AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 8 sur 9
Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Azaël Peverell, Sam 24 Sep 2016 - 15:42


Pause terminée. Il s'était largement assez reposé, et l'heure tournait. Il lui restait un atelier à tester. Sans doute pas le plus intéressant, mais après il retournerait au deuxième, histoire de voir ce qu'il pouvait faire avec les combinaisons apprises en cours. Alors il se dirigea vers les mannequins, d'un pas traînant, pour se mettre à une dizaine de mètres de ces derniers. Baguette brandie, il lâcha un #Metalo Scensio. Aussitôt, un filet jaillit pour emprisonner l'un des mannequins. Mais il était clairement trop fin pour être utilisé sur quelqu'un en duel.

Là, il le retarderait à peine une seconde à tout casser. Non, il fallait faire quelque chose de plus solide, de plus impressionnant. Alors il recommença en y mettant davantage de conviction, histoire de ficeler le mannequin dans un filet de bonne constitution. C'était déjà mieux, mais toujours un peu léger. Alors comme pour les autres ateliers, il recommença jusqu'à être satisfait. Quelques minutes plus tard, son filet de métal semblait assez solide pour réellement Emmerd*r son adversaire potentiel. Ca manquait de difficulté comme exercice, mais il n'avait aucune envie de faire équipe avec quelqu'un pour aller plus loin.

Alors il retourna au second atelier pour retrouver les cibles. Il lança directement un #Exteo Stattiga comme précédemment, et le fit aussitôt suivre d'un #Amplificatum sur la flèche centrale. Aussitôt, celle-ci grossit, jusqu'à voir sa taille multipliée par trois. Et elle finit sa course au pied de la cible. Evidemment… Le poids était aussi modifié. Les deux autres flèches avaient bien atteint leurs cibles. Il réfléchit un instant afin de pallier à ce problème. Il allait devoir changer sa façon de faire. Faire en sorte de lancer la flèche centrale avec plus de puissance que les autres.

Alors il recommença, en s'enfermant une fois de plus dans son monde. Se couper des autres pour réussir. Comprendre ce qui ne va pas et recommencer jusqu'à être satisfait. Une fois, deux fois, cinq fois. Enfin, la flèche combinée à l'Amplificatum se plantait là où il voulait. Trois flèches en plein dans le mille, dont une qui était clairement plus grosse et impressionnante. La classe. Il pouvait être fier de lui. Il s'éloigna une nouvelle fois, attendant la fin du cours. Pour lui, l'entraînement était fini.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Rose Layroy, Sam 24 Sep 2016 - 22:06


La jeune fille fourra son petit nez en trompette dans la bassine et en ressortit ce qu'elle cherchait. Enfin pas vraiment puisqu'elle ne cherchait rien en particulier mais elle en sortit quelque chose d'intéressant. Une vieille toupie en bois délicatement peinte. La peinture était un peu effacée à certains endroits mais elle était encore en large partie extrêmement bien conservée. Bon, c'était à elle de jouer. Elle jeta de nouveau le même sort en se concentrant pour faire exactement comme les fois précédentes avec la carte. Elle voulait ressentir les mêmes sensations, faire le même mouvement de baguette, visualiser la même image, réussir tout aussi bien le sortilège. Elle était totalement détendue et sereine à tel point qu'elle réussit du premier coup. Finalement la malédiction de l'échec premier venait de passer. Ce n'était pas si mal d'ailleurs. Elle se pencha sur la table, y mit ses coudes et attrapa la deuxième toupie qu'elle plaça juste en face de ses deux yeux de telle sorte qu'elle commença à sérieusement loucher. C'était assez drôle d'ailleurs. Se laissant déconcentrer elle jeta un petit coup d'oeil vers les autres ateliers et vit du coin de ses pupilles la bleue et bronze (Alice). *Bam, tu vois, je ne suis pas nulle en sortilège. Rira bien qui rira la dernière oisillon, mais fais attention, le serpent peut te manger les ailes... Ce serait bête de tomber en plein vole...* Cette fille l'énervait vraiment mais il était dans son devoir de gentille Serpentarde de ne pas faire un esclandre en cours. Cela ne serait bon pour personne et surtout elle risquerait de mal se faire voir par son nouveau professeur. Cet intéressant professeur... Peut-être pouvait-il l'aider à parvenir sur le chemin de la grandeur, de la puissance... Mais comment obtenir ses faveurs. Pfff... Stupide problème d'âge. Cela ne lui apportait que des problèmes et était un bien trop grand problème pour sa volonté d'apprentissage. Cependant, elle avait réussi à obtenir les grâces de miss Wind, elle parviendrait peut-être à s'accorder celles de Benbow... Malgré tout, il fallait bien admettre que la méthode n'allait pas pouvoir être la même... On ne séduit pas un serpent comme on séduirait un poussin. Elle avait encore un peu de temps pour penser à tout cela.

L'attention de la petite se rapporta sur sa toupie. Il y avait deux autres sortilèges qu'elle pouvait tester sur cet atelier. Un petit #Amplificatum ne ferait pas de mal. Elle reposa donc l'objet, se remit droite et se concentra. Cette fois il fallait qu'elle visualise l'objet doubler de volume. Très bien, elle en était capable. Elle était capable de tout. Chacun de ses sorts étaient comme un défi qu'elle se lançait à elle-même. Elle vivait en traversant des challenges journaliers et tous dans le même but ultime. Pour l'instant elle deviendrait maître des sorts de base, plus tard ceux vraiment complexes lui seraient familiers. Il y avait bien un commencement à tout de toute manière. Petit mouvement adéquat du poignet, prononciation claire et haute du sortilège, menton droit, regard déterminé et le sort était jeté. La toupie prit un peu de volume mais ce n'était pas suffisant aux yeux de la verte. Elle pouvait faire bien mieux. C'est donc, comme elle en avait prise l'habitude lors de ce cours, l'enchaînement du même sort répété inlassablement qui commença. Au début la toupie ne grossissait pas tant que ça. C'était d'ailleurs presque imperceptible. Mais au fil des essais elle commença à comprendre comment agir et la toupie grossit réellement. Elle atteint tout d'abord la taille d'une pomme, puis la française décida d'aller plus loin et réussit jusqu'à donner la taille d'un petit chaudron de poche (les mêmes que vous utiliser pour transporter les bonbons à Halloween. Mais si vous savez, la fête moldue où les monstres et sorciers sont rois ! Et les caries mais ça n'a rien à voir.). La jeune Serpentarde était assez fière d'elle. Elle avait réussi à maîtriser presque parfaitement quatre sorts. C'était vraiment pas mal pour un cours. Car oui, le cours touchait à son terme, Rose le sentait. Elle aurait presque été heureuse parce que c'était bien gentil tout ça mais elle était exténuée à présent. Elle méritait bien un petit repos... et une douche aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Ian Benbow, Dim 25 Sep 2016 - 14:03


Je m'assure que le frotte-manche a bien compris ce que je lui ai expliqué et je m'éloigne. Je regarde ma montre, plus que quelques minutes. La partie pratique s'est plutôt bien passée. Aucun incident, ce qui semble être une bonne nouvelle. Et surtout, des élèves studieux et curieux. Plusieurs sont venu, spontanément, me poser des questions, signe que la matière les intéresse. Je suis assez content du déroulement de mon premier sujet de cours. Il ne reste plus grand chose à faire, maintenant. Les élèves vont devoir se préparer au test de fin de chapitre. Rien de bien monstrueux, avec malgré tout une petite surprise. Je place mes mains en haut-parleur autour de mes lèvres et émet quelques cris de ralliements.

Il faudra quelques minutes pour que tous les élèves me rejoignent au centre du cercle. Certains s'attardent et range le matériel utilisé, bon point. D'autres terminent leur exercice en cours, bon point aussi. D'autres sont déjà à mes côtés, probablement ceux qui avaient décidé de s'arrêter quelques minutes avant le gong final. La fatigue. La magie est fatiguante, voilà un point sur lequel Hurtson a raison. Une fois tout le monde réunis, je décide de conclure.

- Okay les gars. C'était bien. De ce que j'ai vu, vous êtes tous prêt pour le test de lundi matin. Si vous ne cédez pas au stress, vous devriez être capable d'obtenir un Acceptable. Je souris, me moquer d'eux, j'aime bien. Afin de vous permettre d'être totalement prêt à ce qui vous attend lundi, je vais détailler avec vous les exercices qui vous seront imposés.

Il reste 5 minutes avant la sonnerie annonçant la fin du cours. Je ferai mieux de me dépêcher. Je balaie la rangée d'élève du regard, essayant de cerner un visage exprimant l'incompréhension. Genre bouche ouverte et yeux plissées. Tout le monde semble me suivre.

- Premierement, vous tomberez sur le même exercice que l'atelier numéro 2. Sauf qu'il ne faudra pas juste tirer les flèches mais aussi les combinés avec les trois, oui les trois, sorts de l'atelier numéro 1. En somme, vous devrez imiter la démonstration que j'ai faites lors du dernier cours. Je souris. Légèrement sadique pour le coup. Je doute que l'un d'entre-eux en soient capable. Peut-être l'un d'entre eux arrivera t-il à m'épater. Le deuxième exercice sera celui de l'atelier numéro 4. Je ferai léviter un mannequin et vous devrez l'emprisonner puis faire fondre le filet de métal. Le mannequin sera, bien entendu, en mouvement. Et enfin, l'épreuve bonus. Je veux vous voir utiliser une combinaison de votre propre invention sur un mannequin, immobile cette fois. Vous pouvez faire ce que vous voulez, ça m'importe peu. Je veux juste que ça soit efficace. Ça sonne. Okay, vous pouvez y aller. À lundi.

Je les laisse partir et me dirige vers la table la plus proche afin de ranger ce qui doit l'être. J'ai du boulot devant moi, pour le coup. Heureusement, j'ai une baguette pour m'aider.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Orianne Estheim
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Orianne Estheim, Dim 25 Sep 2016 - 14:26


Forte de ta réussite, tu continuas sur ta lancée après avoir fait grandir la peluche de panda de monsieur Benbow. Malheureusement, tu fus obligée de fouiller à nouveau la boîte d'objets pour en retirer une seconde babiole car ton cher professeur venait à l'instant de faire disparaître la peluche de panda sur laquelle tu t'étais exercée. Prenant au hasard quelque chose, tu t’aperçus que tu avais attrapé une poupée en porcelaine plutôt ancienne et vraiment effrayante  avec ses gros yeux qui te fixait sans vies… Restant un moment interdite devant l'objet, tu te dis que décidément Benbow avait de drôle de goûts quant même… Bref, tu posa la poupée au même endroit où tu avait mis la peluche de panda avant de réitérer les mêmes actions faites pour t’exercer à faire grandir la cible que tu avait choisie. Maintenant il fallait la faire se dupliquer et la faire disparaître comme était le but de l'exercice dans lequel tu te trouvais. Bon, tu pris le temps cette fois d'ajuster ton tir afin de réussir à viser juste dès le premier essai. Une fois que tu jugea que c'était bon, tu pris une grosse inspiration et d'un air décidé tu lança ton sort.

« - Gemino ! »

Le sort frappa de plein fouet la poupée qui se dédoubla instantanément. Facile ! Te concentrant à nouveau, tu essayas d'enchaîner sur le dernier sortilège à maîtriser afin de faire disparaître partiellement ta cible.  

« - Kaleidem ! »

Les deux poupées disparurent donc de la table. Tu te rendis compte que ce n'était pas vraiment l'atelier un qui allait te mettre des bâton dans les roues, en fait. Tout le monde était capable d'arriver à dédoubler ou a faire disparaître un objet immobile, autant passer par un autre atelier auquel tu passeras plus de temps parce qu'il serait plus difficile… Voyons donc voir ce que l'on demandait d'autre… Le prochain atelier te semblait plus intéressant en tout cas puisqu'il fallait s'entraîner à utiliser le sortilège que ton professeur avait montré au court théorique il y a quelques jours. Te positionnant à presque cinq mètre des cibles, tu pointes ta baguette sur la cible du milieu et prononce un #Exteo Stattiga. Aussitôt trois flèches fusèrent de cette dernière et volèrent prestement vers les cibles. Pas mal pour un premier essai, constatas-tu en regardant les flèches s'être plantées pas trop loin du centre des cibles. Il faut dire aussi que tu n'étais pas encore trop loin de ces dernières et que ça aurait été difficile de ne pas les mettre dedans mais quant même… Et si tu corçais un peu ? C'était une bonne idée de voir jusqu'où tu pouvais aller ! Tu avais déjà pratiquer un sport moldu qui se nommait « tir à l'arc », c'était un peu le même principe ici mais tu utilisais ta baguette au lieu de l'arc… Tant que tu restais concentrée sur l'objectif de mettre des flèches dans le centre de ta cible, il n'y avait aucune raison que tu rates si tu te trouvais au double de la distance standard.

« - Exteo Stattiga ! Dis-tu d'un ton décidé alors que tu n'avais pas quitté le centre des yeux. Oh Shit ! »

Cette fois tes flèches avaient encore touché leur cible mais elles s'étaient plantées assez loin du centre des blason. Pas de chance sur ce coup-là, il fallait peut-être faire une contre-visée pour pouvoir un peu remonter l'endroit où tu avais envoyé tes flèches. C'était ce que les tireurs moldu faisaient avec leur truc lorsqu'ils se rendaient compte qu'il tiraient trop d'un côté. Pour palier à ce problème, la solution était donc de viser l'endroit dans le sens de l'erreur. Visant donc le bas de la cible, tu réitéra ton action et constata avec satisfaction que ton stratagème avait fonctionné puisque les flèches étaient un peu remontée. Tellement concentrée sur ton exercice, tu faillis ne pas entendre le prof qui demandait à tes camarades et toi te vous rassembler près de lui. Une fois que vous fûtes tous là, il pris la parole afin d'indiquer que le cours pratique touchait à sa fin avant d'expliquer en quoi consisterait le bilan que vous devrez exécuter pour marquer la maîtrise de ce chapitre.

Apparemment il n'y aura pas de grande difficulté puisqu'il s'agissait de pouvoir combiner le sort que tu venais de tester avec ceux de l'exercice un. Facile, même si tu n'avais pas encore essayer d'enchaîner les deux sorts. La suite était par contre assez compliquée puisque tu n'avais pas eu le temps de t'excercer à l'atelier quatre qui consistait à emprisonner un mannequin dans un filet de métal et de le faire fondre par la suite. Tu compris bien vite que tu allais devoir t'entraîner en solo jusque Lundi pour avoir une chance de réussir ton examen. Benbow vous congédia alors car la sonnerie venait de retentir. Reprenant ton sac en bandoulière, tu salue le professeur tandis que tu prend le chemin du château. Et bien, tu avais du pain sur la planche si tu voulais réussir ton test !
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Amara Fern
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Amara Fern, Mar 27 Sep 2016 - 20:48


Amara, prise dans son élan, n'avait pas quitté les ateliers tant qu'elle maîtrisait l’exercice comme il se devait, et elle ne se rendit pas compte que la fin du cours été arrivée. Elle quitta la table, rangea sa baguette et partit rejoindre ses camarades autour du professeur :

"- De ce que j'ai vu, vous êtes tous prêt pour le test de lundi matin. Si vous ne cédez pas au stress, vous devriez être capable d'obtenir un Acceptable." déclara t-il, avec un sourire qui paraissait légèrement sadique aux yeux d'Amara. "Premierement, vous tomberez sur le même exercice que l'atelier numéro 2. Sauf qu'il ne faudra pas juste tirer les flèches mais aussi les combiner avec les trois, oui les trois, sorts de l'atelier numéro 1. En somme, vous devrez imiter la démonstration que j'ai faites lors du dernier cours."

  Là, la jeune sorcière commença à paniquer. Elle se demandait bien comment elle serait capable de réaliser tout cela, mais elle comprit que le professeur n'avait pas fini lorsque son sourire s'élargit un peu plus :

"- Le deuxième exercice sera celui de l'atelier numéro 4. Je ferai léviter un mannequin et vous devrez l'emprisonner puis faire fondre le filet de métal. Le mannequin sera, bien entendu, en mouvement. Et enfin, l'épreuve bonus. Je veux vous voir utiliser une combinaison de votre propre invention sur un mannequin, immobile cette fois. Vous pouvez faire ce que vous voulez, ça m'importe peu. Je veux juste que ça soit efficace."

  L'exercice allait être long, et sûrement plein de surprise, ce qui n'encouragea pas vraiment Amara. Néanmoins, elle s'était, jusqu'à maintenant, débrouillée sans trop de soucis, et elle espérait que cela allait continuer dans ce sens. Alors, lorsque le professeur donna le feu vert aux élèves pour quitter le cours, la sorcière n'hésita pas, prit son sac et se dirigea vers le Parc, où elle comptait bien potasser sa liste de sort pour être à jour le lundi de l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Rose Layroy, Mar 27 Sep 2016 - 21:30


Finalement Rose eut bien raison de s'arrêter puisque mister Benbow se décida à les appeler comme des moutons. En bonne brebis du troupeau, la petite s'avança près de lui.

_Okay les gars.

*Et les filles ? T'es sérieuse là ? Tu es sais à quel point en s'en fiche ? Pourquoi faire une remarque si étrange ? Je sais pas trop. Des fois je pense des trucs, je sais pas trop d'où ils viennent mais ils sont là... Et si on écoutait ? Ouais, ça serrai mieux.*

_C'était bien. De ce que j'ai vu, vous êtes tous prêt pour le test de lundi matin.

*Pfff...* Comme toute élève normalement constitué la seconde année ne raffolait pas des examens, mais elle était forcée d'y passer donc il ne lui restait plus qu'à s'entraîner d'ici là et elle ferait ce qu'il faut pour obtenir une note plus que correct. Aucune réaction donc ne sortit de la bouche, ni même parut sur le corps de la Serpy'.

_Si vous ne cédez pas au stress, vous devriez être capable d'obtenir un Acceptable.

*Euh... Seulement un Acceptabe ?* Bon, en fait, il faudrait plus qu'un seul entraînement pour ne pas avoir un Troll... Était-ce suffisant pour se décourager ? Bien sûr que non ! Elle le réussirait comme elle avait toujours tout réussi.

_Afin de vous permettre d'être totalement prêt à ce qui vous attend lundi, je vais détailler avec vous les exercices qui vous seront imposés.

*Oui !!! Super Benbow !*

_Premièrement, vous tomberez sur le même exercice que l'atelier numéro 2.

*Atelier 2... Forcément, un que je n'ai pas fait. Sinon ça aurait été beaucoup trop drôle...*

_Sauf qu'il ne faudra pas juste tirer les flèches mais aussi les combinés avec les trois, oui les trois, sorts de l'atelier numéro 1.

*Et je n'en ai fait que deux...*

_En somme, vous devrez imiter la démonstration que j'ai faites lors du dernier cours.

*Bonjour Troll, je m'appelle Rose. Ravie de faire ta connaissance.*

_Le deuxième exercice sera celui de l'atelier numéro 4.

*C'est une blague c'est ça ? Pfff... Le sort s'acharne...*

_Je ferai léviter un mannequin et vous devrez l'emprisonner puis faire fondre le filet de métal.

*Bon bah si déjà on arrive à emprisonner le mannequin et pas le prof ce serait déjà un beau miracle !*

_Le mannequin sera, bien entendu, en mouvement.

*Sinon ce serai beaucoup trop simple il est vrai !*

_Et enfin, l'épreuve bonus. Je veux vous voir utiliser une combinaison de votre propre invention sur un mannequin, immobile cette fois.

*Oui ! Ça j'en suis capable ! Donc, en gros, tu comptes sur l'exercice dit bonus pour recevoir le plus de point possible ? Mais qu'est-ce qu'on est mal ! On est mal...*

_Vous pouvez faire ce que vous voulez, ça m'importe peu. Je veux juste que ça soit efficace.

La sonnerie retentit.

_Okay, vous pouvez y aller. À lundi.

La petite alla alors récupérer son sac et remettre ses chaussures. Et bien elle aurait du travail à faire si elle voulait réussir ce test. Elle avait un peu plus de trois jours... Bon, et bien la douche n'allait pas être pour tout de suite. Elle salua son professeur et partit, soucieuse de son entraînement futur.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Jade Wilder, Mer 28 Sep 2016 - 0:43


HRPG: LA de Ian accordé (si soucis n'hésite pas à me MP).


Se forcer pour se calmer était la seule solution acceptable pour le moment. Jade ne pouvait pas faire grand chose de plus en fait, à part s'entrainer, essayer encore et encore. Cela prendrait le temps nécessaire, elle avait l'habitude. Le problème étant que plus elle stressait et moins elle réussissait, c'était une saleté de cercle vicieux en fait.

Hésitant entre abandonner, s'acharner ou véritablement s'énerver, l'Italienne finit par faire ce qu'elle savait le mieux: être têtue. Elle avait décidé de finir cet exercice, elle le finirait un point c'est tout ! Se concentrant pour que le reste du monde disparaisse et qu'elle puisse fixer son attention uniquement sur le hochet, Jade sursauta en entendant le professeur rappeler tout le monde. Eh Mer** ! Trop lente, comme elle le craignait.. Mais elle ne s'était pas suffisamment entrainée, elle n'avait fait que deux ateliers et encore, le deuxième n'était pas totalement réussit. Bon sang, elle allait totalement se planter en se retrouvant face aux évaluations. A contrecoeur, la demoiselle rejoignit le groupe d'élèves, ruminant intérieurement.

- Okay les gars. C'était bien. De ce que j'ai vu, vous êtes tous prêt pour le test de lundi matin. Si vous ne cédez pas au stress, vous devriez être capable d'obtenir un Acceptable. Afin de vous permettre d'être totalement prêt à ce qui vous attend lundi, je vais détailler avec vous les exercices qui vous seront imposés.

Ne pas céder au stress.. Ouais, elle était fichue, vraiment fichue.

- Premierement, vous tomberez sur le même exercice que l'atelier numéro 2. Sauf qu'il ne faudra pas juste tirer les flèches mais aussi les combinés avec les trois, oui les trois, sorts de l'atelier numéro 1. En somme, vous devrez imiter la démonstration que j'ai faites lors du dernier cours. Le deuxième exercice sera celui de l'atelier numéro 4. Je ferai léviter un mannequin et vous devrez l'emprisonner puis faire fondre le filet de métal. Le mannequin sera, bien entendu, en mouvement. Et enfin, l'épreuve bonus. Je veux vous voir utiliser une combinaison de votre propre invention sur un mannequin, immobile cette fois. Vous pouvez faire ce que vous voulez, ça m'importe peu. Je veux juste que ça soit efficace. Okay, vous pouvez y aller. À lundi.

Oh bordel.. Elle n'allait jamais y arriver, jamais. Était-elle réellement la seule paniquée à l'idée d'échouer ? L'inquiétude pouvait se lire sur le visage de l'adolescente qui pourtant, s'efforça de la cacher. Elle était sensée avoir le même niveau que les autres alors.. alors elle trouverait un moyen. Elle n'était pas encore sûre de quel moyen on parlait mais il y en avait forcément un, l'entrainement pour commencer. D'ailleurs.. le professeur Benbow n'avait pas dit explicitement de partir immédiatement, hein ? Elle pouvait y aller, mais elle n'en avait pas envie. Le matériel disponible ce jour ne le serait pas jusqu'aux évaluations. Il y avait bien la salle sur demande, mais pas sûr que ça soit exactement dans les mêmes conditions. Hésitant à peine quelques secondes, Jade finit par prendre la direction inverse de ses camarades, retournant à son atelier où tout était encore disposé. Elle n'aurait sans doute pas le temps d'en faire un autre, mais elle voulait au moins terminer celui-ci. La blondinette regrettait amèrement de ne pas avoir tenté directement le second atelier puisqu'il s'agirait certainement du plus difficile, néanmoins cela valait mieux puisqu'elle n'aurait rien réussit sans maitriser à peu près les sortilèges. Quant au quatrième atelier, lui aussi évalué, elle n'avait même pas eu l'occasion d'y penser. Seul point positif: l'Electrocorpus n'était pas demandé en évaluation. Elle ne l'aurait pas fait, même pas pour une bonne note.

Espérant ne pas provoquer la colère du professeur de Défense contre les Forces du Mal, Jade se remit au travail. Il ne lui restait plus qu'un sortilège à maitriser, le Kaléidem. Puisqu'elle maitrisait désormais mieux la prononciation, le lancer devrait être également plus simple. Cependant, il était hors de question qu'elle se croit victorieuse pour autant, c'était même totalement le contraire: s'attendre au pire pour faire mieux et éviter la déception. Mais comment ne pas l'être ? Elle qui s'était entrainée spécialement entre la théorie et la pratique et qui n'était même pas capable d'enchainer les exercices.. Quoi de plus rageant ? Fixant de nouveau son attention sur l'objet, Jade leva légèrement sa baguette vers celui-ci. L'absence des autres élèves était plutôt bénéfique en fait, elle se sentait un peu moins oppressée. Bon certes, il y avait le professeur un peu plus loin qui pouvait l'envoyer sur les roses à tout moment, mais cela aurait été improbable qu'il parte en laissant son matériel à l'air libre. Pas de pensées parasites Jade, penser positif, tout de suite !

- #Kaléidem.

Mot ferme mais presque murmuré, elle voulait y arriver, à tout prix. Ce n'était qu'un sort, il y en aurait bien d'autres, mais si elle partait sans avoir réussit, Jade savait qu'elle n'arriverait pas à le digérer et le ruminerait des heures, voire des jours durant. Évidemment, cela ne fonctionna pas du premier coup. En revanche au deuxième, l'objet s'estompa progressivement, provoquant un soupir de soulagement chez la jeune fille. Enfin.. Histoire de vérifier si le sortilège était bel et bien acquis ou s'il s'agissait juste d'un coup de chance, la blondinette retenta ce dernier sur le hochet "géant" et comme un petit miracle, celui-ci disparut quasi totalement. Nouveau soupir de soulagement alors que les prunelles aux teintes dorées se dirigèrent vers le deuxième atelier. Avait-elle le temps ? Ou pas du tout ? Elle n'en savait rien en fait, normalement la préfète n'était même pas sensée avoir repris les exercices.

- Wilder, je dois terminer de ranger. Vous devez partir. Bonne journée.

Voilà le signal qui devait arriver à un moment ou un autre. Au moins, Jade avait terminé son exercice alors même si elle n'avait pas pu en commencer un autre, elle avait au moins pu terminer ce qui avait été commencé. Hochant la tête, la préfète rangea donc ce qu'elle avait dérangé, mettant fin aux différents sortilèges au passage. Ça au moins, elle savait faire. Une fois la table en ordre, elle sourit au professeur en reprenant ses affaires.

- Bonne journée professeur Benbow..

Et finalement, l'Italienne reprit la direction du château. Elle allait avoir beaucoup de travail avant les évaluations, y compris trouver une combinaison qui soit originale et réalisable par ses soins. Mouais, franchement la demoiselle n'était pas franchement sûre de pouvoir combiner ces deux conditions, m'enfin.. De toute façon, elle avait quelques jours devant elle pour y réfléchir et pour s'entrainer. Remontée, l'adolescente n'avait aucunement l'intention de lâcher prise.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Mer 28 Sep 2016 - 13:28


Roch s’apprêtait à se lancer dans la suite de son exercice, lorsque la voix forte et grave du professeur Benbow retentit au loin, invitant le vert et argent ainsi que tous ses camarades ont stoppé ce qu’ils faisaient.
Il était temps que cela s’arrête. Beaucoup d’élèves avaient l’air exténués. Cela en avait pas l’air, mais les exercices qu’avait mis en place le professeur de défense contre les forces du mal, étaient plus physiques que l’on ne le pensait et demandait une certaine endurance. Malgré les traits tirés affichant la fatigue naissante, le cours avait l’air d’avoir eu l’effet estampé par le professeur. Tout le monde s'était donné à fond pour réussir avec plus ou moins de succès.
Les adolescents étaient maintenant en cercle autour de leur enseignant. Pour lui le cours touchait à son but. Il était maintenant temps de le clôturer.

- Okay les gars. C'était bien. De ce que j'ai vu, vous êtes tous prêt pour le test de lundi matin. Si vous ne cédez pas au stress, vous devriez être capable d'obtenir un Acceptable. Afin de vous permettre d'être totalement prêt à ce qui vous attend lundi, je vais détailler avec vous les exercices qui vous seront imposés.

Monsieur Benbow ne cacha même pas le sourire qui se dessinait sur son visage. Cela en disait long sur ce qu’il pensait vraiment de ses apprentis. L’enseignant le savait pertinemment, malgré les efforts de chacun, tout le monde n’allait pas réussir. Il ne fallait pas être legilimens pour comprendre ses pensées Lorsque ce dernier expliqua à ses élèves, ce qu’il attendait d’eux lors de l’examen qu’il devait avoir lieu le lundi suivant, Roch écoutait attentivement. Le sinople voulait toutes les cartes en mains pour réussir

- Premièrement, vous tomberez sur le même exercice que l'atelier numéro 2. Sauf qu'il ne faudra pas juste tirer les flèches mais aussi les combinés avec les trois, oui les trois, sorts de l'atelier numéro 1. En somme, vous devrez imiter la démonstration que j'ai faite lors du dernier cours.

Cela devrait le faire.

Le deuxième exercice sera celui de l'atelier numéro 4. Je ferai léviter un mannequin et vous devrez l'emprisonner puis faire fondre le filet de métal. Le mannequin sera, bien entendu, en mouvement. Et enfin, l'épreuve bonus. Je veux vous voir utiliser une combinaison de votre propre invention sur un mannequin, immobile cette fois. Vous pouvez faire ce que vous voulez, ça m'importe peu. Je veux juste que ça soit efficace. Okay, vous pouvez y aller. À lundi.

Au même moment la sonnerie annonçant la fin du cours retentit. Oups, Roch savait qu’il n’avait pas du tout fait l’atelier numéro 4. Il ne restait plus qu’une solution, s’entrainait. Le sinople récupéra son sac posé prés de l’atelier  numéro 2 et se dirigea vers la sortie. Il avait quand même une boule au ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Ian Benbow, Mer 28 Sep 2016 - 14:03


Lundi, 10 heures du matin.

Et voilà qu'aujourd'hui marque la fin de mon tout premier chapitre vu en classe. Le cours sur les combinaisons de sortilège touche à sa fin avec cet examen qui a lieu aujourd'hui. Les élèves allaient me montrer ce qu'ils ont appris lors des deux derniers cours. J'ai été à leur écoute et répondu à leur question. J'ai tout expliqué du mieux que je le peux, c'est à leur tout de me montrer ce qu'ils ont retenu. J'avoue être impatient de découvrir les progrès des élèves. Faut dire qu'ils partent d'un niveau très bas ceux-là. Impossible pour moi de rattraper leur lacunes en seulement une petite semaine. Pourtant, je suis persuadé d'avoir fait du beau boulot.

Qui plus est, j'avais été très gentil lors du dernier cours, en leur donnant la totalité des épreuves face auxquelles ils allaient se retrouver. C'est cadeau, presque. Grâce à ça, ils ont eu un week-end entier pour préparer les exercices, bien plus que suffisant quand on sait qu'ils ont également eu droit à deux heures d'entraînement en ma présence jeudi passée.

J'attends beaucoup de quelques élèves, un peu moins d'autres. Les Serpentard ont intérêt à assuré, j'ai pas envie de mettre des mauvaises notes aux verts et argents, surtout que nous sommes censés représenter l'élite de cette ecole. Preuve en est, la majorité des Professeurs de Poudlard viennent de la maison du serpent.

Le premier élève va entrer. La classe est totalement vide. L'espace centrale a été libérée, les bancs se retrouvent contre le mur, les chaises pareilles. Au milieu de la pièce, un mannequin. Celui que je ferai léviter pour l'exercice numéro 2. Au fond de la classe, suspendu dans les airs, 3 cibles de tailles moyennes. Cet exercice est, pour moi, le plus compliqué. Car il faut mélanger précision et vitesse d'exécution. Ce qui, la plupart du temps, ne va pas ensemble. Je suis assez confiant sur le fait qu'aucun élève n'arrivera à toucher les 3 flèches, comme je l'avais fait. Ça m'avait pris des heures d'entraînement pour y arriver. M'enfin, peut-être serais-je surpris par la dextérité de l'un de mes morveux. J'ouvre la porte et laisse entrer le premier.

- Bonjour. Ne perdons pas de temps s'il vous plaît, j'en ai 15 autres à voir. Je souris faussement et, d'un geste de la main, invite l'étudiant à débuter. Pas besoin d'expliquer les exercices, je l'ai déjà fait au cours précédent.

Consignes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Azaël Peverell, Ven 30 Sep 2016 - 10:54


L'examen de DCFM venait d'arriver. Il allait devoir montrer ce dont il était capable à Benbow, une fois de plus. Mais il était plutôt confiant. Parce qu'il savait exactement ce qu'il avait à faire. Les exercices demandés n'étaient pas difficiles. Sauf le premier, évidemment. Mais il s'était assez entraîné dessus pour pouvoir faire quelque chose de correct. Il connaissait les sorts, il les maîtrisait. Il devait juste se montrer assez rapide et assez précis pour les combiner correctement.

Il entra dans la salle lorsque le prof ouvrit la porte, et le salua d'un air détaché, comme s'ils ne s'étaient jamais revus entre temps. Comme s'il ne s'était jamais dévoilé à lui. Parce que c'était la seule façon pour lui de se concentrer sur son examen et non sur ce qu'il attendait de Benbow. Ou sur ce que Benbow attendait de lui plutôt. Il se plaça directement face au premier exercice, sur la croix dessinée au sol. Il était un peu moins loin des cibles que lors de son entraînement.

Il sortit alors sa baguette, concentré comme jamais. Dans sa bulle. Celle qui lui permettait de se détacher du reste pour ne laisser que son objectif en vue. Il brandit sa baguette en se mettant légèrement de profil et lança aussitôt un #Exteo Stattiga. Rapidement suivi d'un #Amplificatum sur la flèche du centre qui tripla aussitôt de volume. Puis, il lança un #Gemino sur la flèche de droite qui se dédoubla directement. Mais le temps de pointer sa baguette sur la troisième flèche, et celle-ci était déjà dans la cible. Trop tard. Les quatre flèches avaient atteints leurs cibles. La plus grosse en plein centre, les autres légèrement décalées, mais dedans.

Mais il lui manquait l'une des combinaisons. Impossible de rester sur un échec. Il pouvait faire les trois, il le savait. Alors il recommença, exactement la même chose. #Exteo Stattiga, #Amplificatum au centre, #Gemino à droite. Même méthode, même échec. Trop lent pour toucher la dernière flèche. Viser demandait trop de temps pour pouvoir faire les trois combinaisons. Mais une idée lui vint soudainement. Il pouvait rentabiliser son temps.

Un léger sourire sur les lèvres, il reprit l'exercice. Il fit sortir les trois flèches de sa baguette avant de faire grossir celle du centre comme précédemment. Il dédoubla celle de droite, et plutôt que de s'occuper de celle de gauche, il lança un #Kaléidem sur l'une de celles qu'il avait dédoublée. La flèche disparut instantanément. Trois flèches dans les cibles, une seule en plein centre. Et une quatrième qui finit par réapparaître, mais dans le mur derrière les cibles. Il ne pourrait sûrement pas faire mieux, mais c'était déjà plutôt pas mal. Dommage que la dernière flèche ne soit pas dans le mille également.

Alors il se dirigea vers le second exercice. Il attendit que Benbow s'occupe de faire bouger le mannequin avant de se mettre réellement en place. Il prit le temps d'observer les mouvements du mannequin. De gauche à droite, au ras du sol. Il lança alors le filet d'un #Metal Scensio. Mais il rata le mannequin. Surtout, ne pas s'énerver. Il prit quelques profondes inspirations avant de se concentrer à nouveau et de recommencer. Le mannequin fut aussitôt emprisonné dans un solide filet de métal. Il fit rapidement suivre le #Terasectum pour que les liens puissent fondre. Certaines parties restèrent solides, se contentant de chauffer un peu, mais les trois quart du filet avaient fondus. On pouvait considérer ça comme une réussite. Aux trois quarts quoi.

Et maintenant, il pouvait laisser libre cours à son imagination. Il savait exactement quelle combinaison il allait utiliser depuis son duel avec Benbow. Il allait lui montrer ce dont il était réellement capable. Ce dernier exercice serait le plus simple. Il s'était entraîné pour réussir les sortilèges qu'il voulait utiliser à tous les coups. Merci la Salle Sur Demande. Merci Benbow aussi, accessoirement. Parce que le type lui avait bien montré qu'il était loin d'atteindre son niveau. Ca l'avait poussé à s'entraîner.

Il regarda un instant le mannequin immobile et lança aussitôt un #Terra Soluenta à ses pieds. Celui-là était cadeau. Le prof saurait exactement d'où il connaissait ce sort. Le mannequin commença à s'enfoncer dans le sol qui se mouvait, et Azaël enchaîna avec un #Duro, au même endroit. Les sables mouvants se transformèrent en une pierre dure. Les pieds du mannequin étaient pris dedans. Si c'était un adversaire réel, il serait dans l'incapacité de bouger. Mais le but premier était d'attaquer l'ennemi. Il remonta donc sa baguette vers le cou du mannequin et lâcha d'une voix froide :

- #Diffindo.


La tête du mannequin se mit à pendre sur son épaule, coupée quasiment dans sa totalité, dans une imitation parfaite de Nick-Quasi-Sans-Tête. Ou comment égorger et décapiter son adversaire en même temps. Il lança un regard à Benbow, mais ne chercha pas à voir s'il avait quelque chose à lui dire. Ils se reverraient sans doute bien assez tôt. Là, il allait pouvoir profiter des quelques rayons de soleil qui se montraient timidement dans le parc.

- A bientôt, Professeur Benbow.


Il sortit sans plus attendre de la salle pour se diriger directement vers le parc.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Azénor P. Benbow, Lun 3 Oct 2016 - 16:31



Exam de Défenses contre les Forces du Mal. Incontestablement ma matière préférée. Stressée? Vous rigolez. La dernière boule au ventre que j'ai eu, c'était lors de mon examen de Transplanage, et là encore ça aurait pu être pire. Je suis partisane du 'il y  toujours pire'. Alors que j'échoue ou que je brille, ça n'a pas trop d'importance. Ou alors mon humeur dans l'heure qui suivra. C'est tout.
Un vert sort de la salle. C'est à mon tour. Je ne prends pas la peine de le regarder. J'attends quelques minutes, le temps que Benbow range ou nettoie ou peu importe; qu'il fasse ce qu'il a à faire.
Je toque. Il me dit d'entrer.
- Bonjour professeur. Je le regarde brièvement dans les yeux, provocation. Comme d'habitude. Avec lui c'est toujours cette même bagarre visuelle. Rien de plus. Je sais ou du moins je pense qu'il ne m'aime pas trop. Il a pas intérêt à me saquer pour ça, ça serait pas...cool? Pas professionnel!

Trois exercices à effectuer. Similaires à ceux de la semaine dernière, à la partie pratique. Ça va, je ne m'étais pas trop mal débrouillé.
Le plus dur dans cet exam au final, ça va être de s'évaluer soi même. Trois essais, et c'est le dernier qui est prit en considération. Donc soit c'est bien voire très bien et je recommence pas, soit je rate tout et je refais, soit c'est moyen et dans ces cas là, je peux essayer de faire mieux, sans en étant persuadée. Bref, on verra bien.

Je me place sur la croix tracée au sol, pour effectuer le premier exercice.
J'empoigne ma baguette fermement, souffle un bon coup, et c'est partit. Je lance distinctement un #Exteo Stattiga suivi de près par un #Kaléidem. La cible disparaît. Parfait. Ma concentration au maximum, je souffle encore un coup. Je vise une autre cible. #Exteo Stattiga, #Amplificatum!. La cible grossit. Pas assez à mon goût mais je ne préfère pas prendre de risque. C'est tout de même pas si mal. La dernière cible, le dernier sortilège. Celui que j'aime le moins. Eh oui, j'aurais du le faire en premier. C'est partit. #Exteo Stattiga! #Gemino!. Petit temps de latence. J'ai réussis. La cible se dédouble. A la perfection. Ouf. Ça c'est fait.

Je passe au deuxième exercice, en essayant d'arrêter de me dire que j'aurais du tenter l'Amplificatum une seconde fois. Tant pis. Faut se re-concentrer. Benbow fait léviter un mannequin latéralement, très proche du sol. Je dois donc emprisonner la chose avec un Metalo Scensio, puis faire fondre le lien. Ça ne paraît pas si dur. J'essaie. Je me place sur la nouvelle croix tracée au sol. Pas le moment de faiblir. La cible bouge. Doucement mais surement comme on dit. Je la suis de ma baguette et je suis prête. #Metalo Scensio! Yes! Du premier coup. Ni une ni deux, je lance un #Terasectum afin de faire fondre les liens. Big fail. J'suis choquée. C'est pas moi ça. Raté un sortilège comme ça. J'ai fais le plus dur mince quoi. A refaire. Vexée mais motivée, je me replace sur la croix. Ian fait léviter un autre mannequin. Je ne le quitte pas des yeux. #Metalo Scensio! #Terasectum! C'est pas trop tôt! Les liens fondent. Je suis bien contente d'avoir réussis, j'aurais eu du mal à me regarder dans un miroir le reste de la journée sinon. Exercice suivant.

Cette fois, le mannequin est immobile, et on doit lui infliger une combinaison de notre choix. Ok. Je réfléchis très vite et mon choix est fait. Je me place sur la croix. Pointe ma baguette vers ma cible. Je me souviens de Benbow nous expliquant la combinaison électrocorpus et aguamenti. Ce n'est pas très imaginatif, mais j'espère que ça lui plaira. J'espère que personne n'a utilisé cette combinaison avant moi! C'est quand même lui qui nous l'a apprise, il peut pas me reprocher de l'utiliser. Enfin bref. Soit. J'y vais. Visant désormais le sol, j'articule d'une voix forte et sure: #Aguamenti! qui propage de l'eau aux pieds du mannequin suivi d'un #Electrocorpus afin de l’électrocuter, en plein cœur de la cible. Ça va! Très correcte. Mais peut mieux faire! Allé, je vie pour les risques. Je retente ma chance alors que mon premier essai était tout à fait convenable. De toute façon je n'ai pas foiré l'examen. Alors autant viser la perfection, peut-être retomberais-je dans le très bien. Go. L' #Aguamenti crée une flaque d'eau où patoge désormais le mannequin, alors je peux laner mon #Electropus! Mais...Qu'est-ce-qu'il m'arrive? Non? Corpus Azé. CoRRRpus. Hors de question de finir la dessus. Énervée, vexée, fatiguée, je recommence. La flaque d'eau de l' #Aguamenti parfaitement réalisée, puis l'Electrocorpus qui touche le mannequin dans son ventre. Mieux que le deuxième, moins bien que le premier. J'aurais du m'arrêter à la première tentative mais les règles sont les règles. C'est trop tard, mais pas bien grave. Le troisième essai n'était pas une catastrophe non plus. C'était juste un peu moins net et puis voilà tout -bon laissez moi relativiser-.

J'ai utilisé mes trois chances. L'examen est désormais terminé. Je range ma baguette dans un soufflement -encore-, je récupère mon sac et je me dirige vers la sortie. J’adresse néanmoins un sourire à Ian puis je sors de la pièce en articulant:
- Merci professeur, à bientôt.

A bientôt eh oui. Condamnée à voir sa tête le restant de ma scolarité...Si ce n'est plus.

Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 4 Oct 2016 - 19:09


LA de Zouzou

STONK. C'est un couvercle qu'on balance, instrument qu'on déballe. Deux âmes clipsées pour former le tout. Anche desséchée. Salive qui s'échappe en un filament tendu pour la réanimer. Métamorphoser ce bois déjà mort. Position adaptée d'un musicien confirmé. Ziiip. On ferme la boîte, pour que Pandore se contienne encore. Rien qu'un peu. Le temps d'une mort. Le cuivre scintillant des touches nappées de soleil. On joue ses gammes. Tapote sur le manche. Claquant des mains d'or sur cet ouvrage d'Apollon. Le pied qui pulse et pulse et pulse encore. Frappant le sol avec envie. Ivre de ses gestes. Ivre de son chant.

On aurait pu comparer cet artiste du soir, perle noire qui dérive sur le rouge du Nil, à un lion. Symbole de l'espoir. De la subtile royauté. Roi d'un autre monde. Du règne animal. Toujours présent. Chasseur dans ses heures perdues. Chasseur de vie. Il aime la vie. Il en reprend chaque jour, toujours un peu plus encore. Lïnwe lui, récite ses formules par cœur jusqu'à l'épuisement de son cerveau ou l'exactitude de sa langue. Il traîne les pieds jusqu'à la salle obscure de Défense Contre les Forces du Mal. Et comme ce musicien d'antan, il rugit de ses mots qui en ressortent plus grands encore. Modifiant leurs sonorités jusqu'à l'extase.

Il savait à quoi s'attendre. Il n'irait pas en simple improvisation. Ni au feeling. Il composait déjà tout sur papier. Espérant rester sur cette ligne bien droite. Suivre ce fil de notes déjà pensées. Mais il fut un instant trompé par le doute. Le plongeant dans une eau floue et trouble à n'en savoir retrouver ses pieds. Azénor venait de sortir de la salle avec une tête de vieux croup déshydraté. Essoufflé par le temps.

« Azou !... Bah qu'est-ce t'a ? C'était comment ? » demanda-t-il en s'approchant de son amie.

« Mouais bof. » et voilà des minutes, des heures de répétitions inachevées. Le chef d'orchestre qui se retrouve sans musiciens pour son concert. Alors il prend le concierge et son fils, qui n'ont jamais fait de musique, comme solistes. Élan désespéré d'un fou à lier. Le somnifère l'attend. La piqûre de rappel lui glace le sang. Il prend une dose de rêves merdiques. Torpeur métallique. Avant d'entrer dans cette asile de soie. Qu'on appelle : salle d'examen. Et de voir disparaître la dernière âme aimée de ce couloir. Rien n'était plus beau qu'aujourd'hui.

« Bonjour. »
Professeur.

« Professeur. » sourire d'un patient aliéné. Le salut lui est rendu et le spectacle commence. Il ne lui reste plus que sa baguette. Tout le théâtre est suspendu dans le ciel. Les yeux rivés sur le chef. La baguette tendue devant lui. Où se déversent des torrents d'air. Où le silence se répercute en écho contre le bois. Une dernière inspiration pour simuler la mesure, le tempo.

J'ai étrangement envie d'évacuer mes pan-cakes sur le plancher.
Un dernier instant de vide sonore. Et la masse des cordes qui s'élève en un vrombissement fait trembler les cœurs.

Prélude et premier acte.
On avait déplacé les chaises et les tables sur les bords. Comme s'il allait être enchaîné en plein milieu. Comme s'il était mis à nu par ces scientifiques. Peinture d'horreurs. Torture de bonheur. Alors l'irlandais suit les instructions ordonnés sur des lignes bien droites qui ne font certainement pas rêver le plus rêveur des dormeurs. Le cobaye rouge et or s'en va au fond de la classe où trois cibles attendent d'être rompues comme des os qu'on décortique. Rien n'était plus beau qu'aujourd'hui.

Viser. Lancer. Dédoubler l'aînée. Grossir le centriste. Refouler la cadette. Viser. Toucher. Défoncer. Ces cibles. Voir leur sang s'écouler de leurs cercles concentriques. « Exteo Sattiga ! Gemino-amplificatum-... » Le rythme s'accélère, d'une manière trop étourdie pour contrôler l'assemblée. Contrôler son corps ses pensées sa langue. Tuf. Tuf. Tuf. Tuf. Les quatre flèches s'enveniment dans leur nouvelle peau.

Précision : 100%
Vitesse d'exécution : 87%
Exécution des trois sortilèges : 66%


Faut-il recommencer ? Faut-il poursuivre les autres ateliers ? Donner l'impression d'avoir réussi. Garder le meilleur pour la fin. Montrer ses faiblesses pour émouvoir l'auditoire. Les utiliser pour les surprendre. Les toucher de plein fouet. De mille baisers.

Deuxième acte.
Le mannequin et son miroir. Il fallait l'entrelacer de ses filaments amoureux et les faire fondre pour lui cuirasser la peau. Le marquer de sa chair. Quel meilleur moyen de laisser sa trace sur sa victime. « Metalo Scensio ! » acheva-t-il pour distraire les flûtes. Il parvînt ainsi à capturer sa proie comme une bête de foire qui bascula sur le côté.

« Terasectum ! » il s'était pourtant entraîné. Mais tout aveugle pourrait sentir son échec. Le feu ne l'aimait pas, il ne savait pourquoi. Mais il réessaya, pensant à sa main qui s'était bien fatiguée après ces heures d'entraînements. Au deuxième essai, le métal s'étala sur le mannequin provoquant d'horribles brûlures et des trous sur sa surface.

Troisième acte et clôture.
Les cuivres tonitruent dans le fond de la fosse. L'heure du massacre. La fin est proche. On la sent venir, cette fin. Et pourtant on ne veut pas. On redoute. On sait ce qui va se passer. Et là, le silence complet !

              Une note.
                                           Puis une autre.
S'installent doucement.
                                                            Délicatement.
                                                                                                         Comme des oiseaux sur une branche.

Ceux-là aussi, il s'était préparé pour réussir du premier coup. Laisser le public sur sa fin. Faire pencher les vieux éléphants de gauche à l'est. Faire pleurer ces crocodiles encore immatures. Couronner ces lions d'acclamations. Raisonner ces girafes qui tendent un peu trop leur cou, la langue toute bleue d'insomnie. « Impedimenta ! » lança-t-il d'une fluidité certaine. Sa baguette naviguait parmi ces portées de musique comme un avion. Un avion crachant ses rêves par milliers. « Atshum DRACONIS ! INCENDIO !!!! » Le crescendo final qui met tous les sens en alerte. Les poils se hissant jusqu'à vous déshabiller. Rien n'était plus beau qu'aujourd'hui.

Le combustible brûle de tous ses feux artificiels. Et le cadavre d'un aliéné est brûlé vif pour recherches scientifiques. Avancées technologiques. Consciences tranquilles. Rien n'était plus beau qu'aujourd'hui.

Le rideau métallique tombe sur cette dernière note                                                                      tenue.
Fin du spectacle.

« Au revoir Professeur. Bonne journée et bon courage avec la suite. » et alors on lui demandera sûrement comment ça s'était passé l'examen et il répondra sans atteinte aucune pour un concierge et un fils unique : ils s'en sont bien sortis.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Elise Green, Mer 5 Oct 2016 - 14:31


Il est l'heure d'entrer en piste. L'heure de tout donner. Je déambule dans les couloirs, à la recherche de la salle où aura lieu l'examen marquant la fin d'un chapitre, une page se tourne. J'ai tiré mes cheveux vers l'arrière, les retenant avec ma broche grenat habituelle. Je serre contre moi mon livre de défense contre les forces du mal. On ne sait jamais, une révision de dernière minute est toujours la bienvenue. Le visage fermé, le regard vide de sens et d'expressions, je met un pied devant l'autre. Mon premier examen à l'école des sorciers. Ça paraît anodin alors que ça ne l'est pas du tout. Pas pour moi en tous cas.

La dernière fois, à ce cours de pratique, je n'ai même pas fait les autres exercices. Je me suis contentée d'observer les autres après ma réussite avec ce sortilège aqueux. Mauvaise idée à mon avis. Je me suis contentée de m'entraîner à faire le geste adapté à chaque sortilège. C'est au moins ça de gagné. J'arrive enfin à la salle. C'est l'heure. J'entrevois d'autres élèves sortir de la salle, dont le Lion Blanc. Mon regard vert se pose sur ses cheveux de neige. Pâle sourire et je m'enfonce dans la salle après une inspiration. Allez, respire, si tu ne respire pas, tu ne réfléchis pas. Ton cerveau a besoin d'oxygène... Je range mon livre, salue le professeur d'un signe de tête. Des mannequins. Je sais quoi faire, même si je ne me suis pas entraînée. Ça va aller, tout va bien se passer.

Je pointe ma baguette sur la première cible. Ok, on y est. C'est sans conviction et avec mon volume de voix le plus faible que je prononce le premier sortilège qui n'a absolument aucun effet. J'ai un sourire gêné, honteux. Plus fort, tu sais parler plus fort. Tu sais crier, pleurer, taper du pied. Alors envoie ces flèches dans cette foutue cible par la barbe de Merlin ! On recommence. #Exteo Stattiga et trois flèches filent vers la cible. Un peu surprise, je lance alors un #Amplificatum qui grossis la flèche du milieu. Juste le temps de lancer un #Gemino et la flèche de droite se dédouble. Les quatre flèches se fichent droit dans la cible, sur ses extrémités, sans que j'ai le temps de faire disparaître l'une d'elles. Plus qu'un essais. Dernière chance et il faudra laisser tomber. Je toussotes, baisse les épaules, ouvre mon thorax, laisse entrer l'air. Et je ferme les yeux. Visualise la cible. J'ouvre les yeux pour passer à l'action. #Exteo Stattiga ! #Amplificatum ! #Gemino !! Comme précédemment, les flèches filent vers la cible. Je vise du plus rapidement que je peux l'une des flèches et... #Kalei... Zut. Trop tard. Je reste la bouche entre ouverte devant la cible, battant des cils. Les flèches sont plantées, mais je n'ai pas réussis à en faire disparaître une. Un peu déçue, je passe à l'exercice suivant. Le mannequin volant.

Oh, ouais. Toi et moi on va s'amuser. J'ai réussis à entraîner ma précision la dernière fois. Bon, pas avec ce sortilège mais... C'est mieux que rien. Je me positionne sur la croix au sol, hoche la tête. M'sieur Benbow fait alors léviter le bonhomme inexpressif. Viser, tirer, toucher. Viser... Tirer... #Metalo Scensio ! Le filet de métal manque de peu le mannequin. J'enchaîne directement, un peu agacée. #Metalo Scensio ! #TERASECTUM ! Le métal fond, mais pas comme je l'avais imaginé, sur la proie acculée. Plutôt satisfaite, je passe à l'exercice suivant. Je réprime un toussotement. J'ai l'impression d'avoir hurlé sur un enfant qui ne veux pas écouter les ordres. Un gamin un peu trop capricieux qui a finit par capituler. Le cœur pris dans un filet de peur et d'angoisse...

Champ libre, carte blanche. Je me place devant le mannequin immobile. Je sais déjà comment je vais faire flancher ce pauvre bougre... #Aguamenti ! Et le sol sous le mannequin se voit couvrir d'eau. #Glacio ! La flaque se change en une glace épaisse et luisante. Il est temps d'y mettre le coup de grâce, en espérant que tout fonctionne comme je l'ai imaginé... #Circumglacie ! Des pics de glace sortent du sol froid. Ils sont bien moins haut que ce que j'espérait, mais se plantent à l'intérieur du mannequin. J'ai un sourire satisfait. La glace commence déjà à fondre... C'est normal, il faut être un sorcier expérimenté pour parvenir à maîtriser complètement ce sort. Si ma glace avait été juste un petit peu moins épaisse, je suis sûre que mes pics n'auraient même pas atteint le dessous du mannequin. J'attrape mes affaires et sors de la salle après avoir salué le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Merry K. Harper, Ven 7 Oct 2016 - 23:08


La dernière partie du cours de Défense Contre les Forces du Mal s'était terminée rapidement aux yeux de Merry qui n'avait eut d'autre choix que de ranger ses affaires pour aller revoir ses cours au calme à la bibliothèque. Et la voilà qui se trouvait en ce beau lundi matin, marchant dans les couloirs, stressée comme jamais. Elle avait passé une nuit horrible, angoissée à l'idée de réaliser cet examen final qui aurait sans doute lieu à la fin de chaque sujet abordé. L'horreur absolue pour elle qui détestait ce genre de choses. Et encore, personne ne la verrait hormis le professeur.

La matinée avançait vite et il était déjà près de onze lorsque la rouquine arriva dans ce dernier couloir qui la mènerait au point critique. La salle de classe. Plusieurs élèves avaient déjà l'air d'être passé et la jeune fille se demandait si tout s'était bien passé ou non. Dans tous les cas, ça serait sans doute une horreur pour elle qui n'était pas en confiance. Ces exercices pratiques demandaient de l'entraînement et il était difficile de tout réussir parfaitement.

Mais à peine le temps de réfléchir. La Harper était déjà entrée dans la salle, prête à exécuter les divers exercices qu'on lui demanderait aujourd'hui. Un " bonjour " angoissé sorti de la bouche de la rouquine qui tenta de se détendre un instant. Ce n'est qu'après avoir prit connaissance des instructions, que la jeune fille se prépara et regarda fixement ses cibles, prête à en découdre avec elle. Mais le stress la gagna très vite et son sortilège fut prononcé maladroitement. Il n'y avait pu qu'à espérer que tout se passe bien !

Malheureusement, avnt même d'avoir le temps de lancer le sortilège suivant, les 3 flèches changent de trajectoire et s'écrasent sur le sol assez lamentablement. Dépitée, Merry fit la moue, déçue d'elle-même avant de se reprendre. Une légère inspiration et c'était tout bon. Concentrée, la rouquine se répéta une nouvelle fois son enchaînement de sortilèges dans sa tête avant de relever cette dernière et de fixer les cibles, déterminée.

#Exteo Stattiga !

Les flèches partirent telles des fusées, prêtes à atteindre leur but. Remarquant la réussite de son sortilège, Merry enchaîna sur #Gemino qui dédoubla l'une des flèches. Les 4 flèches continuèrent ainsi leur chemin, tandis que la rouquine lançait un #Amplificatum sur la deuxième flèche, puis un #Kaleidem sur la dernière. Tous ses sortilèges fonctionnèrent à merveille et la jeune fille pu admirer son exploit assez rapidement. La première flèche, qui se trouvait avoir une jumelle, attaqua sa cible de plein fouée accompagnée de son double. Magnifique atterrissage en plein milieu de la cible ! La deuxième flèche n'eut aucun mal à faire de même, se trouvant agrandit par le biais d'un sortilège. La flèche traversa même entièrement la cible, ce qui arracha un sourire à la rouquine. Et enfin, la dernière. La rouquine ne pouvait rien voir, mais apercevoir la dernière cible vaciller lui fit vite comprendre qu'elle avait atteint son objectif. Bien joué Merry ! Pour un premier exercice, c'était pas trop dégueulasse !

Deuxième exercice ! Le mannequin voltigeait. Ou du moins le professeur le faisait léviter ce qui effrayait complètement la pauvre Merry qui ne savait pas comment elle allait pouvoir toucher un mannequin qui gigote. Nouvelle moue, la rouquine souffla un moment avant de se mettre à l'exercice. Le sortilège partie assez rapidement mais malheureusement, sans aucune précision. Dégoûtée, la jeune fille se reconcentra un moment et relança un #Metalo Scencio. Le filet atterrit finalement sur le mannequin mais glissa juste à côté au premier mouvement. Zut de zut ! Énervée, la jeune Harper réitéra son exercice en anticipant le mouvement du mannequin qui reçut de plein fouet le filet de métal, le rendant immobile. La rouquine enchaîna par la suite avec un #Terasectum bien maîtrisé, qui eut pour effet de faire fondre la cage de fer sur le mannequin, lui affligeant des blessures qui aurait fait tourner de l’œil une personne réelle. Et bien, c'était plutôt pas mal !

Troisième exercice, le plus difficile et celui que la rouquine redoute le plus. Inventer une combinaison. Quelle idée. Elle ne savait pas quoi faire. Prenant le temps de réfléchir un instant, la lionne récapitula les divers sorts qu'elle avait étudié dernièrement, tentant de trouver quelque chose qui serait assez bien. Puis, elle se souvint que l'électricité ne faisait pas bon ménage avec l'eau. Allez, c'était parti pour ça !

Merry se concentra alors de nouveau, se plaçant face à sa cible, un mannequin qui était cette fois-ci, bel et bien immobile. Premier essai. Un #Aguamenti sorti de la baguette de la rouquine qui vit le mannequin aspergé d'une quantité d'eau assez modérée. Bon, ça aurait pu être mieux. Une pluie diluvienne aurait été parfait, mais elle n'était plus capable de donner autant d'énergie. Si bien que son #Electrocorpus qui aurait dû faire tomber raide mort sa victime, se transforma en un mince filet d'énergie qui aurait à peine pu alimenter une simple ampoule. C'était raté pour celui-ci, mais la jeune fille était bien contente d'avoir pu réussir les deux premières exercices. Enfin, plus ou moins.

Ramassant ses affaires, la jeune fille jeta un oeil à son professeur qui ne trahirait sans doute pas la note avec une expression sur le visage. Tant pis, elle saurait plus tard. Un dernier regard à la salle, un simple " Au revoir professeur " et la jeune fille partit, refermant la porte derrière elle.

Revenir en haut Aller en bas
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Dim 9 Oct 2016 - 1:10


Une semaine s'était passée depuis le dernier cours de Monsieur Benbow. Tu t’étais entrainé comme un fou dans une salle vide du château pendant ton temps libre, afin de maîtriser tous les sortilèges que vous avait imposé de connaître le professeur de défense contre les forces du mal pour l’examen final.

Poudlard, une salle du château vide. Samedi avant-veille d’examen.

# Metalo scensio.

Cela faisait déjà deux bonnes heures, que tu t’acharnais sur ce mannequin trouvé au fond de la salle de classe déserte et poussiéreuse, qui te servait de stand d’entrainement. Tu avais enfin atteint le but que tu t’étais fixé, réussir à emprisonner la forme humaine dans un filet de métal en le faisant léviter. Tu étais extrêmement épuisé. À force de te coucher à des heures pas possibles et te lever en même temps que le soleil, ton corps était à bout de forces. Il serait temps que cela s’arrête, te disait la petite voix dans ta tête, à trop tirer sur la corde, tu vas exploser en vol. De toute façon au point où tu étais, tu ne peux plus faire marche arrière, te chuchotait une autre voix au fin fond de ton âme. Il ne restait plus qu’un jour avant l’examen, ce n’était pas le moment de flancher. Ta leçon était en tout cas finit pour ce soir. Remettant le mannequin à sa place machinalement, tu étais pensif et dubitatif. Allais-tu réussir ? Il n’y avait pas de raison de douter, tu t’étais entrainé pour réussir. Tu refermas la lourde porte en bois derrière toi, laissant les fantômes du château vaquaient à leurs occupations. Parcourant d’un pas trainant les escaliers menant à ta salle commune, tu marmonnais inlassablement entre tes dents toutes formules que tu avais vues et revues durant toute la semaine. C’était une rituelle que tu t’imposais depuis peu pour ne rien oublier. Il fallait être au top le jour J.

Poudlard, Lundi matin

Une fois n'est pas coutume, tu t'étais levé tôt ce matin. Les habits à côté de ton lit, étaient prêts depuis la veille. Hors de question pour toi de te mettre quelconques pressions pour rien. Tous étaient aux carrés. Tu n'auras rien à chercher à la dernière minute, juste penser à ton examen.
Après un copieux petit déjeuner prit dans la salle commune, tu te redirigeas vers l'antre des serpents se trouvant dans les sous-sols du château, en attendant le moment fatidique. Au fur et à mesure que l'heure approchée, ton impatience grandissait. Tu n'avais qu'une envie, c'était que l'examen se termine avant même de l'avoir commencé. Tout était question de gestion de stress et de maitrise de soi. Malgré cela, tu avais du mal à cacher ton désir d'en finir. Tu tournais comme un lion en cage autour du canapé de la salle commune des serpentards, se trouvant en face de la grande cheminée en marbre. Cela n'était pas la première fois que tu passais un examen, tout allait bien se passer pour toi. Tu respires et tu prends sur toi, et cette foutue heure qui n'avance pas
9 h 45, ça y est, il était enfin temps pour toi de monter dans le salle de cours de défense contre les forces du mal. Quand tu seras le haut, il sera 10 h. Tu attrapes son sac en cuir de vachette que tu avais posé a côté, mets ta baguette dans la doublure de ta jaquette et file â toute allure vers ton destin. Tu montes les escaliers deux à deux d'une allure pressée, ta foulée est rapide et fluide. Tu ne prends même pas la peine de regarder les gens que tu bouscules. Tu es concentré à fond sur ton objectif, rien ne pourra te faire vaciller. Arrivait de devant la porte de la salle de classe limite en sueur, tu te refais un semblant de beauté pour être présentable devant ton enseignant. Tu respires un grand coup et frappe 3 fois sur la grande porte en bois massif avant d'entrer. Monsieur Benbow est stoïque, comme à son habitude. Tout en saluant ton professeur, tu regardes la salle de classe. Elle est complètement vide en son centre. Tables et chaises ont étés enlevées et mises contre les murs. Seul un mannequin prône au centre de la pièce. Une croix blanche a été tracée à la craie blanche sur le sol. Dans le fond de la classe, est placée trois cibles de taille moyenne. Tu t'avances vers le premier stand, te remémorant ce que tu avais révisé sans cesse pendant une semaine. Ce n'était pas le moment de te planter. Prenant une seconde pour prendre une grande respiration avant de commencer, tu avais fait le vide dans tête, tu avais la zen attitude en toi. Tu sors ta baguette de la poche intérieure de ta jaquette, tu sais ce que tu as fait.

- # Exteo Stattiga, # Amplificatum, # Gemino, # Kaleidem.

Tout était allé très vite. Le trio de flèches que tu avais fait apparaître ou plutôt devrait-on dire le quatuor, avait atteint son objectif. La flèche se trouvant dans la cible du milieu avait triplé de volume avant d'atteindre son but. La cible la plus à gauche, était maintenant transpercée de deux flèches en son cœur. Quant à la troisième et quatrième flèches qui avait disparu, elles refirent leurs réparations dans la cible tout à droite. C'était une réussite totale et qui plus est du premier coup. ton visage s'illumina devant un tel résultat. Le reste de l'examen devrait être une formalité.
Tu pris quelques secondes pour t'étirer avant de passer à l'atelier numéro deux. Toujours aussi calme et posé, tu t'approchas avec sérénité du mannequin qui planait au ras du sol de gauche à droite et à une vitesse suffisante pour le toucher facilement. tu te positionnas en face de la cible. Il devait avoir cinq bons mètres qui vous séparez l'un de l'autre.

- # Metalo Scensio.

Le mannequin maintenant immobile, était couvert d'un filet de métal lui recouvrant là intégralement ce qui lui servait de tête. Tu pouvais finir le bouleau en toute simplicité.

- # Terasectum.

La cage de fer se mit à fondre instinctivement . la tête du mannequin était en train de se décomposer progressivement à cause des flammes. C'était une fois de plus une réussite totale. Il n'empêche, que la fatigue de la dernière semaine passait, se ressentait progressivement à mesure que l'examen avançait. Tes yeux rouges épuisaient, commençaient à piquer, tes paupières étaient lourdes et tes jambes flagada, pleines de courbatures. Il était temps pour toi que cela se finit. Un dernier petit effort et tu pourras te prendre un repos bien mérité.
Te voilà désormais devant le troisième et dernier atelier. C'était le moment d'épater monsieur Benbow. Vu ton état actuel, tu n'étais pas sûr de réussir ce que tu voulais faire. La fatigue te faisait tremblait de la tête aux pieds. Des gros cernes se dessinaient progressivement sous tes paupières. Tu étais dans un état de fatigue maximum, tu le savais, mais il fallait à tout prit, donnait ce dernier coup de collier.
Te voilà devant la cible immobile. Tu la fixes quelques secondes et tu te lances

- # Bulla Aquae.

Loupé. Ton sort n'avait pas tenu. Cela était sûrement dû à la fatigue. Une grosse flaque d'eau entourait maintenant le mannequin en fer.
- # Bulla Aquae. C'est bon tu le tiens. Reste concentré. # Electrocorpus.

Encore loupé. Tu n'étais pas assez rapide. Il fallait te synchroniser. C'était ton dernier essai, il faut que tu réussisses. Prenant quelques secondes avant de relancer, tu fis le vide maximum dans ta tête. Juste pensait à ta cible. Viser, tirer toucher.

- # Bulla Aquae, # Electrocorpus...

le mannequin n'avait pas survécu au choque. Il était couché par terre et ne ressemblait plus à rien. Tu t'étais surpassé et avais réussi son sortilège de linceul, mais si cela était au bout de la troisième fois. Tu avais de quoi être fier de toi. Tu pouvais maintenant décompresser, le plus dur était derrière toi. Tu rangeas ta baguette magique dans la poche de ta jaquette, prend ton sac en cuir et salue le professeur en lui lançant au passage un petit sourire avant de quitter la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Amara Fern
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Amara Fern, Dim 9 Oct 2016 - 14:18


Vingt-trois heures.
  Minuit.
  Une heure.
  Deux heures.
  Trois heures.
  Cinq heures
  Sept heures, l’heure de se réveiller, ou plutôt de se lever dans le cas d’Amara. La sorcière s’était couchée tard la veille et avait à peine fermé l’œil. Elle voulait être sûre qu’elle maîtrisait tous les exercices pour son examen. Le premier de toute son existence à vrai dire. Heureusement pour elle, le professeur avait été clément et avait annoncé aux élèves face à quoi ils allaient se retrouver. Pas de grande surprises de ce côté-là, normalement, mais la jeune sorcière n’était pas rassurée pour autant. Elle avait passé son week-end entier à s’entraîner encore et encore pour être au point.
  Une fois sa robe de sorcière passée sur son uniforme, Amara sortit du dortoir pour se rendre dans la salle de cours, transformée en une salle d’examen pour l’occasion. Personne dans le couloir, la porte de la salle était ouverte, il n’y avait donc personne qui était évalué à ce moment.

*Au moins il n’y aura pas d’attente inutile.* se réconforta Amara.

  La sorcière entra tranquillement dans la salle, d’un pas lent pour masquer son appréhension. Le professeur Benbow la salua d’un regard froid, comme à son habitude et alla fermer la porte de la salle de classe. C’était parti.
  Amara regarda la pièce qui était désormais dépourvue de table et de bancs. Au centre, un mannequin faisait face à la sorcière et au fond, trois cibles lévitaient. La jeune fille se dirigea vers ces cibles, qui étaient là pour le premier exercice. Sortant sa baguette, elle prit une profonde respiration pour calmer les battements trop rapides de son cœur. Alors c’était ça le trac des examens. Pas vraiment la plus agréable des sensations.
  Amara avait droit à trois essais. Elle considéra donc le premier comme étant un « test » où elle allait évaluer la difficulté de l’exercice et prendre ses marques et repères pour réussir son deuxième voire troisième essai.
  Bras tendu, tête haute, pieds parallèles, inspire, expire. Tout irait bien.

« - Exteo Stattiga ! » s’écria la sorcière tandis que trois flèches sortaient de sa baguette. Puis elle enchaina rapidement, visant la flèche à droite : « Amplificatum ! », puis la flèche du milieu : « Kaléidem ! »

  Trop tard pour le dernier sort, les flèches avaient touché leur cible. Amara baissa sa baguette et constata les dégâts. La première flèche, celle de droite, avait maintenant la taille d’une épée, et elle touchait presque le milieu de la cible. Un bon début. Cependant, la deuxième flèche était toujours présente, à l’extrémité de la cible. Amara avait mal visé et un objet quelconque de la salle avait disparu. Il fallait faire preuve d’une sacré rapidité et de précision. Quant à la troisième flèche, n’en parlons pas. Elle était présente et trônait fièrement sur le centre de la troisième cible, seule. Amara se demanda alors s’il n’était pas plus sage de dédoubler la seconde flèche plutôt que de vouloir la faire disparaître. Si elle arrivait à faire cela, elle s’estimerait déjà fière d’elle et pourrait passer au deuxième exercice.
  La sorcière enleva les flèches des cibles et se remit à sa place. Deuxième essai. Toujours aussi droite, la sorcière lança un regard à son professeur, qu’elle avait complétement oublié. Celui-ci avait sûrement prêté attention à tous les gestes de la sorcière, mais ne laissait transparaitre aucun message explicite quant à l’exécution de l’exercice. Tant pis, Amara ferait avec, à vrai dire, elle se fichait bien de ce que le professeur pouvait penser d’elle, ce que la sorcière faisait, c’était pour elle et personne d’autre.

« - Exteo Stattiga ! Amplificatum ! Gemino ! Kaléidem ! » répéta la sorcière avec une rapidité déconcertante.

  Amara ferma les yeux, puis les rouvrit doucement pour voir le résultat. Un large sourire s’afficha sur son visage. Elle n’avait toujours pas réussir à faire disparaître la flèche, mais la première avait de nouveau triplé de volume et touchait le centre de la cible, et la deuxième n’était plus une mais deux, et elles étaient toutes les deux sur la cible. Pas au milieu, mais dessus, c’est ce qui importait à Amara. Par mesure de précaution, la jeune sorcière ne tenta pas le troisième essai, au risque de perdre ce qu’elle venait d’exécuter et se contenta de passer au deuxième exercice. Normalement, celui-ci devait être beaucoup plus abordable que le premier, et avec le week-end d’entrainement intensif que la sorcière avait effectué, elle se sentait capable de produire quelque chose d’acceptable.
  Le professeur se redressa doucement et se plaça près du mannequin couché qu’il fit léviter très près du sol. Cette fois, Amara l’avait dans son champ de vision et ne pourrait pas faire abstraction de celui-ci. Elle s’approcha du mannequin, étudia la vitesse et le sens de rotation de celui-ci avant de se placer à une distance respectable. Le but ici était d’emprisonner le mannequin, puis de faire fondre ses liens.

« - Metalo Scensio ! »


  Le mannequin se retrouva prit au piège dans un filet métallique, et s’arrêta de bouger. Amara ne perdit pas de temps et fit difficilement fondre les liens avec un Terasectum. En effet, le filet ne semblait pas vouloir fondre, quoi que la sorcière fasse. Le mannequin retomba au sol et la sorcière leva les yeux vers son professeur. Celui-ci, sans un mot, lui demanda si elle comptait recommencer ou non. Toujours sans un mot, Amara acquiesça et le professeur remit le mannequin en mouvement, toujours au ras du sol. Cette fois-ci, Amara se concentra pour que les sorts soient bien prononcés.

« -Metalo Scensio ! »

  Mer** !! Amara se maudit et jura avec violence. Comment avait-elle pu manquer le mannequin ?! Sans perdre de temps, la sorcière relança son sort et s’empressa de faire fondre le filet. Cette fois, celui-ci ne fit pas de caprices et fondit presque entièrement. Néanmoins, Amara n’était pas satisfaite du tout, et elle lança un regard noir au professeur, pour lui faire comprendre qu’elle recommençait.
  La sorcière fit alors le vide dans sa tête. Pas besoin de s’énerver pour si peu, même si elle était impulsive, Amara savait se contenir et ce n’était pas un examen qui allait lui faire perdre le contrôle.

« - Metalo Scensio ! »

  Jusque là, tout allait bien, le mannequin était immobilisé dans des filets métalliques. Maintenant, Amara allait devoir faire fondre tout ça.

« - Terasectum ! »

  Le métal commença à fondre, un peu, puis ne bougea plus. Seule la moitié du métal avait réellement disparut, le reste était encore bien présent. Pas forcément un échec, mais pas une réussite non plus.
  Amara se dirigea finalement vers le troisième et dernier exercice. Cette fois-ci, elle ne pouvait échouer puisqu’elle avait utilisé et réutilisé la combinaison de son choix. Celle-ci n’était certes pas très originale, mais elle était pratique et Amara savait que lors d’un vrai combat avec des forces du mal, elle n’aurait pas que ça à faire de trouver une combinaison de sorts originale, qui sorte du lot. Elle devait être rapide et efficace, c’est pourquoi elle avait fait simple, pour pouvoir la maîtriser parfaitement. Le mannequin était cette fois debout et immobile. Se souvenant de ce qu’elle avait vu en cours, la sorcière lança son premier sort aux pieds du mannequin :

« - Aguamenti ! »

  Un filet d’eau assez conséquent sortit de la baguette d’Amara et trempa les pieds du mannequin ainsi que le sol. Elle visa alors à nouveau de sol et fit jaillir des étincelles pour électrocuter le mannequin, grâce à l’Electrocorpus. Enfin, le clou du spectacle. Amara allait devoir être très rapide et tant pis pour le professeur s’il ne se retournait pas.

« - Lumus Solem ! » s’écria la sorcière avant de se tourner vers le mur, puis de fermer les yeux.

  Amara rouvrit doucement les yeux et constata que le mur de la salle était toujours illuminé. Elle attendit que la lumière diminue, puis se retourna vers le mannequin pour voir le résultat. Celui-ci était à terre, noircit à cause de l’électrocution et en combat contre quelqu’un, il aurait sûrement finit aveuglé. La sorcière était contente de son travail. Elle ne prit pas la peine de redresser le mannequin, s’approcha du professeur qui la fixait toujours de son regard froid et le salua avant de quitter la salle. Alea jacta est, ne restait plus qu’à attendre les résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.