AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque
Page 1 sur 3
La Salle de Lecture
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle de Lecture

Message par : Maître de jeu, Sam 13 Aoû 2016 - 13:48


Une charmante baie vitrée donnant sur un jardin intérieur décoré sobrement dispense la lumière pour permettre aux lecteurs de consulter leurs ouvrages. A cet effet, de nombreuses tables sont disponibles, petites et grandes, pouvant accueillir une personne ou des groupes de travail. Pour le confort, la Salle de Lecture comporte des coussins, des banquettes ou encore des fauteuils, ce qui est bien plus attirant pour lire tranquillement. Il est bien entendu de mise de respecter les autres, aussi les lecteurs sont priés de faire le moins de bruit possible, seuls les chuchotements étant autorisés. Cette salle est ouverte de neuf heures trente précises à dix-neuf heures en semaine, et de dix heures à seize heures le week-end.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : June Evans, Mer 31 Aoû 2016 - 12:26


RP avec Emily Lynch



En cette fin d'après-midi d'été, June se promenait tranquillement dans les rues de Londres. C'était devenu l'un de ses passes-temps favoris de ces vacances d'été qu'elle soit seule ou accompagnée. Londres était une ville qu'elle affectionnait particulièrement, non parce qu'elle y avait vécu des choses extraordinaires, mais parce qu'elle ressentait le besoin de ne pas se retrouver seul et cette ville était un bon moyen de se sentir toujours accompagné. La jeune femme habitait dans une petite ville et en plus de ça, elle était éloignée du centre-ville et avait pour seule voisine, une abrutie, moldue, qui passait son temps à chercher dans son petit cerveau des insultes qu'elle avait probablement trouvées  dans des papiers de carambars. June s'était toujours dit que si cette peste aurait été une sorcière, elle serait sans aucun doute dans la maison Serpentard. Non pas qu'elle n'aimait pas cette maison, elle s'entendait très bien avec certains d'entre-eux... Disons plutôt qu'à chaque fois qu'elle avait eu affaire à des lâches ou à des personnes cherchant la moindre insulte dès que l'on passait devant eux, ils étaient, pour la plupart dans la maison Serpentard.
A part cette voisine-là, la Poufsouffle ne voyait personne en dehors de sa famille et elle passait le plus clair de son temps dans la forêt qui se trouvait juste à côté de chez elle. Une immense forêt presque aussi effrayante que la forêt interdite à Poudlard, bien que l'on n'y trouvait ni Centaures, ni Acromentules à son plus grand soulagement. Elle était fréquentée uniquement par des chasseurs, venus chercher leur repas pour la journée. June entendait souvent des coups de feu assez lointains, surtout les week-end, très tôt dans la matinée.

En bref, voilà pourquoi la jaune et noire aimait beaucoup se rendre à Londres, surtout depuis qu'elle avait obtenu son permis de Transplanage, tous les voyages semblaient plus rapides, bien que, pour l'instant, elle évitait soigneusement de trop s'éloigner de son point de départ, de peur de perdre l'un de ses membres. Il lui fallait encore un peu de temps pour bien avoir confiance en elle sur ce point-là.Aujourd'hui, elle avait décidé de se rendre dans une bibliothèque, pour se plonger un peu dans un livre, chose qu'elle n'avait pas faite depuis fort longtemps. Sans trop attendre, elle pénétra dans la fameuse bibliothèque et se rendit dans les rayons sans trop attendre pour ensuite s'installer dans la salle de lecture.
Il y avait beaucoup de bouquins intéressants comme Les Sortilèges Informulés ou encore Les Potions courantes...ou pas. June opta pour un livre sur les Sortilèges Impardonnables, écrit par July Swann. La jeune femme savait que la magie noire est illégale, mais elle a toujours été intéressée par ce genre de magie et d'autant plus depuis qu'elle était au courant de ce qu'il pouvait se passer dans le monde des sorciers et surtout depuis qu'elle s'était fait attaquer par les Mangemorts aux Trois Balais, alors qu'elle se trouvait en compagnie d'Alba. Elle ne comptait pas utiliser les Sortilèges Impardonnables, mais elle voulait savoir qu'elle sortilège de magie elle pourrait utiliser si elle se trouvait seule et en danger ou qu'un de ses amis ou un membre de sa famille étaient en danger... Elle ne pouvait et ne voulait pas rester sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Emily Lynch, Mer 31 Aoû 2016 - 16:14


Le temps défilait doucement en cette après-midi. L’aiguille qui marquait les secondes sur la grande horloge accrochée au mur semblait ralentir de plus en plus au fur et à mesure que la rousse la fixait. Par contres dès que son regard se portait sur autre chose, elle semblait soudainement s’emballer, les secondes passant alors bien plus vite que la normal. Le temps est relatif dit-on souvent et bien pas besoin de faire de grandes expériences bien compliquées pour le prouver, il suffisait simplement de fixer une horloge pour comprendre. Allongée de tout son long sur le divan, Emily admirait tous les détails de cette vieille horloge qui semblait être sur le point de cesser de fonctionner à n’importe quel moment. C’était assez effrayant de se dire que tout pouvait s’arrêter d’un seul coup comme ça. Ce qui était encore plus inquiétant, c’est que si cela pouvait arriver à n’importe quel objet, cela pouvait aussi s’appliquer à n’importe quel être vivant. Aussi bien un animal qu’un être humain pouvait cesser de vivre instantanément et ce aussi bien de façon naturelle que par l’utilisation de la magie !

Cette pensée plutôt négative resta assez longtemps dans l’esprit d’Emily pour lui donner le cafard. Elle s’imaginait toute une multitude de scénarii lors desquels les personnes qui comptaient le plus pour la rouquine mouraient les uns après les autres. Il fallait vraiment qu’elle se sorte cette idée de la tête et pour ce faire, quoi de mieux que d’aller faire une petite promenade en ville afin de profiter de la vie et ainsi se changer les idées. Tout ce qu’elle espérait c’était de ne pas voir quelqu’un mourir juste sous ses yeux, ça serait vraiment le truc pour que le malaise reste bien présent pour un long moment.

Se baladant sans trop savoir où elle allait, Emily se retrouva assez étrangement vers un endroit qu’elle allait surement adorer puisqu’en effet, elle avait voyagé sans trop savoir comment jusqu’à la bibliothèque en plein cœur de la ville. Ça allait être parfait, même très amusant et sans se poser plus de questions elle y pénétra. Parcourant les rayons, son attention fut alors attirée par une personne qui venait tout juste de prendre un bouquin. S’approchant d’elle, Emily essaya d’identifier le bouquin qu’elle était en train de lire, visiblement, ça parlait de magie noire, ou un truc dans le style…

- J’espère que tu n’as pas l’intention d’aller tuer quelqu’un lui dit-elle avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : June Evans, Jeu 1 Sep 2016 - 4:39


Le calme régnait dans la bibliothèque, probablement dû au peu de monde qui se trouvaient dans la salle de lecture. June pouvait lire avec attention le livre qu'elle venait tout juste d'emprunter. Pourquoi s'intéressait-elle de plus en plus à ce genre de magie ? Par crainte et par peur de ne pas pouvoir se défendre une fois face à la menace. Elle ne voulait pas blesser qui que ce soit, elle souhaitait simplement se renseigner à ce sujet, parce qu'elle estimait ne pas en savoir assez là-dessus et que les sorciers à qui elle posait la question, faisaient les sourds dès qu'elle posait la question.
Malgré tout, la jeune femme estimait qu'à 17 ans, elle était en droit de savoir ce qui se passait et tout ce qui se préparait sans qu'elle ne le sache. Dans un an, à peine, elle passerait ses ASPIC et quitterait Poudlard pour affronter la dure réalité du monde extérieur. Comment pensez-vous qu'elle pourrait s'en sortir si elle n'a aucune idée de ce qui l'attend dehors ? N'est-ce pas un peu injuste de se dire qu'elle pourrait mourir à n'importe quel endroit et à n'importe quel moment ? N'était-ce pas injuste de tout lui cacher ? Probablement. Voilà la raison pour laquelle elle souhaitait tout connaître sur les sortilèges impardonnables et sur leurs utilisations, pour savoir ce qui l'attendait et pour être honnête, le sortilège qu'elle craignait le plus n'était pas celui de la mort, mais bien celui de torture. Le premier te tue sur le coup, le deuxième te fait ressentir une telle douleur que ta seule envie est de mourir. Lequel est le pire, selon vous ?

L'ouvrage avait l'air très complet. En plus de donner les effets des trois sortilèges sur les victimes, Swann donne également quelques recettes de potions et de sortilèges en guise de traitement possible, surtout pour le sortilège de torture. Une chose était sûre, c'était quelque chose à savoir, selon June. Connaître ce genre de sortilège pour "guérir" n'était pas une chose à négliger dans ses temps sombres !
Plongée dans son livre, mais également dans ses pensées, la jeune femme n'avait même pas remarqué la présence d'une personne juste à côté d'elle. Comprenant ce qu'elle était en train de lire, l'inconnue lui sourire tout en lui disant:

- J'espère que tu n'as pas l'intention d'aller tuer quelqu'un

June sourit à son tour, puis hocha la tête négativement.- Non, je me renseigne c'est tout, ce livre parle d'un point de vue médicomagique, rien de bien méchant en soi, mais je ne connaissais que les noms de ces sortilèges, je ne connaissais pas les effets des trois alors je suis venue me cultiver un peu.Petite pause, puis elle reprit.

- Installe-toi, je t'en prie.

Elle ignorait si parler du fait qu'elle s'intéressait à ses sortilèges à une inconnue était une bonne idée, probablement pas, mais peut-être qu'elle pourrait lui en dire plus ou lui donner son avis sur le sujet, c'était toujours intéressant d'entendre le point de vue des personnes extérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Emily Lynch, Ven 2 Sep 2016 - 11:53


Pour la majorité des personnes, se retrouver dans une bibliothèque était sans aucun doute la pire chose qui pourrait leur arriver, à la limite de la torture, comme si les livres allaient leur sauter dessus sauvagement et les attaquer afin de boire leur sang ou quel qu’autre fantaisie dans le style. Mais n’exagérons pas non plus, puisqu’on peut se limiter au fait que la plupart des personnes n’aiment tout simplement pas lire et ouvrir un bouquin représente pour eux une perte de temps. Dans un certain sens, c’est quelque chose d’assez compréhensible, mais pour quelqu’un comme Emily, c’était dingue de s’imaginer quelqu’un se refuser l’accès à tant de connaissances ! Parce que oui, c’était la chose que la rouquine trouvait de plus attirant au fait de se rendre dans une bibliothèque : avoir accès presque instantanément (après avoir trouvé le bon bouquin) à toutes les connaissances du monde. C’est pourquoi elle était assez triste de voir qu’il n’y avait pas vraiment foule entre les rayons, mais heureusement quelqu’un semblait avoir soif de connaissance. Curieuse, ou tout simplement envie de discuter avec quelqu’un, la rousse avait décidé d’aller à sa rencontre.

Lui demandant si elle avait l’intention de s’en prendre à quelqu’un en lu tuant, Emily espérait sincèrement qu’elle allait lui répondre non, ne serait-ce que parce qu’elle n’avait pas envie de se battre contre quelqu’un qui avait l’air plutôt sympathique au premier abord. Puis qui serait assez stupide pour répondre oui à ce genre de question, même si l’intention de tuer est réelle ?! Enfin, quoi qu’il en soit, Emily se voulait amicale et commencer la discussion avec une « petite blague » semblait être une bonne idée.

- Non, je me renseigne c'est tout, ce livre parle d'un point de vue médicomagique, rien de bien méchant en soi, mais je ne connaissais que les noms de ces sortilèges, je ne connaissais pas les effets des trois alors je suis venue me cultiver un peu.

C’était la bonne réponse, puis il est vrai qu’en y jetant un coup d’œil de manière plus attentive, on pouvait constater qu’il s’agissait d’aborder les sortilèges impardonnables de manière médicale, chose qu’Emily trouva assez ironique lorsque l’on sait que l’un d’entre eux donne tout simplement la mort, chose que même la magie ne peut changer.

- Installe-toi, je t'en prie.

- Merci, lui répondit-elle toujours en souriant puis s’installa tranquillement avant de continuer. Tu sais, les effets des sortilèges impardonnables sont les pires. Il n’y a rien de plus douloureux que ceux-là. C’est intense, direct et plus la personne te déteste, plus c’est insupportable.  Il n’y a pas vraiment de mots pour décrire ce qu’une personne peut ressentir. Tout ce dont on est certain c’est que c’est horrible.

Emily fixait la jeune fille d’un regard plutôt sérieux mais pas trop. Elle ne voulait pas l’effrayer directement après s’être installé en face d’elle, mais comme cette dernière semblait curieuse d’en savoir plus, autant répondre à sa question.

- Désolée si je t’ai fait peur, ça n’était pas mon intention… Enfin, bien qu’on dise que subir un sortilège doloris peut vous faire du mal au point de vous rendre fou, il existe tout un tas d’autres manières pour faire souffrir quelqu’un et ce sans même faire usage de la magie. Emily s’arrêta quelques instants, réfléchissant à ce qu’elle venait de dire… qu’est qu’elle pouvait être stupide par moment. Oh… Je suis désolée…
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : June Evans, Mer 7 Sep 2016 - 8:53


La bibliothèque restait calme et paisible en cette après-midi. Les sorciers se trouvaient probablement au travail, ou simplement préféraient-ils peut-être rester dehors pour profiter des derniers rayons de soleil. June était sortie tout l'été, profitant des rues de Londres et d'autres villes de la Grande-Bretagne. Elle avait profité de cet air chaud puisqu'elle savait que très bientôt, la grisaille et la pluie allaient bientôt faire leur grand retour...
Aujourd'hui, en revanche, elle avait eu envie de prendre du bon temps et de visiter cette bibliothèque dans laquelle elle n'avait encore jamais mis les pieds. Durant quelques mois, elle avait perdu goût en la lecture et au travail en général, ses notes avaient légèrement baissé et elle avait décidé de se reprendre en main. Bien sûr, elle n'était pas ici pour étudier, juste pour s'isoler, et lire un peu, tout le monde savait qu'on n'étudiait pas les sortilèges impardonnables en classe.

La jeune femme qui se trouvait devant elle avait décidé de l'abordait sur le ton de l'humour, ce qui plaisait bien à la Poufsouffle. D'autres personnes l'auraient probablement dévisageaient s'ils avaient vu ce qu'elle lisait. Elle savait que les gens parlaient beaucoup sans savoir et cette femme avait eu l'intelligence de lui demander clairement et simplement si elle souhaitait tuer quelqu'un. En demandant de cette manière, il y avait peu de chance que June l'envoie balader.
Voilà pourquoi elle lui avait proposer de s'installer, pourquoi ne pas être sympathique avec une personne qui n'essaie pas de vous casser sur vos faits et gestes ?
Elle s'installa et ne laissa pas de blanc s'installer, ou du moins pas de gros blanc, puisqu'elle continua à parler en fixant la jeune sorcière.

- Merci. Tu sais, les effets des sortilèges impardonnables sont les pires. Il n’y a rien de plus douloureux que ceux-là. C’est intense, direct et plus la personne te déteste, plus c’est insupportable.  Il n’y a pas vraiment de mots pour décrire ce qu’une personne peut ressentir. Tout ce dont on est certain c’est que c’est horrible.


La Poufsouffle la fixait en retour, elle était donc partie pour parler de ça. Enfin quelqu'un qui abordait naturellement ce sujet, sa famille n'avait jamais voulu lui en parler, pensant qu'elle devait rester en dehors de tout ça et vivre sa vie normalement. Mais comment pouvait-elle vivre normalement en sachant tout ce qui se passait ? Ça lui était tout simplement impossible.
L'inconnue continua.

- Désolée si je t’ai fait peur, ça n’était pas mon intention… Enfin, bien qu’on dise que subir un sortilège doloris peut vous faire du mal au point de vous rendre fou, il existe tout un tas d’autres manières pour faire souffrir quelqu’un et ce sans même faire usage de la magie. Après un temps, elle semblait regretter ses paroles et changea son attitude. Oh… Je suis désolée…

June ne l'était pas. Elle n'avait pas l'intention de faire du mal à qui que ce soit, du moins par pour le moment. En revanche, elle voulait se renseigner elle désirait en savoir plus et cette femme semblait réellement s'y connaître.

- Non non, tu ne me fais pas du tout peur, justement ! J'ai l'impression de ne rien savoir sur tout ça ! Sans indiscrétion, il y a-t-il réellement des manières non magique pour provoquer une douleur similaire au sortilège doloris ?

Elle avait murmuré ses dernières paroles, de peur que des personnes puissent l'entendre et la prendre pour une demeuré, après tout, qui avait envie de voir une jeune femme de 17 ans parler de souffrance ? Ce n'était pas écrit sur son front qu'elle ne comptait pas s'en servir.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Emily Lynch, Jeu 8 Sep 2016 - 20:01


Se retrouver dans une bibliothèque c’était vraiment chouette, tout ce savoir à disposition. Ce qui était assez particulier par contre, c’était de soudainement devenir le livre, être la personne possédant un savoir et la transmettre à quelqu’un. Car bien qu’Emily avait pour ambition de transmettre son savoir en peut-être intégrant le rang des professeurs lorsqu’elle aura l’âge, elle n’avait pas vraiment pour habitude que quelqu’un lui demande ce qu’elle à propos de tel ou tel sujet. Mais cela lui faisait plaisir, pour elle c’était important de transmettre ce que l’on sait aux autres. La connaissance est quelque chose d’infini, sans cesse en amélioration, partager ce que l’on sait ne peut être que positif. Il était alors normal pour elle de répondre aux interrogations d’une jeune fille tout juste plus jeune de quelques années. En plus, elle avait un bon feeling avec, alors pourquoi se priver.

- Non non, tu ne me fais pas du tout peur, justement ! J'ai l'impression de ne rien savoir sur tout ça ! Sans indiscrétion, il y a-t-il réellement des manières non magique pour provoquer une douleur similaire au sortilège doloris ?

Ne rien savoir des sortilèges impardonnables, il n’y avait rien de surprenant là-dedans ! Pourquoi vouloir apprendre à des élèves des choses que l’on veut absolument éviter qu’ils reproduisent ? C’était complètement stupide de penser de la sorte. C’est justement ce genre de comportement qui pousse les personnes à se tourner vers ce genre de magie.

- Ne le prends pas mal, mais ce n’est pas qu’une impression. Tu ne sais rien à propos de tout ça. On vous dit juste que ça existe, qu’il ne faut pas le faire et puis c’est tout. On ne vous apprend guère comment faire face à cela. Et pourtant, quand on sait ce qu’il se passe dehors, on devrait vous apprendre comment vous défendre.

Emily était en train de se lancer sur un terrain glissant, enfin non pas pour elle, mais pour celle qui se trouvait en face d’elle. Aborder la politique n’était peut-être pas le meilleur sujet de discussion, peut-être qu’elle s’en fichait complètement et ne voulait tout simplement rien savoir. Non, elle ne devait pas aller plus loin que ça, peut-être plus tard mais pas maintenant.

- Enfin, pour ta question, oui c’est tout à fait possible. Après on ne parle pas forcément de douleur physique, mais plutôt psychologique, bien que le doloris fini par atteindre ton esprit. Mais dans le cas de la non-magie, la meilleure façon de t’atteindre c’est de s’en prendre à ceux qui comptent le plus pour toi… Ceux pour qui tu es prête à faire n’importe quoi pour les sauver… Imagine toi un seul instant, impuissante, la personne qui compte le plus pour toi aux mains de personnes ayant un grand attrait pour la magie noire… Crois-moi, c’est bien pire qu’une douleur physique.

Rien que de penser à cette possibilité, la rouquine sentit une boule au niveau de son estomac… Il était hors de question de rester impuissante, mais c’était plus facile à dire qu’à faire.

- L’esprit est tout aussi puissant qu’il n’est faible… Il faut l’entrainer, le préparer pour réagir de la meilleure façon possible face à certaines situations. Mais c’est loin d’être facile, il faut être patient et surtout admettre que le pire peut arriver…

Le pire peut arriver et bien qu’il était déjà arrivé une première fois pour la rousse, elle savait que depuis quelques temps à présent il pouvait encore arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Océanne Weasley
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de lecture

Message par : Océanne Weasley, Sam 4 Fév 2017 - 21:53


Océanne entra dans la grande bibliothèque, elle souria en voyant d'autres élèves qui comme elle semblaient être heureux de lire.
Elle s'asseya sur un siège et ouvrit le livre qu'elle venait d'emprunter, il s'intitulait :Beedle le Barde, le conte des trois frère.

Elle commença à lire et trouvait cette vieille histoire passionnante, elle lisa que trois frère sorciers devaient traverser une rivière, ils firent donc apparaître un pont, soudainement la Mort elle même apparu et les félicita, mais en réalité, elle était terriblement en colère.
La Mort offrit un cadeau à chacun des frères, le premier demanda une baguette très puissante et la Mort lui donna la baguette de sureau,
le second, était si triste, car il venait de perdre sa belle et voulait la refaire vivre, la Mort lui donna donc la pierre de résurrection. le troisième, voulait un objet qui lui permettrait de ne pas être vue pas la Mort, la Mort lui donna alors, sa cape d'invisibilité.

Océanne voulait la suite de l'histoire, mais elle devait se rendre à son premier cours, elle ferma donc son livre et partit de la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 12:56


Sans réponse depuis deux mois, je me permet de reprendre le sujet, n'hésitez pas à me MP en cas de soucis ! La mutuel accordé pour la durée du RP.


Une lectrice avisée
avec Rachel Ester Pasca

Voilà maintenant de longues semaines que Artemis n'avait plus eu l'occasion de prendre un peu de temps pour aller bouquiner. Depuis qu'il été entré au bureau des Aurors en fait. Le nombre de choses dont il fallait prendre connaissance était tout simplement assommante et ne lui laissait aucun répit. Il profita donc, logiquement, de la seule après-midi qui lui restait de libre pour aller s'enfermer à la bibliothèque.

Il avait toujours aimé lire, apprendre de nouvelles choses, découvrir de nouveaux horizons à travers la lecture et l'apprentissage. Son dévolu s'était aujourd'hui tourné vers un livre traitant des sorciers de l’Égypte ancienne. Un grand peuple qui c'est fort peu modernisé depuis et à qui il a fallu, à de nombreuses reprises, rappeler que l'usage de tapis volants était proscrit par le Confédération internationale des mages et sorciers.

Armé de ce livre, qui devrait bien le tenir en haleine pour l'après-midi, il se dirigea vers la salle de lecture, vide comme à son habitude. Il choisit donc l'un des fauteuils au hasard et s'y installa confortablement pour commencer sa lecture.


Dernière édition par Artemis Lhow le Lun 24 Avr 2017 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 24 Avr 2017 - 14:06


Vous avez déjà mis les pieds dans une bibliothèque de sorciers? C'est grand, c'est plein de livres, mais c'est vide. Rare sont les personnes qui osent s'aventurer dans les rayons, chose assez étonnante que la née-moldue ne s'expliquait pas vraiment. Du côté non magique, cette absence d'âmes cultivées pouvait s'expliquer par l'Internet. Mais chez les sorciers qu'en était-il ? La jeune génération passait-elle trop de temps enfermée dans celle de Poudlard pour vouloir s'enfermer aussi dans celle de Londres ? Peut-être bien. Peut-être n'était-ce qu'un traumatisme lié aux études.

Pour Ester, au-delà du plaisir d'apprendre, il y avait le plaisir d'être seule. Personne ne venait vous déranger quand vous aviez un livre en main, c'était plus efficace encore qu'une affiche "interdit d'approcher", plus efficace encore qu'un sortilège. Et on y trouvait tout, pour peu qu'on sache prendre son temps. En fait, le seul problème c'était qu'on pouvait difficilement cacher le contenu d'un livre. Prenez cet homme, là, seul dans son coin, son livre sur les sorciers d’Égypte en disait plus sur lui qu'il ne devait s'en douter. Cela démontrait un certain goût pour les lois et l'ordre. L'aventure. Alors que ceux que la verte avait choisi... en révélaient tout autant. Ce fut en tout cas la pensée qui lui traversa l'esprit tandis qu'elle se prenait les pieds dans le tapis, se rétamait, s'étalait.

En parlant de s'étaler d’ailleurs, ses livres en avait fait tout autant. "Potions curatives" semblait ainsi dire "celle-là elle se blesse souvent", tandis que celui sur les sortilèges impardonnables venait s'exclamer "elle aime surtout se mettre dans la Mer**".  Et ce n'était pas faut. Dans la Mer** elle l'était et ce n'était pas simplement parce qu'elle venait de s'exploser la tête contre un fauteuil en bois, ni parce qu'elle sentait le sang couler doucement. Les blessures à la tête c'étaient comme celles aux pieds, comme celles aux mains, grave ou pas, ça saignait toujours beaucoup trop pour ce que c'était.

- Ça va ! J'ai rien !
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 14:28


Concentré dans sa lecture, Artemis ne prêta aucune attention à la jeune femme qui venait d'entrer dans la même pièce que lui, les bras chargée de bouquins beaucoup trop gros pour ces petits bras. Il n'y prêta aucune attention, jusqu'à ce que celle-ci ne projette ses livres dans les airs tout écrasant son jolie minois contre le sol et plus précisément, contre l'un des fauteuil à l'armature de bois qui habillait la salle.

Alors qu'elle se voulait rassurante sur son état de santé ("Ça va ! J'ai rien !"), Artemis se rendit à ses côtés afin de l'aider à se remettre sur pieds. Son visage étant en sang. Saisissant instinctivement sa baguette, il caressa la plaie du bout de cette dernière en soufflant un doux Episkey qui vint soigner la vilaine plaie.

- Tout va bien mademoiselle ? Vous n'avez rien de cassé ?

Malgré sa chute, elle semblait d'avantage soucieuse de l'image qu'elle allait renvoyer que des séquelles qu'elle pouvait éventuellement subir. Ses livres avaient atterris en vrac sur le sol à quelques mètres d'eux, retournés et ouvert, l'un, posé en équilibre sur la tranche.

Artemis reporta son attention sur la jeune fille et lui tendit la main afin de l'aider à se redresser, tandis qu'il pointa de sa baguette les livres au sol en informulant un rapide Accio livres avant que ceux-ci ne vinrent s'envoler en sa direction. Il les récupéra au vol de son bras libre attendant que la demoiselle ne se relève, elle devait avoir un ou deux ans de moins que lui, mais n'en était que plus charmante.

- Vous m'avez l'air d'une parfaite tête en l'air si je puis je permettre. dit-il en esquissant un sourire. Néanmoins, si j'en crois la distance à laquelle vous avez envoyer ces bouquins, vous avez de l'avenir en tant que lanceuse de poids.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 24 Avr 2017 - 15:04


La sorcière se redressa vite, même si elle resta un instant de plus à genou. Le sang ne l'avait jamais dérangé malgré son caractère salissant, à dire vrai elle ne se considérait comme étant blessée que si le liquide rouge s'ajoutait à la douleur. Ce qui n'était pas le cas ici. Alors tout allait bien, non ? Pas de quoi s'inquiéter. Pas de quoi se précipiter. Ce fut pourtant ce que le seul témoin de cette scène lamentable fit. Sautant de son propre fauteuil pour venir l'aider, comme un preux chevalier.

Le jeune homme, galant, prévenant, ne tarda pas à user de magie. Peut-être était-il simplement l'un de ces fous de la baguette ? Vous savez ? Ces sorciers et sorcières qui ne pouvaient pas s'empêcher de sortir et de jouer avec leur baguette et dont le seul but, le seul attrait était de faire un peu de magie. Après tout, si elle-même aurait bien fini par soigner sa plait, juste pour avoir la paix, ses livres elle les aurait plutôt cherché à pied. Ester était en fait bien plus intéressé par l'homme au bout de la baguette. Il ne fallut donc pas la prier pur qu'elle accepte sa main et son aide pour se relever.

- Vous m'avez l'air d'une parfaite tête en l'air si je puis je permettre. dit-il en esquissant un sourire. Néanmoins, si j'en crois la distance à laquelle vous avez envoyer ces bouquins, vous avez de l'avenir en tant que lanceuse de poids.

La verte baissa ses yeux. S'il savait. Elle lui rendit cependant son sourire, en fit un presque charmeur puisqu'elle n'était plus vraiment capable d'en faire un joyeux. Chacun faisait comme il pouvait après tout non ? Fallait bien cacher ses blessures d'une manière ou d'une autre.

- Je préfère cogner que lancer. J'aurais de l'avenir en tant que batteuse aussi vous croyez monsieur... ?

La sorcière attendit qu'il veuille bien lui décliner son identité avant de lui avouer à son tour la sienne. Encore une âme de plus qui ne connaîtrait peut-être jamais Rachel.

- Ester.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Artemis Lhow, Mar 25 Avr 2017 - 11:46


La dénommée Ester ne mit pas longtemps avant d'attraper la main que Artemis lui tendait. Une fois relevée, elle lui donna du monsieur tout en évoquant d'un sourire enjôleur sa possible carrière de batteuse. Artemis ne voulait pas se montrer discourtois, il se garda donc bien de lui dire que si elle était aussi adroite sur un balai sur ces pieds ... sa carrière serait compromise.

Quelque chose le gênait cependant dans la façon dont elle s'était adressée à lui et il ne manqua pas de lui faire savoir.

- Je vous en prie je ne suis pas si vieux ... nous avons tout au plus deux à trois ans d'écart alors gardez vous de m’appeler monsieur ... moi c'est Artemis, enchanté Ester.

Il ne put s'empêcher, tout en les lui tendant, d'observer les livres qu'elle s’apprêtait à lire. Si le premier lui arracha un sourire (Les potions curatives et leurs usages), le second bouquins lui donna un frisson. C'était un de ces vieux grimoires remplis d'images toutes plus horribles les unes que les autres et qui, généralement, parlaient de sortilèges noirs. En l’occurrence, ce livre parlait des sortilèges noirs (Vulgarisation des impardonnables).

Artemis ne put s'empêcher de froncer les sourcils en observant le livre, il se raclât la gorge avant de demander :

- Vous faites des recherches particulières si je puis dire ... adapte de la magie noire ?

Son ton s'était considérablement durcît tout en prononçant la dernière partie de sa phrase. Sa spontanéité l'avait encore devancé et prit le dessus sur le raisonnement. Si c'était le cas, lui avouerait-elle vraiment aussi facilement ?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Rachel Ester Pasca, Ven 28 Avr 2017 - 4:16


Ester perdit bien vite son sourire enjôleur lorsque le ton du jeune homme devînt plus dur. Elle n'appréciait pas du tout qu'on puisse la soupçonner d'une telle infamie. Elle ? Après tout ce qu'elle avait déjà vécu ? La sorcière eu un frisson de dégoût et le jeune homme qui il y a peu lui plaisait assez la rebouta soudainement. Qu'est-ce qu'elle vous avait dit, adepte des lois le minet. Ester fit alors un pas en arrière et prit son air de Serpentard mal lunée.

- Non, Artémis, siffla-t-elle en accentuant son prénom. Cela dit, j'espère que je saurais être plus discrète si un jour je devais me lancer dans de telles pratiques !

Qu'est-ce qu'il croyait, sérieux ? Qu'on pouvait trouver des mages noirs aussi facilement que cela ? A ce compte-là, il n'y aura qu'à regarder les registres de la bibliothèque et arrêter toutes les personnes qui auraient un jour eu l'audace d'emprunter ce livre, ou d'autres plus douteux. D'ailleurs, la verte espérait qu'on trouverait sur ce registre tous les noms des Aurors présents ou passé. Parce qu'après tout, même si on ne souhaitait pas pratiquer, ne devions-nous pas être informé ?

- Sachez d'ailleurs qu'on trouve le même à Poudlard.

La verte, qui avait déjà récupéré ses livres, s'en alla vexée. Elle prit très vite place à une table, y posa ses livres et s'arma d'une plume à papote. Peu importe les jugements qu'elle pourrait susciter, si elle était là ce n'était pas pour rien. Ester avait besoin de se protéger. L'étudiante n'était pas habituée aux procédures pénales, mais elle savait déjà qu'elle aurait bientôt besoin d'arguments solides. Son adversaire était de taille...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle de Lecture

Message par : Artemis Lhow, Ven 28 Avr 2017 - 4:43


Oup's ... il semblerait que la jeune femme se soit vexée de se voir ainsi comparée aux utilisateurs de magie noire. Elle avait récupérée ses livres et était partie s'installer sur une table libre afin d'être plus tranquille. Artemis passa sa main dans sa chevelure, s'en voulant de ne pas avoir su filtrer ses propos. Il avança vers la table de la jeune femme et décida de s'y installer, prenant place face à elle.

- Pardonnez mes propos, j'ai tendance à dire ce qui me passe par l'esprit ... un principe d’honnêteté absolu si vous préférez.

Il observa la jeune femme, observant sa réaction et en vint à se mordre la langue. Il était d'une maladresse ... son ton s'était néanmoins grandement adouci et il affichait à nouveau un air son air habituellement serein et bienveillant.

- Il est vrai que ce genre de livres est également disponible au sein de la réserve de Poudlard, mais son accès est restreint au bon vouloir des professeurs. Quoi qu'il en soit, si vous n'êtes pas adepte de ce genre de magie, je suppose que vous le lisez pour apprendre à vous protéger ?

"C'était une bonne méthode" songea Artemis, comment se protéger d'un ennemi dont on ignorait les armes ... l’étude de la magie noire, la théorie du moins, devrait être abordée de nos jours ...

Il s'égara dans ses pensées l'espace d'un instant, le regard vague, sa main venant instinctivement triturer sa barbe. Poudlard avait besoin de revoir son fonctionnement, ses règles et son programme. Mais ce n'était pas à lui qu'incombait la tâche de mener à bien ces réformes.

Revenant au temps présent, il observa la jeune femme plus en détail et s'aperçut alors qu'elle semblait particulièrement troublée. Son regard semblait perdu dans le vague de ses pensées et le livre qu'elle tenait ouvert devant elle semblait bien accessoire.

- Ester, vous allez bien ? Vous me semblez ... perturbée ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Salle de Lecture

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 La Salle de Lecture

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.