AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 6 sur 9
Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Roch D'Almenarc'h
Serpentard
Serpentard

Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Dim 11 Sep 2016 - 0:55


La plupart des sorts qu'avait proposés Monsieur Benbow à ses élèves, étaient hors de maîtrise de ces derniers. Il ne fallait pas se voiler la face, une certaine maîtrise en sortilège, était nécessaire pour pouvoir les effectuer correctement. Il n'empêche que l'enseignant, qui avait l'air d'être un bon pédagogue, leur montra une coordination de ces sortilèges avec un autre. Il invita ses apprentis à se retourner et à regarder les combinaisons de sorts qu'il allait effectuer sur des cibles se trouvant au fond de la classe. Se plaçant devant son bureau, Monsieur Benbow lança un #Exteo Stattiga. Trois flèches apparurent. Un sort #d'Amplificatum fit quintupler de taille la flèche du milieu. La deuxième se trouvant tout à droite, à l'aide d'un sortilège de #Gemino ses dupliqua. Quant à la dernière, le professeur la fit disparaître puis réapparaître au plein cœur de la cible, sous les yeux ébahis de la plupart des élèves. La flèche qui avait pris cinq fois son volume, avait fini explosé contre le mur. Les flèches dédoublaient avaient quant à elles terminaient leurs courses dans la cible se trouvant au milieu. Après avoir expliqué à ses apprentis la fonctionnalité des combinaisons qu'ils venaient d'effectuer, l'enseignant les invita à quitter le cours. Tandis que le sinople était en train de ranger ses affaires, une jolie voix féminine vint le tirer de ses pensées.C'était sa charmante voisine qui venait de le saluait. Roch lui rendit son salut.

- "Salut Rose. J'ai hâte aussi de te voir en action. Nous nous retrouverons sûrement dans la salle commune."

Avant de partir définitivement de la salle, il se dirigea vers le bureau de son enseignant afin de lui poser une question. Arrivait devant son bureau, le garçon souffla un grand coup et demanda à son prof.

- " Professeur, est ce qu'une combinaison peut fonctionner avec un sort noir ? Je vous parle pas des sortilèges impardonnables, mais plutôt un sort comme Sectumsempra"

Le sinople avait l'impression que l'atmosphère s'était refroidie d'un coup dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Jade Wilder, Dim 11 Sep 2016 - 1:54


Jade ne savait plus à quoi s'en tenir, ni que penser de ce nouveau professeur. Une chose est sûre, ce premier cours n'était pas aussi désastreux que celui subit avec McKinley, mais certains détails ne pouvaient s'effacer dans la tête de la blairelle. Craindre ou pas, telle est la question. En attendant, elle avait finit par donner une réponse à peu près convenable à l'exercice, ce qui n'était pas franchement gagné d'avance. C'était fou de voir à quel point l'anxiété pouvait modifier son comportement au quotidien, la seule idée de retrouver un prof psychopathe bis la paralysait presque. M'enfin, il ne fallait surtout pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Puisqu'elle avait répondu parmi les derniers - pour ne pas dire en dernière - le professeur ne tarda pas à reprendre la parole, captant à nouveau l'attention de la demoiselle.

- Monsieur Liderick, c'est effectivement la proposition que j'attendais. Avec une nuance tout de même. Il vaut mieux viser le sol avec l'aguamenti plutôt que l'adversaire. Si vous touchez l'homme, votre electrocorpus ne devra pas rater votre cible, qui est mouvante rappelons-le. Par contre, si vous créez une flaque aux pieds de l'ennemis, il aura beau bouger, tant qu'il reste les pieds dans l'eau, il se fera électrocuté. Miss Harper, bien également. Comme précisé à vos camarades, je préférerai vous voir lancer vos sortilèges avant le lumus solem, vu que vous aussi serez aveuglé par le soleil vous risqueriez de manquer l'adversaire en jetant vos sortilèges par après. Miss Wilder, c'est pas mal. À essayer, je dirai.

Pas mal ? Cool ! Franchement elle ne s'attendait pas à un avis à peu près positif étant donné l'entrain et surtout la lenteur de cette réponse. M'enfin, elle n'allait pas se plaindre, loin de là. Les meilleures idées avaient déjà été citées de toute façon et malheureusement, il semblerait que les bonnes notes ne soient pas pour aujourd'hui étant donné son état. Évidemment, cette idée ne lui plaisait pas du tout. Elle avait toujours été la bonne élève, celle qui participait toujours et donnait les meilleures réponses possibles. Décidément, elle n'était pas au meilleur de sa forme..

- Résumons tout ça. Voici les combinaisons que nous travaillerons ensemble lors du prochain cours : tout d'abord electrocorpus + aguamenti. Retenez bien de ne pas viser l'adversaire, mais plutôt de créer une flaque à ses pieds. Il s'agit d'une combinaison purement offensive qui pourrait causer de sérieux dommages à votre adversaire.. La paralysie ou la mort étant les plus graves, bien entendu il vous faudra un electrocorpus extrêmement puissant pour en arriver là.

Ensuite, nous avons l'atshum draconis + incendio. Cette combinaison est à utiliser avec prudence, la morve de dragon étant extrêmement enflammable, il est possible que le feu se propage rapidement sur ce qui vous entoure. Cette combinaison s'utilisera plus en cas de fuite. Votre aversaire se concentrera sur le feu pendant un petit moment. Profitez-en pour vous cacher, avec un kaleidem par exemple, ou pour vous enfuir.

Et enfin le lumus solem. Ici je ne vous propose pas de deuxième sort, je voulais juste vous faire comprendre comment bien utiliser ce sort. Utiliser le comme une distraction. La puissante lumière émanant de votre baguette éblouira votre adversaire qui ne verra donc pas votre sortilège lui tomber dessus. Mon conseil est de lancer votre attaque avant le lumus solem, de manière à pouvoir correctement viser votre adversaire. N'oubliez pas que la lumière vous aveuglera aussi. Notez tout de même la proposition de Hurtson, elle était intelligente, bien que trop compliqué pour vous en ce moment.


Hm.. Prenant quelques notes, Jade tentait de visualiser les différentes scènes dans sa tête, elle était plutôt douée quand cela touchait de près ou de loin l'imagination. En effet, ces combinaisons étaient bien pensées, suffisamment pour assurer un avantage en plein combat. M'enfin, en théorie, parce-qu'en pratique Jade préférait éviter les combats. Pas qu'elle était lâche, loin de là, mais elle connaissait surtout ses forces et faiblesses. Or, le combat était pour elle une faiblesse. Peut-être qu'un jour la préfète envisagerait de participer à des duels, mais d'ici là de l'eau aura sans doute coulé sous les ponts. Cela valait mieux pour son doux minois, en tout cas.

- Poursuivons avec les trois nouveaux sortilèges. Normalement, vous devez les connaîtres aussi bien que les premiers. Comme toute à l'heure, je veux le nom du sort liée à la formule et ses effets.

Bon, motivation, elle les connaissait aussi ! Entrouvrant les lèvres, la blondinette n'eut pourtant pas le temps de donner quelconque réponse. Bordel, ils étaient déchainés les autres élèves ou quoi ? Les vitamines, c'est mal. Dépitée, la préfète abandonna l'idée - et une autre d'assommer les autres élèves à coup de manuel - pour retrouver un silence presque religieux. Une chose est sûre, elle ne s'était que très peu exprimée durant ce cours, la note allait faire mal à son orgueil. Après la vague de réponses des déchainés, Benbow fit le point à son tour, terminant son discours par quelques mots qui attirèrent l'attention de l'adolescente.

- Pour le dernier sortilège, je vous propose de vous retourner et de regarder le fond de classe. Une petite démonstration s'impose, après ça le cours sera terminée. Rester bien assis et immobile si vous ne voulez pas finir empaler par une flèche.

Démonstration.. Quelle bonne idée ! Du moment que ça n'était pas fait avec un élève comme cible, ça plaisait bien à l'Italienne. A priori, ce n'était fort heureusement pas le cas: il aurait été malvenu de péter un câble avec deux professeurs de suite, ou alors ce poste était maudit. Effaçant ces pensées de son esprit, Jade se retourna pour observer le travail de l'adulte. Une chose est sûre, il était doué, très doué. Un fin sourire naquit au creux des lèvres de la blondinette qui appréciait un bon niveau magique et sa rapidité d'exécution. Finalement, elle se sentirait peut-être à sa place dans ce cours, avec du travail bien entendu.

- L'Amplificatum c'est pour infliger des dégâts sérieux, le Gemino c'est pour doubler les dégâts et le Kaléidem pour faire disparaître la flèche et donc empêcher votre adversaire de clairement definir la trajectoire du projectile. Maintenant, vous pouvez disposer. On se revoit jeudi à 15 heures pour mettre tout ça en pratique. Le cours se fera dans le parc.

Eh bien, voilà qui promettait. A priori, dans le bon sens, mais la préfète craignait d'être un peu à la traine. Il allait falloir qu'elle s'entraine pour les différents sortilèges étudiés, sinon le cours à venir ne serait qu'un calvaire. Certes son niveau était meilleur de jour en jour, cependant elle se méfiait: un seul bouleversement dans sa vie la déconcentrerait totalement des cours. Mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit.

Rangeant donc précieusement ses notes, Jade se leva de sa place, souriant légèrement à son voisin. Il s'était montré plutôt discret pour ce cours, pourtant l'adolescente avait hâte de le connaitre un peu plus. Fichue curiosité à deux francs cinquante.

- On se revoit en pratique !

Un petit clin d'oeil discret avant que la demoiselle ne prenne la direction de la sortie. Pour le moment, elle ne savait absolument pas quoi penser du nouveau professeur. Sans doute que la seconde partie du cours l'éclairerait un peu plus et elle espérait vraiment que cette fois, elle pourrait étudier cette matière si intéressante avec un bon professeur. Professeur à qui la préfète adressa un sourire avant de sortir.

- Bonne journée à vous professeur !

Et enfin, elle put sortir de la salle. L'heure du repas était finalement arrivée, perdue dans un univers étrange, Jade n'avait absolument pas vu le temps passer. Il fallait espérer que les autres élèves soient un peu moins déchainés lors de la pratique, sinon cette dernière s'avérerait plus pénible qu'autre chose. M'enfin, en attendant, elle allait s'entrainer, hors de question de perdre du temps au réfectoire: direction la salle sur demande !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Ian Benbow, Dim 11 Sep 2016 - 14:00


Réponse pour Roch

Les élèves s'en allaient les uns après les autres. Certains me saluaient, d'autres s'était contenté de me passer devant sans rien dire. Lorsque le jeune Balor quittait ma salle de classe, je le suivais du regard. Il ne semblait pas plus gêné que ça par la punition reçue, moi qui comptait l'humilier devant toute la classe, ça ne semblait lui faire aucun effet. Néanmoins, je restais persuadé qu'il avait compris la leçon, ainsi que ses autres camarades. Un élève, Roch, vint me trouver avant de s'en aller. Il avait une question à me poser. Sur la magie noire. Un vrai Serpentard, celui-là. Je lui répondais d'un ton détaché.

- Ce n'est pas vraiment une question à poser, jeune homme. La pratique de la magie noire est interdite.. bla-bla-bla, foutaise de Professeur qui se doit d'être responsable. Mais oui, c'est faisable. Dangereux pour l'adversaire, mais faisable. Passez une bonne journée et fermez la porte derrière vous, s'il vous plaît.

Une fois tout le monde sortit de la salle, je me rendais dans la pièce adjacente, qui n'était autre que mon bureau. J'allais préparer les différents ateliers que je comptais mettre en place ce jeudi.

Jeudi, 15 heures. Dans le parc du château.

Le cours pouvait commencer. Chaque élèves étaient arrivés, on n'attendait plus que mon feu vert. Autour de nous, une multitude de tables et objets disséminés un peu partout et divisé en atelier. J'avais prévu de laisser les élèves gérer leur exercices. Deux façons de faire : travailler les sortilèges séparément ou se servir des mannequins pour tester directement les combinaisons. Mon avis était de tout d'abord bien apprivoiser chaque sort avant de les combiner les uns aux autres, à quoi bon combiner si l'on était incapable d'utiliser un des sortilèges faisant partie de la combinaison ?

- Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe. Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire. Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'atelier autour de nous. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détails, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué. Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y !

J'observais les élèves se dispersés vers les différents exercices du jour. Pour ma part, je m'avançais vers l'atelier numéro 1 pour observer la qualité de l'entraînement des élèves placés ici. Les combinaisons travaillées aujourd'hui était au nombre de trois, celle que j'avais estimé être les plus compliqués et qui devait, de fait, être travaillé avec les élèves.

Atelier 1 : Dans cet atelier, vous travaillerez les sortilèges dont j'ai fait la démonstration en fin de cours lundi. Au centre de chaque table (elles sont au nombres de 4), se trouve une bassine remplie d'objet quelconque (fourchette, jouet pour enfant, brindilles, montre cassée, carte,etc..), l'exercice proposée est d'utiliser un des trois sortilèges ou les trois (Amplificatum, Gemino ou Kaléidem) afin d'ensorceler l'objet ( l'agrandir, le dédoubler et/ou le faire disparaître). But : maîtriser les trois sortilèges sur des objets immobiles.

Atelier 2 : Cet atelier n'est composé que de trois cibles. Il a pour but de tester votre précision avec le sortilège Exteo Stattiga. Si la distance standard (5 mètres) est trop courte, vous pouvez reculer de plusieurs mètres ( maximum 15). Une fois la précision maîtrisée, il est possible de s'exercer à la combinaison du sort avec les trois sortilèges de l'atelier 1 dans le but de vous exercer sur des cibles mouvantes (Attention : ici je parle de vos flèche et non des cibles en elle même), mais aussi d'augmenter votre rapidité d'exécution.

Atelier 3 : Cet atelier vous permet d'apprendre à maîtriser le sortilège Terasectum. Encore une fois, quatre tables et au centre de chaque une bassine contenant une multitude d'objets en métaux (tout ce que vous voulez tant que c'est petit et en métal). L'objectif est simple : arriver à faire fondre les objets grâce au sortilège.

Atelier 4 : Quatre mannequin en position debout. Le but est de travailler le sortilège metalo scensio et donc d'emprisonner le mannequin dans un filet de métal. Si l'exercice est trop facile, exécutez-le en équipe : l'un attaque, l'autre fait léviter le mannequin afin d'en faire une cible mouvante.

Atelier 5 : Positionner comme des cibles se trouvent 5 seaux en bois ("le côté ouvert" du seau se trouvera face à vous et non vers le haut). L'exercice est simple, à une distance de 5 mètres (ou plus selon vos facilités) essayez de remplir le seau d'eau à l'aide du sortilège adéquat. Cet exercice travaillera la précision du sortilège. Ensuite lancez un electrocorpus afin de le combiner avec l'eau dans le seau.

HRPG:
 


Dernière édition par Ian Benbow le Dim 11 Sep 2016 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eléa Aliace
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Eléa Aliace, Dim 11 Sep 2016 - 15:33


La jeune fille était de retour en cours de défense contre les forces du mal. Ils avaient eut rendez vous dans le parc du château. C'était assez excitant car cela voulait dire qu'il y allait avoir un peu de pratique. Enfin elle pouvait sortir sa baguette et lancer quelques sorts.

- Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe. Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire. Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'atelier autour de nous. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détails, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué. Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y !

Eléa était assez contente de pouvoir travailler seule. Cela voulait dire qu'elle allait pouvoir faire son entraînement à elle toute seule. Elle trouvait le concept des ateliers très sympas. Ils pouvaient comme ça travailler les différentes choses vu en classe le lundi de la manière et de l'ordre qu'ils souhaitaient. Elle observa un peu tout ce qu'il y avait autour d'elle. Si elle comptait bien, il y avait en tout 5 ateliers. Chaque atelier comportait différents objets et une feuille. Elle avait envie d'un peu tout essayé mais pas trop sûr par lequel commencer.
Elle s'approcha d'un pas incertain de l'atelier avec les cibles.
Spoiler:
 
Il y avait 3 cibles en face d'elle. Elle prit le papier qui expliquait le but de l'atelier poser devant ce dernier. Il y avait écrit qu'elle devait se placer à 5m ou 15 m si ce n'était pas assez loin et essaye de viser le plus juste possible avec le sortilège Exteo Stattiga. Il ne lui semblait pas avoir déjà utilisé se sortilège mais elle se souvenait qu'il permettait d'envoyer trois flèches sur son adversaire alors commencer par celui là ne pouvait être que productif. Sans plus payer attention à ses autres camarades, elle fit une première tentative.

-Exteo Sattiga.

Elle lança le sortilège d'un ton incertain visant approximativement la cible en face d'elle. Trois flèches sortirent de sa baguette et allèrent se planter dans le sol bien trop à droite de la cible et surtout beaucoup trop loin. Bon, elle se doutait bien ne pas y arriver du premier coup mais elle aurait aimé faire un peu mieux que ça quand même. Elle se repositionna devant la cible et cette fois pris le temps de respirer, de se concentrer. Quand elle se sentit prête, elle relança le sortilège avec un peu plus de sureté dans sa voix. Les flèches volèrent et allèrent se planter à quelques centimètres devant la cible encore trop à droite de celle ci. Bon. Encore rater. Elle essaya donc une nouvelle méthode. Au lieu de se placer en face de la cible, elle se décala légèrement sur la gauche et se plaça de profil. reprenant se respiration, elle réessaya. Les flèches fusèrent de sa baguette et se plantèrent cette fois trop à gauche.

-Mais c'est pas possible... s'écria-t-elle.

Bon, se placer à gauche n'aidait en rien. Elle retourna donc à sa place initiale mais décida de rester légèrement de côté. Elle ressaya encore deux fois mais à chaque fois les flèches se plantaient soient trop à droite soit trop à gauche. Au moins, après 5 essais, elle avait réussi à trouver la bonne distance. C'était un petit point positif. Il lui fallait donc continuer à s'entraîner à viser au bon endroit maintenant.


Dernière édition par Eléa Aliace le Dim 11 Sep 2016 - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Azaël Peverell, Dim 11 Sep 2016 - 16:02


Une traversée du parc, sous le doux soleil de l'après-midi. Un court instant de tranquillité avant de rejoindre ceux qui lui servaient de camarades. Cependant, il n'était pas forcément mécontent d'aller en cours cette fois. Parce qu'il allait en Défense contre les Forces du Mal, et qu'il allait enfin pouvoir utiliser sa baguette. Peut-être même sur les autres… Joli rêve, doux espoir. Pas sûr que ce soit vraiment autorisé dans le règlement de Poudlard. Quoi que… Benbow avait quand même testé Ashtum Draconis sur un Poufsouffle au cours précédent, pas de raison qu'il soit le seul à y être autorisé.

En tout cas, avec sa petite démonstration de la dernière fois, le prof avait éveillé l'intérêt d'Azaël. Il semblait savoir de quoi il parlait, et savait visiblement se servir de sa baguette correctement. Donc l'adolescent se disait qu'un cours de pratique avec un professeur correct pouvait être bénéfique. Voire intéressant. Enfin pas trop, faut peut être pas déconner non plus, ça restait un cours. Mais les dernières heures de l'après-midi pouvaient ne pas être totalement perdues et inutiles. Il arrivait justement à l'endroit du parc où le cours devait avoir lieu. Difficile de le rater étant donné les tables, les bassines, les objets et les mannequins qui y étaient dispersés. A peine quelques minutes après son arrivée, Benbow prit la parole.

- Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe. Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire.


Un véritable miracle. C'est bien la première fois qu'un prof ne se sent pas obligé de passer le premier quart d'heure du cours à rappeler ce qu'il s'était dit dans le précédent. Et Azaël ne put s'empêcher de remercier le type intérieurement. Il venait une nouvelle fois de marquer des points auprès de l'adolescent. Comme quoi, il faisait vraiment parti des profs pas complètement incompétents.

- Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'atelier autour de nous. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détails, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué. Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y !

Alors ils étaient lâchés en autonomie sur les ateliers. Ca aussi c'était une bonne surprise. Il pourrait ne pas s'attarder sur ceux qu'il trouvait barbants ou inutiles et se concentrer sur ceux qui l'intéressaient réellement. En revanche, envolée l'idée de lancer quelques sorts bien sentis sur des camarades un peu trop bruyants. Dommage, vraiment. Peut-être pour une autre fois. Si l'idée de se taper un tête à tête avec Kholov le laissait finalement plutôt de marbre, il n'avait pas envie de se faire virer du cours. Parce qu'il pourrait s'entraîner tranquillement, avec du matériel de pas trop mauvaise qualité, sans se taper le rangement après.

Il ne perdit donc pas plus de temps et se dirigea vers les ateliers. Il lut chacun des parchemins qui indiquaient la façon de procéder pour se donner une idée des ateliers qui l'intéresseraient davantage. Il revint finalement au premier. Il ne comptait pas y rester bien longtemps, autant commencer par ce qu'il aimait le moins, histoire de passer vite. Amplificatum et Gemino, il maîtrisait depuis quelques temps maintenant. Sur des objets immobiles du moins, il n'avait aucun problème avec ces sortilèges. En ce qui concernait Kaleidem en revanche, il n'avait jamais vraiment essayé, n'ayant jamais trouvé un quelconque intérêt à un charme de Désillusion.

Il sortit donc sa baguette et s'approcha d'une des tables, pour sortir une montre à gousset en piteux état de la bassine. Il la posa tout simplement à côté, et pointa sa baguette dessus en lâchant un #Kaleidem. La montre disparut instantanément, mais pas plus de deux secondes. Il esquissa un léger sourire. Un peu plus motivé cette fois-ci, il réitéra la formule, et l'objet disparut plus longtemps. Il recommença quelques fois, jusqu'à être satisfait de la durée de son charme de Désillusion. Il ne perdit alors pas plus de temps pour remettre la montre dans la bassine et partir aussitôt de cet atelier bien trop simple à son goût.

Cependant, le second atelier était bien plus intéressant. S'il connaissait le sortilège du Lanceflèche, il n'avait jamais eu l'occasion de s'en servir. Alors il avait bien envie de voir si il parvenait à être suffisamment précis pour toucher les cibles en plein centre. Il se plaça à une dizaine de mètres des cibles en question et pointa sa baguette sur celle située au milieu pour lancer un #Exteo Stattiga d'une voix ferme et sûre. Trois flèches partirent aussitôt de sa baguette. Si l'une d'elle atterrit effectivement sur le haut de l'une des cibles, les deux autres se fichèrent dans le sol. Pas évident de viser trois endroits différents, il allait devoir se concentrer davantage. Ne pas se relâcher.

Il ne doutait pas qu'il finirait par réussir. Parce qu'il avait confiance en ses capacités. Pas besoin de fausse modestie, il savait se servir de sa baguette correctement. Il répéta alors la formule après s'être focalisé davantage sur les trois cibles. Pour un résultat à peu près égal. Les flèches qui avaient fini dans le sol se trouvaient tout de même bien plus proches de leurs cibles respectives. Il se rapprocha d'un pas. Et recommença, inlassablement. Il ne se souciait pas le moins du monde des autres élèves qui participaient aux autres ateliers. Les seules choses importantes ici, c'est lui et ces cibles qu'il finirait par empaler.
Revenir en haut Aller en bas
Orianne Estheim
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Orianne Estheim, Dim 11 Sep 2016 - 16:09


Tu bâilla à t'en décrocher la mâchoire. Pas que le cours en soi était inintéressant, c'était juste qu'il te semblait être assez long. Chaque élèves répondaient aux questions que le professeur posait à la classe, mais tu n'écoutais qu'une demi-oreille depuis déjà un moment. Le seul événement notable fut la punition que le prof donna a un des Poufousouffle présents. Cela eu au moins le mérite d'avoir allumé un éclat malsain dans ton œil lorsque tu vis l'autre élève couvert de morve de dragon. Dommage qu'il n'ait pas été jusqu'au bout en lui mettant le feu, cela aurait eu tôt fait de t'intéresser au cours.  Après avoir valider d'autres réponses, Benbow vous dis une petite démonstration qui te permis de te concentrer à nouveau un peu sur ce qu'il se passait actuellement autour de toi. Malheureusement cela marqua également la fin du cours puisque le professeur venait d'expliquer que ce serait tout. Même si tu avais une impression d'heure bâclée vers la fin, tu pris tes affaires afin de t'en aller. Ne t'occupant pas de savoir ce que faisait les autres tu pris le chemin de la porte avant d'entendre que le cours pratique aura lieu quelques jours plus tard dans le parc de l'école. Bonne nouvelle en tout cas, parce que cela aurait dommage de ne pas s'entraîner à combiner les sortilèges appris il y a quelques minutes.

C'est donc le Jeudi que tu pris le chemin du Parc afin d'avoir ton cours pratique sur les combinaisons de sortilège appris plus tôt dans la semaine. Arrivant près de l'endroit où le cours aurait lieu, tu constates avec surprise que plusieurs objets ont été aménager un peu partout devant toi. Ton regard fit un mouvement circulaire et tu compris que tu étais la première arrivée sur place. Attendant que la pelouse se remplisse davantage, le professeur pris la parole afin de nous expliquer le but des exercices du jour. Apparemment ces derniers étaient séparer en plusieurs ateliers qui permettraient aux élèves de s'entraîner à la combinaison de sortilèges. T'avançant naturellement vers l'atelier 1, tu regardes avec intérêt le bout de parchemin qui indique ce qu'il faut que tu saches réaliser. Visiblement il y avait une boîte remplie d'objets en tout genre et le but de l’exercice où tu te trouvait était d'essayer les sortilèges Amplificatum, Gemino & kalédiem sur ces derniers afin de soit les agrandir, soit les dédoubler ou les faire simplement disparaître. Waw. En soit cela ne devait pas être compliquer mais avec ta chance légendaire tu n'étais pas sûre que tu allais y arriver les doigts dans le cul et les pieds en éventails.  Enfin, les miracles existaient et tu pouvait très bien réussir tes exercices…

T'avançant vers la table de l'atelier numéro un, tu fouillas un peu dans la boîte en carton et en ressorti une peluche en forme de panda dedans. Ayant un faible pour les peluches en tout genre – diable, tu n'aurais jamais cru que le professeur ait une de panda ! - tu l'avais choisie comme objet afin de t’entraîner à lancer les trois sortilèges. Posant la peluche sur la table, tu t'écartas de cette dernière et lorsque tu arrivas à une distance qui te semblait convenable tu te retournas et une fois ta baguette dégainée tu commenças ton exercice en lançant le sort Amplificatum.


« - Amplificatum! »

Malheureusement tu ne pu viser assez vite lors de ta volte-face et ton sortilège frappa la table devant la peluche. Instantanément la table prit une proposition gigantesque  alors que l'objet que tu était supposé transformé venait de choir sur le côté.

« - Oups… fis-tu en rougissant légèrement en voyant que la table était trois fois plus grande à présent. Veuillez m'excuser, Monss... Heu, Professeur Benbow... »

Car oui, il avait assisté à ta bourde en étant aux premières loges, pas sûr qu'il soit content en voyant que tu venais de transformer sa table de cours en table de banquet… Quelle honte ! Quoi qu'il en soit, tu réitéras ton action et la peluche de panda réussi à prendre la taille d'une peluche géante. Bon, au moins maintenant tu avais réussi à viser en te concentrant mais tu n'étais pas convaincue de ton temps d'action serait aussi long la prochaine fois. Il fallait donc que tu y remédie si tu ne voulais pas te faire poutrer sans avoir eu le temps de formuler deux sorts à la suite. Quoi qu'il en soit j'avais encore les autres ateliers à essayer après ce dernier en espérant ne pas faire de conneries d'ici là.


Dernière édition par Eryeen Estheim le Dim 11 Sep 2016 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Azénor P. Benbow, Dim 11 Sep 2016 - 20:49


HRP: Cela va de soi, mais dans ce rp et jusqu'à la fin, Azénor n'est directrice de rien du tout, et a 17ans. Ian, ce cours n'existe pas pour nous mais on a commencé à faire comme si l'histoire allait compter, alors autant continuer sur le fil c'est plus fun..? // LA de Lïnwe accordé.





Cette après-midi c'est cours dans le parc du château. Le cours pratique de Benbow. J'allais revoir Lïnwe; bon ok, je l'ai vu hier, mais il me manque déjà. Tien, en parlant du loup, je le vois qui arrive, chouette. Je souris à mon Linou en espérant qu'il vienne à côté de moi, ce qu'il fait. Mais je n'ai même pas le temps de lui demander s'il va bien que le prof commence à parler. Avec Ian, vaut mieux pas se faire remarquer.
- Bienvenue à tous ! [...] Allez-y !

Ok donc faut choisir un atelier. C'est partit pour le cinquième. Surtout que Benbow surveille le premier. Pas envie de le croiser pour l'instant. Je suis la première à arriver à l'emplacement de l'atelier 5. Je lis attentivement le parchemin où sont indiquées les instructions. Je repère immédiatement les 5seaux en bois. Je dois donc me positionner à 5mètres pour commencer, du seau, et le remplir d'eau. Ça va, ça doit être dans mes cordes. Ni une ni deux je m’exécute. Je me positionne à cinq bons mètres du seau tout à gauche. J'attrape ma baguette placée dans une de mes poche de ma robe de sorcière, la pointe pile en face du seau, et d'un voix claire et précise j'incante #Aguamenti. Instantanément, le seau se remplit d'eau, si bien que ça déborde un peu, puisqu'il est penché. Heureusement, sinon mon égo en aurait prit un coup. Je veux corser la tâche, alors je me positionne à environ dix ou douze mères du seau de gauche. Encore un fois j'empoigne ma baguette, pointe le seau et prononce distinctement la formule #Aguamenti!. Dommage. Ca marche, mais pas beaucoup. Quelques gouttes se battent en duel, si je puis dire. Déçue, je réitère l'expérience. Je me concentre et fais le vide autour de moi. #Aguamenti! Cette fois ça y est. Le seau est remplit de façon convenable. Bon, moins que la toute première fois, mais bien plus que la seconde. C'est donc le moment d'essayer un électrocorpus. Encore une fois, je me concentre, dirige le seau de ma baguette et de mes pensées. #Electrocorpus!. Pas grand chose. Une sorte de crépitement. En même temps, je ne sais même pas ce qui est censé se produire. Autant recommencé. #Electrocorpus!. Cette fois ci encore, un crépitement, peut-être un peu plus prononcé. Je jurais d'avoir vu une sorte d'éclair. Mais j'en suis pas sure. Bref, certains élèves commences à arriver. Il faut laisser la place. Exercice suivant.

Je me dirige donc vers l'atelier 3. Des objets en métal sont disposées dans une sorte de bassine. Le but de l'exercice est d'arriver à faire fondre des objets en métal. Soit, ça marche. Jamais fait cependant. Je regarde dans la boîte, et j'y trouve différent objets métalliques comme une petite passoire usée et un tuyau coupé. J'attrape le morceau de tuyau et je le pose devant moi sur la table. je me recule de deux pas, empoigne ma baguette comme précédemment, et puis je vise le tuyau de mon bout de bois si précieux. #Terasectum!, cris-je. Rien. Rien? Rien. Ok, le malaise. La déception. Je suis vexée, et je vais certainement pas m'arrêter sur cette défaite. Même rengaine. #Terasectum!Rien. Encore? Ça sort tout seul, un peu trop fort d'ailleurs: Aller là! Ça ne se passera pas comme ça. Allé Azé, concentre toi. Je souffle un bon coup, détend mes bras et c'est repartit. #Terasectum!Ah ah enfin. Comme quoi avec l'entraînement on y arrive. Bon c'est pas glorieux, mais au moins la passoire fond, doucement mais surement. Je ne sais pas ce qu'on est censé faire des restes, alors je laisse le tout ici...Direction le prochain atelier.

Pourquoi pas le premier? Benbow y est oui, mais au moins le prof pourra évaluer ce qu'il verra. Faut pas se louper du coup Azé hein! je m'approche donc des tables du premier ateliers. Il y a déjà quelques élèves, mais il reste des places de libre. Je me dirige vers une table libre, et prend dans une bassine une simple fourchette, le premier objet que j'arrive à choper. Je vais m'essayer aux sortilèges c'est partit. J'ai déjà plusieurs fois utiliser l'Amplificatum, notamment dans un cours d'Evan, facile celui-là. C'est partit. Je pointe la fourchette de ma baguette. - Amplificatum. L'effet est instantané, et je n'en suis pas peu fière. La fourchette fait dix fois sa taille normale, alors pour lui redonner son aspect initial, je lance un #Reducto plutôt bien réalisé. Je garde donc ma fourchette pour m'exercer au Gemino. Ni une ni deux, je me lance: Gemino!. Rien. Rien? Rien. Roh non pas encore. Bon, ça m'agace, alors je réessaie. #Gemino. Tu parles, j'ai une fourchette sans dent... Bon, autant essayer le dernier. #kaléidem!. Azénor, faut se concentrer, tu m'étonne que ça ne fonctionne pas! Allé... #Kaléidem! Ah bah voilà. La fourchette n'est plus. Mais du coup... Où est-elle? Le plus simple c'est de demander.
- Professeur Benbow...? Hum, je me demandais où se trouvait la fourchette que je viens de faire disparaitre du coup? Elle est juste invisible? Ou peut-être s'est elle téléportée...?



Dernière édition par Azénor Philaester le Dim 11 Sep 2016 - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Rose Layroy, Dim 11 Sep 2016 - 21:55


LA d'Elise Green accordé



_Youplà ! Attention, une verte passe ! Pardon, pardon !

Rose sautait partout à travers le château. Enfin, non. Ce n'était pas une gentille petite deuxième année qui était visible mais un vrai tas d'excitation qui traversait les couloirs en bousculant, le moins possible mais c'était comme qui dirait le rush dans ces couloirs, tous ses camarades. Agilement, elle zigzaguait à travers les élèves et oubliait des marches pour atteindre son but. Elle faillit se prendre deux trois ports ou colonnades à causes de ses virages trop serrés. Elle attendait ce moment depuis trois jours... *Euh... attends... Lundi, mardi, mercredi, jeudi... Ouais ça fait quatre jours. Oui, c'est exacte mais il n'y a qu'une demi-journée pour le lundi et le jeudi donc ça ne fait que trois. Et puis pourquoi je me pose de telles questions ? C'est totalement idiot. Laisse-moi avancer comme il se doit au lieu de me distraire de la sorte.* Donc, cela faisait trois jours que la petite attendait ce jour. Le jour où elle allait pouvoir revoir le professeur Benbow et surtout le jour où elle allait pouvoir s'exercer sur les combinaisons de sortilèges. Rhâ ! Qu'elle avait été frustré de ne pas avoir put s'entraîner après la partie pratique ce lundi. Surtout après avoir vu son professeur à l’œuvre. Elle avait eu envie d'essayer dans la soirée mais pour ce genre de chose il avait été avéré qu'il était plus simple de le faire avec un professeur à côté pour ne pas détruire totalement le château. La petite avait donc dû se contenter de relire ses notes et d'imaginer quelques combinaisons supplémentaires.

C'était donc pour cela qu'elle se dépêchait à courir dans la masse de monde, parce qu'elle voulait plus que tout s'entraîner mais il y avait bien une seconde raison. La veille du cours, donc en gros mercredi, elle avait croisé Elise dans les couloirs. Elle lui avait donc proposé de se rendre ensemble dans le parc. Cela était une occasion de discuter un peu mais aussi de pouvoir donner l'impression à son adversaire bleue qu'elle n'était pas totalement seule. Ah oui... Alice Grant... Elle devrait encore la voir pour le bien du cours... Là où voir Elise lui faisait plutôt plaisir, la perspective de revoir cette chère ennemie ne l'enchantait pas plus que ça... Il fallait qu'elle laisse de côté cette mauvaise image et se concentre sur l'important. Progresser et devenir meilleure.  D'ailleurs si elle voulait progresser et devenir meilleure il fallait qu'elle arrive à l'heure en cours. Elle s'en voudrait si elle avait mise sa camarade en retard par sa faute. Enfin, la voici. Il ne lui restait plus qu'à descendre l'escalier du grand hall et elle serait auprès de la lionne. Elle l'attendait d'ailleurs.

_Hey Elise!la salua-t-elle d'en haut en faisant un grand geste de la main.

La petite descendit alors quelques marches pour finir en glissant sur la rambarde pour finalement se réceptionner sur le sol comme un petit chat de gouttière. C'est avec un large sourire aux lèvres qu'elle ajouta :

_Prête pour le cours pratique ?

Les deux jeunes filles sortirent alors du château pour rejoindre leur classe. La petite Sepry' ne pouvait pas tenir en place et elle se surprit même à être un peu bavarde :

_Je ne sais pas toi mais j'ai été frustré par la fin du cours de lundi. La théorie c'est bien gentil mais ce n'est vraiment pas intéressant. J'ai hâte de pouvoir pratiquer et m'entraîner à fond !

Elle allait suer aujourd'hui, elle se le promettait. Il fallait bien qu'elle rattrape son retard du lundi.

_Au fait, comment tu trouves Benbow ?

Les deux fillettes arrivèrent finalement au lieu d'entraînement. Des sortes d'ateliers semblaient avoir été mis en place avec des tables des cibles et tout autres sortes de choses. Elles allaient bien s'amuser. Une fois tous les élèves arrivés Benbow annonça la leçon qui allait suivre :

_Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe.

*Oui !!! c'est pas trop tôt !*

_Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire.

*Merci, pas encore un long passage répétitif et brabant !*

_Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'atelier autour de nous. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détails, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué.

La petite tourna alors sa tête et scruta du coin de l'oeil l'atelier le plus proche. Une envie irrépressible la poussait à aller voir de plus près ce qui était noté sur le bout de papier mais elle se retint.

_Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y !

Les enfants se séparèrent alors pour se rendre aux différents ateliers. Rose les observa les uns après les autres. Bien... malgré ses pulsions qui voulaient qu'elle court dans tous les sens il fallait qu'elle se retienne et qu'elle évalue ce qu'elle pouvait faire. Déambulant à travers les ateliers, qui étaient au nombre de cinq, elle se rendit compte que la plupart des sortilèges étaient assez durs à maîtriser déjà en solo. Faire une combinaison avec ceux-ci serait plutôt... difficile... Tant mieux ! Pourtant pas de précipitation de mauvais sens. Elle se dirigea alors vers l'atelier numéro cinq. Celui-ci semblait être l'un des moins compliqué pour réussir un enchaînement basique. Cinq sceaux penchés vers elle, un sortilège d'eau à prononcer et une précision à travailler avant de pouvoir passer à l’électricité. Très bien. Elle abandonna son sac en le lançant à quelques mètres d'elle et se positionna à cinq mètres des cibles. Il fallait qu'elle se concentre dorénavant. Elle souffla bien fort, encra profondément ses pieds dans l'herbe grasse et leva sa baguette. D'un mouvement souple elle fit tournoyer sa baguette et lança un #Aguamenti. Le sort était plutôt banal et elle l'avait déjà utiliser pour arroser ses plantes. Elle s'attendait donc à réussir du premier coup son petit sortilège. Ce ne fut pas le cas, vous vous en doutez bien. Cela n'a pas l'air à vu d'oeil mais cinq mètres c'est plutôt loin. L'eau fila bien à travers sa baguette mais préféra arroser le sol plutôt qu'autre chose. Mince alors... Il fallait qu'elle y mette plus de puissante. Elle baissa sa main la secoua légèrement et recommença. C'était déjà mieux. L'eau avait presque parcourut les trois-quart du parcours. Ce qui n'allait pas non plus était qu'elle n'était vraiment pas assez haute et que le jet d'eau retombait bien trop facilement sur l'herbe. Elle retenta l'expérience deux autres fois sans accomplir beaucoup plus de merveille. Cela la dérangeait vraiment. Elle n'était pas dans de bonnes conditions ainsi. La petite s'écarta donc quelques instants, s'assit dans l'herbe qui était maintenant humide et... retira ses chaussures et sa robe de sorcier. Il ne lui restait plus que son uniforme et sa baguette. *Bien, c'est reparti !* Elle réussirait ce fichu sort.

Elle se repositionna au centre et se concentra intensément. Elle ferma les yeux et se concentra sur sa respiration. Elle se devait d'être calme et de garder son sang froid. Ne pas agir sans réfléchir... Elle devait ressentir, entendre tout ce qui l'entourait. L'épaisse pelouse qui se trouvait sous elle, le léger vent qui faisait onduler ses cheveux, les élèves lançant leurs différents sorts avec succès. Eux, il fallait qu'elle les laisse de côté. Elle rouvrit ses yeux déterminée et leva sa baguette pour lancer son sort. Enfin ! Elle y était parvenue. L'eau avait volée et avait enfin atterrit à hauteur des sceaux. Il restait néanmoins un long chemin à parcourir pour que ce sortilège soit parfait. Maintenant qu'elle maîtrisait le dosage du sort il fallait qu'elle apprenne à viser. D'après elle, ceci relevait de la position de sa baguette plutôt que de son sortilège. Elle essaya alors, encore et encore, tout en modifiant légèrement la position de celle-ci. Lorsque le jet d'eau était trop à gauche elle allait plus à droite et ainsi de suite. Cet exercice était vraiment épuisant et son bras tendu commençait à un peu lui faire mal. Quelques perles de sueurs avaient commencé à apparaître sur le front de la petite mais elle n'en avait cure. Rose sentait qu'elle faisait quelque chose de travers. Qu'une seule partie de ses jets parvenaient à entrer et elle se savait capable de faire mieux. Si elle voulait pouvoir réussir à combiner ce sort avec un autre et électrocuter quelqu'un dans la vraie vie il lui faudrait plus que des approximations. Elle se délaissa alors de l'atelier pour demander conseil à son professeur :

_Professeur Benbow, dit-elle alors, droite comme un piquet tel un militaire au garde à vous. Je suis en train de m'entraîner sur l'atelier numéro cinq et je me demandais si il y avait un moyen d'être plus précis sur les lancés d'eau ? Qu'une seule partie de mes jets arrivent à atteindre le centre des sceaux. Je n'arrive pas à déterminer si c'est moi qui suis mal placée ou si je tiens mal ma baguette. Auriez-vous un conseil à me soumettre ?

Attentive et prête à tout pour réussir, elle attendit une réponse éclairante de l'ancien Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 11 Sep 2016 - 23:21


Aujourd'hui, le gamin s'en allait vers le Parc non pas pour se détendre, faire de la pétanque ou jouer aux bavboules. Il était là, debout sur le gazon, attendant les instructions du nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Ian Benbow attendit que tout le monde soit présent pour prendre la parole. C'était un homme à la fois sec, énergique et presque trop juste dans sa tâche. Il s'arrêta à côté d'Azénor, son amie fidèle et lui fit un clin d’œil avant d'écouter le prof. Pas vraiment le choix.

« Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe [...] Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y ! » finit-il par dire avec le même ton autoritaire que le barbu. L'irlandais n'était toutefois pas intimidé. Ayant déjà eu l'occasion d'être invité par Kholov lors de ses dîners avec l'Elite. Pas de quoi flipper. Benbow était aussi moins cruel que McKinley. Était-ce pour autant une qualité ? Apprendre par la douleur est-il un défaut ? Il faut souffrir pour être beau... bon... juste... fort. Lïnwe était en train de méditer là-dessus lorsqu'il aperçut les autres élèves partir dans différentes directions.

This is time, b*tch.
Y'avait cinq ateliers. L'temps idéal pour traînait en cours. Il opta pour le troisième. Le juste milieu. Le but était simple d'après le bout de papier : faire fondre les objets du seau. Outils métalliques en tout genre. Ce n'était guère facile à première vue bien que la consigne l'était.

Son instinct avait vu juste lorsqu'il lança pour la première fois de sa vie ce sortilège de fusion. Seule la première petite fourchette avait chauffée et les quelques aiguilles alentours même pas visibles à l’œil nu. Alors il activa une nouvelle fois Sincahonda. Et une troisième fois. Prononçant toujours un peu plus fort le sortilège. Se concentrant toujours plus. Oubliant qu'il n'était pas tout seul, à s'en pisser dessus. Et là, au moins la moitié du contenu avait fondu. C'était un bon début étant donné qu'il ne s'était jamais servi de ce sort. Ne voulant rester sur une première défaite, il se promit de revenir dessus quand il aurait le temps.

Il se dirigea ensuite vers le premier atelier. Jamais suivre les nombres paires. Toute confusion n'est qu'illusion. D'autant plus qu'il y trouva son petit cookie chéri : à savoir la Philaester. Il se plaça à côté d'elle avec toute discrétion. Pour lui faire peur. Ou l'empêcher de réussir son exercice, il ne le savait pas bien. Peut-être les deux. Sûrement les deux.

« Monsieur Benbow...? Hum, je me demandais où se trouvait la fourchette que je viens de faire disparaitre du coup ? Elle est juste invisible? Ou peut-être s'est elle téléportée...? » demanda-t-elle en se tournant vers le professeur. De l'autre côté.

« Hep, Zouzou ? La fourchette que tu viens de faire disparaître se trouve dans t-... » commença-t-il avant de se rendre compte que le professeur n'était plus si loin. « ... dans un univers parallèle, une forme de vie qui n'existe pas. Me semble-t-il. » conclut-il, content de se rappeler des cours de première année.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Ian Benbow, Lun 12 Sep 2016 - 13:56


Réponse à Eryeen

Quelques élèves s'entraînaient déjà à l'atelier numéro 1. Estheim faisait partie du lot. Je m'approchais de la Serpentard, j'allais l'observer. Elle sortait une sorte de peluche panda dans la boîte à objet. Je savais même pas qu'il y avait un truc comme ça là-dedans. Elle reculait de quelques pas et se tournait en attaquant directement avec le sortilège d'agrandissement. Malheureusement pour elle, elle touchait la table et non la peluche. Je laissais échapper un rictus. Elle regardait dans ma direction et s'excusait pour son erreur.

D'un geste de la main, je lui signalais que ce n'était pas grave. Ce genre de chose pouvait arriver, même si je n'en avais jamais fait l'expérience personnelle. Elle s'essayait à nouveau, cette fois-ci en étant beaucoup plus concentré. Comme je pouvais l'espérer d'une Serpentard, la jeune élève réussissait le sortilège, une nouvelle fois, mais en touchant le panda, cette fois. Je sortais ma baguette et lançait un #Reducto en direction de la table, qui reprenait sa taille habituelle. Je souriais à ma jeune élève et m'en allait vers d'autres étudiants.

Réponse à Azénor & Linwë

Azénor se trouvait également dans l'atelier numéro 1. Elle venait d'y arriver. Je l'observais de loin, pas trop envie de lui adresser la parole. Malheureusement, elle semblait avoir une question à me poser. Je m'approchais de sa position tout en écoutant ce qu'elle voulait savoir. Elle me demandait où s'en allait la fourchette une fois touchée par le sortilège. Hmm. Ça me semblait évident pourtant. Je m'apprêtais à répondre quand un jeune gryffon vint à la rencontre de sa camarade. Felagünd.

Je laissais échapper un nouveau rictus en entendant le début de la réponse du Gryffondor, il avait eu l'esprit de se reprendre rapidement. Bien. J'avais entendu parler de ce petit gars. Il faisait partie de l'élite du Professeur Kholov, on avait eu une liste avec leur noms. J'avais hâte de voir s'il méritait vraiment sa place parmis les meilleurs étudiants de Poudlard. Il donnait une explication à Azénor qui ne me convenait pas. Je réagissais.

- Pas du tout, Felagünd. Le sortilège approprie à l'objet ou la personne visée les caractéristiques d'un caméléon. En réalité, votre fourchette n'est même pas invisible, elle s'est juste fondue dans le décor. Pour le moment, elle ressemble à la table sur laquelle elle est posée. Si vous la mettez dans la paume de votre main, elle changera de couleur. Si vous vous approcher de la table, vous verrez votre fourchette. Très peu de sorcier sont capable de lancer un sortilège de désillusion assez puissant pour rendre un objet complètement invisible. Je n'en suis moi-même pas capable.

Je m'assurais qu'ils aient tout deux bien compris puis m'en allais vers d'autres élèves.

Réponse à Rose.

De loin, je regardais le jeune Liderick s'exercer. Il semblait complètement absorber par son entraînement, déconnecté de la réalité autour de lui. Une fois d'enfant vint me sortir de mon observation. Je détournais le regard et croisait celui de Layroy, une de mes plus jeunes élèves. Elle avait une question sur la précision de ses sortilèges. Apparemment, elle avait du mal à viser. Je lui souriais gentillement et essayais de lui répondre.

- Tout est une question de calibrage, par rapport à votre position, la façon dont vous tenez votre baguette. Pour ma part je me tiens comme ceci. Je sortais ma baguette, me plaçais de profil par rapport à Rose et tendais le bras. Je me remettais en position normale. Mais le truc c'est de trouver la position dans laquelle vous vous sentez le mieux. Aussi faites confiance à votre instinct. La meilleure arme d'un Homme, c'est son instinct. C'était plutôt compliqué d'apprendre la précision à un élève. Mon conseil est d'essayer encore et encore jusqu'à trouver le "truc". Ensuite, ça viendra tout seul. Je ne vous suis pas d'une grande aide, je sais, mais malheureusement la précision ne peux être apprise avec de la théorie. C'est de la pratique, encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Alice Grant, Lun 12 Sep 2016 - 22:38


Pas posté depuis le 30 août, désolée, désolée...

Ce parc, ces souvenirs... deux mots qui allaient ensembles pour Alice. Qu'est-ce qu'elle aimait ce château ou elle avait passé six ans de sa vie, ou elle avait grandi, appris, aimé, détesté... Pourtant, elle savait qu'elle ne le reverrait plus, par la suite. C'était cruel, elle ne savait pas comment elle allait faire pour s'habituer à ne pas y passer le plus clair de son temps. Malgré ça, elle sortait souvent du château, et je peux vous assurer que ce qu'elle faisait à l'extérieur brisait totalement la routine. Elle avait trouvé un équilibre entre action, adrénaline et habitude... routine. Quand elle serait une adulte, -à moins de devenir une employée à Poudlard, elle ne rêvait pas trop là-dessus,- il n'y aurait pas de place pour elle ici. Quitter cette école adoptée dès ses 11 ans, sûrement quelques amis... et puis, cet endroit en général. Sa mère y était, son grand-père aussi... et maintenant elle. Est-ce que ses enfants s'y rendraient à leur tour? Est-ce qu'elle en aurait, tout simplement? Bah, il ne fallait pas qu'elle pense à ça. La serdaigle aurait bien aimé se dire qu'il fallait qu'elle profite, mais, là, elle était en cours, et elle devait surveiller une certaine serpy (Rose).
- Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe.
Gloups. Place aux baguettes. Je l'ai eu facilement la dernière fois, mais une vengeance est si vite arrivée, un "accident" en cours de DCFM, tellement courant, n'est-ce pas, chère serpy (Rose)? Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire. Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'atelier autour de nous. En effet, il y avai plusieurs tables et objets dispersés autour des élèves. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détails, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué. Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Parfait. La sang-mêlée adorait ce genre d'exercices! Bon, la plupart proposés à Poudlard, en fait... Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. N'est-ce pas, Rose? pas de bêtises, ici, c'est la trêve. On implique personne dans nos histoires, on blesse personne (ça inclue moi) et on ne menace personne (là aussi, je compte). J'espère avoir été clair. Allez-y !

Le professeur se dirigea ensuite vers l'atelier n°1. Il allait sûrement faire le tour des activités. La folle se dirigea vers l'atelier n°3. Pourquoi? A vrai dire, c'était un peu au hasard, elle était d'humeur rêveuse aujourd'hui. Elle se plaça devant la première table et tendit sa baguette sur les objets métalliques:
- #Terasectum!
Prononcer un sort, le premier de la journée, la secoua un peu. trop de nuits blanches d'affilée passées à lire ou dehors... bref, passons. Lancer un sortilège, qu'il soit banal ou complexe, l'avait toujours définitivement réveillée, ses sens se faisaient plus aiguisés, en alerte, elle sentait la magie passer au travers de Vorpalin (sa baguette) avec qui elle nourrissait un contact mystérieux, agréable, qui passait dans les deux sens. Une babiole en fer, la plus proche de sa baguette, fondit presque entièrement. Bon. pas fameux tout ça. Il faut dire qu'elle n'utilisait pas fréquemment ce sort, à part sur les serrures... hum. Depuis le temps, elle avait appris la patience, et savait qu'un sort ne se maîtrisait pas dès le premier lancer. Aussi, elle reprit avec plus de conviction, visualisant les effets du sortilège:
- #Terasectum!
Là, plusieurs objets fondirent. C'était déjà mieux. Cet atelier là...
- Professeur Benbow, demanda la bleu et bronze en se tournant vers lui, le Sortilège de Fusion peut se combiner avec quel autre sortilège?
Oui, c'était quand même le sujet du cours, elle voyait bien que ça pouvait être utile en combat si l'adversaire portait quelque chose de métallique ou qu'il y avait des objets autour, mais... rien d'autre ne lui venait à l'esprit et aucun autre sort pouvant s'y ajouter non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Elise Green, Mar 13 Sep 2016 - 22:04


« Poussez vous, écartez vous, pardon... » Ah, les couloirs bondés ! Heureusement, pour la pratique du cours de Défense contre les Forces du Mal, on est pas enfermés. Tant mieux ! Je suis déjà un peu stressée à l'idée que tout le monde puisse voir mon impuissance face aux exercices, alors si en plus ma claustrophobie vient en rajouter une couche... Non merci ! Je souris à quelques personnes que j'ai déjà vu ça et là, puis me dirige dans le Hall qui mène au Parc. J'ai rendez-vous avec Rose ! Nous devons nous rencontrer au bas des escaliers, qui sont à cette heure -comme le reste du château, bondés. Me glissant entre deux élèves pressés, je rejoint le bas des marches vers lesquelles nous nous sommes données rendez-vous, Rose et moi. Je l'attends une minute lorsqu'une voix familière m'interpelle :

« - Hey Elise !
- Rose ! J'ai failli attendre, fis-je.
- Prête pour le cours pratique ?
- Un peu, que je suis prête ! J'ai potassé à fond les sortilèges ! »

La petite brune arbore un joli sourire. Glissant le long de la rampe et sautant les dernière marches, elle me rejoint. Ensemble, nous nous dirigeons vers le Parc, où a lieu le cours pratique de Défense Contre les Forces du Mal. Traversant les couloirs qui se vident petit à petit, nous débouchons bientôt sur le porche donnant sur l'allée menant au Parc. Ah ! J'adore cet endroit. En plus, le ciel est très bleu aujourd'hui. Tout est parfait ! Bon, j'espère juste que je ne vais pas trop me foirer... D'un pas guilleret, nous marchons sur l'un des sentiers menant au rendez-vous fixé par le professeur. Rose rompt alors le silence :

« - Je ne sais pas toi mais j'ai été frustré par la fin du cours de lundi. La théorie c'est bien gentil mais ce n'est vraiment pas intéressant. J'ai hâte de pouvoir pratiquer et m'entraîner à fond !
- C'est sûr, tu as raison. Moi, j'ai un peu peur de ne pas réussir la partie pratique, en ayant simplement appris les sortilèges... J'espère que Benbow ne sera pas trop sévère ! Non, mais ça devrait aller, on est en extérieur. »

Je lui adresse un clin d’œil, espérant que mon amie ai compris ma remarque. Du tac-au-tac, elle me demande ce que je pense du prof. C'est vrai ça, qu'est ce que je pense du prof ? Je rougis et répond alors, un peu gênée.

« Et bien heu... il est plutôt pas mal ce prof, agréable à regarder je dirais. » Je rougis encore. « Heu, c'est sûrement pas sur ce plan là que tu voulais savoir ce que j'en pense ! Je pense que c'est un bon professeur. J'ai beaucoup aimé son cours de la dernière fois.! »

Je ne rajoute rien de plus. Mais vraiment, n'importe quoi. Je lève les yeux au ciel, surprise de ma propre naïveté. Depuis quand je m'intéresse au physique des profs moi ? Nous arrivons alors sur le lieu d'entraînement. Lieu d'entrainement déjà pris d'assaut par différents élèves. Rose et moi même se séparons. Je repère le Lion blanc (Lïnwe), écoutant à moitié ce que le professeur nous explique. J'entend vaguement parler des ateliers. Je pose mon regard sur Benbow, le détournant rapidement par la suite. Bon, si j'ai bien compris, il y a plusieurs ateliers. Donc plusieurs activités, qu'on doit réaliser. Ça sera au hasard alors. Am, stram, gram... Et c'est parti pour l'atelier "seaux vides" ! Je dépose mon sac et rejoint l'activité. Plusieurs élèves y sont déjà passés, dont une Lionne (Azénor) et Rose. Lisant les consignes, je m’attelle rapidement à la tâche. Bon, plutôt facile, lancer de l'eau dans des seaux. Je toussote, me tient droite, à 5 mètres du premier seau. Je sors ma baguette de bois clair de ma robe de sorcière et prononce alors la formule #Aguamenti. L'eau effleure le seau, mais aucune goutte ne reste à l'intérieur. Bon sang, c'est un peu plus dur que ça ne peut laisser paraître. Je prononce alors plus franchement le sortilège, espérant que cet #Aguamenti atteigne cette fois sa cible. Superbe ! L'eau empli le seau ! Pas peu fière de moi, je change de seau et me tient un peu plus loin que précédemment. #Aguamenti ! Un filet d'eau file vers le seau mais ne parcoure que la moitié du chemin. Rah, allez, #Aguamenti ! J'agite ma baguette. Allez, allez s'il te plais... #Aguamenti ! #Aguamenti ? Je soupire, ma baguette est capricieuse aujourd'hui ! Prise de colère et de frustration, je hurle la formule et le seau se remplis enfin d'eau. Bien, maintenant l'Electrocorpus. Concentrons nous.

Je soupire, éponge mon front et lance alors franchement un #Electrocorpus. Quelques petites étincelles se battent en duel au bout de ma baguette. Ah, non, pas encore ! Je ne vais pas me fâcher, hein. #Electrocorpus ? Par la barbe de Merlin, il est plus dur ce sortilège. J'essaie de lancer le sortilège en prenant différents tons mais rien n'y fait, je ne produis aucun éclair. Secouant vigoureusement ma baguette, je lance alors un nouvel #Electrocorpus qui atteint la cible et me surprend tellement que j'en lâche ma baguette. A la fois surprise et fière, je la ramasse en vérifiant que personne ne m'a vu. Me dirigeant alors au milieu du terrain d'entrainement pour céder la place, je réfléchis à un atelier que je pourrais aborder sans trop me ridiculiser.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 13 Sep 2016 - 22:33


Il était content de balancer sa réponse. Espérant éclairer l'esprit de son amie. Monsieur Benbow s'approchait d'ailleurs des deux étudiants et réfuta sans préavis l'avis du garçon. Ce qui le fit redescendre net sur terre. « Pas du tout, Felagünd. » Il ouvrit la bouche. Puis la referma. En regardant cette coccinelle posée, sur l'herbe. « Le sortilège approprie à l'objet ou la personne visée les caractéristiques d'un caméléon. En réalité, votre fourchette n'est même pas invisible, elle s'est juste fondue dans le décor. Pour le moment, elle ressemble à la table sur laquelle elle est posée. Si vous la mettez dans la paume de votre main, elle changera de couleur. Si vous vous approcher de la table, vous verrez votre fourchette. Très peu de sorcier sont capable de lancer un sortilège de désillusion assez puissant pour rendre un objet complètement invisible. Je n'en suis moi-même pas capable. » Il rouvrit la bouche : effectivement il avait sorti une connerie et répliqua immédiatement au professeur, s'excusant davantage.

« Ha... oui. J'ai confondu de sortilège, Professeur. Je m'excuse, je pensais qu'elle parlait du sortilège de disparition, c'est pour cela que j'ai avancé l'idée d'un univers parallèle comme nous l'a expliqué le Professeur Evans, monsieur. » ajouta-t-il en haussant les épaules et en jetant un regard complice à Azénor.

Haa la grosse m*rde t'as vu ? Il sait pas rendre un objet invisible.
Tais-toi.
Nope. Je fais ce que je veux. Toi, ferma ta gueule.
Non ! Laisse-moi me concentrer.
Je n'ai pas envie que tu fasses de la m*rde, alors je suis d'accord... Vas-y, petit prince.
Ta gueule...


Il dut se faire violence pour reprendre l'exercice après l'intervention de l'enseignant. Quelques secondes de vide intérieur comme il avait l'habitude de le faire tout seul dans son bain, et il lança un sortilège d'amplification. Pas très compliqué et qui se révélerait sûrement utile en combat. Balancer une pierre grosse comme un arbre. Projeter une flèche qui transpercerait un sanglier. Ou encore assommer son adversaire avec une brindille. Plus le sortilège était contrôlé, puissant et le lanceur concentré, et plus l'objet était grand. Sa montre brisée, quant à elle, venait de doubler de volume.

Le sang-mêlé approfondît l'exercice en dédoublant cette fois-ci, le même objet. Lui façonner un clone, comme si cette propre montre se regardait dans le miroir. Intéressant. Et si l'inanimé devenait animé ? Et si l'Objet avait une âme ? Le regard en biais, il observait ce qui se passait autour de lui. Fallait p't'être se bouger un peu au lieu de rêver. Dépité par sa propre instance planante, il se préparait déjà à rendre le cadran invisible. Il avait déjà réalisé cet exercice en cours de Métamorphose les années antérieures. Alors même si il était encore rare pour qu'un élève de troisième puisse rendre indétectable à l’œil nu un objet — si petit qu'il soit — il était persuadé de réussir au moins une partie du sortilège.

Imagination parfaite d'une montre qui change de couleur et de texture. Laisser le cuir pour du bois rugueux. Gommer cette vitre pour des rayures de vie, longévité de cet arbuste. « Kaléidem » susurra-t-il à l'oreille de la boucle, la baguette frôlant le cadran.

Étrangement, il s'était un peu trop concentré sur le bracelet. Plus que sur le cercle de la montre. Par extension, on ne voyait plus que le rouage, les aiguilles, les pointillés et la vitre. Au moins, sa montre n'était pas tachetée d'erreurs. Les quelques exercices qu'il avaient pus voir des autres élèves les ans passés donnaient des résultats étonnants. Alors, il réessaya pour faire disparaître la totalité mais cette fois-ci, la boucle avait reparue et la moitié du cadran disparu à son tour.

Le troll...

Revenir en haut Aller en bas
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Mer 14 Sep 2016 - 20:12


Bien sûr, Monsieur Benbow n'avait pas répondu au fond de la question, que lui avait posé Roch. L'enseignant se contenta d'indiquer à son élève, que cela était dangereux mais réalisable et sans pour autant lui dire comment faire. C'était sûrement par déontologie. Cela n'aurait sûrement pas été la même chose, si la discussion avait eut lieu autre part qu'à Poudlard. Monsieur Bennbow ayant fini avec Roch, il invita ce dernier à se retirer de la salle de classe.

Passez une bonne journée et fermez la porte derrière vous, s'il vous plaît.

Ne cherchant pas à s'étendre sur le sujet, le Français laissant donc son enseignant vaquait à ses occupations, n'oubliant pas au passage de fermer la porte derrière lui, comme il lui avait demandé.


Jeudi 15 h 00, parcs du château.

Comme l'avait l'indiqué Monsieur Benbow il y a quelques jours de cela, la seconde partie de son cours dédiait à la pratique des sorts vue un peu plus tôt dans la semaine, se déroula dans le parc du château. Nous étions jeudi après midi et il faisait un temps radieux dehors. Arrivait sur place, Roch remarquait que le professeur avait disposé plusieurs ateliers de part et d'autre, où était posé soi des mannequins, soi des objets de toutes sortes.

Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe. Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire. Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'ateliers autour de nous. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détail, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué. Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y !

Roch n'était pas friand des exercices en duo. Il allait comme à son habitude, se débrouiller tout seul. C'était mieux ainsi. Le sinople se dirigea vers ce qui semblait être l'atelier numéro un (autant faire les choses dans l'ordre). Monsieur Benbow, en avait fait de même.
Sur la table, se trouvait une bassine remplie d'objets divers. Malgré le fait qu'il soit en septième année, Roch prenait la chose très aux sérieuses. Il était hors de question pour lui de faire du travail bâclé. Quand d'il arriva sur place, l'atelier était libre. Le garçon prit le parchemin et lut les instructions dessus. L'exercice était a priori simple. Le but était de prendre un objet se trouvant dans la bassine et d'essayer soit le sortilège Amplificatum, soit le sortilège Geminio ou pour finir le sortilège Kaleidem. Le serpentard maîtrisait pratiquement à la perfection le premier sort, le deuxième moyennement et le troisième hum. Il allait donc s'attaquer au dernier (mais ce n'est pas pour autant qu'il n'allait pas faire les deux autres). Prenant un jouet pour enfants se trouvant dans le récipient, il le posa sur la table puis sortie sa baguette magique. Le sinople fit craquer ses muscles et se lança, #Kaleidem d'un mouvement souple et soigné. Rien. Quoi? C'est quoi le souci. Ne se décourageant pas pour autant, le vert est argent ne retenta une nouvelle fois, toujours rien. Cela commençait à devenir gênant . Qui plus est, quand le professeur de défense contre les forces du mal était juste à côté de Roch. Ne voulant pas perdre son sang-froid devant tout le monde (cela serait triste pour un serpent quand même vous ne trouvez pas ?), le sinople se retira une minute pour se calmer puis revint d'un pas assuré vers l'atelier. Le garçon refit craquer ses os et se relança, # Kaleidem. Cette fois le sort fonctionna. Le jouet avait disparu de la table, du moins, il avait tel un caméléon prit la couleur du meuble. Comme quoi la patience et le calme servaient à quelque chose. Il était maintenant temps de passer aux deux autres sorts.
L'amplificatum fût une formalité pour Roch. Le jouet pour enfants avait pris 5 fois sa taille. D'un coup de #Reducto l'objet reprit sa taille initiale. Cela faisait longtemps que Roch n'avait pas utilisé le sortilège Gemino et cela se ressentit. La première tentative fit échec total. Le Serpentard avait réussit  qu'a dupliquer la moitié du jouet. Si aurait voulu vraiment le faire il ne l'aurait jamais reussi. Redonnant à l'objet sa forme initiale, le vert et argent ne découragea pas pour autant. La deuxième et troisième tentatives ne furent pas non plus très gloreiuse. Il retenta une dernière fois le coup. Si cela ne fonctionnait pas il changerais d'atelier. Se concentrant un maximum, le garçon lança d'une voix forte et claire  #Gemino et cela fut une réussite totale. Ouf, Roch se demandait si il n'allait pas de venir chèvre. Cela avait du bon s'entraîner Cela permetter  de remémorer certains sorts qu'on avait oublié depuis un certain temps.
Revenir en haut Aller en bas
Amara Fern
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Amara Fern, Jeu 15 Sep 2016 - 17:51


En ce jeudi après-midi, Amara prenait son temps pour se rendre au cours de Défense contre les Forces du Mal. Non pas qu'elle eut envie de sécher le cours, la jeune sorcière voulait juste profiter au maximum du soleil, avant l'arrivée de l'automne. Alors elle se dirigeait tranquillement vers le parc, où le cours de pratique commencerait à 15h.

  "- Bienvenue à tous ! Aujourd'hui, nous allons mettre en pratique ce que nous avons vu ce lundi en classe. Je ne vais pas répéter tout ce que nous avons vu ensemble, j'ai confiance en votre mémoire. Comme vous le voyez, nous avons une multitude d'atelier autour de nous. Chacun vous fera travailler des sortilèges vus en classe lundi. Pour ne pas perdre de temps à tout vous expliquer en détails, j'ai déposé une feuille explicative devant chaque atelier, l'exercice proposé vous y sera expliqué. Vous avez le droit de vous entraîner en équipe ou en solo, de vous entraider ou de venir me trouver pour des conseils. Le premier qui s'amuse avec le matériel ou qui attaque ses camarades sera renvoyé de mon cours et se verra offrir un tète à tête avec le Professeur Kholov. J'espère avoir été clair. Allez-y !" déclara le professeur quand tous les élèves furent arrivés.

  Les camarades d'Amara se dispersèrent rapidement pour s'attaquer aux ateliers, et la jeune sorcière fit de même. Il y avait en tout cinq ateliers qui proposaient des exercices différents, avec un parchemin qui expliquait clairement les attentes de l'atelier. Amara se dirigea vers le premier, qui consistait à amplifier, multiplier ou faire disparaître un objet.

*Pourquoi pas ?* se dit-elle, *il faut un début à tout.*

  Personne dans le coin, la sorcière serait libre de pratiquer en toute tranquillité. Depuis le cours théorique où elle s'était rendue compte qu'elle était en retard par rapport à ses camarades, Amara ne cessait de travailler les formules et les gestes des sorts pour que, le jour venu, elle soit capable d'accomplir quelque chose d'acceptable. La jeune sorcière se dirigea alors vers une table où se trouvait des cartes. Elle prit en cible le neuf de piques avec sa baguette, se concentra, visualisa la carte doubler de volume et prononça d'une voix audible :

"- Amplificatum !"

  Et... rien. Peut-être que le jeune fille n'était pas assez concentrée finalement. Amara renversa la tête en arrière, ferma les yeux et prit une grande inspiration. Elle savait ce qu'elle voulait, et elle s'en savait capable, puisqu'elle l'avait déjà fait, il y a longtemps. Et puis, la magie, c'était un peu comme le vélo, non ? Cette invention Moldue sur laquelle on apprend à rouler pour ne jamais oublier comment faire par la suite.

"- Amplificatum !" répéta la jeune sorcière, plus confiante.

  Cette fois-ci, la carte avait tressauté légèrement. On approche du but.

"- Amplificatum !" reprit Amara, et la carte doubla de volume.

  Une victoire, et pas des moindres pour la jeune sorcière qui n'avait pas pratiqué depuis ce qui lui semblait être des siècle. Les sortilèges de dédoublement et de disparition de l'objet eurent aussi du mal à sortir de la baguette d'Amara, mais elle sentait  qu'elle maîtrisait de mieux en mieux l'activité. Quelques dizaines de minutes après avoir réalisé les trois sorts sur une fourchette, sans problème particuliers, Amara se dirigea vers l'atelier n°3, qui avait presque le même objectif que le premier atelier. Ici, il était question de faire fondre des objets en métaux. Un sort plus complexe que les trois autres, mais Amara s'en sentait capable.

  Lorsqu'elle prononça la formule, la première fois, la petite plaque de métal vola en l'air pour retomber dans l'herbe du parc, dans le même état que deux minutes auparavant. Alors la sorcière réessaya encore et encore jusqu'à parvenir à faire fondre complètement une fourchette, après avoir carbonisé et réduits en cendres diverses objets métalliques.
  Maintenant, le but était de ne pas perdre la main avec tous ces sorts.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Azaël Peverell, Ven 16 Sep 2016 - 20:00


- #Exteo Stattiga !

Cette fois, c'était la bonne. Après une bonne vingtaine d'essais plutôt infructueux qui laissaient toujours au moins l'une des flèches se planter dans le sol, les trois flèches qui sortirent de sa baguette vinrent se ficher dans les trois cibles. Pas au centre, c'est vrai. Mais au moins c'était dedans. Il ne pensait pas que ce sort demanderait une telle concentration. Aucun relâchement de concentration n'était permis, sinon les flèches déviaient automatiquement de leur direction. Il avait également réussi à trouver la position qui lui convenait le mieux pour lancer ce sort, c'est à dire légèrement de profil, avec une vision parfaite des cibles visées. Un léger sourire emprunt de fierté se dessina sur les lèvres du jeune homme. Au moins, ce cours pratique lui était réellement bénéfique.

Il recommença tout de même deux fois le même sort, afin d'être sûr que ce n'était pas un coup de chance. Et il réussit. Non pas qu'il ait douté à un moment, puisqu'il finissait toujours par obtenir ce qu'il voulait pour peu qu'il s'en donne la peine. Mais ça faisait plaisir de voir qu'il pourrait potentiellement embrocher trois ennemis, ou un seul, mais à trois endroits différents. S'ils étaient immobiles en tout cas. Mais c'était déjà ça. Il se rendit alors compte des autres élèves qui l'entouraient. Dommage, il était mieux lorsqu'il se sentait tout seul. D'un coup, le parc lui paraissait bien trop bruyant, bien trop plein de vie. Il poussa un léger soupir, perdant toute trace du sourire qui avait un instant éclairé son visage pour remettre son masque froid et indifférent.

Maintenant, direction l'atelier numéro trois. Il avait déjà fait fondre quelques petits objets en métal, mais rien de plus conséquent qu'une bague. Alors s'il voulait pouvoir se débrouiller avec tout un filet, il devait bien passer par là. Il se dirigea vers l'une des bassines, et pointa sa baguette sur les objets en lâchant un #Terasectum. Et il ne parvint à faire fondre rien de plus qu'un médaillon, ainsi que la moitié de sa chaîne. Sérieusement… La honte. Il mit donc un peu plus d'entrain à la tâche en répétant la formule, espérant la faire gagner en puissance. Et cette fois-ci, le reste de la chaîne ainsi que quelques vis qui traînaient autour se mirent à fondre également. Il était sur la bonne voie. Il recommença donc, une fois, deux fois, dix fois. Comme lors de l'atelier précédent, il était retourné dans sa bulle.

La bulle dans laquelle rien n'avait d'importance, rien n'existait, sauf lui et le sort qu'il jetait et qu'il voulait réussir. Qu'il devait réussir. La bulle que personne ne pouvait percer. Que quelqu'un vienne lui parler à cet instant, et il n'obtiendrait qu'une ignorance totale pour seule et unique réponse. Il lançait le sortilège une fois de plus, et un bon quart des objets de la bassine se mit à fondre instantanément. Une fois de plus, il ne quitta pas l'atelier avant d'être pleinement satisfait de sa performance, c'est à dire une fois que tous les objets métalliques ne formèrent plus qu'une soupe de métal informe.

A présent, seul l'atelier cinq avait un minimum d'attrait à ses yeux. Mais avant cela, il avait une question à poser à Benbow. Parce qu'au cours d'avant, il leur avait parlé d'un sortilège intéressant, et qu'aucun des ateliers ne permettaient de le travailler. Peut être que c'était un peu trop dangereux, un peu trop incontrôlable ? Il voulait en avoir le coeur net. Alors il se dirigea vers le type, baguette toujours en main, en lançant quelques regards noirs aux imbéciles qui se trouvaient sur sa route et le gênaient dans sa progression.

- Professeur Benbow ? J'voulais savoir si vous aviez prévu un cours de pratique sur le sortilège de la boule de feu. Et si non, si y'avait moyen d'essayer sur les mannequins...

Ton indifférent, impassible, comme à son habitude. Il lui aurait probablement demandé l'heure sur le même ton. Pas de sourire hypocrite sur son visage non plus. Simplement son masque habituel, celui du mec qui se fout un peu de tout. Et pourtant, rien que le fait qu'il se décide à poser une question à un prof prouvait qu'il avait quand même un léger intérêt à être là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 9

 Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.