AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque
Page 3 sur 3
La Salle de Lecture
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Elliot West
Serpentard
Serpentard

Re: La Salle de Lecture

Message par : Elliot West, Mar 28 Nov 2017 - 12:33


Elliot avait été contacté d’une manière peu conventionnelle. Premièrement quelqu’un avait visiblement connaissance de sa propriété a Pré-Au-Lard (bien qu’il n’apparaissait pas sur le manifeste d’achat) et qui plus est c’était pour un travail. Comme si le serpentard avait besoin d’un travail. Mais la curiosité est un vilain défaut et le mal que c’était donné cette personne pour le contacter rendait la chose que plus intéressante.

Il avait rendez-vous un soir de semaine, dans un lieu public, une bibliothèque. Son seul moyen de reconnaître le contact c’était qu’il lirait un livre sur une boisson des plus répandues dans le monde sorcier. Pas évident, était-ce un piège ? Peu probable vu le lieu. Un moyen de lui soutirer de l’argent ? Envisageable. Quoi qu’il en soit cela mettait un peu de piquant dans sa vie monotone des derniers jours. Parce que oui, avoir de l’argent c’est bien, mais si vous ne pouvez sortir de chez vous, cela a moins d’intérêt.
Jean l’avait fait transplaner juste devant la bâtisse, elle fermait dans peu de temps, probablement juste assez pour que son rendez-vous se termine. D’un pas déterminé il poussa les portes et se mit à scruter l’intérieur. Le jeune homme n’avait aucune idée de si son contact était un homme ou une femme. Tout ce qu’il savait c’était le contenu du livre. Son regard commença alors à se poser sur toutes les personnes présentes à mesure qu’il avançait.

Il se retrouva finalement à changer de pièce après n’avoir trouvé personne qui correspondait. Afin de se noyer dans la masse il attrapa le premier livre qui passait sans même prendre le temps d’en lire le titre. Finalement, près de la fenêtre, sur un fauteuil, se trouvait une femme ravissante. Elliot ne put s’empêcher de poser son regard sur elle, puis, sur son livre. La bièraubeurre était une boisson excellente.

Il s’assit alors sur le fauteuil en face d’elle, puis ouvrit son livre et feinta une lecture approfondie. Ils étaient à première vue seuls, loin des oreilles indiscrètes. Devait-il engager la conversation ? Était-ce bien elle son contact ?

« La bièraubeurre est une boisson très appréciée et courante chez nous. Vous y apprenez quelque chose de nouveau ? »

On est d’accord qu’il ne s’agissait pas de la meilleure entrée en matière que l’on puisse faire, mais elle avait au moins l’avantage de ne rien dire de compromettant au cas où elle ne serait pas la personne attendue et si c’était le contraire alors elle saurait qu’Elliot était là pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Cara De Lanxorre, Mar 26 Déc 2017 - 22:39


Avec le LA d'Elliot


    D’abord, elle entendit le fauteuil en face d’elle glisser sur le sol, et senti que quelqu’un s’y installait. Mais ce n’est que quand le nouveau venu brisa le silence, qu’elle leva doucement la tête :

    - La bièraubeurre est une boisson très appréciée et courante chez nous. Vous y apprenez quelque chose de nouveau ?

    Ses yeux rencontrèrent alors, pour la première fois, ceux de l’homme en face d’elle. Bien qu’elle soit relativement insensible aux charmes masculins, elle ne put s’empêcher de le trouver objectivement beau. Il semblait un peu plus âgé qu’elle, et il se dégageait de lui une certaine prestance, une élégance qui semblait naturelle. Cara l’aurait rencontré dans un autre cadre, elle n’aurait pas pu se douter que cet homme avait une histoire beaucoup moins morale que ce qu’il laissait paraître.

    - Effectivement, j’ai appris qu’elles avaient acquis une certaine réputation parmi les amateurs de bières du monde entier. Un peu comme vous, dans une autre catégorie évidemment.

    Un sourire en coin, tandis que le mystérieux personnage s’installait plus confortablement dans son fauteuil. Il ne niât pas, paru flatté. Il était bien l’homme que Cara cherchait. Elle jeta un œil sur le livre qu’il avait choisi dans la bibliothèque et qui était posé devant lui. Il s’agissait d’un ouvrage sur les dances moldues. Voilà un choix étrange. Cara ne s’en formalisa pas. Elle referma le livre qu’elle avait devant elle, le poussa sur la table d’à côté et se redressa dans son fauteuil, le dos contre le dossier, bras et jambes croisés. Et tandis qu’elle souriait à l’homme en face d’elle, l’atmosphère sembla se réchauffer. Le soleil paru soudainement pénétrer dans la bibliothèque pour éclairer la jeune femme, baignée dans un halo doré. Elle semblait plus belle, plus désirable qu’à l’ordinaire. Cela ne pouvait échapper à Elliot. Cela ne devait pas lui échapper. Sinon, à quoi cela servait-il, d’avoir une ascendance vélanes ?

    Quelques secondes passèrent ainsi, où les deux inconnus se regardèrent. Enfin, Cara se rapprocha du sorcier, posant doucement ses mains sur la table, un brin penchée, dans une posture qui ne pouvait mener le regard qu’à un seul endroit. Elle avait l’habitude, chaque geste était millimétré. Relevant la tête, le visage désormais bien plus proche de l’homme qu’auparavant, elle murmura plus qu’elle ne parla, en plongeant ses yeux dans les siens :

    - Je travaille pour un homme qui a fondé son commerce sur la vente d’amulettes de protection. Pour une raison étonnante, les acheteurs se font plus rares, comme si ils n’avaient pas besoin de se protéger contre des visites impromptues à leur domicile. Ce serait... disons... bénéfique pour nous de leur prouver le contraire. Et c’est sur ce point que nous avons besoin de vous.

    Pause. Histoire de desceller toute émotion qui pourrait passer sur le visage d’Elliot. Mais il restait impassible. Il était impossible de savoir ce qu’il pensait de cette entrée en matière.

    - Vous serez payé, bien entendu. Si vous savez rester discret et vous montrer efficace.

    Un rapide coup d’œil à la porte d’entrée. Personne. Ils étaient encore seuls. Renouant avec le regard de l’homme en face d’elle, Cara retint son souffle, tandis que son aura réchauffait la pièce – et le cœur d’Elliot, avec un peu de chance.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle de Lecture

Message par : Ariana Hastings, Dim 18 Mar 2018 - 0:52


PV avec Mered



L'idée de sa mère lui trottait en tête. Elle y pensait le matin en se levant, elle y pensait en mangeant ses repas, elle y pensait sous la douche, elle y pensait en arpentant les couloirs de Poudlard, elle y pensait le soir en allant se coucher. Écris ton histoire, ça te fera du bien. Oui. Mais non. Ariana n'avait pas envie de dévoiler ses aventures chinoises au monde entier, c'était trop personnel et, surtout, elle ne voulait pas mettre Esmée en danger. Mais écrire, oui écrire ça lui disait bien. Elle voulait écrire sur l'alchimie. C'était ambitieux, étant donné qu'elle était encore loin de maîtriser le sujet elle-même, mais il y avait deux-trois petites choses qu'elle se sentait en droit et en devoir de passer aux générations suivantes. Neidan. La Chine. 內丹術. C'était important. Et puis elle avait le temps. Ses rondes à Poudlard et ses expérimentations de potioniste lui laissaient assez de temps et d'énergie nécessaire dans la semaine pour gratter du parchemin avec ses plumes sorcières et stylos moldus. Mais avant de commencer, elle se devait de faire un tour à la bibliothèque. Elle était à peu près certaine qu'aucun ouvrage de ce type n'était en rayon (ou alors elle l'aurait lu), mais ça valait le coup de vérifier. Et puis, elle avait aussi besoin de matériel de recherche.

Esmée était avec Seth et sa nouvelle copine – Ariana n'arrivait pas à savoir si les heures de babysitting qu'ils lui offraient servaient de contraceptif ou si ça leur donnait encore plus envie d'avoir un enfant eux-mêmes – elle avait donc un après-midi de libre. Les premiers rayons de soleil printaniers étaient doux, et les coussins de la salle de lecture avaient l'air confortables. Ariana attrapa tous les livres plus ou moins liés à l'alchimie qu'elle pouvait trouver et les déposa en cercle autour d'elle alors qu'elle s'installait sur un des coussins devant la baie vitrée. Que les cinq heures de lecture non-stop commencent.
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Mered Adand, Dim 18 Mar 2018 - 19:49


rp avec Ariana

L'alchimie de deux Aigles


J’adorais ce jour si particulier, ce jour du début de mois, ce jour si spécial. Non ce n’était pas le jour de ma paye, pas non plus celui d’un quelconque résultat d’examen mais celui des livraisons. Tous les ouvrages commandés étaient arrivés, une multitude de livres qui s’apprêtait à garnir les rayons de la bibliothèque. Des nouveautés fraichement écrites, des œuvres plus anciennes aussi, bref un tas de bébés à bichonner. J’ouvris le carton, ils étaient emballés et sentaient le renfermé. Enfin, ici, j’allais leur redonner leur liberté, il me fallait juste un instant pour leur trouver leur place. Ne pas se hâter et rester organisée.

Je connaissais la plupart des nouveau-nés, j’avais participé au choix des heureux élus. J’avais même pu en lire certains en avant-première via un exemplaire spécialement offert par l’auteur avant sa mise en circulation, l’avantage du métier. Beaucoup de mes collègues n’aimaient pas  cette étape jugée fastidieuse, celle de devoir ranger dans sa case l’œuvre, sa maison pour la vie en quelque sorte. J’étais volontiers volontaire pour cette tâche, puis mon excellente mémoire enregistrait presque chaque emplacement. Je gagnais un temps fou et étais capable de dégoter la perle rare pour un.e visiteur.euse rapidement.

J’enlevai les protections et déposai les livres sur mon charriot. Je pris des minutes pour en feuilleter quelques-uns m’intriguant par leur couverture ou encore leur titre, surtout sur lui, Legilimancie, un art dangereux. Nul doute que j’irai découvrir son contenu sous peu, il me titillait grandement. J’en discuterai avec Azénor par la suite, mon Livre personnel, le meilleur de tous, tout simplement mon amie. Trêve de plaisanterie, j’avais pas intérêt à prendre quatre heures non plus pour mettre en rayon tout ça, sous peine me faire réprimander par le directeur.

Armée de mes bambins, je déambulais dans la bibliothèque. Je profitais toujours de ce moment pour récupérer les pauvres orphelins abandonnés sur des tables par des irrespectueux. Les gens savaient prendre des livres mais les remettre à leur place c’était autre chose ! Bien sûr il existait de bonnes personnes rangeant avant de quitter les lieux ou encore nous rapportant les bouquins par crainte de se tromper. Ce jour-là, peu trainés, c’était pas trop mal néanmoins il me restait à visiter le repère de ces solitaires : la salle de lecture.

Comme prévu, j’en trouvai un presque mort, ouvert en deux, pages contre une chaise. Je saisis la pauvre victime innocente et la fit rejoindre la meute de mon charriot. Il n’y avait plus rien dans cette pièce, rien hormis une tête de femme plongée dans une marée de livres. Je passai à côté d’elle pour me rendre dans les rayons, ma curiosité d’ex-Serdaigle m’ordonna de la dévisager un instant. Mes émeraudes ne l’avait vu qu’une unique fois, bien assez pour la reconnaître. Je me risquai à une approche, je n’étais pas fan de déranger les gens et encore moins les lecteur.rice.s.

« Bonjour Ariana, ça fait longtemps. » Petite pause pour décrypter le thème de son étude. « Alors comme ça tu étudies l’alchimie. On vient de recevoir un truc tout neuf… », je farfouillais dans ma pyramide de nouveautés, « Alchimie : métamorphose et transmutation. Il t’intéresse ? », lui demandais-je l’ouvrage en main.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle de Lecture

Message par : Ariana Hastings, Mer 18 Avr 2018 - 20:33




Un livre ouvert sur ses genoux, un autre sur sa droite, et une pile sur sa gauche. On aurait pu croire à du bazar mais Ariana était étonnamment bien organisée. Le carnet de notes posé au-dessus de la pile de livres laissait entrevoir quelques mots et bouts de phrases gribouillés ici et là.

la médecine ultime qui guérirait tous les mots
Nicolas Flamel : pierre philosophale
alchimie interne, Neidan 內丹術


Son stylo moldu en main, Ariana s’apprêtait à écrire un nouvel élément qu'elle venait de lire quand une voix interrompit son intense réflexion.

« Alors comme ça tu étudies l’alchimie. On vient de recevoir un truc tout neuf… Alchimie : métamorphose et transmutation. Il t’intéresse ? »

L'intruse en question tenait un livre en main, mais Ariana se concentra plus sur son visage. Elle la connaissait. De vagues souvenirs lui revinrent en mémoire, des souvenirs d'avant son séjour en Chine… Elle n'arrivait cependant pas à la replacer et encore moins à se remémorer son nom. Elle sourit néanmoins parce que l'ouvrage l'intéressait. Tout ce qui était en rapport avec l'alchimie l'intéressait de toute façon.

« Oui, merci. »

Elle se leva pour s'emparer de l'objet et le prit poliment, le sourire toujours aux lèvres. Bon, elle allait devoir briser la glace de la manière la moins délicate possible, mais elle n'avait pas envie de faire semblant.

« Je suis désolée mais… On se connaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Mered Adand, Mar 24 Avr 2018 - 18:45


A première vue, Ariana était une femme studieuse. Rien que le fait de venir se perdre dans une bibliothèque en était un signe, prendre des notes des ouvrages un autre, elle me rappelait moi. La brune ne dégageait pas d’ondes touristiques de l’individu de passage venu récupérer une information occasionnelle qu’on ne revoyait plus jamais dans les lieux. J’étais prête à parier mon salaire que cette femme était une habituée de la compagnie des livres. Je le sentais et elle me donna d’autant plus envie de l’aider dans ses recherches. Quiconque respectait les écrits gagnait mon entière gratitude.

Lui offrant la nouveauté, je m’apprêtais à la questionner sur la raison de sa présence ici. Tout cela pour l’aiguiller au mieux vers les meilleurs ouvrages même si l’alchimie n’était pas mon domaine de prédilection. L’observation des passant.e.s précédent.e.s venu travailler sur ce sujet m’avait donné une idée des livres empruntés régulièrement alors si mon cerveau pouvait lui être utile et lui servir, il était à son service. Cependant dans l’immédiat, j’avais autre chose à régler vue qu’Ariana ne semblait pas avoir une aussi bonne mémoire que moi. Je vins m’asseoir à ses côtés et plantai mes émeraudes dans ses prunelles pour lui rafraichir.

« Oui on se connait, enfin, on s’est aperçue. Il y a quelques années, une soirée à Pré-au-Lard, les Aurors, leurs soutiens, ça te revient ? J’étais présente. »

Évoquer ce souvenir ne fut pas le plus agréable moment de ma journée, pour sûr que ça se ressentais sur mon visage. Je revivais les scènes de l’intérieur, les échanges avec la vipère, l’arrivée de la petite sœur Aria, le débriefing, l’entrainement puis mon renvoi injustifié. Ce repas avait marqué définitivement la rupture avec les Aurors, m’entrainant vers une quête d’une alternative à leur justice et je l’avais trouvé auprès de mon Livre, Azénor. Elle m’avait guidé vers les Phénix dont je faisais partie désormais. Cette pensée plus joyeuse me redonna le sourire et puis Ariana n’était pas responsable de mes déboires.

« Je m’appelle Mered Adand. Comme tu peux le constater, j’ai laissé tomber mon amour de la justice pour celui des livres. Je bosse ici à mi-temps espérant devenir bibliothécaire documentaliste plus tard. Et toi qu’es-tu devenue ? As-tu suivi la voie ministérielle ? Ou la vie t’a amené sur un autre chemin ? »

Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle de Lecture

Message par : Ariana Hastings, Lun 21 Mai 2018 - 1:37


La jeune femme évoqua une soirée chez les Aurors à Pré-au-Lard, il y avait quelques années de cela. Oui, Ariana s'en souvenait vaguement. Enfin, elle se souvenait surtout d'avoir dû parler des événements d'Halloween une énième fois et d'avoir échoué tous ses sortilèges d'entraînement après avoir remué ces souvenirs et d'avoir fini la soirée au bar. Mais ils n'étaient pas nombreux ce soir-là, les Aurors, Aysha, une gamine et… Oui, en effet, la jeune fille rousse qui s'était faite virer avant la fin. C'était quoi son nom déjà ?

« Mered Adand » offrit l'inconnue.

Exact, Mered. Qui avait laissé tomber son amour de la justice pour celui des livres. Chose qu'Ariana pouvait parfaitement comprendre.


« Et toi qu’es-tu devenue ? » continua la jeune femme. « As-tu suivi la voie ministérielle ? Ou la vie t’a amené sur un autre chemin ? »

C'était une bonne question. Peut-être plus compliquée qu'il n'y paraissait.

« Non. » Ariana sourit-elle, jouant avec le livre entre ses doigts. « Je travaille à Poudlard, à la direction de Serdaigle. Et je suis aussi portée sur l'alchimie, comme tu peux le constater. »

Elle effectua un geste vague en direction des nombreux ouvrages étalés au sol.

« Je crois que j'essaye de faire aussi bien que tous ces auteurs et de laisser ma marque dans le monde de l'alchimie moi aussi, mais c'est plus difficile qu'il n'y paraît. »

Elle laissa échapper un petit rire nerveux. Son amour des études allait toujours bien de pair avec une certaine peur de l'échec.

« Mais bibliothécaire documentaliste c'est un beau métier, surtout si tu aimes les livres autant que moi. Peut-être que j'aurais dû faire ça après tout ! »
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle de Lecture

Message par : Mered Adand, Lun 28 Mai 2018 - 18:01


J’avais une appréhension visible sur mon visage, une crainte du jugement due à l’ignorance. Renvoyée de cette fameuse soirée pour des raisons obscures, personne ne m’avait raconté la suite post mon départ, même pas Aria. Dans ce moment-là, je m’étais imaginée le pire, un rejet des soutiens. Au final, j’avais fait ce choix seule, bien aidée par l’idée d’étriper la vipère mais non à cause d’Ariana. Je ne pouvais pas lui expliquer en détail, j’espérais juste qu’elle ne me tienne pas rigueur pour ce passé. On évoluait, moi, vous, elle.

Et me voilà devant la directrice de Serdaigle ! Pour une évolution de parcours, j’étais servie. Mes yeux s’écarquillèrent à ses paroles, la simple évocation de son poste me téléporta au château. Je revoyais, ses murs, ses salles de classes, ma salle commune, mon dortoir, mon lit, bref tout. Elle avait de la chance, j’aurai aimé être à sa place, peut-être avoir ses responsabilités mais avoir la possibilité de fouler Poudlard en étant plus scolarisée me donner envie. Et si je lui demandais de me faire entrer à l’école ? Pas en douce hein, de façon officielle pour par exemple discuter de mon métier avec les élèves. Entres passionnées de littérature et ex bleues et bronze, ça pouvait marcher.

Je tirai une chaise et m’installai, sans demander l’accord de mon interlocutrice. Je m’excuserai de me montrer un poil envahissante plus tard, l’alchimiste en herbe avait titillé ma curiosité puis j’avais mûri aussi, suffisamment pour vouloir bavarder avec cette femme, lui montrer des choses.

« Directrice de Serdaigle, que de pression sur tes épaules ! Les élèves sont plutôt sages ou il t'en font baver ? T’estimes être sévère ou laxiste ? Poudlard me manque parfois… », je me sentais m’égarais et mes émeraudes se lever au ciel. « Mais j’vois que t’aimes les livres aussi, ils sont moins bavards que les humains, ça repose. », petit pouffement avant de reprendre sérieusement, « Avoir accepter ce poste c’est déjà faire comme ces auteurs qui tu aimes tant, tu fais de ton mieux pour guider les générations à venir. T’as pas besoin d’écrire un bouquin pour marquer ce monde, si tu es une bonne directrice, tu marqueras la mémoire de nombreux étudiants. », lui dis-je franchement, « Bien sûr si un jour j’ai l’honneur de ranger une de tes œuvres en rayon, j’en serai ravie ! J’pourrai même me vanter de connaitre l’écrivaine. »

A ce stade du récit, vous vous questionnez probablement sur mon intérêt de lui tenir un tel discours. Elle me rappelait moi, un côté perfectionniste, un désir de rendre ce monde meilleur et des doutes. Il n’y avait qu’un seul échec dans la vie, il s’appelait abandon. Et de haut de mes dix-neuf ans, j’avais retenu une leçon : fais ce qu’il te plait et amuse-toi. En réalisant ça, tu seras heureuse et tu pourras alors transmettre aux autres ta joie.

« Si t’es motivée, la difficulté t’arrêtera pas. Tu sais, ya pas de sous métier, le plus important c’est de prendre plaisir dans son boulot. J’sais pas si j’aime les livres autant que toi, est-ce que ton appart ressemble à une bibliothèque miniature en vachement moins bien rangée ? Si oui, j’crois qu’on est bonne à marier ensemble. », nouvel éclat de rire. « Si t’apprécies tant cet univers… », mes bras lui montrèrent les étagères, « …sache que je le connais bien et qu’il accueille quiconque sans distinction, t’es la bienvenue. Il est jamais trop tard pour changer de voie, regarde-nous on voulait devenir Auror. Faut juste rien regretter et oser sauter le pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Salle de Lecture

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 La Salle de Lecture

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.