatal à l'époque ? Allez savoir. Au moins, si elle avait foiré sa réponse, la question rattraperait peut-être un peu la gaffe. Bon, on ne peut pas dire que cette question soit des plus positives mais.. c'était son humeur actuelle qui produisait cet effet. La mauvaise humeur reprenait très facilement le dessus et la blondinette s'enferma de nouveau dans cette humeur qui la minait totalement. Elle n'avait que très peu suivi le rythme des réponses, totalement dépassée par la situation et par son esprit confus. Ce n'était vraiment pas un bon jour.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Emily Sinclair
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Emily Sinclair, Sam 20 Aoû 2016 - 17:12


Son toucher est presque familier, si bien qu'elle ne bougea pas d'un millimètre face au contact inattendu, redressant légèrement la tête pour ancrer son regard dans le sien. Son interlocutrice était plus grande ce qui lui donnait une certaine autorité, par laquelle la préfète refusait de se sentir intimidée.

« Bonne question Miss Sinclair. Allons-nous jouer au Quidditch ? Peut-être, qui sait... Retournez-vous assoir maintenant. »  

Un oui caché, pensa-t-elle intérieurement, mais sa bouche resta scellée et la sorcière se contenta d'un hochement de tête avant de retourner à sa place, où elle avait lâchement abandonné ses affaires. D'une main, elle s'empara du sac sagement posé dans l'herbe pour en sortir une petite couverture, rien d’impressionnant, juste de quoi s'asseoir.

Une fois installée, la Serdaigle passa son regard sur les différents élèves présents. Quelques têtes familières, d'autres un peu moins, d'autres encore absentes. Machinalement, ses doigts s’entremêlèrent entre les brins d'herbe alors que ses yeux fixèrent un point quelconque dans l'horizon. Il faisait beau, le ciel était bleu, une vue plutôt réconfortante et qui mettait de bonne humeur pour le cours à venir.  

« Par la suite, en 1362 et 1368, le Conseil des Sorciers prend deux décisions. Lesquelles ? Et dernière question, Zacharias Loreyon, en 1398, donne une description du Quidditch plutôt moderne et qui se rapproche beaucoup du Quidditch actuel. Cependant celui-ci, dit quelque chose de très pertinent concernant quelque chose en particulier. Qu'est-ce, qu'a-t-il dit ? Vous pouvez vous aider de vos livres pour répondre... »

Fronçant les sourcils, tout d'un coup sortie de sa torpeur par une voix qu'elle ne connaissait que trop bien, la rousse se rendit compte qu'elle avait raté deux trois trucs. Visiblement, tout le monde était arrivé, à en déduire par les quelques têtes qui s'étaient rajoutées à celles déjà présentes et le cours avait commencé. Des questions théorique sur le Quidditch, l'adolescente ne pouvait que se sentir dans son élément puisqu'elle avait potassé le sujet pour les dernières sélections de l'équipe. Pas qu'elle en ait eut besoin le jour-j, mais au cas-où.

Des mains se levèrent, des élèves prirent la parole et l'Anglaise resta spectatrice de la situation pendant un certain temps, n'ayant qu'entendu la moitié de ce que la professeure avait dit. Enfin, dans ce flot de parole, elle avait tout de même retenu une question à laquelle elle connaissait la réponse, peut-être pas dans les moindres détails mais quelques éléments. Ainsi, lorsque le silence revînt sur la classe, elle en profita pour prendre la parole.

« En 1362, le conseil des sorciers interdit les matchs de Quidditch à moins de 80 kilomètres des villes, en 1368 ça passe à plus de 100 kilomètres mais je me souviens plus de la distance exacte. »

Bon, c'était y a pas mal de temps qu'elle avait vu ça donc impossible d'atteindre la perfection, mais au moins elle avait participé un peu au cours et c'était le principal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 8

 Cours N°2 : J'ai toujours préféré avoir la tête dans les nuages que les pieds sur terre.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.