AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque
Page 4 sur 6
Dans les rayons
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Lina Park
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans les rayons

Message par : Lina Park, Mar 4 Juil 2017 - 0:24


Mensonge ?
Rp privé avec Eléanor T.Parks

Temps. C'est ce qui me manque le plus en ce moment. C'est arrivée comme ça du jour au lendemain, la bombe a été larguée tels un cadeau surprise. Sauf que moi le cadeau je n'en veux pas. Au début je n'avais pas pris ça au sérieux, je pensais que c'était juste une mauvaise blague, mais non. Une cousine, voilà mon cadeau. Je n'avais absolument pas besoin de ça en ce moment, entre les cours, mon duel contre Ellana à préparé ainsi que le choix de mon camp pour la bataille, je n'ai pas le temps pour me préoccuper d'une cousine. Surtout, que le sujet de la famille a toujours été quelque chose de sensible pour moi. Une discussion a propos de ça ne me met jamais de bonne humeur. Dans le famille des Park, bien des secrets réside, des mystères familiaux auquel je n'ai absolument aucune envie d’être mêlée. Mais bon, pour faire plaisir au parents je suis bien obligée de le faire. Enfin ce n'est pas pour le faire plaisir que je fait ça mais plutôt que comme ça, si je fais ce qu'ils me demandent il y a moins de chances qu'ils viennent fouiller dans mes affaires et vouloir tout ce que je fais. De toutes façons j'ai horreur de ça.

Je me presse d'un pas rapide dans les couloirs du château afin d'arriver le plus vite possible au point de rendez vous. Moi rapide, on aura tout vu. Mais bon, plus vite je serai là bas, plus vite je pourrais partir, mais surtout, moins j'aurais a voir sa tête. Elle. Je ne connais même pas son prénom. Les seules choses que je sais d'elle c'est que nous avons le même age et que elle aussi elle réside dans le château. Ça fait bizarre.... Se dire qu'il y avait un membre de famille, enfin '' famille'' parce que pour moi elle n'en fait pas partie. Savoir qu'un autre être dans ce château a le même sang qui coulent dans ses veines que sois et qu'on ne s'en est même pas rendu compte, c'est flippant. Une cousine du coté de mon père, hé oui, apparemment mon géniteur possède un frère jumeau. Ce qui veut dire que j'ai aussi un oncle inconnu. Enfin, ça, ça ne me dérange pas vraiment. C'est plutôt l'autre jeune fille qui va m’embêter plus qu'autre chose. Quand elle va connaître mon identité, elle va me surveiller dans tout le château. Je vais me sentir épiée, et j'ai horreur de ça.


J'arrive finalement dans l'endroit rechercher. Je lui ai dit qu'on devait se donner rendez vous ici dans les rayons de la bibliothèque. Je n'avais pas vraiment d'endroit dans lequel on allait pouvoirs s'expliquer tranquillement sans que personne ne nous dérange. Alors je me suis dit ,pourquoi pas la bibliothèque ? Alors me voici. Puis, je trouve que c'est un endroit calme, et rien ne me satisfait plus que ce chère ami. Une simple petite lettre a suffit pour lui dire où nous devions nous retrouver. Mes mots était simples, directs, et froid. Ce qui convient parfaitement a mon point de la situation.


Je penche discrètement la tête vers le rayon dans lequel je dois me rendre. Alors a quoi tu ressemble cousine ? Mes yeux aperçoivent le rayon qui est totalement vide. C'est une blague ? Elle est même pas là. Nul. La ponctualité n'as pas l'air de faire partie de sa personnalités, je l’apprécie de moins en moins. Je m'avance et prend place dans le rayon, mes doigts parcours les étagère a la recherche de quelque chose qui pourrait me faire passer le temps en l'attendant. Ma main s’arrête  sur un bouquin au hasard. Je le prend et me mets a lire la couverture. Un sourire illumine mon visage, Blanche Neige, un de mes récits moldu préféré. Je l'ouvre et me mets a le lire en laissant mon dos glisser contre l'étagère. Me voici a présent assise par terre entrain de lire. La lecture a toujours été une de mes activités favorite.

Mais je ne peux cessé de penser a toute cette histoire familiale. Les parents mon dits que je devais être gentille avec elle car elle n'as pas eu une vie facile apparemment. Et moi alors ? J'ai eu une vie facile ? Non et ce n'est pas pour ça que je m'en plein, alors miss cousine n'as pas le droit de s'apitoyer sur son sort comme une petite malheureuse en essayant  d'attirer l'attention. Avoir quelqu'un qui qui a le même age que moi dans la famille, ça va pas être cool. Je sens déjà les comparaison arrivée. Mais de doute façon, je ne me laisserai pas faire, elle n'arrivera jamais a me détrôner en essayant de me voler tout ce que j'ai déjà construit.

Les parents m'ont demandé d’être gentille. Sauf que moi je ne suis pas là pour ça. D'habitude je suis Blanche Neige, mais là, je pourrais être la méchante sorcière, et j’espère pour elle qu'elle ne croquera pas dans ma pomme, sinon elle pourrais ne jamais s'en remettre... Je continue de lire mon récit en attendant son arrivée. Miss vie difficile n'as pas intérêt a se faire attendre, la patience n'as jamais été une de mes qualités. Mes yeux parcours les lettres de l'histoire en attendant son arrivée. J’attends le moment, le moment des règlements de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Eléanor T. Parks
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rayons

Message par : Eléanor T. Parks, Mer 5 Juil 2017 - 12:32


Je commence à courir vers la bibliothèque. Je sens que je vais être en retard à cause de ce réveil incapable de sonner à temps ! je ne sais même pas qui je vais voire quoi ! une inconnue qui signe "anonyme". Elle aurait pu signer A ça aurais été pareil. Cette lettre stipulait qu’on était cousine et que son père voulait absolument qu’on se rencontre et j’avais déjà le pré sentiment qu’elle ne voulait pas me voire ! on voyait bien que son écriture était complètement bâclée sur la lettre qu'elle m'a gentiment envoyer.

Je pousse enfin la porte de la bibliothèque essoufflée, et me dirige au pas de course vers un rayon encore inexploré. Quelle idée aussi de se donné rendez-vous au milieu de rayon tout poussiéreux ! je regarde le numéro de chaque rayon et tombe enfin sur numéro 15. J’arrive entre deux grosse étagères qui sont remplies de livres plus vieux les uns que les autres. Ça donne une impression d’antiquaire qui a raté son magasin.

Je m’approche du petit îlot de fauteuil là ou une fille y est installée. Elle porte l’uniforme de Poufsouffle et a l’aire bien plongé dans son livre. Je m’assoie en face d’elle pour voir si elle va relever la tête mais reste à l’écart car je ne suis pas sûre que ce soit elle.

Le canapé est plutôt confortable mais je n’y fais pas attention. Je pense que à cette fille qui pourrais être ma future cousine encore faut-il que je ne me trompe pas de personne.  Si je veux savoir qui c’est, il faudrait peux être que je lui parle ! ce serais déjà ça de gagné ! en plus j’ai toujours rêvé d’avoir une cousine avec qui je m’entendrais super bien. Et même de me faire une autre amie ! ce n’est pas que je n’en ai pas beaucoup d’amis mais j’espère, qu’au fur et à mesure de mes années, je vais me trouver des potes avec qui je vais passer le reste de mes années.

- Serais-tu par hasard une certaine "anonyme" ?

Je me demande si j’ai bien fait de lui dire ça ! je m’imagine déjà le moment ou, en fait, elle est juste une grosse intello qui s’amuse à lire tous les livres de cette bibliothèque. Je suis presque prête à repartir me caché sous ma couette, et espéré ne plus jamais la revoir ! mais je reste comme même pas respect et aussi parce que j’ai trop hâte de voir la tête de ma cousine si ça se trouve elle me ressemble beaucoup et on s’est jamais croisé ! ou encore c’est une de mes amie de classe avec qui je discute pendant les intercours !
Revenir en haut Aller en bas
Lina Park
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rayons

Message par : Lina Park, Mer 5 Juil 2017 - 20:38


Une étagère n'est pas l'endroit le plus confortable du monde, voilà pourquoi j'ai décidé de migrer vers une fauteuil qui était un peu plus loin dans le rayon. Je poursuis ma lecture, je suis déjà a la moitié du bouquin. Ça fait un moment que je n'ai plus eu de temps au calme sans être déranger pour pouvoirs lire, alors j'en profite aujourd'hui. J'étais tellement absorber par ma lecture que je n'ai même pas vu le temps passer. Je retrousse légèrement la manche de mon uniforme au couleur de ma maison afin de pouvoir apercevoir la montre qui orne toujours mon poignet. C'est la montre des Park. Chaque Park en possédé une identique a la mienne. Dessus, repose un dessin d'un phénix représentant l’emblème de notre famille. Ça ne m'étonnerai pas que miss retardataire n'en aie pas une. D’ailleurs on dirait qu'elle aime se faire attendre. Si je reste ici, ce n'est pas pour ma cousine, qu'elle vienne ou pas c'est son problème j'ai trouver plus intéressant a faire. Lire.

Mon regard parcours les différentes phrases, j'arrive presque a mon moment préféré, quand blanche Neiges mord dans la pomme telle une pauvre innocente et qu'elle s’évanouit. J’espère que ma cousine n'est pas aussi naïve que l’héroïne, sinon l'envie de lui faire des mauvais coup serai bien trop grande pour y résister. Peut être que je la connais déjà, après tout c'est  possible que nous ayons certain cours ensembles. Les cours, celui de métamorphose me reviens en tête, je crois qu'un cours plus étrange que ça, ça n'existe pas. Visiter différentes pièces afin de communiquer avec les objets pour résoudre différentes énigmes par maison afin de gagner, faut quand même avouer que c'est vraiment étrange. Parfois je me demande ce qu'il se passe dans la tête de notre très chère professeur. Enfin il faut quand même avouer qu'on s'est bien amuser. Surtout Pyjama avec Flori, ce garçon était marrant.

- Serais-tu par hasard une certaine "anonyme" ?

On vient de me tirer de ma rêverie. Je relève doucement la tête de mon livre afin d'apercevoir la personne qui vient de prononcer cette phrase. C'est une grande blonde portant un uniforme au couleur de Gryffondor. J'étais tellement absorbé par mes propres pensées que je n'ai même pas remarqué qu'elle était arrivée. Je suppose que c'est cette jeune fille qui est ma prétendue cousine. Je ne sais pas si je dois être le plus choqué par la débilitée de sa question ou bien par son physique. C'est limite mon total opposé. Moi qui suis une petite brune au yeux brun, elle, c'est une grande blonde au yeux bleu. Aucun point commun. Tant mieux je déteste qu'on me copie ou bien qu'on me ressemble.

- Tu vois quelqu'un d'autres dans cette salle ? Non, alors je pense que ça répond a ta question.

Mes paroles était plus que froides, voir même un peu trop froides a mon goût. D'habitude je suis plus sociable que ça mais là, disons que son retard ma fait perdre un temps précieux, et déjà que il m'en manque énormément de ce fameux temps. Je la regarde de haut en bas avec un regard impassible. A part de la froideur aucune émotions ne peut se voir sur mon visage. Elle doit certainement me prendre pour une intello avec mon livre. Mais je suis quand même chez les pouffy et non les serdy et ça, ça en dis long sur ma personnalité.

- La prochaine fois n'arrive pas en retard, tu as déjà de la chance que je t'ai attendue. Alors, apparemment nos pères seraient liées par le sang ce qui fait de nous deux des cousines, qu'es ce que la famille t'as raconter ?

Je referme mon livre et le dépose sur la petites étagères situé a coté de moi. Je me suis déjà connue plus sympathique. J'ai hâte d'entendre sa réponse afin de savoir quelle est son point de vue de notre famille. Sa réponse sera certainement tout aussi débile que sa phrase précédente. Avec elle, je suis certaine que la piégé sera un jeu d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Eléanor T. Parks
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rayons

Message par : Eléanor T. Parks, Ven 4 Aoû 2017 - 23:20


Quand la fille relève la tête je constate que je ne l’ai jamais vue, ou du moins elle n’est pas avec moi en cours. Elle a l’aire d’avoir été interrompue dans un rêve qu’elle voulait absolument finir, j’en suis désolé mais il faut que je sache. Le fait de trouver une nouvelle partie de la famille du côté de mon père me réjouis fortement. Je pourrais prévenir mes deux sœurs que nous avons retrouvé un lien avec notre père.

- Tu vois quelqu'un d'autres dans cette salle ? Non, alors je pense que ça répond à ta question.

Wow je reste scotcher par cette réponse !! comment peux-elle m’agresser à ce point alors que c’est elle qui est venue me trouver. Après cette réplique elle m’a vraiment regardé de haut en bas avec un regard froid. Mais pour qui elle se prend celle-là ! j’ai presque envie de me retourner et partir mais je ne vais rien faire par respect et aussi par fiertée.

- La prochaine fois n'arrive pas en retard, tu as déjà de la chance que je t'ai attendue.

Alors la ! je n’ai même pas le temps de placer un mot qu’elle me ré-attaque. Non mais princesse va ! falloir ce calmé tout de suite.
et puis comment peut-elle me reprocher de ne pas être arrivée à l'heure alors que je n'ai pas eu mon mot à dire sur l'endroit et l'heure du rendez-vous!

Alors, apparemment nos pères seraient liés par le sang ce qui fait de nous deux cousines, qu'es ce- que ta famille t'as raconté ?

Je ne sais pas si je droit aussi l’attaquer ou plus tôt laissé couler car elle a l’aire vraiment énervé par le fait que je ne sois pas arrivée à l’heure. Ho et puis pour qui elle se prend à la fin de me faire autant de remarques et puis me laisser aucun répit pour répondre, et passe à un autre sujet.

-Bon alors ma princesse ! je ne sais pas si c’est drôle pour toi de me parler comme de la Mer** mais moi, je suis juste venue pour rencontrer ma nouvelle et sois dit en passant cousine. Qui par la même occasion n’a pas très envie de me voir !

-Et puis en ce qui concerne mon retard je n’ai même pas eu le droit de te dire si je savais venir à se rendez-vous. Donc, princesse, désolé de mon retard !


Bon la j’espère que je l’ai un peu remis à sa place parce que je ne compte pas revoir une fille aussi hautaine et froide ! on dirait un vrais glaçon quoi !! et puis ça façon de me prendre pour une imbécile ça va vite m’énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Izsa Hilswood, Lun 6 Nov 2017 - 21:43


RP avec Megan  amour



La bibliothèque des sorciers était finalement une découverte assez récente pour notre Izsa nationale, trop occupée à fabriquer des baguettes dans son minuscule atelier pour sortir voir le monde. Pourtant, il était évident que son stock d'ouvrage personnel n'arriverait jamais à satisfaire sa curiosité, partant sans cesse dans tous les sens - et surtout allant toujours plus loin dans l'étude des baguettes et de la métamorphose. Cependant, ces derniers temps, c'était un tout autre sujet qui l'intéressait : la Science. Avec un S majuscule, s'il vous plait. Un domaine exploré de plus en plus profondément par les moldus et pas encore défriché pour leurs homologues à baguettes.

Izsa avait lu plusieurs ouvrages que son frère, Cracmol de son état et médecin titulaire depuis peu, lui avait prêté. L'évolution des espèces, la génétique, les tests expérimentaux... tout un univers qu'elle tentait de découvrir et surtout d'appliquer à ses modèles à elle. Pouvait-on placer les créatures fantastiques sur un arbre phylogénétique ? Y avait-il un gène de la magie ? Si oui, y en avait-il un seul ou bien plusieurs, chaque être magique ayant une mutation apparue indépendamment des autres espèces ?

Plein de questions que probablement personne ne s'était posée. Du moins, des questions qui n'avaient pas dû turlupiner plus que ça les gens qui se les étaient posées, vu le manque de documentation sur ses sujets. Jusqu'au jour où Izsa arriva dans l'équation ! Ah ah ah, cela allait changer !
Bon, elle n'avait pas encore le recul pour l'admettre mais ce petit projet, passé l'enthousiasme des premiers jours, risquait de vite s'essouffler. En attendant, elle se plongeait dans de nombreux ouvrages, notamment les arbres généalogiques des grandes familles sorcières. Visage baissé, yeux plissés, sourcils froncés, elle lisait. Rien ni personne, pas même un tremblement de terre, n'aurait pu l'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Megan K. Hayajân, Mar 7 Nov 2017 - 0:04


____________________


Un corps enlisé dans la glaise. Déchiré, décharné. Quelques côtes cassées. Du sang mêlé. Puis finalement, dans un éclat de tonnerre, la silhouette sort de la boue. La bourbe n'était qu'un drap blanc que Megan repousse de la main. Toujours cette petite auberge, étouffée par deux grandes bâtisses. L'endroit n'a rien d'un palace. Quelque chose comme quatre murs, un comptoirs et deux chambres miteuses. Tout ce que peut se payer une adolescente en mal d'un chez elle. L'Irlande n'est plus que le reflet du cadavre de son père et Poudlard est un fléau quand elle est en vacances, un labyrinthe trop exploré qui lui rappelle ses échecs cuisants. Elle préfère le coton qui gratte et les moutons de poussière qui sont au moins un vague reflet de liberté.

Une fois habillée et le petit déjeuner - oeufs sur le plat et bacon - avalé, la brunette s'enfonce dans les rues de Londres à la recherche d'un sanctuaire. La ville déploie ses ailes et le cri de l'aigle l'appelle tout droit jusque dans la grande Bibliothèque, repère du savoir et temple du bon sens. Ou peut-être est-ce l'inverse... ? La jeune métamorphomage refoulée pousse la lourde porte et s'égare dans les rayons sans n'avoir rien à chercher qu'un peu de silence pour tempérer ses angoisses. Elle termine dans de la littérature anglaise, sa préférée, et se cantonne à grignoter quelques pages, ici et là, sans vraiment prendre le temps de s'imprégner des mots.

Un bruit la fait sursauter - la toux d'un lecteur, quelque chose de ce goût - et elle s'appuie lourdement sur le bois massif de l'étagère. Heureusement que le meuble est stable... Ma foi, si le meuble l'est, elle non. Megan bascule tête la première et envoie valdinguer les livres de son crâne. La voilà prisonnière de l'antique bibliothèque, la tête ébahie et sonnée dans le rayon 12, les jambes flasques dans le rayon 13. Elle rit doucement de son ridicule puis tente de s'échapper de sa prison de bois. Elle est manifestement bien coincée. Elle n'a beau n'avoir que la peau sur les os, elle est complètement cloisonnée.

« - Heu... Y a quelqu'un... J'suis... genre... bloquée ? » demande-t-elle un peu fort.

Rien ne vient. Alors, et puisque c'est son premier réflexe quand un problème sans solution survient, Megan décide de faire une sieste. Quelqu'un finira bien par la trouver et autant ne pas perdre complètement son temps. En quelques minutes, l'Irlandaise sombre dans le monde des rêves et commence à rattraper le sommeil manquant.

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 9 Nov 2017 - 0:01


Elle posa le lourd volume aux vieilles odeurs de parchemin sur sa table de travail, sa page d'intérêt bloquer sous son carnet de note. Elle avait besoin d'une autre référence... Mais où trouver une liste de sorciers célèbres ayant eu des dons innés ? Trouver les Animagus, ça n'était pas trop compliqués, ils étaient tous sensés être enregistrés. Sauf qu'elle n'avait pas besoin de ça, au contraire, il lui fallait de la documentation sur les Fourchelang ou les Métamorphomages ! Et les Legilimens, c'était héritable, ça, la Légilimancie ?

Izsa se releva donc en laissant ses travaux en plan et explora les rayons encore peu familier. Elle se déplaçait en crabe dans la section "histoire contemporaine" quand son coude rencontra quelque chose de mou.

- Désolée, elle marmonna, plus intéressée par les titres inscrits sur le dos des ouvrages que sur les autres êtres humains présent dans son entourage direct.

Sauf qu'il n'y avait aucun être humain présent dans son voisinage. Elle s'en rendit compte en balayant juste vaguement du regard le couloir formé par les étagères 11 et 12. Mais alors, qu'est-ce que son coude avait rencontré ? Perturbée, elle s'écarta. Ah, en fait il y avait quelqu'un d'accroupi là, elle ne l'avait pas vu.
Quelqu'un sans corps. Juste une tête en fait. Son cerveau prit un temps à traité l'information, tant celle-ci sortait de l'ordinaire. Un peu comme si elle rencontrait une forme de vie extraterrestre, et qu'elle devait deviner quelle partie du corps était où.

Il y avait une tête qui sortait du rayon 12. Une tête brune qui n'avait pas protestée quand elle lui était rentrée dedans.

- Eh mais... Qu'est-ce que tu fous là ?

Ça paraissait une bonne question, pour commencer. Si ça se trouve, c'était un esprit frappeur qui lui jouait un mauvais tour... bien qu'un peu silencieux pour un esprit frappeur.
Izsa se baissa, tordant son cou et son dos pour regarder l'endroit d'où la tête sortait. En tout cas, cette personne avait bel et bien un corps. Par contre, c'était pas le corps le plus dégourdi qui lui avait été donné de voir. Elle semblait complètement coincée.

- Un coup de main, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Megan K. Hayajân, Jeu 9 Nov 2017 - 12:54


L.A de Izsa
dans les rayons

____________________


C'était une sieste relativement agréable, finalement. La position n'était pas forcément agréable mais cela n'avait pas l'air de déranger Megan qui dormait à poings fermés, émettant un léger sifflement à chaque respiration. Non, pas un ronflement. Un sifflement. Elle se tortillait à peine et il aurait fallut de longues heures avant qu'elle ne se réveille si une sorcière n'avait pas eu la brillante idée de lui parler. Elle n'entendit pas la première phrase, se contentant d'ouvrir un oeil et de bailler la bouche grande ouverte avant de se voir proposer de l'aide. Elle n'allait pas refuser ! L'inconnue lui tendit le bras et en poussant quelques autres livres sur son passage, l'Irlandaise se retrouva toute entière dans le même rayon. Elle s'étira, se demandant combien de temps elle avait dormit ainsi. Pas longtemps, sans doute, mais assez pour qu'elle ait de jolies courbatures. Elle se sentait toute fourbue, maintenant.

Son interlocutrice devait la prendre pour une folle. Ce n'était pas vraiment une question de santé mentale. Megan, dès son plus jeune âge, avait toujours détesté devoir faire face à de délicates situations. Elle, elle aimait le confort, les routes toutes tracées. Elle préférait ne pas avoir à faire de choix. Alors, quand elle se trouvait devant une affaire retorse, elle avait prit l'habitude de dormir. Voilà tout. C'était une manière de remettre les choses à plat, de réfléchir au réveil, tête reposée. Là tout de suite, elle avait surtout envie d'un bon vieux café et d'un muffin recouvert de sucre glace pour faire passer le goût de sa pâteuse, mais bon...

« - Merci M'dame ! déclara-t-elle. J'suis Megan Hayajân. Si jamais j'peux vous aider heu... à... fin faire vos recherches quoi. Vous êtes venue là pour quoi, si c'est pas indiscret ? »

Meg avait le don de lancer des conversations après les moments de gênes. Pour les dissiper ou tout simplement par curiosité. La nana l'avait tiré d'un mauvais pas, si elle pouvait se rendre utile... Ce serait toujours mieux que de faire la loque dans cette chambre d'auberge miteuse !

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Izsa Hilswood, Ven 10 Nov 2017 - 17:56


Izsa hésita un instant. La tirer vers l'avant ? Faire le tour et la faire ressortir par les pieds ? Hmm, pas évident. L'espace entre les étagère avait l'air assez large pour y faire passer quelqu'un en entier, alors ça se tentait.

Elle réussi sans trop de soucis à faire passer la jeune fille, si on comptait les livres tombés par terre comme des soucis. D'ailleurs, il allait falloir ranger tout ce bordel... La Hilswood commença à placer un livre sur l'étagère, puis se rappela qu'elle était une sorcière. Le tout fut donc réglé d'un Failamalle relativement basique, pendant que sa nouvelle connaissance s'étirait. C'était clair qu'être coincée dans une bibliothèque, ça ne devait pas aider les cervicales.

La jeune fille se présenta d'un air un peu endormi :

« - Merci M'dame ! J'suis Megan Hayajân. Si jamais j'peux vous aider heu... à... fin faire vos recherches quoi. Vous êtes venue là pour quoi, si c'est pas indiscret ? »

Megan, donc. Elle abandonna immédiatement l'idée de retenir son nom de famille, de toute façon bien trop compliqué pour qu'elle soit capable de le prononcer sans l'écorcher. Ouais, Megan c'était très bien.

- Arf... dit-elle sur un ton un peu dépité. Je fais des recherches sur l'hérédité chez les sorciers. J'essaye de voir si la magie se transmet des parents aux enfants, que ça soit les pouvoirs magique en règle général et les aptitudes rares. Fourchelang, Devin, Métamorphomage, tout ça...

Izsa aurait pu vouloir revenir à ses travaux au plus vite, mais elle ne pouvait pas avancer tant qu'elle n'avait pas quelques références en la matière. Du coup, cela ne la dérangeait pas de faire un peu la conversation. Au mieux Megan pourrait l'aider, au pire cela lui ferait passer le temps.

Elle avait pas oublié un truc, d'ailleurs ? Ah si :

- Moi c'est Izsa Hilswood.

Bon, elle se présentait surtout parce que les conventions sociales l'exigeaient. Niveau utilité, elle doutait qu'elle revoit la jeune fille un jour. Alors ça pouvait bien entrer dans une oreille et sortir par l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Megan K. Hayajân, Dim 26 Nov 2017 - 14:30


____________________


Le corps déconnecté ; un moyen de lui rappeler qu'elle ne pourra jamais se sentir à l'aise dans son enveloppe. Elle se gratte le ventre, les bras, un peu nerveusement. Elle essaye d'oublier cette piqûre fantôme, ce souvenir qu'elle n'a pas. Un manque de quelque chose, d'une vérité, d'un secret que l'on as sans pouvoir le visualiser. Elle a quelque chose qu'elle ne peut pas atteindre. Une frustration si brûlante qu'elle se damnerait pour la voir s'achever. L'adolescent qui détruit tout de l'enfance et peine tant à reconstruire l'adulte. Un entre deux de ruines. Un passage tremblant, le mauvaise chapitre du livre, l'épisode de trop.

Balayé par cette nana un peu fine, un peu ferme. Des mots incompris, prise par la connerie. Elle se tends, s'étends et entends des termes qui lui sont inconnus, d'autre qu'elle visualise. Puis un nom sur le village. Izsa. Elle n'a pas retenu le nom de famille. Elle ne les retiens jamais. Izsa, ça fera l'affaire.

« - Heu... M'dame, je sais ce que c'est les fourchelangs et devin ma foi c'est un mot transparent... mais c'est quoi les métamorfromages? »

Quelle situation ridicule ! Ah, si elle savait ! Si elle savait que si son corps ne lui convient pas, c'est parce qu'elle le bloque dans une seule forme alors qu'il est fait pour se muer, continuellement ! Elle en est une, de méta, refoulée bien sur; éranglée par un esprit étroit et ignorant, mais un jour, un jour... Elle serait capable de devenir un homme, de devenir la plus belle des créatures, de contrôler ces métamorphoses... Pour le moment, ces cheveux se contentaient de prendre de fabuleuses couleurs - façon sapin de noël, comme le disait si bien Mered.

« - Si vous voulez bien m'expliquer, j'pourrais p'tet mieux aider. »

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Izsa Hilswood, Jeu 28 Déc 2017 - 22:18


Presque moins d'un mois de retard x)



La jeune femme avait les yeux dans le vague, l'esprit ailleurs. La conversation ne l'ennuyait pas spécialement, mais elle avait le cerveau occupé par autre chose. C'était un peu comme si il y avait un sas de sécurité entre ses recherches et sa vie sociale. Elle était en cours de dépressurisation.

- Heu... M'dame, je sais ce que c'est les fourchelangs et devin ma foi c'est un mot transparent... mais c'est quoi les métamorfromages ? Si vous voulez bien m'expliquer, j'pourrais p'tet mieux aider.

Izsa hésita dans son sas. Elle pouvait l'envoyer plus ou moins bouler avec une réponse cinglante. C'était pas de la méchanceté, juste de l'asociabilité à son paroxysme. Ou bien elle faisait vraiment l'effort d'entretenir une conversation. Sauf qu'elle n'était pas douée pour faire un choix, du coup elle risquait bien de faire un mixte entre le badinage et l'ours mal léché.

- Métamorpho-mages, elle répéta en faisant l'effort de délier les deux parties. C'est une capacité innée qu'ont de rares sorciers. Ils peuvent changer d'apparence à volonté. Pas comme les Animagus, hein, ils restent humains. Les métamorphomages, trop long comme appellation, ils peuvent changer la couleur de leurs yeux, celle de leurs cheveux, leur corpulence...

Bref, un don vachement stylé qu'elle était bien trop ordinaire pour posséder.

- Mais bon, si tu connais pas, ça m'étonnerait que tu puisses beaucoup m'aider sur le sujet...

Elle eu un petit rire, entre l'amusement et le sarcasme. On aurait pu le croire moqueur, mais c'était bien plus le résultat d'un commentaire détaché de la situation, un brin ironique.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Megan K. Hayajân, Mer 10 Jan 2018 - 13:58


____________________


Megan était pas bien douée pour déchiffrer les termes inconnus. Elle ne connaissait pas grand chose de la magie et elle n'aurait pas pu aider Izsa si la description qu'elle avait faite de la métamorphomagie ne lui rappelait pas étrangement sa propre maladie. Elle fronça les sourcils. Alors comme ça, si elle connaissait pas, elle pouvait rien faire ? Bon ben elle avait qu'à partir. Izsa ne saurait jamais qu'elle venait de croiser une méta. Ou alors, elle se la jouait cool. Ouais. Bien. Et comme la tension montait, ses cheveux passèrent tranquillement du brun au rouge. Comme ça. Parce qu'ils avaient la fâcheuse tendance à suivre ses émotions.

- Savez m'dame, les changements se font aussi au fil des ressentis. Le contrôle, c'est dur.

Megan avait jeté ça avec froideur. Ses yeux crépitaient de différentes nuances d'orage. Elle avait le croc avide de mordre. C'était pas paradoxal, ça ? Elle doutait d'elle-même constamment. Elle ne supportait que mal d'être elle-même et elle ne se voyait rien d'enchanteur. Mais la jeune adolescente n'aimait pas du tout que les autres n'aient pas confiance en elle. Parce que le peu qu'elle savait faire, elle le donnait sans hésiter.

- Bien sur si ça vous intéresse pas... elle fit un petit sourire.

Ses cheveux virèrent cette fois sur du vert fluo, histoire de s'agiter sous le nez d'Izsa. Regarde, sorcière, je suis tout ce que tu cherches. Megan attrapa négligemment un livre dont elle feuilleta le sommaire. Si l'inconnue ne voulait pas s'intéresser à elle, et bien elle ne s'intéresserait pas à l'inconnu. Avec les deux handicapés du social, le dialogue et toutes ces inepties, ça allait pas être de la tarte.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Izsa Hilswood, Mar 23 Jan 2018 - 16:21


La mâchoire d'Izsa se décrocha doucement, au même rythme que les cheveux de son interlocutrice tiraient vers une nouvelle couleur. Elle avait du mal à croire ses yeux ; à vrai dire c'était la première fois qu'elle voyait un métamorphomage face à elle, si bien qu'elle eut du mal à comprendre ce qu'il se passait dans un premier temps.

- Savez m'dame, les changements se font aussi au fil des ressentis. Le contrôle, c'est dur.

Elle ne sut pas vraiment quoi répondre. Elle était bien trop étonnée pour que son cerveau se remette à fonctionner normalement. Du coup, elle conserva son air de poisson hors de l'eau, qui s'accentua encore plus lorsqu'une nouvelle transformation s'opéra. Cette fois-ci, les cheveux tournèrent au vert.

Il va falloir que tu dises quelque chose, s'ordonna-t-elle. D'autant que la jeune fille semblait l'ignorer superbement depuis, alors ça n'aurait pas été correct de rester sur une mauvaise impression. Izsa était à peu près certaine de l'avoir vexé, parce qu'elle était un train de lire un livre sans même avoir regarder le titre ou la quatrième de couverture avant. Ça voulait dire qu'elle avait juste chercher à s'esquiver en faisant semblant d'être occupée. C'était pas extrêmement mature comme réaction, mais en même temps c'était une jeune fille, probablement encore étudiante, qui avait un pouvoir exceptionnel. Elle avait de bonnes excuses, pour être immature.

Mais surtout, Izsa devait reprendre la conversation pour continuer ses recherches. Cette rencontre était inespérée. Il n'y avait plus qu'à trouver quoi dire.
Commencer par s'excuser ? Mais s'excuser de quoi ? Izsa ne savait jamais comment formuler ce genre de chose. Du coup, elle pouvait directement passer à la partie intéressante, non ?

- Est-ce que cela te dérangerait de répondre à quelques questions, du coup, pour mes recherches ? Et pour détendre un peu l'atmosphère, elle ajouta : Tu peux m'appeler Izsa et me tutoyer, je suis pas très à l'aise avec le "madame".
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Megan K. Hayajân, Mar 6 Fév 2018 - 21:01


____________________


Megan se sentait vachement fière, maintenant. Elle contrôlait à grand peine le petit sourire hautain qui voulait fleurir sur ses lèvres. Quand on est jeune, un rien vous flatte. Elle se balançait d'avant en arrière sur ses pieds tandis que le regard de son interlocutrice se teintait d'intérêt. Elle la voyait comme une scientifique avide d'en savoir plus sur l'étrange virus qui l'habitait et elle était pas totalement contre cette idée. Elle reposa doucement son livre en hochant doucement la tête. Oui, elle voulait bien répondre à des questions. Oui, elle lui donnerait du 'tu' et du 'Izsa'. Elle avait tout simplement fait son petit effet.

Pour prouver qu'elle ne mentait pas, Megan se crispa : son visage se déforma en une grimace affreuse avant que son nez ne prenne la forme surprenante d'un bec de canard. Elle jeta un regard moqueur involontaire : elle se sentait vraiment bien, ainsi, à parader. Fierté adolescente. Elle n'avait jamais rien eu de bien extraordinaire et si sa maladie pouvait lui apporter un peu de gloire, elle finirait bien par trouver sa place...

- J'veux bien essayer d'répondre.

Enfin, si les questions étaient de nature technique, elle ne pourrait pas dire grand chose... c'était quand même très instinctif, ce truc... elle ne contrôlait pas tout. La plupart du temps, les changements se faisaient d'eux-mêmes, lui donnant l'air ahuris d'une chouette en plein jour. Parfois, quand elle arrivait à se concentrer suffisamment, elle pouvait modifier son physique. Elle s'en sortait plutôt bien. Elle avait refusé d'en apprendre plus : elle découvrait tout par elle même, à son rythme.

De manière tout à fait objective, Izsa pouvait lui en apprendre beaucoup. Elle pourrait jouer le cobaye, lui donner tout ce qu'elle avait de contrôle. Mais la sorcière en savait sans doute plus qu'elle. Elle tenta un sourire.

- Peut-être pas ici, par contre...

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rayons

Message par : Izsa Hilswood, Sam 3 Mar 2018 - 23:13


Notre chercheuse en herbe aurait bien demandé une autre petite démonstration de métamorfro...métamorphomagie, elle n'avait jamais été témoin de ce don avant aujourd'hui, mais elle n'eut même pas besoin de le faire. En plus de cela, elle ne se rendait pas bien compte de la sensibilité que pouvait être ce point chez les personnes possédant une telle particularité. Elle se souvenait du Fourchelang qui avait sur-réagit lorsqu'elle l'avait "démasqué". A quel point cela faisait partie d'une sphère privée ? Aucune idée.

Peu importait, puisque comme dit précédemment la démonstration vint spontanément de Megan. Elle prit un air intensément concentré, si intensément que cela ressemblait à une grimace et que la jeune adulte fut tentée pendant une seconde d'appeler un médicomage, et son nez se mit à s'allonger de plusieurs centimètres. Elle arborait un bec de canard des plus déplacés sur son minois harmonieux, ce qui eu pour effet de faire pétiller les yeux d'Izsa tel un millier de feux d'artifices. Les questions se bousculaient dans son cerveau. Quels étaient les limitations de ces transformations ? A quel point pouvait-elle modifier son apparence pour se donner un aspect animal ?

- Impressionnant, elle commenta d'une voix basse pourtant parfaitement intelligible.

- J'veux bien essayer d'répondre. Peut-être pas ici, par contre...

Ah oui, elle avait failli oublier où elle se trouvait. La bibliothèque était sensé être un lieu sacro-saint pour étudier en silence. Pas une salle d'interview.
Elle hocha la tête, puis prit la parole :

- On n'a qu'à allez au Chaudron Baveur, je te payerai ton verre, de toute manière elle n'allait pas se ruiner. La jeune fille ne buvait sans doute rien de plus fort que de la Bièraubeurre, et son salaire de créatrice de baguettes serait largement suffisant pour payer cela. Il faut juste que je range tout mon bor...langage tout ça, et on peut y aller. Je te laisse prendre tes affaires ?

Ça sonnait comme une question, mais c'était juste pour ne pas avoir l'air trop péremptoire. Elle ne voyait pas bien comment elle aurait pu répondre "non", alors que la proposition de changer de décors venait d'elle, à la base.

Il lui fallu plus de temps que prévu pour ranger tous les ouvrages qu'elle avait sorti des rayons, car il y en avait une certaine quantité. De plus, elle n'arrivait pas à se résoudre à juste fourrer les grimoires vaguement au bon endroit ; les bibliothèques avaient ce petit quelque chose de sacré qui l'empêchait ne serait-ce que de penser à les déranger. Elle prit donc quelques instants supplémentaires pour les reposer pile au bon endroit.
Après cela, elle retrouva Megan et lui proposa de marcher jusqu'au Chaudron Baveur, si elle n'avait pas le permis de transplanage. Prendre le bras d'un inconnu pour le laisser nous escorter, c'était comme accepter les bonbons d'un étranger près d'un parc à jeu : un mauvais plan. Du coup, même si Izsa n'avait aucune mauvaise intention, elle préférait le montrer clairement.

Intérieurement, elle trépignait d'impatience. La liste de question qu'elle comptait lui poser s'allongeait de minute en minute, si bien qu'elle ne savait plus bien dans quel ordre les prendre. Arg, tant de chose à faire alors que la vie est si courte...



Je te propose de continuer le RP au CB du coup MDR
Et désolée pour la réponse tardive :')
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans les rayons

Message par : Ebenezer Lestrange, Mer 11 Avr 2018 - 18:06


Avec Mered #pasd'accord

Que faisait un ex-serdy un jour de pluie ? Il allait à la bibliothèque. Facile n'est-ce pas ? Bottes en cuir de dragon imperméabilisées à l'enchantement renouvelable une fois tous les dix, cape grise, rendue quasi noire par la pluie, sur laquelle dégoulinait l'eau en provenance directe des cheveux du sorcier, Ebenezer errait dans les rayons tel le chien mouillé moyen. Il ne savait que lire alors il se laissait guider par le destin, oui rien que ça. Parfois, d'une main un peu trempée, il sortait un grimoire d'une étagère, le feuilletait puis le remettait en place avec un soupir.

Aujourd'hui, à l'image de la pluie, tout lui semblait bien ch*ant. Les gens, les rues, les nuages, même les livres qu'il adorait pourtant. Les quelques mots qu'il lisait au pif ne lui inspiraient qu'ennui profond. Non, sérieusement, qui écrivait un livre sur la biologie des gnomes de jardin ? Puis sur le bien fondé de la seule utilisation de la magie blanche ? Des mecs bossant pour une entreprise de javel, très certainement. D'ennuyé, il passa à grognon. Alors quand il vit qu'un dénommé McKinnon avait carrément écrit un livre pour dénoncer la magie noire et dire que son utilisation était la facilité - Ebenezer était loin d'avoir tout lu et son interprétation de l'ouvrage était subjective au possible - le médicomage se demanda s'il n'avait pas plus vite fait de faire brûler les livres. Il n'aimait pas le geste en lui-même mais vu les torchons qu'étaient certains... Ou alors, il ne brûlait que cela.

Ainsi commença sa quête de ramassage de livres qu'il jugeait inintéressant pour tout autre usage qu'allumer un barbecue. Méthodique, il feuilletait les bouquins au titre suspect, les notait sur cinq et s'ils avaient moins de trois, il les posait sur une pile dont Magie noire : Comment lutter contre la corruption ? servait de base. Hop, bisous l'Histoire de Poudlard et les livres sur la métamorphose. En plus de ça, il avait eu une autre idée, une qui allait moins à l'encontre de ses principes que faire brûler les livres : échanger leur place avec les livres portant sur des sujets qu'il jugeait nettement plus intéressants. Rien de tel pour embêter tout le monde. Mais d'abord, finir de trier. Un livre de plus sur la pile, il venait de passer au peigne fin deux rayons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les rayons

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6

 Dans les rayons

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.