AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 1
En Roumanie
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


En Roumanie

Message par : Finrod Elensar, Jeu 04 Aoû 2016, 21:52


PV Eléane

Léger vent venu du nord, ou peut-être d'ailleurs. Qu'importe. Le slalome qui s'en suivit entre les imposants arbres d'une forêt de mélèzes et de sapins fit valser les hautes herbes. Un doux sifflement pouvait être perçu si l'on se concentrait sur la nature et ses signes de vie. La brise continua son chemin et atteignit la lisière pour se perdre dans l'immensité des steppes roumaines qui s'étendaient à perte de vue. Leur vert éclatant était impressionnant. Nourriture pour certains animaux sauvages et lit accueillant pour les romantiques en quête de vue imprenable sur un ciel étoilé.

Une main blanche, osseuse sans être pourtant maigre, se posa sur le tronc d'un conifère dont les branches poussaient à un bon mètre plus haut. La main s'agrippa comme pour ne pas tomber, car son propriétaire devait reprendre ses esprits après un voyage non sans secousses. Vêtu d'une cape à manche longue et d'un capuchon noir, le reste de la tenue n'était pas plus originale, la couleur était la même pour tout ce que portait le jeune homme.
Ce dernier était quelque peu contrarié. Son elfe de maison, Pantofia, n'avait pas transplané au bon endroit, à savoir, devant la demeure des parents Elensar. Bien que cela était tout à fait compréhensible, transporter deux humains et leurs valises, ce n'était pas tâche aisée. La petite créature ne s'était pas complètement raté non plus, juste de plusieurs dizaine de mètres.

- Oh monsieur... Pantofia est désolée, vraiment désolée. Tenta l'elfe de maison tout en claquant des doigts pour faire léviter les malles écrasées dans le sol après le transplanage et s'approcha du sorcier puis chercha du regard la meilleure amie de celui-ci. Sans attendre un ordre, elle se dirigea vers elle pour l'aider à traverser la faune même si elle n'en avait peut-être pas besoin. La domestique magique essayait de racheter sa faute. Elle savait que le silence de son maître était plus explicite que n'importe quelle réprimande.

- Rude voyage. Avançons jusqu'à la maison. Dit-il en pointant du doigt une demeure qui se dressait pas trop loin du lieu d'atterrissage.

Sans vraiment attendre une réponse, le Fourchelang, comme emporté par une envie de retourner dans la maison de son enfance, sortit de la forêt et foula l'herbe des steppes roumaines. Il y avait tant joué lorsqu'il était loin des préoccupations d'adultes qui étaient les siennes depuis quelques années. Finrod regarda en arrière pour s'assurer qu'Eléane suivait ainsi que Pantofia.

- Alors ? Vous venez ? Lança-t-il dans un sourire. Il était vraiment heureux d'être retourner auprès de ses origines.
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: En Roumanie

Message par : Elias Baxter, Mar 11 Avr 2017, 12:23


PV Azphel


Tâter du dragon, du grand, du polisson, v'là l'aventure qui s'annonce pour notre champion. Il avait pris des mesures, dans la démesure ! Trouvé un partenaire, appelé le Ministère, pris une arme de fer ; bref, il était paré à s'enjailler, à chasser. Manquait plus qu'un homme à l'appel, le grand Azphel. Ils s'étaient plus vu depuis un bail, un sacré, aussi l'Elias était excité. Il faisait tourner la lame de son épée sur la terre fraîchement retournée du champ du paysan. Pourquoi donc le Ministère avait trouvé bon de les faire partir lui et son compère d'une plantation de citrouilles, là était la question ! M'enfin il s'en plaignait pas, ça donnait du piquant à leur affaire. Un peu d'agrume, ça sentait bon les vitamines pour bien démarrer leur terrible chasse au dragon.

Il était vêtu comme un bon pèlerin, un bon explorateur des temps anciens. Comme l'Indiana Jones là, dans la télé des moldus. Un chapeau de cowboy qui pare au soleil dur, et de bonnes chaussures au pied, il allait pouvoir marcher dans les plaines roumaniennes sans trop se fatiguer. Il avait même une gourde, en peau de bête, trouvé dans une brocante anglaise du coin de sa rue. Et pis y avait l'épée, tirée du même boutiquier. La lame un peu rouillée, le manche ciselé. Il avait l'impression d'avoir trouvé un vrai trophée. Il serait bien fier de le montrer à son compère dès qu'il allait arriver. Pis quand c'est qu'il arrivait d'ailleurs ? Tirant son chapeau pour essuyer son front, Elias darda un oeil sur l'horizon. Il revint rapidement sur le Portoloin, le soleil lui brûlant la rétine au premier degré. Un misérable bidon cuivrée, tout rouillée, qui trônait là entre deux citrouilles. Le Ministère avait un peu bâclé son affaire s'il devait se prononcer. Un moldu aurait pu y toucher !

L'ombre d'un oiseau s'en vint dans sa vision, et il se planta d'un coup sur ses deux pieds, l'épée levée. « Ha ! Haha ! Viens là tiens, maudit dragon ! Qu'on t'écaille comme il faut ! » Il fit quelques moulinets et perdit l'équilibre une bonne fois avant de tomber sur le derrière face à la bête qui venait de lui faire de l'ombre. Une banale corneille. « Tu fais la maline mais j'suis sûre que t'as eu peur ma vieille. » Il souffla sur la mèche de cheveux qui venait de lui tomber devant les yeux, planta son épée au sol et s'en servit comme d'une canne pour se relever. Fallait pas qu'Azphel il ait vu ça, sinon il voudrait jamais partir avec lui. Son image de chasseur aventurier venait de se briser d'un coup. Heureusement qu'il était seul tiens.


Dernière édition par Elias Baxter le Ven 14 Avr 2017, 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: En Roumanie

Message par : Azphel, Ven 14 Avr 2017, 16:19


L.A accordés

PV Elias


À la chasse au dragon


M
ourir ? Cela aurait pu être la réponse à la question. Pourquoi donc aller chasser le dragon ? Le danger, assurément, avait à voir là-dedans. D'aucuns, moins téméraires qu'Azphel, auraient pu penser que l'idiotie avait également son mot à dire dans cette idée. Lui, le mage noir tout préparé pour partir en quête d'une chasse au géant carnassier, évoquerait quelque chose de plus personnel, une passion dévorante pour le danger et le flirt avec la mort. On flirt avec la vie dès la naissance, défier la mort est assurément plus drôle et fou que la banalité du quotidien de préservation.

Elias.

En y pensant bien, il était peu commun d'organiser des retrouvailles entre deux vieux potes sur le thème d'une chasse aux dragons. Azphel, notoirement connu pour ses connaissances sur les troquets moldus était mieux préparé à tailler le bout de gras autour d'un fût de whisky qu'à partir sur un coup de tête chasser une créature légendaire. Il fallait surement mettre cette idée stupide sur le compte de Trevor, un chasseur de dragons rencontré quelques mois plus tôt et qui l'avait entraîné vers sa première aventure de la sorte. Alors, quand le hibou d'Elias avait réussi à retrouver Azphel, au delà de la surprise du message, il avait rapidement été séduit par cette invitation.

La Roumanie était le lieu, l'endroit où ils étaient supposé trouver du dragoneau, du Norbert à découper au couteau. Pour s'y rendre il était convenu d'un lieu auquel Azphel arrivait maintenant, sorcièrement vêtu, une cape d'ombre sur les épaules, sa nouvelle baguette prête pour un combat d'anthologie. Elias et lui ne s'étaient plus revus depuis deux ou trois payes. Il se rappelait de lui ses faibles connaissances en magie lorsqu'il s'étaient rencontrés, et le plaisir qu'il avait eu le suivre dans ses idées. Malgré le fait qu'Elias avait toujours su de la famille d'Azphel qu'elle était pleinement tournée vers la magie noire, il ne s'était jamais éloigné de lui et leur amitié, si elle n'avait jamais été comparable à celle de meilleurs amis, avait tout de même été entretenue sur toute leur scolarité.

Un bidon rouillé, une silhouette d'homme qui se relevait, pas de soucis, l'ami cherché il l'avait trouvé. Quelques quolibets crachés de la part de l'homme qui vociférait sur quelque chose d'invisible ou sur lui-même.
- Elias ?!
Le sorcier l'avait vu arriver et un large sourire avait investi leurs deux visages. Ils s'étreignirent à coup de tapes dans le dos.
- Comment tu vas depuis le temps ? Ça me fait plaisir que tu aies accepté mon invitation.
- Vraiment faudra que tu m'expliques comment tu en es arrivé à cette idée, mais je pouvais pas refuser des retrouvailles avec une vieille connaissance. Ça va très bien, prêt à en découdre.... mais.. tu comptes tuer un dragon avec ton sabre émoussé là ?

Azphel avait levé un sourcil surpris en regardant l'arme qu'Elias tenait. Affronter un dragon à l'aide de baguettes était déjà suicidaire alors penser s'y frotter avec une arme de corps à corps relevait de l'abrutissement... Il s'approcha du bidon rouillé. C'était leur moyen de transport, mais la question était de savoir où ils arriveraient avec. Il imagina un moment apparaître dans une caverne entouré de dragons, auquel cas, il devrait faire vite pour utiliser Elias en bouclier et sauver sa peau... Il était prêt au danger, mais il avait encore des réticences à taper la bise à la Mort.

- Bon on y va ensemble, on va voir où on va débarquer...
Elias attrapa Azphel par l'épaule et ils touchèrent au même moment le Portoloin.

Deux ou trois envies de vomir après, ils apparurent dans la montage Roumaine, au pied d'un massif montagneux enneigé, dans une prairie décharnée, à deux pas d'un village sorcier de quelques centaines d'habitants tout au plus. Il avait visiblement neigé puisque les toits étaient couverts du même drap blanc que le sol autour d'eux. Pourtant il ne faisait pas froid, une température qui devait flirter avec le zéro mais adoucie par un ciel sans nuage et un soleil radieux. Azphel adressa un sourire à Elias et shoota dans la neige.
- On se fait un bonhomme de neige avant d'y aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: En Roumanie

Message par : Elias Baxter, Mer 19 Avr 2017, 10:13


« Elias ?! » Évidemment l'ami arrivait pile au bon moment. Feignant qu'il n'était rien arrivé, le sorcier accueillit Azphel d'un sourire largement étiré. Ils s'étreignirent brièvement mais sincèrement heureux de se retrouver. « Comment tu vas depuis le temps ? Ça me fait plaisir que tu aies accepté mon invitation. » Car à dire vrai, il ne pensait même pas qu'il viendrait ! Mais la réception de sa lettre avait mis Elias en joie, et l'idée même de revoir ce vieux camarade de classe l'enchantait. « Vraiment faudra que tu m'expliques comment tu en es arrivé à cette idée, mais je pouvais pas refuser des retrouvailles avec une vieille connaissance. Ça va très bien, prêt à en découdre.... mais.. tu comptes tuer un dragon avec ton sabre émoussé là ? » Baissant le nez sur son arme de point, Elias la brandit vers le ciel. « Mais pour sûr Az ! Qu'est-ce que tu crois donc ! Tout peut servir dans une chasse aux dragons. » Mais au jugé du regard du sinople, ce n'était pas le cas de cette arme là. Émoussée, émoussée, elle l'était pas tant que ça quand même son épée !

« Bon on y va ensemble, on va voir où on va débarquer... » Oui, oui, oui ! Les deux comparses étaient à quelques centimètres du bidon, et Elias s'empressa de mettre une main sur le dos d'Azphel avant de placer l'autre sur le Portoloin. La sensation fut immédiate, comme un grappin qui l'aurait agrippé par les intestins. Le sorcier tacha de s'empêcher de vomir instantanément et ferma les yeux dans le tourbillon qui s'était formé autour d'eux. Il préférait transplanner, et de loin. Son teint vira au jaune poussin dès lors que ses pieds retrouvèrent la terre ferme, et il plaça une main sur sa poitrine avant de s'écarter du bidon cauchemardesque. Par chance, aucun reflux ne vint perturber sa glotte, et il pu rapidement retrouver une respiration normale. « C'que j'déteste ces machins là ! » Puis levant le nez pour observer l'environnement dans lequel ils venaient d'être crachés, Elias constata que la neige était récemment tombée. Virant la tête vers Azphel, un sourire enfantin sur les lèvres, il constata que la même joie primaire s'affichait sur son visage. Au fond, le fait de se retrouver comme ça au bout d'un temps si long, ils étaient comme deux gosses, de retour à Poudlard. « On se fait un bonhomme de neige avant d'y aller ? »

Taquin, Elias s'empressa de rouler une boule sur le sol, aussi grosse que ses deux poings réunis. « Yep ! Où... » Se délestant de son épée, il souleva sa poudre blanche toute compactée et la jeta à la face de son compagnon de fortune. « Une bataille de boules de neige ! » « Toi ! » Azphel s'accroupit à son tour pour former un monticule. « Elle sera jamais aussi grosse que la mienne ! » Courant comme un enfant, Elias s'activa un peu plus loin pour rouler la neige entre ses mains et faire un énorme tas de munitions. Sa vision étriqué, il ne vit pas Azphel tirer et se prit en pleine face l'équivalent d'un tonneau de vin. Renversé en arrière, il poussa un cri peu viril et planta un regard perdu sur son ami. « Mais comment t'as... » Sa baguette à la main, le sinople l'observait, hilare. « Tricheur ! »

Le brun sortit également sa baguette, et s'ensuivit une bataille à faire pâlir les septièmes années du collège. Ils finirent tous les deux trempés jusqu'aux os, et finalement Elias leva les mains en croix, poussant ses cheveux du bras. « Ok, trève ! » « Ok. » Azphel les sécha tous deux d'un sort informulé. « Merci. V'là qui nous met en jambe pour la chasse ! J'espère que t'es prêt hein ! » Cherchant son épée du regard, Elias finit par la retrouver sous une légère couche de neige. « Faut être prudent hein, s'peut qu'y est du monde à surveiller le coin tu sais... » Ils étaient après tout ici en toute illégalité, la chasse aux dragons étant interdite depuis belle lurette. Mais ce n'était certainement pas ça qui allait les arrêter. Levant son arme toute émoussée, il brailla gaiement. « A nous, et à la chasse ! » Puis il commença à s'avancer sur les terres inconnues d'un pas déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: En Roumanie

Message par : Azphel, Sam 22 Avr 2017, 17:32


L.A accordés

PV Elias


À la chasse au dragon


Visiblement rien n'aurait entamé la joie de Elias qui n'avait changé en rien depuis leurs années Poudlard. Il y avait toujours sur le visage de cet homme un sourire amusé en toutes circonstances, qu'Azphel lui avait connu tout au long de leurs études. Le sorcier lui laissait l'impression de s'amuser d'un rien, d'être ouvert à tout et il ne se rappelait pas avoir un jour vu l'homme de mauvaise humeur ou sans son sourire ravageur, quoi qu'un peu immature parfois. Encore que, à la vue l'épaisse couche neigeuse qui drapait les plateaux rocheux de la Roumanie, Azphel n'avait pas penser une seconde à rester pleinement sérieux...

L'idée du bonhomme de neige avait enchanté son compagnon de chasse, mais alors qu'Azphel cherchait du regard des accessoires - un morceau de bois qui aurait pu faire office de balai - il reçut en plein visage une boule de neige glaciale. « .. Ou, une bataille de boules de neige ! » *ù%`$*!! Ok, il voulait jouer le Elias, il allait en bouffer de la neige, de la bien compacte, bien tassée, à lui envoyer les dents au fond du gosier. Le mage noir rendit son sourire à son ami, avec la promesse dans le regard qu'il allait recevoir bientôt la monnaie de sa pièce, et, alors qu'ils s'éloignaient l'un de l'autre, il forma à l'aide de sa baguette magique une énorme boule de neige de la taille d'un ballon de foot qu'il expulsa au visage de son ami, surpris.
« Mais comment t'as...  Tricheur ! »
- Tu croyais que j'allais te laisser m'enneiger comme ça ! C'est toi qui a triché en m'attaquant à la place de faire un bonhomme !

Elias n'était pas rancunier, encore qu'il n'avait dit son dernier mot et il s'empara de sa propre baguette pour se livrer à une bataille glaciale dans le décor roumain. Après une dizaine de minutes de ratés monumentaux et de boules bien placées entre les yeux, les deux sorciers arrêtèrent leur combat, épuisés et trempés. Azphel, rigolant, alla serrer la main de son adversaire qui ramassait son épée dans la neige.
« A nous, et à la chasse ! »
- Exactement.. il est temps de passer aux choses sérieuses. Mais je suis content de voir que tu as pas changé !
Les deux hommes s'aventuraient maintenant sur les premières pentes de ce qui était une élévation de moyenne montagne, légèrement pentue, sans trop d'à-pics.
- J'espère que tu t'es amélioré en sortilèges par contre... parce que si faut que je t'apprenne tout comme à Poudlard, on se jette dans la gueule du dragon là !
Il éclata de rire, donnant un coup de poing mou sur l'épaule de son ami. Les potions hein, tu en as fait ton métier alors ? Moi, je me suis trouvé une planque au château, mais je vadrouille à droite à gauche dès que j'ai du temps libre.

Les deux amis sautèrent d'un même bond au dessus d'une crevasse et contournèrent un filet d'eau maigrelet qui coulait depuis le haut de la montagne. Après une longue marche, ils atteignirent un faux plat qui leur permettait de voir ce qui se trouvait derrière la chaîne rocheuse : un vaste plateau qui s'étendait à perte de vue, fait d'une forêt dense, entrecoupée de sommets qui perçaient sa canopée. Si Azphel avait dû décrire un endroit où vivaient des dragons à l'état sauvage, cela aurait été ce qu'il avait sous les yeux.
- On dirait que le Ministère s'est pas foutu de notre gueule... On a l'air tout proche d'une nature hostile. Je sais pas ce que tu en penses, mais cette épaisse forêt m'inspire pas confiance.
Disant ces mots, Azphel s'arma de sa baguette magique et jeta un regard suspicieux à l'épée que tenait toujours Elias...
J'espère que tu sais t'en servir vieux...

Ils se mirent en route dans la foulée, descendant la pente qui les menaient dans l'épaisseur de la Roumanie sauvage...
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: En Roumanie

Message par : Elias Baxter, Mar 02 Mai 2017, 09:57


Les deux compères n'avaient pas grand chose en commun, hormis quelques années d'école alors qu'ils étaient des gamins. Pourtant entre eux une connexion s'était tissée, d'un jour sur l'autre, comme si c'était prédestiné. Et bien qu'il ne le montre pas, Elias la chérissait, et c'est bien pour cette raison qu'il avait fait appel au sorcier. Cette aventure insensée nécessitait ce semblant d'amitié, un véritable lien qui leur permettrait de rester soudés face à l'adversité. Et l'adversité aujourd'hui se résumait à un gros, gras grain de dragon énervé.

L'Azphel apprit à Elias qu'il s'était trouvé une planque sur Poudlard, ce qui ne manqua pas d'intriguer notre gars. Lui-même aurait voulu se faire sa place au coeur de l'école de magie, histoire de profiter encore de sa large bibliothèque et de ses mystères inouïs. Quel poste avait-il donc prit ? Le sinople serait sans doute bon professeur, en défense pourquoi pas. Il était doué en sortilèges également, tout autant qu'il était patient. Un poste de professeur cependant ne permettait pas de vadrouiller, aussi peut-être avait-il opter pour la conciergerie, ou garde-chasse. Dans un coin de sa tête, Elias se promit de rendre une petite visite à son vieil ami un jour qu'il en aurait l'audace.

La Roumanie sauvage leur réservait de magnifiques paysages, et c'est dans un silence amical que les deux sorciers s'engagèrent plus avant dans ses contrées. A mesure qu'il s'enfonçait dans le pays, les couleurs semblaient plus vives, les animaux plus bruyants, et la nature plus imposante. L'épée au côté, la baguette empochée, Elias était paré, l'oeil aux aguets. A n'importe quel moment, ils pourraient se retrouver nez-à-nez avec un de ces dragons de haute stature qu'évoquaient les légendes et les vieux grimoires. En vérité, Elias n'en avait jamais vu une seule écaille, et il était fort excité à l'idée de se retrouver en présence d'un véritable bestiaux comme décrit dans ses bouquins.

« On dirait que le Ministère s'est pas foutu de notre gueule... On a l'air tout proche d'une nature hostile. Je sais pas ce que tu en penses, mais cette épaisse forêt m'inspire pas confiance. » La plaine en face était hérissée d'arbres hauts et fort feuillus, dissimulant sans aucun doute moult créatures de légende. « Tu l'as dis. J'pense qu'on est sur la bonne voie. Je flaire déjà la gueule chaude de la bête ! » Hissant son épée d'un mouvement puissant de bras, son oeil se mit à briller d'une lueur nouvelle. « J'espère que tu sais t'en servir vieux... » Croisant le regard suspicieux de son compagnon de route, Elias secoua la tête. « Absolument pas ! Pourquoi tu crois que je t'ai amené avec moi ! » Il partit à rire avant de s'enfoncer dans le bois, invitant d'un geste le sinople à le suivre.

D'un commun accord, les deux comparses firent silence. Le bon sens, assurément. La situation en semblait presque solennel. Leurs pas se firent plus lents, leurs sens aiguisés au couteau. « J'entend quelque chose... » Un chuchotement dans la sombre forêt, à peine perceptible. Elias mima d'un geste le plan qu'il venait d'élaborer dans sa tête. A plan flou, mouvement flou, d'autant qu'il s'essaya à ce langage des signes qu'il avait vu faire dans la télé d'un bistrot la semaine passée, entre deux mecs de l'armée. Il croisa les bras d'un coup secs avant de les écarter et de chasser l'air de sa main. Séparation pour prendre l'individu en tenaille, voilà le message qu'il tentait de faire passer dans le silence le plus total.

Elias sortit de sa main gauche sa fine baguette et la brandit droit devant lui, prêt à tirer. Il entendait le grondement sourd d'un souffle rauque, et quelques claquements dans l'air, comme deux ailes agitées. Assurément un dragon, et un gros, n'est-ce pas ? Il posa son regard sur son ami, les pupilles dilatées, le nez plissé. Il allait falloir qu'ils soient synchros !
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: En Roumanie

Message par : Azphel, Dim 14 Mai 2017, 08:48


Elias



E
lias avait toujours le mot pour rire, la connerie dans le sang. Le voir gesticuler avec son épée entre les mains donnait un côté comique à la situation et Azphel aurait pu se demander ce qu'il foutait là avec son ami d'école. Comment deux sorciers qui dégageaient autant de... d'originalité, comptaient-ils s'y prendre pour chasser le dragon et récupérer de précieuses ressources pour le potioniste ami du mage noir ? Si la bonne humeur et la singularité de son compagnon donnaient le sourire à Azphel, il doutait très sérieusement que celui-ci soit capable de faire plier les genoux à un dragon... et lui seul n'y arriverait pas.

Ils s'enfoncèrent dans l'épaisseur de la forêt alors qu'un nid d'oiseaux qui avait du être dérangé par une créature quelconque s'envola au-desssu de la dîme en cris horrifiés. Elias était sur le qui-vive et Azphel à ses côtés épiait les sons de la forêt alors qu'ils furent rapidement enveloppés par l'épaisseur de la couche verdâtre de la forêt roumaine. L'ami du mage noir l'arrêta après qu'un bruit de soufflerie ait fendu l'air un peu plus loin au devant d'eux. Au visage changeant de Elias, il comprit que son ami pensait se trouver là face à un dragon, et même si Azphel croyait lui aussi qu'il pouvait s'agir de l'un d'eux, ils seraient tout de même sacrément chanceux si une heure de marche leur avait permis de trouver un représentant de l'espèce aussi simplement... Certes, la localisation leur avait été fournie par le Ministère, mais tout de même, ils étaient relativement proche d'un village..

Elias voulut donner des directives à Azphel, et le mage noir ayant déjà rigolé quand celui-ci avait fièrement brandit son épée, il réprima un fou rire en voyant le sorcier gesticuler un brouillon de signes de main incompréhensibles, à l'instar de ce que les commando ou unités d'élites moldus faisaient avant de lancer des assauts... à la différence que eux semblaient savoir ce qu'il exécutaient, et que là Elias aurait pu vouloir signifier à Azphel qu'il avait une envie pressante qu'il ne s'y serait pas pris différemment... Néanmoins, le souffle rauque qui leur parvenait des profondeurs devant eux était suffisamment menaçant pour qu'il comprenne qu'Elias tentait de mimer un vulgaire plan d'action. Azphel le regarda, le gratifia d'un sourire large jusqu'aux oreilles et leva les deux pouces à hauteur de visage. Il n'avait absolument pas compris Elias, mais ça devait vouloir dire quelque chose du genre : "On y va, on le découpe et on mange une cuisse ce soir"

En somme, il y avait de grandes chances pour qu'Elias soit mort dans les minutes qui suivraient, Azphel l'imaginant sans mal se ruer de toutes ses forces sur un dos de dragon écailleux avec son épée qui ricocherait, expulsant le mage comme une vulgaire poupée qui serait rapidement écrabouillée par un dragon en furie... Bien que l'image soit assez drôle, Azphel voulut rassurer son partenaire et lui adressa un clin d'oeil plein d'assurance avant de s'écarter de lui de quelques mètres... Ils débouchèrent bientôt sur une colonie d'arbres arrachés à leurs racines et ce qui pouvait être une prairie aménagée à coups de queue, un dragon évoluant devant eux dans un petit espace - il s'y était visiblement fait sa place en déracinant tout ce qu'il avait pu - déchiquetant ce qu'il restait du cadavre d'un malheureux cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Créature Magique
avatar
PNJ
Créature Magique

Re: En Roumanie

Message par : Créature Magique, Jeu 25 Mai 2017, 16:23



Sous mes pas, le sol tremblait, s'ébranlait des assauts furieux de mon corps titanesque, dragon rouge européen, maître des forêts roumaines et décisionnaire de la vie et de la mort en leur sein. Dans les cimes montagneuses, là où les neiges avaient le surnom d'éternelles, je dormais paisiblement le soir venu, bien loin du contact avec les misérables humains, protégeant ainsi ma progéniture et m'évitant d'être attaqué par surprise, bien que sur la terre comme dans le ciel je ne craignais aucune force. Difficile de mettre à terre l'empereur du ciel, impossible de m'arracher une écaille sans y perdre une main, insensé de m'affronter sans avoir conscience que votre vie peut s'arrêter à tout instant. Du haut de mon écrin montagneux où je dormais, je m'envolais en un plongeon aérien à faire trembler les arbres, poussant un rugissement terrifiant, allant m'écraser de tout mon poids des centaines de mètres plus loin, en contrebas dans la vallée, dans une forêt remplie de nourriture.

Je chassais en général par coin et par période, ne quittant un terrain de chasse que lorsque le gibier l'avait fui, parti plus loin dans les profondeurs de la végétation pour se cacher de la peur. Je devais aujourd'hui me trouver un nouveau lieu de bataille, un espace où je pourrais mettre à mort les faibles créatures envoyées à ma rencontre. Faces à faces funestes. En coups de queue tonitruants, je déracinais les arbres les plus épais autour de moi, façonnant le paysage à ma façon, en craquements sinistres de troncs impuissants. Aucune racine ne résistait à ma force, aucune écorce n'égalait ma robustesse. Je poussais un rugissement dantesque, la tête levée vers le ciel, faisant fuir les oiseaux de leurs nids. Un cheval effrayé passa non loin et en un battement d'aile gargantuesque, je fondais sur ma proie que je broyais à hauteur des pattes arrières en un brisement d'os glauque. Je ramenais son corps dans la prairie que je m'étais façonné pour le manger.

Mais je fus rapidement interrompu par une odeur familière, celle de l'humain. Tournant sur moi-même, mes naseaux épais humèrent l'air ambiant pour en dénicher le point d'arrivée. Je mangeais rarement des humains, la communauté sorcière ayant mis en place de lourdes protections pour préserver mon habitat, néanmoins, je devais rester sur mes gardes pour qu'il n'y ait pas un quelconque fou qui viendrait dans l'idée de s'en prendre à moi, pour les propriétés de mon sang et mes écailles, ou pour me compter comme simple trophée. L'humain est un idiot fini.
J'avais repéré leur position, deux hommes à attendre plus loin sous le couvert des arbres. Ils avaient dû voir ma masse gigantesque de très loin, mais je savais qu'ils étaient là alors ils ne pourraient me prendre par surprise.

- Humains, éloignez-vous de mes terres si vous ne voulez subir ma colère.

Joignant la menace à ma parole, j'avançais dans la forêt à leur rencontre, paré à les broyer comme des insectes s'ils agissaient de manière suspecte.
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: En Roumanie

Message par : Elias Baxter, Ven 02 Juin 2017, 14:18


Ça y était. Le souffle court, Elias resserra sa poigne sur le manche de son épée, le regard dérivant sur les troncs éparses sur le sol, abattus net à la souche comme de simples brindilles. Ils étaient sur le parvis de la demeure du dragon, et l'heure n'était plus à la franche rigolade entre amis ni aux pirouettes achalandées. Tachant de se dissimuler derrière un bien maigre bosquet, Elias fixa son oeil sur la courbure de la queue du bazar, d'une épaisseur à faire pâlir les plus valeureux. Un coup dans les reins et il valdinguait trois kilomètres plus loin, assurément pas en un seul morceau.

Il remonta le long du corps imbibé de sang pour finalement observer les deux cornes dorées qui pointaient sur le haut de sa tête. Devaient pas être tendres non plus celles-ci. Le vert des écailles transparaissaient au niveau du flanc. Un Cornelongue. L'était pas fou l'Elias, il avait lu des bouquins avant d'partir sur cette chasse. N'empêche que de voir le bestiaux de si près, il avait presque envie de se casser vite fait bien fait. Sauf qu'il était un peu tard pour ça. La gueule de la créature se tourna abruptement vers lui, et il manqua se pisser dessus en repérant les deux billes argentés. L'intelligence du machin était palpable, et d'un coup il se sentit tout petit.

Azphel il avait déjà vu des dragons qu'il avait dit. Est-ce que ça lui avait fait le même effet ? Pourquoi qu'il l'avait pas dit hein ? Elias il le sentait plus d'un coup sa chasse. Comment qu'avec son cure dent il allait récupérer ne serait-ce qu'une écaille sur ce machin là ? En théorie suffisait d'un ou deux sorts pis d'partir vite fait en transplanant. Mais ça c'était en théorie. Humains, éloignez-vous de mes terres si vous ne voulez subir ma colère. Un frisson parcourut l'échine du sorcier, qui recula sans le vouloir d'un pas. Il pouvait pas les avoir vu d'où il était. Ça voulait dire qu'il les avait... senti. Du coup fuir n'était plus une option. Ces bêtes là ça avait un odorat beaucoup trop développé pour qu'ils s'imaginent se faire oublier en retournant à leur point de départ.

Elias balança son épée en mousse pour dégainer sa baguette. Il la fit soigneusement glisser dans sa manche pour pas qu'on la voit trop, déglutit et prit son courage à deux main. Un pas. Un autre. Vers la lumière. Vers la bête. Y avait plus de plan, et il espérait que l'Azphel il l'avait compris. Une brillante idée de sa part serait pas mal venu. Parce que là tout suite, Elias partait en mode impro. Et y avait des risques que ça finisse comme le cheval tout éventré un peu plus loin. Les entrailles à l'air. « Monsieur le dragon ! » Ok. Ça partait mal ? Oui ça partait mal. « Mon ami et moi avions une requête ! » On voulait vous tuer. Ouais. Il le disait ou pas ? « Aaaaz, tu lui expliques ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: En Roumanie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 En Roumanie


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.