AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 1
[Habitation] Le Nid d'un Aigle
Theophania Fitzgerald
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Theophania Fitzgerald, Mar 16 Aoû 2016 - 13:09


----------------------------------------------------------------
Voici l'habitation (Appartement) de Jessy Brown
Elle peut y poster dès à présent.

----------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Sam 20 Aoû 2016 - 1:48





Le Nid d'un Aigle

Description de l'habitation

L'appartement de Jessy est situé au numéro 48c sur le Chemin de Traverse, entre la papeterie Scribbulus et la librairie Fleury & Bott. C'est un endroit relativement calme, qu'elle a choisi en tant que tel. On accède au hall de son bâtiment par une porte verte en bois défraichi, et on monte à son appartement du deuxième étage en grimpant les marches d'un escalier en colimaçon...

L'entrée est assez large et séparée du salon par un pan de mur. Sur la droite se trouve un petit buffet surmonté d'un curieux tableau représentant une enfant d'à peine huit ans, plutôt silencieuse mais capable de mouvements. Ce tableau est lié à un cadre dans la maison des parents de Jessy, à Londres. En face, juste à côté de la porte trône un porte-manteau métallique et, un peu plus loin, un placard ancré dans le mur beige clair.

Un tapis ovale posé sur le carrelage doit être franchi pour accéder au salon. Ce dernier est vaste et souvent illuminé par les deux grandes fenêtres à rideaux bleus offrant une belle vue sur la rue commerçante. Chacune d'elles dispose à l'extérieur d'une barre horizontale permettant aux chouettes et hiboux de se poser un instant. À droite, un sofa d'occasion marron a été placé, voisin d'un fauteuil assorti entourant une table basse en bois massif. Sur un mur se trouve une très grande bibliothèque où la jeune femme entrepose ses ouvrages, moldus et sorciers confondus. Entre les deux fenêtres, entre le sofa et le fauteuil, se trouve une étrange antenne qui est en vérité un détecteur de mensonges. Un grand terrarium chauffé a été installé, toujours ouvert pour que le serpent et le dragon miniature ne se sentent pas à l'étroit.

Dans la troisième partie du salon, une cuisine à l'américaine témoigne de l'origine paternelle de Jessy. Dans les teintes bronze clair et beige, elle contient le strict minimum pour cuisiner, conserver, garder au frais ou réchauffer des petits plats. Un comptoir dans les mêmes couleurs supportant un lavabo s'ouvre sur le reste de la pièce ; deux tabourets de bar donnent la possibilité de se poser de l'autre côté de celui-ci.

Une porte discrète, qui aurait pu dissimuler un autre placard dans la cuisine mène en fait à une nouvelle pièce faiblement éclairée. Il s'agit d'un débarras où la propriétaire entrepose des objets en tous genres, allant des simples souvenirs aux possessions secrètes. Tout au long du mur de droite, des étagères supportent des fioles de potions ainsi que des bocaux d'ingrédients utiles à leur confection. Par terre, des chaudrons contenant divers sachets. Et puis beaucoup de cartons annotés, parfois affectés d'un sortilège d'extension indétectable. Parmi eux, l'on trouve son ancienne baguette, de vieux vêtements de Poudlard, son équipement de Quidditch et sa collection de plus de mille cartes Chocogrenouille.

Entre le placard de l'entrée et la cuisine, un long couloir traverse tout le reste de l'appartement. Ses murs sont décorés de posters animés de Quidditch, de photos-souvenirs ou encore de plantes grimpantes. Tout au fond, il n'y a pas de porte mais un grand scrutoscope qui participe à la décoration à sa manière.

Sur la gauche du couloir, la première porte mène aux toilettes. Nul besoin de les décrire, elles sont tout à fait banales... La prochaine porte conduit quant à elle à la salle de bain bleu ciel et blanche. Celle-ci est grande et dispose d'une petite fenêtre. Au centre, un meuble constitué d'un lavabo et de tiroirs pratiques, sur lequel se trouve notamment un précieux miroir à double-sens. Du côté droit, la place est attribuée à la baignoire-douche et à tout le matériel qui va avec.

Pour conclure sur ce modeste mais douillet appartement, il ne reste que deux chambres, auxquelles on accède par la droite du couloir principal.

Celle du fond appartient à l'ancienne Serdaigle et la représente plutôt bien. Contre le mur d'en face, son lit double souvent défait est au-dessous d'un miroir. Sur la table de chevet se trouve sa pierréveil et le collier familial, dans le cas où elle ne le porte pas. Un tapis ancien placé aux pieds du lit le sépare d'un bureau boisé sur lequel règne un certain désordre - papyrus dispersés, plumes en état ou non, encres de diverses couleurs presque vides ou ayant commencé à sécher. Dans les coins de la chambre séparés par une large fenêtre, deux perchoirs et des sachets de graines, croquettes et miamhibou supposent un bon traitement des animaux. L'armoire et la commode abritent quelques tenues de sorcière et de nombreux vêtements moldus. Pour finir, derrière la porte est caché son bijou, son Tourbillon de Flammes qu'elle aime garder à l’œil.

La dernière pièce est la chambre d'amis, assez semblable à l'autre dans l'ameublement, mais plus étroite, sombre et épurée. Dans un élan de générosité, Jessy a autorisé son elfe à s'y loger quand elle n'invite personne chez elle.



Infos complémentaires

Notes sur la sécurité :
- Bâtiment soumis à un Maléfice Antitransplanage et à un Sortilège de Repousse-Maléfice
- Appartement soumis à un Sortilège d'Impassibilité

Résidents :
- Jessy, bien sûr
- Poppy, son elfe de maison qui surveille, nettoie l'appartement et s'occupe des animaux quand elle n'a rien d'autre à faire
- Snow, son fléreur qui est aussi habile à la surveillance
- Earth, son jobarbille qui sert de postier
- Choco, son hibou grand-duc qui sert également de postier
- Queenie, son python royal de bonne compagnie
- Onyx, son dragon miniature querelleur

Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Isolde Hawkes, Mar 18 Avr 2017 - 19:37


Autorisation de Jessy pour poster ♥

Isolde était contente de quitter Poudlard pour les vacances. Certes, les cours étaient moins déplaisants que ce à quoi elle s'était attendu, mais les élèves étaient ennuyeux. De manière générale, la préadolescente méprisait les sorciers. Il y avait un je-ne-sais-quoi dans leur attitude qu'elle trouvait particulièrement agaçant. Ils étaient toujours sûrs d'eux, de leur puissance, et en même temps, lorsqu'il s'agissait d'agir en situation de crise, il n'y avait plus personne. Isolde l'avait bien vu, quand Poudlard avait été attaqué. Ils étaient restés cloîtrés dans la salle commune de Gryffondor, la directrice de la maison était là également, mais elle n'avait rien fait de particulier et s'était immédiatement retirée une fois l'attaque terminée, presque sans mot dire. Et la vie avait repris son cours, comme si rien ne s'était produit. C'était vraiment étrange.

Bien qu'elle fût lassée de fréquenter l'école et de pratiquer la magie – car, il faut bien l'admettre, elle n'était pas très douée –, la jeune sorcière avait tenu à faire plaisir à sa mère en l'emmenant sur le Chemin de traverse. Nora Hawkes était une moldue, tout comme le père d'Isolde, ainsi que l'intégralité de leurs aïeuls. Elle avait accepté assez facilement l'existence de la magie et encourageait sa fille aînée à bien étudier. Elle semblait trouver cela fascinant et lui avait demandé si elles pouvaient de nouveau faire un saut dans la célèbre rue. Elles n'avaient pas vu grand-chose la première fois qu'elles s'y étaient rendues pour acheter la baguette d'Isolde ainsi que les différentes fournitures scolaires. Nora n'eut pas besoin d'insister trop longtemps : Noël approchait et la Gryffondor n'avait pas encore trouvé de cadeau à offrir à sa petite sœur. Sa mère l'aiderait donc à choisir.

Profitant néanmoins d'un moment d'inattention de Nora qui était subjuguée par une affiche en mouvement, Isolde s'éloigna. Elle passa devant différentes vitrines, joua des coudes pour voir ce qui attirait tant l'attention d'un groupe de jeunes sorciers, fut déçue en constatant qu'ils s'amusaient simplement à dicter des âneries à une plume à papote, manqua de heurter de plein fouet un elfe de maison. Elle sonda les environs d'un rapide coup d'œil. Au-delà, il n'y avait rien d'intéressant. Isolde fit demi-tour et se dirigea vers la papeterie Scribbulus, devant laquelle elle avait aperçu les enfants hilares quelques instants auparavant. Elle y trouverait peut-être quelque chose d'intéressant pour sa sœur Leanne.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Jeu 27 Avr 2017 - 21:00


PV Isolde Hawkes


Petit dragon est de sortie


C’était une bien belle journée sur le Chemin de Traverse, malgré l’air frais qui marquait la fin de l’année. Les vacances avaient débuté et cela se ressentait dans la célèbre ruelle commerçante qui accueillait désormais un afflux de jeunes sorciers. La foule coulait le long de l’allée, stagnait souvent au-devant des vitrines colorées. Jessy pouvait le voir depuis l’une des grandes fenêtres de son salon, elle qui profitait pour une fois d’une journée tranquille dans son appartement douillet. Encore peu réveillée, elle se laissa tomber sur le sofa et s’étira à la manière de Snowflake, son fléreur. Les yeux fixés sur le plafond, elle laissa ses pensées vagabonder entre ses rêves et ses projets. Qu’il était bon de savoir où on allait. D’avoir retrouvé la volonté de mener une vie bien remplie. Mais qu’il était bon, aussi, de savoir souffler.

La jeune sorcière ne resta pas longtemps immobile. Même si elle souhaitait se reposer, elle bouillonnait de l’intérieur et souhaitait rendre sa journée un minimum productive. Comme si des ressorts étaient attachés à ses pieds, elle bondit en divers points de son habitation afin de se préparer et de prendre soin de ses compagnons. L’elfe de maison, Poppy, était occupée à faire le ménage et à remettre divers objets à leur place. Sylvestre, son moke nouveau venu, se complaisait à l’accompagner depuis une poche de sa veste. Snowflake était roulé en boule dans son panier ; Queenie, son python royal, tentait de somnoler dans son terrarium ouvert, tout en ne se privant pas de siffler de mécontentement quand Onyx, le dragon miniature, voletait trop près d’elle. Choco, le hibou grand-duc, était arrivé ce matin par la fenêtre de la chambre de Jessy et profitait d’un moment de répit. Earth, le jobarbille, était quant à lui parti se promener sur le Chemin de Traverse. Dans cette ménagerie à petite échelle, tout était calme - ou presque.

L’ombre du Noir des Hébrides miniature planait à l’intérieur de l’appartement, décrivant de grands cercles. Jessy n’y prêtait pas une grande attention. Elle s’était arrêtée dans le long couloir pour admirer certaines photographies qu’elle avait fait développer. À côté des Crécerelles de Kenmare en pleine activité, ses petits bijoux : des créatures magiques qu’elle avait croisées lors de ses voyages, les dernières en date étant de majestueux phénix et de mystérieux kappas. Poursuivant sa route, elle s’isola dans sa chambre où elle replaça des graines dans les mangeoires. Dans les prochaines minutes, elle prit un ouvrage et se mit à lire, avant de se rappeler d’un détail. Récemment, elle avait voulu se rendre au Ministère de la Magie par le réseau des cheminées et elle avait oublié de récupérer la poudre de cheminette qu’elle avait laissée dans le hall. Se levant aussitôt, elle quitta sa chambre puis son appartement en hâte. Elle fut soulagée de retrouver son petit pot - peut-être légèrement vidé - près de la cheminée et de pouvoir le ramener chez elle. Elle le posa sur une étagère et s’assit sur un fauteuil, reprenant son livre à la main et s’assurant que son lézard n’avait pas trop rapetissé. Tout était bien - ou presque.

- Miss Brown, Miss Brown !

Poppy entra en trombe dans l’appartement. Quand était-elle partie, par Merlin ? Jessy ne s’en souvenait pas. Elle ne comprenait d’ailleurs pas son air agité. On aurait dit qu’elle voulait l’avertir de quelque chose, mais elle était essoufflée et sa voie perchée ne fut pas tout de suite compréhensible.

- Le petit dragon de Miss Brown s’est envolé !

- Le petit d…

Le regard fou de la sorcière se perdit dans l’appartement tandis qu’elle accablait son elfe de questions.

- Envolé ? Mais il volait déjà, non ? Où est-il parti… ? Il était dehors, comme toi ?

- Oh oui, Miss, le petit dragon est sorti pendant que la porte était encore ouverte !  Poppy a tenté de le retenir mais Poppy n’a pas réussi... Méchante, Poppy ! Poppy saura se punir si Miss B…

À ses yeux écarquillés perlaient des larmes coupables. Jessy était partagée entre le sentiment d’urgence et la pitié pour sa petite camarade qui n’était en rien à l’origine du départ du dragon. Décidant qu’il n’y avait pas de temps à perdre, elle ne prit le temps que de lui adresser quelques mots avant de se jeter hors de l’appartement :

- Miss Brown… Enfin, je t’interdis de te faire du mal. Je vais le chercher, ferme la porte derrière moi !

Descendant les escaliers avec encore plus d’empressement que lorsqu’elle poursuivait sa poudre de cheminette, la fourchelang se rendit compte que le bougre avait déjà réussi à bien s’éloigner. Elle l’apercevait, dans le hall, près de la porte d’entrée… Elle s’approcha à grandes enjambées, saisissant sa baguette d’aulne qu’elle avait gardée à sa ceinture. Mais la malicieuse créature - il ne faisait plus de doute qu’elle provenait de Waddiwasi - profita de l’entrée d’un vieux sorcier dans le bâtiment pour disparaître dans la rue. Jessy fila à sa suite, bousculant l’homme qui maugréa une exclamation. Puis elle le vit, fonçant en direction d’une petite fille à la peau brune et aux cheveux crépus qui s’approchait de la papeterie voisine.

- Attention à... Impedimenta !

L'ex Serdaigle avait voulu prévenir la demoiselle, mais elle avait changé d'avis en cours de route, préférant agir au plus vite. Sa baguette était orientée vers le dragon miniature aux écailles noires comme le jais. Espérons que, dans la foule, le sortilège parviendrait à atteindre sa cible et qu'elle pourrait ramener sa créature à la maison. Elle n'avait pas spécialement envie de se lancer dans une course-poursuite à travers le Chemin de Traverse, sous l’œil des nombreux passants.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Isolde Hawkes, Ven 19 Mai 2017 - 12:18


La vitrine de la boutique Scribbulus était plutôt engageante. Elle avait été décorée pour Noël et offrait aux passants de jolis spectacles miniatures. La clochette de la porte d'entrée était suspendue à des branches de houx et répandait de doux et cotonneux flocons à chacun de ses tintements. Un modèle réduit de Père Noël, à cheval sur son petit balai, évoluait en cercles sous l'auvent dont les motifs changeaient toutes les dix secondes ; des sucres d'orge, des boules de Noël, des sapins, des fées… D'ordinaire fermé et sévère, le visage d'Isolde s'éclairait à mesure que la fillette découvrait de nouveaux éléments de la décoration. Elle se plaça même volontairement sous la clochette pour sentir les flocons tout chauds se poser sur sa joue légèrement rosie par le froid.

La Gryffondor ne pénétra pas dans la papeterie. Elle observait les cartes de vœux disposées sur les portants en fer forgé qui trônaient à l'extérieur. Certaines étaient animées, d'autres faisaient de la musique, d'autres encore laissaient échapper une fine fumée colorée au parfum agréablement sucré. Isolde examina les cartes une à une, ne sachant lesquelles choisir. Elle voulait en prendre une pour Leanne et une pour sa mère. Elle pensa également à son père mais hésitait grandement à lui témoigner la moindre attention. Isolde devait lui faire comprendre que c'était à lui de regagner sa confiance.

Toute plongée qu'elle était dans ses pensées, la jeune sorcière ne s'aperçut pas qu'un dragon miniature s'était échappé d'une habitation voisine, ni qu'il était particulièrement agité, et encore moins qu'il fonçait droit sur elle en crachant de minuscules mais authentiques flammes. Un petit piaillement finit néanmoins par attirer son attention. Intriguée, la préadolescente fit volte-face. Puis tout s'enchaîna très vite. La figurine, menaçante, finit de parcourir à toute allure le dernier mètre qui la séparait d'Isolde. Celle-ci se figea sous le coup de la surprise. Ses yeux s'écarquillèrent.
— Attention à… Impedimenta ! cria une voix féminine.

Le maléfice d'entrave atteignit le Noir des Hébrides dont la course folle ralentit aussitôt et se termina dans les cheveux d'Isolde qui émit un petit cri de douleur. Le dragon effectuait des gestes très lents en raison du sortilège, mais plus il bougeait, plus il s'empêtrait dans ce qui devint progressivement une prison capillaire. Isolde n'eut d'autre réflexe que d'essayer de retirer la bestiole mais cela ne fit qu'augmenter les élancements. Elle secoua la tête d'avant en arrière. En vain.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Ven 25 Aoû 2017 - 16:53


Lorsqu'on cherchait l'aventure, il n'était pas nécessaire de partir à l'autre bout du monde. C'est ce que Jessy faisait dans son travail. Mais ce jour était bien la preuve que l'animation se trouvait parfois aux endroits les plus inattendus, parfois au pas de notre porte. Elle aurait dû se douter que sa vie ne serait pas toujours tranquille avec la ménagerie qu'elle abritait dans son petit appartement du Chemin de Traverse. Elle avait toujours eu le rêve fou de posséder un dragon, de l'apprivoiser - chose qui apparaît impossible à ceux qui étudient les créatures magiques. Son manoir à Londres était assez grand pour l'accueillir, s'était-elle dit. Elle s'était finalement raisonnée et rabattue sur un dragon miniature. Le petit Onyx, qui avait la figure d'un des dragons les plus dangereux du monde, avait rejoint la famille à Noël dernier. Depuis, il n'avait pas fait tant de sottises. Mais il avait fallu que cela arrive.

Jessy était sortie en trombe de son bâtiment pour rattraper le petit reptile ailé. Ce dernier avait virevolté en tous sens, craché des gerbes de feu et ainsi attiré l'attention de quelques passants. Un souvenir semblable effleura l'esprit de la brune : un mamba noir qui s'était échappé de sa boutique et avait causé la panique sur la ruelle. Décidément, elle devrait faire plus attention pour éviter ce genre d'incidents - qui n'étaient pas si fréquents, tout de même. Décidée à stopper Onyx, elle avait dégainé sa baguette et lancé un sortilège d'entrave.

Victoire ! Elle l'avait touché. Malheureusement, le sourire qui démangeait l'apprentie magizoologiste n'eut pas le temps d'éclore. Elle avait agi un peu trop tard. Le dragon avait ralenti sa course mais poursuivi sa trajectoire pour atterrir maladroitement dans la chevelure de la fillette métisse. Ses cheveux bruns et crépus offraient une belle prise à la créature - et même une belle prison. Le reptile ne parvenait pas à se dégager tout seul et semblait disparaître entre les mèches-barreaux. La pauvre jeune fille se débattait avec sa tignasse pour le libérer mais ses efforts n'étaient pas fructueux. Jessy observait la scène avec de grands yeux. Cela pouvait paraître comique, vu de l'extérieur. Cependant, elle se sentait responsable de son Onyx et elle était mortifiée qu'il ait réussi à se fourrer là-dedans.

N'attendant pas une seconde de plus, la sorcière s'élança au secours de son dragon la demoiselle.

- Oh, je suis vraiment désolée ! C'est mon petit dragon. Il s'est enfui de chez moi. Je... je vais vous aider...

Sans se faire prier, Jessy mit ses mains dans la coiffure de la fillette. Celles-ci cherchèrent la peau rugueuse du reptile et, la trouvant, se heurta à ses nombreuses piques. Quand elle avait le choix, elle évitait de le toucher n'importe où à cause des pointes qui pouvaient l'écorcher. Ici, elle n'avait plus le choix. Elle devait s'attendre à sortir de là avec des griffures plein les mains. Occupée à ce travail méticuleux, elle se demandait dans un coin de sa tête si un sortilège pouvait l'aider. Discipliner une chevelure, ou libérer un être de ses entraves... Elle avait des idées, mais rien de très sûr. Alors elle devrait se débrouiller ainsi.

Au terme de ses efforts, combinés à ceux du dragon et de la fillette, la bestiole fut libérée. Jessy l'attrapa par une patte et lui lança un sortilège afin de l'immobiliser complètement. Elle serait ainsi tranquille pour un moment. Soupirant de soulagement, elle regarda discrètement autour d'elle et constata qu'elle n'avait pas attiré l'attention de tout le monde sur eux. Tant mieux. Elle observa ses mains, sur lesquelles des traces roses avaient fait leur apparition. Elle les soignerait plus tard. Pour le moment, elle releva ses yeux qu'elle fixa sur la jeune fille. La pauvre s'était trouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Elle lui demanda d'un air compatissant :

- Hum... Vous allez bien ? Pas trop secouée ?
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Isolde Hawkes, Mar 29 Aoû 2017 - 11:16


Nul ne pouvait dire qui, du dragon ou de la petite fille, se débattait avec le moins d'énergie. Toujours sous l'emprise du sortilège d'entrave, le reptile miniature poussait des cris aigus tandis que ses pattes engourdies remuaient avec mollesse. Quant à Isolde, elle se contentait d'agiter les mains et de tourner sur elle-même en secouant légèrement la tête. Elle ne savait pas quoi faire et crut qu'elle devrait désormais vivre avec la créature dans les cheveux, ornement extravagant qui eût pourtant pu lancer une nouvelle mode dans la communauté magique.

Quelques secondes après la fâcheuse collision, une jeune femme accourut en direction de la petite sorcière. Grande, cheveux ondulés, teint cuivré, joues légèrement rougies par le froid et l'air affolé, elle se confondit en excuses et plongea d'un geste vif les mains dans la prison capillaire. Isolde grimaçait de douleur mais retint ses gémissements avec courage. Elle fit au mieux pour se tenir immobile et faciliter la tâche à sa sauveuse. Le prisonnier ailé semblait également avoir compris car à l'instant où l'inconnue se mit à fouiller dans la tignasse d'Isolde, il cessa de se mouvoir et se laissa faire.

La fillette manqua de pleurer lorsqu'on dut lui tirer les cheveux une ultime fois. Le dragon fut définitivement neutralisé. Reniflement puis soupir de soulagement.
— Hum… Vous allez bien ? Pas trop secouée ?

L'inconnue lui lançait un regard à la fois désolé et compatissant. Isolde, un peu trop interloquée pour lui en vouloir d'avoir laissé sa créature s'échapper, remua la tête.
— Ça va… fit-elle en portant la main à son crâne endolori. J'ai l'impression qu'on m'a arraché les cheveux par poignées mais ça peut aller. Elle regarda le petit dragon que la jeune femme tenait fermement. Par contre vous avez les mains toutes lacérées.

Isolde s'étonnait qu'une créature si minuscule soit capable de faire si mal. Puis elle se rappela que les moustiques étaient plutôt bons à ce jeu-là ; leur taille semblait en effet inversement proportionnelle au taux d'embêtement dont ils étaient capables. La petite sorcière désigna la bestiole du menton :
— C'est pas censé être beaucoup plus grand, un dragon ?

L'univers magique était tout nouveau pour elle. Bien entendu, grandir parmi les moldus ne l'avait pas épargnée de certains mythes qui s'avéraient de plus en plus réels à mesure qu'elle en apprenait sur la magie : dragons, licornes, baguettes magiques, potions et autres boissons suspectes dont se délectent ces étranges personnes aux saugrenus chapeaux pointus. Néanmoins, Isolde ne s'attendait pas à ce qu'un dragon fût en réalité si petit ; dans les films, on les représentait toujours gigantesques et terrifiants. L'animal de la jeune femme était en un sens effrayant mais sa taille n'avait vraiment rien à voir à celle qu'on lui prêtait dans les fictions.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Ven 1 Sep 2017 - 17:06


Maintenant que le dragon se tenait tranquille et loin de toute chevelure, l'attention de Jessy était tournée vers la fillette qui lui faisait face. Elle était jolie et ses cheveux crépus lui allaient à ravir, bien qu'ils aient été légèrement décoiffés suite à une intrusion écailleuse. Elle semblait très jeune et la sorcière craignait de l'avoir traumatisée ou blessée à cause de son inattention. Ses yeux sombres brillaient après tant d'émotions, mais ils exprimaient le courage de la demoiselle qui s'était efforcée d'affronter la situation sans perdre son sang-froid. Elle secoua la tête en réponse à Jessy puis y porta sa main.

- Ça va… J'ai l'impression qu'on m'a arraché les cheveux par poignées mais ça peut aller.

La jeune femme lui offrit un sourire, mi désolé, mi déconfit.
Il est possible qu'Onyx ait abîmé tes beaux cheveux...

- Par contre vous avez les mains toutes lacérées, remarqua-t-elle.

Jessy porta de nouveau son regard sur ses mains. Le minuscule cracheur de feu avait laissé des traces, en effet. Des griffures couraient sur sa peau mais elles n'étaient pas très profondes. Elle regarda la petite et lui fit comprendre que ce n'était pas bien grave. Plongée dans des réflexions, celle-ci en vint à lui demander si les dragons n'étaient pas censés être beaucoup plus grands. La sang-pur sourit. À son âge, elle n'en avait jamais vu, c'était bien normal.

- Oh, si... Les plus petits font à peu près cinq mètres et les plus grands peuvent écraser des maisons. C'est te dire ! Lui, c'est un dragon miniature. Il ressemble en tout point à un dragon, crache de petites flammes et se nourrit de viande, mais ce n'est pas la même chose. Les vrais sont bien plus dangereux.

Après ce qui venait d'arriver à la jeune fille, ce n'était pas peu dire. Elle aurait peut-être encore mal à la tête pendant quelques temps suite à sa rencontre avec le petit reptile. Entre voir la bestiole et imaginer un grand monstre, il y avait une différence - mais elle parviendrait sans doute à se les représenter.

- Il me vient de Waddiwasi. C'est une boutique qui se trouve à Pré-au-Lard, un village voisin de Poudlard. Tu es déjà allée à Poudlard ?

L'ancienne Serdaigle était curieuse. La petite se promenait seule dans la ruelle commerçante enneigée, aux approches des fêtes de fin d'année. Elle connaissait sûrement l'école de sorcellerie un minimum. Peut-être y avait-elle tout juste commencé son année et était-elle encore en train de découvrir le monde de la magie. Ceux qui étaient dans ce cas et ignoraient beaucoup de choses de leur monde n'étaient pas rares.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Isolde Hawkes, Ven 1 Sep 2017 - 18:39


L'inconnue lui avait adressé plusieurs regards embêtés. Visiblement, elle s'en voulait d'avoir entraîné la petite promeneuse dans sa course-poursuite avec le reptile ailé. Cependant, Isolde était davantage surprise et étourdie par sa malchance de s'être tenue au mauvais endroit au mauvais moment que profondément irritée. Au contraire, elle s'inquiétait pour la sorcière qui était venue à son secours car elle avait les mains richement parées de griffures. Celle-ci ne paraissait pas souffrir et reporta rapidement son attention sur la Gryffondor qui, curieuse, l'interrogeait sur les dragons.
— Les plus petits font à peu près cinq mètres et les plus grands peuvent écraser des maisons. C'est te dire ! Isolde fit une moue impressionnée. Lui, c'est un dragon miniature. Il ressemble en tous points à un dragon, crache de petites flammes et se nourrit de viande, mais ce n'est pas la même chose. Les vrais sont bien plus dangereux.

Elle n'était donc pas si ignorante que cela, en fin de compte ! Isolde en était rassurée ; elle se doutait bien que les dragons étaient aussi grands qu'on les dépeignait dans les films. D'un autre côté, comme ils existaient réellement, il valait mieux ne pas se retrouver face à l'un d'eux. La fillette, quoique courageuse, s'imaginait mal affronter un monstre d'écailles. Si le petit spécimen avait réussi – bien qu'involontairement – à lui causer un gros mal de crâne, sa version grandeur nature n'eût fait d'elle qu'une bouchée. Elle frissonna et sourit en même temps qu'une question farfelue lui traversa l'esprit : avaient-ils mauvaise haleine ? Consciente que ce n'était pas très intéressant, elle se garda d'interroger la jeune femme à ce sujet.

Cette dernière raconta comment elle avait obtenu sa bestiole. Elle lui venait d'une boutique située à proximité de Poudlard.
— Tu es déjà allée à Poudlard ? ajouta-t-elle.
— Oh vous connaissez ? C'est mon école. Isolde agita son écharpe rouge et or qu'elle portait ce jour-là et sur laquelle était cousu le blason de Poudlard. L'étiquette dépassait et l'on pouvait lire, soigneusement écrits au marqueur par Mrs Hawkes, le prénom et l'initiale du nom de sa propriétaire. Je devais aller dans un collège moldu mais j'ai reçu une lettre avant l'été pour dire que comme j'avais des pouvoirs, je devais étudier la magie. Ma mère m'a envoyée là-bas mais j'aime pas trop. Les gens sont bizarres.

Elle avait insisté sur ce dernier mot. C'était le seul qui lui venait mais elle était incapable de vraiment justifier pourquoi elle pensait cela. Après tout, les êtres humains en général étaient étranges, mais ceux dotés de pouvoirs magiques semblaient avoir tendance à se montrer encore plus insaisissables que leurs compatriotes moldus.

Pour quelqu'un de taciturne, Isolde se montrait inhabituellement bavarde. Sans doute l'adrénaline parcourait-elle encore son corps et la rendait plus volubile que d'ordinaire. Piquée d'une curiosité tout aussi exceptionnelle, la première année interrogea la jeune femme sur ses études.
— Vous êtes allée à Poudlard, aussi ? Et maintenant, à part courir après des dragons miniatures, vous faites quoi ?

Étant seulement en première année et découvrant à peine l'univers magique et son cursus scolaire adapté, Isolde ignorait complètement quels étaient les métiers typiques que l'on pouvait bien faire à l'issue de ses études… Enseigner, inventer des sorts, intégrer la police magique, vendre des articles sorciers et puis quoi d'autre ? La née-moldue n'en savait trop rien et n'avait pas encore assez d'imagination pour pouvoir élaborer toutes sortes de théories.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Mer 27 Sep 2017 - 0:48


Après avoir évoqué l'école de sorcellerie, Jessy ne fut pas étonnée de constater que la fillette la connaissait déjà. Elle ne remarqua les couleurs de son écharpe qu'à l'instant où elle la secoua sous ses yeux. Du rouge et de l'or : elle appartenait donc à la maison Gryffondor ! Une autre information lui sauta aux yeux. Sur l'étiquette était indiqué un prénom, probablement le sien. Isolde H.

Apparemment, elle avait tout juste commencé sa première année d'études. Cette période n'était pas la plus facile, encore moins pour les enfants issus de famille moldue. Il fallait saisir le fonctionnement de la magie, apprendre à ne plus agir sous le coup des émotions. C'était à ce moment-là que l'on entrait véritablement dans le monde des sorciers. Pour cela, il ne fallait pas ménager ses efforts. La brunette s'en souvenait. Elle s'était plutôt bien débrouillée grâce à sa motivation inébranlable. Elle l'avait surtout bien vécu car elle s'était sentie happée par un rêve de longue date.

Isolde ne semblait pas avoir la même vision des choses.

- Je devais aller dans un collège moldu mais j'ai reçu une lettre avant l'été pour dire que comme j'avais des pouvoirs, je devais étudier la magie. Ma mère m'a envoyée là-bas mais j'aime pas trop. Les gens sont bizarres.

- Tout comme nous !

La sang-pur lui répondit avec un grand sourire. Elle pouvait la comprendre, bien sûr. Les élèves étaient particuliers à Poudlard. Ils étaient si différents des petits Moldus qu'elle avait aussi pu côtoyer durant son enfance. Les sorciers en eux-mêmes pouvaient paraître étranges avec leurs manies et leurs loisirs. Elle lui affirma cependant qu'elles pouvaient s'inclure dans ce groupe de personnes bizarres. Isolde aurait tous les droits de lui répliquer qu'elle ne la connaissait pas et ne pouvait parler à son sujet. Malgré tout, Jessy croyait savoir de quoi elle parlait. À Poudlard, les enfants étaient dans la même barque.

- Tu t'y habitueras sûrement avec le temps. Les sorciers sont bizarres, c'est leur particularité.

Elle haussa les épaules. Inutile de nier ce que la demoiselle avait dit. Elle ne pouvait que lui conseiller de s'habituer à son environnement et à ses camarades, car ils l'accompagneraient encore pendant de longues années. L'étrangeté la dérangeait, de toute évidence. Comme toute Serdaigle qui se respecte, Jessy ne pouvait que souligner les différences. Cultiver la marginalité, cela lui plaisait. Mais ce n'était pas du goût de tous.

- Vous êtes allée à Poudlard, aussi ? Et maintenant, à part courir après des dragons miniatures, vous faites quoi ?

La curiosité de la jeune fille la fit sourire de plus belle. Elle s'était déjà remise de sa mésaventure avec Onyx et n'entendait pas lui en tenir rigueur. Elle releva l'incident avec une note d'humour pour l'interroger sur la façon dont elle occupait ses journées maintenant qu'elle avait quitté leur école.

- Oui, j'y étais il y a quelques années ! Dans la maison Serdaigle. Et maintenant... Je ne cours pas seulement après des dragons miniatures. Rire léger. Je suis magizoologiste, ce qui veut dire que je cours après toutes sortes de créatures magiques ! Je voyage dans de nombreuses régions du monde et les étudie sous toutes les coutures.

Jessy aimait parler de son travail, sa passion. Il faisait partie d'elle. Il était comme l'air qu'elle respirait : indispensable. Elle aurait pu raconter qu'elle avait aussi longtemps vécu dans la Boutique d'Animaux Magiques, qui avait occupé une place importante dans sa vie. Mais ce n'était plus d'actualité et elle savait désormais se focaliser sur l'essentiel. Laissant un silence s'installer, elle guetta la réaction de la fillette. Que pensait-elle d'une telle vie ? Lui donnerait-elle envie ? La décevrait-elle ? Il y avait fort à parier que cela l'intriguerait. À son âge, elle-même n'avait aucune idée de ce qu'elle voudrait faire plus tard et admirait tous les métiers - sachant pertinemment qu'elle n'était pas faite pour beaucoup d'entre eux.

- Au fait, je ne me suis pas présentée ! Moi c'est Jessy. Et, lui, c'est Onyx, ajouta-t-elle en désignant du menton la bestiole qui flottait dans le vide, inerte.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Isolde Hawkes, Mar 3 Oct 2017 - 22:43


La lionçonne raconta brièvement comment elle s'était retrouvée à Poudlard. Lorsqu'elle précisa qu'elle n'aimait pas cet endroit car les élèves y étaient vraiment étranges, la jeune femme ne fut pas du tout surprise et répondit même avec enjouement :
— Tout comme nous !

Sceptique, Isolde leva un sourcil. Elle, bizarre ? C'était une petite fille d'une grande banalité qui avait grandi avec des enfants certes plutôt pénibles et qu'elle n'appréciait pas, mais elle n'avait rien d'exceptionnel par rapport à eux ; et en dépit de ses pouvoirs magiques qui la rendaient spéciale, elle ne se trouvait pas bizarre. Elle fut presque vexée par la réponse de son interlocutrice. Celle-ci tenta de la rassurer en lui expliquant qu'il était tout à fait possible de vivre aux côtés de ces personnes si particulières qu'étaient les étudiants de Poudlard. La fillette n'était toujours pas convaincue.
— Les sorciers sont bizarres, c'est leur particularité.
— J'sais pas… réfléchit Isolde à haute voix, les yeux perdus dans le vague. Ils se croient meilleurs, ils font n'importe quoi avec la magie, ils croient tout savoir alors qu'ils sont même pas capables de se servir d'un grille-pain. Comme si on vivait pas dans le même monde.

L'inconnue confirma ensuite qu'elle aussi, elle avait fait sa scolarité dans la célèbre école de magie britannique. Elle avait été à Serdaigle. La petite lionne ne faisait pas de distinction entre les différentes maisons, si bien qu'elle hocha simplement la tête. Elle eût affiché le même air neutre si la jeune inconnue lui avait dit qu'elle portait des chaussettes marron à pois violets – outre que cette combinaison de couleurs eût été d'un goût très douteux.
— Et maintenant… Je ne cours pas seulement après des dragons miniatures, plaisanta-t-elle. Je suis magizoologiste, ce qui veut dire que je cours après toutes sortes de créatures magiques ! Je voyage dans de nombreuses régions du monde et les étudie sous toutes les coutures.

Elle s'exprimait avec un grand enthousiasme qui était plutôt communicatif. Isolde sourit et tenta d'imaginer la magizoologiste se rendre par monts et par vaux à la recherche de spécimens rares, croyant pister un furet volant tout à fait fascinant mais se retrouvant finalement nez à nez avec une simple et décevante taupe myope toute couverte de terre.
— C'est marrant, vous ressemblez pas du tout à une aventurière.

La petite sorcière sourit à nouveau. Elle ne disait pas du tout cela dans un sens négatif. La chercheuse avait en effet une fine silhouette, des cheveux bruns soyeux bien que légèrement en désordre, un visage presque enfantin encore ; elle portait des vêtements tout à fait classiques et rien ne pouvait indiquer qu'elle voyageait dans des contrées lointaines pour étudier les créatures magiques, dont la plupart étaient sans doute particulièrement dangereuses.
— Ma mère a des origines sud-africaines. Vous êtes déjà allée là-bas ? On ira peut-être cet été. Vous savez quels animaux on y trouve ?

La Gryffondor se découvrait curieuse ! Elle s'étonna elle-même et fut heureuse d'éprouver, tel un liquide coulant dans ses veines et lui réchauffant le corps, ce sentiment d'excitation. La vie de la magizoologiste devait être passionnante, même si cela supposait probablement de ne pas être beaucoup à son domicile.
— Au fait, je ne me suis pas présentée ! Moi c'est Jessy. Et, lui, c'est Onyx.
— J'm'appelle Isolde. Et ça, c'est mes cheveux, rit la fillette en désignant sa tignasse avec laquelle Leanne s'amusait souvent pour former des monstres en ombres chinoises – la jeune femme ne comprendrait pas la référence, mais qu'importe, Isolde trouvait sa remarque très drôle.

Soudain, elle se rappela pourquoi elle s'était aventurée jusqu'ici ; et surtout, avec qui elle s'était rendue sur le Chemin de traverse… Elle avait totalement oublié sa mère ! Celle-ci devait être morte d'inquiétude et probablement en train de sillonner le quartier à sa recherche en imaginant les pires scénarios. Mais Isolde ne se ferait pas vraiment gronder : Mrs Hawkes se ferait un tel sang d'encre qu'elle serait bien plus soulagée que fâchée de retrouver sa fille en pleine discussion avec une inconnue, laquelle n'avait rien d'effrayant et dont Isolde pourrait dire qu'elle était justement en train de lui demander de l'aide. Rassérénée après ce court moment de flottement, l'enfant espiègle reporta son attention sur Jessy et se rendit compte d'un détail plutôt cocasse.
— Par contre… Je crois que vous êtes en chaussons.

Elle éclata d'un rire cristallin tout en pointant du doigt les pieds de la jeune femme. Cette dernière était vraisemblablement sortie en trombe de chez elle, à la poursuite d'Onyx, oubliant jusqu'à enfiler des chaussures. Isolde réajusta son écharpe lorsqu'un petit vent lui glaça la nuque. Elle espérait que Jessy n'avait pas trop froid non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Dim 8 Oct 2017 - 2:42


La demoiselle n'eut pas l'air ravie de l'entendre dire qu'elle était bizarre. Elle se plongea dans ses pensées et partagea ses réflexions avec Jessy. Selon elle, les sorciers étaient outrecuidants et croyaient tout savoir quand bien même ils ne parvenaient pas à utiliser un grille-pain correctement. La sang-pur fut amusée de cette remarque. Il était vrai que beaucoup de sorciers n'avaient pas grande connaissances des technologies moldues - d'ailleurs, elle aurait plutôt tendance à dire que ces inventions les rendaient aussi très étranges. Pour sa part, elle n'y connaissait pas grand-chose non plus. Elle avait cependant appris à apprécier leur matériel culinaire depuis longtemps. Elle se souvenait par exemple cette petite fête dans la tour de Serdaigle, quand elle avait dû cuisiner des plats à leur façon. Un bon souvenir pour la gourmande qu'elle était.

- Comme si on vivait pas dans le même monde.

Elle ne répondit rien à cette remarque. C'était aussi son impression : celle de vivre sa vie, comme partagée entre deux mondes. D'un côté, elle était libre de pratiquer la magie comme elle le souhaitait, de se sentir supérieure grâce à toutes les formules qu'elle maîtrisait. De l'autre, elle était comme un albatros posé sur la terre ferme ; elle devait cacher sa magie et vivre parmi les Moldus. La séparation de leur vie en deux mondes pouvait intriguer, et être à l'origine de nombreux problèmes. Malgré tout, elle ne s'en plaignait pas. Elle était habituée à cette distinction et elle pensait qu'Isolde s'y ferait elle aussi, un jour.

Au moment où elle décrivit son métier, elle perçut le sourire qui étirait les lèvres de la fillette. Elle semblait assez captivée par le peu qu'elle racontait. Sa première remarque "C'est marrant, vous ressemblez pas du tout à une aventurière." la décontenança quelque peu. Elle ne s'était jamais demandé si, oui ou non, elle avait l'allure d'une magizoologiste. Elle aurait pensé que son teint cuivré aurait suffi, mais apparemment non. Elle n'avait pas vraiment de cicatrice car elle se montrait prudente pendant ses expéditions, et ses blessures mineures disparaissaient assez vite. Un peu déçue de l'avis de la petite, elle lui présenta ses mains encore marquées par son dragon miniature :

- Enfin, regarde ça ! Si ça ne montre pas que je suis une aventurière, je ne sais pas ce qu'il te faut.

À la suite de ces mots peu convaincants, elle éclata d'un rire franc. Puis Isolde révéla sa curiosité en l'interrogeant. Sa mère avait des origines sud-africaines et elle disait qu'elle s'y rendrait peut-être l'été prochain. Elle voulait savoir si la jeune femme y était déjà allée et quels animaux ils pouvaient trouver là-bas. Le regard de Jessy s'assombrit légèrement. Oh, oui, elle connaissait un peu l'Afrique du Sud. Elle y avait fait une escale pendant le tour du monde qui avait suivi sa sortie de Poudlard. Elle était sincèrement heureuse de pouvoir lui partager son expérience, malheureusement elle avait gardé un mauvais souvenir de ce pays.

Et c'était un euphémisme. C'était précisément en Afrique du Sud qu'elle avait rencontré une créature qui, depuis, la terrorisait. Le Suaire vivant s'infiltrait la nuit dans les maisons des gens, se couchait sur les corps endormis, les recouvrant à la façon d'un doux drap noir. Il étouffait ses proies de cette manière. Jessy aurait pu être sa proie de cette manière. Elle voulut secouer sa tête discrètement, se remettre les idées en place. Elle travaillait ardemment à faire disparaître sa peur. Il n'était pas question de la faire ressurgir en se perdant dans ses pensées. De plus, elle ne voulait pas effrayer la petite Gryffondor. Elle pouvait lui parler de son voyage et des autres créatures, si impressionnantes, qu'elle avait étudiées en Afrique.

- Oui, je connais un peu... J'y suis allée il y a des années. Elle se racla la gorge avant de reprendre sur un ton plus enthousiaste. J'y ai étudié des dragons par exemple. Oui, il y en a dans cette région : des Babinecendrées. Autrement, dans les zones désertiques, il peut y avoir des Kalakoas. Ce sont des sortes de varans, peu connus même des sorciers. Il y a aussi les Musards, de grands escargots dont la coquille change de couleur ; les Focifères qui sont de magnifiques oiseaux au plumage éclatant ; également des créatures qui ressemblent à des rhinocéros, les Éruptifs. Elle laissa ses paroles faire leur petit effet puis conclut. Bon, la plupart de ces bestioles sont pour le moins dangereuses donc je te déconseille de les chercher sans être accompagnée d'un sorcier expérimenté.

Une tirade lui suffit pour retrouver le sourire. Elle avait rapidement résumé les espèces de créatures magiques pouvant se trouver dans le pays d'origine de sa mère. Elle aurait pu décrire plus précisément ce qui rendait les bêtes dangereuses, mais elle se disait que la petite aurait probablement eu du mal à intégrer toutes les informations. Quoi qu'il en soit, une petite escapade verbale ne lui faisait pas de mal et elle était contente que son domaine intéresse.

Après s'être rappelée qu'elle ne s'était pas présentée, Jessy avait donné son prénom et celui de son dragon miniature. En échange, la Miss fit de même. Elle confirma l'information donnée par son écharpe : elle s'appelait Isolde. Enjouée, elle lui présenta ensuite officiellement ses cheveux.

- Enchantée, cheveux d'Isolde. Je m'excuse de la part d'Onyx pour ce qu'il vous a fait tout à l'heure.

La jeune femme mêla son rire à celui d'Isolde, lançant un regard de côté à son dragon miniature. Décidément, avoir un cracheur de feu à ses côtés était toujours une épreuve, même lorsqu'ils n'étaient pas plus grands ni plus féroces qu'un fléreur. Encore occupée à se représenter la faune exotique dont elle avait parlé, elle ne remarqua pas la soudaine hésitation qui avait saisi la petite Gryffondor. Elle fut ramenée sur terre quand on évoqua ses pieds.

- Par contre… Je crois que vous êtes en chaussons.

- Sérieusement ?

Les yeux de la brune tombèrent sur ses pieds et elle put admirer ses chaussons moelleux bleu vif. Ils avaient passé inaperçu jusqu'à présent, mais c'était sans compter l’œil attentif de la lionne. Un doux rire d'enfant s'éleva tandis qu'un courant d'air fit frissonner Jessy. Elle était sortie sans ses chaussures et n'avait pas non plus songé à mettre une écharpe. La seule bonne idée qu'elle avait eue, c'était de garder sa veste sur elle. Croisant les bras pour se réchauffer quelque peu, elle porte son attention sur la plus haute poche dans laquelle un lézard se faisait tout petit. Sylvestre avait l'air un peu secoué. Mieux valait le laisser se reposer au chaud.

- Ça va, je ne suis pas non plus sortie en pyjama.

Elle se mit elle aussi à rire. Il était amusant de constater que la compagnie d'Isolde la rajeunissait. Elle se sentirait presque comme la petite fille de onze ans qui vivait elle aussi sa première année à Poudlard. Presque, car depuis ce temps elle avait trouvé sa passion, appris bien des choses, vécu tout simplement. Mais il était agréable de pouvoir parler librement avec une fillette dont elle avait failli arracher les cheveux, et de se promener en chaussons comme si le Chemin de Traverse tout entier était la salle commune de sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Isolde Hawkes, Dim 29 Oct 2017 - 14:30


La magizoologiste agita ses mains lacérées devant la mine amusée d'Isolde :
— Enfin, regarde ça ! Si ça ne montre pas que je suis une aventurière, je ne sais pas ce qu'il te faut.

Un chat de mauvais poil eût fait bien plus de dégâts, selon la jeune Gryffondor qui se contenta de sourire davantage. Le courant passait bien entre les deux personnages alors que rien ne les prédestinait à se rencontrer ce jour-là, à cet endroit-là, dans ces circonstances-là. Tout au mieux eussent-elles simplement pu se croiser et passer leur chemin dans la plus grande indifférence, sans un sourire, sans même un regard. Deux inconnues qui se tenaient pourtant au milieu de la rue et conversaient avec légèreté, telles de vieilles amies se racontant toutes leurs péripéties depuis leur dernière rencontre. Isolde se méfiait naturellement des gens, mais pas de cette jeune femme. Elle ignorait si elle serait amenée à la revoir mais, quoi qu'il en fût, elle était heureuse de cette rencontre.

Jessy énuméra toute une série de créatures vivant en Afrique du Sud et qu'elle avait croisées lors d'un précédent périple. La petite sorcière buvait ses paroles ; bouche légèrement ouverte, air presque bêta et yeux rivés sur l'aventurière. Isolde mourait d'envie de croiser la route de l'une de ces bestioles, quand bien même la magizoologiste lui déconseillait de partir en expédition sans se faire accompagner par un sorcier accompli. Dommage, Mrs Hawkes était la plus moldue des moldus, et ce n'est pas Leanne, sœur d'Isolde de deux ans sa cadette, qui serait en mesure de l'accompagner.
— Vous n'aurez qu'à m'emmener avec vous la prochaine fois, déclara-t-elle en haussant les épaules, comme si c'était aussi simple que cela.

La jeune sorcière afficha évidemment une mine stupéfaite lorsqu'Isolde lui fit remarquer qu'elle était en chaussons, ce qui les fit rire toutes les deux de plus belle – au moins, fit remarquer Jessy, elle n'était pas en pyjama ! Cela avait failli arriver à Leanne un jour, raconta la fillette à la jeune femme. Elle avait eu beaucoup de mal à se lever et à avaler son petit déjeuner. Elle s'était brossé les dents à la vitesse d'un escargot sous sédatifs, avait enfilé ses chaussures, pris son sac et avait commencé à descendre les marches quand sa sœur l'avait attrapée in extremis par la robe de chambre en éclatant d'un rire qui avait résonné dans toute la cage d'escalier.

Puisque Jessy était sortie en chaussons, Isolde en déduisit qu'elle habitait le quartier. Avec toutes ses boutiques destinées aux sorciers ainsi que la difficulté qu'on avait à s'y rendre, le Chemin de traverse était à l'évidence fréquenté uniquement par la communauté magique.
— J'sais pas si je pourrais vivre ici, commenta-t-elle. Beaucoup de gens et trop de soricers ! Elle eut soudain conscience que son interlocutrice pouvait attraper froid. Je vais peut-être pas vous retenir, ce serait dommage de tomber malade, surtout si vous préparez un autre voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Jessy Brown, Mer 15 Nov 2017 - 0:34


Isolde avait l'air très intéressée par les créatures fantastiques qui peuplaient le pays d'origine de sa mère - heureusement, d'ailleurs, qu'elle ne se fichait pas de l'explication puisque c'était elle qui avait posé la question. Elle semblait happée par le débit de paroles de Jessy, qui s'était quelque peu retenue pour ne pas l'écraser sous le poids d'une réponse trop complète. La sorcière était ravie d'avoir un auditoire aussi curieux et attentif à ses récits, bien qu'il ne fût composé que d'une toute jeune fille. Lorsqu'elle lui conseilla de ne pas s'aventurer à les rechercher sans être bien accompagnée, elle lui suggéra comme s'il s'agissait d'une évidence qu'elle n'aurait qu'à l'accompagner lors de son prochain voyage.

La Fourchelang eut un rire léger, non moqueur car elle acquiesça à ces paroles. Cela pouvait être amusant de partir en compagnie d'une jeune fille comme elle. Certainement dangereux car une seule personne devait veiller sur deux en même temps. Amusant, malgré tout. D'autant qu'elle se dit qu'Isolde ne devait pas connaître de sorcier capable de l'accompagner pour partir à la rencontre de la faune magique sud-africaine. Peut-être la fillette avait-elle dit cela pour plaisanter, ou peut-être était-elle sérieuse. Dans tous les cas, Jessy garderait sa remarque à l'esprit. Elle songeait justement à retourner sur les traces de son passé qui l'avait traumatisée. Elle devait encore se préparer pour entamer un tel voyage, mais quand elle serait fin prête, physiquement et psychologiquement, elle songerait à la petite Isolde.

Après que cette dernière lui eut fait une remarque sur les chaussons à ses pieds, Jessy s'était réjouie de ne pas être sortie dans la rue en pyjama. Rebondissant sur cette remarque, la vive demoiselle lui expliqua avec amusement que sa sœur nommée Leanne avait vécu cette situation. La brunette rit à ses propos, remarquant qu'elles avaient échangé les maladresses : l'une oubliait ses vêtements mais enfilait ses chaussures, l'autre s'habillait mais gardait ses chaussons aux pieds. Le bouquet final serait qu'Isolde sorte un jour en panoplie complète de nuit, en étant somnambule tant qu'à faire !

La petite Gryffondor annonça soudain qu'elle ne pourrait pas vivre ici car il y avait trop de gens, trop de sorciers à son goût. Elle avait encore un peu de mal avec le monde magique, selon ses dires. Son avis pouvait se comprendre. Jessy quant à elle avait toujours vécu parmi les porteurs de baguettes, qui plus est à Londres. Cela l'avait rapidement rapprochée du Chemin de Traverse, lieu qu'elle appréciait et où elle se sentait désormais chez elle. Si son cœur appréciait le goût du voyage et du renouveau, elle aimait également ce petit coin du monde où elle s'était posée et avait trouvé un nid à sa mesure.

- C'est pratique de vivre ici quand on travaille à côté.

Elle dit ceci en haussant les épaules, énonçant la principale raison qui avait poussé les habitants de la ruelle à emménager. Cette raison n'était plus d'actualité dans son cas, mais  elle l'avait été. Le fait d'être au cœur de l'agitation magique de la capitale du Royaume-Uni pouvait clairement déranger de temps en temps. Ce n'était pas la tranquillité d'une chaumière en bordure de forêt, non, c'était tout l'inverse. Pour sa part, elle ne manquait pas d'air frais car elle ne se privait pas de sortir et de partir très loin de Londres dès qu'elle en avait envie.

Souriant de nouveau, elle entendit Isolde s'inquiéter qu'elle puisse tomber malade en restant sous la neige en chaussons. C'est à cet instant qu'elle prit conscience que ses pantoufles s'étaient humidifiées. C'était un peu désagréable tout à coup.

- Je prépare toujours de nouveaux voyages et c'est vrai que je n'aimerais pas partir enrhumée la prochaine fois. Mais je pense que celui qui risque de prendre froid, c'est mon petit Onyx...

Elle tourna les yeux vers la boule de pointes et d'écailles noires qui lévitait toujours à leurs côtés. Rares étaient les dragons à supporter le froid, et elle ne souhaitait pas expérimenter la résistance des modèles miniatures aujourd'hui. Elle ne devrait pas tarder à le ramener. Revenant à la demoiselle, elle se demanda si elle se promenait en solitaire ou si elle avait perdu la trace de ceux qui l'accompagnaient par sa faute. La brunette se mordit la lèvre inférieure et voulut l'interroger pour éviter de l'abandonner, perdue au milieu d'une foule de sorciers inconnus.

- Tu es venue toute seule ou tu étais accompagnée ? Je pourrais t'aider à retrouver ceux qui étaient avec toi si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Le Nid d'un Aigle

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Habitation] Le Nid d'un Aigle


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.